S'en battre l'oeil / S'en tamponner le coquillard - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

S'en battre l'oeil / S'en tamponner le coquillard

S'en moquer complètement (de quelqu'un ou quelque chose)

Origine

Si une personne vous dit "mon oeil !" pour vous faire comprendre qu'elle ne croit pas un traître mot des billevesées que vous venez de lui proférer, c'est qu'elle est quelque peu vulgaire, puisque ce n'est qu'une manière politiquement correcte de vous dire "mon cul !".
Parce que si l'oeil est la plupart du temps cet indispensable organe de la vision qui, outre le regard, représente métaphoriquement la connaissance ou la conscience morale, il se trouve que c'est aussi beaucoup plus trivialement et en argot, le trou de balle.
Et croyez-moi, en affirmant cela, je ne me mets pas le doigt dans l'oeil.

Hélas oui ! Même si Jean de La Fontaine a utilisé cette expression, il faut bien admettre que, depuis le XVIIe siècle, elle cache quelque chose de vulgaire.
S'en battre l'oeil ou se taper régulièrement le derrière sur son siège, serait donc une manière de montrer qu'on se moque complètement d'une chose ou d'une personne.

Quant à se tamponner le coquillard, si elle est plus récente (XIXe siècle), elle a la même signification, le 'coquillard' étant un dérivé des sens vulgaires de la 'coquille' qui, au XVIe siècle désignait le pénis, mais qui, au moment de l'apparition de cette expression, était le sexe féminin. Et tamponner désigne le choc, comme dans un accident de voitures.
Alors qu'une femme se batte le derrière ou se tamponne le sexe sur son siège, le résultat est bien le même.

Compléments

Comme certains ont autrefois prétendu que s'en battre l'oeil, c'était réellement se frapper l'oeil (l'organe qui permet de lire de telles balivernes), d'autres pleins d'imagination et de moquerie se sont empressés d'étoffer l'expression en lui rajoutant un objet quelconque facilitant le 'battage' de l'oeil comme "avec une patte de lapin", "avec un tibia de langouste", "avec une queue de mammouth" ou même "avec une patte de coléoptère panée".
Il est vrai que, dans la conversation, "je m'en bats l'oeil avec une patte de coléoptère panée", ça vous classe tout de suite quelqu'un.

Dans la seconde forme de l'expression, le coquillard a tendance a disparaître, puisque maintenant on dit facilement : "Il peut penser ce qu'il veut, je m'en tamponne !".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « S'en battre l'oeil / S'en tamponner le coquillard » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Es geht mir am Arsch vorbeiÇa me passe à côté du cul
États-Unisen I DON'T GIVE A RAT'S ASSJE NE NE DONNE PAS LE CUL D'UN RAT
États-Unisen Not to give a hoot (about something)Ne pas donner un ululement (au sujet de quelque chose)
États-Unisen Who cares?Qui a soin?
Angleterreen couldn't give a monkey's ..."Il ne donnerait pas à celui d'un singe"
États-Unisen Couldn't care lessNe pourrait pas avoir moins de soins
Espagnees ¡mis cojones! / ¡y una mierda! / ¡y una polla!mes couilles ! / et une merde ! / et une bite !
Espagnees Me importa un carajo !J'en ai rien à foutre !
Espagnees (Eso) me la trae floja y pendulona(Ça) me la laisse molle et bien pendante
Espagnees Me la suda la pollaJ'ai la bite qui transpire
Espagnees Importar un bledo.Important comme une blette.
Espagnees A mi, como si te operan !En ce qui me concerne, qu'ils t'opèrent si ça leur plaît !
Canada (Québec)fr Ca me passe 100 pieds par dessus la tête
Israëlhe לא שם על זהNe pas y prêter attention
Israëlhe לא בראש שלוCe n'est pas dans sa tête
Israëlhe לא אכפת לוIl s'en fout
Italieit Me ne frego !Je m'en branle / Je m'en tamponne
Pays-Basnl Er niet om malenNe pas se tourmenter
Pays-Basnl Er lak aan hebbenJe m'en fiche
Belgique (Flandre)nl Er zijn voeten aan vegenY frotter ses pieds
Pays-Basnl er maling aan hebbens'en foutre complètement
Belgique (Flandre)nl met de klak/pet naar gooienJeter la casquette vers....
Pays-Basnl ijskoud zijn gang gaancontinuer le couloir dan un froid de canard (ou bien: se foutre complètement de ce qu'il se passe)
Brésilpt Cagar na cabeçaChier sur la tête
Roumaniero (Ei ?i) m? cac!(Et alors,) je chie!
Roumaniero Mi se rupe (în pai?pe)!(Cela) me se casse (en quatorze)!
Roumaniero A-l durea în cur deAvoir mal au cul de

