Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Des espèces sonnantes et trébuchantes

De la monnaie (sous forme de pièces métalliques, pas de billets).
Par extension, de l'argent liquide.

Origine

Point n'est besoin d'être grand clerc pour comprendre pourquoi on parle d'espèces 'sonnantes'.
Quiconque aura déjà manipulé des pièces de monnaie, à la manière de Blaze devant Don Salluste de Bazan dans le film "la folie des grandeurs", aura compris que cette monnaie fait un bruit reconnaissable lorsque les pièces s'entrechoquent, à la condition qu'elles ne soient pas fausses.
Mais pourquoi utilise-t-on aussi le qualificatif 'trébuchantes' ?
Oncques on ne vit une pièce de monnaie déambuler, puis trébucher et se casser lamentablement la figure.
Vous avez sans doute déjà entendu ou lu le terme 'trébuchet' sans forcément savoir ce qu'il signifie ou, du moins, sans en connaître toutes les significations[1].
Celle qui nous intéresse ici vient du XIVe siècle où un 'trébuchet' était une petite balance à plateaux servant pour la pesée de petits poids comme de l'or, de l'argent ou des bijoux ().
Une pièce 'trébuchante' se disait d'une pièce dont on avait pu constater qu'elle avait le poids requis après qu'elle a été 'trébuchée' c'est-à-dire pesée sur un trébuchet.
C'est à partir du XVIe siècle que des espèces sonnantes et trébuchantes a été une manière plaisante de désigner de bonnes vraies pièces de monnaie avant, par extension, de désigner l'argent liquide, tous supports confondus, par opposition aux chèques, cartes bancaires, virements et autres moyens de paiement.
[1] Il ne s'agit pas ici de la catapulte d'autrefois (), sens le plus souvent connu.

Compléments

Pour ceux qui auraient besoin de se rappeler pourquoi on appelle 'espèces'... des espèces, vous pouvez vous reporter à l'expression "payer en espèces"

Exemple

« Car les pieux errants emportent peu de provisions ; ils ont dans la poche ce qu'ils ont pu recueillir avant de partir comme espèces sonnantes et trébuchantes et pourvoient ainsi à leur entretien »
Pierre Rousseau - Histoire des transports

