Ne pas se moucher du pied / du coude - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Ne pas se moucher du pied / du coude

Se croire quelqu'un d'important.
Avoir de grandes prétentions.

Origine

Au XVIe siècle, quelqu'un qu'on "mouchait du pied" était quelqu'un qu'on bernait facilement. Donc un niais, assimilé à une chandelle qu'on aurait pu 'moucher' (ou éteindre) sans même avoir besoin d'y mettre la main.
Le verbe 'moucher' y avait d'ailleurs aussi le sens de 'tromper' ou 'séduire avec des arguments trompeurs'.

C'est à partir du XVIIe siècle que la signification a évolué.
A cette époque, les saltimbanques (donc des gens de basse classe) pouvaient, dans la rue et grâce à leur souplesse, se contorsionner et se passer le pied sous le nez, comme s'ils se mouchaient avec.
Par comparaison, les gens de la haute ne risquaient pas de se moucher du pied.

A cette époque également, beaucoup de personnes de condition modeste avaient l'habitude de se moucher sur leur manche et quelqu'un qui se mouchait de la manche ou du coude était un malappris, aisément reperé par les taches vertes et gluantes sur son bras.
Par contre l'élite de la société utilisait un mouchoir et n'avait donc aucun besoin de se moucher du coude.

Ces deux variantes de l'expression permettaient de bien différencier la piétaille de l'aristocratie.

Cette locution, dans sa forme négative, est petit à petit devenue ironique, pour désigner des gens imbus d'eux-mêmes, prétentieux, qui affichent de grands airs ou qui tentent de se faire passer pour des personnes raffinées, aisées ou intelligentes.

Compléments

Peut aussi se dire, en termes moins élégants : "péter plus haut que son cul".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas se moucher du pied / du coude » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Herr wichtig seinêtre 'monsieur-important'
Angleterreen Think you're the bee's knees/ the cat's whiskersPenser que l'on est les genoux de l'abeille/ les moustaches du chat.
Angleterre / États-Unisen a weisenheimer/wisenheimer (dérive probablement soit du yiddish, soit un malaxe germanophone de 'wise guy'se dit d'une personne arrogante et prétentieuse
Espagnees Creerse el ombligo del mundo.Se croire le nombril du monde.
Argentinees No es un piguyi.Ce n'est pas un petit pou / un pou (lunfardo).
Espagnees Tener muchos humosAvoir beaucoup de fumées (foyers)
Argentinees Creerse GardelSe prendre pour Gardel
Canada (Québec)fr Péter plus haut que le trou
France (Charente-Maritime)fr Ne pas se moucher avec un dailNe pas se moucher avec une faux
Canada (Québec)fr Se prendre pour la Reine de Saba
Suissefr Ne pas se prendre pour la queue d'une poire
Italie (Sicile)it Cridìrisi cacòcciulaSe croire (un) artichaut
Italieit Avere la puzza sotto il nasoSentir mauvais au dessous du nez
Pays-Basnl een opgeblazen kikker zijnêtre une grenouille gonflée (quelqu'un se croyant très important)
Pays-Basnl een pedante figuur (expr. un peu vieillotte)un individu arrogant qui prétend savoir mieux que les autres
Belgique (Flandre)nl Dikkenek zijnêtre un gros-cou
Brésilpt Cagar cheirosoChier parfumé
Roumaniero A umbla cu nasul pe susMarcher le nez en haut
Roumaniero A se crede buricul p?mântuluiSe croire le nombril du monde.
Roumaniero A se da/crede mare ?i tareSe donner/croire grand et fort
Roumaniero A se da rotundSe donner rond
Roumaniero A-?i lua nasul la purtarePrendre son nez à porter

Déformée

Ne pas se moucher avec le dos de la cuiller

Vos commentaires
à propos de coude, je ne sais si on peut se moucher du coude ? mais je sais qu’on ne peut pas se lécher le coude, c’est une impossibilité physique ... essayez donc pour voir ! j’en connais qui essaient (en lisant ceci !) lol
Tout cela me met dans une légère confusion.
Pour moi, moucher quelqu’un, c’est lui rabattre son caquet, comme on mouche une chandelle, mais je n’ai pas souvenance que l’on mouche quelqu’un du pied.
D’autre part, si je comprends bien, se moucher du pied et se moucher du coude, quoique de signification identique, auraient une origine toute différente ? (d’une part les saltimbanques, d’autre part les pauvres).
Et dans tous les cas, moucher quelqu’un (du pied ou non) et se moucher du pied n’auraient pas du tout le même sens.
Mon God, si je n’avais pas la foi aveugle du charbonnier, je penserais que vous êtes atteint du syndrome du lundi matin. A propos de coude, ne l’avez-vous pas trop levé ce week-end ? Mais je vous le lâche et prends les miens au corps pour fuir votre divin courroux.

L’iconoclaste.
réponse à . <inconnu> le 12/06/2006 à 08h21 : Tout cela me met dans une légère confusion. Pour moi, moucher quel...
Cher icone aux clastes,

Pourquoi confuser ?
De nos jours, "moucher quelqu’un", c’est bien lui rabattre son caquet, mais ce n’est pas le sujet du jour.
Et si, autrefois, "moucher quelqu’un du pied", c’était bien le tromper, cela ne se dit plus depuis un moment.
Mais il faut simplement tenir compte du fait que nombre de nos expressions ont évolué dans le temps, et qu’un ’se’ pronominal peut tout changer (comme avec le verbe ’branler’, par exemple - oups !). Et celles-ci en font partie.
A partir du XVIIe, les deux variantes ont et ont eu effectivement la même signification, et si l’origine n’est pas tout-à-fait la même, elles montraient bien toutes les deux la différence entre les gens du peuple et les autres.

