Faire suer le burnous - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Faire suer le burnous

Faire travailler, souvent durement, la main-d'œuvre indigène.
Par extension, exploiter, faire travailler exagérément.

Origine

Le burnous, de l'arabe 'burnus' (selon une des transcriptions existantes), est un grand manteau en laine, avec une capuche, initialement porté par les populations du Maghreb.
Par métonymie, on a aussi appelé 'burnous' le porteur du vêtement.

Cette expression, qui est attestée au début du XXe siècle, vient de l'époque coloniale, lorsque les colons faisaient travailler dur, voire très dur, leurs employés indigènes, donc implicitement porteur d'un burnous.

On imagine bien que faire travailler ces gens exagérément, dans des pays chauds, ne pouvait que les faire transpirer ou suer.
Mais l'image est plus proche de la viande que l'on fait suer en la cuisant pour en extirper un maximum de jus, l'employeur essayant de tirer un maximum de son employé.

On ne peut s'empêcher de penser aussi au sens argotique de "faire suer" (euphémisme de "faire chier") car il est certain que cette exploitation abusive (pléonasme ?) devait sérieusement enquiquiner ceux qui la subissaient.

Exemple

« ... ces quelques familles dont je parlais tout à l'heure, et qui sont habituées à faire suer le burnous depuis des siècles. »
Jérôme et Jen Tharaud - Alerte en Syrie !

Compléments

Au XVIIIe siècle, il y avait déjà "faire suer le paysan" utilisé à propos des soldats en campagne qui, cantonnés dans une ferme, exigeaient toujours plus de leur logeur "désigné volontaire".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire suer le burnous » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne / Autrichede Schuften / arbeiten wie ein Ochse Travailler (dur) comme un boeuf
Allemagnede Sklaventreiber seinEtre un négrier
États-Unisen To be a slave driverÊtre un négrier
Espagnees Hacer sudar la gota gordaFaire suer la grosse goutte
Espagnees Hacer trabajar a alguien como un negroFaire travailler quequ'un comme un negre
Argentinees Hacer transpirar la camisetaFaire suer la chemisette
Israëlhe העביד אותו בפרך (heevid oto baparekh)Faire travailler durement
Pays-Basnl werken als een paardtravailler comme un cheval (travailler durement comme un mercenaire/un forçat,/un noir, etc.)
Pays-Basnl een slavendrijver zijnêtre un esclavagiste
Pays-Basnl iemand opjuttenmettre quelqu'un sous une haute pression (pour le faire travailler p.ex.)
Belgique (Flandre)nl Slavendrijver zijnêtre meneur d'esclaves
Pays-Basnl iemand achter de vodden zittenêtre derrière les chiffons de quelqu'un (faire pression à travailler rapidement/beaucoup)
Belgique (Flandre)nl achter iemand zijn vijzen zittenpourchasser les vrilles de quelqu'un
Polognepl Pracowa? w pocie czo?a.Travailler à la sueur de son front.
Brésilpt Tirar o sangue de alguémExtraire le sang de quelqu'un
Roumaniero A lua şapte piei de pe omPrendre les sept peaux sur l'homme
Russieru Работать до седьмого пота (rabotat do sedmogo pota)Travailler jusqu'à la septième suée

Vos commentaires
suis arrivée en septembre dans un burnous,à l’époque ...et il faisait chaud, comme votre site, mais buratin,pas du tout, même pas en bure-nous,et certains échangent d’une façon bur-lière (burininière),je laisse à ce soir le bur-nous liésque aux plaisants , non pas du pont neuf de Boileau,je ne vais pas me bur-le moux,bisoux pleins, et encore plus à tytoalba!!!vais faire coucouche panier bur-bur patates en rond...demain, bur- bur nous les voisins à s’occuper des chevaux de l’autre!!!bur-bur de concours nous sur terrain!!!bonne semaine à tous!
Suis en osmose avec Tchaïkowsky et sa "Pathétique" sur France-Musique ! pas vraiment en état de faire suer quoi que soit, ni qui que ce soit. Sauf moi tout à l’heure, quand je vais finir de pondre, sur un autre forum, la suite et fin de mon voyage au Kharabakh. Bonne journée à tous.
"Faire suer la bure, nous? Mais vous rêvez, ma chère...
Jamais, au grand jamais, cela ne nous est venu à l’idée, jamais nous n’eussions même envisagé une horreur pareille.
Les moines ne travaillent bien à produire ce divin nectar que le monde entier leur envie que lorsqu’ils ont les ingrédients - bien entendu! - mais aussi les cadres moral, mental et insitutionnel correspondants à cette activité, liés à une tranquilité de bon aloi....!
C’est quand ils sont en parfaite osmose avec la nature et leur produit que celui-ci devient ce que l’on sait."

Savon à Rolles, garde chiourme à la Chartreuse...
J’ai résidé à Casablanca pour mon travail , il y a ..........un certain temps........
Jamais au grand jamais je n’ai fait suer le "burnus" à qui que ce soit !

Par contre , j’ai bien transpiré dans ce maudit cabinet d’architecte , moralement et physiquement !

Bonne journée à tous
réponse à . nanouche le 13/08/2007 à 07h49 : J’ai résidé à Casablanca pour mon travail , il y a .....
Bonjour nanouche que je ne connais pas encore. Bienvenue sur ce merveilleux site si tu es nouvelle ; si tu re-viens, bienvenue aussi.

J’ai connu Casablanca a l’époque lointaine du protectorat (je sais, ça ne se voit pas, je fais bien moins que mon âge), qui n’était pas une colonisation. Je me suis toujours étonnée de voir les bergers portant leurs burnous de laine en plein été dans les douars. Depuis j’ai appris qu’ils étaient très peu vêtus en-dessous et que la laine et l’air entre leur peau et le vêtement les isolaient de la chaleur. Dans les grandes exploitations agricoles, ils suaient, mais sans burnous, à manier la houe ou la charrue tirée par des chevaux.

@Filo :
C’est quand ils sont en parfaite osmose avec la nature et leur produit que celui-ci devient ce que l’on sait
Aurais-tu fait tes études chez les Jésuites ? Dans une ère d’économie libérale, on se doit de définir précisément ledit produit, ses caractéristiques chimiques, et décrire sa transformation et son mode de recyclage. Sois précis, steplait.
mon compagnon de bureau, le Larousse, me dit que le burnous est également un vêtement de nourrisson à capuche. Ne me dites pas qu’en plus on les fait suer eux aussi malgré leur jeune âge . 
Bonne journée ensoleillée et merci tout spécial à Sylphide. Mais non, ne soyez pas jaloux les autres, vous zaussi je vous aime. Vous êtes, non pas ma tasse de thé ou de café du matin, mais ma récréation journalière.

Bienvenue à Nanouche si c’est une nouvelle et de toute façon, bonjour à toi aussi.

Hier, j’ai parcouru quelques expressions du temps où je n’étais pas encore parmi vous et me suis aperçue que certain(e)s que je prenais pour des nouveaux ou nouvelles, étaient là bien avant moi.
réponse à . tytoalba le 13/08/2007 à 08h22 : mon compagnon de bureau, le Larousse, me dit que le burnous est également...
Bonjour à toi!
Oui, pour le burnous des nourissons ,en septembre 195...le mien!
et bien en ce moment je trouve que le burnous français ne sue pas trop :
les 3/4 des francais sont en vacances et le temps n’est pas à la grande chaleur
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 08h08 : Bonjour nanouche que je ne connais pas encore. Bienvenue sur ce merveilleux site...
Il me semblait avoir parlé des Bénédictins, et donc - par conclusion hâtive - tu pouvais en déduire qu’il s’agissait de la Chartreuse...   
Et en vérité, je vous le dis, une Chartreuse et une tranche de Jambon de Parme, le PIED!
Même Stendhal a écrit quelque chose là-dessus... c’est vous dire!

Non, j’avais parlé des Chratreux, et donc, une ’tite Bénédictine de derrière les fagots...

Bien que, une Triple Westmalle, pour nous les Belges, émigrés ou non, ou alors une Chimay, hein, pourquoi pas?

Ma bière préférée reste quand même la Bourgogne de Flandre. Certain(e)s d’entre vous la connaissent déjà. C’est A DÉGUSTER!