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Des espèces sonnantes et trébuchantes » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Maroc Arabe Utiliser le sanq Utiliser les pieces en argent et en or autrefois.monnaie courante chez lez les ararbes
Allemagne Allemand Klingende Münze Espèces sonnantes
Angleterre Anglais Hard cash / Hard money Argent dur / Monnaie dure
Angleterre Anglais In coins of the realm En pièces (de monnaie) du Royaume
États-Unis Anglais Cold hard cash Des espèces froides et dures
Argentine Espagnol En efectivo En especes
Espagne Espagnol Dinero contante y sonante Argent comptant et sonnant
Espagne Espagnol Dinero efectivo / Dinero en efectivo / Efectivo Espèces / Liquide / Cash (= Des espèces sonnantes et trébuchantes)
Pérou Espagnol Dinero contante y sonante Argent comptant et sonnant
Canada Français En argent sonnant En argent sonnant
Italie Italien Moneta sonante / Denaro contante Monnaie sonnante / Argent comptant
Italie Italien Sòrdi spìcci Des sous liquides
Belgique Néerlandais In klinkende munt En espèces sonnantes
Belgique Néerlandais Nikkelgeld Argent en nickel
Brésil Portugais Dinheiro vivo De l'argent vivant
Brésil Portugais Moeda soante Monnaie sonnante
Portugal Portugais Em dinheiro vivo En argent vif (chaud) / dur
Russie Russe Zvonkoy monetoy En monnaie / pièce sonnante
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Des espèces sonnantes et trébuchantes » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 20/08/2007 à 00:31
    Syl phil de nombreux commerçants heureux, le trébuchet vida bien des tirelires.
    Je sais bien le bruit que font les pièces de monnaie au fond des poches et le penchant qu’elles donnaient au trébuchet. C’est cet argent liquide que les paysans préféraient au papier-monnaie, cette monnaie de singe qui se dévalue au gré des boursicoteurs.
    Il est vrai que la monnaie d’aujourd’hui n’a plus la valeur en métal de son titre. Nos piècettes ne valent pas mieux que nos billets. On peut toujours dire que notre argent de ferraille trébuche à chaque dévaluation.
    Mais prétendre que le liquide sonne et trébuche…
    Bien sûr, enfants, nous sommes nombreux à nous être liquéfiés devant des parents mécontents pour avoir perdu une ou deux pièces de menue monnaie en trébuchant au retour de la boulangerie (ou d’ailleurs), et nous être fait sonner copieusement les cloches.
    Ces enfants là sont une espèce sonnante et trébuchante en voie de disparition…
  • #2
    • cotentine
    • 20/08/2007 à 00:44
    pour éviter de me fatiguer à cette heure tardive, je reprends ma boutade du 16 janvier 2007 : "payer en espèces sonnantes et trébuchantes, d’accord ... quand on peut, sinon ce peut être à tempérament ... ou avec son tempérament 😄" (comme ma chèvre d’hier !)
    Je suis étonnée que God n’ait pas profité de l’occasion pour demander un petit soutien à Expressio ! allez, aboulez les espèces sonnantes et trébuchantes pour vous offrir les Tee-Shirts d’Expressio ... Y’en a beaucoup qui n’arbore pas les couleurs de leur drogue quotidienne ! ... c’est gratuit, d’accord, mais faut passer de temps en temps à la caisse ! et y’a plusieurs couleurs et différentes tailles ... pour tous les goûtss ... faut pas hésiter surtout qu’ils sont de bonne qualité et confortables.
  • #3
    • sylphide
    • 20/08/2007 à 06:23
    • En réponse à <inconnu> #1 le 20/08/2007 à 00:31 :
    • « Syl phil de nombreux commerçants heureux, le trébuchet vida bien des tirelires.
      Je sais bien le bruit que font les pièces de monnaie au fond... »
    Bonjour à vous ! je sais beaucoup sont encore dans les bras de morphée...mais, Phil remonte sur Paris pour la semaine y gagner des espèces sonnantes et trébuchantes ,va reviendre samedi pour les conclusions avant le verdict dominicale de cette semaine qui s’annonce...pluvieuse !bonne journée à vous ,je repasse au fil de la journée...
    @ Bridge : super !bravo...
    @File au logis : interprétation exacte...et avec plaisir sur octobre, si Phil peut se dégager quelques jours ,mais de cela rien n’est certain, la rentrée risque d’être lourde ...nous n’avons pas encore les calendriers des cours...!
    Enormes bisous , et bon réveil !
  • #4
    • OSCARELLI
    • 20/08/2007 à 07:25
    @ 3, Sylphide: Nous vous attendrons de pied ferme. Et non pas comme la majorité consituant l’espèce humaine, espèce bien souvent malsonnante et trébuchante, mais pas sur Expressio.
    Réclame:
    Expressio, le seul site où God tient la barre de l’espèce déconnante et très bûchante!
  • #5
    • <inconnu>
    • 20/08/2007 à 07:57
    Depuis le XVIe siècle on dit avec un caractère péjoratif en parlant de quelqu’un qu’on ne peut définir avec précision" une espèce de..." souvent suivit d’un terme injurieux un" espèce d’imbécile". Espèce de c’est lexicalisé en valeur d’adjectif, au point que le déterminant s’accorde en genre avec le nom qualifié (un espèce d’idiot) au grand scandale des lettrés.
    Mais on ne dit jamais un espèce d’expressionnaute ce qui déplairait à god, mais on peut dire momolala est un espèce de dahut des montagnes de l’Esterel. 🙂
  • #6
    • momolala
    • 20/08/2007 à 08:04