Allez en paix et je vous rassure, vous n’aurez pas à subir mon courroux, coucou (Desproges dixit).
en fait on se mouchait autrefois avec toutes les parties du corps, même si nous n’en avons ainsi retenu que deux ou trois.Témoin la comptine :
alouette, gentille alouette,
alouette je te moucherai
je te moucherai du pied , je te moucherai du pied
(je vous laisse finir, je suis certain que vous connaissez !)

Il faut admettre qu’avec certaines parties du corps, cela ne témoignait peut être pas d’une meilleure éducation, mais en tous cas d’une plus grande souplesse, non ?
Il me semble avoir lu l’expression, chez notre regretté Frédéric Dard, employée dans le sens de "ne rien se refuser, pouvoir tout se permettre". Possible ?
En fait, il l’employait en parlant de quelqu’un qui possédait beaucoup de biens de grande valeur.
A propos de "péter plus haut que son cul" ( exercice assez difficile vous en conviendrez)... Dans certains contes haïtiens (contés avec brio par Mimie) on dit "Péter Carré (plus haut que son cul)" . Quand la géométrie complique tout !!!
Et je suppose que ça a un lien indirect avec les mouchards qui se recrutaient parmi les petites gens, les malpropres comme les malappris... guère étouffés par la morale.
Il partaît que c’est pour éviter ces laides taches sur les manches de ses soldats que Napoléon y aurait fait coudre des boutons! Impossible donc de s’y moucher. Aussi les soldats avaient-ils un uniforme propre.
réponse à . francisbeaujean le 12/06/2006 à 15h43 : Il partaît que c’est pour éviter ces laides taches sur les ma...
Oui, d’ailleurs si les boutons étaient mal cousus et que les soldats s’y mouchaient quand même, ils collaient alors au nez. C’est ce qu’on appelait des boutons d’acnez.

Et si jamais les boutons étaient bien cousus, ils s’y arrachaient alors le pif, les pôvres. Mais ils allaient nez en moins à la bataille.
réponse à . francisbeaujean le 12/06/2006 à 15h43 : Il partaît que c’est pour éviter ces laides taches sur les ma...
Intéressant ! En tous cas, "La guerre des boutons", ce fût bien plus tard...
réponse à . God le 12/06/2006 à 15h56 : Oui, d’ailleurs si les boutons étaient mal cousus et que les soldat...
Ah que Nez (le Maréchal Ney) a fait ce qu’il a pu à Waterloo...
réponse à . <inconnu> le 12/06/2006 à 10h10 : A propos de "péter plus haut que son cul" ( exercice assez difficile vous...
Péter carré à Losange et laisse… n’est pas péter carré au Pentagone...
(M’ouais... Los Angeles)
réponse à . <inconnu> le 12/06/2006 à 10h10 : A propos de "péter plus haut que son cul" ( exercice assez difficile vous...
Péter carré, donc duracell !
Juste en passant, cette fois je me décide à vous laisser quelques mots...Bien que le livre d’or fourmille déjà d’éloges à votre propos, j’ajoutterai mon humble écho pour vous remercier non seulement de ces éclairages de lanternes d’une langue française qui n’a pas fini de nous surprendre et auquels je suis accroc mais également, ce qui est pour moi fondamental, au style de votre plume qui me ravit tant elle inspire au sourire (voire au rire)...Bientôt un livre? Cela irait de soi...
Merci à vous!
Bien le bonjour en ce samedi de Pâques 2008.
Etant le premier de ce beau jour d’aujourd’hui, j’oserais exprimer ici que nous ne lisons que très peu de contributions des intervenants de 2006. Je ne parle pas d’ inconnu bien sûr, qui intervient très souvent et à bon escient - en général tout au moins - bien à propos et avec énormément d’érudition et d’humour.
Le message de cirolenna ci-dessus montre non seulement son intérêt, mais également ses qualités: langue francaise farpaite, humilité de bon aloi, lèche-popotin: jusque ce qu’il faut pour que cela soit agréable,... francisbeaujean,pianopouces,et les autres où restez-vous?
Ne vous mouchez donc pas du pied, restez humbles, mais surtout, restez avec nous...
Nous ne moucherons pas du pied non plus et vous gardons votre place au chaud...
Et personne ne mouchera personne. Pweersonne ne prendra la mouche, et personne ne pêchera à la mouche non plus...
expressio : le site où les pieds font mouche de tous coudes
l’élite de la société utilisait un mouchoir
je vous conseille la lecture de
cette page de Wikipedia. C’est fou ce qu’on y apprend sur le mouchoir : très intéressant !
J’en extrait juste cette définition d’Ambrose Bierce (Dictionnaire du Diable) :
« Mouchoir (n) : petit carré de soie ou de toile qui sert à accomplir diverses fonctions ignobles, touchant le visage, et particulièrement utile aux enterrements pour cacher l’absence des larmes. »
réponse à . chirstian le 22/03/2008 à 09h06 : l’élite de la société utilisait un mouchoir je vou...
Il me semble qu’avant les manches à soufflés, destinés précisément à y glisser le mouchoir, notre aristocratie utilisait les dentelles des manchettes du pourpoint pour se moucher. Quant à se moucher du coude, il est bien vrai que l’artisan, le paysan ayant les deux mains occupées par son ouvrage ne pouvait guère qu’utiliser son coude pour essuyer son nez, comme vous le fîtes vous-mêmes j’en suis sûre, bande de galopins, pris par vos ris et vos jeux de l’âge d’avant le kleenex !
réponse à . Rikske le 12/06/2006 à 10h02 : Il me semble avoir lu l’expression, chez notre regretté Fréd...
C’est dans ce sens que je connais l’expression "ne pas se moucher du pied". J’ai entendu aussi "ne pas se torcher du pied". Dans les deux cas, en dépit de l’explication de notre God vénéré, je ne vois pas en quoi cela appartiendrait à une pseudo-élite. Je ne conteste pas, God m’en garde, mais je crois que nous sommes beaucoup plus nombreux à ne pouvoir le faire que le contraire.
réponse à . chirstian le 22/03/2008 à 09h06 : l’élite de la société utilisait un mouchoir je vou...
suis allée sur la page que tu conseilles. Je n’ai pas tout lu mais j’y retournerai dès que j’en aurai le temps. Cela m’a fait penser au mouchoir, non pas de col, mais de cou (comme on dit chez nous) que mon père portait quand il travaillait à la mine. Ce mouchoir que certaines sociétés carnavalesques portent encore aujourd’hui. Il était de couleur rouge. On laissait pendre ce qui restait après le noeud de sorte que sans doute on pouvait s’y moucher, n’ayant pas le temps de sortir un mouchoir de sa poche.

