La paille et la poutre - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

La paille et la poutre

Les défauts d'autrui qu'on perçoit comme gênants, en ignorant les siens propres.

Origine

Ce fétu et cette grosse barre de bois s'utilisent en général sous une forme du genre "voir une paille dans l'œil du prochain et ne pas voir la poutre dans le sien ".
Cette comparaison entre les défauts qui nous crèvent les yeux et qu'on reproche chez l'autre (la paille) alors qu'on devrait plutôt être très indulgent en raison de la présence de défauts au moins aussi désagréables chez soi (la poutre, qui devrait normalement nous aveugler au point de ne pas pouvoir percevoir la paille) existe depuis longtemps puisqu'elle nous vient des Évangiles selon Saint Luc et Saint Matthieu.

On y trouve en effet le texte suivant :
« Qu'as-tu à regarder la paille qui est dans l'oeil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton oeil, tu ne la remarques pas ? Ou bien comment vas-tu dire à ton frère : Attends ! Que j'ôte la paille de ton oeil ? Seulement voilà : la poutre est dans ton oeil ! Homme au jugement perverti [hypocrite], ôte d'abord la poutre de ton oeil, et alors tu verras clair pour ôter la paille de l'oeil de ton frère. »

Cette allusion s'utilise en général pour ceux qui prétendent faire la morale à d'autres en oubliant de se corriger eux-mêmes.

Exemple

« André Glucksman ne saurait être accusé de se limiter à la compassion narcissique : il s'est dévoué avec mérite à la cause des Tchétchènes, et c'est à leur sujet que sont consacrées les meilleures pages de son ouvrage cité plus haut. Toutefois, il offre une illustration saisissante de "la paille et la poutre" , en ne dénonçant que les crimes commis par les Russes, Chinois et autres Nord-Coréens, sans un mot de compassion dans son livre pour les victimes des états de l'OTAN et assimilés, comme les Kurdes et les Palestiniens. »
Gilbert Achcar - Le choc des barbaries - 2002

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La paille et la poutre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Ejmel mé irach hedbtouLe chameau ne voit pas sa bosse
Tunisiear Ezzazzar iadham aal mrégzi, wi qollou mennten rihtek !Le boucher se moque du charcutier, et lui dit tu pues !
Bulgariebg Присмял се хърбав на щърбавLe tesson se moque de l'ébréché
Allemagnede Den Splitter im fremden Auge sehen, aber nicht den Balken im eigenenVoir l'écharde dans l'oeil de l'autre mais ne pas la poutre dans son propre oeil
Angleterreen The mote and the beamLa poussière (dans l'oeil) et la poutre
Angleterreen The pot calling the kettle blackLe pot traitant la boulloire de noire
Argentinees La paja en ojo ajenoLa paille dans un oeil d'autrui
Espagnees La ley del embudoLa loi de l'entonnoir (=deux poids et deux mesures)
Espagnees El muerto se ríe del degolladoLe mort (se) rit du décapité
Mexiquees El burro hablando de orejas.L'âne parle de longues oreilles!
Espagnees Ver la paja en el ojo ajeno y no ver la viga en el propioVoir la paille dans l'oeil étranger et ne pas voir la poutre dans le sien
Hongriehu Bagoly mondja a verébnek : Nagyfejű !Le hibou dit au moineau : Grosse tête !
Italieit Il bue che dà del cornuto all'asinoLe boeuf qui donne du cornu à l'âne
Italieit Vedi la pagliuzza nell'occhio dell'altro ma non vedi la trave nel tuo occhioTu vois la paille dans l'oeil de l'autre mais tu ne vois pas la poutre dans ton oeil
Pays-Basnl De pot verwijt de ketel dat hij zwart zietLa marmite reproche au chaudron d´être noirci
Brésilpt Esquecer _do/de olhar o_ próprio raboOublier de regarder sa propre queue
Brésilpt O roto falando do esfarrapadoQuelqu'un en accrocs critiquant celui en lambeaux
Roumaniero A vedea paiul din ochiul altuia si nu barna din ochiul tau.Voir la paille dans l'oeil de l'autre et pas la poutre dans ton oeil.
Roumaniero A vedea paiul din ochiul altuia si nu bârna dintr-al săuVoir la paille dans l'oeil de l'autre et pas la poutre du sien
Roumaniero Râde ciob de oală spartăRit tesson de pot craqué
Roumaniero Vezi paiul din ochiul altuia dar nu vezi bârna din ochiul tău.Tu vois la paille dans l'oeil de l'autre mais tu ne vois pas la poutre dans ton oeil.
Russieru в чужом глазу соломинкаune paillr dans l'oeil d'autrui
Suèdesv Man ser grandet i sin broders öga men inte bjälken i sitt egetOn voit la paille dans l'oeil de son frère mais pas la poutre dans son propre oeil
Turquietr Yılan kendi eğriliğine bakmaz da, deveye "senin boynun eğri" der.Le serpent, ignorant sa propre sinuosité, dit au chameau que son cou est sinueux.
Belgique (Wallonie)wa C'est toudi l'courbeau qui crie nwour cul à l'agasse.C'est toujours le corbeau qui crie noir cul à la pie.
Belgique (Wallonie)wa C'est l' crama qui lomm' li chaudron neûr couC'est la crémaillère qui appelle le chaudron cul noir

Vos commentaires
Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir l’hôpital qui se moque de la charité ni les conseilleurs qui ne sont pas les payeurs.
Un de mes amis, coopérant en Inde, a (réellement) fait ri-paille sur les bords du Brahmapoutre !
Cette métaphore me pèse, Gervaise...

