Cucul la praline

Niais, ridicule.

Origine

Qu'est-ce qu'une praline ?
Pour les Français, c'est une amande entourée d'une croûte de sucre parfumé ou coloré. Pour les Belges, c'est un bonbon au chocolat. Et pour les truands, c'est une balle d'arme à feu. Les deux premières sont souvent appréciées, la troisième un peu moins.
Le nom vient du Maréchal de Plessis-Praslin dont le cuisinier inventa la confiserie (la version française) au XVIIe siècle.

'Cucul' (ou 'cucu') est un simple redoublement enfantin de 'cul', sans qu'on sache vraiment pourquoi il est devenu un adjectif synonyme de niais ou ridicule.
Pour une raison tout aussi incertaine, on lui a accroché un substantif féminin supposé l'intensifier, comme dans "cucul la praline", "cucul la fraise" ou bien "cucul la rainette", par exemple.

Cette expression date de la première moitié du XXe siècle. Colette, en 1933, employait 'cucu'.

Certains prétendent que ce qualificatif vient des Seychelles, à Praslin, où on trouve une grosse noix de coco à la forme très suggestive qu'on appelle le "coco-fesses" (Lien externe).
'Fesses' et 'Praslin' auraient donné cucul la praline.
C'est probablement une galéjade, d'autant plus que le lien entre cette noix et 'niais' ou 'ridicule' n'est pas très facile à établir.

Exemple

« Tous les regards s'étaient tournés vers lui et le public se mit à rire gaiement, du reste sans hostilité. On le trouvait simplement cornichon, cucul la rainette, ratapoil et rantanplan. »
Marcel Aymé - Travelingue

Compléments

Une cuculle est un peu moins ridicule qu'un cucul, puisqu'il s'agit de la capuche d'un moine.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Cucul la praline » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Espagnees CursiCucul la praline
Argentinees Que aparato (hablando de alguien ridiculo)Mais quel appareil ( en parlant de quelqu'un de ridicule)
Espagnees ÑoñoCucul
Espagnees Tonto del culoBête du cul

Vos commentaires
il ne faut pas être bien fûté(e) por se faire traiter de "cucul la praline" et pourtant, Susie Morgenstern en a fait un joli livre pour enfants, il y a 15 ans et les gosses de ma bibliothèque s’en amusaient beaucoup !
réponse à . cotentine le 13/12/2006 à 02h12 : il ne faut pas être bien fûté(e) por se faire traiter de "cuc...
Ah ! Coco la tentine est de retour !
Alors !.. raconte... comment ça s’est passé...?
Bien le bonjour à toutes et tous.
"Pour les Français, c’est une amande entourée d’une croûte de sucre parfumé ou coloré. "
Et ça, en Jolie Gique, on appelle une dragée, comme celles qu’on donne à l’occasion des baptêmes, par exemple. Il y en a aussi en chocolat entouré de sucre coloré, miam !

Bonjour tout le monde.
réponse à . Jonayla le 13/12/2006 à 08h32 : "Pour les Français, c’est une amande entourée d’une cr...
Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla

Les dragées sont lisses tandis que les pralines sont boursouflées ; elles sont plus grosses que les dragées et ignoblement colorées de rose ou de marron (voir cette page ); elles sont horriblement dures : quand tu croques, le morceau que tu as dans la bouche, tu ne sais jamais si c’est un morceau de praline ou de dent. Bref, c’est très cucul d’offrir des pralines ou alors il faut être malintentionnné ! J’aime bien davantage les pralines belges que mes amis ne manquent pas de me rapporter quand ils viennent dans leur maison française !
Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m’amuse énormément. Au fait, mon frère, 10 ans de plus que moi, qui s’appelle Etienne, je l’ai toujours appelé: Titi la praline. Cucul....je n’ai pas osé!
Bienvenue Francou. Je reprends ; je n’aime pas mais certains en vivent et tous les goûts sont dans la nature : une info positive, alors, sur la praline sur cette page. Quand même, les photos évoquent bien, à mon avis très tendancieux et sans objectivité aucune, des prothèses dentaires colorées !
Celles-ci (voir cette page) seraient les véritables décrites par God dans sa définition, donc la source de l’expression du jour. Celles qu’on nous vend sur les marchés et les plages contiennent des cacahuètes (amande de l’arachide, nom de la graine en coque m’a-t-on expliqué sérieusement à une expo malienne) et leurs ressemblent vaguement : c’est normal pour un truc qu’on vend sur les plages et qui avait dans ma jeunesse un fort goût de pétrole.

Bon assez monopolisé l’encre de God, j’ai du boulot qui m’attend ailleurs ! A tout à l’heure pour vous lire.
réponse à . francou le 13/12/2006 à 08h57 : Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m...
Bienvenue au club, Francou !
réponse à . momolala le 13/12/2006 à 08h56 : Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla Les dragées sont lisse...
Les pralines, c’est pas bour souffler, c’est bour manger. Uniquement !
réponse à . francou le 13/12/2006 à 08h57 : Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m...
Tutu La Praline aurait mieux sonné et ça fait dans le respect de ton ainé, mais bon......
Bienvenue à toi Francou-sine
réponse à . momolala le 13/12/2006 à 08h56 : Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla Les dragées sont lisse...
"elles sont horriblement dures : quand tu croques, le morceau que tu as dans la bouche, tu ne sais jamais si c’est un morceau de praline ou de dent."

c’est vrai aussi pour les dragées, mais, comme le disait une stagiaire célèbre aux USA (une certaine ML) "le plaisir, c’est de la sucer" !
La dragée est rose, bleue ou blanche. On n’en offre pas en Belgique du sud ?(= la France, depuis que l’aéroport de Charleroi s’appelle "Brussels south" , on peut se permettre certains -petits- écarts géographiques).

Sugar-Hobbes
réponse à . francou le 13/12/2006 à 08h57 : Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m...
Coucou , la praline que tu nous sors, Francou !

Bienvenue à bord, et pousse un peu tes genoux, j’ai plus d’place ici !!! (moi aussi , j’ai des grands frères !)

Welcome-Hobbes
réponse à . francou le 13/12/2006 à 08h57 : Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m...
bienvenue au club, francou. Si j’aurais su que tu nous rejoindrais, je t’aurais-z-envoyé l’invitation à participer aux Assises de lundi dernier... Tu n’aurais jamais été qu’une assise de plus. On t’aurait même offert des dragées pour ton baptême... Ou peut-être que non, si tu penses que cela fait un peu cucu la praline.... C’eût cependant été de tout coeur...

@ hobbes: depuis lors la Belle Gique du Sud a deux aéroports baptisés Charles:
Charles-roi et Charles de Gaulle, bien que le second se soit parfois pris pour le premier, non?

Les Minutes des Assises ainsi que certaines photos (très con-promettantes) floutées comme il se doit vous seront bientôt présentées. Je finis de collecter les version électroniques des textes, finis la mise en page (comme disait Henri IV) et vous envoie tout cela via notre Godemichou adoré, le seul, l’inique, ... , pardon, l’Unique, celui qu’il vous faut, en fin de semaine...
voici une expression que je connais bien, car je passais toutes mes vacances à Montargis.
Il y a deux hauts lieux de la praline : la praline de Blaye ,parce que le maréchal y avait été envoyé par le roi ,combattre la fronde, et que c’est à cette occasion que son cuisinier aurait inventé cette friandise. Et Montargis, où il prit ensuite sa retraite : le magasin Mazet y pérpetue toujours cette tradition.
Certains prétendent que ce qualificatif vient des Seychelles, à Praslin, où on trouve une grosse noix de coco à la forme très suggestive qu’on appelle le "coco-fesses"
je me permets de défendre cette affirmation ! Non que l’expression vienne des Seychelles, mais elle viendrait des réactions à la présentation en France du coco-fesse de l’ile à laquelle avait été donné le nom de Praslin. Une telle noix, avec un tel nom ne pouvait qu’amuser et en le rapprochant du bonbon ,déjà connu, auquel Praslin avait laissé son nom est née l’expression "cucu la praline". Imaginez ces vieux messieurs de l’académie discourant gravement sur ce coco-fesse , et sur les courbes de la noix, et vous verrez vite le rapport avec une situation ridicule !

