L'été indien - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

L'été indien

1. Dans le nord des États-Unis et au Canada, période de l'automne où la température reste très agréable et les couleurs de la nature magnifiques
2. Partout ailleurs, période de beau temps et de température agréable juste avant l'hiver

Origine

Cette appellation, traduite de l'anglais indian summer, nous vient du Canada.
Elle évoque cette période, après le véritable été et avant les premières neiges, mais après les premières gelées, donc en octobre ou novembre, où il fait encore bon profiter de la nature aux couleurs flamboyantes sous un soleil et un vent du sud qui maintiennent des températures très douces pour la saison.

Le qualificatif indien est bien entendu lié aux Amérindiens, les habitants originels de cette contrée que les premiers navigateurs venus d'Europe croyaient rencontrer aux Indes.

L'origine de cette appellation qui est attestée en 1778 chez l'écrivain franco-américain St. John de Crevecoeur n'est pas certaine.
Elle peut tout simplement venir du fait que l'été indien est fréquent dans ces territoires originellement occupés par les Indiens. D'autres disent que, vu la haute estime qu'avaient les colons des Indiens à cette époque, la locution pouvait simplement vouloir dire "faux été".
Mais dans « Moeurs domestiques des Américains » de Mistress Trollope, paru en 1833, on trouve cette explication :
« "L'été indien", me dit-on, est ainsi nommé parce qu'à l'époque de l'année où il arrive, les Indiens abandonnent leurs cantonnements en village, et avancent dans l'intérieur du pays pour se préparer à leur chasse d'hiver. Cette époque semble une ligne de séparation entre la chaleur de l'été et le froid de l'hiver, et la saison encore douce favorise ces migrations. La cause de cette chaleur est la combustion lente des feuilles et des autres matières végétales de leurs immenses forêts. »

Le terme s'est ensuite répandu hors d'Amérique du nord pour désigner une période pré-hivernale avec du beau temps et des températures douces.
En France, on appelle aussi une telle période « l'été de la Saint-Martin ».

Exemple

« La nuit du 13 au 14, heureusement très douce pour la saison, une vraie nuit d'été indien, fut employée à relever les blessés. »
Guerre de la sécession - Ferdinand Lecomte - 1866

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'été indien » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne / Autrichede Der AltweibersommerL'été des vieilles bonnes femmes
Angleterre / États-Unisen An indian summer. Un été indien.
Espagnees Verano del membrilloPetit été du coing
Argentinees Veranito de San JuanPetit été de Saint Jean.
Espagnees Veranillo de San MiguelLe petit été de Saint Michel
Espagnees El veranillo de San MartínLe petit été de saint Martin
Canada (Québec)fr L'été des Indiens
Croatiehr Bablje ljetoL'été de grand-mère
Italieit L'estate di San MartinoL'été de la Saint-Martin
Belgique (Flandre)nl OudewijvenzomerÉté des vieilles femmes
Pays-Basnl Turn of the leavesLe changement (de coloris) des feuilles
Belgique (Flandre)nl Sint-michielszomerEté de Saint Michel
Belgique (Flandre)nl NazomerAprès-été
Polognepl Babie latoL'été de (vieille) femme
Polognepl Złota jesieńL'automne d'or
Roumaniero Vara indianaÉté indien
Russieru Бабье летоL'été de (vieille) femme
Slovaquiesk Babie letoL'été de bonne femme
Suèdesv BrittsommarEté de Sainte Brigitte
Turquietr Pastırma yazıL'Eté de "pastırma (les jours de la fin octobre et début novembre, saison idéale pour le séchage de "pastırma", une sorte de charcuterie turc)
Belgique (Wallonie)wa Esté Sint-MårténEté de Saint Martin

