Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

La paille et la poutre

Les défauts d'autrui qu'on perçoit comme gênants, en ignorant les siens propres.

Origine

Ce fétu et cette grosse barre de bois s'utilisent en général sous une forme du genre "voir une paille dans l'œil du prochain et ne pas voir la poutre dans le sien ".
Cette comparaison entre les défauts qui nous crèvent les yeux et qu'on reproche chez l'autre (la paille) alors qu'on devrait plutôt être très indulgent en raison de la présence de défauts au moins aussi désagréables chez soi (la poutre, qui devrait normalement nous aveugler au point de ne pas pouvoir percevoir la paille) existe depuis longtemps puisqu'elle nous vient des Évangiles selon Saint Luc et Saint Matthieu.
On y trouve en effet le texte suivant :
« Qu'as-tu à regarder la paille qui est dans l'oeil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton oeil, tu ne la remarques pas ? Ou bien comment vas-tu dire à ton frère : Attends ! Que j'ôte la paille de ton oeil ? Seulement voilà : la poutre est dans ton oeil ! Homme au jugement perverti [hypocrite], ôte d'abord la poutre de ton oeil, et alors tu verras clair pour ôter la paille de l'oeil de ton frère. »
Cette allusion s'utilise en général pour ceux qui prétendent faire la morale à d'autres en oubliant de se corriger eux-mêmes.

Exemple

« André Glucksman ne saurait être accusé de se limiter à la compassion narcissique : il s'est dévoué avec mérite à la cause des Tchétchènes, et c'est à leur sujet que sont consacrées les meilleures pages de son ouvrage cité plus haut. Toutefois, il offre une illustration saisissante de "la paille et la poutre" , en ne dénonçant que les crimes commis par les Russes, Chinois et autres Nord-Coréens, sans un mot de compassion dans son livre pour les victimes des états de l'OTAN et assimilés, comme les Kurdes et les Palestiniens. »
Gilbert Achcar - Le choc des barbaries - 2002

