S'en moquer (ficher, foutre) comme de l'an quarante - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

S'en moquer (ficher, foutre) comme de l'an quarante

S'en moquer, désintéresser complètement.

Origine

L'origine de cette expression n'est pas connue.
Si elle est bien attestée à la fin du XVIIIe siècle, les lexicographes modernes ne sont pas d'accord sur son histoire.

Je vais donc en exposer ici les différentes hypothèses les plus fréquentes :

Certains évoquent l'an 1040, que les gens de l'époque auraient supposé être celui de la fin du monde, parce qu'étant l'an 1000 auquel on ajoute la durée de vie du Christ (40 ans).
Mais le doute est permis, puisqu'on m'a toujours dit que le Christ avait été crucifié à l'âge de 33 ans. En outre, cette expression ne serait-elle apparue que 7 siècles plus tard, si on avait vraiment dû se moquer de cette date dont tout le monde aurait eu peur pour rien ?

Selon Littré, il s'agirait d'une raillerie, par les royalistes, de l'an 40 de la République, année jamais atteinte par le calendrier républicain, mais sans qu'on sache vraiment pourquoi le chiffre 40 a été retenu alors que ce calendrier a eu une durée de vie bien plus courte.

Il pourrait également s'agir d'une plaisanterie des sans-culottes sur l'âge qu'aurait eu Louis XVI quelques jours après avoir un peu perdu la tête, grâce à l'invention de monsieur Guillotin (Lien externe).

Elle viendrait enfin de la déformation d'une expression très populaire au XVIIIe siècle, y compris bien avant la révolution : "s'en moquer comme de l'Alcoran", ce dernier désignant le Coran à cette époque.
Alain Rey la rejette, faute de preuves, mais Claude Duneton la défend.
Il existait en effet, juste avant la révolution, un très populaire roman d'anticipation de Louis-Sébastien Mercier (Lien externe) intitulé "L'an 2440, rêve s'il en fut jamais" dans lequel un monde idyllique était décrit. Cette société pleine de bonté, de sagesse et d'égalité (utopique, quoi !) d'un futur très lointain aurait provoqué les sarcasmes des sans-culottes supposés amener eux-mêmes une vie bien meilleure que celle sous la royauté.
Et ce serait le mélange de l'indifférence portée à cet an 40 très éloigné et de celle portée à l'Alcoran qui aurait transformé l'expression originale.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « S'en moquer (ficher, foutre) comme de l'an quarante » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Libanar Ekhir ham 3ala 2albéLe dernier des soucis qui pèsent sur mon coeur
Allemagnede Das interessiert genauso viel wie ein Sack Reis, der in China umfälltÇa intéresse autant qu'un sac de riz tombant en Chine
Angleterreen Not to give a tossNe pas donner un lancement
Angleterreen Not to give a rat's ass Ne pas donner le cul d'un rat
États-Unisen Not to give a damn / a shitS'en ficher, s'en foutre, s'en branler, s'en battre
États-Unisen That and a buck will buy me a coffeeAvec ça et un dollar, je m'achète un café
Espérantoeo Al mi (tute) egalasCa m'est égal
Espagnees Me importa un bledo / un carajo / un pepino !M'en fiche comme d'une blette / d'un concombre / d'une merde !
Espagnees Pasarselo por el forro de los huevosSe le passer par la doublure des testicules
Mexiquees ¡Me vale madre!Ça me vaut 'mère' !
Espagnees Paso !Je m'en fous !
Espagnees Importar un comino / pepino / rábano / pitoS'en ficher comme d'un cumin / concombre / radis / sifflet
Canada (Québec)fr S'en sacrer
France (Marseille)fr Fangoule !
France (Marseille)fr M'en fouti !
Canada (Québec)fr Se sacrer / Se sacrer comme de l'an quarante
France (Toulouse)fr N'en avoir rien à caguer
Canada (Québec)fr Ca passe 100 pieds par dessus de la tête
Grècegr σκασίλα μουJe m'en fous
Grècegr Πέρα βρέχειIl pleut ailleurs (s'en balancer)
Hongriehu Nekem smafuJe m'en fous
Italieit Non me ne frego un cazzoJe m'en fous, je m'en tape
Polognepl Jest mi wszystko jednoÇa m'est égal
Brésilpt E eu com isso ?Qu'est-ce que j'en ai (à faire) ?
Brésilpt Não estar nem aíNe pas être ni même là
Portugalpt Estar-se nas tintasSe baigner dans les encres
Roumaniero Mi se fâlfâieJe (m'en) bat des ailes
Russieru Мне по барабану (барабан = tambour)Je m'en "tambourine"
Slovaquiesk Je mi to jednoJe m'en fous
Albaniesq S'më bëhet vonë fare !Je n'en ai rien à faire !
Suèdesv Jag skiter i det !Je m'en fous !
Turquietr Umurumda değilJe m'en fiche complètement (je veux pas le savoir)

