Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Faire l'école buissonnière

Se promener au lieu d'aller en classe.

Origine

Les explications de cette expression sont multiples :
Pour certains, elle vient du Concile de Pavie, en 1423, auquel les prélats refusèrent de se rendre en raison de la peste qui sévissait dans cette ville, épisode décrit par Marot : "Vray est qu'elle fust buissonnière, l'escolle de ceux de Pavie".
Pour d'autres, datant aussi du XVe siècle, l'expression viendrait des chemins creux et buissons qui cachaient les fuyards (ou ceux qui s'abstiennent d'aller à l'école).
Pour d'autres encore, elle pourrait venir des écoles secrètes, nommées 'buissonnières' créées dans les campagnes par les adeptes du protestantisme lorsqu'ils étaient réprimés au commencement du luthérianisme.
Enfin, au XVIIe siècle, certains auteurs disaient que l'école était buissonnière lorsqu'on la fréquentait si peu, que les ronces et les buissons y naissaient.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire l'école buissonnière » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Die Schule schwänzen Sécher la classe
Angleterre Anglais To play hooky Jouer à l'école buissonnière (absentéisme scolaire)
Angleterre Anglais To play truant Faire l'école buissonnière
États-Unis Anglais To play hooky Faire l'école buissonnière (traduction littérale difficile)
Argentine Espagnol Hacerse la rata Se faire le rat
Espagne Espagnol Hacer novillos Faire de jeunes taureaux
Espagne Espagnol Hacer novillos Faire les jeunes taureaux
Espagne Espagnol Hacer pellas Faire des mottes
Espagne Espagnol Hacer pirula Sauter une classe
Espagne Espagnol Hacer rabona Faire l'école buissonnière
Mexique Espagnol Hacer la pinta Se mettre à faire de taches
Belgique Français Brosser (les cours et l'école) Idem
Canada Français Faire le renard
Canada Français Foxer l'école (fox = renard en anglais)
Canada Français Loafer les cours (en anglais, to loaf = flâner, glander)
France Français Faire queuette
Italie Italien Bigiare Faire l'ecole buissonniere
Italie Italien Caliàrisi 'a scòla Rôtir (dans le sable bouillant) l'école
Japon Japonais Michikusa o suru Prendre le chemin des herbes
Belgique Néerlandais Brossen Brousser
Belgique Néerlandais Haagschool houden Faire l'école à la haie
Pays-Bas Néerlandais Spijbelen Sécher les cours
Catalogne Autre Fer campana Faire la cloche
Brésil Portugais Cabular aula Manquer à l'école (n'en disant rien chez soi et profiter pour aller se promener ou pour ne rien faire)
Brésil Portugais Matar aula Tuer la classe
Roumanie Roumain A chiuli Ne pas aller en classe
Roumanie Roumain A trage la fit Tirer au "fit" (intrad.) - manquer à l’école/au devoir/au boulot
Turquie Turc Okulu kirmak Briser l'ecole
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Faire l'école buissonnière » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 08/09/2007 à 02:04
    Pour l’école des fans d’expressio, voir le mode d’emploi.
    Mais pour vos amours coquins, irez-vous buissonner cette fin de semaine ?
    De Benjamin Franklin :
    L’expérience est une école onéreuse, mais les sots ne s’instruisent que là.
  • #2
    • OSCARELLI
    • 08/09/2007 à 07:54
    Aaaah! Les tapisseries d’Aubuisson, quelles belles pièces! Elles ont fait école... 😄
  • #3
    • OSCARELLI
    • 08/09/2007 à 07:57
    Grâce au Parc Duden (à Bruxelles, où j’ai été suivre des cours d’école sup. pendant quelques années), nous avons pu avoir plus d’amours buissonnières que d’école ... 😉
  • #4
    • OSCARELLI
    • 08/09/2007 à 08:02
    Feriez-vous toutes-z-et tous le samedi buissonier, que seuls les expat. sont présents sur Le Cid? Bridge, bien le bonsoir de bonne nuit, pour toi!
    Et bien le bonjour pour vous, fainéants! Debout, les mains, pardon, le lit au carré!