Vos commentaires
Moi le premier ?
"Tu sais, je n’ai jamais été aussi heureux que ce matin-là"
...
(Paroles : Pierre Delanoë et Claude Lemesle)
Voilà bien une expression que je n’aime pas du tout (pas plus que cette chanson pleurnicharde de Joe Dassin). Il n’y a jamais eu d’Indiens dans nos régions hormis peut-être quelques touristes et si chez nous une hirondelle ne fait pas le printemps, un Amérindien ne fait pas l’été.
Mère Nature semble nous donner quelque répit entre les premiers froids et le vrai hiver (avec des -20°C. typiques du Québec).
Pour les "branleux" qui n’ont pas encore calfeutré leurs fenêtres, ni terminé leurs provisions, c’est le temps ou jamais... Les "cigales" (insectes de la fable) ont fini de chanter et les "fourmis" sont déjà prêtes depuis un bon moment.
Le joyeux retraité de Mazatlán, Sinaloa, Mexique salue tous les francophiles résistants à l’anglicisation galopante du Québec et du Canada.
Indien, vaut mieux que deux...
réponse à . <inconnu> le 11/08/2010 à 06h50 : Voilà bien une expression que je n’aime pas du tout (pas plus que c...
Depuis notre lointaine France il me semble étonnant qu’il n’y ait jamais eu d’Amérindiens chez "toi", où que tu le situes en Amériques. Peut-être n’y en a-t-il plus aujourd’hui. De toute façon cette dénomination d’Indiens est impropre et peut-être faudrait-il envisager sérieusement de la revoir, tout comme il faudrait cesser d’appeler Amérique les seuls Etats-Unis d’Amérique et Américains leurs seuls Etats-uniens de citoyens.

Cela dit, que ce sursaut de l’été soit Indien ou nom, il reste très agréable sous toutes les latitudes où il veut bien se produire.
Si Dassin a chanté l’été indien, le non moins regretté Ferrat a chanté l’été de la St Martin......cette page
réponse à . <inconnu> le 11/08/2010 à 06h51 : Mère Nature semble nous donner quelque répit entre les premiers fr...
tout d’abord, bienvenue à toi, AndreAndres que je ne connais pas encore.
Un Mexicain basané, chantait marcel Amont... Et retraité de surcroit! Curieux de nature, je vais vite aller voir où se trouve Mazatlán... Il doit faire beau, là-bas, si l’on en croit Guy Béart, qui nous chantait "Il fait toujours beau quelque part..."
... tu Laura pas! (Pas vrai Claude? Autant pour moi)
réponse à . <inconnu> le 11/08/2010 à 06h50 : Voilà bien une expression que je n’aime pas du tout (pas plus que c...
Oh surprise, Charlieroy! De quelles régions parles-tu donc, quand l’on sait que ce site est un site de dimension universelle! Non seulement hexagonale, où beaucoup de gens se sentent à l’étroit, non seulement européenne (où parfois cela sent l’étron en politique), non seulement planétaire (nous avons par Minou, comme tu le sais, au moins un Mexicain, des Canadiens, des Suisses (oui, oui, il y en a), des gens des îles du Pacifique, des amionautes du Sud-Est asiatique, et même un raton laveur...
Mais je disais universelle: oui, non seulement planétaire, mais bien universelle: il ne faudrait pas oublier notre Chirstian, le sélénite de sévices...
Et puis, nos disparus (physiquement parlant) qui parcourent les chasses éternelles sur leurs fougueux mustangs, tels que Borikito ou Elpépé.
Alors, dans nos régions, ben oui, nous avons l’été indien, de même que nous avons aussi l’été de la Saint-Martin ("Saint-"Jean "Cap-"Ferrat)
Et puis, au printemps, nous avons les Saints de Glace..., qui tout-à-coup nous rappellent les froidures de l’hiver (les Saints Mamert, Pancrace et Servais, les 11-12-13 mai). Certains en ont fait les seins de glace... à cause de sein mammaire, sans doute... 

Saints de Glace: expression non traitée à ce jour. Si l’été indien se trouve être traitée, je voudrais que justice soit rendue à nos Saints, pour qu’on puisse les honorer comme il se doi(g)t (dans le nez)
Qu’il soit indien ou de n’importe où j’aime quand l’été joue les prolongations car l’hiver,lui,en fait de nombreuses chaque année au point que je ne sais même plus chanter ceci:

Oh!que mars est un joli mois
C’est le mois des surprises
Du matin au soir dans les bois
Tout change avec la brise
Le soleil n’est plus engourdi
La terre n’est plus dure
Le vent qui souffle du Midi
Prépare la verdure....
« "L’été indien", me dit-on, est ainsi nommé parce qu’à l’époque de l’année où il arrive, les Indiens abandonnent leurs cantonnements en village, et avancent dans l’intérieur du pays pour se préparer à leur chasse d’hiver.

