Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Faire le mariole

Faire l'intéressant, le vantard
Se faire remarquer

Origine

Mariole est né en France au XVIe siècle.
D'abord marriol, on le trouve aussi sous les formes mariol et mariolle. Son origine n'est pas certaine et on en trouve principalement deux versions.
La première viendrait de l'italien marivolo ou mariolo qui désignait, au sens propre, un escroc et, au sens figuré, quelqu'un de rusé. Et c'est d'ailleurs avec le sens de « filou » qu'il apparaît d'abord en français.
On suppose que le mot est dérivé de Maria, la vierge Marie, en lien avec les gens qui feignent la dévotion et qui cherchent donc à tromper leur monde.
Une autre hypothèse, selon le DHLF (), vient de l'ancien français du XIIIe siècle mariole (petite image de la vierge Marie, qu'on retrouve ici) qui servait à désigner une personne versatile et dont certains dérivés comme mariolet s'utilisaient pour qualifier un « jeune freluquet ».
Tout cela est bel et bon, me direz-vous, mais quel est le lien avec celui qui fait le vantard ?
Eh bien si on admet que Marie est bien à l'origine de mariole, quand on sait que marionnette est issu de Marion, lui-même dérivé de Marie, et que dans les spectacles de marionnettes, les personnages ont généralement un comportement excessif, propre à les faire remarquer, on établit ce qui est le lien probable.
Si le sens de « filou » est bien attesté au XVIe siècle, ce n'est qu'au XIXe que le mot désigne quelqu'un de rusé, de malin, et que « faire le mariole » désigne celui qui se vante en se faisant passer pour malin.

Compléments

Et pour ceux qui croient que cette expression vient du soldat Gay Mariole de la garde napoléonienne, il faut préciser que la première attestation de cette expression avec le sens moderne date de 1726.
Ce qui, chronologiquement parlant, n'est pas du tout fait pour valider cette explication.

Exemple

« Puis le silence et une voix qui leur crie : "Debout, et les mains en l'air !" Ils se lèvent. Un oeil noir les regarde, l'oeil noir d'une mitrailleuse. Pas question de faire le mariole. »
Pierre Quillet - Le chemin le plus long - 1997

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire le mariole » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Nafer richou kissardouk Quelqu'un qui hérisse ses poiles comme un coq
Allemagne Allemand Den Prahlhans spielen Jouer le frimeur
Angleterre Anglais To be a smart alec / smart ass Être un malin / un cul intelligent
Angleterre Anglais To make a show of oneself Se donner en spectacle
Angleterre Anglais To try to be smart Essayer d'être (jouer le) malin
États-Unis Anglais To be a blowhard Être un souffle-fort
États-Unis Anglais To showboat Faire le bateau-spectacle
Argentine Espagnol Hacerse el lindo Faire le beau
Argentine Espagnol Hacerse el payaso Faire le clown
Espagne Espagnol Hacerse el interesante Faire l'intéressant
Espagne Espagnol Ir de listo/ pasarse de listo Se croire malin
Espagne Espagnol Pavonearse Faire le paon
Espagne Espagnol Vacilar (sens propre) Vaciller // (populaire) Charrier / Crâner / Fanfaronner / Faire le mariole
Canada Français Faire le clown
Canada Français Faire le smart Faire celui qui connaît tout
France Français Faire le faramelan Faire le prétentieux, frimer
Italie Italien Fare il gradasso Faire le vantard
Pays-Bas Néerlandais Een betweter zijn Être quelqu'un qui connaît mieux que tout les autres
Pays-Bas Néerlandais Een opschepper zijn Être un serveur à la louche (quelqu'un de prétentieux)
Pays-Bas Néerlandais Zich aanstellen Exagérer en son propre avantage
Brésil Portugais Contar vantagem Raconter des avantages
Roumanie Roumain A face pe grozavul Faire le mariol
Roumanie Roumain A face pe grozavul/deșteptul Faire le terrible/malin
Roumanie Roumain A se da mare/rotund Se donner (faire le) grand/rond
Serbie Serbe Izigravati majmuna Faire le singe
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Faire le mariole » Commentaires

