Revenons à nos moutons ! - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Revenons à nos moutons !

Revenons à notre sujet, à ce dont il est question !

Origine

Cette expression, qui se prononce en général après une digression, nous vient de 1464.
Si, pour les moutons de Panurge, il faut se référer à Rabelais, pour ces moutons-ci on reste dans la littérature ancienne, mais c'est cette fois vers une comédie de la fin du Moyen-Âge qu'il faut se retourner,"la farce de Maître Pathelin"[1].

Dans cette histoire, on assiste à un procès dans lequel Maître Pathelin est un avocat douteux qui a réussi à extorquer des marchandises à un drapier, Guillaume Joceaulme. Or, dans ce procès, on juge un berger qui a dérobé des moutons à ce même drapier.
Etonné de voir Pathelin dans ces lieux, Joceaulme s'embrouille et entremêle les deux histoires. Le juge ne comprenant pas pourquoi il est question de draps, dit alors au plaignant : "Revenons à nos moutons !".

« De par le diable, vous bavez !
Eh ! Ne savez-vous revenir
Au sujet, sans entretenir
La cour de telle baveries ?
Sus, revenons à ces moutons !
Qu’en fut-il ?
»


[1] Ce Pathelin-là n'a bien sûr rien à voir avec le 'patelin', lieu perdu dans lequel vous habitez.

Exemple

« [...] le soir même une autre diligence me ramenait dans la direction de mon paisible chef-lieu de canton... Mais je m'égare : revenons à nos moutons. »
Alphonse Allais - Contes et chroniques

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Revenons à nos moutons ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Kommen wir zur Sache!Venons à la chose !
Angleterreen Let's get back to our businessRevenons à nos affaires
Angleterreen Let's get back to the pointRevenons au sujet
Angleterreen Let's get back to the subjectRevenons au sujet
Australieen Let us return to our muttonsRevenons à nos moutons !
Angleterreen Let's get back on trackRevenons sur piste
Espagnees Volvamos al meollo del asuntoRevenons au coeur du problème
Espagnees Volvamos al granoRevenons au grain
Espagnees Volvamos a lo nuestroRevenons au nôtre
Italieit Torniamo a noiRevenons à nous
Italie (Sicile)it Turnàmu a nnùiRevenons à nous
Italieit Torniamo a bombaRevenons au but (dans les jeux)
Pays-Basnl waar waren we ook alweer gebleven?où en étions-nous restés?
Pays-Basnl Even terug naar afMaintenant de retour vers le début
Pays-Basnl Laten we bij het onderwerp blijvenRevenons au sujet
Pays-Basnl We dwalen af!Nous nous égarons!
Polognepl Wróćmy do naszych baranów!Revenons à nos moutons !
Polognepl wró?my do sedna sprawyrevenons au point
Brésilpt Voltemos à vaca friaRetournons à la vache froide
Roumaniero Să revenim la oile noastre!Revenons à nos moutons !
Russieru Вернёмся к нашим баранам! Revenons à nos moutons !
Russieru Назад к нашим баранамDe retour à nos moutons
Slovaquiesk Vráťme sa k veciRevenons au sujet
Belgique (Wallonie)wa Riv'nans à nos moutonsRevenons à nos moutons
Belgique (Wallonie)wa Riv'ni d' lez raineRevenir à la raison / à ses propos / au sujet

Vos commentaires
doctement, je vous avise que le latin ovis signifie indifféremment "moutun" ou "brebis" ... mais, peut-être à cause de la ressemblance avec ovum = "oeuf", le mot disparut ... sauf dans "ovins".En latin, ovis s’opposait à aries = "bélier", comme à vervex = mouton mâle castré". C’est un mot gaulois, multo qui a pris le suite !
Une vieille blague calembourdeuse propose un recette faite à partir d’un mouton géant, voire gigantesque, candide, de couleur blanche : le macro-ovin blanc 
Revenons à nos moutons ! sont-ils à vendre ? bienheureux sommes-nous de ne plus devoir acquitter d’impôts dessus !
MOUTONNAGE, est le droit seigneurial qui se prend sur ceux qui vendent & achètent bétail ou autre marchandise, sur le fief d’un Seigneur. (dictionnaire de Trévoux - 1732) cette page impôts et droits du seigneur comme les gabelles, le fumage, le gambage (pour les brasseurs de bière), la mouture ou le noçage !!!
Maintenant, le "moutonnage", c’est le fait de se servir d’un détenu pour en faire parler un autre, après avoir gagné sa confiance, ... pour ensuite renseigner les autorités sur sa culpabilité ou son innocence ...
Il n’y a que l’agneau de la fable a avoir conservé son innocence ! 
- En mer, avouons nos tons.
- Sons mornes au vent ONO.
- Sus ! Rêvons nonne à moto !
- SOS nonne : son moteur va.
- Mon resto nous savonne.

Anna Gramme

C’est quoi, déjà, le sujet du jour ? Ah, oui : l’expression vient de la Marine. En effet, de la petite brise (force 3) à la bonne brise (force 5), dans l’échelle de Beaufort, on a des moutons à la surface, et, à la barre, on doit sans cesse revenir à ses moutons, pour bien passer la vague.
Voili voilou, petits canaillous. Et maintenant, au lit, les mains sur les couvertures.
ho! punaise...je retrouve mes fonctions de l’ordi...et je passe message!!! yep!
Encore une histoire de mouton, pôvre bête!!que ne lui fait on pas encore dire.
Il est dans le bestiaire celui qui souffre les plus grands maux, mais n’est il pas aussi l’agneau avant...et dans certains patelins une brebis égarée a donné naissance à un petitou,qui d’aller boire à la fontaine a vu le loup, et qui la laine mangée sur le dos, et que même pas mal !!!
Si, l’on doit revenir à nos cheres têtes laineuses, que les matelas du phare , douillets et tendres vous soient propices à un bon réveil matin.
Bien, le bonjour,nous allons dormir, passage de lanterne!le dernier va faire les vitres , voir plan phare!!!dernier étage, pour les nouveaux.
réponse à . sylphide le 04/09/2007 à 01h00 : ho! punaise...je retrouve mes fonctions de l’ordi...et je passe message!!!...
ohh! par tous les moutons, ce matin je vais encore
Me faire les boutons du clapier!
non les boutons du clavier !
non les moutons !
Qui va me dire que faire quand regardant à l’ horizon , mes moutons , partis en pleine mer, voguent la galère ?
Merci Sylphide, je suis allée voir au phare (dernier étage) par l’escalier de colis de maçon (de je sais plus qui hier ou avant hier !). Mais revenez vite à vos moutons. de vos z’écrits me délecte
Nous revenons donc à l’expressio.fr du 30.05.2005: les moutons de Panurge...

Les mâtins moutons se sont mutinés ce matin. "Montons au phare" ont-ils dit.

Et ils entonnèrent:
Ah, ca ira, ca ira, ca ira,
les arstocrates à la lanterne,
Ah, ca ira, ca ira, ca ira,
les aristocrates on les pendra!
- Et ton mouton, tu te le fais à la broche?
- Mais choui, mais choui!
réponse à . franclaorana le 04/09/2007 à 07h25 : ohh! par tous les moutons, ce matin je vais encore Me faire les boutons du clap...
Dis-moi, chère amie, serais-tu de la région de Paname-Pantruche? Désires-tu te joindre à nos "agapes" de mini-convention le 12 Sept. prochain, vers les 19:30-20:00 heures dans le XIV (non pas Louis)?
Lire alors attentivement tous les messages qui vont bientôt fleurir sur le site...
Et je demande à notre Godemichou adoré de te filer mon adresse email, dans l’espoir que tu acceptes de me passer la tienne, afin de finaliser tout cela.
C’est le Phil (à la patte) de Sylphide qui coordonne...