Vos commentaires
Ou la la ! Ca dégénère un peu aujourd’hui ! Attention, je vous ai à l’oeil !!!
Et "s’en moquer comme de colin tampon" ? Apparemment ça n’a rien à voir. Ca viendrait de Colin (diminutif de Nicolas) et tampon (celui qui joue du tambour), et serait une moquerie adressée au joueur de tambour de bas étage par la garde suisse des tambours du roi. Mais cette homophonie est troublante n’est-il pas ?
réponse à . <inconnu> le 17/03/2006 à 08h33 : Et "s’en moquer comme de colin tampon" ? Apparemment ça n&rsqu...
’tamponner’, c’est ’cogner’, ’taper’, ’bourrer’ (ce qui, pour le dernier terme, en relation avec le sexe féminin est assez amusant) et ce n’est pas parce qu’il est utilisé dans ’colin-tampon’ qu’il y a un lien quelconque.
Parce que dans ce cas, hormis les problèmes de dates, on pourrait aussi imaginer des choses entre la ’coquille’ argotique et le tampon périodique. N’est-il re-pas ?
Jamais avant ce jour ces expressions ne m’avaient autant amusé.
Peut-être qu’avec ces éclairsissements je vais arrêter d’utiliser l’expression "je m’en tamponne le coquillard"
Et bien moi je m’amuse tous les jours. Je trouve votre humour, Mr Planelles, absolument génial. Mais je ne me sens pas encore à la hauteur pour y rajouter quoi que ce soit. Par contre j’ai déjà recommandé cette page à d’autres gens: pour voir si l’humour et l’intelligence arrive peu à peu à dominer ce monde.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2006 à 11h04 : Et bien moi je m’amuse tous les jours. Je trouve votre humour, Mr Planelle...
>> pour voir si l’humour et l’intelligence arrive peu à peu à dominer ce monde
Heureusement qu’il nous reste l’espérance ! Mais j’ai quand même de gros doutes...
Vu son érudition,d’accord pour maître Planelles...Modestement,gardons M.
réponse à . bobonne le 17/03/2006 à 17h20 : Vu son érudition,d’accord pour maître Planelles...Modestement...
Je voudrais juste préciser une chose : je suis loin d’être un érudit et je ne peux en aucun cas, tel notre Capello, prétendre m’accoler à un ’Maître’.
Donc je suis tout-à-fait prêt à me contenter du simple ’M.’ français à n’effectivement pas confondre avec le ’Mr’ anglais de même signification.
Moi aussi j’en connait une autres! soit disant issue du monde militaire..eh oui!
"s’en battre l’oeil avec une patte de crocodile femelle". remarquez qu’on n’est pas trés loin du coléoptère pané...en plus gros!
réponse à . <inconnu> le 20/03/2006 à 16h19 : Moi aussi j’en connait une autres! soit disant issue du monde militaire..e...
Je ne sais pas si c’est issue du monde militaire, en tout cas, mon chef de section nous disait souvent : "je m’en tamponne le coquillard avec une patte d’alligator femelle" !! c’est pas très éloigné ma foi !!
S’il se trouve parmi mes honorables co-expressionautes un ou des sourd(e)s ou malentendant(e)s, je le prie instamment de m’indiquer le signe correspondant à cette expression. Alleeeeez, quoiiiiii ..!! :&rsquo)
Je m’en bats l’oeil = on peut trouver aussi une version plus "euphorique avec l’expression "je m’en fous" ... Là, la liberté individuelle affirmée par cette locution se rapprocherait d’un onanisme revendiqué hautement
En exposant plus longuement, on pourrait dire : "Cela m’est tellement indifférent, que, par provocation, je me flatte l’anus (et non pas me le fustige)" autrement dit :"je m’en tape", mais cette tape n’est assurément pas agressive ! ... elle se rapproche plutôt de la caresse, comme dans l’expression taper sur le ventre de quelqu’un = geste de complicité ! 
extrait de La Rousse
J’ai connu quelqu’un qui disait:"Je m’en tape le coquillard!"
Très souvent, à tour de bras, à tout propos,
A un tel point qu’il se qualifiait lui-même de "provoc’",
Savez-vous ce qu’il lui advint? Il finit en corbillard!

Et cette autre, oui, une femme, disait:"Je m’en bat l’oeil!".
Elle ne comprenait pas grand’chose, n’était pas blonde,
Espérait que tout le monde dans son sens abonde,
Et voilà: on la retrouva dans un cercueil!

Faites attention, mesdames, méfiez-vous, messieurs.
Quoi que God vous dise, quelqu’Expressio qu’il vous présente,
D’où qu’il la sorte, même de sa soupente,
C’est toujours là que nous finirons: devant un quelconque dieu!
Je m’en bats l’œil
Dit le cil
Je m’en bats le tapis
Dit la ménagère
Je m’en bats des ailes
Dit l’oiseau

Je m’en tamponne le billet
Dit le contrôleur
Je m’en tamponne le colin
Dit le pêcheur
Je m’en tamponne la coquille
Dit l’œuf

Je m’en tape la balle
Dit la raquette
Je m’en tape le clou
Dit le marteau
Je m’en tape la gauche
Dit la main droite

Mais moi
Mon cœur cogne
Dans la cage de ma poitrine
Il bat la mesure
De ton sourire et de ton pas
Et je ne m’en tamponne pas.
se tamponner le coquillard, lorsque la coquille désignait le sexe féminin, c’était donc : se con-fesser. 
Si l’on omet l’histoire de Q, la coquille féminine devient attribut masculin.
Et chacun sait que se les tamponner, c’est très douloureux !

