Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras / Mieux vaut tenir que courir - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras / Mieux vaut tenir que courir

Une chose obtenue vaut mieux que des choses attendues ou promises
Un avantage réel, même modique, vaut mieux qu'un profit illusoire bien plus considérable

Origine

Tous ceux qui écrivent le premier proverbe sans 's' à 'tien', et ils sont très nombreux, supposent qu'il s'agit du possessif et comprennent l'expression comme "ce qui est déjà à toi est préférable à ce qui pourrait l'être et qui ne le sera peut-être jamais". Ce qui n'est pas faux, puisque ce proverbe peut aussi être compris comme cela sans en dénaturer le sens.

Mais la forme d'origine comporte le 's', car nous avons là une conjugaison du verbe 'tenir' qui fait comprendre la chose comme "ce que tu tiens déjà (fermement dans tes petites mains) est préférable à ce que tu pourrais peut-être tenir plus tard".

Le second proverbe, de la même façon, indique qu'il vaut mieux tenir quelque chose que courir, peut-être inutilement, après autre chose, même si cette seconde chose peut sembler nettement plus intéressante.

Ces deux locutions proverbiales ne sont jamais que des formalisations d'un simple bon sens dont personne ne devrait se trouver départi.
La première est citée par le dictionnaire de l'Académie française de 1835, la seconde par l'édition de 1935, mais elle daterait de la fin du XVIIe siècle.

Exemple

« - Commandant, dit Jambe-de-Bois, j'ai plus de foi dans les pièces de cent sous que mon fils va gagner que dans le trésor dont vous parlez !...
- Soit, reprit le commandant Kelmère, un tiens vaut mieux que deux tu l'auras ; mais il n'en coûte guère d'essayer... »
Revue des deux mondes - Tome XLV - 1863

« M. Lecoq reprit d'un ton bonhomme et caressant :
" Tu es mon ami, et tu sais bien que j'ai toujours eu l'intention de faire ta fortune.... Lève-toi.
- Ma fortune ! répéta Mathieu. Hum ! hum ! patron ; avec vous, mieux vaut tenir que courir.... On dit ça." »
Paul Féval - Les compagnons du silence - 1861

Compléments

Il existe de nombreuses formes de ces mêmes proverbes. En voici deux, parmi d'autres :
- Il ne faut pas lâcher la proie pour l'ombre
- Mieux vaut l'oeuf maintenant que la poule plus tard

Pour ceux qui apprécient les explications didactiques, simples, limpides, à la portée de tous, et qui s'intéressent de près aux réalités fécondées (si, si, ça existe !), je conseille vivement la lecture de l'explication de cette expression proposée à cette page Lien externe.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras / Mieux vaut tenir que courir » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Libanar عصفور في اليد ولا عشرة على الشجرةUn oiseau dans la main vaut mieux que dix sur l'arbre
Allemagnede Lieber den Spatz in der Hand als die Taube auf dem Dach; Ein Spatz in der Hand ist besser als eine Taube auf dem Dach Le moineau dans la main vaut mieux qu'un pigeon sur le toit.
Allemagnede Lieber / besser einen Spatz in der Hand als eine Taube auf dem DachMieux vaut un moineau dans la main qu'un pigeon sur le toit
Allemagnede Ein Spatz in der Hand ist besser als die Taube auf dem Dach.Un moineau dans la main est mieux que la palombe/colombe/le pigeon sur le toit.
Allemagnede Lieber den Spatz in der Hand als die Taube auf dem DachMieux vaut le moineau dans la main que le pigeon sur le toit
Angleterre / États-unisen A bird in the hand is worth two in the bushUn oiseau attrapé vaut deux dans la nature
Irlandeen Is fearr breac sa láimh na bradán sa linn Il vaut mieux avoir une truite dans sa main qu'un saumon dans un lac
États-Unisen A bird in the hand is worth two in the bush.Un oiseau dans la main vaut mieux que deux tu l'auras.
Argentinees Más vale pájaro en mano que cien volandoMieux vaut un oiseau dans la main que cent qui volent
Espagnees Mas vale pajaro en mano que ciento volandoIl vaut mieux un oiseau dans la main que cent qui volent
Espagnees Màs vale pàjaro en mano que ciento volandoMieux vaut un oiseau dans la main qu'une centaine en vol
Argentinees Más vale pájaro en mano que cien volandoIl vaut mieux un oiseau à la main que cent oiseaux qui volent
Espagnees Más vale pájaro en mano que cientos volandoIl vaut mieux avoir un oiseau en main qu'une centaine en train de voler
Espagnees Más vale un toma que dos te daré.Il vaut mieux un prend que deux je te donnerai.
Italieit Meglio un uovo oggi che una gallina domaniIl vaut mieux un oeuf aujourd'hui qu'une poule demain
Pays-Basnl Beter één vogel in de hand dan tien in de lucht.Mieux vaut une oiseau dans la main que dix dans l'air.
Belgique (Flandre)nl Beter één vogel in de hand dan twee in de luchtMieux vaut un oiseau dans la main que deux en l'air
Pays-Basnl Beter een half ei dan een lege dopMieux vaut la moitié d'un oeuf, qu'une coquille (entière) vide
Polognepl Lepszy wróbel w garści niż gołąb na dachuMieux un moineau à la main qu'un pigeon sur le toit
Brésilpt Mais vale um pássaro na mão do que dois voandoIl vaut mieux un oiseau dans la main que deux qui volent
Portugalpt Mais vale um pássaro na mão que dois a voarMieux vaut un oiseau dans la main que deux qui volent
Roumaniero Nu da vrabia din mână pe cioara de pe gardNe donne pas le moineau de la main pour la corneille sur la clôture
Roumaniero Ce-i în mână nu-i minciunăCe que t'as dans la main n'est pas mensonge
Russieru Лучше хуй в руках, чем пизда на горизонтеMieux vaut se branler la bite avec un poignet que courir après un con qui est visible à l'horizon
Russieru Лучше журавль в руках, чем синица в небеMieux vaut une grue dans tes mains qu'une mésange dans le ciel
Slovaquiesk Lepsí vrabec v hrsti ako holub na streche Mieux un moineau dans la main que le pigeon sur le toit
Slovéniesl Bolje vrabec v roki kot golob na strehi.Mieux vaut un moineau dans la main qu'un pigeon sur le toit.
turquietr Evdeki tavuk gelecek kazdan hayırlıdır. la poule a la maison vaut mieux qu'une dinde que l'on espere avoir
Turquietr Eldeki kuş daldakinden yeğdir.L'oiseau dans la main vaut mieux que celui sur la branche.
Belgique (Wallonie)wa I' vaut mia in mouchon dins s'moin qui deux su' l' haïeIl vaut mieux un oiseau (moineau) dans sa main que deux sur la haie
Belgique (Wallonie)wa i' vaut mia in mouchon dins s'mouin qui deux su' l'haïeIl vaut mieux un oiseau (moineau) dans sa main que deux sur la haie
Belgique (Wallonie)wa I' vaut mia in mouchon dins s'mouainqui deux su' l'haïeIl vaut mieux un oiseau (moineau) dans sa main que deux sur la haie