Cette invitation à nous rejoindre est bien sûr ouvetre à tout qui veut. Suffit de le dire!
Il faut seulement savoir: un pour tous, tous pour un, et 25% pour moi!
Un p’tit coup de pub qui fait du bien:

comme vous le savez tous, il existe moults sites qui traitent de la langue sans fraise. Aucun, bien sûr, n’arrive à la cheville (ouvrière) de celui-ci. Ce n’est pas un postulat: c’est une évidence!
Toutefois, j’aimerais vous en recommander un où je sévis aussi une fois de temps en temps: cette page.
Très enrichissant également, très instructif, et très ludique.
[slurp] Tiens, on pourrait croire que notre Godemichou adoré y fût pour quelque chose... [/slurp]
Merci de remonter encore plus loin l’historique de cette expression, car jusqu’à aujourd’hui, j’étais persuadé que cette expression venait de la pièce Topaze (de Marcel Pagnol).
En effet, Topaze (maître d’école en province) fait une dictée à l’un de ces élèves (sous-doué et puni à faire cette exercice plaisant aux futurs dactylographes uniquement). Insistant bien sur les terminaisons et liaisons de chaques mots afin d’aider l’élève en difficulté: "Des moutonssssss étai-e-n-t...".Bref, dans la pièce, il est interrompu dans sa dictée, il revient tout de même vers l’élève et sa dictée en disans "revenons à nos moutons".
Petit clin d’oeil aux petits français qui rentrent aujourd’hui à l’école pour une nouvelle année scolaire.Bon courage!
réponse à . file_au_logis le 04/09/2007 à 07h35 : Dis-moi, chère amie, serais-tu de la région de Paname-Pantruche? D...
non pas de Paname, sauf lorsqu’en panne d’âme !!!! mais pas loin..
ok si God le peut qu’il te file au logis ma gamelle de mails
bonjour à tous et toutes. Revenons donc à nos moutons qui ne sont pas tous de Panurge. Moutons du Lot, Gascons, Norfolk, Leicester, Merinos, Astrakhan, sans oublier le Mouton Blanc et le Mouton-pendule.
Mouton-Blanc : dynastie de princes turcomans qui portaient un mouton blanc sur leur étendard et qui régnèrent en Arménie et en Mésopotamie.
Le mouton-pendule : appareil servant à mesurer la fragilité dun métal.

@cotentine : grâce à toi, je fais enfin du latin.
Et qui se souvient de Louis Pergaud, qui a écrit "la guerre des moutons", portée à l’écran par Yves Robert ? Il y est question, pour les pauvres bêtes, de se faire tondre par les salauds du village voisin...
Ben mon yeu, si j’aurais su, j’aurais pas v’nu ! (cette page)
Elptigibus
Donc, si j’ai bien tout suivi, revenir à ses mouton évite de se retrouver dans de beaux draps. Mieux vaut y aller que de se faire manger la laine sur le dos. Encore une mite qui disparaît…
Bon, puisque ça roupille, je continue mon cinoche, avec "le bouton à cinq trous", un film d’Henri Verneuil avec Fernandel. Mes très jeunes années, quoi...
Comment ? Mes souvenirs de cinéma ne sont pas très fidèles ? Mais vous non plus, à vous lire, bande de ceci-celà !
A l’époque où les bergers ne savaient pas compter, comment faisaient-ils pour savoir, le soir, si tous les moutons qu’ils gardaient étaient bien présents?
Ils avaient un sac en toile qui contenait autant de petits cailloux qu’ils avaient de moutons. Le soir ils faisaient défiler le troupeau devant eux, ils enlevaient un caillou à chaque mouton, s’il restait des cailloux, ils savaient qu’il manquait des moutons, et ils savaient combien il fallait en chercher. Autant que de cailloux restant dans le sac...
réponse à . tytoalba le 04/09/2007 à 08h18 : bonjour à tous et toutes. Revenons donc à nos moutons qui ne sont ...
Ta liste est certes bien, mais il manque les deux principaux: le Mouton-Rotschild et le Mouton-Cadet (de tes soucis, oui, je sais)
Maaaaaaaaaaaarceeeeeeeeeeeeeeeeeelllllllllllllllllllllllllllllllll! Et deux ballons, deux!
réponse à . franclaorana le 04/09/2007 à 07h57 : non pas de Paname, sauf lorsqu’en panne d’âme !!!! mais p...
pas loin d’ à Menil-mouton !!!
Annonce

Brebis galeuse cherche mouton à cinq pattes, doux comme un agneau, diplômé de Panurge, maitrisant les coups de bélier et sachant jouer à saute-mouton.
N’aimant pas les cornes s’abstenir.

Bonjour à toute la bergerie (ou s’agit-elle d’une ménagerie avec des animals ovino-bovido-chevalo-cocorico-serpentine, je me trompe-je ?)
réponse à . franclaorana le 04/09/2007 à 07h57 : non pas de Paname, sauf lorsqu’en panne d’âme !!!! mais p...
mais God, il voudra bien, c’est sûr, mais c’est à toi d’en faire la demande !
* tu regardes en haut à gauche de cette page, la fenêtre "menu" , la dernière rubrique est : "contact" ... tu cliques, tu montres patte blanche ... et tu te "lâches" en demandant poliment, car God adore ... Tu recevras dans le 2 à 24 h. l’adresse du Flou 
J’y serai aussi à cette mini-Convention et nous parlerons de nos moutons ...
réponse à . cotentine le 04/09/2007 à 12h08 : mais God, il voudra bien, c’est sûr, mais c’est à toi d...
COTENTINE vient
MOOGLI vient
SYL et PHIDE viennent
FILE A LA PATTE vient
où restent les lâcheurs? Ces moutons qui se cachent dans le troupeau, de peur que le grand méchant loup les trouve!

Pis de Panaque*: je suis le grand méchant loup, comme ca, vous m’avez tous et toutes reconnu.

* Panaque: nom du boeuf chez les Egyptiens de l’Antiquité. C’est pour cela que là-bas, on parlait du boeuf à pis...
réponse à . eureka le 04/09/2007 à 11h40 : Annonce Brebis galeuse cherche mouton à cinq pattes, doux comme un agnea...
ma mie, certains de la ménagerie sont sages et d’autres moins comme le peignait J. de La Fontaine :
Une chèvre, un mouton, avec un cochon gras,
Montés sur un même char, s’en allaient à la foire.
Leur divertissement ne les y portait pas ;
On s’en allait les vendre, à ce que dit l’histoire :
Le charton n’avait pas dessein
De les mener voir Tabarin.
Dom pourceau criait en chemin
Comme s’il avait eu cent bouchers à ses trousses.
C’était une clameur à rendre les gens sourds.
Les autres animaux, créatures plus douces,
Bonnes gens, s’étonnaient qu’il criât au secours;
Ils ne voyaient nul mal à craindre.
Le charton dit au porc :« Qu’as-tu tant à te plaindre ?
Tu nous étourdis tous : que ne te tiens-tu coi?
Ces deux personnes-ci, plus honnêtes que toi,
Devraient t’apprendre à vivre ou du moins à te taire :
Regarde ce mouton, a-t-il dit un seul mot?
Il est sage. - Il est sot,
Repartit le cochon : s’il savait son affaire,
Il crierait, comme moi, du haut de son gosier;
Et cette autre personne honnête
Crierait tout du haut de sa tête.
Ils pensent qu’on les veut seulement décharger,
La chèvre de son lait, le mouton de sa laine:
Je ne sais pas s’ils ont raison ;
Mais quant à moi qui ne suis bon
Qu’à manger, ma mort est certaine.
Adieu mon toit et ma maison.»

Dom pourceau raisonnait en subtil personnage.
Mais que lui servait-il ? Quand le mal est certain,
La plainte ni la peur ne changent le destin
Et le moins prévoyant est toujours le plus sage.
Et Cloclo, très mauvais zoologue, chantait : bêle, bêle bêle comme euh... l’autour...
réponse à . cotentine le 04/09/2007 à 12h43 : ma mie, certains de la ménagerie sont sages et d’autres moins comme...
Ah ce Jeannot, c’est qu’y m’a bien connue le mec et j’ l’a ben inspiré (ouais bon...), cochonne je ne le suis pas (sauf + si...et je m’plains jamais), bélier si, et y m’arrive de devenir chèvre !
"Revenons à nos moutons", se résigna le balai qui rentrait de vacances.