  • #5
    • momolala
    • 08/09/2007 à 08:19*
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 08/09/2007 à 08:02 :
    • « Feriez-vous toutes-z-et tous le samedi buissonier, que seuls les expat. sont présents sur Le Cid? Bridge, bien le bonsoir de bonne nuit, pou... »
    Bonjour bonjour Filo ! Eh, c’est le ouiquinde qui commence, grasse mat jusqu’à 7 h et demi quand même ! Pas d’amoures buissonnières en ce beau samedi sec, sec, sec comme le déjà cité hareng saur.😢
    L’école buissonnière, je n’en ai pas vraiment eu l’occasion au sens propre mais j’ai essayé de la transporter dans les buissons de la vie du dehors, autant que faire se pouvait. Pour démontrer sans me démonter que l’école, c’est le lieu où l’on apprend à connaître et maîtriser les outils pour la comprendre, la vie. A l’heure où les "réformateurs" prônent le retour au be-a = ba, j’aime à me souvenir que nos enfants sont de jeunes roseaux pensants et non des boîtes formatées à remplir.
  • #6
    • sylphide
    • 08/09/2007 à 08:33
    bonjour d’un petit matin qui semble en devenir beau!
    D’école en école,j’ai eu à fréquenter les buissons, je devais faire deux kilomètres par chemins creux à travers bois et champs, et ceci par tout temps, les plus belles années ,le matin dans les poches, des châtaignes bouillies et bout de pain et de saucisse d’auvergne, dans le sac sur le dos une bûche pour allimenter le godin de la classe, époque où nous étions trois classe en une, et le soir, nous remplissions ce sac, de noisettes et champignons, ...nostalgie!
    De nos jours, dans nos campagnes, les enfants ne font plus cela, ils se lèvent à point d’heure pour grimper dans un car et durant une heure ils tournent faire le ramassage non plus des mûres et autres baies, mais des autres écoliers qui attendent dans les villages et hameaux voisins...
  • #7
    • sylphide
    • 08/09/2007 à 08:34
    • En réponse à OSCARELLI #2 le 08/09/2007 à 07:54 :
    • « Aaaah! Les tapisseries d’Aubuisson, quelles belles pièces! Elles ont fait école... 😄 »
    buissons de chemins creuse...
  • #8
    • chirstian
    • 08/09/2007 à 08:39*
    Les explications de cette expression sont multiples :
    multiples ? Son origine est clairement liée aux buissons.
    Le verne "boissoner" (1200) alréré en "bissonner" (1379) et en "buissonner" (XV) signifiait "aller dans les buissons".
    Alain Rey, qui cite effectivement les différentes sources indiquées ici ( Pavie, les écoles protestantes...) ajoute toutefois :
    "mais il est probable que l’expression a précédé les origine qu’on a voulu lui assigner, et signifie dès le XV :"promenades dans les chemnis creux ou les buissons"
    L’école buissonnière a toujours été en concurrence avec la classe, dans notre pays, à forte majorité rurale. La 3° République, consciente de la nécessité de réformer la scolarité, confia donc cette mission à un spécialiste incontesté : Ferdinand Buisson.
  • #9
    • syanne
    • 08/09/2007 à 08:56*
    • En réponse à sylphide #6 le 08/09/2007 à 08:33 :
    • « bonjour d’un petit matin qui semble en devenir beau!
      D’école en école,j’ai eu à fréquenter les buissons, je devais faire deux kilomètres par... »
    On dirait Claudine à l’école. cette page
  • #10
    • syanne
    • 08/09/2007 à 09:00
    • En réponse à chirstian #8 le 08/09/2007 à 08:39* :
    • « Les explications de cette expression sont multiples :
      multiples ? Son origine est clairement liée aux buissons.
      Le verne "boissoner" (1200)... »
    "Ferdinand Buisson", c’était le nom de ma première école, bien sûr ! Mais à la vérité, je faisais plus souvent l’école ferdinande que l’école buissonnière.
  • #11
    • tytoalba
    • 08/09/2007 à 09:06*
    "Cette expression vient de ce qu’au commencement du Luthérianisme, les sectateurs de cette doctrine, n’osant précher ni enseigner publiquement, tenoient dans les campagnes des écoles secrettes qu’on nomma buissonières. Le Parlement rendit un arrêt le 6 août 1552, lequel défend les écoles buissonières. "J-CH. Tuet, dans le Robert.
    Larousse donne une autre explication. "Avant la réforme, les écoles primaires, appelées petites écoles, étaient à Paris et dans la banlieue, sous la direction du chantre de l’église de Paris. Les Réformés pour soustraire leurs enfants à l’instruction des maîtres catholiques organisèrent des écoles clandestines. Elles furent interdites par un arrêt du parlement du 7 février 1554, qui les appelait écoles buissonnières parce qu’elles se tenaient en plein air. derrière les haies et les buissons. "
    Le sens en a bien changé, d’ailleurs fait-on encore l’école buissonnière ? Lorsque j’étais au Lycée, il m’est arrivé de "brosser" certains cours. Mais ce terme a dû être remplacé par d’autres. Que dit-on aujourd’hui mesdames et messieurs qui êtes dans l’enseignement.
