Rabattre / rabaisser le caquet - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Rabattre / rabaisser le caquet

Faire taire quelqu'un.
Forcer une personne à être moins insolente, la remettre à sa place.

Origine

Au commencement, au début du XIVe siècle, était la 'caqueteresse' ou la "femme bavarde"[1].

Au milieu du XVe, le verbe 'caqueter' voulait dire 'bavarder' et le déverbal 'caquet' désignait à la fois un "bavardage indiscret, importun" humain et le cri de certains animaux (comme le gloussement de la poule qui vient de pondre son oeuf, par exemple).
Au même moment apparaît rabattre[2] le caquet (de quelqu'un) qui veut dire "faire cesser le bavardage " dérangeant de cette personne, donc la faire taire.

C'est au début du siècle suivant qu'on utilisera aussi le verbe 'rabaisser', époque à laquelle on trouvera également les versions avec les verbe 'abattre' et 'abaisser', sans que ceux-ci aient survécu jusqu'à notre époque.

Souvent utilisée en désignant des personnes insolentes ou imbues d'elles-mêmes, on a tendance à lui préfèrer maintenant clouer le bec.

[1] Pléonasme, diront certaines mauvaises langues.

[2] Avec son sens de "faire redescendre, remettre à un niveau plus bas, faire retomber avec force ou vivacité"

Exemple

« Au reste, je suis fort aise que l'évêque du Puy ait un peu rabattu le caquet du Duc de Roquelaure ; j'en ai ri ici avec M. de Montel, Syndic de la Province du Languedoc, qui m'a conté que l'évêque du Puy avait trouvé à qui parler à son tour dans ce pays-ci, et que feu M. de Cons, Évêque de Nîmes, lui avait donné son reste dans l'assemblée des états. »
Du Noyer (Anne Marguerite Petit) - Lettres historiques et galantes - 1790

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Rabattre / rabaisser le caquet » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Jemandem das Maul stopfenBourrer la gueule à quelqu'un
Angleterreen To cut the cackleCouper le caquet
Espagnees -CERRAR EL PICO (A ALGUIEN) -BAJARLE LOS HUMOS (A ALGUIEN)-CLOUER LE BEC (A QQN) -CALMER OU RABATTRE LE MAUVAIS HUMEUR OU L´ORGUEIL DE QQN
Espagnees Bajarle los humos a alguienBaisser les fumées à quelqu'un
Italieit Fare abbassare la crestaFaire rabaisser la crête
Pays-Basnl Iemand op zijn nummer zettenMettre quelqu'un sur son numéro
Roumaniero A-i tăia macaroanaLui couper le macaroni
Roumaniero A închide pliscul cuivaFermer le bec à quelqu'un
Roumaniero A-i pune lacăt la gurăLui mettre un cadenas à la bouche
Slovaquiesk Zrazit komu hrebienokFaire tomber la crête

Vos commentaires
C’est bien rare que je sois la première. De ce fait, je ne vais rabattre le caquet à personne. Je vous laisse vous en charger. Au suivant...
Bonne nuit à tous.
Nôtre Godemicheu adoré a bien choisi son expression pour un lendemain de journée de la Femme... Va y avoir du caquetage et du rabattage de caquet aujourd’hui sur Expressio !!! On verra qui seront les plus bavards ! Bonne journée.
Caquet ... c’est le nom du canard dans les histoires de Chlorophylle et Minimum si mes souvenirs sont exacts.
AAAaaaahh.... cette bd était super ! Torpille la loutre, les rats noirs, ... belles histoires de Raymond Macherot.
Voilà, alors bonjour à touteszétoussent, il fait bien froid ici, je peux vous dire qu’hier à Ténérife, on avait 23° à 8h du mat’
Glaglagla....
Bon, pour que presonne ne me le rabatte, je ferme mon caquet !

Nostalgi-Hobbes
Un bel exemple de volaille caquetante qu’on n’est pas près de faire taire : Souchon dans volaille’song (cette page). Pour moi, je ferme mon caquet et reviendrai vous lire plus tard. Belle journée à tous !
réponse à . HoubaHOBBES le 09/03/2010 à 07h26 : Caquet ... c’est le nom du canard dans les histoires de Chlorophylle et Mi...
Ah, te v’là enfin ! Comment vont tes rats-taupiers ? Ils te rabattent ton caquet, hein ? Remarque, quand tu as vu le cône volcanique de Ténérife, t’as l’impression de survoler les Canaries quand tu regardes ta pelouse, ça te rappelle tes vacances. Plutôt sympa, non ?
à la révolution, on a rabaissé le Capet.
Pour rabaisser le caquet de l’éditeur de partoche, on aura une table de mixage avec un potentiomètre par voie.
réponse à . HoubaHOBBES le 09/03/2010 à 07h26 : Caquet ... c’est le nom du canard dans les histoires de Chlorophylle et Mi...
Quand j’étais titi, ma chère maman me contraignait, après chaque bêtise, de « mettre les cinq sur la bouche » ! :-°
Mais avec elle, il est coûteuxo de rabaisse son caquet.
Au même moment apparaît rabattre[2] le caquet.....
[2] Avec son sens de "faire redescendre, remettre à un niveau plus bas, faire retomber avec force ou vivacité"
Surprenant.
J’ai toujours pensé que rabaisser le caquet signifiait" faire redescendre remettre à un niveau plus bas", tandis que rabattre le caquet signifiait clouer le bec à quelqu’un. Cela me semblait logique, en plus.
Et ton explication, [slurp]mon petit Godemichet adoré[/slurp] semblarait dire le contraire. En es-tu bien sûr?
réponse à . HoubaHOBBES le 09/03/2010 à 07h26 : Caquet ... c’est le nom du canard dans les histoires de Chlorophylle et Mi...
Ah! T’es rentré, toi? T’en as de la chance!C’est vrai que les histoires de Chlorophylle et Minimum, c’était pas de la petite bière, spa. Que de beaux souvenirs! Tiens, cela a-t-il été réédité?
réponse à . <inconnu> le 09/03/2010 à 02h00 : C’est bien rare que je sois la première. De ce fait, je ne vais rab...
Quel plaisir de te lire enfin, ce n’est pas à toi que l’on va rabattre le caquet, depuis le temps que l’on attendait que tu l’ouvres , ton caquet, pour nous donner signe de vie. Où en sont les choses par chez toi ?
Quid d’une expression similaire: «Lui fermer son clapet».
Wikipédia: cette page
Un terme familier dans la marine, me semble-t-il ? À ce cher LPP de confirmer ou d’infirmer... 
Voici une version locale du corbeau se faisant rabattre le caquet par le renard cette page
réponse à . <inconnu> le 09/03/2010 à 09h52 : Quid d’une expression similaire: «Lui fermer son clapet». Wiki...
Dans la marine on rabat le paquet (de mer) comme au Maroc. Mais faut être au taquet.