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La paille et la poutre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Arabe Arabe Albaaeere mayshoof eaewijaj raqabtoo Le chameau ne voit pas la courbe de son cou
Tunisie Arabe Ejmel mé irach hedbtou Le chameau ne voit pas sa bosse
Tunisie Arabe Ezzazzar iadham aal mrégzi, wi qollou mennten rihtek ! Le boucher se moque du charcutier, et lui dit tu pues !
Bulgarie Bulgare Присмял се хърбав на щърбав Le tesson se moque de l'ébréché
Pays de Galles Gallois Gwyn y gêl y frân ei chyw La corneille voit tout blanc son poussin
Allemagne Allemand Den Splitter im fremden Auge sehen, aber nicht den Balken im eigenen Voir l'écharde dans l'oeil de l'autre mais ne pas la poutre dans son propre oeil
Angleterre Anglais The mote and the beam La poussière (dans l'oeil) et la poutre
Angleterre Anglais The pot calling the kettle black Le pot traitant la boulloire de noire
Argentine Espagnol La paja en ojo ajeno La paille dans un oeil d'autrui
Espagne Espagnol El muerto se ríe del degollado Le mort (se) rit du décapité
Espagne Espagnol La ley del embudo La loi de l'entonnoir (= deux poids et deux mesures)
Espagne Espagnol Ver la paja en el ojo ajeno y no ver la viga en el propio Voir la paille dans l'oeil étranger et ne pas voir la poutre dans le sien
Mexique Espagnol El burro hablando de orejas L'âne parle de longues oreilles!
Hongrie Hongrois Bagoly mondja a verébnek : Nagyfejű ! Le hibou dit au moineau : Grosse tête !
Italie Italien Il bue che dà del cornuto all'asino Le boeuf qui donne du cornu à l'âne
Italie Italien Vedi la pagliuzza nell'occhio dell'altro ma non vedi la trave nel tuo occhio Tu vois la paille dans l'oeil de l'autre mais tu ne vois pas la poutre dans ton oeil
Pays-Bas Néerlandais De pot verwijt de ketel dat hij zwart ziet La marmite reproche au chaudron d´être noirci
Pays-Bas Néerlandais De splinter in andermans oog wel zien, maar niet de balk in zijn eigen oog Voire la paille dans l'oeil d'un proche, mais pas la poutre dans son propre oeil
Brésil Portugais Esquecer _do/de olhar o_ próprio rabo Oublier de regarder sa propre queue
Brésil Portugais O roto falando do esfarrapado Quelqu'un en accrocs critiquant celui en lambeaux
Brésil Portugais O roto rindo do esfarrapado Le pourri se moquant de celui en lambeaux
Brésil Portugais Ver a palha no olho alheio e não ver a trave no seu Voir la paille dans l'œil de l'autre et ne pas voir la poutre dans le sien
Roumanie Roumain A vedea paiul din ochiul altuia si nu barna din ochiul tau Voir la paille dans l'oeil de l'autre et pas la poutre dans ton oeil
Roumanie Roumain A vedea paiul din ochiul altuia si nu bârna dintr-al său Voir la paille dans l'oeil de l'autre et pas la poutre du sien
Roumanie Roumain Râde ciob de oală spartă Rit tesson de pot craqué
Roumanie Roumain Vezi paiul din ochiul altuia dar nu vezi bârna din ochiul tău Tu vois la paille dans l'oeil de l'autre mais tu ne vois pas la poutre dans ton oeil
Russie Russe в чужом глазу соломинка Une paillr dans l'oeil d'autrui
Suède Suédois Man ser grandet i sin broders öga men inte bjälken i sitt eget On voit la paille dans l'oeil de son frère mais pas la poutre dans son propre oeil
Turquie Turc Yılan kendi eğriliğine bakmaz da, deveye "senin boynun eğri" der Le serpent, ignorant sa propre sinuosité, dit au chameau que son cou est sinueux
Belgique Wallon C'est l' crama qui lomm' li chaudron neûr cou C'est la crémaillère qui appelle le chaudron cul noir
Belgique Wallon C'est toudi l'courbeau qui crie nwour cul à l'agasse C'est toujours le corbeau qui crie noir cul à la pie
Chine Chinois 五十步笑百步 Celui qui a déserté de 50 pas se mosque de celui qui en a fait 100.
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « La paille et la poutre » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 07/04/2009 à 00:19*
    Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir l’hôpital qui se moque de la charité ni les conseilleurs qui ne sont pas les payeurs.
  • #2
    • <inconnu>
    • 07/04/2009 à 08:06
    Un de mes amis, coopérant en Inde, a (réellement) fait ri-paille sur les bords du Brahmapoutre !
  • #3
    • momolala
    • 07/04/2009 à 08:58*
    Cette métaphore me pèse, Gervaise...
