Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Faire le pied de grue

Attendre debout à la même place, pendant un certain temps.

Origine

La grue est un échassier (), un de ces animaux au long bec emmanché d'un long cou, comme disait La Fontaine (), mais aussi disposant de deux longues et fines pattes dont l'une semble parfois inutile, tant ces bestioles peuvent passer un long moment perchées sur une seule d'entre elles, y compris en dormant.
Un peu comme nos 'grues' des trottoirs, surnom qu'on donne depuis 1415 à ces dames faisant commerce de leurs charmes et qui attendent le client, adossées à un mur, un pied au sol (au moins un, c'est préférable !) et l'autre appuyé au mur, les faisant ainsi ressembler à nos gruidés des marais.
Mais si les prostituées s'appellent ainsi, ce n'est pas vraiment à cause de leur éventuelle position sur une jambe, mais surtout parce qu'elle font le pied de grue sur le trottoir.
Faire le pied de grue se disait au XVIe siècle "faire (de) la grue" et au XVIIe "faire la jambe de grue", alors que le verbe 'gruer' voulait aussi dire 'attendre'.
Bien entendu, toutes ces formes ont pour origine notre échassier capable de rester longtemps debout à attendre on se sait quoi ou à dormir.

Exemple

« On se trompait; on en fut pour les frais de courage : on avait compté sur ma platitude, sur mes pleurnicheries, sur mon ambition de chien couchant, sur mon empressement à me déclarer moi-même coupable, à faire le pied de grue auprès de ceux qui m'avaient chassé : c'était mal me connaître. »
François-René de Chateaubriand - Mémoires d'outre-tombe

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire le pied de grue » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Wakif/ Wa9if ki essamba Debout comme la statue
Allemagne Allemand An Ort und Stelle warten Attendre sur les lieux
Angleterre Anglais To cool one's heels Refroidir ses talons
Angleterre Anglais To stand about (waiting) Traîner pour attendre
États-Unis Anglais To kick one's heels Claquer ses talons
États-Unis Anglais To wait until hell freezes over Attendre jusqu'à l'enfer soit gelé
Argentine Espagnol Estar de farol Être comme éclairage urbain
Espagne Espagnol Estar de planton Être en planton
Hongrie Hongrois Szobrozik Faire la statue
Italie Italien Aspettare a lungo in piedi Attendre longtemps debout
Italie Italien Fare mula di medico Faire mule de médecin
Japon Japonais Kubi O Nagakushite Matsu Attendre avec le cou allongé
Pays-Bas Néerlandais Stalpoten krijgen Prendre des pattes comme celles du bétail à l'étable
Pays-Bas Néerlandais Wachten tot na de ijsheiligen Attendre jusqu'aux (moment des) saints de glace
Pays-Bas Néerlandais Wachten totdat je een ons weegt Attendre jusqu'à ce que on pèse cent grammes
Pays-Bas Néerlandais Wortel schieten Prendre racine
Brésil Portugais Ficar plantado Rester planté
Turquie Turc Ağaç olmak Devenir arbre
Turquie Turc Kök salmak Étendre (pousser) des racines
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Faire le pied de grue » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 08/10/2008 à 00:48
    Attendre debout à la même place, pendant un certain temps.