Bonjour aussi à Nanouche et bienvenue. Pas trop Sainte-Nitouche, j’espère...
Vous avez tou(te)s - peut-être un peu rapidement - décidé que Nanouche se doit d’être une "Elle". On parle pourtant d’UN Manouche... bon, oui, d’une aussi, mais bon, c’est ambigu. Aussi, puisque Momo me le demande si gentiment, soyons donc clairs et précis, pour ne pas dire cartésiens: Nanouche: Elle, Lui ou Middlesex?
Réponse sur mon compte en banque...
En Belle Gique, c’est plutôt d’un burnous imperméable qu’on aurait besoin ces derniers temps..
Je ne voudrais pas gâcher votre journée, mais ce genre d’article me fait toujours bondir. Je respecte toute religion, et les coutumes, mais pas celle citée ci-après. Je signerai toute pétition visant à arrêter cette pratique cruelle. Article vu ce matin sur cette page

"Une adolescente égyptienne de 13 ans meurt pendant son excision
Samedi 11 août 2007 il y a 2 j.
(Belga) Une adolescente égyptienne de 13 ans est décédée lors d’une opération d’excision dans un village du Delta du Nil, rapporte samedi le quotidien égyptien indépendant Al-Masri Al-Yom.
Karima Rahim Massoud avait été amenée par son père dans un cabinet médical de Kafr Gaafar, dans le gouvernorat de Gharbiya, pour être excisée. Sa mort serait liée à l’anesthésie et non à l’opération elle-même, d’après le journal. L’affaire a été découverte par un autre médecin, que le père de Karima a sollicité pour établir un certificat de décès. Le cabinet médical a été fermé et le médecin qui a opéré l’adolescente et son père sont actuellement interrogés. Selon le quotidien, le ministre de la Santé, Hatem al-Gabali, a demandé que le médecin ne soit plus autorisé à exercer, conformément à un décret ministériel du 28 juin 2007. Dans ce décret, le ministère interdisait "définitivement" et "à tout médecin ou membre du corps médical et autres" de mener cette opération qui remonte au temps des pharaons, sous peine de sanctions. L’excision, qui consiste en une ablation totale ou partielle des parties génitales féminines, est une pratique ancestrale très largement répandue en Egypte. ((DEC))"
EXPRESSIO !!! WHAT ELSE ?

GEORGE (S)

peut être la nouvelle pub de notre site préféré ?
réponse à . tytoalba le 13/08/2007 à 09h13 : Je ne voudrais pas gâcher votre journée, mais ce genre d’arti...
Je bondis avec toi Tyto. L’excision est un fléau de l’Afrique où elle est pratiquée malheureusement encore traditionnellement, comme dans certaines contrées du Moyen-Orient, crois-je savoir. Ce qui me frappe, c’est que ce sont souvent les femmes, les mères même qui font exciser les filles comme elles l’ont été elles-mêmes alors que j’ai cru comprendre (mais je ne retrouve pas mes sources, donc je n’affirme rien) que cette pratique vise à priver la femme d’une partie de son plaisir sexuel pour la fidéliser. Ce serait donc un don de soi que l’on ferait à l’époux à venir. Beurk ! Je suis certaine que tous les expressionautes partagent ton opinion.
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 09h17 : EXPRESSIO !!! WHAT ELSE ? GEORGE (S) peut être la nouvelle...
Tu t’es fait suer le burnous, là ? 
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 08h40 : Bonjour à toi! Oui, pour le burnous des nourissons ,en septembre 195...le...
Gamine !
réponse à . tytoalba le 13/08/2007 à 09h13 : Je ne voudrais pas gâcher votre journée, mais ce genre d’arti...
+ de 90 % des égyptiennes sont excisées. Il y a 9 ans, le premier ministre était intervenu à la télévision pour dire qu’il fallait arrêter cette pratique et d’ailleurs que ses filles n’étaient pas excisées. Visiblement, cela n’a pas suffit. C’est une pratique animiste au départ, maintenue dans les traditions pour renforcer la soumission des femmes. Détestable. Mais je ne crois pas que les pétitions fassent quoique se soit. D’après une amie qui travaille pour l’Unicef, elles renforcent même les convictions car les auteurs y voient de l’ingérence et ont pour arguments qu’on ne les comprend pas. C’est éduquer les populations qu’il faut. Et ne pas oublier que les 3/4 des mutilations sont faites sur des femmes par des femmes...
Que de souffrances...
Et c’est loin d’être fini
réponse à . tytoalba le 13/08/2007 à 09h13 : Je ne voudrais pas gâcher votre journée, mais ce genre d’arti...
je pensais que cela ne se faisait plus...l’excision n’est elle pas l’ablation du clito et les lèvres sont cousues jusqu’au mariage?C’est révoltant, écoeurant...
que ça fait du bien...!vais passer une merveilleuse journée grace à toi,et les autres...
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 09h55 : Je bondis avec toi Tyto. L’excision est un fléau de l’Afrique...
Cela réduit la femme a sa fonction reproductrice.
Concernant le fait que ce soit perpétué par les femmes tient aussi au fait qu’une femme qui n’est pas excisée ne trouvera pas de mari lorsqu’elle sera en âge de se marier.
Le stade ultime des mutilations sexuelles est l’infibulation mais c’est fort heureusement beaucoup moins pratiqué.
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 10h08 : que ça fait du bien...!vais passer une merveilleuse journée grace ...
Pour répondre à la question d’hier au soir, oui...sylvie animatrice en dessin animé, et phiphi avocat...
pour ceux que cela intéresse, après je vous fiche la paix pour aujourd’hui en ce qui concerne ces pratiques mutilantes. cette page
Je précise qu’actuellement, malheureusement, même en Belgique et dans d’autres pays européens, certaines familles issues des pays où cela se pratique encore le font soit ici dans notre beau pays où lors de retour en vacances dans leur pays d’origine. Ce sera tout pour mon coup de sang du jour.
Je retourne à mon fourneau. 
non non je dis plus souvent des conner... qu’autre chose, demande à Cotentine.
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 10h32 : non non je dis plus souvent des conner... qu’autre chose, demande à...
Y a pas qu’à CotCot que l’on puisse demander... 
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 10h05 : je pensais que cela ne se faisait plus...l’excision n’est elle pas l...
et à vous toutes, mesdames.
C’est absolument vrai: révoltant, écoeurant, et malheureusement traditionnel. Une tradition ne se change ni en une ni en deux générations.
Mais il faut que tous et toutes, nous persévérons. Je n’ai pas mis ce verbe au conditionnel, parce que ce mouvement doit être inconditionnel.
Que ce soit l’excision, l’infibulation ou tout autre acte de dégradation de la personne humaine, dans son intégrité aussi bien physique que morale, cela doit être banni et disparaître une fois pour toute.
De la même facon que la transmission du virus HiV de facon consciente. C’est un acte de même gravité barbare.
C’était mon coup de sang...
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 06h06 : Suis en osmose avec Tchaïkowsky et sa "Pathétique" sur France-Musiqu...
C’est là où tu te fais suer le burnous ? Dis-donc, tu as le goût des voyages risqués, toi ! Boulot ou tourisme ? Je sais que c’est une région spectaculaire, mais toutes les infos que l’on trouve ont hélas plus souvent un lien avec une politique et une histoire conflictuelles. Pour ceux que cela intéresse, un petit tour sur cette page qui ouvre vers d’autres en lien.
réponse à . file_au_logis le 13/08/2007 à 11h05 : et à vous toutes, mesdames. C’est absolument vrai: révoltant...
juste, parfait et bien dit! bonne journée à toi.
C’est vrai que ce sont les femmes qui maintiennent cette affreuse tradition. Comme souvent dans ces circonstances, elles peuvent être encore plus fanatiques que les hommes. Elles se vengent de ce qu’elles ont elles-mêmes subi. Comment est-ce possible !
à 0:03, cette nuit, je n’ai pas voulu mettre de commentaire car je trouvais que l’expression se rapprochait de celle traitée il y a peu sur "le travail d’arabe" ... mais j’avoue que je n’avais pas songé un seul instant à ce répugnant "travail" de médecin exciseur !
Il y a bien longtemps que je trouve cette pratique horrible qui n’a aucune raison d’hygiène mais qui influe sur la vie entière de la fillette et de la femme ... pour empêcher quoi ? la masturbation ? l’adultère ? non, ces rites et croyances qui ont fait 150 millions de victimes dans le Monde actuel relèvent de la barbarie et outre que ça empêche d’éprouver du plaisir, ce sont des êtres humains marqués à vie et qui risquent douleurs, handicaps divers et souvent mort ...
Le burnous, de l’arabe ’burnus’
« bonnet long, sorte de capuchon », ce terme arabe est attesté dès le xe s.
Pour être complet, il serait lui-même emprunté au grec βίρρος :"« courte capote à capuchon » par l’intermédiaire du syriaque.
Et l’origine de ce terme grec semble être latine, mais nous n’allons pas nous casser les burnes, nous , pour nous les faire suer, hein ?
On ne peut s’empêcher de penser aussi au sens argotique de "faire suer"
on y pense, certes ! Mais je ne pense pas que ce sens ait pu être associé à l’expression , ou en tous cas pas à l’origine : l’employeur qui fait suer le burnous cherche un rendement maximal , sans même se poser la question de savoir comment le ressent l’employé.
Moi je suis employeur, et j’adorerais le faire ... mais malheureusement je ne sais pas comment : il faudrait créer une formation spéciale, en lieu et place des cours de droit social et autres matières qui, au contraire, nous font perdre nos dons initiaux ! Vous verrez que si ça continue on va même nous retirer le droit de cuissage ... et après on s’étonne que la vocation se perde !
réponse à . chirstian le 13/08/2007 à 12h56 : On ne peut s’empêcher de penser aussi au sens argotique de "faire s...
j’ai demandé un stage salope à l’ANPE,y’a pas..J’adorerais que certains de mes employeurs suent du burnous, au lieu de cela ils me cassent les couettes!
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 10h12 : Pour répondre à la question d’hier au soir, oui...sylvie ani...
est-ce toi qui écris des "petits carnets" ??? où j’ai vu de belles photos et de superbes peintures (dont Gainsbourg et le vieux lion, Léo Ferré) ... car je doute que tu sois la "Sylphide toquée" qui vient de faire exploser son PC ... 
Bonjour à tous,

