Avoir quelqu'un dans le nez - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Avoir quelqu'un dans le nez

Ne pas aimer, ne pas supporter quelqu'un.

Origine

Il faudrait largement dépasser la taille du cap, que dis-je, de la péninsule de Cyrano pour être capable d'accueillir une personne dans son nez.
Comment, donc, peut-on avoir quelqu'un "dans le nez", pour peu qu'on l'ait d'une taille normale ?

En fait, s'il ne semble pas exister d'explication nette, il faut probablement se rapprocher d'autres locutions ayant la même signification pour avoir une lueur de compréhension.
Plus que la personne elle-même, l'image de l'expression peut laisser croire que c'est plutôt son odeur, également insupportable, qu'on a dans le nez.

Lorsqu'on n'aime pas quelqu'un, on dit aussi "ne pas pouvoir le sentir" ou "ne pas pouvoir le piffer", issu du 'pif' argotique[1] qui désigne encore le 'nez'.
Il est donc facile d'extrapoler en supposant que l'odeur de l'insupporté ou l'air qu'il respire aussi est là, dans le nez, et qu'on n'arrive pas à s'en débarrasser alors qu'on le voudrait par-dessus tout.

[1] En argot, quoi, ce qui n'a rien à voir avec l'art gothique.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir quelqu'un dans le nez » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Algériear May chemouche..!Il ne peut pas le sentir
Allemagnede jemanden nicht riechen könnenne pas pourvoir sentir qn
États-Unisen he/she gets on my titselle/lui monte sur mes tétines
Angleterreen To get up to someone's nostrilsArriver aux narines de quelqu'un
Angleterreen He gets up my noseIl me monte dans le nez
Colombiees No tragarse una personaNe pas accepter quelqu'un
Espagnees Tenerle mania a alguienAvoir manie à quelqu'un
Espagnees No tragar a alguienNe pas encaisser quelqu'un
Argentinees Tener a alguien entre ceja y cejaAvoir quelqu'un entre les cils
Espagnees Tener a alguien entre ceja y cejaAvoir quelqu'un entre sourcil et sourcil
Mexiquees Caer gorda una personaTomber gros quelqu'un
Espagnees Tenerla tomada con alguienL'avoir prise avec quelqu'un
Espagnees Tener alguien atravesadoAvoir quelqu'un en travers
Canada (Québec)fr Je l'ai d' travers dans le culSa face ne me revient pas / je suis fâché contre lui ou elle
Italieit Stare sullo stomacoÊtre sur l'estomac
Italieit Avere qualcuno in tascaAvoir quelqu'un en poche
Japonjp hana--mochi nara-naiimpossible de porter au nez ( = impossible de supporter son odeur)
Pays-Basnl iemand niet kunnen luchten of zienne pas être capable de regarder ou d'aérer quelqu'un. (en somme: ne pas pouvoir le supporter)
Belgique (Flandre)nl bij iemand in de neus zittense trouver dans le nez chez quelqu'un
Pays-Basnl iemand niet kunnen pruimenne pas pouvoir chiquer (ou digérer ou mastiquer) quelqu'un
Pays-Basnl de pest aan iemand hebbendétester quelqu'un comme la peste .... (ou, cyniquement: aimer qq'un comme la peste)
Belgique (Flandre)other iemand niet kunnen zien of riekenne pas pouvoir voir ni sentir une personne
Polognepl Mie? kogo? w nosie.Avoir quelqu'un dans le nez.
Brésilpt Ter alguém (algo) atravessado na gargantaAvoir quelqu'un (quelque chose) traversé dans la gorge
Brésilpt Não passar pela gargantaIl ne me passe pas par la gorge
Portugalpt Não ir à bola com alguémNe pas aller au match de foot avec quelqu'un
Roumaniero A-i sta cineva in gatAvoir quelqu'un dans la gorge
Roumaniero A i se pune pata pe cinevaSe lui mettre la tache sur quelqu’un
Roumaniero A nu putea înghi?i pe cinevaNe pas pouvoir avaler quelqu’un
Russieru ?? ?????????? ?? ???Ne pas supporter l'odeur de quelqu'un

Vos commentaires
Quelle belle tirade que celle des "nez" de Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand. Surtout la fin: "Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres, vous n’en eûtes jamais un atome. Et de lettres, vous n’avez que les trois qui forment le mot "sot". Pour remettre quelqu’un à sa place, c’est bien tourné.
Et je vous assure que c’est vrai ! Les passions ont une forte composante chimique. Les phéromones de l’être aimé nous tourneboullent, et l’odeur de l’être haï nous est réellement, physiquement, insupportable. Bref, quand on l’a dans le nez, ce type-là, on ne peut vraiment plus le sentir.
Y a-t-il un lien avec "celui-là je ne peux pas le saquer" ? (alors même que saquer quelqu’un, je pensais que ça signifiait le virer, ce qui devrait être fait avec joie s’il s’agit de quelqu’un qu’on ne peut nit blairer, ni encaisser)
Dieu, viens à notre aide !
Bonjour. La taille du cap… comme le Cap « Gris Nez » ?
Sérieusement, j’ai entendu (une fois) une variante (homologuée ?) à cette expression.
La personne avait dit un truc du genre :
« Celui-là, il commence à me picoter le nez ! ».
Yannn
réponse à . poupoule le 27/05/2006 à 11h40 : Et je vous assure que c’est vrai ! Les passions ont une forte composa...
Viens poupoule, viens !
Et suis-moi jusqu’à l’expression du 22/05, ’Homme de sac et de corde’ où ’saquer’ a déjà été en partie évoqué dans les commentaires.
Je me souviens d’avoir lu l’histoire d’un individu qui cassait le nez des statues et qui aurait été puni de cela en ayant par la suite un cancer du nez. Mon fils petit à l’époque (dans les 7 ans) avait émis l’hypothèse que cet homme souffrait déjà avant de son cancer du nez et qu’il cassait à cause de cela le nez des statues. Cet individu avait donc dans le nez les personnages représentés qui ne lui avaient rien fait (je crois que c’était des sculptures de saints ou en tout cas religieuses), quelle qu’en soit la cause.
réponse à . amapola le 28/05/2006 à 09h51 : Je me souviens d’avoir lu l’histoire d’un individu qui cassait...
Comportement de "Nésillon", assurément !
Yannn
Moi je ne dis pas pifer mais pifrer. Pourquoi my God ?
réponse à . Bouchky le 28/05/2006 à 18h07 : Moi je ne dis pas pifer mais pifrer. Pourquoi my God ?...
Ca se dit aussi, mais moins souvent et avec deux ’f’.
réponse à . poupoule le 27/05/2006 à 11h40 : Et je vous assure que c’est vrai ! Les passions ont une forte composa...
Et d’ailleurs, pour "blairer", c’est la même chose. En argot, un blaire = un nez, n’est-ce pas ?
réponse à . <inconnu> le 29/05/2006 à 11h03 : Et d’ailleurs, pour "blairer", c’est la même chose. En argot, ...
D’ailleurs, les électeurs britanniques semblent avoir de plus en plus de mal à blairer Tony Blair! Ils l’ont dans le nez à force de voir le sien s’allonger...
réponse à . lorangoutan le 29/05/2006 à 19h26 : D’ailleurs, les électeurs britanniques semblent avoir de plus en pl...
J’avais pas osé...
Un rapport avec "s’empiffrer" ? (réponse à God du 28/5 à 18:18)
peut-être est-ce un "virelangue" ... un "tongue-twister" comme disent les perfides : The Nose Knows cette page
est-ce l’odeur subtile et volatile des phéromones qui permet de sélectionner qui on aime, nous laisse indifférent ou nous révulse (celui que l’on ne peut pas blairer) ? 
Avoir quelqu’un dans le nez, c’est agaçant... La difficulté du jour va donc consister à rester... zen...
Les passions ont une forte composante chimique
Avec une telle affirmation, que deviennent nos rêves et nos espoirs ? Finie l’ardeur du coup de foudre… le petit béguin de passage… Eros peut décocher ses flèches et viser les cœurs esseulés… Il faut nezcessairement dégagement de substances chimiques olfactives compatibles pour que ça marche ! Tout cela est nezfaste pour la romance et le marivaudage.
Pffff... tout fout l’camp, mon bon monsieur.
réponse à . DiwanC le 16/06/2010 à 03h21 : Les passions ont une forte composante chimiqueAvec une telle affirmation, que de...
Avoir dans le nez = ne pas aimer, dis-tu, mon petit Godemichou adoré?

