Il y a (depuis) belle lurette - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Il y a (depuis) belle lurette

Il y a (depuis) bien longtemps.

Origine

Si on vous demande un jour ce que signifie 'lurette', n'hésitez surtout pas à répondre sans aucune crainte de paraître ridicule que vous ne savez pas.
En effet, personne ne le sait, puisque ce mot n'existe pas.
Et pourtant on l'utilise dans notre locution. Etonnant, non ?

L'expression telle que nous la connaissons aujourd'hui est attestée dès 1877.
Le pseudo-mot 'lurette' vient de la contraction de la fin de 'belle' avec le mot 'heurette' ou 'hurette', dans une expression qui est utilisée avec des petites variantes dans les dialectes de plusieurs régions : "il y a belle heurette".
Dans cette dernière, on trouve le diminutif '-ette' accolé à l'heure qui voudrait normalement dire "une petite heure"[1], sauf qu'elle est précédée de l'intensif "belle" qui donne au tout une échelle autrement plus vaste (comme dans "un sacré bout de temps", par exemple, où le "bout de temps" se trouve d'un coup sacrément démultiplié).

[1] Mais ce n'est pas pour autant que 'blanquette' (Lien externe) est une petite 'blanque' ou 'tartiflette' (Lien externe) une petite 'tartifle' ! Par contre, une andouillette n'est effectivement pas une grosse andouille...

Compléments

"Belle Lurette" est aussi la dulcinée de Gai Luron, un des premiers héros du dessinateur de bandes dessinées Gotlib (Lien externe), auteur, entre autres, des inénarrables albums "les Dingodossiers" et "la Rubrique-à-Brac".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Il y a (depuis) belle lurette » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Libanar Men miyit sénnéDepuis cent ans
Pays de Gallescy ers oes y pysdepuis l'âge des pois
Allemagnede Es ist verdammt lang herCela fait sacrément longtemps
Allemagne (Bavière)de Es ist schon eine Ewigkeit herIl y a déjà une éternité
Angleterreen For yonks / It's been yonksTrès longtemps
Angleterreen For donkey's yearsDepuis des années d'âne
Angleterreen It is ages / it's been agesCa fait un siècle / un bail
Espagnees Hace una eternidadCela fait une éternité
Argentinees Del tiempo de la escarapelaDu tempos du rosette
Espagnees Hace un sigloÇa fait un siècle
Grècegr Χρόνια και ζαμάνια (Khrònia ke zamània)(Depuis) des années et des temps longs
Italieit È da un bel pezzoC'est depuis un beau morceau
Italieit È da un bel po' (di tempo) / Da un bel po' (di tempo)Ça fait un bout de temps / Depuis pas mal de temps
Italie (Sicile)it Àvi 'na vìtaDepuis toute une vie, une existence.
Polognepl od zarania dziejowdepuis le commencement (mot aussi étrange que "lurette en français) des temps
Roumaniero De pe vremea lui Pazvante (chiorul)Du temps de Pazvante (le borgne) (un personnage historique)
Roumaniero De pe vremea lui Adam si EvaDu temps d'Adam et Eve
Roumaniero De cand era bunica fataDepuis que ma grand-mère était jeune fille
Belgique (Wallonie)wa Dipeu les viès guerresDepuis les vieilles guerres
Belgique (Wallonie)wa De timps de vî bon DiuDu temps du vieux bon Dieu

Vos commentaires
Trouvé dans un Larousse des "locutions françaises", éditons du Reader’s Digest : L’expression "belle leurette", usitée surtout dans le Nord et dans l’Est, s’est corrompue en "belle lurette" (heure, dans ces régions, étant prononcé "hure"). La locution, sous cette forme altérée, remonte au XVIIè siècle et a été employée," il y a belle heure", au Canada français.
Dans le grand dictionnaire universel du XIXè siècle,"lurette" est le nom vulgaire donné à l’ablette spirlin en Champagne
réponse à . <inconnu> le 06/03/2006 à 17h13 : Dans le grand dictionnaire universel du XIXè siècle,"lurette" est ...
Intéressant ! Mais cela date et c’est très localisé.
A ma connaissance, nos dictionnaires d’aujourd’hui ne citent ’lurette’ que dans le cas de l’expression.
"y’a belle lurette" ! oui, mais combien de temps ???
"Le temps, grand seigneur de la physique, est une grandeur toute subjective, pour ne pas dire relative." cela relève de la pifométrie" voir à cette page 
réponse à . cotentine le 17/03/2007 à 00h35 : "y’a belle lurette" ! oui, mais combien de temps ??? "Le temps,...
Hanter dro (un peu de gras, Marcek aime)
cette page

Quand j’étais chez mon père,
Gai ma luron, lurette
Gai ma luron, luré...
(à la guitare LPP)
se chante en Kan ha diskan (duo qui se complète en alternance)

Noz vad d’an holl ! bonne nuit à tous
Kenavo, war c’hoazhAu revoir, à demain
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 01h02 : Hanter dro (un peu de gras, Marcek aime) cette page Quand j’étais ...
Du breton bretonnant?

J’en avale ma luette !Heu...non, c’est de la belle lurette que l’on cause en ce salon!

Faut que je chausse mes lunettes (tu vois, Syanne: d’où l’intérêt d’écrire en gras

pour ne pas confondre, luette, lunette, lurette !
réponse à . cotentine le 17/03/2007 à 00h35 : "y’a belle lurette" ! oui, mais combien de temps ??? "Le temps,...
Ah que nenni, Cottentie ! Le temps, une grandeur subjective ? Si tel était le cas, il y a belle lurette qu’on aurait foutu nos GPS à la poubelle, ainsi que nos ancêtres le sextant et le chronomètre (sans lequel on ne peut calculer la longitude du lieu) : il serait impossible de connaître sa position spatiale sans connaître le temps (précision actuelle d’une seconde de dérive en cent millions d’années avec les horloges atomiques au sol et embarquées dans les satellites de positionnement (GPS, Galileo, GLONASS).
Le temps, qu’il soit relatif à la Terre (ce qui nous intéresse au premier chef) ou à la mécanique céleste (ce qui intéresse les astronomes) est donc une grandeur parfaitement mesurable. La seule chose qu’on ne sache faire (ni ne puisse, pour des raisons entropiques pas faciles à percevoir dans notre quotidien), c’est le définir. Tout simplement. Autrement dit, on ne sait pas ce que c’est, mais qu’est-ce qu’on s’en sert ! Sur la Terre, nous percevons l’espace comme une longueur, une largeur et une hauteur, puisque ça nous suffit à mouvoir notre corps. Mais dès que nous sortons de la Terre, ou que nous voulons savoir où nous sommes, il nous faut inclure la quatrième "dimension" de l’espace-temps.
C’était un message de l’Amirauté... 
Depuis belle lurette


Je vous ai attendu depuis belle lurette
Vous m’aviez ordonné à midi d’être prête
A subir vos assauts dès treize heures sonnées,
Et pour vous, bel ami, je m’étais pomponnée,

Prenant un bain très chaud avec du lait d’ânesse :
(On ne peut offrir moins à ma peau de comtesse
Qui se doit d’être lisse aux plus secrets endroits
Et aux plus beaux aussi où vous mettez les doigts…)

On avait arrangé mon ample chevelure
Et, dans le grand miroir où j’avais fière allure
Se reflétait l’azur de mes yeux amoureux
Escomptant les plaisirs de vos soins chaleureux

Treize heures ont sonné à toutes les pendules
Et j’ai guetté vos pas qui toujours déambulent
Sur ce rythme pressé qui fait battre mon cœur
Et qui parle à mes sens de toutes vos ardeurs !