C’est un phénomène très classique, à l’origine de nombreuses expressions : un mot, ou une expression existe dans un certain contexte. Son existence est avérée, et quand les lexicographes la citent ,ils ont naturellement raison : ici : l’histoire de la praline, comme racontée par God est indéniable.
Mais arrive une nouvelle expression , née de tout autre chose : elle ne se développe que parce qu’elle rencontre la première. Le coco de Praslin inventeur de la praline est un coco fesse , un coco cucu etc...
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 09h46 : voici une expression que je connais bien, car je passais toutes mes vacances &ag...
Et un coco vain, aussi...
réponse à . momolala le 13/12/2006 à 08h56 : Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla Les dragées sont lisse...
"Les dragées sont lisses tandis que les pralines sont boursouflées ; elles sont plus grosses que les dragées et ignoblement colorées de rose ou de marron"
J’ai été voir sur "cette page". Comme on dit chez nous : bèèèkes !
Mais bon, il en faut pour tous les goûts.
One man’s meat is another man’s poison
Ce qui se traduit à peu près comme ceci : la nourriture de l’un est un poison pour l’autre.
Bon appétit si vous passez à table 
réponse à . borikito le 13/12/2006 à 08h07 : Ah ! Coco la tentine est de retour ! Alors !.. raconte... comment...
Alors !.. raconte... comment ça s’est passé...?
Je crois que Filo racontera mieux que moi dans son "rapport" de fin de semaine ... C’était fort agréable d’être en si bonne compagnie, et tous sont adorables ! et la balade digestive, sous la pluie m’a permis de faire connaissance de Bruxelles d’une autre façon ... et partout (ou presque) ce n’est ni l’odeur des pralines, ni l’odeur des frites qui nous enveloppe, c’est celle des gaufres chaudes !
Mon message a disparu, je le réécrit, si l’autre réapparait, ne croyez pas que je radote.
Toujours pas là, bon, je recommence:

C’est probablement une galéjade, d’autant plus que le lien entre cette noix et ’niais’ ou ’ridicule’ n’est pas très facile à établir.

Cette noix, peut-être pas, mais LA noix, en général, désigne une personne stupide, probablement en comparaison avec la taille de son cerveau ou parce que le-dit individu ne présente pas plus d’intérêt qu’une noix (’"à la noix"). Les angliches utilisent aussi ce terme pour désigner une personne mentalement dérangée. L’expression du jour aurait-elle souffert d’un rapprochement hasardeux entre la noix et la praline ?
Par ailleurs "praline" semble avoir du succès en langage populaire. On trouve par exemple, à la place de " ne pas avoir une gueule à sucer de la glace", "ne pas avoir une gueule à bouffer des pralines" . Notons qu’en argot "la praline" est une des nombreuses dénominations du clitoris... Je vous laisse en tirer les conclusions qui s’imposent !  
Pour finir, je trouve "cucul la raie-nette" très clair ! C’est d’ailleurs pour ça que les grenouilles sont toujours assises dans l’eau !

Boujou toul’monde et bienv’nue Francou
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 09h46 : voici une expression que je connais bien, car je passais toutes mes vacances &ag...
Une telle noix, avec un tel nom ne pouvait qu’amuser et en le rapprochant du bonbon ,déjà connu, auquel Praslin avait laissé son nom est née l’expression "cucu la praline"
Supposons (mais ce n’est qu’un suppositoire) que tu aies raison.
Maintenant, donne-nous les raisons des variantes "cucul la rainette" ou "cucul la fraise" (dont on ne sait, d’ailleurs, laquelle était la première à naître).
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 10h48 : Mon message a disparu, je le réécrit, si l’autre réap...
Plus besoin de le croire : on le sait depuis longtemps... 
réponse à . momolala le 13/12/2006 à 08h56 : Bonjour à tous et toutes, bonjour Jonayla Les dragées sont lisse...
Comme on dit chez nous : bèèèkes !
Bon, il semble que la praline ne fasse pas un tabac... La praline Mazet (je n’ai pas d’intérêt dans la boîte !) c’est ma petite madeleine de Proust! Je conseille, plutôt que les pages proposées par Momolala (dont certaines, parlent de pâles imitations : la praline d’Arles !) : cette page qui est plus complte. La différence principale avec la dragée (qu’on aime ou non !) c’est que le sucre qui entoure l’amande torréfiée est caramélisé. Toute la différence entre une bonne praline et une mauvaise va donc resulter de ce temps de caramélisation, qui ne doit pas trop durcir l’amande et préserver son goût.
réponse à . God le 13/12/2006 à 11h27 : Plus besoin de le croire : on le sait depuis longtemps... ...
attention Gott, je vais finir par devenir athée !
réponse à . God le 13/12/2006 à 11h26 : Une telle noix, avec un tel nom ne pouvait qu’amuser et en le rapprochant...
Supposons (mais ce n’est qu’un suppositoire) que tu aies raison.
il serait effectivement plus facile de justifier "cucu le suppositoire".
Bon : "cucu" : c’est le langage enfantin avec le redoublement classique : bobo ,panpan cucu fefesse ...
Pourquoi y accoler un mot ? Et lequel ? Je n’ai pas d’idées ! Les enfants s’amusent de phrases qu’ils bâtissent autour de mots qui leur semblent drôles et sont capables d’en faire des scies musicales, ou des répétitions sans fin. Pourquoi cucu la fraise s’est-il répandu plus que cucu la pomme, ou cucu la framboise ? Je pourrais imaginer que la fraise ,un peu molle rappelle plus que la pomme ce qui peut sortir du cucu ... que la rainette fait coacoa... Je ne suis pas certain, s’agissant de constructions enfantines, qu’il faille chercher une explication plus rationnelle.
réponse à . francou le 13/12/2006 à 08h57 : Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m...
L’âpre Aline et son clitoris donc se laissaient sucer à qui mieux mieux et en catimini sous un Ed Dreux dont personne ne savait à qui il à Parthenay.
Dans l’entrefaite, Francourage aux lèvres se décida enfin à intégrer la Communauté Expressionaute pour mieux vivre sa folle passion pour la praline ainsi que pour ceux bien décidés à la servir.

Draguée par des dragées, Francou rencontra les Dragons de ce site : Elpp, Borikito, Chirstian, Filologis et les autres et décida donc de rester calme et soumise malgré les signes inquiétants de perversions existants en ce lieu de débauche verbale.
Mieux valait fréquenter le Yannou et lui seul, car qui d’autre pour rassurer une âme esseulée pensa t’elle ? Hummm ?

D’accord Francou, bienvenue mais saches que je ne te promets rien encore. Faut voir mon agenda d’abord… On verra Ah la longue !

C’était là ton baptême mon enfant. Va en Paix entre les mains de God. 
réponse à . francou le 13/12/2006 à 08h57 : Bonjour tout le monde! Je suis nouvelle dans votre bande. Mais vos expressions m...
je l’ai toujours appelé: Titi la praline
et moi la question que j’ai envie de te poser, c’est : pourquoi ? Peux-tu retrouver l’association d’idées initiale ? Une habitude de manger des pralines ? L’expression "cucu la praline" ? etc... Car finalement ce que nous faisons ici c’est justement chercher à comprendre pourquoi quelqu’un un jour a utilisé un mot ou une expression inusitée , et pourquoi elle a rencontré un succès qui l’a institutionnalisée ...
Vous n’y êtes pas du tout !!! Mais alors, pas du tout !!!!!
L’expression nous ramène à la marine à voile où l’expression ancienne comme Vespucci désignait celui qui n’avait pas les c…lles d’aller affronter l’inconnu, les mers gorgées de pieuvres géantes sans auparavant avoir été faire son plein de gas-oil.

Notons quand même pour les spécialistes, que cul-cul désignait le séant des p’tits mousses qui se prenaient une praline au même endroit dès que le Pacha seul maître à bord après Dieu, vivait une situation de stress duo sous-marins des Mayas qui patrouillaient fréquemment dans le secteur des Caraïbes. En ces temps-là, l’insécurité était manifeste.
Une chiée de témoignages est visible sur des bas-reliefs au Nouveau-Mexique. De plus, tout le monde sait que dans la marine, la vraie, la dragée est aux premières loges à bord, vu la prostitution généralisée à bord des Portes-z’avions, fait constaté par huissier et qui a donné l’expression : « Dragées aux amandes » bien connue sur tous les pontons de France.
« Dragées aux Poivres » étant une expression à rapprocher d’une coutume piégeuse chez un célèbre présentateur de journal télévisé se faisant appeler souvent D’Arvor.
Passons, je n’ai pas que ça à faire, y’a le bateau à dessaler.

Oh mais je sais, God va ENCORE dire que j’avance des faits sans preuves ! Mais les preuves, on s’en fout, ce qui compte, c’est qu’un marin le dise pour que cela soit vrai. Pisse c’est tout.

Touchez mon pompon, vous aurez à la queue du bonheur !

