Soûl comme un Polonais - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Soûl comme un Polonais

Complètement soûl

Origine

Voilà une bien étrange réputation un tantinet xénophobe faite aux Polonais ! Sont-ils réellement de plus grand buveurs que les Anglais, les Allemands ou les Italiens, au moins lorsqu'ils sont loin de chez eux, ou les Français dont certains, comme par exemple dans une région située à l'Ouest, ont également une excellente réputation de leveurs de coude invétérés ? Il ne semble pas y avoir de statistiques sur le sujet. Peut-être faudrait que les habitués de ces études extrêmement utiles qui font avancer la science (Lien externe) se penchent sérieusement sur la question.

Toujours est-il que notre expression, qui daterait du XXe siècle mais qu'on trouve chez Zola au XIXe sous la forme "boire comme un Polonais", ne semble pas venir de cette supposée réputation généralisée au peuple polonais.
En effet, au XVIIe siècle, déjà, on disait "soûl comme un Suisse", par référence aux mercenaires suisses utilisés dans les armées royales et qui, pour tromper leur ennui loin de chez eux, n'hésitaient pas à consommer de l'alcool de manière un peu déraisonnable.

Puis, plus tard, au XVIIIe siècle et au XIXe sous Napoléon, ce sont des mercenaires polonais qui étaient employés et appréciés. Hors activités militaires, ils devaient probablement se conduire comme les Suisses, ce qui aurait provoqué l'apparition de l'expression, les Suisses du siècle précédent étant oubliés.

Mais il se murmure (et je vous livre cette explication, citée entre autres par Gilles Mathis dans "Le cliché" en 1998, sans aucune certitude, car elle a peut-être été inventée postérieurement par les Polonais pour défendre leur honneur bafoué) que, si cette locution est péjorative, son sens en aurait été détourné car elle serait en réalité un compliment indirectement fait par Napoléon.
En effet, à la veille d'une bataille, et pour leur donner du baume au coeur, Napoléon aurait donné quartier libre à ses troupes qui en profitèrent largement pour picoler quelque peu. Le lendemain matin, au moment de se préparer, la troupe était dans un bien piètre état, sauf les mercenaires polonais qui, soit parce qu'ils avaient été plus raisonnables, soit parce qu'ils résistaient mieux à la boisson, étaient en parfaite forme à l'heure voulue.
Napoléon, très en colère, aurait alors lancé à ses troupes un « Si vous voulez vous soûler, soûlez-vous comme les Polonais »

Exemple

« Le chef du village nous envoie le soir une jeune antilope qui vient d'être tuée. Il nous promet des vivres pour demain ainsi que des canots pour passer nos gens. Il ne vient pas lui-même mais envoie un représentant, lequel est soûl comme un polonais. Il semble cependant qu'il faille avaler une énorme quantité de pombé pour avoir une cuite pareille. »
Paul Briart, Dominique Ryelandt - Aux sources du fleuve Congo - Carnets du Katanga, 1890-1893 - 2003

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Soûl comme un Polonais » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Mor feddw â'r hoedenSoul comme la coquette
Allemagnede SturzbesoffenArchibourré
Autrichede Fett wie die russische ErdeGras (pour soûl) comme la terre de Russie!
Angleterreen As drunk as a lordSoûl comme un seigneur
États-Unisen Drunk as a sailerSoûl comme un marin
Angleterreen Pissed as a newtGris comme un lézard d'eau
États-Unisen Drunk as a lordSoûl comme un seigneur
États-Unisen As drunk as a skunkSoûl comme un putois
Espagnees (Borracho) como un cosacoIvre comme un cosaque
Espagne (Catalogne)es Borratxo com una sopaSoûl comme une soupe
Espagnees Borracho como una cubaSoûl comme un tonneau
Mexiquees Hasta atrásJusqu'en arrière
Canada (Québec)fr Soûl comme un cochon
Canada (Québec)fr Soûl comme une botte
Italieit Ubriaco fradicioSaoul trempé
Pays-Basnl Dronken als een MaleierSoûl comme un Malais
Pays-Basnl Dronken als een torSoûl comme un coléoptère
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Zat als een ZwitserSoûl comme un Suisse
Polognepl Pijany jak świniaSoûl comme un cochon
Brésilpt Bêbado que nem um gambáSoûl comme un putois
Brésilpt Bêbado feito uma porcaSoûl comme une cochonne
Brésilpt Bêbado feito um gambáSoûl comme un putois
Roumaniero Beat crițăSoûl acier
Roumaniero Beat turtăSoûl tourte
Roumaniero Beat turtăSoûl comme une tourte
Roumaniero Beat mortSoûl mort
Roumaniero Beat ca porculSoûl comme le cochon
Russieru Пьян как сапожникSoûl comme un cordonnier
Serbiesr Pijan kao SvabaSoûl comme un boche
Belgique (Wallonie)wa Soul comme toute la Pologne.

Vos commentaires
Dans son livre intitulé "Kozietulski", l’historien et écrivain polonais Marian Brandys dit que l’expression a ses origines dans la bataille de Samosierra qui a eu lieu en Espagne en 1808. Les généraux français hésitaient de charger l’ennemi car c’était dans une vallée étroite, guardée de chaque bord par de nombreux Espagnols. Selon la majorité d’entre eux, le risque était trop grand. Ces généraux dirent à Napoléon que pour entreprendre un tel risque, il faudrait être soûl. Les chevau-légers polonais, qui n’étaient pas des mercenaires mais qui faisaient parti de la Garde Impériale, ne refusèrent pas. Ils réussires à frayer un passage pour le reste de l’armée qui, peu après, purent avancer jusqu’à Madrid. Quand il apprit ce bon résultat, Napoléon répondit "J’aimerais que tous mes soldats soient aussi soûls que ces Polonais!"
Un très bon anniverssaire à Memphis

Happy birthday to you ♪♫♫♪♫♪ cette page


Et une de plus. Et chacun d’entre nous en a tout les ans une de plus.

Et pour moi, c’est un bonheur tout les ans d’en avoir gagné une de plus.
Big bisous, Memphis.
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 04h52 : Un très bon anniverssaire à Memphis Happy birthday to you ♪...
et moi itou: bon anniversaire
Et surtout nous fournir, abondamment, en bons mots !
Soûl, ce que dit le wikitionnaire: cette page
Mais il est vrai, que de manière général, les polonais, les russes aussi d’ailleurs, ont une bonne descente et tiennent bien l’alcool. Le climat peut-être, a induit ce comportement ?
réponse à . jmz123 le 03/02/2010 à 03h53 : Dans son livre intitulé "Kozietulski", l’historien et écriva...
Là le cher God s’est légèrement planté: les polonais n’étaient pas des mercenaires mais des soldats étrangers engagés au service de la France. Il est vrai que ce terme est devenu, depuis le 18e me semble-t-il “péjoratif” (du moins a-t-il commencé à le devenir). Mais ce sont les guerres internes en Afrique, au moment des indépendances, qui ont principalement déconsidérées le terme, en raison même des exactions commises. Certains de ces mercenaires étant, bien souvent, d’anciens SS... ou même de simples malfrats.
J’ai lu, récemment, que abstraction faite du péjoratif, les légionnaires, techniquement, sont des mercenaires au service de la France.
Des régiments étrangers dans l’armée française cela remonte, au moins à Louis XI: la garde écossaise par exemple.
réponse à . jmz123 le 03/02/2010 à 03h53 : Dans son livre intitulé "Kozietulski", l’historien et écriva...
Les escadrons polonais ne faisaient pas partie à cette époque de la Garde Impériale. Il y ont été intégrés à la fin 1811. Si je lis bien wikipédia ...
Ah! Memphis! Que de beaux jours à venir, heureux, pleins de santé, de joies (petites et grandes) de bonheur je te souhaite en ce jour béni des dieux, commémoration de ta venue par Minou (j’ai réussi à le placer!)
Grosses bises frigorifiées de Vienne...
réponse à . JanusBozyeux le 03/02/2010 à 06h59 : Les escadrons polonais ne faisaient pas partie à cette époque de l...
Les escadrons polonais ne faisaient pas partie à cette époque de la Garde Impériale
Exact, moussaillon, ils faisaient tpartie de l’escadron des plombiers, c’est-à-dire, de ceux qui frappaient l’ennemi toutes les heures: à chaque plombe!
Le pôle magnétique du corps humain se situe tout juste en-dessous de l’appendice nasal.
Dès lors, pour dire que quelque chose se situe en -dessous d’autre chose, l’expression: Sous, comme un pôle au nez! fut utilisée.
Mais depuis, les transformations de la langue....

