Coller aux basques

Suivre quelqu'un de très près, ne pas le lâcher d'une semelle.

Origine

Cette expression date du XVIIIe siècle : les basques étaient autrefois des morceaux d'étoffe en partie basse d'un pourpoint et qui descendaient en dessous de la taille (voir des basques trapézoïdales sur cette photo Lien externe issue de cette page Lien externe)

Bien entendu, la métaphore indique bien que celui qui collait aux basques de quelqu'un le suivait de très près.

Comme quoi une expression peut survivre dans le langage bien après la disparition des éléments ayant provoqué sa naissance et son sens véritable ne plus être compris par la majorité des gens.

Compléments

Pour tuer une légende tenace, je dois dire que, contrairement à ce que croient certains supporters de football (de ceux qui ne sont pas des lumières - si, si, il en existe !), cette expression ne vient pas des joueurs de l'équipe adverse qui étaient chargés de marquer Bixente Lizarazu, donc de "coller au Basque".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Coller aux basques » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
République tchèquecz Slapat někomu na patyMarcher sur les talons de quelqu'un
Angleterreen To sit right on the tailÊtre assis en plein sur la queue!
Espagnees Convertirse en la sombra de una personaSe transformer en l'ombre d'une personne
Argentinees Estar pegado a la espalda de alguien.Être collé au dos de quelqu'un.
Espagnees Pegarse como una lapaColler comme une bernique
Canada (Québec)fr Coller aux fesses
Hongriehu Sarkàban van.Il est dans ses talons.
Pays-Basnl Op de voet volgenSuivre sur le pied
Pays-Basnl Aan iemand klittenS'accrocher à quelqu'un
Pays-Basnl Iemand op zijn nek zittenÊtre sur la nuque de quelqu'un
Pays-Basnl Op de hielen zittenÊtre assis sur les talons
Roumaniero A-i sufla cuiva in ceafaSouffler dans la nuque de quelqu'un.

Vos commentaires
D’où, sans doute, l’expression forcément plus récente "Lâche-moi les baskets!" beaucoup plus parlante pour certains que "Je vous saurai gré de vous décoller de mes basques!"
réponse à . <inconnu> le 13/02/2006 à 09h20 : D’où, sans doute, l’expression forcément plus ré...
J’aurais plutôt mis ’probablement’ au lieu de ’sans doute’. Mais l’idée est bonne...
et en pésinsule ibérique, on colle au basques espagnoles comme on parle anglais ...
hem, bon, je vais un peu me reposer, entre 2 recherches d’école pour ma fille rejetée suite à un décret insensé ...
Beaucoup de maman ont vécu cela : un enfant qui nous colle aux basques, pendu aux jupes de sa mère. Celui qui nous suit de pied à talon. A qui on a envie de dire : lâche-moi un peu les baskets. Ensuite lorsqu’il grandit, on est parfois tenté de lui demander : où vas-tu, avec qui ? C’est alors l’adolescent qui nous dira : lâche-moi les baskets. 

@Jonayla : courage!!!! Ou alors, colle aux basques de la ministre de l’enseignement. Depuis quelques années, avec leurs fameux décrets, on ne sait plus où donner de la tête. Heureusement, par chez moi, c’est un peu plus facile.
Les meilleurs spécialistes sur le traitement du cancer sont les basques, d’où:
Oncolo. basque.
ETA est une école de tueurs: l’école est aux basques.
Moi je préfère coller aux Corses, à la limite, aux Bretons ....

Glu-Hobbes
Si le Basque est séparatiste c’est pour qu’on ne s’accroche pas à ses basques.
réponse à . mickeylange le 12/05/2011 à 09h13 : Si le Basque est séparatiste c’est pour qu’on ne s’accr...
Comme on peut le lire ci-dessus, on dit maintenant plus aisément "lâche-moi les baskets" que "voudriez-vous cesser deme coller qux basques" ? L’ expression est descendue... aux pieds, ce qui est normal. Celui qui colle aux basques où ne lâche pas les baskets est généralement un casse-pieds.
P.S. Ce n’ est pas une réponse, j’ ai - une fois de plus - cliqué sur l’ icône d’ à-côté... Merci d’ accepter mes excuses !
réponse à . joseta le 12/05/2011 à 08h26 : Les meilleurs spécialistes sur le traitement du cancer sont les basques, ...
On ne peut dire qu’"Olé" aux Basques... et bravo au Barça ! 
réponse à . mitzi50 le 12/05/2011 à 09h33 : Comme on peut le lire ci-dessus, on dit maintenant plus aisément "lâ...
Ce n’ est pas une réponse, j’ ai - une fois de plus - cliqué sur l’ icône d’ à-côté...