Bienvenue à Stazette, Argonaute et Podone, rencontrés sur les pages des ajouts d’hier. Et bonjour à tous ceux dont j’ai pû constater qu’ils restent dans l’ombre. dommage de ne pas nous faire partager votre savoir ou/et votre bonne humeur.
réponse à . chirstian le 22/03/2008 à 09h06 : l’élite de la société utilisait un mouchoir je vou...
ignobles, touchant le visage, et particulièrement utile aux enterrements pour cacher l’absence des larmes. »
Je confirme ça m’est arrivé. Nous visitions Dijon et je vois un bâtiment où beaucoup de monde entrait, je me précipite pour visiter, entreinant mon mari. Grand escalier, les gens montaient et descendaient en file. Nous arrivons dans une grande salle, c’était la Mairie, le Chanoine Kir était dans son cercueil. Impossible de revenir en arrière, il fallait suivre. Sur une longue table des registres étaient ouverts pour recueillir les signatures. J’ai été prise d’un fou rire que je ne pouvais maîtriser. La seule solution a été de plonger la tête dans mon mouchoir comme si je pleurais et j’ai signé le registre (du nom de mon grand père originaire de Pommard).
J’ai gardé mon mouchoir sur le visage jusqu’à ce que nous soyons dans la rue
réponse à . tytoalba le 22/03/2008 à 10h11 : suis allée sur la page que tu conseilles. Je n’ai pas tout lu mais ...
Bienvenue à Stazette, Argonaute et Podone, rencontrés sur les pages des ajouts d’hier
Quoi, des nouveaux / nouvelles qui n’entrent pas part la grande porte? Qui ne se font pas connaître, qui préfèrent rester dans l’âne aux Nimats? Dieu - pardon, God! - mais que cela est étrange!
Les nouvelles -z- et nouveaux, bienvenue, donc! Ce jour d’hier est donc à marquer d’une pierre blanche.
Il faudra donc que nous allions tous, en coeur et de commun accord, lire leur prose dans ces pages pré-citées...
Mais dis-moi, Tytoalba, c’est chouette, ca!
réponse à . cotentine le 12/06/2006 à 00h22 : à propos de coude, je ne sais si on peut se moucher du coude ? mais ...
Pas tout à fait vrai, car certains - bien entraînés, du genre contorsionnistes - peuvent le faire !
Si vous ne me le croyez pas, faites donc un pari avec par exemple une somme intéressante à la clé ...

Ach ! C’est môffais auchour’thui ! Il pleut et tout le monte se sent plus vieux !

°
Si tu ne vas pas à Lagardère ...

De même si le coude ne vas pas au nez, alors le nez ira au coude !

Allez voir donc ce clip (AU PIED DE LA LETTRE ! et complètement SANS engrais intello (pire que le CO2 ?) Ach ! Le peau long nez

°
réponse à . momolala le 22/03/2008 à 10h04 : Il me semble qu’avant les manches à soufflés, destiné...
Est-il exact que les boutons sur les manches d’uniforme des soldats étaient non pas simplement ornementaux , mais pour les dissuader de se m’essuyer le nez avec?
bonjour
Je ne sait pas si notre cher president se mouche du coude, mais je l’ai vu se decrotter le nez avec ses doigts en arrivant à l’ONU!!!
réponse à . memphis le 22/03/2008 à 11h46 : Est-il exact que les boutons sur les manches d’uniforme des soldats &eacut...
Est-il exact que les boutons sur les manches d’uniforme des soldats étaient non pas simplement ornementaux , mais pour les dissuader de se m’essuyer le nez avec?

NON, c’est inexact.
Uno - TOUS les soldats n’ont pas de boutons sur leurs manches
Deuxio - TOUS les soldats n’ont pas l’habitude de se moucher. Par exemple, c’est beaucoup plus efficace, de se boucher une narine - du nez qui coule - et en expirant FORT d’extirper le dégoulinant contenu par l’autre narine (record du monde : 123,45 km/h à la sortie de la tuyère). Puis recommencer avec l’autre !

Pour plus de précision cliquez ici (sans se boucher le nez)

Ne pas se moucher du pied (ou du coude) ... une habitude PANDA - émique !

