Donner le coup de collier / (re)prendre le collier

Produire un effort intense et momentané / se (re)mettre au travail, s'engager dans une nouvelle entreprise

Origine

Au vu du sens de nos deux expressions, il paraît évident que le 'collier' est assimilé à l'effort et au travail, et non pas à la rivière de diamants que madame porte lors des petites sauteries dans le grand monde.

Nous avons en effet ici affaire à une métaphore chevaline venue de quelques siècles en arrière, à une époque où les chevaux de trait se rencontraient beaucoup plus fréquemment qu'aujourd'hui, ceux-ci étant munis d'un harnais duquel partent les éléments rattachés à la charge à tirer ; et ce harnais comporte un 'collier' (ainsi nommé dès le XIIIe siècle), pièce passée autour du cou de l'animal.

C'est au XVIIIe siècle que ce collier-là, en raison des efforts du cheval pour tirer sa charge, est devenu le symbole d'un travail généralement pénible, le "coup de collier" étant associé à l'image de l'équidé qui s'arc-boute pour vaincre une résistance à son avancement.

On peut noter que si la première version de la première expression avait un article indéfini assez logique ("donner un coup de collier"), celui-ci a été remplacé un peu plus tard par un 'le' pour donner plus d'insistance et mieux marquer l'effort produit.

Exemple

« (...) la continuité qui seule mène à bonne fin les grandes besognes. Les coups de collier intermittents, quelque énergiques qu'ils soient, y valent peu ; ce qui y vaut, c'est l'assiduité qui ne s'interrompt jamais. »
Émile Littré - Comment j'ai fait mon dictionnaire - 1880

« Il a souri, le Patron, ce qui était rare. Et il a repris le collier, arraché sans l'apparence d'un effort une pierre qui résistait depuis deux jours. »
Philippe Roucarie - Le vent de la ville - 1998

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Donner le coup de collier / (re)prendre le collier » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Sich ins Zeug legenSe mettre dans le collier
Angleterreen Back to the daily grindRetour au boulot, à la routine quotidienne
Angleterreen Redouble one's efforts / To get (back) into harnessRedoubler d'efforts / Reprendre le harnais
Espagnees Dar el do de pecho.Donner le do (note musicale) de poitrine.
Italieit Fare uno sforzoFaire un effort
Italie (Sicile)it Mittìrisi di bbòna lènaS'y mettre de bonne haleine
Pays-Basnl Even knallenUn instant claquer, péter
Pays-Basnl Zet 'm op, witte muizenFaites un (grand) effort, souris blanches
Pays-Basnl De draad weer oppakkenReprendre le fil
Roumaniero A trage la șaibăTirer à la poulie
Roumaniero A trage la jugTirer au joug

Vos commentaires
Un Coup de Collier ? Cela me fait penser à une contrepèterie Belge, non?
Allez, je vais reprendre le collier en vous saluant toutes et tous bien amicalement !

Han-Hobbes
Voilà une expression qui fleure bon son avoine et son crottin, et mon enfance. Je trouve que les chevaux portant ces colliers dégagent force et majesté. Il y en a de bien beaux sur cette page que je mets en lien pour les djeunes qui ne croisent plus depuis longtemps de chevaux de trait dans les rues de nos villes comme il nous a été donné de le faire.
Quoi que vous fassiez aujourd’hui, alezan paix, fans d’expressio...
On attend forcément d’un barbu qu’il soit exemplaire en matière de coups de collier.
réponse à . momolala le 11/08/2009 à 08h01 : On attend forcément d’un barbu qu’il soit exemplaire en mati&...
Tu penses au capitaine Haddock ?
Bonjour bonjour, les gosses. Moi, pour que je donne un coup de collier, il faudrait d’abord me mettre le pied à l’étrier. Tu mords la tronche de l’appareil de trait, là ? C’est le cavalier qui tire, mais le cheval qui déplace. Astucieux, non ?
« Il a souri, le Patron, ce qui était rare. Et il a repris le collier, arraché sans l’apparence d’un effort une pierre qui résistait depuis deux jours. »
Philippe Roucarie - Le vent de la ville - 1998
une pierre précieuse ?
Il est vrai que l’affaire du coup de collier de la reine était plus une affaire de coup que de collier
Quand un chien tire sur sa laisse, c’est pour donner un coup de croc au facteur.
Nostalgie :

Ha !! lêche veaux !!!
réponse à . momolala le 11/08/2009 à 07h24 : Voilà une expression qui fleure bon son avoine et son crottin, et mon enf...
et après un anniversaire bien arrosé, tu reprends donc le collier !
Il ne faut pas confondre le coup du collier , qui va comme des guêtres à un lapin, avec le coup du lapin , qui va comme des guêtres à un collier.