Déformée

Un tiens vaut mieux que ce qui ne t'appartient pas (Jean Perron)
Indien vaut mieux que deux tu l'auras
Mieux vaut ternir que pourrir
Un chien vaut mieux que deux p'tits rats

Vos commentaires
Le petit Poisson et le Pêcheur

Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.
Mais le lâcher en attendant,
Je tiens pour moi que c’est folie.
Car de le rattraper il n’est pas trop certain.
Un Carpeau qui n’était encore que fretin
Fut pris par un Pêcheur au bord d’une rivière.
Tout fait nombre, dit l’homme en voyant son butin ;
Voilà commencement de chère et de festin :
Mettons-le en notre gibecière.
Le pauvre Carpillon lui dit en sa manière :
Que ferez-vous de moi ? Je ne saurais fournir
Au plus qu’une demi-bouchée,
Laissez-moi carpe devenir :
Je serai par vous repêchée.
Quelque gros partisan m’achètera bien cher,
Au lieu qu’il vous en faut chercher
Peut-être encor cent de ma taille
Pour faire un plat. Quel plat ? Croyez-moi ; rien qui vaille.
- Rien qui vaille ? Eh bien soit, repartit le pêcheur ;
Poisson, mon bel ami, qui faites le prêcheur,
Vous irez dans la poêle ; et vous avez beau dire,
Dès ce soir on vous fera frire.

Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que deux tu l’auras :
L’un est sûr, l’autre ne l’est pas.


Jean de La Fontaine, Fables, livre V.

Merci à Momolala, suite à un apport de qui, - j’ai oublié à l’occasion de quelle expression -, il y a quelques mois, j’ai lu toutes les fables du cher Jean, relecture pour un certain nombre mais découverte pour d’autres (beaucoup !). J’y ai pris plus de plaisir dans la qualité, la diversité, la musicalité de la versification (maître absolu de la métrique, ses vers ont bien plus que des pieds !) que dans le fonds du propos.
Notamment pour celle ci-dessus, à la « morale » célèbre mais au développement qui m’était inconnu et dont je trouve la conclusion médiocre : si tout le monde tout le temps se contente de ce qu’il a, quid du progrès ?
Mieux vaut tenir que courir: en effet, courir en se les tenant, les bourses d’hier, pas commode, même avec les deux mains devant, pire que les courses en sac des fêtes de villages de mon enfance.
Gogol propose des milliers de sites sur les sous-vêtements féminins, quasiment rien sur ceux des mâles... Je me demande bien pourquoi? Gogol serait-il homophobe? C’est sans doute par hasard que moi-même je possède un des ouvrages sur l’histoire des sous-vêtements féminins et rien sur ceux des couillus.Ils portaient quoi sous leurs braies, les moyens-âgeux? Les égyptiens? Les grecs? Là, j’ai une idée... A défaut de mieux, voir cette page.
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 02h05 : Mieux vaut tenir que courir: en effet, courir en se les tenant, les bourses d&rs...
Grand nombre d’hommes semblent toujours préférer ne rien porter dans leurs pantalons si on en juge pour ce geste inquiet répétitif pour vérifier la présence d’un matériel en lequel il n’ont manifestement aucune confiance.
Ces choses là se décrochent donc si facilement ?
Même sur scène, ils préférent vérifier manu militari que de faire confiance à un slibard ! Que craignent-ils donc donc de ce peiti vêtement  ?
Le malheureux Phidippidès, messager grec qui aurait couru de Marathon à Athènes pour annoncer la victoire contre les Perses à l’issue de la bataille de Marathon lors de la première guerre Médique (490 avant J-C), arrivé sur l’Aréopage, à bout de souffle et sans rien sous sa tunique pour éviter le ballotement des choses de la vie durant 42,195 kms de course, y serait mort après avoir délivré son message.
Après avoir été très bruyantes, les filles, dans la chambre voisine, semblent s’être endormies. Evidemment les deux monstresses s’inventent un programme qui diffère du mien dans le off.
Pour moi, le marathon-spectacles-festival ne reprend qu’à 13 heures. Avignon intra-muros, c’est tout petit, j’estime mon crapahutage du jour à quatre kilomètres environ et j’ai d’excellents caleçons doublés comme il convient pour maintenir ce qu’il convient en l’état qui convient.
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 02h05 : Mieux vaut tenir que courir: en effet, courir en se les tenant, les bourses d&rs...
Les sapeurs de la Légion Etrangère nous l’ont encore rappelé hier : mieux vaut tenir son boudin, bien protégé par un tablier de cuir, que courir. Nos excuses à nos amis Belges...
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 03h09 : Le malheureux Phidippidès, messager grec qui aurait couru de Marathon &ag...
Il était de moins fort tempérament qu’une certaine chèvre qui revenait d’Espagne et parlait l’allemand  (voir cette page).
Il me semble qu’il y a une nuance quand même entre les deux expressions proposées ici : comme le constate Epicure en conclusion de la fable de Monsieur Jean en_1, "un tiens vaut mieux que deux tu l’auras" met un terme, au nom de la sûreté, à une entreprise. "Tenir vaut mieux que courir" me paraît plus limité dans le temps : je m’arrête à ce que je tiens, pour le moment, sans renoncer à une autre opportunité d’obtenir ce après quoi il me faudrait courir aujourd’hui : patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. C’est effectivement la démarche expérimentale qui cent fois sur le métier remet son ouvrage.
réponse à . momolala le 15/07/2009 à 06h54 : Il me semble qu’il y a une nuance quand même entre les deux expressi...
Un Tien (An Mehn?) vaut mieux que deux tu Laura (Antonelli?). J’ai des doutes...
Je jauni à l’idée de savoir qu’il a encaissé plus d’un demi million d’Euros pour un spectacle béni des dieux et payés par vos cotributions et impôts divers, amis hexagonaux, argent dont vous devrez faire votre deuil... Pour lui, un mien vaut mieux que deux tu ne l’auras plus...
Il y a une forme plus longue, mais à laquelle on peut se référer mentalement, pour ne pas oublier le "s" à tiens" ; c’est : "Un bon tu le tiens vaut mieux etc…"
Un chien vaut mieux que deux kilos de rats
......Sans oublier bien sur que ce triste sire multiplie les tentatives pour ne plus payer l’impôt en France.....ces gens là il faut qu’ils Smet toujours plus de fric dans la poche !......alors quitte la France, Jhonny ! Ta nationalité Suisse tu Laura........Vartan d’ici, quand je t’entends je Baye..........( J’ai rien trouvé avec Laetitia ! )......Ah que coucou !
Quand j’entends parler du concert gratuit du jauni, je suis verte de rage, un vrai misanthrope !!!!  
God a dit à Elpepe : tu l’auras mais il n’a pas dit : "tiens, la clé de 12".
Mieux vaut les tenir pour courir 
C’est la pub du slip, inventée par Phidippidès après Marathon *
Le slip étant par ailleurs un plan incliné qui permet de mettre au sec les bateaux, on peut donc dire que cette expression vient de la marine Grecque.
*merci Papycure
Indiens vaut mieux que deux Tulauras.