L’amiral Coquet
Acer tisse la barque. Abaques : l’art se crie. Cari tasse le braque, bail tressé a craqué. Clarisse a quêté rab, qui arrête les cabas ? Que lac baise Sartre !

Anna Le Béclouet
En vélo rabattre le braquet, c’est pour faire le trou.
Fignon
réponse à . <inconnu> le 09/03/2010 à 09h52 : Quid d’une expression similaire: «Lui fermer son clapet». Wiki...
Sur les canots pneumatiques servant d’annexe aux voiliers et autres petits bateaux, il y a des clapets anti-retour interdisant à l’air de s’échapper une fois la buse du gonfleur retirée. Sur les gros vraquiers, on ferme les écoutilles (panneaux de pont) avant de prendre la mer, c’est mieux... Et quand on croise un Perfide, on ouvre les sabords et on tire à démâter !
Robert S.
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 10h01 : Dans la marine on rabat le paquet (de mer) comme au Maroc. Mais faut être ...
Mais faut être au taquet
C’est le rôle de l’équipier au piano, de régler au centimètre d’écoute, de drisse, de hâle-bas... le plus vite possible dans les changements d’allure. Mais maintenant qu’on a des girouettes-anémomètres couplées au loch-sondeur et un calculateur électronique de 12, le plaisancier s’emmerde beaucoup moins ! Suffit de brancher le pilote automatique en mode vent, et tu peux prendre ton apéro tranquille peinard, pas emmerdé. Le cap ? On s’en fout, c’est le vent qui décide. Elle est pas belle, la vie ?
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 10h13 : Sur les canots pneumatiques servant d’annexe aux voiliers et autres petits...
Ah ben bibi, j’ai connu un clapet de vidange (sous la ligne de flottaison) qui ne s’est pas refermé au retour au port au moteur (faute de vent). Conséquence: "La belle poule" (un superbe sloop de 40’ en bois, construit en 1957, nommé d’après le navire-école de la Royale) a coulé dans le port d’Ostende, par une belle nuit d’août 1977... Et le lendemain, après que les pompiers l’eurent renfloué, on a pu s’amuser à plonger pour tout vérifier ! Pour le coup, on avait bien mérité l’apéro désinfectant ! 
réponse à . Rikske le 09/03/2010 à 10h54 : Ah ben bibi, j’ai connu un clapet de vidange (sous la ligne de flottaison)...
Ben oui dans le temps de la marine zavoiletoutenbois, toutes les coques avaient une bonde sous la ligne de flottaison. En cas d’incendie ça permettait en coulant le bateau de récupérer au moins la coque. Depuis les extincteurs ça sert beaucoup moins souvent, sauf à Ostende ! :&rsquo)
SVP!
Y a-t-il une distinction entre l’expression du jour & la locution "Motus & bouche cousue"? ça veut dire quoi "Motus" à cet effet?
Merci à vous tous.

(Pourquoi est-on moins nombreux & beaucoup plus discrets aujourd’hui? Est-ce le syndrome du rabaissement du claquet épidémique? Les écailles me sont enfin tombées des yeux )

BôBô
réponse à . PtiAmiralMeo le 09/03/2010 à 11h19 : SVP! Y a-t-il une distinction entre l’expression du jour & la locution "Mo...
Pourquoi est-on moins nombreux & beaucoup plus discrets aujourd’hui?

C’est qu’hier c’était la journée de la femme. Aujourd’hui seulement 3 interventions féminines sur 22.
C’est le repos de la "guerriere" elles en rabattent.
réponse à . Rikske le 09/03/2010 à 10h54 : Ah ben bibi, j’ai connu un clapet de vidange (sous la ligne de flottaison)...
Tout à la gloire de la Marine belge, ça...  Et le commandant n’a pas été pendu haut et court ? Remarque, des conneries, sur un bateau, c’est pas ce qui manque... Je n’en ai jamais coulé aucun, quoi que prétende Mickey (il est à la solde des Perfides), mais un des grands classiques, lorsque tu confies à un équipier nono, au port, la tâche de refaire le plein d’eau douce, c’est qu’il te remplit consciencieusement le réservoir de gas-oil de flotte, si tu ne le surveilles pas du coin de l’œil pour mater quel bouchon de nable il choisit. Je me suis fait baiser deux fois ! Ce qui n’est pas très grave, mais plutôt chiant, quand il faut purger à la pompe et trimballer les bidons de 20 litres sur toute la longueur de la panne. Et c’est bien dégueulasse à réaliser... Là, le chef de bord a son caquet rabattu, et le nono n’en mène pas large, quand il voit qu’au lieu de partir une fois les pleins faits, tu passeras une nuit de plus à taper de la semelle au ponton... C’est malin, hein !
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 11h33 : Pourquoi est-on moins nombreux & beaucoup plus discrets aujourd’hui? C&rsq...
Oh, la pauvre !
Elle s’apprête pour 364,25 jour an, pour défoncer tous blocus masculins en une seule & unique journée ! Quelle mission titanesque !
Nous les mâles?? Sans blague… Un peu, mon neveu ! Tous les matins la gueule enfarinée des raclettes emmagasinées la veille, mais espérant que le lendemain on rasera gratis.
Mais elles restent ADORABLEMENT NOTRE MOITIE D’ORANGE, la plus sucrée même.
Qu’est ce que vous voulez faire avec une expression pareille.
Le perfide rabat son criquet; Elpépé rabat sa coquette; Mickey se rabat au troquet; Recaro se rabat sur le baquet.
Bon je retourne voir ma poule
réponse à . PtiAmiralMeo le 09/03/2010 à 11h19 : SVP! Y a-t-il une distinction entre l’expression du jour & la locution "Mo...
Je voudrais juste rappeler qu’il existe sur Internet un excellentissime site dédié aux expressions et qu’il se trouve que ce site a déjà traité "motus et bouche cousue".
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 11h44 : Tout à la gloire de la Marine belge, ça...  Et le commandant ...
lorsque tu confies à un équipier nono, au port, la tâche de refaire le plein d’eau douce, c’est qu’il te remplit consciencieusement le réservoir de gas-oil de flotte