Rien à voir avec la choucroute, mais aujourd’hui c’est la journée mondiale des gauchers, alors, bonne fête à tous iceux !
réponse à . Jonayla le 13/08/2007 à 13h11 : Bonjour à tous, Rien à voir avec la choucroute, mais aujourd&rsqu...
tu ne transpires pas trop sous ton burnous à t’entraîner pour les accords sur ta guitare de gauchère ? 
réponse à . Jonayla le 13/08/2007 à 13h11 : Bonjour à tous, Rien à voir avec la choucroute, mais aujourd&rsqu...
Et la choucroute, qu’est-ce qu’on en fait ? Ellle ne saurait pas être (belgicisme) au menu des indigènes (dixit God) qui suent le burnous.
réponse à . cotentine le 13/08/2007 à 13h10 : est-ce toi qui écris des "petits carnets" ??? où j’ai v...
plus modeste, Astérix ,babar,Walt,Mandryka,Druillet,et autres...pour ce qui est du P.C tu as vachement raison (rires),mais la toquée elle pédale pour reconnecter son site...moi ,aussi du reste!
réponse à . chirstian le 13/08/2007 à 12h43 : Le burnous, de l’arabe ’burnus’ « bonnet long, ...
C’est comment, une capote à capuchon ? Je m’informe, c’est tout ; ne sommes-nous pas là pour nous cultiver ?

Je note que depuis ta contrib, Gougueule a ajouté une pub dans le fameux bandeau de droite pour des tricots en laine éthique (de moutons étiques ?). Une capote, même à capuchon, tricotée... Ca me rappelle un truc, mais j’ai oublié quoi.
réponse à . cotentine le 13/08/2007 à 13h15 : tu ne transpires pas trop sous ton burnous à t’entraîner pour...
Honte sur moi, ma senestre n’a plus eu l’occasion de pincer aucune corde depuis une très jolie lurette 
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 13h21 : Et la choucroute, qu’est-ce qu’on en fait ? Ellle ne saurait pa...
Ca n’existe pas des choucroutes hallal ?
Alladin-de, par exemple ?
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 13h38 : C’est comment, une capote à capuchon ? Je m’informe, c&r...
C’est comment, une capote à capuchon ?
c’est comme la capuche à capoton , mais à l’envers, tu vois ? Attends je te montre : voilà , ici c’est à l’endroit, bon, tu sens, hein ! Et ici c’est à l’envers. Tu sens la différence ? Momo, tu sens ? Hein, et comme ça ? hein ? tu la sens, dis ? Mmmhhh ... aaaaahhhhhhhhhhhh !
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 13h05 : j’ai demandé un stage salope à l’ANPE,y’a pas..J...
J’adorerais que certains de mes employeurs suent du burnous, au lieu de cela ils me cassent les couettes!
ne sous-estime pas ! Tu peux pas imaginer le travail que ça donne de vous casser les couettes : faut tenir la distance, trouver sans cesse de nouveaux trucs, sans compter que des fois on tombe sur une misogyne qui y prend son pied, et ça on peut pas le tolérer, parce que ça pourrait devenir contagieux !
Et puis quand on fait suer le burnous, ça sue le "burn-out", non ?
réponse à . chirstian le 13/08/2007 à 14h08 : J’adorerais que certains de mes employeurs suent du burnous, au lieu de c...
bien vu, sur ce je vais en faire suer un qui me les casse menue,sylphide ma petite...à ce soir ,tous !bisous.
Le burnous, c’est pas un surnom d’Eugène, ça  ?

(Parce que Eugène Sue) - bon, d’accord, j’arrête, j’arrête 
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 13h38 : C’est comment, une capote à capuchon ? Je m’informe, c&r...
Moi aussi ça me rappelle un truc. Une pièce jointe dans un message 
réponse à . chirstian le 13/08/2007 à 14h08 : J’adorerais que certains de mes employeurs suent du burnous, au lieu de c...
si une misogyne prend son pied ça ne peut être qu’avec un homme.
réponse à . chirstian le 13/08/2007 à 14h02 : C’est comment, une capote à capuchon ? c’est comme la ...
CHIRSTIAN M’A TUER ! 
réponse à . Jonayla le 13/08/2007 à 14h13 : Et puis quand on fait suer le burnous, ça sue le "burn-out", non ?...
Ça pue.
Faire suer le bur, nous, en pays minier, on connaît ça. Du bur aux échelles au maître bur, tout mineur y sue sang et eau. Les parois suintent autant que les gars malgré le bur aux pompes. Poussieres, gaz et humidité rongent les poumons, ça tue à petit feu. Y fait chier, le bur, nous on a encore des gars qui y crèvent. De maladies professionnelles non reconnues, et d’accidents. De vieux wallons le confirmeront : le bur viendrait de l’allemand bohren, percer, qui aurait aussi donner notre burin.
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 14h45 : Moi aussi ça me rappelle un truc. Une pièce jointe dans un message...
C’était au moins de Cotcot, ça ; je ne le retrouve pas. Je chercherai quand j’aurai du temps. Là, faut que j’aille bosser.
pour la rubrique ailleurs , vide depuis qu’Eureka l’a abandonnée :
à Tahiti on dit : faire suer le paréo
en Afrique noire : faire suer le pagne
en Ecosse : faire suer le kilt
au Groenland : faire suer la fourrure
chez les zouaves (à qui ma soeur donne parfois la main) : faire suer la culotte
au Vatican : faire suer la chasuble
à Turin : faire suer le Saint Suaire
en Corse : faire quoi ?
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 13h38 : C’est comment, une capote à capuchon ? Je m’informe, c&r...
Les expressionnautes rêvent-ils de de moutons étiques ? C’est le K.Dick de mes soucis! 
Moi, j’ai droit aux mêmes pubs que d’habitude pour divers dictionnaires, plus un cours de chant lyrique, qui a disparu lorsque j’ai cliqué pour ajouter ce commentaire...
1 J’ai aussi porté le burnous dans mon enfance (depuis, j’ai du mal à supporter la chaleur)

2 On ne m’a rien fait, mais je ne supporte pas non plus l’excision pas plus que l’infibulation.

3 et pour celles zé ceux qui ont posé la question, mon DNS a des vapeurs estivales, ça vient de se remettre en route.
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 15h38 : C’était au moins de Cotcot, ça ; je ne le retrouve pas....
Oui oui. Même que ma petite nièce de 11 ans, qui adore Cotcot, voulait l’ouvrir. J’ai préféré le faire et l’ai envoyée faire ses devoirs. C’était très rigolo.  Quelle coquine !
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 13h38 : C’est comment, une capote à capuchon ? Je m’informe, c&r...
Et au même moment, chez moi, il a ouvert le dictionnaire maritime... Elpépé, je crois que ces dames t’ont enfin retrouvé l’ustensile que tu croyais perdu...   

autrement, j’ai toujours les:
1)
Alemtuzumab assays: PK and anti-alemtuzumab Abs CD52 antigen expression - www.bioanalbab.com
... Et c’est pas toujours marrant d’avoir des bio anal trucs. Déjà qu’à partir d’une certaine dose, les suppo ca fait mal...
Et puis, avoir cela à côté des momies Aztèques de Monte-zumab et Alemtu-zumab, hein, c’est pas jouitif. Mesdames, remettez vos capuchons...
réponse à . chirstian le 13/08/2007 à 14h02 : C’est comment, une capote à capuchon ? c’est comme la ...
Ce qu’on sent bien c’est qu’il y a de l’excitation raide-dingue sous le burnous  !  
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 16h37 : Oui oui. Même que ma petite nièce de 11 ans, qui adore Cotcot, voul...
Et pourquoi tu l’as pas laissé faire, hein? L’éducation sentimentale, elle en a aussi besoin, quand même. Même si Victor était un vieux cochon... C’est dans les vieux grimoires qu’on trouve les meilleures recettes, et ce sont les vieux grimés qui font les meilleurs chefs...
réponse à . lorangoutan le 13/08/2007 à 16h20 : Les expressionnautes rêvent-ils de de moutons étiques ? C&rsqu...
Les expressionnautes rêvent-ils de de moutons étiques ?

Laisse tisser le mérinos !
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 09h55 : Je bondis avec toi Tyto. L’excision est un fléau de l’Afrique...
Moi aussi je suis écoeurée par cette pratique. Je signerais la pétition ne serait-ce que pour marquer ma désapprobation. J’ai vu une émission où il était question d’opération chrirurgicale visant à réparer et qui s’évérait efficace. Mais ça ne peut effacer le préjudice moral et la douleur que ces petites filles ont subi. Et combien de femmes pourront avoir recours à cette intervention ??
là dessus il ne faut pas laisser tisser le mérinos!( je signe des deux mains!et qu’on parle partout autours de nous pour dire que c’est encore en 2007!)