Ach ! Que c’est môffais ! Allez che fais mancher vite fait, puis après au poulot !
Ach ! Travailler plussss HEIN pour qu’ILS gagnent plusss HEIN (le partache n’est pas ZZZZéquitable HEIN (80, 20) ! Mais pon quand ton nait pôvre HEIN on le reste HEIN et on ne se mouche pas tu pied ou tu coute HEIN !
Ach ! Que la vie est pelle quand même HEIN !
Ponnes Pâques (je fais récupérer un peu d’oeufs, avec file_aux_sophies et la pelle poule - celle qui fit les oeufs HEIN)
Ach ! Elle est plompée !

Ponne Chournée quand même HEIN !

°
réponse à . <inconnu> le 22/03/2008 à 12h03 : bonjour Je ne sait pas si notre cher president se mouche du coude, mais je l&rs...
Et après, qu’est-ce qu’il a fait des boulettes ? Il les a collées sous la table de conférence ? Dégueu : je l’ai vu faire pas par le Président, je ne le fréquente pas assez, mais dans d’autres assemblées officielles.

@Memphis :
C’est ce que dit Francisbeaujean plus haut, et je l’ai lu aussi. C’est probablement vrai compte tenu de l’orgueil du petit caporal et de son intelligence aussi.

@ThanhBach : es-tu sûr d’avoir mis la bonne vidéo en lien ? ou alors gépatou kompris.
réponse à . ThanhBach le 22/03/2008 à 11h19 : Pas tout à fait vrai, car certains - bien entraînés, du genr...
il n’en reste pas moins vrai que ne pas se moucher du coude est le meilleur moyen de ne pas l’avoir dans l’os. Poil au nez !
réponse à . <inconnu> le 22/03/2008 à 10h28 : ignobles, touchant le visage, et particulièrement utile aux enterrements ...
Belle anecdote et j’en profite pour te donner un bonjour d’un presque"pays" puisque ma femme était originaire de Pommard, beau pays et bon vin. Je suis toujours à côté de ce village cher à mon coeur. Hélas pour moi, mon mouchoir me sers encore à pleurer celle qui nous a quittés trop jeune, voilà plus de six ans.
réponse à . memphis le 22/03/2008 à 11h46 : Est-il exact que les boutons sur les manches d’uniforme des soldats &eacut...
Est-il exact que les boutons sur les manches d’uniforme des soldats étaient non pas simplement ornementaux mais pour les dissuader de se m’essuyer le nez avec
j’ai des doutes sérieux ! Dans mon habit d’académicien, mes boutons sont sous la manche , alors que quand je me mouche (en douce durant les discours d’intronisation) j’utilise le dessus de la manche. Tu vois ? Attends, j’essaye encore : non, je confirme : ça n’empêche pas .
Au plus cela pourrait réduire un peu l’intensité : un mec comme Blériot, qui traversait la manche chaque fois qu’il se mouchait du coude : oui, il aurait mérité d’avoir des boutons... mais c’est un cas rare (NDLR :c’est à dire à graver dans le marbre).
Par contre je confirme que la plupart de mes distingués confrères ont des fermetures éclair à la braguette au lieu de boutons , pour pouvoir dégainer plus vite, parce que, l’immortalité c’est long*, surtout durant les séances du dictionnaire... mais ça ne les empêche pas de se moucher du coude !
* chez nous il n’y a que nos uniformes qui restent verts ...
réponse à . file_au_logis le 22/03/2008 à 10h42 : Bienvenue à Stazette, Argonaute et Podone, rencontrés sur les page...
c’est mon rite d’ouverture, je vais d’abord voir les ajouts avant la page du jour. A chacun ses petites manies. Ce qui permet de voir que beaucoup d’expressionnautes lisent sans pour autant se montrer, évitant ainsi de devenir des huns connus.
réponse à . ThanhBach le 22/03/2008 à 11h25 : Si tu ne vas pas à Lagardère ... De même si le coude ne vas...
hier nous avions droit à la séance d’épouillage grâce à Mickeylange, aujourd’hui tu nous envoies au nasique. Il me semble d’ailleurs que Rastapopoulos (dans Tintin) est doté de ce fameux appendice et qu’Hergé y fait référence.

A quand le retour de Bonobo.
réponse à . <inconnu> le 22/03/2008 à 12h03 : bonjour Je ne sait pas si notre cher president se mouche du coude, mais je l&rs...
Ben, et alors? Avec quoi eûs-tu voulu qu’il le fisse, en allant à l’eau nu?
réponse à . <inconnu> le 22/03/2008 à 12h03 : bonjour Je ne sait pas si notre cher president se mouche du coude, mais je l&rs...
Oui moi aussi je l’ai vu. Mais je ne sais pas ce qu’il en a fait. C’était pas difficile il n’avait qu’à serrer la main à quelqu’un
réponse à . lejnan le 22/03/2008 à 12h30 : Belle anecdote et j’en profite pour te donner un bonjour d’un presqu...
Je regrette d’avoir ravivé de tristes souvenirs. Bonne fêtes de Pâques malgré tout.
réponse à . file_au_logis le 22/03/2008 à 14h40 : Ben, et alors? Avec quoi eûs-tu voulu qu’il le fisse, en allant &agr...
Je l’ai vu se décrotter le nez. Je ne l’ai pas vu oh! nu. "
Bien le bonjour à tous. En voici un qui n’a pas besoin de mouchoir pour se moucher, ni d’ailleurs d’utiliser le mouchoir arabe (souffler en se bouchant une narine)
Le mouchoir humain :&rsquo)
Bizarre! il n’y a pas grand-monde sur ce site aujourdh’ui.
Mais il faut dire que depuis 2 jours, il y a un forum parrallèle sur email
On retrouve cette expression dans La Rhétorique à Hérennius oeuvre latine rédigée entre 86 et 83 avant J.-C. dans ce passage: " Tiens-toi tranquille, toi dont le père avait l’habitude de se moucher du coude ”, raillerie adresée aux enfants de charcutiers ("marchands de salaisons") de l’époque.
réponse à . cotentine le 12/06/2006 à 00h22 : à propos de coude, je ne sais si on peut se moucher du coude ? mais ...
mais je sais qu’on ne peut pas se lécher le coude, c’est une impossibilité physique ... essayez donc pour voir !