Bonjour de ce beau jour à tous !
réponse à . <inconnu> le 04/09/2007 à 07h40 : Merci de remonter encore plus loin l’historique de cette expression, car j...
Les p’tits belges, c’était hier 
"Revenons à nos moutons !" s’écrie le loup dans l’estive (voir cette page).
Revenant, anneau mou tend.
Sitôt à poil, je fais de belles pelotes,
Moutons, moutons, c’est le plaisir des dieux,

qu’ils chantaient, les Carabins.
Ah, si seulement on avait un éditeur de partoche...
Dérangée par un mouton qui bêlait à ma porte
(Le peauvre Ane, il faisait du porte à porte,
Mais La mienne étant close, il sauta par dessus
A saute Mouton,et se retrouva sans dessous dessus
Les cinq fers en l’air
Je ne pu donc répondre à Elpepe
Qui ne supportait pas le silence de 10 heures et sans bouillon ! ah zut c’est 11h pour le bouillon
Qui ne supportait pas comment la bande de cecicelcacecicelaceuxcisontlà roupillait!
Le bouton à cinq trous, mon cher Pepe est un bouton que l’on peut coudre commecicommeça, avec un lien de laine. Quant au mouton à cinq pattes et patati et patater par terre, difficile de le retrouver dans ce dédale.. Il a dû "filer"

@ Cotentine - merci pour le lien
ajoutez donc une gamelle avant que ne devienne chèvre et si je me fais dévorer et bien tant "3.14116" !et je vais graisser la patte à God !
"Etonné de voir Pathelin dans ces lieux, Joceaulme s’embrouille et entremêle les deux histoires..."

Il devait bafouiller grave le Jo-double dérobé ! Déjà que de s’trouver devant un juge c’est pas d’la tarte, en plus en présence d’un avocat marron et son voleur à lui soi-même, qui défend son autre voleur, y a de quoi s’mélanger les pinglots non ? On comprend qu’le pôv y l’arrêtait ps de bêler de stupéfaction : bêee où suis-je ? bêêe mamaaan ! bêee quessquisepaasstil ? bêee quesse on bouffe ce soir ? bêee non, bêee oui, c’est bêee ça ! bêee tu vois ! bêee t’as bien fais ! et bêee on y va ! bêee c’est très simple ! bêee faut lacher les chiens ! bêee dequoiquisagit ? bêee chais plus ! Bêee voyons ! et ainsidesuiteetcétéra

Traumatisé le mec ! Bouche bêee ! On comprend l’insistance de l’entoqué sur les moutons !

Et pourquoi c’est pas le babillard marron là qu’aurait pas bafouillé (pour un bavard c’est coton) et raconté naouaque, juste pour faire digression et par là détourner l’attention du juge rapport à sa propre arnaque ? tu peux me l’dire ? C’aurait été plus plausible ... histoire qu’on suive pas comme des moutons de Panurge... bêeetement
C’est bien pire quand ce sont les moutons qui reviennent : allez sur cette page et TREMBLEZ !
réponse à . <inconnu> le 04/09/2007 à 10h52 : A l’époque où les bergers ne savaient pas compter, comment f...
A l’époque où les bergers ne savaient pas compter, comment faisaient-ils pour savoir, le soir, si tous les moutons qu’ils gardaient étaient bien présents?
élémentaire, et très efficace. Les cantonniers utilisaient la même méthode pour savoir combien ils avaient de cailloux : ils prenaient un troupeau de moutons et tous les soirs ils les faisaient entrer dans un enclos. S’il restait des moutons c’est qu’ils avaient perdu des cailloux, et ils les cherchaient.
le slogan "NO MOUTON" est un slogan végétarien, et raciste. N’y revenez pas !
réponse à . momolala le 04/09/2007 à 14h17 : C’est bien pire quand ce sont les moutons qui reviennent : allez sur ...
J’arrive toujours pas à lire !
Tant pis, God m’a bien dit : "c’est mou ton ....machin, et c’est de ta grande fôte". Z’êtes témoins tous, c’est pas faute d’essayer de revenir à la charge à chque fois qu’ça s’présente !
réponse à . momolala le 04/09/2007 à 14h17 : C’est bien pire quand ce sont les moutons qui reviennent : allez sur ...
On ne pourra plus jamais compter les moutons pour dormir après ce film.
Pour compter les moutons, il suffit de compter les pattes et de diviser par quatre. S’il y a une patte en trop, c’est qu’il y a un mouton à 5 pattes ou que vous avez mal compté. Recommencez.
réponse à . eureka le 04/09/2007 à 14h40 : J’arrive toujours pas à lire ! Tant pis, God m’a bien ...
J’arrive toujours pas à lire !
Je te prêterais bien mes lunettes mais j’en ai besoin.
réponse à . eureka le 04/09/2007 à 14h40 : J’arrive toujours pas à lire ! Tant pis, God m’a bien ...
Je te l’ai dit plus haut, avec l’accent afriquenordais : revenant, anneau mou tend ! 
réponse à . momolala le 04/09/2007 à 14h46 : Je te l’ai dit plus haut, avec l’accent afriquenordais : revena...
Ce mou tend à la baisse, difficile d’en revenir, quoique en revenant en revenant et pas en zombie zebu zebi quesse jai dit, y a t il des chances qu’ça revienne pas au mou tant et si bien qu’ça moud ton mouton ? Jo l’embrouillé des moutons-draps l’aurait pas mieux fait, impossible ! Pour moins que ça y s’est fait sonner les cloches, l’était sonné sans ça du reste !

Ma chatte se contente même de mou tant elle a toujours la dent (et allez pas cherchez loin s’pas)

Et quand c’est la fin des haricots....de mouton on bouffe de la vache enragée
réponse à . momolala le 04/09/2007 à 14h17 : C’est bien pire quand ce sont les moutons qui reviennent : allez sur ...
Brrr... J’en ai les côtelettes qui gigotent et le collier taillé en carré. Ça se passe en Navarre, hein ?
Mon amiral dans ta filmomologie t’as oublié le silence des agneaux,
si j’aurais su j’aurais pas venu
à cul les Velrans
réponse à . chirstian le 04/09/2007 à 14h36 : A l’époque où les bergers ne savaient pas compter, comment ...
Surtout les cantonniers formés à Cayenne (les meilleurs) qui comptaient les jours les séparant de la quille (la fin du stage de formation) Je connais tout un troupeau de moutons qu’a avalé cette histoire de quille et de bateau. Sûrement une histoire noyautée par l’ami rauté.
@ 38. Le 04/09/2007 à 14:46:18 par momolala

Comme dit la mère Guèze
"Ce Pathelin-là n’a bien sûr rien à voir avec le ’patelin’, lieu perdu dans lequel vous habitez"

Mais avec l’adjectif "patelin" oui, ou inversement, dont ils seraient à l’origine l’un de l’autre, mais qui est le premier à l’origine de l’autre ? l’oeuf ou la poule ?

Si quéqu’un veut s’creuser le mou tant mieux, sinon laissez pisser le mérinos ...
réponse à . <inconnu> le 04/09/2007 à 16h27 : Mon amiral dans ta filmomologie t’as oublié le silence des agneaux,...
Je n’ai pas oublié. Simplement, j’ai lu le bouquin et pas vu le film...
réponse à . <inconnu> le 04/09/2007 à 16h35 : Surtout les cantonniers formés à Cayenne (les meilleurs) qui compt...
Sûrement une histoire noyautée par l’ami rauté
Et si tu reprends bien tous les écrits à ce sujet, tu t’apercevras du contraire, concernant l’Amirauté, moussaillon ! Car, de temps en temps, il m’arrive d’être sérieux... surtout lorsqu’il s’agit de Marine, bateaux, navigation...
D’ailleurs, tu peux t’en rendre compte en_3... 
réponse à . Elpepe le 04/09/2007 à 17h17 : Sûrement une histoire noyautée par l’ami rautéEt si tu...
Une petite chanson pour toi sur cette page où Germaine garde certains moutons. Le prétexte est mince, mais l’occasion fait la luronne !
Et bien je suis très contente que les expressionautes reviennent aux moutons d’Expressio. Ca manque un peu encore de littérature, de débats spirituo-philosophiques, sémantiques, étymologiques, mais on a conservé parfaitement le ton spiritueux-Filosofique, et gardé haut le degré du débat étylique. Bonne rentrée : la cuvée 2007/2008 s’annonce excellente.