Bonsoir à tous,bisous à tytoalba ,je vais suer dans mon burnous ,dois livrer demain et je" suis charette!", une expression qui peut...non? bon, bonne et douce soirée à vous.
Au XVIIIe siècle, il y avait déjà "faire suer le paysan"
d’après le TLFI, il y aurait déjà eu en 1615: suer = « exploiter, dépouiller quelqu’un » faire suer le bonhomme (arg. des soldats ds Esn. 1965)
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 11h23 : C’est là où tu te fais suer le burnous ? Dis-donc, tu a...
Je n’avais pas vu plus tôt ta demande : tourisme et plus sûrement, retour aux sources. Le Kharabakh n’a jamais cessé d’être un territoire arménien depuis des siècles. Durant la guerre qui l’opposa aux Azéris, et qui prit fin à son avantage en 1994, elle n’a fait que récupérer ce territoire arbitrairement concédé par Staline à l’Azerbaïdjan, à une époque où les Arméniens n’étaient hélàs pas en mesure de défendre leurs frontières, brièvement. Voili, voilou. La région est tout à fait tranquille, contrairement aux bruits qui courent à ce sujet : le tourisme s’est développé cette année (Année de l’Arménie oblige !).
Si cela vous intéresse, vous pouvez avoir un aperçu de ce qu’on découvre : www.netarmenie.com/forum. Dans la rubrique "vie en diaspora" - sous-rubrique : Un certain regard.
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 17h00 : Moi aussi je suis écoeurée par cette pratique. Je signerais la p&e...
J’ai vu une émission où il était question d’opération chrirurgicale visant à réparer et qui s’avérait efficace.
Quand le clitoris a été enlevé, c’est y compris ses terminaisons nerveuses et tout le toutim. Dès lors, réparer celà? Faudra m’expliquer, là, pasque ca ne doit se faire qu’à Lourdes, alors...
Les sensations fortes, le 7ième ciel et tout et tout... hein, mesdames? Alors, Claudine, dis-moi, là, tu as cru à cette émission télé?
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 17h59 : Je n’avais pas vu plus tôt ta demande : tourisme et plus s&ucir...
Là, tu me rappelles mon collègue Israélien.
Il essaye depuis des lunes de nous convaincre tous de participer à une réunion dans son beau pays (ce que je crois très volontiers). Pour cela, il nous dit quand même que aller en Israel est tout aussi sûr que d’aller en France ou en Autriche. Le pays est sûr, calme, et ce n’est que la presse qui font tout en l’air avec ses reportages à la con...
Que la presse soit de plus en plus une presse à sensation, et que "le peuple" demande du sang, de la violence et des larmes, c’est sûrement vrai. Par contre, ignorer l’évidence, et ignorer les troubles qui sévissent là-bas, est tout aussi con.
Faudrait quand même pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages, hein...
Maintenant, je ne connais pas la situation dans ce que je suppose être ton pays d’origine et je vais de ce pas aller m’instruire sur le site que tu mentionnes. Mais j’essaierai d’en consulter d’autres également. A plus tard...
réponse à . file_au_logis le 13/08/2007 à 19h08 : Là, tu me rappelles mon collègue Israélien. Il essaye depu...
Bon, ben voilà, j’aurais dû tourner 7 fois mon clavier dans la bouche. Tu y parles de TES souvenirs. Là, c’est bien sûr tout autre chose... En plus, bien écrit, car je suppose que là-bas, Dzovinar, c’est toi aussi. Et tu serais une "UNE" ...
réponse à . file_au_logis le 13/08/2007 à 19h13 : Bon, ben voilà, j’aurais dû tourner 7 fois mon clavier dans l...
Les souvenirs sont une chose. Mais en ce qui concerne la stabilité du pays, ce n’est pas un conte. Que tu aies émis des doutes là-dessus n’est pas surprenant : même chez les Arméniens de la diaspora de France ou d’ailleurs, ce "mythe" est répandu. Je suis allée là-bas pour savoir. Voilà pourquoi je peux dire que j’ai circulé librement et sans aucun problème partout où j’ai souhaité me rendre. C’est un pays magnifique et malheureux. Merci en tout état de cause pour ton intérêt. "Une" te fait de gros bisous (batchigs en Arménien  )
en tout cas, on peut faire une certaine chirurgie réparatrice. cette page
Je ne peux pas te dire si c’est efficace, n’ayant pas subi moi-même cette mutilation. Mais j’ai vu moi aussi, comme Claudine, une émission sur ce sujet, et une personne était venue témoigner. La réparation n’est sans doute pas totale mais au moins cela leur permet de ne plus avoir les infections vaginales et urinaires qu’elles subissent. Merci God de nous avoir permis d’en parler, c’était une des actualités du jour. (voir mon intervention 11)
J’espère que les infos de demain seront meilleures. 

@Dzovig : Il est sans doute vrai que d’ici, nous n’avons pas toutes les informations qui concerne le Kharabak
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 17h59 : Je n’avais pas vu plus tôt ta demande : tourisme et plus s&ucir...
Eh, pas de batchigs en douce à Filo steplait !

Si la paix revient dans un coin du monde, on ne peut que s’en réjouir. Mais quand même la France est un beau pays (c’est mon côté idéaliste invétérée qui vibre) : si on annexait tous les pays de nos souvenirs, ceux de ceux qui nous aiment et la Belle Gique bien entendu, nous serions vraiment le plus beau pays du monde et peut-être le plus grand (surtout grâce à l’annexion de la Belle Gique, bien sûr).
God, ce fut une belle journée sur ton site. Pour la peine, je reviendrai demain. Belle soirée et douce nuit à tous !
C’est absolument sérieux. C’est le Professeur Foldes qui pratique gratuitement. Pour cela il a été menacé de mort.On peut trouver les détails en tapant tout simplement "excisions".
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 19h49 : Eh, pas de batchigs en douce à Filo steplait ! Si la paix revient ...
non mais  si tu veux annexer la Belle Gique, faudra d’abord me passer sur le corps. Non, non, ne rêvez pas messieurs cela ne s’adresse pas à vous. Je suis européeene aussi, mais avant tout Belge.

Et comme dirait Julos (Beaucarne) : "On parle le Français au Québec, à Rebecq, à Flobecq, à Tahiti, à Haïti, au Burundi, au Togo, au Congo, à Bamako, à Madagascar, à Dakar, en Côte d’Ivoire, en Haute-Volta, à Brazza, au Rwanda, en Guyane, à la Guadeloupe, au Sénégal, à la Martinique, à Saint-Pierre-et-Miquelon, au Gabon, en Nouvelle-Calédonie, en Tunisie, au Liban, dans les Nouvelles-Hébrides, dans l’Ile de la Désirade, au Zaïre, dans l’Ile de la Marie-Galante, dans l’Ile Maurice, au Cameroun, en France, à Gérompont-Petit-Rosière, à Sorinne-la-Longue, à Tourinnes-la-Grosse, à Jandrain-Jandrenouille; on parle français à Pondichéry dans les Indes, en Louisiane, à Matagne dans les Fagnes, les Indiens algonquins de l’état de New-York parlent français et les Gros-ventres du Montana également :
Nous sommes en tout 180 millions de francophones dans le monde...
Voila pouqwé "No ston firs dyesse wallons" *" 1974
réponse à . file_au_logis le 13/08/2007 à 16h53 : Et pourquoi tu l’as pas laissé faire, hein? L’éducatio...
Je vais quand même pas lui laisser croire que ce "sport" se pratique, sans danger, en se servant de petit manteaux en laine même, s’ils sont à rayures bayadaires.
réponse à . tytoalba le 13/08/2007 à 20h03 : non mais  si tu veux annexer la Belle Gique, faudra d’abord me passer...
J’atteste. A Rouperroux-Le-Coquet, aussi...

Bonjour bonsoir, les gosses : Pépé rentre d’un long ouiquinde, et le temps de tout lire depuis trois jours, hein ? Qu’est-ce que vous êtes diserts ! Et moi, j’ai été privé de diserts... 
Bon, vous l’ignorez sans doute, mais l’expression du jour vient de... moi. Enfin, non, je m’exprime mal : c’est moi que je l’ai proposée à God, comme chaque fois qu’il en germe une au coin de ma prose. Je ne saurais trop vous inciter à faire de même, afin d’alimenter la pile d’attente, hein ? Histoire que God ne s’ennuie pas. 

Et maintenant, rentrons dans le vif du sujet :

- Fou-rire : la burne s’use.
- Le Roussi funèbre rua.
- La brune ruse, ou frise.

