Le rocher de Sisyphe - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Le rocher de Sisyphe

Un travail difficile, toujours recommencé, interminable.

Origine

Si nous sommes sûrs que Sisyphe, personnage de la mythologie grecque, a suffisamment déplu aux dieux pour qu'il soit puni d'une manière particulière (vous ne quitterez pas cette page sans tout savoir), les explications varient sur ce qui a causé l'ire des habitants de l'Olympe et de Zeus en particulier.

Sisyphe était le fils d'Éole, dieu du vent, et le fondateur et roi de Corinthe (d'abord créée sous le nom d'Éphyra). Il est souvent présenté comme rusé, ce que va confirmer une des raisons avancées pour son châtiment.

Une des histoires qu'on raconte à son propos était que, alors que son heure était venue et que Thanatos -la mort- venait le chercher, Sisyphe réussit à l'enchainer. Constatant que plus personne ne mourait, Zeus envoya Arès délivrer le prisonnier et emmener de force en enfer son ravisseur. Voyant qu'il ne pourrait cette fois échapper à son destin, Sisyphe dit à sa femme de ne surtout pas lui organiser des funérailles. Une fois arrivé sur place, il se plaignit de ce que son épouse indigne ne faisait rien en l'honneur de sa disparition. Il demanda et obtint la permission de retourner chez les mortels pour régler la chose. Mais une fois sur place, il refusa de revenir en enfer, ce qui obligea Thanatos à revenir le chercher, pour de bon cette fois.

Mais il existe une autre histoire évoquée pour justifier le courroux de Zeus. On dit en effet que ce dernier, très attiré par les jeunes et belles demoiselles, aurait enlevé la jeune Égine dont le père, le dieu-fleuve Asopos serait venu à Corinthe pour la retrouver. Là, Sisyphe aurait dénoncé Zeus, en échange de la création par Asopos d'une source perpétuelle permettant d'alimenter la ville en eau.

D'autres versions combinent les deux histoires : Thanatos serait venu chercher Sisyphe la première fois sur ordre de Zeus, suite à sa dénonciation.

Quoi qu'il en soit, comme les dieux étaient très en colère contre Sisyphe, ils le condamnèrent à rouler un gros rocher rond au sommet d'une montagne. Manque de pot, une fois en haut, en l'absence d'une zone plate où bloquer le rocher, celui-ci s'empressait, gravité oblige, de redescendre en bas dans la plaine. Et Sisyphe de devoir recommencer sa tâche, encore et encore...

Exemple

« (…) vivre de sa plume est un travail auquel se refuseraient les forçats, ils préféreraient la mort. Vivre de sa plume, n'est-ce pas créer ? créer aujourd'hui, demain, toujours… ou avoir l'air de créer ; or, le semblant coûte aussi cher que le réel ! Outre son feuilleton dans un journal quotidien qui ressemblait au rocher de Sisyphe et qui tombait tous les lundis sur la barbe de sa plume, Étienne travaillait à trois ou quatre journaux littéraires. »
Honoré de Balzac - La muse du département - 1837

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le rocher de Sisyphe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Eine Sisyphus (oder Sisyphos)-ArbeitUn travail de Sisyphe
États-Unisen A Sisyphean taskUne tâche sisyphéenne
Espagnees El cuento de nunca acabarLe conte de n'en jamais finir
Espagnees El cuento de la buena PipaLe conte de la bonne Pipa
Espagnees La maldición de SísifoLa malédiction de Sisyphe
Hongriehu Sziszüphoszi munkaUn travail de Sisyphe
Italieit La fatica di SisifoLa fatigue de Sisyphe
Italieit La fabbrica di santa giustinaL'église de sainte Justine
Polognepl Syzyfowa praca.Un travail de Sysyphe
Brésilpt Catedral de N.S. AparecidaCathédrale de N.S. Aparecida
Brésilpt Um trabalho de SísifoUn travail de Sisyphe
Roumaniero Muncă de SisifTravail de Sisyphe
Russieru Сизифов трудLa besogne de Sisyphe
Serbiesr Sizifov posaoC'est un travail de Sisyphe

Vos commentaires
Une semaine après le tonneau des Danaïdes et deux après le lit de Procuste, on ne quitte guère les Enfers et pas du tout les supplices imaginés par les anciens Grecs, ces derniers temps!
A quand une rediffusion du "supplice de Tantale" ?
Un rocher de six ifs, forêt le voir pour le croire!
Aïe, ça me rappelle hélas ma vie conjugale qui n’en finit pas de finir. Je suis désespérée de constater que la punition de Sisyphe n’a pas de limite dans le temps. Il n’était pas, comme moi, si malin que ça face à des dieux injustes.  C’est quand la fin de la crise, hein ? Madame la bonne fée, trouvez-moi un quelqu’un avec des pépètes qui aime ma maison et veuille l’habiter tout de suite immédiatement et sans délais après je lâche les rênes et le boulet et je m’envole ! Fini de me faire bouffer par la mite au logis !
réponse à . lorangoutan le 04/06/2009 à 00h47 : Une semaine après le tonneau des Danaïdes et deux après le li...
Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

Nicolas boit l’eau (de roche)
Oui, l’œuvre sort plus belle
D’une forme au travail

Rebelle,

Vers, marbre, onyx, émail.
(...)

Les dieux eux-mêmes meurent.
Mais les vers souverains
Demeurent
Plus forts que les airains.