C’est une faute professionnelle de la part du capitaine de confier une tache pareille à un nœudnœud sous qualifié. La responsabilité de l’accident incombe au capitaine qui aurait dû déboucher lui même le réservoir d’eau pour éviter l’accident.
Imagine que la faute ne soit pas découverte tout de suite. Tu es sur le rail, ya pas de vent, un pétrolier arrive droit sur toi. Tu veux mettre le moteur qui évidemment ne démarre pas . Le pétrolier se dévie de sa route pour pas te tuer, et il fini sur les rochers. C’est comme ça que tu as coulé l’Erika.
Si si il faut le dire, la marée pied-noir c’est toi !
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 11h48 : Qu’est ce que vous voulez faire avec une expression pareille. Le perfide ...
Sans compter qu’en Bretagne, tu rabats la capuche de ta veste de quart plus souvent qu’à ton tour !
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 12h03 : lorsque tu confies à un équipier nono, au port, la tâche de ...
Ouaaaaafff ! Le Torrey Canyon et l’Amoco Cadiz, c’était moi aussi, mais personne n’a rien vu. Si ça sort d’ici, je saurai que c’est toi !
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 12h06 : Ouaaaaafff ! Le Torrey Canyon et l’Amoco Cadiz, c’était ...
Pépé l’Amoco contre la belle de Cadiz !
B’jour tout le monde !*
C’est qu’hier c’était la journée de la femme. Aujourd’hui seulement 3 interventions féminines sur 22. C’est le repos de la "guerriere" elles en rabattent
Pouah ! Basse attaque… Mais il en est ainsi depuis que le monde est monde : c’est la guerre… mais… la tendre guerre !

Bon, les filles ! Nous sommes au moins quatre maintenant. On fait une belote ? Un bridge ? On parle du PIB (recul inquiétant en 2009) ? On échange quelques recettes ? On organise un congrès « Luttons contre l’escroquerie qu’est la journée de la femme »… Là, on n’est pas couché(es) ! Ou l’on reste coite(s) à lire les merrrrrveilleuuux échanges, époustouflants de drôlerie, d’humour, de profonde réflexion, que sont ceux de nos chers compagnons de site ?

Cot cot cot codec !
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 12h21 : B’jour tout le monde !* C’est qu’hier c’étai...
on reste coite(s) à lire les merrrrrveilleuuux échanges, époustouflants de drôlerie, d’humour, de profonde réflexion, que sont ceux de nos chers compagnons de site

Ben tu vois quand tu veux Germaine !
réponse à . PtiAmiralMeo le 09/03/2010 à 11h19 : SVP! Y a-t-il une distinction entre l’expression du jour & la locution "Mo...
Motus (Je ne fais pas la savante : je recopie simplement ce que j’ai lu dans le dico. historique de la langue françoise) :

Interjection familière, latinisation plaisante (apparue en 1560) de mot qui est lui-même attesté en 1480 au sens de "pas un mot !", allusion à l’emploi de "mot" pour renforcer une négation : ne dire mot, plus un mot.

Sur ce, je me tais
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 12h29 : on reste coite(s) à lire les merrrrrveilleuuux échanges, ép...
Peux pas répondre ! Suis de plus en plus coite ! Le crois-tu ?
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 12h36 : Peux pas répondre ! Suis de plus en plus coite ! Le crois-tu&nb...
Non non !
Bon ! Alors à très bientôt ! Parce que là, j’ai des sardines sur le feu, le lait qui déborde...

C’est pas vrai ! Mais c’est pour dire "façon ménagère" que je vais être en retard et qu’il faut que j’arrête de papoter ! Salut l’artiste !
Le capitaine des Dragons qui s’immole a, lui aussi, les sardines sur le feu. Quant au lait qui déborde, avec un bon tire-lait...
L’adjudant Tifrice et le Dr Gala Ktorey
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 12h36 : Peux pas répondre ! Suis de plus en plus coite ! Le crois-tu&nb...
Suis de plus en plus coite
J’y décèle une faute d’orthographe, là.
Le problème, c’est que je ne sais pas laquelle:
- ou bien tu a mis un "e" où il n’en fallait pas,
- ou alors, tu as pris un "c" pour un "m".
Peux-tu nous éclairer, siouplé?
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 13h39 : Le capitaine des Dragons qui s’immole a, lui aussi, les sardines sur le fe...
avec un bon tire-lait...
Savais bien que ça allait déraper... Jamais je n’aurais dû employer cette expression ! J’aurais dû m’écouter ! Trop tard !