Vos commentaires
Ah, ben, tiens ! Je me moque de l’an quarante comme de ma première chemise, na ! 
réponse à . Rikske le 25/11/2009 à 07h41 : Ah, ben, tiens ! Je me moque de l’an quarante comme de ma premi&egrav...
Salut Rikske, au moins tu auras été le premier à contribuer, mais je m’en fout pas mal  :&rsquo)
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 25/11/2009 à 12h18 : Salut Rikske, au moins tu auras été le premier à contribuer...
Ben oué, fieu: fallait faire le lien ! 
On dirait bien que tout le monde se moque de cette expression comme de l’an 40 !!!

Gageons qui sera le troisième larron (en foire). Il parait que presque toute la communauté Expressionaute se retrouve en convention ce soir, pour justement faire la foire !!!
Je me trouve vraiment stupide ! Moi qui croyais qu’on se foutait de l’an 40, 1940 !!!!!Je ne pigeais pas comment on pouvait se foutre d’une telle année !!!Quel bide !
Si je n’étais pas poli, je dirais bien: quel C.. !
moi, je ne m’en moque pas de l’an 40 ... celui du siècle dernier ...
malgré le risque d’être séparés, mes parents ont décidé de faire front ensemble et d’être "les mariés de l’an II" (2ème année de la guerre) Ils en sont sortis indemnes, voilà pourquoi je peux, aujourd’hui, me trouver en bonne compagnie ! 
S’en moquer comme de l’an 40... C’est l’expressio du jour, on fera avec... sais pas quoi, mais on verra bien ce soir quand vous aurez tout décortiqué.

Avez-vous pris le temps de lire les équivalences étrangères ? Certaines sont "savoureuses" !
me voilà en pleine forme !
Pas question de m’en foutre de quelque année qu’il soit.
De toute façon 2010 démare mal, mais tout va ’sarranger .
Bonne nuit à tous et a+
Bon, il ne nous reste que 430 ans pour atteindre la société idyllique dont God nous parle: allons-y les petits gars, y’a pas une minute à perdre, parce qu’on a du sacré pain (et pas que du blanc, si j’en crois la couleur actuelle du Golfe du Mexique...) sur la planche. Allez, on se retrousse les manches, les amis...
Je ne conçois pas le 20eme sans 1940!
Année charnière!
Ah ben non, ah ben non, alors, que nenni. Pas question, mais pas question du tout alors de se foutre de l’an quarante. Imaginez, quarante ans d’Expressio, hein, là, c’est du sérieux! C’est là que la société des nations et des peuples se rendra compte, si pas déjà plus tôt, de l’apport culturel incommensurable de nos petits neurones. Sur une idée de God, avec les costumes de Donald Kaltwelt et une mise en scène n’impliquant pas de spécialiste spécialiste de Voltaire...
Tiens, et où est donc notre deLapsus?
Aaaahhhh, c’est bien, Agrognôme est en pleine forme. Pas comme hier, alors...
On se moquait de l’an 40 car l’espérance de vie était assez brève mais aujourd’hui, on vit longtemps et on SAIT qu’à 40 ans, on s’épanouit ... la suite sur cette page. J’aime bien le "on prend les choses en main". Il serait temps...
réponse à . momolala le 15/05/2010 à 07h59 : On se moquait de l’an 40 car l’espérance de vie était ...
J’aime bien le "on prend les choses en main"
J’en connais qui diraient ici: "Tu me l’as pris de la bouche!"
Je me fous de cette expression comme de l’an 40 ! Je suis de 60, alors !?!
réponse à . Emeu29 le 15/05/2010 à 09h21 : Je me fous de cette expression comme de l’an 40 ! Je suis de 60, alor...
Hé, un p’tit jeune, alors...
Respect aux âgés, alors, gamin. On s’assied, on ferme sa gu... et on écoute les grands parler!
réponse à . momolala le 15/05/2010 à 07h59 : On se moquait de l’an 40 car l’espérance de vie était ...
Bien sympa ce petit article, mais je serais fort étonné que la jolie brunette qui orne cette page de sa vitalité débordante ait atteint les trois-quarts de l’âge dont on se fout royalement ici !
réponse à . file_au_logis le 15/05/2010 à 09h25 : Hé, un p’tit jeune, alors... Respect aux âgés, alors, ...
Oui, Papi !
Tu remarqueras que je n’utilise pas le terme de Pépé ! Tu es bien trop éloigné de la mer, cher ostrogod, pour ravir à notre ami l’amiral, son titre.
Pierre, où que tu sois, si tu nous vois...
on ne peut pas s’en foutre, puisque ce sera (ou ce fut) un nouveau départ .... ne dit-on pas aussi : "c’est reparti comme en 40"