Sculpte, lime, cisèle ;
Que ton rêve flottant
Se scelle
Dans le bloc résistant ! »

 »
— Théophile Gautier, L’Art (Émaux et camées)

avec mes meilleures bises matutinales.
Je file au charbon! 
God nous dit :
vous ne quitterez pas cette page sans tout savoir
Après avoir lu ses explications confuses, ne serait-il pas temps que l’on se penche sur la question et qu’une enquête approfondie soit menée pour qu’enfin on sache ce qui s’est réellement passé . Il faut rassembler les preuves, retrouver le rocher et interroger les témoins .

Que dites-vous ? Le maître n’a pas le temps, il doit déjà s’occuper de l’éditeur de partouze partoche . J’irai donc consulter Mythe-au-logis.
Ah, le mythe de Sysiphe, une histoire quasiment éternelle. Tellement vieille, d’ailleurs, qu’elle est bouffée par les mites de six ifs (oui, je sais, déjà servi - en partie). C’est un mythe décisif!
réponse à . momolala le 04/06/2009 à 06h35 : Aïe, ça me rappelle hélas ma vie conjugale qui n’en fin...
Fini de me faire bouffer par la mite au logis !
Me sentirais-je visé, là?
@ God
Mais il existe une autre histoire évoquée pour justifier le courroux de Zeus. On dit en effet que ce dernier, très attiré par les jeunes et belles demoiselles, aurait enlevé la jeune Égine...
Pourquoi t’as pas complété?
...aurait enlevé la jeune Ègine pour la faire plier à toutes ses volontés car il est bien connu qu’on courbe l’Ègine devant la dictature et le despotisme...
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 07h25 : God nous dit : vous ne quitterez pas cette page sans tout savoirAprè...
j’approuve ! Et il faut aussi vérifier si Sisyphe était en CDI ou en CDD. Si son employeur respectait la réglementation : 35H, RTT etc... De quelle convention collective il dépendait. Le matériel respectait-il les normes : un accident professionnel est si vite arrivé. L’entretien d’évaluation annuel faisait-il ressortir clairement les besoins en formation permettant à Sisyphe d’espérer un jour évoluer : pousser par exemple 2 rochers en même temps... Tout ceci me semble désisyphe. Euh, décisif !
.........Et malgré çà il a fallu attendre Newton pour réaliser ce qu’était la gravitation universelle......Nom de Zeus, quel c.. ce Sisyphe.......
Et pour faire plus culturel, cette citation d’Albert Camus:
"la lutte suffit à remplir un coeur d’homme, Il faut imaginer Sisyphe heureux"
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 07h25 : God nous dit : vous ne quitterez pas cette page sans tout savoirAprè...
Se préoccuper du sort de Sisyphe des heures sup qui ne lui étaient pas payées, c’est louable, mais tu oublies, le sort de ce pauvre Rocher qui lui n’avait rien demandé ! Il était bien connu dans la région où il avait pris sa retraite(le pôôôvre) il passait ses journées serin (comme un oiseau), à manger des raisins de Corinthe trempés dans le rhum et l’ambroisie. Enfin il vivait heureux au pied de sa montagne, avant que l’aut con débarque. Et résultat de tout ça il c’est fait roulé sur ce coup là, sans en tirer aucun avantage. Même la postérité a oublié son prénom. Il se prénommait Ferrero, Ferrero Rocher.

Yves (descendant direct, comme le rocher)
réponse à . file_au_logis le 04/06/2009 à 07h47 : Ah, le mythe de Sysiphe, une histoire quasiment éternelle. Tellement viei...
Fontenelle, chéri de ces dames qui collectionna les conquêtes jusqu’à un âge avancé vu qu’il mourut à 100 ans, avait fait planter six ifs dans son jardin. Il avait pour habitude d’emmener en ce lieu les dames envers qui il avait quelques vues et leur disait:
"C’est ici l’endroit des six ifs"
.....Rien à voir avec l’expression du jour sinon une certaine alitération....
réponse à . file_au_logis le 04/06/2009 à 07h48 : Fini de me faire bouffer par la mite au logis !Me sentirais-je visé,...
C’est un appel du pied : Momolala voudrait que tu achètes sa maison, qui est très bien située dans l’Esterel, sur un terrain pentu avec le rocher de Sisyphe juste au-dessus.
Mon stage devint comme un rocher de Sisyphe !
Que j’aime ce site, je viens de me payer gratis une pinte de rire.
Mais redevenons un brin sérieuse, on a retrouvé Sysiphe et devinez quoi ? Je vous le donne en mille, il roule encore son rocher. Voir à cette page.
réponse à . lorangoutan le 04/06/2009 à 00h47 : Une semaine après le tonneau des Danaïdes et deux après le li...
[cite] Il est souvent présenté comme rusé [cite] Pas forcément vrai : avec un peu d’astuce , il bouchait le trou du tonneau des Danaïdes avec son caillou, et il faisait d’une pierre 2 coups ( voire plus, si affinités)
réponse à . charlesattend le 04/06/2009 à 09h34 : [cite] Il est souvent présenté comme rusé [cite] Pas forc&e...
La vérité historique, c’est que Sisyphe était tout bêtement un âne, que les Danaïdes avaient attelé à une noria pour qu’il remplisse leur tonneau, et ainsi se la couler de source douce. Et c’est en le voyant les yeux bandés que Galilée s’était écrié : "et pourtant, il tourne".
J’ai connu une une jeune femme qui arpentait le trottoir de la rue du rocher. Elle s’appelait pas Sisyphe, mais Marcelle. Elle roulait très bien.
Bonjour à tous,

En préambule : SOUVENEZ-VOUS DE TIEN AN MEN...

