Décrocher / gagner la timbale / le coquetier / le cocotier - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Décrocher / gagner la timbale / le coquetier / le cocotier

Obtenir une chose disputée, un résultat important
S'attirer des ennuis à force de maladresse

Origine

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il faut se rappeler qu'il n'y a encore pas si longtemps que ça, il était d'usage, dans certaines familles et lors d'une naissance, d'offrir au nouveau-né (que ça laissait complètement froid), outre sa gourmette en or, une timbale et un coquetier gravés à son nom, le coquetier étant un modèle réduit de la timbale (Lien externe).

Venons en maintenant à une autre tradition quasiment disparue dans nos contrées : le mât de cocagne[1], ce poteau, au sommet duquel on fixait quelque chose comme une roue de charrette à laquelle on suspendait des objets divers et des victuailles, avant de l'enduire de graisse ou de savon, puis de le planter verticalement.
Le jeu consistait alors pour les volontaires à grimper au mât, atteindre le sommet et décrocher ce qui était à portée de leurs mains. Bien entendu, le fait que le poteau soit très glissant rendait la tâche très difficile voire impossible.
Celui qui arrivait à décrocher quelque chose pouvait se féliciter de la chose, il avait obtenu un sacré résultat.
D'où le sens premier de l'expression.

Et parmi les objets qu'on pouvait fréquemment trouver au sommet du mât, il y avait une timbale ou un coquetier.
Ce qui explique l'usage de ces mots dans les deux premières variantes de la locution, la troisième, celle avec le cocotier, n'étant qu'une simple déformation amusante de la deuxième.

Par antiphrase, l'expression a également pris le deuxième sens proposé, la personne concernée ayant réussi à 'gagner' des ennuis grâce à sa constance dans la maladresse.

[1] Nom venu de l'imaginaire pays de Cocagne où la population pouvait disposer de tout en abondance sans avoir à travailler.
À ne pas confondre avec un de ces pays d'Amérique du sud qu'on pourrait appeler pays de cocaïne.

Exemple

« Celui de Tapie devait aller plus vite encore. (...) cinq [ans] pour arriver à Bari, sept enfin pour décrocher la timbale, cette "coupe aux grandes oreilles" qu'aucun autre club français n'a pu enlever à ce jour. »
Alain Pécheral - La grande histoire de l'OM - 2007

« Dans la soirée, des excités ont tiré des rafales de fusil-mitrailleur dans un quartier du bout de la ville mais nous ne sommes pas intervenus car la menace des chars les a calmés tout de suite. S'ils veulent jouer au plus fort, ils vont gagner le coquetier. »
Jean Navard - La libération avec les chars - 1980

« Cette histoire peut me rapporter cent cinquante mille roubles. J'habite ici depuis deux ans pour décrocher le cocotier. »
Ostrovski Alexandre - Les fiançailles de Balzaminov - 1964

Compléments

Gagner le coquetier se disait aussi autrefois des aviateurs exécutant des acrobaties dangereuses, le pilote risquant de venir planter son avion droit dans le sol, figurant l'oeuf 'planté' dans son coquetier.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Décrocher / gagner la timbale / le coquetier / le cocotier » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Das große Los ziehenTirer le gros lot
Allemagnede Sich in die Nesseln setzenS'asseoir dans les orties
États-Unisen To hit the jackpotTaper le gros lot
États-Unisen To get / snag the brass ringObtenir / décrocher l'anneau en laiton
Espagnees tocarle el gordotoucher le gros ( lot)
Espagnees Llevarse el gato al aguaS'emporter le chat à l'eau
Espagnees tocarle el gordo a alguientoucher le gros lot
Espagne (Catalogne)es Guanyar la grossaGagner le gros lot
Espagnees Tocarle a uno el gordoGagner le gros lot
Pays-Basnl De hoofdprijs in de wacht slepenGagner le prix.
Pays-Basnl Zich in de nesten werkenDéchaîner des problèmes
Roumaniero A da lovituraDonner le coup

Voir aussi

Vos commentaires
Bon, c’est moi la première aujourd’hui. Vais-je pour autant décrocher le coquetier ? Rien n’est moins sûr ! Tous nos VILs (vieillards irrésistibles ) sont couchés rêvant peut-être de gagner la timbale, voire la Trirème du jour.
Bonjour BeeBee. A ce que je vois, tout le monde dort chez les expressionotes. Personne ne va le décrocher ce cocotier sauf moi. Y en a plein partout ici. Il est même recommander de ne pas passer dessous, car une noix de coco sur la tête....Enfonce toi ça dans le crâne, c’est mortel...Sauf pour les amoureux paraît-il, elles ne tombent jamais dessus
Horizondelle, nous avons survécu à 2 tsunamis, un cyclone, des inondations, des cocotiers en folie. Attendons la prochaine calamité. A si, mes amis dont le bateau s’est éventré sur les rochers à cause d’Oli, l’on vu sorti de l’eau et mis en pièces par une pelleteuse pour partir à la casse. Les marins comprendront leur chagrin.
Sur ce, continuez à bien roupiller braves gens
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 02h36 : Bonjour BeeBee. A ce que je vois, tout le monde dort chez les expressionotes. Pe...
Ben, ma grande! Il ne fallait pas tirer à coup de fusil sur le cocotier. Pour y arriver: atteins balle, et tu décroches le cocotier!
Si le coquetier semble s’être perdu en route, la timbale fait toujours partie de la panoplie des cadeaux de naissance ou de baptême avec la gourmette. Je crois que c’est la manifestation de l’affection particulière des grands-parents ou des parrains et marraines, l’objet précieux, qu’on utilise rarement, le capital qu’on commence à mettre dans la corbeille d’un nouveau-né auquel on souhaite de ne manquer de rien. On a tant envie de ne leur réserver que le plus beau et le meilleur, à ces petites choses extraordinaires si fragiles et si fortes qui savent nous rendre humbles et nous rabattre le caquet par leur seule présence et leurs cils couchés sur la joue. Belle journée à tous ! A vos timbales pleines et vos coquetiers...
Bonjour à tout le monde. BeeBee m’a prise de vitesse. La première pensée qui me vint en lisant l’expression du jour fut celle de la trirème que certains convoitent tant. Qui c’est qui va être ravi qu’on parle encore de lui ? Le marin bien sûr.