Mais hélas, aucun bruit n’a troublé mon oreille
Seul le bourdonnement incessant d’une abeille
Butinant ardemment le pistil d’une fleur
M’a fait songer à vous et verser quelques pleurs

Et l’ombre envahissant peu à peu notre chambre
Et le jour déclinant au grand ciel de septembre
M’a fait craindre Monsieur de vous revoir jamais
Et j’ai cru en mourir, moi qui tant vous aimais !

Mais soudain un grand cri poussé par ma soubrette
Me remua les sangs, me fit dresser, inquiète,
Et vous avez surgi, ardent, impétueux
Bousculant mes jupons, si peu respectueux !

La porte refermée, finies les convenances
J’en ai même oublié toutes mes remontrances
Pour avoir attendu depuis belle lurette
Tous ces soins délicieux qui nous mirent en fête !


Lettre de Juliette de Montaucieux au Comte de Bonaventure (15 septembre 1780)

MARCEK
"jeanneton prend sa faucille, la rirette, la rire-ette......"
Alors rirette est une petite rire ? oui, mais c’est quoi UNE rire ?
Venez à moi, joyeux lurons et belles lurettes.
Eh bien oui ! c’est tout bête... « lurette » est le féminin de « luron » gentes dames et damoiseaux comme l’a si bien pressenti Gotlib.
Ci fait et comme d’aucun l’ignore, le luron, à l’origine « lureau » (bélier) est bien le mâle de la brebis à l’origine « lureaude ».
Aujourd’hui il n’y a plus guère de berger, et pourtant l’expression tire son origine du patois ardéchois quand, pour faire en sorte que le bélier honore les brebis, le berger criait : « Vin don’ la lureaude, y’a le lureau qu’t attend ! »
Et les bergers entre eux avaient pour habitude de dire pour signifier que leur bélier n’avait pas tiré depuis longtemps : « L’ Raymond c’est pas fait lurette ! »
( Raymond est – dans l’exemple – le nom du bélier et lurette bien sûr le diminutif qui désignait la lureaude. )
Bernique pour l’affaire, donc !
Et, au fil du temps, l’expression « y’a belle lurette » signifia : ne pas avoir copulé depuis un moment, puis on ne sait par quel détour savamment orchestré par les intégristes catholiques qui ne voulaient pas porter ombrage à Jésus le berger des brebis égarées... « il y a fort longtemps »*.

* il y a belle lurette que les brebis sont égarées... et ne parlons pas des moutons devenus des gay lurons.
Il y a belle lurette qu’on me chante cette chanson
"Dadou, tourne ta langue sept fois dans ta bouche"
(ou , pour être au goût du jour, tes doigts sous les touches)
Quelle est donc cette vision qui m’a fait voir Marcek,
Non pas comme fée du pc, mais plutôt comme un mec!
Peut-être l’ai-je froissée, ce n’était l’intention...
Grâce à toi Peinard best,me voici éclairée !
Et par la dite Marcek, j’espère pardonnée!

Bonne journée à tous!
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 08h12 : Il y a belle lurette qu’on me chante cette chanson "Dadou, tourne ta langu...
Ça l’a fait sourire !
Il y a belle lurette que cette luronne ne se formalise plus de si peu et quand les pseudo ne sont pas marqué en genre (même pas en nombre, pour être si bonne elle est peut-être plusieurs....) l’erreur est possible !
Marceeeel ! Un double Laproaig pour Dadou1311 ! Pour s’en s’remettre !
De la part de Marcek
réponse à . Marcek le 17/03/2007 à 02h38 : Depuis belle lurette Je vous ai attendu depuis belle lurette Vous m’avie...
Oh ! La luronne que voilà !
Je n’ai qu’un mot à Dire !
Bravo !

Vivement la suite des aventures de Montaucieux- Bonaventure &Cie.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 08h11 : Venez à moi, joyeux lurons et belles lurettes. Eh bien oui ! c&rsquo...
Si je comprends bien, Raymond, c’est celui qui, heureux communiste, fut cestui-là qui conquit la toison et s’en est retourné (des brebis...) plein d’... usage et raison (qu’on dit)...
Bref, un luron, et pas gai en plus (et si pagaie, attention !!! le concours trirème est commencé !)
réponse à . HULOTTE le 05/03/2006 à 11h50 : Trouvé dans un Larousse des "locutions françaises", éditons...
Bonjour, petite Hulotte, que je ne connais pas. Serais-tu écossaise? Ne manquerait-il pas le préfixe de l’appartenance à ce clan célèbre, devant tom nom?
Cela nous éclairerait sur ce que les écossais portent sous leur kilt... 
Bienvenue au club, ainsi que @2 Caramel. Vous fûtes apparemment des étoiles filantes. Dans l’espoir de vous relire...

Je suis assez d’accord avec ce que notre Hulotte a écrit il y a belle lurette, ce qui ferait remonter l’expression bien avant les sources citées par notre Godemichou adoré, qui la situe bien plus tard... Mais peut-être qu’il ne s’était pas levé tôt, le jour où il travailla cette expression... 
"Mammy, Monsieur Rhett est-il arrivé?
- il y a belle lu’ette ma’ame Scalett
- Mammy, vous vous prenez pour une ORL maintenant ? Allez, ouste, à la cuisine !
- mais Ma’ame Scalett...."
Et c’est ainsi que le pauvre Rhett, en ayant marre de poireauter, finit par se barrer, bref, vous connaissez la suite......