Elpp. (Sources consultatives : Yannou* ou Yahoo, il ne sait plus)

*Toutes confusions avec un internaute s’appelant Yannou serait une grave interprétation de votre part. L’incriminé se dégageant par avance de toutes insinuations dévalorisantes, il se réserve le droit de poursuivre à pied, à cheval ou en voiture quiconque le critiquerait.
on dit que le coucou est un CUCULÉ ou CUCULIDE
alors que la mouche est en cuculée*

* c’est un spécialiste qui vous le dit
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 11h56 : Supposons (mais ce n’est qu’un suppositoire) que tu aies raison. i...
Holà holà ! Chirstian et God, vous n’allez pas nous casser les noix, avec votre cucul-clan aux cuculles pointues, hein ? D’abord, on s’en tamponne un peu, de qui de quoi dont caisse de Praslin, hein ?
Une seule expression me vient : Mazette !

Bonjour tout le monde ! Et bienvenue, Francou, dans ce gîte (à la noix !)
Y a certaines perplexités quant à la vraie origine de l’expression.
Je m’en vais vous rapporter ici quelques extraits des Carnets d’une bourlingueuse, qui n’est autre en fait qu’une aïeule des miennes et qui aurait, de sa jeunesse connu Le Duc du Plessis (Robinson avant ses galons). Ils se seraient rencontrés la première fois aux Seychelles, à l’île de Praslin exactement, lors d’une croisière organisée par le Club Med-Yeval. A son retour en France, le Duc aurait tellement kiffé de cette île, qu’il se serait attribué son nom pour devenir Duc du Plessis-Praslin. Il aurait également, parmi quelques menues babioles, en souvenir de ce périple, ramené avec lui ces fameux coco-fesse (je le met où le s) qui avaient particulièrement éveillé sa curiosité.
Il aurait aussi enrôlé, la main d’œuvre autochtone étant très bon marché, un jeune Praslin benêt qu’il dédiait aux corvées de cuisine, ce dernier n’ayant pas fait sa soutenance chez Polbôcuz.
Le jeune garçon était simplet ; il ne parlait que son dialecte. Le Duc, connaissant son bagage très pauvre en matière culinaire, décida de l’initier, en commençant par lui apprendre sa langue. Il lui montra un coco-fesse en lui disant : ça, en français c’est cul, et l’autre de répondre niaisement : Ah Cul Cul ??
Chaque fois que le Duc avait besoin de siffler un lait de coco-fesse, il criat : Cuuul Cuuul, et le jeune bêta d’accourir en gigotant avec la noix : ouiiiiiiiii, j’arrive (rudiments appris). Depuis on le baptisa Cul-cul la Noix (pour les raisons ci-avant). Un jour, le jeune benêt (aux pommes) fit tomber par inadvertance un coco-fesse dans la marmite de fabrication (les usines n’existant pas encore, on le faisait chez soi) de sucre de canne importée par Robinson. Ca l’avait couvert de ridicule chez les cuistots, mais il s’en tapait comme il était, et on se surprit à le voir grignoter un morceau du produit sur lequel le sucre avait durci. Et c’’est ainsi et par hasard que le jeune Praslin inventa cette petite confiserie ; on la fit goûter au Duc, il l’appréciât tout de suite. Culcul, aux fins de plaire au Duc et d’avoir un promotion, substitua des amandes à la noix pour varier la recette. La prasline était née (son nom étant en hommage à son inventeur). Le Duc lui attribua un brevet d’invention et, par reconnaissance de services rendus à sa gourmandise, en fît son cuisinier personnel et changeât son nom de Culcul La Noix en Culcul La praline, ce qui ne l’a pas empêché de rester ballot. On enleva le l du milieu d’aucune utilité, et par extension, cucul la Praline est devenu nanani nanana........... vous connaissez le reste

A moins que mon aîeule, cucul la praline elle-même, n’ait inventé ces niaiseries à la noix, pour faire un tabac avec une histoire cucul de noix

Vôâlâ !!
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 12h08 : Vous n’y êtes pas du tout !!! Mais alors, pas du tout !!!!...
Là, God, c’est pas moi, je le jure ! J’y suis pour rien God ! Nooooon, God ! Pitiééééé...

Et mon éditeur HTML de partoches, je l’aurai, pour Noël ?
Hein ? Hein ?
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 12h30 : Y a certaines perplexités quant à la vraie origine de l’expr...
Bien qu’aucune affaire maritime n’ait été saisie de cette histoire à la mort-moelle-Praslin, j’en atteste céans l’authenticité véridique, sincère et probante. Bravo, Eureka, pour ce rappel historique.
réponse à . Elpepe le 13/12/2006 à 12h27 : Holà holà ! Chirstian et God, vous n’allez pas nous cas...
"ce qui ne l’a pas empêché de rester ballot."
Et même ballotin (de pralines de chez < pub> xxxxxxx < /pub >)

@ Elpepe : moi, je te crois, et en plus, ces mots ne sont même pas dans ton super dico 
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 12h30 : Y a certaines perplexités quant à la vraie origine de l’expr...
on est bien d’accord sur le rapprochement "noix/praline" (cf.19), merci Eureka.
D’ailleurs, si on prend le sens argotique* des deux mots, le rapprochement devient tout naturel... 

* pour les non-adeptes de la langue verte, contactez-moi, je vous ferai un dessin
réponse à . Elpepe le 13/12/2006 à 12h45 : Bien qu’aucune affaire maritime n’ait été saisie de ce...
et la croisière alors c’est pas maritime ça ? Y a des abysses chez la matafs !!!

Tu vois donc que c’est bien une histoire à la mort-moelle-noeud ( marin)
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 12h54 : et la croisière alors c’est pas maritime ça ? Y a des a...
Je me disais bien, aussi, qu’une expression aussi bien foutue, élégante et tout, ne pouvait provenir que du langage marin, à l’origine... 
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 12h51 : on est bien d’accord sur le rapprochement "noix/praline" (cf.19), merci Eu...
Affirmatif !!
D’ailleurs, je pense que la mémé-aïeule, en femme libérée, a couché sur carnets tout son bintz à la noix, explicitemant en hommage aux Femmes et à Leur Noix (dixit Petula 19)
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 11h56 : Supposons (mais ce n’est qu’un suppositoire) que tu aies raison. i...
Je pourrais imaginer que la fraise ,un peu molle rappelle plus que la pomme ce qui peut sortir du cucu ... que la rainette fait coacoa...


C’était mal ôrtôgrafié il s’agissait bien de la pomme..... reinette
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 13h06 : Je pourrais imaginer que la fraise ,un peu molle rappelle plus que la pomme ce q...
Pomme de rainette et pomme... tant pis !

La seule pomme qui vaille, c’est... la pomme de mât, bien sûr ! (à cette page)
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 12h08 : Vous n’y êtes pas du tout !!! Mais alors, pas du tout !!!!...
.......se faisant appeler souvent D’Arvor;

c’est-y pas çui là dont le prénom est Pat Trique ?????
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 13h23 : .......se faisant appeler souvent D’Arvor; c’est-y pas çui l...
Si c’est bien du même dont on parle ici, je vous déconseille fortement la lecture de son ouvrage "Coureurs des Mers", co-écrit avec son frelot Olivier : le style est pompeux, pédant, bref parfaitement imbuvable (donc, tout, sauf marin).
réponse à . Elpepe le 13/12/2006 à 12h27 : Holà holà ! Chirstian et God, vous n’allez pas nous cas...
Chirstian et God, vous n’allez pas nous casser les noix, avec votre cucul-clan aux cuculles pointues, hein ? D’abord, on s’en tamponne un peu, de qui de quoi dont caisse de Praslin, hein ?
toutes mes excuses ! Il m’arrive en effet d’imaginer que l’objectif du forum c’est de concilier une réflexion sérieuse, avec une forme marrante (comme God le fait lui même dans son explication journalière). Heureusement que tu es là pour me rappeler régulièrement que c’est une erreur d’objectif ! Bon, alors qu’est ce qu’on fait ? Un concours d’histoires drôles ? Des charades ?
réponse à . Elpepe le 13/12/2006 à 12h35 : Là, God, c’est pas moi, je le jure ! J’y suis pour rien ...
y’a un’ p’tit’ dame qui propose de vocaliser ..."vous avez un besoin de vocaliser de l’écrit, je suis là pour répondre bénévolement à vos attentes" dit-elle à cette page ... elle a peut-être un éditeur de partoches ??? 
Affirmatif Mon Amiral, je l’ai pas bu !! Moi je dis, il est peut-être marin d’eau douce, fallait pas s’attendre à c’qu’il fasse un raffût avec son réci(f)t-raffiot, qu’il aurait dû, dans ce cas, titrer