  • #12
    • tytoalba
    • 08/09/2007 à 09:13
    • En réponse à syanne #9 le 08/09/2007 à 08:56* :
    • « On dirait Claudine à l’école. cette page »
    Tu me fais penser que c’est bientôt ( un mois sans doute) la saison des faines, il faudra que je m’active à en ramasser. Elles sont rares et je connais les coins où on peut en trouver. Peu de personnes connaissent ce fruit, qui demande patience avant de pouvoir le manger. D’abord les trouver, ensuite les ramasser et puis, délice, les ouvrir et les déguster.
  • #13
    • sylphide
    • 08/09/2007 à 09:19
    • En réponse à tytoalba #11 le 08/09/2007 à 09:06* :
    • « "Cette expression vient de ce qu’au commencement du Luthérianisme, les sectateurs de cette doctrine, n’osant précher ni enseigner publiqueme... »
    il y a eu " sécher" les cours," se faire la belle",de nos jours je ne sais.
  • #14
    • chirstian
    • 08/09/2007 à 09:27
    • En réponse à sylphide #13 le 08/09/2007 à 09:19 :
    • « il y a eu " sécher" les cours," se faire la belle",de nos jours je ne sais. »
    "sécher" les cours" ?
    heureux qui, comme la rivière, peut ,dans son lit, suivre son cours .
  • #15
    • sylphide
    • 08/09/2007 à 09:44
    • En réponse à chirstian #14 le 08/09/2007 à 09:27 :
    • « "sécher" les cours" ?
      heureux qui, comme la rivière, peut ,dans son lit, suivre son cours . »
    Bravo, superbe...
    ça me fait repenser qu’on avait aussi des anti-séches...à défaut de s’enticher d’un garçon de la classe supérieure.
  • #16
    • sylphide
    • 08/09/2007 à 09:48
    • En réponse à tytoalba #12 le 08/09/2007 à 09:13 :
    • « Tu me fais penser que c’est bientôt ( un mois sans doute) la saison des faines, il faudra que je m’active à en ramasser. Elles sont rares et... »
    Je ne connais que les faines des Hêtres, c’est de cela que tu causes ?
    Ou bien " la danse des casse-faines"...une valse, si ma mémoire est encore bonne!
  • #17
    • chirstian
    • 08/09/2007 à 10:28*
    Alors ? Elpepe fait l’école alguière ? (ou doit-on dire : l’école poissonnière ?
  • #18
    • <inconnu>
    • 08/09/2007 à 11:06
    Attention à ne pas confondre protestantisme et luthérianisme, ce qui reviendrait à prendre la partie pour le tout.
    Dans son acception actuelle, les protestants français de l’époque peuvent être qualifiés de calvinistes mais certainement pas de luthériens.
  • #19
    • chirstian
    • 08/09/2007 à 12:36
    • En réponse à <inconnu> #18 le 08/09/2007 à 11:06 :
    • « Attention à ne pas confondre protestantisme et luthérianisme, ce qui reviendrait à prendre la partie pour le tout.
      Dans son acception actuel... »
    nuance qui t’amène donc à intervenir ici en protestant ! 🙂
  • #20
    • OSCARELLI
    • 08/09/2007 à 13:03
    • En réponse à <inconnu> #18 le 08/09/2007 à 11:06 :
    • « Attention à ne pas confondre protestantisme et luthérianisme, ce qui reviendrait à prendre la partie pour le tout.
      Dans son acception actuel... »
    à LorFerrari:
    C’est pas not’ Tytoalba nationale qui le dit, c’est un certain Tuet, dans le Robert.
    Et quand Tuet dans le Robert, hein, vaut mieux tout faire pour y rester...
    Les Corses de Calvi - les calvinistes, quoi - vont se demander pourquoi tu veux les traiter protestants, eux qui sont toujours d’accord avec tout et tout le monde, tout le temps... Et comme ils ne sont pas ombrageux, ne se cachent pas dans les buissons - cela a fait école par là-bas aussi, ils seront d’accord avec toi aussi.
    Mais tout d’abord, bienvenue à toi sur ce mêêêrveilleux site en ce jour béni. C’est sûrement parce que tu as fait l’école buissonnière aujourd’hui que tu nous a trouvé...
    Restes-y, tu verras, en semaine, il y a plus d’animation. Déjè que le Pépé est reparti navigué, tout est calme, bonnes gens, tout est calme... Le phare est allumé, propre et tous. Y en a pas beaucoup qui sont là, c’est aussi pasque y en a beaucoup de collés, ce samedi...