Allez, à +. Je pars à Cologne. Il paraît qu’il y a de la bonne eau, par là-bas...
réponse à . JanusBozyeux le 03/02/2010 à 06h59 : Les escadrons polonais ne faisaient pas partie à cette époque de l...
Wikipédia:
Régiment de chevau-légers polonais de la Garde impériale (créé en 1807), puis chevau-légers lanciers polonais
.
* En 1812,
o A la veille de l’entrée en Russie, la cavalerie de la Garde augmente ses effectifs.
Les grenadiers à cheval, les chasseurs à cheval, les dragons et les chevau-légers polonais passent à 5 escadrons.
Création d’un 3ème chevau-légers lanciers de la Garde, qui sera anéanti avant la fin de la campagne.
Enfin, à chacun des 3 régiments de lanciers est théoriquement rattaché un escadron de Tartares lituaniens (120 hommes), mais en pratique, seul l’escadron du 3ème lanciers aura un peu de consistance.

Plus généralement, liste des unités de la Garde Impériale: cette page
réponse à . file_au_logis le 03/02/2010 à 07h15 : Le pôle magnétique du corps humain se situe tout juste en-dessous d...
Tout le monde y pue
Y sent la charogne
Y a qu’le grand Babu
Qui sent l’eau d’Cologne
Tout le monde y pue
Il fait mal au cœur
Y’a qu’le grand Babu (Filo)
Qu’a la bonne odeur

Chaviro
Rotantacha
Chamipataro
Rogrillapatacha (bis)

signé Furax
réponse à . file_au_logis le 03/02/2010 à 07h15 : Le pôle magnétique du corps humain se situe tout juste en-dessous d...
elle est au pied du mât: parce que mât cache bonne eau. 
Je souhaite un excellent anniversaire à la douce Memphis dont je vois avec plaisir la jolie truffe revenir de temps en temps parmi nous.
Mon père qui n’avait croisé de Polonais que pendant la guerre en des lieux polonais où il ne faisait pas bon vivre, d’ailleurs beaucoup sont morts d’y avoir été envoyés, me disait que ceux-ci buvaient de l’alcool de bois. Celui-ci non seulement les soûlait mais aussi les rendait fous.

Il me semble que les Polonais qui ont travaillé dans nos mines ont une réputation communautaire forte marquée par le goût de la fête. Peut-être le sens péjoratif donné aujourd’hui à cette expression l’a-t-il été par les "indigènes exclus" qui en subissaient les conséquences sans en partager les joies.
Je te souhaite, chère Memphis, un bel anniversaire plein de rythme.

cette page
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 07h21 : Wikipédia: Régiment de chevau-légers polonais de la Garde i...
Cher Jacques27,
Il semble que wiki donne des informations différentes sur ce sujet selon les pages.

S’il y avait bien des chevau-légers polonais dès 1807 dans le Grande Armée, c’est en décembre 1811 qu’ils auraient été intégrés à la Garde Impériale. Toujours dans wiki, une autre source dit 1808.
Mais il il avait aussi deux régiments de hussards créés à Posen et Lublin en 1809.

Que les historiens se mettent d’accord sinon ce sera le croc de boucher !
Un petit livre stimulant sur les clichés... après quoi on a envie d’aller boire un coup à Varsovie, Prague ou Copenhague, tant on se sent européen !

cette page

(cliquer sur la première de couverture)
à la veille d’une bataille, et pour leur donner du baume au coeur, Napoléon aurait donné quartier libre à ses troupes qui en profitèrent largement pour picoler quelque peu
Normal, il fallait bien qu’il vende sa production. Voir à cette page ou à cette page

Un heureux anniversaire à Memphis, qui m’étonne toujours ses dessins et ses explications.
Il y a aussi une autre expression à propos des polonais:
"le roi boit, toute la Pologne est saoule"
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 07h29 : elle est au pied du mât: parce que mât cache bonne eau. ...
parce que mât cache bonne eau.

D’accord, Jules, surtout si tu prends cela par la bande...  
Je suis saoul, saoul saoul, sous ton balcon,
Marie-Christiiiiiiiiine...

Claude, si tu nous lis, là où tu es, sache que cette expressio.fr t’es spécialement dédiée... 
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 07h26 : Tout le monde y pue Y sent la charogne Y a qu’le grand Babu Qui sent l&rsq...
C’est trop d’honneur, votre horreur.
Euh, pardon, c’est trop d’horreur, votre honn...
Non, cela ne va pas non plus!
Ah, j’ai trouvé:
C’est trop d’odeurs, votre Honneur!
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 06h47 : Soûl, ce que dit le wikitionnaire: cette page Mais il est vrai, que de man...
Mon père dit que, lors de la dernière guerre, dans les camps de prisonniers,il a vu des russes et des polonais qui avaient perdu la vue, à force d’ingérer des produits alcooliques : méthanol (alcool à brûler), glycol (antigel),... bref ! Tout ce qui leur passait sous la main espérant ainsi se réchauffer.