Tout comme les touristes qui quittent la côte d’Azur fin Août pour regagner l’intérieur du pays avant l’hiver.
Les touristes quittent surtout pour retourner au boulot!
Les Indiens sont le peuple le plus drôle après les Pygmés.
À la manière des danseuses du Crazy Horse, ils assument le port des plumes à cause d’une vieille coutume basée sur un vulgaire malentendu.
Chewbaccar (Chewbi pour les intimes) était un Indien hors du commun. Il avait réussi à dompter un aigle qui stationnait en permanence sur son épaule. Les autres indiens étaient si impressionnés qu’il s’en allèrent massacrer quelques 300 Grands Aigles (n’hésitant à aucun moment à éteindre l’espèce) pour s’en faire des coiffes. Chewbaccar* avoua quelques années plus tard que l’aigle était en fait empaillé et solidement accroché à sa veste.
Il fut condamné à être électrocuté par la danse de la foudre.

Les Indiens, aujourd’hui
Aujourd’hui les Indiens sont toujours coiffés de plumes et chassent le bison futé (l’été) sans vergogne. On en voit toujours passer à dos de cheval en criant des paroles incompréhensibles.
Ou alors, ils tiennent des casinos.
(Désencyclopédie)

* ne pas confondre avec son cousin Boubaccar
réponse à . Muscat le 11/08/2010 à 09h07 : Les touristes quittent surtout pour retourner au boulot!...
On a les Indiens qu’on peut ! Ensuite arrivent les Sages...
réponse à . momolala le 11/08/2010 à 09h17 : On a les Indiens qu’on peut ! Ensuite arrivent les Sages......
Salut la vieille ! :&rsquo)
réponse à . momolala le 11/08/2010 à 07h26 : Depuis notre lointaine France il me semble étonnant qu’il n’y...
Ma chère Momo,

Sais-tu qu’aux Etats-Unis on appelle les "Indiens" (improprement nommés ainsi, je suis tout à fait d’accord avec toi) "Native Americans" ?

Pas trop "mal aux cheveux" après les agapes d’hier ?
L’été indien, c’est un peu d’été en automne.
Aujourd’hui, à Paris, c’est un peu d’automne en été.
Snif !
réponse à . <inconnu> le 11/08/2010 à 06h50 : Voilà bien une expression que je n’aime pas du tout (pas plus que c...
Il n’y a jamais eu d’Indiens dans nos régions

De quelles régions s’agite-t-il ?
Ton pseudo laisse penser que tu es ... Carolo !
En effet, il n’y a jamais eu d’Indiens par là.
réponse à . BOUBA le 11/08/2010 à 07h32 : Si Dassin a chanté l’été indien, le non moins regrett...
Ah, oui !
Ferrat devait savoir que "le mal de Saint-Martin" désigne l’ivresse.

Personne n’a dit que çette période se situe autour du 11 Novembre (belle journée pour arrêter de se battre) et dure "trois jours et un brin" ?
"Un bon été indien est un été indien mort"
Général Hiver
réponse à . <inconnu> le 11/08/2010 à 06h50 : Voilà bien une expression que je n’aime pas du tout (pas plus que c...
chanson pleurnicharde de Joe Dassin

En effet !
Musique de l’inoxydable Salvatore "Toto" Cutugno.
Il faudrait rire?
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2010 à 10h22 : Ah, oui ! Ferrat devait savoir que "le mal de Saint-Martin" désigne ...
Homme blanc boire beaucoup eau de feu........Hugh !
réponse à . BOUBA le 11/08/2010 à 11h52 : Homme blanc boire beaucoup eau de feu........Hugh !...
Du temps où la France était un pays rural, il ne fallait rater aucune occasion.
La Saint Martin était la dernière avant l’hiver et comme on venait de vendre les dernières bêtes au "marché franc" (non soumis aux impôts) on avait de quoi s’éterniser au bistrot.
Du coup (à boire), on se chopait le mal de saint Martin, celui qui cogne dans la tête le lendemain.

Ceci est amplifié par un phénomème fréquent en Picardie, nommé "l’hiver indien" et qui est une période pouvant aller d’avril au 15 août. Raison de plus pour boire quand il fait beau.
réponse à . BOUBA le 11/08/2010 à 11h52 : Homme blanc boire beaucoup eau de feu........Hugh !...
Homme blanc boire beaucoup eau de feu........Hugh !
Au frais, alors!