Guenon que non! Encore une fois, il vous faut compter sur votre File_au_Logis national...

Si j’ai "un petit verre dans le nez", c’est que j’ai bien aimé ce petit verre, non?
Alors?
Je ne dirai qu’un mot, non deux : l’odeur de l’autre est essentielle dans une relation proche, et davantage dans une relation intime. Je ne sais lequel des deux phénomènes est antérieur à l’autre, mais je suis sûre, l’ayant expérimenté qu’on ne peut plus supporter celle de qui on ne désire pas surtout quand il vous désire. A contrario, l’odeur de celui qu’on aime est en soi en philtre d’amour. Je trouve. Belle journée à tous ! Aujourd’hui je signe ma liberté phase 2.
Pour les retraites, on va l’avoir dans le cul...
Autre expression qu’il faudrait analyser cher God ! 
réponse à . <inconnu> le 16/06/2010 à 07h41 : Pour les retraites, on va l’avoir dans le cul... Autre expression qu&rsquo...
Auras-t-on, a minima, le choix du lubrifiant ?
Cetautomatix (forgeron bien connu... ayant son échoppe juste en face), a l’odeur des produits d’Ordralfabetix dans le nez... 
réponse à . momolala le 16/06/2010 à 07h36 : Je ne dirai qu’un mot, non deux : l’odeur de l’autre est ...
En clair, les phéromones. 
réponse à . <inconnu> le 16/06/2010 à 07h41 : Pour les retraites, on va l’avoir dans le cul... Autre expression qu&rsquo...
Voir à cette page 
réponse à . poupoule le 27/05/2006 à 11h40 : Et je vous assure que c’est vrai ! Les passions ont une forte composa...
J’ai souvenance de certains trajets dans le métro ou le RER parisien, ou on ne pouvait que sentir (!) certains de ses voisins... au point d’être presque sur le point de gerber... 
réponse à . <inconnu> le 16/06/2010 à 07h59 : J’ai souvenance de certains trajets dans le métro ou le RER parisie...
Et par ces temps de chaleur, je peux affirmer que parfois le nez me pique dans les bus que j’emprunte. Odeur de parfums divers et variés, cigarette, alcool (hé oui, il y en a pour qui la bière a remplacé le café du matin). Et pire encore le soir, lorque revenant du boulot, on a bien transpiré. C’est ça aussi les transports en commun.

Tout le monde va bien ? J’ai entendu que dans le Var, ce n’était pas la joie côté météo.
le supplicié, une poire d’angoisse dans la bouche, et son bourreau dans le nez, décida de respirer par les oreilles.
réponse à . <inconnu> le 16/06/2010 à 07h41 : Pour les retraites, on va l’avoir dans le cul... Autre expression qu&rsquo...
Pour les retraites, on va l’avoir dans le cul...
à vue de nez, je dirais que tu as raison.
Il y a un précédent : pendant ses vacances en Russie, Napoléon décida d’organiser la retraite de ses soldats. Les soldats grognèrent tellement qu’il remplaça Lagarde (qui avait déclaré préférer mourir que de se rendre à son invitation) par l’Abbé Résina. Après son passage on enterra le projet avec les soldats, et Napoléon prit la mer avec son parachute doré.
réponse à . poupoule le 27/05/2006 à 11h40 : Et je vous assure que c’est vrai ! Les passions ont une forte composa...
Poupoule, je prie en coeur avec toi: "Dieu, viens à notre aide !"
Quand on est patron de la sagem, qu’on ne peut pas saquer quelqu’un, et
qu’on voudrait s’en débarrasser par-dessus tout, il suffit tout simplement de le virer. A fortiori s’il est simple stagiaire. Mais c’est difficile à comprendre pour les CONS!!! Evidemment, quand Dieu nous vient à l’aide, ceux-ci finissent par se suicider (Pierre Faure 6 Février 2001). Une décennie après, les disciples du roi de cergy avalent encore des poires d’angoisse...
Damned ! Je n’ai pas eu la sagesse d’aller voir... Honte à moi !
God, tu auras donc un boulot en moins. 
réponse à . tytoalba le 16/06/2010 à 08h20 : Et par ces temps de chaleur, je peux affirmer que parfois le nez me pique dans l...
"les transports en commun" => le soir, ce sont les "transpire en commun" alors ??

Hhmmpfff-Hobbes
Comme dit le pélerin à la veillée dans la grotte de Lourdes :
Avoir dans le nez, c’est moins bien qu’"Ave" dans le noir !
Fragrances, odeurs, effluves… il en avait dans le nez, Jean-Baptiste Grenouille, le héros de Patrick Süskind. Curieusement, il ne sentait rien... (Le Parfum).
Pas forcément aussi basique car celui qui ne te plaît plus t’a plu autant que son odeur auparavant. Je crois que l’enchantement est au moins autant cérébral qu’hormonal.
réponse à . DiwanC le 16/06/2010 à 11h28 : Fragrances, odeurs, effluves… il en avait dans le nez, Jean-Baptiste Grenouill...
Et il a fini en vaporisé !
réponse à . tytoalba le 16/06/2010 à 08h20 : Et par ces temps de chaleur, je peux affirmer que parfois le nez me pique dans l...
Merci Tytoalba de ta sollicitude. Pour Momo qui est intervenue et moi, tout va bien. Pour les autres varois, je ne sais pas. C’est Draguignan, début du haut Var, qui à beaucoup souffert : Il y aurait 11 morts et des disparus. Les habitations inondées et les routes coupées. Pour eux, c’est catastrophique.
C’était un petit homme gris, sans attrait. On ne lui connaissait ni amis, ni amours. Dans le service « comptabilité », premier arrivé, dernier parti, il passait ses journées les yeux sur le dû, le nez dans l’avoir.
réponse à . <inconnu> le 16/06/2010 à 09h48 : Poupoule, je prie en coeur avec toi: "Dieu, viens à notre aide !" Qu...
Evidemment, quand Dieu nous vient à l’aide, ceux-ci finissent par se suicider (Pierre Faure 6 Février 2001).
ton message reprend les termes de celui que tu as publié hier, et en toute franchise il me gêne. Que tu aies Pierre Faure* dans le nez, c’est ton droit, et illustre l’expression du jour. Mais je pense qu’il y a des limites à ne pas dépasser, et que se réjouir d’un décès en est une.  
* je ne l’ai pas connu, et ma remarque est naturellement d’ordre général.
réponse à . momolala le 16/06/2010 à 07h36 : Je ne dirai qu’un mot, non deux : l’odeur de l’autre est ...
lequel des deux phénomènes est antérieur à l’autre
Ca peut même aller jusqu’à apprécier les odeurs pas forcément agréables de quelqu’un que l’on aime.
Dans ce cas là, ce n’est pas l’odeur en elle même que l’on apprécie, mais faisant partie intégrante de la personne, on l’accepte comme étant sa composante.

On dit que les souvenirs olfactifs sont les plus persistants, et c’est vrai que la rancœur est souvent très tenace ! Quand on a quelqu’un dans le nez, c’est pour longtemps en général !
Pour sourire sur ce merveiiillllleux site, quelques citations empruntées à Pierre Dac :
Celle-ci qui a un tout petit rapport avec l’expressio du jour :
- Les murs ont des oreilles dans la mesure où les cloisons sont nasales et les conduits acoustiques.
Celle-ci pour Lange, en espérant que tout va bien chez toi, mon Lapin :
- Si les hommes vivaient en moyenne six cents ans, les centenaires auraient l’air de blancs-becs.
Et puis, celle-ci pour le plaisir, tout simplement !
- Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires.
Belle journée !
réponse à . chirstian le 16/06/2010 à 12h11 : Evidemment, quand Dieu nous vient à l’aide, ceux-ci finissent par ...
Christian, j’éviterai d’en parler à l’avenir. Mais c’est le seul trophée de David contre Goliath dans une guerre qui ne veut pas se terminer.
réponse à . deLassus le 16/06/2010 à 11h28 : Comme dit le pélerin à la veillée dans la grotte de Lourdes...
Joliiii mon cher deuxLapsusses !