Dans une sorte d’acte manqué, tu colles aux basques ailées de Lange ! :&rsquo)
Suivre ou coller a Albert est plus juste ; car Albert est basque  !! c’pas ??
réponse à . DiwanC le 12/05/2011 à 10h55 : Ce n’ est pas une réponse, j’ ai - une fois de plus - cliqu&e...
Faudrait pas qu’il en tombe, Lange ! 
Bon je vais vous coller aux basques , ou essayé de suivre dans vos traces, parce qu’y a pas foule, cette expression ne colle aux basques de personnes pas plus en 2006 qu’en 2011.

A défaut d’être collé samedi, je veux bien occasionnellement être collé aux basques : cette page
Le flic et sa fiancée à Biarritz
Le ’poulet’ basque, féru de la pêche, suit sa ’poule’, muni de sa ’canne’.
- J’ai hâte, la pêche, je parle ’d’un don’! gloussa-t-il. La fiancée ’oit’ ses propos et lui ’faisant’ ’signe’, presse le pas. Lui, qui colle à la basque, court.
T’imagines ! Serait tout cabossé, le p’tit ! tout meurtri, tout endolori... Dans son désarroi, il serait capable de modifier son œuvre majeure, habillant Adam d’un pourpoint, lui collant des basques !
:&rsquo)
Comment peut-on utiliser cette expression?

" Il a collé à mes basques" ou " il m’a collé aux basques" ? Quelle phrase est la plus correcte?

je vous remercie d’avance
pardon de déranger : je n’accède plus au site via Firefox (problème d’affichage). Pas de problème avec Explorer. Quelqu’un utilise Firefox 4.0.1 sans problème ?
réponse à . <inconnu> le 12/05/2011 à 14h43 : Comment peut-on utiliser cette expression? " Il a collé à mes ba...
personnellement je dirais sans hésiter : "il m’a collé aux basques".
réponse à . chirstian le 12/05/2011 à 15h44 : pardon de déranger : je n’accède plus au site via Firef...
Ben, oui, je.
C’est mon navigateur par défaut.

Ou alors, le problème est tellement énorme que je ne le vois pas ...
En revanche, avec Exploder, le bandeau de droite (qui me propose d’utiliser Chrome) dépasse la barre noire du bas ...
Va comprendre, Charles.
réponse à . mitzi50 le 12/05/2011 à 09h33 : Comme on peut le lire ci-dessus, on dit maintenant plus aisément "lâ...
L’ expression est descendue... aux pieds, ce qui est normal.