Parce qu’autrement, c’est quand il est noir qu’il voit rouge - vert de rage! - et que le blanc des yeux devient jaune.
Bonjour, Sgonen que je ne connais pas et bienvenue par Minou.
Dis-moi, ta question
Il faudrait rire?
s’adresse à qui ou fait référence à quoi, en particulier?
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2010 à 12h15 : Du temps où la France était un pays rural, il ne fallait rater auc...
nommé "l’hiver indien" et qui est une période pouvant aller d’avril au 15 août

Tiens, tu me rappelles que mardi dernier, de 13:45 à 18:53, nous avons eu un bel été...
réponse à . file_au_logis le 11/08/2010 à 12h19 : Homme blanc boire beaucoup eau de feu........Hugh !Au frais, alors! Parce ...
Hugh........au frais.......Bien vu !
réponse à . <inconnu> le 11/08/2010 à 06h51 : Mère Nature semble nous donner quelque répit entre les premiers fr...
Hé hé, je suis une résistante tout ce qu’il y a de plus tenace, il faudra me passer sur le corps pour que je m’anglicise, et encore... Je mourrai en disant : vive le Québec libre...et français.
Bonne retraite.
Enfin une journée ou l’expression ne m’inspire rien. Repos donc, surtout que cet été indien va me permettre de terminer tranquillement la moisson et les déchaumages....
réponse à . file_au_logis le 11/08/2010 à 12h22 : Bonjour, Sgonen que je ne connais pas et bienvenue par Minou. Dis-moi, ta questi...
Bonjour file au logis
Merci.Message etait a cela
Un bon été indien est un été indien mort"
Général Hiver
Va va va, va va va va va va va va, ...
réponse à . deLassus le 11/08/2010 à 06h26 : Moi le premier ? "Tu sais, je n’ai jamais été aussi heu...
Elle vendait des petits pains...
Au Senegal,c’est l’été indien toute l’année!!!
Il faut venir en profiter...
réponse à . sgonen le 11/08/2010 à 14h09 : Bonjour file au logis Merci.Message etait a cela Un bon été indien...
Pardon : j’ai oublié de citer mes sources :
Le Général Custer, lors des guerres indiennes en Amérique du Nord, aurait dit : "Un bon indien est un indien mort".
J’ai trouvé drôle d’en faire une adaptation assez libre.
Mais on a le droit de faire des bides, et je suis totalement insusceptible !

PS Tu peux répondre à un message en cliquant sur la petite flèche bleue (deuxième bouton en partant de la gauche).
Hello Purdey ! Comment ça va (va va...) ?
Tu te fais rare !
L’été indien >>> L’innée dite
Signé Anna-timide ? 

