Le libre arbitre - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Le libre arbitre

La pleine liberté de décider, de faire selon sa volonté
L'absence de contrainte

Origine

Quand on parle d'arbitre, on pense souvent en premier à ce gusse en noir muni d'un sifflet (non, pas un agent de police, ni un curé sportif !) qui, sur un terrain rectangulaire d'environ 0,7 hectare, surveille vingt-deux autres gusses qui essayent pendant une heure et demie de se chiper un ballon rond.
Mais ici, il n'est point question du noir siffleur. Merle alors !

Le mot 'arbitre' existe depuis le XIIIe siècle.
S'il désigne bien, dès le début, une personne qui a pour rôle de juger, trancher ou régler un litige, ou de faire respecter des décisions ou des règles, il a aussi eu le sens de 'volonté', ce dernier mot l'ayant rapidement supplanté, permettant d'éviter une homonymie pénible.

C'est bien entendu dans ce dernier sens que le mot 'arbitre' doit être compris dans notre locution, sachant qu'on a d'abord parlé du "franc arbitre" au XIIIe siècle, puis du "libéral arbitre" au XVIe avant que la forme utilisée par Pascal au XVIIe, le libre arbitre devienne la formule usuelle.

Exemple

« Si, pour ne prendre qu'un seul exemple, nous considérons chez l'homme sa tendance au crime, nous remarquerons d'abord que celte tendance dépend de son organisation particulière, de l'éducation qu'il a reçue, des circonstances dans lesquelles il s'est trouvé, ainsi que de son libre arbitre, auquel j'accorde volontiers l'influence la plus grande pour modifier tous ses penchants. »
Charles Coquelin, Guillaumin - Dictionnaire de l'économie politique - 1834

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le libre arbitre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede der freie Willela volonté libre
États-Unisen Free willVolonté libre
Angleterreen Free willLe libre arbitre
Espagnees El libre arbitrioLe libre arbitre
Espagne (Catalogne)es Lliure arbitriLibre arbitre
Espagnees El libre arbitrio.Le libre arbitre.
Argentine / Espagnees Libre albedríoLibre arbritre
Israëlhe Bkhira khofshitLibre choix
Italieit Il libero arbitrioLe libre arbitre
Pays-Basnl De vrije handLa main libre
Pays-Basnl Uit eigen vrije wilDe sa propre et libre volonté
Brésilpt Livre arbítrioLibre arbitre
Roumaniero Liberul arbitruLe libre arbitre

Vos commentaires
Brille, rare bite ! Relire le rabbit, rater Ibère Bill, arrêter bibille, RIB baille terre, Tibère rebrilla, le bélier barrit !

Anna Vaskouchey
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 00h06 : Brille, rare bite ! Relire le rabbit, rater Ibère Bill, arrête...
...Etriller Barbie...
Salvador Dali lui, pratiquait l’art pitre.......enfin, à mon avis. A chacun son libre arbitre !
L’
L’un est issu du latin arbĭtěr

Pas moyen de "coller" la suite ! Le libre arbitre de ma machine contrariant le mien, et le devoir m’appelant, je reporte à plus tard ma participation de ce jour !

Bon vendredi à tous.
Je ne suis pas trop d’accord sur "l’absence de contrainte" mais je ne dispose pas totalement de mon libre arbitre à l’instant. Je reviens tout à l’heure. En attendant, révisez Kant et Nietszche.
Ah, l’argent ! Le "libre" arbitre, dans le football notamment, est quelquefois sous contrat pour une équipe...
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 08h29 : Je ne suis pas trop d’accord sur "l’absence de contrainte" mais je n...
Et Rabelais ! 
Du coup moi je tombe sur le Q !

De quoi j’ai l’R ?

S que tu l’as fait exprès ?

T capable, je n’en doute pas ! 
Et Rablesia, nen ? Bon, j’arrête de déconner, que ça va nous mettre Chirstian de mauvaise humeur. Déjà qu’il va se prendre un suppositoire de quelques tonnes au pôle Sud... Prendre la Lune pour une mouche, y a que les Américains pour oser. Je me demande s’ils ne pensent pas : free will is money !
on pense souvent en premier à ce gusse en noir
tiens ? je connaissais le gus et le gugusse, mais pas le gusse. Une illustration du libre arbitre orthographique ? S’agissant d’un diminutif , ou d’argot, je ne garantis rien, mais le doute ma bite.
Ces gugusses ne sont plus toujours en noir. Parfois, ils ont des couleurs. Ce serait chouette un jour de les voir en maillot de corps couleur corps. Corps des arbitres, bien entendu. J’ai parfois l’impression que le rôle du libre arbitre est tenu par un ou deux joueurs, sur cette pelouse. Ce sont eux, sans doute, que l’on nomme les "liberos". A ne pas confondre avec les libéraux qui, eux, c’est bien connu, sont libres de ne rien arbitrer.
« Si, pour ne prendre qu’un seul exemple, nous considérons chez l’homme sa tendance au crime, nous remarquerons d’abord que celte tendance dépend de son organisation particulière, de l’éducation qu’il a reçue, des circonstances dans lesquelles il s’est trouvé, ainsi que de son libre arbitre, auquel j’accorde volontiers l’influence la plus grande pour modifier tous ses penchants. »

Je comprends maintenant pourquoi je suis collé tous les samedis !
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 00h06 : Brille, rare bite ! Relire le rabbit, rater Ibère Bill, arrête...
Barbit irréelle.
Rétablir le Brie !
Te blairer libre.
Barbier étrillé.
Retirer la Bible.
Bite rare brille !