  • #1
    • DiwanC
    • 10/09/2010 à 01:27*
    Faire les marioles, nous ? O God ! C’est bien mal nous connaître ! On va donc se tenir à carreau, faire profil bas, filer doux, être sages comme des images… comme d’habitude quoi !
  • #2
    • Emeu29
    • 10/09/2010 à 06:36
    avez-vous déjà vu "des carrioles sans mulet" ?
    aucun rapport me direz-vous ?
    Hé,hé ! Pas si sûr ...©
  • #3
    • syanne
    • 10/09/2010 à 06:39
    Une autre hypothèse, selon le DHLF, vient de l’ancien français du XIIIe siècle mariole (petite image de la vierge Marie)

    mariole est aussi, au moyen-âge, un mot un peu iconoclaste puisqu’il connote à l’égard de Marie une forme de mépris, suggérant un doute fort à l’idée que li grans Deus fust nez de cele mariole.
    Je m’en vais ne pas, j’espère, faire la mariole face à mes grands élèves et vous souhaite une bonne journée marrante et mariolante.
    Notre Sélénite est revenu plein d’ampoules pour nous éclairer : salut à lui, que la bête du Gévaudan n’a pas dévoré, et c’est tant mieux !
  • #4
    • <inconnu>
    • 10/09/2010 à 07:51
    Pas envie de me prendre un pruneau!
    Je vais filer doux...
    Au fait, Andreas Scholl...c’est bien beau. J’adore ces voix mi-anges-mi-démons...J’écoute en ce moment. Merci.
    Bonne journée.
  • #5
    • deLassus
    • 10/09/2010 à 08:04
    Je trouve dans le Dictionnaire de la Langue Verte (Delvau, 1867) ces définitions :
    "Mariolle, s.m. Homme adroit, rusé, plus habile que délicat, et même un peu voleur - Dans l’argot des souteneurs.
    J’ai entendu cette phrase : Tant qu’il y aura des pantes, les mariolles boulotteront...
    Pante, s.m. Monsieur inconnu qu tombe dans les pièges des filles et des voleurs - volontairement avec les premières, contre son gré avec les seconds."
    C’était juste pour faire avancer le schm...
  • #6
    • mitzi50
    • 10/09/2010 à 08:24
    • En réponse à deLassus #5 le 10/09/2010 à 08:04 :
    • « Je trouve dans le Dictionnaire de la Langue Verte (Delvau, 1867) ces définitions :
      "Mariolle, s.m. Homme adroit, rusé, plus habile que délic... »
    Et bien, à faire le jeu de ces mariolles
    Les pantes craidront d’ attraper la vérole.
    Bon, d’ accord, maintenant ça se soigne. Mais je ne pouvais employer le terme SIDA, pour cause de rime impossible.
    Quant aux fanfarons et autres grands prometteurs de la lune, y’ a qu’ à attendre les prochaines élections...
  • #7
    • Emeu29
    • 10/09/2010 à 08:28
    La Marie en question ne pourrait-elle pas être celle "de Magdala", la prostituée, car un enfant de Marie désigne plutôt, comme on dit vulgairement, un fils de p...!
  • #8
    • Emeu29
    • 10/09/2010 à 08:32*
    • En réponse à mitzi50 #6 le 10/09/2010 à 08:24 :
    • « Et bien, à faire le jeu de ces mariolles
      Les pantes craidront d’ attraper la vérole.
      Bon, d’ accord, maintenant ça se soigne. Mais je ne pou... »
    Chirstian a toujours été très prometteur ! Sacré Sélénites ! 😉
    mais j’ignorais qu’il se présentait aux prochaines érections pestilentielles élections présidentielles ! 😄
  • #9
    • Lechimiste
    • 10/09/2010 à 08:37
    J’ai lu quelque part (?) que Mariole était un soldat de Napoléon, particulièrement audacieux et combattif : faire le mariole voulait donc dire se mettre en avant, se donner en spectacle, comme le soldat Mariole
  • #10
    • mitzi50
    • 10/09/2010 à 08:49
    • En réponse à Emeu29 #8 le 10/09/2010 à 08:32* :
    • « Chirstian a toujours été très prometteur ! Sacré Sélénites ! 😉
      mais j’ignorais qu’il se présentait aux prochaines érections pestilentielles... »
    Oh, il n’ y a pas que les présidentielles. Il y a les législatives, les régionales, les cantonales, les communales.... Chaque élu peut être un beau-parleur-qui-vit-aux-dépens-de-celui-qui-l’ écoute, quant à partager le fromage, c’ est moins sûr.
  • #11
    • deLassus
    • 10/09/2010 à 08:51*
    • En réponse à Lechimiste #9 le 10/09/2010 à 08:37 :
    • « J’ai lu quelque part (?) que Mariole était un soldat de Napoléon, particulièrement audacieux et combattif : faire le mariole voulait donc di... »
    J’ai lu quelque part (?) que Mariole était un soldat de Napoléon