    Encore un truc tellement tiré par les cheveux de la moralité morale judéo-chrétienne fait pour être asséné (avec la poutre) et laisser l’autre en position fœtale de culpabilité primaire. Mais celui qui l’assène, Arsène, qu’est-ce qu’il a dans l’œil lui-même au moment où il parle ? De plus cette métaphore ne tient pas debout, ni même assise : rien qu’un grain de pollen nous fait l’œil plus gros que le bœuf ! Alors une paille, tu parles qu’on ne la remarquerait pas ! Qui peut croire à des trucs pareils ! Chez le bon Jean de La Fontaine, ça passe pour une image littéraire, mais c’est il me semble une grossière ficelle évangélique. Saint Luc ou Saint Matthieu devait être en colère pour grossir autant son effet et la colère est mauvaise conseillère, Bérangère.
    Le petit jeu d’hier m’a bien plu et heureusement qu’il était à l’ordre du jour sinon je me demande comment on aurait pu, enfin surtout Epicure et Eureka, remplir la page (à l’Antique, ça va de soi) !
  • #4
    • Emeu29
    • 07/04/2009 à 08:59
    Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais !
    Bonne journée à tous ! 😄
  • #5
    • tytoalba
    • 07/04/2009 à 09:11*
    Bonjour à tous et toutes. Bienvenue aux nouveaux et nouvelles que je n’ai pas encore salué.
    Ceci étant fait, je voudrais attirer l’attention sur le fait que la gent masculine a souvent la poutre à l’oeil. 🙂 Que je m’expliquasse : la poutre selon Larousse (encore elle) est le petit d’un animal et plus particulièrement la pouliche. Confirmation à cette page.
    D’autres vous diront qu’ils préfèrent avoir la poutre dans l’oeil, mais ça c’est une autre histoire que d’autres vous conteront mieux que moi. 😏
  • #6
    • mickeylange
    • 07/04/2009 à 09:27*
    Effectivement la paille, dans l’œil cache la forêt et la poutre vient de l’arbre.
    Tu l’as dit bouffi.
  • #7
    • horizondelle
    • 07/04/2009 à 09:47
    • En réponse à tytoalba #5 le 07/04/2009 à 09:11* :
    • « Bonjour à tous et toutes. Bienvenue aux nouveaux et nouvelles que je n’ai pas encore salué.
      Ceci étant fait, je voudrais attirer l’attention... »
    Dans la page que tu cites, il y a aussi cette citation d’Erik Satie (Honfleur 1866-Paris 1925) qui semble voir les choses un peu différemment...
    "La poutre que l’on a dans l’œil, n’empêche nullement de voir la paille qui est dans celui de son voisin : dans ce cas, la poutre devient une longue-vue, très longue, qui grossit la paille de façon démesurée."
  • #8
    • horizondelle
    • 07/04/2009 à 10:30
    Le pape tua râle o lit. Le couple a lu la petite parole mais s’en moque comme de sa première poutre. Les voisins se plaignent: Ô, leur papette à l’ail... Pourtant, la propriétaire reloua à la pipelette et, passant devant l’entrée tout heureux, le couple entendait Pèle ta poule râlait la concierge, mais tout bas ils pensaient: "elle se retrouvera sur la paille, entre quatre poutres".
    Anna l’empaillée.
  • #9
    • <inconnu>
    • 07/04/2009 à 10:39
    Tellement vraie cette expression… Toutes ces personnes qui passent leur temps à critiquer leurs voisins, alors qu’elles ne font pas mieux qu’eux, voire pire !
    « La paille et la poutre »… Cela peut aussi être interprété autrement…
    Pourquoi désirer acquérir au plus vite la poutre rutilante et hors de prix alors qu’on peut s’offrir, juste en prenant le temps, une meule entière de paille accessible à tous et tellement plus jolie que la poutre ?
    Mais, finalement, il s’agit sans doute toujours des mêmes : ce sont ceux qui critiquent trop souvent qui perdent leur temps et passent à côté de l’essentiel, non ?
  • #10
    • momolala
    • 07/04/2009 à 13:23
    J’en profite, puisqu’il n’y a personne : délire
    La baille et le boutre : expression maritime
    la caille et le coutre : expression agricole
    la faille et le foutre : expression argotique affreusement triviale 😕
    la saill(i)e et le soutr(a) : expression synonyme de la précédente, dans un langage plus soutenu
    la maille et la moutre (cette page juste pour prouver qu’elle existe) : expression propre à la Toile
    Qui dit mieux ? (c’est pas vraiment difficile 🙁)
  • #11
    • momolala
    • 07/04/2009 à 13:26
    • En réponse à horizondelle #8 le 07/04/2009 à 10:30 :
    • « Le pape tua râle o lit. Le couple a lu la petite parole mais s’en moque comme de sa première poutre. Les voisins se plaignent: Ô, leur papet... »
    Le pape tua râle o lit

