La goutte d'eau qui fait déborder le vase - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

La goutte d'eau qui fait déborder le vase

Le petit détail supplémentaire qui rend une situation intolérable ou insupportable et qui provoque parfois une réaction violente.

Origine

Sous cette forme, cette expression apparaît chez Stendhal, au début du XIXe siècle, mais Madame de Sévigné, au XVIIe, en utilisait une variante de même sens avec un verre au lieu d'un vase.

On a tous observé ces récipients remplis un peu au delà de leur bord, la limite bombée du liquide 'accrochée' au bord du récipient, avec le trop-plein prêt à s'écouler à l'extérieur au moindre choc ou dès qu'on y rajoute une goutte.
L'expression fait bien le parallèle entre la tension ou l'énervement qui monte (le vase qui se remplit jusqu'à être bien plein) et l'explosion qui suit (le vase qui finit par déborder dès que la petite goutte de trop y a été versée).

Compléments

On peut rapprocher cette expression de "La coupe est pleine" ou de "En avoir ras le bol".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La goutte d'eau qui fait déborder le vase » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Libanar Tafaha al kayl/طفح الكيلLa coupe / le verre doseur a débordé
Arabear el katra ellati affadhat el ca's / القطرة التي أفاضت الكأسLa goutte qui fait déborder la coupe.
Bulgariebg Капката, от която чашата преляLa goutte qui fait déborder le verre
Danemarkda Dråben der får bægeret til at flyde overLa goutte qui fait déborder la coupe
Allemagnede Das bringt das Fass zum überlaufen.Ça fait déborder le fût.
États-Unisen The last straw (the straw that broke the camel's back)La dernière paille (la paille qui cassa le dos du chameau)
Angleterreen The straw that broke the camel's backLa paille qui a brisé le dos du chameau
Angleterreen The straw that breaks the camel's backLa paille qui brise le dos du chameau
Argentinees La gota que derramó el vasoLa goutte d'eau qui fait déborder le vase
Espagnees La gota que colma el vasoLa goutte d'eau qui fait déborder le vase
Argentinees La gota de agua que rebalsó el vasoLa goutte d'eau qui fait déborder le vase
Israëlhe Ze a kach che chavar eth a gav a gamalC'est la paille qui casse le dos du chameau
Israëlhe Ha kach che chover et gav ha gamalLa paille qui casse le dos du chameau
Hongriehu Az utolsó csepp a pohárbanLa dernière goutte dans le verre
Italieit La goccia che fa traboccare il vasoLa goutte d'eau qui fait déborder le vase
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl De druppel die de emmer laat overlopen.La goutte d'eau qui fait déborder le seau.
Brésilpt A gota d'água que faltavaLa goutte d'eau qui manquait
Roumaniero Picatura care umple paharulLa goutte qui remplit le verre
Russieru Последняя капля в чаше терпенияLa dernière goutte dans le vase de la patience
Serbiesr Kap u prepunoj casi(C'est) la goutte qui fait déborder le verre
Serbiesr Kap koja je prelila casuLa goutte qui déborde le vase
Turquietr Bardağı taşıran damlaLa goutte qui fait déborder le verre