Se battre l’œil, j’imagine que cela doit l’être aussi... 
l’origine marine ? sans doute à chercher dans la tradition des gars de la narine sentant-p-au nez le coquillard ?
réponse à . momolala le 12/10/2008 à 08h53 : Je m’en bats l’œil Dit le cil Je m’en bats le tapis Dit...
C’est magnifique. Cela viendrait-il du tendre?
réponse à . chirstian le 12/10/2008 à 10h04 : l’origine marine ? sans doute à chercher dans la tradition des...
L’origine marine? Mais bon sang, mais c’est bien sûr, puisque c’est Jean-Marie qui le dit!
s.: Le Monocle
réponse à . momolala le 12/10/2008 à 08h53 : Je m’en bats l’œil Dit le cil Je m’en bats le tapis Dit...
Magnifique!
L’explication de cette expression est toute nouvelle pour moi car, justement à sa première parution j’avais un problème assez grave à l’oeil." Un des deux yeux qui se trouvent sous le front pas celui dont vous parlez". Merci God de m’avoir fait l’honnneur de traiter ce sujet à ce moment là. J’aurais trouvé ça cocasse si j’avais pu le lire.
Jusqu’à aujourd’hui j’étais assez naïve pour croire qu’il s’agissait d’un des deux yeux. Et se mettre le doigt dans l’oeil, parfois jusqu’au coude, ça a la même signification ?
A Salamanque, ils en ont tamponné tout le mur de la bibliothèque, de coquilles de St Jacques., de "conchas de peregrino".( tamponné...en relief).
réponse à . momolala le 12/10/2008 à 08h53 : Je m’en bats l’œil Dit le cil Je m’en bats le tapis Dit...
"je m’en baba l’oeil" déclara Adam, le premier rhum, quand il découvrit Eve , "tu parles d’un con !"...
Et Eve lui répondit "c’est çui qui dit qui l’est" !
Le dialogue entre époux était né. Il ne cessera de s’affirmer, accompagné d’arguments frappants. C’est quand l’oeil d’Eve devint auburn - noir que l’Amiral conçu le fard.
voir cette page

(c’était un communiqué de "SOS, oeil battu" )
il faut ajouter :
avec le pinceau dde l’indifférence !
réponse à . cotentine le 12/10/2008 à 03h15 : Je m’en bats l’oeil = on peut trouver aussi une version plus "eupho...
Dans ma famille, on a toujours employé l’expression: "Je m’en bats l’oeil et je m’en brosse le ventre"...
Et on joint le geste à la parole.
Parfois même,la gestuelle l’emporte sur le verbe, et tout le monde comprend...
réponse à . chirstian le 12/10/2008 à 12h43 : "je m’en baba l’oeil" déclara Adam, le premier rhum, quand il...
Merci Chirstian pour ce renvoi à une page particulièrement savoureuse d’Expressio du passé.
réponse à . <inconnu> le 12/10/2008 à 13h03 : Dans ma famille, on a toujours employé l’expression: "Je m’en...
Et dans ton geste, quel oeil bas-tu ? Ca me rappelle une chanson à gestes que nous partagions à la fin d’un bon repas en famille ou entre amis. Elle n’était ni élégante, ni gracieuse, mais on en a tous gardé le souvenir joyeux :
"Nous avons tous, tous, tous une régulière, lière, lière
Celui qui n’fra pas attention n’aura pas d’soupe dans sa gamelle
Celui qui n’fra pas attention n’aura pas d’soupe dans son bidon
Marinier attention, la main droite va commencer...
Et on poursuivait en tapant de la main droite jusqu’à ce que la gauche la rejoigne, puis les coudes, puis les pieds, puis les cuisses et les fesses et c’était très drôle de voir les adultes qu’on révérait s’amuser des mêmes gestes que nous, ensemble avec nous. De jolis souvenirs de famille que nous avons du mal à faire durer mais que nos enfants si snobs avec nous ont partagé de bon coeur avec leurs grands-parents l’an dernier encore, pour la dernière fois.
réponse à . beatricesg le 17/03/2006 à 09h40 : Jamais avant ce jour ces expressions ne m’avaient autant amusé. Peu...
C’est vrai que c’est très rigolo aujourd’hui !