Crazy Horse
@Mickey 15
Il y a bien des années, lors de la visite d’un de nos anciens papes en Inde (je ne me rappelle plus du tif de ce pape mais c’était un pope erratique), le "Canard Enchaîné" avait titré :
« Indien vaut mieux que Dieu, tu l’auras»
réponse à . SagesseFolie le 15/07/2009 à 10h42 : @Mickey 15 Il y a bien des années, lors de la visite d’un de nos an...
"le Canard Enchaîné
C’est un scandale d’enchaîner ces pauvres bêtes en plus de les gaver pour faire du foie gras.
Brigitte.
"Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras"

Si tout le monde appliquait cette maxime, nous aurions 2,6 millions de PME qui n’existeraient pas en France.
Les créateurs seraient restés salariés au lieu de prendre le risque de créer leur entreprise.
Nous aurions aussi 14,3 millions de salariés qui chercheraient du travail, car ces PME fournissent les 2/3 des emplois.
Certains ont essayé de se passer des PME, à l’Est, on a vu le résultat !
Et puis, le plus important pour nous, God n’aurait pas créé Expressio !
J’ai longtemps compris :
"un tiens vaut mieux que deux (car) tu l’auras"
Oh quelle douce parole!!!
En m’éveillant je me disais
"T’en as des choses, à ta portée!!!
Des soussous pour la casserole,
un bon mari bien potelé,
Des pt’its enfants roses- bonbon,
Des enfants, ma foi doux et bons!
Et que demander d’autre?
Me voilà vraiment bien nantie,
Dotée,
Des Biens de Madame Nature,
Qui m’aime et qui n’a cure
De me trouver de bons amis,
Aussi.
Ainsi, ne vais-je plus ronchonner,
Demander plus,
Ne plus jouer à Pérette
Pérette,
Et...sa flaque de lait! 
réponse à . momolala le 15/07/2009 à 06h46 : Il était de moins fort tempérament qu’une certaine chè...
Merci pur la cabrette que je chantais dans mon école primaire!
Ah! Ces chêvres vagabondes!
J’en ai trouvé un qui n’est pas totalement d’accord avec toi à cette page
Moi je chante faux, mais si j’arrivais a faire venir 700 000 personnes pour m’écouter, je te promets que je demanderai la même chose !
Faux pas déconner, à sa place, tu le ferais toi aussi non ?
C’est son métier, et pis si vous l’aviez accepté quand il voulait être Belge, ses impôts c’est vous qui les auriez ! 
C’est ça aussi l’Europe, pouvoir choisir où on a envie de vivre !
Je connais un Belge qui vit en Autriche où il y a moins d’impôts :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 15/07/2009 à 13h42 : J’en ai trouvé un qui n’est pas totalement d’accord ave...
Savoureux, ton Bargeo. Ce que tu dis en _18 rejoint le commentaire d’Epicure : si on se contente de ce qui est et d’assurer il n’y a plus d’initiative individuelle, plus d’art ni sciences, ni invention ni créativité et quand on n’avance plus, on recule. Je les trouve courageuses ces PME , entreprises à l’échelle humaine elles, écrasées entre le marton-pilon des grosses entreprises-clientes qui menacent leur indépendance et parfois leur équilibre et les difficultés administratives multiples et inextricables auxquelles elles sont soumises. Elles sont notre plus grande richesse économique par leur diversité, leurs idées novatrices et l’esprit de prise de risque (parfois mal calculé hélas) et de liberté qui les anime. Je suis contente de trouver une occasion de l’écrire. Je regrette de ne pas retrouver Chirstian avec lequel il me semble être restée sur un malentendu. Expressio n’est pas le lieu privilégié pour ce type d’échanges, mais il est difficile d’échanger avec tout le monde par le Canal 12, c’est parfois dommage.
En anglais, on dit:

> A bird in the hand is worth two in the bush.