Déformée

L'étincelle qui fait déborder le vase
La goutte d'eau qui met le feu aux poudres

Vos commentaires
La mode est aux mélangex judicieux de proverbes. J’ai entendu dire "La cerise qui fait déborder le vase"... rigolo non ?
réponse à . <inconnu> le 13/10/2006 à 21h57 : La mode est aux mélangex judicieux de proverbes. J’ai entendu dire ...
Y’a aussi "la goutte d’eau sur le gateau"...
Vous dépassez les bornes !
Y’a "baleine sous caillou" dans cette affaire
C’est la goutte de vase qui fait déborder l’eau...
réponse à . lorangoutan le 14/10/2006 à 14h16 : C’est la goutte de vase qui fait déborder l’eau......
C’est donc vaseux.
Ou alors la goutte d’eau qui fait déborder la vase...
réponse à . lorangoutan le 15/10/2006 à 18h13 : Ou alors la goutte d’eau qui fait déborder la vase......
Ou alors la pétale qui tombe dans l’eau et fait déborder le vase...
réponse à . lorangoutan le 15/10/2006 à 18h13 : Ou alors la goutte d’eau qui fait déborder la vase......
ou le commentaire de trop qui "fait mousser" God ... et les autres !
(voir l’expression"se faire mousser")
Splaouch! Bonsoir à tous!
Il fait aussi chaud ce soir chez moi que cet après-midi. Vivement les gouttes d’eau de la douche...Je vais me faire mousser pour pas cher, tiens!
et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une régularité de métronome ? Splash, spalsh, toc, toc, toc ....c’est le supplice chinois cette page qui ne fait certes pas déborder le vase, mais fait exploser l’énervement de quiconque cherche le sommeil sans boule Quiès
Oui, j’en frémis rien que d’y penser, Cotentine.
Citons les grands classiques: quel roman commence par « Plik, plank, plonk, plink, plink »?
réponse à . <inconnu> le 13/10/2006 à 21h57 : La mode est aux mélangex judicieux de proverbes. J’ai entendu dire ...
La mode est aux mélanges judicieux de proverbes.
Moi j’aime bien "C’est la goutte d’eau qui met le feu aux poudres".
réponse à . cotentine le 22/08/2010 à 00h33 : et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une r&e...
Pour ne pas être énervé par le petit bruit de la goutte d’ eau dans le lavabo, il suffit de prendre un joint et de rester "zen"(allons, bon, voilà que je me mets à donner des conseils pouvant être mal interprétés)....
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 08h03 : Pour ne pas être énervé par le petit bruit de la goutte d&rs...
il suffit de prendre un joint et de rester "zen"
absolument , et voici le moyen d’utiliser le joint de façon zen. cette page
réponse à . cotentine le 22/08/2010 à 00h33 : et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une r&e...
et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une régularité de métronome
puisqu’il y a répétition, nous ne sommes pas dans l’esprit de l’expression. Sauf que, parmi toutes ces gouttes qui tombent pendant des heures, il y en a une qui fait déborder le vase. Pourquoi celle-ci au lieu d’une autre ? Difficile à expliquer, mais tout d’un coup le point de saturation est atteint et c’est l’explosion , de sorte qu’il y a les gouttes d’avant et les gouttes d’après ...
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 09h05 : il suffit de prendre un joint et de rester "zen" absolument , et voici le moye...
Parfait. Y’ a pas "aumenter le débit d’ un robinet entartré", dans la série ?

Et après avoir pris deux cafés, j’ ai les idées plus claires... et je me demande si trop de "goutte" (sous la forme de calva dans la région que j’ habite), ne fait pas devenir "vaseux" ?

