Mettre les pieds dans le plat - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Mettre les pieds dans le plat

Aborder une question délicate avec une franchise brutale.
Commettre une bévue grossière, un grave impair, une indiscrétion impardonnable.

Origine

Dans un repas entre amis, celui qui aurait l'outrecuidance de monter sur la table et de mettre ses pieds dans un plat soigneusement mitonné par la maîtresse de maison ferait une gaffe de premier ordre et prendrait le risque d'être immédiatement éjecté par la fenêtre par une cuisinière et des convives excédés.
Il n'en faut pas plus pour imaginer aisément l'origine de notre expression, dans sa deuxième signification.

Mais peut-être faut-il parfois se méfier des métaphores à l'origine trop évidente ! Car selon Pierre Guiraud dans "Les locutions françaises", la source de cette expression qui date du début du XIXe siècle ne viendrait pas de ce malotru peu respectueux des endives au jambon de son hôte.

En effet, pour lui, cette locution serait née d'un jeu de mots entre les termes franco-provençaux 'gaffe' pour 'gué', 'gaffer' pour 'nager' ou 'patauger' et 'plat' pour "étendue d'eaux basses".
Celui qui met les pieds dans le plat et qui commet donc une belle 'gaffe' serait celui qui remuerait les pieds ou pateaugerait dans une eau peu profonde au point d'y mélanger de la boue ou de la vase, personne qu'on comparerait à celui qui agiterait maladroitement une question à ne surtout pas aborder.

Selon Alain Rey, cette explication aurait aussi l'avantage d'expliquer le sens familier du mot 'gaffe' dont l'origine serait peu claire, sinon, car bien loin de la perche du batelier.

Exemple

« Si votre journal plaît à tout le monde, c'est qu'il ne gêne personne. Il n'attaque rien, il ne défend rien, il élude tous les vrais problèmes (...). Où voulez-vous en venir? (...) Mettez donc carrément les pieds dans le plat (...) et situez-vous par rapport au P.C. »
Simone de Beauvoir - Les Mandarins

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mettre les pieds dans le plat » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne (Bavière)de Ins Fettnäpfchern tretenMarcher dans la petite jatte de graisse
Angleterreen To go in feet firstY entrer les pieds en premier
Angleterreen act like a bull in a china shopagir comme un taureau dans un magasin de porcelaine
États-Unisen To put your foot in your mouthMettre ton pied dans la bouche
Angleterreen To put one's foot in itMettre le pied dedans
Panamaes JoderlaL'emmerder
Argentinees Meter el dedo en la llagaMettre le doigt dans la plaie
Espagnees Poner la pataMettre la patte
Espagnees CagarlaLa chier
Espagne (Catalogne)es Posar la potaMettre la patte
Espagnees Meter la pata.Mettre la patte.
Espagnees Entrar como un elefante en una cacharreriaEntrer comme un éléphant dans un magasin de faïences et de poteries:
Canada (Québec)fr Se mettre le pied dans la bouche
Canada (Québec)fr se mettre les pieds dans LES platsmême sens
Israëlhe עשה פשלהFaire une bévue
Israëlhe נכשל בלשונוÉchouer en parlant
Italieit Fare una figuracciaFaire une figure très sale
Italieit Fare una cantonataCommettre une bévue
Italieit Fare una gaffe madornaleFaire une gaffe énorme
Pays-Basnl recht voor zijn raaptout droit (sans détours) vers son chou-rave (soit: sa tête)
Pays-Basnl met de botte bijl hakkenabattre (quelque chose) avec une hache émoussée
Belgique (Flandre)nl Geen doekjes omdoen / om windenne pas envelopper de tissus
Pays-Basnl Er geen doekjes om windenNe pas y enrouler des bouts de toile
Belgique (Flandre)nl Er met de botte bijl door gaanPoursuivre (son chemin) avec la hache émousée
Pays-Basnl tekeer gaan als een olifant in een porseleinwinkelfaire rage/se démener comme un éléphant dans un magasin de porcelaine
Brésilpt Entrar de solaEntrer en utilisant la semelle des chaussures
Brésilpt Chutar o pau da barracaDonner un coup de pied au mât de la tente
Brésilpt sutil como um hipopótamosubtile comme un hippopotame
Roumaniero A călca în străchiniMettre les pieds dans le plat

Vos commentaires
bonjour ensoleillé.

"dans un plat soigneusement mitonné par la maîtresse de maison"

Cher God, seriez-vous un macho invétéré. Je connais des hommes qui mitonnennt les plats mieux que quiconque et avec goût. 
Cependant, je dois vous accorder que les endives au jambon comme vous les citez vulgairement et que nous Belges appelons "chicons au gratin" sont une de mes spécialités et dans ce cas je ne transigerai pas, ce sera avec du véritable gruyère Suisse. Je peux vous assurer qu’après y avoir goûté, personne n’aurait l’idée de mettre les pieds dans le plat.
Bonne journée aux expressionautes de tous bords. 
réponse à . tytoalba le 01/08/2007 à 07h19 : bonjour ensoleillé. "dans un plat soigneusement mitonné par la m...
Vive les chicons au gratin!
C’est pour le gratin.
Et ici, je met les pieds dans le plat: ce que nous, les Belges - comme les Allemands, les Autrichiens, et des tas d’autres encore, appelons "chicorée" (chicon en raccourci) est appelé "endive" par les Francais, et vice versa *). Y peuvent rien faire comme les autres, hein, ces Francais, hein?

Quand je dis "vice versa", ne vous méprenez pas: je ne connais personne qui s’appelle "Vice" et donc, je ne peux savoir ce qu’il versa... Et puis, d’abord, j’étais pas là, hein...
Ne pas confondre
"mettre les pieds dans le plat"
avec
"avoir les pieds plats"
ni avec
"mettre les mains dans la farine"
En effet, pour lui, cette locution serait née d’un jeu de mots entre les termes franco-provençaux ’gaffe’ pour ’gué’, ’gaffer’ pour ’nager’ ou ’patauger’ et ’plat’ pour "étendue d’eaux basses".
Celui qui met les pieds dans le plat et qui commet donc une belle ’gaffe’ serait celui qui remuerait les pieds ou pateaugerait dans une eau peu profonde au point d’y mélanger de la boue ou de la vase, personne qu’on comparerait à celui qui agiterait maladroitement une question à ne surtout pas aborder.

Selon Alain Rey, cette explication aurait aussi l’avantage d’expliquer le sens familier du mot ’gaffe’ dont l’origine serait peu claire, sinon, car bien loin de la perche du bâtelier.

Je sens que je vais gaffer, si non mettre les pieds dans le plat.
Je ne vois nulle part ce mot "gaffe" dans l’expression du jour...
C’est quand même génial d’expliquer un mot non cité ...

Bonjour à tout le monde...
Aujourd’hui, je pars tondre ma pelouse... Je reviendrai en fin de semaine. Soyez sages en m’attendant.
L’expression "mettre les pieds dans une étendue d’eau basse" pourrait être confortée par le fait qu’avant les XVIIIème/XIXème siècles il n’y avait de ponts qu’aux entrées des villes ou sur les grands axes routiers. La plupart du temps, les voies secondaires se traversaient à gué, nécessitant parfois de descendre de véhicule hippomobile et de mettre les pieds dans l’eau…
Ce n’est qu’une suggestion.
Je signale au passage pour les promenades du dimanche des gensses de l’Ile de France, qu’il subsiste encore deux ou trois gués pour franchir le cours de la charmante rivière de l’Yerres, en banlieue est, à une cinquantaine de kms du parvis de Notre Dame !
Microgruel
réponse à . file_au_logis le 01/08/2007 à 08h24 : En effet, pour lui, cette locution serait née d’un jeu de mots entr...
Je ne vois nulle part ce mot "gaffe" dans l’expression du jour
Encore une fois, tu aurais mieux fait de tourner ton clavier sept fois dans ta bouche avant d’écrire ça.
Mettre les pieds dans le plat, n’est-ce pas commettre une gaffe ? Mais si tu ne veux pas comprendre que c’est là qu’est le lien, c’est ton droit inaliénable.
réponse à . God le 01/08/2007 à 09h03 : Je ne vois nulle part ce mot "gaffe" dans l’expression du jourEncore une f...
l’avantage d’expliquer le sens familier du mot ’gaffe’ dont l’origine serait peu claire
c’est nul ! L’origine du mot gaffe est parfaitement connu : il est tiré du nom de Gaston Lagaffe , tout le monde sait ça !
réponse à . God le 01/08/2007 à 09h03 : Je ne vois nulle part ce mot "gaffe" dans l’expression du jourEncore une f...
J’ai bien dit que je mettais les pieds dans le plat, non?
J’ai bien essayé de tourner mon Chirstian dans la bouche, mais les touches et les chicots (au gratin) ne font pas bon ménage...
expression d’origine belge (comme Gaston !) , puisqu’on la trouve dans une chanson connue :
"mettre les pieds dans le plat pays qui est le miiiiiiiiiiieeeeeeeeen ..."
réponse à . microgruel le 01/08/2007 à 09h00 : L’expression "mettre les pieds dans une étendue d’eau basse" ...
il subsiste encore deux ou trois gués pour franchir le cours de la charmante rivière de l’Yerres
Oui, mais comme tu le dis si bien, c’était Yerres. Existent-ils encore aujourd’hui? Peut-on vraiment passer les gués? Ne serait-ce pas plutôt les gays qui font des passes?
Dans certains cas, on peut assimiler "mettre les pieds dans le plat" à tomber comme un cheveu dans la soupe".