Kevin
(en Angleterre)
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 03h09 : Le malheureux Phidippidès, messager grec qui aurait couru de Marathon &ag...
On recommande aux pèlerins du "haj" qui vont tourner 3 jours autour du supposé tombeau du prophète nus sous leur tunique de se vaseliner copieusement la face interne des cuisses pour éviter qu’il ne leur en ... cuise.
réponse à . momolala le 15/07/2009 à 14h56 : Savoureux, ton Bargeo. Ce que tu dis en _18 rejoint le commentaire d’Epicu...
Tant pis si c’est pas le lieu !
Je ne vois pas en quoi les PME ont le monopole de la créativité etc ... A part (et c’est un gros avantage) que je ne risque pas ma fortune personnelle, le fait d’être fonctionnaire d’Etat ne m’ exonère pas des difficultés et des joies que tu cites.

Par ailleurs attribuer la faillite du "capitalisme monopolistique d’état" au fait qu’il n’y avait pas de PME en Europe centrale me semble un peu léger.
Et pourtant, on nous la promettait tous les jours en nous la faisant chanter en marchant au pas "chasseur" de 140 pas à la minute. Ca m’a pris un an avant qu’on ne me la donne :

Tiens voilà la quille, c’est pas pour les bleus, nom de Dieu
Tiens voilà la quille, c’est pour les anciens, nom d’un chien
Tiens voilà la quille, c’est pas pour les bleus, nom de Dieu
Tiens voilà la quille, c’est pour les anciens.
Le meilleur des fromages, c’est la Vache-Qui-Rit
Quand la vache est malade, le fromage est pourri.
réponse à . SyntaxTerror le 15/07/2009 à 15h46 : Tant pis si c’est pas le lieu ! Je ne vois pas en quoi les PME ont le...
Non, elles n’ont pas le monopole de la créativité.
Ce sont les individus de toute espèce qui l’ont, ce monopole, à se partager, chacun pour soi. Ca a l’air con, comme cela, mais relisez-moi cela et réfléchissez-y. Vous verrez, c’est vrai!
Cela n’empêche qu’il est souvent bon d’assurer avant de faire le bond suivant...
Mais la forme d’origine comporte le ’s’, car nous avons là une conjugaison du verbe ’tenir’ qui fait comprendre la chose comme "ce que tu tiens déjà (fermement dans tes petites mains) est préférable à ce que tu pourrais peut-être tenir plus tard".

A moins que la transmission orale ait fait perdre la ponctuation; la phrase pourrait se lire :
Un "tiens !" vaut mieux que deux "tu l’auras".
réponse à . mickeylange le 15/07/2009 à 13h42 : J’en ai trouvé un qui n’est pas totalement d’accord ave...
J’aime la facon dont Bargeo mélange tout. Avec cela, facile de noyer le poisson.
Que ce soit 0,5 ou 1,9 million, cela n’a en fait pas d’importance. Ne divisons pas par 10 millions d’habitants, mais divisons par la population qui travaille et paie ses impôts. Que reste-t-il? Environ 1,5 million. Eh oui! Donc, cela fait déjà 1 Euro par tête de Turc pipe (restons politiquement correct). Disons en plus que la Ville de Paris a besoin de ... (combien encore?) millions pour rénover ses bâtiments qui lui permettraient d’héberger ses sans-abris... Cela n’est sans dout pas grand chose, entre 0,5 et 1,9 millions, face aux besoins... Mais si on en a besoin, pourquoi aller les donner ailleurs, à quelqu’un qui n’en a pas besoin? C’est dans cette optique-là que cela me dérange...
Quant à parler du Belge qui vit en Autriche, où il y a moins d’impôts...
Tu n’en connais qu’un, toi? Faudra me dire qui c’est. Je ne l’ai pas encore trouvé...
réponse à . SyntaxTerror le 15/07/2009 à 16h11 : Mais la forme d’origine comporte le ’s’, car nous avons l&agra...
Un "tiens !" vaut mieux que deux "tu l’auras".

Moi, je l’ai toujours compris comme ça. A l’impératif, "tiens ! Prends et on n’en parle plus. C’est clair, c’est sûr, c’est comme si c’était déjà fait ! Alors que le futur reste très hypothétique.