Il s’agissait d’un été pourri en 1740 ! Mauvaise récolte, disette. (E. Leroy Ladurie)
en cherchant bien il doit y avoir des tas d’an 40 !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 28/11/2009 à 14h58 : On dirait bien que tout le monde se moque de cette expression comme de l’a...
Comme je l’ai appris étant encore en activité:
«Mieux s’en foutre que s’en faire foutre». Devinez les commentaires de certains collègues ?
Que d’aucun ne manquent pas d’apprécier la chose... Que ça dépend du point de vue, etc.
Donc que certains ne s’en moquent pas comme de l’an quarante ou de leurs premières chaussettes...
réponse à . cotentine le 15/05/2010 à 10h43 : on ne peut pas s’en foutre, puisque ce sera (ou ce fut) un nouveau d&eacu...
Reparti comme en 40... époque ou en Europe ont s’est copieusement foutu sur la gueule... Tout ça à cause d’une bande de branquignoles de policards à la con... toutes tendances confondues.
réponse à . Emeu29 le 15/05/2010 à 09h32 : Bien sympa ce petit article, mais je serais fort étonné que la jol...
une brunette ???? Je vois un brave type sourire/peps en veston clair sur t-shirt noir ras du cou qui se prénomme Jérôme et qui me propose de gagner plus d’argent chez moi .... de la brunette ou du brunet, qui plume le mieux son voisin ? Perso je me ferais plus facilement avoir par la brunette, mais bon, ça dépend des goûts et puis, pour ces dames ...
"comme de l’alcoran",issu de "comme de alcoran", issu de "comme de al coran", qui signifie "comme de à le coran", ancienne façon de dire du. En wallon on a toujours cet article, par exemple "al calvaire", c’est "le calvaire". Notez que l’article féminin "la" était "ale" d’où des traductions en français boiteuses comme "Bois Le Dame" car l’article "ale", pour "la" a été compris "le". Vous avez suivi ? C’est pas grave, je voulais juste dire que alcoron = le coran et puis c’est tout. Bonne journée quand même.
réponse à . pfloche le 15/05/2010 à 11h20 : "comme de l’alcoran",issu de "comme de alcoran", issu de "comme de al cora...
Mais oui, c’est c’la.
je voulais juste dire que alcoron = le coran et puis c’est tout
Pas d’accord, ce serait trop facile. Comment expliquer que ton alcoran se soit transformé en alcoron. Des corons, j’en vois pas loin de chez moi. Mais aucun Al Coron à l’horizon. 