As-tu remarqué que, si nous sommes à l’été indien de notre vie, le Mathusalem local, 535 ans et quelques dents, me traite de vieille ! Mais oui Monsieur Lange, c’est l’embellie, et ce ne sera que du bonheur à partager !
réponse à . momolala le 11/08/2010 à 15h51 : Signé Anna-timide ?  As-tu remarqué que, si nous sommes...
Je voulais signer Anna Fèskelpeu, mais je crois que ça a déjà été utilisé.
Quant aux attaques sournoises de l’insolent ancêtre, j’en ai été mortifié pour toi, mais n’étant pas l’offensé, je n’ai pas jeté mon gant.
réponse à . SyntaxTerror le 11/08/2010 à 12h15 : Du temps où la France était un pays rural, il ne fallait rater auc...
pendant l’été indien de Picardie, je remplace le thermolactyl de damart, par la vodka lactyle de dakar et souvent cet été insolite se prolonge, mon traitement aussi!!!
réponse à . deLassus le 11/08/2010 à 15h26 : Pardon : j’ai oublié de citer mes sources : Le Gé...
Sources erronées s’il en est...
Ce n’est pas Custer qui a dit cela, même si on le lui attribue souvent - mais à tort.
C’est le Général Sherman qui fut l’auteur de cette phrase ô combien tristement célèbre. Vous noterez quand même qu’elle fut reprise de nombreuses fois, sinon en citation, au moins dans les fait, et notamment par les perfides, en Inde, en Afrique du Sud, etc... Mais ce fut une autre histoire, vous diront-ils...
réponse à . file_au_logis le 11/08/2010 à 17h35 : Sources erronées s’il en est... Ce n’est pas Custer qui a dit...
Autant pour moi : le TLFi l’attribue bien à Custer :
"Un bon Indien est un Indien mort. [P. allus. à une formule du général américain Custer, qui mena des opérations contre les Sioux; p. ext. dans d’autres cont.]"
réponse à . deLassus le 11/08/2010 à 17h46 : Autant pour moi : le TLFi l’attribue bien à Custer : "Un ...
Tu n’es bien sûr pas responsable des erreurs d’attributions fréquentes... Mais crois-en un (presque) spécialiste de l’Histoire des Etats-Unis d’Amérique jusque presque à la fin du XIX siècle, avec une prédilection pour la Guerre entre les Etats, comme ils disaient dans le Sud, ou Guerre de Sécession (appellation nordiste).
C’est pourquoi l’exemple cité par notre petit Godemichou adoré
« La nuit du 13 au 14, heureusement très douce pour la saison, une vraie nuit d’été indien, fut employée à relever les blessés. »
Guerre de la sécession - Ferdinand Lecomte - 1866
m’a interpelé, tu penses.
J’ai tous les livres publiés par ce Ferdinand lecomte et j’ai écrit un article sur ce colonel, que j’avais intitulé "Un Colonel Confédéré à l’Etat-Major du Général Grant" (sinon qu’il fallait comprendre le terme "Confédéré" comme étant originaire de la Confédération Helvétique). Je fus d’ailleurs un cetain temps en relation épistolaire avec soit son petit-fils, soit son petit-neveu (j’avoue ne plus savoir) et avec le musée de Lausanne, qui a énormément de matériel à son sujet. Comme je ne suis pas chez moi pour l’instant, je n’ai pas accès à mes archives...
Et je corrige mon tir également: ce n’est pas Sherman qui a dit cette phrase macabre, c’est Sheridan. Désolé... Alzheimer...
Il faut savoir que Sheridan fut le plus outrancier des "bouffeurs d’Indiens"... Sherman ne fut pas mieux, qui a détruit la Georgie et les Carolines avec sa trop célèbre "marche à la mer"...Il n’a rien laissé derrière lui: politique de la terre brûlée à outrance: non seulement les champs, mais aussi les villes, les villages, les fermes isolées, y compris les troupeaux et les gens qui vivaient dessus, s’ils n’avaient pas eu la bonne idée de fuir à temps...
réponse à . deLassus le 11/08/2010 à 17h46 : Autant pour moi : le TLFi l’attribue bien à Custer : "Un ...
Ce n’est que l’année dernière que j’ai appris que "au temps pour moi" s’écrit ainsi : encore de belles recherches en perspective !
réponse à . <inconnu> le 11/08/2010 à 21h22 : Ce n’est que l’année dernière que j’ai appris qu...
Je suis impardonnable : God a déjà traité cette expression... pour conclure que les deux orthographes pouvaient être admises, mais que celle que tu proposes a les faveurs de l’Académie elle-même.
Voir cette page
au chocolat ya ya ya yaaaaaa 
réponse à . file_au_logis le 11/08/2010 à 20h35 : Tu n’es bien sûr pas responsable des erreurs d’attributions fr...
Sheridan n’a rien laissé derrière lui: politique de la terre brûlée à outrance

En effet, à l’exception des champs de dolique à oeil noir, le pois à vache, le célèbre "black-eyed pea" dont les "Yanks" ne pensaient pas que les humains pouvaient en manger.
Définition de l"été indien au Québec: Trois journées consécutives de vingt degrés ou plus après le premier gel.
L’été indien… période de l’automne…, dit un Georges. L’autre lui répond en écho :

C’est pas vilain les fleurs d’automne
Et tous les poètes l’ont dit
Je te regarde et je te donne
Mon billet qu’ils n’ont pas menti
Viens encore, viens ma favorite
Descendons ensemble au jardin
Viens effeuiller la marguerite
De l’été de la Saint-Martin


Ces fleurs d’automne et ce bel été, on les retrouve dans cette magnifique chanson : Saturne.

J’ai trouvé des indiens dans La Visite, … (et dans une autre chanson, il existe une "indienne" que je laisse à Bouba, si ça l’intéresse !), un texte qu’un autre mis en musique (cette page)

On poussait pas des cris d’Indiens,
On avançait avec maintien
Et d’un pas qui hésite.
On braquait pas des revolvers,
On arrivait les bras ouverts,
On venait en visite.