Serions-nous devenus cannibales? Vous savez, Cannibal, celui qui a franchi les Alpes à dos d’éléphant et qui venait du quart Tage (petite rivière portugaise)...
Victor Hugo n’a jamais mis les pieds de ses alexandrins dans le plat. Il a toujours fait gaffe  !

Belle journée à tous !

@Filo : de combien d’hectares, la pelouse, qu’il te faille autant de temps pour la tondre ?
réponse à . microgruel le 01/08/2007 à 09h00 : L’expression "mettre les pieds dans une étendue d’eau basse" ...
merci pour la suggestion de ballades : je ne savais pas qu’il y avait encore ces gués.

Je comprends bien qu’il était nécessaire de traverser à gué bien souvent, faute de ponts, mais cette explication ne m’inspire pas : pour moi, traverser en mettant les pieds dans l’eau, quand il n’y a aucun moyen de faire autrement , n’évoque en rien l’idée de gaffe. Pour qu’il y ait gaffe, il faut qu’il y ait un choix conscient ou non, entre deux solutions, dont l’une, choisie, est mauvaise. Venir patauger à l’endroit où l’on veut se désaltérer -par exemple- ne serait pas très fin, et justifierait mieux la notion de gaffe.
M’enfin, quoi ... !
réponse à . momolala le 01/08/2007 à 10h04 : Victor Hugo n’a jamais mis les pieds de ses alexandrins dans le plat. Il a...
Pas grande, mais aux ciseaux à ongles, ... 
Un p’tit beurre, des touyoux,
Un p’tit beurre, des touyoux,
Un p’tit beurre, des touyoux, Expressio,
Un p’tit beurre, des touyoux !

Joyeux anniversaire, et merci à God pour ces deux ans de pur bonheur à lire, à chanter (comment va l’éditeur departoches ?), à Conventionner, à délirer, etc ...
réponse à . momolala le 01/08/2007 à 10h04 : Victor Hugo n’a jamais mis les pieds de ses alexandrins dans le plat. Il a...
Ah, ce verbe "falloir" !
À l’intention de tous ceux qu’il fait trébucher cette page
Merci à God, pour sa persévérance et ses talents ! Et merci à tous les déconneurs qui aident chaque jour les lecteurs à sourire, àpenser, à rêver…
Et pour ceux qui, de loin en loin, s’offusquent de certains des propos tenus, petite leçon de philo :
Ceux qui peuvent faire bien le con peuvent être sérieux quand il le faut ; ceux qui sont toujours sérieux, c’est parce qu’ils sont toujours cons !
Bonne journée à tous ! Rêvons au 1er aout 2009, et à l’organisation de la deuxième biennale…
comme explication qui pourrait être sérieuse -même si elle ne l’est pas du tout - on pourrait avancer l’idée que l’expression était à l’origine : "mettre les pieds dans le plastre"
(le plastre étant le plâtre, mais aussi , et par extension : le sol, le carrelage, le plancher...
d’où la gaffe du maladroit mettant le pied dans un trou , voire même : passant à travers le plancher ...)
si non e vero e ben trovato  : si ce n’est pas vrai, c’est quand même bien troué !
réponse à . microgruel le 01/08/2007 à 09h00 : L’expression "mettre les pieds dans une étendue d’eau basse" ...
réponse à Chirstian :
1) oui, ces gués existent toujours, avec, sur un côté, un petit pont de pierre pour les piétons. Le sol en est macadamisé et en été, quand l’Yerres n’est pas trop haute, on les traverse en voiture, les roues dans l’eau (10 à 20 cms), sans avoir à y mettre les pieds.
C’est, en effet, très gai… Est-ce gay ? je l’ignore… Mais c’est une bonne idée pour y amener sa copine :
"Au bord de la rivière
"Margot, margot
"Trempait son p’tit derrière
"Dans l’eau, dans l’eau
etc… (air connu)
Ah les bons souvenirs de jeunesse…
2) Quant à mettre les pieds dans le plastre : pourquoi pas ? La suggestion me paraît judicieuse.
Microgruel
réponse à . chirstian le 01/08/2007 à 11h16 : comme explication qui pourrait être sérieuse -même si elle ne...
Dans la capitale mondiale d’Expressio et des rillettes réunis, les pilotes vainqueurs des éditions des 24Heures mettent les pieds (et les mains aussi) dans le plâtre. Puis on en fait un contre-moule, sur lequel on coule un bronze, que l’on expose en centre-ville.
HoubaHOBBES attestera la chose, lui qui récemment coula un bronze dans la cité cénomane... 
"au commencement était le verbe". Puis le verbe s’est fait cher, et j’ai du me contenter d’une lettre. J’ai choisi l’E. Et comme j’avais faim , j’ai mis l’e au plat. Pour comprendre, il faut prendre l’e au pied de la lettre, n’est-ce pas ? Mais du coup, le plat aussi, et j’ai donc mis les pieds dedans. C’était écrit. é c r i t , en 5 lettres, comme ce que j’ai dit alors ! Bref, en un mot. En un mot comme en cent... Pardon ! En un mot commençant... ma collection, je l’ai enrichie jusqu’à pouvoir m’acheter un verbe.
"Et le Verbe a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité". Et Jean en a fait une épitre. Quoi ? Ce n’était pas une épitre ? Pardon : les 4 évangélistes faisaient si souvent les pitres ...on ne prête qu’aux riches. Il y avait Jean, et puis Luc et William et Averell , enfin je crois. Aie, il semblerait que je vienne de mettre les pieds dans le plat, encore une fois.
Heureusement, j’avais déjà bouffé l’oeuf.
Littéralement.
Le gars gras au cul poilu bordé de nouilles peut-il mettre les pieds dans le plat sachant que pâtes, lasagnes et coquillettes nappées d’une bonne sauce tomate ouvrent toujours l’appétit croissant (au beurre) des convives affamés ?
Moi, à ce gars gras grave, je lui dis : Top plat !
Ou chiche !
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 12h40 : Le gars gras au cul poilu bordé de nouilles peut-il mettre les pieds dans...
et voilà ! Moi je cite Saint Jean , et toi un "gars gras au cul poilu"...
Môssieu Yannou , il y a des jours où je me demande si nous partageons les mêmes valeurs (comme disait celui qui faisait la pub des rillettes, non, pas Elpepe, l’autre !)...
Et déjà deux ans que ça dure : à force, ça blesse*, non ?...........

* parce que "God bless us"
réponse à . chirstian le 01/08/2007 à 12h48 : et voilà ! Moi je cite Saint Jean , et toi un "gars gras au cul poil...
Ah mais j’applique ce que dit Condorcet en 16 !!! Etre sérieux un jour, déconneur un autre... Resservir les mêmes plats peut coûter cher, très cher... Il en va de la crédibilité de l’Etablissement God et Cie. Articles en tous genres.

Ceci dit, je vais te houspiller sur ton blasphème en 20, sachant quand même que tu avais bu pour écrire ça et la meilleure preuve est que ton Commentaire porte le numéro Vin. Y’a un trafic de Madiran avec Elpp à la manoeuvre sur ce site ou quoi ?
Il est grand temps d’expliquer que l’expression vient de la marine ! Ça suffit now !

Qui ne sait pas ce qu’est un SARDINAL ? Ce bateau à fond plat construit jusqu’au début du XXè siècle. Les barques Catalanes ou « sardinals » sont, à l’origine, des bateaux de pêche à la Sardine et à l’Anchois. A la fin du 19 ème siècle, Collioure compte plus de 120 barques servies par 700 marins environ. Avec les ateliers de salaison et divers chantiers de construction ce sont plus de mille personnes qui travaillent de la mer.

Quelques chantiers ou « Drassanes » fabriquent ces bateaux à Banyuls, Collioure et le Barcarès où elles sont ensuite gréées de la traditionnelle voile Latine reconnue pour ses performances et parfaitement adaptée à leur propulsion.
La voile Latine est probablement la première voile dite “Aurique” du monde, des textes Byzantins la mentionnent déjà. Dépassées par les nouvelles formes de pêche et les motorisations, ces barques ont été peu à peu désarmées.

En 1968 la plupart ne sont plus que des épaves et sont brûlées sur les plages pour laisser la place aux touristes, vecteurs de bien des maux. Comme les bateaux sont tirés sur la plage le fond en est plat et las ESCUAS verticales.

PHOTO d’un SARDINAL : cette page

Le passé maritime Catalan, faut-il que ce soit un breton qui s’en occupe ?
Un novice qui doit mettre les pieds dans le plat ? Réagissez, adoptez un « sardinal » !
(Si la trirème m’échappe, alors là, je m’exile en Patagonie… avec Florent Pagny et vous n’aurez plus ma façon de penser en direct mais en différé)
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 12h40 : Le gars gras au cul poilu bordé de nouilles peut-il mettre les pieds dans...
Selon Oudin (1660, dixit Larousse étymologique), le plat est un rustre - chaussé sans talons, à la différence des gentilshommes.
On sait que Gentil était chaussé non seulement de talons mais aussi de bouts pointus. Mettre les pieds dans le plat, n’est ce donc pas ce qu’il voulait faire d’un coup de pied au cul du manant ? Mais comme le cul était bordé de nouilles (1), le pied a raté son coup et, le talon (d’Achille) instable, Gentil a glissé et est tombé à plat. Passant pour une nouille, il couru se cacher dans sa cave, d’où l’expression être cave.