N’était-ce pas le rôle de l’institutrice de reprendre l’écolier chaque fois qu’il se trompait ?
personnellement j’en suis resté à la version qui serait dépassée , selon God : donner un coup de collier. Elle me semble plus généreuse que "donner le coup de collier". Allez : tous en chœur ? Ah non, j’ai déjà donné ! Allons , amis, donnez ! Ah non je ne repasse plus ! Mais enfin, chéri, autrefois c’est vingt fois sur mon métier que tu remettais ton coup de collier, me polissant sans cesse et me repolissant, petit polisson !
J’aime bien "le bal des vampires" de R Polanski..Si vous faites attention , Koukol y est..
réponse à . chirstian le 11/08/2009 à 09h33 : personnellement j’en suis resté à la version qui serait d&ea...
Pour que l’école dure, amis , donnez, jusqu’à ce que vous soyez raides..
les Francs portaient un collier pour indiquer qu’ils étaient francs de collier. Mais certains ne l’étaient pas, et donnaient un coup de collier, quand on ne l’attendait pas. C’était le coup du collier de Jarnac.
Et ils portaient un bracelet pour faire croire qu’ils avaient une montre. En Franc Germinal, "Tu as un nouveau bracelet ? Montre !" se disait : "Swatch !"
d’après Wikipedia ce sont les Radhanites qui ont introduit le collier d’épaule à la place du collier de cou. On ne pense pas assez à les en remercier. Je suis content que God m’en donne ici l’occasion, et je le fais en votre nom à toutes et à tous.
Ah ! Je me sens mieux après ce coup de collier ! 
Les hauts ferrets de la reine? J’en fera ce que je voudra!
Ces ferrets-là, c’était un autre coup de colle hier. L’arène en fut pleine ...
Ah, mais que henni ! Parer sa jument d’un collier, c’est bien. Lui rajouter une gourmette, c’est mieux. Tu mords ?
Ouh la! Ça sent les mecs qui blanchissent sous le harnois !
Attention au coup de chaleur !
Dialogue, au bord du sillon, entre le laboureur et son vieux cheval de retour :
- tu vas le donner, ce coup de collier, oui ?
- quand tu m’auras filé une avoinée !
- je n’ai plus de blé pour ton entretien.
- tu es donc fauché ?
- je suis sur la sellette.
- Eh bien, descends, d’abord. J’en ai plein le dos !
réponse à . Emeu29 le 11/08/2009 à 10h28 : Ouh la! Ça sent les mecs qui blanchissent sous le harnois ! Attentio...
Faut pas mettre la charrue avant l’Emeu.
Auguste Dusemeur
On voit, dans les fermettes,en déco, des colliers qui n’ont jamais été repris.
Devenus glaces,porte-manteaux..; des étriers devenus "porte-fleurs-sèches", des mors qui n’ont plus de mordant, n’égligemment posés pour rappeler que Pépé montait à cheval dans sa jeunesse et des selles en guise de pouf.
Mais...je dois laisser le clavier à ceux aui ont repris le collier.
bye! A demain!
CITATIONS
Le croup d’Ollier cède ? Non. (Anna Liomary)
Le loup n’ordre de concile (Anna Zareth)
Donne ciel pour décoller (Anna Viatrisse)
On n’élude d’copier-coller (Anna Controlleçay)
Noir de colère, le cul pond. (Anna Ladéripette)
L’clou prié, l’édredon noce (Anna Poil)
réponse à . chirstian le 11/08/2009 à 09h26 : et après un anniversaire bien arrosé, tu reprends donc le collier&...
Ah, le bon rosé du Var sous la tente battue par l’orage d’un joli restau de Saint Paul ! Un délice, c’est vrai ! Juste avant l’exposition Tobiasse sur le Cantique des Cantiques : un petit goût de sensualité aux lèvres et de belles couleurs aux yeux : il ne manqua que la sieste !
En Arabie Séoudite, la décapitation semble une distraction populaire. Titre du programme de celle-ci : un coup, deux cols, Yéh ! Attention, personnes sensibles, lisez l’article mais abstenez-vous de visionner la vidéo sur cette page
réponse à . momolala le 11/08/2009 à 14h01 : En Arabie Séoudite, la décapitation semble une distraction populai...