Ce qui est surprenant, c’est que dans les 3 façons d’écrire/lire l’expression, le sens ne change jamais vraiment.
réponse à . SyntaxTerror le 15/07/2009 à 15h37 : On recommande aux pèlerins du "haj" qui vont tourner 3 jours autour du su...
Cher SyntaxTerror,
Je n’ai pas pu m’ empêcher de rester bouche cousue face à ton affirmation. Primo, dans le haj on ne tourne pas 3 jours autour d’un supposé tombeau …( Mais d’où est-ce que tu sorts ceci ?  oufff… c’est ma gueulade du jour, ça va mieux là 
Le musulman qui accomplit le pèlerinage doit tourner autour de la Kaaba (Appelé T’awaf : circumambulations rituelles) 7 fois en commençant par la pierre noire et en terminant par la pierre noire. Il faut préciser que cette tournée se fait dans les sens opposé aux aiguilles de la montre (de la gauche à la droite) qui est le même circulaire de l ‘univers (mêmes les atomes à l’intérieur de tous les fluides se déplacent dans le même mouvement, le protoplasme bouge dans un mouvement circulaire dans le même sens que celle de la terre qui tourne autour du soleil et la lune tourne autour de la terre ainsi que tout le groupe solaire qui tourne autour du centre de la galaxie…ainsi de suite)
L’ovule lorsqu’il sort de la trompe utérine (appelé trompe de Fallope) dans son chemin vers le fond de l’utérus, il tourne à l ‘encontre des aiguilles de la montre entouré des spermatozoïdes qui tournent à leur tour dans le même sens que celui des pèlerins autour de la Kaaba ; et ce qui est fascinant et bizarre c‘est que tous les corps des êtres vivants qui se constituent de protéine- qui sont des monomères trop complexes- ainsi que les acides animés -qui sont formés de cinq éléments ( le carbone, l’hydrogène l’oxygène. Le soufre. Nétroujeen)- s’arrangent autour De l’atome du carbone qui s’arrange de gauche (à la droite) dans le même sens que celui des circumambulation autour de la Kaaba.

J’aurais aimé que ton intervention soit moins moqueuse sur un propos religieux, sache c’est un plaisir, dans n’importe quelle religion, qu’on soit musulman, chrétien, juif ou autre. Si ça te fait pouffer, c’est que les autres ont des convictions et surtout un feeling qu’il faut au moins respecter. Personne n’est débile, de tourner autour de quatre murs comme des ....confused, ou de mettre du vaseline.
Mais je te comprends, on est des humains, mais nous le sommes tous.
Merci frero :-d
Sweet vacances à vous tous !
réponse à . PtiAmiralMeo le 15/07/2009 à 16h29 : Cher SyntaxTerror, Je n’ai pas pu m’ empêcher de rester bo...
Dont acte !

Mais mon intervention n’était pas moqueuse. Beaucoup savent ici que je suis croyant et que j’ai autant de respect pour la croyance des autres que pour la mienne. Tant mieux pour toi si tu as fait le haj sans vaseline, j’en connais qui ont été contents d’en utiliser.