(1) Heureusement que ce n’étaient pas d’endives, ce légume venant du grec ancien entubon
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 13h16 : Il est grand temps d’expliquer que l’expression vient de la marine&n...
ah le sardinal ! tiens, moi aussi j’ai trouvé une photo sur : cette page
BON ANNIVERSAIRE à EXPRESSIO !!!!!!!!!!!!!!
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 13h33 : Selon Oudin (1660, dixit Larousse étymologique), le plat est un rustre - ...
Parfois le cave se rebiffe !
Dommage que God ait donné une explication car celle-ci aurait fait l’affaire :
« Notre vie de province à nous les blondes platines écervelées était d’une platitude exaspérante, heureusement, un jour, un spécialise du « repasse-moi donc les plats », nous fit bondir nos cœurs d’artichauts. Après tout ce cœur est sous les poils et depuis ce jour là, plus à plat que nous, tu meures, car, ce gars là, ce maquereau, ce mac, cet entremetteur, il nous a mises au turbin en nous faisant aimer notre plat préféré, le pigeon aux pruneaux d’Agen d’âge mûr et nous y mettons dedans toutes nos jolies gambettes et le reste aussi.

Monter en l’air passe avant tout par se garnir d’un bon p’tit plat, rehaussé d’argent si possible et de poignées d’amour en sus mais jamais réclamées car le client est roi des cons sans doute, mais surtout roi des hop’là ! Donc, pas d’attente au guichet, c’est sur toutes les lèvres…

Chez nous les blondes, c’est pipes à toutes heures, ça se sait et donc, on n’en fera pas tout un plat !
réponse à . chirstian le 01/08/2007 à 14h13 : ah le sardinal ! tiens, moi aussi j’ai trouvé une photo sur&nb...
C’est lui qui passa des plats jugés par le peuple impopulaires !
Un cardinal, drôle d’oiseau… cette page
réponse à . chirstian le 01/08/2007 à 14h13 : ah le sardinal ! tiens, moi aussi j’ai trouvé une photo sur&nb...
Ma, z’a rin compris!
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 13h16 : Il est grand temps d’expliquer que l’expression vient de la marine&n...
Notre marin ne nous dit pas tout. Le plat est aussi l’équipe de matelots désignés pour prendre leur repas ensemble (attesté dès 1883 dans LOTI, Mon frère Yves).

Il nous met l’eau à la bouche avec ses sardines fraîches. Mais comment les apprête-t-il ?
Simplement grillées, avec des pommes de terre vapeur et du beurre demi-sel ?
Frites, dépiautées et enrobées de moutarde puis passées dans la chapelure ?
Farcies d’oignons, épinards, ail, sauge, œuf, parmesan, sel et poivre ?
Entre deux lits de tomates et oignons avec thym et persil, le tout arrosé d’huile d’olive recouvert de chapelure et gratiné ?
Meunières avec une sauce au vin blanc à base d’échalotes ?
Pour fêter l’anniversaire d’Expressio, on aimerait bien mettre les pieds dans son plat de gabiers.
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 15h05 : Notre marin ne nous dit pas tout. Le plat est aussi l’équipe de mat...
C’est bon mais ça ne m’arrange pas du tout ton histoire vu que tu entres en concurrence avec moi pour la 3M. Et comme Elpp a ou avait un penchant pour les femmes, je crains de me retrouver seul sur mon bateau à fond plat...

Je te pardonne Bridge et Stone aussi ! 
Bon, j’arrive encore comme les carabiniers (qui sont des douaniers en Espagne).

Je pense aussi que l’expression vient de la marine :
Mettre les pieds dans la plate. Vous n’ignorez pas qu’en Nouvelle-Calédonie on utilise beaucoup ces barques en alu à fond plat, qu’on appelle des ... plates.
Et pas des sardines à l’huile.

Moi aussi, j’ai essayé de faire le malin en mangeant des rillettes pendant une tempête de sable : ça croque ! Je préfère les chicons au gratin (oui, on dit comme cho auchi in Picardie)

Bon anniversaire à Expressio et bonne continuation
réponse à . chirstian le 01/08/2007 à 12h28 : "au commencement était le verbe". Puis le verbe s’est fait cher, et...
Il y avait Jean, et puis Luc et William et Averell , enfin je crois

Ben non, c’étaient John, Paul, George et Ringo.
réponse à . Condorcet le 01/08/2007 à 11h08 : Ah, ce verbe "falloir" ! À l’intention de tous ceux qu’i...
Tu as raison, j’aurais dû me relire, au moins !
1ère Manif d’Expressio : A l’occasion de l’annif.
Défilé ce jour à Puyricard.
Sur l’air d’une manif ordinaire.

On veut ! On veut ! On veut des cadeaux !
Pour l’anniversaire d’Expressio !
God God God
Sors de ta pagode et…
Aboule les gros mots !
Pour, pour, pour : poursuivre le boulot !

On veut ! On veut ! On en veut encore
Des ex, des ex, des ex pressées
Et aussi…
Des ex, des ex, des ex-précis,
Des reines, des reines et des reinettes
Pour leur, pour leur : bouffer les cuisses

On veut, on veut, on veut des aléas
Pour ça, pour ça qu’on est en bas
Où ça ? Où ça ? En bas de chez toi !
Pourquoi ? Pourquoi ?
Pourtant, pour t’empêcher… pêcher de dormir !

On veut, on veut, on veut … (Bis)

Amis et Amies de la chose, de la prose, debout !
Révoltés et Agités : Signez ici votre Participation.
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 12h58 : Ah mais j’applique ce que dit Condorcet en 16 !!! Etre sérieux...
Y’a un trafic de Madiran avec Elpp à la manoeuvre sur ce site ou quoi ?
Damned ! Je suis découvert et me voilà ruiné !
A vendre, urgent : clé de 12, éditeur de partoche, fenêtre avec vue sur mer, Amirauté comme neuve, tonneaux de rillettes et de Madiran, cause fuite en Argentine. Prix sacrifiés.
L’avait-y besoin de mettre les pieds dans le plat en singeant, aussi...
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 13h16 : Il est grand temps d’expliquer que l’expression vient de la marine&n...
vous n’aurez plus ma façon de penser en direct mais en différé
Un petit pas pour un homme, mais... 
Bon, sérieusement, un Sardinal, ça a deux sens :
1/ un Cardinal d’archevêché de bord de mer.
2/ une bouée cardinale avec son voyant à deux pointes en bas, indiquant le Sud par lequel la passer.
Nonobstant les graves erreurs et contresens de ta copie, la trirème du jour t’est attribuée, à titre d’encouragement (et, en lisant ma contrib_23, t’évitera l’exil en Patagonie, là que je fuis justement à cause de toi !)
Remarque : Le Pays catalan étant au Sud de Capbreton (cette page), tout se tient, camarade bretonnant...
réponse à . Elpepe le 01/08/2007 à 16h21 : Y’a un trafic de Madiran avec Elpp à la manoeuvre sur ce site ou qu...
Qui fuit en Argentine
En errant par la Colombie
Se remplit du Beau Gotha.
Mais, vite se plaint fissa
De Mar del Plata
En visant plein axe
Nues sur leurs îles
Crues, les îles Malouines
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 15h05 : Notre marin ne nous dit pas tout. Le plat est aussi l’équipe de mat...
Ne dis rien à Yannou, surtout : il croit qu’il a gagné ta trirème du jour... 
réponse à . Elpepe le 01/08/2007 à 16h34 : vous n’aurez plus ma façon de penser en direct mais en diffé...
"Nonobstant les graves erreurs et contresens de ta copie"

Je demande officiellement à recevoir mon prix unique Henriette !
(J’avoue les graves erreurs et contresens mais j’accuse ma source d’avoir pollué mon copié-collé.) Et pourtant, nous ne sommes pas samedi... 
réponse à . Elpepe le 01/08/2007 à 16h45 : Ne dis rien à Yannou, surtout : il croit qu’il a gagné ...
Bridge : j’ai une dent contre toi maintenant !
Franchement, c’était pas malin là, ton histoire de ça re-dîne, sardines.

Moi qui suis « Pro Thèse », je claque le baigneur du premier qui m’approche en lui collant un plat de ma main gauche, droite, euh non, gauche, et pis non, plus à l’aise de la droite, quoique une gauche venue de la droite, quand même, le plus efficace reste une gauche à la volée non ? Je suis perturbé moi qui d’ordinaire caresse si bien…

La manif de tout à l’heure a laissé des séquelles. Fallait pas envoyer la Garde Nationale Mobile God… Non, fallait pas !
- Le plissé met, l’AS PTT en darde !
- Lestrade le mit, pesant le PSD.
- Tempère les nids plats d’Alet.
- St Ted lapa le sperme d’Eltsin.