et très tentant, surtout que God nous propose l’équivalent ; ne pas lâcher d’une semelle.
réponse à . joseta le 12/05/2011 à 13h11 : Le flic et sa fiancée à Biarritz Le ’poulet’ basque, f...
Et elle lui crie : "Paon, tu l’as dans l’os !"
réponse à . chirstian le 12/05/2011 à 15h44 : pardon de déranger : je n’accède plus au site via Firef...
Moi, et tout va bien !
Un coléo-basque est un scarabée Biarrot.
Désolé, rien compris.
deLassus, collé aux basques samedi ?
réponse à . SyntaxTerror le 12/05/2011 à 15h55 : Ben, oui, je. C’est mon navigateur par défaut. Ou alors, le probl&...
merci. En désactivant les modules complémentaires de Firefox, je retrouve l’affichage correct. Autrement je suis en affichage mode texte , sans les icones. Ca ne le fait que pour ce site, et je ne sais pas quel est le module complémentaire qui coince (je ne sais d’ailleurs même pas lesquels j’ai chargé, mais aucun récemment. Je verrai un autre jour ! God : si tu me lis = juste pour ton info !
il faut coller aux basques pour tailler des croupières, non ?
réponse à . chirstian le 12/05/2011 à 15h44 : pardon de déranger : je n’accède plus au site via Firef...
Je ne sais pas si c’est 4.0.1, mais j’utilise aussi, par défaut, mozilla firefox, sans problème.
Mais il y a quelque temps rien ne marchait plus, et comme je suis complètement infirme question informatique, j’ai fait venir un dépanneur. Bonjour la facture !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 12/05/2011 à 12h48 : Bon je vais vous coller aux basques , ou essayé de suivre dans vos traces...
cette expression ne colle aux basques de personnes pas plus en 2006 qu’en 2011.
Et pourquoi ne fait-elle pas recette, cette petite expression du jour ?
Bas’ qu’au fond, elle n’a rien à se reprocher avec son petit air de fandango, son parfum de vacances pyrénéen... elle est toute paisible, toute calme... elle ne nous met pas les nerfs en pelote...
réponse à . DiwanC le 12/05/2011 à 16h54 : cette expression ne colle aux basques de personnes pas plus en 2006 qu’en ...
Vraiment tout petit, l’air de fandango : voir cette page
réponse à . chirstian le 12/05/2011 à 16h24 : merci. En désactivant les modules complémentaires de Firefox, je r...
J’ai la 4.01 avec une flopitude d’extensions, sans que ça me pose de problème.
Envoie moi une copie d’écran de la liste des extensions installées dans ton navigateur, pliz.
réponse à . deLassus le 12/05/2011 à 16h24 : Désolé, rien compris. deLassus, collé aux basques samedi&nb...
Meuh non mon amionaute ! J’ai juste voulu faire mon intéressante pour montrer que je sais que le Pays Basque est aussi en France et que Biarritz, justement, en fait partie ! A Biarritz on élève des Biarrots. Très capillotracté, mon commentaire, je te l’accorde. La colle devrait être pour moi mais samedi j’ai d’autres projets ! 
réponse à . DiwanC le 12/05/2011 à 16h54 : cette expression ne colle aux basques de personnes pas plus en 2006 qu’en ...
Et puis dans la virtualité où nous sommes, il est difficile de coller aux basques de qui que ce soit ! Je dirais que c’est une expression impropre sur Expressio où le délire est la règle. Va donc délirer en faisant la chenille ou la danse des canards !
Demain soir, je collerai aux basques de deux Normandes. Ah, la vache! Est-ce grave, docteur?
CotCot et Mitzi, pas de faux bond, spa? On se retrouve à l’aéroport, comme convenu?
Et pis, samedi soir, Convention Endiablée, comme prévu. Et tant pis pour les absent(e)s! On boira un pot à leur santé... (un verre par personne et par santé, j’entend!). Suis même volontiers partant pour un lagon bleu, si Germaine et BeeBee rapliquent...
réponse à . file_au_logis le 12/05/2011 à 18h23 : Demain soir, je collerai aux basques de deux Normandes. Ah, la vache! Est-ce gra...
si Germaine et BeeBee rapliquent...

Ne rêve pas une comtesse et une baronne vintage ça ce déplace pas comme ça ! :&rsquo)
non les filles pas sur la tête...
réponse à . mickeylange le 12/05/2011 à 19h42 : si Germaine et BeeBee rapliquent... Ne rêve pas une comtesse et une baronn...
C’est sûr, faudrait au moins nous voiturer les commodités de la conversation et encore !!!:&rsquo)
réponse à . DiwanC le 12/05/2011 à 13h52 : T’imagines ! Serait tout cabossé, le p’tit ! tout m...
Un collant et des basques, v’là qui serait croquignolet !!!!
réponse à . mickeylange le 12/05/2011 à 19h42 : si Germaine et BeeBee rapliquent... Ne rêve pas une comtesse et une baronn...
Ne rêve pas une comtesse et une baronne vintage ça ce déglace pas comme ça !
??? Ah, bon, si tu le dis. Je ne les savais pourtant pas frigides... :&rsquo)
non les filles pas sur la tête...
réponse à . BeeBee le 12/05/2011 à 19h48 : C’est sûr, faudrait au moins nous voiturer les commodités de ...
Ben, en général, les commodités, ça se visite, plutôt, non? 
réponse à . BeeBee le 12/05/2011 à 19h48 : C’est sûr, faudrait au moins nous voiturer les commodités de ...
...les commodités de la conversation...
Paraît qu’ c’est furieusement tendance cette année ! J’ai même vu un modèle avec un conseiller des grâces inscrusté sur l’accoudoir... du dernier chic ! P’être un rien précieux malgré tout...
De là à transporter ça à Vienne... Rien que d’y penser, je délire ! :&rsquo)
réponse à . file_au_logis le 12/05/2011 à 18h23 : Demain soir, je collerai aux basques de deux Normandes. Ah, la vache! Est-ce gra...
La valise est prête, moi aussi ! A demain soir
réponse à . file_au_logis le 12/05/2011 à 18h23 : Demain soir, je collerai aux basques de deux Normandes. Ah, la vache! Est-ce gra...
Bonne convention et belles soirées !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Coller aux basques » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?