Admirati-Hobbes
réponse à . <inconnu> le 16/06/2010 à 13h36 : Christian, j’éviterai d’en parler à l’avenir. Ma...
Voilà une réponse qui t’honore, cher moto (c’est belge,ça comme pseudo?).

Thanky-Hobbes
réponse à . DiwanC le 16/06/2010 à 13h36 : Pour sourire sur ce merveiiillllleux site, quelques citations empruntées ...
S’il est resté près de son radiateur jaune, pas de souci à se faire mais quand même Saint-Aygulf et Roquebrune/Argens sont sous 2 m d’eau par endroits et je n’ai pas pu signer pour mon bel appartement. C’est remis à demain ; en plus il fait un temps magnifique alors qu’on nous annonçait encore le déluge. Mais beaucoup vont avoir dans le nez l’odeur de la boue pour bien longtemps. 
les cadets ont l’aîné dans les nez. C’est inné. Quand le nez plonge dans les nénés des ainées, je vois le nez faire titi. Nez en moins, l’aînée nue est au phare ce que le nénuphar est au né : au nez soit qui mal y pense.
réponse à . chirstian le 16/06/2010 à 13h50 : les cadets ont l’aîné dans les nez. C’est inné. ...
Superbe !  
J’avais bien le né nu mais ne savais qu’en phar... aussi baissais-je le nez en attendant la lumière (du phare, ’videmment !).
réponse à . chirstian le 16/06/2010 à 12h11 : Evidemment, quand Dieu nous vient à l’aide, ceux-ci finissent par ...
J’avais aussi une impression de "déjà-vu", comme disent les psycho-biduleux.
Quand, en plus, on n’est pas au courant des tenants et des aboutissants, on ne comprend rien.
En ce moment, c’est le pollen de tilleul que j’ai dans le nez (en plus du tabac que j’y fait transiter volontairement) dans tous les sens du terme.
Alternance de nez bouché et de nez qui coule, vivement l’hiver !
réponse à . <inconnu> le 16/06/2010 à 09h48 : Poupoule, je prie en coeur avec toi: "Dieu, viens à notre aide !" Qu...
Si tous les cons avaient l’idée de se suicider, on sauverait peut-être notre régime de retraite.
’pif’ argotique qui désigne encore le ’nez’.

Voilà un nez qui, à défaut d’avoir du "sex-appeal" ne manque pas de chien.cette page
réponse à . SyntaxTerror le 16/06/2010 à 15h44 : Si tous les cons avaient l’idée de se suicider, on sauverait peut-&...
Il n’y aurait plus personne sur terre ! Car on sait bien qu’on trouve son voisin un peu con - voire très ! - lequel voisin trouve son voisin un peu con - voire très ! - lequel voisin… etc. C’est l’effet domino !
Retraite plus que dorée… mais quel ennui… L’ultime « rescapé(e) » ne pourrait supporter une telle solitude...
Elle en avait quelques-uns dans le nez, la Cléo (un nez que certains auraient souhaité plus court) … mais ils étaient nombreux à ne pouvoir la « piffrer »…
cette page
réponse à . HoubaHOBBES le 16/06/2010 à 13h38 : Voilà une réponse qui t’honore, cher moto (c’est belge...
Pour le peu que j’en ai compris, ce serait plutôt japonais et une allusion aux sentiments qu’il porte à Motorola. Disons qu’il les a dans le nez.
réponse à . DiwanC le 16/06/2010 à 16h11 : Il n’y aurait plus personne sur terre ! Car on sait bien qu’on ...
Certes, mais je ne voulais pas classer "con" tous ceux que j’ai dans le nez. Il faudrait nommer une commission pour lister des critères objectifs. Le rapport final pourrait être rétribué 9000 €uros (nets). J’ai peur que les gens qui répondraient à ces critères trouvent que, finalement, la vie est belle. Penser à trouver autre chose.
réponse à . SyntaxTerror le 16/06/2010 à 17h07 : Certes, mais je ne voulais pas classer "con" tous ceux que j’ai dans le ne...
la réponse est : le con sert tard en sol majeur, mais je ne connais pas la question !
réponse à . SyntaxTerror le 16/06/2010 à 17h07 : Certes, mais je ne voulais pas classer "con" tous ceux que j’ai dans le ne...
je ne voulais pas classer "con" tous ceux que j’ai dans le nez
le con en nez est-il un sujet con_nexe ? Ecoutons Corneille au lieu de bailler aux :
-A moi Con : deux mots ! Ôte-moi d’un doute : con_nez tu bien Don Diègue ? Sais-tu que je t’aurais dans le nez si tu n’étais pas le Chimène’s dad ?
-jeune présomptueux
-je t’aurais prévenu : Pif ! mouche-toi !
s’il t-a dans la trompe, prends garde au nez-léphant. proverbe africain
réponse à . DiwanC le 16/06/2010 à 16h11 : Il n’y aurait plus personne sur terre ! Car on sait bien qu’on ...
Oh, si, je pourrais, Germaine... surtout si tu restes avec moi...
réponse à . file_au_logis le 16/06/2010 à 18h54 : Oh, si, je pourrais, Germaine... surtout si tu restes avec moi......
Seulement, ça ne va pas être possible ! Car depuis longtemps la Germaine sera passée de vie à trépas, terrassée par la malveillance de ses voisins !
:&rsquo)
réponse à . momolala le 16/06/2010 à 07h36 : Je ne dirai qu’un mot, non deux : l’odeur de l’autre est ...
Félicitations jolie dame !
Ah zutre ! j’avais pas encore lu ta contrib 42...
Ce n’est que partie de remise ...
réponse à . SyntaxTerror le 16/06/2010 à 17h07 : Certes, mais je ne voulais pas classer "con" tous ceux que j’ai dans le ne...
Tu vends aussi le décodeur qui va avec tes commentaires?
réponse à . <inconnu> le 17/06/2010 à 15h16 : Tu vends aussi le décodeur qui va avec tes commentaires?...
Qu’est-ce qui t’a échappé ?
Le rapport rétribué 9000 €uros ?
Le fait de soupçonner que les cons n’ont pas forcément envie de se suicider ?
Il y a pas mal de nez chez Georges, mais celui que je préfère c'est sans conteste ce nez là...........

La camarde, qui ne m'a jamais pardonné, d'avoir semé des fleurs dans les trous de son nez

Je vous laisse les autres, ils sont nombreux et vous aurez le nez pour les trouver........

Ad'taleur pour le café ?..............
réponse à . Bouba le 05/01/2015 à 00h41 : Il y a pas mal de nez chez Georges, mais celui que je préfère c'es...
Il y a pas mal de nez chez Georges,... dont celui-ci que j'aime beaucoup !

Le surnom d'infâme
Me va comme un gant
D'avecques ma femme
J'ai foutu le camp
Parc' que depuis tant d'années
C'était pas une sinécure
De lui voir tout le temps le nez
Au milieu de la figure
.

S'il l'a quittée, c'est sans doute qu'il l'avait dans le nez, non ?!


Ad'taleur donc... quand viendra l'heure d'humer la bonne odeur de café !
La bonne odeur de café !
celle du nezpresso ?
Dites les aminches, vous savez Cléopâtre, celle dont le nez s'il eût été plus court eût vraisemblablement changé la face du monde qu'il avait dit mon voisin du dessus, un certain Blaise Pascal
Hé ben elle était pas une née Gypsienne mais Grecque !
Voila pourquoi ce nez........Le fameux nez Grec !
C'était quelqu'un cette nana..........Ah on la prenait pas pour une poire, la belle Hellène.
Même César elle menait par le bout du nez.......

Allez, Un nezpresso de Georges Clou-nez ?


Qui dit nez dit mouchoir de poche..........
Ailleurs

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale

Tunezie ar Charbet nez Une gorgée de morve
Moi, c'est mes profs de math que j'avais dans le nez. Surement une histoire de sinus. Souvent, je prenais la tangente.
réponse à . flexique le 05/01/2015 à 06h37 : Moi, c'est mes profs de math que j'avais dans le nez. Surement une his...
Si vous faites vos additions à vue de nez, en un mot vous additionnez.
réponse à . Bouba le 05/01/2015 à 05h47 : Dites les aminches, vous savez Cléopâtre, celle dont le nez s'il e&...
Elle n'ez pas mal ta Cléopâtre... mais je préfère la mienne, enfin celle que je proposais en juin 2010 !
Eh oui... 
Tu penses bien qu'on n'aurait pas raté ça !