Bonne journée à tous. Enfin du soleil.
réponse à . file_au_logis le 15/05/2010 à 07h41 : Ah ben non, ah ben non, alors, que nenni. Pas question, mais pas question du tou...
Eh oui douce enfant, tout va bien !
Si tôt cette nuit j’attendais le champ des premiers merles mâles moqueurs qui m’amuse d’entendre draguer la gueuse merlesse. A 4 h 30 c’était parti, quel plaisir !
Et j’ai entendu que c’était comme en 40 alors pas question de s’en foutre...!
Bonjour à tous
réponse à . file_au_logis le 15/05/2010 à 09h25 : Hé, un p’tit jeune, alors... Respect aux âgés, alors, ...
voilà qui est bien balancé, non mais !
moi de 46, conçu par mes parents pour fêter l’armistice tu comprends pourquoi je ne m’en fous pas !
Grande année pour les nés en 46, pas les meilleurs mais presque.
Aïe, j’ai mal aux chevilles...
réponse à . <inconnu> le 15/05/2010 à 12h28 : Eh oui douce enfant, tout va bien ! Si tôt cette nuit j’attenda...
Filo est devenu une fille.... ça c’est une nouvelle, qu’y faut surtout pas s’en ficher comme de l’an 40 !!!:&rsquo)
réponse à . BeeBee le 15/05/2010 à 13h31 : Filo est devenu une fille.... ça c’est une nouvelle, qu’y fau...
Sory Filo, j’ai pédalé dans la choucroute ce jour. !
réponse à . file_au_logis le 15/05/2010 à 07h41 : Ah ben non, ah ben non, alors, que nenni. Pas question, mais pas question du tou...
Sans attendre 40 ans, si vous vous donniez rendez-vous dans dix ans ? Ecoutez cette page, remplacez Severine par BeeBee, Eric par Lange, Marc par File_au_logis, Pascal par M’sieur Ubbleu, François, Laurence, Marion, Ronan… par et par Regardez : vous êtes tous là sur la place des Grands Hommes !
réponse à . BeeBee le 15/05/2010 à 13h31 : Filo est devenu une fille.... ça c’est une nouvelle, qu’y fau...
Filo est devenu une fille....
Dis, BeeBee, toi qu’en es une, de vrai de chez vrai, c’est comment, être une fille, dis? J’ai jamais essayé... C’est vrai ce qu’elles disent, tes copines, que c’est chiant?
réponse à . BeeBee le 15/05/2010 à 13h31 : Filo est devenu une fille.... ça c’est une nouvelle, qu’y fau...
En l’an quarante, j’aurais pu être fiché, mais plus maintenant!
réponse à . DiwanC le 15/05/2010 à 14h45 : Sans attendre 40 ans, si vous vous donniez rendez-vous dans dix ans ? Ecout...
Ah que non ! On conventionne aussi souventement que l’on peut, fort heureusement ! Si nous avions attendu 10 ans après Bruxelles je n’aurais pas revu notre PP et sa BB, ni à Toulon, ni à Entrecasteaux ; ni Cotentine, qui n’est pas ma cousine mais presque, dans mes meubles ; ni Filolo à La Gaude ; ni Mickey notre Ange... ; ni God... Et quand il y en a un qui part, il ne nous reste que nos yeux pour pleurer.
réponse à . file_au_logis le 15/05/2010 à 15h44 : En l’an quarante, j’aurais pu être fiché, mais plus mai...
Fouché, à force de ficher les gens, a fini par être fauché... et c’était pas le l’an quarante!
réponse à . momolala le 15/05/2010 à 15h46 : Ah que non ! On conventionne aussi souventement que l’on peut, fort h...
Oui, oui, oui, parbleu et palsembleu, snas parler du lagon bleu, quand est-ce qu’on recommence?
réponse à . momolala le 15/05/2010 à 15h46 : Ah que non ! On conventionne aussi souventement que l’on peut, fort h...
C’était juste pour ajouter un petit peu de musique... Je m’en voudrais de déranger...
Merci ma Momo de te soucier de mon bras et de ma main (hier@ 66). Le traitement les fait dégonfler de manière spectaculaire. Heureusement ! S’il m’avait fallu renoncer à dessiner ! Pas Question de s’en foutre comme de l’an 40. Mais c’est bien long 10 jours d’hospitalisation toute seule...
réponse à . cotentine le 15/05/2010 à 10h43 : on ne peut pas s’en foutre, puisque ce sera (ou ce fut) un nouveau d&eacu...
J’aurais plutôt dit: "c’est reparti comme en 14".
cette page
réponse à . DiwanC le 15/05/2010 à 17h20 : C’était juste pour ajouter un petit peu de musique... Je m’en...
Mais tu ne déranges pas ! J’ai un projet parmi mille, c’est de monter par les petites routes jusque... et même plus loin en faisant un détour par le Finistère pour biser Emeu sur son crâne lisse. Tu penses bien qu’un petit crochet par le Morbihan ne serait pas pour me faire peur. Enfin, d’abord je finis les cartons ; ensuite je stocke les cartons je ne sais pas encore où ; ensuite j’emménage avec mes cartons ; ensuite je commence à déballer et quand le grand coquin me prend, je tire la porte et je pars avec ma nouvelle voiture. Tu vois le programme ?