Anna Gramme
réponse à . Elpepe le 01/08/2007 à 17h43 : - Le plissé met, l’AS PTT en darde ! - Lestrade le mit, pesant...
sans mettre de sel, pied plat l

Gramme à Na
Nan nan nan nan nan... T’as une aile sur les bras (j’ai vérifié), ça va pas du tout. Expressio est un site sérieux, Chirstian, avec un bureau Qualité à clé de 12, même.
Recalé, le Gramme à Na. Collé samedi !
réponse à . Elpepe le 01/08/2007 à 16h45 : Ne dis rien à Yannou, surtout : il croit qu’il a gagné ...
5 heures de route pour me rendre à Montréal, 8 heures d’avion pour me rendre à Paris, sans compter le temps aux aéroports. Puis il faut encore se rendre au sardinier. Je vais les manger chez moi, les sardines, en pensant à vous.
Mon poissonnier n’en a jamais à son étal. Mais s’il en avait, je ne leur ferais pas confiance, aux sardines. Au poison-nier non plus d’ailleurs. J’ai donc ouvert ma dernière boîte -c’est loin d’être le pied mais on fait avec ce qu’on a à mettre dans le plat. Voilà que mon chat me fait trébucher et les sardines dsont à terre !
Je n’ai plus qu’à regarder mon matou se goinfrer. Avez-vous déjà vu manger un chat ? Je vous jure qu’il ne se gêne pas pour mettre ses pieds dans son plat. À mon avis, l’expression est à prendre au pied la lettre, mettre les pieds dans le plat, c’est bouffer comme un chat.
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 20h20 : 5 heures de route pour me rendre à Montréal, 8 heures d’avio...
Certes. Mais Paris-Le Mans, c’est cinquante-cinq minutes, pour 210 kilomètres. Et je viens te chercher à la gare.
Ah, tu vois ? Allez, viens, je t’attends.
réponse à . Elpepe le 01/08/2007 à 12h05 : Dans la capitale mondiale d’Expressio et des rillettes réunis, les ...
J’atteste, j’atteste !

Bronzo-Hobbes
J’approuve, j’approuve !

HBTY-Hobbes
Gnothi !
Curieux ça comme pseudo !

Gnothi, c’est au thon ?


Sogratte-Hobbes
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 16h20 : 1ère Manif d’Expressio : A l’occasion de l’annif. ...
Je signe, je signe !

Avant-coureur-Hobbes
GOD A DEUX ANS !

Vous imaginez ? God a deux ans, et on va devoir se le farcir une éternité ?
Woody a dit que l’éternité , c’était long, surtout vers la fin ...

Bon anniversaire à notre Godichounet adoré (sluurrrrrrp!) , et que vive Expressio de longues années.
En attendant, n’oublions quand-même pas que le Meiboom aura lieu le jeudi 9 août prochain et qu’on attend du beau monde au balcon !
Reverra-t-on apparaître le scooter rose favori de Chiriatns ?
C’est ce que vous saurez en lisant Expressio les 9, 10, 11 août et suivants s’il échet....

Victor-Hug-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 01/08/2007 à 20h45 : GOD A DEUX ANS ! Vous imaginez ? God a deux ans, et on va devoir se l...
Bon, allez : on l’a assez fait languir : bravo, God, pour ce brouillon d’avant-projet. On te va l’achever à la clé de partoche et l’éditeur de 12, espère !
Merci, God !
EH bien, j’apprends que c’est l’événement du jour.
Alors Bon Anniverssaire à EXPRESSIO.
Je note l’événement dans mon calendrier.
Pour la fête nationale Suisse, je l’avais lue ce matin dans "L’Alsace". Parait qu’ils ont envahi Colmar et consommé tout les stocks de choucroute et aussi de bière. Et comme God leur avait offert double ration, ils ont du se rabattre sur les bières belges. Je ne vous dit pas dans quel (état) ils étaient. ils ne savaient même plus s’ils étaient dans l’état suisse ou français  

Voilà, longue vit vie à Expressio et tchin-tchin.
Bonne nuit à tous   
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 22h33 : EH bien, j’apprends que c’est l’événement du jou...
Tiens, on voit que machin a enfin lu le mode d’emploi... 
réponse à . God le 01/08/2007 à 23h56 : Tiens, on voit que machin a enfin lu le mode d’emploi... ...
Tiens, on voit que machin a enfin lu le mode d’emploi

enfin ? Je le prends comme un compliment, étant donné qu’il n’y a pas encore un mois que je suis rentré sur le site d’Expressio.
Car je remarque que nombre d’adhérents au club, bien plus habitués que moi aux arcanes du language Expressio cherchent encore comment mettre une citation en encadré, afficher certains émoticones d’expression ou autres subtilités du code Expressio.
Je ne peux que répéter le conseil de visiter le mode d’emploi et encore mieux, de l’imprimer pour l’avoir toujours sous la main (en attendant de l’avoir dans la tête, ce qui est mieux que de l’avoir dans le cul) ;
amitiés à tous,et bises aux filles (il faut que j’arrive a toutes les repérer car certains pseudo sont sibyllins) 
Voilà, tantôt je vous ai écris ce texte et maintenant je vous dis a tantôt  
Tantôt serait d’origine belge et a souvent un double sens?(taper tantôt sur internet puis ouvrir la page "francparler.com), je n’arrive pas a transporter l’adresse de ce site sur cette "cette page" 

Peit jeu de mots:
"Amoureux de la belle caissière du grand café"
"Amoureux de la belle caissière d’intermarché"
Bof!
réponse à . <inconnu> le 02/08/2007 à 03h18 : Tiens, on voit que machin a enfin lu le mode d’emploi enfin ? Je le p...
je remarque que nombre d’adhérents au club, bien plus habitués que moi aux arcanes du language Expressio cherchent encore comment mettre une citation en encadré

hé oui, God aime qu’on aille visiter son mode d’emploi. Pour copier le site que tu veux afficher, il faut aussi consulter le mode d’emploi. Tu dois mettre les accolades. Chez moi, elles sont sur les touches 9 et zéro, chez d’autres ce sont d’autres touches mais tu dois faire Alt Gr avant de les taper. Pourquoi 9 et zéro chez moi ? héhé, il semblerait que j’ai un clavier belge-wallon. 


Petite information toute personnelle, mon prénom est Danielle.
réponse à . Elpepe le 01/08/2007 à 20h01 : Nan nan nan nan nan... T’as une aile sur les bras (j’ai vérif...
regarde mieux : j’ai pris le "l" pour en faire un point d’exclamation l!
réponse à . tytoalba le 02/08/2007 à 08h04 : je remarque que nombre d’adhérents au club, bien plus habitué...
"mon prénom est Danielle."

Toi aussi ?

Interr-Hobbes
réponse à . tytoalba le 02/08/2007 à 08h04 : je remarque que nombre d’adhérents au club, bien plus habitué...
Pour copier le site que tu veux afficher, il faut aussi consulter le mode d’emploi.

Si j’ai fait mention du mode d’emploi, c’est bien parce que je l’avais consulté (et même imprimé) .
J’ai bien mis les accolades et j’ai essayé "ctrl+c" pour copier et "ctrl+v" pour coller, comme indiqué dans le mode d’emploi, ç’à n’a pas marché. j’ai esayé directement copier/coller, coller ne s’affiche pas sur expressio. j’ai essayé glisser/coller toujours rien.
Par contre, le mode d’emploi ne fait pas mention d’un "Alt Gr", mais je vais essayer.
J’ai peut-être aussi mal selectionné l’adresse, il faut peut-être la mettre en bleu pour l’attraper. il faut peut-être aussi ne fermer l’accolade qu’une fois l’adresse enregistrée? De toutes façons, je n’abandonne jamais et j’y parviendrais, ce n’étais qu’un premier essai.
Pour mettre une citation en encadré, la méthode la plus rapide est:
mettre en bleu le texte choisi et faire un glisser/coller entre l’ouverture de citation et sa fermeture
.
voilà, bonne nuit à tous et à tantôt. Moi je suis un couche trés trés tard.Toutes les nuits je regarde l’émission "ç’à va se savoir" sur NT1 (belge). Je m’y fends la poire.
Bisous à toi Danielle. Confidentiellement moi c’est "Richard"
réponse à . <inconnu> le 03/08/2007 à 04h50 : Pour copier le site que tu veux afficher, il faut aussi consulter le mode d&rsq...
Si je peux me permettre, la touche "Alt gr" te donne accès au 3ème clavier : aux signes figurant en bas et à droite des touches en comportant 3, c’est-à-dire toutes les touches numériques du clavier principal, la touche €, etc... Bon courage !
réponse à . <inconnu> le 03/08/2007 à 04h50 : Pour copier le site que tu veux afficher, il faut aussi consulter le mode d&rsq...
on récapèpète depuis le début. Pour copier un site et afficher "cette page". Tu ouvres l’accolade en faisant Alt Gr, cette touche se trouve auprès de la barre d’espacement et en même temps tu fais la touche sur laquelle se trouve l’accolade. Momolala, t’aide à la trouver. Ensuite tu fais un copier-coller sur le site que tu désire nous faire partager, effectivement mets en bleu pour l’attrapper. Ensuite tu fermes avec l’autre accolade. Ne t’inquiète pas , "cette page" ne s’affiche que quand tu as validé ton commentaire. Bonne chance et sinon ne désespère pas, tu finiras par l’avoir.
réponse à . HoubaHOBBES le 02/08/2007 à 19h45 : "mon prénom est Danielle." Toi aussi ? Interr-Hobbes...
ben oui, aurais-je donc une rivale ? Peut-être pourrions-nous ajouter les prénoms sur la fiche des anniversaires. 
réponse à . tytoalba le 03/08/2007 à 08h58 : on récapèpète depuis le début. Pour copier un site e...
effectivement mets en bleu pour l’attrapper. Ensuite tu fermes avec l’autre accolade.