perdu !!! Machin y est arrivé en 39

ne doutes plus du genre humain, il est plein de ressources 
réponse à . <inconnu> le 22/03/2008 à 19h19 : On retrouve cette expression dans La Rhétorique à Hérennius...
Effectivement, vous avez raison, au moins dans la traduction d’Henri Bornecque en 1932.
Mais la question qu’on peut se poser, c’est :
Est-ce que le texte initial (dont l’auteur est inconnu) contient réellement cette expression dans sa langue d’origine ou bien est-ce le traducteur qui a utilisé dans sa traduction une expression française toute faite traduisant au mieux le sens du texte d’origine ?
réponse à . God le 22/03/2008 à 20h36 : Effectivement, vous avez raison, au moins dans la traduction d’Henri Borne...
" ut fi falfamentarii filio di-
cas, Quiefce ta, cajus fater cubito fe emun-
gtrefolebat. „

emungi (se emungere) : se moucher
cubitum,i, n : coude, coudée
J’ai retrouvé la séquence ou j’avais vu en direct à la télé une personne se lécher le coude et là c’est encore plus évident que sur la 1ère vidéo. Il est donc bien possible de se lécher le coude. Bon d’accord, c’est pas dnné à tout le monde:
Se lécher le coude (BIS) :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 23/03/2008 à 01h16 : J’ai retrouvé la séquence ou j’avais vu en direct &agr...
Machin, tu vas te faire tirer les oreilles ! 
Faudrait que tu penses à ne pas englober la frimousse dans le lien !
Ça lui fait un cadre gris moche autour (à cause du lien) et je suis obligé de passer après toi pour corriger ça.
réponse à . <inconnu> le 23/03/2008 à 00h05 : " ut fi falfamentarii filio di- cas, Quiefce ta, cajus fater cubito fe emun- g...
Voilà qui est intéressant !
Donc, si le sens à accorder à cette locution dans ce texte est bien le même que celui de l’expression du jour, cela voudrait dire qu’elle serait un tout petit poil antérieure à ce qui est indiqué dans mes sources.
À creuser...
Merci docteur !
réponse à . <inconnu> le 23/03/2008 à 00h05 : " ut fi falfamentarii filio di- cas, Quiefce ta, cajus fater cubito fe emun- g...
" ut fi falfamentarii filio di cas, Quiefce ta, cajus fater cubito fe emungtrefolebat.„


Je me permets de rectifier l’orthographe... ta graphie du latin étant pour le moins fantaisiste !
ut si salsamentarii filio dicas  : "quiesce tu, cuius pater cubitis emungi solebat"
Voir à
cette page
réponse à . God le 23/03/2008 à 08h43 : Voilà qui est intéressant ! Donc, si le sens à accorde...
Wikipédia dit : « Bien que peu connu à l’époque romaine, la Rhétorique à Herennius (parfois attribué à Cicéron bien que sans doute à tort) est un des premiers textes de la rhétorique latine. Son auteur était probablement un rhéteur latin de l’Île de Rhodes et pour la première fois une analyse systématique de l’elocutio et tout particulièrement des trois styles (simple, moyen et sublime)5. La Rhétorique à Herennius fournit un aperçu des débuts de la rhétorique latine et au Moyen-Âge et à la Renaissance il fut largement publié et fut utilisé comme un manuel de base de la rhétorique. »
Et Carine Duteil-Mougel (CNRS Nancy) confirme l’ « anonymat » de l’auteur. Voir cette page

L’extrait cité par carabin est en fait un exemple qui illustre la figure de la conséquence, sorte d’allusion. Voici la traduction du passage par Bornecque :

"L’allusion procède par conséquence quand on exprime ce qui découle d’une situation et ce qui laisse soupçonner la situation dans sa totalité. »
« Par exemple si l’on disait au fils d’un marchand de salaisons : “ Tiens-toi tranquille, toi dont le père avait l’habitude de se moucher du coude ”. »
(Livre IV, 67)"

Mais j’arrête là… car me voici retombée dans la rhétorique, je ne peux m’en empêcher, même le dimanche ! C’est grave, my God ?
réponse à . cotentine le 12/06/2006 à 00h22 : à propos de coude, je ne sais si on peut se moucher du coude ? mais ...
ne peut-on pas considérer comme équivalente l’expression : "péter dans la soie" et dans un certain sens, "il ne se prend pas pour la moitié d’un con, d’un imbécile..."
Comme disait un auditeur au regretté Zappi Max (à propos de la vaseline) : "C’est juste pour faire avancer la chose".
Bien à tous
Marco Valdo M.I.
réponse à . God le 23/03/2008 à 08h40 : Machin, tu vas te faire tirer les oreilles !  Faudrait que tu penses &...
Ça lui fait un cadre gris moche

Des gouts et des couleurs?
Moi je trouvais ç’a nouveau et rigolo, et d’autres l’ont utilisé avant moi, mais ils n’ont pas eu droit à la récompense remarque.
Et puis évidemment, ç’a n’est pas une réalisation signée "GOD", alors!
réponse à . <inconnu> le 23/03/2008 à 18h53 : Ça lui fait un cadre gris moche Des gouts et des couleurs? Moi je trouva...
Mais non, Machin, tu n’es pas père sécuté !
Sauf manque de vigilance de ma part, personne ne l’a fait avant toi. Une simple et bonne raison, c’est que le lien personnalisé (différent de ’cette page’) n’est pratiqué que depuis très peu et que, si j’avais vu une telle horreur erreur auparavant, j’aurais aussi corrigé.

