Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Appuyer sur le champignon / Conduire le champignon au plancher

Accélérer

Origine

Dans notre monde moderne on pourrait croire que notre expression vient de ces jeux télévisés, comme le célèbre "Questions pour un champignon champion" () où les candidats ont devant eux un gros champignon plastique sur lequel il doivent très vite appuyer (d'où l'idée de vitesse) pour déclencher un signal dès qu'ils pensent avoir la bonne réponse (qui est forcément "Stéphanie de Monaco", bien sûr ! )
Mais si cette expression argotique est utilisée principalement dans le monde automobile, c'est bien parce qu'elle en provient très directement, et ce depuis la première moitié du XXe siècle.
En effet, si aujourd'hui les pédales de nos véhicules motorisés (accélérateur, frein, embrayage) sont généralement des plaques plus ou moins recourbées, il faut se souvenir qu'autrefois, lorsque les premiers véhicules auto-mobiles sont apparus, et pendant longtemps, la pédale d'accélérateur était constituée d'une tige métallique droite surmontée d'une demi-boule, l'ensemble ressemblant beaucoup à un champignon.
Alors celui qui voulait monter à l'ébouriffante vitesse de 80 kilomètres par heure, devait impérativement appuyer à fond sur le champignon de son bolide pour y arriver.
Et lorsque le 'champignon' était complètement enfoncé, en butée proche du plancher du véhicule, on conduisait le champignon au plancher.
Cette expression s'emploie aussi maintenant hors du monde des véhicules motorisés, lorsqu'il est question d'accélérer quelque chose, de "passer à la vitesse supérieure" (autre métaphore automobile).

Compléments

Connaissez-vous un des moyens de reconnaître une Citroën DS d'une ID ? La DS (à part les dernières séries spéciales comme la DSuper) avait une pédale de frein de type champignon alors que l'ID avait une pédale moderne.

Exemple

« Des prunes, j’en prends beaucoup. Je suis un homme distrait, c’est comme ça depuis l’enfance, et c’est valable au volant comme partout (...). Bon, comme, en plus, j’avais tendance à appuyer sur le champignon sans vraiment m’en rendre compte, je viens d’acheter un régulateur de vitesse. »
Libération - Article du 24 février 2010
« Sur un ace et un service-volée, excusez du peu. Del Potro avait laissé passer sa chance. Car le Russe appuyait sur le champignon au moment opportun. »
Le Figaro - Article du 29 novembre 2009

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Appuyer sur le champignon / Conduire le champignon au plancher » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Auf die Tube drücken Appuyer sur le tube
Grèce Grec πατάω τέρμα το γκάζι (Patào tèrma to gàzi) Presser le gaz (jusqu'à) à la fin
Angleterre Anglais Put the pedal to the metal Mettre la pédale au métal
Angleterre Anglais To step on it Appuyer dessus
États-Unis Anglais To punch it / To floor it Y donner un coup / Enfoncer ça au plancher
États-Unis Anglais To put the metal to the pedal Mettre le metal a la pedale
États-Unis Anglais To step on the gas Mettre les gaz
Espagne Espagnol Ir a carajo sacado Aller avec la bite sortie
Espagne Espagnol Ir a toda mecha Aller à toute mèche
Mexique Espagnol Tener el pie pesado Avoir le pied lourd
Canada Français Conduire / chauffer la pine au fond
Canada Français La pédale dans le tapis
Italie Italien Guidare a tavoletta Conduire en portant l'accélérateur au plancher
Belgique Néerlandais Volle petrol Plein gaz
Pays-Bas Néerlandais Op z'n staart trappen Appuyer sur son queue
Pays-Bas Néerlandais Plankgas geven Mettre gaz au plancher
Pologne Polonais Gaz do dechy Le gaz jusqu'à la planche
Brésil Portugais Pisar na tábua Mettre le pied sur la planche
Roumanie Roumain A o călca Lui marcher dessus
Roumanie Roumain A-i da blană Lui donner de la fourrure
Suède Suédois Trampa gasen i botten Appuyer le gaz au fond
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Appuyer sur le champignon / Conduire le champignon au plancher » Commentaires