Sache, mon doux lapin, que j’ai largement dépassé l’âge d’élever des enfantelets à la mamelle. Plus besoin de tire-lait !
Et n’égratigne pas, s’il te plaît, cette noble fonction maternelle par un de tes vils quolibets !

* Hououou ! là, les filles, j’ai peur ! Ca va encore se retourner contre moi, c’t histoire... mais j’ai le goût du risque !
je suis fort aise que l’évêque du Puy ait un peu rabattu le caquet du Duc de Roquelaure

C’est vrai, ça !
Qu’est-ce que c’est que ce monsieur Zapetti de Roquelaure qui prétend donner des leçons sur les saucisses aux lentilles en présence de l’évêque du Puy !
le gloussement de la poule

La poule cagnette, caquette (quand elle pond), claquette (avant la ponte), cloque (quand elle parle à ses poussins), clousse (quand elle couve), cocaille, coclore, codèque (après la ponte), coucasse, crételle (après la ponte, aussi) mais à ma connaissance, c’est le dindon qui glousse ou glougloute.
réponse à . file_au_logis le 09/03/2010 à 13h55 : Suis de plus en plus coite J’y décèle une faute d’orth...
J’y décèle une faute d’orthographe
, Je fais la lumière :
- Pas de sudation* excessive en ce qui me concerne, à ce moment-là tout au moins ! Donc, certitude, je n’étais pas moite ! (Du calme dans les rangs !).

- Certes, coite, (relevé en 1798), féminin de coi, est quasiment inusité de nos jours. Mais est-ce une raison pour ne pas le dépoussiérer ? Maintenant, si vous voulez rester cois entre garçons, "mains moites et pieds poites"**, à votre aise !...

*sudation : c’est déjà transpiration abondante, je sais. Alors "sudation excessive" risque de te heurter..
** Je connais vos références...
ou bien tu a mis un "e"
Y aurait-y pas comme une fôte dans c’qu’est écrit là ?
faire redescendre, remettre à un niveau plus bas

On dit ça aussi pour une taille sévère :
J’avais une haie d’érables qui ressemblaient à des manches à balais, je les ai rabattus à un mètre, ça leur a fait tout drôle, mais maintenant, ils font des feuilles en bas.
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 16h12 : J’y décèle une faute d’orthographe, Je fais la lumi&eg...
Je connais vos références...

Je n’ose croire que tu connais la fin de l’expression et que tu n’as pas osé l’écrire ...
réponse à . SyntaxTerror le 09/03/2010 à 17h05 : Je connais vos références... Je n’ose croire que tu connais ...
C’est vrai, je ne connais pas la fin de l’expression... Et ta réaction me laisse supposer que je n’aurais pas dû l’employer... Voilà qui va me rabaisser le caquet... Est-ce à ce point épouvantable ? Je vais compulser le grand livre de M. Google et tenter de savoir...
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 11h33 : Pourquoi est-on moins nombreux & beaucoup plus discrets aujourd’hui? C&rsq...
Tu comptes comment ? Il y en a 5 sur 22 ( Dadiche, BeeBee,Momo et 2x moi). Alors, ça te rabat le caquet, spa ? 
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 16h12 : J’y décèle une faute d’orthographe, Je fais la lumi&eg...
Nan, nan, nan, yapa de fôte dans ce que j’ai écrit, et je crois que la terreur de l’orthographe, de la grammaire et de la syntaxe réunies a bien tout compris...
Bon, sûrement qu’il y faurait un tréma, pour le trémolo...
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 17h17 : C’est vrai, je ne connais pas la fin de l’expression... Et ta r&eacu...
Ben, les mains moites, les pieds poites et la qu.. coite !
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 16h12 : J’y décèle une faute d’orthographe, Je fais la lumi&eg...
ou bien tu a mis un "e"
Y aurait-y pas comme une fôte dans c’qu’est écrit là ?
M’est avis que non. Il voulait juste dire coite sans "e", mais probablement avec les points sur les "i" 


Pardon filo, pas eu le temps de voir ta réponse.
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 15h51 : avec un bon tire-lait...Savais bien que ça allait déraper... Jamai...
Je ne vois pas de quolibets dans mes écrits, que les tiens... simplement pris au pied de la lettre ! Ça arrive très souvent, ici, mon lapin : tu es entourée de VIL, tu sais ? Bon, je te laisse, c’est l’heure de notre biberon, avec Mickey, notre nourrice Marcel nous attend ! :&rsquo)
réponse à . SyntaxTerror le 09/03/2010 à 16h10 : le gloussement de la poule La poule cagnette, caquette (quand elle pond), claque...
à ma connaissance, c’est le dindon qui glousse
Euh... Ici aussi, y en a qui gloussent. D’aise, de satisfaction, voire de joie. J’ai les noms !
réponse à . SyntaxTerror le 09/03/2010 à 17h29 : Ben, les mains moites, les pieds poites et la qu.. coite !...
Merci... car M. Google est resté coi face à mes interrogations.
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 17h45 : Je ne vois pas de quolibets dans mes écrits, que les tiens... simplement ...
Je vous l’avais dit les filles qu’il y aurait des représailles... à mon intervention 39
rabaisser le caquet se dit pour la poule. Rabaisser le coquet se dit pour le poulet. En fait, pour rabaisser un poulet coquet, on le traite de coq-laid.
Aujourd’hui les jeunes veulent toujours avoir le dernier mot. On essaye de leur rabattre le caquet, et eux rabattent la casquette. C’est leur façon d’illustrer le proverbe : il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas voir.
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 16h12 : J’y décèle une faute d’orthographe, Je fais la lumi&eg...
Du calme dans les rangs
C’est typiquement une injonction paradoxale (cette page), comme qui dirait un pousse-au-crime...
comment se fait-ce ? God parle de pléonasme pour l’oxymore "femme bavarde", et aucune de vous ne rectifie ? Syanne où es-tu ?
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 17h55 : Du calme dans les rangsC’est typiquement une injonction paradoxale (cette ...
Et ça continue, les filles, ça continue...
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 17h55 : Du calme dans les rangsC’est typiquement une injonction paradoxale (cette ...
pour moi une injonction paradorsale c’est quand je demande à mon dos de se plier et qu’il me répond : qui, moi ?
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 17h52 : Je vous l’avais dit les filles qu’il y aurait des représaille...
Meuh non, c’est pas des représailles, mon lapin, juste de la répartie. Mais tu n’en manques pas non plus, hmmm ? Tiens, laissons passer une page de publicité.

