Charger la barque / la mule - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Charger la barque / la mule

Exagérer, trop en rajouter, au-delà du raisonnable.
Accabler quelqu'un ou saturer quelque chose
Avoir trop d'ambition (dans les affaires ou en politique)

Origine

Si vous prenez une barque de taille ordinaire et que vous casez dedans une dizaine de mules, il est incontestable que la barque va couler.
Si vous prenez une mule et que, de chaque côté de son bât, vous lui fixez une barque remplie de cailloux, elle va vous regarder d'un œil torve et réprobateur avant de s'écrouler par terre.

Dans les deux cas, donc, si vous chargez de manière démesurée l'un ou l'autre, vous courez au devant d'ennuis, votre moyen de transport n'étant plus capable de remplir son rôle.
Voilà pour le sens propre assez limpide de ces deux expressions aisément compréhensibles, même si vous n'êtes pas un marin[1] ou un conducteur de mule.

Leur signification métaphorique en découle plutôt logiquement.
En effet, quel employé de bureau fainéant (si, si, il en existe !) à qui on aura confié un boulot de deux heures à rendre dans cinq jours n'aura pas dit à son supérieur qu'il chargeait un peu trop la mule ? Quel politique, à la veille d'élections, n'aura pas beaucoup chargé la barque de promesses qu'il était pourtant certain de ne jamais tenir ? Quel coupable n'aura pas été accusé à tort de nombreux méfaits autres que ceux réellement commis ? Ou, encore, nombreux sont les nouveaux entrepreneurs trop sûrs de leur projet qui, au moment de rechercher des fonds, auront un peu trop chargé la barque en prétendant faire exploser tous les compteurs de progression de leur chiffre d'affaires dans les six mois à venir ?

Et, étrangement, bien que les barques ou les mules existent depuis de très nombreux lustres, et qu'en argot, le verbe charger signifie « exagérer » depuis la fin du XIXe siècle, ce n'est qu'à partir des années 1980 que les deux expressions sont apparues avec leur forme figurée.

À l'inverse, ne pas charger la barque (ou la mule), c'est procéder avec pondération, en se concentrant sur ce qui est indispensable.

Dans le monde du cyclisme, « charger la mule » (ou « se charger ») veut aussi dire « se doper », un coureur chargé étant un coureur ayant absorbé d'une manière ou d'une autre quelques substances illicites destinées à lui procurer un peu de tonus et de résistance dans ses gambettes.
Mais, bien entendu, cela ne se produit qu'à l'insu du plein gré du coureur...

[1] Vous n'avez jamais vu de barque ? Qu'à cela ne tienne ! Prenez une noix et, sans les briser, séparez en les deux moitiés de la coquille à l'aide d'un couteau. Enlevez le cerneau de la noix, remplissez votre lavabo, et posez sur l'eau la demi coquille, le côté arrondi vers le bas. Vous avez là l'équivalent d'une mini-barque à propos de laquelle on peut spontanément dire « fluctuat nec mergitur » (Lien externe). Maintenant prenez dix mini-mules et placez-les dans votre esquif. Vous constatez avec un grand désarroi que la coquille de noix coule avec les mules. CQFD. Votre expérience ne devrait donc pas faire d'émules, puisque vous les avez noyées.

Exemple

« Si on charge la mule des collectivités au-delà du raisonnable, elles se retrouveront rapidement dans l'impossibilité de faire face à leurs tâches nouvelles, sauf à augmenter terriblement les impôts. »
Jean-Paul Huchon (avril 2004)

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Charger la barque / la mule » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Mynd dros ben llestriDépasser la vaisselle
Autrichede Den Bogen überspannenTrop tendre la corde de l'arc
États-Unisen To go overboardAller par-dessus bord
Angleterreen To lay it on thickForcer sur le mortier (dans la pose d'un mur). En mettre une couche trop épaisse.
Espagnees Pasarse tres pueblos.(Se) passer trois villages.
Espagnees Cargar las tintasCharger les encres
Espagnees Cargar las tintasCharger les encres (dans le sens d'exagérer)
Espagnees La avaricia rompe el sacoL'avarice rompt le sac
Écossegd cur ris an fhirinnajouter à la vérité
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Te veel hooi op zijn vork nemenPrendre trop de foin sur sa fourche
Pays-Basnl De pan uitrijzenDépasser les bornes (surtout utilisé dans le milieu financier)
Pays-Basnl Dat doet de deur dicht....Ceci ferme la porte (on arrive aux limites de l'acceptable)
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Te hoog mikkenViser trop haut
Brésilpt Passar dos limitesPasser les limites
Roumaniero S-a umplut paharulLe verre est rempli

