Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Vendre la mèche

Trahir un secret (d'un complot).

Origine

La mèche qui nous occupe cette fois n'est pas celle de cheveux, mais celle qui servait autrefois à faire un brin de lumière à l'aide d'une lampe à huile, celle qui permettait aux artificiers de faire exploser des mines ou partir des pièces d'artillerie, ou bien celle qui sert encore à allumer des pétards (ceux qui explosent, pas ceux qui se fument).
Pour comprendre l'origine de cette expression, il faut remonter au XVIe siècle, lorsqu'on utilisait l'expression "éventer ou découvrir la mèche".
Lorsqu'un artificier éventait (exposait à l'air) ou découvrait la mèche d'une mine ou d'un engin explosif ennemi, il permettait d'en éviter les dégâts.
Le verbe 'éventer' a d'abord eu la signification "exposer au vent, à l'air", puis celui de "ébruiter, divulguer" avant de prendre enfin celui de "trouver, découvrir".
Par métaphore "éventer la mèche" est devenu "découvrir les dessous d'un complot (avant qu'il fasse des dégâts) ou d'une affaire devant demeurer cachée"
Puis, à partir du XIXe siècle, le mot 'vendre' au sens de 'trahir' ("tu n'es qu'un vendu !") est venu se greffer sur l'expression d'origine pour nous donner celle d'aujourd'hui.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Vendre la mèche » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Issobb essabba Il coule la dalle
Allemagne Allemand Die Katze aus dem Sack lassen Laisser sortir le chat du sac
Angleterre Anglais To let the cat out of the bag Laisser le chat sortir du sac
Angleterre Anglais To spill the beans Renverser les haricots
Argentine Espagnol Destapar la olla Déboucher la marmite
Espagne Espagnol Descubrir el pastel Découvrir le gâteau
Espagne Espagnol Irse de la lengua S'en aller de la langue
Italie Italien Svelare il segreto, il trucco Révéler le secret, le truc
Belgique Néerlandais Uit de biecht klappen Déplier de la confession
Pays-Bas Néerlandais Iemand verlinken Trahir (ou dénoncer) quelqu'un
Pays-Bas Néerlandais Je mond voorbij praten Parler plus loin que ta bouche
Pays-Bas Néerlandais Uit de school klappen Déplier de l'école
Pays-Bas Néerlandais Verklikken Dénoncer (quelqu'un)
Brésil Portugais Dar / bater com a língua nos dentes Se taper les dents avec la langue
Roumanie Roumain A bate toba Battre le tambour
Roumanie Roumain A da de gol Le donner de nu
Roumanie Roumain A da în vileag Le donner en monde (public)
Roumanie Roumain A-?i da drumul la limb? Se donner chemin à (libérer) la langue
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Vendre la mèche » Commentaires