Bon sang, mais c’est bien sûr. Je crois qu’on s’était mal compris, bien sûr que je connaissais le rôle de la touche Alt Gr. javais cru comprendre qu’elle servait pour copier/coller, il y avait maldonne.
Donc une de mes hypothéses était bonne: mettre en bleu l’adresse pour la transporter et fermer ensuite l’accolade.
Je vous fais l’accolade à tous pour cette généreuse entr-aide.
réponse à . <inconnu> le 03/08/2007 à 18h02 : effectivement mets en bleu pour l’attrapper. Ensuite tu fermes avec l&rs...
tout le monde est nouveau un jour. Un peu d’entraide aide à élargir le cercle des fous qui sont sur ce site. 
réponse à . <inconnu> le 01/08/2007 à 13h16 : Il est grand temps d’expliquer que l’expression vient de la marine&n...
Mon retour de ouacances aujourd’hui explique cette intervention à retardement.

1) Tout d’abord, et j’aurais pu le faire le jour même, j’en demande humblement pardon:
BON ANNIVERSAIRE A EXPRESSIO

2)
Qui ne sait pas ce qu’est un SARDINAL
Je ne connaissais pas, mais maintenant que je sais ce que c’est, je vais m’en acheter un. Je le baptiserai "HUILE"
Bonjour à tous !
En ce qui me concerne je met souvent les pieds(*) dans le plat et ce avec des pataugas ou de grosses chaussures à clous avec des semelles lourdement plombées !
Cela m’a déjà eté dit, merci ! Je n’ai malheuruesement pas des espadrielles (comme Gaston…) ou des semelles decrèpes… mais si l’on m’en offre une paire, je suis preneur ! Que ce soit des espadrilles ou des semelles de crèpes: j’ai justement besoin d’une nouvelle paire de chaussure pour cette fin d’année, en 42, de préférence… 

(*) et pas seulement les pieds, lorsque l’on me dit que je crache dans le plat, la bienséance et la courtoisie m’interdisent de donner la réponse dont j’use habtiuellement.
Bien le bonjour à tout le monde, et aux autres aussi...
J’ai déjà souvent essayé de mettre les pieds dans le plat. J’ai toujours été confronté au même problème: quel plat choisir? D’abord, pour corser l’affaire - comme eûr dit Lampe au Néon - il n’y a pas de plat gauche et de plat droit. Sauf peut-être dans cerains partis. Mais comme je n’en fais pas partie, j’en suis revenu. Sans revenus. Ensuite, je n’ai encore trouvé aucun plat à mon pied. Quand je vais pour en acheter et que je demande un plat, la vendeuse me demande toujours "pour servir quoi". Elle ne me demande jamais quelle pointure je chausse. Et quand je lui répond "pour servir de chaussure", et me rétorque toujours qu’elle craint que les plats qu’ele puisse m’offrir ne sont pas assez grands pour contenir deux chaussures. C’est bien la preuve qu’elle ne me comprend pas: je désire acheter des plats, je ne veux pas qu’elle me les offre! Et puis, pourquoi veut-elle que je mette les deux pieds dans le même plat? Je n’arrive déjà pas à les mettre dans une même chaussure! C’est comme si elle voulait que je mette tout mes oeufs dans le même panier. Faut-il qu’elle soit bête! A-t-on jamais vu un homme - un vrai - pondre des oeufs? Et dans un panier, en plus? J’ai bien eu un prof. de physique qui s’appelait Monsieur Panier, mais il n’a jamais ramassé d’oeufs. Enfin, pas à ma connaissance... Mais je dix graisses, là... A propos de plat et de pied, j’ai bien essayé de chausser la soupière, mais j’ai fait peur au môme du voisin: il a cru voir débarquer Chirstian de sa soucoupe de Sélénite. Qu’en plus, pour lui (le môme du voisin), il confond toujours"Sélénite" et "c’est les mites",,, à cause des trous, sans doute.
Mais, j’y pense, c’est peut-être là l’explication des oeufs dans le panier...
Il confond peut-être aussi "Sélénite-poule" (gallinacée lunaire, voire lunatique) avec "c’est les nids-de-poule".
Bon, allez, je cois qu’il est temps que j’aille prendre mes petites pilules roses
A tantôt!
réponse à . <inconnu> le 06/11/2010 à 03h43 : Bonjour à tous ! En ce qui me concerne je met souvent les pieds(*) d...
Comme l’Hermès aux pieds ailés, comme Mercure le vif-argent, mets plutôt des ailes à ton casque et à tes pieds nus. Nouveau messager de God, tu nous feras des révélations légères en tirant les cordes de ta lyre, sans jamais mettre les pieds dans aucun plat.
réponse à . file_au_logis le 06/11/2010 à 06h24 : Bien le bonjour à tout le monde, et aux autres aussi... J’ai d&eacu...
bref tu as essayé de faire du plat à ta vendeuse et ça n’a pas marché : c’est ballot, hein !
réponse à . file_au_logis le 06/11/2010 à 06h24 : Bien le bonjour à tout le monde, et aux autres aussi... J’ai d&eacu...
il a cru voir débarquer Chirstian de sa soucoupe de Sélénite
Moi aussi, en te lisant...et tu peux prendre ça pour un sacré compliment.
Si mettre les pieds "dans le plat" n’ est pas ce qu’ il y a de mieux pour nager (sauf pour qui veut prendre un bain de boue), "faire un plat" en plongeant est carrément douloureux !
réponse à . deLassus le 06/11/2010 à 09h50 : il a cru voir débarquer Chirstian de sa soucoupe de Sélénit...
La soucoupe de Sélénite est-elle un petit plat lunaire ?
réponse à . deLassus le 06/11/2010 à 09h50 : il a cru voir débarquer Chirstian de sa soucoupe de Sélénit...
Mettre les pieds dans le plat : le comble du malheur pour un poète.
Belle expression souvent mal comprise donc, qui se rapproche de celle d’il y a quelques jours : "Jeter un pavé dans la mare" question de remuer les eaux boueuses.

Je ne pense pas Mr NS ait mis les pieds dans le plat avec le président Hu Jintao au regard des contrats qui ont été signés ces derniers jours.
Mais se sont encore de beaux effets d’annonce et un peu de poudre aux yeux (et God sait si les chinois sont experts en poudre, c’est quand même eux qui l’ont inventé si je ne m’abuse !) , pour nous faire accroire que tout va bien entre nous. Sauf que tous ces contrats s’étalent sur 4 ou 5 ans et qu’ils ne sont souvent que des "promesses de vente" comme pour une partie des Airbus par exemple... A part dans le nucléaire, il n’y a pas tant de marchés juteux et lucratifs qui ont été signés finalement.

Question droits de l’homme, le France n’a pas tellement de leçons à donner aux chinois, et il est vrai que la démocratie est le luxe des pays riches (comme le disait je ne sais plus qui...).
Michel Rocard disait il n’y a pas si longtemps que les chinois seront obligés par la force des choses et de leur économie grandissante de se mettre à la démocratie, mais que ça pourrait quand même prendre une bonne cinquantaine d’année !