Vos commentaires
Le canal Érié dans l’état de New York reliant l’Atlantique avec les Grands Lacs avec des mules tirant des barques. Circa 1825.
cette page
réponse à . lalibellule1946 le 17/08/2012 à 05h13 : Le canal Érié dans l’état de New York reliant l&rsquo...
Les mules étaient bien chargées...
Dommage que ce soit au figurée que j’ai été chargée comme une mule à mon début de carrière mais, heureusement, cela n’a pas duré...
la barque était de la laine bien chargée
Rimbaud avait, lui aussi, l’haleine bien chargée, quand il pilotait le bateau, ivre
Quel politique, à la veille d’élections, n’aura pas beaucoup chargé la barque de promesses qu’il était pourtant certains de ne jamais tenir ?

Dis-donc, God, tu as des noms ?
Si c’est une petite mule, c’est chargerl’allumette l’amulette ?
On peut aussi faire monter la mule dans la barque. Voilà une bonne façon de la décharger.
Dans le marais Poitevin, ils font cela avec les bovins et les touristes.
Attention, ne me faites pas dire que les touristes sont comme des mules !
Dans les hortillonnages Picard c’est avec les légumes que l’on charge les barques et les mules les regardent passer piquant au passage quelque carotte ... Stop, là je commence à débloquer du ciboulot.
Bonne journée à tous et merci God de travailler sous la canicule pour nous tous ! 
En signe de politesse, de dévotion, d’admiration (si, si) et d’adoration, il est d’usage de se prosterner devant le pape et de lui baiser ses mules. Non, je n’ai pas dit "baiser l’émule du pape". Il vaut mieux aussi éviter de baiser la mule du pape, ou alors, seulement avec son consentement... 
réponse à . <inconnu> le 17/08/2012 à 07h05 : Les mules étaient bien chargées... Dommage que ce soit au figur&ea...
à mon début de carrière
Carrière de schiste ou de porphyre?
Le mulet comme la mule ayant été produits, reproduits, en croisant force ânes bien montés et séduisantes juments, pour leur résistance, étaient initialement destinés à devenir animaux de bât ou de trait. Sans doute notre propension à nous substituer par comparaison à tout ce qui nous entoure aura suscité la métaphore. On ne peut être quand même qu’étonnés par la force et l’équilibre de ces animaux, bien supérieurs à nos propres limites, même quand on se déguise pour jouer au plus fort. Il me semble avoir lu que les mules, comme les mulets, conservent de leur papa la capacité de marcher sur des sentiers étroits en croisant leurs pieds et non en les gardant parallèles comme l’espèce de leur maman, d’où leur incroyable équilibre en charge.
réponse à . momolala le 17/08/2012 à 09h16 : Le mulet comme la mule ayant été produits, reproduits, en croisant...
La mule trop chargée s’appelle Ptite Annick. Et ça donne cette page.

Ce message ne t’était pas particulièrement adressé. Pas cliqué sur le bon bouton.
Bon, pour la mule, j’ai tout dit ; reste la barque. Il me semble que, en politique surtout, ce n’est pas le volume de la charge qui importe, mais ce qu’on prétend y faire voyager ensemble : le loup, la chèvre, le chou ? l’ogre, la petite fille, le loup et le gâteau ? Après cette question hautement philosophique, je vous quitte en vous souhaitant une belle journée au ras de l’eau, le meilleur séjour par les temps chauds qui courent.
réponse à . tytoalba le 17/08/2012 à 09h21 : La mule trop chargée s’appelle Ptite Annick. Et ça donne cet...
Pas grave ma chouette amie ! 