Comme je sais que lire les écrits des voisins du dessus t'emmernuit, je te recopie le lien → là !

Alors, on se le prend ce p'tit café ? Lange ! on t'attend !

Ils ne peuvent pas se sentir, alors ils passent leur temps à se bouffer le nez. Nez en moins, ils ne peuvent se passer l'un de l'autre.
Les japonais qui puent l'alcool, j'peux pas les saké ! 
réponse à . DiwanC le 05/01/2015 à 06h59 : Elle n'ez pas mal ta Cléopâtre... mais je préfèr...
Nous y rev'la.........

Tu penses bien qu'on n'aurait pas raté ça

.........M'en serais pas douté, tiens.......

..........mais je m'en fous, j'fais qu'est ce que j'veux.........tra la la........  

On a aussi surement parlé du Sphinx, de Cyrano, des "nez" des parfumeries Grassoises.........On a surement fait des jeux de mots avec nez, comme nez-nuphar, nez en moins, nez faire Titi, nez gatif ..........enfin ce genre de truc, on a surement parlé de rhume, Kleenex, mouchoir, saignement, doigts ( dans le nez )........on a surement utilisé les tarins, pifs, nazes, tassots, trompettes, pitons.........

Nez ce pas ?...........
réponse à . joseta le 05/01/2015 à 07h19 : Les japonais qui puent l'alcool, j'peux pas les saké !&nbs...
Et quand un chien ne peut pas les saké il leur jappe au nez.........
Beaucoup évoquent les transports en commun en parlant des odeurs mais oublient les salles de spectacle entre autres les cinéma où parfois chez vos voisins l'odeur suit le générique
réponse à . Bouba le 05/01/2015 à 07h47 : Et quand un chien ne peut pas les saké il leur jappe au nez............
Si les habitants de Katmandou sont beaux c'est qu'ils sont nés pas laids.
Beaucoup évoquent les transports en commun en parlant des odeurs en ce qui me concerne je n'ai jamais pu avoir de transports amoureux (en commun) avec une personne que je ne pouvais pas sentir sans doute une question de flair hormones
Évitons s'il-vous-plaît les embouteillages: comment avoir quelqu'un dans le nez quand on y a déjà un verre?
réponse à . gerard5253 le 05/01/2015 à 08h14 : Beaucoup évoquent les transports en commun en parlant des odeurs en ce qu...
C'est pourquoi nous avons les barrages de l'odeur.
DEVINETTE
Quel est le dessinateur qui a le plus de flair pour l'humour ?
- Siné
réponse à . gerard5253 le 05/01/2015 à 08h08 : Si les habitants de Katmandou sont beaux c'est qu'ils sont nés ...
Les habitants de Katmandou ont le nez pâle.
réponse à . gerard5253 le 05/01/2015 à 08h14 : Beaucoup évoquent les transports en commun en parlant des odeurs en ce qu...
Moi, c'est avec les pauvres que j'ai des odeurs en commun...question de faire aumône...
Je vous parlerais bien d'un anglais que j'ai dans le nez...mais je 'nose' pas.
réponse à . joseta le 05/01/2015 à 08h59 : Moi, c'est avec les pauvres que j'ai des odeurs en commun...question d...
.question de faire aumône...
Belle!!!
- Je crois que j'ai bu beaucoup trop de rhum...j'ai le nez rouge ?
- le nez gris t'as !
- oui, le Negrita, mais j'ai le nez rouge ?
Il paraît que Douarnenez en breton ça veut dire "ils ont des grands nez"
réponse à . Bouchky le 28/05/2006 à 18h07 : Moi je ne dis pas pifer mais pifrer. Pourquoi my God ?...
Par rapprochement-confusion avec "empiffrer" ?
réponse à . mickeylange le 05/01/2015 à 11h02 : Il paraît que Douarnenez en breton ça veut dire "ils ont des g...
Ce sont les invasions arabes par voie maritime qui les ont surnommés "le village des gros nez ronds", vivent les Bretons.
Soldats, visez droit au coeur

Et il est mort, Ney...........

Il faut dire que louis XVIII l'avait dans le nez........
Le maréchal Ney, habile stratège, distribuait toujours ses troupes en formant une figure géométrique, et comme il se situait au centre, on pouvait voir le Ney au milieu de la figure !
Pfffffffff.....
réponse à . Bouba le 05/01/2015 à 11h21 : Soldats, visez droit au coeur Et il est mort, Ney........... Il faut dire que ...
Tiens, toi aussi 'tu parles du Ney' ? t'es enrhumé ?
- Vous avez le nez sale, mon garçon ! et j'ai horreur de ça !
- mais...vous êtes homosexuel !
- qu'est-ce que ça a à voir ?
- je croyais que vous n'aimiez pas 'les nez nets'...
bof...
réponse à . Bouba le 05/01/2015 à 07h34 : Nous y rev'la......... Tu penses bien qu'on n'aurait pas raté ça ...
Ma Doué !... quel caractère !
Mais moi aussi je fais ce que je veux, mon p'tit père ! Et je lis, et je relis si je veux ! Non mais...

On aura sûrement parlé*... Eh bien non, justement. Dans ton énumération, il y a quelques nouveaux nez ! Seulement, pour s'en apercevoir, il faut lire. Et c'est là qu'est le drame... là qu'est l'ire**...

Pour l'ambiance, j'ajouterai bien que la moutarde me monte au nez... ce n'ez même pas vrai ! Mais on ne va pas se quitter comme ça, s' pas... tu me croirais fâchée. Or, que neznni.
Kenavo !
 

*poil au nez...
** poil à frire...
Salut,

Ce qui me paraît illogique, c'est que se sont les gens qu'on ne peut pas "sentir" qu'on a dans le nez...
réponse à . mickeylange le 05/01/2015 à 11h02 : Il paraît que Douarnenez en breton ça veut dire "ils ont des g...
Ouiii !
Il paraît que Cap Gris Nez est ainsi nommé parce que les habitants sont peu souriants, mine sévère et grise mine...
Il paraît qu'au Cap Blanc Nez veut dire : "Tu seras boulanger, mon fils"...
Il paraît que "Pinocchio" ne vient pas de "pigne de pin" ni de "pomme de pin" mais signifie "nez qui s'allonge quand on dit des menteries"...
Il paraît...

Tiens ! rien que pour toi, une belle série de Il paraît...

Un type s'adresse au bibliothécaire:
- T'as Rimbaud ?
- tarin ni beau, ni laid...normal...quel auteur vous cherchez ?
réponse à . DiwanC le 05/01/2015 à 13h10 : Ouiii ! Il paraît que Cap Gris Nez est ainsi nommé parce que l...
Il paraît que "Pinocchio"
Il paraît que que les personnes qui pensent que "occhio" désigne la pomme de pin se mettent le doigt dans ... le nez.
L'expression du jour ne viendrait-elle pas de la marine ? se demandait-on naguère.

Dans le vocabulaire d'icelle, on trouve "piquer du nez", terme également utilisé plus tard par l'aéronautique et qu'on emploie aujourd'hui quand on a un p'tit coup de fatigue.
Piquer du nez → tomber en avant.
Or, "avoir quelqu'un dans le nez" rend la tête lourde, forcément. D'où un irrépressible mouvement en avant...

C'est un peu laborieux, je reconnais !
Suis allée musarder dans un dico. d'argot.
Il y a tous les tarin, nase, blair, tarbouif que vous imaginez. Il y a aussi "vitelotte" que je ne connaissais pas.
C'est mignon, vitelotte... ça virevolte...
Avoir quelqu'un dans la vitelotte...
- Il aurait pu être beau sans cette vitelotte...

est moins attristant que
-Il aurait pu être beau sans ce pif qui ressemblait à une patate...
Pourtant ça revient au même ! 
réponse à . DiwanC le 05/01/2015 à 14h51 : Suis allée musarder dans un dico. d'argot. Il y a tous les tarin, nase, b...
"Pourtant ça revient au même !"