Encore un truc tellement tiré par les cheveux de la moralité morale judéo-chrétienne fait pour être asséné (avec la poutre) et laisser l’autre en position fœtale de culpabilité primaire. Mais celui qui l’assène, Arsène, qu’est-ce qu’il a dans l’œil lui-même au moment où il parle ? De plus cette métaphore ne tient pas debout, ni même assise : rien qu’un grain de pollen nous fait l’œil plus gros que le bœuf ! Alors une paille, tu parles qu’on ne la remarquerait pas ! Qui peut croire à des trucs pareils ! Chez le bon Jean de La Fontaine, ça passe pour une image littéraire, mais c’est il me semble une grossière ficelle évangélique. Saint Luc ou Saint Matthieu devait être en colère pour grossir autant son effet et la colère est mauvaise conseillère, Bérangère.

Le petit jeu d’hier m’a bien plu et heureusement qu’il était à l’ordre du jour sinon je me demande comment on aurait pu, enfin surtout Epicure et Eureka, remplir la page (à l’Antique, ça va de soi) !
Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais !

Bonne journée à tous ! 
Bonjour à tous et toutes. Bienvenue aux nouveaux et nouvelles que je n’ai pas encore salué.

Ceci étant fait, je voudrais attirer l’attention sur le fait que la gent masculine a souvent la poutre à l’oeil Que je m’expliquasse : la poutre selon Larousse (encore elle) est le petit d’un animal et plus particulièrement la pouliche. Confirmation à cette page.

D’autres vous diront qu’ils préfèrent avoir la poutre dans l’oeil, mais ça c’est une autre histoire que d’autres vous conteront mieux que moi. 
Effectivement la paille, dans l’œil cache la forêt et la poutre vient de l’arbre.
Tu l’as dit bouffi.
réponse à . tytoalba le 07/04/2009 à 09h11 : Bonjour à tous et toutes. Bienvenue aux nouveaux et nouvelles que je n&rs...
Dans la page que tu cites, il y a aussi cette citation d’Erik Satie (Honfleur 1866-Paris 1925) qui semble voir les choses un peu différemment...

"La poutre que l’on a dans l’œil, n’empêche nullement de voir la paille qui est dans celui de son voisin : dans ce cas, la poutre devient une longue-vue, très longue, qui grossit la paille de façon démesurée."
Le pape tua râle o lit. Le couple a lu la petite parole mais s’en moque comme de sa première poutre. Les voisins se plaignent: Ô, leur papette à l’ail... Pourtant, la propriétaire reloua à la pipelette et, passant devant l’entrée tout heureux, le couple entendait Pèle ta poule râlait la concierge, mais tout bas ils pensaient: "elle se retrouvera sur la paille, entre quatre poutres".

Anna l’empaillée.
Tellement vraie cette expression… Toutes ces personnes qui passent leur temps à critiquer leurs voisins, alors qu’elles ne font pas mieux qu’eux, voire pire !

« La paille et la poutre »… Cela peut aussi être interprété autrement…

Pourquoi désirer acquérir au plus vite la poutre rutilante et hors de prix alors qu’on peut s’offrir, juste en prenant le temps, une meule entière de paille accessible à tous et tellement plus jolie que la poutre ?

Mais, finalement, il s’agit sans doute toujours des mêmes : ce sont ceux qui critiquent trop souvent qui perdent leur temps et passent à côté de l’essentiel, non ?
J’en profite, puisqu’il n’y a personne : délire

La baille et le boutre : expression maritime
la caille et le coutre : expression agricole
la faille et le foutre : expression argotique affreusement triviale
la saill(i)e et le soutr(a) : expression synonyme de la précédente, dans un langage plus soutenu
la maille et la moutre (cette page juste pour prouver qu’elle existe) : expression propre à la Toile

Qui dit mieux ? (c’est pas vraiment difficile )
réponse à . horizondelle le 07/04/2009 à 10h30 : Le pape tua râle o lit. Le couple a lu la petite parole mais s’en mo...
Le pape tua râle o lit
Voilà qui dépend du point de vue : s’il s’agit du râle initial de l’orgasme, c’est avéré. S’il s’agit de nous éviter de nous précipiter plus vite que prévu dans le râle ultime de l’agonie par manque de prophylaxie, là, tu as tout faux, hélas !
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 08h58 : Cette métaphore me pèse, Gervaise... Encore un truc tellement tir...
Antique, antique esse que j’ai une gueule d’antique ? mais j’ai compris va, ton cquejeveuxdire ! Moi la poutre, j’en ai rien à foutre, la paille j’m’en tamponaille, mais s’il y a un truc qu’y faut qu’tu susses (et pourquoi aller chercher des exemples chez les saints ou chez Jeannot quand on est bien servi sur ce point chez soi-même-ici) c’est qu’tous les tire-au-flanc (les 3 s sont sur hier, pioche d’dans) quand y vont êt’ là de retour (mais quand, je te me l’demande !) après avoir abusé de Pomponettage, et que si l’un, l’une d’nous ot’ les pompelards de service, toujours de garde, s’avise de déserter, ne serait-ce qu’une fraction de moment, tu vas les voir comment qu’y vont pousser leur goualante, ameuter la foule pour un oyez oyez accusateur, qu’on a pas l’droit de lâchage, qu’on est des indignes qualifiés, qu’c’est intolérab’ qu’on se volatilise par éclipse (qu’la prochaine est seulement prévue dans 100 ans), qu’y vont s’plaindre, sévir, mettre à exécution leurs plans bien étudiés de torture diverses et sophistiquées (eh oui, becoz chez ces gens là, Monsieur, on prévoit … la plupart du temps) qu’à côté le pal ou la torture chinoise passerait pour des massages thaïlandais. Les lâches, pas qu’y demeurent en reste du reste passqu’ils ont une p… de sacrée poutre aussi, joueront au corbeau et se contenteront d’écrire des bafouilles anonymes dûment signées, paraphées et authentifiées. Un notaire assermenté, affrété par leurs soins, eh oui, ils font tout bien en grandes pompes, se chargera de lire leurs écrits devant qui de droit, les choses devant être faites dans les règles de l’art, exclament le bien-fondé de leur démarche, pas qu’on leur reproche un jour d’avoir fait les choses de traviole, et qu’ils ont agi à l’appel de leur conscience, pas que God ferme la baraque pour blancheur de pages, par intérêt public, pour le bien de leur congénères, camarades de classe, relations, compagnons de nouba, copains de bar, connaissances intimes ou pazintimes, frères, sœurs, tantes, pas le grand-oncle passqu’il est tante et c…à la fois, mais toutes les tantes-oncles ne sont pas tous c…, moi y en a que j’aime beaucoup, blablabla nanani nanana, tralala lalèèèère.

