Un sous-fifre - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Un sous-fifre

Un subalterne insignifiant, un employé au bas de la hiérarchie

Origine

Pour que le mot sous-fifre apparaisse, encore fallait-il qu'il y ait un 'fifre', comme quand on évoque un sous-lieutenant, une sous-préfecture, une sous-pierre ou un sous-bois, par exemple.
Or, au cours des quelques décennies passées, avez-vous déjà entendu quelqu'un se faire passer pour un fifre ou se faire appeler fifre ? C'est peu probable !
Et pourtant...

En remontant dans le temps, on commence à trouver le sous-fifre au tout début du XXe siècle, avec le sens de novice ou apprenti.
Notre signification actuelle en découle directement, car, quand on a besoin qu'un service soit correctement rendu ou qu'une décision soit prise, on ne va évidemment pas s'adresser à un sous-fifre.

C'est vers les années 1880 que le fifre désigne entre autres un homme maladroit, comme l'est le novice dans le métier qu'il apprend, ou bien une personne sans énergie. D'où le lien, encore avec notre sous-fifre, au sens assez méprisant.
Mais le fifre c'était aussi un liard, une monnaie de très faible valeur (le quart d'un sou) dont le nom était utilisé dans des expressions négatives comme "ne pas avoir un liard" pour "ne pas avoir d'argent".
On commençait à trouver ici un sens de petitesse qui nous vient en fait de 'fiferlin' ou 'fifrelin', dont dérive 'fifre', mot qui désignait une petite chose ou de la monnaie de très faible valeur.
C'est cette valeur ténue qui a dérivé vers la petitesse en compétence ou en pouvoir qu'on retrouve aujourd'hui dans notre sous-fifre.

Enfin, 'fifrelin' dériverait de l'allemand 'Pfifferling' qui veut dire 'girolle' (on se demande quel lien il peut y avoir avec un champignon), mais aussi 'fétu' ou "chose sans valeur" (là, l'image de la petite chose est nettement plus compréhensible), employé dans ce dernier sens dès le XVIe siècle dans la locution "das ist keinen Pfifferling wert" qui voulait dire "cela ne vaut rien".

Exemple

« Et qui pourrait vous vouloir du mal ?
- Joseph Conrad.
- Conrad ? Vous connaissez Joe ? Le sous-fifre du consulat de France à Bangkok ! s'exclama Gilet.
- Conrad est plus qu'un sous-fifre, Éric. Il manigance tout un tas de choses et m'en veut à mort pour ce que je lui ai fait. »
Jean-Luc Bermond - Fleur de pavot

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un sous-fifre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Eine PfeifeUn rien, une nullité
États-Unisen A nobodyUn personne
États-Unisen Second bananaDeuxième banane
Angleterre / États-Unisen An underlingUn(e) subordonné(e), un sous-fifre
Angleterreen A minionUn larbin
États-Unisen A peonUn sous-fifre
Angleterreen The organ-grinder's monkeyUn singe de joueur d'orgue de Barbarie
Angleterre / États-unisen Second fiddleLe deuxième violon
Argentinees Un ñoqui.Un gnocchi (pasta).
Espagnees Un don nadieUn monsieur personne
Espagne (Catalogne)es Un pixatintersUn pisseur d'encre
Espagnees Un subalternoUn subalterne / subordonné
Espagnees Un mandado.Un commandé.
Pays-Basnl Een boodschappenjongenUn garçon de courses (larbin)
Pays-Basnl Is dat iemand?C'est quelqu'un?
Belgique (Flandre)nl Een potloodjeUn petit crayon
Pays-Basnl De tweede viool spelenJouer le deuxième violon
Pays-Basnl Een onderknuppelUn sous-fifre
Pays-Basnl Een onderkruipselUne misérable personne (qui ne vaut rien du tout)
Brésilpt Um peãoUn pion
Brésilpt Um barnabéUn Barnabé
Russieru мелкая сошкаUn sous-fifre