Anna Gramme
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 19h49 : Eh, pas de batchigs en douce à Filo steplait ! Si la paix revient ...
Eh, oh, hein... bon!
D’abord, sois pas jalouse, steplé, et pis, c’t’idée d’annexer la Belle Gique, je rêve, là! Non mais des fois... Dèjà que tu nous as fait ta crise avec le belgicisme de ce matin, puis mainant ca, CA VA PAS LA TETE, NON?
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 20h02 : C’est absolument sérieux. C’est le Professeur Foldes qui prat...
Je veux bien croire que c ’est du sérieux, et qu’avec ca, finies les infections et autres saloperies du genre. Mais c’est pas un coup de gomme et tout était comme avant...
Même si les séquelles physiques sont un tant soit peu atténuées, les séquelles psychologiques et morales restent surement. Et là, seulement beaucoup, beaucoup, beaucoup d’amour, de tendresse et de patience pourront peut-être finir par mettre un peu de beaume sur le coeur...
réponse à . tytoalba le 13/08/2007 à 20h03 : non mais  si tu veux annexer la Belle Gique, faudra d’abord me passer...
y’a un Belge qui a dit (hier ou ce matin) qu’ils avaient subi des invasions ... romains, vikings, Normands, Hollandais, etc ... moi aussi, j’aimerais bien annexer la Belle Gique !!!  ... du moment qu’on s’exprime en "françois", on se sent un peu du même pays, non ? l’Europe ... oui mais francophone ! sinon, je dois faire des efforts intenses pour comprendre ... et la Belle Gique est si belle qu’elle mérite bien d’être française !
Dieu même l’a dit ! 2 options pour tous les pays Européens ... et les français pour contrebalancer leur extra/superbe pays ... il a créé les idiots de français, pour éviter la jalousie des pays limitrophes !!! )
réponse à . <inconnu> le 13/08/2007 à 19h38 : Les souvenirs sont une chose. Mais en ce qui concerne la stabilité du pay...
Je continue à me renseigner, ca m’intéresse. Et merci pour les batchigs...
Je t’en envoie tout plein aussi, comme de juste et de bien entendu...
réponse à . file_au_logis le 13/08/2007 à 20h59 : Je continue à me renseigner, ca m’intéresse. Et merci pour l...
Filou ! File au lit, garnement ! Les mains sur les couvertures...
réponse à . cotentine le 13/08/2007 à 20h56 : y’a un Belge qui a dit (hier ou ce matin) qu’ils avaient subi des in...
et la Belle Gique est si belle qu’elle mérite bien d’être française !

Ouais pit-être mais je ne suis pas sûre que les Belges méritent d’être Français. 
Déjà qu’on doit subir leurs blagues et leur imitation d’accent qui n’a rien à voir avec l’accent belge, si en plus, on doit les subir tous les jours non merci.
Ceci dit j’évite de faire des généralités, il y a des cons et des idiots partout même chez nous. 

Et pour ceux qui en douteraient encore, Johnny H n’est toujours pas belge. Déjà qu’on a pas encore de gouvernement depuis les élections de juin si en plus, on devait s’occuper de ce sieur. Qui d’ailleurs n’en a plus rien à foutre depuis que Nicolas et Pimprenelle sont arrivés au pouvoir.

A vous lire tous demain. Je vous laisse et vais dormir sur mes 2 oreilles. Non, peut-être.
et de nouveau la dernière ?

J’ai été très intéressée par vos prises de positions (attention là) et suis d’accord avec vos commentaires... sauf... me laisser annexer par la France. J’adore y séjourner et ne vais jamais nulle part ailleurs, y ai des amis très chers et de la famille mais je tiens énormément à mon petit pays, grand comme un confetti !
Une fois de plus, une très bonne soirée.
A tous les Belges : c’était une proposition affective, pas politique. Si je vous ai froissés, acceptez mes excuses.
réponse à . momolala le 14/08/2007 à 07h38 : A tous les Belges : c’était une proposition affective, pas pol...
on (en tout cas, je) ne t’en veux pas. Le Belge aime son pays, est râleur et magnanime. C’est déjà oublié. Mais ne recommence pas où il pourrait t’en cuire. 
réponse à . momolala le 14/08/2007 à 07h38 : A tous les Belges : c’était une proposition affective, pas pol...
Chère Momo,
je ne suis en aucune façon vexée par ta proposition. Au contraire, j’ai apprécié.
Tu prouves une fois de plus, que ce n’est qu’une minorité de Français qui ne rateraient pas la moindre occasion de se moquer des Belges.
Je te fais un gros bisou.
Comme moi à l’Arménie ( aujourd’hui 30 000 km2) qui a pourtant été envahie, occupée, annexée tout au long de son existence 3 fois millénaire... et qui est toujours là, et bien là ! Enfin indépendante. (Peu de cas dans l’histoire !).
réponse à . momolala le 13/08/2007 à 08h08 : Bonjour nanouche que je ne connais pas encore. Bienvenue sur ce merveilleux site...
Merci pour la bienvenue
Je suis nouvelle en effet , cette expression m’a interpellée car je n’en connaissais pas l’origine
J’ai lu avec plaisir vos commentaires , et je vois que certains ont un humour décapant !