Bon Anniv’ Memphis !
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 06h47 : Soûl, ce que dit le wikitionnaire: cette page Mais il est vrai, que de man...
Qu’en est-il des Irlandais?
Lire à ce sujet un excellent bouquin sorti en 2009, dont j’ai momentanément oublié le titre...C’est à propos d’un français d’origine nord-africaine qui découvre que son père, qu’il croyait algérien, était en fait un ancien SS caché en Afrique du Nord. Excellent livre!
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 07h29 : elle est au pied du mât: parce que mât cache bonne eau. ...
bonne eau, de U2?
réponse à . file_au_logis le 03/02/2010 à 07h10 : Ah! Memphis! Que de beaux jours à venir, heureux, pleins de santé,...
’ta venue par Minou’ : double sens, n’est-ce pas, puisque le bébé sort par le magasin de farces et attrapes de Maman, soit, la chatte? Aucun rapport avec le livre de Colette. Je vous présente toutes mes excuses pour avoir prononcé ce mot, ma foi, pas très poétique pour désigner cet organe capable de tous les bonheurs, mais l’envie d’être drôle a été la plus forte !
Meuh non: souvenirs de potache. Pourquoi sur un navire, (à voiles, évidemment), met-on le tonneau d’eau au pied du grand mât ?
Parce que mât cache bonne eau macache bonnot. file-au-logis a bien compris le pourquoi du comment. Lire attentivement sa réponse...
Pour les Irlandais, j’ai lu récemment que c’était des piliers de pub.
Donc gare aux durillons de comptoir 
PS: valable pour tous les piliers de bars (en zinc, pas le poisson, bien sûr...)
réponse à . Purdey le 03/02/2010 à 09h43 : ’ta venue par Minou’ : double sens, n’est-ce pas, puisque...
pour avoir prononcé ce mot
Ah, tu écris à haute voix ? :&rsquo)
Bon anniv’ Memphis. Réveil à 4h52 par la chanson de machin, ça annonçait une grande et belle journée. Après le rhytme de Momo, je continue en musique, en voici une autre cette page
Je connais un polonais qui a effectivement "une descente que l’on n’oserait pas faire à velo", pourtant je ne l’ai jamais vu soûl. Peut-être qu’être soûl comme un polonais, c’est boire plus que tous les autres mais rester tout de même le seul debout...et sans casquette plombée le lendemain ?
réponse à . Purdey le 03/02/2010 à 09h43 : ’ta venue par Minou’ : double sens, n’est-ce pas, puisque...
j’aime bien l’image du "magasin de farce et attrapes" !
je ne connaissais pas l’expression !
mais attention !
le "con fait I"
réponse à . horizondelle le 03/02/2010 à 10h12 : pour avoir prononcé ce motAh, tu écris à haute voix ?&...
Avec un bon système de reconnaissance vocale c’est d’ores et déjà faisable et à la portée des particuliers. Techniquement et financièrement. Enfin, pas tous quand même...
nota: à votre imagination est laissé ce que possèdent les professionnels pour "écouter" les conversations téléphoniques, classiques ou VoIP, sans oublier la vidéo et les chats, les SMS/MMS: Echlon, cela devrait rappeler biens des choses: Yankees et les autres anglophones (bristish,aussie, néo-zélandais, canadiens...) qui écoutent le reste de la planète... Cela donne aussi une assez bonne idée où passent nos impôts...
Bonnes réflexions. 
réponse à . horizondelle le 03/02/2010 à 10h22 : Je connais un polonais qui a effectivement "une descente que l’on n’...
Cela me rappelle une lecture: un hollandais était capable de descendre ses six litres de bière par jour...
et aucun dégât consécutif à l’alcool si mes souvenirs sont bons. Comme quoi nous ne sommes pas tous égaux, biologiquement parlant. Nonobstant la différenciation sexuelle, bien sûr.
Merci, merci de cet anniversaire musical. J’espère ne pas finir la journée soûle comme un Polonais. Quoique... En attendant, je vous invite à partager mon gâteau : il y en a pour tout le monde
cette page
réponse à . file_au_logis le 03/02/2010 à 09h08 : Je suis saoul, saoul saoul, sous ton balcon, Marie-Christiiiiiiiiine... Claude,...
C’est ça de la soûl music ???
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 08h02 : Un petit livre stimulant sur les clichés... après quoi on a envie ...
Sur "ta" première de couverture, on y lit que le Hongrois serait triste ? J’en connais un qui ne l’est pas. Petit, certes, mais pas triste. Grande satisfaction : personne ne dit de mal du Pied-Noir. Et c’est mérité, hein !
Joyeux anniversaire, Memphis.
réponse à . horizondelle le 03/02/2010 à 10h12 : pour avoir prononcé ce motAh, tu écris à haute voix ?&...
d’outre-tombe
réponse à . memphis le 03/02/2010 à 11h13 : Merci, merci de cet anniversaire musical. J’espère ne pas finir la ...
pour son anniversaire, Menphis est saoul comme un pot, l’honey ?
réponse à . Emeu29 le 03/02/2010 à 10h25 : j’aime bien l’image du "magasin de farce et attrapes" ! je ne c...
Cette expression vient de la série créée par Jean-Dernard Pouy aux éditions Baleine, ’Chéryl’, amie du ’Poulpe’.
c’est parce qu’il trempe dans le verre qu’on dit : saoul comme un poil au nez.
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 11h34 : Sur "ta" première de couverture, on y lit que le Hongrois serait triste&n...
Le pied-noir, c’est pas c’qu’hongrois. Il est toujours noir, autant dire saoul comme un Polonais, mais comme c’est le pied, il se prend pas la tête. Et quand en plus il a le pied(noir) marin, il sait bien qu’une ribote, c’est pas la mer à boire, pô pô pô (-lonais), dis !
il faut signaler que le mot "soûl" viendrait (d’après TLFI) "Du lat. satullus « rassasié », dimin. de saturus « id. »; cf. fin xie s. judéo-fr. saule subst. « fait d’avoir mangé jusqu’à satiété, excessivement »
Il ne désignerait donc pas initialement l’abus de boisson, mais le fait d’être repus de nourriture. De là, glissement signalé en 1160-74 : (boire) son saoul (de) (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 3853); ou par extension à rire son soul (1450).

Et aujourd’hui l’expression « Soûl comme un Polonais » signifie donc : "Complètement soûl". Est-ce bien certain ? Il me semble qu’elle pourrait tout aussi bien signifier : "complètement polonais" , non ? Je cherche une mouche polonaise pour approfondir tout cela ! 
réponse à . Emeu29 le 03/02/2010 à 09h21 : Mon père dit que, lors de la dernière guerre, dans les camps de pr...
Les tontons flingueurs avaient pris la relève : "Y date du Mexicain, du temps des grandes heures. Seulement on a dû arrêter la fabrication, y’a des clients qui devenaient aveugles, ça faisait des histoires."
Joyeux anniversaire Memphis. J’adore le lien que tu donnes sur ton site.cette page Pour les nouveaux : cette page
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 10h48 : Avec un bon système de reconnaissance vocale c’est d’ores et ...
ce que possèdENT...les professionnels... 
Quand même...élémentaire...
Avec une amie Polonaise, un jour qu’elle voulait fêter je ne sais plus quoi, l’arrivée du Printemps je crois, nous avons sifflé un alcool ressemblant à de l’eau de vie ou à de l’aquavit, avec des herbes qui avaient macéré dedans et qu’elle a appelé  :liqueur d’herbe à chats.
On était bien, bien....
C’est vrai qu’ils ont la descente facile, mes amis Polonais.
Le maréchal Soult n’était pas Polonais.
Pensées du PAF N° 10 (les dernières peut-être. Après tout l’exemple vient d’en haut : Dieu s’est arrêté après le dixième commandement.)

--> Je pense que ceux qui aiment aller boire au bar avec leurs amis ne sont pas que des buveurs d’alcool. Ils sont aussi buveurs de paroles. L’éponge (polonaise ou pas) a, pour remplir son vide, autant besoin de liquide que de mots et d’idées.

--> Je pense que je ne voudrais pas être un marteau dans un asile psychiatrique, les plaisanteries sont trop faciles.

--> Je pense à la distellation : ce procédé utilisé pour produire de l’alcool de pomme, de poire ou de scoubidou.

--> Je pense que si je devais changer de pays, j’irais en Costard Ricard.

--> Je pense à Félix Faure ; mort des fellicitations de Marguerite Steinhel qui fut, par la suite, surnommée "la pompe funèbre" par les mauvaises langues.

--> Quand je pense que persifler ne prend qu’un f alors que siffler en prend deux, je suis soufflé (deux f) et même boursouflé (un seul f). Quand aux fusiliers, il faut les fusiller.

--> Je pense au dissident que le dictateur combat sans pour autant souhaiter sa mort car l’occis gêne.

--> Je pense qu’un "qu’en dira-t-on" salit. On n’a jamais vu un "qu’en dira-t-on" laveur.

--> Je pense qu’un "nanti" est un paradoxe vivant : un nanti est rarement un opposant.

--> Je pense à "disette" : repas frugal composé très exactement d’un œuf et d’une huitre (n’hésitez pas à recompter).

--> Je pense que "qui me bassine guère" est l’actrice la moins ennuyeuse d’Hollywwod.

--> Je pense aussi que "Queue leu leu" est un "Bout tabou".

--> Je pense à cet humoriste qui ne me fait pas rire. C’est un "broute-en-tain" passant le plus clair de son temps à ruminer devant son miroir.

Cette dernière pensée est "contrepétée", et cela m’arrive... Quelques exemples pour finir :

--> Je pense que j’aime caresser, dans le décor du lit, le corps du délit. Sur le divan de satin est Satan divin.
-->Je pense que souvent charitable est riche à table.
--> Je pense que souvent les belles phrases ont de frêles bases.
--> Je ne pense pas que qui part de la fesse, perde la face.
-->Je pense que juger son temps précieux, c’est prétentieux.
-->Je pense que qui n’a pas un radis aura un paradis. (peut-être)
--> Je pense que l’heure de la pomme est la peur de l’homme.
--> Je pense que pudeurs peu durent et aussi que blâmer la fesse c’est blesser la femme.
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 12h21 : Avec une amie Polonaise, un jour qu’elle voulait fêter je ne sais pl...
nous avons sifflé à deux une bouteille d’Herbe à chats...