Est-ce pareil chez vous ? Les : qui c’est qui, comment qu’on et autres expressions du genre entendues sur les ondes me font dresser les poils. Ce ne sont certainement pas ces journalistes et animateurs qui mériteraient de décrocher la timbale.
je dis souvent : décrocher la timbale, mais jamais décrocher le coquetier. Il y a dans la forme de la timbale l’idée d’une coupe, récompense de l’effort. La décrocher c’est l’obtenir parce qu’on a triomphé des autres ou au moins de soi. Le coquetier m’inspire moins. Il a du sortir du tiroir de God, hier, quand celui-ci cherchait à nous rabattre le caquet. Quant au cocotier : j’adore le secouer, mais sans imaginer qu’il va en tomber des timbales !
L’expression "décrocher le cocotier" n’a d’ailleurs aucun sens : il faudrait imaginer que le cocotier est lui même accroché à quelque chose. On devrait donc dire "décrocher du cocotier". Mais s’agissant effectivement d’une simple déformation, on ne peut pas attendre en plus qu’elle ait un sens.
Juste l’occasion de taquiner quelques mouches de cocagne.
réponse à . momolala le 10/03/2010 à 07h58 : Si le coquetier semble s’être perdu en route, la timbale fait toujou...
avec la gourmette
c’est parce qu’elle recevait une gourmette que la fillette, devenue grande, avait tant envie de jeter sa gourme.
réponse à . chirstian le 10/03/2010 à 08h39 : avec la gourmette c’est parce qu’elle recevait une gourmette que l...
et vers quatre, les cadeaux à faire: trompette et tambour !  Ou une cloche de bateau, ou (si possible), une corne de brume... (miniature, faut pas trop exagérer)  
réponse à . chirstian le 10/03/2010 à 08h35 : je dis souvent : décrocher la timbale, mais jamais décrocher ...
et «secouer le cocotier» ?
Nom venu de l’imaginaire pays de Cocagne où la population pouvait disposer de tout en abondance sans avoir à travailler.
le pays de cocagne a cessé de fournir tout cela , le jour où Eve a mangé la pomme, disent certains, le jour où les technocrates ont été chargés de le gérer, disent les autres. Pourtant, à lire certains programmes politiques, il semblerait qu’il soit très simple de faire de la France un pays de Cocagne. Yaqua !
Mais le nom de mat de cocagne viendrait aussi de l’italien "cuccagna" qui signifie "dispute" car les concurrents se disputaient pour y grimper , le dépassement n’étant pas autorisé sur le mât ! (Beaucarnot)
secouer le cocotier, c’est la façon la plus simple de faire tomber les noix : le tronc est assez souple pour le permettre. Il faut seulement avoir le crâne solide. On parle de méthode Secoué.
Se persuader que le vent va faire le travail à votre place , c’est la méthode Coué.
Mais dans tous les cas, le plus fatiguant reste qu’il faut ramasser les noix au sol. Or, même si le GIEC en parle peu, et Claude Allegre n’en parle pas, je constate tous les jours que la terre est de plus en plus basse.
C’est pour cela que je ne veux pas de cocotier dans mon jardin !
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 02h36 : Bonjour BeeBee. A ce que je vois, tout le monde dort chez les expressionotes. Pe...
Le démontage de leur bateau à la pelleteuse ! Mais c’est leur âme qu’on écrase dans un étau ! A espérer qu’ils ont pu tout bien le désarmer avant, et qu’ils avaient une très bonne assurance pour pouvoir racheter un bateau du même âge avec trois mètres de moins... L’ont vraiment pas gagné le cocotier, là... Tiens, je vous livre cet ordre de grandeur :

Longueur | volume coque | prix |
mètres | L carré | L cube |
----------------------------------------|
10 | 100 | 1000 |
----------------------------------------|
11 | 121 | 1331 |
----------------------------------------|
12 | 144 | 1728 |
----------------------------------------|
13 | 169 | 2197 |
----------------------------------------|
14 | 196 | 2744 |
----------------------------------------|
15 | 225 | 3375 |
----------------------------------------|
18 | 324 | 5832 |
----------------------------------------|


où on voit bien la grimpette exponentielle du mètre supplémentaire sur un bateau. Ainsi, un 15 mètres aura 50% de longueur de plus qu’un 10 mètres, 225% de son volume intérieur, et coûtera 3,37 fois plus cher. Ces ordres de grandeur se vérifient le plus souvent. Pareil pour l’entretien annuel. Alors, quand on n’est pas riche, il existe heureusement des solutions pour naviguer quand même : soit on habite les îles (de préférence ensoleillées) et on investit dans un bateau qui sert de résidence, soit on loue à plusieurs pour des nav plaisir, soit on achète une part entre copains... Les possibilités sont nombreuses pour gagner les cocotiers sans se ruiner, pour peu qu’on en ait envie, bien sûr.
réponse à . chirstian le 10/03/2010 à 08h35 : je dis souvent : décrocher la timbale, mais jamais décrocher ...
Le coquetier m’inspire moins
Toi, sans doute. Moi aussi, je te rassure. Mais la poule encagée qui pond son œuf directement dedans, qu’éprouve-t-elle ? Personne ne semble s’en soucier, hein ! On ne lui fournit même pas une cellule psychologique d’urgence, preuve du peu de cas qu’on fait d’elle, la pauvrette.
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 02h36 : Bonjour BeeBee. A ce que je vois, tout le monde dort chez les expressionotes. Pe...
Il n’y a pas que les marins pour comprendre leur chagrin (z’ont pas toujours le monopole, quand même, spa l’pépé?). Enfin, merci d’avoir donné des nouvelles.