C'est ma foi vrai !
La vitelotte est une pomme de terre "bleu-violacé".
Le rendement est en dessous de la moyenne et elle réussirait mieux dans une terre légère et drainée (en Picardie, c'est pas gagné).
On imagine sans peine que le propriétaire d'un tel tarbouif ne doit pas sucer que de la glace.
réponse à . DiwanC le 05/01/2015 à 14h51 : Suis allée musarder dans un dico. d'argot. Il y a tous les tarin, nase, b...
Suis allée musarder dans un dico. d'argot
Donc tu as mis ton nez dans un dico d'argot et il est ressorti violet et en forme de patate.
Pour la couleur ça fait pas une grande différence. Pour la forme je trouve que c'est vexant pour la vitelotte. De même qu'appeler lotte la baudroie c'est vexant pour la vraie lotte qui est un poisson d'eau douce beaucoup plus joli que la baudroie qui est affreuse mais qui a une très belle queue, faute d'avoir un beaunez ( rouge). J'ai pas dit que les Bretons étaient comme la baudroie, enfin pour le nez si quand même un peu...
la traduction en polonais est un parfait exemple de ce qu'on appelle "de faux amis" dans le domaine des langues : on dit bien en polonais avoir quelqu'un (ou quelque chose) dans le nez, mais cela signifie qu'un se fiche ou se moque éperdument de quelqu'un, et non pas qu'on ne peut pas le sentir ou le blairer
réponse à . mickeylange le 05/01/2015 à 18h56 : Suis allée musarder dans un dico. d'argotDonc tu as mis ton nez dans un d...
Euh... tu sais ce qu'ils te disent les Bretons à tête de baudroie [je ne dirai pas "à queue de lotte" parce que tu vas détourner ! je te connais beau merle, enfin bel Lange], à tête de pioche et à bonnet rouge !

Que la vitelotte tu vas te la prendre façon boomerang... et que ton nez de chérubin va s'iriser de couleurs inconnues des plus grands peintres !

Bon... c'est pas tout ça... mais il se fait tard et si on veut prendre un verre chez Marcel, faudrait te remuer les ailes !  
Tiens... c'est moi qui avais éteint la lumière...
Avoir quelqu'un dans le nez...
Autrement dit, ne pas aimer, ne pas supporter quelqu'un, tels les rustres qui refusaient d'accueillir le cher Georges :

Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
M'avaient fermé la porte au nez...


Heureusement pour lui, il y aura l'auvergnat et l'hôtesse qui lui réchaufferont le corps et l'âme... On a beau la connaître par cœur, on a toujours plaisir à l'écouter... C'est là. 

réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 01h42 : Avoir quelqu'un dans le nez... Autrement dit, ne pas aimer, ne pas supporter qu...
On la rallume, DiwanC? Et merci pour nous offrir ces paroles et musique du père Georges, notre maitre à tous, et quelques autres, dont des femmes, toujours laissées dans l'ombre.
Pas pour le capitaine K qui non seulement aime les femmes pour leur corps, mais ne pouvant les séduire, les met en évidence pour leur capacité récréatrice!
Amis Français, après le dur événement de mardi dernier, j’ai mis Korssakof en berne. Cette cathédrale, c’était aussi notre phare dans le brouillard de la francophonie. Beaucoup d’entre nous ont trouvé le spectacle insupportable et en pleurent encore. Maintenant que vous êtes dans le nec mergitur, je me permets de remettre le capitaine en scène.
Tricho

Les aventures du capitaine Korssakof

On se rappellera que Korssakof après une incroyable (vraiment?) aventure en Amazonie était revenu dans le Sud de la France avec un bon pécule de doublons d’or (+/- 250 euros, pièce) et au bras d’une beauté à faire damner Todos o Santos, mais qu’il n’avait jamais réussi à séduire charnellement. Celle-ci n’endura pas longtemps la sobriété revêche des landes aquisextaines et l’odeur du suint. Elle fuit à la faveur de la nuit la bergerie du capitaine K pour rejoindre un marchand de vin qui lui avait promis verre et bonde.

Après avoir été quitté* par la sensuelle Lola Quebrada de la Silva de Todos o Santos, au bassin envoutant comme celui de l’Amazone, Korssakof se retrouve seules** avec ses brebis. Il fait appel à son ex-lieutenant maintenant maitre queux dans un établissement marseillais de renom.***

— Lola m’a plaqué pour un rastaquouère de Bordeaux qui lui a fait miroiter ses châteaux en Espagne. Je l’ai dans le nez cet emmanché de mes deux!
— Nous avons un dicton à Malabar, philosophe Ange-Eusèbe : Si la femme te rend fou, quitte-la, parce qu’elle, elle te quittera et te rendra fou.
— Et p’is moi, la montagne, ça me donne le mal de mer, ajoute Korssakof. J’en ai marre du mouton. Et c’est qu’ils sont rétives** maintenant avec la Blanquette qui vient les suborner, cette pétasse de gaille! Elles ont la laine mauvaise. D’ici à ce qu’ils me fassent un syndicat, y aura même pas le temps de faire pisser l’mouton. Tout ça à cause de cette emmerdeuse de chèvre qui se prend pour Pan (air de flute, chœur des satyres : Quand tonton tond, tonton tond tout).

Il s'enrogne d'un ton courroucé: Ouais, tu parles, une chèvre communarde qui fait crier : Mort aux vaches! à des moutons Elle fait sa p’tite biquette effarouchée, mais c’est une anarchibre. Et tous ces gogos qui croient qu’elle a peur du loup. J’t’en foutrai moi, peur du loup. Si tu savais ce qu’elle lui fait faire au loup. Elle le mène par le bout de la queue. Celui qui porte les cornes, c’est ton Monsieur Seguin!
— Ah ya yaille, alors qu’est-ce que vous allez faire?
— J’vends tout le bazar : moutons, bouc, bergerie, fromagerie, mes sabots, tout le saint-frusquin et je m’achète un troquet près du port (de Marseille) avec un personnel de brebis à deux pattes triées sur le volet. Et p’is des chambres avec vue, à l’étage, eau chaude sur l’évier, cabinet à chasse d’eau, tout le confort moderne pour l’aventurier qui a les moyens d’aspirer au repos.

Le capitaine devient grave : Ange-Eusèbe, toi qui fut mon fidèle lieutenant et témoin de mes épopées, je souhaiterais que tu devinsses mon homme de confiance et que tu m’aides à faire cingler ce brick des pavés sur la mer des orgasmes.

— Vous voulez dire que je devienne votre acolyte, votre homme de main, votre séide, votre sicaire sur la mer des Sargasses? ironise, un peu complaisant, l’ex-lieutenant.
— J’m’occuperai des algues, et toi, assure l’intendance! rétorque finement le capitaine.
— Hrmmm, et pour vos brebis bipèdes vous voulez des poules comment?
— Des poulettes, mon vieux, cuisses agiles, poitrine altière, fin gésier, et que ne rebute pas le forban paillard qui en a les moyens.
— Capitaine, capitaine, désolé, j’ai pas l’âme d’un sous-mac de boxon, ayant été moi-même esclave eunuque de harem. Je ne mange p’us de ce pain(de fesses)-là
— Non, non, pas un boxon, une maison bien tenue avec Mme de Saint-Claude, pour les initiés avec de l’oseille; mais je pensais plutôt à un spectacle où les poules dansent sur une scène avec rien que moins de costume, une plume dans le prose et une musique qui bamboule. Avec ton héritage africain, ça devrait pas être un problème de leur faire faire des gambettes. Tu vois? Un cabaret-spectacle, Ange-Eusèbe, comme à Paris!
— Ouais, ouais, je vois, avec votre Blanquette anarchiste et vos brebis égarées dans les tourments socialistes, on pourrait appeler ça le Moulin Rouge des Folies Bergères. Qu’en pensez-vous-t-il?
— Génial! Marché conclu, serre-t-il-la-main d’Ange-Eusèbe. Marseilleuh, Marseilleuh, on va te faire fumer le dargeot!
Corsaires, pirates, boucaniers de tous les pays, v’nez vous détendre aux Folies Bergères! Vous en aurez pas dans le nez, y vous en mettront plein les mirettes!
— Si y a de la thune à la clé, chuis partant, conclut le nouveau vizir de la galanterie sonnante et trébuchante (hic!).