Allez, la pédante prétentieuse se retire dans ses appartements. N’aura pas besoin de compter les moutons pour s’endormir ce soir. Bonne soirée et jolie nuit à tous !
réponse à . momolala le 04/09/2007 à 17h34 : Et bien je suis très contente que les expressionautes reviennent aux mout...
Ouais ben vrai tout ça, c’est encore "Le cercle des Poètes un chouia disparus", mais ils reviendrons certainement à leurs moutons et leurs premières amours...
Que God m’entende ! Amen

Pas de moutons, mais berceuse en vue ? Buena notte pré-pédan-tentieuse ! Toi le valoir bien
réponse à . momolala le 04/09/2007 à 17h34 : Et bien je suis très contente que les expressionautes reviennent aux mout...
Ni pédante, ni prétentieuse, chère Momo ! Empressons-nous de rire de tout (et de toutes les façons), "avant que d’en pleurer", suivant en cela le Figaro de Beaumarchais. Mais n’oublions pas ce qui nous a tous attirés sur ce site : la richesse et la fantaisie de la langue française.
Merci à toi et bonsoir à tous !
réponse à . eureka le 04/09/2007 à 16h53 : "Ce Pathelin-là n’a bien sûr rien à voir avec le &rsqu...
Et comme dirait Marie-Paule Bêle cette page
Marie-Paule Bêle
Je m’en rappelle ! Ça vient de l’excellent Tribunal des Flagrants Délires où le très regretté Pierre Desproges, après son intro habituelle, avait commencé son réquisitoire contre Marie-Paule Belle, l’invitée du jour, par "nous ne sommes pas là pour savoir si Marie-Paule bêle ou si Marie-paule chante..."
Et le mouton de près salè? hein...
Bon, bonne nuit à tous et toutes, je suis encore dans les cuisines du phare, ce n’est pas rien de nourrir toute l’équipe !à demain, pour une autre expréssion peu ordinaire.
réponse à . God le 04/09/2007 à 18h32 : Marie-Paule BêleJe m’en rappelle ! Ça vient de l’e...
on savait vivre avant la télé réalité. Qui porte d’ailleurs bien mal son nom.
Journée finie, les pains à la grecque sont réussis et les galettes de courgettes aussi. Et c’est pour qui tout ça ? Pour mon papa qui a 82 ans demain. Il apprécierait ce site.

Bonne nuit à tous, me reste la vaisselle à faire, à moins que Syl s’en charge. 
Tandis que la bergère chantonne en rentrant ses blancs moutons, que le petit prince demande à Saint-Ex : « Dessine-moi un mouton ! » et que le loup terrifie l’agnelet, y en a qui les comptent pour capturer le sommeil :
1 mouton... 2 moutons... 3 moutons... 4... 5... 6... 7... 8... ...... 392... 393... 394... 395...
20 538... 20 539... 20 540... ...... 3 489 609... 3 489 610... 3 489 611... 3 489 612...
Pffffffffff ! Vais essayer avec aut’ chose : 1 lagon bleu, 2 lagons bleus, 3 lag.... zzz... zzzz... zzz...
réponse à . DiwanC le 04/05/2011 à 03h32 : Tandis que la bergère chantonne en rentrant ses blancs moutons, que le pe...
Tu vois, Ma Germaine, les moutons, c’est pas fait pour toi ! Les lagons bleus, par contre, ça te réussit plutôt bien !!!!!:&rsquo)
Après le 2-0 de la semaine dernière, le Barça s’est donc qualifié...
Et à voir la météo du match, les Barcelonais ont bien arrosé tout cela déjà tout le long du match...
Ils ont même bien flotté sur les moutons blancs des vagues de la pelouse... Les ont-ils comptés, pour autant? Cela n’est pas dit dans la chanson. Dis-moi, Germaine, quand tu comptais, cette nuit, as-tu entendu le chœur des crevettes compter avec toi? Non, pas les lagons bleus, non...
Le thon rouge est en voie de disparition. Le mou thon rouge, lui, se porte bien et nage dans les lagons (bleus?). Le mou rond rouge, ... bof, tandis que le bas rond rouge, lui, il vole...
Expressio homonyme
En mer, entre les pêcheurs, la phrase se transforme comme suit: Revenons à nos moux thons.


Vive le Barça!
résumons : c’est l’histoire d’un mouton lambda , avec un goût de revenons-y, 3 ans 1/2 après.
Le juge ne comprenant pas pourquoi il est question de draps, dit alors au plaignant : "Revenons à nos moutons !".
affaire Clearstream.
-D.de V. : "et je pense à toutes les victimes du terrorisme qui, dont, que ... "
-Le juge : "revenons à nos listings"
réponse à . eureka le 04/09/2007 à 16h53 : "Ce Pathelin-là n’a bien sûr rien à voir avec le &rsqu...
Mais avec l’adjectif "patelin" oui, ou inversement, dont ils seraient à l’origine l’un de l’autre, mais qui est le premier à l’origine de l’autre ?
d’après le TLFI nous avons en premier (1460) le mot "patelin" de même origine que "patois", avec le sens de langage.
Qui conduit au personnage de Pathelin, avocat particulièrement à l’aise avec le langage, et qui s’en sert habilement pour atteindre ses objectifs.
Lequel nous donne le sens actuel de "patelin :Personne qui affecte une douceur et une amabilité trompeuses destinées à duper son entourage et à dissimuler ses véritables intentions."
elle : il faut que je te raconte : j’ai vu une petite robe ...
lui : chérie, s’il te plait ! Revenons à nos roustons !
réponse à . DiwanC le 04/05/2011 à 03h32 : Tandis que la bergère chantonne en rentrant ses blancs moutons, que le pe...
t’as vu le @47 de Momo où Germaine garde certains moutons ?
SagesseFolie dessine moi un mouton
non ça c’est un agneau qui tête sa mère un laiton
ça c’est un mouton qui bêle, un baryton
avec son chapeau rond c’est un breton
sur internet un chatterton
sur les anches un capiton
à Camenbert un frometon
à Bayonne un fronton
en Provence un santon
chez Marcelle un téton
chez Filo un teuton
chez les flingueurs un tonton

et au lavoir... un raton
Une vache à une autre:
- Revenons à nos moult taons.
Certains vignerons y reviennent aussi ... voir cette page Flûte ! la page que je voulais n’ existe plus.... mais on peut cliquer sur les "crus".... et trouver. Gare cependant à l’ éthylotest ! Et le confondez pas le cadet avec le "vrai"....
réponse à . mitzi50 le 04/05/2011 à 10h27 : Certains vignerons y reviennent aussi ... voir cette page Flûte ! la ...
Flûte ! la page que je voulais n’ existe plus....
normal ! Ton lien a généré tellement d’accès, et tellement de commandes que le site a été en rupture de stocks immédiat. Heureusement que tu avais constitué tes réserves. Ton invitation est donc maintenue ? 
réponse à . mitzi50 le 04/05/2011 à 10h27 : Certains vignerons y reviennent aussi ... voir cette page Flûte ! la ...
Dis-moi, quand vous viendrez à Vienne, CotCot et toi pour notre Convention, vous en amènerez combien de bouteilles? Je mettrai volontiers le tire-bouchon et les verres à dégustation à disposition... Cristal du Val Saint-Lambert, gravés main, trousseau de mariage de mon Grand-Père, ce qui veut dire environ 80 ans...
réponse à . chirstian le 04/05/2011 à 10h40 : Flûte ! la page que je voulais n’ existe plus.... normal ...
Nan, nan, pas de faux espoirs. Il te faudra viendre par ici, elles amènent leur stock avec elles, les filles...
réponse à . mickeylange le 04/05/2011 à 09h44 : SagesseFolie dessine moi un mouton non ça c’est un agneau qui t&eci...
Joliiiiii ! Tu restes vraiment le seul poète de ce meeeeeerveilleux site !!!! :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 04/05/2011 à 08h59 : t’as vu le @47 de Momo où Germaine garde certains moutons ?...
Bin, elle peut rien voir la pôvre Germaine, la page existe plus !!!! C’est p’t’être pour ça qu’elle a arrété de compter les moutons pour se reconvertir dans les lagons bleus.......
réponse à . BeeBee le 04/05/2011 à 11h08 : Bin, elle peut rien voir la pôvre Germaine, la page existe plus !!!! ...
C’est un peu le "retour au lagon bleu" ...?
Et après, il y aura le retour du fils du lagon bleu, et puis le retour du chien du fils du lagon bleu, et pis, et pis peut-être ...
Blaguons peu !