C’est notre paille contre leur poutre, qui, j’commence à m’poser des quessions, perdure dans sa continuité. Les poutres étant incommensurablement variées et différentes, on fatiguera avant d’avoir donné un seul autre exemple, alors on s’arrêtera là.

Mais je ne sais pas pourquoi cette paille m’évoque parfois un certain roseau….
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 13h23 : J’en profite, puisqu’il n’y a personne : délire L...
Marine :
En cas de naufrage, il vaut mieux disposer de la poutre dans son œil, que de la paille dans l’œil de son équipier !
Cela me rappelle l’histoire de ce brave indien brahmapoutronaute mais néanmoins clairvoyant qui brama "Poutre !", alors qu’il tentait de surnager en s’agrippant à un maigre fétu de paille.
réponse à . eureka le 07/04/2009 à 14h46 : Antique, antique esse que j’ai une gueule d’antique ? mais j&rs...
Du côté de ceux qui ont forcément tort, puisqu’ils sont absents, j’ai reçu un billet de Syanne qui clapote en thalasso ariégeoise. Filolo et médème sont en vacances ensemble, où ? secret-défense. Coctot s’est perdue dans son jardin... Elpépé, io no sé : soucis avec sa maman ou barbotage impromptu sur la grande bleue de la Manche gauche... Emeu : pas d’excuses et pourtant en vacances... Jon’ : des promesses, rien que des promesses, et pourtant en vacances... Chirstian est le plus méritant puisqu’en vacances et quand même présent en italique. Yannou a encore disparu dans une profonde méditation qui finira bien par nous le rendre, enfin, j’espère... Mickey fait l’ange dans la baie du même nom ou pas loin... SagesseFolie bosse, faut bien qu’il y en ait quand même ! Alcalin passe sa vie sur les planches qui glissent, c’est pas possible ! Syntax, Epicure et Tyto sont restés coincés dans leurs dicos... les autres dans leur auto ou dans leur dodo * et moi je vais me faire couper les cheveux, comme une petite fille gentille...

*Sans parler de God soi-même qu’on ne sait même plus s’il existe vraiment ! Heureusement que je l’ai rencontré et même EMBRASSE sinon j’aurais le doute...
Moi je suis complètement aveugle,je ne reçois plus l’expression du jour!Je me débrouille en partant de la dernière reçue parce que je ne suis pas suffisamment pro de l’ordi pour la faire revenir autrement!
réponse à . eureka le 07/04/2009 à 14h46 : Antique, antique esse que j’ai une gueule d’antique ? mais j&rs...
Mais je ne sais pas pourquoi cette paille m’évoque parfois un certain roseau….
Tu as tout senti, tout compris, tout bien dit, comme d’hab !
réponse à . Muscat le 07/04/2009 à 15h48 : Moi je suis complètement aveugle,je ne reçois plus l’express...
Quand je le dis que même God est aux abonnés absents !
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 15h46 : Du côté de ceux qui ont forcément tort, puisqu’ils son...
Je n’avais pas moyen d’être ici hier, mais je vais me rattrapper aujourd’hui !

Les poutres que j’ai dans les yeux (une dans chaque oeil) ne m’empêchent pas de voir que certains arrivent à faire de la thalasso en pleine montagne.
C’est l’Amiral des Rillettes qui va en faire une tronche !
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 08h58 : Cette métaphore me pèse, Gervaise... Encore un truc tellement tir...
Faudrait revoir le texte dans son contexte.
Je ne crois pas que le lecteur ou l’auditeur doive prendre la phrase pour lui.
Jésus aimait bien s’en prendre à la "cléricature" de son temps, elle prétendait dire au petit peuple comment se comporter alors qu’elle était pourrie jusqu’au trognon.
réponse à . eureka le 07/04/2009 à 14h46 : Antique, antique esse que j’ai une gueule d’antique ? mais j&rs...
qu’c’est intolérab’ qu’on se volatilise par éclipse (qu’la prochaine est seulement prévue dans 100 ans),
Le 27 août prochain, à Minuit 30 minutes, regarde le ciel.
La planète Mars sera la plus brillante dans le ciel étoilé.
Elle sera aussi grosse que la pleine lune, alors qu’elle se trouvera à 34,65 millions de miles de la Terre...
Cela apparaîtra, à l’œil nu, comme si la Terre possédait 2 Lunes !!!...
La prochaine fois que cet événement se reproduira est prévue pour l’an 2287!