(à suivre)
*****
* C’est français, ça?
**Beaux exemples d’accord grammaticaux féminisés, un mouton pouvant être émasculé, mais la plupart du temps brebis; et l’accord avec le sujet indirect, ces dernières étant seules
*** Dont nous tairons le nom pour des raisons d’équité commerciale
réponse à . Mintaka le 05/01/2015 à 06h42 : Si vous faites vos additions à vue de nez, en un mot vous additionnez....
L'unité du pifomètre c'est le viron parce qu'on compte "environ".
C’est français, ça?

Tout à fait, c'est le passé composé de l'indicatf du verbe quitter:

j'ai été quitté
tu as été quitté
il a été quitté*
nous avons été quittés
vous avez été quittés
ils ont été quittés


Il est vrai que cette allitération de "té" est un barbarisme auditif désagréable surtout à la troisième personne du pluriel "Ils ont-t-été quittés"....mais bien utilisé cela peut être un atout...,

Ça fait un peu Bobby Lapointe, contemporain de Georges qui, lui chantait les funérailles d'antan

C'est la raison pour laquelle, depuis quelques années,
Des tas d'enterrements vous passent sous le nez


Allez y sonnez moi les cloches si ça a déjà été utilisé

Bon, c'est Pâques je m'ennuie mais je fais le café et j'y vais...

* Rien à voir avec l'expression "il a été kitté" en parlant par exemple d'un moteur dont on a amélioré les performances en faisant fi des préconisations du constructeur.
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 06h41 : C’est français, ça? Tout à fait, c'est le passé...
il a été quitté
C'est bon pour une fois, on va t'acquitter.
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 06h41 : C’est français, ça? Tout à fait, c'est le passé...
C'est la forme passive du passé composé, un truc que j'ai du mal à maitriser, que j'ai toujours eu dans le nez! Y a des verbes impossibles au passif, à moins d'une mutinerie linguistique. Que se passe-t-il dans la structure profonde? Un beau puits à explorer.
"Ce réalisateur, je ne peux pas le blairer !"
Betsy Blair
- Cette boisson je ne peux pas la blairer !
- qu'est-ce que tu as encore dans le nez ?
- l'eau Dora !
- ah...ben, oui...
Le rat des villes et le rat des champs: l'ode aux rats, que mon chat a dans le nez.
réponse à . joseta le 20/04/2019 à 08h45 : - Cette boisson je ne peux pas la blairer ! - qu'est-ce que tu as encore da...
- Et...quel département tu dis que tu as dans le nez ?
- l'Aude Dora...
Cette expression vient elle de la narine ?...
- ... Il était complètement PAF...sur le POUF...
- un coup dans le PIF...POFF ?
réponse à . Tricholome le 20/04/2019 à 07h21 : C'est la forme passive du passé composé, un truc que j'ai du mal &...
Maître Yoda excelle dans l'art du passif, ce qui est un comble pour un personnage de science fiction.
"Toujours par deux ils vont. Ni plus, ni moins, le maître et son apprenti.Beaucoup encore il te reste à apprendre."
réponse à . Tricholome le 20/04/2019 à 02h24 : Amis Français, après le dur événement de mardi derni...
un mouton pouvant être émasculé
Au sens strict, c'est "devant être", sinon c'est un bélier ...
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 09h34 : Maître Yoda excelle dans l'art du passif, ce qui est un comble pour u...
Que voulez-vous, mon brave Monsieur, il y en a qui sont leur propre passif...
réponse à . Tricholome le 20/04/2019 à 02h24 : Amis Français, après le dur événement de mardi derni...
Folies Bergères
Folies Bergère ne prend pas de "s" final, histoire de comporter 13 lettres ! Le bâtiment ne se situe d'ailleurs pas rue Bergère (sans "s", elle aussi), mais rue Richer. Au 14 de la rue Bergère, se trouve l'ancien siège du Comptoir National d'Escompte de Paris, surnommé "Comme Nous Etions Peinards" après sa fusion en 1966 avec la Banque Nationale pour le Commerce et l'Industrie pour donner la BNP, Banque Nationale de Paris. Le reste est une autre histoire ...
Pis le bisssss qui va avec....Pffffffft 
Nous sommes tellement dans l'air du temps que la phrase "il s'agit de" a été remplacée par "on est sur" ...
A ne pas confondre avec le sens de "devenir aigre à la suite d'une fermentation".
réponse à . Tricholome le 20/04/2019 à 02h24 : Amis Français, après le dur événement de mardi derni...
Il s'enrogne d'un ton courroucé...
J'adore ! 
Est-ce nez né de ta plume ou est-ce expression courante au Québec ?

réponse à . SyntaxTerror le 20/04/2019 à 10h16 : Nous sommes tellement dans l'air du temps que la phrase "il s'agit de"...
Tout cela est largement dépassé avec : On veut rendre l'objet plus fun...
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 10h47 : Il s'enrogne d'un ton courroucé...J'adore !  Est-ce nez n&eacut...
momolala employait (et emploie toujours) "s'embiler"..
S'enrogner, s'embiler.....

C'est comme "s'engatser" en Provençal...

"Ah ça y est le revoilà avec sa Provence !"

Si, si...dites pas le contraire... j'ai le nez pour deviner les pensées....
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 11h40 : momolala employait (et emploie toujours) "s'embiler".. S'enr...
Bin tu dois avoir le nez bouché aujourd'hui 
Un p'tit mot en Provençal.....ça fait chanter les cigales *
*Chais pas pourquoi, j'pense toujours aux cigales quand on me parle de Provence 
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 11h53 : Bin tu dois avoir le nez bouché aujourd'hui  Un p'tit mot ...
La cigale est à la Provence ce que Notre Dame est à Paris..
Elles brûlent l'été avec les incendies....
réponse à . SyntaxTerror le 20/04/2019 à 09h56 : Folies Bergères Folies Bergère ne prend pas de "s" final...
Ah ben mince alors, moi qui suis client de la BNP je suis ravi d'apprendre ça...
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 11h57 : La cigale est à la Provence ce que Notre Dame est à Paris.. Elles ...
La cigale est à la Provence ce que...
C'est pour ça qu'elle fait beaucoup de bruit ?
Je préfère l'interprétation de Georges mais c'est sympa..
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 11h57 : La cigale est à la Provence ce que Notre Dame est à Paris.. Elles ...
Hélas 
Soit elles brûlent, soit elles sont empoisonnées par les pesticides et autres saloperies comme les p'tites nabeilles 
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 11h57 : La cigale est à la Provence ce que Notre Dame est à Paris.. Elles ...
Bissssss effacé
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 12h06 : Ah ben mince alors, moi qui suis client de la BNP je suis ravi d'apprendre ...
Ah ben mince alors, moi qui suis client de la BNP
Banque Nationale de Provence
réponse à . mickeylange le 20/04/2019 à 12h08 : La cigale est à la Provence ce que...C'est pour ça qu'el...
Beaucoup de bruit....

Non mais on aura tout lu sur ce site...

C'est bien une réflexion de gens du Nôôôôôôôôrd, ça !

réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 12h08 : Je préfère l'interprétation de Georges mais c'est...
Moi aussi.....mais ça chante quand même ave l'accent et c'est plaisant 
réponse à . mickeylange le 20/04/2019 à 12h10 : Ah ben mince alors, moi qui suis client de la BNPBanque Nationale de Provence...
Ah bien oui...Tu mérites la Cigale d'Or..
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 12h12 : Moi aussi.....mais ça chante quand même ave l'accent et c'...
C'est qu'est ce que je dis...

C'est marrant cette façon d'écrire "ave l'accent" -sans le "c"-

C'est comme quand un gens du Nôôôôôôrd se croit obligé d'écrire "bieng" au lieu de "bien" pour faire Provençal.

Mais où c'est que vous avez entendu qu'on met des "g" à la fin des mots..
Bon on dit un "peuneu" d'accord mais on dit pas "bienG", on dit "bien"....
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 12h13 : C'est qu'est ce que je dis... C'est marrant cette façon d'écrire ...
Et pif dans l'pif à Kyrikou....
Chuis ni du Nord, ni du Sud.....J'suis du milieu 
Alors j'ai des excuses 
C'est parce que c'est vous qui avez un accent..vous parlez du nez avec la bouche en cul de poule comme si elle était pleine de patates chaudes....
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 12h11 : Beaucoup de bruit.... Non mais on aura tout lu sur ce site... C'est bien une r...
Non mais on aura tout lu sur ce site...
C'est bien une réflexion de gens du Nôôôôôôôôrd, ça !
Oublies-tu que le "gens" du Nôôôrd qu'est aujourd'hui Lange a vécu pendant des annez à Saint-Raphaël ? C'est même là-bas que je l'ai rencontré... en compagnie de Dieu... enfin de God ! 