C’était pas plutôt de l’herbe de bison ? dans une bouteille de vodka.
Parce que le chat comme le pied, quand il est noir ça porte malheur. Remarque des fois ça soûle aussi ! :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 10h57 : Cela me rappelle une lecture: un hollandais était capable de descendre se...
Dans mon jeune temps, dans le bâtiment, il y avait un gars qui venait le matin avec sa caisse de bière (à cette époque c’était des caisses de 12 bouteilles de 1 litre, spa !) pleines, bien sûr, et qui repartait le soir avec sa caisse vide.
En fait, yavait que la caisse de bière qui était vide, parce que lui était plein, à ras bord même. Mais je ne peux pas dire que je l’ai vu à proprement parlé soul... Peut-être était-il dans un état comateux en permanence, qui sait !!!
En fait, comme il fumait des gitanes maïs (dont tout le monde sait qu’elles s’éteignent tout le temps), on le voyait donc tenir 3 choses dans une journée :
-- sa bouteille ,
-- sa zigounette quand il pissait
-- son briquet quand il rallumait sa clope ...
Il faut dire qu’il était chef de la menuiserie, et qu’il avait donc le temps de faire tout ça !  
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 12h33 : nous avons sifflé à deux une bouteille d’Herbe à chat...
L’herbe à chat est le nom parfois donné à la valériane. -->cette page
Est-ce qu’on peut dire "sourd comme un pot-launais ?
réponse à . SagesseFolie le 03/02/2010 à 12h31 : Pensées du PAF N° 10 (les dernières peut-être. Apr&egrav...
Je pense à la distellation : ce procédé utilisé pour produire de l’alcool de pomme, de poire ou de scoubidou
Et la dis-délation, c’est pour produire de l’alcool de quoi ? Oh, c’est trop fort ça ! (forçat, pour ceux qui ne suivent pas, ben oui, quoi : délation, forçat ...)
Ah oui ... j’ai compris c’est pour que les polonais puissent rouler soul la table !

Ouais, bon, un peu tiré par les cheveux, OK, je veux bien l’admettre, j’éviterai de recommencer !!
Oups, j’ai failli oublier : Bon anniversaire Memphis, et bravo pour ton site, il y a de très belles choses dedans !!
réponse à . SagesseFolie le 03/02/2010 à 12h39 : L’herbe à chat est le nom parfois donné à la val&eacu...
Oui, mais delà à prendre une cuite avec de la valériane comme mondouble !
De l’herbe à chat j’en donne à Foufounette, c’est peut-être pour ça qu’elle est grise ?
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 12h00 : Les tontons flingueurs avaient pris la relève : "Y date du Mexicain,...
Quelle référence !
hommage à Audiard !
Ami Colón, sous un lompe, collons un pommeau ISO. Pomme : un SOS à couillon, un puni, colossale Momo. ONU somme consul à poil, si un plouc nommé à Oslo.
Sono : lai comme un pouls. Ô l’onanisme : mucus polo !

Anna Prilabithur
Heu ... çui-làà, heu ... il est pou comme un solonais ... hips ... mais pas moi ... hips, moi je suis sôôôôbre ... hips ...
Oh làlà ... vla terre qui se met à faire des vagues !!! ... hips ... et moi qui n’est pas le pied marin ... hips ...
             __                      __    
/ \ /\/’-,
/ ..|\ ,--’’’’’ /"
(_\ |_) _____,’. ) \__
/ \@’ ’"""""------’"""`-----’
/ \ | TRES BON |
_ / ` | | ANNIVERSAIRE |
\\/ \ | _\ | |
\ /_ || \\_ | MEMPHIS |
\____)|_) \_) |_____________________|
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 08h02 : Un petit livre stimulant sur les clichés... après quoi on a envie ...
Les Néerlandais nous verraient donc "agités, bavards et peu sérieux" ! Je me demande quel Français véhicule cette image de notre République.
réponse à . Purdey le 03/02/2010 à 09h39 : Lire à ce sujet un excellent bouquin sorti en 2009, dont j’ai momen...
C’est "Le village de l’Allemand ou le journal des frères Schiller" de Boualam Sassal chez la NRF (Gallimard). J’ai beaucoup aimé moi aussi.
réponse à . momolala le 03/02/2010 à 14h18 : C’est "Le village de l’Allemand ou le journal des frères Schi...
Voilà ! Merci !
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 12h58 : Oui, mais delà à prendre une cuite avec de la valériane com...
herbe à ’chatte’ et ’foufounette’: mon Dieu, on ne s’en sort pas ! Et dire que c’est bientôt la Saint Valentin!
réponse à . chirstian le 03/02/2010 à 11h50 : pour son anniversaire, Menphis est saoul comme un pot, l’honey ?...
ou comme un pot, locouelo
A propos de la Pologne, je serai à Londres la semaine prochaine et je compte bien faire un sort au musée de Sherlock Holmes. God, connais-tu l’origine de cette expression, ’faire un sort’?
réponse à . Purdey le 03/02/2010 à 14h21 : herbe à ’chatte’ et ’foufounette’: mon Dieu, on n...
mon Dieu, on ne s’en sort pas
Gourmande, va !
Dis donc le marin pied-noir, tu bottes en touche après la contrib 42 de Syanne ?
réponse à . Purdey le 03/02/2010 à 14h21 : herbe à ’chatte’ et ’foufounette’: mon Dieu, on n...
Le moment d’appeler une chatte une chatte.
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 11h53 : Le pied-noir, c’est pas c’qu’hongrois. Il est toujours noir, a...
Peut-être, mais à l’anisette, qui ne rend pas aveugle ! Non, moi, je dis : le Pied-Noir, qu’il soit marin, terrien ou sélénite, il a quand même une démarche chaloupée, son parler pataouète, sa soubressade, sa mouna, son soleil dans les yeux, dans le cœur et partout, et tout un tas d’autres choses qui rendent toute comparaison impossible avec un Polonais ! Sans parler des filles de mon pays, qu’elles sont les plus belles, la purée de toi, dis...
réponse à . momolala le 03/02/2010 à 14h28 : Dis donc le marin pied-noir, tu bottes en touche après la contrib 42 de S...
Ça va, ma réponse ci-dessus à Syanne ?
réponse à . Purdey le 03/02/2010 à 14h25 : A propos de la Pologne, je serai à Londres la semaine prochaine et je com...
Le mot sors, d’où sort notre « sort », était au sens propre l’objet que l’on mettait dans une urne pour tirer au sort, puis le tirage au sort lui-même, mais aussi le résultat du tirage, et donc, par extension, le « lot », le destin (merci Gaffiot).

« Faire un sort » à quelque chose, d’après le magnifique Dictionnaire culturel en langue française, c’est d’abord au début du 19e, « le mettre en valeur, lui accorder un traitement de faveur, une importance particulière », un beau destin en quelque sort(e) et ce n’est que vers la fin du 19e que l’expression a pris, dans un registre familier, le sens de "en finir [ avec quelque chose] d’une manière radicale"... "Faire un sort à une bouteille de vodka", par exemple et pour ne pas sortir de l’expressio du jour.

PS. Je réponds à la place de God :
primo parce qu’il refuse de traiter les "deux en un"
deuxio parce qu’à cette heure il est soûl comme un Polonais, rond comme une barrique et beurré comme un p’tit lu (d’autres expressio... dont certaines déjà traitées ici-même)

et troisio parce que je me verrais bien calife à la place du vizir ou l’inverse
signé Iznogod
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 15h22 : Le mot sors, d’où sort notre « sort », &eacut...
Le comble, c’est d’être rond comme un coing, putaing cong !
Génial! L’expression du jour tombe juste! Je venais de la trouver dans la traduction que Boris Vian a faite de Big Sleep de Chandler et je me demandais quelle pouvait etre son origine. Je reste toujours dans le doute concernant la maniere exacte dont se soulent les Polonais, faudra en tout cas aller voir sur place... Merci, et pardon pour le manque d’accents (circonflexe sur un "e" et un "u", grave sur un "e")
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 12h00 : Les tontons flingueurs avaient pris la relève : "Y date du Mexicain,...
Ah, la la !