N.B. On peut remplacer le calva par lu genièvre, du marc de Bourgogne, du cognac, de l’ armagnac ( NON ! Pas du vieillard maniaque !), du kirsch, de l’ eau de vie de poire, ou de mirabelle, ou de .... tout ce que vous voudrez. On a déjà connu les effets de la vodka sur Boris Eltsine.....Finalement, Baudelaire avait-il raison d’ écrire "Enivrez-vous. De vin, d’ amour ou de poésie, à votre guise..." Et la poésie enivre-t-elle mieux que l’ amour, ou le vin ... Plus vite... Rend-elle plus malade... je ne sais. Mais passer une nuit en cellule de dégrisement pour excès d’ amour, ou de poésie, jamais je n’ en ai entendu parler.
la limite bombée du liquide ’accrochée’ au bord du récipient
Cela s’appelle l’effet pelliculaire. C’est comme qui dirait une membrane pelliculaire qui se forme à la surface de l’eau pour empêcher le vase de déborder, malgré que la surface de l’eau soit plus élevée que le bord du vase. En fait, il s’agit tout simplement de la tension entre les molécules d’eau...
Et quand vous laissez tomber vous pellicules dans le verre d’eau, ... bêêêêêrk!
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 09h20 : Parfait. Y’ a pas "aumenter le débit d’ un robinet entartr&ea...
Mais passer une nuit en cellule de dégrisement pour excès d’ amour
C’est pourtant là qu’on se fait des cheveux blancs...
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 09h20 : Parfait. Y’ a pas "aumenter le débit d’ un robinet entartr&ea...
aumenter le débit d’ un robinet entartré
Pour cela, il faut le démonter et le détratrer... Tu l’immerges donc une nuit entière (par exemple) dans du vinaigre de ménage. Mais toi, la mécanicienne des moteurs diesels, tu le sais quand même, non?
Et si tu veux le dérouiller en plus, après l’avoir rincé, tu l’immerges à nouveau dans du caca collant (pour ne citer aucune marque), parce que la soude va attaquer le chrome et que tu peux alors tout jeter. Si c’est pour en arriver là, autant le jeter tout de suite. Et on se tutoie, d’accord?
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 09h20 : Parfait. Y’ a pas "aumenter le débit d’ un robinet entartr&ea...
trop de "goutte" (sous la forme de calva dans la région que j’ habite)
autrefois des fermes de l’Orne vous proposaient du "café sans eau". C’est à dire du café dans lequel l’eau était remplacée par du calva. Le résultat -qui bouillait toute la journée- était ... détonnant, mais en plus, servi chaud, il ne produisait pas ses effets immédiatement ! J’ai travaillé dans une banque à l’époque où nos démarcheurs passaient encore à domicile : impossible pour eux de refuser la tasse de "café". Résultat un taux alcoolémie impressionnant, et l’impossibilité de recruter des jeunes pour ces régions.
Marcellllllllll : un café et dix calva !
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 09h11 : et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une r&...
oui, une seule goutte, la dernière avant explosion, peut rendre "la situation insupportable" (comme l’explique God) mais il en a fallu des milliers avant que le vase ne soit plein ... et ces gouttes d’avant ont un côté apaisant cette page ... J’écoute mon bâton de pluie lorsque je suis stressée et on peut en offrir aux petits aussi puisque c’est relaxant ... autrement dit, ce n’est que la dernière goutte qui fâche ! 
cette page
réponse à . file_au_logis le 22/08/2010 à 09h30 : aumenter le débit d’ un robinet entartréPour cela, il faut l...
Pour cela, il faut le démonter et le détratrer...
détratrer ? tu veux sans doute dire : détarter ? cette page
réponse à . file_au_logis le 22/08/2010 à 09h30 : aumenter le débit d’ un robinet entartréPour cela, il faut l...
Bien sûr. Et je sais aussi me servir d’ acide chlorhydrique correctement dilué. Mais ça m’ emm..... de le faire, c’ est tout ! Quant à la soude caustique, le remède serait pire que le mal, d’ ailleurs un robinet chromé a du mal à rouiller, à moins que la couche de chrome ait fichu le camp ; donc un robinet rouillé est bon à jeter. En ce qui concerne mes (nombreux) cheveux blancs, ou du moins bien gris je jure sur l’ honneur d’ avoir jamais été placée en cellule de dégrisement !
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 09h33 : trop de "goutte" (sous la forme de calva dans la région que j’ hab...
pas réservée aux démarcheurs/visiteurs, la "p’tite goutte" ! Dans le coin de Domfront, par exemple, dans les fermes, les enfants y avaient droit dans le biberon ... pour ses vertus thérapeutiques :&rsquo)
réponse à . cotentine le 22/08/2010 à 09h35 : oui, une seule goutte, la dernière avant explosion, peut rendre "la situa...
moi j’écoute la radio et mon intervention n’a rien à voir avec le sujet du jour, mais je me suis dit (en moi-même et en français,) que je ne pouvais laisser passer cette info trop rigolote !! "france-info ce matin à 9h 38, rubrique sport, Laurent Labite, journaliste , interwievait un joueur Castrais sur le match d’hier !!!!!!!!!! c’est la larme de rire qui m’a fait déborder la rate !!!!!!!!!
réponse à . cotentine le 22/08/2010 à 09h35 : oui, une seule goutte, la dernière avant explosion, peut rendre "la situa...
autrement dit, ce n’est que la dernière goutte qui fâche !
la dernière, en effet, mais rien n’indiquait qu’elle avait vocation pour l’être. C’est après, qu’on sait que c’était la dernière, et qu’il semble évident qu’il devait en être ainsi.
C’est ainsi qu’une injustice, un abus, un mort peut faire descendre le peuple dans la rue, et renverser le pouvoir le mieux établi. Mais il faut un concours de circonstances, des relais d’information, des conditions particulières, dont on ne sait jamais à l’avance s’ils sont réunis.
Et lorsque le vase déborde, en réaction on le vide entièrement. Grand nettoyage ! On se sent bien. La Bastille est tombée. On a indiqué clairement notre refus de dépasser certaines limites... Mais comme le vase est vide, à nouveau les mêmes gouttes vont venir le remplir, et on va laisser faire, encore tout fier d’avoir vidé le vase. Et pendant des mois ou des années, se commettront les mêmes injustices, les mêmes abus, en toute impunité. La seule leçon qu’en auront retiré les politiciens c’est qu’il faudra savoir s’arrêter avant la dernière goutte. Mais juste, juste, avant ... pourquoi s’arrêter trop tôt !
réponse à . deLassus le 22/08/2010 à 05h33 : La mode est aux mélanges judicieux de proverbes.Moi j’aime bien "C&...
Tu me l’ôtes de la bouche; cette expression, c’est la cerise sur le MacDo comme dirait Gad El Maleh (je crois).