Quant aux goûts et couleurs, je suis entièrement d’accord, mais je confirme que moi j’aime pas, mais alors pas du tout. Et comme ici est un des rares endroits sur cette planète où j’ai encore quelque pouvoir, j’en profite pour imposer mes diktats.
D’où la récompense...
réponse à . God le 23/03/2008 à 20h35 : Mais non, Machin, tu n’es pas père sécuté ! Sauf...
Alors là, quand on me prends pour un con et un menteur, je n’ai pas l’esprit de l’escalier. (juste le temps de chercher les références)
Sauf manque de vigilance de ma part, personne ne l’a fait avant toi.

Vigilance, vous avez dit VIGILANCE :&rsquo) MdR LOL.
Voici les antécédents des citations encadrées que j’ai retrouvé:
contrib 90 du 21-03-08
45 du 20-03-08
119 du 13-03-08
10 du 04-03-08
11 du 28-02-08
10 du 25-02-08
9 du 31-01-08
La vigilance vengance est un plat qui se mange chaud.

le lien personnalisé (différent de ’cette page’) n’est pratiqué que depuis très peu

le temps est relatif (Einstein)
le 1er lien personnalisé a été utilisé le 28-01-08 (contrib 57) et j’ai suivi dés le 29-01-08 (contrib 81) et le 1er émoticone encadré est apparu dés le 31-01-08.
Donc, je retrouve au moins 7 fois l’émoticone encadré (et je n’ai pas pu faire de recherches pour les week-ends au delà de 4 semaines).
En conséquence je me suis donc cru autorisé à employer cette nouvelle forme d’expression!

j’en profite pour imposer mes diktats

Ah bon! le fait d’être chez soi impose donc d’en profiter pour imposer la dictature et le conservatisme? 
Moi, j’utiliserais plutôt les termes: "Bienvenue et bravo pour les innovations".
End of the comment 
Et ce lien est l’expression de ma déception  NA
réponse à . <inconnu> le 23/03/2008 à 23h11 : Alors là, quand on me prends pour un con et un menteur, je n’ai pas...
quand on me prends pour un con et un menteur
Tu te fais du mal tout seul, Machin !
Jusqu’ici, j’ai bien vu parfois des emmerdeurs ou des enculeurs de mouches, mais je n’avais jamais pris ici qui que ce soit pour un con (je te laisse chercher les contribs qui prouvent le contraire).
Mais rien que pour toi, je crois que je pourrais changer d’avis.

Je reconnais humblement avoir manqué de vigilance et avoir laissé passer ces choses moches (largement trop ’innovatrices’ à mes yeux de conservateur - en un seul mot) depuis que les liens personnalisés sont utilisés, soit depuis peu de temps, je maintiens (2 mois, ce n’est rien du tout comparativement à la durée d’existence d’expressio).

Il semble effectivement que je n’aie remarqué ces choses que tardivement et, manque de pot, c’est tombé sur toi. Tu vas qualifier ça d’acharnement à ton encontre, parce qu’il est évident que, te connaissant parfaitement, j’ai toutes les raisons de t’en vouloir abominablement d’exister et de venir participer ici, tu penses bien !

Mais, à mon (toujours humble) avis, tu avais des manières autrement plus élégantes de me signaler mon erreur. Il y a ici des gens qui m’auraient renvoyé dans mes cordes d’une façon autrement plus intelligente, percutante et, finalement, acceptable.
Si tu t’es senti agressé, c’est ton problème, pas le mien. Causes-en à ta susceptibilité et à ta paranoïa.

Je n’ai pas l’intention de me faire suer à aller enlever les cadres précédents que tu as signalés. Mais, en fonction de ma vigilance (je ne lis pas toujours toutes les contribs), je le ferai pour les prochaines. Et je vais même laisser celle ci-dessus parce qu’elle a un sens, cette fois-ci.

Le fait d’être chez soi impose donc d’en profiter pour imposer la dictature
Ben oui ! Pour te donner un exemple, chez moi (mon habitation), fumer dans la maison est interdit. Les invités sont prévenus et quand ils ne peuvent vraiment plus tenir, ils vont fumer dehors. Prends ça pour de la dictature si tu veux, mais c’est comme ça. Je ne vois pas pourquoi je devrais leur laisser m’imposer leur fumée.
Sur expressio aussi il y a des choses interdites : les contributions déplacées, racistes, diffamatoires... et, ça vient de sortir, les cadres autour des frimousses, mais uniquement quand c’est Machin qui les met.
réponse à . syanne le 23/03/2008 à 10h04 : " ut fi falfamentarii filio di cas, Quiefce ta, cajus fater cubito fe emungtrefo...
Pas fantaisiste du tout! du vrai latino pur jus du temps de son auteur !
réponse à . <inconnu> le 24/03/2008 à 21h00 : Pas fantaisiste du tout! du vrai latino pur jus du temps de son auteur !...
Hmmmm ! humoriste ! ou alors je demande à voir l’original !!!
Eh bien, voici un "machin" qui vient de se faire moucher, n'empêche ! MDR
réponse à . Marcek le 15/01/2015 à 00h45 : Eh bien, voici un "machin" qui vient de se faire moucher, n'emp&e...
Marcek ?
Marcek ! J'y crois à peine... C'est bien toi n'est-ce pas ? Toi qui écrivais si joliment, rimant, riant, ripostant à tout moment pour le bonheur des amionautes d'il y a... trop longtemps !