Mais d’été indien... point. Sauf si celui de la Saint-Martin vous convient. 
L’été indien -----> cette page.
L’été indien est bien d’origine Canadienne et je vous propose une autre expression issue de notre climat particulier, soit la tempête des ressorts;

Tempête de neige abondante après une période printanière chaude qui fait que tu ressort ta tuque, tes gants et ta pelle...
God nous a parlé de signe indien et maintenant il nous parle d’été indien. Serait-ce un jeu fléché ?
La cause de cette chaleur est la combustion lente des feuilles et des autres matières végétales de leurs immenses forêts.
Mistress Trollope, pour écrire une énormité pareille, elle aurait dû s’appeler Mistress Psychotrope ! À mon avis elle en avait fumé pas mal, du tapis de feuilles... En plus, mistress veut dire maîtresse ; qu’est-ce que vous voulez foutre de bon avec un nom pareil ?
réponse à . DiwanC le 25/04/2013 à 03h13 : L’été indien… période de l’automne…, dit un...
"La file indienne" bien sur.
Cette chanson est peu connue. Elle fait partie de celles écrites à l’époque où Tonton se planquait chez Jeanne au fin fond de l’impasse Florimont pour échapper au STO n’étant pas très porté sur les ich liebe dich.........
Tonton ne l’a jamais ressortie des cartons comme beaucoup d’autres d’ailleurs.....
cette page
Le qualificatif indien est bien entendu lié aux Amérindiens, les habitants originels de cette contrée que les premiers navigateurs venus d’Europe croyaient rencontrer aux Indes.

Lesquels navigateurs n’eurent que peu de considération pour ces autochtones, notamment la tribu des Tulora.
Ce qui nous a donné le proverbe:
"Indien vaut mieux que deux Tulora"

Voyant celà, les autres tribus se révoltèrent, dirent " faut papoose, hé !" ......on parla alors d’amers Indiens....
réponse à . DiwanC le 25/04/2013 à 03h13 : L’été indien… période de l’automne…, dit un...
Mais d’été indien... point. Sauf si celui de la Saint-Martin vous convient.
"A l’été de la Saint-Martin" Jean Ferrat... Les paroles

Et ici, la chanson: cette page
L’été indien qui survient (généralement) en automne (avec un réchauffement des températures), se retrouve ici au printemps, peu avant les saints de glace (liés à un abaissement des icelles). N’y aurait-il pas une petite confusion godesque, là. Ou alors serait-ce dû au dérèglement climatique?
réponse à . file_au_logis le 25/04/2013 à 08h46 : Mais d’été indien... point. Sauf si celui de la Saint-Martin...
...........Que j’avais déjà mentionné au # 6 il y a 3 ans !!
Ouéééééééééééé........Pour une fois c’est moi qui fait remarquer qu’on avait déjà traité le sujet.....Tra la la la lèèèèèèèèèèèèreuuuuuuuuuuu.........
Il a à nouveau fait chaud pour un club espagnol face à un club allemand, hier soir.
réponse à . BOUBA le 25/04/2013 à 08h51 : ...........Que j’avais déjà mentionné au # 6 il y a 3...
C’est là qu’on se rend compte que la culture n’est pas un vain mot! ET puis,
Tonton et Bouba,
même combat!
 :&rsquo)
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2010 à 09h11 : Sheridan n’a rien laissé derrière lui: politique de la terre...
Non, pas Cher Idan, mais bien Cher Man!
Tout est cohérent de la part de God ; l’été indien se situe en octobre/novembre et la Saint-Martin est le 11 novembre. Ces saloperies de saints de glace sont les 11, 12 et 13 mai et n’ont rien à foutre sur notre mêêêrveilleux site ! 
réponse à . <inconnu> le 25/04/2013 à 08h59 : Tout est cohérent de la part de God ; l’été indi...
Effectivement, c’est filo qui, à son grand âge, devient parfois (et de plus en plus souvent, hélas) incohérent.
J’ai toujours dit que la retraite ne lui réussit pas...
L’été chez Sylvester Stallone: l’été chez Rocky.
réponse à . <inconnu> le 25/04/2013 à 08h59 : Tout est cohérent de la part de God ; l’été indi...
Il a sans doute voulu dire que ce 25 avril n’est pas la meilleure date pour parler de l’été indien. Sur mon calendrier, il est écrit "Marc", peut-être "voir Venise et mourir" aurait-il mieux convenu.
réponse à . God le 25/04/2013 à 09h08 : Effectivement, c’est filo qui, à son grand âge, devient parfo...
Effectivement, c’est filo qui, à son grand âge, devient parfois (et de plus en plus souvent, hélas) incohérent.
Heureusement que tu n’as pas en plus de haine sur cet incohérent ! :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 25/04/2013 à 09h40 : Effectivement, c’est filo qui, à son grand âge, devient parfo...
Non, non, j’ai bien dit ça sans haine aucune. Comment lui en vouloir. Il n’en est pas responsable, le pôvre... 
"past_#305;rma", une sorte de charcuterie turc