Alors, le bruit des cigales, il connaît ! 

réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 12h21 : C'est parce que c'est vous qui avez un accent..vous parlez du nez avec...
Moi qui suis né à Paname, quand j'suis arrivé en Champagne vers l'âge de 14 ans, tous le potes se moquaient de mon accent de titi parisien....
Y disaient "Parisiens tête de chiens, Parigo tête de veau"....T'as vu l'accent qu't'as !
Bon ça m'amusait moyen....
Mais eux aussi, ils avaient un accent.....pas très joli d'ailleurs 
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 12h21 : C'est parce que c'est vous qui avez un accent..vous parlez du nez avec...
Encore un bissssss
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 11h40 : momolala employait (et emploie toujours) "s'embiler".. S'enr...
S'enrogner, s'embiler... s'emmernuyer...  
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 12h26 : Non mais on aura tout lu sur ce site... C'est bien une réflexion de gens ...
C'est marrant, les transhumances se font souvent dans l'aut'sens.....du Nôôôôrd vers le Sûûûûd 
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 12h21 : C'est parce que c'est vous qui avez un accent..vous parlez du nez avec...
Tu sais c'qui t'dit le cul d'poule....
Et pis la patate chaude....  
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 12h21 : C'est parce que c'est vous qui avez un accent..vous parlez du nez avec...
"...poule [...] pleine de patates chaudes"
Cruel ! Tourmenteur ! Sauvage !
Sans compter que, personnellement, je n'ai jamais entendu parler le cul d'une poule... Les gallinacées varoises ont sans doute des dispositions dont nos "cocottes" parisiennes sont dépourvues.


réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 12h26 : Non mais on aura tout lu sur ce site... C'est bien une réflexion de gens ...
Bien sur que je le sais....mais il n'est pas sudiste sinon il dirait "le chant" des cigales....pas le "bruit"...
Et toc !


réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 12h34 : C'est marrant, les transhumances se font souvent dans l'aut'sens....
Les transhumances humaines des doryphores réfugiés climatiques estivaux qui viennent se dorer la pilule au camping des Flots Bleus sans doute..

Mais une transhumance ovine se fait du sud au Nôôôôôôôrd.....enfin dans les montagnes...mais c'est le Nôôôôôrd quand même..
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 12h36 : Tu sais c'qui t'dit le cul d'poule.... Et pis la patate chaude......
.
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 12h51 : "...poule [...] pleine de patates chaudes" Cruel ! Tourmenteur&nb...
Cruel ! Tourmenteur ! Sauvage !

Me fait penser au Cap'tain Haddock qui s'embile et s'enrogne avec son sparadrap sur le nez...
Merci Odette 
Comme chante la mer au fond des coquillages....
Des fluves d'olivier et des parfums d'oranges ....

Cet accent là,
Mistral, cigales et tambourins,
A toutes mes chansons donnent un même refrain 

Et voici notre cher Fernandel 

Tous les mots que je dis dansent la farandole 
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 13h22 : Bien sur que je le sais....mais il n'est pas sudiste sinon il dirait "...
Le chant des cigales !
J'ai écouté ton lien sonore - d'ailleurs sous-titré "bruit des cigales ! -...
C'est comme si je parlais du chant des goélands... Écoute* !

* écoute au moins les 15 dernières secondes... c'est amusant !  
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 13h39 : Le chant des cigales ! J'ai écouté ton lien sonore - d'aille...
Excellent 
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 13h51 : Voici le chant des abeilles.....et celui des reines....étonnant ...
Étonnant en effet ! Quel mêêêrveilleux site !
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 13h39 : Le chant des cigales ! J'ai écouté ton lien sonore - d'aille...
C'est parce qu'elle n'a pas été fait par un sudiste cette vidéo...

'ach'ment mélodieux ton goéland...

Par contre j'ai jamais réussi à ce qu'une cigale m'imite..là tu marques un point..

"Quand le goéland se gratte le gland il fera mauvais temps, s'il se gratte le cul fera pas beau non plus..."

Proverbe breton
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 14h10 : Étonnant en effet ! Quel mêêêrveilleux site !...
En effet, on part sur une expression en rapport avec le nez et on finit avec des considérations décibeliques entre cigales et goélands...
On nez hors sujet...
Un joli reportage....mais il faut savoir que le berger professionnel ne récupère plus trop d'essaims, car trop de maladie qui peuvent infester les colonies !
Reportage ancien où on ne parle que du varoa.....
Y a aussi le gaucho et le régent....Merci pour les pesticides
Pis aussi le frelon asiatique.....
Z'ont du mal les p'tites sans leurs bergers qui essaient de les protéger 
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 14h22 : C'est parce qu'elle n'a pas été fait par un sudiste cette vid&eacu...
Enregistrée par un Sudiste, on aurait entendu ceci...
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 12h51 : "...poule [...] pleine de patates chaudes" Cruel ! Tourmenteur&nb...
J'ai connu une brave dame, une voisine, qui disait à son fils "Mais tu n'as pas plus de goût que le cul d'une poule" !!!
réponse à . Bouba le 20/04/2019 à 14h23 : En effet, on part sur une expression en rapport avec le nez et on finit avec des...
Des proverbes bretons, il y en a tant et tant ! Beaucoup parlent du temps ! 
Souvenir lointain d'un transport en commun, un car, et d'une dame âgée qui s'était inondée d'un parfum ??? ignoble... Obligé dès l'arrivée de me laver tout de suite ! Quelle odeur...
réponse à . le gone le 20/04/2019 à 15h07 : J'ai connu une brave dame, une voisine, qui disait à son fils "...

réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 10h47 : Il s'enrogne d'un ton courroucé...J'adore !  Est-ce nez n&eacut...
Non, non, ce n’est pas une expression québécoise, comme fil rouge et plusieurs autres dont l’expression du jour. Inconnues ou non-usitées. Mais rendons à César Frédéric Dard ce qui lui revient. Ayant été un fervent lecteur de ses délires, il m’en est resté des traces. Merci San-Antonio de m’avoir débouché le nez du corset (victorien) de la langue bien-pensante. Hrmmm, n’osant pas être trop humble (clins d’yeux aux préfets du site), je te dirais que s’il ne l’avait pas fait, je l’aurais inventé.
Et continue, DiwanC, à nous charmer avec ta plume qui chatouille la prose. (Chœur des satyres québécois : Têteux, têteux (fayot)!)
avec le mot "nez" on sent une impression de soleil levant. 
maintenant avec la Blanquette qui vient les suborner, cette pétasse de gaille!
tu parles, une chèvre communarde qui fait crier : Mort aux vaches! à des moutons Elle fait sa p’tite biquette effarouchée, mais c’est une anarchibre. Et tous ces gogos qui croient qu’elle a peur du loup. J’t’en foutrai moi, peur du loup. Si tu savais ce qu’elle lui fait faire au loup. Elle le mène par le bout de la queue. Celui qui porte les cornes, c’est ton Monsieur Seguin!