- Faut quand même admettre que c’est plutôt une boisson d’homme
- J’ai connu une polonaise qui en prenait au petit déjeuner.
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 12h33 : nous avons sifflé à deux une bouteille d’Herbe à chat...
Oui, c’est la fameuse Żubrówka fabriquée à Brest-Litovsk, qui par les déplacements de frontière est maintenant en Biélorussie.
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 15h20 : Peut-être, mais à l’anisette, qui ne rend pas aveugle ! ...
Du même auteur :

C’est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.
réponse à . SyntaxTerror le 03/02/2010 à 15h44 : Ah, la la ! - Faut quand même admettre que c’est plutôt ...
- (Raoul Wolfoni) Tu sais pas ce qu’il me rappelle ? C’t’espèce de drôlerie qu’on buvait dans une petite taule de Bien-Ho-Har pas tellement loin de Saigon. Les volets rouges et la taulière, une blonde comaque. Comment qu’elle s’appelait, nom de dieu ?
- (M. Fernand) Lulu la Nantaise.
- (Raoul Wolfoni) T’as connu ?
- (Paul Wolfoni) J’lui trouve un goût de pomme.
- (Maître Follas) Y’en a.
- (Raoul Wolfoni) Eh bien c’est devant chez elle que Lucien le Cheval s’est fait dessouder.
- (M. Fernand) Et par qui ? Hein ?
- (Raoul Wolfoni) Ben v’là que j’ai plus ma tête !
- (M. Fernand) Par Teddy de Montréal, un fondu qui travaillait qu’à la dynamite.
- (Raoul Wolfoni) Toute une époque !
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 15h29 : Le comble, c’est d’être rond comme un coing, putaing cong ...
Tiens, cadeau de ce jour d’ivresse, parce que je sais bien que tu sais garder le cap, Fileur éternel des immobilités bleues...


cette page
réponse à . SyntaxTerror le 03/02/2010 à 15h53 : Du même auteur : C’est curieux, chez les marins, ce besoin de ...
C’est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases.

Quand il fait pas des vagues, il fait des phrases !
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 16h25 : Tiens, cadeau de ce jour d’ivresse, parce que je sais bien que tu sais gar...
Merci ! Où l’on voit bien que la bibine n’est pas absinthe de son régime alimentaire.
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 16h47 : C’est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases. Quand il f...
- Y aurait pas de la betterave ?
- Y en a aussi !
Pomo soumis, on l’encula !

Anna Laconquette-Delouest
Suite à un désabonnement, je vous informe que « les commentaires sont souvent le défouloir d’une bande d’inactifs. »
Ça se précise :
Vous êtes donc de VILs (Vieillards Inactifs Libidineux) participants. 
réponse à . God le 03/02/2010 à 17h05 : Suite à un désabonnement, je vous informe que « les com...
Et c’est tellement vrai, au fond...
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 16h48 : Merci ! Où l’on voit bien que la bibine n’est pas absint...
Et même parfois, l’amie absinthe lui fait le rein beau et le chauffe vers l’aine. Il se saoule alors, comme Paul au nez (et à la barbe des bienpensants)
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 17h08 : Et même parfois, l’amie absinthe lui fait le rein beau et le chauffe...
Tu as l’inactivité poétique ! Hue ! Go ! Et les mots passant...
réponse à . polidori le 03/02/2010 à 15h32 : Génial! L’expression du jour tombe juste! Je venais de la trouver d...
Tu n’as pas d’accent ? C’est drôle pour un polonailidori 
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 16h25 : Tiens, cadeau de ce jour d’ivresse, parce que je sais bien que tu sais gar...
Merci Syanne pour cette merveille servie de façon si rare par Léo Ferré.
réponse à . SagesseFolie le 03/02/2010 à 12h39 : L’herbe à chat est le nom parfois donné à la val&eacu...
Et la valériane, ça fait dormir, mais remarque que lorsqu’on est soûl comme un polonais, on dort aussi, mais est-ce la même qualité de sommeil ? hum...
réponse à . horizondelle le 03/02/2010 à 17h28 : Tu n’as pas d’accent ? C’est drôle pour un polonail...
Peut-être que les Polonais boivent et reboivent et ils reboivent encore ... Ah non, ça c’est les marins... Donc les Polonais boivent pour adoucir les cailloux qui leur restent dans la gorge et polir leur accent.
D’outre écran, j’aurais compris, mais d’outre-tombe...alors tu es mort(e) ? Et tu utilises la technologie expliquée par jacques27 en #33 depuis l’eau d’ici l’au-delà pour communiquer ? 
réponse à . momolala le 03/02/2010 à 17h35 : Peut-être que les Polonais boivent et reboivent et ils reboivent encore .....
Existe-t-il des marins polonais ? Imagine en pleine tempête...

Y aurait-il un polonais par ici? On aimerait des témoignages siouplaît
réponse à . horizondelle le 03/02/2010 à 17h30 : Et la valériane, ça fait dormir, mais remarque que lorsqu’on...
Dormir avec Valérie-Anne ? J’hisse, car destin, le drapeau blanc !
réponse à . God le 03/02/2010 à 17h05 : Suite à un désabonnement, je vous informe que « les com...
Vous êtes donc de VILs (Vieillards Inactifs Libidineux) participants. 
Tu devrais mettre des majuscules à de... DEVILS  
il est pas beau mon diable ?
réponse à . horizondelle le 03/02/2010 à 17h37 : Existe-t-il des marins polonais ? Imagine en pleine tempête... Y aur...
Ben oui, ya des marins polonais, ils ont même une marine militaire, dixit gougueule:
cette page
et pour être plus précis encore, le site "officiel" ! cette page
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 16h49 : - Y aurait pas de la betterave ? - Y en a aussi !...
Eh, Elpépé, tu l’as appris par cœur, ou tu fais du copié-collé ??
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 17h45 : Vous êtes donc de VILs (Vieillards Inactifs Libidineux) participants. Tu...
[Mode DEVILS]Là, comme ça, je suis en mode Direct Endiablé Vieillard Inactif Libidino-Salace, c’est bien ça ?[/Mode DEVILS]
réponse à . momolala le 03/02/2010 à 07h54 : Mon père qui n’avait croisé de Polonais que pendant la guerr...
"Il me semble que les Polonais qui ont travaillé dans nos mines ont une réputation communautaire forte marquée par le goût de la fête. Peut-être le sens péjoratif donné aujourd’hui à cette expression l’a-t-il été par les "indigènes exclus" qui en subissaient les conséquences sans en partager les joies."
Là je ne vois pas où tu as cherché cette explication. Ce qu’il y a de certain c’est que les polonais ont été très rapidement appréciés et intégrés dans la société des corons. Ils travaillaient au fond des mines là où les français ne se précipitaient pas trop pour réaliser leur boulot avec en prime la mort certaine, très jeune, par silicose.
Il est vrai qu’ils savaient faire la fête en surface après le travail et les français y participaient bien volontier.
Pour 6,90 € vous pouvez acheter à cette page un drapeau polonais qui ressemble à un verre de vin à moitié plein, ou vide si vous êtes Polonais pessimiste.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 03/02/2010 à 17h51 : Eh, Elpépé, tu l’as appris par cœur, ou tu fais du cop...
Par cœur, kif-kif la tirade du Cid d’Edmond Brua !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 03/02/2010 à 12h35 : Dans mon jeune temps, dans le bâtiment, il y avait un gars qui venait le m...
on le voyait donc tenir 3 choses dans une journée :
-- sa bouteille ,
-- sa zigounette quand il pissait
-- son briquet quand il rallumait sa clope ...
jusque là rien ne prouve un quelconque abus d’alcool... Tu nous aurais dit qu’il rallumait sa zigounette au moment de pisser dans la bouteille !
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 17h52 : Pour 6,90 € vous pouvez acheter à cette page un drapeau polonais qui...
Et quand t’as effacé le coup de blanc, tu deviens noir : c’est stendhalien !
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 17h52 : [Mode DEVILS]Là, comme ça, je suis en mode Direct Endiablé ...
Oui c’est comme ça qu’on te voit