Ai-je un problème d’affichage sur mon nouveau PC ?
Par ailleurs, qu’est-ce qui est "turc" ? La sorte ou la charcuterie ?
réponse à . file_au_logis le 25/04/2013 à 08h54 : C’est là qu’on se rend compte que la culture n’est pas ...
Oh que non !.......Si seulement j’avais pu avoir un début d’ersatz de commencement d’embryon d’atome de son talent j’aurais mérité ce commentaire......
Mais je ne serais jamais qu’un admirateur de l’ombre............
réponse à . God le 25/04/2013 à 09h08 : Effectivement, c’est filo qui, à son grand âge, devient parfo...
Ah bon, je me disais aussi..........
J’étais allé aux sport d’hiver aux Arcs avec un pote, une vraie flèche, on l’appellait l’Indien
Dans un train une superbe nana semble passionnée par son livre.
Son voisin de compartiment tente sa chance.
-"Votre livre m’a l’air passionnant !"
-"Oui, très, je suis étudiante en sexologie et ce livre explique que ce sont les Indiens d’amérique qui ont les plus grosses et les Juifs qui sont les plus performants"
-"Mademoiselle permettez moi de me présenter: Géronimo Lévy"

Bon, ok elle n’est pas nouvelle, mais çà fait toujours sourire..
réponse à . mickeylange le 25/04/2013 à 09h40 : Effectivement, c’est filo qui, à son grand âge, devient parfo...
En ce matin de presque été indien, les flèches font feu de tout bois… qu’elles soient divine ou angélique.

Et Filo le Sébastien - qui ne s’attendait pas à cette volée de flèches vertes - s’écrit :
Percé jusques au fond du coeur
De flèches imprévues aussi bien que cruelles...

réponse à . DiwanC le 25/04/2013 à 10h34 : En ce matin de presque été indien, les flèches font feu de ...
Moi je préfère celles là......cette page
Tu n’as pas peur que Filo s’enflamme ? :&rsquo)
DEVINETTE
Pourquoi à Besançon, ils jouissent toujours de l’été indien ?
- parce qu’ils ont le temps Doubs
réponse à . SyntaxTerror le 25/04/2013 à 09h36 : Il a sans doute voulu dire que ce 25 avril n’est pas la meilleure date pou...
Je m’attendais à ce que tu écrives : aujourd’hui c’est la St Marc jour de la lessive.
cette page

Elle s’impose. Pas lu les commentaires précédents. Suis peut-être pas le premier.Si c’est le cas bis repetita...
réponse à . charmagnac le 25/04/2013 à 12h10 : Je m’attendais à ce que tu écrives : aujourd’hui ...
Je n’y avais pas pensé, l’expressio du jour serait alors : être dans de beaux draps ?
réponse à . charmagnac le 25/04/2013 à 12h12 : cette page Elle s’impose. Pas lu les commentaires précédent...
Ha ha !
"une saison qui n’existe que dans le Nord de l’Amérique", où les cocotiers remplacent avantageusement les érables.
Ça je ne sais pas si c’est l’été indien, mais c’est l’étai à l’indienne !
réponse à . charmagnac le 25/04/2013 à 12h10 : Je m’attendais à ce que tu écrives : aujourd’hui ...
C’est aussi celle du café alors...............
réponse à . charmagnac le 25/04/2013 à 12h12 : cette page Elle s’impose. Pas lu les commentaires précédent...
Suis peut-être pas le premier.
Eh oui, Bouba et Filo sont déjà passés par là… 

L’était Indien… petit mais Indien, tout mignon, tout tendre.
réponse à . charmagnac le 25/04/2013 à 12h10 : Je m’attendais à ce que tu écrives : aujourd’hui ...
Ça, c’est fort de café !
En fait, les jeunes sangliers tueurs sont les marc-assassins.
réponse à . <inconnu> le 25/04/2013 à 15h56 : Ça, c’est fort de café ! En fait, les jeunes sangliers ...
Vus les prix pratiqués, on ne risque pas de prendre le San Marco pour "le café du pauvre".
réponse à . SyntaxTerror le 25/04/2013 à 16h17 : Vus les prix pratiqués, on ne risque pas de prendre le San Marco pour "le...
San Marco, je ne connais pas, mais Remo très bien.
Un an sans Remo, c’est long, dix ans sans Remo c’est très long, mais alors mille ans sans Remo...
réponse à . SyntaxTerror le 25/04/2013 à 12h25 : Ha ha ! "une saison qui n’existe que dans le Nord de l’Am&eacut...
Licence poétique ? On sait que les poètes n’ont pas tous les pieds sur terre . C’est la raison pour laquelle ils ont du mal à poéter plus haut que leur luth.
Sauf pour ceux qui préfèrent les thés indiens.
# 50 ! 
réponse à . <inconnu> le 25/04/2013 à 08h59 : Tout est cohérent de la part de God ; l’été indi...
Collé samedi!
Vous me ferez cent lignes:
"je dois retournenr en primaire pour apprendre à lire correctement!"
Et l’autre, là, qui affirme que mon grand âge etc...
Comme dirait Grand Jacques:
Et papati, et patata,
Mes oreilles commencent à siffler...