Lurons, lurettes, bonjour !
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 08h11 : Venez à moi, joyeux lurons et belles lurettes. Eh bien oui ! c&rsquo...
Aujourd’hui il n’y a plus guère de berger
Il nous en reste tout de même deux, José et François, même s’il y a belle lurette qu’ils n’ont pas vu de brebis, et que leur troupeau d’ovins est réduit comme peau de chagrin (caprin par définition)...
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 09h28 : "Mammy, Monsieur Rhett est-il arrivé? - il y a belle lu’ette ma&rsq...
Bijou’, Ma’am Scawlett !
moi, sans vouloir me vanter, j’ai de belles burettes. Venez pas me les casser !
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 09h28 : "Mammy, Monsieur Rhett est-il arrivé? - il y a belle lu’ette ma&rsq...
Ah, lu’ette, gentille Perrette, c’est l’heure de s’en prendre un, non ? Et tu ne nous refais pas le coup d’hier, à embarquer le loufiat pour tes besoins personnels, hein ? Non, Marcel, il est au service de tous (voire de toutes) ici, que les choses soient bien claires (car il travaillait chez un notaire, avant d’être embauché par God).
Marceeeeeeeeeeeeel ! La boutanche de Lagavulin, qu’on n’a pas vue depuis lulure, c’est Petula qui rince !
réponse à . chirstian le 17/03/2007 à 10h50 : moi, sans vouloir me vanter, j’ai de belles burettes. Venez pas me les cas...
Une pour l’ivresse, l’autre qui fait eau ?
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 08h12 : Il y a belle lurette qu’on me chante cette chanson "Dadou, tourne ta langu...
Je ne me froisse point Monsieur de la méprise
Car on ne peut marquer, en cette encre bien grise
Le sexe ni le genre: il y faudrait, parbleu
Pour mieux le deviner,et du rose et du bleu   !
réponse à . Marcek le 17/03/2007 à 12h04 : Je ne me froisse point Monsieur de la méprise Car on ne peut marquer, en ...
L’éditeur de partoche est inscrit, que je sache,
avant que de songer à faire quelque tache,
car s’il est un moyen d’adoucir toutes mœurs,
c’est bien par la musique, et non point les couleurs...
Petits excès de bouteille, de gras, de dentelle rose et mignardises, en ce qui me concerne...
Je vais prendre un bol d’air marin et de nature sauvage (c’est pas PP qui va me jeter la pierre), avant d’accueillir ma tribu... pour de nouvelles agapes (on n’en finit jamais )
Bon week-end à tous !

@Elpepe 23
"de la musique avant toute chose..." Oui, oui, trois fois oui. Et puis , pour "le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui", "l’azur, l’azur, l’azur"... Amis de la poésie, bonjour !
Si l’on mariait la Belle Lurette avec le Vieil Adage on aurait un aperçut édifiant sur notre passé.
réponse à . syanne le 17/03/2007 à 12h17 : Petits excès de bouteille, de gras, de dentelle rose et mignardises, en c...
Bon ouiquinde à toi aussi. En attendant l’éditeur de partoche de God (qu’il est en train de forger à la clé de 12), j’amènerai le mien perso à la Convention, juste pour lui faire honte pour sa négligence coupable... 
réponse à . gatonero le 17/03/2007 à 12h30 : Si l’on mariait la Belle Lurette avec le Vieil Adage on aurait un aper&cce...
Bienvenue, Gatonero. Tiens, une petite comptine enfantine, pour toi :

hier au soir,
dans la rue des Chats Noirs,
une grand’mère
a été assassinée.
et la police,
toujours pleine de malice,
qui collait de affiches
sur lesquelles on lisait (reprendre au début)
réponse à . gatonero le 17/03/2007 à 12h30 : Si l’on mariait la Belle Lurette avec le Vieil Adage on aurait un aper&cce...
bienvenue, Gâteau ! ... futée cette association ! 
réponse à . gatonero le 17/03/2007 à 12h30 : Si l’on mariait la Belle Lurette avec le Vieil Adage on aurait un aper&cce...
Désolée, cher Gato (tu permets ? mais oui, mais oui, tu peux m’appeler Pétu, on est entre nous), je disais donc, mon petit Gaga, désolée, mais la belle Lurette est déja macquée avec Hérode....
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 12h47 : Désolée, cher Gato (tu permets ? mais oui, mais oui, tu peux ...
Çui qu’est vieux comme mes robes ?
c’est sûr que si c’est de ta robe de baptême dont tu parles....
RÉCLAME :

Expressio, le site où, depuis belle lurette, on s’amuse en apprenant.

Et lycée de Versailles.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 12h54 : c’est sûr que si c’est de ta robe de baptême dont tu par...
Ah ben oui ! Parce que tu me vois, là, maintenant, en train de manœuvrer en robe ? J’aurais l’air de quoi, hein ? Comment ? D’une sirène ? Aaaahhh...
réponse à . Elpepe le 17/03/2007 à 12h56 : Ah ben oui ! Parce que tu me vois, là, maintenant, en train de man&o...
ou plutôt d’un SIRIN, comme dirait ma fille  
Oh, mais c’est mimi tout plein, ça ! Un gros poutou de Pépé à fifille !
réponse à . Elpepe le 17/03/2007 à 13h00 : Oh, mais c’est mimi tout plein, ça ! Un gros poutou de P&eacut...
Bon, mon Pépé, comme on est en tête-à-tête, on pourrait ouvrir le champ’ (tu vas voir qu’ils vont tous rappliquer !)
Et il y a belle lurette
que j’ai fini les cacahuètes.
Bon appétit tout le monde !
Eh bé mes n’enfants luronnés, c’est depuis l’temps qu’on s’mouchait su’la manche que j’essaie de me joindre au clube. Qu’y a eu les cacaouettes et l’gâtô qu’y z’ont tous t’été bâfrer comme des chancres sans m’attendre. Reuseument qu’jarrive à la lurette pour le champ !

Du temps que la reine Berthe filait, et du temps du Roi Dagobert et du Roi Guillemot, eh bé on attendait qu’la First Lady Majestueuse ait fini sa besogne pour décapsuler une bibine, s’pas! Autres temps autres moeurs ! T’as pas l’heure ?
Quelle Ore, Quelle Oreur

A tous bisou du matin qu’ça fait belle lurette qu’y est passé
réponse à . eureka le 17/03/2007 à 13h25 : Eh bé mes n’enfants luronnés, c’est depuis l’tem...
Ah ben bonjour, mon Eureka d’amour. Tu vois, on a failli prendre le champ’ avec Petula, comme t’étais pas là. Bon, allez : Marceeeeeeeeeeeel ! Le champagne !
réponse à . Marcek le 17/03/2007 à 02h38 : Depuis belle lurette Je vous ai attendu depuis belle lurette Vous m’avie...
Depuis belle lurette (seconde partie) :

Il a déjà fini : sans les mains, droit au but,
sans beaucoup plus d’égards que pour une vieille pute :
en entrant dans mon lit cet affreux dégueulasse
n’a même pas pris le temps, de r’tirer ses godasses.

C’est comme ça à chaque fois : est-ce que ça vaut la peine,
mes bijoux, ma chemise, mes dentelles de reine ?
Mon parfum, la baignoire pleine de lait d’ânesse
que j’avais fait couler, pour m’assouplir les fesses ?

Il n’a rien remarqué , tout à son seul plaisir.
Il ne chang’ra jamais ses manières de soudard.
A peine est-il entré, qu’il lui a fallu jouir,
puis il m’a planté là, sans un seul regard.

Et son air supérieur quand il m’a demandé :
"alors, belle Juliette , dis-moi, comment c’était ?"
et moi, pauvre débile qui jamais n’ose dire
que de tous les amants, c’est vraiment lui le pire!

Mais demain à midi, je serai prête, encore.
Je me pomponnerai, j’embellirai mon corps.
Je l’attendrai des heures, dans l’espoir qu’un jour,
il me murmure enfin, un ou deux mots d’amour.

Je l’avais attendu depuis belle lurette
il m’avait ordonné à midi d’être prête...

Journal intime de Juliette de Montaucieux
L’heurette était naguère jadis dans certaines régions une division de l’heure qui correspondait à la demi-heure sonnée à l’horloge du beffroi du patelin. Mais depuis belle lurette l’heurette vaut le double. Forcément avec l’age et le taux d’inflation....et c’est pour ça qu’on y a rajouté ’belle" pour étayer et bien faire comprendre au gens qu’elle est plus grande/grosse et plus conséquente.