  • #1
    • louisann
    • 03/03/2010 à 01:03
    Du champignon à la pédale wouah wouah,(si je me souviens bien c’était dans une chanson de Nicolas Peyrac)
  • #2
    • Coudrias
    • 03/03/2010 à 06:22
    Un champignon! Nuclénaire? J’hallucine! Qui me prend pour une truffe? Sans chien!
  • #3
    • OSCARELLI
    • 03/03/2010 à 06:32
    Dans ton deuxième exemple, mon petit Godemichou adoré, tu cites:
    "Del Potro avait laissé passer sa chance..."
    Nous devons à la vérité historique de dire qu’il s’agit bien sûr du fameux joueur Del Potro-Minet...
  • #4
    • OSCARELLI
    • 03/03/2010 à 06:36
    Je connaissais "appuyer sur le champignon" et "conduire le pied au plancher". Mais pas "le champignon au plancher". Y avait-il des champignons à Lucie Nogène dans la moquette que tu as fumée la nuit dernière? Il y a certains raccourcis tentants...
  • #5
    • <inconnu>
    • 03/03/2010 à 06:52
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 03/03/2010 à 06:36 :
    • « Je connaissais "appuyer sur le champignon" et "conduire le pied au plancher". Mais pas "le champignon au plancher". Y avait-il des champigno... »
    Même remarque pour ce qui me concerne.
  • #6
    • God
    • 03/03/2010 à 06:59
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 03/03/2010 à 06:36 :
    • « Je connaissais "appuyer sur le champignon" et "conduire le pied au plancher". Mais pas "le champignon au plancher". Y avait-il des champigno... »
    cette page
  • #7
    • tytoalba
    • 03/03/2010 à 07:13
    • En réponse à God #6 le 03/03/2010 à 06:59 :
    • « cette page »
    Excusez du peu votre sérénissime mais comme File_au_logis "conduire le champignon au plancher m’est inconnu. Conduire la vache au champ oui, pépé au marché oui, mais le champignon au plancher non.
    Et vous si sérieux d’ordinaire, se fier à Wiki comme référence, où n’importe qui peut écrire n’importe quoi, auriez-vous fumé la moquette. Je vous le demande un peu entre" quat zieux".
    Mais je vous en prie, continuez donc à animer ce merrrrrrrrveilleux site.
    Bonne journée à tous et toutes.
  • #8
    • momolala
    • 03/03/2010 à 07:24
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 03/03/2010 à 06:36 :
    • « Je connaissais "appuyer sur le champignon" et "conduire le pied au plancher". Mais pas "le champignon au plancher". Y avait-il des champigno... »
    J’ai connu dans ma vie de jeune adulte la première conductrice française, qui employait encore cette expression lorsque quelqu’un passait un peu vite ou pour dire que son neveu l’avait ramenée à grande vitesse depuis une salle de théâtre parisienne à la maison qu’elle partageait avec son frère et sa belle-soeur. "Il a roulé le champignon au plancher". Ce qui est ma foi historiquement plus juste que le pied au plancher car les vrais planchers ont disparu de nos voitures en même temps que les "champignons". Belle journée bleue et lumineuse à tous, ici et dans vos vies. Tant pis pour le ciel !
  • #9
    • God
    • 03/03/2010 à 07:24
    • En réponse à tytoalba #7 le 03/03/2010 à 07:13 :
    • « Excusez du peu votre sérénissime mais comme File_au_logis "conduire le champignon au plancher m’est inconnu. Conduire la vache au champ oui,... »
    cette page
  • #10
    • tytoalba
    • 03/03/2010 à 07:46
    • En réponse à God #9 le 03/03/2010 à 07:24 :
    • « cette page »
    Ah ben voilà !!!! Ca c’est du sérieux, du fiable. Merci, je me prosterne à vos pîeds.
    Aïe, ça y est, j’aurais mieux fait d’éviter, me v’là bonne pour un lumbago. 😉
  • #11
    • Rikske
    • 03/03/2010 à 07:54*