RÉCLAME

Sur Expressio, tous les marins ont droit au phare
comme le gloussement de la poule qui vient de pondre son oeuf, par exemple
curieux cette nécessité pour la poule de prévenir la terre entière qu’elle vient de pondre, non ? Résultat de cette publicité intempestive : la durée de vie de l’oeuf est des plus courtes !
Que ne prend-elle modèle sur le cygne ? La maman cygne ne signale pas sa ponte : résultat, vous avez déjà mangé un oeuf de cygne ? Même discrétion chez la lapine qui pousse la discrétion jusqu’à couvrir ses oeufs avec ses oreilles pendant qu’elle les couve. Résultat : on ne voit jamais les oeufs de lapins avant qu’ils n’éclosent.
Sauf à Pâques, parce qu’ils fument du chocolat, et que cela leur redresse le caquet.
réponse à . chirstian le 09/03/2010 à 17h57 : comment se fait-ce ? God parle de pléonasme pour l’oxymore "fe...
Oxymore, oxymore... est-ce qu’elles ont une gueule d’oxymore, les chéries qui fréquentent ce site ? Non ! Mais l’eau ferrugineuse, oui !
réponse à . chirstian le 09/03/2010 à 17h59 : pour moi une injonction paradorsale c’est quand je demande à mon do...
Quid des injections paradorsales infligées à ces pauvres mouches ?
réponse à . chirstian le 09/03/2010 à 18h07 : comme le gloussement de la poule qui vient de pondre son oeuf, par exemple cur...
Une supposition que, de l’œuf ou de la poule, l’œuf fut prem’s. Est-ce qu’il gloussa alors, en accouchant d’une poule ?
sur ma radio il y a un bouton qu’on tourne pour trouver la station. A côté il y a une manette qu’on monte pour augmenter le son. Et un caquet, qu’on rabaisse , pour la faire taire.
Mais le caquet, c’était une option. Si on ne veut pas lui rabaisser le caquet on peut aussi redescendre la manette.
C’est chouette, non ?  
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 18h17 : Une supposition que, de l’œuf ou de la poule, l’œuf fut ...
l’oeuf ou la poule ? Vieille question à laquelle la science a apporté une réponse définitive.
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 18h17 : Une supposition que, de l’œuf ou de la poule, l’œuf fut ...
C’est pareil avec la mouche et l’asticot, qui fut le premier ?
Si tu me tires la chevillette avec assez de détermination, mon caquet finira par être rabaissé, quand la bobinette cherra.
Père-Grand
réponse à . chirstian le 09/03/2010 à 18h20 : l’oeuf ou la poule ? Vieille question à laquelle la science a ...
On a une video Youtube du premier apparu ?
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 18h21 : C’est pareil avec la mouche et l’asticot, qui fut le premier ?...
L’asticot ! Car on en met dans le broumitche, les allatches en raffolent. Que les mouches, y a pas moyen de les faire tenir tranquilles jusqu’à ce que les boulettes arrivent à l’eau, elles se barrent avant. Surtout quand certains préparent le broumitche. J’ai les noms !
Lorsque God proposa au coq une compagne, il n’était pas vraiment motivé à l’idée de perdre une côte.
Devant les hésitations de cet ivrogne (c’était un coq au vin) God c’est vengé il lui a refilé une poule.
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 18h09 : Oxymore, oxymore... est-ce qu’elles ont une gueule d’oxymore, les ch...
Oxymore, oxymore... est-ce qu’elles ont une gueule d’oxymore, les chéries qui fréquentent ce site ? Non !

Tu entends, mon lapin, tu entends cette ovation qui monte vers toi ? Ce sont les applaudissements des filles qui te remercient pour ces propos !

*Profitons-en les filles, ça ne devrait pas durer !...
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 18h32 : L’asticot ! Car on en met dans le broumitche, les allatches en raffol...
C’est de plus en plus difficile de trouver des asticots.
Un individu bizarre offrait des bonbons aux petits asticots qui sortaient de la maternelle de Momo. Après l’avoir vertement tancé elle a déclaré " c’est un scandale un tel comportement. Quand on pense à tous ce sucre qui va abîmer leurs petites dents"
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 18h40 : Oxymore, oxymore... est-ce qu’elles ont une gueule d’oxymore, les ch...
Tu entends, mon lapin, tu entends cette ovation qui monte vers toi ?
Oui... Et, à chaque fois, j’en suis gêné : ma modestie en prend un coup...
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 18h44 : Tu entends, mon lapin, tu entends cette ovation qui monte vers toi ?Oui... ...
ma modestie en prend un coup...

