Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Cucul la praline

Niais, ridicule.

Origine

Qu'est-ce qu'une praline ?
Pour les Français, c'est une amande entourée d'une croûte de sucre parfumé ou coloré. Pour les Belges, c'est un bonbon au chocolat. Et pour les truands, c'est une balle d'arme à feu. Les deux premières sont souvent appréciées, la troisième un peu moins.
Le nom vient du Maréchal de Plessis-Praslin dont le cuisinier inventa la confiserie (la version française) au XVIIe siècle.
'Cucul' (ou 'cucu') est un simple redoublement enfantin de 'cul', sans qu'on sache vraiment pourquoi il est devenu un adjectif synonyme de niais ou ridicule.
Pour une raison tout aussi incertaine, on lui a accroché un substantif féminin supposé l'intensifier, comme dans "cucul la praline", "cucul la fraise" ou bien "cucul la rainette", par exemple.
Cette expression date de la première moitié du XXe siècle. Colette, en 1933, employait 'cucu'.
Certains prétendent que ce qualificatif vient des Seychelles, à Praslin, où on trouve une grosse noix de coco à la forme très suggestive qu'on appelle le "coco-fesses" ().
'Fesses' et 'Praslin' auraient donné cucul la praline.
C'est probablement une galéjade, d'autant plus que le lien entre cette noix et 'niais' ou 'ridicule' n'est pas très facile à établir.

Compléments

Une cuculle est un peu moins ridicule qu'un cucul, puisqu'il s'agit de la capuche d'un moine.

Exemple

« Tous les regards s'étaient tournés vers lui et le public se mit à rire gaiement, du reste sans hostilité. On le trouvait simplement cornichon, cucul la rainette, ratapoil et rantanplan. »
Marcel Aymé - Travelingue