Bonne journée et à bientôt
2010. On commencera cette journée en ouvrant le livre de Horizondelle qui a noté qu’aujourd’hui on devait dire : Bonaniversaire Dive_Nounours ! !
Bonne journée à tous les autres.
Nabot-Léon veut nous faire suer le burnous plus longtemps mais y arrivera t il ?.........Réponse dans la rue !
réponse à . tytoalba le 13/08/2007 à 22h34 : et la Belle Gique est si belle qu’elle mérite bien d’êt...
Et pour ceux qui en douteraient encore, Johnny H n’est toujours pas belge. Déjà qu’on a pas encore de gouvernement depuis les élections de juin si en plus, on devait s’occuper de ce sieur. Qui d’ailleurs n’en a plus rien à foutre depuis que Nicolas et Pimprenelle sont arrivés au pouvoir.
Et trois ans après, ... rien n’a changé!
Bon, je commence aujourd’hui mon dernier trimestre de vie active en tant qu’employé. Souhaitez-moi bon courage. Que mon burnous ne me fasse pas trop suaire suer.
réponse à . file_au_logis le 20/09/2010 à 07h07 : Bon, je commence aujourd’hui mon dernier trimestre de vie active en tant q...
goût d’ luxe good luck ! 
On dit chez moi (dans ma famille) d’un qui ne comprend pas très vite...
"quel bourinouss!"
Mais là, l’origine est bourrin, de burro je suppose et le ouss final modère gentiment l’effet insultant du mot.
réponse à . file_au_logis le 20/09/2010 à 07h03 : Et pour ceux qui en douteraient encore, Johnny H n’est toujours pas belge....
Je crois qu’ il faudrait parler de Nicolas et Péronnelle...En tout cas, pour ce qui est de faire suer le burnous, Nabotléon IV s’ y entend : travailler plus (et plus longtemps...) pour gagner beaucoup moins quand on travaille...et beaucoup plus quand on ne fait travailler que le fric que l’ on a déjà en surabondance, ou celui des autres, c’ est plus sûr (par pour les autres, pour ceux qui croient que boulot rime avec casino....) Si j’ ai bien compris, à Noël tu auras rejoint le clan des retraités, ceux qui ne foutent rien (mais sont toujours débordés...) Alors compte les jours, les heures, les minutes, les secondes... à moins que tu n’ aies dans l’ idée de fonder ta propre entreprise et de faire suer les autres ????
réponse à . file_au_logis le 20/09/2010 à 07h07 : Bon, je commence aujourd’hui mon dernier trimestre de vie active en tant q...
Pour ma part il y a trois ans que j’ai cessé la vie dite "active" pour m’apercevoir que la vraie vie active c’est maintenant que je la vis......
réponse à . file_au_logis le 20/09/2010 à 07h03 : Et pour ceux qui en douteraient encore, Johnny H n’est toujours pas belge....
C’est ce que disait Julio Iglésias ou à peu de choses près!
Qui a dit que l’histoire était un éternel recommencement?M’semble bin qui avait des racines belges c’lui-là!
réponse à . BOUBA le 20/09/2010 à 06h35 : Nabot-Léon veut nous faire suer le burnous plus longtemps mais y arrivera...
Comme il revient moins cher de payer des chômeurs que des retraités, c’ est le dernier gadget qu’ il a inventé. Personnellement je ne fais pas une fixation sur l’ âge, tout dépend du métier... Les ouvriers du bâtiment ont, à 55 ans, le corps plus usé parle travail que les architectes qui conçoivent ce que les précédents construisent... Mais si on se suicide tant à France-Télécom et chez Renault, dans les bureaux d’ études, c’ est que ça doit être intenable. On se rend compte que le code du travail est allègrement violé à tout instant. Donc, en premier lieu, ce n’ est pas pour la retraite à tel ou tel âge qu’ il faut se battre, mais pour que les patrons ne se prennent plus pour Dieu le père, et que les lois soient respectées. Ensuite... et bien en fait le problème ne vient pas de ce qu’ il y ait trop de retraités: c’ est qu’ il y a trop de chômeurs, qui ne cotisent pas sur leur salaire, et dont l’ argent ne peut pas rentrer dans les caisses ! Alors on peut repousser l’ âge de la retraite à 90 ans si l’ on veut, cela ne résoudra toujours pas le problème... Les allemands ont mieux compris : ils gardent les emplois sur leur sol. Pas tous, mais une bonne partie.
réponse à . Muscat le 20/09/2010 à 08h28 : C’est ce que disait Julio Iglésias ou à peu de choses pr&egr...
Chère amie des chats, l’ Espagne et la Flandre ont un grand morceau de leur histoire... en commun. Et quand je parle de "la Flandre", elle n’ est pas délimitée par des pointillés sur une carte géographique.... Pas en ces temps-là.....Donc, les racines communes, pourquoi pas ?
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 08h32 : Comme il revient moins cher de payer des chômeurs que des retraités...
En tout cas le travail est une maladie, puisqu’on a inventé la médecine du travail !.......
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 08h32 : Comme il revient moins cher de payer des chômeurs que des retraités...
juste une precision les chomeurs indemnisés, cotisent à la retraite . S ’il y avait plus d’ emplois , il y aurait moins de chomeurs etc etc etc car le probléme n’est pas les chomeurs mais les emplois.
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 08h14 : Je crois qu’ il faudrait parler de Nicolas et Péronnelle...En tout ...
à moins que tu n’ aies dans l’ idée de fonder ta propre entreprise et de faire suer les autres ????
Tu as une vision de l’entreprise extrêmement réductrice.
Que feraient les 19 millions de salariés sans patron pour les employer ?
Tu laisses supposer que dans une entreprise, seuls les salariés travaillent.
Pour avoir créer plusieurs entreprises je peux te dire que celui qui travaille le plus, c’est le patron. Sa journée à lui, ne s’arrête pas quand les salariés rentrent chez eux.
Si je vois ton intervention @94 c’est finalement le communisme que tu souhaites ?
réponse à . maddie56 le 20/09/2010 à 08h48 : juste une precision les chomeurs indemnisés, cotisent à la retrait...
Mais bien sûr que ce sont les emplois... C’ est le chien qui se mord la queue : quand il n’ y a pas assez d’ emplois il y a du chomage. Et je n’ ai pas dit que les chômeurs ne cotisaient pas, j’ ai ajouté : "sur leur salaire". Et on ne saurait confondre un salaire avec une allocation, pas vrai ?
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 09h08 : Mais bien sûr que ce sont les emplois... C’ est le chien qui se mord...
je ne confond pas mais l’argent rentre dans les caisses puisqu’ils cotisent....pas vrai? mais il y a d’autre lieu pour ecrire sur ça qu’exprsessio.....
réponse à . mickeylange le 20/09/2010 à 08h54 : à moins que tu n’ aies dans l’ idée de fonder ta propr...
Je n’ ai pas une vision "extrêmement réductrice" de l’ entreprise. Je ne souhaite pas non plus le communisme, c’ est bien joli en tant que philosophie mais rigoureusement inapplicable, en tant que responsable de zone "pays de l’ Est" j’ ai vu ce que ça a donné (je me rendais régulièrement dans tous les pays du bloc...et étais à Moscou le jour du coup d’ état avorté contre Gorbatchev, où il faut dire qu’ Eltsine a eu du courage). Mais l’ expression du jour étant "faire suer le burnous", et Filo ayant écrit qu’ il entammait son dernier trimestre en tant qu’ employé, je n’ ai pu résister à faire un peu de provocation - innocente - car si je ne me prends pas au sérieux moi-même il n’ y a pas de raison que d’ autres le fassent. Toi-même prétends avoir 535 ans... et baver un peu... Te prends-tu au sérieux ??????????
Par contre rien ne saurait justifier qu’ on pousse des salariés ou des patrons à se suicider. Et il faut croire que les délocalisations, ce n’ est pas toujours le Pérou, puisqu’ en France, il y a certains emplois qui reviennent, les inconvénients étant plus grands que les avantages.
réponse à . maddie56 le 20/09/2010 à 09h17 : je ne confond pas mais l’argent rentre dans les caisses puisqu’ils c...
Le montant n’ est pas le même !!!!!!!!! (C’ est d’ ailleurs heureux... Je me souviens que les premiers "licenciés économiques" percevaient 90% de leur salaire brut à titre d’ allocation-chômage, c’ est à dire plus que leur salaire. Je ne me souviens plus combien de temps cela durait, mais une bonne année, je pense ! Ce n’ était pas ce qui encourageait à chercher sérieusement....)
réponse à . mickeylange le 20/09/2010 à 08h54 : à moins que tu n’ aies dans l’ idée de fonder ta propr...
Camarade, la lutte des classes n’admet aucune collusion avec le patronnat réactionnaire qui nous fait suer le burnous !........Warf !
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 09h17 : Je n’ ai pas une vision "extrêmement réductrice" de l’ ...
Sacré Eltsine......en tout cas lui il suait la Vodka !
Merci. Je ne voulais pas ainsi démarrer une Paule et Mique (Victor)!
Bon, que cela soit clair: je n’arrêterai pas de travailler. J’ai déjà d’ailleurs ma première commande de consultant (oui, en un mot). La seule différence, c’est que j’accepterai ou non les commandes moi-même et ne serai plus obligé de faire ce que mes chefs me disent (à part ma femme, bien sûr!). Je choisirai mes clients comme je l’entend, en fonction des personnes et du boulot proposé. Je me permettrai d’être sélectif! Na. Mais je ne ferai bosser personne. Ce sera ma petite boîte à moi tout seul, perso, mon petit bac à sable, où je pourrai aller jouer avec mon seau et ma petite pelle... Egoiste? Peut-être. Fainéant, non, je ne crois pas. Merci, et vous?
Et j’ai été chômeur, deux fois dans ma vie, contraint et forcé. Et pas fier de l’être!

Quant à l’âge de la retraite... C’est une connerie, à mes yeux.
Il y a plusieurs critères dont il faut tenir compte: lenombre d’années prestées, oui, bien sûr. La pénibilité du travail (qu’elle soit physique, intellectuelle ou morale), aussi, évidemment. Mais je pense aussi aux années d’étude: non seulement tenir compte de la durée, mais aussi ce que cela a coûté à l’Etat, de même qu’à la famille qui a sans doute dû se priver pour permettre aux étudiants d’y arriver. Il y a urait donc à mes yeux une justice sociale en prévoyant un taux de remboursement vis-à-vis de l’Etat et vis-à-vis de la famille.... Comment, sais pas...

Quant aux délocalisations... Beaucoup d’entreprises délocalisent, mais certaines sont déjà revenues ou en cours de retour, avant l’effondrement ou avant le pillage par les nationaux de là-bas.... J’ai vécu cela: une usine complète démantelée en France, transportée en Asie du Sud-Est. Les chinetoques du coin ont été engagés à tour de bras. Seuls les cadres les plus élevés furent européens (de l’ouest, entendez bien). Et ces cons n’ont rien vu venir. Les cadres moyens, inférieurs, employés et ouvriers locaux ont tout bien appris, tout bien copié, ont monté une "usine parallèle" et, quand tout le know-how fut assimilé, ils ont tous démissionnés comme un seul homme et ont démarré le lendemain matin dans leur nouvelle usine. Les nouveaux produits (nationaux de là-bas) ne portaient plus l’étiquette "Made in France" comme les produits fabriqués dans l’unité délocalisée de là-bas.
réponse à . file_au_logis le 20/09/2010 à 10h08 : Merci. Je ne voulais pas ainsi démarrer une Paule et Mique (Victor)! Bon,...
Je te donne parfaitement raison, sauf, peut-être, en ce qui concerne les années d’ études. Là, il faudrait voir au cas par cas. Déjà il y a les étudiants dont les études sont payantes; ensuite, les étudiants qui travaillent pour payer au moins leur quotidien pendant qu’ ils étudient, parce que leur famille n’ a pas les moyens de les aider... Ensuite, on commence à partir de quand ? Si nous voulons avoir des chercheurs, des chirurgiens qui innovent, des ingénieurs inventifs etc... il me paraît juste de payer des impôts pour cela...mais pas d’ infliger une "double peine" à ceux qui travaillent sans compter les heures ou les jours !
Enfin, le piratage a toujours existé, du moins depuis les débuts de l’ ère industrielle (et surtout des méthodes d’ analyse qui vont avec). On achète, on démantibule, on procède suivant la méthode des essais et des erreurs, et on finit toujours par produire une copie honnête. Comme on a gagné beaucoup de temps en ce qui concerne la conception et le développement, on est forcément moins cher. Le transfert de technologies n’ a fait que faire gagner encore plus de temps aux copieurs !
En tout cas, je te souhaite bonne chance.
réponse à . BOUBA le 20/09/2010 à 10h04 : Sacré Eltsine......en tout cas lui il suait la Vodka !...
Il aurait dû se lécher....manière comme une autre d’ opérer un recyclage...
réponse à . file_au_logis le 20/09/2010 à 10h08 : Merci. Je ne voulais pas ainsi démarrer une Paule et Mique (Victor)! Bon,...
Bon, que cela soit clair: je n’arrêterai pas de travailler.
Alors, on ne va pas pouvoir te faire le coup (de génie) de La quille ?
Voir cette page, contributions 98 et suivantes.

Moi, j’en connais un qui a eu la quille depuis des années, et qui s’auto-fait suer le burnous tout seul, comme ça, pour son plus immense plaisir.
Les initiés comprendront. Pardon pour les autres.