Ah bonjour mon AAA, vous m’manquez tous, mais comme j’l’ai dit tout à l’hurette, ça fait belle lurette qu’j’essaie de connexer, y a pas moyen et chais pas d’où ça vient. En attendant j’fais contre mauvaise fortune bon coeur...

Bon ben à ti suit’ ou à toute à Lure ... en espérant qu’ça passe
réponse à . chirstian le 17/03/2007 à 14h17 : Depuis belle lurette (seconde partie) : Il a déjà fini ...
Depuis belle lurette

Réponse du Comte de Bonaventure à Juliette de Montaucieux

Reproches



Il eût été séant que vous me le tinssiez
Afin que de permettre à ce fier instrument
De prendre de l’ampleur, d’être plus conquérant!
J’aurais même accepté de le voir supplicié

Par vos petites mains ou votre gorge brune
Dont les seins opulents auraient fait un abri
A ce beau mât voguant vers des lieux interdits,
Mais ces jeux-là, je sais trop bien, vous importunent!

Aussi, j’aurais souhaité, que, délicatement
Vous le preniez un peu entre vos douces lèvres,
Mais vous avez souri, d’un sourire si mièvre...
Et je n’ai pas osé vous pousser plus avant.

Vous êtes, mon amie, bien trop sotte et trop prude:
Votre esprit de décence ôte à tous nos ébats
La folie inventive, et le faste, et l’éclat
Qui devraient présider à nos doux interludes.

Si bien qu’en ce billet, hélas, je le confesse,
Nos rendez-vous d’amour, nos parties de plaisir
Ont fini, en mon coeur, par ôter tout désir
Et mon vit tombe à plat, tout autant que vos fesses!

Vous pouvez donc ma Mie ne plus compter sur moi
Et je l’avais compris depuis belle lurette
Vos mots on beau montrer les plus doux des émois
Vous n’avez aucun don pour tendres galipettes
réponse à . Elpepe le 17/03/2007 à 01h57 : Ah que nenni, Cottentie ! Le temps, une grandeur subjective ? Si tel &...
Bonne et belle synthétisation du temps Elpp. Il manquait (je pense) un petit éclairage spirituel :

Le temps a été donné aux hommes et depuis belle lurette pour qu’il puisse inclure une chose et une seule : « le temps, allié ou ennemi des mes entreprises me sert ou me dessert mais toujours enserre mes actes et paroles, ce qui sera comptable au Juste comme au bourreau au jour du Jugement dernier ».
Sonnez trompettes !

L’expression du jour souligne aussi de fait, une notion de retard, donc de temps écoulé en perte. « On arrive trop tard car l’autre est parti depuis belle lurette ». Heureusement, ça a l’air moins grave que « depuis des lustres » mais quand même le préjudice est somme toute palpable.

Etre en retard dans la vie en général, ne peut apporter que des déconvenues de toutes sortes. Surtout lorsqu’on sait que les absents ont toujours tort et cette remarque est connue, usitée depuis belle lurette !

Personnellement, en 2006, le fait d’être en retard a été à l’origine de deux fractures de ma main gauche, le pouce et l’auriculaire. Quand je vous dis qu’on paie d’une façon ou d’une autre un manque de ponctualité…
réponse à . Marcek le 17/03/2007 à 14h35 : Depuis belle lurette Réponse du Comte de Bonaventure à Juliette ...
Ciel, mais que lis-je ici ? Comment avez vous fait
pour qu’ainsi les pensées de mon journal intime
que je croyais cachées, vous soient toutes révélées,
et que vous m’exprimiez votre courroux, en rimes ?

Mais vous avez raison : brisons cette conquête !
Vous saurez bien fourrer, ailleurs, votre quéquette.
Et moi, de mon côté , je m’en vais chez ma soeur,
afin de me servir, de son vibromasseur.

(euh, là je sens que Juliette de Montaucieux va décevoir ses admirateurs, à moins que ce ne soit déjà fait depuis... belle lurette)
réponse à . chirstian le 17/03/2007 à 15h41 : Ciel, mais que lis-je ici ? Comment avez vous fait pour qu’ainsi les...
Tous ces alexandrins, Juliette, m’indisposent :
A quatre pas d’ici je frise l’overdose.
Car s’il est un faquin, paltoquet ou coquin
Qui casse nos burettes, c’est bien le Poquelin !
Quant à vous, Comte, à moi, et juste pour deux mots :
Fourrez donc votre vît dans votre paletot.
La place n’est pas, là, un sacré coupe-gorge,
Mais maison de prestige à l’enseigne de Georges.

Serviteur.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 08h45 : Si je comprends bien, Raymond, c’est celui qui, heureux communiste, fut ce...
Vivre entre ses parents le reste de son âge...
Oui c’est bien lui, et un peu attardé le garçon pour vivre entre ses parents !
Enfin ça se fait de plus en plus semble-t-il !
Y’a belle lurette que les gamins ne partent plus à 18 ans avec un sac à dos !
Quand on pense qu’en parlant de ces choses
par ceux-là même qu’y a lurette nous disaient
que céant n’est point fait pour cette prose
point de missives personnelles ni de hors-sujets
Là que puis-je rajouter à plus haut, faut bien que j’ose
si ce n’est que l’hosto se refout encore d’la charité

Merci mon AAA pour cette petite inspiration...
réponse à . Elpepe le 17/03/2007 à 16h31 : Tous ces alexandrins, Juliette, m’indisposent : A quatre pas d’...
cool, Elpepe, c’est samedi !
réponse à . Elpepe le 17/03/2007 à 10h11 : Aujourd’hui il n’y a plus guère de bergerIl nous en reste tou...
Eh oui, fini les chèvre du Larzac...
"Y’a pu rin a s’mett..." même pas une lurette 
réponse à . Elpepe le 17/03/2007 à 16h31 : Tous ces alexandrins, Juliette, m’indisposent : A quatre pas d’...
Dire des âneries en prose m’indispose
Mais que les conneries sont belles...
En poésie! 

Pour qu’il fourrât son vit dedans son paletot
Il fallait qu’il fut long au sortir du fourreau!
M’en voilà ébaubie et j’en demeure bête:
Je n’avais pas vu ça depuis belle lurette!
Depuis le "nanan", expression que je ne connaissais pas, il y a belle lurette que je n’ai pu être parmi vous. J’ai eu beau crier haro sur baudet, la reponse m’est venue comme la vérole sur le bas clergé : " je travaille moi mâdaaaame ". Et moi ? " j’m’amuuuuuuuse" (voix de Fernand Reynaud. J’ai pas trouvé le lien) Il ne me restait qu’à prendre de la bouteille et bouffer comme un chancre tout en rongeant mon frein. Je sais ça parait compliqué à faire.
Ce serait plus joli et mieux dans le ton de ce samedi de dire tout ceci en vers mais ça j’peux point !
Bienvenue à tous les petits nouveaux de cette semaine et bonne soirée à tous et toutes.
Aaaahhh ben oui : cool, quoi... 
L’homme n’est pour l’homme qu’un loup qui soit exige sa part soit exige un départ.