Ce pourrait être une illustration de cette expression qui exprime, en fait, la condition humaine et ses limites.
En suivant la voie de Socrate -Se poser en s’opposant" (le doute comme première démarche philosophique) puis celle de Platon "Sortir de la caverne de l’ignorance de sa propre nature" pour s’engager dans celle d’Aristote afin de découvrir, enfin, ce qui fait que nous existons.
Ce premier voyage est nécessaire pour entamer le long périple qui est de retrouver une liberté intime et fondamentale : le savoir-être pour savoir vivre...
Passé, Présent, Futur, tout est relatif mais lié. A l’instar du Temps, nous possédons plusieurs "strates" et, comme le Temps, nous sommes une émanation de l’Univers...
C’est tout, pour le moment !
réponse à . mickeylange le 04/06/2009 à 09h41 : J’ai connu une une jeune femme qui arpentait le trottoir de la rue du roch...
Elle ne s’appelait pas Marcelle, et elles étaient deux : Tamara et Nicole.
Albert II de Monac’
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 09h28 : Que j’aime ce site, je viens de me payer gratis une pinte de rire. Mais r...
Merci Tyto ... je viens de découvrir un morceau d’anthologie ... Il me plaît bien ce Sisyphe-là !

@ Courage Momo, le temps est si beau et se prête aux balades, aux escapades et pas aux lamentations à cause d’un vieux grognon ! 
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 09h59 : Elle ne s’appelait pas Marcelle, et elles étaient deux : Tamar...
Nan nan c’est pas la même. La mienne elle roulait avec grâce, et elle l’a roulé trop fort (dans la descente de la grande corniche), et mainan le rocher il est dans l’eau. Mais elle a raigner sur le rocher, pas sur Corinthe.
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 09h28 : Que j’aime ce site, je viens de me payer gratis une pinte de rire. Mais r...
Merci Tyto ! J’ai lu les carnets d’Henri Fabre il y a longtemps. Si tous les scientifiques avaient le même talent d’écrivain, l’amour de la nature viendrait seul à les lires.
réponse à . cotentine le 04/06/2009 à 10h08 : Merci Tyto ... je viens de découvrir un morceau d’anthologie ... Il...
Je ne me lamente pas vraiment, enfin, si ! Zut ! J’ai une jolie petite poupée en garde qui, telle que Sisyphe, empile les jouets, marche sur le tas qui s’écroule et recommence.
réponse à . mickeylange le 04/06/2009 à 10h18 : Nan nan c’est pas la même. La mienne elle roulait avec grâce, ...
Aaaahhh... je comprends mieux pourquoi le rosé est ton rocher de Sisyphe : sans cesse en train de redescendre ta dalle en pente, hein ! Un simple problème de gravité. Merci qui ?
Merci, Newton.
réponse à . <inconnu> le 04/06/2009 à 09h43 : Bonjour à tous, En préambule : SOUVENEZ-VOUS DE TIEN AN MEN....
Eh Bé !
Un joueur de tennis est une sorte de Sisyphe : y’a toujours l’aut con, en face, pour renvoyer la baballe !
réponse à . cotentine le 04/06/2009 à 10h08 : Merci Tyto ... je viens de découvrir un morceau d’anthologie ... Il...
Je ne connaissais pas non plus Fabre, je l’ai découvert ce matin grâce à internet et je peux te dire que je retournerai le lire. Voilà, comme Momolala le dit, quelqu’un qui donne envie de lire et d’approfondir nos connaissances sur la nature sans être rasoir. Si j’avais eu un prof pareil, j’eusse aimé un peu plus la biologie. Pour la nature, j’essaie de la respecter le mieux que je peux, même s’il m’arrive d’écraser l’une ou l’autre araignée dans la maison.
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 11h09 : Un joueur de tennis est une sorte de Sisyphe : y’a toujours l’a...
C’est au Mans qu’ils font les terrains de tennis en pente ?
Comme les lacs en pente pour faire du ski nautique.
réponse à . mickeylange le 04/06/2009 à 11h45 : C’est au Mans qu’ils font les terrains de tennis en pente ? Com...
Ben tiens ! Moi, j’ai battu le record du 100m nage libre, et sans combinaison néoprène, encore ! Dans les chutes du Zambèze. Si si...
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 11h56 : Ben tiens ! Moi, j’ai battu le record du 100m nage libre, et sans com...
Les chutes du Zan baise, c’est une chute de rhin ou de rein ?
réponse à . mickeylange le 04/06/2009 à 12h25 : Les chutes du Zan baise, c’est une chute de rhin ou de rein ?...
Les deux, moussaillon ! Bon, allez, c’est l’heure, hein ?
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 12h32 : Les deux, moussaillon ! Bon, allez, c’est l’heure, hein ?...
Marceeeeel deux Lagavulin en terrasse !
Bon, je remets ça. Deux Laphroaig, Marcel ! Eksasôt !
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 07h25 : God nous dit : vous ne quitterez pas cette page sans tout savoirAprè...
J’irai donc consulter Mythe-au-logis.
Ouiiiii, qui m’appelle?
le mythe grec de Sisyphe est fondateur de çui de l’arroseur arrosé de Provence.
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 09h28 : Que j’aime ce site, je viens de me payer gratis une pinte de rire. Mais r...
Eh bé, tu vois, je ne connaissais pas non plus ce Fabre-là. Il n’est pas des glands, Titine,ce Fabre-là. Et il ne s’appele pas Jacques non plus: il aurait dû alors nous offrir du cavé...
Aujourd’hui Sisyphe serait équipé d’un 4x4 Chevy spécialement kité pour lui (voir cette page) et remonter ce p... de rocher serait son plaisir du ouiquinde.
réponse à . momolala le 04/06/2009 à 14h12 : Aujourd’hui Sisyphe serait équipé d’un 4x4 Chevy sp&ea...
Les anciens grecs n’avaient pas de pétrole, mais beaucoup d’idées.
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 14h42 : Les anciens grecs n’avaient pas de pétrole, mais beaucoup d’i...
Euh ...