Quant aux noix de coco, si elles tombent, on peut au moins les recevoir, car tous ces autres trucs, là, ils sont accrochés où ? Soit on ne sait pas, soit ils sont trop haut, comment voulez-vous qu’on les décroche ? 
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 10h09 : Le coquetier m’inspire moinsToi, sans doute. Moi aussi, je te rassure. Mai...
Il me semble qu’il y a plusieurs jours que l’on parle de poules et d’œufs, et même de lapins lors des intervention de diwanc  , serait-ce parce que -4° en mars, Pâques en avril?
réponse à . chirstian le 10/03/2010 à 09h08 : secouer le cocotier, c’est la façon la plus simple de faire tomber ...
je ne veux pas de cocotier dans mon jardin
J’espère bien ! Le cocotier est un palmier, comme le bananier ou le dattier. Or, la tradition des marins bretons voulait que seuls ceux qui avaient réussi à doubler le Cap Horn avaient le droit d’arborer un palmier dans leur jardin, signe de reconnaissance entre eux, et bien entendu générateur de jalousie chez tous les autres (c’était même fait un peu pour, si ça se trouve ?). Mais comme tout fout le camp, mon bon monsieur, aujourd’hui le terrien rambolitain lambda possédant une datcha secondaire sur la Côte de Granit Rose, bien qu’ayant une sainte horreur du bateau, plante son palmier quand même.
C’est de l’usurpation ! Comme si je mettais un ruban rouge à ma boutonnière, pour faire croire que j’ai autant d’honneur, de patrie, voire de mérite que qui-tu-sais !
car une noix de coco sur la tête....Enfonce toi ça dans le crâne, c’est mortel...
Yaqua mettre des cocotiers sur la cote d’azur à la place des palmiers et le problème des retraites sera résolu. Sont pas futés nos dirigeants. Dadiche Présidente.
réponse à . horizondelle le 10/03/2010 à 10h21 : Il me semble qu’il y a plusieurs jours que l’on parle de poules et d...
Expressio, ou le mariage de la poule et du lapin.
Le bateau de l’amiral qui s’appelle cocagne IV (il a coulé les trois premiers) a un mât forcément de cocagne.
Il en décroche la timbale quand il fait l’ivrogne , et le coquetier quand il fait l’œuf.
réponse à . mickeylange le 10/03/2010 à 10h46 : car une noix de coco sur la tête....Enfonce toi ça dans le crâ...
Les Méditerranéens sont palmés ? J’aurais pas cru...
Noooon ! Pas sur la tête, c’est juste une réflexion à la noix, mon Coco !
réponse à . mickeylange le 10/03/2010 à 10h50 : Le bateau de l’amiral qui s’appelle cocagne IV (il a coulé le...
Tu riras moins, quand Cocagnes-sur-mer sera une cité engloutie façon Méditerranide Atlantide !
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 10h40 : je ne veux pas de cocotier dans mon jardinJ’espère bien ! Le c...
Le cocotier est un palmier, comme le bananier ou le dattier
Là tu t’es banané ! cette page
Bonjour à toutes et à tous .
J’utilise moi-même l’expression "décrocher le pompon". Sans doute un souvenir d’enfance : quand j’étais petit, à la fête foraine annuelle de ma petit ville de banlieue, il y avait un manège d’avions qui montaient et descendaient, et le forain agitait au dessus de nos têtes un pompon de laine qu’il fallait attraper pour gagner un tour de manège gratuit
Suis-je le seul à utiliser cette variante ?
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 10h40 : je ne veux pas de cocotier dans mon jardinJ’espère bien ! Le c...
Ta réponse me semble incomplète.
Les vrai de vrai navigateurs étaient reconnaissables non seulement à la présence du cocotier dans le jardin, mais surtout par le fait de posséder en plus un singe pour grimper dessus et permettre le décrochage des noix.
Ce singe bien dressé permettait non seulement la récolte sans effort, mais aussi de balancer des noix sur ordre du patron vers les indésirables. D’ou les problèmes de voisinages que tu évoques.
Ouh là là , je vais m’étendre 5 minutes...
réponse à . deLassus le 10/03/2010 à 11h03 : Bonjour à toutes et à tous . J’utilise moi-même l&rsqu...
Non, non... on utilise beaucoup de variantes aussi. Surtout à l’apéro... 
réponse à . mickeylange le 10/03/2010 à 10h56 : Le cocotier est un palmier, comme le bananier ou le dattierLà tu t&rsquo...
en plus le bananier est coupé après chaque régime produit.
Le cocotier a un faux tronc (steppe) qu’il serait dommage voire fatal de couper à chaque saison.
Ouh la la je retourne m’étendre....
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 11h14 : Ta réponse me semble incomplète. Les vrai de vrai navigateurs &eac...
Et, pour qu’il lui décroche les noix sans faire jaser les voisins, son maître l’habille en gueux, non ?
réponse à . horizondelle le 10/03/2010 à 10h21 : Il me semble qu’il y a plusieurs jours que l’on parle de poules et d...
B’jour tout le monde !
En ouvrant la page, j’ai eu la même réaction que toi !
Hier, le caquetage
Aujourd’hui, le coquetier
Dans les projets de God, on trouve le coq gaulois, le vilain petit canard, les querelles de clocher*.
Je garde mes gros sabots pour me promener tranquille dans la cour de ferme !