Vos commentaires
la locution "das ist keinen Pfifferling wert" qui voulait dire "cela ne vaut rien".
autrement dit = moins que de la "roupie de sansonnet" ! 
en musique, les fifres sont utilisés pour le carnaval ou les défilés militaires cette page mais les sous-fifres n’existent pas ! 
Avis : Mes éventuelles billevesées contributives de ce jour seront en version originale, sous-fifrée pour les lourds et les mal-en-pensants. N’y voir aucun sous-entendu !
Les pires, ce sont les subalternes aîgris, payés trois sous fifrelins, qui font souvent des enfifrés de sous-fifres... Pauvre sous-France...
God n’évoque pas le fifre, instrument de musique traditionnel de bien des régions et de nombreux régiments. En Provence, le galoubet joue à la fois de son galoubet (nom local du fifre) et du tambour, alors qu’ailleurs deux instrumentistes se partagent fifre d’une part et tambour d’autre part. Je me demande toutefois, ayant découvert cette page, si cet oubli divin n’était pas volontaire : certes, la photo est petite mais l’uniforme et le épaulettes cénomanes ne vous rappelleraient-elles personne ? Voilà donc la vérité cachée : l’amiral est absent pour cause de tournée de pipeau !
(extrait de Voici-Momo-Gala de ce jour)
Pour illustrer Fifre sans...Sous, le Joueur de fifre de Manet.
Dommage que je ne puisse pas faire un copier-coller. Ça aurait fait mignon dans l’expression du jour. Il est tellement beau!
Pour que le mot sous-fifre apparaisse, encore fallait-il qu’il y ait un ’fifre’
juste ! Et je dirais même plus : il devrait y avoir quelque part un "sur-fifre" !
N’oublions pas que le steak fifres a été longtemps notre plat national et que la sous fifre (en belge : la sous-frite) est une patate tout juste bonne pour les cochons. Une roupie de cochonnet, quoi  !
réponse à . <inconnu> le 10/11/2008 à 08h02 : Pour illustrer Fifre sans...Sous, le Joueur de fifre de Manet. Dommage que je ne...
A vot’service, Miss..! 

cette page
Not found, my friend ! Here it is
réponse à . momolala le 10/11/2008 à 07h31 : God n’évoque pas le fifre, instrument de musique traditionnel de bi...
Mais non, l’amiral est en stage chez William Fife,(cette page) rien à voir avec un saoul-fifre.
C’est bien la preuve qu’une certaine presse n’hésite pas a inventer.
Momo-Gala arrête de nous pipeauter.
Non à la réflexion, continue, oui... encore...
"Not found" non plus ... 
essaie plutôt cette page en grand format ou en plus petit sur cette page
réponse à . cotentine le 10/11/2008 à 10h05 : "Not found" non plus ...  essaie plutôt cette page en grand format ou...
La mienne aussi ? Pourtant quand je clique sur mon lien, il fonctionne. Mais ton grand format est superbe.
Medvedev est-il le véritable chef d’orchestre de la Russie ou un sous-fifre maquillé en premier violon de Poutine ?
Un sous-fifre n’est bien souvent que le larbin (le « péon » en quelque sorte) de quelqu’un de pas forcément très important … mais qui doit obéir au doigt et à l’œil ou même à un bref signe de menton … à tous ceux qui se croient son (ses) supérieurs(s), en abdiquant sa propre volonté et devant exécuter des actions qu’il (elle) n’aurait sans doute pas commises si il (elle) avait un peu de pouvoir !
J’aurais eu horreur d’une telle situation   et me serais sans doute révoltée ou aurait explosé comme dans « Vas-y, Maman ! » cette page
Avis à tous. Notre pauvre AnimalDan est tombé et s’est cassé une ou deux dents. Attention aux postillons (N° 3 et 4).
Heureusement que l’on a les écrans, ça protège (qu’ils soient "Azerty, Qwertz, et quelque soit la touche "accolade" 

D’ailleurs, petite info pour file_au_logis: Sur mon clavier, j’ai le dollar, j’ai même la livre sterling, mais je n’ai pas le fifre, dont je ne connais d’ailleurs pas le symbole.