Bon, cette NordVention s’est passée dansles délais impartis, et nous avons accueilli les participants attendus. La météo fut fidèle aux prévisions !
La boutanche de rosé (cuvée de l’amiral, d’Entrecasteaux) que j’avais reçue d’Elpépé en novembre dernier nous a mermis de lever nos verres à sa mémoire, tous les invités, y compris ceux qui avaient juré qu’ils avaient du linge à étendre et qu’ils ne resteraient pas plus qu’à l’apéro (personne ne regretta ce changement de programme !).
L’ambiance fut comparable à celle que nous avons toujours connue précédemment, c’est-à-dire excellente, et nous fûmes tous extrêmement satisfaits du déroulement de cette journée.

Voilà un compte-rendu fidèle, je vous remercie de votre attention.

Objectif-Hobbes
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 09h33 : trop de "goutte" (sous la forme de calva dans la région que j’ hab...
Tiens , une similitude avec le Nord où c’était plutôt le facteur qui, poli, acceptait le café et "la tchiotte goutte " qui l’accompagnait . (Voir le film "Bienvenue chez les Ch’tis".et i y avait toujours la goutte de trop qui faisait zigzaguer le vélo. On pourrait d’ailleurs moderniser cette expression et dire dorénavant "c’est la goutte qui fait zigzaguer le vélo " Mais quand même , on est bien d’accord , Vous et nous , on est les champions , en matière d’alcoolémie . N’en déplaise à une certaine "Jalouse" ( règlement de compte personnel) qui prétend le contraire.
réponse à . HoubaHOBBES le 22/08/2010 à 10h02 : Tu me l’ôtes de la bouche; cette expression, c’est la cerise s...
nous a mermis de lever nos verres
en France, c’est toujours le père qui dirige ce genre d’opération. On parle donc de père-mission, père-mettre, père-missif etc... Je note avec intérêt qu’en Belgique c’est la mère qui a pris le pouvoir d’où le glissement linguistique : mère-mettre, mère-mission etc... Voilà qui est intéressant, rien qu’une fois. 
réponse à . deejee le 22/08/2010 à 10h06 : Tiens , une similitude avec le Nord où c’était plutôt...
"c’est la goutte qui fait zigzaguer le vélo "
doit-on encore parler de véleau ou de vélalcool ?
La goutte d’eau qui fait déborder le vase