* en haut du clocher,la girouette est souvent un coq... souvent mais pas toujours : sur l’île de Groix, c’est un thon qui surplombe l’édifice.
réponse à . DiwanC le 10/03/2010 à 11h43 : B’jour tout le monde ! En ouvrant la page, j’ai eu la mêm...
Ouf ! J’ai trouvé cette page, qui lève toute ambiguïté concernant le thon en question.
Un jour que Mickey avait fait naufrage à la sortie du port de Saint-Raphaël, il avait pu regagner le cocotier côtier à la nage. Heureusement ! Tiens, on va arroser ça, c’est l’heure, mon tout-petit.
réponse à . deLassus le 10/03/2010 à 11h03 : Bonjour à toutes et à tous . J’utilise moi-même l&rsqu...
J’ai entendu "gagner le pompon"... même idée.

Sur le manège de l’été qui fait briller de joie les yeux de mes petits-enfants, c’est la queue du mickey* de Minnie qu’il faut décrocher !

*J’ai préféré Minnie pour ne pas avoir d’ennui avec Lange et pour éviter tout dérapage (du moins, j’espère...), mais c’est vraiment un mickey qui est pendu !
réponse à . DiwanC le 10/03/2010 à 12h00 : J’ai entendu "gagner le pompon"... même idée. Sur le man&egr...
c’est vraiment un mickey qui est pendu
Non, rien... :&rsquo)
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 11h51 : Ouf ! J’ai trouvé cette page, qui lève toute ambigu&ium...
Ben... Tu doutais ?
Merci pour cette vidéo et pour l’air du large, le beau soleil breton... et tout, et tout !
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 11h51 : Ouf ! J’ai trouvé cette page, qui lève toute ambigu&ium...
Ho... c’est la même girouette que sur ton bateau tonton !!!
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 12h04 : c’est vraiment un mickey qui est penduNon, rien... :&rsquo)...
Laisse mon mât de cocagne tranquille... Jalouse !
réponse à . DiwanC le 10/03/2010 à 12h04 : Ben... Tu doutais ? Merci pour cette vidéo et pour l’air du la...
Je suis un grand douteur devant God, adepte des Saintes au mât.
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 11h24 : Et, pour qu’il lui décroche les noix sans faire jaser les voisins, ...
disons que le déguisement n’est pas obligatoire. Le Maître choisissait avant tout un singe rieur.
réponse à . mickeylange le 10/03/2010 à 12h17 : Ho... c’est la même girouette que sur ton bateau tonton !!!...
Ah, non : moi, j’ai mis une allatche, au sommet du tronc de cocotier dont j’ai fait mon mât. L’ensemble est très réussi.
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 12h28 : disons que le déguisement n’est pas obligatoire. Le Maître ch...
Allons bon ! V’là qu’on se dirige droit sur le mariage du singe rieur et de la mouette rieuse, mainant (cf_18)... Là, c’est sûr, on va décrocher la timbale.
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 11h14 : Ta réponse me semble incomplète. Les vrai de vrai navigateurs &eac...
En Belgique, on dit "décrocher la floche" 
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 12h28 : Ah, non : moi, j’ai mis une allatche, au sommet du tronc de cocotier ...
Une allatche sainte au mât ?
ça m’étonnerais qu’il y ait beaucoup de saintes sur ton bateau !
A part BB bien entendu.
réponse à . deLassus le 10/03/2010 à 11h03 : Bonjour à toutes et à tous . J’utilise moi-même l&rsqu...
L’expression est d’origne maritime, puisqu’on parle du pompon du marin... 
réponse à . Rikske le 10/03/2010 à 12h48 : L’expression est d’origne maritime, puisqu’on parle du pompon ...
Le pompon du mât, c’est pas une pomme ?

Eve
réponse à . deLassus le 10/03/2010 à 11h03 : Bonjour à toutes et à tous . J’utilise moi-même l&rsqu...
Tout pareil chez bibi !

Chez nous, traditionnellement, c’était un verre en argent ciselé avec le coulant* (ou rond) à serviette assortit que l’on offrait à la naissance, et c’est ce que j’ai reçu. Mais c’était il y a trrrrès longtemps, et cette tradition semble s’être perdue, comme bien d’autres.

* C’est l’appellation pour les ceusses qui ne sont pas trop " "  :&rsquo)
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 11h51 : Ouf ! J’ai trouvé cette page, qui lève toute ambigu&ium...
Le coq est depuis longtemps le symbole de la lumière, puisque le coq est le premier animal a annoncé le lever du soleil et l’arrivée de la lumière.
C’est pour cela qu’on le retrouve sur de nombreux clochers d’églises qui elles aussi annoncent la lumière (divine)
C’est pour ça que cotcotte était toujours la première, avant de tomber de son clocher.