    en quelque sorte, c’est poireauter ... et même prendre racine !
    attendre 107 ans, comme l’indique l’Internaute :"Il semblerait que la construction de Notre Dame de Paris ait duré 107 ans. C’est de là que viendrait l’expression "attendre 107 ans" pour figurer un temps d’attente très long.
    et si fatigué d’attendre debout, on plie les genoux pour se retrouver le coccyx sur les talons, à croupetons, devient-on une "coxigrue" ? 😄
  • #2
    • AnimalDan
    • 08/10/2008 à 04:20
    Y’a des malheureuses qui font le pied de grue haut pour pas se prendre une avoine si elles rentrent sans blé pour payer les "maïs" de leur mec.
    P.C.C. Catherine Millet
  • #3
    • tytoalba
    • 08/10/2008 à 07:21
    Il y en a aussi qui font la danse de la grue. Quoi, qu’est-ce ?
    D’après mon édition Larousse
    "Danse de la grue : sorte de branle conduit par une fille, et représentant, dans les évolutions des danseurs, les détours d’un labyrinthe. " (chorégraphie ancienne)
    😄 Bonne journée à vous.
  • #4
    • OSCARELLI
    • 08/10/2008 à 07:33
    Comme chantait le Grand Jacques:
    Ce soir, j’attend Madeleine,
    On prendra le tram 33
    On mangeara des frites chez Eugène,
    Madeleine, elle aime ca...
    Ah, combien de fois avons-nous fait le pied de grue, nous, les mecs, quand nos bonnes femmes nous posaient des lapins... C’est pour cela que nous courrons plusieurs lièvres à la fois, en bande, copains comme cochons. Et, comme des ânes, nous croyons tout ce qu’elles nous racontent, celles qui veulent se faire passer pour des oies blanches. Même si, pour se faire valoir, elles mettent en avant leurs corbeaux...
    Quelle ménagerie, tout cela!
  • #5
    • momolala
    • 08/10/2008 à 07:51
    Au Japon où ce bel oiseau est un porte-bonheur cette expression doit avoir un sens d’espérance. Comme quoi, comme aurait dit Albert, tout est relatif.
  • #6
    • momolala
    • 08/10/2008 à 07:54
    C’est dégueu de faire le pied de grue contre les murs : est-ce que vous mettez les pieds sur les murs chez vous ? Faire le pied de grue ne devrait être autorisé que si l’on est capable de tenir, comme la grue, sur un pied et sans support. Ah ça doit demander de l’entraînement mais sinon, pâles imitateurs des oiseaux célestes, les deux pieds sur le sol, siouplé !
    Belle journée à tous !
  • #7
    • chirstian
    • 08/10/2008 à 08:16
    la grue cherche à lever le client . Mais elle n’y prend pas souvent son pied (de grue)
  • #8
    • chirstian
    • 08/10/2008 à 09:14
    Clémentine fait le pied d’agrume à Orange.
  • #9
    • <inconnu>
    • 08/10/2008 à 09:45*
    Notre ami Georges les aimait bien les grues.
    Car, même avec des pieds de grues
    Car, même avec des pieds de grue
    Fair’ les cents pas le long des rues
    Fair’ les cents pas le long des rues
    C’est fatigant pour les guibolles
    Parole, parole
    C’est fatigant pour les guibolles
    Georges Brassens La complainte des filles de joie
  • #10
    • chirstian
    • 08/10/2008 à 09:50
    • En réponse à cotentine #1 le 08/10/2008 à 00:48 :
    • « Attendre debout à la même place, pendant un certain temps.
      en quelque sorte, c’est poireauter ... et même prendre racine !
      attendre 107 ans... »
    Il semblerait que la construction de Notre Dame de Paris ait duré 107 ans.
    je ne vois pas d’où vient ce chiffre. La pose de la première pierre est parfaitement datée : 1163, grande cérémonie en présence du pape. Mais comment dater la fin de la construction ? Les guides évoquent généralement deux siècles, et c’est ce que retient Wikipedia. cette page est plus précise et cite l’année 1351. Mais je n’ai jamais entendu parler d’une durée aussi courte que 107 ans. Je sais que l’explication est reprise d’un blog à l’autre, selon le système internet, mais j’ai de sérieux doutes. J’ajoute que, même si la construction avait effectivement duré 107 ans, je doute qu’à l’époque ce chiffre aurait intéressé qui que ce soit. Le rapport au temps était très différent, et personne n’a "attendu" 107 ans pour utiliser cette cathédrale. Au surplus, il aurait été arrondi : on ne parle pas de la guerre de 116 ans !
    Une autre explication est le rappel des guerres de 100 ans et de 7 ans. Elle me semble plus vraisemblable... en attendant qu’Expressio s’y colle sérieusement.
  • #11
    • Emeu29
    • 08/10/2008 à 11:00
    Danse de la grue : sorte de branle conduit par une fille