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Cucul la praline » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Einfältig Simple d'esprit
Autriche Allemand Einfaltspinsel (Pinceau) niais
Angleterre Anglais Silly Arse (Ass) Stupide cul (ane)
Argentine Espagnol Que aparato (hablando de alguien ridiculo) Mais quel appareil (en parlant de quelqu'un de ridicule)
Espagne Espagnol Cursi Cucul la praline
Espagne Espagnol Ñoño Cucul
Espagne Espagnol Tonto de capirote Idiot de chaperon (= Cucul la praline)
Espagne Espagnol Tonto del culo Bête du cul
Canada Français Épais dans l'plus mince Épais dans l'plus mince
Pays-Bas Néerlandais Mafkees (ou) mafketel (ou) malloot Un cucul
Roumanie Roumain Sarac cu duhul Pauvre d'esprit
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Cucul la praline » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 13/12/2006 à 02:12
    il ne faut pas être bien fûté(e) por se faire traiter de "cucul la praline" et pourtant, Susie Morgenstern en a fait un joli livre pour enfants, il y a 15 ans et les gosses de ma bibliothèque s’en amusaient beaucoup !
  • #2
    • borikito
    • 13/12/2006 à 08:07
    • En réponse à cotentine #1 le 13/12/2006 à 02:12 :
    • « il ne faut pas être bien fûté(e) por se faire traiter de "cucul la praline" et pourtant, Susie Morgenstern en a fait un joli livre pour enfa... »
    Ah ! Coco la tentine est de retour !
    Alors !.. raconte... comment ça s’est passé...?
    Bien le bonjour à toutes et tous.
  • #3
    • Jonayla
    • 13/12/2006 à 08:32
    "Pour les Français, c’est une amande entourée d’une croûte de sucre parfumé ou coloré. "
    Et ça, en Jolie Gique, on appelle une dragée, comme celles qu’on donne à l’occasion des baptêmes, par exemple. Il y en a aussi en chocolat entouré de sucre coloré, miam !
    Bonjour tout le monde.
  • #4
    • momolala
    • 13/12/2006 à 08:56*
    • En réponse à Jonayla #3 le 13/12/2006 à 08:32 :
    • « "Pour les Français, c’est une amande entourée d’une croûte de sucre parfumé ou coloré. "
      Et ça, en Jolie Gique, on appelle une dragée, comme... »
    Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla
    Les dragées sont lisses tandis que les pralines sont boursouflées ; elles sont plus grosses que les dragées et ignoblement colorées de rose ou de marron (voir cette page ); elles sont horriblement dures : quand tu croques, le morceau que tu as dans la bouche, tu ne sais jamais si c’est un morceau de praline ou de dent. Bref, c’est très cucul d’offrir des pralines ou alors il faut être malintentionnné ! J’aime bien davantage les pralines belges que mes amis ne manquent pas de me rapporter quand ils viennent dans leur maison française !
  • #5
    • francou
    • 13/12/2006 à 08:57
    Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m’amuse énormément. Au fait, mon frère, 10 ans de plus que moi, qui s’appelle Etienne, je l’ai toujours appelé: Titi la praline. Cucul....je n’ai pas osé!
  • #6
    • momolala
    • 13/12/2006 à 09:03
    Bienvenue Francou. Je reprends ; je n’aime pas mais certains en vivent et tous les goûts sont dans la nature : une info positive, alors, sur la praline sur cette page. Quand même, les photos évoquent bien, à mon avis très tendancieux et sans objectivité aucune, des prothèses dentaires colorées !
  • #7
    • momolala
    • 13/12/2006 à 09:10
    Celles-ci (voir cette page) seraient les véritables décrites par God dans sa définition, donc la source de l’expression du jour. Celles qu’on nous vend sur les marchés et les plages contiennent des cacahuètes (amande de l’arachide, nom de la graine en coque m’a-t-on expliqué sérieusement à une expo malienne) et leurs ressemblent vaguement : c’est normal pour un truc qu’on vend sur les plages et qui avait dans ma jeunesse un fort goût de pétrole.
    Bon assez monopolisé l’encre de God, j’ai du boulot qui m’attend ailleurs ! A tout à l’heure pour vous lire.
  • #8
    • Jonayla
    • 13/12/2006 à 09:10
    • En réponse à francou #5 le 13/12/2006 à 08:57 :
    • « Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m’amuse énormément. Au fait, mon frère, 10 ans de plus que mo... »
    Bienvenue au club, Francou !
  • #9
    • God
    • 13/12/2006 à 09:12
    • En réponse à momolala #4 le 13/12/2006 à 08:56* :
    • « Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla
      Les dragées sont lisses tandis que les pralines sont boursouflées ; elles sont plus grosses que le... »
    Les pralines, c’est pas bour souffler, c’est bour manger. Uniquement !
  • #10
    • eureka
    • 13/12/2006 à 09:30
    • En réponse à francou #5 le 13/12/2006 à 08:57 :
    • « Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m’amuse énormément. Au fait, mon frère, 10 ans de plus que mo... »
    Tutu La Praline aurait mieux sonné et ça fait dans le respect de ton ainé, mais bon......
    Bienvenue à toi Francou-sine
  • #11
    • HoubaHOBBES
    • 13/12/2006 à 09:31*
    • En réponse à momolala #4 le 13/12/2006 à 08:56* :
    • « Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla
      Les dragées sont lisses tandis que les pralines sont boursouflées ; elles sont plus grosses que le... »
    "elles sont horriblement dures : quand tu croques, le morceau que tu as dans la bouche, tu ne sais jamais si c’est un morceau de praline ou de dent."
    c’est vrai aussi pour les dragées, mais, comme le disait une stagiaire célèbre aux USA (une certaine ML) "le plaisir, c’est de la sucer" !
    La dragée est rose, bleue ou blanche. On n’en offre pas en Belgique du sud ?(= la France, depuis que l’aéroport de Charleroi s’appelle "Brussels south" , on peut se permettre certains -petits- écarts géographiques).
    Sugar-Hobbes
  • #12
    • HoubaHOBBES
    • 13/12/2006 à 09:34
    • En réponse à francou #5 le 13/12/2006 à 08:57 :
    • « Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m’amuse énormément. Au fait, mon frère, 10 ans de plus que mo... »
    Coucou , la praline que tu nous sors, Francou !
    Bienvenue à bord, et pousse un peu tes genoux, j’ai plus d’place ici !!! (moi aussi , j’ai des grands frères !)
    Welcome-Hobbes
  • #13
    • OSCARELLI
    • 13/12/2006 à 09:41
    • En réponse à francou #5 le 13/12/2006 à 08:57 :
    • « Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m’amuse énormément. Au fait, mon frère, 10 ans de plus que mo... »