Alors tes îliens ils se groix malins, mais c’est pas de bon thon leur girouette.
L’Erika, l’Amoco Cadiz et le Torrey Canyon, c’était moi, d’accord. Mais l’affreux drame de cette page, qui a coûté la vie à trois marins intoxiqués par de la nourriture avariée, c’est ta faute_80 de cette page !
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 13h09 : L’Erika, l’Amoco Cadiz et le Torrey Canyon, c’était moi...
C’est bien que tu reconnaisses tes responsabilités pour l’Erika, l’Amoco Cadiz et le Torrey Canyon, mais l’autre jour le seul marin invité c’était toi et tu es bien vivant pisse que tu râles encore.
Ce qui prouve une fois de plus que tes accusations sont pure méchantitude à mon égard.
réponse à . deLassus le 10/03/2010 à 11h03 : Bonjour à toutes et à tous . J’utilise moi-même l&rsqu...
c’est le pompon gagner le pompon, avoir le pompon ... plusieurs expressions effectivement, qui toutes se réfèrent - initialement - au pompon militaire. Je me souviens comme toi de celui qui donnait droit à un tour gratuit, quand nous l’attrapions au manège. Je me souviens surtout que le marchand choisissait le gagnant : priorité aux plus jeunes , surtout si l’accompagnement d’une grand mère lui laissait espérer d’autres tours payants.
réponse à . momolala le 10/03/2010 à 07h58 : Si le coquetier semble s’être perdu en route, la timbale fait toujou...
Et la cuillère...oiseau!
Une cuillère ergonomique pour la menotte du bébé qui apprend à manger seul.
Le manche est planté sur la partie la plus large de l’ovale de la cuillère pour que l’enfanton n’ait pas à tourner son mignon poignet.Quand il la porte à la bouche, elle ressemble un peu à un oiseau ou à un petit avion.
Souvenirs...de cette petite cuillère qu’on avait offert à ma petite soeur...
réponse à . chirstian le 10/03/2010 à 13h51 : c’est le pompon gagner le pompon, avoir le pompon ... plusieurs expressio...
Ah ben tiens, j’ai les mêmes souvenirs, et ça me donne une idée : je vais remplacer le pompon par la trirème du jour, et tournez manège d’Expressio ! Et comme ça, je donnerai priorité aux plus vieilles grands-mères, surtout si l’accompagnement d’une jeune fille me laisse espérer d’autres tours gratuits... 
signé : un VIL anonyme (que BB me reconnaisse pas)
"" Nom venu de l’imaginaire pays de Cocagne où la population pouvait disposer de tout en abondance sans avoir à travailler."""
Je ne sais pas, mais, la Cocagne existe, c’est une région à l’ouest de Carcassonne où la culture du pastel, plante dont on a tiré la couleur du même nom avant l’arrivée de la concurrence, a enrichi énormément les propriétaires régionaux qui, aux XVIe siècle se faisaient bâtir de belles maisons de campagne. C’est en tout cas ce que l’on nous a raconté là-bas pendant des vacances studieuses (entre Cocagne et pays Cathare, on s’en est mis sous la casquette). Alors pas si imaginaire que ça, n’est-il-pas ?
Mais, bien sur, le Cokhagne, c’est, en Wallonie, le surnom donné à celui qui a réussi à atteindre le haut du mât de l’Oie à la force de ses mains comme s’il avait hagné (= mordu) de la cocaïne ...
réponse à . pfloche le 10/03/2010 à 14h19 : "" Nom venu de l’imaginaire pays de Cocagne où la population pouvai...
Euh... il me semble que ta mémoire est dans les choux...  Va voir à cette page.
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 14h25 : Euh... il me semble que ta mémoire est dans les choux...  Va voir &a...
Le pays de Cocagne, pour les candide(s), c’est l’Eldorado, où les moutons sont rouges et les cailloux précieux. Je ne sais si l’on y décroche le pompon, le coquetier, la timbale, mais quel joli voyage et quel beau sujet de méditation… L’on n’y vole terre !
réponse à . syanne le 10/03/2010 à 14h41 : Le pays de Cocagne, pour les candide(s), c’est l’Eldorado, où...
Ah ben oui, mais c’est un mythe, ce pays-là, dont beaucoup se disputent la localisation en plein d’endroits d’Europe. Alors que le monstre du Loch Ness, lui, est parfaitement localisé dans mon GPS !
En clair, c’est du broumitche pour attraper les candides allatches.
F.M. Enroué
Hélas pour moi, on ne m’a jamais offert de timbale ni de coquetier.
Pourtant, tous les connaisseurs savent l’importance d’avoir sa timbale : contrairement à ce qui se passe avec le verre, on ne peut pas connaitre la hauteur de liquide contenue dans une timbale.
réponse à . syanne le 10/03/2010 à 14h41 : Le pays de Cocagne, pour les candide(s), c’est l’Eldorado, où...
Par l’enfoire !
Encore une spécialiste de Voltaire !

Une autre vision, par un autre ’auteur’ :

... ce pays dont les fruits sont si beaux qu’on se contente des noyaux.
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 13h56 : Et la cuillère...oiseau! Une cuillère ergonomique pour la menotte ...
Pour ceux que l’anglais ne rebute pas, je recommande ce délirant "manuel à l’usage des jeunes spatules" (l’oiseau) ou "comment manger avec une spatule" cette page
réponse à . SyntaxTerror le 10/03/2010 à 15h48 : Par l’enfoire ! Encore une spécialiste de Voltaire ! Une...
Ah ben non, Syntax, on ne peut réduire Syanne à une spécialiste -autoproclamée- de Voltaire. Elle est tellement plus, sans jamais s’en vanter... Non, l’été, elle s’évente avec les œuvres complètes de Rabelais, gardant les mignardises à croquer au coin du feu, l’hiver, confortablement installée dans deux chaussons -pardon, dans de Saussure. Et des fruits qu’elle nous livre, certains noyaux ressemblent à de sacrés pépins !
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 16h06 : Ah ben non, Syntax, on ne peut réduire Syanne à une spécial...
Mille excuses, chat échaudé ...