Anna Encor.
réponse à . chirstian le 09/10/2009 à 09h44 : on pense souvent en premier à ce gusse en noir tiens ? je connaiss...
Je m’étais fait la même réflexion, et j’ai eu la flemme de vérifier. La procrastination relève de mon libre arbitre, hein !
réponse à . mickeylange le 09/10/2009 à 10h02 : « Si, pour ne prendre qu’un seul exemple, nous considéro...
Tu comprends vite, quand on t’explique longtemps, petit impertinent. Collé samedi !
le libre arbitre devienne la formule usuelle
devienne, ou redevienne ? Car n’est-il pas la traduction littérale du latin "liberum arbitrium" ?
Le "De libero arbitrio" de Saint Augustin , avec "libre arbitre" en contraction de "libre arbitre de la volonté" c’est l’explication qui permet d’imputer le mal à l’homme, et non à Dieu dont on aurait pu penser que, puisqu’il est créateur et maître de toute chose, il en est aussi responsable. Vachement astucieux ! 
réponse à . SagesseFolie le 09/10/2009 à 10h02 : Barbit irréelle. Rétablir le Brie ! Te blairer libre. Barbier...
Ya du plagiat, là... Mais bon, aujourd’hui, tous les coups sont permis : l’établir Brière. Et toc !
Roumanille et Mistral, de leur arbitre libres,
A Font-Ségugne ont dit leur joie d’être félibres,
Chantant du provençal le charmant équilibre.
Tous les parlers ont-ils des gens de ce calibre ?

Pour les fanas, cet extrait d’un bouquin de Mistral

cette page
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 10h02 : Je m’étais fait la même réflexion, et j’ai eu la...
gusse ou gus n. m. Individu quelconque: Qu’est ce que c’est que ce gusse ?

Dictionnaire du français argotique et populaire La rousse.
Effectivement Syanne : Fais ce que voudras. Mais la contrainte existe néanmoins "parce que les gens libres, bien nés, bien éduqués, vivant en bonne société, ont naturellement un instinct, un aiguillon qu’ils appellent honneur et qui les pousse toujours à agir vertueusement et les éloigne du vice."

Pour Kant "Le droit c’est l’ensemble des conditions par lesquelles le libre-arbitre de l’un peut s’accorder avec celui de l’autre suivant une loi générale de liberté". C’est la définition de l’article 4 de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789." Ma liberté est donc contrainte par le droit à la liberté d’autrui où chacune trouve ses limites.

Quant à Nietzsche "La doctrine du libre-arbitre est une invention des classes dominantes" (voir un extrait de son argumentaire sur cette page)

Ce site est bien un lieu de culture, quand même !
réponse à . deLassus le 09/10/2009 à 10h12 : Roumanille et Mistral, de leur arbitre libres, A Font-Ségugne ont dit leu...
Atso, mon frère, atso ! Mais t’y es louf, ou quoi ?
Chez nous, A Bab-El-Oued, attraper les allatches,
On a Albert Camus et pis Edmond Brua,
Qui n’étaient pas falsos au sujet de la tchatche !
réponse à . mickeylange le 09/10/2009 à 10h15 : gusse ou gus n. m. Individu quelconque: Qu’est ce que c’est que ce g...
T’en as mis, du temps !
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 10h19 : Effectivement Syanne : Fais ce que voudras. Mais la contrainte existe n&eac...
Ce site est bien un lieu de culture, quand même !
Certes, Momo, certes. Mais il est tout de même permis de rester sur son Kant-à-soi ! 
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 10h23 : Atso, mon frère, atso ! Mais t’y es louf, ou quoi ? Chez ...
Tous les parlers ont-ils .... ?

C’était juste une question ! Pour voir si les non-provençaux suivaient bien le film...
réponse à . deLassus le 09/10/2009 à 10h33 : Tous les parlers ont-ils .... ? C’était juste une question&nb...
On attend les autres : les Bretons, Belges, Berrichons, Suisses, Normands, Quebecois, Varois, Corses, Alsaciens, Ch’tis et consorts...
réponse à . deLassus le 09/10/2009 à 10h12 : Roumanille et Mistral, de leur arbitre libres, A Font-Ségugne ont dit leu...
Mistral n’est pas célèbre pour son parler mais bien pour ce qu’il a tenté de codifier à l’écrit la jolie langue provençale qui varie pourtant d’une vallée à l’autre, d’une colline à sa voisine et qui persiste à la faire. Mistral a tissé une sorte de fil rouge entre tout ces parlers qui ont plaisir à se sentir une référence de voisinage en affirmant leurs différences historiques : tu le sais, ici chaque pierre, chaque baume, chaque colle, chaque val, chaque font a son histoire.
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 10h19 : Effectivement Syanne : Fais ce que voudras. Mais la contrainte existe n&eac...
et pour Luther il n’y avait pour l’homme que le "serf-arbitre" d’où la rupture avec le catholicisme .. mais oui c’est aussi culture !!!
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 10h53 : Mistral n’est pas célèbre pour son parler mais bien pour ce ...
Et chaque cros, non ? Quel pastis !
Duval
réponse à . bluesmarine le 09/10/2009 à 10h55 : et pour Luther il n’y avait pour l’homme que le "serf-arbitre" d&rsq...
Et on a même le self-service, mainant...
Mick Donald
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 10h53 : Mistral n’est pas célèbre pour son parler mais bien pour ce ...
Tu le sais, ici, ...

Mais non, mais non, hélas, je ne le sais pas bien,
Je ne fus provençal que le temps d’un quatrain !