Monsieur Chirstian, on vous dépose au derrière
Un vil coup de pied qui ne peut se dater d’hier
L’honneur attend de vous que vous exigiez, fier
Réparations en un cruel duel à l’arme guerrière

Qui redore son blason illumine toutes ses intentions.
Monsieur Chirstian, vous avez le choix des armes : l’Humour ou le Manifeste !

Que Dieu choisisse son camp ou abandonne ces sots belligérants.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 17h34 : Eh oui, fini les chèvre du Larzac... "Y’a pu rin a s’mett..."...
Bah, en cherchant bien ; dans les arbres ou dans les fourrés, toujours quelque chose à bourrer.
réponse à . Marcek le 17/03/2007 à 17h40 : Dire des âneries en prose m’indispose Mais que les conneries sont be...
Dire de âneries en prose ? Mais c’est pour les ânes, ça ! Et c’est tellement bon... Comment te dire ? Un peu comme bouffer de la confiture sans cuiller, tu mords ? Tiens, petite confidence (mais ne le répète pas, sinon je saurai que c’est toi) : je relis avec toujours le même plaisir la scène du combat dans l’arène, entre Béru et le taureau, dans "les vacances de Bérurier" : ça vaut bien la tirade du Cid, aussi...
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 17h53 : L’homme n’est pour l’homme qu’un loup qui soit exige sa ...
L’honneur attend de vous que vous exigiez, fier
Réparations en un cruel duel à l’arme guerrière
réparations ? La bave de la colombe n’atteint pas la burette du crapaud .
Et le crapaud le regrette bien !
Mais peut être une partie d’échecs sur www.gamenext.fr/multigame.htm ?
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 17h54 : Bah, en cherchant bien ; dans les arbres ou dans les fourrés, toujou...
Gouja !
réponse à . chirstian le 17/03/2007 à 18h10 : L’honneur attend de vous que vous exigiez, fier Réparations en un ...
OK pour une partie d’échecs... mais je préfère www.echecsonline.net
mon pseudo c’est "ratatouille"
réponse à . chirstian le 17/03/2007 à 18h10 : L’honneur attend de vous que vous exigiez, fier Réparations en un ...
Chirstian vs Elpp aux échecs : matez-moi ça !
Défendez votre Reine Messieurs, chacun votre Tour.
Cavaliers surgissant de la nuit…

@ Bonobo > Y’a pas de mâle à s’faire du bien surtout un samedi soir. Un safari sexuel, vaut-il mieux être chasseur ou chassé ? Ah ça… mais quand même, pour le chassé peut être vaut-il mieux être parti depuis belle lurette… sinon gare.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 18h23 : Chirstian vs Elpp aux échecs : matez-moi ça ! Déf...
L’idée du safari est assez séduisante...
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 18h23 : Chirstian vs Elpp aux échecs : matez-moi ça ! Déf...
Laissons donc les duels et vengeance de l’honneur à Juliette et au comte*, veux-tu ? Nous sommes au XXIe siècle, et avons une école laïque, gratuite et obligatoire. Les bretteurs de ce site se battent à coups de plume : celle que je réserve aux messieurs est en acier de Tolède évidemment, sur mon Waterman ; et celle que je réserve aux dames descend en droite ligne du croupion d’une autruche, pour aller sur le leur... 

* les personnages, à ne pas confondre avec leurs géniteurs -mâtin, quelle progéniture !
Bon, ben : BB va passer et m’embarquer, dans un peu moins de pas longtemps. Et je ne vous reverrai pas avant lundi. Alors, soyez sages, hein ? Surtout toi, Juliette... Je tremble pour ta vertu !
Bonne nuit, les gosses ; les mains sur les couvertures.
J’ai tout lu ! J’arrive bien tard mais vous retrouve avec toujours autant de plaisir. J’avais mis ça de côté quand j’ai eu un tout petit moment dans la journée, je vous le livre donc :
Ne craignez-vous point, Lisette, qu’à jouer du faluron
cette attitude ne jette après vous force lurons,
Encore que bien fluette
vous différez d’un bâton !
Pour peu qu’en l’eau on vous jette,
vous y traceriez un rond

Refrain:
On voudrait fleurette
sur vos doigts compter,
Maluron-lurette, Maluron-luré.

Vous riez puisqu’est Lisette
votre plus joli fleuron.
Sachez que se mettent en quête
fiers-à-bras et fanfarons!
Y a pourtant belle lurette
que la fleur à cent façons
chantait faluron-lurette
sur trois pieds de vert gazon

Refrain:
Or, sait-on jamais, Lisette,
ce que les hommes feront ?
Un jour ils vous font la fête.
lendemain ils vous fuiront.
Eussiez-vous derrière la tête
deux ou trois décamérons,
vous leur chantez falurette,
eux n’y voient que faluron.

Refrain:

Lors, si m’en croyez, Lisette,
laissez-les tourner en rond,
et du diable s’ils n’arrêtent
d’eux-mêmes leurs tourbillons
.A vous de vous mettre en quête
de celui pour qui faluron
est un placement honnête
que l’on garde en sa maison.

Refrain:
Vous devrez fleurette
lui abandonner,
vous serez, lurette,
bien enluronnée

Merci, Anne Sylvestre
Bonsoir de ce soir ! Je vais tâcher d’en finir avec cette !* "# $ (et j’en passe) ... de rose !
réponse à . Elpepe le 17/03/2007 à 18h52 : Laissons donc les duels et vengeance de l’honneur à Juliette et au ...
Une bataille de polochons avant de faire son baluchon, histoire de se voler sympathiquement dans les plumes... Bande de gamins, de salopiauds.
C’est samedi soir, y’a graine de violence, mais une Gueuse racommodera tout ce monde de lurons. Y’a belle lurette que tout le monde se connaît ici.
Bonne soirée. 

@ Momo > Bonsoir M’Dame.
réponse à . Marcek le 17/03/2007 à 12h04 : Je ne me froisse point Monsieur de la méprise Car on ne peut marquer, en ...
Marcek - Dadou: un partout, balle au centre...


Car pas Môssieur Dadou, mais Madame ...
Sans rancune, Marcek !!!
Quelle journée !! Ca fait belle lurette que je n’en ai ni vu ni vécu des comme ça.
Pour un samedi où la détente est fortement recommandée, eh bé c’est pas gagné, et c’est vachement stressant !
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 19h41 : Marcek - Dadou: un partout, balle au centre... Car pas Môssieur Dadou, ...
Je te le dis, Dadou: il nous faudrait des crayons roses et bleus!!