Serious-Hobbes
réponse à . cotentine le 04/09/2007 à 00h30 : doctement, je vous avise que le latin ovis signifie indifféremment "moutu...
macro ovin...hu hu hu ! excellent ! :&rsquo)
Un vigneron à un autre
- Pour en revenir à nos moûts, ton...jus de raisin ne se vend pas...j’en reviens pas, avec son goût de revenez-y, il est...le mot m’échappe...ça me revient, il est sans revenu. Bon je te quitte, je vais faire revenir un peu de mouton pour un revenant qu’il y a belle lurette que je n’ai vu.
réponse à . mickeylange le 04/05/2011 à 08h59 : t’as vu le @47 de Momo où Germaine garde certains moutons ?...
Oui j’ai vu ! C’est « certains » qui m’inquiète !
réponse à . BeeBee le 04/05/2011 à 07h02 : Tu vois, Ma Germaine, les moutons, c’est pas fait pour toi ! Les lago...
Les lagons bleus, par contre, ça te réussit plutôt bien !!!!!

Certes... mais le réveil est... « prise de tête » : ça "vrille" un peu à l’intérieur !
Et pis, j’te raconte pas le bazar sous le lit ! J’ai un ménage !
réponse à . HoubaHOBBES le 04/05/2011 à 11h14 : C’est un peu le "retour au lagon bleu" ...? Et après, il y aura le ...
Blaguons peu ! Serious-Hobbes
Serais-tu d’humeur chagrine ? Un rien agacé ? Veux-tu qu’on en parle au bar du Phare ?
Marceeeel ! Deux bagons pleus, s’te plaît ! 
réponse à . DiwanC le 04/05/2011 à 12h46 : Les lagons bleus, par contre, ça te réussit plutôt bien !!!...
- tu as des moutons sous ton lit, ?
- tu dois avoir aussi des brebis ?
- bon on va pas en faire un fromage
- si !
- bon alors on va s’en payer une tranche.
Bigre !

Je m’étonne de ce que personne n’ait prétendu que l’expressio vient du Pays d’Aragon (et d’Elsa) comme en fait foi l’extrait suivant :
Au pays daga d’Aragon
Il y’avait Tugud’une fille
Qui aimait les glaces au citron
Et vanille...
Au pays degue de Castille
Il y avait tegued’un garçon
Qui vendait des glaces vanille
Et citron.

Moi j’aime mieux les glaces au chocolat,
Poil au bras.
Mais chez mon patissier il n’y en a plus
C’est vendu.
C’est pourquoi je n’en ai pas pris
Tant pis pour lui
Et j’ai mangé pour tout dessert
Du camembert.
Le camembert c’est bon quand c’est bien fait
Vive l’amour.
A ce propos revenons à nos moutons
Ailleurs
Australie Let us return to our muttons Revenons à nos moutons

La supercherie est patente (comme la taxe payée par les bouchers).
En Anglais, "mutton" désigne la viande de mouton et "sheep" la bête sur pieds.
Pourquoi pas Nouvelle Zélande, tant qu’on y est !
réponse à . SyntaxTerror le 04/05/2011 à 15h19 : Ailleurs Australie Let us return to our muttons Revenons à nos moutons...
eh bien, après recherche, il s’agit certes d’une plaisanterie, mais pas au niveau d’expressio ! Plusieurs sources la citent . Par exemple "The phrase was frequently quoted by Rabelais (c. 1495-1553) and has a facetious equivalent among some English speakers, when asking someone to keep to the subject, in ’Let’s return to our muttons’." (cette page)
Le Die.net cette page l’explique comme "A translation of a phrase from a farce by De Brueys". Et le de Brueys en question serait l’auteur d’un "avocat Patelin" cette page . Je n’arrive pas à comprendre si la traduction est de lui, si l’erreur est volontaire ou non, mais elle est donc toujours utilisée au second degré !
Intéressant, non ?
réponse à . Elpepe le 04/09/2007 à 00h54 : - En mer, avouons nos tons. - Sons mornes au vent ONO. - Sus ! Rêvons...
C’est ce que disait Raoul qui n’était pas de Godevwaerswvelde, qu’éto ed Lil in flan-ne.

Quand la mer monte, j’ertourne à mes moutons.
réponse à . chirstian le 04/05/2011 à 15h44 : eh bien, après recherche, il s’agit certes d’une plaisanterie...
Yes, mais sans doute pas par les Australiens.

En ces temps de "Special Monty Python" à la télé, les Australiens sont décrits comme : incultes, buveurs de (mauvaise) bière, se prénommant tous Bruce (prénom particulièrement ridicule) violemment homophobes, parmi leurs défauts les plus acceptables.
Origine de l’expression
Anne avait comme métier tondre le bétail ovin. L’effort lui faisait faire des grimaces et vite on l’appella Anne aux moues. Un beau jour, elle refusa d’exercer et les bergers partirent, puis elle revint sur sa décision...Un berger s’en rendit compte et lança: - Revenons, Anne aux moues tond.

Bien entendu, cela se passait dans l’Aisne.
réponse à . joseta le 04/05/2011 à 16h18 : Origine de l’expression Anne avait comme métier tondre le bé...
Que voilà une Somme d’âneries !

Fais gaffe, on ne touche pas impunément à la Picardie.
Bon, revenons à nos moutons, enfin, ceux de Nick Park
cette page
Encore une et j’arrête.

"Revenons à nos moutons" pourrait être la réponse à ce que les juristes appellent "Ignoratio elenchi " qui ne veut pas dire "les Mélanchons sont des ignorants".
réponse à . SyntaxTerror le 04/05/2011 à 16h46 : Encore une et j’arrête. "Revenons à nos moutons" pourrait &e...
quand on essaye d’écouter "ignoratio elenchi" cette page on a hâte de revenir à nos moutons !
réponse à . chirstian le 04/05/2011 à 17h11 : quand on essaye d’écouter "ignoratio elenchi" cette page on a h&aci...
Je partage ton point de vue : m’attendant à tout, j’ai essayé avec un casque, j’ai tenu 10 secondes !
Après, j’ai essayé cette page(B1) J’ai tenu 30 secondes, et j’ai déjà oublié ce que j’ai lu !
Un peu de tendresse dans ce monde de Bruce...

A la tombée du jour - avant d’allumer sa lanterne - le berger rentre ses nuages-moutons pour qu’ils ne broutent pas les étoiles !

Quand la porte est fermée, y paraît qu’il saute sur tout ce qui bouge...
mais là, j’ai pas d’images !
 :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 04/05/2011 à 17h59 : Un peu de tendresse dans ce monde de Bruce... A la tombée du jour - avan...
Quand la porte est fermée, y paraît qu’il saute sur tout ce qui bouge...