  • #1
    • mickeylange
    • 25/06/2008 à 08:52*
    Ceux qui vendent la mèche sont les coiffeurs. J’en connais même qui vendent des mèches rouges.
    Hein Momo ?
  • #2
    • <inconnu>
    • 06/02/2010 à 02:18*
    Bonjour à toutes et à tous.
    Silence radio jusqu’à aujourd’hui vendredi cause cyclone Oli
    Merci à vous qui avez eu une petite pensée pour nous sous ce déchaînement des éléments. Merci Momolala. Pour résumer et donner des nouvelles. Beaucoup de dégâts matériels. Quelques blessés légers. Les plus pauvres qui ont des maisons en bois et tôles ondulées ont tout perdu. Mes amis de Raiatea on vu couler leur ketch de 15 mètres. Ne restent que les 2 mâts qui sortent de l’eau. Avons laissé le bateau et nous sommes réfugiés dans du dur. Ici ce fut violent mais le pire est en ce moment aux Australes,+ au sud où l’oeil d’Oli est sur l’île de Tubuai. Déjà 1 mort. Les liaisons sont coupées. Les gens habitent des maisons au bord de l’eau et avec la houle de 9 mètres, il ne va plus rien leur rester. Qu’ils puissent sauver leur vie, car les abris en dur sont aussi en bordure du lagon. Voilà. Je vous lis tous les jours même si je reste silencieuse et pouffe de rire toute seule devant mon écran. Heureusement je suis seule sinon on me prendrait pour une folle.
    Je n’ai pas de mèche à vendre aujourd’hui. @+ Dadiche
  • #3
    • OSCARELLI
    • 06/02/2010 à 06:52
    • En réponse à <inconnu> #2 le 06/02/2010 à 02:18* :
    • « Bonjour à toutes et à tous.
      Silence radio jusqu’à aujourd’hui vendredi cause cyclone Oli
      Merci à vous qui avez eu une petite pensée pour nou... »
    Bonjour à toi et merci pour ces nouvelles, heureusement bonnes pour toi.
    Je te souhaite de pouvoir boire un bon coup, pour récupérer de toutes tes émotions, et même si tu le désires, de devenir un tant soit peu éméchée. Mais attention, alors: ne vend pas la mèche!
  • #4
    • OSCARELLI
    • 06/02/2010 à 06:56
    Entre le 15 avril 2006 et aujourd’hui, personne n’a vendu la mèche! Il y a aussi eu silence radio, ici. Je me demande si c’est aussi à cause d’un cyclone: "Oli, garnements, et les mains sur les couvertures"... 😉
    Mais c’est vrai que six clones peuvent vraiment devenir dangeureux... 😛
  • #5
    • <inconnu>
    • 06/02/2010 à 07:59*
    Un rapport, précis, entre l’expression d’aujourd’hui et celle-ci: “être en pétard”
    En tout cas, en Polynésie c’est la nature qui est en pétard. J’ai bien essayé de suivre avec les photos satellites, mais n’y suis parvenu qu’en partie. Espérons que pour les plus démnunis il sera construit des maisons en dur, d’une part et des abris supplémentaires en dur, certes, mais plutôt dans le style bunker, donc avec des murs de plusieurs mètres d’épaisseur.
    Selon les photos satellites, la grande majorité est d’origine yankee (NOAA). Dans l’Eure c’est la neige, et le verglas, et le gros risque en étant piéton a été de se retrouver sur le cul...
  • #6
    • <inconnu>
    • 06/02/2010 à 08:19
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 06/02/2010 à 06:56 :
    • « Entre le 15 avril 2006 et aujourd’hui, personne n’a vendu la mèche! Il y a aussi eu silence radio, ici. Je me demande si c’est aussi à cause... »
    Dixit la BD des petits hommes ?
  • #7
    • OSCARELLI
    • 06/02/2010 à 08:26
    • En réponse à <inconnu> #5 le 06/02/2010 à 07:59* :
    • « Un rapport, précis, entre l’expression d’aujourd’hui et celle-ci: “être en pétard”
      En tout cas, en Polynésie c’est la nature qui est en péta... »
    Pour annuler complètement ce grand risque, met donc tes chaussettes AU DESSUS de tes chaussures...
    Il faudra probablement une pointure plus grande, mais succès garanti!
  • #8
    • momolala
    • 06/02/2010 à 08:46
    Puis, à partir du XIXe siècle, le mot ’vendre’ au sens de ’trahir’ ("tu n’es qu’un vendu !") est venu se greffer sur l’expression d’origine