Le rocher étant à Sisyphe ce que le tonneau est aux Danaïdes, il aurait peut-être fallu boucher le tonneau ou aménager un endroit plat d’abord avant de commencer un travail idiot.
réponse à . SyntaxTerror le 04/06/2009 à 15h36 : Euh ... Le rocher étant à Sisyphe ce que le tonneau est aux Dana&...
L’était con, Sisyphe ! D’ailleurs, ses copains le surnommaient Sisyphe au nez creux, c’est dire...
réponse à . SyntaxTerror le 04/06/2009 à 15h36 : Euh ... Le rocher étant à Sisyphe ce que le tonneau est aux Dana&...
Dans le genre idiot, nos contemporains, ou presque, ont inventé celui de cette page : Charlesyphe en plein boulot !
réponse à . mickeylange le 04/06/2009 à 08h34 : Se préoccuper du sort de Sisyphe des heures sup qui ne lui étaient...
Là où ça se complique, c’est que Sisyphe devait rouler son rocher dans le Tartare, qui comme chacun sait est un fromage frais aux herbes.
L’histoire ne dit pas qui a été condamné à manger un rocher en chocolat roulé dans du Tartare.
réponse à . momolala le 04/06/2009 à 15h48 : Dans le genre idiot, nos contemporains, ou presque, ont inventé celui de ...
Avec sa clé de 12, si tu remarques bien !
réponse à . SyntaxTerror le 04/06/2009 à 15h51 : Là où ça se complique, c’est que Sisyphe devait roule...
Tartare, hein, de tare ! Ah, ç’con !
les dieux étaient très en colère contre Sisyphe

Sisyphe devant rouler son rocher dans le Tartare, la vérité mythologique oblige à dire que les dieux avaient fait un caprice.
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 09h28 : Que j’aime ce site, je viens de me payer gratis une pinte de rire. Mais r...
Après Cotentine et Momolala, je te dis à mon tour : merci, Tyto ! "Les souvenirs d’un entomologiste" (10 tomes, que je n’ai pas tous lus), ont enchanté ma jouvence, alors que je commençais mes errances à travers les siècles. Mais Fabre fut aussi un poète, et mieux encore : un félibre. Grâce à mes joyeux amis provençaux du comté de Tripoli, grâce encore à Raimbaut de Vaqueiras, qui vint chanter à la cour d’Acre entre l’an 1198 et l’an 1202, j’entends un peu la langue d’oc. Chacun pourra savourer l’art de Fabre à travers sa version truculente de "La cigale et la fourmi", en provençal d’un côté, en français de l’autre, à cette page
réponse à . momolala le 04/06/2009 à 15h48 : Dans le genre idiot, nos contemporains, ou presque, ont inventé celui de ...
Mais ils ont supprimé celui de poinçonneur des Lilas, d’ailleurs Arts et Métiers n’est plus direct par Levallois.
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 11h42 : Je ne connaissais pas non plus Fabre, je l’ai découvert ce matin gr...
Pour la nature, j’essaie de la respecter le mieux que je peux, même s’il m’arrive d’écraser l’une ou l’autre araignée dans la maison

Là, tu me fais penser à Louis Calaferte, qui écrivait (dans ses carnets d’un autre genre d’entomologiste) : "Tout ce que nous sauvons nous sauve, tout ce que nous tuons nous tue".
réponse à . SyntaxTerror le 04/06/2009 à 16h56 : les dieux étaient très en colère contre Sisyphe Sisyphe dev...
C’est bon, pour les producteurs laitiers ?
réponse à . SyntaxTerror le 04/06/2009 à 15h51 : Là où ça se complique, c’est que Sisyphe devait roule...
L’histoire ne dit pas qui a été condamné à manger un rocher en chocolat roulé dans du Tartare.
Ben l’ambassadeur pendant ses réceptions.
Un ambassadeur est essentiellement payé pour avaler des couleuvres, non ?
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 18h06 : Un ambassadeur est essentiellement payé pour avaler des couleuvres, non&n...
Non ça c’est dans la pub, les couleuvres.
Sisyphe a dit philosophiquement après des années d’effort, en réponse au rocher qui avait le tournis et qui souhaitait une pause pour boire un coup:
Pierre qui roule n’amasse pas mousse