Bon, c’est pas tout çà, faut que j’aille cultiver mon jardin.
réponse à . SyntaxTerror le 10/03/2010 à 15h48 : Par l’enfoire ! Encore une spécialiste de Voltaire ! Une...
de Voltaire ne suis point "spécialiste", non, mais "connaisseuse", à la manière d’un bon vin, que l’on goûte et que l’on apprécie, auquel on revient, parce qu’il vieillit si bien... Il y a, comme ça, quelques auteurs, quelques poètes qui sont de beaux mâts de cocagne : à chaque fois qu’on grimpe, on gagne !
Et alors? et Eric Clapton, dans tout ça? tin lin lin Cocaïne, tin lin lin Cocaïne....
réponse à . syanne le 10/03/2010 à 16h19 : de Voltaire ne suis point "spécialiste", non, mais "connaisseuse", &agrav...
En parlant de bon vin et de Voltaire, celui-ci écrivait :
"Je ne connais de sérieux ici-bas que la culture de la vigne"
réponse à . syanne le 10/03/2010 à 16h19 : de Voltaire ne suis point "spécialiste", non, mais "connaisseuse", &agrav...
voici une oeuvre de Voltaire qui te tend les bras. cette page. Oserais-je rappeler que c’est dans les fils électriques que le volt erre ? Oui, je savais que tu étais déjà au courant.
réponse à . chirstian le 10/03/2010 à 19h03 : voici une oeuvre de Voltaire qui te tend les bras. cette page. Oserais-je rappel...
Entre ces bras ma foi sur mon séant posée
Et sur le velours mauve le coude appuyé
A ce Voltaire av’nant je m’abandonnerai
Lisant et relisant ses contes si bien faits
(Bien certaine d’y décrocher le coquetier).
réponse à . syanne le 10/03/2010 à 14h41 : Le pays de Cocagne, pour les candide(s), c’est l’Eldorado, où...
Le mythe de l’Eldorado tient à une cérémonie annuelle à laquelle se devait de procéder l’Inca chaque année. Eldorado= El Dorado: le doré, car l’inca était recouvert de pourdre d’or et se baignait ensuite dans le lac sacré, le Titicaca si mes souvenirs de lecture sont bons.
réponse à . syanne le 10/03/2010 à 19h32 : Entre ces bras ma foi sur mon séant posée Et sur le velours mauve ...
traduction pour Christian :
J’ai posé mon derche devant le zingue et j’ai biglé le baveu local que j’ai trouvé bien chiadé....
1000 excuses pour ce dérapage....
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 19h57 : traduction pour Christian : J’ai posé mon derche devant le zin...

Certes, on est aux antipodes face à la fine écriture de Syanne, à sa délicatesse hautement vantée par ailleurs... mais c’est amusant !
réponse à . <inconnu> le 10/03/2010 à 18h59 : En parlant de bon vin et de Voltaire, celui-ci écrivait : "Je ne con...
Il écrivait aussi « Je bois beaucoup, c’est-à-dire demi-setier [un quart de litre] à chaque repas ; et je vous conseille d’en faire autant ; mais il faut que ce soit d’excellent vin. » Et « le jour du départ de Mme Denis pour Paris, le 1er mars 1768, il remercie Rochefort d’Ally en ces termes : ʺ Vous m’avez envoyé, Monsieur, du vin de Champagne quand je suis à la tisane ; c’est envoyer une fille à un châtré.ʺ » (source Inventaire Voltaire)

Le rapport avec l’expressio du jour ? euh... la timbale, peut-être ?
réponse à . syanne le 10/03/2010 à 20h44 : Il écrivait aussi « Je bois beaucoup, c’est-à-dir...
Retour au cocotier :
à l’ombre du cocotier j’picole sévère à coup de 1/4 d’un picrate pas dégueu. D’ailleurs quand la mère Denise s’est barrée, elle m’a brouté avec son ju de malade alors que j’lui avais expédié une roteuse. C’est comme si tu cherchais à trousser la mignonne sans testostéronne.

J’adore mais j’ai honte
Syanne tu ne m’en veux pas hein ?
réponse à . syanne le 10/03/2010 à 16h19 : de Voltaire ne suis point "spécialiste", non, mais "connaisseuse", &agrav...
à chaque fois qu’on grimpe, on gagne !
C’est pour ça qu’on les appelle "les gagneuses", alors ?
tTas bien raison,parce que faut vraiment être une sainte pour accompagner l’Amiral dans certaines de ses dérives marines...
C’est une erreur de page... et je n’arrive pas à l’effacer. Donc : ne pas en tenir compte. Désolée... Mais après tout... ce n’est inintéressant !
cette page
réponse à . Elpepe le 10/03/2010 à 14h25 : Euh... il me semble que ta mémoire est dans les choux...  Va voir &a...
Ben, quoi, j’avais tords ?:

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/histgeo/monog/bsb/pastel1.htm

""A l’origine de l’expression "Pays de Cocagne"

L’expression célèbre de "Pays de Cocagne" est liée aux "coques", étape ultime de traitement de la plante. Elle remonte au début du XIIIème et évoque déjà toute la richesse symbolisée par le pastel dans l’économie du Lauragais et de l’Albigeois où la plante fut cultivée et sa teinture commercialisée."""
Ah ! Rikske ! les bons souvenirs.
Décrocher la floche ! quelle victoire... c’était le tour de manège gratuit.
Un inédite très peu connue.........cette page

Diwan, si tu m’entends........
réponse à . mident le 11/03/2010 à 15h18 : Ah ! Rikske ! les bons souvenirs. Décrocher la floche ! ...
Et à Rikske, opus 40 : en Belgique, on parle de "carrousel" (prononcer "carroussel").
COMPLÉMENTS

Le jeu consistait alors pour les volontaires à grimper au mât [de 10 m]
Et c’était pour décrocher quoi ? Ben, les wagons, pardi !
Et qui y arrivait le soir du 8e jour, hein, je vous le demande ? Qui donc y arrivait ?
Ben, les escargots, non mais…