Sans rancune, bien sûr!!!
réponse à . momolala le 17/03/2007 à 19h13 : J’ai tout lu ! J’arrive bien tard mais vous retrouve avec toujo...
Bravo, momola, pour ce luron lurette si bien enlevé !!
Un rythme fou qu’on aurait bien vu accompagné au galoubet de Provence !
réponse à . gatonero le 17/03/2007 à 12h30 : Si l’on mariait la Belle Lurette avec le Vieil Adage on aurait un aper&cce...
Bienvenue gatonero et bonne route avec les fous de mots ! :D 
réponse à . Marcek le 17/03/2007 à 22h03 : Bienvenue gatonero et bonne route avec les fous de mots ! :D ...
ben il est le Gato, vous z’y’avez fait peur ou quoi ?
réponse à . Marcek le 17/03/2007 à 22h03 : Bienvenue gatonero et bonne route avec les fous de mots ! :D ...
Yo no sé !!
Ah! Ta tête de veau...



Ah! Ta tête de veau marinée, ma Lurette!
Comme tu réussissais bien la vinaigrette
Et je baisais tes cils et tes yeux aussi beaux
Que ceux du pauvre veau posé sur un plateau!
Sous tes cheveux frisés je caressais ta nuque
Le veau décapité n’était plus qu’un eunuque
Et je pleurais sur lui et tous Ses attributs
Cependant que ta main arrivait droit au but
Que tu guignais déjà depuis belle lurette !


MARCEK
Moi, je me demande depuis longtemps déjà s’il existe de laides lurettes ?

Interr-Hobbes
"Lurette"… il est bien joli ce mot… Même s’il est relativement récent, il a des airs d’amour courtois et semble venir d’un temps où l’on contait fleurette à celle qu’on appelait "Ma mie"…

Prenez le temps d’une lurette et lisez - même rapidement - les beaux échanges rimés des voisins du dessus...
Ou plutôt du second (François de Montcorbier,
Voici belle lurette en fut le vrai premier)
N’importe ! Lélian, je vous suivrai toujours!
Premier ? Second ? Vous seul. En ce plus froid des jours.


L’ensemble de ce poème de Paul Fort est à cette page. Et , notre cher Georges (l’autre !) l’interprète sur la musique de "La Marche nuptiale"...

À tout à l’heure pour le café/thé... peut-être... si Bouba n’est pas encore en vadrouille...
réponse à . DiwanC le 09/08/2014 à 02h52 : Ou plutôt du second (François de Montcorbier, Voici belle lurette e...
Quand j’ai vu l’expressio du jour j’me suis dit:
"Germaine va pas laisser passer
L’enterrement de Verlaine

Y a deux autres belle lurette chez le roi Georges:
Clairette et la fourmi mais je n’ai qu’une version par Bertola donc juste les parolescette page
Et une autre beaucoup plus prometteuse qu’il n’a pas enregistrée hélasLes illusions perdues
le texte de la chanson mérite qu’on si attarde cette page la version chantée par Alain Armel cette page n’est pas si mal
Etant donné que les faces d’essieux voisins du dessus l’on pas faite je m’Delpeh de combler cette lagune lacune et j’vous donne rendez vous tout à l’heure pour la paire au Chez Leurettecette page
Pour l’instant j’amène les viennoiseriecette page ça fera p’têtre v’nir Bouba
réponse à . gerard5253 le 09/08/2014 à 07h15 : Quand j’ai vu l’expressio du jour j’me suis dit: "Germaine va...
...la version chantée par Alain Armel...
Il y a belle lurette* que je l’ai repéré celui-là et - comment te dire ? - je préfère encore Bertola... Écoutons-le à cette page... mais c’est bien pour te faire plaisir !

*Yeeess ! j’ lai eu !!!
réponse à . gerard5253 le 09/08/2014 à 07h29 : Etant donné que les faces d’essieux voisins du dessus l’on pa...
Mais de quoi-t-est-ce qui se passe ce matin ?
C’est qui ce "Miserable singing just for fun" qui chante faux comme une turlurette désaccordée ?
Bon... je fais le caf’-thé et pis on attaque les viennoiseries !
AVIS À TOUS MES FANS
Maman, papa, je pars en vacances, par conséquent, vous ne me relirez pas avant le 23 août. (de cette année).
Merci
votre fils, Enrique
réponse à . DiwanC le 09/08/2014 à 08h45 : Mais de quoi-t-est-ce qui se passe ce matin ? C’est qui ce "Miserable...
S’cuse-moi j’ai la souris (d’agneau) qu’a dérapé j’me suis gouré d’onglet (de bœuf) mais j’ai corrigé
L’expression telle que nous la connaissons aujourd’hui est attestée dès 1877.
Elle est signalée comme une "locution vicieuse" dans la ville de Langres dans un ouvrage de 1822.
Voir cette page
Le CNRTL donne le mot comme "régional" en 1807. cette page.
réponse à . joseta le 09/08/2014 à 08h58 : AVIS À TOUS MES FANS Maman, papa, je pars en vacances, par conséqu...
Eh bien, bonnes vacances ! Pendant ce temps-là, nos neurones vont se reposer, reprendre force pour résoudre les devinettes prochaines. À bientôt !
réponse à . gerard5253 le 09/08/2014 à 09h48 : S’cuse-moi j’ai la souris (d’agneau) qu’a dérap&e...
Eh ben voilà !!!
Ceux qui n’ont pu écouter le "chanteur" précédent ne sauront jamais ce à quoi ils ont échappé !
:&rsquo)
réponse à . deLassus le 09/08/2014 à 10h59 : L’expression telle que nous la connaissons aujourd’hui est attest&ea...
Merci pour cette belle promenade à travers les mots !

Je m’y suis attardée : j’ai trouvé ’videmment des tournures que je ne connaissais pas, d’autres qui ont changé de sens, telle "bredi breda" donnée pour "patati patata", et que Reverso définit aujourd’hui par "confusion"...
Au Québec, dans un village nommé Saint-Élie-de-Caxton, se trouve une belle jeune fille nommée Lurette, on l’appelle la «belle Lurette»....
Dixit notre merveilleux conteur Fred Pellerin.
Non, non la belle en question est en fait Jeanneton, qui en allant cueillir des joncs, ne détestait pas que l’on lui conte fleurette sur l’air de larirette, larirette .
réponse à . patchouli le 09/08/2014 à 14h45 : Au Québec, dans un village nommé Saint-Élie-de-Caxton, se t...
... et quel conteur ce Fred Pellerin... et quel site cet expressio... je ris et j’apprends. Je suis resté tout bée devant la Montaucieux, y en a qui ont plus que du talent. Je savais pas ni pour la vit, ni pour la Clairette. Je suis au lycée parnassien, vraiment! On est voisin non?
...un mot pour mademoiselle DiwanC: mes hommages!
réponse à . Slepi le 09/08/2014 à 15h35 : ... et quel conteur ce Fred Pellerin... et quel site cet expressio... je ris et ...
Comment sais-tu qu’elle se fait appeler mademoiselle, Germaine ?
Tu es de sa famille ?
réponse à . mickeylange le 09/08/2014 à 16h57 : Comment sais-tu qu’elle se fait appeler mademoiselle, Germaine ? Tu e...
... eh bien je sais qu’elle est gentille et qu’elle a beaucoup de vocabulaire, donc elle sort sans doute de l’uni, et sous un pseudonyme quelque peu rugueux, quadratique et orthogonal, doivent se cacher de fort jolies courbes. Faut dire que j’ai huit soeurs, alors le beau sexe, je connais !
Il y a belle lurette un médecin chinois a recommandé l’herbe Artemisia annua comme traitement pour le paludisme. Aujourd’hui cette plante est encore utilisée contre certains cas de paludisme. Quand je dis il y a belle lurette, je précise, le chinois a décrit son remède en l’an 350 avant Jésus Christ.