fin de citation.
Il y a dix minutes encore, j’ignorais l’existence de Jean-Henri Fabre qui nous démontre si joliment que le moindre coléoptère est plus malin que ce jean-foutre de Sisyphe. Il y a du Giono dans cet homme-là. Merci à Tytoalba (et à Lovendric).
Quelques Sisyphe(s) heureux et qui ne manquent pas non plus de talent à cette page.
Un double clin d’œil, d’abord à Camus, incontournable à propos de Sisyphe, mais j’ai choisi une phrase de La Peste : « Peut-on être un saint sans Dieu ? C’est le seul problème concret que je connaisse aujourd’hui ». Je ne suis pas certain que beaucoup d’expressionnautes aspirent à la sainteté, mais le cas échéant, ils ont God.
Une autre, du même, qui pourrait être d’Epicure soi-même en personne : «Il n’y a pas de honte à être heureux. Mais aujourd’hui l’imbécile est roi, et j’appelle imbécile celui qui a peur de jouir ».
Hier matin et en ce début d’après-midi, les Zorros de langue du bac sont arrivés pour ma petite fille. Moi, j’ai fait chauffeur. A partir de demain, je fais répétiteur sur rythme doux des matières de l’écrit (sauf les maths !).
réponse à . Lovendric le 04/06/2009 à 17h09 : Pour la nature, j’essaie de la respecter le mieux que je peux, même ...
"Tout ce que nous sauvons nous sauve, tout ce que nous tuons nous tue".

Va au bout de ta pensée. Ne manges-tu aucune viande, aucun oeuf ? Même si tu ne les tues pas toi-même quelqu’un le fait pour toi. Rassure-toi je ne tue pas les araignées qui sont dehors. Faute avouée est à moitié pardonnée, non ?

Et merci pour ta page sur Fabre, je n’ai pas encore eu le temps de lire tout. Tu as dit 10 tomes, je ne suis pas au bout de ma lecture. Je suis ravie de l’avoir faire découvrir ou redécouvrir aux expressionautes.
réponse à . <inconnu> le 04/06/2009 à 18h40 : Il y a dix minutes encore, j’ignorais l’existence de Jean-Henri Fabr...
On aspirerait au sein tété, plutôt... Et bien que nos érections finissent toujours par retomber, puisque nous ne sommes, après tout, que des demi-dieux (hein, God ? Hein ?), nous recommençons sans cesse, tel un Sisyphe de salon rose, à pousser notre avantage au sommet de sa gloire. Va comprendre, Charles ?
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 18h46 : "Tout ce que nous sauvons nous sauve, tout ce que nous tuons nous tue". Va au bo...
Va au bout de ta pensée
Quand je vais au bout de la mienne et que je coupe le bout, il me vient immédiatement deux pensées, dont je vais au bout pour les couper, et alors j’ai quatre pensées... Bref, c’est indémerdable !
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 19h09 : Va au bout de ta penséeQuand je vais au bout de la mienne et que je coupe...
Je vois que les bulles de ta pensée troublent l’eau claire (?) de ta vie.
réponse à . <inconnu> le 04/06/2009 à 19h25 : Je vois que les bulles de ta pensée troublent l’eau claire (?) de t...
Euh... je voulais juste pointer par ellipse que, même en ne mangeant ni viande ni œuf, le cri de la carotte qu’on dépèce à l’économe demeure atrocément déchirant... :&rsquo)
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 19h31 : Euh... je voulais juste pointer par ellipse que, même en ne mangeant ni vi...
La carotte de l’Est a été domestiquée au Xe siècle et même peut-être plus tôt en Asie Centrale, probablement dans ce qui est l’Afghanistan présent. Les carottes de l’Est, qui sont encore présentes aujourd’hui, sont souvent violettes ou jaunes, et bien entendu elles sont entraînées à ne rien dire, tu peux donc les éplucher en silence, sans que leurs cris dérangent les voisins. Merci qui ?
(wiki, enfin en partie))
Martyriser de pôvres légumes est ignoble... C’est pourquoi je suis devenu anthropophage depuis longtemps. Je peux te passer quelques recettes éprouvées. Foetus de marquise en beignets, émincé d’ovaires de pucelle, Feuillantine d’amazone aux câpres, pieds de nourrissons à la crème d’orties, etc...
réponse à . tytoalba le 04/06/2009 à 18h46 : "Tout ce que nous sauvons nous sauve, tout ce que nous tuons nous tue". Va au bo...
Tu as dit 10 tomes,
Ben oui, et alors.
Une tome, dix tomes.
Mais uniquement si c’est lui qui parle...
Parce que l’atome de sa voix....
Thanatos -la mort-
Porthos, Athos et Tanatos : les 4 mousquetaires unis comme les 6 doigts de la main ? Oui, oui, je me souviens vaguement. Et le capitaine Rocher, oui, oui. Mais je croyais pas que c’était dans la même histoire. On devrait pas vieillir !
réponse à . file_au_logis le 04/06/2009 à 20h06 : Tu as dit 10 tomes,Ben oui, et alors. Une tome, dix tomes. Mais uniquement si c&...
Pourquoi pas sixteen, voir
cette page.
une fois en haut, en l’absence d’une zone plate où bloquer le rocher, celui-ci s’empressait, gravité oblige, de redescendre en bas dans la plaine
Sisyphe poussait le rocher. Soit ! Mais une fois en haut que se passait-il vraiment ? Soit il continuait de pousser et le rocher basculait de l’autre côté, soit il lâchait et le rocher retrouvait sa position initiale.
La première hypothèse est tentante, mais elle introduit une idée de variété dans le travail de Sisyphe : une fois la face nord, une fois la face sud. Un coup au soleil, un coup à l’ombre... Le châtiment n’est donc pas absolu.
Nous retiendrons donc la seconde hypothèse. Mais comment Sisyphe déplaçait-il son rocher ? S’il le poussait , le rocher, une fois lâché, aurait roulé sur Sisyphe. Disons, au moins, sur ses pieds et sur ses ... qu’il avait pendantes quoique bien accrochées. D’où, ici aussi , l’introduction d’un zeste de diversité et de fun contraire à l’esprit de ce mythe. Excluons l’explication qui voudrait qu’il se soit placé de côté. C’est peu pratique. Nous en conclurons donc que Sisyphe tirait son rocher au lieu de le pousser : seule explication convaincante.
Moi je trouve qu’on se sent beaucoup mieux quand on a fait, ainsi, avancer la connaissance humaine.  
rocher de Sisyphe qui roule n’amasse pas mousse. (proverbe mythologique)
Et si Sisyphe était de la race des Titans ?
son rocher ne serait qu’un vulgaire culbutos,
un jouet pour le tenir occupé, ce garnement !
Aujourd’hui, c’est la Sainte-Germaine. Bonne fête à tous les rideaux !
cette page
Je pense que l’expression du jour n’est qu’une déformée de l’expression originelle Le mythe des six Yves. En effet, il me semble qu’il fallait bien être six pour pousser cette saloperie de caillou !