J’oubliais l’essentiel : et des mauvaises choses du passé, je m’en foutrai comme de l’an quarante, année de naissance de mon très futur ex-mari ! Voili voilou et pis c’est tout.
réponse à . momolala le 15/05/2010 à 18h11 : Mais tu ne déranges pas ! J’ai un projet parmi mille, c’...
Eh, oh, attend, là!
Chaipa encore exactement quand, mais je vais aussi certainement encore une fois venir à Paris et en France d’ici la fin de l’année, pour ma "tournée d’adieu" avant d’être pensionné. Que dire alors d’une gigantesque convention pantagruelique et gargantuesque,par exemple au Mans, ce qui n’est loin ni du Morbihan, ni du Cotentin, ni d’Entrecasteau, ni du pas de Calais...
Hein, les Hexagonautes, qu’en dites-vous?
réponse à . momolala le 15/05/2010 à 18h11 : Mais tu ne déranges pas ! J’ai un projet parmi mille, c’...
Merci ! Et même merci beaucoup ! SMACK ! (c’est le bruit des gros bisous qui claquent dans les B.D.) et SMACK ! pour l’autre joue !
Avant d’emprunter les routes de la jolie Bretagne morbihannaise, passe par le canal 12 ! Te raconterai tout !
 
réponse à . DiwanC le 15/05/2010 à 19h26 : Merci ! Et même merci beaucoup ! SMACK ! (c’est le br...
Aaaahhhh! Le Morbihan! Que de beaux souvenirs:
Vannes, Auray, Notre-Dame d’Auray, Larmor-Baden, la forêt de Brocéliande avec le Miroir aux Fées, le Val sans Retour, puis la presqu’île de Quiberon, Carnac, le merveilleux village de Rochefort-en-Terre, l’Enchanteur Merlin, les fées Viviane et Morgane, l’Ile-aux-Moines, le Golfe du Morbihan, bien sûr, Port Navalo, Sarzeau et le château de Suscinio, le port du Bono- dont les bateaux de pèche étaient appelés des forbans! - , le magnifique château de Josselin, etc... etc...
Que de beaux et magnifiques souvenirs.
Quelle chance as-tu, DiwanC, de pouvoir y habiter... J’y ai passé quelque fois des vacances il y a ... oh ... quarante ans... Mais je ne m’en suis jamais foutu!
Je me souviens par exemple, d’une petite chapelle, au milieu d’une pâture à vaches, à moitié enterrée, où un vitrail magnifique et un chemin de croix mèle très intimement la vie du Christ et la légende de la conquête du Graal. Il y a une station du-dit chemin de crois où l’on voit la fée Viviane essuyer le visage du Christ...

SMACK Et merci pour ce merveilleux voyage que tu as réveillé dans ma mémoire SMACK

Je me souviens aussi, étant à la recherche d’un cromlech, être arrivé au milieu d’une cour de ferme, où le fermier venait de tuer le cochon et était en train de l’étriper. Nous avons sympathisé, et, quand il en a eu terminé, il m’a invité à trinquer avec lui et boire un cidre de sa production. Ah! Grandiose!. Bien sûr, pas raffiné, pas filtré, non. Mais combien délicieux. Il "collait aux dents" et - de par son acidité - les rallongeait pas mal, les dents... Je lui en achetai six bouteilles. Bien mal m’en prit! La chaleur dans la voiture, plus les cahots de la route firent sauter tous les bouchons, malgré leurs "ferrailles". Je ne vous parle pas des dégâts et de l’odeur, dans la voiture.
Ma pomme, c’est mwâ-âhahâ!