>>> Droite, la fée garde le bout du vaste quai

Anna Enabavé
(Le mauvais alexandrin est tout à fait involontaire. Un exercice à la fois !)
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 10h26 : nous a mermis de lever nos verres en France, c’est toujours le pè...
Perci pour cette remarque judicieuse, mon cher Ctianhstri, je ne corrigerai donc pas mon intervention pour que la postérité puisse retrouver le sens de la tienne.


Reconnaiss-Hobbes
réponse à . deLassus le 22/08/2010 à 10h36 : La goutte d’eau qui fait déborder le vase >>> Droite, la fé...
cette page. Heureux anniversaire à Epicure qui évitera de faire déborder le verre, ce serait dommage de perdre un bon breuvage. L’eau ferrugineuse, non !!!! L’alcool avec modération. 
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 10h28 : "c’est la goutte qui fait zigzaguer le vélo " doit-on encore parl...
Que penses-tu de la Bicygoutte comme petite reine (et si on est à l’eau, c’ est de petite raine qu’ il faudrait parler....)
réponse à . tytoalba le 22/08/2010 à 10h51 : cette page. Heureux anniversaire à Epicure qui évitera de faire d&...
Etant grande lectrice de Geluck, j’ apprécie.Mais je pense que tu parles plutît de Dionysos ou Bacchus (chez nos ancêtres les Gallo-Romains)....
Ben les amionautes, je rentre du marché à pied par 40° à l’ombre dixit le thermomètre apothicaire. J’ai évaporé toutes mes gouttes disponibles en route et il ne m’en reste même plus une pour faire déborder le moindre vase. Zenitude domus-nicale en prévision avé le ventilateur !
Bon anniversaire Epicure ! Depuis que tu es parti sur les routes de Noël on ne te voit plus et c’est dommage.
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 11h19 : Etant grande lectrice de Geluck, j’ apprécie.Mais je pense que tu p...
Je ne connais pas personnellement Dionysos, ni Bacchus. Ni Epicure d’ailleurs, sauf par les commentaires qu’il a parfois laissés sur le site. 
Et c’est aujourd’hui son anniversaire. Si tu veux consulter la liste, regarde sur cette page, commentaire 11. Et si tu le souhaites, je suis persuadée qu’Horizondelle voudra bien ajouter ta date de naissance si tu veux nous la donner. Le jour et le mois suffiront.
Bon anniversaire Epicure !
Tes interventions du petit matin (ou carrément en pleine nuit) me manquent. Je me sentais moins seul à ces heures indues.
réponse à . deLassus le 22/08/2010 à 10h36 : La goutte d’eau qui fait déborder le vase >>> Droite, la fé...
Non , non je ne suis pas droite au bout du vaste quai !!! Pas encore!!! Je ne replie bagage vers le pôle Nord que la semaine prochaine!
Et pour répondre à ta question de la semaine dernière, mon anniversaire (dont la date ne figure pas sur la liste d’Horizondelle) et que j’ai déjà commencé à célébrer depuis la semaine dernière ("un bon tien vaut mieux que deux tu l’auras"), c’est le 25 août.
Champagne ce midi et j’espère qu’aucune goutte ne débordera des coupes.