Et si je connais Mireille, c’est celle de Michel Carré (D’APRES Mistral) pour l’opéra de Gounod.
Snif !
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 10h29 : Ce site est bien un lieu de culture, quand même !Certes, Momo, certes...
Toutafé ! Mais quand même on voit bien qu’aujourd’hui l’arbitre est celui qui vérifie le respect des règles et les fait appliquer. En quoi cet homme qu’on envoie régulièrement sur le pot est-il symbolique de liberté ?
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 11h10 : Toutafé ! Mais quand même on voit bien qu’aujourd’...
Le respect des règles n’est plus vraiment dans l’air du temps. Ce serait même plutôt la tendance inverse, je prétends ! Tiens, puisque c’est comme ça, je vais me bourrer une bonne pipe, moi.
Si !
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 11h15 : Le respect des règles n’est plus vraiment dans l’air du temps...
Fais ce que veux avec ce qui t’appartient selon ton libre arbitre !
Bonjour,
Avec toutes les sources d’information qui sont mises à notre disposition êtes vous certains de garder votre "libre arbitre" ?
Je suis sûr de ma capacité à savoir analyser et gardez une objectivité maximum, mais à y réfléchir je crains fort que je me sur estime !
Qu’en pensez vous ?
Amitiés
réponse à . <inconnu> le 09/10/2009 à 11h29 : Bonjour, Avec toutes les sources d’information qui sont mises à not...
Tu devrais lire Nietzsche : il est d’accord avec toi, pas à cause de la multitude d’informations diverses et bizarres* qui nous arrivent, mais parce que leur multiplicité justifie son argument que chaque évènement est unique et que, par conséquent, aucun ne peut servir de référent à l’autre, ni en bien ni en mal. C’est pourquoi, pour lui du moins, le libre arbitre n’existe pas.

* L’événement bizarre du jour, qui n’a pas d’antériorité et ne peut donc être comparé... Barak Obama reçoit le Prix Nobel de la Paix !
réponse à . <inconnu> le 09/10/2009 à 11h29 : Bonjour, Avec toutes les sources d’information qui sont mises à not...
Tout dépend de ce qu’on entend par "sources d’information". S’il s’agit des mass-media, c’est plus une source de désinformation qu’autre chose, vis-à-vis de laquelle il convient de conserver une distance critique salutaire, en se montrant suffisamment fine mouche (pardon Chirstian) pour ne pas trop avaler de couleuvres, autant que faire se peut. Mais il est vrai que le développement fulgurant de l’"information", depuis trois-quarts de siècle environ, a plus tendance à nous noyer dans un infâme brouet qu’à nous éclairer véritablement.
Aussi, n’oublions pas de transmettre à nos enfants ce que nous avons appris de nos maîtres : penser par nous-mêmes, toutes choses égales par ailleurs. Sans oublier que, plus on développe et utilise les techniques de communication, et moins on communique. On peut constater les méfaits de ce manque tous les jours, et particulièrement dans le monde du travail ou le commerce.
réponse à . SagesseFolie le 09/10/2009 à 10h02 : Barbit irréelle. Rétablir le Brie ! Te blairer libre. Barbier...
Par don Amiral, je me suis tronc paix (prix Nobel de la).
Pas assez de temps pour écrire sérieusement sur Expressio ces temps-ci.  

Et je continue : il s’agit bien sûr d’une réponse @ 23 Elpépé !
la cavalerie de Saint Georges c’est la livre arbitre.
réponse à . chirstian le 09/10/2009 à 12h06 : la cavalerie de Saint Georges c’est la livre arbitre....
Laquelle continue sa dégringolade dans les abysses de la perfidie...
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 11h35 : Tu devrais lire Nietzsche : il est d’accord avec toi, pas à ca...
"aucun ne peut servir de référent à l’autre, ni en bien ni en mal"
Ah si c’était vrai...
Pas évident en pratique, mais je veux bien croire l’idée. A moi de vider mon cerveau avant chaque nouvel "input".

Merci pour ton conseil et bonne journée
réponse à . <inconnu> le 09/10/2009 à 11h29 : Bonjour, Avec toutes les sources d’information qui sont mises à not...
Je suis sûr de ma capacité à savoir analyser et gardez une objectivité maximum, mais à y réfléchir je crains fort que je me sur estime !
aucun doute sur le fait que tu te surestimes : la majeure partie de l’information à laquelle tu accèdes te serait incompréhensible sans la traduction ou l’interprétation des professionnels de l’information. Comment juger de leur objectivité ? Et sur internet, comment juger du sérieux d’une source puisqu’elle ne passe même plus au crible d’un comité de lecture ou d’une rédaction. (dont l’objectivité, certes, n’est pas garantie, mais qui, au moins est responsable de l’information, et donc tenue à un minimum de contrôles ... )
Mais ta question semble poser comme principe que la liberté de choix varie en fonction de l’information. Est-ce le cas ? Il me semble que l’info rend seulement plus facile ou plus difficile le choix, mais pas qu’elle modifie le libre arbitre : je suis toujours libre d’allumer une cigarette, en dépit de ce que j’ai appris sur les méfaits du tabac.
réponse à . chirstian le 09/10/2009 à 12h25 : Je suis sûr de ma capacité à savoir analyser et gardez une ...
"aucun doute sur le fait que tu te surestimes"
le malade qui se sait malade est à pratiquement guérit.
Je crois que c’est mon cas.
Tout à fait d’accort avec toi.
On tient donc le bon bout.
Le libre arbitre, d’accord, mais l’arbitre est-il libre de ses décisions ??? (et pas seulement en terme de respect des règles...et pas seulement dans le milieu du ballon rond)
De la part du Yannou, Yannounours à ses heures dont je ne sais pas très bien pourquoi il me demande de me faire sa plume, mais bon, c’est un vieux pote, alors ...