Pour ma part, je ne suis pas choqué que nos dirigeant soient hésitants à aborder les sujets qui fâchent.
Les droits de l’homme et notre fierté d’accord, mais si ça veut dire regarder passer le train des affaires et des énormes marchés, ça peut se discuter. De toute façon, la chine est ce quelle est, et elle ne changera que quand elle le voudra, et quand elle ne pourra pas faire autrement.
Nous même dans les pays dits civilisés, ne nous sommes mis à la démocratie et aux droits de l’homme que très récemment, si je me m’abuse, et encore il y a pas mal de bavures, dont certains journalistes qui savent expertement mettre les pieds dans le plat, nous révèlent quelques affaires croustillantes assez régulièrement.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 06/11/2010 à 10h21 : Belle expression souvent mal comprise donc, qui se rapproche de celle d’il...
Pour ma part, je ne suis pas choqué que nos dirigeant soient hésitants à aborder les sujets qui fâchent.
vaste problème, qui déborde de notre plat. C’est la responsabilité du gouvernement de veiller aux intérêts du pays. Or il est clair qu’il n’y aura aucune relance, aucun accord international, bref aucune solution économique sans la Chine. Et la sagesse commande donc de les traiter de façon amicale, en évitant les sujets qui fâchent.
Mais c’est la responsabilité de certaines associations, ONG, groupes de citoyens, intellectuels... de rappeler sans cesse les abus commis en Chine, en France ou ailleurs, et de mettre les pieds dans le plat.
Et c’est la responsabilité des médias de présenter les actions des uns comme des autres. Mais peut être en évitant de jouer les étonnés en constatant que chacun reste dans son rôle : tout mettre à plat sans chercher à en faire tout un plat.
chanter comme un plat n’empêche pas de mettre les pieds dans la casserole.
réponse à . file_au_logis le 06/11/2010 à 06h24 : Bien le bonjour à tout le monde, et aux autres aussi... J’ai d&eacu...
il a cru voir débarquer Chirstian de sa soucoupe de Sélénite
Il avait donc une accréditation pour la Zone 51 ? Il va lui falloir nous raconter tout ça !
Mon cheval a essayé il y a peu de mettre les pieds dans le plat: il s’est enmêlé les pinceaux. Depuis, pour oublier sa déconvenue, il a voulu mettre les deux pieds dans le même sabot. Et re-ballotebelotte: déconfiture annoncée!
réponse à . deLassus le 06/11/2010 à 09h50 : il a cru voir débarquer Chirstian de sa soucoupe de Sélénit...
T’es trop gentil, là. C’est les nites, sans doute...
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 06/11/2010 à 10h21 : Belle expression souvent mal comprise donc, qui se rapproche de celle d’il...
A part dans le nucléaire ? Mais si la France (enfin, Areva) a effectivement construit une centrale (ou même 2, je n’ en sais rien) en Chine, ce fut avec transfert de technologies. Les chinois construisent maintenant leurs propres centrales (sur le modèle français) et comptent bien les exporter ! Tout comme les trains à grande vitesse du modèle allemand, et les Airbus montés en Chine. Vous allez voir qu’ ils vont en vendre aux concepteurs eux mêmes. Tant pis si je mets les pieds dans le plat. Généralement c’ est ce qui arrive quand on veut dire la vérité.
réponse à . file_au_logis le 06/11/2010 à 11h27 : Mon cheval a essayé il y a peu de mettre les pieds dans le plat: il s&rsq...
déconfiture annoncée!
Bref, c’est l’incurie à l’écurie ! Ce ne sont pas les pieds que l’étalon met dans le plat, c’est les talons qui sont le mets du plat de pieds. Chuchote lui à l’oreille qu’il aura de la moutarde, au lieu de lui annoncer des confitures et il abandonnera ses piques_hautains : hennit, soit ! Qui mal y panse ?
réponse à . mitzi50 le 06/11/2010 à 11h38 : A part dans le nucléaire ? Mais si la France (enfin, Areva) a effect...
Généralement c’ est ce qui arrive quand on veut dire la vérité.
si j’ai compris ta vérité, Areva n’aurait pas du vendre ses centrales à la Chine. C’est bête qu’ils n’aient pas su à temps que tu étais acheteuse, et sans exiger de transfert de technologies, en plus ! 
Et si l’on met les petits plats dans les grands, se retrouve-t-on dans de petits souliers ?
Notre voisin, un horrible bileux, quand il n’était pas content à table, posait ses dents, son dentier dans le plat de sa femme.
Il avait bien envie de la mordre et le faisait sans laisser de marque...
Chuchote lui à l’oreille qu’il aura de la moutarde
Mais non, c’est un cheval, pas un chat. Et dire à un chat que le mou tarde, tu vas voir s’il va prendre son pied. Et te le mettre dans le fondement... Tu en seras ra-pla-pla... De là à dire qu’il a mis le pied dans le plat, il n’y a qu’un plat, pardon, pas!
Quoique, pourquoi dire qu’il n’y a qu’un pas, quand on dit qu’il n’y en a pas... Un pas ou pas un pas, this is the question...
Et qui se souvient de Prudence Petitpas, là, les bédéphiles?
réponse à . <inconnu> le 06/11/2010 à 12h39 : Notre voisin, un horrible bileux, quand il n’était pas content &agr...
C’était le mari de la femme à barbe ?
On dirait un truc pour faire pipi
réponse à . chirstian le 06/11/2010 à 11h49 : Généralement c’ est ce qui arrive quand on veut dire la v&e...
Non. Ma vérité est simplement que les millards annoncés ne sont pas forcément ce qu’ on essaie de nous faire croire, c’ est tout ! Je ne suis pas acheteuse mais je ne confonds pas une intention de commande avec transfert de technologie avec une commande ferme. J’ ai travaillé sur des commandes chinoises de centrales thermiques à base diesel. Il n’ y était pas question de transfert de technologie, pourtant... mais au bout d’ une centaines d’ unités, ils se sont montrés des copieurs très doués.....
Le contraire du pied dans le plat, c’est un plat à pied ! 
Je ne comprends pas trop...Où est le lien?
Allez! Une fois de plus la bollotte met les pieds dans le plat!
La barbe!!!!!!!!!! 
réponse à . <inconnu> le 06/11/2010 à 14h23 : Je ne comprends pas trop...Où est le lien? Allez! Une fois de plus la bol...
meuh non, c’est un plat ... à barbe ! outil de barbier à l’ancienne !
Je ne vais pas te laisser toi non plus les deux pieds dans le même plat : voici, sur cette page, ma source. Une bonne occasion d’enrichir notre vocabulaire !
réponse à . mitzi50 le 06/11/2010 à 14h03 : Non. Ma vérité est simplement que les millards annoncés ne ...
les millards annoncés ne sont pas forcément ce qu’ on essaie de nous faire croire
"on" n’essaye rien du tout ! Ces milliards sont le montant de marchés que les entreprises françaises sont bien contentes d’engranger, même si elles doivent pour cela céder leur technologie, avec le risque de se créer des concurrents (qui, de toutes façons, obtiendraient une technologie équivalente sans notre accord) ! Tu as naturellement raison de penser qu’il serait préférable de pouvoir négocier en position de force, voire de nous créer des marchés captifs comme au bon temps des colonies. Mais nos entreprises ne sont plus assez puissantes. Alors,oui, elles ont raison de se réjouir de ces contrats !
réponse à . mitzi50 le 06/11/2010 à 11h38 : A part dans le nucléaire ? Mais si la France (enfin, Areva) a effect...
Heureusement qu’il n’y a pas de transfert de technologie dans l’autre sens, autrement on serait obligé de reproduire ces horribles gadgets en plastoc bas de gamme qui déferlent sur notre continent en provenance de cette grande nation qui se croyait il y a encore pas si longtemps non seulement le centre de l’univers (et oui, carrément, pourquoi pas tant qu’à faire !), mais les seuls êtres "humains" de la planète !  
Euh, aurai-je dis une bêtise ou simplement mis les pieds dans le plat ?  
réponse à . DiwanC le 06/11/2010 à 14h06 : Le contraire du pied dans le plat, c’est un plat à pied ! ...
C’est ben vrai, ça ! Tiens, as-tu gardé une petite place pour ce Pié que j’aime bien trouver dans mon plat ?
A part l’Austro-belge, tous nos amis d’Outre-Quiévrain sont allés mettre leurs pieds sur les chemins de leur plat pays. Ferait-il beau en Jolie-Gique ?
réponse à . momolala le 06/11/2010 à 14h38 : Je ne vais pas te laisser toi non plus les deux pieds dans le même plat&nb...
C’est quoi ce truc là ? séche-cheveux
Tu mets la tête dedans en entier pour te sécher les cheveux ?
Je préfère encore prendre mon pied plutôt que de le mettre dans le plat, surtout si c’est un plat de pieds de cochon !
Non, ce que tu montres là n’est pas le mari de la femme à barbe, parcque Barbe, c’est déjà un prénom féminin, mais c’est bien le chapeau du mari de Barbe.
Ils ont des chapeaux ronds....
réponse à . momolala le 06/11/2010 à 14h44 : A part l’Austro-belge, tous nos amis d’Outre-Quiévrain sont a...
Sans doute... comme ici aussi, d’ailleurs. Nous avons eu un petit 20°C en fin de matinée. Maintenant, malheureusement, le ciel commence tout doucement à se couvrir, la température commence à baisser, et demain, nous n’aurons plus déjà que 10°C max...
Ainsi va la vie: des hauts et des bas (si ce sont des bas résilles, je préfère). Quant aux hauts, comme la vie est bien faite, elle n’en a pas besoin: je la préfère nature pure, à l’air libre... Oho! 
réponse à . momolala le 06/11/2010 à 10h17 : Mettre les pieds dans le plat : le comble du malheur pour un poète....
Au pays de la diérèse,
Mettre les pieds dans le plat,
Pour une femme un peu niaise,
C’est un fier apostolat.
réponse à . chirstian le 06/11/2010 à 14h39 : les millards annoncés ne sont pas forcément ce qu’ on essai...
Commandes fermes ou intentions de commande ? Navrée de me répéter, mais les intentions de commande d’ avions de type "rafale" du sieur Khadafi (que je ne confonds certes pas avec les chinois) n’ ont pas encore fait l’ objet d’ un contrat en bonne et due forme, par exemple... Et les commandes d’ airbus sont elles des concrétisations d’ intentions de commandes déjà signées, ou des contrats à venir ? Je suis peut-être trop méfiante, mais tant que le paiment initial n’ aura pas été engrangé, j’ attends. Ceci dit, je ne suis pas stupide au point de penser que nous pouvons être en position de force..."Ballote" peut-être, complètement idiote, je ne pense pas...
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 06/11/2010 à 14h41 : Heureusement qu’il n’y a pas de transfert de technologie dans l&rsqu...
Soyons sérieux : nous nous croyons tous le centre de l’ univers. Il n’ est que de regarder les cartes géographiques. La France est bien "centrée" dans l’ Europe, et nous avons trop longtemps considéré que les autres humains peuplant notre planète étaient inférieurs, ou non pourvus d’ une âme, ou je ne sais quoi. Il en est de même pour l’ "Empire du Milieu". Sur les planisphères, il est... au milieu. Mais la Russie et les USA se centrent de la même façon.
Quant au transfert de technologie de la Chine vers la France, ou vers l’ Allemagne, il n’ est pas près de se faire, vu que des sociétés chinoises s’ installent à Paris (entre autres) pour profiter du savoir-faire des ingénieurs français qu’ ils embauchent !Pourquoi donc les former puisque, la crise aidant, ils peuvent les recruter où ils veulent ?
réponse à . mitzi50 le 06/11/2010 à 16h23 : Commandes fermes ou intentions de commande ? Navrée de me rép...
j’ attends
c’est bien : on ne te l’a fait pas, hein ! 
Heureusement, les entreprises ne vont pas attendre. Dans ces contextes, l’intention de commande déclenche immédiatement des déblocages de budgets, des embauches, toute une mobilisation qui ne peut pas attendre la commande ferme. Et si celle-ci ne vient jamais ? Dommage, bien sûr : certaines de ces dépenses auront été engagées en pure perte, d’autres serviront à une autre commande, qui sera arrivée entre temps, parfois d’où on ne l’attendait pas. Mais je peux t’assurer que dans un certain nombre d’entreprises, des bouchons ont sauté. C’est déjà bon pour la relance des ventes de Champagne !
réponse à . mitzi50 le 06/11/2010 à 11h38 : A part dans le nucléaire ? Mais si la France (enfin, Areva) a effect...
EDF qui crache dans la soupe d’AREVA a , me semble t’il , les mêmes ambitions que celle ci de collaborations avec les chinois .
dans les 2 cas les projets sont de construire des centrales avec des normes sécuritaires un peu moins importantes que celles qui sont actuellement construites ( conception avec les allemands qui ont ensuite récupéré leurs billes ) donc moins chères avec une espérance de vente à l’export .
Dans la mesure où la France n’arrive pas à terminer le dernier modèle (haut de gamme ) dans les délais et sans dépassements de coûts , sachant aussi qu’il y a nombre de centrales vieillissantes il se pourrait que l’Etat achète à la Chine après avoir fait croitre que la France allait vendre .
Science fiction économique ?
réponse à . cornelius le 06/11/2010 à 17h50 : EDF qui crache dans la soupe d’AREVA a , me semble t’il , les m&eci...
EDF qui crache
Y aurait-il de l’électricité dans l’air ?
réponse à . DiwanC le 06/11/2010 à 18h50 : EDF qui crache Y aurait-il de l’électricité dans l’air...
Oui, mais il y a aussi de l’eau dans le gaz du côté de ceux qui mettent les pieds dans le plat...
Je risquerai un bec de gaz de la belle époque (1900-1910) ou une lampe à gaz ou à acétylène ???
réponse à . mitzi50 le 06/11/2010 à 16h23 : Commandes fermes ou intentions de commande ? Navrée de me rép...
J’attendrai.
Jean Sablon: cette page
Rina Kitty: cette page
réponse à . chirstian le 06/11/2010 à 17h10 : j’ attends c’est bien : on ne te l’a fait pas, hein&nbs...
En ce moment, ont lieu les championnats du monde d’ escrime. Si nous allions emprunter des sabres ? (pour le champagne bien sûr, pas pour un duel). A la nôtre !
réponse à . cornelius le 06/11/2010 à 17h50 : EDF qui crache dans la soupe d’AREVA a , me semble t’il , les m&eci...
Là je pense que c’ est un peu exagéré. OK, l’ EPR n’ avance pas... (habitant à une cinquantaine de km de Flamanville je suis au courant), mais c’ est quand même un prototype, en quelque sorte. Pour des centrales conventionnelles, toute l’ ingéniérie est déjà faite, il n’ y a que quelques plans à revoir en fonction des petites modifications à apporter ou d’ un nouveau site d’ implantation. Donc qu’ achèterions-nous en Chine ? Le béton ? Il n’ y a que les matières premières radioactives que nous devons importer et enrichir... Mais nous savons le faire sans aide !
Ou plutôt le chapeau de Don Quichotte...