Finalement, ça aurait pu être moi à un certain lonnnnnng moment de ma vie passée !
réponse à . momolala le 17/08/2012 à 09h24 : Pas grave ma chouette amie !  Finalement, ça aurait pu ê...
Si ta barque est chargée comme celle de cette page, tu trouveras bien un ami pour la partager.
réponse à . file_au_logis le 17/08/2012 à 09h13 : En signe de politesse, de dévotion, d’admiration (si, si) et d&rsqu...
Je pense toutefois que Benoît XVI a quelque peu chargé la mule ces derniers temps... Glorification de l’ Opus Dei (en passant sous silence ses liens avec Franco)... Scandales du Vatican... et j’ en passe ! Mais peut-être la mule aura-t-elle de la mémoire et donnera-t-elle un bon coup de pied dans tout cela....
Cette expression est aussi employée par les commerciaux pour qui "charger la mule" signifie inciter un client à augmenter sa commande alors qu’au départ il n’en voulait pas tant...
je ne sais pas comment son chargées les mules (à tresses, ou non) africaines, mais en ce qui concerne les camions : il me semble qu’on devrait pouvoir faire mieux ! cette page
réponse à . momolala le 17/08/2012 à 09h16 : Le mulet comme la mule ayant été produits, reproduits, en croisant...
marcher sur des sentiers étroits en croisant leurs pieds
Ça me fait penser aux défilés de top modèles...
réponse à . momolala le 17/08/2012 à 09h16 : Le mulet comme la mule ayant été produits, reproduits, en croisant...
Il me semble avoir lu que les mules, comme les mulets, conservent de leur papa la capacité de marcher sur des sentiers étroits en croisant leurs pieds et non en les gardant parallèles comme l’espèce de leur maman,
C’est pour cela que les papas peuvent rentrer du bistrot, bourrés, sans se casser la g... et que les mamans tombent parfois... enceintes, pour ne las avoir croisé les pieds...
réponse à . file_au_logis le 17/08/2012 à 13h01 : Il me semble avoir lu que les mules, comme les mulets, conservent de leur papa l...
Et les bardots et bardines ? Connais-tu leur démarche ? (non... je ne parle pas de Brigiiiiitte !)
L’expression du jour nous vient bien de la marine : cette page, cette page.
réponse à . <inconnu> le 17/08/2012 à 17h50 : L’expression du jour nous vient bien de la marine : cette page, cette...
Il y avait déjà la bitte, dans la marine, voilà-t-il pas qu’il y a aussi le vit … Cette marine est bien vulgaire ! Quelqu’un connaît-il d’autres termes marins grivois ? … avant que God ne nous tape sur les doigts.
Il y a des temps fort fort anciens, les Parques chargeaient les bulles et leurs BD, gravées sur l’airain, étaient interminables et pesaient des tonnes. Pour les transporter, elles coinçaient les mules dans les écuries d’Augias ce qui faisait râler Hercule qu’avait eu un mal de chien à les récurer.
De toutes manières, Hercule y pestait constamment pour un oui, pour un non.
Tiens, pas plus tard que dans des temps très reculés, il braillait comme un « Charon » parce qu’on lui avait emprunté une barque. C’est bien une preuve !
Quoi des incohérences dans ce récit ? 
réponse à . file_au_logis le 17/08/2012 à 09h15 : à mon début de carrièreCarrière de schiste ou de por...
Du granit car certains individus étaient plutôt lourd.. dingues ! 
réponse à . chirstian le 17/08/2012 à 11h52 : je ne sais pas comment son chargées les mules (à tresses, ou non) ...
il me semble qu’on devrait pouvoir faire mieux !
Pas mieux à cette page ou cette page, mais on s’en approche.
c’est compliqué ! Si une mule exagère on ne peut pas dire que la mule charge la mule. Ce serait de l’autochargement. Une forme réfléchie pour une mule qui ne réfléchit pas assez. Ou alors il faudrait préciser que la mule en charge une autre. Bon, vous me direz : ce que font les mules entre elles ne nous regarde pas. Soit, mais à condition qu’elles soient majeures et consentantes !
Or c’est compliqué de savoir si les mules sont majeures. Vous pouvez leur demander, mais il y en a qui vous mènent en bateau.
Non, il faut dire : la mule charge la barque. Oui : c’est moins équivoque.
Quoique : si la mule charge la barque , pourra-t-elle encore vous mener en bateau ? Vous avez confiance et vous vous faites en couler. A sec. C’est pas compliqué, mais c’est douloureux, toutes les mouches vous le diront.
Quoique : il y a des mouches qui chargent la mule sur la barque. Elles piquent la barbaque de la mule : sale taon pour la mule. Alors la mule saute à l’eau. A la décharge de la mule, il faut dire que ça décharge la barque. A la décharge de la barque il faut dire que ça la renverse assez souvent.
C’est courant : au point qu’on les appelle les mules marinières. Les belges les recouvrent de mayonnaise, au point qu’après ils les confondent avec les frites. Faut dire que parfois les belges , les frites, les mules, la barque , la mayonnaise, ils chargent, hein !
Mais pas ceux qui viennent sur ce site, parce que je me permettrais pas, une fois!  
Comme aurait pu dire l’Amiral, c’est dans un promène-couillons qu’on embarque les mules 
réponse à . chirstian le 17/08/2012 à 21h32 : c’est compliqué ! Si une mule exagère on ne peut pas di...
Faut dire que parfois les belges , les frites, les mules, la barque , la mayonnaise, ils chargent, hein !
Ca mériterait un coup de mule de cette page. Vu l’heure, c’est trop fatigant.  
Il me semble que l’on dit aussi d’un gars qui a trop bu qu’il a chargé la mule. 
28 contrib. seulement ! On ne peut pas dire qu'il y a "cumule" des voisins du dessus ! Cela devrait nous stimuler pour le chargement de l'embarcation du jour.
Autocorrection car erreur de bouton... S'cusez-moi...
Exagérer, trop en rajouter, au-delà du raisonnable.