Un coq dans un jeu de quilles !
Les coquillards sont à l’origine de faux pèlerins de Compostelle qui vendaient des coquilles Saint-Jacques prétendument rapportées du pèlerinage.
Dans l’argot du xve siècle, ce terme désigna d’abord les escrocs et les faussaires avant d’être adopté par une bande de brigands organisés qui sévit en Bourgogne du milieu des années 1440 à 1455, date du procès de quinze des leurs à Dijon. C’est par ce procès et notamment par l’instruction qui compile le jargon coquillard que l’on connaît cette bande et son mode opératoire.
Il semble avéré, notamment par les écrits postérieurs à cette date de François Villon qui semble les avoir fréquentés, que la bande a subsisté et essaimé après ce procès pour former des pègres locales. Le terme « coquillard » se généralise à toutes ces bandes locales.
Enfin, ce terme désigne de nouveau au xviie siècle de faux pèlerins qui abusent de l’hospitalité des monastères et se livrent parfois au brigandage.
Ces quatre acceptions du terme, somme toute assez différentes, ont eu tendance à créer par agglomération une image d’Épinal du coquillard qui est souvent décrit comme étant un faux pèlerin brigand du xve siècle, alors que la réalité est plus complexe
(wikipédia)
réponse à . <inconnu> le 21/03/2008 à 16h01 : Je ne sais pas si c’est issue du monde militaire, en tout cas, mon chef de...
s’en battre l’oeil avec une patte de crocodile femelle
je m’en tamponne le coquillard avec une patte d’alligator femelle

Les deux expressions sont identiques, car entre crocodile et alligator, c’est caïman la même chose.
réponse à . jaipatouvu le 12/10/2008 à 16h09 : s’en battre l’oeil avec une patte de crocodile femelleje m’en ...
Eh bien celle-ci, tu l’avais vue !
réponse à . mickeylange le 12/10/2008 à 15h18 : Les coquillards sont à l’origine de faux pèlerins de Compost...
c’est vrai de vrai, ça Mickey ? ou c’est du trompe-l’oeil comme dans la pub d’à-côté ?
remarque, je m’en bats l’oeil car c’est 1 expression que je n’utilise pas, mais j’aime bien me culturer.
réponse à . renoir2 le 12/10/2008 à 20h52 : c’est vrai de vrai, ça Mickey ? ou c’est du trompe-l&rsq...
Vrai de vrai, tu peux vérifier sur wikipédia.
Mon oeil !
L’expression Mon oeil se dit en anglais My foot.

Il est vrai qu’on peut prendre son pied en se battant l’oeil. Je parle du troisième oeil, of course !
réponse à . Akwabon le 13/10/2008 à 21h37 : Mon oeil !L’expression Mon oeil se dit en anglais My foot. Il est vr...
Bienvenue.
Il me semble que l’on dit "mijn voet" en néerlandais. Ce qui veut dire la même chose que ton anglais.
Si ma mémoire se trompe, je suis sûre que certain(e)s ami(e)s me le diront. 
réponse à . <inconnu> le 21/03/2008 à 16h01 : Je ne sais pas si c’est issue du monde militaire, en tout cas, mon chef de...
Ma maman s’ écriait quand elle en avait ras le...bol:" Je m’en tamponne le coquillard avec une queue de langoustine"; elle n’a jamais su expliquer la langoustine. :)
Donc, "je m'en bats l'oeil" est l'équivalent "cela m'est indifférent", "je m'en fous", "je m'en tape", "je m'en bats... (ce que je peux !)"... ou encore "peu me chaut".
C'est aussi comme disait Jeanne, la Jeanne...

Ne s'en soucie pas plus
Que de colin-tampon
Être mère de trois
Poulpiquets, à quoi bon
Quand elle est mère universelle
Quand tous les enfants de la terre
De la mer et du ciel
Sont à elle
.

Mais si vous cherchez bien auprès de l'arbre du beau Georges B., ... 
Faudrait jeter un oeil sur les Ailleurs de l'Espagne, ils ont un sens de l'humour les contributeurs.

Et puis pourquoi avoir recours à la vulgarité de ces expressions françaises quand il suffit de hausser les épaules et de rouler les yeux à la fois. À la rigueur dire: Ça me laisse froid...ou peu me chauffe.  

réponse à . DiwanC le 21/11/2014 à 03h23 : Donc, "je m'en bats l'oeil" est l'équivalent "cela m'est i...
Mais si vous cherchez bien auprès de l'arbre du beau Georges B...

Vous trouverez

Il pleut des hallebardes
Je m'en bats l'oeil mais


vous avez l'intégrale des paroles..........

Quant aux équivalences n'oublions pas par exemple la forme édulcorée de "je m'en bats les couilles"par "je m'en bats les génitoires" et enfin, de finir en beauté en citant l'inénarrable Jacques C, ex président de la république et son célèbre:
"L'Europe, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre !"

Au fait tout ça a peut être déjà été dit sur ce forum, prenez pas la peine de me le faire remarquer......
Je m'en bats les tantifles comme on dit en Provence......

Mortecouille !..........On passe au café ?
réponse à . lalibellule1946 le 21/11/2014 à 03h56 : Faudrait jeter un oeil sur les Ailleurs de l'Espagne, ils ont un sens de l'humou...
"Peu me chaut" Miss Souris. on dit "peu me chaut"
C'est une utilisation du verbe chaloir qui est tombé en désuétude et n'est d'ailleurs plus guère utilisé que dans cette expression.

Quant à ce qui est de "la vulgarité" excuse moi mais "Fuck you"............C'est pas de la dentelle.......