    Peut-être là ? cette page
  • #12
    • mitzi50
    • 10/09/2010 à 08:58
    • En réponse à Emeu29 #7 le 10/09/2010 à 08:28 :
    • « La Marie en question ne pourrait-elle pas être celle "de Magdala", la prostituée, car un enfant de Marie désigne plutôt, comme on dit vulgai... »
    Pas tout à fait d’ accord. Il n’ y a quasiment plus d’ "enfants de Marie", avec la disparition des patronnages entraînée par la raréfaction des curés. Mais certains catholiques mettent leur enfant sous la protection mariale (pas mariolle) et l’ habillent exclusivement de blanc et bleu pendant, au moins, sa petite enfance.
    Par contre une contrepèterie bien connue dit que les enfants de Paris ont l’ ait mutin (je te laisse le loisir de retrouver l’ autre version).
    C’ est peut-être ceci qui a entraîné cela ...
    Et quant à Marie de Magdala, il ne faut pas oublier que Jésus a dit "Où sont-ils, ceux qui t’ accusaient" (après avoir engagé celui qui n’ avait jamais péché à jeter la première pierre, ce qui a entraîné, évidemment, la fuite des accusateurs), puis "Va, et ne pèche plus". Cette Marie-Madeleine devint une de ses fidèles !
  • #13
    • mitzi50
    • 10/09/2010 à 09:04
    • En réponse à deLassus #11 le 10/09/2010 à 08:51* :
    • « J’ai lu quelque part (?) que Mariole était un soldat de Napoléon
      Peut-être là ? cette page »
    C’ était donc un Gay... luron ?
  • #14
    • Rikske
    • 10/09/2010 à 09:04
    • En réponse à deLassus #11 le 10/09/2010 à 08:51* :
    • « J’ai lu quelque part (?) que Mariole était un soldat de Napoléon
      Peut-être là ? cette page »
    Suis curieux de la réponse de notre God, là... Ca me paraît une bonne piste !
  • #15
    • God
    • 10/09/2010 à 09:06
    • En réponse à mitzi50 #12 le 10/09/2010 à 08:58 :
    • « Pas tout à fait d’ accord. Il n’ y a quasiment plus d’ "enfants de Marie", avec la disparition des patronnages entraînée par la raréfaction... »
    Ce qu’en disent Cellard et Rey :
    Le sens actuel est attesté en 1726, ce qui ruine la reconstitution étymologique qui met en scène un grenadier de la garde impériale.
  • #16
    • deLassus
    • 10/09/2010 à 09:10*
    • En réponse à God #15 le 10/09/2010 à 09:06 :
    • « Ce qu’en disent Cellard et Rey :
      Le sens actuel est attesté en 1726, ce qui ruine la reconstitution étymologique qui met en scène un grenadi... »
    Tout à fait d’accord. De façon générale, les ouvrages liés à la légende de Napoléon sont comme les commentaires des guides du Musée des Invalides à Paris : discutables !
  • #17
    • chirstian
    • 10/09/2010 à 09:22
    • En réponse à Emeu29 #7 le 10/09/2010 à 08:28 :
    • « La Marie en question ne pourrait-elle pas être celle "de Magdala", la prostituée, car un enfant de Marie désigne plutôt, comme on dit vulgai... »
    La Marie en question ne pourrait-elle pas être celle "de Magdala",
    le TLFI n’évoque pas cette Marie, mais les saintes femmes pleurant la mort du Christ :
    " prob. dér. de Marie dans l’expr. fare le Marie «feindre la simplicité ou la dévotion; être hypocrite» (av. 1565, Varchi, ibid.), Marie (plur. de Maria, nom ital. de Marie) désignant les saintes femmes peintes sur les tableaux représentant la mise au tombeau du Christ (v. Prati, qui cite le fourbesque marietto « coquin» à l’appui de cette hyp.)"
  • #18
    • <inconnu>
    • 10/09/2010 à 09:24
    La Vierge et le soldat Dominique GAYE MARIOLE qui était un colosse et présentait les armes à Napoléon avec un canon!
    En complément des informations déjà données :
    cette page
  • #19
    • chirstian
    • 10/09/2010 à 09:25
    parmi tous les fromages, lesquels font le plus les mariolles ? Je dirai à vue de nez que ce sont les maroilles.
  • #20
    • <inconnu>
    • 10/09/2010 à 09:26
    bonjour, je me lève je prépare "em’tasss ed’jus" je sirote et hop, addiction, expressio..
    un petit retour, sur hier. je suis d’accord pour que toutes nos cérémonies de grand départ se déroulent en choeur et en rate dilatée !!! simplement, j’ai tellement déjà fait rire d’amies et d’amis sur cette terre que je voulais les faire"braire un coup" pour changer !!!mais ce ne serait pas chic !!
    pour aujourd’hui, je connaissais "mariole" (graphie la plus utilisée aujourd’hui semble-t-il) parce que ma maman, italienne , me titillait gentiment de ce surnom, qui voulait dire en traduction simple "coquine" ! pour ce qui de ma culture en musique, j’arrête là, en espérant que tous ceux qui assisteront à mes obsèques, ne soient pas castrats, non pour moi, mais pour tout ce qu’ils auraient manqué sur cette terre ingrate et après pour les faire chanter Rigoletto, il faudrait les chatouiller !!! bonne journée à toutes et tous.