Sur le débat actuel sur les retraites, comme c’est de la politique, je m’interdis d’intervenir, par éthique. Je pense simplement que bientôt ce seront les retraités qui paieront eux-mêmes leur retraite. Comme ça il n’y aura plus de débat. Après tout, on n’est jamais si bien servi que par soi-même...
réponse à . BOUBA le 20/09/2010 à 08h42 : En tout cas le travail est une maladie, puisqu’on a inventé la m&ea...
Corollaire : l’ homme n’ est pas fait pour le travail, puisque ça le fatigue.
Et à Naples, travailler se dit couramment "fatigare"....
NE SURTOUT PAS PRENDRE AU PREMIER DEGRE TOUS MES DELIRES.....
De ce fait, y avait-il beaucoup e burn over ? Donc que les travailleurs trouvaient que les patrons étaient des casses-... (*)

(*) remplacer les pointillés par le terme de votre choix!...
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 10h58 : Corollaire : l’ homme n’ est pas fait pour le travail, puisque ...
Corollaire Tristan Bernardien qui n’est pas le seul à avoir été inspiré par le sujet............cette page
réponse à . <inconnu> le 20/09/2010 à 10h59 : De ce fait, y avait-il beaucoup e burn over ? Donc que les travailleurs tro...
casses-burnous ?
Le Kabyle Halli Ali, (enseignant) ... chante le burnous que lui ont légué ses parents. Pour ce dernier, un burnous signifie seulement une sorte de drap en laine utilisé en hiver pour se protéger du froid, de la neige et de la pluie, alors qu’il avait pris, au début des années 70, une autre signification : celle de référent identitaire et culturel ... burnous !
réponse à . deLassus le 20/09/2010 à 10h57 : Bon, que cela soit clair: je n’arrêterai pas de travailler.Alors, on...
Donc tu es pour la lessiveuse ? "Blanchisseur d’ argent", va !
réponse à . BOUBA le 20/09/2010 à 11h03 : Corollaire Tristan Bernardien qui n’est pas le seul à avoir é...
Génial, il en est que je ne connaissais pas... Mais si même les rêves fatiguent, ce n’ est pas étonnant qu’ on entende souvent "j’ ai passé une nuit d’ enfer"... Ca ne signifie pas (enfin pas forcément) qu’ on s’ est trop... envoyé en l’ air !
réponse à . cotentine le 20/09/2010 à 11h05 : Le Kabyle Halli Ali, (enseignant) ... chante le burnous que lui ont légu&...
Finalement, bournous, cape, poncho... tout est affaire de langue. Mais faire suer le poncho est-il une manière de produire... de la "blanche" ? (Je ne parle pas de la bière... mais de celle qui finit par y conduire....)
P.S. Je connaissais Idir, mais pas Halli Ali. Merci.
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 11h24 : Génial, il en est que je ne connaissais pas... Mais si même les r&e...
Pourtant il est de notoriété publique que l’Enfer, hé bien Satan l’habite !
réponse à . BOUBA le 20/09/2010 à 11h32 : Pourtant il est de notoriété publique que l’Enfer, hé...
Et Lucie... ferre !
Y’a le surmoi, le double-toi(t), la bur-elle, le surf-il, le bur-nous…. Ppfffffff, ça me suer !
réponse à . DiwanC le 20/09/2010 à 12h05 : Y’a le surmoi, le double-toi(t), la bur-elle, le surf-il, le bur-nous…. ...
Et le cout-il !
Et (hélas...) la contre... danse, en cas d’ infraction....
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 08h36 : Chère amie des chats, l’ Espagne et la Flandre ont un grand morceau...
De toute façon qui est certain d’être à 100 % Français,Belges ou....?Qui sait qui nous pourrions trouver au sommet de notre arbre?
réponse à . cotentine le 20/09/2010 à 11h05 : Le Kabyle Halli Ali, (enseignant) ... chante le burnous que lui ont légu&...
Dans les temps anciens, les Arabes disaient des Kabyles :
Ils se rasent la tête, il mangent le couscous et ils portent le burnous (en Arabe, les 3 propositions étaient censées rimer).

Vu les échanges culturels actuels, il ne reste donc plus que le burnous comme signe identitaire !
réponse à . mitzi50 le 20/09/2010 à 10h53 : Je te donne parfaitement raison, sauf, peut-être, en ce qui concerne les a...
Par ailleurs, si IBM avait adopté la même pratique de protection qu’Apple, casser systématiquement les reins aux copieurs, il serait peut-être resté aussi confidentiel que son concurrent et nous aurions tous des machines "gay-friendly" (cette politique commerciale s’est aussi retournée contre son auteur).
réponse à . Muscat le 20/09/2010 à 15h40 : De toute façon qui est certain d’être à 100 % Fran&cce...
Bien sur que nous sommes cousins....la preuve !.....cette page.....Et quand j’ai fait mon service militaire il y a HOUUUUUUUUUU......longtemps, c’était au siècle dernier mon régiment chantait cette page en marchant au pas.......On-dé, on-dé, on-dé....Donnez le ton, Marche !........Et comme l’armée française possède un humour toujours imité et jamais égalé pour donner le ton de cette chanson d’outre Quiévrain ils avaient choisi un Marseillais "avequ’un aksent, putain con !"......Enfin, j’ai eu du bol, ils nous ont pas fait suer le burnous.......
réponse à . SyntaxTerror le 20/09/2010 à 15h46 : Dans les temps anciens, les Arabes disaient des Kabyles : Ils se rasent la ...
Bah non pourquoi et le Kébab alors ?
réponse à . SyntaxTerror le 20/09/2010 à 15h53 : Par ailleurs, si IBM avait adopté la même pratique de protection qu...
IBM, Incompétent Bête et Méchant.....c’est ainsi qu’on avait surnommé un cadre peu apprécié dans l’entreprise........
réponse à . Muscat le 20/09/2010 à 15h40 : De toute façon qui est certain d’être à 100 % Fran&cce...
Le sommet de notre arbre, si l’on en crois de récentes études génétiques, se trouve de toute facon en Afrique. Voir pour cela le magnifique bouquin "Les Sept Filles d’Eve" (Bryan Sykes). Voir pour cela cette page ou cette page. Pas toujours facile à lire - c’est de la génétique - mais passionnant comme un polar de première! Pas à lire au lieu de San-A, ni au sana, hosannah!
réponse à . BOUBA le 20/09/2010 à 15h56 : IBM, Incompétent Bête et Méchant.....c’est ainsi qu&rs...
La Belle Gique, qui ne parvient pas à s’offrir ce à quoi elle devrait avoir droit, n’est-elle pas in Incoherent Belgian Meltingpot (IBM) à sa manière? Par contre, ta définition conviendrait très bien à mes yeux à un certain Bart, qui n’est pas aussi amusant que Bart Simpson, loin s’en faut!
Bah non pourquoi et le Kébab alors ?
Chiche?
réponse à . file_au_logis le 20/09/2010 à 16h16 : Le sommet de notre arbre, si l’on en crois de récentes étude...
Les généticiens, ils sont balèzes !
Si l’ancêtre commun de tous les primates vivait dans un arbre, on aura du mal à le trouver en Scandinavie. Il y a sans doute des forêts, mais peuplées de primates, c’est moins certain !
réponse à . Muscat le 20/09/2010 à 15h40 : De toute façon qui est certain d’être à 100 % Fran&cce...
Et que si on remonte tout en haut, tout en haut du feuillage, on va bien se découvrir un Tonton néanderthalien commun ! D’aucuns situent le berceau de l’Homme moderne d’il y a 150 000 ans sur le continent africain… tout ça crée des liens ! maousse-costaud le narbre généalogique !
Ave les cousins ! Salut les cousines !
Germaine
Oups ! je "fais" doublon avec M’sieur Filo #128 
réponse à . BOUBA le 20/09/2010 à 15h54 : Bien sur que nous sommes cousins....la preuve !.....cette page.....Et quand...
Je chantais ça en colonie de vacances !
Pour ce qui est de l’armée, pourtant plusieurs années après la fin de la guerre d’Algérie, les arbis, les troncs et les melons en prenaient ... pour leur grade.
Les généticiens, ils sont balèzes !
Homme de peu de foi ! Ils ont fait transpirar la camiseta pour trouver ça. Imagine la jolie blondinette scandinave !
réponse à . Muscat le 20/09/2010 à 15h40 : De toute façon qui est certain d’être à 100 % Fran&cce...
Adam, Eve et...Lucy ?
Plus on va vers le grand nord, plus les bouleaux (pas les boulots) sont nombreux dans les forêts. Ce sont des arbres qui ont bon caractère et supportent bien le gel. Mais il me semble que dans les îles japonaises les plus septentrionales il se trouve des singes qui supportent bien le froid et la neige. Alors... pourquoi pas des primitifs primates aux époques non pas primaires mais suffisamment reculées en Scandinavie ? Histoire de se faire un bon "magot" avec le bois ?
réponse à . DiwanC le 20/09/2010 à 16h33 : Et que si on remonte tout en haut, tout en haut du feuillage, on va bien se d&ea...
Ou Cro-Magnon, à défaut de Gros Mignon!
réponse à . DiwanC le 20/09/2010 à 16h49 : Les généticiens, ils sont balèzes !Homme de peu de foi&nbs...
Ressemble à une chimère (voir les cours de biologie...) la blondinette....
Il s’ appelle "shawarma" en hébreu... mais c’ est à peu près la même chose. Sans sauce : car "tu ne cuiras pas l’ agneau dans le lait de sa mère" (voir le Lévitique....)
ou gros-moignon
je vois que le sujet vous a fait suer sang et eau de l’excision aux arméniens en passant par Israel et notre ancêtre commun .
rien à rajouter si ce n’est un bonsoir vous disant le plaisir que j’ai à vous lire et que tant de lecture me laisse coîte
Et une pensée pour les mignons de cro-magnon...