Mais qui sont donc ces escargots dont on parle tant ? Des mollusques gastronomes gastropodes pulmonés terrestres ? Que nenni !
Il s’agit de docteurs ès cargos, comme quoi notre expression…
Aujourd’hui, c’est la Saint-Saturnin.
Bonne fête à tous ceux atteints de saturnisme, je veux dire ceux qui sont plombés, hic !
Elle avait le teint balle
Elle s’est fait porter pâle
Depuis, elle se prend pour une hélice,
C’est une vérité de La Palice!
réponse à . <inconnu> le 29/11/2012 à 06h59 : Aujourd’hui, c’est la Saint-Saturnin. Bonne fête à tous...
C’était avant tous ces "dessins animés" minables autant que débiles dont on goberge les gamins aujourd’hui......mais çà c’était avant !!
cette page
Quant au cocotier : j’adore le secouer
Il semblerait que d’autres le faisaient... secouer le cocotier , pour faire tomber les noix de coco trop mûres ! Adieu, monde cruel!
Décrocher le cocotier
J’ai entendu cette expression chez le marchand de volaille, où de chaque esse pendait un volatile:
- Qu’est-ce que vous voudrez aujourd’hui?
- Je ne veux que des crochets, le coq ôtiez.
réponse à . BOUBA le 29/11/2012 à 07h22 : C’était avant tous ces "dessins animés" minables autant que ...
Ah, parce que tu trouves que Saturnin est à montrer aux enfants, ce bestiau qui dévore les limaces et parfois même les escargots ? 
réponse à . saharaa le 29/11/2012 à 08h01 : Quant au cocotier : j’adore le secouerIl semblerait que d’autre...
Si Newton avait été sous un cocotier plutôt qu’un pommier, il se serait rendu compte de la gravité… de la situation !
En Suisse, à Bâle, pour être plus précis, un parrain plaisantin avait offert au nouveau-né une inscription à une école de langues anciennes, appelée LATIN BÂLE. 
To be born with a silver spoon in your mouth...être né une cuillère en argent à la bouche.
C’est-à-dire, dans des circonstances aisées.

To be born with a silver foot in your mouth...être né un pieds en argent dans la bouche.
C’est-à-dire, dans des circonstances aisées si vous vous appelez George Bush et que vous avez tendance à dire des bêtises.
réponse à . lalibellule1946 le 29/11/2012 à 09h02 : To be born with a silver spoon in your mouth...être né une cuill&eg...
être né une cuillère en argent à la bouche.
Et c’est un valet qui lui introduisait, car la cuillère à des serfs!
-Marraine, vous n’avez rien compris! il s’agissait d’un coquetier pour le petit, et non que vous coquetiez avec son père!
Nom venu de l’imaginaire pays de Cocagne où la population pouvait disposer de tout en abondance sans avoir à travailler.

@ God : je peux te donner l’origine du "pays de Cocagne".
Voir ci-après la partie "un peu d’histoire" et le film très intéressant.
cette page

Pour compléter cette page il faut préciser que les cocagnes servaient à réaliser les bains de teinture dans lesquels on teignait les vêtements royaux et... les tissus militaires. Les cocagnes étaient payées très cher au point qu’on les transportait dans des sacs scellés et escortés par des gendarmes. La fabrication et la vente des cocagnes a fait la fortune des gens qui cultivaient le pastel dans le sud-ouest, d’où l’expression "Pays de Cocagne" synonyme de pays de richesse.

La teinturerie de Lectoure se visite dans le Gers toute l’année.
Il existe une race de coqs originaire des Côtes de Provence; on connaît ceux-ci comme les coqs côtiers.

Je profite de l’occasion pour ajouter que c’est en croisant un coq et une brebis, qu’on a obtenu le coq ovin.
Actuellement, on peut voir une publicité pour une banque qui cherche à vendre des abonnements au téléphone.
Un employé vient "féliciter" son collègue qui vient de faire fuir une famille entière chez la concurrence en lui disant ironiquement : tu as fait le "strike" (ça ne veut pas dire qu’il s’est mis en grève, mais qu’il a décroché le pompon).
Comme je passe tous les soirs en rentrant chez moi devant une agence bancaire, je préférerais qu’elle vende des pois en boite, ça me serai plus utile, vu que j’ai déjà un forfait téléphonique.
Ce qui explique l’usage de ces mots dans les deux premières variantes de la locution, la troisième, celle avec le cocotier, n’étant qu’une simple déformation amusante de la deuxième.

Certes, mais attention, en ce dans, de de ne pas recevoir des noix sur la calebasse... 
réponse à . <inconnu> le 29/11/2012 à 08h39 : Ah, parce que tu trouves que Saturnin est à montrer aux enfants, ce besti...
Peut être mais çà donne du foie gras, du magret, des gésiers, des aiguillettes........Quand je vais dans ce pays de cocagne qu’est le Gers, je fais le plein !
Ma femme, c’te grosse caisse, a foutu le camp. Elle a raccroché son tablier, parce qu’elle prétendait que je faisais trop de bruit et que je réveillais les enfants quand je répétais au mileu de la nuit pour le concert du lendemain.
Alors, maintenant, je décroche mes cimbales quand je veux, na!
DEVINETTE
- Pourquoi le parrain, en guise de gourmette, offrit une yaourtière à son filleul?
réponse à . joseta le 29/11/2012 à 12h04 : DEVINETTE - Pourquoi le parrain, en guise de gourmette, offrit une yaourti&egrav...
Réponse
- parce que c’est un brasse lait.
À sa naissance, le viticulteur n’avait pas eu de gourmette, mais aujourd’hui, il a les chais nets!
réponse à . BOUBA le 29/11/2012 à 06h08 : Un inédite très peu connue.........cette page Diwan, si tu m&rsqu...
Bien sûr que je t’entends !
Merci de m’avoir fait découvrir cette chanson que je ne connaissais pas et merci de m’avoir laissé celle-ci :