"Un rat d’Eau pour La Méduse" ou " Deux Rhâ Thés à la Cour des Mers"
réponse à . cotentine le 13/12/2006 à 13h56 : y’a un’ p’tit’ dame qui propose de vocaliser ..."vous av...
eh cousi-tentine, chavais pas que ceux ici-là qui demandent désespérement l’éditeur de partoches étaient miro !!!!! là je comprends mieux

De grâce God, une BA pour ces malheureux
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 13h56 : Chirstian et God, vous n’allez pas nous casser les noix, avec votre cucul...
Oh Rage Oh Désespoir !! Nous avons tous ici loupé le coche et y a Môssieu Christian qui prend la mouche

Fallait nous le dire qu’on préparait ici un concours d’éntrée à l’Académie Française !!
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 14h34 : Oh Rage Oh Désespoir !! Nous avons tous ici loupé le coche et...
Christian qui prend la mouche
rectification : je ne les prends pas : je les ...  Mais chacun doit pouvoir s’exprimer dans le sens (ou le non-sens !) qu’il souhaite , y compris en cherchant à en savoir plus sur l’expression proposée. C’est mon opinion et je la partage !
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 14h30 : eh cousi-tentine, chavais pas que ceux ici-là qui demandent désesp...
Pour Noël, l’éditeur de partoches !
Reste à fixer l’année...
réponse à . God le 13/12/2006 à 15h07 : Pour Noël, l’éditeur de partoches ! Reste à fixer ...
"Reste à fixer l’année..."

Quand je te le disais, Léon-Partoche-Philippe !!

Rican-Hobbes
Une cuculle est un peu moins ridicule qu’un cucul, puisqu’il s’agit de la capuche d’un moine.
résumons donc : les cuculés sont des oiseaux de la famille des coucous, qui vivent en parasites dans les nids des autres.
Les cuculines sont des abeilles parasites qui mettent leurs larves dans les nids des autres...
Et la cuculle est le vêtement des moines. Oserait-on y voir l’idée qu’ils ont vécu lontemps en parasites sur la collectivité ?
Pardon pour cette hypothèse cucul ...
réponse à . God le 13/12/2006 à 15h07 : Pour Noël, l’éditeur de partoches ! Reste à fixer ...
Promesses miro-bolantes  !!!
là c’est à tes risquezépérils, y’seront plus miro, y’seront mori-bonds, les pôv !

Je vois d’ici une bonne réclâme pour Noël au cas où ....

"Editeur de Partoches"
"Miro-bolanteries pour miro-mori-bonds pour de bon"
"S.A.V.sur tout le territoire et même "Au-delà" "
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 15h34 : Une cuculle est un peu moins ridicule qu’un cucul, puisqu’il s&rsqu...
Le Moine qu’on puisse en dire est qu’il vit le cénobite en osmose avec le monde, celui nous entourant et celui nous dépassant.
Il sert la collectivité en apaisant les deuils, les chagrins, en expliquant le pourquoi du comment que c’est pas bien de répandre le mal. Le Moine a sur lui une bombe insecticide contre les parasites : une envolée immédiate de prières à l’indication du Seigneur pour ramener dans le droit chemin les blasphémateurs.
Chirstian, tu es privé de camembert.

On ne rigole pas des cucupralinisations…même au chocolat.
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 15h02 : Christian qui prend la mouche rectification : je ne les prends pas :...
rectification : je ne les prends pas : je les ...

Les mouches étant elles aussi des parasites, comme les abeilles pour leurs larves, sont devenues des encuculines par adoption ??? c’est ça hein
Ta rectification est plus que compréhensible. Ah ça c’est de l’objectif
et désolée, on ne peut plus ignorante que moi !!!

Quelle belle leçon ...... de quoi déjà ?
Ce matin, je me suis cassé le… p’tit doigt, l’auriculaire donc ! Aux urgences, l’infirmière cucul la praline me demande alors que je souffrais le martyr :
« Et c’est vital pour les soins ? ».
Bien sûr que c’était vital de m’apaiser, de me soigner, de me bander, de me soulager, de me réconforter…
Elle me dit : « Mais non, je ne parlais pas de ça ! J’voulais savoir si vous aviez la carte vitale, j’m’excuse m’sieur. Suis-je bête ? »

Elle l’était cucul la praline ! Mon p’tit doigt me l’avait dit.
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 16h01 : Le Moine qu’on puisse en dire est qu’il vit le cénobite en os...
et dire qu’on a traité tous les sujets de la paroisexpressio de profanes voire profanateurs !!!!!

Outre l’éditeur de partoches, je crois qu’il leur faut aussi .............un Moine
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 16h06 : rectification : je ne les prends pas : je les ... Les mouches &eacu...
Rectification, ou bien rectumification, vu le contexte ?
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 09h46 : voici une expression que je connais bien, car je passais toutes mes vacances &ag...
Bonjour à tous !
Encore un nouveau !

Je suis bien d’accord avec toi Christian, il ne faut pas négliger l’hypothèse que l’origine de l’expression vienne des Seychelles.
Pour moi, c’est chelle qui est la plus probable en tout cas !

PS: on doit vous le dire souvent mais j’aime beaccoup ce que vous faites...
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 16h29 : Bonjour à tous ! Encore un nouveau ! Je suis bien d’acco...
j’aime beaccoup ce que vous faites...
C’est gentil et nous sommes heureux que Mog adore le site
elle s’appelait Line et Cucu salivait
car elle avait un cul d’une rare beauté :
dans ses plus beaux fantasmes, sans nulle vaseline
il se disait : demain Cucu lapera Line
réponse à . Elpepe le 13/12/2006 à 12h35 : Là, God, c’est pas moi, je le jure ! J’y suis pour rien ...
Vos expéditions secrètes à la recherche du bouchon de BB laissent des traces : j’avais bien cru lire du Pepe dans le texte en lisant Yannou. A quand l’explication théosophique de Pepe de l’expression du jour ?

@ Mogador, bonjour Essaouira !
Tu viendrais pas d’là-bas d’ousqu’on vient nous autres, toi aussi ?

@Chirstian :
Etant donnée ta conclusion, il vaut mieux en effet éviter tout onction préalable ! 
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 17h31 : elle s’appelait Line et Cucu salivait car elle avait un cul d’une ra...
Pourquoi t’y as écourté le prénom à Mouche-Line  ??
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 13h56 : Chirstian et God, vous n’allez pas nous casser les noix, avec votre cucul...
Beuh non ! C’était juste pour déconner, Chirstian... et jouer avec les... noix, dont il est quelque peu question aujourd’hui... Te fâche pas, continue à enculer les mouches avec God, à votre sublime façon, et moi à la mienne, et tout il est pour le mieux, hein ? 
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 15h02 : Christian qui prend la mouche rectification : je ne les prends pas :...
Et moi aussi, tiens ! Mais pas toujours, pas tous les jours, pas sur toutes les expressions... C’est que je suis un natif du soleil, moi, faut comprendre...
réponse à . HoubaHOBBES le 13/12/2006 à 15h15 : "Reste à fixer l’année..." Quand je te le disais, Lé...
Ouais, hein ? Avec God, faut faire gaffe, il aurait tendance à nous prendre pour des mouches, hé ?
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 16h01 : Le Moine qu’on puisse en dire est qu’il vit le cénobite en os...
Tiens, Yannou, on ramène sa fraise, là ? Et pourquoi donc ? Hmmm ? On ne peut plus bouffer du moinillon, maintenant ? En république ! Ben ça alors...
réponse à . momolala le 13/12/2006 à 17h40 : Vos expéditions secrètes à la recherche du bouchon de BB la...
Ouais, mais ça, c’est parce que Yannou est un maudit faussaire, donc je l’excommunie de ma Marine à moi, jusqu’à demain, ça lui fera les pinceaux !
réponse à . Elpepe le 13/12/2006 à 18h38 : Beuh non ! C’était juste pour déconner, Chirstian... et...
mon pépé, la purée de toi, entre nous les problèmes y en a pas !
Par c’qu’on z’y connait y que, chacun il a un jour avec, un jour sans, et qu’on sait qu’on peut tout z’y faire sur ce putain de site!
Mais la bande de givrés que c’est la nôtre : c’est 10 maxi 15 . Et les autres qui s’abonnent à la lettre, si le forum ils se le regardent de temps en temps, y faut pas leur donner l’impression que s’ils ont envie d’intervenir sérieusement ils vont se faire massacrer. Parce que God, le forum et son site, il les a pas fait pour 15, ou alors le soleil, encore plus fort sur sa tête il a tapé que sur la noix du coco-fesse.
C’est pour ça que ta réflexion, elle m’a fait réagir, la praline d’nous z’otres !!
réponse à . Elpepe le 13/12/2006 à 18h49 : Tiens, Yannou, on ramène sa fraise, là ? Et pourquoi donc&nbs...
Mais si ! Si tu veux te défouler, espèce de révolutionnaire, traque donc plutôt Ben Laden ! Il est au kukudistan ou pas très loin de là.