Petite réflexion personnelle :

La prise d’informations éveille, surexcite la conscience, livrée à elle-même, elle se doit de faire ensuite la part des choses. Prendre l’info permet justement de ne pas tourner le dos à notre libre-arbitre mais bien de tenter de nous mettre raccord avec lui avec des ajouts d’informations diverses et variées. On va dire que de tels apports "domestiquent" notre propension naturelle à l’auto-rebellion, vecteur facile à confusions d’idées.

Je ne suis pas d’accord sur l’isolement des actes et des pensées. Si on dit que les idées prennent corps, les actes également et ils se fédèrent à partir d’un seul berceau nourricier par individu. Il y a donc mélange dans le grand bain. Cela précède de fait le libre-arbitre collectif.



Comme nous produisons des actes, nous nous fabriquons, au fil du temps, une colonne vertébrale psychologique, intellectuelle, morale, spirituelle, conceptuelle, etc. Ainsi, notre esprit se fédère autour de cette colonne vertébrale personnelle et ainsi, nous nous édictons des choix qui tiennent plus ou moins compte de toutes ces autres composantes, de façon consciente avec un invité, le subconscient et un électron libre : l’influence divine, angélique, …. Ce qu’on veut dans le domaine. Pour les athées, la chance, le hasard, la coïncidence… Entre les deux, l’instinct atavique !

Le libre-arbitre en ce cas, serait donc un sympathique agent provocateur rassemblant un consensus démocratique, ce dont notre esprit se contente, ce dont notre âme se délecte ; en bien comme en mal d’ailleurs. Cela rejoint la célèbre formule « soupeser le pour et le contre »… Là, entre aussi en scène, l’acquis, l’expérience.

Le libre-arbitre, c’est l’option et l’option, c’est le penchant qui parfois peut jouer de mauvais tours. C’est alors que le sujet se mord les doigts pour imager qu’il s’en prend à sa propre conscience imbibée parfois de trop d’insouciance voire d’arrogance (se surestimer > orgueil)

Le libre-arbitre comme sur un terrain de football aurait donc des assesseurs.

Le libre-arbitre, élément d’un vaste squelette (les raisons précises).

Et n’oublions pas que le libre-arbitre a un "ami-ressort" : le détail, celui qui parfois épate, choque ou tue !

Et pour d’autres, le libre-arbitre sera surtout l’opportunité de tacler tout ce qui passe. (Nécessité & censure : ces deux filles de joie... qu’on aime ou qu’on désire aimer repousser tant l’ambiguïté est notre maîtresse à tous).

C’est d’actu !

Amitiés à toutes et tous.

Yannou-en-joie.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 09/10/2009 à 12h48 : Le libre arbitre, d’accord, mais l’arbitre est-il libre de ses d&eac...
pas encore eu le temps de vous lire, mais je transmets une réfllexion personnelle de Yannou ... que j’efface puisque Momo a eu le clic plus rapide que moi ! (le temps que je lise la prose de Yannou et l’écrive en bleu ! 
"La prise d’informations éveille, surexcite la conscience, livrée à elle-même, elle se doit de faire ensuite la part des choses. ... etc
Amitiés à toutes et tous.
Yannou-en-joie."
réponse à . <inconnu> le 09/10/2009 à 12h23 : "aucun ne peut servir de référent à l’autre, ni en bi...
Ouh mais ce n’était pas un conseil, tu me surestimes aussi ou tu te sous-estimes beaucoup ! C’était juste une occasion de faire ma savante à défaut de me montrer cultivée, et tu penses bien que je n’allais pas la laisser passer !
réponse à . cotentine le 09/10/2009 à 13h03 : pas encore eu le temps de vous lire, mais je transmets une réfllexion per...
Et de deux ! Le Yannou n’y va pas par quatre chemins mais les deux qu’il a choisis menaient à Expressio sans passer par la case départ !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 09/10/2009 à 12h48 : Le libre arbitre, d’accord, mais l’arbitre est-il libre de ses d&eac...
S’il y a des règles, es-tu libre ? 
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 11h56 : Tout dépend de ce qu’on entend par "sources d’information". S...
Je suis de ton avis ; parce que le medium, le moyen compte aujourd’hui plus que le contenu de l’information, la fin qu’il doit justifier étant l’audimat ou le chiffre de vente. D’ailleurs quel "journaliste" aujourd’hui vérifie et croise ses informations avant de les publier ? quant au libre arbitre, ces dispensateurs de blabla nous choisissent eux-mêmes les référents qui devraient permettre de se forger librement un point de vue. Manipulation de A à Z.
Oui et non... Oui, si j’ai intégré ces règles et les ai faites miennes, me poliçant moi-même de ce fait. Il n’en demeure pas moins que la liberté, en société civilisée, n’a rien d’absolu, et que nous mesurons notre degré de liberté individuelle à l’aune de notre Histoire, de notre savoir et de notre expérience culturelle propre. Vaste programme !
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 10h19 : Effectivement Syanne : Fais ce que voudras. Mais la contrainte existe n&eac...
L’honneur c’est comme les allumettes ... 

Je plaisante (presque). Il m’apparaît que cette denrée devient de plus en plus rare au fur et à mesure que notre "civilisation" perd ses repères. Où sont les d’Artagnan, les Elliot Ness, les Florence Nightingale, ... ? A part sur ce (mâtin quel) site, bien entendu !
S’il y a des règles, es-tu libre ?