Comme il n'était pas dans les habitudes du cher Georges de charger la barque, il était stupéfait de constater que Dieu en faisait parfois un peu trop !

Adieu les prairies, les moutons,
Et les beaux jours de la bergère.
Au ciel de qui se moque-t-on ?
Ferait-on de folles enchères ?
Quand il grêle sur le persil,
C'est bête et méchant, je suggère
Qu'on en parle au prochain concile.
Dieu, s'il existe, il exagère,
Il exagère.


Écoutez Maxime Le Forestier.
Je vous ai épargné Bertola. Comparez ! Et vous verrez que je ne charge pas la barque !

Quand il grêle sur le persil : curieuse expression. La connaissiez-vous ? Moi, non. J'ai cherché.
Grêler sur le persil, c'est exercer son autorité, son pouvoir, ses talents, sa critique contre des gens faibles ou dans des choses insignifiantes.
"Qu’un roi fasse des épigrammes contre les rois, cela peut même aller jusqu'aux ministres ; mais il ne devrait pas grêler sur le persil". (Voltaire)


réponse à . DiwanC le 12/07/2015 à 02h19 : Exagérer, trop en rajouter, au-delà du raisonnable. Comme il n'&e...
Je ne connaissais ni le texte, ni l'expression

En fouillant un peu j'ai trouvé cette barque mais de mule point......

Eh bien, oui, j'ai tout ça, rançon de mes fredaines.
La barque pour Cythère est mise en quarantaine.
Mais je n'ai pas encor, non, non, non, trois fois non,
Ce mal mystérieux dont on cache le nom


Moi je connais aussi "il a chargé la mule" comme expression pour désigner quelqu'un qui a un peu trop levé le coude.....

Appétissants tes croissants, je prépare le café dominical.....
réponse à . DiwanC le 12/07/2015 à 01h24 : Autocorrection car erreur de bouton... S'cusez-moi......
Contribution juste stimuler pour le chargement de l'embarcation du jour ? La remarque est d'ailleurs valable pour cette contribution-ci. 
Au temps de ma jeunesse, il y a de ça, oh mais, en ce temps-là, dis-je, dans mon patelin du Québec, les vieux disaient, et je disais aussi: "N'essaie pas de faire entrer un gallon dans une pinte, ça n'entre pas!". Sens quelque peu apparenté, il me semble! Robert Duchesne.
Dans le monde du cyclisme, « charger la mule » (ou « se charger ») veut aussi dire « se doper »
Quand un coureur tombe sur une ligne blanche c'est parce qu'il pense sniffer une ligne de coke.
Votre expérience ne devrait donc pas faire d'émules, puisque vous les avez noyées.
Étymologie du verbe noyer : charger une coquille de noix jusqu'à ce qu'elle coule.
réponse à . Mintaka le 12/07/2015 à 06h33 : Dans le monde du cyclisme, « charger la mule » (ou «...
Dans le monde du cyclisme, « charger la mule » (ou « se charger ») veut aussi dire « se doper »