Marcek... Ce n'est pas aujourd'hui que je me moucherai du coude car les bras m'en tombent...

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
Voilà combien de temps que tu étais partie ?

Tu avais dit :
Au printemps, vous verrez, je serai de retour,
Le printemps, c´est joli pour vous parler d´amour,
Nous irons voir ensemble les jardins refleuris,
Et déambulerons dans les p'tites rues d'ici.


Mais le printemps et puis l'été, l'automne, l'hiver sont passés... d'autres sont arrivés et ont aussi filé... Et nous, on se lamentait :
Dis, quand reviendras-tu ?
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus.


Alors tu t'assoies dans ton fauteuil – regarde : il est toujours à la même place ! – et tu ne repars plus !

Comme je ne sais pas écrire deux vers d'affilée, j'emprunte et je dis merci à qui me prête... comme aujourd'hui Barbara.

Pour le petit Brassens du matin, je vais saisir à pleine main la perche que tend not' God : À cette époque, les saltimbanques (donc des gens de basse classe) pouvaient, dans la rue...

Entre les gens de basse classe et des gens de basse source, la nuance est si légère ...

Mariage d'amour, mariage d'argent,
J'ai vu se marier toutes sortes de gens :
Des gens de basse source et des grands de la terre,
Des prétendus coiffeurs, des soi-disant notaires.


Dimanche, on avait une dent contre quelqu'un... hier, on avait l’œil au beurre noir et aujourd'hui, il ne faut pas se moucher du coude. Pas facile la vie sur Expressio.
Quant à se moucher du pied... faut déjà le prendre... et pis c'est un truc à rester tout coincé...
Ben voui, de temps en temps comme ça t'as un ancien qui se rappelle à notre bon souvenir......
Tu sais pas pourquoi....une pulsion incontrôlée sans doute....un moment de folie....
Font même pas trois petits tours, non....Tels des comètes ils passent, font admirer leur chevelure et s'en re-vont au fin fond du système Expressionnaire pour des temps et des temps.......
Va comprendre.......
Bon, en tout cas c'était pas le Georges qui se la pétait plus haut que son fondement, lui c'était un modeste........et il l'a écrit.

Je mets le café en route et j'y vais.......Aujourd'hui j'ai à faire.......
"péter...cul" personnellement j'ai entendu la variante que certains ici connaissent sûrement:«Se moucher du cul» Exercice qui est quelle peu acrobatique et que seuls peuvent réussir les hommes "caoutchouc" montrés parfois dans les cirques...
Certains (?) en profiteraient pour se faire des gâteries... 
Faudra bien que je me mouche du coude, ou encore mieux, du pied, si je veux pouvoir continuer à tenir mon crayon...
Dans ce registre, j'aime bien: "prendre la raie de ses fesses pour le méridien de Grennwich."
on dit aussi: ne pas se moucher des paupières
Se moucher du pied était sans doute plus facile pour Berthe au Grand Pied que pour Valentine, car, si on a un tout petit pied, 'peut-on' ?
réponse à . God le 23/03/2008 à 08h40 : Machin, tu vas te faire tirer les oreilles !  Faudrait que tu penses &...
Ce n'est pas en me traitant de morveux qu'on parviendra à me moucher.
Vous venez d'être redirigé vers une page d'erreur.
L'adresse URL que vous avez saisie ou le lien que vous avez cliqué sont erronés.

Vous pouvez poursuivre votre navigation en lançant une nouvelle recherche:
réponse à . BOUBA le 15/01/2015 à 05h52 : Ben voui, de temps en temps comme ça t'as un ancien qui se rappelle ...
Expressionnaire pour des temps et des temps
C'est tout de même mieux que se désabonner, non ?
Au XVIe siècle, quelqu'un qu'on "mouchait du pied" était quelqu'un qu'on bernait facilement.
J'ajouterai que c'est surtout en Suisse, qu'on 'berne'...
réponse à . DiwanC le 15/01/2015 à 03h03 : Pour le petit Brassens du matin, je vais saisir à pleine main la perche q...
Voici le vent qui souffle emportant, crève-coeur!
Le chapeau de mon père et les enfants de coeurs.