Falso...
réponse à . SyntaxTerror le 09/03/2010 à 16h10 : le gloussement de la poule La poule cagnette, caquette (quand elle pond), claque...
""En mai, la dinde demande ordinairement à couver. Elle glousse comme la poule.""
http://www.ronquieres.org/dindonderonquieres.html
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 18h41 : C’est de plus en plus difficile de trouver des asticots. Un individu bizar...
La formation des individus bizarres se fait plus pointue au fil du temps. Ils offrent des bonbons à l’aspartam, mainant. Leur but, lui, reste inchangé, mais la méthode est plus respectueuse de la santé des victimes.
Docteur Guillotin
Qui ? Moi ? Pas du tout, hein ! Allez, viens donc au rade te rabaisser la luette gentille. Ah, luette !
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 19h06 : Qui ? Moi ? Pas du tout, hein ! Allez, viens donc au rade te raba...
On invite Germaine ?
Ben oui ! Et toutes les autres, aussi... D’ailleurs, BB ne devrait pas tarder à venir mater derrière le carreau, voir ce qu’on maquille, et accessoirement tenter de me rabaisser le caquet. Mais, dans la "culture du résultat" chère à qui-tu-sais, elle a autant de réussite que qui-tu-sais. Bon, ça fait rien : on lui rincera la glotte quand même, on n’est pas chien.
T’as bien disposé les fleurs tout le long du zinc, comme on avait dit ?
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 19h23 : Ben oui ! Et toutes les autres, aussi... D’ailleurs, BB ne devrait pa...
Oui tout est prêt, je vais refourger mes tapas de l’autre jour. J’en connais un qui va être content il y a plein de mouches autour 
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 19h27 : Oui tout est prêt, je vais refourger mes tapas de l’autre jour. J&rs...
T’as mis les agapanthes fatals ? Les renoncules flottantes à jaquette ? Les paires de quenouilles des marais ? Bon : on vous attend, les filles.
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 19h23 : Ben oui ! Et toutes les autres, aussi... D’ailleurs, BB ne devrait pa...
Merci pour cette invitation si spontanée ! Le temps de quérir quelques brassées de fleurs pour Dame BB, et les 534 filles qui illuminent le site de leurs frais minois, le font scintiller par leurs réflexions riches de connaissances les plus variées, accourent*

*pour ce soir, évitez la chasse à...etc.
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 18h40 : Oxymore, oxymore... est-ce qu’elles ont une gueule d’oxymore, les ch...
En effet, ça ne dure jamais bien longtemps ce genre de con-pliments ! Y a toujours une couille derrière, histoire d’essayer de nous rabattre le caquet ! Mais ils ont bien du mâle les pauvres chéris...Et les plus bavards ce jour sont, comme d’hab’, les représentants de la gent masculine !
réponse à . BeeBee le 09/03/2010 à 19h48 : En effet, ça ne dure jamais bien longtemps ce genre de con-pliments ...
Juste une ? Là, t’es désobligeante, mon amure...
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 19h39 : T’as mis les agapanthes fatals ? Les renoncules flottantes à j...
C’ est vrai que ce soir vous faîtes un effort tout particulier ! Soyons bonnes et profitons du moment présent... pour moi ce sera un p’tit blanc sec.
Suis certain que God en a ras la casquette de lire nos puissantes conneries. Il nous invite à fermer nos claquets.
Ce qui me flingue est que notre PéPé outre passe la consigne du jour et nous pond des tonnes de lignes.
Toutes ces lignes sont amusantes et intéressantes, mais en ce jour de grâce, tu devrais obéir à notre Dieu.
Quelle barjaque ! Impressionnant ! quel plaisir....
Mais pour ton bien je te prescris 2 heures de repos
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 19h44 : Merci pour cette invitation si spontanée ! Le temps de quérir...
Merci pour les brassées de fleurs. On reconnait bien là la délicatesse féminine...
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 19h52 : Juste une ? Là, t’es désobligeante, mon amure......
Désobligeante, non, c’était juste une image !!!
Pour BeeBee et pour elle seulement !

Pendant que les garçons se désaltèrent, je voulais vous dire merci pour les gentils propos qui furent les vôtres hier (cf.75). J’en ai rosi de plaisir... Longtemps j’ai hésité à me mêler aux membres de cette savante société !... Et puis, un jour, j’ai sauté le pas... Je fus assez bien accueillie, je restai, étonnée par mon audace ! Vous m’encouragez à poursuive... merci encore !
Et vogue la galère trirème ! A bientôt !
Lors de la dernière crise financière mondiale - il n’y a pas si longtemps - le CAC a bien été rabattu. De 40 points d’un coup.
C’est depuis que l’on ne l’appelle plus CAC40, mais "Merdalor"!
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 20h02 : Pour BeeBee et pour elle seulement ! Pendant que les garçons se d&e...
Surtout , poursuivez, ce serait dommage de vous arrêter en si bon chemin.
réponse à . <inconnu> le 09/03/2010 à 19h58 : Suis certain que God en a ras la casquette de lire nos puissantes conneries. Il ...
Deux heures ! Je ne sais pas si je vais tenir... Allez, rabats-moi le caquet, je ne t’en voudrai pas : je m’absente une heure, histoire de casser la graine, juste après la kémia.
réponse à . mickeylange le 09/03/2010 à 19h27 : Oui tout est prêt, je vais refourger mes tapas de l’autre jour. J&rs...
Comment ça, tu oses nous refiler tes tapas pas frais de l’autre jour ! Je me disais bien aussi que cette soudaine gentillesse cachait quelque chose !
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 20h04 : Deux heures ! Je ne sais pas si je vais tenir... Allez, rabats-moi le caque...
et dire que je pensais réduire la peine à une heure. Voilà qui tombe bien, bon ap et reviens vite lacher tes doigts sur le clavier. Finalement, je me suis rendu compte que l’expression du jour n’a rien à voir avec l’organe vocal puisqu’on pianote en silence.
God, c’est raté !
On continue la barjaque, hein Diwan que nous avons raison ?
réponse à . <inconnu> le 09/03/2010 à 20h30 : et dire que je pensais réduire la peine à une heure. Voilà ...
Et oualà : mon repos forcé prescrit par le docteur Agrnome est terminé : je peux donc remonter le son. Avec mon caquet rabattu, je vous ai fait des contribs en blanc sur fond blanc, vous n’y avez vu que du bleu !
réponse à . <inconnu> le 09/03/2010 à 20h30 : et dire que je pensais réduire la peine à une heure. Voilà ...
Il est vrai qu’on passe des heures à barjaquer* dans un mutisme quasi monacal, tout à fait paradoxal. Cela pourrait paraître austère... alors qu’on ne cesse de rigoler, de plaisanter, de pouffer ! Est-ce que nos excès font rire tous les lecteurs ? Suis pas certaine... On doit en énerver plus d’un(e)... Mais que voulez-vous braves gens ! On n’est pas sérieux quand on a 17 ans... 27 ans... 37 ans... 107 ans !