En un sens non, mais même dans les règles il y a des possibilité d’interprétation.
Mais c’est surtout rapport au "pots de vin" (tiens une expression à commenter, si ce n’est déjà fait ...) dont on se doute bien qu’il en existe quekzins dans le milieu sus nommé.
Même si les choix sont restreints, j’ai toujours le libre arbitre de mes choix.
On a toujours le choix de dire "non" si on le veut vraiment.
réponse à . Jonayla le 09/10/2009 à 13h26 : L’honneur c’est comme les allumettes ...  Je plaisante (presq...
Ne t’inquiète pas, Jon’, l’Amirauté veille l’horizon (avec sa lorgnette) ! 
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 09/10/2009 à 13h48 : S’il y a des règles, es-tu libre ? En un sens non, mais m&ec...
De dire "oui", aussi... mais ça réclame un sérieux investissement, qui n’est pas à la portée de toutes les bourses !
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 13h01 : De la part du Yannou, Yannounours à ses heures dont je ne sais pas tr&egr...
à Yannou (plaisir trop rare!)
Je ne suis pas d’accord sur l’isolement des actes et des pensées
quand tu dis que nos choix ne naissent pas soudain , par génération spontanée, mais qu’ils s’alimentent de nos expériences, je te reçois 5/5.
On pourrait y greffer la réflexion sur l’acquis et l’inné ou ramener toutes nos pensées au résultat d’une réaction chimique dans la cornue de notre corps nu.(oui, bon ! je voulais pas, mais mon arbitre a soudain perdu sa liberté ...)
Pour autant on ne peut pas davantage prouver qu’au moment du choix on est "prisonnier de" quoi que ce soit, ou simplement "influencé par", ni davantage "indépendant de".
D’où sans doute le fait que le libre arbitre n’a pas de réalité objective, mais que le fait d’y croire peut quand même en avoir une. Et en tous cas, avoir des conséquences sur notre comportement, parce que croire au libre arbitre, c’est se reconnaître responsable. Et c’est sans doute le premier pas vers la prise de responsabilités, ou un "comportement responsable".
réponse à . chirstian le 09/10/2009 à 14h05 : à Yannou (plaisir trop rare!) Je ne suis pas d’accord sur l’...
Si j’ai bien tout suivi le cheminement de ta pensée, on serait en train de disserter sur l’indémerdable, mais pas tant que ça quand même ?
Chuis d’accord en plein !
S’il y a des règles, es-tu libre ... de tes mouvements?
Je répondrai que cela dépend du tampon que tu as choisi...


Sérieusement maintenant: OUI, puisque tu es libre de les accepter ou non. Une règle n’est pas une fin en soi: c’est un guide pour arriver à un certain but. Et pour cela, n’oublie jamais que tu n’es pas seule sure terre (Loué soit God!) et que donc ta liberté s’arrête où celle des autres commence...
La bonne réponse est "Z" !

Il y a, à ma connaissance, trois films qui co-détiennent le record du titre le plus court : M, O et Z.
réponse à . SyntaxTerror le 09/10/2009 à 15h32 : La bonne réponse est "Z" ! Il y a, à ma connaissance, trois ...
M "le maudit" et "Histoire d’" O ..?
Y a pas photo, alors... "Z", c’est "Z". 
Et (Saint) Augustin ?
Alouette.

Aime, et fais ce que tu voudras ... aie dans le coeur la racine de l’amour, et de cette racine il ne pourra rien sortir que de bon.

Traités sur l’Epître de Saint Jean aux Parthes

C’est vrai que c’est plus marrant quand on dit que c’est de Rabelais.
réponse à . AnimalDan le 09/10/2009 à 15h51 : M "le maudit" et "Histoire d’" O ..? Y a pas photo, alors... "Z", c’...
Oui et non ...

Le vrai titre c’est M, sous-titre : Eine Stadt sucht einen Mörder.
O, c’est pour Othello, un film de Tim Nelson, sur un scénario de ... William Shakespeare !
Mais ici, il n’est point question du noir siffleur. Merle alors !

et même : bord d’aile de merle !
réponse à . SyntaxTerror le 09/10/2009 à 16h33 : Mais ici, il n’est point question du noir siffleur. Merle alors ! et ...
Ça marche mieux qu’avec un pipit farlouse, c’est sûr...
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 16h39 : Ça marche mieux qu’avec un pipit farlouse, c’est sûr......
Je ne sais pas si le pipit est farlouse, chez nous, c’est le pipit des prés ou la béguinette, mais d’après la chanson, le merle est moqueur et le rossignol est gay !
réponse à . SyntaxTerror le 09/10/2009 à 15h53 : Et (Saint) Augustin ? Alouette. Aime, et fais ce que tu voudras ... aie d...
Rabelais n’est pas le plus marrant quand il énonce ce principe, ni dans le reste de son oeuvre d’ailleurs, lui-même recommandant, dans un texte que je ne trouve plus évidemment, de ne pas le lire au premier degré.

Enfin, je suis bien contente, vous avez philosophé sur Expressio, de près, de loin, avec talent et humour toujours. Mon opinion épouserait davantage celles de Rabelais et de Kant qui me semblent avoir beaucoup de points communs, mais je dois avouer que la conclusion de Nietzsche, sur une sorte de produit des classes dominantes m’a ébranlée. Je n’ai produit qu’un extrait de son propos mais c’est bien à la morale chrétienne et à Saint Augustin qu’il fait ce reproche d’"inventer" des repères.