Mais mon amiral, jamais nous ne pourrions accepter un tel portrait de notre amiral Miloup.
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 17h52 : "Il me semble que les Polonais qui ont travaillé dans nos mines ont une r...
Je suppute, mon bon, je suppute. Je n’affirme rien. C’est histoire de faire avancer le schmilimilblick. C’est d’ailleurs peut-être parce qu’ils descendaient dans les mines qu’on leur a fait la réputation d’être toujours "sous", vois-tu ? Je suppute encore, sans fondement ni référence.
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 15h22 : Le mot sors, d’où sort notre « sort », &eacut...
au sens propre l’objet que l’on mettait dans une urne pour tirer au sort,
sur les bateaux, pour savoir qui, qui, qui sera mangé, on mettait dans l’urne des harengs, et l’on tirait au saur. cette page
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 03/02/2010 à 13h44 : Heu ... çui-làà, heu ... il est pou comme un solonais ... h...
IF..IF..IF..FAUPASDECONNE MON FRERE. C’EST FARPETEMENT VRé
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 17h58 : Oui c’est comme ça qu’on te voit Mais mon amiral, jamais nou...
Le doute m’habite !
réponse à . momolala le 03/02/2010 à 17h59 : Je suppute, mon bon, je suppute. Je n’affirme rien. C’est histoire d...
mais je l’avais compris ainsi.
Connaissant bien cette communauté, j’apporte ma petite pierre à l’édifice.

Amicalement
réponse à . chirstian le 03/02/2010 à 18h00 : au sens propre l’objet que l’on mettait dans une urne pour tirer au...
Mais avant qu’on le mange, pour le rendre présentable (du commandant), le merlan du bord lui fait la raie.
réponse à . momolala le 03/02/2010 à 17h59 : Je suppute, mon bon, je suppute. Je n’affirme rien. C’est histoire d...
Par charge reçue de God himself, seule ici je suppute.
Marcelle
réponse à . God le 03/02/2010 à 17h05 : Suite à un désabonnement, je vous informe que « les com...
« les commentaires sont souvent le défouloir d’une bande d’inactifs. »
comment taire cela ? Mais ce n’est pas nouveau : Cesar, qui parcourait la Gaule à la tête d’une légion d’inactifs se défoulait déjà en écrivant ses Commentaires, mais sans pouvoir les publier au jour le jour. Ce qui faisait écrire à Blaise P. :"Le site Expressio, s’il eut existé plus tôt, toute la face de la terre aurait changé."

Mais rectifions tout de même ce que ce jugement a d’approximatif : se défouler, c’est donner libre cours à des désirs sur lesquels pesait un interdit. Or donc, quand une bande d’inactifs se défoule, c’est en donnant libre cours à son inactivité. Tandis que lorsqu’elle se livre à des commentaires, elle renonce au contraire à son inactivité -la qualité, ou l’absence de qualité de ces commentaires, ne changeant rien à cette trahison coupable. Je demande donc le retrait du mot "défouloir".
réponse à . chirstian le 03/02/2010 à 18h00 : au sens propre l’objet que l’on mettait dans une urne pour tirer au...
Grâce à toi, j’ai enfin compris comment on pêchait le hareng saur : il ne faut certes pas avoir peur de se salir les mains, mais pour le reste, c’est facile, j’ai ce qu’il faut : l’échelle, le mur, le clou, le marteau... (Si tu sais comment on pêche le thon à l’huile et les roll-mops, je suis preneuse).
réponse à . chirstian le 03/02/2010 à 18h16 : « les commentaires sont souvent le défouloir d’une band...
Demande donc à God d’écrire le site d’Expressio en Pascal, et tu vas te faire envoyer chez plumeau ! Déjà qu’en péachepet, il tire au renard rapport à l’edp...
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 18h20 : Grâce à toi, j’ai enfin compris comment on pêchait le h...
Pour pêcher les roll-mops : à genoux, un dans chaque main. Rien de plus fastoche !
Coluche était-il Polonais ?
cette page
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 17h58 : Et quand t’as effacé le coup de blanc, tu deviens noir : c&rsq...
Le coup de rouge, plutôt, non ?

Henry Bayle
Resterait alors le blanc et le noir, ça le fait pas !
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 18h32 : Resterait alors le blanc et le noir, ça le fait pas !...
Bien sûr que si, le blanc et le noir ça fait du gris*

* (mais pas de Boulaouane, où les pied-noirs étaient d’origine Polonaise.)
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 18h20 : Grâce à toi, j’ai enfin compris comment on pêchait le h...
Et les rolls-mops c’est la version très grand luxe ?
LE JEU DE PICOLE-DAMES

Prenez une plaque de contreplaqué de 40 X 40 cm. Tracez-y des carrés de 4 X 4, peignez la girafe -les en damier noir/blanc.
Une fois la peinture sèche, sortez quarante verres à liqueur de votre vaisselier et disposez-les sur le damier, en position de départ. Allez chercher deux liqueurs de couleur différente, genre Bayley’s/Izarra verte, ou cognac/curaçao, ou schnaps/pastaga... les combinaisons sont infinies.
Prévoyez quelques flûtes à champagne pour les reines. Tout pion pris à l’adversaire doit être bu par le joueur. Bon jeu !

Conseil : forcez votre adversaire à gagner, il sera moins en état que vous pour la revanche.
réponse à . SyntaxTerror le 03/02/2010 à 15h47 : Oui, c’est la fameuse Żubrówka fabriquée à Brest-Litov...
Tais-toi, tu me fais saliver! J’adore.....
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 18h20 : Grâce à toi, j’ai enfin compris comment on pêchait le h...
Et les rolls-mops c’est la version très grand luxe ?
bof, pas terrible, mais c’est bientôt l’heure d’aller faire dodo... 
Et un petit (tout petit...) cocktail: vodka, whisky (ou du bourbon, du whiskey -irlandais-, téquila, saké. Après ça, t’est saqué !
J’oubliais: prévoir une ample provision d’Alka-selzer
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 18h20 : Grâce à toi, j’ai enfin compris comment on pêchait le h...
Aïe, aïe, à ta demande j’ai cherché comment on pêche le rollmops et j’ai trouvé cette page.
réponse à . syanne le 03/02/2010 à 16h25 : Tiens, cadeau de ce jour d’ivresse, parce que je sais bien que tu sais gar...
Merci Syanne pour le lien. Ca fait du bien.
Du coup, je n’ai plus le temps de lire la suite... mais il me reste à souhaiter un

TRES HEUREUX ANNIVERSAIRE à Memphis.
réponse à . SagesseFolie le 03/02/2010 à 12h39 : L’herbe à chat est le nom parfois donné à la val&eacu...
Le nepeta mussini est aussi appelé herbe à chat ou chataire et catmint en anglais.
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 12h00 : Les tontons flingueurs avaient pris la relève : "Y date du Mexicain,...
Le très regretté Lino ajoutait même qu’il"avait connu une polonaise qui en buvait au petit déjeuner" !La parité homme-femme exsiste donc bien en Pologne  !!!
réponse à . God le 03/02/2010 à 17h05 : Suite à un désabonnement, je vous informe que « les com...
Je suis tout à fait d’accord avec l’appellation" VILs" .ça se confirme une fois de plus aujourd’hui !
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 17h45 : Vous êtes donc de VILs (Vieillards Inactifs Libidineux) participants. Tu...
Ilest très beau, mon ange !Comment fais-tu aussi bien le diable ?
Grande question exsistentielle, au vu et à l’audition de ce sketche... Mais bon, Polonais n’est peut-être pas équivalent d’ alcoolo de base ?
réponse à . Elpepe le 03/02/2010 à 19h09 : LE JEU DE PICOLE-DAMES Prenez une plaque de contreplaqué de 40 X 40 cm. ...
Le règlement officiel du picol’s dames est à consulter dans l’excellent "Vas-y Béru !" du regretté San-A.
Merci encore de vos vœux . Avec une mention spéciale pour le dessin de SagesseFolie qui semble plus à l’aise que moi avec son ordinateur !
Point de Polonais chez Georges (l’autre !)… Point d’ivrognes non plus. Mais des copains aiment bien trinquer, avec un simple verre de vin.