    Bonjour ! Gougueule réagit immédiatement là, qui nous propose de savoir comment ouvrir un compte bancaire en Suisse, ou l’estimation gratuite de monnaie, billets, l’achat de lingots, monnaie d’argent, or et même des Euros du Vatican !
    Pourtant ils ne sonnent guère, nos Euros, et ne trébuchent plus que dans les bassines des péages de nos autoroutes. En fait les pièces d’or ne sonnent pas comme les cloches non plus. Sans doute les banquiers et autres commerçants qui les mordaient parfois pour en estimer l’authenticité -et pouvaient se retrouver avec des dents plombées- en reconnaissaient-ils le son particulier.
    Cela m’a fait penser au tableau "Le banquier et sa femme" (XVème ou XVIème ?) dont je me souvenais d’avoir vu deux versions. J’ai voulu connaître le "copieur" et donc le tableau le plus ancien et là, surprise, le premier serait de Quentin Massis ou Metsis (voir cette page) et le second serait attribué à VAN REYMERSWAELE Marinus (voir cette page mais fut attribué aussi à Quentin Massis.
    Qui croire, vraiment ?
  • #7
    • momolala
    • 20/08/2007 à 08:13
    • En réponse à <inconnu> #1 le 20/08/2007 à 00:31 :
    • « Syl phil de nombreux commerçants heureux, le trébuchet vida bien des tirelires.
      Je sais bien le bruit que font les pièces de monnaie au fond... »
    Au rayon des souvenirs d’enfant, j’ai retrouvé cette histoire : je devais avoir 4 ou 5 ans et ma mère m’a envoyée chez l’épicier au bout de la rue Bouardelle (pour Borikito) à 50 m de la maison quand même, acheter du beurre qu’on nous vendait au détail en le coupant avec le fil adéquat. J’avais ma piècette dans la main mais je ne me rappelais plus très bien de ce que m’avait dit maman : 100 grammes de beurre, c’était beaucoup, 100 ! non, c’était trop ! Je ne pourrais jamais rapporter 100 "quelque chose". Alors j’ai demandé 1 g de beurre et j’ai fait voir mon sou à l’épicière qui a fort heureusement compris que je ne démordrais pas de mon 1 g, et m’a donné les 100 g que maman attendait. Testarde déjà, dites-vous ? Non, non, obstinée seulement. 😉
  • #8
    • tytoalba
    • 20/08/2007 à 08:33
    bonjour nuageux. Non pas que j’aie fêté quelque chose et soit encore dans les brumes mais le ciel est chargé. Dommage qu’il ne pleuve pas quelques espèces sonnantes et trébuchantes.
    De ces espèces qui trouent les poches, surtout des messieurs et garçons qui ont l’habitude de les y fourrer. C’est que moi qui déteste la couture, j’en ai recousu des poches. Un père et 4 frères, cela donne bien du boulot.
  • #9
    • chirstian
    • 20/08/2007 à 09:44
    • En réponse à tytoalba #8 le 20/08/2007 à 08:33 :
    • « bonjour nuageux. Non pas que j’aie fêté quelque chose et soit encore dans les brumes mais le ciel est chargé. Dommage qu’il ne pleuve pas qu... »
    surtout des messieurs et garçons qui ont l’habitude de les y fourrer
    les garçons de café , quant à eux, sont équipés : leur gilet a plusieurs poches-goussets, et ils apprennent à en utiliser une par catégorie de pièces de monnaie, pour pouvoir rendre la monnaie facilement.
    On les sonne mais ils ne trébuchent pas.
  • #10
    • chirstian
    • 20/08/2007 à 10:10
    un ’trébuchet’ était une petite balance à plateaux servant pour la pesée de petits poids comme de l’or
    c’était aussi l’instrument des pharmaciens, à l’époque où il fabriquait lui-même tous ses remèdes.
    avant, par extension, de désigner l’argent liquide, tous supports confondus, par opposition aux chèques,
    ce qui se dit en clair (?) : avant de désigner la monnaie fiduciaire par opposition à la monnaie scripturale. (commentaire d’un directeur de banque défroqué depuis longtemps)
  • #11
    • tytoalba
    • 20/08/2007 à 10:51
    le trébuchet est aussi un piège. Il en existe pour les fouines , belettes et rats mais aussi pour certains oiseaux. Il sagit alors d’une sorte de cage.
  • #12
    • chirstian
    • 20/08/2007 à 12:12
    Mais pourquoi utilise-t-on aussi le qualificatif ’trébuchantes’ ?
    je lis dans le TLFI que le verbe "trébucher" prend en 1329 le sens de « diminuer le poids des monnaies », avant celui de « peser (une monnaie) au trébuchet » en 1636.
    Peut-on en conclure que le "trébuchet" aurait été initialement la petite balance de précision destinée à vérifier que la monnaie n’a pas été "trébuchée" ?
    @11 tytoalba : je me souviens avoir attrapé des chats sauvages au trébuchet.La cage fonctionnait avec un système de bascule qui ne permettait pas à l’animal de ressortir, et je pensais alors que le mot venait des "trois buchettes" qui faisaient levier,mais aucune source ne confirme une telle étymologie.Tant pis !
  • #13
    • chirstian
    • 20/08/2007 à 12:26
    pour faire sonner et trébucher vos neurones, ce petit problème , grand classique du genre :
    un roi attend que chacun de ses 30 vassaux lui verse 30 pièces d’or, mais il sait que l’un d’eux lui donne des pièces qui ne pèsent que 9g au lieu de 10g. Comment le démasquer en une seule pesée ?
  • #14
    • Elpepe
    • 20/08/2007 à 12:36
    • En réponse à momolala #7 le 20/08/2007 à 08:13 :
    • « Au rayon des souvenirs d’enfant, j’ai retrouvé cette histoire : je devais avoir 4 ou 5 ans et ma mère m’a envoyée chez l’épicier au bout de... »
    obstinée seulement