Faussaire moi ? Certes je me travesti la nuit et je suis si différent, mais toujours je dis la vérité, enfin, je m’arrange avec… comme tout le monde. Excommunié de la marine ? Bah, pas grave, je chante quand même : « Oh mon bateauooooooooooooooooo ».

Bienvenue Mogador.
A propos de pralines belges et françaises, une de mes amies a trouvé une recette de tarte à la praline. Fort intéressée par la pâtisserie, elle est partie tout droit chez Corné de la Toison d’Or (les belges apprécieront) pour se procurer les 5OO gr. de pralines demandées dans la recette. Le résultat était fabuleux ! Je le sais j’en ai mangé.
Un jour elle s’est rendue compte de son erreur sur les pralines et, voulant réaliser la recette dans les règles de l’art, elle a utilisé les pralines françaises. IMMANGEABLE....
Quant a "cucu la praline" allez-y, continuez, je suis sûre que vous pouvez encore délirer un max sur le sujet. Je vous fais confiaaaaannnnnce.
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 16h13 : Ce matin, je me suis cassé le… p’tit doigt, l’auriculaire d...
Non non, je n’ai pas trop mal. Ne vous inquiétez pas, ça ira.
C’est gentil à vous de vous inquiéter pour moi qui maintenant fait partie de la « Confrérie des P’tits Doigts Cassés ».
J’en suis un membre influent et m’étonne tout de même d’être constamment montré du doigt par la populace vindicative et agressive.
Mon p’tit doigt m’a dit : « Ouille ouille ouille ».

C’est gentil de vous préoccuper n’est-ce pas ? 
réponse à . mident le 13/12/2006 à 19h21 : A propos de pralines belges et françaises, une de mes amies a trouv&eacut...
"Quant a "cucu la praline" allez-y, continuez, je suis sûre que vous pouvez encore délirer un max sur le sujet".

Tu veux sans doute parler de Chirstian et d’Elpp ? Comme je te comprends. On essaie d’être sérieux et drôle mais avec des loustics comme ça, comment veux-tu progresser vers l’Excellence à la Française ? Prête pour pétitionner ???
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 19h14 : Mais si ! Si tu veux te défouler, espèce de révolution...
Bon, d’accord : tu es réintégré dans ma Marine à moi, mais comme soutier ! Et je continuerai à bouffer du moinillon à mes heures, dès que tu ramènes ta fraise sur le sujet, en gros... nonobstant Ben Laden et consorts.
Tout ça, c’est quand même un peu cucul la praline, non ? Mais ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire, sur le sujet du jour, qu’il faut fermer sa fenêtre, remarque bien.
Et tiens, à propos de fenêtre, y’en a-t-il des ceusses qui linuxent, par Minou ?
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 19h21 : Non non, je n’ai pas trop mal. Ne vous inquiétez pas, ça ira...
Et où l’avais-tu mis ce petit doigt ? On se montre discrets, et tu roumègues, alors, je pose la question et j’espère que ta réponse sera indiscrète !
réponse à . Elpepe le 13/12/2006 à 19h27 : Bon, d’accord : tu es réintégré dans ma Marine &...
Soutier ? Comme Steve mac Queen dans la canonnière du Yang Tsé.
Je préfère draguer et conclure en 1ère classe !
Quitte à aller au charbon…

@ Momolala : Tout s’est passé dans l’escalier en montant en plus. Y’a 8 mois, c’était le pouce que j’avais fracturé. Guigne. Mais je suis bon pianiste, j’ai des témoignages très très favorables tu sais dans mon Press Book.
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 19h45 : Soutier ? Comme Steve mac Queen dans la canonnière du Yang Tsé...
"Quitte à aller au charbon"
D’ac. Comme Gabin dans La bête humaine ?
Et si tu es bon pianiste, pourquoi ne t’associes-tu pas au concert de réclamations concernant la consternante absence d’eHp, dûe à la négligence coupable de God ? Hmmm ? D’ailleurs, ton histoire de petit doigt cassé ce matin, j’ai cru que c’était juste pour jouer... Bon, alors : attelle. Dix semaines si tendon HS. Phalange ? Phalangine ? Phalangette ?
Ma consult est à 30 €. Merci beaucoup.
réponse à . momolala le 13/12/2006 à 19h38 : Et où l’avais-tu mis ce petit doigt ? On se montre discrets, e...
Où il l’a mis ? Beh pardi ! si tu te souviens bien, hier il était dit que de se nettoyer l’oreille avec un coton-tige ça peut rendre sourd, il a préféré utiliser son outil absolument naturel pour ce curetage : l’auriculaire, le bien-nommé.
Qu’en a-t-il fait ensuite pour le nettoyer ? je n’ose pas y penser....
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 19h27 : "Quant a "cucu la praline" allez-y, continuez, je suis sûre que vous pouve...
OK pétitionnons pour que God demande au Père Noël de leur fournir le site à partitions. Ils pourront également (pour notre plus grand plaisir mais, chttt, faut pas leur dire) délirer en musique. Ca ne serait pas chouette ?  ;_)
Zut ! raté  
Au secours.... la Belle Gigue se noie.
C’est-y pas cucul ? Pinochet est incinéré à Concon... (cette page, + onglet "Monde", article "Chili")
Je ne sais pas pourquoi l’adresse de la page de l’article ne renvoie pas directement à l’article...
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 19h00 : mon pépé, la purée de toi, entre nous les problèmes ...
Y a un quota sur ce site  ?????

et pi’, les ceuss dont à propos tu causes, s’y sont pas cucul la praline, ils sont partants pour le massacre.

God s’y voulait faire dans le Ronsard ou la gonzesse de Ségur, c’est pas de se faire ramoner ou de cucul cucul la praline qu’on disserterait ici présent

Tout ça, ça sent l’arnaque (y’t’file combien God pour le coup de lèche)
Faut y’esse cucul la praline pour croire sur parole certaine émission TV fiction.
réponse à . momolala le 13/12/2006 à 19h38 : Et où l’avais-tu mis ce petit doigt ? On se montre discrets, e...
moi, je te trouve bien indiscrète ! Depuis ce matin, je me pose la question : "Où a-t-il été fourrer son auriculaire ?" mais je me serais bien gardé d’inquisitionner ... je préfère, in petto, supposer ... imaginer, inventer une histoire rocambolesque, voire "cucul la praline " ...qui corresponde au Yannou que je suppose ...
les accidents arrivent toujours de façon incongrue et dans des circonstances inconcevables, et si on tente de les narrer, on fait marrer les non-concernés ! ...
c’est dramatique !
réponse à . eureka le 13/12/2006 à 20h56 : Y a un quota sur ce site  ????? et pi’, les ceuss dont à prop...
Y a un quota sur ce site  ?????
Bien sûr, y’a un quota !
si on n’a rien à dire de sérieux ou d’humoristique, on peut intervenir, sans risque, 1 à 2 fois maximum, mais si on a de nombreux indices, apportant des éclaircissements à l’expression du jour ou des commentaires humoristiques, voire hilarants, on peut se permettre un plus grand nombres d’interventions ...
et quand l’expression n’est pas inspirante, on a le devoir d’intervenir pour que God ait l’impression que c’était intéressant, même s’il n’y a aucun débat ! ... faut que le forum bouge et que chacun s’exprime, à son niveau ! 
réponse à . cotentine le 13/12/2006 à 23h13 : Y a un quota sur ce site  ????? Bien sûr, y’a un quota ! ...
merci pour ton intervention cucul Cotenpraline !!!!
Si t’avais bien lu l’intervention de christian en 67, t’aurais trouvé ma question hilarante !!!!
et et, si je compte tes interventions de ce jour, t’en as une en trop !
réponse à . <inconnu> le 13/12/2006 à 19h45 : Soutier ? Comme Steve mac Queen dans la canonnière du Yang Tsé...
Pôv’ Yannou !
Dis, si tu deviens soutier, je te suggère de changer de pseudo (pas vrai Cat321 ?): tu deviendrais

SOUTIER-GEORGES

Tout ceci juste pour te donner des idées ...., et puis, tu serais -si j’ose dire- au balcon, petit gâté, va !