    Voilà qui dépend du point de vue : s’il s’agit du râle initial de l’orgasme, c’est avéré. S’il s’agit de nous éviter de nous précipiter plus vite que prévu dans le râle ultime de l’agonie par manque de prophylaxie, là, tu as tout faux, hélas !
  • #12
    • eureka
    • 07/04/2009 à 14:46*
    • En réponse à momolala #3 le 07/04/2009 à 08:58* :
    • « Cette métaphore me pèse, Gervaise...
      Encore un truc tellement tiré par les cheveux de la moralité morale judéo-chrétienne fait pour être ass... »
    Antique, antique esse que j’ai une gueule d’antique ? mais j’ai compris va, ton cquejeveuxdire ! Moi la poutre, j’en ai rien à foutre, la paille j’m’en tamponaille, mais s’il y a un truc qu’y faut qu’tu susses (et pourquoi aller chercher des exemples chez les saints ou chez Jeannot quand on est bien servi sur ce point chez soi-même-ici) c’est qu’tous les tire-au-flanc (les 3 s sont sur hier, pioche d’dans) quand y vont êt’ là de retour (mais quand, je te me l’demande !) après avoir abusé de Pomponettage, et que si l’un, l’une d’nous ot’ les pompelards de service, toujours de garde, s’avise de déserter, ne serait-ce qu’une fraction de moment, tu vas les voir comment qu’y vont pousser leur goualante, ameuter la foule pour un oyez oyez accusateur, qu’on a pas l’droit de lâchage, qu’on est des indignes qualifiés, qu’c’est intolérab’ qu’on se volatilise par éclipse (qu’la prochaine est seulement prévue dans 100 ans), qu’y vont s’plaindre, sévir, mettre à exécution leurs plans bien étudiés de torture diverses et sophistiquées (eh oui, becoz chez ces gens là, Monsieur, on prévoit … la plupart du temps) qu’à côté le pal ou la torture chinoise passerait pour des massages thaïlandais. Les lâches, pas qu’y demeurent en reste du reste passqu’ils ont une p… de sacrée poutre aussi, joueront au corbeau et se contenteront d’écrire des bafouilles anonymes dûment signées, paraphées et authentifiées. Un notaire assermenté, affrété par leurs soins, eh oui, ils font tout bien en grandes pompes, se chargera de lire leurs écrits devant qui de droit, les choses devant être faites dans les règles de l’art, exclament le bien-fondé de leur démarche, pas qu’on leur reproche un jour d’avoir fait les choses de traviole, et qu’ils ont agi à l’appel de leur conscience, pas que God ferme la baraque pour blancheur de pages, par intérêt public, pour le bien de leur congénères, camarades de classe, relations, compagnons de nouba, copains de bar, connaissances intimes ou pazintimes, frères, sœurs, tantes, pas le grand-oncle passqu’il est tante et c…à la fois, mais toutes les tantes-oncles ne sont pas tous c…, moi y en a que j’aime beaucoup, blablabla nanani nanana, tralala lalèèèère.
    C’est notre paille contre leur poutre, qui, j’commence à m’poser des quessions, perdure dans sa continuité. Les poutres étant incommensurablement variées et différentes, on fatiguera avant d’avoir donné un seul autre exemple, alors on s’arrêtera là.
    Mais je ne sais pas pourquoi cette paille m’évoque parfois un certain roseau….
  • #13
    • Tonton56
    • 07/04/2009 à 15:14
    • En réponse à momolala #10 le 07/04/2009 à 13:23 :
    • « J’en profite, puisqu’il n’y a personne : délire
      La baille et le boutre : expression maritime
      la caille et le coutre : expression agricole
      la... »
    Marine :
    En cas de naufrage, il vaut mieux disposer de la poutre dans son œil, que de la paille dans l’œil de son équipier !
    Cela me rappelle l’histoire de ce brave indien brahmapoutronaute mais néanmoins clairvoyant qui brama "Poutre !", alors qu’il tentait de surnager en s’agrippant à un maigre fétu de paille.
  • #14
    • momolala
    • 07/04/2009 à 15:46*
    • En réponse à eureka #12 le 07/04/2009 à 14:46* :
    • « Antique, antique esse que j’ai une gueule d’antique ? mais j’ai compris va, ton cquejeveuxdire ! Moi la poutre, j’en ai rien à foutre, la pa... »
    Du côté de ceux qui ont forcément tort, puisqu’ils sont absents, j’ai reçu un billet de Syanne qui clapote en thalasso ariégeoise. Filolo et médème sont en vacances ensemble, où ? secret-défense. Coctot s’est perdue dans son jardin... Elpépé, io no sé : soucis avec sa maman ou barbotage impromptu sur la grande bleue de la Manche gauche... Emeu : pas d’excuses et pourtant en vacances... Jon’ : des promesses, rien que des promesses, et pourtant en vacances... Chirstian est le plus méritant puisqu’en vacances et quand même présent en italique. Yannou a encore disparu dans une profonde méditation qui finira bien par nous le rendre, enfin, j’espère... Mickey fait l’ange dans la baie du même nom ou pas loin... SagesseFolie bosse, faut bien qu’il y en ait quand même ! Alcalin passe sa vie sur les planches qui glissent, c’est pas possible ! Syntax, Epicure et Tyto sont restés coincés dans leurs dicos... les autres dans leur auto ou dans leur dodo * et moi je vais me faire couper les cheveux, comme une petite fille gentille...
    *Sans parler de God soi-même qu’on ne sait même plus s’il existe vraiment ! Heureusement que je l’ai rencontré et même EMBRASSE sinon j’aurais le doute...
  • #15
    • Muscat
    • 07/04/2009 à 15:48
    Moi je suis complètement aveugle,je ne reçois plus l’expression du jour!Je me débrouille en partant de la dernière reçue parce que je ne suis pas suffisamment pro de l’ordi pour la faire revenir autrement!
  • #16
    • momolala
    • 07/04/2009 à 15:49
    • En réponse à eureka #12 le 07/04/2009 à 14:46* :
    • « Antique, antique esse que j’ai une gueule d’antique ? mais j’ai compris va, ton cquejeveuxdire ! Moi la poutre, j’en ai rien à foutre, la pa... »
    Mais je ne sais pas pourquoi cette paille m’évoque parfois un certain roseau….