Des malades!!!
réponse à . momolala le 11/08/2009 à 14h01 : En Arabie Séoudite, la décapitation semble une distraction populai...
S’il venait à quiconque l’idée de traiter tous les régimes de ce genre de sauvages et d’obscurantistes moyenâgeux, ce ne pourrait être que par racisme et/ou islamophobie. Notre Eglise a commis le même genre d’exactions en soumettant ses "sorcières" à la Question avant de les brûler en public, durant la Sainte Inquisition, mais au nom de Dieu, et non d’Allah. Nuance...
Ben Edicte
réponse à . Elpepe le 11/08/2009 à 14h22 : S’il venait à quiconque l’idée de traiter tous les r&e...
Un bon sujet de réflexion à explorer sur cette page.
réponse à . momolala le 11/08/2009 à 14h41 : Un bon sujet de réflexion à explorer sur cette page....
Tu veux me faire reprendre le collier de la philo ? Mais non, je n’ai pas perdu la tête... Je suis plutôt d’accord avec Comte-Sponville, sur l’ordre divin : on peut s’en passer. Mais pas de God, en revanche. 
réponse à . Elpepe le 11/08/2009 à 14h22 : S’il venait à quiconque l’idée de traiter tous les r&e...
Oui mais c’était à une autre époque, il faut évoluer que diable!!!!
On a eu notre Moyen-Âge, c’est au tour des autres. Et rien ne garantit qu’on n’y retournera pas : c’est assez bien parti, me semble-t-il.
réponse à . Elpepe le 11/08/2009 à 14h22 : S’il venait à quiconque l’idée de traiter tous les r&e...
Que je sache, la peine de mort a été rétablie dans 35 des 50 Etats-Unis, temple de la démocratie. En quoi la décapitation est-elle plus barbare que l’injection de médicaments ou ... la pendaison encore en vigueur ?
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2009 à 15h36 : Que je sache, la peine de mort a été rétablie dans 35 des 5...
Ben, en rien, moussaillon ! Mais où est le bon vieux temps, où on pendait les mutins à la plus grande vergue du grand mât, là qu’ils assuraient le spectacle ? Tout fout le camp...
réponse à . Elpepe le 11/08/2009 à 15h12 : On a eu notre Moyen-Âge, c’est au tour des autres. Et rien ne garant...
Je ne suis quand même pas d’accord avec leurs méthodes, mais cela ne changera rien, mon opinion, ou celle des autres, pfff!
Et j’ajouterai que ce qui s’est passé au Moyen-Âge n’excuse pas ce qui se passe aujourd’hui, ce n’est surtout pas une raison valable pour imiter les crétins de jadis, et de ce fait, devenir les crétins d’aujourd’hui, surtout que de nos jours, le monde entier peut voir ce qu’ils font, c’est vraiment...je ne dirai pas le mot ici, pas élégant, et comme je suis généralement une personne élégante, je ne ternirai pas mon image et je m’abstiendrai.  
Le Roé est maure, vive le Roé!!
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2009 à 15h36 : Que je sache, la peine de mort a été rétablie dans 35 des 5...
Si je comprends bien, comparons-nous à pire, belle mentalité.
Ici la peine de mort n’existe pas.
réponse à . patchouli le 11/08/2009 à 15h46 : Je ne suis quand même pas d’accord avec leurs méthodes, mais ...
L’expérience est intransmissible, voyons... Et, dans toute l’Histoire de l’humanité, la constante, c’est l’humain ! Progressiste dans les techniques, mais invariant dans sa façon d’agir, voire de penser, depuis l’âge des cavernes. Au moins.
Pour éclairer nos esprits d’aujourd’hui, il faudrait mettre un sacré coup de collier ! Et embaucher des professeurs des écoles... laïques et obligatoires, pour tout dire. On n’en prend pas le chemin.
réponse à . momolala le 11/08/2009 à 07h24 : Voilà une expression qui fleure bon son avoine et son crottin, et mon enf...
Voilà une expression qui fleure bon son avoine et son crottin