G-Hobbes
réponse à . mident le 13/12/2006 à 21h05 : Faut y’esse cucul la praline pour croire sur parole certaine émissi...
89% de gens bernés : c’est dramatique !
Voilà le résultat d’une politique d’éducation nationale visant à surtout ne pas faire d’élitisme : on obtient 89% de gogos qui n’ont plus aucun sens critique et qui - faute de latin peut être - ne peuvent plus analyser une information grosse comme une maison !
Mais les politiques roumèguent parce qu’on a été jouer dans leur domaine réservé !
(t’as vu Momo, je l’ai utilisé, ton verbe).

A toutes et tous : ne croyez pas simplement ce qu’on vous raconte : croisez les infos, vérifiez , analysez et faites-vous votre idée sur ce qu’on dit, ainsi on évitera bien des conflits !!
Il est plus que temps de se réveiller , y a pas que la Starac et internet n’est pas infaillible !

Sérieux-Hobbes
réponse à . chirstian le 13/12/2006 à 09h46 : voici une expression que je connais bien, car je passais toutes mes vacances &ag...
Ah, non, mon vieux ! Pas confondre Henri IV (le Béarnais) et Henri III (reine de France) !
réponse à . mident le 13/12/2006 à 19h21 : A propos de pralines belges et françaises, une de mes amies a trouv&eacut...
Ca m’rappelle l’histoire des liens publicitaires (à cliquer de temps en temps) à droite de l’écran. Comique que ni Neuhaus, ni Léonidas, ni Corné ou autres n’y apparaissent...
Bonjour,
Je vous livre l’histoire, mais a vous de completer avec les dates et les noms !
Le roi voulait courtiser la femme du comte de praslin. Mais ce dernier tres amoureux, ne la lachais pas d’une semmelle. Alors le roi lui offra des iles et leurs donna son nom (iles pralines) Le roi promis qu’elles etaient pleine d’or... Il fut donc obligé d’aller en visite la bas et affréta des bateaux pour ramener des richesses. En guise de tresor il ramena des grosse noix de coco qui ressembaleint a des a un cul ou a une paires de fesses ! les cocos fesses ! Il s’apercu que le roi avait seduit sa femme et que toute cette histoire de richesse et de tresor n’etaient que baliverne. il se retrouva donc cocu et passa pour un naîf ! cocu fu transformé en Coco (coco fesses) cocu de la praline devient culcul de la praline.
et voila . . .
On a couru jusqu’aux Seychelles pour trouver une explication à cette expression alors que celle-là était sous nos yeux, dans l’histoire quotidienne du comte César Urbain Charles Ulysse Louis de Plessis, duc de Praslin.

Dans leurs notes, ses secrétaires abrégeaient les prénoms, n’en retenant que les initiales. Entre eux - parce qu’ils s’amusaient du mouchoir en dentelle que Plessis glissait toujours dans la poche intérieure de son armure - ils surnommaient le comte La Prasline.

Ainsi, relatant la journée de leur maître, ils écrivirent : Ce 18 novembre 1645, CUCUL La Prasline visite ses terres de Choiseul pour.....

Un copiste - qui avait généreusement apprécié le beaujolais nouvellement livré au château - prit les brouillons, usa du « copier/coller » et, n’étant pas en état de relire, fit déposer par chaise-à-porteur-express les feuillets chez l’imprimeur, adhérent au Syndicat du Livre, qui attendait impatiemment au pied des rotatives.

Le lendemain, ouvrant La Gazette, tôt livrée par les N.M.P.P., toute la cour s’esclaffa ! Le mal était fait... l’expression perdura...
Une jolie expression aujourd’hui qui sent bon la foire et le stand des bonbons...
sucres d’orge qui s’étiiiiiiiirent, pommes rouges,pralines encore chaudes...
Merci pour ces sucreries matinales.
Cela me fait penser à Monsieur Hulot dans Jour de Fête, je crois bien et ce ruban de sucre d’orge qui dégringole et qu’il rattrape toujours in extremis.
Monsieur Hulot...moi je ne trouve pas ça cucul! Je suçote ses films comme de vrais pralines. Bonne journée. 
réponse à . DiwanC le 09/01/2011 à 04h13 : On a couru jusqu’aux Seychelles pour trouver une explication à cett...
Aaaah, Germaine, enfin, l’essplicassion tellement attendue a fait comme le Beaujolpif nouveau: elle est enfin arrivée...
Tu as cependant oublié un détail: en voyant cette noix coco-fesse, le CUCUL La Pralisne dont au sujet duquel que tu causes si bien s’écria: C’est elle, c’est chelle que j’aime!

Bon. Voilà la vérité vraie rétablie dans toute sa splendeur. Ne serait-il pas temps à présent de te préparer pour aller prendre l’apéritif dominical chez les Dufond de Lacourt?
réponse à . Otchou le 02/03/2009 à 09h51 : Bonjour, Je vous livre l’histoire, mais a vous de completer avec les dates...
Bonjour à toi, p’tib’Otchou. On ne t’a pas vu(e) souvent, ces dernières années....
Il est vrai que si tu as toujours besoin de trois ans (2006-2009) pou réagir, on peut espérer te relire vers 2012...
réponse à . file_au_logis le 09/01/2011 à 09h06 : Bonjour à toi, p’tib’Otchou. On ne t’a pas vu(e) souven...
Bonjour file au logis et bonne année !
Me revoila.... Mais c’est 2011... je suis un peu en avance !
Ci-après le copie/coller de 03.2009 pour vous expliquer qu’il est facile de faire le liens entre un nias qui est cocu et un fruit qui ressemble a une paire de fesses, qui elle même ressemble a celles de votre femme et dont le roi a profité !
Bonne Année

Bonjour,
Je vous livre l’histoire, mais a vous de completer avec les dates et les noms !
Le roi voulait courtiser la femme du comte de praslin. Mais ce dernier tres amoureux, ne la lachais pas d’une semmelle. Alors le roi lui offra des iles et leurs donna son nom (iles pralines) Le roi promis qu’elles etaient pleine d’or... Il fut donc obligé d’aller en visite la bas et affréta des bateaux pour ramener des richesses. En guise de tresor il ramena des grosse noix de coco qui ressembaleint a des a un cul ou a une paires de fesses ! les cocos fesses ! Il s’apercu que le roi avait seduit sa femme et que toute cette histoire de richesse et de tresor n’etaient que baliverne. il se retrouva donc cocu et passa pour un naîf ! cocu fu transformé en Coco (coco fesses) cocu de la praline devient culcul de la praline.
et voila . .
Il m’ est arrivé d’ entendre dire : "et mon cul, c’ est du poulet ?". Si mon cucul est du poupou laid, le poupou laid serait de la prapraline contenant seulement 10% d’ amandes et 90 % de sucres divers et colorants artificiels, soit le degré le plus immonde de la praline "à la française". Au moins, en Belle Gique, lorsque vous achetez des pralines (surtout celle au vrai chocolat, le chocolat noir) vous en avez pour votre argent et vous n’ avez pas l’ air cucul du tout en les offrant !
Par contre, les meilleures dragées sont des amandes d’ excellente qualité, recouvertes d’ une mince, très mince couche de sucre. Moins il y a de sucre, plus c’ est cher (et meilleur c’ est....)
réponse à . Otchou le 09/01/2011 à 10h15 : Ci-après le copie/coller de 03.2009 pour vous expliquer qu’il est f...
Bonne année à toi aussi... Mais je ne comprends pas le pourquoi du copier-coller. Il suffisait de renvoyer plus haut...
réponse à . mitzi50 le 09/01/2011 à 10h19 : Il m’ est arrivé d’ entendre dire : "et mon cul, c&rsquo...
Il m’ est arrivé d’ entendre dire : "et mon cul, c’ est du poulet ?"
Louisann t’expliquera qu’il lui arrive de temps en temps d’aller vérifier et de s’y mettre la tête, avant de se la prendre...
Le seul point d’achoppement, c’est qu’elle ne nous a jamais communiqué le résultat... Faudrait peut-être qu’on aille demander à Chirstian...
Quoique...
Comme il ne s’appelle ni Pierre d’Achoppement ni Pierre des Proges...
réponse à . file_au_logis le 09/01/2011 à 11h15 : Il m’ est arrivé d’ entendre dire : "et mon cul, c&rsquo...
Elle est acrobate ? En tout cas, faut être rudement souple (si elle vérifie sur elle-même, naturellement. Sur d’ autres, c’ est plus facile....) Quant à se prendre la tête, se prendrait-elle aussi pour St Denis ????
Quant à Chirstian, s’ appeler Pierre des Proges lui irait très bien. Et c’ est un compliment...
réponse à . mitzi50 le 09/01/2011 à 11h24 : Elle est acrobate ? En tout cas, faut être rudement souple (si elle v...
Elle est acrobate ?
Qu’elle soit accro, c’est sûr!
Qu’elle batte quelqu’un? Je ne sais...
Et le cul de poule ? Ce récipient arrondi dans lequel on fait les pralines peut)il être une piste d’explication ? Qu’en pensez vous mes poussins ?
réponse à . flexique le 09/01/2011 à 12h44 : Et le cul de poule ? Ce récipient arrondi dans lequel on fait les pr...
Le cul de poule, s’il est à inscrire dans les an(n)ales, c’est qu’il s’agit d’une histroire d’O. En d’autres cas, il pourrait disparaître dans les nids de poule...
réponse à . Otchou le 09/01/2011 à 10h15 : Ci-après le copie/coller de 03.2009 pour vous expliquer qu’il est f...
Si tu répépètes il serait bon que le roi lui offrit dorénavant, hummm. Que si les pralines du premier groupe font dire "aaaah! celles du troisième groupe font rire en "hihihiihi". Voilà pour la praline. Quant au cucul je m’assois dessus, comme vous !
réponse à . flexique le 09/01/2011 à 12h44 : Et le cul de poule ? Ce récipient arrondi dans lequel on fait les pr...
On peut aussi y battre des blancs d’ oeufs en neige... Dans ce cas ils ne deviendront jamais des poussins !
réponse à . file_au_logis le 09/01/2011 à 13h01 : Le cul de poule, s’il est à inscrire dans les an(n)ales, c’es...
C’ est aussi une manière de désigner une certaine forme de bouche... accentuée par un maquillage à la "Betty Boop". Mais on peut aussi dire en forme de "chemin d’ oeuf", c’ est plus correct !
Pour service rendu à la cause, Messire Georges de Kelyos garda une chienne de son chien et offrit à de Plessis, une braque à poil ras réputée pour son habileté à chasser la bécasse.
C’était l’année des R : de Plessis l’appela Rasline.
Il n’était pas rare qu’au retour de la chasse, le comte remplisse d’eau une écuelle qu’il présentait à la bête assoiffée en lui disant : Lappe Rasline !
C’est cucul, hein ! 
réponse à . mitzi50 le 09/01/2011 à 15h58 : C’ est aussi une manière de désigner une certaine forme de b...
Là, c’est plutôt de la fellah-sillon...
Si tu veux un avis éclairé, je crois que tu devrais demander à Marcelle Lapompe, alias Monica LaBelle...
De la même mainère - si l’on peut dire - le trou de balle d’un homo est assimilé à un c*n d’homme, non?
J’ai fait le calcucul. Résultat: les français ont une expérience plus intime avec les noix et les fruits que les autres. Par ici si vous voulez traiter quelqu’un de niais, vous le comparez à un clou (à porte) ou une poignée à porte ou un caillou. Bref, à des choses sans vie et assez denses et dures.