En revanche, comme vous tous, j’ai tous les fifres de zéro à neuf.
(Je rejoins par la même occasion le club des édentés)
Température minimale 3°, maximale 10°, eh oui encore des fifres pour fifre ness cette page
réponse à . horizondelle le 10/11/2008 à 11h04 : Avis à tous. Notre pauvre AnimalDan est tombé et s’est cass&...
Il ne peut y avoir de symbole pour le fifrelin, puisque maintenant, dans le langage courant, il n’a qu’une valeur approximative (heu ... comme bien d’autres monnaies, qui, en ce moment changent fréquemment de cours !)
" Le fifrelin : Unité de petite quantité qui admet une forme adjective, fifrelinesque, qualifiant une quantité infinitésimale. Son synonyme immigré est le chouïa. Dans le Sud-Ouest, on lui préfère son équivalent, le brinborion, qui a l’avantage de rimer avec le substantif monosyllabique ponctuant, traditionnellement, chaque fin de phrase.

EXEMPLE : Mon salaire a augmenté d’un fifrelin, ou d’un chouïa (dans certaines entreprises), ou d’un brinborion, putaing, con !"

si tu veux t’amuser un peu avec certaines expressions dans ce genre d’approximations va vite sur site de la « Pifométrie » 
réponse à . cotentine le 10/11/2008 à 11h50 : Il ne peut y avoir de symbole pour le fifrelin, puisque maintenant, dans le lang...
le fifrelin vaut 2 fifrelaines et 5 fifrecotons, mais seulement 0.10 fifresoie.
je crois me souvenir que la Comtesse de Sègur a écrit "les malheurs de sous-fifre" , mais j’ai la mémoire d’un âne !
certaines pièces (comme les cent sous) étaient percées. On les appelait des sous-fifres parce qu’on pouvait s’entraîner à la flûte, avec. Cf le joueur de fifre de Monnaie.
Comment ? Manet ?
Flûte !
Bin... pourquoi ça fontionne quand je clique..?! 
réponse à . horizondelle le 10/11/2008 à 11h04 : Avis à tous. Notre pauvre AnimalDan est tombé et s’est cass&...
L’important n’est pas le nombre de fois où l’on tombe, mais combien de fois on se relève... 
Sûrement parce que les Borowers s’en mêlent et nous font des niches de leur jus. C’est pourquoi God est God sur ce merrrveilleux site, et nous ses sous-fifrelins !
réponse à . AnimalDan le 10/11/2008 à 13h31 : L’important n’est pas le nombre de fois où l’on tombe, ...
Tu fais mieux que les 12 de Jésus ? Si c’est pour finir comme lui, reste couché à la onzième !
réponse à . AnimalDan le 10/11/2008 à 13h31 : L’important n’est pas le nombre de fois où l’on tombe, ...
en tombant N fois, on se relève au mieux N fois et au pire N-1 fois.
Ni plus ni moins !  
le joueur de fifre qui se coince les doigts dans les trous, et la langue dans le bec est un saoul fifre.

"Il s’approcha de moi et me sortant le grand jeu il s’exclama :" joue , c’est du fifre !"
"elle est raide, celle-là ! " dis-je, impressionnée, mais en y regardant de près ,je vis que le nombre de trous n’était pas règlementaire, et décidai d’en jouer sans les mains "
("mémoire d’une sainte", par Soeur Emmanuelle)

Merci!
Et en version Luxe!!!
Jean-Michel Fifre, champion du pénis de table a écrit: mes victoires en 10 lecons...

Michel Fifre, par contre, a passé six mois sous terre.