Et pourquoi justement six Yves ? Tout simplement parce que Yves Rocher !
Procédons maintenant à l’exégèse du terme "mythe".

Les mites ont toujours été un symbole de force, une force sans limite, une puissance inimitable. Les Allemands l’avaient compris ; pendant la guerre, ils employaient de la dynamite, des mites railleuses… ils volaient en Messerschmitt ! Les barreaux dans les stalags, c’étaient les stalagmites.
Ils ont été plus loin, jusqu’à mettre les mites sur un piédestal, juste entre Dieu et eux : leur devise : God, Mite, Uns ! Et quoi de plus logique :
– God, Dieu, il est seul, c’est un ermite. Même qu’ils l’appelaient Herr Mite.
– Mite, ils en avaient fait toute une mythologie.
– Et Uns, les Allemands, ils étaient antisémites !

Actuellement, si vous menacez un enfant turbulent du méchant croque-mitaine, il s’en fout, avec ses jeux électromites. Seulement, dire que parce que j’en ai marre des mites, je suis une marmite, c’est vraiment une énormité !

Parlons sérieusement, les mites, elles font la pluie et le beau temps, avec leurs bulletins mitéorologiques. C’est même l’ami Théo qui les présente ! Les mites sont partout, elles nous envahissent, elles se multiplient : trois fois une mite, ça fait un termite !
Et vous avez connu cette trilogie miteuse sur la scène politique européenne : en France, vous avez eu Mitterrand, en Allemagne, ils ont eu Helmut Schmidt et en Belgique, nous avons eu… Mitfried Wartens !
Le rocher est l’os qui contient l’organe de l’ouïe parfois appelé l’oreille ; beaucoup de scientifiques s’accordent pour dire que notre brave Sisyphe souffrait tout simplement de surdité à cause d’une fracture de cet os. Reste plus qu’à définir de quel côté…
réponse à . <inconnu> le 15/06/2012 à 04h54 : Aujourd’hui, c’est la Sainte-Germaine. Bonne fête à tou...
Aujourd’hui, c’est la Sainte-Germaine. Bonne fête à tous les rideaux !
Rideaux Bonne femme, ’videmment !
Germaine
Le rocher de Sisyphe
Sisyphe : n’y a pas grand-chose à en dire. Il se prénomme ainsi parce que Papa Eole et Maman Énarété – assez conservateurs, faut bien le dire – n’ont pas souhaité l’appeler Raymond, et pis c’est tout.

En revanche, pour rocher, Alain Rey en propose une page entière. J’abrège !
Tout commence avec roche (vers 980), issu du latin médiéval rocca (d’un type prélatin d’origine inconnue, précise Rey). Evidemment, cette rocca–là désigne un gros bloc de matière minérale, etc.
Vers 1138, apparaît notre rocher, quasi synonyme de roche, mais qui désigne une masse de forme déterminée. De là, vont dériver roc, rocaille, rococo.
Rien que pour le plaisir des mots : 
rococo donnera de plaisants dérivés aujourd’hui disparus, tels rococoterie (1839), rococotier et rococotière. Étrange vie des mots... depuis est née la roc(k)attitude !
Beurk ! Pauvre Sysiphe ! Rien de pire que de devoir recommencer une tache quand elle est terminée
DEVINETTE
Pourquoi Sisyphe devait-il faire preuve de grand courage?
réponse à . DiwanC le 15/06/2012 à 07h07 : Le rocher de SisypheSisyphe : n’y a pas grand-chose à en dire....
roc, rocaille, rococo.
D’où le prénom Roco, comme Sifredi ?
réponse à . joseta le 15/06/2012 à 07h59 : DEVINETTE Pourquoi Sisyphe devait-il faire preuve de grand courage?...
Réponse :


Parce que "Pierre qui roule n’amasse pas mousse" et que "rocher" signifie "se couvrir de mousse en parlant de la fermentation de la bière". Donc quand Pierre roule Yves* mort, il n’amasse pas de mousse.

* Voir # 70.
réponse à . <inconnu> le 15/06/2012 à 04h54 : Aujourd’hui, c’est la Sainte-Germaine. Bonne fête à tou...
En ce jour de sainte Germaine et aussi de saint Guy, si nous organisions une petite danse à cette page.
réponse à . joseta le 15/06/2012 à 07h59 : DEVINETTE Pourquoi Sisyphe devait-il faire preuve de grand courage?...
Réponse
- parce qu’il devait, avec le rocher,faire héros.
réponse à . tytoalba le 15/06/2012 à 08h25 : En ce jour de sainte Germaine et aussi de saint Guy, si nous organisions une pet...
La danse de saint-Guy est due à l’ingestion de toxine..), du LSD.