Pour en remettre une couche, sache que moi qui ne suis pas catholique, étant étudiant, j’ai fait le pélerinage de Chartres avec des copains, le vrai, départ de la cathédrale de Paris, arrivée à la cathédrale de Chartres (à pieds) en juin et en plein cagnard. On a du mal à imaginer comme il fait froid dans la cathédrale de Chartres, j’ai choppé la grippe ! (un tiens vaut mieux que deux tu l’auras !)
réponse à . SyntaxTerror le 15/07/2009 à 16h55 : Dont acte ! Mais mon intervention n’était pas moqueuse. Beauc...
Peace, :-D
Je n’ai pas encore fait le haj, (encore «  p’ti amiral »)! Ça fait plaisir de lire ces lignes. Si tous les terriens raisonnaient de tel, ça serait un tiens et un tu l’auras les deux à la fois.
J’ai seulement lu la vaseline au sens figuré
réponse à . SyntaxTerror le 15/07/2009 à 16h55 : Dont acte ! Mais mon intervention n’était pas moqueuse. Beauc...
Fréro, sache qu’ON L’AURA
réponse à . SyntaxTerror le 15/07/2009 à 15h46 : Tant pis si c’est pas le lieu ! Je ne vois pas en quoi les PME ont le...
Je n’ai pas abordé le sujet des fonctionnaires d’Etat car il me faudrait raconter ma vie ! Non, je revenais sur un échange de ces jours derniers avec Chirstian : je pense qu’ici on ne peut pas s’étendre dans des échanges qui s’éloignent trop de l’objet de ce site, pour ménager tout le monde et que, sur des points de discussion et non de discorde particuliers, le canal 12, c’est-à-dire les échanges privés restent préférables. Je saisissais donc la perche tendue par Mickeylange au vol, sans plus. Mais je crois que tu avais tout compris.
réponse à . SyntaxTerror le 15/07/2009 à 16h55 : Dont acte ! Mais mon intervention n’était pas moqueuse. Beauc...
Laquelle ? La H1N1 ? Quand on ne la connaissait pas nommément on devait la baptiser virus et personne ne s’inquiétait outre mesure. Maintenant que les bombardements aviaires nous ont épargnés, la voici qui revient à dos de pourceau, bizarrement dans une colonie de vacances ici, dans une école maternelle là. Et respirons un grand coup car on nous promet une infestation de 40 % de la population en septembre. A force, elle va bien finir par égaler sa grande soeur, la Grippe d’hiver et même, peut-être, à se faire passer pour elle. Entre temps la Sécurité Sociale dont on connaît le trou abyssal aura financé les laboratoires à hauteur de 150 millions d’euros pour qu’ils fabriquent les vaccins que nous leur achèterons. Tu vois, nous avons des politiques très créatifs, eux aussi !
C’est "amusant" de voir à quel point les esprits s’enflamment dès qu’est abordé de près ou de loin la politique ou la religion.
J’en sui arrivé à la conclusion, (qui n’engage que moi, agnostique et d’aucun parti, si ce n’est le parti d’en rire, celui d’expressio), que dans ce genre de discussions, les interlocuteurs ont peurs qu’on puisse leur démontrer qu’ils n’ont pas raison sur tel ou tel point, ils ont peur de perdre leurs repères, de ce fait :
- ils n’écoutent pas les arguments des autres mais réfléchissent à ce qu’ils vont dire, ce qui ramène à la dialectique, où on défend sa proposition, pas la vérité. L’important est d’avoir raison vis à vis de son interlocuteur, même avec une proposition fausse.
- ils se trompent de problème, en discutant de la forme (la politique ou la religion) en négligeant l’important. Dieu existe-il oui ou non et comment rendre la vie plus agréable à nos concitoyens ?
Dans les deux cas les esprits s’enflamment sur la forme, alors qu’il y a des centaines de religions différentes (et un seul dieu) et autant de partis politiques, et ça dérange personne. Finalement les seuls qui s’enrichissent depuis des siècles sur nos dos, en entretenant la polémique, sont les religieux et les politiques, et nous continuons à ne rien voir !
J’en suis pas fier, ça me ferais presque penser que j’ai raison d’en rire, Momo a raison, évitons ces discussions sans fin et sans intérêt sur ce /slurp merveilleux site.  
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 03h02 : Grand nombre d’hommes semblent toujours préférer ne rien por...
As-tu lu ma réponse (151) un peu vive à ton apport (150) d’hier ?
Je gère des troupes de saltimbanques depuis une quarantaine d’années, et parfois même des hordes (il y en a souvent plus de cinquante dans un Spectacle lyrique). Dieu sait, heu pardon, God sait, que j’ai eu des démêlés avec certains pour des raisons variées. Quand je suis fâché, je les appelle mes saltimbranques. Même celles et ceux qui sont capables de perdre dix fois leur valise dans une tournée d’un mois, je les ai toujours trouvés toutes et tous très attentifs à ce que l’on appelle en jargon saltimbanque le « bas-vestiaire », c’est-à-dire tout ce qui n’est pas visible en scène et donc non pris en charge (fourniture et entretien) par la production. Jamais, sauf jeu prévu par la mise en scène, je n’en ai pris une ou un en flagra*t délit de vérification face public de l’état de ses lieux intimes. Tant mieux pour eux !
En coulisses, c’est une autre histoire, ils font ce qu’ils veulent à condition de ne pas gêner le déroulement du Spectacle.
Dans les hôtels, il m’est arrivé de réserver autant de chambres que de membres de la troupe et qu’il n’en soit occupé qu’une moitié. Drôle de détournement à double sens de la notion de convention collective…
Il y a une quinzaine d’année, tournée au moyen-orient, une vingtaine de représentations de la Vie Parisienne. Production neuve. Les décors, (montages, démontages, chargements, déchargements, transports), souffrent beaucoup, on rafistole. Les costumes souffrent moins. Sauf les petites culottes du cancan, dont le final est bissé, trissé, quadrissé à l’envie du public, du ballet dont c’est le moment de gloire, du chef d’orchestre qui debout dans la fosse à une vision de rêve sur les filles, je sais, j’y suis allé voir, et de l’organisateur de la tournée, moi, qui tente de vendre une Veuve Joyeuse sur le même circuit pour l ‘année suivante.
Montage pour deux représentations à Ankara, superbe opéra à l’allemande, problème, le régisseur général, francophone, a eu un accident, difficulté de liaison imprévue entre mon équipe et celle de l’opéra. Montage plus que laborieux, répétition des changements de décor calamiteuse, mon régisseur me demande de le doubler en régie plateau pour la première représentation. Des années que je ne fais plus, mon boulot étant d’être en salle, à côté de qui m’a engagé pour lui demander, au moment des applaudissements qu’il prend pour lui, quel Spectacle il va m’acheter la saison prochaine ?
Si difficulté, ma présence au plateau n’y changera probablement rien mais si je n’y suis pas, je crains que mon régisseur, plus que stressé, risque de la créer.
Deuxième acte, premier cancan, je suis sur le plateau, en coulisse côté jardin, face à la sortie du ballet. A côté de moi, sur une chaise, le costume d’une des danseuses qui va sortir et disposer d’une minute et demi pour se changer avant de rentrer pour une prestation solo. Rien d’anormal ni d’indécent à ce qu’une danseuse en collant et culotte de cancan change de costume sur le plateau, elle n’aurait pas le temps de regagner la loge du ballet et de revenir. Problème, elle sort de scène avec culotte et collant explosés. Impossible de n’en pas changer. En quelques secondes, j’ai vu une fille sortante ôter sa culotte et son collant tandis que l’autre se débarrassait des restes des siens et enfilait ceux qui venaient d’être offerts par sa camarade. Et moi, comme un c…, au lieu de profiter du spectacle, je cherche comment prévenir le chef qu’il allait devoir doubler seize mesures pour donner du temps à la danseuse en difficulté sans que le public ne devine qu’il y a problème, alors que je sais qu’il n’y a aucun moyen de communiquer avec la fosse, que ce chef a rencontré divers incidents depuis le début de la tournée et toujours su faire jouer sans la moindre rupture son orchestre et que… c’est en partie pour cette capacité propre aux vrais chefs lyriques que je l’avais engagé. La danseuse est entrée à temps et a parfaitement exécuté son solo de 40 secondes. Représentation parfaite, triomphe, les filles ont dansé quatre fois le cancan final. Ramassage des culottes de cancan après le baisser de rideau pour révision approfondie !
Je suis installé place de l’Horloge, à la terrasse d’un bistrot qui affiche en gros "borne wi-fi gratuite", er c’est vrai, la preuve... Mais le verre de rosé coûte le prix d’une barrique!
En réponse à File_au_logis (9), Boubacar (12), Claudine (13), Mickeylange (22), et sans aucun jugement moral, quelques remarques. 240 personnes, essentiellement des techniciens intermittents du Spectacle ont travaillé pendant plusieurs jours à préparer le Spectacle de J.H. Soit à la louche, environ 1000 cachets devant tourner chacun autour de 250 € charges incluses en moyenne, soit tout de même 250.000 €. Tous ces gens nourris sur place, soit environ 2000 repas à ajouter (30.000 €), un véhicule cuisine, une tente restau d’une centaine de place, deux véhicules sanitaires au moins durant le montage, tout cela à louer et je ne sais combien pour le soir du récital (700.000 vessies à soulager,…). Plus une fortune de location de matériel son et matériel lumière que je ne suis pas capable d’évaluer, mais à coup sûr plusieurs dizaines de milliers d’€uros. Plus 3% environ du cachet global en assurances, soit plus ou moins 15.000 €, plus une armée de vigiles pour garder la nuit tout ce matériel durant les jours de montage, plus la scène elle-même (si non fournie par la ville de Paris)… Si le cachet (TTC) est de 500.000 € la marge brute, doit être de l’ordre de 150.000 €, sur lesquels il faut payer J.H, son personnel, musiciens, habilleuse, secrétaire, attaché de presse, le producteur (Jean-Claude Camus) qui lui-même a du personnel (notamment deux ou trois régisseurs de très haut niveau pour diriger l’armada d’intermittents et s’assurer que tout fonctionne ; ils sont les interlocuteurs des services de sécurité)… Net pour JH, je parierais qu’il reste 50.000 €. Certes pour une heure et demie d’un Spectacle parfaitement rodé, il tient sans courir un joli cachet, c’est pas mal tout de même mais ça relativise un peu les choses, non ?
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 19h22 : Je suis installé place de l’Horloge, à la terrasse d’u...
Mais le verre de rosé coûte le prix d’une barrique!