Ohhhhhhh non germaine pas toi !
réponse à . mickeylange le 04/05/2011 à 18h11 : Quand la porte est fermée, y paraît qu’il saute sur tout ce q...
Bien sûr que non, c’est pas moi... c’est le berger !
réponse à . DiwanC le 04/05/2011 à 18h27 : Bien sûr que non, c’est pas moi... c’est le berger !...
Méfie-toi, tu es frisée comme un mouton !
méfie-toi que le berger ne remplace le plombier !
réponse à . mickeylange le 04/05/2011 à 18h42 : Méfie-toi, tu es frisée comme un mouton ! méfie-toi qu...
Pitié !!! Pas le plombier !!! Quant au berger, même pas peur ! 
réponse à . DiwanC le 04/05/2011 à 19h16 : Pitié !!! Pas le plombier !!! Quant au berger, même pas p...
C’est plutôt bien que t’es même pas peur , comme le berger, de t’em...der ! Bravo, Ma Germaine. :&rsquo)
réponse à . HoubaHOBBES le 04/05/2011 à 11h14 : C’est un peu le "retour au lagon bleu" ...? Et après, il y aura le ...
V’là que tu deviens serious, caisse qui t’arrive ? 
réponse à . BeeBee le 04/05/2011 à 22h16 : V’là que tu deviens serious, caisse qui t’arrive ? ...
je ne vois plus les moutons, mais j’entends des bee bee !  
réponse à . chirstian le 04/05/2011 à 17h11 : quand on essaye d’écouter "ignoratio elenchi" cette page on a h&aci...
C’est quoi le titre du morceau ?
Ca m’évoque "You Really Got Me" des Kinks (1964) "exécuté" par le groupe dont au sujet duquel il est question.
Je sais, je n’étais pas bien vieux et peut-être ai-je trop d’imagination ...
Mais tient donc revenons à nos moutons ça me rappelle quelque chose.
Aragon et Castille de Boby Lapointe un petit gars de Pezenas pas très loin de Sète un ami du roi Geoges
Les parolescette page et l’aircette page
Pour en revenir à notre Georges pour lui les moutons c’est fait pour vivre en bande comme les humains
à moins que ce ne soit l’inverse:La mauvaise herbe cette page

Ou bien un mouton de Panurgecette page
Tu as trouvé presque tout le cheptel ! [Mince, je n’ai pas cliqué sur le bon bouton. S’cuse-moi gerard.]

"Vivre en bande comme les moutons" n’était guère dans les habitudes de Georges (l’autre !), lui qui aimait tant son indépendance et sa liberté.

Il y a aussi cet autre troupeau gardé par une Jeanneton :
Au ciel de qui se moque-t-on ?
Était-ce utile qu’un orage
Vînt au pays de Jeanneton
Mettre à mal son beau pâturage ?
Pour ses brebis pour ses moutons,
Plus une plante fourragère,
Rien d’épargné que le chardon !
Dieu s’il existe, il exagère.

Ici, le texte entier... que je ne connaissais pas, j’avoue
Et là... là, c’est du Bertola... mais z’êtes pas obligés d’écouter.
Allez ! à tout bientôt pour le p’tit déj. thé et café, et après nous reviendrons à nos moutons.*

* Yeeesss ! j’ l’ai eu du premier coup ! 
réponse à . DiwanC le 04/07/2014 à 02h31 : Tu as trouvé presque tout le cheptel ! [Mince, je n’ai pas cli...
S’cuse Diwanc y’a aussi :il existe encore des bergères. dont à laquelle j’vous ai déjà causé (voir la carotte ou le bâton). Sur qu’elle est pasd’lui mais il l’a chantée quand même.
Toute fois si on veut capillotétratomiser si il a laisser les agneaux mais y cause des brebis dans celle que tu cite et il joue quand même le bélier dans le bulletin de santé.
Bon ça y’est j’ai passé en revue toute la famille.
L’eau est chaude pour ton infusette moi je m’ fais un nes...
Quand j’entends moutons, je pense alpages, cimes et génie des alpages... un peu de rêve en passant sur les merveilleuses aquarelles * de Samivel... avant de revenir à nos moutons qui sont plutôt des brebis !
Wiki dit : Le mouton est un mammifère domestique herbivore de la famille des bovidés, de la sous-famille des Caprinés et du genre Ovis. L’animal jeune est l’agneau, la femelle est la brebis et le mâle est le bélier et par chez moi, la version sauvage c’est le mouflon ! comme le bouquetin est celle de la chèvre domestique...mais c’est un autre sujet... revenons à nos brebis !
* cliquez sur les images, si vous le voulez bien 
Maître Pathelin est un avocat douteux
J’en suis tout pantelant...
Y’en a d’autres, j’en connais! Des qui ont présidé, aussi... Je connais des noms*... Mais chuis pas une bavette, j’dirai pas qui c’est!
* Non, pas de tous, y en beaucoup de trop....

Allez, je retourne maintenant à la pêche au gros: je reviens à mon mou thon
DEVINETTE
Quels sont les deux humoristes qui gardent les moutons ?
réponse à . saharaa le 04/07/2014 à 09h01 : Quand j’entends moutons, je pense alpages, cimes et génie des alpag...
C’est, comment dire, magnifique et reposant !

Bonjour !

Déjà hier soir, lorsque je suis enfin arrivé à l’airport, c’était rempli de vide. Je n’étais pas resté enfermé dans les cabinets suite à un gag douteux, mais des hommes en bleu et en sueur ont enterré les lignes phone. Enterrement très simple, de grande sobriété, mais la minute de silence a duré plusieurs heures.
Je n’ai pu qu’aider les techniciens de surface à ramasser les canettes que vous aviez laissé en nombre, terrassés par le chagrin comme je vous devine.

Et puis les alpes...

Mais revenons à nos agnions. "La farde de maître Pathelin", bouffée d’air frais truffé de jeunesse.

Vous allez dire que je me complais dans l’underground façon nouveau câble téléphonique, mais, le méchoui, si je me souviens bien...

Qu’en plus j’ai oublié les croissants dans la sacoche de mon vélocipède...j’y retourne.

nb: je dois être gâteux à me répéter ainsi, mais ces partages, sur Expressio, sont en enchantement.
C’est à la suite d’un croisement entre un coq et une brebis qu’on obtient le coq ovin.
réponse à . platon07 le 04/07/2014 à 09h20 : C’est, comment dire, magnifique et reposant ! Bonjour ! D&eacu...
le méchoui
Si Bouba n’avait pas pris la poudre d’escampette, il nous parlerait des succulentes côtelettes d’agneau de Sisteron AOP, (pas de Nouvelle Zélande  ) délicatement grillées sur des braises de sarments de vigne (du Var, of course) avec quelques pincées d’origan de Provence, et un soupçon de fleur de sel de Camargue !
oui, il faut que je vous avoue qu’en partant il m’a confié la clé de la rubrique topchef -régions, d’expressio !
réponse à . saharaa le 04/07/2014 à 09h01 : Quand j’entends moutons, je pense alpages, cimes et génie des alpag...
génie des alpages
Encore gratté !
En relisant ma contrib’ de 2011 sur Boby Lapointe, j’étais en train de me dire que j’avais oublié F’Murr.
Le temps de tout relire, il était trop tard.
Mais pourquoi ont-ils tué Pilote ?
réponse à . joseta le 04/07/2014 à 09h14 : DEVINETTE Quels sont les deux humoristes qui gardent les moutons ?...
Réponse
- Leeb, Hergé
réponse à . file_au_logis le 04/07/2014 à 09h13 : Maître Pathelin est un avocat douteux J’en suis tout pantelant... Y&...
Tu peux citer un nom, ça lui donnera l’occasion de dire qu’il revient en politique, comme à chaque fois qu’on évoque une affaire dans laquelle il aurait pu tremper.
Aux portes d’une abbaye
- Mère Supérieure, deux bergers égarés demandent asile pour eux et leur troupeau...
- je veux bien l’héberger...
- seulement les bergers ?
- non, non, seulement le troupeau...
réponse à . SyntaxTerror le 04/07/2014 à 09h52 : génie des alpagesEncore gratté ! En relisant ma contrib&rsquo...
oublié F’Murr.
On ne peut pas penser à tout, tout le temps  
Et ton siphon phon phon, réparé par les petites marionnettes ?
réponse à . SyntaxTerror le 04/07/2014 à 09h52 : génie des alpagesEncore gratté ! En relisant ma contrib&rsquo...
Le temps de tout relire, il était trop tard.
Mais pourquoi ont-ils tué Pilote ?