* c’est au présent du subjonctif que je préfère ce verbe : que je barjaquasse ! Magnifique !
Bon, je vois qu’il n’y a plus personne à qui rabattre le caquet, alors : Bonne nuit. Demain est un autre jour et une autre expression sur ce meeeeerveilleux site.
réponse à . DiwanC le 09/03/2010 à 22h56 : Il est vrai qu’on passe des heures à barjaquer* dans un mutisme qu...
Encore eût-il fallu que nous ne barjacassions point trois pattes à un canard, mon lapin. Je suis pleinement conscient de cette difficulté que j’ai d’écrire plus de trois lignes sérieuses sur cette expression comme sur tant d’autres, vu que God a tellement bien ficelé son paquet-cadeau qu’on n’a plus rien à dire ! Ce n’est pas la première fois que je l’affirme. Ni la dernière. Mais alors, m’objecteras-tu : à quoi sert le forum ? Ben, te rétorquerai-je : on y apprend plein de choses d’une valeur incommensurable, mon lapin. On s’y enrichit mutuellement le stock lexical, avec des mots que tu savais même pas qu’ils pussent, tellement ils te grattent, respirer -et te pomper l’air, par voie de conséquence : l’hypallage, l’hypozeuxe, la catachrèse ou la synecdoque, si chers à Syanne, et que j’utilise sans le savoir, me fascinent. Surtout dans mes sorties de route ! Pour d’autres, l’intérêt sera bien ailleurs, mais la diversité est telle que le Forum d’Expressio (au sens strict : son Agora) est assez vaste pour contenir tous ceux et celles qui veulent bien s’y rendre. C’est remarquable, aérien parfois, sous-marin souvent... A s’en décrocher la mâchoire, sinon le cocotier. Vive Expressio !
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 23h51 : Encore eût-il fallu que nous ne barjacassions point trois pattes à ...
"Aérien parfois ", c’est vraiment des fois, des toutes petites fois !!! Mais ça arrive quand même...
réponse à . Elpepe le 09/03/2010 à 23h51 : Encore eût-il fallu que nous ne barjacassions point trois pattes à ...
Merci pour ce beau ramage !
l’hypallage, l’hypozeuxe, la catachrèse ou la synecdoque : avec ça, j’ai fait mon marché pour un certain temps ! Il va falloir que la Rousse et Littré barjaquent et me disent tout la vérité sur ces quatre vocables.
Lorsque j’aurai savouré, absorbé, dégusté, assimilé, je m’écrirai sans doute : Ah ! la belle chose que de savoir quelque chose !
réponse à . DiwanC le 10/03/2010 à 00h27 : Merci pour ce beau ramage ! l’hypallage, l’hypozeuxe, la catach...
Et si comme moi, tu cherches les mots, peut-être les oublieras-tu aussi vite. Ainsi en est-il de la plupart des mots savants dont je ne connaissais rien et que je m’empresse de rendre à leur propriétaire. J’ai le cerveau select-tif. 
Hier, Sa Divinité nous montait le collé ; aujourd’hui, il nous rabat le caquet.

Ça s’coue, moi je vous l’ dis...
réponse à . DiwanC le 13/01/2013 à 01h00 : Hier, Sa Divinité nous montait le collé ; aujourd’hui, ...
Ça s’coue, moi je vous l’ dis...

C’est la méthode Scoué.*

*La méthode Coué est une prophétie autoréalisatrice qui tire son nom des travaux du psychologue et pharmacien français Émile Coué de la Châtaigneraie (1857 - 1926). Elle est fondée sur la suggestion et l’autohypnose. Cette méthode est une forme d’autosuggestion censée entraîner l’adhésion du sujet aux idées positives qu’il s’impose et ainsi un mieux-être psychologique ou physique. Elle se veut autant préventive que curative.(wiki)
réponse à . mickeylange le 13/01/2013 à 05h54 : Ça s’coue, moi je vous l’ dis... C’est la méthod...
D’où l’expression : on lui a coué le bec ?
DEVINETTE
Pourquoi, quand on rabaisse le caquet à un type, dans le sud-est de l’allemagne, il vous écoute?
réponse à . joseta le 13/01/2013 à 08h02 : DEVINETTE Pourquoi, quand on rabaisse le caquet à un type, dans le sud-es...
Parce que "munichois" est dérivé de "tu dis quoi" ?
À cause du boson de Higgs présent dans les brasseries ?
Parce que "Al, magne-toi" ?
réponse à . <inconnu> le 13/01/2013 à 08h17 : Parce que "munichois" est dérivé de "tu dis quoi" ? À ...
Je n’ai jamais douté de ta pétillante imagination, mais la réponse que j’attendais, c’est:
- parce que le bavard oit.
Vu l’important réseau de transports (train, train navette rapide, tramway, RER, etc.) de la capitale du Maroc, il y a des quais partout.
On parle même de Rabat qu’à quais!
réponse à . joseta le 13/01/2013 à 08h31 : Vu l’important réseau de transports (train, train navette rapide, t...
DÉFORMÉES
À Rabat, le quinquet
À Rabat, requinqué