Qu’ont-ils en commun, tous les deux? Ils descendent non seulement du même arbre, mais aussi de la même mère Michel...
"Undercover Agent for the Zulu Terrorists" haïe du régime d’apartheid, et par lui condamnée, mais pas sous-fifre de la cause, la grande Mama Africa (morte au "charbon")...

cette page
... et dans la catégorie "démocratie et basse police": l’état recrute des sous-fifres d’un genre paticulier...

cette page

-tiens, j’ai écrit "paticulier"..? comme "pas tibulaires mais presque"..?? lapsus, si ça se trouve ! 
Un subalterne insignifiant, un employé au bas de la hiérarchie

Bon, ben, c’est la définition d’un esclave sans dent et qui dirait encore : « Fifre la République, fifre la France ! » Qu’il se joue du pipeau ou le doigt dans l’œil, le gars, c’est idem. 
D’après le texte d’explication on pourrait tout aussi bien inférer que le "sous fifre" n’est pas en dessous du fifre, mais un sou de type fifre. Si tel est le cas l’orthographe "sous" vient soit d’un usage initialement pluriel de la chose, soit d’une confusion ultérieure (quand s’est perdue la mémoire des sous d’antan) entre le sou et ce qui est en dessous - confusion qui semblait aller dans le sens de l’expression.

Conjectures aventureuses peut-être !
Moi je n’aime pas les sous-titres. Je préfère les versions originales.
... ça n’a rien à voir !
Tant pis !
réponse à . cotentine le 10/11/2008 à 10h30 : Un sous-fifre n’est bien souvent que le larbin (le « péo...
... Et puis tu reçois un blâme avec menace de C4 pour avoir dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas ... Testé pour vous.
Merci pour cet extrait qui donne une belle image d’Annie Girardot, et qui redonne à toutes les mamans du punch pour continuer 
On joue du fifre avec les mains. Cela veut-il dire que l’on joue du sous-fifre avec des sous-mains?
réponse à . cotentine le 10/11/2008 à 11h50 : Il ne peut y avoir de symbole pour le fifrelin, puisque maintenant, dans le lang...
va vite sur site de la « Pifométrie »

4.1.13 La dose
Unité de grande quantité souvent associée à des valeurs humaines ou intellectuelles. Les multiples sont la bonne dose et la sacrée dose (à ne pas confondre avec la sacrée couche).
EXEMPLE 1 : Pour supporter Machin, il faut une bonne dose de patience !

Ben merci cocotte, c’est sympa.  :&rsquo)
réponse à . horizondelle le 10/11/2008 à 11h04 : Avis à tous. Notre pauvre AnimalDan est tombé et s’est cass&...
Comment pas de symbole pour le fifre ? Et à quoi servirait le symbole monétaire non identifié (¤) si ce n’était pour le fifre ?
réponse à . file_au_logis le 10/11/2008 à 20h37 : On joue du fifre avec les mains. Cela veut-il dire que l’on joue du sous-f...
Waoooh, si tu souffles sur tes mains c’est que tu les as froides ou chaudes et que tu veux les tempérer.
Le fifre enfle ses joues pour jouer.
Le sous-fifre se débrouille comme il peut avec ses bas-joues
réponse à . <inconnu> le 10/11/2008 à 21h06 : va vite sur site de la « Pifométrie » 4.1.13 La do...
merci pour ce fou-rire du soir ... j’ai longuement visité ce site, il y a des mois de ça, et je ne me souviens pas de tout ...
ce midi, j’avais le moral qui ne valait pas tripette, = pas un "fifrelin" ... et ce soir, avec ton intervention sur ladite "dose" ... que je redécouvre à près de 22 h. le thermomètre du moral remonte avec ce rire !:&rsquo)
Je viens d’apprendre que des Popes Grecs Orthodoxes en sont venus aux mains avec quelques prêtres Arméniens à Jérusalem ce dimanche... Des sous-fifres peut-être pas mais plus sûrement des sous-popes de sécurité !
réponse à . file_au_logis le 10/11/2008 à 20h37 : On joue du fifre avec les mains. Cela veut-il dire que l’on joue du sous-f...
Et du sous frirfre avec des sous-marins ?
Comme disait l’autre (dont je ne me rappelle pas le nom, c’est dans une BD de 421), il y en a qui préfèrent la plongée sous-marine à la plongée sous mes reins 
réponse à . <inconnu> le 10/11/2008 à 21h32 : Comment pas de symbole pour le fifre ? Et à quoi servirait le symbol...
Ah ben oui, ce symbole lui va fifrement bien...mais je ne l’ai pas trouvé sur mon clavier. Tu l’as fait comment???
réponse à . mident le 10/11/2008 à 20h10 : Moi je n’aime pas les sous-titres. Je préfère les versions ...
si si, mais... déjà fait 
Mais ça va pas Fifrelin ? cette page
réponse à . file_au_logis le 10/11/2008 à 18h05 : Jean-Michel Fifre, champion du pénis de table a écrit: mes victoir...
C’était pas fix mois ?
J’ai trouvé un nouveau fifre: cette page
Il est bientôt 3 heures du mat’ et j’en ai marre de regarder sous tous les fifres que j’ai pu trouver.
Il n’y a RIEN en-dessous. Il n’ont même pas de dessous, c’est pour dire!
Bon, allez, je vais me coucher. Sous ma couette. Avec les mains... mais cela ne vous regarde pas!
Bonjour,