Expressio, le site où des auteurs pseudonymes proposent des commentaires sur des pseudo-mots...comme lurette par exemple.

À Slepi007, ta description de notre Diwan est juste, elle est gentille et pleine de vocab. Pour le reste, il reste à voir...
réponse à . Slepi le 09/08/2014 à 15h35 : ... et quel conteur ce Fred Pellerin... et quel site cet expressio... je ris et ...
... Me voici toute rose d’émotion... Merci jeune homme !
réponse à . mickeylange le 09/08/2014 à 16h57 : Comment sais-tu qu’elle se fait appeler mademoiselle, Germaine ? Tu e...
Mademoiselle...
Ça me fait penser à ces vieilles actrices qu’à 90 ans passés, on continue à appeler "Mademoiselle" !!!
:&rsquo)
réponse à . lalibellule1946 le 09/08/2014 à 19h09 : Il y a belle lurette un médecin chinois a recommandé l’herbe...
... bien une personne qui utilise beaucoup de ces petits bonhommes jaunes est forcément tout juste sortie de l’adolescence!
réponse à . DiwanC le 09/08/2014 à 19h48 : ... Me voici toute rose d’émotion... Merci jeune homme !...
... bon ben là faudrait pas trop rosir. Vous avez réussi à m’ôter le vous, bien que j’aie bien envie d’y revenir! Moi qui ai LXIII ans, j’ai l’impression que tous sont ados. Je te remercie de ne pas avoir relevé le manque de délicatesse lorsque j’ai utilisé le terme "beau sexe", ça fait un peu macho !
réponse à . lalibellule1946 le 09/08/2014 à 19h09 : Il y a belle lurette un médecin chinois a recommandé l’herbe...
À toi et à Slepi007 : vous êtes a-do-ra-bles !

Parlez-moi d’moi
Y a qu’ça qui m’intéresse

.........
Vous me dites-ci
Vous me dites ça
Mais parlez-moi, parlez-moi d’moi

Et pis on arrêtera là car le "moi" est détestable... 

"Pour le reste, il reste à voir..."
Miss Souris, je te le confie tout bas : c’est tout vu... mais il y a belle lurette !
réponse à . DiwanC le 09/08/2014 à 20h17 : À toi et à Slepi007 : vous êtes a-do-ra-bles ! P...
... ce que t’es gentille toi! Béart il a une jolie voix, chaude et rocailleuse, comme un mauvais garçon repenti, tout pour plaire aux dames quoi! Et s’il chante de profil parfois, c’est peut-être qu’il est né en Egypte! C’est bien de le réentendre... et avec une valse, ah! c’qu’on est bien dans l’eau vive la rose...
Avec Paul Fort, notre Georges évoque Cléopâtre et Messaline, La Pompadour et Mélusine, toutes belles qu'il aurait pu connaître si le Bon Dieu l'avait voulu...

Seulement... Lanturlurette, lanturlu !

- Un peu tirecouetté, dites-vous. Oh... si peu ! 
Et pis si mignonne ritournelle le matin, ça met de bonne humeur, s' pas ! Écoutez...



Bon... alors maintenant, les p'tits croissants du dimanche !
Y avait bien Delpoire qui chantait que c'était bien chez Lurette quand on faisait la fête, à Paris y a une station de métro qui s'appelle Notre Dame de Lurette, y a Jeanneton qui prend sa faucille la lurette, la lurè-ète mais chez Georges en effet y a que Lanturlurette comme cité ci dessus..........

Tout ce que j'ai trouvé de rapprochant c'est celui qui a mal tourné

Il y avait des temps et des temps
Qu'je n'm'étais pas servi d'mes dents
Qu'je n' mettais pas d'vin dans mon eau
Ni de charbon dans mon fourneau


Ben oui, s'il avait écrit:
"Il y a belle lurette
Qu'je n'mettais pas servi de mes burettes...."

Ca faisait pas des octosyllabes

Déjà Dimanche et ses croissants....y a belle lurette que je me fais plus d'illusions quand je vois à quelle allure passe le temps........
Allez au café.......
C'est l'inénarra, innénara, inénnara, innénar....... le désopilant Gotlib qui a créé Belle Lurette la fiancée de son personnage fétiche Gai Luron........

NB: la lurette n'est pas pour autant le féminin du luron.......
réponse à . BOUBA le 11/10/2015 à 06h03 : C'est l'inénarra, innénara, inénnara, innénar..........
En effet, God signalait dans ses "Compléments" la paternité de Gai Luron et de belle Lurette.
J'avais déjà raconté que, étant étudiant, nous avions rebaptisé "rue Gai Luron" tous les panneaux de la rue Gay-Lussac.

Enfin, oui, la luronne est la compagne du luron qui pour se venger du couple Gai Luron-Belle Lurette, s'est mise en ménage avec le gars Luret.
réponse à . BOUBA le 11/10/2015 à 06h03 : C'est l'inénarra, innénara, inénnara, innénar..........
Mais enfin Bouba, le premier "inénarra" était le bon ! 
Un déluré est-il quelqu’un qui s'affranchit des contraintes temporelles ?
Lettre ouverte à Joseta


Mon cher Joseta,

Ne pourrais-tu pas enrichir ton merveilleux Jeu des mots cachés par des mots gigognes selon le concept héroïquement forgé par Ratanak ?

Exemple à 2 éléments : torréfacteur qui contient torréfacteur et facteur.
Exemple à 3 éléments : cinématographe qui contient cinématographe, cinéma et ciné.
Exemple à 4 éléments : pom pom pom pom qui contient pom pom pom pom, pom pom pom, pom pom et pom.
Et ainsi de suite...

On remarque tout de suite 3 grandes familles de mots gigognes :

Les mots gigognes à troncation droite couramment appelée apocope.
Les mots gigognes à troncation gauche couramment appelée aphérèse.
Les mots gigognes à troncation bilatérale couramment appelée troncation bilatérale.

Le nombre de points attribués par mot gigogne correspondrait le plus naturellement du monde à la factorielle du nombre d'éléments, ceci afin de tenir compte de la difficulté rédactionnelle de l'œuvre.

Exemple pour 2 éléments : 2! = 2 x 1 = 2 points.
Exemple pour 3 éléments : 3! = 3 x 2 x 1 = 6 points.
Exemple pour 4 éléments : 4! = 4 x 3 x 2 x 1 = 24 points.
Et ainsi de suite...

Ton dévoué Mintaka
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 10h41 : Lettre ouverte à Joseta Mon cher Joseta, Ne pourrais-tu pas enrichir t...
Cinématographe est un exemple à 10 éléments : cinématographe contient cinématographe, cinéma, ciné, graphe, ci, nez, ma, tôt, gras, fff...