ENCORE PLUS DÉFORMÉE
J’ai des rabats à ma casquette
Evidemment je sais pas si vous avez remarqué c’est encore au feminin. Cacqueteresse ! femme bavarde, la poule qui cacquette ! Y a de la misogynie chez le god c’est certain. L’aurait pu trouver d’autres explications quand même ! Quand y en a pour les unes faut qu’il y en ai pour les autres aussi. Partage équitable. sais pas moi, poulet qui piaille, et pourquoi compère c’est pas le masculin de commère ?
le verbe ’caqueter’
Fabrication de futailles dans la Vallée du Têt: caques Têt.
Et y a aussi les cacqueteresses emmerderesses, mmmmmh ! trop bien ! ça pinaille, ça asticote, ça pique, aaaaah ! 
ça se venge de tout ce qu’on leur a fait subir ! 
En lui disant la caque sent toujours le hareng je lui ai rabaissé le caquet.

cette page
la ’caqueteresse’ ou la "femme bavarde"
Au milieu du XVe, le verbe ’caqueter’ voulait dire ’bavarder’

C’est au mois de février qu’elle caquète le moins.

Je m’attends à une volée de bois vert qui me rabattra le caquet. 
réponse à . charmagnac le 13/01/2013 à 11h23 : la ’caqueteresse’ ou la "femme bavarde"Au milieu du XVe, le verbe &r...
Je bois vert
De la Manzana verde ?
DEVINETTE
Il n’était pas très intelligent et il bégayait; pourquoi voulait-on lui rabattre le caquet?
DEVINETTE
Quelle est la divinité la plus bavarde?
- l’cette page; c’est bien connu: l’Apis bavarde!
réponse à . charmagnac le 13/01/2013 à 11h23 : la ’caqueteresse’ ou la "femme bavarde"Au milieu du XVe, le verbe &r...
Je m’attends à une volée de bois vert qui me rabattra le caquet.

Ah ! comme j’aurais aimé ne pas te décevoir... en t’assénant quelques vérités, en te souffletant par quelques paroles provocatrices et un brin grinçantes, en te faisant courber le front, l’échine et le caquet !

Mais ne te frappe pas : un jour ou l’autre, il y a bien une Expressionette qui le fera !

J’aurais pu te dire comme les caqueteresses savent être muettes, admirables de souriante patience, lorsqu’en réunion de famille certains évoquent pour la énième fois leurs souvenirs « service militaire » [c’est vrai qu’ils ne caquettent pas, ils narrent], que d’autres racontent encore et encore leurs mêmes exploits de chasse, de pêche [mais ils ne caquettent pas ils relatent].

J’aurais sans doute ajouté qu’au regard de tout cela, les caqueteuses peuvent jacasser jusqu’à la nuit des temps, jamais elles n’égaleront les caqueteurs-caquetistes-caquetants qui n’ont même pas conscience de leur état. Et pis c’est tout !

Mais ne te morfonds pas : un jour ou l’autre, il y a bien une Expressionette qui le dira !
réponse à . DiwanC le 13/01/2013 à 17h45 : Je m’attends à une volée de bois vert qui me rabattra le caq...
Une caqueteresse ça caquette quand ça en a envie. On l’obligera jamais à caqueter.
réponse à . joseta le 13/01/2013 à 17h17 : DEVINETTE Il n’était pas très intelligent et il bégay...
Parce qu’on en avait marre qu’il p-ponde d-des z-zoeufs, alors qu’il en était un lui-même.
réponse à . joseta le 13/01/2013 à 17h17 : DEVINETTE Il n’était pas très intelligent et il bégay...
Parce qu’il etait bête à cot cot cot après on sait pas il a pas pu finir. On lui avait déjà rabattu son caquet.
Il me semble que sur ce site c’est plutôt les hommes qui prennent le plus souvent la parole. Il n’y a pas que les femmes qui caquetent sur Expressio. Et il n’y a que God qui puisse rabaisser le caquet à quelqu’un.
réponse à . <inconnu> le 13/01/2013 à 18h06 : Parce qu’on en avait marre qu’il p-ponde d-des z-zoeufs, alors qu&rs...
Et Huppe
Réponse
- parce qu’il était un sot lent.
réponse à . lalibellule1946 le 13/01/2013 à 18h14 : Il me semble que sur ce site c’est plutôt les hommes qui prennent le...
Parole de dinosaure !
réponse à . joseta le 13/01/2013 à 17h27 : DEVINETTE Quelle est la divinité la plus bavarde? - l’cette page; c...
Je savais l’apis voleuse cette page ... mais si vous dites qu’en plus elle est bavarde...
Heureusement, pour compenser ces défauts, c’est un bel oiseau :
Elle est zolie, l’apis-lazuli .
Apis c’est tout !
réponse à . ergosum le 13/01/2013 à 19h35 : Je savais l’apis voleuse cette page ... mais si vous dites qu’en plu...
Information complémentaire
La pie en général, jase, mais la pie de la Nouvelle-Orléans, jazz.
réponse à . joseta le 13/01/2013 à 20h08 : Information complémentaire La pie en général, jase, mais la...
Comme son nom l’indique, la pie allaite ses petits.
Ils sont toujours au nombre de 3,14...
réponse à . joseta le 13/01/2013 à 08h27 : Je n’ai jamais douté de ta pétillante imagination, mais la r...
le bavard oit
Il est comme l’oie de Louis,il oit ce que toute oie oit.
réponse à . DiwanC le 13/01/2013 à 17h45 : Je m’attends à une volée de bois vert qui me rabattra le caq...
Et pis c’est tout !
Dommage. Car si j’avais ton talent, j’aurais aimé répondre au féminin à ta prose aussi spirituelle que courtoise. Et remercions God d’avoir donné la parole à l’homme (et à la femme) car si nous n’avions que le geste et l’écrit pour communiquer* le monde serait bien triste.

* mais il n’y a pas de tristesse sur Expressio (mâtin ! quel site !)

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Rabattre / rabaisser le caquet » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?