SMACK Et mercipour ce merveilleux voyage que tu as réveillé dans ma mémoire SMACK
réponse à . Rikske le 25/11/2009 à 07h41 : Ah, ben, tiens ! Je me moque de l’an quarante comme de ma premi&egrav...
Et bien moi je me fous de l’an quarante comme de l’an 12 du calendrier maya et de l’an 20 dans son premier film, toutes deux réunies
réponse à . tytoalba le 15/05/2010 à 11h37 : Mais oui, c’est c’la. je voulais juste dire que alcoron = le coran ...
Oui mais à Liège il y a al Cora, c’est là qu’Al fonce faire ses courses; ah lala, même si le mot est coron-pu, c’est encore en français.
réponse à . file_au_logis le 15/05/2010 à 21h04 : Aaaahhhh! Le Morbihan! Que de beaux souvenirs: Vannes, Auray, Notre-Dame d&rsquo...
Je ne veux surtout pas toucher à tes beaux souvenirs, je veux même les préserver : ne retourne pas à Carnac, garde l’image des mégalithes gris quand le ciel est bas, presque blonds au soleil couchant, immenses pierres surgies dans la lande au milieu des ajoncs et de genets.
Aujourd’hui, pour préserver la végétation menacée par le piétinement des milliers de visiteurs, on a morcelé le site en parcelles entourées de grillages, légers et verts mais grillages quand même ! Alternativement, elles sont ouvertes ou non aux promeneurs. On a aménagé un grand parking (nécessaire, sans doute...) et, à l’entrée, on a construit un pavillon sans grâce pour y vendre des souvenirs. La magie des menhirs n’est plus, les korrigans s’en sont allés…

Il y a Vannes et l’Île-aux-Moines… et tous les petits villages sans caractère particulier si ce n’est une surprise inattendue, une magnifique petite église, dentelle de pierres, comme à Kernascléen : voici, sur cette page l’entrée latérale ; à l’intérieur, une fresque représentant l’enfer et ses tourments et datant du XIe. Et puis tous les calvaires, témoignages de la foi des Bretons toujours vive, les pardons annuels l’attestent. Et les croix de granit maladroitement taillé parfois, posées là au bout d’un champ, à la croisée des chemins… pourquoi ? pour quelle histoire, quel drame, quel serment ? Émouvant, même pour les non-croyants dont je fais partie...

J’arrête car M’sieur Ubbleu va encore pleurer !

Tu l’as compris : en Bretagne est mon cœur et le pseudo que j’ai choisi le prouve ! Je passe toutes mes vacances en Morbihan... mais je suis née à Paris et j’ai posé mes cartons en Île-de-France.
Un p’tit mouchoir M’sieur Ubbleu ?:&rsquo)
réponse à . DiwanC le 16/05/2010 à 02h15 : Je ne veux surtout pas toucher à tes beaux souvenirs, je veux même ...
J’arrête car M’sieur Ubbleu va encore pleurer
Il est vrai que je garde de très bons souvenir de Bretagne, pour y être passé à quelques reprises. Je suis particulièrement impressionné par les cairns, ces amas de pierres qui sont parfois des sépultures, comme le cairn de Gavrinis par exemple.
J’aime la Bretagne pour ses pierres, mais aussi pour ce qu’elle représente de l’histoire celtes, civilisation que j’admire.
Je lis souvent des livres qui relatent sous forme de fiction, toute cette époque d’Arthur Pendragon, la fée Morgane, les druides ... comme dans "Le cycle d’Avalon" de Marion Zimmer Bradley, ou "Le cycle de Lyonesse" de Jack Vance. Pour moi la Bretagne est synonyme de beauté,force et sagesse.

"""Un p’tit mouchoir M’sieur Ubbleu ?"""
Je veux bien, je le rajouterai à ma collection !!!  
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 16/05/2010 à 11h47 : J’arrête car M’sieur Ubbleu va encore pleurer Il est vrai que ...
La Bretagne est synonyme de beauté, force et sagesse
C’est beau... comme du Chateaubriand ! 
Si tu veux sourire, lis Ils sont fous ces Bretons. Erwan Vallerie explique aux touristes la grandeur et les travers de ce peuple celte, Nono les illustre*. Ce n’est pas de la grande littérature, juste un petit bonheur !
*cette page. Ed. Coop Breizh.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « S'en moquer (ficher, foutre) comme de l'an quarante » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?