Pour y arriver faut se lever matin (quel journal)

Quant à Samivel j’avoue avoir rêvé "Sous l’œil des choucas"cette page
réponse à . saharaa le 04/07/2014 à 10h08 : oublié F’Murr.On ne peut pas penser à tout, tout le temps &n...
Je te lui ai mitonné un joint à l’adhésif électrique !
Maintenant, comme disait Héraclite, tout coule.

Et maintenant, point d’ordre
Bon, c’est pas tout ça, mais aurions nous oublié de souhaiter une bonne fête à notre Miss Souris préférée en ce jour de 4 juillet ?
réponse à . SyntaxTerror le 04/07/2014 à 11h07 : Bon, c’est pas tout ça, mais aurions nous oublié de souhaite...
Ce qu’on a oublié, c’est de lui souhaiter un bon anniversaire le 30 juin !
- Garçon...quelle boisson me conseillez-vous pour accompagner ce médaillon ovin ?
- eau, vin...
- oui, oui mais répondez-moi...
"Revenons à nos moutons ..."
Laissons là, les os à ronger.
Tout le monde connaît la technique de détournement d’attention de "l’os à ronger".
Lorsqu’il y a un sujet à haut risque à traiter, la tactique archi-expérimentée de l’os à ronger consiste à réorienter toutes les énergies sur un os à ronger appétissant qui détourne tout le monde du sujet principal, cet os pouvant être machiavéliquement un petit mouton, un vrai faux etc.
Mais bon, si doté de raison et de conscience etc., on est capable de ne pas perdre le fil - voir la charade du gaga où il s’agit de démontrer que ga est un perroquet (ga, om, cal, matière, doine, ni, ca, ar, a) - alors pas de problème.
Pour le salut de tous, on n’aura pas à revenir à nos moutons, puisqu’on ne les aura jamais quittés pour des os à ronger.
Ach !
Vite un expresso, sans "i" ni sucre svp, aujourd’hui 80% d’Arabica des Bolovens et 20% de Robusta du Mozambique ... Onctuosité, force et fragrance.
@+
réponse à . saharaa le 04/07/2014 à 09h51 : le méchouiSi Bouba n’avait pas pris la poudre d’escampette, i...
Je connais votre tolérance, aussi je vais parler de cul...

...mais celui du berger, qui sentira toujours le thym. Ainsi que le chantait Fernandel.
Les agneaux de Sisteron...et le berger qui gouste sous le cerisier pour la pentecôte -( proverbe )- et qui se confectionne une "soupe" avec l’os du gigot d’agneau, qui est meilleur à chaque recuisson.

Et la laine....rien à voire avec l’haleine de chacal.

Mais topchef sur expressio, 3 portions de rêve.
NEWS
Un mouton, de race à laine bien épaisse, confond l’hôtel de ville avec une bergerie:
il avait lu: mairie noces: ici
réponse à . gerard5253 le 04/07/2014 à 08h19 : S’cuse Diwanc y’a aussi :il existe encore des bergères. ...
L’eau est chaude pour ton infusette moi je m’ fais un nes...

Là, faut faire quêque chose ! Parce que tu vas te faire scalper par tous les amateurs de thé-café et te retrouver plus tondu que moutons au printemps !

"Infusette"... pfffff...
Choisis d’abord une de théières posées là, sur l’étagère ; ça ressemble à ça. Et puis, à main droite, il y a les  : boîtes de thé. Tu ouvres... tu humes... et tu choisis... selon ton envie de douceur, la couleur du ciel ou celle de ton humeur...
Va te falloir encore deux ou trois petites choses indispensables. Lafeepolaire t’expliquera mieux que moi.

Le café à présent : "du nes...". Malheureux ! Que God te garde ! Si tu n’étais amionaute, on lâcherait les chiens ! À quoi ça sert que le beau George (l’autre-l’autre !) se décarcasse ?

Après le dîner, nous allions ordinairement prendre le café sur la terrasse : le café de Balzac eût mérité de rester proverbial. Je ne crois pas que celui de Voltaire eût osé lui disputer la palme. Quelle couleur ! Quel arôme ! Il le faisait lui-même, ou du moins présidait-il toujours à la décoction. Décoction savante, subtile, divine, qui était à lui comme son génie.

Balzac en Pantoufles,
Léon Golzan (1803-1866)
Le fils vendait des chèvres au marché agricole; le père, arrivant sur les lieux, lui demanda: - alors ? qu’est-ce qu’on a gagné ? - voilà - répondit le fils, en montrant à la fois une somme d’argent et un monsieur du doigt - c’est la chèvre de monsieur, ce gain...
pffffffff....
réponse à . joseta le 04/07/2014 à 11h23 : Ce qu’on a oublié, c’est de lui souhaiter un bon anniversaire...
Ce qu’on a oublié, c’est de lui souhaiter un bon anniversaire le 30 juin !

Honte sur nous... Il est plus que grand temps de le lui souhaiter... Reprenons tous en chœur et en cœur ! ♫♫♪♫♪♫♪♪♪♫ !
Marceeel ! Grande tournée générale ! S’ te plaît, tu sors la belle cristallerie et tout ce que tu caches derrière tes fagots pour Lalibellule du Missouri !
J’ai vu cela par hasard, en promenant l’œil du candide dans une chambre d’hôtel, avant partir. Sous le lit, une affichette indiquant: "OUI, ici aussi " indiquant que la femme de chambre- ingrat métier- avait bien tout nickelisé et que le prochain client aurait l’impression d’être le premier.

Cet aspect du lainogène a été évoqué par ailleurs et par ici -dont Momo en 25 -
mais qu’à pu se dire, en poular - sa langue maternelle -, Nafissatou après son intermède -(?)- DSK ?

Bon, grand ciel bleu-chaud sur BZH, je m’en vais aller entonner le duo des dindons sous la fenêtre de la voisine...

..."J’aime bien méééééé din do-on-ons
..." j’aime mieux mes mouton-on-ons

André Bauge et Ninon Vallin.

Normalement...
réponse à . platon07 le 04/07/2014 à 14h10 : J’ai vu cela par hasard, en promenant l’œil du candide dans un...
Après avoir ouï ce chant joli, sûr ! elle va te tomber dans les bras ta voisine ! 
réponse à . joseta le 04/07/2014 à 13h27 : Le fils vendait des chèvres au marché agricole; le père, ar...
Tiens ! les voici les moutons de Daudet. Ah ! l’Alphonse... on y revient toujours !

Puis, tout à coup, vers le soir, un grand cri : « Les voilà ! » et là-bas, au lointain, nous voyons le troupeau s’avancer dans une gloire de poussière. Toute la route semble marcher avec lui... Les vieux béliers viennent d’abord, la corne en avant, l’air sauvage ; derrière eux le gros des moutons, les mères un peu lasses, leurs nourrissons dans les pattes ; les mules à pompons rouges portant dans des paniers les agnelets d’un jour qu’elles bercent en marchant ; puis les chiens tout suants, avec des langues jusqu’à terre, et deux grands coquins de bergers drapés dans des manteaux de cadis roux qui leur tombent sur les talons comme des chapes.

Lettres de mon moulin - Installation
(1870)
Doit-on se méfier des "Moutons Enragés" et du sourire ( carnassier) de la bergère.cette page
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫
Bon anniversaire chère Libellule du faubourg...
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫

et toutes mes excuses les plus plates pour t’avoir oubliée...
Tiens, pour réparer cela, je te propose de montrer en grade et de devenir une souris entière (et non plus une mi-souris)
réponse à . SyntaxTerror le 04/05/2011 à 15h15 : Bigre ! Je m’étonne de ce que personne n’ait pré...
Un peu plus loin le grand Bobby dit :


Vendre des glaces, c´est un très bon métier
Poil aux pieds
C´est beaucoup mieux que marchand de mouron
Patapon
Marchand d´ mouron, c´est pas marrant
J´ai un parent
Qui en vendait pour les oiseaux
Mais les oiseaux
N´en achetaient pas, ils préféraient l´crottin
De mouton
A ce propos, revenons à nos agneaux

C’est juste une question d’age !
réponse à . platon07 le 04/07/2014 à 14h10 : J’ai vu cela par hasard, en promenant l’œil du candide dans un...
Normalement !
Dans les années 1930 il y eut Charpini et Brancato, dits "les tantes", on se demande bien pourquoi. cette page
Quelques pas en compagnie d'Arthur pour fêter l'été... ça vous dit ?