D'où la célèbre phrase de ce bon M. de Coubertin*:
L'important c'est de partir pisser

* Oui je sais, je l'ai faite il n'y a pas longtemps.......et alors ?

réponse à . ecobec le 12/07/2015 à 06h28 : Au temps de ma jeunesse, il y a de ça, oh mais, en ce temps-là, di...
Salut et bienvenue Ô cousin de la Belle Province.....

Dans ma Belle Provence à moi on dit " Peuchère, mais t'es fada ! Comment tu veux faire rentrer un Ricard dans un verre à liqueur ?"

Pssssssst, écoute.....Y en a une qui va pas se tenir de vanter sa Belle Province à elle. Ker-ozen, Plou-Gazoil et compagnie......

Va dans son sens sinon tu t'en sors pas.....
L'important c'est de partir pisser
Lors d'un Tour de France, le dernier du classement général se sentait lent, terne, rouge. Ayant pris des substances illicites, il passa le contrôle antidopage en dissimulant sous son aisselle un sac contenant de l'urine de sa femme pour la substituer à la sienne.
Les résultats de l'analyse lui annoncèrent qu'il était enceint.
réponse à . BOUBA le 12/07/2015 à 08h13 : Salut et bienvenue Ô cousin de la Belle Province..... Dans ma Belle Prove...
Ker-ozen et Plou-Gazoil : 
Une mouette couverte de carburant vole-t-elle plus vite pour autant ?
À propos non pas de mule, mais d'hirondelle chargée : Cliquez sur le BOUTON.
réponse à . Mintaka le 12/07/2015 à 09h33 : Une mouette couverte de carburant vole-t-elle plus vite pour autant ?...
Non mais elle vole dans tous l'essence, c'est à ça qu'on la reconnait



réponse à . BOUBA le 12/07/2015 à 09h47 : Non mais elle vole dans tous l'essence, c'est à ça qu'on la reconn...
– Comment reconnaître une hirondelle africaine d'une européenne ?
– Elles ne font qu'une puisque c'est un oiseau migrateur.
En exclusivité : les mules du pape... en photo siouplait ! Des mules chargées d'histoire !
réponse à . BOUBA le 12/07/2015 à 08h13 : Salut et bienvenue Ô cousin de la Belle Province..... Dans ma Belle Prove...

Pssssssst, écoute.....Y en a une qui va pas se tenir de vanter sa Belle Province à elle. Ker-ozen, Plou-Gazoil et compagnie......
Va dans son sens sinon tu t'en sors pas...

C'est pour moi que tu dis ça ?
Pffff… C'est petit, c'est mesquin… Si je peux assécher mon encrier pour vanter et vanter encore l'enchevêtrement des rochers de Ploumanach ou les déchirures de ceux de la côte morbihannaise, jamais je ne les opposerai aux magnifiques roches rouges de l'Esterel, moi, Môssieu !

Et ne compte pas sur moi pour dire que le plaisir d'une balade sur la lande bretonne couverte de bruyère est plus grand que celui d'une promenade dans le massif des Maures.

Mais si tu m'asticotes avec Ker-ozen ou Plou-Gazoil, là vais pas tarder à grimper aux rideaux ! Parce que rien n'est plus révoltant qu'une côte, qu'une plage, qu'un oiseau englués de mazout. Z'ont pas fait d'interminables palabres les Bretons, ni de grands discours façon Sudistes. Peuchère ! Ils ont abandonné leurs bolées de cidre, leurs kouign-amann et leurs cotriades et ils sont venus nettoyer, lutter avec de dérisoires moyens : des cirés et des pelles… Ils n'ont rien lâché (sont têtues ces bêtes-là !) et au bout de 14 années de procédure, ils ont gagné contre l'Amocco… dérisoire victoire comparée à la catastrophe écologique et économique d'alors.
Bon... d'accord... tu sais tout ça... m'enfin, quand même !