    Tu as tout senti, tout compris, tout bien dit, comme d’hab !
  • #17
    • momolala
    • 07/04/2009 à 15:50
    • En réponse à Muscat #15 le 07/04/2009 à 15:48 :
    • « Moi je suis complètement aveugle,je ne reçois plus l’expression du jour!Je me débrouille en partant de la dernière reçue parce que je ne sui... »
    Quand je le dis que même God est aux abonnés absents !
  • #18
    • SyntaxTerror
    • 07/04/2009 à 16:03
    • En réponse à momolala #14 le 07/04/2009 à 15:46* :
    • « Du côté de ceux qui ont forcément tort, puisqu’ils sont absents, j’ai reçu un billet de Syanne qui clapote en thalasso ariégeoise. Filolo et... »
    Je n’avais pas moyen d’être ici hier, mais je vais me rattrapper aujourd’hui !
    Les poutres que j’ai dans les yeux (une dans chaque oeil) ne m’empêchent pas de voir que certains arrivent à faire de la thalasso en pleine montagne.
    C’est l’Amiral des Rillettes qui va en faire une tronche !
  • #19
    • SyntaxTerror
    • 07/04/2009 à 16:15
    • En réponse à momolala #3 le 07/04/2009 à 08:58* :
    • « Cette métaphore me pèse, Gervaise...
      Encore un truc tellement tiré par les cheveux de la moralité morale judéo-chrétienne fait pour être ass... »
    Faudrait revoir le texte dans son contexte.
    Je ne crois pas que le lecteur ou l’auditeur doive prendre la phrase pour lui.
    Jésus aimait bien s’en prendre à la "cléricature" de son temps, elle prétendait dire au petit peuple comment se comporter alors qu’elle était pourrie jusqu’au trognon.
  • #20
    • <inconnu>
    • 07/04/2009 à 16:24*
    • En réponse à eureka #12 le 07/04/2009 à 14:46* :
    • « Antique, antique esse que j’ai une gueule d’antique ? mais j’ai compris va, ton cquejeveuxdire ! Moi la poutre, j’en ai rien à foutre, la pa... »
    qu’c’est intolérab’ qu’on se volatilise par éclipse (qu’la prochaine est seulement prévue dans 100 ans),

    Le 27 août prochain, à Minuit 30 minutes, regarde le ciel.
    La planète Mars sera la plus brillante dans le ciel étoilé.
    Elle sera aussi grosse que la pleine lune, alors qu’elle se trouvera à 34,65 millions de miles de la Terre...
    Cela apparaîtra, à l’œil nu, comme si la Terre possédait 2 Lunes !!!...
    La prochaine fois que cet événement se reproduira est prévue pour l’an 2287!
    La paille t’évoque un roseau, à moi elle évoque un chalumeau. Et qu’est-ce qu’un chalumeau: un drolumadaire à deux bosses.