Non mais vous vous rendez compte !
Ce que les Québecois osent écrire sur un site où Germaine, la petite fillotte d’Alphonse Daudet, nous fait profiter des pages non éditées de son ancêtre.
Nous avons la chance de connaître la véritable histoire de Blanquette.
Germaine qui a du nez a retrouvé les pages de brouillon épargnées par une grève des nezboueurs organisée par Kyrikou entre deux trains.
Un enneigé ose dire que Blanquette est une pétasse de gaille ! Faut mettre des pneus neige camarade car là tu dérapes grave. Tu confonds chèvre et caribou. Nezanmoins tu peux en cas de nezcessité venir boire un grog chez Marceeel avant qu’on fasse ta nezcro. 
réponse à . chirstian le 20/04/2019 à 15h40 : avec le mot "nez" on sent une impression de soleil levant. ...
Enfin tu mets le nez dehors !
c'est pour embrasser Cotentine qui de ce site était les nez
réponse à . mickeylange le 20/04/2019 à 16h52 : maintenant avec la Blanquette qui vient les suborner, cette pétasse de ga...
Oups ! J’ai failli partir alors que tu arrivais !
Pour résumer ce que je pense de ton souriant enrognement qui me donne à penser que tu as – momentanezment – un Québécois dans le nez*… et parce qu’on dit qu’une jolie binette vaut mieux qu’un long discours, j’abrège donc → 

*Yeeess !
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 12h26 : Non mais on aura tout lu sur ce site... C'est bien une réflexion de gens ...
21 minutes pour 9 km, pour sûr qu'il a eu le temps de les connaître et même de les étudier, ainsi d'ailleurs que les fourmis ! 
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 17h33 : Oups ! J’ai failli partir alors que tu arrivais ! Pour ré...
Coucou Diwan
Comment tu fais les p'tites flèches ? 
réponse à . Mintaka le 20/04/2019 à 18h03 : 21 minutes pour 9 km, pour sûr qu'il a eu le temps de les connaître ...
Quel déconneur tu es toi 
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 18h07 : Coucou Diwan Comment tu fais les p'tites flèches ? ...
Mets-les de côté dans un fichier Word ou semblable pour les copier-coller quand tu en auras besoin :

← → ↑ ↓ ↔ ↕ ↖ ↗ ↘ ↙
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 18h07 : Coucou Diwan Comment tu fais les p'tites flèches ? ...
Je prends mon arc et...  
Bon j'arrête ! C'est tout simplement : Alt + 26 (pavé numérique) →

réponse à . mickeylange le 20/04/2019 à 16h52 : maintenant avec la Blanquette qui vient les suborner, cette pétasse de ga...
Mon p'tit caribou
Jamais ô grand jamais Kyrikou ne jetterait un livre lors d'une grève.....un peu d'respect, tu me prends pour ki ?

C'est comme ceusses qui brulent des pneus.....quelle horreur 
Kyricolo
réponse à . mickeylange le 20/04/2019 à 16h52 : maintenant avec la Blanquette qui vient les suborner, cette pétasse de ga...
L’auteur essuie les injures sudistes et s’en débarrasse d’un revers de main comme un mollard.
Merci de l’invitation, j’y viendrai volontiers avec Korssakof (1 m 65, avec talonnettes, 65 kilos, y compris son sabre d’abordage et son bandage herniaire) sans oublier le Malabar d’Ange-Eusèbe (1 m 95, 195 kilos). Vous risquez d’avoir le temps long pour me tirer les verres du nez. Le capitaine a la mèche courte et il n’aime pas qu’on compare sa taille à son long nez en dérision, alors qu’on sait que la longueur du nez est un bon indicateur de l’organe viril.
Mais je boirai volontiers à vos santés vacillantes de vieux kroumirs chez Marceeel! Je maintiens mes paroles, cette bique de Blanquette, quelle que furent (?) * son géniteur et sa succession, c’est de la graine de féministe révolutionnaire. Si ça continue, les femmes vont demander le droit de vote, la participation aux bénéfices et le droit de jouiiiir! En plus de se taper les loups (de mer)!


* La conjugaison française, quand le verbe se fait cher!
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 18h17 : Je prends mon arc et...   Bon j'arrête ! C'est tout simplement&n...
Sauf que sur mon ordi portable, j'ai pas de pavé numérique 
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 13h51 : Voici le chant des abeilles.....et celui des reines....étonnant ...
Merde, y'a des goélands, des phoques et peut-être même une baleine échouée dans ta ruche ! 
réponse à . Tricholome le 20/04/2019 à 18h21 : L’auteur essuie les injures sudistes et s’en débarrasse d&rsq...
Si ça continue, les femmes vont demander le droit de vote, la participation aux bénéfices et le droit de jouiiiir ! En plus de se taper les loups (de mer) !
Mais non mon grand... On ne va pas le demander : on l'a déjà ! 

réponse à . Tricholome le 20/04/2019 à 18h21 : L’auteur essuie les injures sudistes et s’en débarrasse d&rsq...
le droit de jouiiiir|
Mais dis donc, t'as un problème avec la jouissance féminine 
T'y arrives plus .... Bon là, mon nez me dit que j'éxagère.....S'xcuse me Tricho
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 18h23 : Sauf que sur mon ordi portable, j'ai pas de pavé numérique&nb...
La solution est donc de faire ce que te conseille Mintaka : un "copier/coller" rangé dans un coin.
Coin-coin !
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 14h58 : Un joli reportage....mais il faut savoir que le berger professionnel ne ré...
Pourquoi les z-happyculteurs du #152 de Syntax n'ont-ils pas de protection ? Une espèce d'abeilles moins agressive ?
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 18h23 : Sauf que sur mon ordi portable, j'ai pas de pavé numérique&nb...
Mais t'as quand même des chiffres quelque part en haut du clavier, non ? 
réponse à . Mintaka le 20/04/2019 à 18h29 : Merde, y'a des goélands, des phoques et peut-être même u...
Ohhhhhh tu sais, plus on est, plus on rit.....jaune parfois, mais tous ensemble 
Bon je sais j'vous saoule, z'avez juste à passer au suivant 
réponse à . Kyrikou le 20/04/2019 à 18h21 : Mon p'tit caribou Jamais ô grand jamais Kyrikou ne jetterait un livre...
Jamais ô grand jamais Kyrikou ne jetterait un livre lors d'une grève.....un peu d'respect, tu me prends pour ki
J'ai jamais dit que tu jetterais un livre. Une grève des nezboueurs c'est juste qu'ils ne ramassent plus les poubelles.
La nez-cécité, c'est quand on ne voit pas plus loin que le bout de son nez.
réponse à . Mintaka le 20/04/2019 à 18h35 : Pourquoi les z-happyculteurs du #152 de Syntax n'ont-ils pas de protection&...
Les Zappy sélectionnent des abeilles plus douces mais quand l'orage gronde....sont rebelles et virulentes !!!
Mais les zappys se protègent, t'inquiètes....mes 2 p'tits loulous 8 et 4 ans ont déjà leurs habits d'api équipés du voile et tout l'toutim....
Tu verrais....c'est l'fun quand y sont déguisés 
Vous mettrez bien une photo, mais j'sais point 
réponse à . Mintaka le 20/04/2019 à 18h38 : Mais t'as quand même des chiffres quelque part en haut du clavier, no...
Vouiiiiii en haut du clavier 
réponse à . mickeylange le 20/04/2019 à 18h39 : Jamais ô grand jamais Kyrikou ne jetterait un livre lors d'une grèv...
Et z'ont bien raison....sont payés à coup d'triques avec des horaires de ouffff.....
S'xcuse j'avais pas pigé à vu d'nez 
réponse à . Tricholome le 20/04/2019 à 18h21 : L’auteur essuie les injures sudistes et s’en débarrasse d&rsq...
quelle que furent (?) * son géniteur et sa succession
Quels que furent son géniteur et sa succession.
réponse à . DiwanC le 20/04/2019 à 18h29 : Si ça continue, les femmes vont demander le droit de vote, la participati...
Ahhh, tu sais, pour toi, Korssakof aurait rendu cinglées toutes les mers, il t'aurait ornée de toutes ses voiles pour mieux te les arracher sous l'empire de la passion (nocturne). Tu aurais été sa Joconde (celle qui jouit en silence, tu penses bien, dans un musée, on l'ouvre pas!), sa vigie, peut-être aurais-tu pu même tenir la barre de son brick (à braque). (rires)
réponse à . Tricholome le 20/04/2019 à 19h01 : Ahhh, tu sais, pour toi, Korssakof aurait rendu cinglées toutes les mers,...

Notre princesse est comblée 
Quel gentilhomme tu fais Tricho....
ou gentleman cambrioleur 
A toi mon cher Jacques 
L'’expression donnée pour le Québec « je l’ai de travers dans le cul » ne me dit rien et je ne la trouve nulle part. Au Québec, quand on n’aime pas quelqu’un, on utilise « ne pas pouvoir le sentir ».
Au Québec, quand on n’aime pas quelqu’un, on utilise "ne pas pouvoir le sentir".
En France aussi on utilise cette expression (dans le même sens : "Je ne l'aime pas... Il m'est insupportable").

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir quelqu'un dans le nez » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?