Comme Chirstian et beaucoup d’entre vous je pense en effet que notre éducation nécessaire pour vivre en société doit nous donner les repères de ce qui est bien et ce qui est mal, que nous avons toujours le choix même si ce n’est pas forcément entre des possibles qui nous agréent, et que nous sommes responsables de ces choix.
réponse à . SyntaxTerror le 09/10/2009 à 17h04 : Je ne sais pas si le pipit est farlouse, chez nous, c’est le pipit des pr&...
Le voili, le voilou sur cette page : il s’agit bien du même oiseau mais chez toi son nom est proche du wallon et c’est géographiquement bien compréhensible.
Ps de Yannou :
Ps : s’il y a des règles, nous sommes libres de les suivre ou pas.
La liberté, la vraie, est-elle d’édicter ces règles ou bien de se laisser bercer par elles ?
Actif ou passif, au final, nous passerons tous à la casserole ! 

La liberté ne serait qu’une théorie culinaire que ça ne m’étonnerait pas ! (A déguster et à accommoder donc...)

Ah, sujet poëllant et intéressant.

Bonne fin de journée
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 17h23 : Rabelais n’est pas le plus marrant quand il énonce ce principe, ni ...
Voici, mais un peu tard, ce que j’essayai vainement d’inscrire ici ce matin :

Toute leur vie était employée, non par lois, statuts ou règles, mais selon leur vouloir et leur libre arbitre. Ils se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait. Nul ne les éveillait, nul ne les forçait ni à boire ni à manger ni à faire quelque autre chose. Ainsi l’avait établi Gargantua.
(Gargantua, chap. LVII, Comment étaient réglés les Thélémites en leur manière de vivre)

La liberté selon Rabelais … à ne point confondre avec quelque laxisme que ce soit, l’entrée en l’abbaye de Thélème, très sélective, étant réservée aux sages et belles personnes pleines de tempérance.

@ Syntax : je connais fort peu Saint Augustin, c’est une lacune...
réponse à . syanne le 09/10/2009 à 18h19 : Voici, mais un peu tard, ce que j’essayai vainement d’inscrire ici c...
Quand un buvait, tous buvaient ... Je l’ai relu ce matin avec grand plaisir. Tu aurais animé cette journée avec bien plus de talent, de culture et d’humour que je n’ai tenté de le faire. Cette notion de libre arbitre peut porter à de beaux débats de grande qualité entre adultes consentants. 
réponse à . syanne le 09/10/2009 à 18h19 : Voici, mais un peu tard, ce que j’essayai vainement d’inscrire ici c...
l’entrée en l’abbaye de Thélème, très sélective, étant réservée aux sages et belles personnes pleines de tempérance
Avec une telle sélection, on comprend que cela puisse marcher. Mais l’entrée à l’école de Summerhill n’était (n’est) pas du tout sélective. Ici aussi, les élèves ne travaillent que lorsque leur en vient le désir, et la seule obligation est de respecter la collectivité. Il semblerait que cela marche aussi.
Je n’en tire aucune conclusion, mais c’est vrai que cela m’épate bien plus !
au nom du libre arbitre, le jury aurait très bien pu donner le Nobel de la paix à G Bush 
réponse à . <inconnu> le 09/10/2009 à 11h29 : Bonjour, Avec toutes les sources d’information qui sont mises à not...
Pareil..!
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 11h35 : Tu devrais lire Nietzsche : il est d’accord avec toi, pas à ca...
pas à cause de la multitude d’informations diverses et bizarres* qui nous arrivent, mais parce que leur multiplicité justifie son argument


... faudra m’expliquer la nuance...
réponse à . chirstian le 09/10/2009 à 12h25 : Je suis sûr de ma capacité à savoir analyser et gardez une ...
comment juger du sérieux d’une source puisqu’elle ne passe même plus au crible d’un comité de lecture ou d’une rédaction. (dont l’objectivité, certes, n’est pas garantie, mais qui, au moins est responsable de l’information, et donc tenue à un minimum de contrôles ... )

Que ne choisis-tu mieux tes lectures, ô Chirstian..? ;)
réponse à . Elpepe le 09/10/2009 à 11h56 : Tout dépend de ce qu’on entend par "sources d’information". S...
conserver une distance critique salutaire, en se montrant suffisamment fine mouche (pardon Chirstian) pour ne pas trop avaler de couleuvres, autant que faire se peut.

Ah, bin, pardon Chirstian... c’est ce que j’aurais (diplomatiquement) objecté...
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 13h04 : Ouh mais ce n’était pas un conseil, tu me surestimes aussi ou tu te...
Bin non... c’est un "nouveau" sûrement..! 
moi aussi, j’ai toujours été éberluée et émerveillée à la fois par cette réussite des "libres enfants" de Summerhill ... et ensuite, Bruno Bettelheim a expliqué la différence, déjà formulée par Alexander Neill, entre la liberté et la licence, différence que bien des parents n’arrivent pas à saisir, c’est-à-dire, en fait, le respect des autres ... (je ne parle que de l’enseignement et l’éducation des élèves) Des expériences dans le même sens ont été tentées en France par ceux qui pratiquaient la méthode dite "Freinet" cette page
réponse à . AnimalDan le 09/10/2009 à 21h03 : pas à cause de la multitude d’informations diverses et bizarres* qu...
Tu as raison, voilà qui n’était clair que pour moi : la multiplicité que j’évoque est celle des contenus, la multitude se référant au nombre des "informations" dispensées.
Ah Liberté, que de crimes et de miracles on accomplit en ton nom ! Contente de te retrouver enfin ici, toi !
réponse à . SyntaxTerror le 09/10/2009 à 16h33 : Mais ici, il n’est point question du noir siffleur. Merle alors ! et ...
J’adooore ! :&rsquo) :&rsquo)
Aujourd’hui, nous souhaitons un " joyeux anniversaire à lejnan " .
Bon anniversaire cher lejnan 
Je mets en marche mon libre arbitre pour ajouter aux souhaits de Richard68 un grand Happy Birthday pour lejnan !