10! = 3.628.800 points.
réponse à . Alnitak le 11/10/2015 à 11h39 : Cinématographe est un exemple à 10 éléments : c...
Sans compter "némato", préfixe qui sert à désigner les êtres vivants en forme de fil.
ce mot (lurette) n'existe pas
du moins, pas en français. Ma tante qui truffait son français de mots picards utilisait "lurette" ou "lure" pour désigner une sornette ou une billevesée. Le sens est passé en anglais (après 1066) où "lure" désigne un leurre.
Par ailleurs l'expression "à lure-lure", semble-t-il tombée en désuétude, était employée par les pifométriciens avant l'adoption d'un système de mesures encore plus imprécises.
Et en rajoutant "nem", ça en fait 12 valant 12! = 479.001.600 points.
réponse à . Alnitak le 11/10/2015 à 14h11 : Et en rajoutant "nem", ça en fait 12 valant 12! = 479.001.600 p...
Va falloir trouver une unité, pourquoi pas l'expressio, symbole E ?
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 14h14 : Va falloir trouver une unité, pourquoi pas l'expressio, symbole E&nb...
Enfin, nous allons vers une simplification du site. 
réponse à . Alnitak le 11/10/2015 à 14h16 : Enfin, nous allons vers une simplification du site. ...
Tu as raison, 479.001.600 E, ça a de la gueule !
réponse à . <inconnu> le 17/03/2007 à 08h11 : Venez à moi, joyeux lurons et belles lurettes. Eh bien oui ! c&rsquo...
L'inconnu du Nord-Express nous écrivait en contrib 10 que:
* il y a belle lurette que les brebis sont égarées... et ne parlons pas des moutons devenus des gay lurons.
Ne confondait-il pas avec Gay-Lussac (à malices)?
Oui, je sais, il y a belle lulure que je ne suis plus interviendu... Et alors? Non, je ne suis pas tompbe de luxure en lulure, et certainement pas à Louxor... D'où qu'il sort?
Et un de plus avec " rap ", on en est à 13! = 6 227 020 800 E !
réponse à . saharaa le 11/10/2015 à 15h55 : Et un de plus avec " rap ", on en est à 13! = 6 227 020 800 E&n...
En vérité ! "Rap" et "graphe" dans le même mot !
Comment que ça déchire ta race !
Oui, c'est guedin !
Évidemment puisqu'il s'agit de mots vigognes cigognes gigognes !
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 10h41 : Lettre ouverte à Joseta Mon cher Joseta, Ne pourrais-tu pas enrichir t...
Cher Mintaka
Voilà que je rentre de chez les Desgrand-Lac... ma fille et je suis surpris de découvrir ta proposition, qui n'est rien d'autre qu'une sympathique façon de me compliquer la vie.
En outre je crois que tu me surestimes; je suis un bûcheur des mots et non pas un jongleur de mots.
Prenons un exemple: si vous deviez trouver le mot 'Paris', tu voudrais qu'en plus je signale: 'attention ! mot gigogne, apocope de 4 lettres (dans ce cas -pari-) et aphérèse de 3 lettres, (dans ce cas -ris-) ??
Et bien je dois refuser ta proposition, car, à mon avis, ça deviendrait trop long et trop lourd, or ce qui est long et lourd, se voit dépourvu d'intérêt !
Seulement quand je traiterai le sujet 'échassiers', je veux bien vous souffler: attention ! mot cigogne. C'est tout ce que je peux faire pour toi.
Amicalement,
Joseta
réponse à . joseta le 11/10/2015 à 17h37 : Cher Mintaka Voilà que je rentre de chez les Desgrand-Lac... ma fille et...
Si je comprends bien, tu n'aimes pas les factorielles ?
réponse à . joseta le 11/10/2015 à 17h37 : Cher Mintaka Voilà que je rentre de chez les Desgrand-Lac... ma fille et...
Jeu des mots gigognes : il s'agit de décortiquer phonétiquement "échassiers".

Chas
Chassiez
Assis
Assied
Si
Sied

7! = 5.040 E
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 18h22 : Jeu des mots gigognes : il s'agit de décortiquer phonétiqueme...
Je garantis ce jeu rafraîchissant pour le foie (et il agit sur les intestins).
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 18h22 : Jeu des mots gigognes : il s'agit de décortiquer phonétiqueme...
Châssis ou chassie ?
Je ne pense pas qu'on puisse le compter deux fois !
Si, si, tous les homophones sont les bienvenus ! Il faut même rajouter "ci".
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 17h53 : Si je comprends bien, tu n'aimes pas les factorielles ?...
Il n'aime pas les Grecs, dont Pâris, ni, comme on l'a lu hier, Thor et facteur.
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 20h37 : Si, si, tous les homophones sont les bienvenus ! Il faut même rajoute...
Ne compte pas sur moi pour faire de ce site de haute tenue un club homophone !
Et pis, d'abord, s'il y a un "flexe" sur le "a", c'est bien pour éviter l'homophonie !
réponse à . SyntaxTerror le 11/10/2015 à 20h39 : Il n'aime pas les Grecs, dont Pâris, ni, comme on l'a lu hier, T...
Ah mais ça n'a plus grand-chose à voir avec le Jeu des mots cachés.
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 20h45 : Ah mais ça n'a plus grand-chose à voir avec le Jeu des mots c...
Et si tu vois un rapport avec la belle lurette, tu lui diras qu'elle me téléphone.
réponse à . SyntaxTerror le 11/10/2015 à 20h54 : Et si tu vois un rapport avec la belle lurette, tu lui diras qu'elle me t&e...
Ben je brodais autour de l'échassier de Joseta en #118...
réponse à . SyntaxTerror le 11/10/2015 à 20h54 : Et si tu vois un rapport avec la belle lurette, tu lui diras qu'elle me t&e...
Et c'est pas en râlant que tu vas redynamiser le site qui se meurt...
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 21h03 : Et c'est pas en râlant que tu vas redynamiser le site qui se meurt......
Ça va être ma faute !
Et en faisant un site homophone consacré à la broderie autour des échassiers, ça va attirer du monde ?
Au Québec, les anciens disaient "une bonne "escousse".
Aujourd'hui, on entend plus souvent "une bonne secousse".
Faut croire que les Canadiens-français on été secoués longtemps!
réponse à . SyntaxTerror le 11/10/2015 à 21h14 : Ça va être ma faute ! Et en faisant un site homophone consacr&...
Je pense que tu n'as pas compris. Demain j'essaierai avec un autre mot et on verra bien si c'est viable. Ça ne coûte rien d'essayer, non ?
réponse à . Mintaka le 11/10/2015 à 21h33 : Je pense que tu n'as pas compris. Demain j'essaierai avec un autre mot...
Ma capacité de compréhension n'est pas encore trop entamée par l'âge, mais ma mauvaise foi encore moins !
réponse à . maskinonge le 11/10/2015 à 21h24 : Au Québec, les anciens disaient "une bonne "escousse". Auj...
Encore l'influence pernicieuse des gens qui pensent que le français correct se décide à Paris.
réponse à . SyntaxTerror le 11/10/2015 à 21h45 : Encore l'influence pernicieuse des gens qui pensent que le français ...
Pari tenu, Monsieur l'homophonephobe ! 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Il y a (depuis) belle lurette » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?