La paille t’évoque un roseau, à moi elle évoque un chalumeau. Et qu’est-ce qu’un chalumeau: un drolumadaire à deux bosses.
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 15h46 : Du côté de ceux qui ont forcément tort, puisqu’ils son...
Alcalin passe sa vie sur les planches qui glissent, c’est pas possible !

Ratata ! j’ai rentré depuis belle heurette (même que j’m’avais cassé l’doigt). J’ai juste décidé d’interviendre moins souventefois, à cause que c’est pas tout ça mais j’ai du taf, moi.

Ouala pour la version aux six fiels.

Tention, t’as une papaye dans les zyeuzyeux, momo.
réponse à . <inconnu> le 07/04/2009 à 16h24 : Alcalin passe sa vie sur les planches qui glissent, c’est pas possible&nbs...
Et la papaye, c’est pas pour la poupoutre, c’est pour la poupoudre.

J’ai des poutres tellement énormes que je n’ai pas vu si quelqu’un a lu que l’expression du jour est
la paille et la poudre
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 15h46 : Du côté de ceux qui ont forcément tort, puisqu’ils son...
Non, God il est là, il s’tape les coulisses.

Filo chais où qu’il est, mais il Açores de pas êt’ là quand même.

Jon’ va nous baratiner comme quoi elle concocte la boustifaille de la prochaine convention et qu’elle peut pas lâcher le touillage de son chaudron

Yannou, en bon bigot auréolé, j’crois qu’ses ablutions durent un peu plus que prévu, pour cause qu’y faut faire des économies sur la flotte, qu’elle vienne pas à manquer

L’Amiral, le poutreux en chef, qu’il m’a secoué ses prunes pour cause qu’j’m’ai subi un paillette de trois bricoles fois rien, hein ! Tu vas voir qu’y va nous débiter, hormis qu’sa môman va comme un sou neuf de charme à présent, sa petite salade des trois cochons qui s’sont fait bouffi par le loup de Barberousse qu’a trucidé sa grand-doche avec ses juliettes, par pendaison à la guillotine, becoz qu’elle a refusé de s’envoyer derrière la cravate la tarte au pommes empoisonnée d’la sorcière commandée par la Reine Miroir qu’elle était jalouse d’la môme blancheur persil et ses sept gnomes perdus dans la forêt déblayée par le tracks de l’ogre suite à une fausse manoeuvre à cause de ses bottes à sept mille yeux sous les mers, et qu’a éparpillé les pierres qu’ils on semées pour le chemin du retour. Tu vas voir, recta ça va êt’ ça. Une belle poutre qu’il voudrait nous faire avaler... mais non, ça s’passera pas comme ça, déjà qu’avec not’ paille on a du mal, hein !!!

Il reste les autres, j’vous dira plus tard, j’m’en vas me faire limer ! Pfff, tiens v’là encore les tordus d’esprit qui vont rappliquer ... pas d’affolement, AU dentiste, au dentiste pas ot’ chose
réponse à . SyntaxTerror le 07/04/2009 à 16h32 : Et la papaye, c’est pas pour la poupoutre, c’est pour la poupoudre. ...
Détonante, ton expression !

J’aime bien ton commentaire en _19.
réponse à . <inconnu> le 07/04/2009 à 16h24 : Alcalin passe sa vie sur les planches qui glissent, c’est pas possible&nbs...
C’était juste un cheveu. Rouge. Je rentre de chez le merlan. On dit une merlane? Enfin la mienne s’appelle Annie. Pas de mauvaises excuses : quand Eureka est là, tout le monde sur le pont. Encore faudrait-il que le marin ramène le raffiot !
réponse à . eureka le 07/04/2009 à 17h25 : Non, God il est là, il s’tape les coulisses. Filo chais où...
Attention à ta langue ! Garde-la nous bien pendue demain dès l’aube... ou le surplis, comme tu veux !
réponse à . SyntaxTerror le 07/04/2009 à 16h03 : Je n’avais pas moyen d’être ici hier, mais je vais me rattrapp...
Ecoute, il me semble que c’est ce que notre puriste de la langue m’a écrit, mais je peux me tropmer tu vois! De toute façon on fait de la thalasso à Briançon, alors pourquoi pas en Ariège, dis-moi ? Les aquariums (aquaria) d’eau de mer ne se remplissent pas tous dans l’océan ou la mare nostrum. Les grands modèles, c’est pareil, kif kif la même chose.

Le retour d’Eureka m’a rendu du punch, tu as vu ?!
réponse à . eureka le 07/04/2009 à 17h25 : Non, God il est là, il s’tape les coulisses. Filo chais où...
Non, God il est là, il s’tape les coulisses.
Ah ben au moins, y’en a une qu’a compris que si God il travaillait pas dans l’ombre (ici l’ombre...), rien ici n’existerait. Et c’est pas en 7 jours qu’expressio s’est fait !
Vous avez une haleine de chacal (malgré un lavage de dents régulier) et vous êtes tentés par la pub qui apparaît souvent à droite ? Alors avant de plonger, sachez quand même que le produit en question est interdit en Angleterre pour cause de présence importante d’arsenic et d’effets secondaires très désagréables constatés sur certaines personnes (pour les anglophones, voir à cette page).