Bonne santé et Bon appétit à tous les expressionautes
réponse à . lafeepolaire le 22/08/2010 à 12h14 : Non , non je ne suis pas droite au bout du vaste quai !!! Pas encore!!! Je ...
Tu vas rire : je suis tellement nul dans cet exercice d’anagramme qui m’amuse beaucoup que je suis resté scotché pendant 1/4d’heure devant les lettres qui me restaient à caser : A F E L E ! Et en plus je cherchais depuis très longtemps un sujet pour une phrase...
réponse à . momolala le 22/08/2010 à 11h25 : Ben les amionautes, je rentre du marché à pied par 40° à...
je rentre du marché à pied par 40° à l’ombre dixit le thermomètre apothicaire
le 40°, c’est le degré qui fait déborder le thermomètre. Celui que les marins connaissent sous le nom de 40° rougissant.
réponse à . deLassus le 22/08/2010 à 12h23 : Tu vas rire : je suis tellement nul dans cet exercice d’anagramme qui...
Oh non, je n’oserais pas.
Je viens de lever ma coupe aux X printemps d’Epicure dont les contributions nous manquent.
Maintenant, je déconnecte.......... le banquet s’impose!!!
réponse à . file_au_logis le 22/08/2010 à 09h27 : la limite bombée du liquide ’accrochée’ au bord du r&e...
Cela s’appelle l’effet pelliculaire
il est superbement illustré dans le film "Adieu l’Ami" par Charles Bronson (dans la bande annonce, à cette page c’est après 1min). Je me souviens qu’il m’avait fallu essayer après avoir vu le film, pour être convaincu qu’il n’y avait pas de trucage !
réponse à . file_au_logis le 22/08/2010 à 09h27 : la limite bombée du liquide ’accrochée’ au bord du r&e...
arff.. je savais bien que mes pellicules avaient une origine vaseuse!
""La goutte d’eau qui fait déborder le vase" est une violente attaque dissimulée d’un poète anonyme contre le fromage de chèvre." dit Mister Google... si maintenant y faut s’attaquer au fromage de chèvre pour expliquer des expressions! Heuuuu le fromage de chèvre? ça donne la goutte aussi?... ok ok.. je reprends le pinard et le gibier et je laisse tomber le fromage.. je vais devenir chèvre moi!...
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 12h27 : je rentre du marché à pied par 40° à l’ombre dix...
Voilà donc pourquoi mon petit-fils s’est inquiété de me trouver écarlate à mon arrivée.

Illustration sur cette page de l’effet pelliculaire décrit par Filo. Voilà une observation véritablement intéressante à effectuer avec des enfants car elle suscite bien des questionnements qui s’ajoutent au plaisir inégalé de jouer avec l’eau en travaillant.
réponse à . momolala le 22/08/2010 à 11h25 : Ben les amionautes, je rentre du marché à pied par 40° à...
Je rentre du marché à pied par 40° à l’ombre
A Paris on étouffe. Voici pour l’hiver
Ce méchant poème avec de très mauvais vers.

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.
Pourquoi cet alexandrin ne nous plaît-il pas ?
Pourtant nul trucage, douze pieds, pas de crase,
Dieu ! Comme le dodécasyllabe est ingrat !
réponse à . deLassus le 22/08/2010 à 17h11 : Je rentre du marché à pied par 40° à l’ombreA Par...
Douze pieds certes et pas de crase
Pour tes vers dont la rime est riche
Tu remplis bien toutes les cases
Mais tu oublies les hémistiches !

Le père Hugo était un lion,
-Goûtes-tu bien la synérèse ?- ;
Nul ne peut lui damer le pion,
-Car pour huit pieds pas de diérèse.