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.


A. Rimbaud,
Revenons à nos moutons !

- Des moutons... des moutons... étaient en sûreté... dans un parc.

Topaze se penche sur l'épaule de l’élève et reprend :

- Des moutons... moutonss... Voyons, mon enfant, faites un effort. Je dis "des moutonsse étaient...étai-eunnt". C'est-à-dire qu'il n'y avait pas qu'un moutonne. Il y avait plusieurs moutonsse.

Merveilleux Pagnol !
Aujourd'hui nous fêtons la Saint-Alban.

Mon copain Alban
A les cheveux blancs,
Son prénom fringant
Lui va comme un gant.
réponse à . Mintaka le 22/06/2016 à 05h22 : Aujourd'hui nous fêtons la Saint-Alban. Mon copain Alban A les chev...
Qu'est-ce que c'est émouvant,
On attend tous le suivant ! 
Je suppose qu'on a fait le tour des moutonsses de Georges et que Margot a réagraffé son corsage depuis longtemps.
Je vais donc passer direct au café puis j'irais me brosser les dents histoire d'avoir l'haleine fraîche. ...
réponse à . BOUBA le 22/06/2016 à 06h25 : Je suppose qu'on a fait le tour des moutonsses de Georges et que Margot a r&eacu...
Je brosse mes pulls avec du dentifrice parce que le dentifrice rafraîchit la laine et renforce les mailles dedans.
Pour piquer un somme, il faut compter les moutons parce que addition = somme.
Le vieux loup de mer louvoie entre les écureuils en ignorant les moutons écumants.
Bêêêêêêêêêêê.....................
- Tu as des moutons qui ont beaucoup de laine...bouclée, et bien entrelacée...
- oui, c'est à mes moutons, les noeuds...
Un bon coup de balai et quelques chiffons à poussière et plus de moutons. Tant pis pour les loups.
- Ce qui est le plus précieux chez mes moutons, c'est pas la viande, mais la laine.
- ah....et qui c'est qui les garde ?
- les moutons, Hélène...
- moutons et laine, oui, qui les garde ?
Ils sont utiles dans ce cas 
Dialogue d'architectes
- J'ai une idée ! des oves représentant des têtes de bélier !
- oves ? idée?
- des ovidés, c'est ça...
Si l'on avait dit plus souvent à Jeanne la bergère : "Revenons à nos moutons", elle n'aurait pas fini en grillade.
Celle-là aimait trop les moutons, à ce qu'on dit :

J'aime les moutons dans la prairie,
J'aime les moutons enrubannés,
J'aime les moutons quand ils sourient,
Si sensibles sont les Brinvilliers.


Un amour qui ne lui a pas réussi...
réponse à . DiwanC le 04/07/2014 à 14h25 : Tiens ! les voici les moutons de Daudet. Ah ! l’Alphonse... on y...
les chiens tout suants
Il doit faire vraiment très chaud, si même les chiens se mettent à transpirer !
réponse à . SyntaxTerror le 22/06/2016 à 09h56 : les chiens tout suantsIl doit faire vraiment très chaud, si même le...
Peut-être que c'est d'Alphonse Allais et pas Daudet ?
Au ciné, en plein film...
- Tiens, revoilà nos hommes minuscules...
- gnomes, Outon !
- non, non, ce sont des hommes...tout petits, mais des hommes quand même !
Vacances
- Comme l'année dernière,ça nous avait plu, nous y revoilà...
- Nous revenons à Neaux
Mouton !
P.S. Pas moyen de mettre à Neaux Mouton sur la même ligne !!  
A Bordeaux ils ont celui-ci. Il doit être bien.
- Quelle sauce tu vas nous servir avec la chèvre ?
- aux câpres, hein ?
- oui, au caprin...quelle sauce ?
Revenons à Neaux, Mouton. Erreur de syntaxe ?
Le problème, c'est que j'ai la parenthèse sur une ligne et le contenu du lien sur l'autre...
réponse à . BOUBA le 22/06/2016 à 06h25 : Je suppose qu'on a fait le tour des moutonsses de Georges et que Margot a r&eacu...
Quoi !

Voilà des jours qu'on fait le boulot pendant que Môssieu batifole dans les campagnes... voilà des jours qu'on fouille dans les bacs, qu'on se fatigue afin de trouver "la" chanson de Georges la plus adéquate pour illustrer l'expression du jour pendant que Môssieu glandouille gambade dans les prés...

Et toi tu reviens, le Coyote guilleret et la bouche en cœur, déclarant péremptoire :
- Circulez... il n'y a plus rien à écouter !

Pffff... même pas un semblant d'accord de guitare... même pas un truc tire-couetté... rien, alors qu'impatiente t'attend celle qui garde ses moutons:

Car le cœur à vingt ans se pose où il se pose,
Le premier cotillon venu vous en impose,
La plus humble bergère est un morceau de roi.
Ça manquait de marquise, on connut la soubrette,
Faute de fleur de lys on eut la pâquerette,
Au printemps Cupidon fait flèche de tout bois...


À qui ça sert que Georges se décarcasse ?

réponse à . SyntaxTerror le 22/06/2016 à 09h56 : les chiens tout suantsIl doit faire vraiment très chaud, si même le...
Que veux-tu... Pour faire couleur locale, l'Alphonse D. se laissait Allais* aller à quelque exagération...

* Ça, c'est pour Mintaka ! Et ça →  aussi car je sais que tu n'aimes pas les "binettes".

Comme le dit Joseta 2-1 j'y croate pas ! 
J'ai visité les étages, je crois bien que ces moutons ont été oubliés. 

Et ron, et ron, petit patapon 
Après Marie-Paule de Brinvilliers, je vous offre Marie-Paule Pathelin. 

Je sais, je sais, je bisse ! (Tytoalba, #51, il y a... neuf ans). Mais j'aime bien Marie-Paule qui ne bêle pas 
Devant la télé, j'ai vu l'accroc assis...
(ce qui ne va pas m'empêcher de faire la sieste,  ) À+
moutons = animaux à poil laineux. A poil, les noeuds!
réponse à . Cadichon le 22/06/2016 à 15h15 : moutons = animaux à poil laineux. A poil, les noeuds!...
 
- Bonjour Général, où vous avez vos troupes aujourd'hui ?
- dans les Vosges, en manoeuvre...
- vos troupes, haut...
- comment ça, mes troupeaux ? un peu de respect !
- Attention à ce troue-peau de moustique !
- troupeau ? on dit essaim...non ?
- non, c'est un seul insecte, mais faut voir comme il troue la peau !
DEVINETTE
Pourquoi, au mois de mai, on mène brouter le bétail dans un coin perdu ?
réponse à . Mintaka le 22/06/2016 à 05h22 : Aujourd'hui nous fêtons la Saint-Alban. Mon copain Alban A les chev...
Aujourd'hui nous fêtons la Saint-Alban.

On fêtait aussi la Saint-Julien, non loin du Mouton-Rotschild.
réponse à . joseta le 22/06/2016 à 18h43 : DEVINETTE Pourquoi, au mois de mai, on mène brouter le bétail dans...
Parce qu'à cette époque de l'année, l'herbe est nouvelle, tendre et drue à la fois et qu'après des mois d'étable, ces pauv' bêtes ont envie de s'ébattre, de badiner, de folâtrer, voire de marivauder loin du regard réprobateur d'un paysans coincé ou celui concupiscent d'une cuisinière qui – en les voyant – rêverait de jarrets de veaux, de rôtis de bœufs, ou de gigots de moutons.

Je n' vois qu' ça !
réponse à . DiwanC le 22/06/2016 à 18h56 : Parce qu'à cette époque de l'année, l'herbe est nouvelle, t...
C'est mot pour mot ce que j'avais pensé, mais finalement j'ai penché pour:
- parce que ce mois, c'est le troupeau mai (trou paumé)

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Revenons à nos moutons ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?