    Plutôt qu’une greffe j’aurais pensé à un glissement de "éventer" vers "vendre". Comme quoi, sur ce merrrveilleux site, on en apprend tous les jours.
  • #9
    • momolala
    • 06/02/2010 à 08:49
    • En réponse à <inconnu> #2 le 06/02/2010 à 02:18* :
    • « Bonjour à toutes et à tous.
      Silence radio jusqu’à aujourd’hui vendredi cause cyclone Oli
      Merci à vous qui avez eu une petite pensée pour nou... »
    Je ne suis sûrement pas la seule à y avoir pensé mais les images du JT m’ont rappelée à ta réalité. Contente de voir que tu vas bien. Là-bas comme ailleurs sous ces latitudes les pauvres n’ont jamais fini de trinquer, même si "la misère serait moins pénible au soleil".
  • #10
    • Purdey
    • 06/02/2010 à 09:24
    • En réponse à mickeylange #1 le 25/06/2008 à 08:52* :
    • « Ceux qui vendent la mèche sont les coiffeurs. J’en connais même qui vendent des mèches rouges.
      Hein Momo ? »
    de cheveux de celles qu’ils ont rasées?
  • #11
    • Purdey
    • 06/02/2010 à 09:25
    Encore une mèche qui fait long feu...
  • #12
    • Purdey
    • 06/02/2010 à 09:26
    • En réponse à <inconnu> #2 le 06/02/2010 à 02:18* :
    • « Bonjour à toutes et à tous.
      Silence radio jusqu’à aujourd’hui vendredi cause cyclone Oli
      Merci à vous qui avez eu une petite pensée pour nou... »
    Nous allons récolter des mèches pour un rite vaudou en ta faveur. Courage!
  • #13
    • Purdey
    • 06/02/2010 à 09:28
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 06/02/2010 à 06:56 :
    • « Entre le 15 avril 2006 et aujourd’hui, personne n’a vendu la mèche! Il y a aussi eu silence radio, ici. Je me demande si c’est aussi à cause... »
    Surtout si la mèche recouvre l’oeil unique du..... Cyclope....
  • #14
    • <inconnu>
    • 06/02/2010 à 09:31*
    • En réponse à Purdey #11 le 06/02/2010 à 09:25 :
    • « Encore une mèche qui fait long feu... »
    Comme dans l’histoire du Maneken Piss ? Et... pour la même raison ?
  • #15
    • LeboDan_Ubbleu
    • 06/02/2010 à 09:40*
    • En réponse à Purdey #10 le 06/02/2010 à 09:24 :
    • « de cheveux de celles qu’ils ont rasées? »
    Ben non, du ptit teigneux à moustache !!!
    Hé... c’est pas du jeu, Mickey à changé son commentaire en #1 !!! 🙁
  • #16
    • chirstian
    • 06/02/2010 à 09:45
    un employé de banque suisse ayant accès au listing des fraudeurs français a souhaité vendre la mèche aux autorités françaises. Gros débat de conscience : a-t-on le droit moral d’acheter la mèche ? Les allemands viennent de se voir proposer le même deal et ont payé sans se poser de question. Avons nous le sens moral beaucoup plus développé qu’eux, ou sommes-nous beaucoup plus cons ? Je vous laisse y réfléchir : ne comptez pas sur moi pour vous vendre la mèche. 😐
  • #17
    • OSCARELLI
    • 06/02/2010 à 10:46*
    • En réponse à chirstian #16 le 06/02/2010 à 09:45 :
    • « un employé de banque suisse ayant accès au listing des fraudeurs français a souhaité vendre la mèche aux autorités françaises. Gros débat de... »
    Je crois qu’il n’y a pas que le sens moral qui compte. Je vous dis pas les dégâts possibles en jurisprudence!
    Achetez donc en toute bonne foi un produit qui a été volé. La police vous tombe dessus. Vous êtes arrêtés et passez au tribunal: vous serez arrêtés pour complicité de vol et recel!
    Ici, les données ont été volées et vendues. celui qui les achètent se rend donc complice du vol et devient par ce fait receleur. Ce qui rend donc l’état allemand complice et receleur... Ha, ha, ha: et qui donc va aller en tôle? Le lampiste du dernier étage qui a effectué la transaction sur ordre de ses supérieurs?
    De toute facon, maintenant, voler est devenu un acte légal. Tout au moins en Allemagne! Receler itou!
    D’un autre côté, revers de la médaille: si l’état allemand - comme il l’espère - peut ainsi récupérer 400 millions d’euros volés au fisc, ce ne serait que justice!.
    Donc, qui va en tôle pour avoir volé et recelé? Le lampiste? NON.
    Le banquiers suisses qui ont incité au vol? Oh, que cela serait beau!
    Les fraudeurs allemands! Ah oui, alors...
    Mais alors, l’économie allemande s’enr prendrait un gros coup sur le coin de la gueule, car ce sont - en général, disons - quand même de gos industriels et financiers, qui font quand même tourner la baraque...
    Donc, toute la procédure devra être TRES bien encadrée, juridiquement parlant, bien sûr, pour éviter toute dérive du système...
  • #18
    • OSCARELLI
    • 06/02/2010 à 10:49*
    • En réponse à LeboDan_Ubbleu #15 le 06/02/2010 à 09:40* :
    • « Ben non, du ptit teigneux à moustache !!!
      Hé... c’est pas du jeu, Mickey à changé son commentaire en #1 !!! 🙁 »
    Le p’tit teigneux, je savais qu’il avait des talonettes et une grande gueule gourde à côté de lui, mais je ne l’ai jamais vu porter une moustache. Même chez lui, dans sa chambre, quand on lui dit: "allez, lisez maintenant!"
  • #19
    • JanusBozyeux
    • 06/02/2010 à 11:32*
    Je gare à grand-peine ma calèche,
    Comme espace, y’a pas lerche.
    Sur le trottoir une grue allèche,
    Une greluche pas pimbêche.
    - Dis chéri, t’as pas une sèche ?
    Me demande-t-elle d’une voix rêche.
    J’en sors deux, pas revêche,
    Elle me tente la pie grièche !
    Etincelles et flammèches,
    Mon briquet manque de mèche.
    - Pour ta bougie, tu veux une bobèche ?
    Tu m’fais un cadeau, j’suis dans la dêche.
    - Là, j’ai un truc qui pêche,
    Dans mon larfeuille, plus de fraîche !
    Lui dis-je. Mais qui empêche,
    Par pure amitié, une pogne ou une lèche ?
    - Gratos, mon pote, y’a pas mèche,
    C’est pour du pèze que je donne mon derche,
    Ben oui, faut que je paie ma crèche.
    - Sois gentille, chouette chevêche,
    Aidons-nous entre gens de l’Ardêche,
    Voila dix sacs que je te dépêche,
    Allons vite, je suis sur la brèche,
    Zizi est dur, je le voudrais blèche,
    Apaisé, plus en flèche.
    - Dis-donc garçon, t’as la pêche,
    Ne faisons plus de prêches,
    Viens avant qu’il se déssèche,
    Juste là, derrière le tas de drêche,
    Je vais éteindre ta mèche.
  • #20
    • OSCARELLI
    • 06/02/2010 à 12:10
    • En réponse à JanusBozyeux #19 le 06/02/2010 à 11:32* :
    • « Je gare à grand-peine ma calèche,
      Comme espace, y’a pas lerche.
      Sur le trottoir une grue allèche,
      Une greluche pas pimbêche.
      - Dis chéri, t’... »
    T’as d’beaux yeux, tu sais!
    Avec qui étais-tu de mèche,
    pour écrire ce petit poème de majesté-lèche
    qui ne pourrait même être renié par un seiche?