    Je ne connaissais pas cette position du Kamafoutra 😉
  • #12
    • Emeu29
    • 08/10/2008 à 11:21*
    • En réponse à cotentine #1 le 08/10/2008 à 00:48 :
    • « Attendre debout à la même place, pendant un certain temps.
      en quelque sorte, c’est poireauter ... et même prendre racine !
      attendre 107 ans... »
    La coquecigrue qui comme chacun le sait, est un mélange de coq, de grue et de ciguë dont elle est friande, et cet oiseau fabuleux disparaît lorsqu’il s’envole !
    Actualité : Un grue à cou blanc à été photographiée à Poullaouen (29) près de Carhaix, évadée du parc de Branféré. Pour l’instant, elle est seule, donc aucun risque pour la faune autochtone. Méfiance ! On a vu ce que les échappées d’Ibis sacrés de ce parc, font comme dégats dans le golfe du morbihan.(Télégramme de Brest de ce jour - page Nature)
    C’était la minute naturiste, euh... naturaliste du Dr Emeu ! 😄
  • #13
    • Elpepe
    • 08/10/2008 à 11:28*
    Bonjour bonjour, les gosses. Claudine, Lulette, Chirstian et Mickey, je vous ai fait réponse hier soir.
    Mais si les prostituées s’appellent ainsi, ce n’est pas vraiment à cause de leur éventuelle position sur une jambe, mais surtout parce qu’elle font le pied de grue sur le trottoir

    Sur un site d’une telle tenue, God, je trouve ta remarque incongrue. Même si elle est congruente.
  • #14
    • Elpepe
    • 08/10/2008 à 11:32*
    • En réponse à tytoalba #3 le 08/10/2008 à 07:21 :
    • « Il y en a aussi qui font la danse de la grue. Quoi, qu’est-ce ?
      D’après mon édition Larousse
      "Danse de la grue : sorte de branle conduit par... »
    sorte de branle conduit par une fille, et représentant, dans les évolutions des danseurs, les détours d’un labyrinthe

    Là, je te prête une oreille complaisante...
  • #15
    • Elpepe
    • 08/10/2008 à 11:38
    • En réponse à chirstian #10 le 08/10/2008 à 09:50 :
    • « Il semblerait que la construction de Notre Dame de Paris ait duré 107 ans.
      je ne vois pas d’où vient ce chiffre. La pose de la première pie... »
    Notre-Dame de Bruxelles : pour les croyants de 7 à 77 ans.
  • #16
    • Emeu29
    • 08/10/2008 à 11:39
    • En réponse à Elpepe #14 le 08/10/2008 à 11:32* :
    • « sorte de branle conduit par une fille, et représentant, dans les évolutions des danseurs, les détours d’un labyrinthe
      Là, je te prête une o... »
    T’es marteau*, LPP !
    Là, tu lui mets le pied à l’étrier !
    Cela frise la perte d’équilibre, Non ?
    *remarque lourde comme une enclume 😉
  • #17
    • Elpepe
    • 08/10/2008 à 12:20
    • En réponse à Emeu29 #16 le 08/10/2008 à 11:39 :
    • « T’es marteau*, LPP !
      Là, tu lui mets le pied à l’étrier !
      Cela frise la perte d’équilibre, Non ?
      *remarque lourde comme une enclume 😉... »
    Même que ça s’appelle l’ivresse de l’amour. Bien mieux que faire le pied de grue, je t’assure.
  • #18
    • Elpepe
    • 08/10/2008 à 12:21
    Pourquoi, en ce jour où il est question de grues, ai-je une pub pour un rouge à lèvres ?
  • #19
    • AnimalDan
    • 08/10/2008 à 12:50
    • En réponse à Elpepe #17 le 08/10/2008 à 12:20 :
    • « Même que ça s’appelle l’ivresse de l’amour. Bien mieux que faire le pied de grue, je t’assure. »
    Ca, je me demande... Dit-on pas que le meilleur de l’amour, c’est avant..?
  • #20
    • momolala
    • 08/10/2008 à 13:44
    Les grues à l’oeil de biche ont-elles le pied fourchu ?