Les deux, mon capitaine, si God avait été fainéant, il aurait dissocié les deux expressions.
Le collier, c’est le travail de routine. Le coup de collier, comme d’autres, j’ai vu ça dans mon enfance. Chez nous, on dit que la terre est amoureuse parce qu’elle se colle aux outils, mais quand elle est sèche, ça forme des blocs (des rocs) durs comme de la pierre. Là où un âne aurait cherché à comprendre ce qui se passe, le cheval choisit de passer en force, il a reculé d’un pas et s’est lancé de toutes ses forces contre le roc de terre ... qui s’est déplacé sans casser.
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2009 à 15h36 : Que je sache, la peine de mort a été rétablie dans 35 des 5...
Oui aux USA la peine de mort est rétablie dans plusieurs états mais il faut mentionner qu’il y a d’abord eu procès, pas une parodie de procès, et que généralement il s’agit de dangereux criminels, on ne les condamne pas pour des niaiseries, ils ne sont pas exécutés sur la place publique, où tout le monde applaudit comme des malades, non franchement pas très évolué.
C’est mon opinion et je la partage.  
Et je souligne que je suis contre la peine de mort où qu’elle soit, et quel que soit le pays qui la pratique.
réponse à . patchouli le 11/08/2009 à 15h50 : Si je comprends bien, comparons-nous à pire, belle mentalité. Ici ...
Holà !
La peine de mort a été abolie en France, aussi.
Je voulais dire que je condamne autant la chaise électrique que la décapitation au sabre.
Je crois aussi qu’il ne suffit pas de lire les textes, il faut aussi les comprendre.
Trancher les mains des voleurs était un acte progressiste du temps du prophète, vu qu’avant on leur coupait la tête, je crois que de nos jours il demanderait de ne rien couper du tout.
Notre époque manque furieusement de prophètes !
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2009 à 16h11 : Holà ! La peine de mort a été abolie en France, aussi....
Moi je sais ce que je leur couperais !!!! acchhh!!!
réponse à . patchouli le 11/08/2009 à 16h09 : Oui aux USA la peine de mort est rétablie dans plusieurs états ma...
ils ne sont pas exécutés sur la place publique, où tout le monde applaudit comme des malades