Je quitte ce site (pour la soirée) vraiment trop hermétique pour moi.
Je craindrais d’être un peu ...niaise ou ballotte.
A demain et bonne soirée. Si Monsieur God voulait bien nous proposer une expression plus...facile ?
réponse à . mitzi50 le 06/11/2010 à 20h33 : Là je pense que c’ est un peu exagéré. OK, l’ E...
j’ai émis l’hypothèse d’une science fiction économique .... peut être une version EPR simplifiée dont la mise au point finale serait faite en Chine .
Il est aussi possible d’imaginer qu’on leur achetera des avions gros porteurs alors que EADS pensai que l’Empire du Milieu serait un immense marché pour l’A380
cette page et cette page

cette page pour recentrer le débat
réponse à . DiwanC le 06/11/2010 à 18h50 : EDF qui crache Y aurait-il de l’électricité dans l’air...
si j’ai bien lu ii semble que chacun joue en franc tireur sur des projets similaires (types de centrales ) et cherchent à se positionner séparément sur les mêmes marchés
réponse à . cornelius le 06/11/2010 à 21h25 : j’ai émis l’hypothèse d’une science fiction &ea...
EADS ne vendra que les avions sur lesquels les chinois auront besoin de "se faire la main". Mais n’ achètera pas d’ avions en Chine, à moins de vouloir se saborder au préalable ! Par contre les chinois essaieront de vendre sur tous les marchés intéressés "leur" conception nucléaire (issue de la nôtre) et "leur" gros porteurs (faits à partiir de notre savoir-faire). En Afrique surtout, où ils contrôlent déjà toutes les importations ou presque.
P.S. Pas mal les bottes dans leur plat de salade...
Désolée mais l'expression "to put one's foot in one's mouth" vent dire commettre une bévue langagière.
En effet, pour lui, cette locution serait née d'un jeu de mots entre les termes franco-provençaux 'gaffe' pour 'gué', 'gaffer' pour 'nager' ou 'patauger'
Si quelqu'un peut m'expliquer ?
des endives au jambon
Ah oui, des chicons au gratin ! Mais on le fait aussi avec des céleris.

Mettres les pieds dans le plat...un geste grossier si le plat était du beurre de cacahuètes ? Question existentielle.

J'ai cherché notre expression chez Proust mais je crois qu'elle n'a pas ce je ne sais quoi proustien. Avoir les doigts de pied en éventail...ou en bouquet de violettes...voilà des expressions dignes d'être proustiennes.
réponse à . Coco1025 le 21/04/2015 à 01h19 : Désolée mais l'expression "to put one's foot in one...
Reverso :
to put one's foot in it : mettre les pieds dans le plat

Larousse :
to put one's foot in it (UK & informal*) OR in one's mouth (informal) : mettre les pieds dans le plat
* familier
réponse à . Mintaka le 21/04/2015 à 02h31 : Reverso : to put one's foot in it : mettre les pieds dans le pla...
Tu as raison de le souligner, la rubrique "Ailleurs" a toujours été un exemple de rigueur.
réponse à . Coco1025 le 21/04/2015 à 01h19 : Désolée mais l'expression "to put one's foot in one...
Coucou Coco, bienvenue au club.......
Il arrive à God de passer prendre le café le matin, t'as qu'à venir. On fera connaissance et tu pourras mettre the feet in the plate.......
réponse à . Mintaka le 21/04/2015 à 02h03 : En effet, pour lui, cette locution serait née d'un jeu de mots entre...
Faut avouer que c'est pas limpide............
réponse à . Mintaka le 21/04/2015 à 02h08 : des endives au jambonAh oui, des chicons au gratin ! Mais on le fait aussi ...
Et l'aïoli, Ô Peuchère ! Escagasser la morue, écrabouiller les oeufs durs, piétiner les pommes de terre........
réponse à . lalibellule1946 le 21/04/2015 à 02h27 : Mettres les pieds dans le plat...un geste grossier si le plat était du b...
Beurre de cacahuètes......ça m'a toujours laissé songeur ce truc là.
Vous les Ricains faut reconnaître que vous êtes les maîtres dans beaucoup de domaines mais pour ce qui est des bons petits plats, c'est pas le pied !.....
Bon, faudrait peut être passer au Georges du jour.....ben justement je suis vraiment emmerdavouillé parce que y a rien de bien probant dans son oeuvre au sujet des pieds dans le plat.

Alors juste pour le plaisir de ce texte magnifique qui, en 1976 valut à Georges une lettre de remerciements du collectif des filles de joie parisiennes, je vous livre leurs pieds de grue

Y aurait bien "la file indienne" où il est dit:

Et l' vieux mari de celle-là,
Le talonnait de ses pieds plats
,

mais l'a peu près ne vaut pas le coup de se passer de "la complainte".........enfin, moi j'trouve.......

T'en penses quoi toi Diwan ?

Ad'taleur pour le café ?............
Tiens ? y a personne ?........Même pas Coco ?
Hé bien me reste plus qu'à faire le café.........

A midi y a salade en entrée mais vous enlevez les chaussures.......
Youhouuuuuuuuuuuuu.................les copaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiins !

Vous êtes oùùùùùùùùùùùùù ?

Quand on va en Belgique on met les pieds dans le plat pays.........
réponse à . BOUBA le 21/04/2015 à 07h18 : Quand on va en Belgique on met les pieds dans le plat pays............
Holà, le Plat Pays, c'est la Flandre, pas la Belgique !

Le Plat Pays belge selon Bouba 
réponse à . Mintaka le 21/04/2015 à 07h55 : Holà, le Plat Pays, c'est la Flandre, pas la Belgique ! Le Plat Pay...
À propos de plat pays, le point culminant de la Belgique est le Signal de Botrange avec ses 694 m. On y a érigé une butte de 6 mètres de haut pour atteindre le seuil psychologique des 700 m. Inutile de vous dire que pour gravir ces 6 derniers mètres, des bonbonnes d’oxygène sont nécessaires. On peut voir à droite la citerne de remplissage des bonbonnes.
réponse à 133. Mintaka
On peut également contempler le paysage saupoudré de sable saharien véhiculé par les vents d'altitude. Ici.
réponse à . Mintaka le 21/04/2015 à 07h55 : Holà, le Plat Pays, c'est la Flandre, pas la Belgique ! Le Plat Pay...
réponse à . BOUBA le 21/04/2015 à 07h17 : Youhouuuuuuuuuuuuu.................les copaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiins ! Vous ...
Voilà, voilà... on arrive... y a pas le feu !