Et je mets encore en marche mon libre arbitre en décidant de m’abstenir de participer au débat philosophique sur le libre arbitre. Ah, la liberté, elle est douce !
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫
Bon anniversaire cher Lejnean
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫



♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫
Bon anniversaire chère voute de la Chapelle Sixtine
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫

(500 ans aujourd’hui!) ... et depuis, Mickey se repose... 
Question existentielle aujourd’hui:
L’arbitre était-il libre, hier, quand il a sifflé penalty contre l’OM dans le match l’opposant au PSG?
Moi je dirais, quand on veut faire semblant de trafiquer le résultat d’un match, faut faire gaffe: Pas Si Gros, Oh, Misère!
de faire selon sa volonté
Comme Gian Maria cette page.
Moi de même... Mais il faut être honnête et avouer que Summerhill pratiquait tout de même une sélection. Le nombre de places n’ était pas extensible à l’ infini, ni les parents pouvant payer pour que leurs enfants reçoivent ce type d’ éducation.
Quant au "libre arbitre", je me souviens d’ un certain Mr Foot.... (il n’ était, hélas, pas le seul de son espèce, et sa lignée continue....)
Bon anniversaire à l’ Ange cinq fois centenaire, qu’il me permette de rappeler sur ce site un de ses distiques (écrit sous un abri de fenêtre, dit la note de bas de page) : "Ceux qui n’ aiment pas la verdure - Ne devraient pas venir ici en mai", et bonne fête à vous tous. N’ est-ce pas aujourd’hui la fête de tous les saints ? Et ceux qui n’ aiment pas les chrysanthèmes ne devraient pas visiter les cimetières en ce jour ! Nous avons tous notre libre arbitre, non ?
réponse à . momolala le 09/10/2009 à 10h53 : Mistral n’est pas célèbre pour son parler mais bien pour ce ...
ici chaque pierre, chaque baume, chaque colle, chaque val, chaque font a son histoire.

Que de souvenirs ! En 2009 j’étais collé par Pierre dans le fond de la sainte baume du phare en permanence. 
N’est-ce pas aujourd’hui la fête de tous les seins? Quel régal!
réponse à . file_au_logis le 01/11/2012 à 10h57 : N’est-ce pas aujourd’hui la fête de tous les seins? Quel r&eac...
Oui-oui, c’est même très sain!
Cet excellent footballeur de jadis, finie sa carrière, s’acheta une ferme et quelques vaches, et là on vit cette page traire.

P.S. Évidemment, au lieu de ’cette page’, mon intention était d’écrire ’Larbi’ , mais, malgré les explications de mon ami deLassus, ma maladresse me l’a empêché (mortel!)
réponse à . mitzi50 le 01/11/2012 à 10h11 : Moi de même... Mais il faut être honnête et avouer que Summerh...
Et ceux qui n’ aiment pas les chrysanthèmes ne devraient pas visiter les cimetières en ce jour ! Nous avons tous notre libre arbitre, non ?
Evidemment ! Et comme je n’aime pas les chrysanthèmes, je choisis d’autres fleurs tout aussi résistantes à notre temps froid. 

Heureux anniversaire à Lejnan et aussi à Palmyre que j’ai oubliée le 30 octobre.
A trois ans de distance, je te renvoie à la troisième aporie (alternative sans issue) de Kant le caractère rigoureusement déterminé de notre monde et la possibilité d’y accomplir des actes apparemment libres, la détermination faisant référence selon moi à ce que certains appellent le hasard ou le destin, et aux règles morales supérieures à l’homme ou établies par la société dans laquelle on vit.

La liberté donne la possibilité de transgresser les règles (en acceptant les conséquences) et le choix du chemin n’évite pas de se retrouver là où on devait aller de toute façon.
réponse à . tytoalba le 01/11/2012 à 13h42 : Et ceux qui n’ aiment pas les chrysanthèmes ne devraient pas visite...
je choisis d’autres fleurs tout aussi résistantes à notre temps froid.
Mon truc : je prends des fleurs en plastique. Pas besoin d’engrais, il suffit de les arroser une fois par mois avec du white spirit. 
réponse à . charmagnac le 01/11/2012 à 13h53 : A trois ans de distance, je te renvoie à la troisième aporie (alte...
le caractère rigoureusement déterminé de notre monde
Mais alors, pourquoi se donner la peine de regarder avant de traverser ? – Stephen Hawking
réponse à . joseta le 01/11/2012 à 13h35 : Cet excellent footballeur de jadis, finie sa carrière, s’acheta une...
C’est pourtant simple:
1: tu fais comme d’hab, sans rien changer à quoi que ce soit; Tu suis?
2: quand tu as fini, tu valides; Tu suis encore?
3: C’est là qu’il y a la nouveauté: tu ouvres alors avec ton bouton de correction (celui du milieu, qui ne peut devenir bleu que pour toi - de toi aussi, d’ailleurs); Tu suis encore toujours? T’es pas lâché?
4: Ayant fait cela, tu verras que le lien que tu as donné n’est plus écrit de la même façon. Tu peux maintenant y lire le vocable "cette page"; Ca va, là, tu es toujours dans le peloton?
5: Tu peux alors remplacer ce vocable "cette page" par ce que tu veux, dans les limites tolérées par l’honnêteté et la décence de ce site, [slurp}tenu de main de maître[/slurp]; Et alors, t’es où, là? Ah, bon, j’te voyais plus...
6: Tu n’oublies quand même pas de valider à nouveau, on ne sait jamais...