Certes, mais aux ztats zinis, tout le monde a la talfisioun.
réponse à . Elpepe le 11/08/2009 à 15h58 : L’expérience est intransmissible, voyons... Et, dans toute l’...
Bon si je comprends bien, cons hier, cons aujourd’hui et cons demain. C’est la fatalité, donc on a l’excuse de ne rien changer.
Bon moi je me change et je m’en vais à un rendez-vous...galant, où je ne couperai rien, ni la tête, ni le cou, ni les mains, ni la q....alouette!!!!Aaaaaaalouuueeeeettte, gentille alouette...
réponse à . Elpepe le 11/08/2009 à 15h42 : Ben, en rien, moussaillon ! Mais où est le bon vieux temps, où...
Sauf vot’respect, cap’taine, c’était dans les cas où la mutinerie avait foiré.
Sinon, c’est le capitaine et ses lieutenants qui prenaient la place des mutins.
réponse à . patchouli le 11/08/2009 à 16h20 : Bon si je comprends bien, cons hier, cons aujourd’hui et cons demain. C&rs...
C’est la fatalité, donc on a l’excuse de ne rien changer.

Pas tout à fait !
On réclame des instits, des éducateurs de rue et on nous répond qu’on aura des flics. Pas facile de faire bouger les choses, dans le bon sens !
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2009 à 17h25 : C’est la fatalité, donc on a l’excuse de ne rien changer. Pas...
Mais ce sont sans doute des flics qui préparent le 2ème concours interne pour devenir instits, voire éducateurs de rue ! Les militaires y avaient droit sans concours autrefois. J’ai connu un ancien adjudant, devenu directeur d’école qui, après m’avoir sermonnée parce que j’avais séparé un peu brutalement deux gamins qui se châtaignaient dur dans la cour, m’a montré comment on les punissait pédagogiquement en les mettant au coin avec un sac en papier sur la tête.
réponse à . patchouli le 11/08/2009 à 15h50 : Si je comprends bien, comparons-nous à pire, belle mentalité. Ici ...
Calmos Patchouli !  C’est toi là, sur cette page ? Ce n’est pas parce qu’on énonce des faits et qu’on les compare qu’on les approuve ! Tu es prompte à prendre le mors aux dents ! As-tu mis ton collier de cou pour ton 7 à ... + si affinités ? Parce qu’un collier d’épaules, je t’en souhaite un autre très doux pour en mettre un coup et même bien davantage !
réponse à . Elpepe le 11/08/2009 à 14h22 : S’il venait à quiconque l’idée de traiter tous les r&e...
y a prescription. On est au XXI° siècle à présent ...
Quoique ... Je rétablirais bien la peine de mort ou le duel pour un certain Nick R...
Mais cela est une digression.
Ce soir je vais donner un coup de collier dans ma recherche d’un autre boulot.
Bonne soirée à toutes zet à tous, et comme disent Soda (jeu des dicos) et Tyto : quoi que vous fassiez, faites le bien, avec ou sans tiret. 
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2009 à 16h16 : ils ne sont pas exécutés sur la place publique, où tout le ...
y’a 300 ans, c’était sur la place de Grèves, à Paris, que tout les badauds accouraient pour assister aux exécutions !!!
La Grève avait; à cette époque, cet aspect sinistre que lui conservent encore aujourd’hui l’idée exécrable qu’elle réveille et le sombre Hôtel de Ville de Dominique Boccador, qui a remplacé la Maison-aux-Piliers. Il faut dire qu’un gibet et un pilori permanents, une justice et une échelle, comme on disait alors, dressés côte à côte au milieu du pavé, ne contribuaient pas peu à faire détourner les yeux de cette place fatale, où tant d’êtres pleins de santé et de vie ont agonisé ; où devait naître cinquante ans plus tard cette fièvre de Saint-Vallier, cette maladie de la terreur de l’échafaud, la plus monstrueuse de toutes les maladies, parce qu’elle ne vient pas de Dieu, mais de l’homme.

C’est une idée consolante, disons-le en passant, de songer que la peine de mort, qui, il y a trois cents ans, encombrait encore de ses roues de fer, de ses gibets de pierre, de tout son attirail de supplices permanent et scellé dans le pavé, la Grève, les Halles, la place Dauphine, la Croix-du-Trahoir, le Marché-aux-Pourceaux, ce hideux Montfaucon, la barrière des Sergents, la Place-aux-Chats, la Porte Saint-Denis, Champeaux, la Porte Baudets, la Porte Saint-Jacques, sans compter les innombrables échelles des prévôts, de l’évêque, des chapitres, des abbés, des prieurs ayant justice ; sans compter les noyades juridiques en rivière de Seine ; il est consolant qu’aujourd’hui, après avoir perdu successivement toutes les pièces de son armure, son luxe de supplices, sa pénalité d’imagination et de fantaisie, sa torture à laquelle elle refaisait tous les cinq ans un lit de cuir au Grand-Châtelet, cette vieille suzeraine de la société féodale, presque mise hors de nos lois et de nos villes, traquée de code en code, chassée de place en place, n’ait plus dans notre immense Paris qu’un coin déshonoré de la Grève, qu’une misérable guillotine, furtive, inquiète, honteuse, qui semble toujours craindre d’être prise en flagra*t délit, tant elle disparaît vite après avoir fait son coup ! 
réponse à . patchouli le 11/08/2009 à 16h20 : Bon si je comprends bien, cons hier, cons aujourd’hui et cons demain. C&rs...
Bon, Patchouli : tu t’arrêtes au premier degré des mots, là*. Entre les lignes aussi, il y a des choses écrites. Notre humanité, pour peu qu’on ait la chance d’en être dotés, est quelque chose d’acquis, et non d’inné. Par l’éducation reçue, par une famille aimante et large d’esprit, par la tolérance dont on a pu bénéficier dans notre enfance, et quelques autres trucs comme le ventre plein qui ont fait que, somme toute, nous sommes un peu plus vernis que d’autres. Mais tout ceci est d’une grande fragilité, et il n’y en aurait pas pour très longtemps à faire s’écrouler tout ce bel édifice. Certains s’y emploient déjà, j’ai les noms !