Rien à voir avec l’expression, certes, mais je ne voudrais pas que des expressionautes jouent les Bonaparte à cause d’expressio.
En équilibre sur une paille
Sirote à l’aide d’une poutre
Au milieu de la pagaille
Sur l’arrière pont d’un joli boutre
Un verre de jus de volaille
Enrichi d’un peu de foutre
Une sirène vêtue d’écaille
Au chant enjôleur en outre
Peut-on dire que le Paille-en-queue*, a une paille dans l’œil ?

De toute façon je m’en poutre c’est son problème.

*cette page
réponse à . <inconnu> le 07/04/2009 à 16h24 : qu’c’est intolérab’ qu’on se volatilise par &eacu...
Déjà qu’une lune à 1 m, et qu’elle sautasse aux yeux comme une grosse euuh machine-chose, faut que j’alle à la loupe pour la voir, sinon j’y vais au tâtage....
Alors, ta lune à toi, qu’est bien loin, chais pas comment que j’arriverais à m’en rincer les oeils ! Tu vois le topo ? Comme tu l’auras r’marqué, chuis pas le genre à maquiller mes poutres pour toutes les pailles de l’univers, lune incluse, you see ?
réponse à . SyntaxTerror le 07/04/2009 à 16h32 : Et la papaye, c’est pas pour la poupoutre, c’est pour la poupoudre. ...
si si j’confirme, because la poudre aux yeux c’est plus courant qu’on ne le pense, toujours dans l’esspectative qu’y faut être, tu sais pas d’où et quand elle peut surgir ! Attention les yeux !!
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 17h30 : C’était juste un cheveu. Rouge. Je rentre de chez le merlan. On dit...
Une pommadine, une trique-poux, une tiffière, ou encore Merlannie...comme la Griffith
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 17h31 : Attention à ta langue ! Garde-la nous bien pendue demain dès ...
Moi tu m’connais, chais bien jouer avec la langue, faut d’la variété, disposer d’un éventail de première, la der des ders de la first quality du lappe susse, pas que l’auditoire visuel routine, le choix de la langue est fonction du avec qui, quand et où. Alors demain, bien pendue, j’te garantis rien, y aura p’têt du changement ! Et si j’me réveille avec des envies de faire ma petite diablesse, hein ? eh ben c’est couru, elle sera fourchue ! Moi ma langue, elle me botte, et je la laisse à sa guise parcequ’elle me donne du goût aux choses même les plus fades, me procure de la volupté, mais en échange, j’en fais c’que je veux. Je la fais claquer, se tenir, se pendre, se nouer, se tirer, se retirer. Je la tend ou la rend de bois quand il le faut, il m’est agréable de bien la faire parler, je la rend verte ou excitante à souhait, je la vipérise, la rend lécheuse à bon escient, mais je ne l’aime pas mauvaise ni bavarde, c’est pas mon truc et puis faut faire gaffe parce qu’un rien peut la bruler ; il m’arrive même et très souvent d’avoir des réponses sur son bout, ce qui tient de la gymnastique, du funambulisme à nu, sans perche, ni planche et encore moins poutre ! Faire tenir quelque chose sur un bout, t’as déjà essayé, toi ? J’aime autant te dire que c’est pas d’la tarte ! Moi qui adore les animaux, je m’en sépare des fois et la donne au chat, qui pour me remercier me donne la sienne, une belle langue de chat que je m’en lèche les babines.
Même si j’avais été muette ou aveugle (je ne la verrais pas, mais la sentirais), elle m’aurait servi quand même, alors j’en bien prends soin, et sans cesse lui fais tourner manège sept fois dans mon modeste palais, pas qu’elle dérape, glisse ou patine. Une langue peut bien être pâaatineuse, non ?