Ergot de saigle:
cette page Son absorption provoque des effets analogues à ceux du LSD

Ergotisme:
cette page

Chorée de Sydenham
cette page ou danse de sao,t-Guy
La femme de Sisyphe s’appelait Phillis, c’était le couple Sisyphe-Phillis.
réponse à . <inconnu> le 15/06/2012 à 05h45 : Le rocher est l’os qui contient l’organe de l’ouïe parfoi...
Le rocher est l’os qui contient l’organe de l’ouïe

En effet, c’est une des trois parties de l’os temporal.
J’avais annoncé hier que l’expressio du jour contiendrait le nom d’une partie du corps humain.
Disons que je n’ai pas perdu ...
réponse à . <inconnu> le 15/06/2012 à 08h39 : La danse de saint-Guy est due à l’ingestion de toxine..), du LSD. ...
C’est bien ce qui me semblait. Tu n’as pas lu la page que tu cites !
L’ergotisme était appelé "le feu de Saint-Antoine", la danse de Saint-Guy, c’est la chorée (du Nord) rhumatismale, autrement dit les complications neurologiques d’une angine à Streptocoques.
Le rocher de Sisyphe: le rocher qu’a mû.
Albert
Je roule pour vous.
Signé Rochger.
Routier.
Plus pour longtemps
cette page
Marceeel n’étant pas tombé en rideau vous êtes tous invités à midi aux frais de Germaine.
Bonne fête Mémaine.

C’est à Sisyphe que l’on doit la fameuse expression "faut pas pousser Mémaine..."
Les Égyptiens avaient tout compris!

cette page
 
Histoire de s’amuser un peu, les dieux auraient pu faire dévaler le rocher de Sisyphe dans le tonneau des Danaïdes…
réponse à . <inconnu> le 15/06/2012 à 11h12 : Histoire de s’amuser un peu, les dieux auraient pu faire dévaler le...
J’avais pensé à un truc différent :

Les Danaïdes hissent leur tonneau au sommet de la montagne, en s’y prenant bien, Sisyphe fait entrer le rocher dedans, redresse le tonneau et, avec un peu de chance, il y a si peu de fuites que le tonneau se remplit.
Ils se marièrent ...
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 11h09 : Un joueur de tennis est une sorte de Sisyphe : y’a toujours l’a...
Notre regretté Elpepe disait
Un joueur de tennis est une sorte de Sisyphe : y’a toujours l’aut con, en face, pour renvoyer la baballe !
C’est pourquoi au tennis, on parle de jeu des Sisyphe...
Ça au moins, c’est une belle histoire !
réponse à . saharaa le 15/06/2012 à 10h20 : Je roule pour vous. Signé Rochger. Routier. Plus pour longtemps cette pag...
Bah,

les fumées de diesel sont passées de "cancérigènes probables" (depuis 1988) à "cancérigènes certains".
Les automobilistes français vont en profiter pour acheter encore plus de voitures diesel au prix et aux coûts d’entretien élevés au motif que le litre de carburant est moins cher.
Bien sûr, malin, c’est une subvention déguisée aux transporteurs routiers. Il vaudrait peut-être mieux leur baisser le prix du transport par rail.
Enfin, bon, je lis que les Danaïdes étaient cinquante soeurs.
Question parité, c’est un peu léger.
réponse à . mickeylange le 15/06/2012 à 10h25 : Marceeel n’étant pas tombé en rideau vous êtes tous in...
Que toi, l’impitoyable bourreau des souhaitages, l’irréductiblement hostile à toute souhaitation, tu m’envoies ce message m’émeut aux larmes.

Je t’adresse toute ma remercitude. À mon prochain voyage en pays celte, je te rapporterai une reproduction du rocher de Sisyphe en véritable pierre du Raz, là où finit la terre.
Rendons-nous chez Marcel !
Germaine
réponse à . SyntaxTerror le 15/06/2012 à 12h24 : Bah, les fumées de diesel sont passées de "cancérigè...
Je voyais ça plutôt sous l’angle de la santé publique!

sinon, le seul avantage pour les automobilistes est qu’un plein de gazole dure plus longtemps, la différence de prix avec l’essence n’est pas vraiment capitale!
et ça va bientôt se terminer de toute façon!
Tout à fait d’accord pour ce qui est du transport par le rail, on en parle depuis des décennies et rien n’est fait.
réponse à . DiwanC le 15/06/2012 à 12h54 : Que toi, l’impitoyable bourreau des souhaitages, l’irréducti...
Bonne fête "Germaine"
cette page
réponse à . DiwanC le 15/06/2012 à 12h54 : Que toi, l’impitoyable bourreau des souhaitages, l’irréducti...
Que toi, l’impitoyable bourreau des souhaitages, l’irréductiblement hostile à toute souhaitation, tu m’envoies ce message m’émeut aux larmes.