Et si tu veux charger la barque* avec des "Il pleut toujours en Bretagne !", eh bien tu as tort ! Et pis c'est tout !

*Yeeess ! j' l'ai eu !

réponse à . ecobec le 12/07/2015 à 06h28 : Au temps de ma jeunesse, il y a de ça, oh mais, en ce temps-là, di...
Bienvenue à bord ecobec ! 

réponse à . saharaa le 12/07/2015 à 10h07 : En exclusivité : les mules du pape... en photo siouplait ! Des ...
Après ces mules-là, comment ne pas évoquer celle de l'Alphonse D. - le Francilien ! - qui garda "sept ans son coup de pied".

C'est ici : page 39... ou 41.

réponse à . DiwanC le 12/07/2015 à 10h32 : Pssssssst, écoute.....Y en a une qui va pas se tenir de vanter sa Belle ...
Et ne compte pas sur moi pour dire que le plaisir d'une balade....

Belle prétérition ma foi........

Ker-ozen ou Plou-Gazoil

Ca fait marrer Mintaka au # 41.......
réponse à . Mintaka le 12/07/2015 à 09h57 : – Comment reconnaître une hirondelle africaine d'une europ&eacu...
c'est un oiseau migrateur

Je vais charger la mule Bretonne en citant ce proverbe du cru:

Quand le goéland se gratte le gland c'est qu'il fera mauvais temps et s'il se gratte le cul y fera pas beau non plus
réponse à . BOUBA le 12/07/2015 à 11h07 : Et ne compte pas sur moi pour dire que le plaisir d'une balade.... Belle pr&eacu...
Ker-Chose et Plou-machin...
Allez... vais pas gâter ton plaisir ! Moi aussi j'ai souri. C'est bien trouvé !
réponse à . BOUBA le 12/07/2015 à 11h13 : c'est un oiseau migrateur Je vais charger la mule Bretonne en citant ce pro...
Tu veux un autre proverbe du cru ?
Il y a cet autre aussi. Et tous les dessins de Nono*... Mais là, on y passerait la journée et la barque coulerait.

Car ils se les servent eux-mêmes avec assez de verve ! 
La preuve !

*Si tu ne connais pas : c'est le Plantu local... Corrosifs, satiriques ou simplement drôles, ses dessins paraissent dans le quotidien régional "Le Télégramme" ou bien ils illustrent de savoureux bouquins : tel celui-ci ! Un bonheur d'humour et d'autodérision. J'adore !
"Charger la barque..." Euh... non rien...
La barque coule : pas toujours car il y a des endroits où des barques adhèrent
réponse à . Chouettemania le 12/07/2015 à 12h44 : La barque coule : pas toujours car il y a des endroits où des barque...
Chouette ! Et il y a des barques où l'on pêche au lampadaire.
Ben, voilà que je dé-barque, et je vous ai préparé un jeu vite fait !
LE JEU DES MOTS CACHÉS (42)
Comme la mule ou mulet est également un poisson, j'en ai mis 25 dans le texte ci-dessous
Bonne pêche !