Dumb as a doornail
Dumb as a doorknob
Dumb as a rock
réponse à . lalibellule1946 le 09/01/2011 à 18h43 : J’ai fait le calcucul. Résultat: les français ont une exp&...
Oui, mais ici, c’est la même chose. Tout le monde (à part Chirstian) dit: "con comme la lune"
(Dumb as the moon)
ou bien "con comme un bas laid"
(Dumb as an ugly shorty)
Il y en a d’autres qui disent aussi "con comme ses pieds" - Mais non, Chirstian, je ne parle pas de toi. M’enfin!
(Dumb as his feet)
Est-ce cul, la praline?

Tiens, quand on parle de lui, allez donc voir cette page
Vous y verrez certaines choses purement prodigieuses sinon incroyables, comme par exemple:
"L’enfant, confié d’abord à une nourrice nommée Trygone" aux maîtries, "passa bientôt à l’école du centaure" Chirac "où il fit des progrès rapides dans la connaissance des simples" mensonges et légendes "et dans la composition des remèdes" de bonne femme...
"Il accompagna Hercule et Jason dans l’expédition de la Colchide" dans les prés...
"Suivant Pausanias, ses descendants régnèrent dans une partie de la Messénie" - c’était un grand messène - ...
Il faut lapiner ou plainer pour faire une praline... alors que pour le reste, il suffit du joli petit cu* de Luc !
*cadre unique, bien sûr. 
Lu : Luc parla ciné
L’ accu RP Pauline
Paul crie clan lu
Luc parle à Luc : in
Lucien parla cul

Anna pu l’habitude
Bouba ! J’ai trouvé un cucu dans les textes de Georges (l’autre !). Si, si !

D’accord, l’est un peu tiré par les couettes, j’avoue ; car le cucu que j’ai débusqué - j’ose à peine le dire… - le cucu… - allons, il me faut maintenant l’écrire - le cucu n’est ni pralin, ni praline… le cucu est gnan… Oups !

Plus de naïades chevelues,
Et plus de lavandières non plus,
Tu fais sombrer sans t’émouvoir
L’armada des bateaux lavoirs.
Et le curé de Cucugnan
Baptise le monde en se plaignant
Que les eaux de son bénitier
Ne protègent plus qu’à moitié.


Tout le texte est à cette page. Quant à la musique…, non, rien.
réponse à . DiwanC le 14/11/2013 à 00h57 : Bouba ! J’ai trouvé un cucu dans les textes de Georges (l&rsqu...
"Le curé de Cucugnan": j’aimais bien Fernandel dans le rôle titre.
Un vrai moment de bonheur que ce vieux film.
réponse à . DiwanC le 14/11/2013 à 00h57 : Bouba ! J’ai trouvé un cucu dans les textes de Georges (l&rsqu...
Formidable ! Tu as trouvé le cucu et moi je trouve la fessée !

Je pense à ce père condamné dernièrement à une amende pour avoir fessé son fils.
Pourtant faire le cul tout rouge à un gamin ne l’a jamais tué.........Et en plus c’est bon pour la circulation du sang !
Je suis même sûr que ça ferait du bien à certains.
Mais bon, l’enfant est roi..........alors.........On ne fesse pas les rois !

Allez, mon café....je t’invite pas, je dois partir.........

Bonne journée à tous........
Aujourd’hui c’est la Saint-Sidoine. Sidoine connaît-il Sidonie ?

S’il lui fait des massages idoines, ça fait de la macédoine.
Ou de la macédonie comme l’a dit François Pays-Bas qui finira bientôt par nous entretenir de la Nouvelle-Calédoine.
DEVINETTE
Dans quelle ville de la Lozère farcit-on le mieux les pralines ?
- À Mende.
réponse à . DiwanC le 14/11/2013 à 00h57 : Bouba ! J’ai trouvé un cucu dans les textes de Georges (l&rsqu...
Le curé de Cucugnan !
Est-ce que ça a été écrit dans le moulin de Draveil ?
Parisiens, tendez vos mannes. C’est de la fine fleur de farine provençale qu’on va vous servir cette fois...l’abbé Martin était curé... de Cucugnan.
Apparemment, non !
La plupart des bistrots vous servent avec le café une amande ou une noisette chocolatée.
Les cafétérias Flunch on décidé d’innover en offrant une "céréale" chocolatée, autrement dit un "coeur" qui a le goût et la consistance de la biscotte.

C’était la minute "défense du consommateur".
Pris sur le fait
- Alors comme ça, on vole des pralines ? Vous aurez une amende !
- sans-façon, pour les amandes, je suis servi...
- on tient la dragée haute à un représentant de la mairie ? Je vous double l’amende ! Qu’en dites-vous ?
- que c’est une amende à maire !
Elle le lui avait dit tout bas...
- Bernard, apporte-moi des pralines à l’amande...
C’était un chuchotement de pralines à l’amande... et Alane oit ?
J’ai trouvé un cinéma hallal
C’est quoi un cinéma hallal ?
Un cinéma où il n’y a pas de film cochon

Quel rapport avec l’expression ?
C’est un peu cucul...
La popularité de François Hollande a chuté de 6 points s’établissant à 15 % des personnes interrogées qui portent un jugement favorable sur son action
(Sondage réalisé du 8 au 12 novembre par Internet auprès d’un échantillon de 950 personnes représentatif de la population adulte française sélectionné selon la méthode des quotas.)
C’est cucul les sondages...
En chine,le lotus c’est une fleur
En Angleterre c’est une marque de voiture
En France c’est une marque de papier cul

pffff fier d’être Français !

Là c’est le papier qu’est cucul...
Les confiseurs: - Vous avez reçu les bonbons confits qu’on fit ?
Les clients: - non, mais on y confie...
réponse à . mickeylange le 14/11/2013 à 11h32 : La popularité de François Hollande a chuté de 6 points s&rs...
Moi j’aime bien les sondages, grâce à eux je sais ce que je vais voter statistiquement ainsi que ma marge d’erreur.
Bouba, regarde un peu ce que j’ai trouvé à "cucul" dans Google Images. C’est vraiment pas sérieux ! : cette page.
Apparemment, non !