Ne rêve pas ma belle. Tu sais bien que pour boire un coup je suis prêt à n’importe quelles bassesses.
:&rsquo)
réponse à . DiwanC le 15/06/2012 à 12h54 : Que toi, l’impitoyable bourreau des souhaitages, l’irréducti...
Faute d’idée sur le mythe de Sisyphe, j’ai un peu retravaillé ton intervention (on s’amuse comme on peut) :

Que toi, l’impitoyable ennemi des souhaitages,
L’irréductiblement hostile à tous les voeux,
En ce jour singulier tu m’envoies ce message,
Voilà qui, sois-en sûr, jusqu’aux larmes m’émeut.
Dites–moi... depuis le temps que le rocher de Sisyphe monte et descend la pente, ne serait–il pas un peu très beaucoup érodé par les vents, les orages, les bourrasques que son père – et d’autres – déchaîne à la première contrariété ? Hmmm ?
Son gros rocher des siècles passés ne doit plus être aujourd’hui qu’un p‘tit caillou qu’une pichenette suffit à déplacer. Nous prendrait pas pour des billes, le Sisyphe ?
Le sisyphe il se dit finit la servitude. Il s’est fait eu une fois mais ça n’arrivera plus.
réponse à . deLassus le 15/06/2012 à 18h25 : Faute d’idée sur le mythe de Sisyphe, j’ai un peu retravaill&...
Ah ! voilà la différence entre la manière et l’art !
Je jette sur le papier quelques mots cueillis sur le clavier et toi tu les harmonises, tu retires une épine ici, tu ajoutes un pétale là et ça fait un bouquet d’alexandrins... quatrain auquel Lange va être particulièrement sensible, n’en doutons pas  !
réponse à . mickeylange le 15/06/2012 à 15h33 : Que toi, l’impitoyable bourreau des souhaitages, l’irréductib...
Tu sais bien que pour boire un coup je suis prêt à n’importe quelles bassesses.
Fais attention quand même, monLapin... n’oublie pas tes 537 ans qui rendent les bassesses plus... enfin moins...
Allez, on s’ retrouve chez Marcel - c’est l’heure où bleuit le lagon ! - on y retrouvera peut-être deLassus et saraaa que je remercie de ses souhaitements !
Germaine
réponse à . DiwanC le 15/06/2012 à 19h18 : Ah ! voilà la différence entre la manière et l’a...
Tes compliments m’agréent, mais l’histoire est cruelle ;
Car Lange répondit "Ne rêve pas ma belle !".
Mais n’alimentons pas cette vaine querelle :
Tous unis chez Marcel, le lagon nous appelle !
Je suis en mesure d’affirmer que Sisyphe n’a pas fait carrière.
réponse à . joseta le 15/06/2012 à 19h56 : Je suis en mesure d’affirmer que Sisyphe n’a pas fait carrièr...
Mais si il a fait des émules, regarde cette page
réponse à . DiwanC le 15/06/2012 à 18h44 : Dites–moi... depuis le temps que le rocher de Sisyphe monte et descend la pent...
je te sens amoureuse de Sisyphe, figure d’"Ange"...
Par contre, en ce qui concerne le rocher je te sens très colère à cause de son "rabotage" continu. C’est de la triche quoi !
Finalement ce Sisyphe est une vraie mule ; moi j’aurais monté le caillou une fois mais pas deux (faut pas déconner !!!)
Bonne fête Germaine 
as tu remarqué qu’il travaille tête en bas ? respect ! 
réponse à . <inconnu> le 15/06/2012 à 20h27 : as tu remarqué qu’il travaille tête en bas ? respect&nb...
Comme Germaine dans ses rideaux !
Bien vu! 
Pour entrer en danse, Sisyphe n’avait que le roc en rôle. 
réponse à . joseta le 15/06/2012 à 20h42 : Pour entrer en danse, Sisyphe n’avait que le roc en rôle. ...
Sisyphe ne voulait pas entrer en danse et encore moins en transe sans danse : il restait de glace, disons "on the rocks", c’était son rôle.
Marceeel ! Tournée générale pour tes quinze ou vingt derniers clients ! En particulier, deLassus, poète du soir, Agronome (merci !) et Lange. Moi, je les regarde parce qu’avec toutes ces trinqueries du jour, j’ai la tête sans dessus dessous*... Et pis, sers une coupe d’ambroisie à Sisyphe, s’te plaît ; l’a bien mérité c’ pauv’ garçon !
Germaine
*que celui qui vient de crier « Pas plus que d’hab. ! » se dénonce.
réponse à . <inconnu> le 15/06/2012 à 08h39 : La danse de saint-Guy est due à l’ingestion de toxine..), du LSD. ...
Tu progresses ...
Enlèves toutes les références à l’ergotisme et ce sera bon.

Et ne dites pas que je suis en train d’ergoter, l’acide lysergique diéthylamide n’a aucun rapport avec le Streptocoque bêta-hémolytique groupe A. L’un est une substance chimique et l’autre une bactérie.
réponse à . SyntaxTerror le 18/06/2012 à 09h12 : Tu progresses ... Enlèves toutes les références à l&...
l’acide lysergique diéthylamide n’a aucun rapport avec le Streptocoque bêta-hémolytique groupe A. L’un est une substance chimique et l’autre une bactérie.
Mais comment donc ! C’est l’évidence même ! 
réponse à . DiwanC le 19/06/2012 à 04h34 : l’acide lysergique diéthylamide n’a aucun rapport avec le Str...
Apparemment, pas pour tout le monde !
Surtout ceux qui confondent Saint Guy et Saint Antoine. Je me demande ce qu’il fait avec sa vessie.
réponse à . SyntaxTerror le 19/06/2012 à 08h58 : Apparemment, pas pour tout le monde ! Surtout ceux qui confondent Saint Gu...
Il la prend pour une lanterne ? 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le rocher de Sisyphe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?