You would like a cofee ?
réponse à . DiwanC le 21/11/2014 à 03h23 : Donc, "je m'en bats l'oeil" est l'équivalent "cela m'est i...
Dis donc Germaine c'est pas'que t'avais prévue que Bouba prendrait les devant ou à cause que tu t'en fiche comme de l'an quarante que tu nous sors le colin- tampon au sujet du quel les voisins du dessus y z' on déjà parlé en2 et 3
J'te did ça mais c'est juste pour parler c'est comme Les deux Oncles :
Tout le monde s'en fiche à l'unanimité.
S'en battre l'oeil: une expression frappante !
C 'est pas parce-que j'en ai rien à battre que je suis aveugle pour autant.*

*Pas même constipé**

**Qui a dit que tipé était un suffixe?
réponse à . BOUBA le 21/11/2014 à 06h37 : "Peu me chaut" Miss Souris. on dit "peu me chaut" C'est une...
Le contraste avec "froid" et l'émoticône sont là pour dire que c'est voulu, allons Bouba !
Chirurgie esthétique (au bloc opératoire)
Le docteur: - Tamponnez !
l'infirmière: - où ?
le docteur: - tempes au nez !
l'infirmière: - d'accord, mais où ?
réponse à . Mintaka le 21/11/2014 à 08h08 : Le contraste avec "froid" et l'émoticône sont l&agra...
Ca me laisse froid........
Dicton du jour d'hier:
A la St Edmond, on s'en bat le fion et à la St Jacquouille........
réponse à . Mintaka le 21/11/2014 à 08h08 : Le contraste avec "froid" et l'émoticône sont l&agra...
Et Bouba avec une majuscule et pas de capitales ! 
Mais tu m'en veux tous les deux........
En plein air
- ...il a une petite plaie, mais c'est pas bien grave...tu pourrais me trouver un tampon, pour nettoyer ?
- O.K.
Au bout d'un moment:
- mais ? qu'est-ce que tu veux que je fasse avec cette grosse mouche ?
- ben, c'est une femelle en pleine ponte...
- et alors ?
- c'est ce que tu m'as demandé: le taon* pond !

* Perso, je prononce 'ton', mais dire 'tan' est également correct. (Wiki)
Mais non, on est juste taquins.
réponse à . gerard5253 le 21/11/2014 à 07h38 : Dis donc Germaine c'est pas'que t'avais prévue que Bouba prendrait les de...
Certes, y z'en ont causé car, comme toi, j'ai tout lu. Et God l'évoque plus ou moins dans sa rubrique "Origine".
Mais je me suis dit qu'un p'tit coup de "colin-tampon", un p'tit air de "Jeanne, la Jeanne", dans l'air frais du p'tit matin, ça ne pouvait qu'être agréable...
Ne me dis pas que je me suis trompée ?!
Taquin ? ben moi, j'en ai deux....comme tout le monde ! 
réponse à . joseta le 21/11/2014 à 09h18 : Taquin ? ben moi, j'en ai deux....comme tout le monde ! ...
Censuré ! 
Perso, ça me fait ni chaud ni froid...
réponse à . BOUBA le 21/11/2014 à 08h28 : Dicton du jour d'hier: A la St Edmond, on s'en bat le fion et à la St Jac...
A s'en taper le cul par terre jusqu'à la St con 
réponse à . joseta le 21/11/2014 à 08h43 : En plein air - ...il a une petite plaie, mais c'est pas bien grave...tu pourrais...
Perso, je prononce 'ton'
Quand nous avons entendu un voisin nous déclarer qu'il avait été attaqué par des "thons" en pleine Picardie, ça nous a interloqués.
Mais tout le monde s'en cogne.
Heureusement qu'il n'y a pas de censure sur ce merveiiiiiiiiiiiiiiiiiiiilleux site si non avec ton pseudo c' était l'épisiotomie à tous les coups :-==
Une araignée de la capitale mondiale de la rillette alla visiter un village voisin, et, se trouvant face à face avec une de ses semblables, elle se présenta:
- Bonjour ! je suis une épeire et je viens du Mans...
L'autre, qui avait un sale caractère, rétorqua:
- je m'en fous épeire du Mans !

C'était la minute: en souvenir de Jean de La Fontaine
(Dédié à Beebee)
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 09h35 : Perso, je prononce 'ton'Quand nous avons entendu un voisin nous déclarer ...
Tu veux donc dire que tu prononces "tan" ?

Je n'avais pas compris, tu n'avais pas utilisé les balises [c].
réponse à . Mintaka le 21/11/2014 à 09h48 : Tu veux donc dire que tu prononces "tan" ? Je n'avais pas compri...
Je prononce "tan", comme dans "ô taon, suspends ton vol" et je modifie tout ça.
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 09h57 : Je prononce "tan", comme dans "ô taon, suspends ton vol&quo...
On dit aussi un "pan" de de mur mais on ne dit pas "Lycan" quand on parle du Lycaon
En 17 nos poilus ne chantaient pas la "chanson de crane" mais la "chanson de Craonne

En anglais mouche se dit "flaï" mais on dit Whisky et non Whuiskaï.........