Je suis à peu près sûre [à peu près, parce que je ne saurais les réciter par cœur] que dans aucune des Lettres tu trouves mention de la commune dont on peut parler quand Bouba n’est pas là mais qu’il ne faut surtout pas évoquer en sa présence sinon, escagassé, il pourrait envoyer son coyote nous mordre le… cucul !

Que ce soit dans Le Curé de Cucugnan, La Diligence de Beaucaire, L’Arlésienne, etc., tous récits se passant en Provence et sensés avoir été rédigés au moulin, il n’est fait mention de D., ‘videmment.

Seulement, dans l’étude que j’ai sous les yeux, il est écrit que les premières Lettres paraissent dans L’Événement, en août/septembre 1966. À cette époque, Daudet réside à Paris…

Bon… j’abrège pour ne pas fatiguer le lecteur, comme disait Allais !, et même je termine. Si tu veux mieux connaître la commune dont-à-laquelle-y-faut-pas-causer, lis La Petite Paroisse (1895) : toute l’action d’un roman de Daudet se déroule à D. …mais on n’y trouve pas de pralines !
Aline et l’infirmière
- Alors Aline ? Taux de sucre dans le sang, trop élevé ?
- pas du tout ! j’ai la lèpre !
- ah ! lèpre Aline...je comprends maintenant, suis-je bête !!
réponse à . mickeylange le 14/11/2013 à 11h34 : En chine,le lotus c’est une fleur En Angleterre c’est une marque de ...
...fier d’être Français !

Notamment avec cette dernière publication des Éditions Kelyos and Co → à cette page !
réponse à . <inconnu> le 14/11/2013 à 07h17 : Aujourd’hui c’est la Saint-Sidoine. Sidoine connaît-il Sidonie...
C’est le nom de scène d’un chanteur francophone qui a participé à un des télé-crochets en interprétant la version française "On ne vit qu’une fois" (à cette page ) du morceau des Strokes (les AVC !) "You Only Live Once" (à cette page)
réponse à . DiwanC le 14/11/2013 à 12h08 : Apparemment, non ! Je suis à peu près sûre [à p...
Pour ma défense (aucune allusion à la redoute située entre Courbevoie et Nanterre) et la clarté des débats, je ne suis pas fanatique des émoticones et le point d’ironie n’existe pas en typographie française.
God y va, aux pralines belges !
réponse à . SyntaxTerror le 14/11/2013 à 12h43 : Pour ma défense (aucune allusion à la redoute située entre ...
Pour ma défense..., dis-tu. Mais je ne t’attaquais pas, mon grand !
Si j’osais, j’ajouterais bien ceci → , mais comme tu n’aimes pas ces souriantes pastilles, je ne le ferai pas...
réponse à . joseta le 14/11/2013 à 09h53 : DEVINETTE Dans quelle ville de la Lozère farcit-on le mieux les pralines&...
- À Mende.
C’est une ville que Bouba ne traverse jamais !
D’ailleurs, je le soupçonne de sillonner les routes de Bretagne. Une cinquantaine de radars auraient été l’objet de bretonnitude... ainsi qu’en témoigne cette page
Les plus belles amandes c’est lui qui les faisait pousser !

Alors comme ça je vois qu’on profite de mon absence pour faire écrire Daudet dans un soit disant moulin de Draveil, qu’on m’accuse d’aller rouler à tombeau ouvert chez les beaux nez rouges sous prétesque qu’ils ont détruit les radars.........
Ah les braves gens !
Mais c’est pas bien de profiter de l’absence des gens ..........
réponse à . mickeylange le 14/11/2013 à 11h23 : J’ai trouvé un cinéma hallal C’est quoi un ciné...
Aux Ztâzunis, c’était un tableur dont IBM vient d’annoncer la mort : plus de développement, plus d’assistance et pas de produit de remplacement.
réponse à . SyntaxTerror le 14/11/2013 à 12h43 : Pour ma défense (aucune allusion à la redoute située entre ...
le point d’ironie n’existe pas en typographie française.
c’est bien dommage, car il est bien joli, l’article de cette page
prétend qu’on peut l’obtenir par Alt 1567 , chez moi ça donne ▼ bizarrement !
réponse à . BOUBA le 14/11/2013 à 16h44 : Les plus belles amandes c’est lui qui les faisait pousser ! Alors co...
Les plus belles amandes
C’était pas lui ?
réponse à . saharaa le 14/11/2013 à 17h14 : le point d’ironie n’existe pas en typographie française.c&rsq...
Ca donne ce triangle avec la plupart des fontes courantes, hélas !
God y va,

Mhmmmmm, boooonnnn ! tu Lady ! 
réponse à . SyntaxTerror le 14/11/2013 à 17h22 : Ca donne ce triangle avec la plupart des fontes courantes, hélas !...
Alors il ne reste plus que cette solution " ؟ " ou celle-ci "  "
oups !
réponse à . DiwanC le 14/11/2013 à 12h08 : Apparemment, non ! Je suis à peu près sûre [à p...
tous récits se passant en Provence et sensés avoir été rédigés au moulin,

Sauf que le phare des Sanguinaires il a quitté la Provence pour la Corse,
idem pour l’agonie de la Sémillante,
kif kif pour les douaniers et la mort du Dauphin, le portefeuille de Bixiou,
"Cette fois, je vous emmène passer la journée dans une jolie petite ville d’Algérie, à deux ou trois cents lieues du mouilin... Cela vous changera un peu des tambourins et des cigales..."
(à Millianah)
Encore un souvenir d’Algérie, et puis nous reviendrons au moulin... (les sauterelles) après tu as "en Camargue"
Bon d’accord ça n’en fait que 7 sur 26. Mais c’est juste pour te contredire 
réponse à . mickeylange le 14/11/2013 à 17h52 : tous récits se passant en Provence et sensés avoir ét&eacut...
Mais c’est juste pour te contredire.
Pfffff...
Veux-tu que j’apporte de l’eau à ton moulin ? 
- En 1861 - et précisément le 19 déc. - il part en Algérie.
- De déc. 62 à mars 63, il réside en Corse.
- Fin 63, il fait un long séjour en Provence.
- Idem fin 64 →Provence.

Ce que je dis, c’est qu’à partir de nov. 1856 - il rejoint son frère à Paris - il n’habitera que très épisodiquement dans le Sud. Certes, de temps en temps, il va rendre visite à ses parents à Nîmes ; il voyage, il rend visite à des amis de province, il va en Angleterre, etc. Mais sa carrière est à Paris. Ce que j’ai dit et que je répète, c’est qu’il écrit surtout à Paris et à Draveil et que l’histoire de son installation au moulin de Fontvieille pour y rédiger les Lettres est … une belle histoire ! Et pis c’est tout !

Maintenant, toi et Bouba, vous croyez ce que vous voulez… je m’en f...... euh... cela m’est indifférent !
réponse à . BOUBA le 14/11/2013 à 16h44 : Les plus belles amandes c’est lui qui les faisait pousser ! Alors co...
Mais c’est pas bien de profiter de l’absence des gens…
On n’a pas dit de mal ! mais comme ça on est sûrs que tu ne vas pas nous terroriser - Syntax s’en charge ! - nous effrayer, que tu ne vas pas lâcher ton chien qui ferait mieux de folâtrer dans les collines provençales ousssque ça sent bon le thym, le serpolet et la farigoulette (!) plutôt que de lorgner nos mollets. Si j’avais un chien comme ça, je l’appellerais Cucul-la-Prasline !

Mais non, j’ rigole ! C’est un bon chien-chien que ton Coyote, avec de belles n’oreilles et du bon caoutchouc sous les papates !
:&rsquo)
réponse à . DiwanC le 14/11/2013 à 18h47 : Mais c’est juste pour te contredire. Pfffff... Veux-tu que j’apporte...
Ake c’est bien vrai qu’elle a raison Diwan ! Moi que j’habite à côté, je ne vais pas vous laisser nous retirer notre gloire locale !
En fait, dans la rue Alphonse Daudet, à Champrosay (hameau de Draveil), nous avons trois célébrités qui y ont gîté
- au n° 7, Marie Laurencin
- au n° 11, Eugène Delacroix
- au n° 33, Alphonse Daudet
réponse à . ergosum le 14/11/2013 à 19h21 : Ake c’est bien vrai qu’elle a raison Diwan ! Moi que j’ha...
Ake c’est bien vrai qu’elle a raison Diwan !
Enfin !!! 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Cucul la praline » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?