    On est toujours obstinément seuls, Momolala...
    Bonjour bonjour, les gosses. Oh, eh, hein ? Espèces de quoi, dites-vous ? Si ça continue, va falloir que ça cesse, hmmm ?
    J’en profite pour signaler à God qu’on se sert toujours d’un trébuchet, outre en joaillerie, pour les préparations pharmaceutiques, par exemple. Pour le courrier, on se sert plutôt d’un pèse-lettre. Sauf si la prose est vraiment très légère, évidemment. Ce qui n’est jamais le cas, remarquez bien, sur Expressio.
  • #15
    • Elpepe
    • 20/08/2007 à 12:51
    • En réponse à chirstian #10 le 20/08/2007 à 10:10 :
    • « un ’trébuchet’ était une petite balance à plateaux servant pour la pesée de petits poids comme de l’or
      c’était aussi l’instrument des pharm... »
    c’était aussi l’instrument des pharmaciens, à l’époque où il fabriquait lui-même tous ses remèdes

    Ah ben... Qu’est-ce que je disais_14, God ? Bon, Chirstian, n’en parle pas au passé, on fait toujours des préparations spéciales sur prescription, notamment en dermatologie (mais pas exclusivement). Cela fait encore partie de la formation des "préparateurs en pharmacie". Les trébuchets sont généralement présentés dans une chasse de verre, ses plateaux (du type balance à fléau reposant sur un couteau posé sur une colonne) étant ainsi à l’abri de la poussière : important, lorsqu’il s’agit de peser des centigrammes, voire des milligrammes.
    - Espèce de chant toussé ne stressant Ben.
    Anna Gramme
  • #16
    • Elpepe
    • 20/08/2007 à 13:07*
    RÉCLAME :
    Expressio, le site ou chaque mot est pesé au trébuchet.
    ...pour exprimer des idées taillées dans la masse.
    Note de l’épicier.
  • #17
    • eureka
    • 20/08/2007 à 13:21
    Moi je suis encore sonnée et trébuchante, pas encore remise de mon break estival qui m’a couté la peau du c.. & co., en espèces, en cash, en liquide (ou l’équivalant en monnaie du Royayume du Kil Rouge & Dérivés), rubis sur l’ongle sans échéances. Ce matin encore j’vaux pas un kopek à crédit et encore moins une traite au comptant et encore encore moins une mise à disposition de fonds ... en nature pour cause de tempérament à la baisse et quota usé jusqu’au prochain renflouage de la bourse. Donc aucun intérêt....
    Bien qu’en retard pour des raisons indépendantes de mon bon vouloir et de mes bonnes disponibilités, hein Framboise mieux vaut tard que jamais s’pas, je te souhaite un excellent bon et joyeux anniversaire pour tes ’tuit printemps ! Longue vie à toi et beaucoup de bonnes choses !
    C’était quoi tèce au fait l’esspression d’hier becoz je ne l’aurai que vendredi prochain, la celle d’hier j’l’ai bien captée en lecturant ce jour, ouais bon c’était pas fortiche je sais je sais, allons bon donc !
  • #18
    • momolala
    • 20/08/2007 à 13:21
    • En réponse à Elpepe #14 le 20/08/2007 à 12:36 :
    • « obstinée seulement
      On est toujours obstinément seuls, Momolala...
      Bonjour bonjour, les gosses. Oh, eh, hein ? Espèces de quoi, dites-vous ?... »
    On est toujours obstinément seuls,

    Là, Pepe, tu viens de rejoindre dans mon petit carnet spécial les mots que j’aime comme aspidistra ou pistachier et les citations d’illustres auteurs ou de parfaits inconnus, juste après Charlie Chaplin dont j’ai noté "La poésie est une lettre d’amour adressée au monde".
    Tu m’as touchée à coeur, Amiral.
  • #19
    • OSCARELLI
    • 20/08/2007 à 13:22
    • En réponse à chirstian #13 le 20/08/2007 à 12:26 :
    • « pour faire sonner et trébucher vos neurones, ce petit problème , grand classique du genre :
      un roi attend que chacun de ses 30 vassaux lui v... »
    Clair et limpide:
    le 1er des vassaux met 1 pièce sur la balance, le 2. met 2 pièces, les 3. met 3 pièces, et ainsi de suite....
    Ha, non, mais, pour qui nous prends-tu, donc, manant?
    Maaaaaaaarrceeeeeeeeeeeeeeelllllllllllllllllllllll, la tournée sur son compte, y n’avait kpas, non mais!
  • #20
    • momolala
    • 20/08/2007 à 13:23
    • En réponse à eureka #17 le 20/08/2007 à 13:21 :
    • « Moi je suis encore sonnée et trébuchante, pas encore remise de mon break estival qui m’a couté la peau du c.. & co., en espèces, en cash, en... »
    Alors samedi c’était "ménager la chèvre et le chou" et hier "tenir le haut du pavé". Voili, voilou ma belle !