Viens à la maison 
réponse à . mickeylange le 15/07/2009 à 19h36 : Mais le verre de rosé coûte le prix d’une barrique! Viens &ag...
Où es-tu?
Spectacle à 20 heures, je reviens vers 21 h 15
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 18h47 : As-tu lu ma réponse (151) un peu vive à ton apport (150) d’...
Hier, j’ai vu, j’ai lu, j’ai pondu, tu m’as re-pondu et ne me suis pas pendue.
La vivacité est toujours bienvenue sauf d’un méchant diable provenue.
Et j’adore ton anecdote sur certaine petite culotte.
Je pensais plus à certains chanteurs populaires
qui animent ainsi leur scène sans toutefois être obscènes.
Main qui tient vaut mieux que tutu de Laura, lonlaire...
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 18h47 : As-tu lu ma réponse (151) un peu vive à ton apport (150) d’...
Interessant, cet autre côté de la vie des saltimbanques.
Leur vraie vie.
Pas celle des paillettes.
Les paillettes, c’est le devant de la scène pour nous les spectateurs.
Merci de nous montrer cet autre côté , aussi.
Fascinant .
Et si on l’écrivait "Un ’ Tiens ! ’ vaut mieux que deux ’ Tu l’auras.’ " ?
Première partie, on donne. Deuxième, on promet.
Une chose obtenue vaut mieux que des choses attendues ou promises
Promises ? un compromis est une chose due ! 
Tiens doit porter un s in fine, car c’est la forme impérative : qqn présente qqch à un ters
Hé DiwanC, Si t’arrives à faire du Brassens avec ces expressions là ......
Bon allez mes p’tits loups, délirez bien entre vous Papi Bouba s’en va pour la journée
Bizouuuuuuuuuuuuux
réponse à . mickeylange le 15/07/2009 à 18h43 : C’est "amusant" de voir à quel point les esprits s’enflamment...
où on défend sa proposition, pas la vérité
Sans vouloir rouvrir aucune discussion, ma/ta/sa proposition ne serait-elle pas ma/ta/sa vérité et que ce serait pour cela que je/tu/il ou elle veuille(s) la défendre?

évitons ces discussions sans fin et sans intérêt sur ce /slurp merveilleux site
Quoi? Tu voudrais faire cela? Quitter le célèbre duo "Paul et Mickey"? Mais tu n’en as pas le droit! De quoi allons-nous encore pouvoir rire, alors?
À la manière du botaniste:
Un aie! (haie) vaut mieux que deux l’auriez... (lauriers).
Pas très inspirée ce matin (d’ autres non plus d’ ailleurs, ça arrive...) Et pourtant je me dis que, si je ne gagnerai jamais à l’ euro-millions, je ne développerai jamais d’ addiction au jeu et garde mes quelques euros pour un autre usage.... C’ est toujours ça de gagné !
réponse à . cotentine le 25/11/2012 à 02h10 : Une chose obtenue vaut mieux que des choses attendues ou promisesPromises ?...
Et si la chose est obtenue, après le compromis est-ce un conjoint ?
Si tous adoptaient

cette
formalisation d’un simple bon sens dont personne ne devrait se trouver départi

plus personne ne jouerait au loto, les habitués quitteraient les casinos et "qui veut gagner des millions ?" perdrait joueurs et spectateurs.
réponse à . charmagnac le 25/11/2012 à 10h07 : Si tous adoptaient cette formalisation d’un simple bon sens dont personne...
Il ne resterait donc que moi, et je ramasserais le jackpot. D’accord!
réponse à . <inconnu> le 15/07/2009 à 03h09 : Le malheureux Phidippidès, messager grec qui aurait couru de Marathon &ag...
Le malheureux Phidippidès, messager grec qui aurait couru de Marathon à Athènes
Moi, j’avais toujours pensé que Phidippidès était un nageur qui partit de la Mare à thons...
DÉFORMÉES
Un viens vaut mieux que deux tu sauras

SIGNIFICATION
Aucune signification humainement satisfaisante ne lui a été trouvée à ce jour.
On pourrait l’interpréter comme "tu sauras d’autant mieux si tu viens voir", mais que penser dès lors de la natation censée affiner la silhouette quand on voit la taille des baleines ?

ORIGINE
Notre expression vient donc bien de la marine.
réponse à . BOUBA le 25/11/2012 à 06h50 : Hé DiwanC, Si t’arrives à faire du Brassens avec ces express...
Hé DiwanC, Si t’arrives à faire du Brassens avec ces expressions-là... Papi Bouba s’en va pour la journée...
Autrement dit « Courage ! fuyons ! et débrouille-toi Germaine ! ».
Eh ben, j’ m’a débrouillu, j’a cherchu et j’a trouvu.