Mais toi, tu manques à l’appel
Ma vieille branche de campagne
Mon seul arbre de Noël
Mon mât de cocagne


qui - à moins que j’ai mal lu - n’a pas encore été évoquée... Georges (l’autre !) chante son arbre en écho à l’histoire que conte God, l’histoire d’une « tradition quasiment disparue dans nos contrées : le mât de cocagne ».
réponse à . DiwanC le 29/11/2012 à 13h11 : Bien sûr que je t’entends ! Merci de m’avoir fait d&eacu...
Tu as bien lu........"Auprès de mon arbre" n’a pas été évoqué.....
Le seul mât de cocagne que j’ai vu, c’était à la fête votive de St Etienne de Tinée dans l’arrière pays Niçois mais il y a bien longtemps de çà.....
réponse à . charmagnac le 29/11/2012 à 09h49 : Nom venu de l’imaginaire pays de Cocagne où la population pouvait ...
le Pastel, Isatis tinctoria
Si j’en crois l’article, l’Isatis a donné son nom au renard polaire, pour moi ça évoque cette voiture ... d’un bleu pastel (?)
réponse à . BOUBA le 29/11/2012 à 07h22 : C’était avant tous ces "dessins animés" minables autant que ...
Ah, parce que tu trouves que Saturnin est à montrer aux enfants, ce bestiau qui dévore les limaces et parfois même les escargots ?
peut-on lire plus haut.

C’est vrai ! Honte à ceux qui veulent rediffuser à la télévision les histoires stupides de cette espèce de fausse peluche déhanchée qui claquait bêtement du bec !

Alors qu’il y a de si belles histoires à leur raconter, de belles légendes, si joliment filmées, qui feraient découvrir à nos très jeunes têtes, forcément blondes, non seulement les pays lointains, les coutumes des autochtones, les petits métiers,...

Souvenez-vous : Emmanuelle découvre l’aviation... Emmanuelle fait du tourisme à Bangkok... Emmanuelle append la vannerie... Emmanuelle au pays des merveilles... Emmanuelle n’a pas peur du loup...

Si on cherche bien, il doit bien y avoir un épisode où elle secoue le cocotier de quelque mât de cocagne thaïlandais...
réponse à . <inconnu> le 29/11/2012 à 06h59 : Aujourd’hui, c’est la Saint-Saturnin. Bonne fête à tous...
Pas d’anniversaire ?
A part celui de Chirac, Jacques. 80 ans aujourd’hui.
Un accompaniment musical inspiré par Isatis tinctoria, une sorte de rhapsodie en bleu:

cette page
réponse à . SyntaxTerror le 29/11/2012 à 16h20 : le Pastel, Isatis tinctoriaSi j’en crois l’article, l’Isatis a...
Superbe voiture ! Et si tu visites un jour la teinturerie de Lectoure, tu verras dans la cour une Jaguar bleu pastel. A une certaine époque le patron de la teinturerie avait étudié une peinture pour automobile avec des pigments issus du pastel.
Avec cette histoire de cocotier, vous me donnez une furieuse envie de tendre le hamac et glander un max. Seul problème y’a qu’un seul cocotier sur la plage me v’la bien "malin" et frustré !
Help ! 
réponse à . DiwanC le 29/11/2012 à 16h29 : Ah, parce que tu trouves que Saturnin est à montrer aux enfants, ce besti...
Pour parfaire l’éducation de nos chères têtes blondes, il y a aussi la collection des Martine, dont les couvertures ont été quelque peu détournées. Ainsi, une recherche élémentaire sur gougueule donne un aperçu:
Martine carbure au LSD... Martine aime le beaujolais...Martine a loupé la gay-pride...Martine et l’immigration choisie...Martine a encore fumé la moquette...Martine fait caca au fond du jardin...Martine découvre le kama-sutra...
d’autres titres à cette page
C’est quand même d’une vocation éducative d’un plus haut niveau que cette sale bestiole de Saturnin !
réponse à . BOUBA le 29/11/2012 à 06h08 : Un inédite très peu connue.........cette page Diwan, si tu m&rsqu...
Bonsoir je pensais connaitre pratiquement toutes les chansons de Brassens, mais celle-là je viens de la découvrir! merci :)
réponse à . <inconnu> le 29/11/2012 à 17h37 : Avec cette histoire de cocotier, vous me donnez une furieuse envie de tendre le ...
Impossible de rester insensible à ton appel... Voici un début de solution... :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 29/11/2012 à 16h29 : Ah, parce que tu trouves que Saturnin est à montrer aux enfants, ce besti...
Emmanuelle chez Martine !
réponse à . DiwanC le 29/11/2012 à 19h43 : Impossible de rester insensible à ton appel... Voici un début de s...
boudu mamania qu’il est beau mais petit petit et repetit....
Avec cette plantule impossible de réaliser mon rêve du jour.
Dans "TA" solution => me couche au sol au pied du phare et voilà ti pas que mes rêves transportent mon hamac là où qu’i ya 2 cocotiers grands.
Très amicalement et reconnaissant pour ta tolérance. 
réponse à . SyntaxTerror le 29/11/2012 à 16h20 : le Pastel, Isatis tinctoriaSi j’en crois l’article, l’Isatis a...
Tiens, c’est marrant, moi, cela me fait plutôt penser à cette page
réponse à . file_au_logis le 30/11/2012 à 07h51 : Tiens, c’est marrant, moi, cela me fait plutôt penser à cette...
T’as raison, il y en a une bleue !
Un voisin avait acheté celle fabriquée sous licence par Velam.
240 cm3, 50 ch réels à 5000 tours, ça arrache, un modèle avait dépassé les 70 km/h à Montlhéry.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Décrocher / gagner la timbale / le coquetier / le cocotier » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?