Voili, voilà, voilou, petit canaillou...
réponse à . <inconnu> le 01/11/2012 à 14h51 : le caractère rigoureusement déterminé de notre mondeMais al...
Parce que la tomate a le choix de décider si elle veut finir en purée ou en ketchup.
s: Stephen King, après avoir dit "Haw" en se faisant rouler dessus par un 7,5 tonnes...
réponse à . file_au_logis le 01/11/2012 à 10h57 : N’est-ce pas aujourd’hui la fête de tous les seins? Quel r&eac...
Voui... même ceux de glace. Avec ce qui est tombé sur quelques reliefs il y a de quoi faire....
réponse à . <inconnu> le 01/11/2012 à 14h34 : je choisis d’autres fleurs tout aussi résistantes à notre te...
Je me demande si les morts aiment les fleurs (fraîches ou en toc !) ?
réponse à . <inconnu> le 01/11/2012 à 16h35 : Je me demande si les morts aiment les fleurs (fraîches ou en toc !)&n...
Ben quoi, ils mangent bien les pissenlits par la racine. Tu me diras que les fleurs en plastique ne sont pas comestibles.
Mais certaines fleurs comme la pensée le sont. Tu veux d’autres noms ? En voilà à cette page.
réponse à . tytoalba le 01/11/2012 à 17h23 : Ben quoi, ils mangent bien les pissenlits par la racine. Tu me diras que les fle...
Tu me diras que les fleurs en plastique ne sont pas comestibles.
Je te signale que si tu prends la peine de dissoudre les fleurs en plastique dans de l’acétone, c’est un vrai régal !
Merle alors !
Dali a réalisé cette oeuvre corbeille de pain en pleine nature, à l’ombre d’un chêne, où une famille de merles le contemplait; alors on voyait, sous les merles un pain peint.
réponse à . file_au_logis le 01/11/2012 à 14h59 : C’est pourtant simple: 1: tu fais comme d’hab, sans rien changer &ag...
C’est bien comme celà que je l’entendais, avant même les instructions de deLassus et les tiennes; le problème c’est que le vocable ’cette page’ ne m’apparaît à aucun moment. Uniquement le lien original.
Je viens de suivre tes indications pas à pas (au 107), sans succés.
réponse à . joseta le 01/11/2012 à 18h01 : C’est bien comme celà que je l’entendais, avant même le...
Lorsque tu vas en modification de ta contribution, tu vois que le texte contient ceci :
[a href="http://www.deseoaprender.com/GaleriasAgo06/Dali/index.php?gallery=.&image=Cesta%20de%20pan.jpg" target="_blank"]cette page[/a]
(avec les signes inférieur et supérieur remplacés ici par des crochets)
Or, sauf erreur de ma part, ce qui est en gras est bien « cette page », non ?
réponse à . <inconnu> le 01/11/2012 à 14h51 : le caractère rigoureusement déterminé de notre mondeMais al...
Parce que traverser une artère sans regarder et ne pas se faire écraser, ça s’appelle une veine 
réponse à . God le 01/11/2012 à 18h18 : Lorsque tu vas en modification de ta contribution, tu vois que le texte contient...
Merci God!
Comme on dit, je comprends vite mais il faut m’expliquer longtemps. En fait, je n’arrivais pas à voir ’cette page’ à la fin du lien. Voilà mon 107 rectifié à souhait.
réponse à . joseta le 01/11/2012 à 17h49 : Merle alors ! Dali a réalisé cette oeuvre corbeille de pain ...
Pareil avec la poudre de perles...
réponse à . joseta le 01/11/2012 à 18h39 : Merci God! Comme on dit, je comprends vite mais il faut m’expliquer longte...
J’ai mis la "formule" dans mon fichier Word "Expressio" qui me sert pour mes brouillons.
réponse à . joseta le 01/11/2012 à 18h39 : Merci God! Comme on dit, je comprends vite mais il faut m’expliquer longte...
Tutto bene !
Nous n’aurons pas à dire  : pour joseta, cette page est sans pitié !
réponse à . deLassus le 01/11/2012 à 18h52 : Tutto bene ! Nous n’aurons pas à dire  : pour joseta, cet...
Salut deLassus.
Merci. J’ai été le dernier à comprendre ça: le ’der’ à page non contrôlée!
Un arbitre a été suspendu de ses fonctions; il s’étonnait pour un rien et ça lui coupait le sifflet! 
DEVINETTE
- Pourquoi le mari de l’arbitre féminin britannique se déplace toujours en bateau?
réponse à . joseta le 01/11/2012 à 20h07 : DEVINETTE - Pourquoi le mari de l’arbitre féminin britannique se d&...
Parce qu’il avait mangé des fleurs en plastique ?
Parce qu’il était heureux de pouvoir remplacer "cette page" par un autre mot ?
réponse à . <inconnu> le 01/11/2012 à 20h28 : Parce qu’il avait mangé des fleurs en plastique ? Parce qu&rsq...
Réponse
- parce qu’il aime l’arrêt ferry.
La referee ou la rêverie ?
Son libre arbitre le désignait comme libéro. (17. Le 09/10/2009 à 10:01:02 par file_au_logis )
réponse à . <inconnu> le 01/11/2012 à 16h35 : Je me demande si les morts aiment les fleurs (fraîches ou en toc !)&n...
Peut-être a-t-on pris l’ habitude d’ apporter des fleurs aux obsèques, puis sur les tombes, pour qu’ ils soient tous "en odeur de sainteté"... et qu’ ils dégagent ainsi une suave odeur de violette ou de lys (selon leur caractère...)

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le libre arbitre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?