Ma langue, ma meilleure et ma pire amie à la fois (chupposes que t’as r’marqué que j’ai pas dit ennemie ! et si t’as pas noté l’astuce c’est qu’c’est la fin des zaricots pour ta pomme !), alors, qu’elle ait un cheveu, une paille, une poutre, un camion-benne ou le Concorde soi-même en personne dessus, rien à cirer et branler réunis, moi je l’aime grave. Tout ce dont auquel j’aspire c’est que toi, et tous les autres inclus, l’aimiez aussi autant que moi je te vous aime, toutes langues confondues.
réponse à . eureka le 07/04/2009 à 21h19 : Moi tu m’connais, chais bien jouer avec la langue, faut d’la vari&ea...
Bonsoir de ce beau soir.
Si je n’interviens pas beaucoup malgré mes promesses et mes vacances, c’est pour deux raisons (entre autres) :
1 Pour quand j’arrive tout a été dit et bien dit
2 mes "vacances" sont occupées à faire tout ce que je ne peux pas faire quand je travaille : courses, maison communale, déchetterie, câlins avec les kids, ainsi que quelques etcaetera.
Je remercie Momo et Eureka pour leurs encouragements 
En ce qui concerne la prochaine Conventio, je n’ai aucune idée de la date. Les dernières pévues avaient été annulées, et les retrouvailles possibles au Scharnaval n’ont pas eu lieu, faute de beau temps.
Perso, je suis partante pour une nouvelle convention, et OUI File-o-logis, ça ne me dérange pas qu’il y ait un thème, si ça peut te faire revenir   
Pour en revenir au sujet du jour, ô combien judéo-chrétien, [slurp] donc savamment choisi par notre God vénéré en cette semaine sainte [/slurp], je le vois comme une leçon d’humilité, et à l’instar d’Epicure en 1, c’est l’hôpital qui se moque de la charité.
Si chaque personne, à commencer par moi, regardait d’abord ses propres caractéristiques (pas nécessairement des défauts) avant de se gausser des autres, le monde y gagnerait peut-être en sérénité ... mais y perdrait sûrement en humoristes 
On ne peut pas vouloir à tout prix le "parler mou" / politiquement correct et en même temps se moquer des autres, c’est du moins mon avis.
Alors, foin de prudence, sus aux éteignoirs, et en route pour une saine joie !
Voilà voilà voilà.
Et moi, en route pour les bras de Morphée, j’ai ma poutre qui me fait mal aux yeux 
réponse à . eureka le 07/04/2009 à 21h19 : Moi tu m’connais, chais bien jouer avec la langue, faut d’la vari&ea...
Cette ode à la langue devrait chasser définitivement du bandeau de droite le message empoisonné concernant ceux qui refoulent du goulot : ayez donc, à l’instar d’Eureka, une langue vive, agile, hyper-active, adroite, joyeuse, acrobate dans une bouche saine ! sana lingua in sana boca...
Que 38 contributions, mais quel feu d’artifice. On en a pour son argent.
Mais où sont donc passées les belles langues d’antan? 
Zut! j’ai un truc dans l’oeil. :&rsquo)
Elle lui avait tapé dans l’œil et eut tôt fait de le mettre sur la paille...
C’est quand même plus facile que de l’aveugler et le mettre sur la poutre ! 
Que met-on sur la paille, sinon une bonne bouteille, aussi bien pour lui garder une hygrométrie et une température constantes que pour la protéger de chocs in-ad-vertus ("provoqués par inadvertance" - j’aime mon néologisme)?
Que met-on sur la poutre (qui sert de comptoir au Bar du Phare), sinon, à cette heure-ci, un petit noir bien serré, avant d’y voir - mais bien plus tard - l’un ou l’autre Lagon Bleu?
Tout cela pour dire que - eh bien oui, j’assume -
C’est à boire, à boire, à boire,
C’est à boire qu’il nous faut!
Je n’en suis nullement passionné: je ne suis pas fer U des poutres. 
Le bétail à la paille à l’oeil. 
réponse à . file_au_logis le 10/10/2012 à 07h40 : Que met-on sur la paille, sinon une bonne bouteille, aussi bien pour lui garder ...
Que met-on sur la paille, sinon une bonne bouteille
Comme celle-là cette page ?
réponse à . joseta le 10/10/2012 à 08h28 : Je n’en suis nullement passionné: je ne suis pas fer U des poutres....
Par contre, la paille, ça me botte!
Moi, mes défauts j’en ai des tas... Le plus gros (et le plus grave ?:
le sectarisme idéologique...
Ben oui... 

Un exemple ? Même si j’en avais les moyens je n’achèterais de voiture:
qui a eue l’idée, en tant que ministre l’intérieur avant d’être président d’imposer l’usage des nouvelles plaques ?? (Sarkosy pour ne pas le nommer).
De toute façon je considère les voitures colle de la merde à roulettes !
Si je ne port pas de montre au poignet ? Pour ne pas avoir à donner l’heure...
Sectarisme et mesquinerie...
réponse à . <inconnu> le 10/10/2012 à 09h27 : Moi, mes défauts j’en ai des tas... Le plus gros (et le plus grave&...
Cette parabole me fait penser... aux trois petits cochons. Une maison construite en bottes de paille (il y faut tout de même une ossature...) ou en bois n’ est pas plus fragile que celles construites en briques (j’ en demande pardon aux brugeois...), a un bon bilan énergétique, est bio-dégradable, et, au cours d’ un séisme, risque moins de vous écrabouiller. Le souffle du Grand Méchant Loup ? Pas de problème si la maison est bien construite. Alors que vivent pailles et poutres. Sauf dans les yeux. Personnellement le vent du large aurait plutôt tendance à "sabler" les miens. Ce qui fait la joie des labos fabriquant des bains adoucissants pour les yeux (je ne cite pas de marque). Quant aux défauts, ma foi, j’ ai assez à faire avec les miens sans m’ occuper de ceux des autres.
P.S. à Jacques 1949 : cela n’ a rien à voir avec une réponse... J’ ai dû cliquer sur la mauvaise icône. Encore un coup de la paille... ou du sable... Mais pas de la poutre ! Sinon je ne pourrais plus répondre, justement !
réponse à . <inconnu> le 10/10/2012 à 09h27 : Moi, mes défauts j’en ai des tas... Le plus gros (et le plus grave&...
J’avoue ne pas comprendre. Peut-être que si tu te relisais et complétais les mots incomplets ou les phrases non terminées... Merci d’avance.
Une poutre dans l’œil ?
Je connais le maillot de bain poutre apparente, mais pas l’œil poutre apparente.
Moi la paille, je m’en sers pour boire le truc delicieux qui se trouve dans mon verre, et la poutre j’ai sauté dessus quand j’etais gymnaste il y a deja longtemps. Enfin soyons modernes tout de même !
La police avait un homme de paille à l’oeil. 
réponse à . <inconnu> le 10/10/2012 à 10h59 : Moi la paille, je m’en sers pour boire le truc delicieux qui se trouve dan...
Comme quoi...Moi, il y a longtemps, j’ai sauté sur ma copine. Il y en a d’autres qui sautent sur une bonne occasion. Il y en a même qui sautent sur des mines. Ils ne l’ont pas bonne, alors...
Sautez, sautez, il en restera toujours quelque chose!
Un constructeur asiatique
Moi, je l’ai dans mes bras ma poutre!
réponse à . joseta le 10/10/2012 à 11h34 : Un constructeur asiatique Moi, je l’ai dans mes bras ma poutre!...
Le cuistot espagnol : La paille est là !
réponse à . file_au_logis le 10/10/2012 à 11h24 : Comme quoi...Moi, il y a longtemps, j’ai sauté sur ma copine. Il y ...
Mais non c’est pas vrai c’est juste une parabole un peu comme la poutre qu’on fait rentrer dans l’oeuil du voisin
Examinons cette expression d’un œil neuf : est-il plus facile de tirer à la courte paille ou à la courte poutre ?
Avec les mots des autres :