* Comment ? L’éditeur de partoche ? Ah bon ?
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2009 à 17h07 : Sauf vot’respect, cap’taine, c’était dans les cas o&ugr...
Ah, les enfants de mutins ! Une cravate de chanvre, y’a qu’ça d’vrai, hein ?
réponse à . momolala le 11/08/2009 à 19h12 : Mais ce sont sans doute des flics qui préparent le 2ème concours i...
on les punissait pédagogiquement en les mettant au coin avec un sac en papier sur la tête
Mickeyyyyyyyyyy ! Collé samedi, au coin avec un sac en papier (McDo, quand même, hein !) sur la tête !
réponse à . Jonayla le 11/08/2009 à 20h15 : y a prescription. On est au XXI° siècle à présent ... Q...
Prescription pénale, puisque tous les acteurs sont morts depuis lulure. Mais que, dans la continuité, il faille quelques siècles à l’Eglise catholique, apostolique et Romaine pour reconnaître, du bout des lèvres et sous la pression, ses errements du passé, c’est plutôt moyen, je pense. Pour ne pas dire obscurantiste, le mot pourrait fâcher...
Galileo Galilei, fervent expressionaute.
réponse à . momolala le 11/08/2009 à 19h18 : Calmos Patchouli !  C’est toi là, sur cette page ? C...
Elle est toute mignonne cette Patchouli, merci de me l’avoir présentée, vous êtes un chou!!
réponse à . cotentine le 11/08/2009 à 20h44 : y’a 300 ans, c’était sur la place de Grèves, à ...
Cotentine, éblouissant retour ! Tu restes mainant, hein ?
réponse à . <inconnu> le 11/08/2009 à 11h25 : On voit, dans les fermettes,en déco, des colliers qui n’ont jamais...
On voit, dans les fermettes, en déco, des colliers qui n’ont jamais été repris. Devenus glaces

J’aurais l’impression de ressembler à Fernandel en me regardant dans une glace comme ça !
réponse à . cotentine le 11/08/2009 à 20h44 : y’a 300 ans, c’était sur la place de Grèves, à ...
N’oubliez pas le guide, siouplé, pasque, une visite guidée comme celle-là, y en n’a pas tous les jours, hé!
Et, comme tout bon Outre-Quiévrainiste qui se respecte, je reprendrais bien un coup de Caulier, là. Dieu, qu’elle était bonne, cette boisson divine, servie à bonne pression et à bonne température. Mais que c’était difficile, d’un trouver une bien servie, quelle Perle c’était alors!
Aujourd’hui c’est la Saint-Parfait : ok.
Un jour peut-être ce sera la Saint-OK : parfait.
Reprendre le collier ? Non merci !
Je préfère reprendre une Caulier !
réponse à . <inconnu> le 18/04/2013 à 03h58 : Miaou ! Miaou ! gentil poupousse ! Ouah ! Ouah ! m&eac...
Mintaka, t’as abusé de la Caulier ou quoi ?
Diwan ! Pour être franc du collier je dirais que j’ai rien trouvé chez Tonton aujourd’hui.
Te donnes pas la peine de donner un dernier coup de collier, j’ai tout bien épluché......
réponse à . BOUBA le 18/04/2013 à 07h02 : Diwan ! Pour être franc du collier je dirais que j’ai rien trou...
Et à voir comment tu pleures, il y a dû y en avoir, des oignons!
réponse à . <inconnu> le 18/04/2013 à 03h57 : Reprendre le collier ? Non merci ! Je préfère reprendre ...
En 55, 2 cases plus haut, j’y faisais déjà référence en 2009: la Perle Caulier, bière de ma jeunesse estudiantine, qui - d’après ton lien - n’existe malheureusement plus. Dieu, qu’elle était bonne! Mais seulement à bonne pression et à bonne température. Là, un régal, que dis-je, un nectar! A déguster sous la Maison du Cygne, sur la Grand’Place de Bruxelles... Ca y est, je vais me mettre à chialer...

Marceeeeellllllllll, une p’tite Perle pour oublier!