    bienvenue au club, francou. Si j’aurais su que tu nous rejoindrais, je t’aurais-z-envoyé l’invitation à participer aux Assises de lundi dernier... Tu n’aurais jamais été qu’une assise de plus. On t’aurait même offert des dragées pour ton baptême... Ou peut-être que non, si tu penses que cela fait un peu cucu la praline.... C’eût cependant été de tout coeur...
    @ hobbes: depuis lors la Belle Gique du Sud a deux aéroports baptisés Charles:
    Charles-roi et Charles de Gaulle, bien que le second se soit parfois pris pour le premier, non?
    Les Minutes des Assises ainsi que certaines photos (très con-promettantes) floutées comme il se doit vous seront bientôt présentées. Je finis de collecter les version électroniques des textes, finis la mise en page (comme disait Henri IV) et vous envoie tout cela via notre Godemichou adoré, le seul, l’inique, ... , pardon, l’Unique, celui qu’il vous faut, en fin de semaine...
  • #14
    • chirstian
    • 13/12/2006 à 09:46
    voici une expression que je connais bien, car je passais toutes mes vacances à Montargis.
    Il y a deux hauts lieux de la praline : la praline de Blaye ,parce que le maréchal y avait été envoyé par le roi ,combattre la fronde, et que c’est à cette occasion que son cuisinier aurait inventé cette friandise. Et Montargis, où il prit ensuite sa retraite : le magasin Mazet y pérpetue toujours cette tradition.
    Certains prétendent que ce qualificatif vient des Seychelles, à Praslin, où on trouve une grosse noix de coco à la forme très suggestive qu’on appelle le "coco-fesses"
    je me permets de défendre cette affirmation ! Non que l’expression vienne des Seychelles, mais elle viendrait des réactions à la présentation en France du coco-fesse de l’ile à laquelle avait été donné le nom de Praslin. Une telle noix, avec un tel nom ne pouvait qu’amuser et en le rapprochant du bonbon ,déjà connu, auquel Praslin avait laissé son nom est née l’expression "cucu la praline". Imaginez ces vieux messieurs de l’académie discourant gravement sur ce coco-fesse , et sur les courbes de la noix, et vous verrez vite le rapport avec une situation ridicule !
    C’est un phénomène très classique, à l’origine de nombreuses expressions : un mot, ou une expression existe dans un certain contexte. Son existence est avérée, et quand les lexicographes la citent ,ils ont naturellement raison : ici : l’histoire de la praline, comme racontée par God est indéniable.
    Mais arrive une nouvelle expression , née de tout autre chose : elle ne se développe que parce qu’elle rencontre la première. Le coco de Praslin inventeur de la praline est un coco fesse , un coco cucu etc...
  • #15
    • God
    • 13/12/2006 à 10:00
    • En réponse à chirstian #14 le 13/12/2006 à 09:46 :
    • « voici une expression que je connais bien, car je passais toutes mes vacances à Montargis.
      Il y a deux hauts lieux de la praline : la praline... »
    Et un coco vain, aussi...
  • #16
    • Jonayla
    • 13/12/2006 à 10:24
    • En réponse à momolala #4 le 13/12/2006 à 08:56* :
    • « Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla
      Les dragées sont lisses tandis que les pralines sont boursouflées ; elles sont plus grosses que le... »
    "Les dragées sont lisses tandis que les pralines sont boursouflées ; elles sont plus grosses que les dragées et ignoblement colorées de rose ou de marron"
    J’ai été voir sur "cette page". Comme on dit chez nous : bèèèkes !
    Mais bon, il en faut pour tous les goûts.
    One man’s meat is another man’s poison
    Ce qui se traduit à peu près comme ceci : la nourriture de l’un est un poison pour l’autre.
    Bon appétit si vous passez à table 😄
  • #17
    • cotentine
    • 13/12/2006 à 10:44
    • En réponse à borikito #2 le 13/12/2006 à 08:07 :
    • « Ah ! Coco la tentine est de retour !
      Alors !.. raconte... comment ça s’est passé...?
      Bien le bonjour à toutes et tous. »
    Alors !.. raconte... comment ça s’est passé...?
    Je crois que Filo racontera mieux que moi dans son "rapport" de fin de semaine ... C’était fort agréable d’être en si bonne compagnie, et tous sont adorables ! et la balade digestive, sous la pluie m’a permis de faire connaissance de Bruxelles d’une autre façon ... et partout (ou presque) ce n’est ni l’odeur des pralines, ni l’odeur des frites qui nous enveloppe, c’est celle des gaufres chaudes !
  • #18
    • <inconnu>
    • 13/12/2006 à 10:48
    Mon message a disparu, je le réécrit, si l’autre réapparait, ne croyez pas que je radote.
  • #19
    • <inconnu>
    • 13/12/2006 à 11:03
    Toujours pas là, bon, je recommence:
    C’est probablement une galéjade, d’autant plus que le lien entre cette noix et ’niais’ ou ’ridicule’ n’est pas très facile à établir.
    Cette noix, peut-être pas, mais LA noix, en général, désigne une personne stupide, probablement en comparaison avec la taille de son cerveau ou parce que le-dit individu ne présente pas plus d’intérêt qu’une noix (’"à la noix"). Les angliches utilisent aussi ce terme pour désigner une personne mentalement dérangée. L’expression du jour aurait-elle souffert d’un rapprochement hasardeux entre la noix et la praline ?
    Par ailleurs "praline" semble avoir du succès en langage populaire. On trouve par exemple, à la place de " ne pas avoir une gueule à sucer de la glace", "ne pas avoir une gueule à bouffer des pralines" . Notons qu’en argot "la praline" est une des nombreuses dénominations du clitoris... Je vous laisse en tirer les conclusions qui s’imposent ! 😉
    Pour finir, je trouve "cucul la raie-nette" très clair ! C’est d’ailleurs pour ça que les grenouilles sont toujours assises dans l’eau !
    Boujou toul’monde et bienv’nue Francou
  • #20
    • God
    • 13/12/2006 à 11:26
    • En réponse à chirstian #14 le 13/12/2006 à 09:46 :
    • « voici une expression que je connais bien, car je passais toutes mes vacances à Montargis.
      Il y a deux hauts lieux de la praline : la praline... »
    Une telle noix, avec un tel nom ne pouvait qu’amuser et en le rapprochant du bonbon ,déjà connu, auquel Praslin avait laissé son nom est née l’expression "cucu la praline"

    Supposons (mais ce n’est qu’un suppositoire) que tu aies raison.
    Maintenant, donne-nous les raisons des variantes "cucul la rainette" ou "cucul la fraise" (dont on ne sait, d’ailleurs, laquelle était la première à naître).