L’octosyllabe est plus mutin
Que le royal alexandrin !
Sa goutte verse à la toute fin

sur cette page
réponse à . tytoalba le 22/08/2010 à 11h26 : Je ne connais pas personnellement Dionysos, ni Bacchus. Ni Epicure d’aille...
Dyonisos et Bacchus n’ ont pas existé (enfin je ne crois pas...) puisque c’ étaient les dieux de la vigne et donc du vin. Je n’ ai pu les connaître personnellement non plus. Mais mille excuses pour Epicure... je ne savais pas que c’ était un expressionaute, à qui je souhaite donc un bon anniversaire. J’ ai laissé mon jour et mois de naissance à l’ Hirondelle qui fait le printemps !
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 10h26 : nous a mermis de lever nos verres en France, c’est toujours le pè...
Et quand vous voulez prendre un "petit noir" au bistro, vous vous servez d’ un mercolateur ?
Bon anniversaire à "Eh p’tite cure". Absent toute la journée, j’ai pas pu plus tôt, mais c’est en toute sincérité et toute amitié.
Tu nous maaaaaaanques!
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 17h45 : Dyonisos et Bacchus n’ ont pas existé (enfin je ne crois pas...) pu...
J’ ai laissé mon jour et mois de naissance à l’ Hirondelle qui fait le printemps !
Tu veux dire, celle qui vole à l’horizon, à tire d’elles?
réponse à . momolala le 22/08/2010 à 17h44 : Douze pieds certes et pas de crase Pour tes vers dont la rime est riche Tu rempl...
Mais tu oublies les hémistiches !
Cette expérience amusante de tout à l’heure me prouva qu’il est plus ardu de les oublier que de les respecter.
Il y a pour moi un rythme "naturel", une musique dans l’alexandrin (comme dans l’octosyllabe dans lequel tu excelles), et il m’a été difficile de "chanter faux". Comme il est impossible de danser sur Take five de Dave Brubeck.
C’est pourquoi je suis épaté par les vers de 9 pieds de Verlaine.
réponse à . momolala le 22/08/2010 à 17h44 : Douze pieds certes et pas de crase Pour tes vers dont la rime est riche Tu rempl...
Suite des # 49 et 55

A Paris on étouffe et voici pour l’hiver
Un bien meilleur poème avec de jolis vers.

Juste une goutte d’eau, et le vase déborde.
Pourquoi donc ce vers-ci me convient plus que l’autre ?
Oh ! C’est comme un archet jouant sur une corde,
Et dans l’alexandrin bien souvent je me vautre !
réponse à . deejee le 22/08/2010 à 10h06 : Tiens , une similitude avec le Nord où c’était plutôt...
tu veux dire "eun’ bistoulle !"t’es nordiste ou pas ? quant à la jalouse, je me défends de l’être !(règlement de compte perso)
réponse à . deejee le 22/08/2010 à 10h06 : Tiens , une similitude avec le Nord où c’était plutôt...
dis donc, toi, à propos de ramona, ça me fait tillt soudain !!! le kiné a pu te rendre ta souplesse ????????????????????????????
Pour l’instant, c’est le goutte-à-goutte qui tient mon p’tit bonhomme en vie. Bon, je vous laisse. J’ai appris que le site disparaîtrait, faute d’expressions ? C’est vrai, ça, God ? Passe par mon canal 12 pro, je serai de retour demain.
réponse à . chirstian le 22/08/2010 à 12h27 : je rentre du marché à pied par 40° à l’ombre dix...
Euh... Ce sont les embruns qui font rougir les joues de nos (futurs) matelots ? 
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 18h03 : Et quand vous voulez prendre un "petit noir" au bistro, vous vous servez d&rsquo...
Tu as tout pigé, Pitzi !

Connoisseur-Hobbes
réponse à . file_au_logis le 22/08/2010 à 18h53 : J’ ai laissé mon jour et mois de naissance à l’ Hirond...
Par exemple... Es-tu bien l’ expressionaute vivant à Vienne ? Ma mère y était née, d’ où mon "surnom" typiquement "wienerisch" ! Si oui, un grand bonjour de ma part à la Karlskirsche et au Pavillon de la Sécession....et merci ! Et à propos d’ hirondelles elles volent bas ces temps-ci dans notre beau Cotentin. Fürchterlisches Wetter !
réponse à . Rikske le 22/08/2010 à 21h46 : Pour l’instant, c’est le goutte-à-goutte qui tient mon p&rsqu...
Courage, fieu, on pense beaucoup à lui et à vous !