    (Trrrès gros soupir: souvenir...) Ma première voiture était une 2 CV d’occasion datant de 1962. Les pédales d’embrayage et de frein étaient en forme de champignons, la quatrième était surmultipliée, l’embrayage semi-automatique, les portières avant s’ouvraient dans le sens contraire par rapport à celles d’aujourd’hui, et le lave-glaces s’actionnait au moyen d’une petite poire en caoutchouc. MAIS: elle possédait un toit ouvrant ! 😉 Et quand je roulais pied au plancher, à quatre dans la voiture, on frôlait le 80 km/h ! :’-))
  • #12
    • momolala
    • 03/03/2010 à 08:22
    • En réponse à Rikske #11 le 03/03/2010 à 07:54* :
    • « (Trrrès gros soupir: souvenir...) Ma première voiture était une 2 CV d’occasion datant de 1962. Les pédales d’embrayage et de frein étaient... »
    Ma première voiture était une 203 Peugeot plus que d’occasion. Nous étions nées toutes les deux en 1946 mais je m’en portais bien mieux qu’elle. La première n’était pas synchronisée et c’est avec elle que j’ai appris à faire respecter ma priorité, ce que je n’osais pas auparavant. A 70 km/h elle vibrait de partout et de toute façon je ne pouvais pas appuyer sur le champignon plus qu’à mi-course. J’ai toujours roulé "à fond de caisse" !
  • #13
    • pfloche
    • 03/03/2010 à 08:34
    autre métaphore routière: on y va "à fond les manettes" (de gaz), ou à fond la caisse, à fond de train.
    Une caisse, ici vers Liège, étant l’expression sonore et olfactive de la poussée des réacteurs abdominaux: si tu pousses à fond (à fion) l’arrière-train, ça gaze des caisses.
  • #14
    • chirstian
    • 03/03/2010 à 09:13
    le champignon qui pousse près du ruisseau a pignon sur ru.
  • #15
    • chirstian
    • 03/03/2010 à 09:23
    La DS avait une pédale d’accélérateur de type champignon alors que l’ID avait une pédale moderne.
    Toyota sous-traite ses pédales au Vietnam. C’est pour cela qu’elles sont de type champignon annamite.
  • #16
    • charlesattend
    • 03/03/2010 à 09:30
    Un bon traitement anti-fungique, voilà ce qu’il faudrait pour éliminer tous ces chauffards !!
  • #17
    • charlesattend
    • 03/03/2010 à 09:33
    • En réponse à chirstian #15 le 03/03/2010 à 09:23 :
    • « La DS avait une pédale d’accélérateur de type champignon alors que l’ID avait une pédale moderne.
      Toyota sous-traite ses pédales au Vietnam... »
    Si les nippons déchaussés faisaient correctement leur boulot, les toyotas n’auraient pas tant de problemes .
  • #18
    • chirstian
    • 03/03/2010 à 09:48
    si ma femme, en me demandant : "ramène moi des champignons", n’avait pas cru nécessaire d’ajouter :"et dépêche toi" , je ne les aurais pas écrasés.
  • #19
    • chirstian
    • 03/03/2010 à 09:58
    en 1890, quand la bicyclette commença à se populariser , certains craignaient que la vitesse ne déformât le visage du cycliste lui donnant le "faciès du cycliste". De même des médecins affirmaient que les passagers des trains perdraient la vue -ou la vie- à cause de sa vitesse.
    Et pourtant elle n’a pas cessé d’augmenter, et de nous imposer sa tyrannie jusqu’au fast-food ou au speed-dating. Il faut lire de Carl Honoré : L’éloge de la lenteur , et relire La lenteur de Milan Kundera.
  • #20
    • mickeylange
    • 03/03/2010 à 10:10
    Amédée Bollée, célèbre constructeur automobile du Mans, ( il y a eu une époque où il n’y avait pas que les rillettes et le Pépé au Mans) a perfectionné la voiture à vapeur de son père Amédée (l’imagination des Manceaux !)
    Notamment il a remplacé la "manette admission vapeuuur" qui venait de la canonnière du Yang-Tse par l’accélérateur.
    Ses concurrents un peu jaloux baptisèrent son invention le champignon forcément.
    Voilà la véritable origine historique bidon de l’expression du jour.