Bon, je vois que tout le monde s'en bat l'oeil........
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 09h57 : Je prononce "tan", comme dans "ô taon, suspends ton vol&quo...
J'habite à 9 km du Shape, quartier général de l'OTAN.
Si on ajoute les 2 km qui me séparent du centre de data de Google, faut pas s'étonner si parfois je semble bizarre. J'ai écrit "semble" pour que vous puissiez en remettre une couche sans trop de difficultés. 
réponse à . BOUBA le 21/11/2014 à 10h39 : On dit aussi un "pan" de de mur mais on ne dit pas "Lycan" q...
Le paon criait sans cesse "Léon, Léon" !
Léon prit son fusil et lui répondit : pan !
Si une personne vous dit "mon oeil !" pour vous faire comprendre qu'elle ne croit pas un traître mot des billevesées que vous venez de lui proférer, c'est qu'elle est quelque peu vulgaire, puisque ce n'est qu'une manière politiquement correcte de vous dire "mon cul !".
"Sa femme fatiguée et ses fils hors d'haleine

Lui dirent :
« Couchons-nous sur la terre, et dormons. »

Caïn, ne dormant pas, songeait au pied des monts.

Ayant levé la tête, au fond des cieux funèbres,

Il vit un oeil, tout grand ouvert dans les ténèbres,

Et qui le regardait dans l'ombre fixement."

Conclusion logique, God disait à Caïn, cause à mon cul, ma tête est malade.
réponse à . Mintaka le 21/11/2014 à 10h41 : J'habite à 9 km du Shape, quartier général de l'OTAN. Si o...
mais non, mais non..........
Dialogue d'autrefois
- On dit que c'est à cause de son caratère emporté et de ses origines modestes, que Roberval n'a pas obtenu la Chaire du Collège royal...
- qu'en pense Roberval ?
- il s'en balance !
réponse à . Mintaka le 21/11/2014 à 10h41 : J'habite à 9 km du Shape, quartier général de l'OTAN. Si o...
J'habite à 9 km du Shape, quartier général de l'OTAN.
Si on ajoute les 2 km qui me séparent du centre de data de Google,
Ce qui prouve que ni l'OTAN ni Google ne savent où tu habites. Sinon ils auraient déménagé depuis longtemps...:')
réponse à . mickeylange le 21/11/2014 à 10h48 : Si une personne vous dit "mon oeil !" pour vous faire comprendre ...
J'ai aussi relu ce poème.
Quand on pense à tout ce qu'il a fallu faire, tout ça parce que le vieux se laissait tourmenter la conscience par un vulgaire trou du cul.
réponse à . joseta le 21/11/2014 à 10h59 : Dialogue d'autrefois - On dit que c'est à cause de son carat&eg...
Les kilos, je m'en balance. Oui je sais, c'est gros, mais j'espère que vous vous êtes bien bedonnés.
réponse à . Mintaka le 21/11/2014 à 11h05 : Les kilos, je m'en balance. Oui je sais, c'est gros, mais j'espère que vo...
"Bidonnés" Mintaka, on dit "bidonnés".........
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 11h02 : J'ai aussi relu ce poème. Quand on pense à tout ce qu'il...
le vieux se laissait tourmenter la conscience par un vulgaire trou du cul.
Tu ne peux pas /slurp dire "vulgaire" trou du cul, il n'est jamais vulgaire n'ot God !
Syntax collé samedi ! avec Germaine héhéhéh ça va être dur pour toi !
- À cause de cet incendie, qui a ravagé l'asile, et qu'il faut naturellement reconstruire, nous avons décidé de déplacer les fous dans une île déserte au beau milieu de l'océan, le temps que dureront les travaux...
- vous avez demandé à notre géographe quelle peut être la capacité de l'île ?
- oui, île: cent fous, qu'il a répondu.
- lui, il s'en fout peut-être, mais pas nous !
- heu...
réponse à . joseta le 21/11/2014 à 11h27 : - À cause de cet incendie, qui a ravagé l'asile, et qu'i...
L'avion chasseur de cyclones ne s'en bat pas l'oeil de le chercher.....par contre on a fait six clones de Polyphème et lui s'en bat l'oeil du moment qu'il a ses six clopes par jour....