Être assoiffé d’eau
C’est triste, mais faut
Bien dire
Que, l’être de vin
C’est encore vingt
Fois pire...


À cette page, Brassens chante la gloire du jus de la treille. À cette page, les paroles.

Il y a aussi ces femmes qui, privées de leurs époux, accumulent patiemment la rancune et qui un jour, ivres de colère, immolent le chaton de la brave Margot. Vous vous souvenez : c’est elle qui dégrafait son corsage…

Et puis il y a encore quelques levées de coude... dont Bouba vous parlera mieux que moi !
"Ivre comme un polonais"...
Marceeel ! Prépare-toi ! God exigeant toujours que l’on prouve ce qu’on décortique, le bar ne va pas désemplir aujourd’hui !
Aujourd’hui c’est la Saint-Anthelme. Bonne fête à toutes les télévisions !
Anthelme est le saint patron des télévisions, ne dit-on pas les anthelmes de télévision ? Ceci dit, Anthelme a voulu devenir présentateur, mais là il s’est pris un râteau.
P.-S. : Je sais, pour une parabole, c’est un peu court !
Addendum : TNT signifie "Télévision Numérique par Tasellite".
réponse à . DiwanC le 26/06/2013 à 03h13 : Point de Polonais chez Georges (l’autre !)… Point d’ivrognes ...
Mieux que vous ? Impossible, voyons........Vous en parlez si bien avec ce charme qui vous sied et cette grâce qui vous caractérise.......

Il y eût certes la fille a cent sous qu’il acheta pour cette somme dérisoire alors qu’il vivait immonde, ivrogne, infâme.
Et j’ai trouvé ce forum où il est question d’alcool dans une chanson totalement inconnue du gars moi même...........
Bon, alors les p’tits loups aujourd’hui c’est jour de collecte au village. On espère beaucoup de bras donneurs.......
Ces jours là quand le sang coule à flots on est heureux.........
Soyez sages, vous faîtes pas de mauvais sang, Bouba revient dans l’après midi.
réponse à . BOUBA le 26/06/2013 à 06h07 : Bon, alors les p’tits loups aujourd’hui c’est jour de collecte...
Don de sang ? cette page

Il y avait moyen de dire : Le don de sperme est rétribué, ça permet d’avoir un peu de liquide sur soi.
Si tu veux devenir soûl comme un Polonais, j’ai un tuyau... 
réponse à . BOUBA le 26/06/2013 à 06h07 : Bon, alors les p’tits loups aujourd’hui c’est jour de collecte...
Soyez sages, vous faîtes pas de mauvais sang,
Expression de chez nous à propos de quelqu’un qui se fout de tout : le mauvais sang qu’il se fait, il est encore plus rouge que l’autre.
Invention du pull-over lèger à manches courtes:
C’est en Pologne que le polo naît. 
réponse à . joseta le 26/06/2013 à 08h25 : Invention du pull-over lèger à manches courtes: C’est en Pol...
C’est en Pologne que le tourneur Pol honait. (= rectifiait un alésage)
La polonaise qui boit des grandes bières:
la polonaise de chopes, hein ?
Si vous avez un problème avec la loi, payez-vous un avocat polonais:
il s’occupera toujours de vot’ cas !
réponse à . BOUBA le 26/06/2013 à 06h07 : Bon, alors les p’tits loups aujourd’hui c’est jour de collecte...
Encore !
Il y a peu, je croyais que c’était tous les huit jours, en fait, c’est trois fois par semaine !
Elle est comment, l’infirmière ?
réponse à . joseta le 26/06/2013 à 08h25 : Invention du pull-over lèger à manches courtes: C’est en Pol...
Mais pas du tout !
Comme tous les textiles, il est fabriqué en Chine, le premier qui en a rapporté un a vite été surnommé Marc au polo.
réponse à . momolala le 03/02/2010 à 07h54 : Mon père qui n’avait croisé de Polonais que pendant la guerr...
les rendait fous
Sans compter que l’alcool méthylique (celui qu’on obtient en distillant de la sciure) s’attaque au nerf optique.
C’est à ce phénomène que fait allusion la réplique citée par LPP (des clients sont devenus aveugles) . C’est loin d’être une légende.
réponse à . joseta le 26/06/2013 à 08h48 : La polonaise qui boit des grandes bières: la polonaise de chopes, hein&nb...
la polonaise de chopes, hein ?
Qui ne me soûle pas le moins du monde 
Ils travaillaient au fond des mines #100
une double réponse pour le prix d’une et à jeun ! Marceeel....un double kompot
Joli !
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Rediffusion
DEVINETTE
Pourquoi l’ivrogne polonais ne visite que les caves des musées ?
- Il se plaît sous l’art
réponse à . <inconnu> le 03/02/2010 à 12h21 : Avec une amie Polonaise, un jour qu’elle voulait fêter je ne sais pl...
Je pense qu’ il s’ agissait de la "Zubrovka", la seule vodka à avoir un réel parfum et non le goût d’ alcool à 90° un peu dilué. Mais il faut la boire sortie du congélateur, et "rincer" l’ organisme après dégustation à l’ aide d’ un grand verre d’ eau minérale pour faire cela dans les règles. Quant aux "bienfaits" de l’ alcool en temps de guerre, il était courant, en 14-18, de donner de l’ eau de vie à ceux qu’ on envoyait se faire massacrer, afin de diminuer en eux la peur du danger. Alors, polonais, français, recrues de la Légion Etrangère, mêmes coutumes... Mon père m’ a raconté qu’ à Bir Hakeim un de ses hommes avait réussi à se procurer un peu d’ arak. Mélangé à sa maigre ration d’ eau, cela blanchissait, bien sûr. Et mon père s’ était innocemment demandé comment il avait été possible de se procurer du lait ! Quand le type en question lui a tendu son gobelet en disant "vous en voulez, mon lieutenant ?" et que mon père a senti la forte odeur d’ anis qui s’ en dégageait, il a compris. Il n’ empêche que ces garçons étaient tous courageux....
réponse à . mitzi50 le 26/06/2013 à 10h56 : Je pense qu’ il s’ agissait de la "Zubrovka", la seule vodka à...
A la suite d’Alfred Jarry (je crois) il a découvert que l’eau est un liquide impur : une seule goutte suffit à troubler l’absinthe.
réponse à . SyntaxTerror le 03/02/2010 à 15h44 : Ah, la la ! - Faut quand même admettre que c’est plutôt ...
Ah, les "Tontons flingueurs".... dont (presque) tous pourraient citer les répliques par coeur ! C’ est une des meilleures parodies de "série noire", même maintenant encore. Et sans effets spéciaux bluffants. Rien qu’ avec des humains, très humains, en fin de compte. Sauf, peut-être, celui qu’ ils nommaient "l’ ami Fritz"... et son camion piège chargé à l’alcool frelaté....
réponse à . SyntaxTerror le 26/06/2013 à 11h09 : A la suite d’Alfred Jarry (je crois) il a découvert que l’eau...
Probable. Mais en ces temps troublés (et pas par l’ eau, qui manquait) je ne crois pas qu’ il ait réellement eu le temps de faire le rapprochement....
réponse à . mitzi50 le 26/06/2013 à 10h56 : Je pense qu’ il s’ agissait de la "Zubrovka", la seule vodka à...
polonais, français, recrues de la Légion Etrangère
L’exploit du commandement militaire a sans doute été de convaincre les tirailleurs "sénégalais" et les spahis marocains d’avaler ce genre de truc.
Bon, le premier hiver picard a du en abattre plus que les mitrailleuses allemandes du Chemin des Dames, il fallait bien se réchauffer.
réponse à . saharaa le 26/06/2013 à 10h29 : la polonaise de chopes, hein ?Qui ne me soûle pas le moins du monde&n...
Qui ne me soûle pas le moins du monde
Ben, non, la musique ’soul’ c’est autre chose...
À l’épicerie de Varsovie
- Où vous avez les boissons alcooliques, je vais me saouler !
- sous l’ riz.
Koniec
Un varsovien à un anglais, ce dernier, riverain, à la capitale de la Pologne:
- Pourquoi bois-tu autant ?
- Quand tu habites à côté du fleuve, le vice tu l’as...
réponse à . mitzi50 le 26/06/2013 à 11h10 : Ah, les "Tontons flingueurs".... dont (presque) tous pourraient citer les r&eacu...
a cette page la scène d’anthologie tirée de "La Grande Evasion" dans laquelle les trois Yankees d’un camp de prisonniers britanniques célèbrent la fête nationale étatsunienne avec le résultat de la distillation de trois semaines de rations de patates.
Ne fumez pas en buvant ! !
Quand un plombier polonais a bu, il est soûl dur! 
Chez Marcel, l’étude de l’expression du jour "soûl comme un Polonais" se poursuit…
La seule ivresse autorisée sur ce mêêêrveilleux site, c’est celle-ci ! 
réponse à . <inconnu> le 26/06/2013 à 07h31 : Don de sang ? cette page Il y avait moyen de dire : Le don de sperme ...
Le don du sperme ? C’est le prélèvement qui me gêne......si au moins les infirmières étaient plus compréhensives..........
réponse à . <inconnu> le 26/06/2013 à 07h43 : Soyez sages, vous faîtes pas de mauvais sang,Expression de chez nous &agra...
Ah, je ne connaissais pas l’expression avec ce sens.........
réponse à . SyntaxTerror le 26/06/2013 à 09h23 : Encore ! Il y a peu, je croyais que c’était tous les huit jour...
Normalement c’est tous les deux mois mais nous avons eu une collecte exceptionnelle il y a un mois ce qui fait que nous en avons eu trois en trois mois.........
pas besoin d’être à jeun pour un don........bon, faut pas arriver blindé comme un Polack non plus !
Bon, enfin on a fait une collecte honnête..........70 poches.....
la prochaine, le 4 septembre........si vous passez dans le coin vous serez les bienvenus !
réponse à . BOUBA le 26/06/2013 à 13h09 : Le don du sperme ? C’est le prélèvement qui me gê...
T’as rien compris ! Si elles avalent, c’est foutu !
réponse à . BOUBA le 26/06/2013 à 13h13 : Normalement c’est tous les deux mois mais nous avons eu une collecte excep...
Préparez votre rentrée avec confiance !
Première rencontre : 4 SEPTEMBRE
Et quelques jours plus : Sudvention Party !
:&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 26/06/2013 à 13h24 : T’as rien compris ! Si elles avalent, c’est foutu !...
Allons, allons...........
réponse à . DiwanC le 26/06/2013 à 13h40 : Préparez votre rentrée avec confiance ! Première renc...
A la sudvention il y aura du .....................
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 07h26 : Tout le monde y pue Y sent la charogne Y a qu’le grand Babu Qui sent l&rsq...
Des figues, des bananes, des noix,
Des noix, des bananes, des figues.