Gaussez-vous, messieurs, gaussez-vous, riez, mais faites attention, de plus rieurs que vous se moqueront de vous...
Logique de jeune étudiant
Le prof: - Prêtez attention, je vais vous distribuer des formulaires, où vous aurez à répondre à plusieurs questions. C’est une expérience pilote et vous serez les premiers à la tester.
Un élève prend la feuille et lit la question 1:
- D’où vient l’expression ’l’été indien’
a) Canada b) Inde c) Bastopol
Cochez la réponse correcte.
Alors là ! aucune idée ! Mais puisqu’aujourd’hui on sert de cobayes, cochons d’Inde...
Les dindons se moquent pas mal de l’été indien, eux, c’est l’été ’dindes’.
P. S. Je me souviens d’un conte où y’avait une dinde dotée d’un don !
réponse à . joseta le 25/04/2013 à 18h29 : Les dindons se moquent pas mal de l’été indien, eux, c&rsquo...
Dinon dîna dit-on du dos d’un dodu dindon. Didon dîna dit-on de dix dos dodus de dix dodus dindons ?
réponse à . SyntaxTerror le 25/04/2013 à 19h03 : Dinon dîna dit-on du dos d’un dodu dindon. Didon dîna dit-on d...
Et ben dis donc...
En effet !
Il ne doit pas y avoir qu’en français qu’existent les vire-langues.
Je connais aussi celui-ci :
raviro rotentara ramipataro robrulapatara
Rat vit rôt, rôt tenta rat, rat mit patte à rôt, rôt brûla patte à rat.

et au sujet des thés (indiens):
ton thé t’a-t-il ôté ta toux ?
réponse à . SyntaxTerror le 25/04/2013 à 19h42 : En effet ! Il ne doit pas y avoir qu’en français qu’exis...
les vire-langues.
Ben moi aussi j’en connais un, il s’agit de, (lors des élections législatives des Vosges, 2012), Gérard Cherpion, le vire Lang !
Pas envie d’aller en Inde voir l’ete indien.
ni d’aller voir les cocotiers d’ailleurs.
réponse à . file_au_logis le 25/04/2013 à 18h16 : Collé samedi! Vous me ferez cent lignes: "je dois retournenr en primaire ...
Nous ne nous gaussons plus, Filo, nous sommes simplement très inquiets !
réponse à . DiwanC le 25/04/2013 à 03h13 : L’été indien… période de l’automne…, dit un...
Je n’ai pas l’impression qu’il y ait eu non plus d’été indien pour le Grand Jacques.

Mais il y a au moins un été et un indien, beaux et tristes à pleurer : c’est dans Mon enfance.

J’aimerais tout citer tellement c’est beau. On peut le réécouter ici.

Mon enfance passa
De grisailles en silences
De fausses révérences
En manque de batailles
L’hiver j’étais au ventre
De la grande maison
Qui avait jeté l’ancre
Au nord parmi les joncs
L’été à moitié nu
Mais tout à fait modeste
Je devenais indien
Pourtant déjà certain
Que mes oncles repus
M´avaient volé le Far West.

Mon enfance passa
Les femmes aux cuisines
Où je rêvais de Chine
Vieillissaient en repas
Les hommes au fromage
S´enveloppaient de tabac
Flamands taiseux et sages
Et ne me savaient pas
Moi qui toutes les nuits
Agenouillé pour rien
Arpégeais mon chagrin
Au pied du trop grand lit
Je voulais prendre un train
Que je n´ai jamais pris.
...
En fait au Québec on ne dit jamais « l’été indien» mais l’été des indiens!
J’ ai l’ impression qu’ en ce moment nous avons ici plutôt un printemps des Visages-Pâles....

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'été indien » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?