Ca ne vaut pas tripette mais ça m'amuse.........
Rediffusion
- Il y a trois pays qui ont décidé de ne plus acheter notre café...et j'ai dû remercier un torréfacteur !
- et qu'est-ce qu'il a dit ?
- il s'en moka !
DEVINETTE
Le bidasse courait vers la cuisine, quand il heurta le cuisinier...
- alors ? peux pas faire attention ? oh là là vivement la semaine prochaine que j'aie la quille !
- je m'en fous !
Pourquoi s'en foutait-il, le trouffion ?
Et puisque l'on en est au trou de balle en argot on l'appelle poétiquement du doux nom de l'œil de bronze.
André Sainte-Marie
réponse à . joseta le 21/11/2014 à 12h29 : DEVINETTE Le bidasse courait vers la cuisine, quand il heurta le cuisinier... - ...
Réponse
- parce qu'il s'est tamponné le coq quillard
réponse à . joseta le 21/11/2014 à 10h59 : Dialogue d'autrefois - On dit que c'est à cause de son carat&eg...
Je lis que Wikipedia situe toujours Roberval dans le Beauvaisis, alors que le patelin est entre Senlis et Compiègne.
Le rédacteur s'est-il mis le doigt dans l’œil ou ailleurs ?
réponse à . mickeylange le 21/11/2014 à 11h15 : le vieux se laissait tourmenter la conscience par un vulgaire trou du cul.Tu ne...
Not'God n'a rien à voir là-d'dans.
A moins que ce ne soit qu'une occasion de faire de la lèche ?
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 13h29 : Je lis que Wikipedia situe toujours Roberval dans le Beauvaisis, alors que le pa...
... mais non ! Roberval c'est au Lac Saint-Jean !
Encore une fois, t'as rien compris à la vanne. Demande à ton maître. 
ce 21.11 . Merci d'avoir répondu si vite à ma suggestion. Je vous propose aujourd'hui un dicton en wallon liégeois: Quand i ploùt so l'curé. i gotte so l`mârlî .Ce qui se traduit par: Quand il pleut sur le curé. il goutte sur le marguillier (ou sacristain). ben32
réponse à . lalibellule1946 le 21/11/2014 à 03h56 : Faudrait jeter un oeil sur les Ailleurs de l'Espagne, ils ont un sens de l'humou...
Il est bien rare que je ne passe pas par "Ailleurs" ; on y fait souvent de bien savoureuses découvertes !

Et puis pourquoi avoir recours à la vulgarité de ces expressions françaises quand il suffit de hausser les épaules et de rouler les yeux à la fois, dis-tu,

Que nenni ! Il y a dans certains haussements plus qu'un "j'en ai rien à cirer".
- Selon l'intensité, on y dit par exemple l'ignorance de la chose dont à laquelle on cause ; il sera alors accompagné d'un léger pincement des lèvres.
- On peut y mettre de l'agacement, surtout si on ajoute un "Pfff..."
- Selon l'amplitude du haussement et l'importance du lever du regard, on traduira la saturation : "Mais qu'est-ce qu'il/qu'elle me gonfle !" ; nuancé d'un léger mouvement de la tête de droite à gauche, on y trouve en plus un "Ce qu'il/qu'elle peut dire comme connbêtises !"

Plus significatif qu'il n'y paraît le haussement d'épaules ! 
réponse à . mickeylange le 21/11/2014 à 11h15 : le vieux se laissait tourmenter la conscience par un vulgaire trou du cul.Tu ne...
Syntax collé samedi ! avec Germaine héhéhéh ça va être dur pour toi !
Pourquoi ça va être dur pour lui ? Suis pas collée que je chache, que je sache !
Ben v'là que je bafouille en écrivant...

Certes, sa vigilance nous manquera samedi, sa grande sapience itou... mais on va pouvoir ajouter des binettes à tout propos et même hors propos... des rieuses , des malignes ... tout ça sans crainte ! 

Mais dis-moi : ce n'est pas toi qui es collé tous les samedis que God fabrique chaque semaine ? Hmmmmh ?
Courage Syntax ! Tu vas gagner ta béatitude et Saint-Tax tu seras !
réponse à . ipels le 21/11/2014 à 13h49 : ... mais non ! Roberval c'est au Lac Saint-Jean !...
Portant le nom du premier lieutenant général des pays de Canada, Jean-François de La Rocque, sieur de Roberval (Carcassonne 1500 - Paris 1561).

Ainsi donc, c'est un bien un natif de Carcassonne qui a été seigneur de Roberval, la commune étant en ces années 10 une mégalopole de 400 habitants, ça donne une idée de la valeur du fief au XVIème siècle !
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 14h18 : Portant le nom du premier lieutenant général des pays de Canada, J...
... cool... dorėnavant, ça ne me passera pas à côté de l'oeil !
réponse à . Mintaka le 21/11/2014 à 13h50 : Encore une fois, t'as rien compris à la vanne. Demande à ton ...
C'était juste pour faire le pendant avec notre échange de ce matin, voyons !
réponse à . DiwanC le 21/11/2014 à 14h01 : Il est bien rare que je ne passe pas par "Ailleurs" ; on y fait s...
si on ajoute un "Pfff..."

Ta spécialité............
Là ça fait ringard, car de nos jours, l'expression qui a pris le dessus, même peut être au dessus de s'en foutre, est "s'en battre les couilles", y compris pour les filles !
réponse à . BOUBA le 21/11/2014 à 15h13 : si on ajoute un "Pfff..." Ta spécialité...............
C'est vrai que je Pfff...e souvent mais seulement quand il y a matière à Pfff...er !
réponse à . escher le 21/11/2014 à 16h17 : Là ça fait ringard, car de nos jours, l'expression qui a pris...
Hé oui les filles c'est plus ce que c'était......maintenant ça picole, ça fume et ça jure plus que les mecs.....
L'égalité des sexes a fait un grand pas en avant.........
réponse à . DiwanC le 21/11/2014 à 14h01 : Il est bien rare que je ne passe pas par "Ailleurs" ; on y fait s...
Tout à fait, Madame, Milady. C'est pour ça que j'ai dit qu'il suffit de hausser les épaules, parce que ce haussement - et tout ce qui va avec - est plus efficace que des mots plus ou moins usés. Les "fuck you" ont perdu beaucoup de leur force tellement ils sont courants. Mais un geste d'un comédien doué - tels que sont tous les Français, c'est inné sûrement - vaut bien plus que des mots fatigués.