Jean Le Poulain
réponse à . BOUBA le 26/06/2013 à 13h50 : A la sudvention il y aura du ........................
Tu cuisineras ça avec le surplus du 4 septembre ?
S’cuse-moi... mais c’était trop tentant !  
réponse à . DiwanC le 26/06/2013 à 15h54 : Tu cuisineras ça avec le surplus du 4 septembre ? S’cuse-moi....
Mais c’est bien à çà que je pensais!!........

Bon, me suis payé le nouveau Coyote........gniark ! gniark ! gniark !.....avec çà je suis paré contre les pompes à fric gouvernementales ...........alors à part de rouler pinté comme un Jaruselsky.........je suis
Comment ça, "allons, allons" ? Tu t’imagines encore à ton âge que les gentils spermatozoïdes vont résister aux méchants sucs digestifs ? Même en faisant dégueuler les infirmières immédiatement après la déglutition du sperme, tu peux me croire, c’est foutu ! 
réponse à . mickeylange le 03/02/2010 à 12h33 : nous avons sifflé à deux une bouteille d’Herbe à chat...
Et @ Mitzi # 152 :

Je connais deux vodkas parfumées à l’herbe aux bisons, la Żubrówka et la Wyborowa.
Un brin de cette herbe se trouve dans chaque bouteille, rappelant qu’il y a encore des bisons sauvages en Pologne, le pays des gens futés.
réponse à . <inconnu> le 26/06/2013 à 17h08 : Et @ Mitzi # 152 : Je connais deux vodkas parfumées à l&rsqu...
Et le bison de Higgs dans tout ça ?
C’est le bison de hic ou de hips ! 
S’agissant de Polonais et de saoulerie, n’oublions pas le Père Ubu qui, prompt à traiter ses ennemis de sac à vin, en était un lui-même, et pas des moindres.

Voici un échange entre le Père Ubu, le Roi de Pologne Venceslas (que le Père Ubu, poussé par la Mère Ubu, projette d’assassiner pour prendre sa place, et pouvoir ainsi manger plus souvent de l’andouille), et l’officier Bordure :
LE ROI
Qu’as-tu, Père Ubu ?
BORDURE
Il a trop bu.
LE ROI
Comme moi ce matin.
PÈRE UBU
Oui, je suis saoul, c’est parce que j’ai bu trop de vin de France.


Mais la Mère Ubu était elle aussi portée sur la chopine(*), ce qui conduisit le Père Ubu à lui confisquer la clé de la cave :
MÈRE UBU (parlant d’elle-même)
Elle ne boit pas !
PÈRE UBU
Depuis que j’ai pris la clef de la cave. Avant, à sept heures du matin elle était ronde et elle se parfumait à l’eau-de-vie. Maintenant qu’elle se parfume à l’héliotrope elle ne sent pas plus mauvais. Ça m’est égal. Mais maintenant il n’y a plus que moi à être rond !


(*) Chopine, contrairement aux apparences, n’est pas le féminin de Chopin, autre Polonais célèbre, notamment, ne vous déplaise, par ses Polonaises. Ce n’est pas non plus le surnom de George Sand, dont le vrai nom était Dupin et non pas Duvin, et qui écrivait : «Il est vrai que je ne crois pas à Byron ivre faisant de beaux vers. L’inspiration peut traverser l’âme aussi bien au milieu d’une orgie que dans le silence des bois; mais quand il s’agit de donner une forme à la pensée, que l’on soit dans la solitude du cabinet ou sur les planches d’un théâtre, il faut avoir l’entière possession de soi-même.»
réponse à . <inconnu> le 26/06/2013 à 17h08 : Et @ Mitzi # 152 : Je connais deux vodkas parfumées à l&rsqu...
Je m’en souviens de ce "Bison Futé" et de ses cartes de France.
On venait de s’acheter notre première 2CV, une vraie de début 70 avec des batteurs à inertie, pas des amortisseurs comme sur les suivantes.
réponse à . BOUBA le 26/06/2013 à 16h24 : Mais c’est bien à çà que je pensais!!........ Bon, m...
Et si les gendarmes s’étaient acheté le nouveau "roadrunner" ?
cette page
réponse à . Enkidou le 26/06/2013 à 19h27 : S’agissant de Polonais et de saoulerie, n’oublions pas le Pèr...
Ah ! ton sac à vin – si je puis me permettre ! - me rappelle celui de Molière.
Sganarelle, que j’imagine en livrée lie-de-vin, au regard légèrement bovin, s’en prend à Martine qui lui reproche de boire sans soif :

Doux objets de mes vœux, je vous frotterai les oreilles.
- Ivrogne que tu es !
réplique-t-elle. Et ça continue...
Je vous battrai.
- Sac à vin!
- Je vous rosserai.
- Infâme!
- Je vous étrillerai
- Traître, insolent, trompeur, lâche, coquin, pendard, gueux, belîre, fripon, maraud, voleur...!


Peste ! On avait du vocabulaire en ce temps-là !
Du coup, suis allée rôder du côté des synonymes : ivre, noir, paf, pinté, plein, rond (comme une queue de pelle, comme un petit pois), saoul et soûl (comme un cochon), beurré, bituré, bourré, cuit, pompette, plein (comme une huître, comme une outre).
Et mon préféré : suppôt de Bacchus !  

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Soûl comme un Polonais » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?