- Oh Pierre ! quel plaisir de te retrouver, t'es rentré de la Sarre ?
- hier soir, salut René...
- justement, j'avais une de ces soifs ! tiens, là y'a un bar, entrons...
- oui, mais c'est pas un bar beau...je suis devenu très sélectif, je ne rentre pas dans n'importe quel bistrot...
- mais on n'est pas des saints, Pierre, bon, toi tu es le maire de la ville, d'accord, mais tant qu'il y a de la bière,
même si le sol n'est pas marbré, si le comptoir a des raies, s'il y a des cendres parterre, ou s'il n'y a pas d'ombre
à la terrasse, pour moi, ça colle, hein ?
- nous en verrons bien un autre...j'aime pas ce lieu !
- bon, ben avec la soif que j'ai, mes illusions sont détruites...
On passe devant un deuxième troquet...je le regarde, il hoche la tête...
C'est peut-être le maire, mais un maire lent à se décider...oui, lent choix, pensai-je.
Il y eut un troisième puis un quatrième café...et l' beau bar n'apparaissait pas !
Puis, soudain...
- Voilà, c'est pas joli ça ? j'avais quand même le droit de chercher...
- un beau droit, tout-à-fait, mais moi, je n'ai jamais eu le gosier aussi sec ! bon, celui-là, nous le gardons, allez on y va !
- y'a même de la musique !
Là, il me tendait la perche, pour que je sois content, mais, heureux qu'un ...lui !
Il m'avait tellement fait attendre pour me désaltérer...
- oui, qu'harpe...répondis-je
-------------------------------------------------------
Après trois demis, ça commençait à aller mieux !
- Aujourd'hui, Pierre, je me plie à ta volonté, mais celle-là, j' te la rends ! Sûr ! plaisantai-je.
réponse à . joseta le 12/07/2015 à 17h23 : Ben, voilà que je dé-barque, et je vous ai préparé u...
17:23... 17:37... et j'ai les 20 !
Ah bah mince  ! il y a 25 ! J'ai mal lu... je retourne à la pêche... binette basse 

réponse à . DiwanC le 12/07/2015 à 17h37 : 17:23... 17:37... et j'ai les 20 ! Ah bah mince  ! il y a 25 ! J...
Tu n'as pas bien lu, il y en a 25 !
La 'mère lut' ...de manière erronée 
réponse à . joseta le 12/07/2015 à 17h39 : Tu n'as pas bien lu, il y en a 25 ! La 'mère lut' ...de maniè...
On s'est croisés ! Me suis aperçue de mon erreur au moment où tu me la signalais !
18 heures et 22 poissons dans les filets... vais laisser quelques lignes hameçonnées... et je reviendrai tout à l'heure.
réponse à . DiwanC le 12/07/2015 à 18h06 : On s'est croisés ! Me suis aperçue de mon erreur au mom...
Pêche, mais ne prends pas la mouche... 

1.- SAR (Sarre)
2.- BAR
3.- BARBEAU (bar beau)
4.- SAINT-PIERRE (saints, Pierre)
5.- SOLE (sol)
6.- MARBRÉ
7.- RAIE
8.- SANDRE (cendres)
9.- OMBRE
10.- COLIN (ça colle, hein ?)
11.- VAIRON (verrons)
12.- LIEU
13.- TRUITE (détruites)
14.- LOCHE (il hoche)
15.- MERLAN (maire lent)
16.- ANCHOIS (lent choix)
17.- ELBOT (et l' beau)
18.- PAGEOT (pas joli)
19.- BAUDROIE (beau droit)
20.- GARDON (gardons)
21.- PERCHE
22.- REQUIN (heureux qu'un)
23.- CARPE (qu'harpe)
24.- PLIE
25.- HARENG (te la rends)
Voilà !
réponse à . joseta le 12/07/2015 à 21h15 : Pêche, mais ne prends pas la mouche...  1.- SAR (Sarre) 2.- BAR 3.- ...
Bredouille ! Rien au bout de mes lignes...
De ce fait, elbot, loche et pageot nagent toujours ; en eaux troubles peut-être !
Trois que je ne connais pas !
Elbot... à part le tennis !
Loche... c'est en Anjou une limace.
Pageot... lit (argotique)
Que veux-tu ! à chacun sa culture... je n'ai pas la tienne. Vais aller voir à quoi ressemble ces bestiaux.
Quoi qu'il en soit, merci joseta.

Belle performance !
Elbot, c'est le nom que les belges donnent au flétan...
Quant à ma culture...bien souvent je me fais aider par Wiki !
réponse à . joseta le 12/07/2015 à 22h15 : Belle performance ! Elbot, c'est le nom que les belges donnent au fl&e...
L'autre nom du flétan, c'est l'elbot. On l'élève surtout dans les forêts de conifères :
♫ Elbot sapin, roi des forêts… ♫
Pour le fumer, il suffit de bouter le feu.
lorsque le meunier chargeait les grains à moudre et qu'il buvait un coup dans chaque maison où il passait, à la fin de la journée on disait il a chargé la mule, sous entendu il a bu plus que de raison; l'expression est restée

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Charger la barque / la mule » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?