- Complètement fauché, j’accepterais une place d’homme de paille. (Pierre Dac)
- Il faut rendre à la paille ce qui appartient à la poutre (Paul Eluard)
réponse à . momolala le 07/04/2009 à 08h58 : Cette métaphore me pèse, Gervaise... Encore un truc tellement tir...
Bonjour
J’apprécie aussi les contrepèteries et grivoiseries.
Je crains autant un feu de paille qu’un feu de poutre
Mais avant de s’en prendre au pauvre Matthieu, qui est quand même un auteur connu et reconnu depuis près de 2000 ans, il faut s’informer. Cette paille était déjà une expression connue au moment où elle a été comparée à la poutre. Lorsqu’il existe un éclat sur une pièce métallique on parle de paille. De même un petit éclat sur la cornée, appelé paille, devient l’occasion d’un jeu de mots évangélique avec la poutre.
Par ailleurs en cherchant bien vous trouverez de nombreuses contrepèteries dans les Saintes Ecritures : il suffit de bien choisir sa version
réponse à . file_au_logis le 10/10/2012 à 10h13 : J’avoue ne pas comprendre. Peut-être que si tu te relisais et compl&...
Et avec les rectifications, est-ce que ça va mieux ?
Appelle ratatouille.

Ana
réponse à . <inconnu> le 10/10/2012 à 12h33 : Et avec les rectifications, est-ce que ça va mieux ?...
Personnellement, je trouvais plus marrant sans les rectifications ! 
réponse à . DiwanC le 10/10/2012 à 12h03 : Avec les mots des autres : - Complètement fauché, j’...
Tu ne mets plus de tirets d’incise ? Snif !
La paille et la poutre...
Ne serait-ce pas une contrepèterie belge* ? Me d’mande
*ce sont les seules que je comprenne ! 
Snif !
Ben c’est quoi ce gros chagrin ?
réponse à . <inconnu> le 10/10/2012 à 12h33 : Et avec les rectifications, est-ce que ça va mieux ?...
oui, merci! 
réponse à . <inconnu> le 10/10/2012 à 13h05 : Personnellement, je trouvais plus marrant sans les rectifications ! ...
Si tu veux. Marrant, mais - pour moi - incompréhensible...
réponse à . MONSIEURSUS le 10/10/2012 à 12h07 : Bonjour J’apprécie aussi les contrepèteries et grivoiseries....
Bonjour, Monsieurursus que je lis ici pour la première fois. Bienvenue par Minou...
Par ailleurs en cherchant bien vous trouverez de nombreuses contrepèteries dans les Saintes Ecritures : il suffit de bien choisir sa version
Ce sera donc le thème de la composition du jour: quelle version choisir. Veuillez étayer de nombreux exemples...
réponse à . file_au_logis le 10/10/2012 à 14h32 : Bonjour, Monsieurursus que je lis ici pour la première fois. Bienvenue pa...
J’ai de l’aversion pour le thème et jette l’anathème sur la version !
CETTE EXPRESSION VIENT DE LA MARINE

la baille et le boutre


C’est bas une breuve, ça?
Et en 69, en plus!
Tiens, ce serait pas la Sarthe, des fois? Ah tiens, non, raté, mais de peu! Le Rein, alors. Zut, non plus. Et cela ne peut être l’Aine.
Ah, le Rhone... ah, bon...
réponse à . file_au_logis le 10/10/2012 à 15h55 : CETTE EXPRESSION VIENT DE LA MARINE la baille et le boutre C’est bas une...
T’as pas tout lu, Filou ! Va voir la # 10... 
C’est Alzheimer qu’a encore frappé... 
réponse à . mickeylange le 10/10/2012 à 10h39 : Une poutre dans l’œil ? Je connais le maillot de bain poutre ap...
Je te lis avec attention : m’est avis que manque la paille...
Oserais-je te recommander de chercher la faille ?
Private joke... s’cusez-moi... :&rsquo)
réponse à . MONSIEURSUS le 10/10/2012 à 12h07 : Bonjour J’apprécie aussi les contrepèteries et grivoiseries....
jeu de mots évangélique

Jésus parlant en Araméen, c’est vrai que le jeu de mots a beaucoup perdu à la traduction ...
réponse à . DiwanC le 10/10/2012 à 16h26 : Je te lis avec attention : m’est avis que manque la paille... Oserais...
chercher la faille
Il est à cette page
réponse à . <inconnu> le 10/10/2012 à 12h33 : Et avec les rectifications, est-ce que ça va mieux ?...
Je n’ai pas lu la première version.
On comprend maintenant que tu ne veux pas acheter de voiture parce que Sarkozy a fait changer le système d’immatriculation.
y en a des qui sont occupés à enlever soit la poutre, soit la paille de l’oeil du voisin et qui oublient de souhaiter un bon anniversaire Hocamping.
Rendez-vous donc au bar du phare avec vos pailles, vos poutres.
réponse à . DiwanC le 10/10/2012 à 16h26 : Je te lis avec attention : m’est avis que manque la paille... Oserais...
Je te lis avec attention : m’est avis que manque la paille...
Oserais-je te recommander de chercher la faille ?