J’ ai déjà lu que, dans les batailles napoléoniennes, les fifres (joueurs de fifre) et les tambours (joueurs de tambour) marchaient en tête des rangées de fantassins lors des batailles. Ils portaient le grade le moins élevés et se faisaient tuer dès le début du combat, puisqu’ils étaient devant les soldats.
Un "sous-fifre" doit donc être considéré comme celui qui porte un grade encore plus bas.
Quelqu’un peut-il confirmer cette version?

Bonne journée
Et un cardinal c’est un sous pape ?
réponse à . <inconnu> le 27/04/2012 à 05h28 : Bonjour, J’ ai déjà lu que, dans les batailles napolé...
Je crois bien avoir également lu ou entendu quelque chose du genre, in illo tempore...
Alors, God, Chirstian, Syanne, tous les lexicographes de ce site ? Mmmmh ? 
C’est effrayant comme certains peuvent se décharger de leur sales responsabilités et de leur boulot sur les sous-fifres
réponse à . <inconnu> le 27/04/2012 à 07h24 : C’est effrayant comme certains peuvent se décharger de leur sales r...
Il faut se consoler en se disant que s’ils ont des sous fifres c’est qu’eux même ne sont que des fifres !!.........Et pour illustrer cette page
– Refus fusion
– Enfoui surfs
– Fours enfuis
– Fuir un fossé
Michel Siffre est un spéléologue et scientifique.

Pendant ses expériences sous-terraines sur la chronobiologie, on pouvait dire : "il est en-dessous, Siffre" ou bien "il est fou, Siffre".