[…] Et tandis qu’à l’ardeur de leurs expressions
Je réponds d’un geste de tête,
Je leur donne tout bas cent malédictions. — (Molière, Amphitryon III, 1)

le pincement des lèvres...ou un allongement comme dans un grimace
le pfff...surtout avec plus ou moins d'air exhalé, vous soufflez l'inquiétude dans l'esprit de l'autre
le regard...avec ou sans le lever des yeux au ciel
n'oublions pas les sourcils...difficile de hausser les épaules sans hausser les sourcils
montrer les paumes si possible...ça veut dire stop, j'en peux plus de tes .......
la moue, un petit grimace...c'est tout un art

Le haussement d'épaules français est bien connu aux States. Ça s'appelle le GALLIC SHRUG.
Nous, on s'amuse à maîtriser cet art. Mais c'est pas donné...
réponse à . DiwanC le 21/11/2014 à 16h25 : C'est vrai que je Pfff...e souvent mais seulement quand il y a matière &a...
je pfffisse
tu pfffisses
il pfffisse
nous pfffissons
vous pfffissez
ils pfffissent
Le haussement d'épaules français est bien connu aux States

C'est pour ça que vous aimez bien Sarkozy......l'homme qui a porté le haussement d'épaules à son point culminant !
réponse à . BOUBA le 21/11/2014 à 16h35 : Hé oui les filles c'est plus ce que c'était......mainten...
Ainsi, on sait ce qu'on casse ! Ce ne sont pas les pieds, les oreilles, la baraque… Ce pourrait être les bonbons qu'on serait tenter de broyer, de détruire, de fracasser, de z'hacher. Cruel !

Le "Sachez que vous me les briser menu", bien que tout aussi douloureux et tout aussi significatif, serait un brin moins familier sans prétendre au distingué, mais parfaitement suranné ! T'imagines ! Au bahut, ils appellent le Samu pour divagation mentale. Grave, mec !

Alors que - dans le classique "tu me casses les couilles" - rien de vulgaire : les filles font une citation littéraire et pis c'est tout !

Ah ! dit-il exaspéré, tu me casses les couilles. — (Jean-Paul Sartre, La mort dans l’âme, Gallimard, 1949, p. 152)
... ah mais... se faire broyer les bonbons, ça fait joli et coloré... ça va pas donner la nausée !
réponse à . DiwanC le 21/11/2014 à 18h20 : Ainsi, on sait ce qu'on casse ! Ce ne sont pas les pieds, les oreilles, la ...
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 19h44 : parfaitement surannéEn quoi 1949 serait moins suranné que 1963&nbs...
Euh… tu as fait un stage chez chirstian et tu as pris goût à l'enlacement des diptères par la face dorsale ?

Bon… allons-y…
Brisons là ! , est une expression déjà notée en 1648 ; menu figure dans le dico. de M'sieur Littré.
Vraisemblablement, ton tonton fait, en 1963, une citation non datée mais surannée.
réponse à . DiwanC le 21/11/2014 à 20h30 : Euh… tu as fait un stage chez chirstian et tu as pris goût à...
Et toi, t'as pas l'impression de chipoter?
Je veux bien que la formule soit un peu précieuse dans la bouche d'un entrepreneur de travaux publics de Montauban, de là à dire qu'elle est surannée ...
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 20h39 : Et toi, t'as pas l'impression de chipoter? Je veux bien que la formule...
Il y a des mots que j'aime bien... ils n'ont pas forcément de rapport entre eux... carabistouille, bigoudi, suranné... chipoter aussi !

Pour "suranné, le dico. Reverso donne "désuet, vieillot, démodé".
Si je dis que la phrase de l'entrepreneur flingueur est légèrement démodée, ça te va ?
Tiens, je sais que tu n'aimes pas mais je te fais un sourire quand même : 
En ce qui concerne la démoditude, j'avais rangé ça au rayon des "c'est clair" ou "point-barre" que plus personne n'utilise, mais il y a peu j'ai entendu de nouveau quelqu'un se faire traiter de "bouffon".
Comme quoi, le moyen-âge n'est finalement pas si démodé.
réponse à . DiwanC le 21/11/2014 à 14h01 : Il est bien rare que je ne passe pas par "Ailleurs" ; on y fait s...
Il est bien rare que je ne passe pas par "Ailleurs" ; on y fait souvent de bien savoureuses découvertes !

Savoureuses, c'est une manière de dire !  

réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 21h58 : En ce qui concerne la démoditude, j'avais rangé ça au ...
Il s'agissait peut-être de George dubya Bush ?  
réponse à . SyntaxTerror le 21/11/2014 à 21h58 : En ce qui concerne la démoditude, j'avais rangé ça au ...
démodé... ou suranné ?
Allez, j' rigole !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « S'en battre l'oeil / S'en tamponner le coquillard » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?