«Bons baisers de partout» Pierre Dac et Louis Rognogni.
Des esclavagistes ! rendons nos burnous !
réponse à . cornelius le 20/09/2010 à 19h04 : je vois que le sujet vous a fait suer sang et eau de l’excision aux arm&e...
Coîte... Quidan  ? Pitié, Saint... Sire!
Coîte...Coîte...Codec !!!
je perçois en ce moment une nette diferantiation entre suer du burnous et suer de la kippa.
Un quasi-synonyme, faire claquer le fouet.
Bien sérieuse discussion sur un grave sujet que celle des voisins du dessus en 2007... Bien sûr, ce n'est pas la vocation d'Expressio... mais, de temps en temps, ça change... et pis ça ne peut nuire...
Faire travailler, souvent durement, la main-d'œuvre indigène, exploiter..., n'était pas du tout dans les habitudes du cher Georges. Et s'il fallait faire suer quelqu'un par un travail excessif, il commençait par lui-même :

J'étais alors en train de suer sang et eau,
Entre la rue Didot et la rue de Vanves,
De m'user les phalanges
Sur un chouette accord du père Django,
Entre la rue de Vanves et la rue Didot.


Si vous en voulez plus, le reste est à cette page.
Cette religieuse fait transpirer les enfants de choeur juste en faisant travailler leur imagination......

Il parait qu'à minuit, bonne mère c'est pire:
On entend se mêler, dans d'étranges accords,
La voix énamourée des anges qui soupirent
Et celle de la soeur criant « encore, encore ! »
Et les enfants de choeur les malheureux transpirent


On en discute au café ?............
Le mot burnous est utilisé depuis 1839, soit assez rapidement après que les Français soient allés faire suer le burnous aux populations d'Afrique du nord qui ne demandaient rien à personne.

Mais le terme était connu bien avant sous des formes aussi diverses que "albernoux", albrenousse", "albornoz" ou "alburnous" et ce depuis 1478.

Au départ tous ces noms viennent de l'arabe "barnüs ou burnüs" (Bonnet long, capuchon )

Bon, je vous la fais courte, je rajouterai juste que ce mot arabe a une origine syriaque qui est une branche de l'araméen parlé par le Christ......(C'est pour ça q'il est toujours représenté avec juste un pagne.......vous imaginez avec la chaleur grimper le chemin de croix avec un burnous ?)

L'a dû se faire suer le burnous M'sieur Rey pour aller chercher tout ça !........
Après avoir mangé son chapeau, il faut à présent faire suer le burnous. Et quid du béret basque?
.........Et du casque à pointe ?
réponse à . file_au_logis le 28/04/2015 à 06h42 : Après avoir mangé son chapeau, il faut à présent fai...
Ça, c'est une autre paire de manches !

Mais rassure-toi mon Joli (si parfois tu étais inquiet !), nous reste quelques belles "expressio" vestimentaires. On a de quoi s'habiller, avec un tablier par exemple - celui qui ne sied guère à une vache - sans pour autant retourner not' veste ni jeter not' bonnet par-dessus les moulins.

Quand on aura fait tout ça - plus quelques autres que tu connais toi qui es là depuis quasiment la création du site - on ira laver notre linge sale en famille, rassurés d'être habillés pour l'hiver !
Gougueule me propose de la musique dans la pub du bas.
C'est bizarre, on devrait avoir une pub pour sauna et hamman avec une expression pareille.
À la demande générale, voici le JEU DES MOTS CACHÉS (15)

Il y a, dans le dialogue qui suit, le nom de 27 VÊTEMENTS

Ouvrez vite l'armoire !


À Paris

- Salut Anne !

- bonjour Pierre...tu t'es levé de bonne heure aujourd'hui...

- parce que je savais que j'allais te rencontrer !

- tu ments tôt, mais c'est gentil ! Dis-donc, je te vois bien gai Pierre !

- laisse-moi t'inviter à un jus et je t'explique ! je connais un petit bistrot qui est pas mal près du quai d'Orsay...

- je n'ai jamais négligé une invitation !

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-

- Voilà, c'est ici, entrons. On va à l'étage, ou on reste ici ?

- l'étage ça me paraît haut, et puis pour un jus de chaussette, on est bien en bas ! Alors ? Explique !

- ben voilà, j'ai trouvé du boulot et je commence demain !

- félicitations ! et où ça ?

- dans une tôlerie...

- ça te connaît les tôles ?

- je suis un bleu, mais je n'en ai rien à cirer; j'apprends vite et, par dessus tout, je suis très discipliné !

- par cas de nécéssité, la discipline ça fonctionne à tous les coups et si en plus t'es attentif et bosseur, la combinaison est parfaite !

- et si on se jetait un gin derrière la cravate ? après tout, il faut arroser ça !

- oh, je ne sais pas...je trouve déjà le café corsé...

- allez, un bon petit verre c'est ce qu'il te faut, tu seras plus animée, et avec ça tu tues tous les microbes ! Tiens, j'ai là-bas dans le coin quelques amis...

- y'a Gilles ? il m'a toujours plu, lui...

- Gilles et deux autres potes...ils viennent souvent ici, ils s'y marrent bien, écoutent du blues...

- et ouais, ça rit dans tous les coins...

- au fait, il te plaît le bistrot ? y'a même des photos en grand des célébrités qui sont passées par là... tiens, là-bas t'as Blier...

- je n'en ai même pas vu les trois quarts, mais c'est vrai qu'on s'y sent bien.

Bon, c'est pas le tout de ça, mais il faut se mettre en route !

Pierre règla la note en laissant deux pièces pour le service, et ils sortirent, en directions opposées...

- j'espère que le boulot t'ira comme un gant !

- merci, au revoir !
Comme il était obèse, il entra dans la boutique à la recherche de vêtements amples, et en s'approchant de la vendeuse, il lui dit:
- tuniques ?
Naturellement, il se prit une veste...par la jeune fille outrée !
DEVINETTE
Quel est le vêtement le plus approprié pour aller récolter les aulx dans les champs ?
réponse à . joseta le 28/04/2015 à 12h33 : DEVINETTE Quel est le vêtement le plus approprié pour aller r&eacut...
Réponse
- chandail
réponse à . joseta le 28/04/2015 à 12h00 : À la demande générale, voici le JEU DES MOTS CACHÉS...
J'en ai 26 sur cintres... [dont un vérifié sur dico. car je me suis dit que ton expression ne pouvait être innocente !]
Encore une fois, bel exercice que ce "Mots cachés" !
Ça me rappelle le temps où je suais sang et eau pour écrire une historiette avec les 26 ou 28 dernières du temps de God...
Z'êtes où les amionautes ?
Suant sous le burnous ? transpirant dans le survêt ? exsudant dans le costume trois pièces ou le tailleur Chanel ?
M'sieur Seguin faisait suer la houppelande... Aussi la biquette s'est-elle tirée vers un autre bled*... C'est humain... faut comprendre...

Et l'Alphonse D. en a fait autant... Curieux non ?

* bled : d'origine arabe, comme burnous.
MES VÊTEMENTS
1) Manteau (ments tôt)
2) guêpière (gai Pierre)
3) dorsay (quai d'Orsay)
4) négligé
5) paréo
6) chaussette
7) bas
8) l'étole (les tôles)
9) bleu
10) ciré (cirer)
11) pardessus (par dessus)
12) parka (par cas...)
13) combinaison
14) jean (gin)
15) cravate
16) corset (corsé)
17) tutu (tu tues)
18) kilt (ce qu'il te...) (très difficile de déceler çui-là...)
19) jellaba (j'ai là-bas)
20) gilet (Gilles est...)
21) simarre (s'y marrent)
22) blouse (blues)
23) sari (ça rit)
24) tablier (t'as Blier)
25) trois quarts
26) deux-pièces
27) gant
Voilà. Et, comme d`habitude, bravo Germaine !
- Tiens, je vais aller voir les salopettes...
- les salauds pètent ? c'est un nouveau film ?
- non, non, des pantalons à bretelles...
réponse à . joseta le 28/04/2015 à 18h49 : MES VÊTEMENTS 1) Manteau (ments tôt) 2) guêpière (gai...
Grâce à toi j'ai découvert le dorsay (c'est ce mot que j'ai vérifié sur Internet) et une simarre que je ne connaissais pas.
Je n'ai pas trouvé le kilt : comme j'avais un négligé (négligé une invitation) et une robe (tous les microbes), ne me manquait que la simarre.
Bon... il est temps de refermer l'armoire.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire suer le burnous » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?