N.B. : Le nycthémère, ou nyctémère, (du grec nukthêmeron, mot composé à partir de nux, nuktos, « nuit », et hêmera, « jour ») est un terme technique qui désigne une alternance d’un jour et d’une nuit.
Je vous laisse le plaisir d’épiloguer sur le terme "nyctémère".
réponse à . <inconnu> le 27/04/2012 à 05h28 : Bonjour, J’ ai déjà lu que, dans les batailles napolé...
je confirme naturellement que les fifres et tambours jouaient sur le champ de bataille et que beaucoup n’en revenaient pas. Est-ce à dire qu’ils portaient tous le grade le plus bas ? Je n’en sais rien !
Mais il n’existe aucune controverse sérieuse sur le terme (expression ?) : il y a d’une part le mot fifre , petite flûte, qui viendrait au XVIs de l’allemand phîfer « joueur de fifre », et d’autre part le mot fifrelin, chose qui ne compte pas, qui viendrait de l’allemand Pfifferling, au propre « chanterelle, girolle », également « objet sans valeur » (TLFI)
Donc deux mots qui se ressemblent, mais n’ont ni le même sens, ni la même origine. (sauf à trouver une racine allemande commune aux 2 mots, ce qui est possible mais je n’ai pas d’éléments sur ce point).
Or toutes les sources rattachent sous-fifre à fifrelin pour désigner un moins que rien, et aucune à la flûte. Flûte alors, hein  ! 
Un sous-fifre... c’est pipeau comme expression !
Comme l’éditeur de partoches...
le Pic de la Grave, 3667 m
la Montagne des Agneaux, 3663 m
le Pic de neige Cordier, 3614 m
l’Aiguille du Plat de la Selle, 3597 m
Les Rouies, 3589 m
L’Olan, 3564 m
Le Plaret, 3563 m
la Tête de l’Étret, 3559 m
Sont des sous fifres car le Fifre est un sommet du massif des Écrins qui culmine à 3 699 mètres d’altitude, entre le pic Coolidge et la Barre des Écrins.
dans certains états il reste interdit de se suicider sous peine de mort. Laquelle n’est prononcée que contre les maladroits qui se sont ratés, je suppose.
La peine de mort, on connait : cela consiste à tuer. Et tuer quelqu’un qui veut mourir, c’est, somme toute, leur rendre service. Le terme vient de pêne, la pièce mobile de la serrure, pour indiquer que l’on ouvre la porte de la mort.
Mais qu’est-ce que la sous-peine de mort ? Deux hypothèses s’affrontent :
Chez les chrétiens cette serrure est associée à Pierre -représenté porteur des clefs du Paradis. La sous-peine serait alors une sous-Pierre.
Dans les milieux intégristes le pêne est associée à Jean-Marie. La sous-peine serait alors une Marine.
Il y a de quoi se flinguer ! Mais à condition de ne pas se rater.
Le piccolo est-il un fifre qui boit ?
réponse à . mickeylange le 27/04/2012 à 09h42 : le Pic de la Grave, 3667 m la Montagne des Agneaux, 3663 m le Pic de neige Cordi...
le Pic de la Grave, 3667 m

Ca fait un beau tas de déchets !
Et où se situe "la coulée du grand bronze" ?
réponse à . cotentine le 10/11/2008 à 11h50 : Il ne peut y avoir de symbole pour le fifrelin, puisque maintenant, dans le lang...
valeur approximative

Fut une époque où, quand on se faisait construire un petit rien à la campagne, on l’appelait "babiole", "brimborion" ou "bagatelle".
Il est vrai, comme disait Devos, que "trois fois rien, c’est déjà un petit quelque chose".
réponse à . chirstian le 27/04/2012 à 09h57 : dans certains états il reste interdit de se suicider sous peine de mort. ...
Dans les milieux intégristes le pêne est associée à Jean-Marie. La sous-peine serait alors une Marine.

Bof ! Le Pêne étron et la soupe haine.
réponse à . chirstian le 27/04/2012 à 09h30 : je confirme naturellement que les fifres et tambours jouaient sur le champ de ba...
Est-ce à dire qu’ils portaient tous le grade le plus bas ?

Et est-ce que ce sont sur les sous-fifres que tombent les hallebardes ?
(Les "hallebardiers" sont au théâtre les figurants, juste en-dessous les "utilités", leurs sous-fifres, en quelque sorte).

Un peu comme dans l’Aiglon d’Edmond Rostand
Le Laquais (descendant peu à peu vers Marmont)

Et nous, les petits, les obscurs, les sans-grades,
Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, malades,
J’ai ouvert deux ou trois dictionnaires eh bien, sous fifre, il y a toujours fifrelin !

fifre dit Alain Rey dans son Dictionnaire Historique de la Langue Française – bien différent d’un dictionnaire donnant le sens/la signification des mots déjà décortiqués par God puis repris par chirstian – fifre donc apparaît à l’écrit vers 1507, parfois orthographié fiffre ; emprunté au suisse allemand, il est introduit pas les mercenaires suisses.

Voilà... c’est tout, j’vous dérange pas plus longtemps. Juste un p’tit mot encore avant de vous laisser jouer tranquillement : un fifre c’est une petite flûte et une petite flûte c’est un flûteau... Alors...