Dies-moi, où n’en quel pays,
...
les Caulier du temps jadis
et ce harnais comporte un ’collier’
Un jour que Joséphine emmenait son fiston Eugène en classe, elle croisa un charretier qui s’écria: " Oh ! l’écolier de Beauharnais ! "
réponse à . joseta le 18/04/2013 à 09h06 : et ce harnais comporte un ’collier’Un jour que Joséphine emm...
Et comme elle n’était pas espagnole, il n’aurait pu s’écrier: "Oh! L’écolier de l’arène!"
- Il y a deux chevaux en liberté et deux autres attachés; tu ne mets colliers qu’aux liés.
- D’accord, d’accord. 
" C’est en dessinant des chevaux que mon ’art naît’.
Signé: cette page
Hermann avec un collier: collier et l’Hesse.
Le facteur, le colis hait.
réponse à . file_au_logis le 18/04/2013 à 08h30 : Et à voir comment tu pleures, il y a dû y en avoir, des oignons!...
"Dieu veuille que ma veuve s’alarme
En enterrant son compagnon
Et que pour lui faire verser des larmes
Il n’y ait pas besoin d’oignons"

Chantait Tonton Georges dans "le Testament", quant aux gaillardes Brivistes elles se crêpaient le chignon à propos de bottes d’oignons mais n’en pleuraient pas pour autant sur l"Hécatombe" dont furent victimes les pandores........

J’ai tout bien répondu, Diwan ?
réponse à . joseta le 18/04/2013 à 09h06 : et ce harnais comporte un ’collier’Un jour que Joséphine emm...
Charade à tiroir:

Mon premier est agréable au pied
Mon second fait partie du harnachement du cheval

Napoléon Bonaparte aimait bien mon tout

Réponse:
1- Chaussette fine de peau
2 - Harnais
réponse à . joseta le 18/04/2013 à 10h52 : - Il y a deux chevaux en liberté et deux autres attachés; tu ne m...
Joli.........moi je trouve sabot........
Un cou de colliers........cette page
Sabot: savate qu’on met aux chevaux pour passer par la Lorraine.
réponse à . joseta le 18/04/2013 à 12h23 : Sabot: savate qu’on met aux chevaux pour passer par la Lorraine....
J’ai connu une nana originaire de Lorraine.........une vraie quiche !
réponse à . BOUBA le 18/04/2013 à 12h28 : J’ai connu une nana originaire de Lorraine.........une vraie quiche !...
Elle s’appelait Sophia ?
DEVINETTE
Où achètent les harnachements les éleveuses de Suisse, férues de la danse ?
- À Bâle; qu’harnais de Bâle.
réponse à . <inconnu> le 18/04/2013 à 03h58 : Miaou ! Miaou ! gentil poupousse ! Ouah ! Ouah ! m&eac...
Ouah ! Ouah ! méchant chien !
C’est vrai qu’aujourd’hui ils font des machines qui en 30 secondes environ :
Saisissent l’arbre, le tronçonne à la base, le couche, l’écorce, et le débite en morceaux de 2,50 m. Et tout ça avec, bien sûr, un seul bonhomme !
Un peu dans ce genre là : cette page

Le gars il a rasé une forêt entière sans que tu ais eu le temps de dire ouf, avec ça.
Et après ça, on se demande pourquoi il y a du chômage !!
Et à # 75 Boubacar :
Quiche est Sophia Lorraine ?
Il y a du chomage et pourtant, une fois élus, les députés ont dit:
"Nous bucherons sur le problème de l’emploi ........"
réponse à . joseta le 18/04/2013 à 12h23 : Sabot: savate qu’on met aux chevaux pour passer par la Lorraine....
Voir # 58 :
Le sabot est également une sorte de grosse pince au moyen de laquelle peut être bloquée la roue d’un véhicule en stationnement illicite.
Je vous en ai choisi un rose, aussi méchant que les radars : cette page.
réponse à . <inconnu> le 18/04/2013 à 13h12 : Voir # 58 : Le sabot est également une sorte de grosse pince au moye...
La voiture gênait, mais grâce au sabot elle gêne plus.
Le Collie est un chien berger écossais (comme les petits pois des haricots sans fil du mois d’avril).
réponse à . <inconnu> le 18/04/2013 à 13h18 : Le Collie est un chien berger écossais (comme les petits pois des haricot...
Son maître l’assit et il ne bougea plus.......
Ce footballeur, cette page, est une réincarnation de la chienne Lassie; Theodor Gebre, c’est Lassie !
Mais si : console-toi. les bières Caulier existent encore de nos jours. Vois Pluto plutôt :
cette page
réponse à . joseta le 18/04/2013 à 14h09 : Ce footballeur, cette page, est une réincarnation de la chienne Lassie; T...
En Afar, Selassie signifie "la Trinité" et Haïlé " la puissance" et c’est ainsi que Täfäri Mekonnen prit le nom d’Haïlé Selassié "Puissance de la Trinité".......
Rien à voir avec l’expression du jour mais j’avais envie de faire péter ma culture qui comme chacun le sait est d’autant plus étalée qu’elle est inexistante ......
Et tra la la.........
Aaaah ! que certains donnent le coup de collier  .......... Pour eviter en fin d’année de devenir des colliers de perles du bac 
réponse à . BOUBA le 18/04/2013 à 15h05 : En Afar, Selassie signifie "la Trinité" et Haïlé " la puissan...
En Afar, Selassie signifie "la Trinité" et Haïlé " la puissance" et c’est ainsi que Täfäri Mekonnen prit le nom d’Haïlé Selassié "Puissance de la Trinité".......
Rien à voir avec l’expression du jour