Juste pour être certain, Brassens a bien écrit "enfants de coeurs" ?
réponse à . benoit67 le 15/01/2015 à 08h40 : Dans ce registre, j'aime bien: "prendre la raie de ses fesses pour le ...
Excellent, benoit67, et, si je me trompe, bienvenue parmi nous !
Se croire quelqu'un d'important
Hortense: - Quel est le nom de ton mari ?
l'amie: - Lumpe Hortense...
Hortense. - de s'appeler Ernest aurait ajouté Oscar Wilde...
réponse à . SyntaxTerror le 15/01/2015 à 10h18 : Voici le vent qui souffle emportant, crève-coeur! Le chapeau de mon p&egr...
D'après le site le plus autorisé à mon avis (voir vers 18), Brassens aurait bien écrit "choeur".
réponse à . deLassus le 15/01/2015 à 10h51 : D'après le site le plus autorisé à mon avis (voir vers...
Thanxalot !
La transcription lui aurait involontairement attribué un jeu de mots.
réponse à . joseta le 15/01/2015 à 10h42 : Se croire quelqu'un d'important Hortense: - Quel est le nom de ton ma...
"Ernest"
En français, il est devenu "Constant", il n'y a pas de jeu de mots possible avec "Ernest".
En revanche, Lumpe ou Lompe, je connais bien ses oeufs.
J'ai voulu utiliser lump (je crois que c'est sans 'e') mais, comme on dit davantage lompe j'ai changé le jeu de mots (assez élaboré, faut le dire)...
J'ai cité cette page
réponse à . SyntaxTerror le 15/01/2015 à 09h48 : Vous venez d'être redirigé vers une page d'erreur. L...
L'URL provient de Google Images. Je peux l'ouvrir avec Chrome mais effectivement pas avec Internet Explorer. Avec Firefox, je ne sais pas. Quel navigateur as-tu ?
réponse à . Mintaka le 15/01/2015 à 11h29 : L'URL provient de Google Images. Je peux l'ouvrir avec Chrome mais eff...
FireFox, bizarrement, ça fonctionne avec K-Meleon !
réponse à . SyntaxTerror le 15/01/2015 à 10h18 : Voici le vent qui souffle emportant, crève-coeur! Le chapeau de mon p&egr...
Juste pour être certain, Brassens a bien écrit "enfants de coeurs" ?
Non bien sûr. Il a écrit "chœur"* et deLassus en bon choriste - mais pas que ! - a bien corrigé.

Ce site est pratique car il donne les paroles et la musique ; le "copier/coller" est facile plus que sur celui qu'indique deLassus, site que j'utilise fréquemment pour les recherches quotidiennes et matinales. Inconvénient : les fôtes d'ortografe ne sont pas rares.

réponse à . joseta le 15/01/2015 à 11h13 : J'ai voulu utiliser lump (je crois que c'est sans 'e') mais, comme on dit davant...
(je crois que c'est sans 'e')
Je crois que tu as raison... mais avec Syntax, faut se méfier ! 
Alors, explication de vote :
Comme il est dit que les parents passent tardivement devant le maire, je ne voyais pas ce que des enfants de chœur pouvaient faire là, en revanche, des enfants conçus "hors du mariage" auraient très bien pu être des enfants de cœur.
Ce n'est pas encore aujourd'hui que j'aurai mon CAP en brassensologie !
réponse à . DiwanC le 15/01/2015 à 13h40 : (je crois que c'est sans 'e')Je crois que tu as raison... mais avec Syntax, faut...
Hum, plusieurs sites utilisent la graphie "lumpe", ils ont du, comme moi se référer au
Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle, appliquée aux arts, principalement à l'agriculture et à l'économie rurale et domestique (ouf)
qui date de 1803 !
réponse à . SyntaxTerror le 15/01/2015 à 10h11 : Expressionnaire pour des temps et des tempsC'est tout de même mieux q...
Houlà, chacun fait qu'est ce qu'y veut...........
... et les enfants de cœurs
On peut aussi s'étonner sur ce "cœurs" au pluriel.
"Enfants de cœurs" aurait été joli et bien dans l'esprit de Georges.
Seulement, les vieux amoureux s'en vont faire leurs épousailles devant Monsieur le Maire et il plaît à GB d'imaginer les enfants de chœur absents parce qu'emportés par le vent... (bien qu'ils n'accompagnent jamais les noces civiles).
Faut-il chercher si loin ? Il lui fallait une rime avec "crève-cœur" en évitant une répétition de "cœur" !

Cela dit, cette tendre histoire – à chaque écoute, elle me chavire l'âme – ne relate pas le mariage de ses parents qui eut lieu le 4 décembre 1919. Georges naît deux ans plus tard : 22 octobre 1921.
L'union libre n'est guère répandue à l'époque ; elle aurait été insupportable pour sa pieuse mère, catholique pratiquante et Italienne !

Sont-ils passés par l'église ? Sans doute pas, car son père refuse de mettre les pieds dans un "saint lieu". Dans mes trois-quatre bouquins feuilletés une fois de plus, je n'ai trouvé ni l'affirmation ni la négation d'une union bénite par un quelconque Monsieur le Curé.

Bouba – titulaire d'une chaire à l'Université G.B. – nous en dira plus !

Ah bah tiens ! le v'là !
Il vaut mieux ne pas se moucher du tout si tu es en train de "free climb" El Capitan. Et à ceux qui répondent "parce que c'est là" à la question "pourquoi vous faites ça?" je ne peux que dire que je ne ressens pas le même effet.
réponse à . lalibellule1946 le 15/01/2015 à 19h45 : Il vaut mieux ne pas se moucher du tout si tu es en train de "free climb&qu...
... et voilà bien une circonstance où éternuer tue !
Ca va les Américains du Nord ?
Vu d'une no-go zone, il y en a un qui fait beaucoup parler de lui ici, le dénommé Nolan Peterson qui ne donne pas l'air de se moucher du coude.
Jusqu'ici, la légion n'a toujours pas sauté sur mon immeuble !
A demain, peut-être ...
réponse à . SyntaxTerror le 15/01/2015 à 23h31 : Ca va les Américains du Nord ? Vu d'une no-go zone, il y en a u...
Tu me fais connaître cet américain qui prétend d'après ce que je viens de lire que c'était pas lui mais Fox News (qui est connu comme étant quelque peu irresponsable) qui s'est servi de ce plan de Paris aux no-go zones. Mais je me souviens des émeutes dont il parle en 2005 à la suite de deux jeunes morts par "electrocution." Perso, je n'ai jamais eu d'ennuis à Paris et il n'y a pas de quartiers que j'évite. Au contraire de ma ville de St. Louis où il y avait trois meurtres hier soir et il y a plein de no-go zones. Sans blague.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas se moucher du pied / du coude » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?