En général, quand on met les pieds dans le plat, c'est que la coupe est pleine ! Et dans ces cas-là, on a tendance à exagérer un tantinet. Un peu comme :

Au ciel de qui se moque-t-on ?
Était-ce utile qu'un orage
Vînt au pays de Jeanneton
Mettre à mal son beau pâturage ?
Pour ses brebis pour ses moutons,
Plus une plante fourragère,
Rien d'épargné que le chardon !
Dieu s'Il existe, Il exagère.
Il exagère


Un autre qu'y exagère - et là, je n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat* - c'est Bertola, et sa musique de... enfin, sa musique...

Reste un peu de café ?

*Yeeess ! j' l'ai eu !
Sentence : il est plus facile de mettre les pieds au fond du plat que de marcher au plafond.
LaHauto Tseu... euh...pas sûr pour la source...
réponse à . DiwanC le 21/04/2015 à 09h55 : Voilà, voilà... on arrive... y a pas le feu ! En gén&...
Chez GB tu peux trouver "les pieds dans la plate" (enfin les pieds !) mais de toute façons ce qu'il y a dans le plat c'est pas mangeable !

Si seulement elle était gentille,
Je dirais: "tout n'est pas perdu,
Elle est plate c'est entendu,
mais c'est la meilleure des filles."
Malheureusement c'est un chameau,
Un succube, tranchons le mot
Un succube, tranchons le mot.


Si seulement l'était cuisinière,
Je dirais: "tout n'est pas perdu,
Elle est sotte, c'est entendu,
Mais quelle artiste culinaire!"
Malheureusement sa chère m'a
Pour toujours gâté l'estomac
Pour toujours gâté l'estomac.
réponse à . <inconnu> le 06/11/2010 à 11h20 : il a cru voir débarquer Chirstian de sa soucoupe de Sélénit...
Comment pourrait-il parler d'une zone qui n'existe pas ?
Tout ce qu'on sait, c'est que la route qui donne accès à ce pays-de-nulle-part est jalonnée de panneaux indiquant que "l'usage de la force pouvant entraîner la mort est autoriséé"
réponse à . BOUBA le 21/04/2015 à 04h25 : Bon, faudrait peut être passer au Georges du jour.....ben justement je sui...
T'en penses quoi toi Diwan ?
Il y a ce que tu dis...et puis celle-ci : le beau Georges - excédé par un insupportable manque de savoir vivre (si je puis dire !) - met non seulement les pieds dans le plat mais encore ses bottes pointues !

Or j'avais hérité de grand-père
Une paire de bottes pointues,
S'il y a des coups de pieds quelque part qui se perdent,
Celui-là toucha son but.
On doit se souvenir des plats servis par un chef d'exception, comme d'une pièce de Mozart jouée sur un Stradivarius.

Pierre Perret
réponse à . mickeylange le 21/04/2015 à 10h48 : Chez GB tu peux trouver "les pieds dans la plate" (enfin les pieds&nbs...
Joliii ! Belle recherche ! 
Et toi l'artissse, mets-tu les aplats dans ta peinture plafondément sixtinienne ?
A Draveil, du côté de la Mairie, faut mieux éviter de parler de pieds, plats ou pas.
réponse à . mickeylange le 21/04/2015 à 10h59 : A Draveil, du côté de la Mairie, faut mieux éviter de parler...
D'ailleurs, à peine installé dans cette belle commune, l'Alphonse D. qui avait un sens prémonitoire développé écrit "sans mettre les pieds sabots dans l'écuelle...".

Tu vas voir que certain Provençal d'ici va sans doute contester, parler d'obscession, etc. Et pourtant ce n'est que l'exacte vérité attestée par les recherches de Georges P. parues aux éditions Kyleos.
LE JEU DES MOTS CACHÉS (14)
Je vous invite à savourer les 20 ingrédients avec lesquels j'ai rempli autant de plats.
Bon appétit !

Le garçon d'écurie du village avait mauvaise réputation, et pour cause, il disait du mal de tout le monde...
- Sale lad ! il ne sert qu'à saouler !
- c'est vrai, il truffe tous ses commentaires de máchancetés...
- oui, pas besoin de te tendre la perche...tout le village voudrait en être débarrassé...
Intervint une troisième voisine
- Et en plus, il n'est pas propre ! je l'ai surpris dans mon jardin: j'ai vu la pisse à lad hier...
- tu l'as engueulé, au moins...
- bien sûr, mais si vous croyez que lui, sa bouille, abaisse, vous vous trompez: il est parti en m'insultant !
- oh, là, là ! au début on ne l'écoutait pas, du moins c'est ce qu'on fit, mais au bout d'un temps, ça devient insupportable ! Ici, il n'y a que des gens bons !
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-
Tout ce mécontentement déboucha vers une décision drastique: il devait quitter le village; on désigna la minotière comme porte-parole.
Celle-ci alla le trouver et lui dit:
- Lad, vous n'êtes pas sans ignorer que quand on vous voit, on se cache, on ne cherche qu'abri pour se mettre à couvert de vos babillages blessants, alors au nom de nous tous, je viens vous annoncer qu'on vous banni du village. Votre départ m'agrée, ainsi qu'à tous mes concitoyens. Autrement dit: tu peux filer, mignon !
- Si on ne veut pas de moi, je ne resterai pas ! Mais laissez-moi vous dire que mes illusions sont détruites, cependant, comme j'ai dit, je quitterai votre sol, meunière !
- Nous sommes même prêts à vous aider, si vous n'avez pas de fric...assez
- de ce côté là, aucun souci, et puis je prendrai contact avec le capitaine, un ami à moi, d'un navire de marchandises qui, justement passera d'ici 2 jours
- est-ce cargo que vous prendrez ?
- c'est ça, dès que je vois ce bateau qu'à la cale, amarre, je grimpe !
- votre cargo lad !
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-
Le jour arriva et le garçon d'écurie tint parole. Lorsqu'il s'éloignait des côtes, de port, du fond du coeur monta à ses yeux une petite larme...
Le village se fit de plus en plus petit...puis il disparut.
Deux saumons au paradis
- Tu te souviens ? on nageait paisiblement, on mordit à un hameçon, et puis on nous transforma en saumons fumés...
- exact ! en somme on fut mets !
réponse à . joseta le 21/04/2015 à 12h05 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (14) Je vous invite à savourer les 20 in...
Trouvé ! j'ai même une dizaine "de" en prime ! 
Tu veux des oeufs ?
Spécial cuisine (sportive)
Ingrédients: Oeufs, lumpe, ail
Préparation: Au four.
C´est tout simple...les mets d´ail dorent et les oeufs aux lumpes piquent !
Voilà ! (suffit de demander)

.
Quelques amuse-gueules comme apéritif.
- Le lait est un aliment beaucoup plus généreux que le poisson: le poisson écaillé ne donne rien du tout, mais si le lait est caillé, il donne du fromage; encore que dans les deux cas on en a pour notre beurre.
- On peut faire sauter une banane ou une pomme à la poêle...mais n'essayez jamais d'y faire sauter une grenade.
- Par honnêteté on devrait se débarrasser de la grosse cuillère à manche de la cuisine: personnellement, je ne veux pas d'affaire-louche.
MENUS
Menu ouvrier
Il s'agit de poisson-MARTEAU aux CLOUS de girofle. On prendra soin d'écailler le poisson à l'aide d'une RÂPE, ensuite avec les PINCES, on accompagnera de quelques COUTEAUX. On ajoutera quelques ails, écrasés au MORTIER.
Menu défenseur
Ingrédients: AVOCATS et "CHAIRE" d'oie pour la farce. Plat à exécuter avec main de MAÎTRE si on veut servir un excellent BUFFET d'AVOCATS à L'OIE. Défendre cette CAUSE, c'est notre DROIT.
Menu lithographe
PAVÉ de boeuf au ROC-FORT. La PIERRE angulaire: boeuf et fromage. Il ne faut surtout pas rester sur le CARREAU, car il ne doit rester que DALLE dans l'assiette. Comme dessert. GEMME bien le chocolat. Ferrero ROCHER bien sûr.

Ella Fitzgerald et une amie au restaurant
Le serveur: - Vous aimez le riz ?
l'amie: - pas Ella !
le serveur: - c'est ça paella, vous en voulez ?
MES PLATS
1) salade (sale lad)
2) cassoulet (qu'à saouler)
3) truffe
4) perche
5) pissaladière (pisse à lad hier)
6) bouillabaise (bouille abaisse)
7) confit (qu'on fit)
8) boudin (bout d'un...)
9) jambon (gens bons)
10) cabri (qu'abri)
11) magret (m'agrée)
12) filet mignon (filer, mignon)
13) truites (mes illusions sont détruites)
14) sole meunière (sol, meunière)
15) fricassée (fric...assez)
16) escargot (est-ce cargo)
17) calamar (cale amarre)
18) cargolade (cargo, lad)
19) côtes de porc (côtes, de port)
20) fondue (fond du...)
Voilà ! Et bravo Germaine !
Beurk ! Surtout s'il s'agit d'une personne qui ne se lave jamais les pieds... 
«3) truffe» Ce terme peut être injurieux: traiter une personne ainsi !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mettre les pieds dans le plat » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?