Pas de rapport ? Que si ! En voici même deux, pour le prix d’un.

Le premier : l’empereur Haïlé Sélassié portait un magnifique collier de barbe, comme le montre cette photo. Il est donc parfaitement à sa place dans l’expression du jour.

Le deuxième est un peu plus lointain.

Le vrai nom de Haïlé Sélassié (son nom signifiait Puissance de la Trinité, mais il était aussi, modestement, Negusa Nagast (Roi des Rois), Seigneur des Seigneurs, Lion Conquérant de la Tribu de Juda, Empereur d’Éthiopie, Élu de Dieu, Défenseur de la Foi, Lumière du Monde), couronné en 1930 empereur d’Ethiopie, était, comme nous le rappelle Boubacar, Tafari Mekonnen. Comme il était Ras (titre de noblesse éthiopien, sans relation avec la longueur de ses cheveux), il était donc Ras Tafari.

Au même moment, en Jamaïque, naissait un mouvement politico-religieux inspiré du christianisme qui voyait en Haïlé Sélassié, roi noir africain et chrétien, un "nouveau messie" : ce mouvement a été appelé le rastafarisme (à ne pas confondre avec le pastafarisme, mais c’est une autre histoire pour un autre jour), ou mouvement rastafari, ou rasta.

Ben oui, Bob Marley, le reggae, les dreadlocks, la beuh ... tout ça vient de l’empereur d’Ethiopie au collier fleuri.

Vous ne voyez toujours pas le rapport avec le collier ? Le voici, avec le prix.

NB. Tout ce qui précède est garanti pur Wikipedia, et cueilli du jour.
réponse à . Enkidou le 18/04/2013 à 18h43 : En Afar, Selassie signifie "la Trinité" et Haïlé " la puissa...
Voilà une explication complète..........je n’ai pas poussé jusqu’à Bob Marley et les Rastas mais c’est vrai qu’avec l’illustration des colliers.....çà pouvait le faire......
réponse à . Enkidou le 18/04/2013 à 18h43 : En Afar, Selassie signifie "la Trinité" et Haïlé " la puissa...
Eh bien, merci !
réponse à . Enkidou le 18/04/2013 à 18h43 : En Afar, Selassie signifie "la Trinité" et Haïlé " la puissa...
Cette histoire me rappelle la visite que fit le Negus, oui, c’était un de ses noms à Hailé Sélassié, en Belle Gique.
Il rencontra le premier sinistre de l’époque, un certain Achille Van Acker, que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître...
Et donc, sur le tarmac de l’aéroport de Melsbroek (aussi bien civil que militaire - la partie militaire existe toujours sous ce nom, la partie civile étant devenue "Bruxelles-National"), les deux personnalités se présentent:
- le Négus: "Ailé Sélassié"
- le premier sinistre: "Van Acher, c’est le charbon"
Pour expliquer ceci, il faut dire que cet individu s’est rendu célèbre par la fermeture, parfois souvent avec violence, de nombreuses mines de charbon belges. On cite de lui aussi la phrase célèbre: "J’agis et puis je réfléchis". Il ne remplissait pas toujours ce contrat; parfois, il ne réfléchissait pas. Il ne fléchissait pas non plus, d’ailleurs.
réponse à . file_au_logis le 19/04/2013 à 08h33 : Cette histoire me rappelle la visite que fit le Negus, oui, c’était...
Quel est le rapport entre le Negus et Lakshmi Mittal ?

Réponse : Sélassié.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Donner le coup de collier / (re)prendre le collier » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?