Ami-Hobbes
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 22h48 : Par exemple... Es-tu bien l’ expressionaute vivant à Vienne ?...
Viennois ? Lui ?
Non peut-être ?
Pas pour rien que c’est mon breuke ôssi !

Nè-Hobbes
Je préfère Pizzicato....Ca ne t’ ennuie pas ?
Pizzicato Polka ?

Strauss-Hobbes
réponse à . mitzi50 le 22/08/2010 à 22h48 : Par exemple... Es-tu bien l’ expressionaute vivant à Vienne ?...
"Mitzi" est aussi le petit nom donné à ma belle-mère par son frère et par son beau-frère (le mari de la soeur de mon beau-père).
Oui, le Viennois d’adoption, c’est moi.
Donc, si je comprends bien, tu as encore des attaches par ici. Donc, le jour où tu penses débarquer, annonce-toi et nous ferons un Congrès Viennois. Et comme les précédents, il s’amusera également.
L’Austro God
réponse à . file_au_logis le 23/08/2010 à 07h08 : "Mitzi" est aussi le petit nom donné à ma belle-mère par so...
Je n’ ai plus de véritables attaches, ils sont tous au cimetière, sauf, épisodiquement, un copain d’ enfance, Ulrich Gotsbacher, ex acteur du Burgstheater, mais qui a ensuite monté un cours d’ art dramatique et qui doit maintenant être à la retraite. Ca c’ est pour les attaches en chair et en os.Mais sentimentalement, c’ est autre chose. Comment oublier que mes grands-parents maternels ont connu Klimt à la fin de sa vie, et que ma mère avait fait la même école que ce peintre, (Schiele et Kokoschka aussi d’ ailleurs....ainsi que Moser), la Kunstgewerbeschule ! Ma grand-tante Trude s’ était, elle, rendue célèbre du jour au lendemain grâce au portrait photographique qu’ elle fit de Peter Alterberg et Alfred Loos. Il y a eu pas mal d’ expos de ses photos à Vienne, plus ou moins organisées par Otto Cornides, qui doit avoir pour le moins 95 ans et qui a été victime d’ un AVC, donc avec qui je ne peux échanger quelques mots que quand sa fille est chez lui. Un petit détail : je sais très bien cuisiner le Gulash et la Linzertorte (entre autres). Et même le Strudel, mais la pâte, quelle barbe !. Bien ; je vais vous demander de saluer votre Belle-maman (entre Mitzi, n’ est-ce-pas) et pour le Congrès... pas de problème. Quand j’ aurai réuni une cagnotte suffisante, toutefois ! Et le Congrès... s’ amuse - rat (des villes ou des champs) !
réponse à . HoubaHOBBES le 22/08/2010 à 22h48 : Courage, fieu, on pense beaucoup à lui et à vous ! Ami-Hobbe...
Merci, Fieu.
réponse à . cotentine le 22/08/2010 à 00h33 : et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une r&e...
Il y a une petite solution:celle du brin de laine.La goutte l’imprègne lentement avant de rejoindre le lavabo en silence!C’est pas chinois!
réponse à . deLassus le 22/08/2010 à 05h33 : La mode est aux mélanges judicieux de proverbes.Moi j’aime bien "C&...
Allain LEPREST a écrit une chanson remarquable sur ce thème que tu connais certainement.
réponse à . Aire__Azul le 22/08/2010 à 00h44 : Oui, j’en frémis rien que d’y penser, Cotentine. Citons les g...
Plink,plank,plunk; ce n’est pas un roman mais un morceau de musique légère de l’américain Leroy Aderson, exécuté au viilon pizzicato.
Loggriff

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La goutte d'eau qui fait déborder le vase » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?