Je ne suis pas comme toi le chevalier qui grimpe aux rideaux.
Moi, je suis un garçon tout simple, je viens de tondre ma pelouse qui il y a un mois était de la paille.
Et je l’ai tondue à l’œil !
réponse à . tytoalba le 10/10/2012 à 17h28 : y en a des qui sont occupés à enlever soit la poutre, soit la pail...
Malgré la poutre que j’ai dans mon œil comme tout un chacun, je lis : Rendez-vous donc au bar du phare avec vos pailles…

C’est à ce point la dèche qu’il faille maintenant venir avec son petit matériel ? Marcel fournit encore les verres ou bien faut-y apporter sa timbale ?
Pfffff… moi j’dis !  
réponse à . DiwanC le 10/10/2012 à 18h32 : Malgré la poutre que j’ai dans mon œil comme tout un chacun, ...
Rendez-vous au bar du Phare? J’y cours! mais pour ne pas oublier complètement les poutres, pour moi ce sera un Martini Dry, avec des solives! 
réponse à . MONSIEURSUS le 10/10/2012 à 12h07 : Bonjour J’apprécie aussi les contrepèteries et grivoiseries....
Comme les épîtres de saint Paul et les épaules de saint Pitre ? Bien vu le contrepet du feu de poutre mais pour aider ceux qui ne sont pas réveillés, ou qui rêvassent entre la Chine et les nippons (c), dans le passé on mettait un petit (c) à côté des contrepets pour faciliter les recherches. Tu peux le faire si tu en as des pas très simples...
Certains paysans manipulant le coutre devaient faire attention à éviter la caille.
réponse à . tytoalba le 10/10/2012 à 17h28 : y en a des qui sont occupés à enlever soit la poutre, soit la pail...
J’arriiiiiiiiiiiiiiiive. J’ai pas de paille, j’ai pris un seau. Avec un trou. Mais vous aurez de la paille pour boucher ce trou....
Mais non, le trou, c’est pas moi, arrêteeeeeeeeezzzzzzz!
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫
Bon anniversaire cher Hocamping
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫

sors de ta tante tente et viens, il n’y a déjà plus grand chose...
réponse à . mickeylange le 10/10/2012 à 18h27 : Je te lis avec attention : m’est avis que manque la paille... Oserais-je ...
Et je l’ai tondue à l’œil !
Bigre  ! Ça doit être épuisant…
Essaie avec ça ...ou ça ...ou encore ça, c’est quand même plus pratique et ça peut servir en cas d’insomnie  ! 
poutrer :V, 1er groupe,se dit de toute chose qui vous laisse dans un état d’étonnement ou d’hébétude similaire à celui où vous vous seriez retrouvé après avoir pris une poutre en pleine figure (ou ailleurs...)

ce verbe pourrait avoir son origine dans les milieux d’jeuns ( et sur NRJ aussi)
à l’occasion d’une relation sexuelle avec une fille, le récit du lendemain était:
- ’tain j’ai eu la trique! (excusez le vocabulaire, mais c’est pour être précis)
on note que la trique peut être un petit bâton de bois utilisé pour fouetter les ânes.
plus tard, avec l’âge, le romantisme aidant on définira la relation en elle-même par: mettre une trique
- je lui ai mis un coup de trique / je lui ai mis une trique
mais le d’jeuns étant vantard, la trique c’est trop petit d’où la dérivée suivante: mettre une bûche.
- viens là ma mignonne que j’te mette une bûche!
sachant que plus le temps passe plus ce genre de chose prend de l’ampleur
et nous voilà avec l’analogie qui tue:
mettre une trique-->mettre une bûche-->mettre une poutre-->poutrer
réponse à . file_au_logis le 10/10/2012 à 19h35 : J’arriiiiiiiiiiiiiiiive. J’ai pas de paille, j’ai pris un seau...
J’ai la paille ! J’arriiiiive ! Viens-ça que je te calfate !
réponse à . ergosum le 10/10/2012 à 21h20 : poutrer :V, 1er groupe,se dit de toute chose qui vous laisse dans un &eacut...
La langue évolue… on approuve, on regrette… on subit… et on se laisse prendre par les tournures à la mode.
Qui ici – à part Lovendric – pourrait affirmer n’en avoir jamais prononcer aucune : Relaxe Max ou La cerise sur le gâteau, etc. ?

Tu as descendu les ans : la trique, la bûche, la poutre…
Je vais remonter le temps : les poutres, les bûches, les triques et, tout naturellement, arrivent les verges.
- La peste soit des verges ! se lamentait Argan, imaginaire malade. 
réponse à . DiwanC le 10/10/2012 à 21h57 : La langue évolue… on approuve, on regrette… on subit… et on se lais...
en parlant de verges, God, quand il se déplace, est-il escorté des vingt-quatre licteurs que lui confère l’impérium ?
réponse à . ergosum le 10/10/2012 à 22h25 : en parlant de verges, God, quand il se déplace, est-il escorté des...
Avec d’autres expressionautes, j’eus l’heur de le rencontrer... L’impérium en bandoulière, il était ce jour-là souriant et d’abord facile. Autour de lui, point de licteurs... ou ils étaient en RTT.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La paille et la poutre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?