Le son est meilleur dans d’autres vidéo mais celle–ci - au-delà des trente premières secondes - offre de rares images couleur sépia...
J’aurais tendance à penser comme en #2 pour fifre...
Les troupes défilait autrefois au son des fifres et des tambours ?...
Et donc sous-fifre me ferait pensé au langage imagé (sic...) des militaires... (re-sic...)
Quelqu’un pourrait-il m’en dire un peu plus que je puisse éclairer ma lanterne ?
réponse à . DiwanC le 27/04/2012 à 11h52 : J’ai ouvert deux ou trois dictionnaires eh bien, sous fifre, il y a toujou...
Ne dis-t-on pas aussi: flûtiau ?
Mais voilà tout de suite ! A votre service Monsieur ! (Après je te/vous quitte, sinon vais encore être en retard chez les Desgrands-Lacour.)
 
Dérivés de flûte (v. 1165), flûteau apparaît vers 1600 et flûtiau vers 1833 ; tous deux désignent une flûte sommaire, avec une connotation rurale pour le second. (tout cela picoré dans le DHLF).

Le petit joueur de flûteau
Menait la musique au château
Pour la grâce de ses chansons
Le roi lui offrit un blason
Je ne veux pas être noble
Répondit le croque-note
Avec un blason à la clé
Mon la se mettrait à gonfler
On dirait par tout le pays
Le joueur de flûte a trahi

G. Brassens
Quand on prononce bien, on dit "fuite d’eau".
La turlute est-elle une sorte de fifre ?
Et en plus, avec celle-là, tu t’payes la # 69 ! :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 27/04/2012 à 05h28 : Bonjour, J’ ai déjà lu que, dans les batailles napolé...
cogito...
Ma conscience m’oblige à objecter !
Mettre les fifres et les tambourins en tête de peloton n’est absolument pas rationnel ! S’ils se font occire dès la première mitraille, comment pourraient-ils entraîner vers la castagne les planqués du dernier rang, les si-j’aurais-su-j’aurais-pas-venu, les quand-faut-y-aller-faut-y-aller ? hein ? je vous le demande !
En termes militaires, souvent orientés vers la sous-ventrière, le sous-fifre est devenu sous-dard (soldat grossier et brutal) et sous-bite (sous-lieutenant)
Absolument pas !
La turlute est un leurre pour la pêche des carnassiers. En mer, on utilise la turlutte japonaise pour le calmar. En eau douce en revanche, turlutte hutue, chapeau point eu.
réponse à . ergosum le 27/04/2012 à 16h10 : cogito... Ma conscience m’oblige à objecter ! Mettre les fifre...
Les fifres et les tambours en première ligne cachaient le bruit des coups de feux de l’adversaire aux soldats qui ne les entendaient plus.

# Rikske 70: c’est pas le hasard !
Je n’ai vraiment pas de temps aujourd’hui, mais j’en risque une.

Le dealer avait planqué sa marchandise dans la fente du tronc d’un arbre. Deux cardinaux qui passaient par là se sont fait arrêter car les sous-papes sont près de l’arbre à came
Ton grand âge te fait oublier que pour produire un son il faut que l’air entrant trouve une sortie ! et dans ta proposition çà va pour l’entrée mais y’a pas de sortie.
Toute fois, on peut penser au bignou qui joue les sons en renvoyant l’air du sac... 
Le chef de la bande de la Marine:
- À ma voix, présentez vos fifres!
Et là, les marins soulevèrent les fifres par dessus leur tête, sauf quelques-uns (dont Popeye), qui montrèrent leur pipe haut.
75. Le 27/04/2012 à 18:57:31 par Agronome
Toutefois, on peut penser au bignou...
Monsieur a les moyens ! Il souffle dans deux gnous à la fois. Pauv’ bêtes ! 

J’étais tellement... comment dire... émerveillée par tant de puissance que, du coup, j’ m’a trompi de boutons !
on ne dit pas : fifre comme un sous-turc, ni : turc comme un sous-fort. Mais on peut dire fort comme un sous-fifre turc.
Vous vous souvenez du jeu télévisé créé par Armand Jammot "des fifres et des lettres"?
Seulement là, pour les fifres on pouvait pas souffler, et pour les lettres fallait bien calculer...
Bonjour,

le champignon a une faible valeur nutritive.

Bonne journée.

Elinda

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un sous-fifre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?