A partir d’études présentées sur le site « Culture-Libre »* [Analyse des chansons de Brassens], j’ai relevé dans le chapitre « Analyse qualitative » :
Nous allons reprendre ici les thèmes principaux de ce corpus, et présenter de façon détaillée ce que Brassens entend exprimer dans l’intégralité des sujets dont il a souhaité se saisir.
Ça te barbe ? Bien fait ! T’avais qu’à pas t’en aller !

Plus loin, j’ai noté pour toi que :
Toutes les chansons de ce corpus restreint ont un message fort à faire passer. Nous entendons bien comprendre chacun de ces messages, et les présenter de façon synthétique, regroupés en des thèmes cohérents.
C’est rasoir hein ! Bien fait ! T’avais qu’à pas t’en aller !

En conclusion :
A l’étude des textes que nous avons analysés, il faudrait ajouter l’opinion de quelques spécialistes qui relèvent chez l’auteur une propension à décortiquer - avec une hardiesse guère étonnante chez ce personnage volontiers anarchiste - des apophtegmes populaires.

Ainsi dans « Les Trompettes de la Renommée », certains se sont attardés sur
J’aime mieux m’en tenir à ma premièr’ façon
Et me gratter le ventre en chantant des chansons.

pour n’en retenir que l’idée de « tenir ».

D’autres se sont penchés sur les textes confirmant le malaise social souvent dénoncé par Brassens. Ainsi :
En laissant courir les voleurs de pommes.
Et, cette fois, il faut s’attacher à « courir ».

Nous avons là les deux éléments – certes, séparés avec audace – indispensables pour reconstituer l’aphorisme : « Mieux vaut tenir que courir ».
Merci qui ? Merci Germaine ! 

* Bon… j’avoue : si les deux premiers paragraphes (mis en italique) ont bien été relevés sur Culture-libre, la conclusion n’est que pure invention… S’cuse-moi Boubacar… mais un "bien fait" n’est jamais perdu, s’pas. Alors deux...
Avez-vous lu les expressions équivalentes dans la riche rubrique Ailleurs ?

On relève :
- 10 « oiseau », 2 « moineau », 2 « pigeon », 1 « grue », 1 « mésange », 1 « poule » …et 1 « œuf » !
- 1 « truite » et 1 « saumon »
- 1 « tortue »
- 1 « pied », 11 « main » mais un seul « poignet » curieusement utilisé…

Étonnant non ?
réponse à . DiwanC le 25/11/2012 à 14h43 : Avez-vous lu les expressions équivalentes dans la riche rubrique Ailleurs...
Curieusement utilisé, poignet ? Nous avons bien l’ expression "la veuve Poignet".... Quant aux cons, je crains qu’ il y en ait beaucoup à l’ horizon. En Russie ou ailleurs, la connerie est universelle et ne connait pas de frontières. Je crois que "pissdiouk" (je phonétise...) est une injure bien plus grave là-bas que chez nous. J’ ai traité ainsi un russe passablement "vodkaïsé" dans un ascenseur, il prétendait avoir "besoin de câlins" que je n’ avais aucune envie de lui prodiguer. Et bien, ça l’ a dégrisé ! Il m’ a fichu la paix !
Autrement dit:
«Mieux vaut tenir que courir», si j’ai bien compris...?
réponse à . DiwanC le 25/11/2012 à 14h43 : Avez-vous lu les expressions équivalentes dans la riche rubrique Ailleurs...
Manquerait-t- le raton-laveur ??? 
Curieusement utilisé, poignet ? Nous avons bien l’ expression "la veuve Poignet"...
@60
Par manque d’imagination sans doute, je ne voyais dans ce poignet russe qu’une sorte de moignon... justifiant mon étonnement.
Quant à la veuve Poignet, elle fut ici même longuement accueillie en septembre 2006 puis en novembre 2010,
réponse à . DiwanC le 25/11/2012 à 13h56 : Hé DiwanC, Si t’arrives à faire du Brassens avec ces expres...
Ouais bien sur........vu sous cet angle.........mais bon, de là à dire que Brassens a utilisé l’expression qui nous intéresse......Il y a loin de la coupe aux lèvres !..S’pa ?
réponse à . DiwanC le 25/11/2012 à 13h56 : Hé DiwanC, Si t’arrives à faire du Brassens avec ces expres...
Où sont passés les tirets d’incise,
Où sont passés les traits d’antan.
Ma femme a résolu le problème:
A chaque fois qu’elle me disait: " je veux un chien", je lui répondais: "tu en as déjà quatre ! le prochain, tu l’auras quand l’un des quatre sera mort !".
Hier matin, elle est rentrée en me disant "Tiens, regarde le mignon choit que j’ai acheté !"

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras... Je hais cette expression !
réponse à . BOUBA le 25/11/2012 à 17h43 : Ouais bien sur........vu sous cet angle.........mais bon, de là à ...
Pfffff...
La prochaine fois, on inverse : vais me promener et tu te débrouilles ! Exploiteur !
Bon, ben, aujourd’hui, j’ai été me promener. Sur la Place Tien-An-Mien, en pékin même, que j’étais nippé, parce qu’on m’avait dit: "un Tein vaut mieux que deux tu l’auras..."
Ben mon vieux, toute la journée, que j’y ai couru, sur cette foutue place. J’y ai tenu, à ce qu’on m’avait dit, je m’y suis même cramponné, rien n’y fit, rien n’y diront-elles non plus, d’ailleurs, toutes ces chimères... J’ai eu beau courir... Cela n’a servi à rien.
Alors, hein, mainant, y fait soif.
Germaiiiiiiiiiine, viens, on va s’entraîner pour demain...
Et Claudiiiiiiiiiine aussi, tiens,
et toutes les autres, pasque demain, on peut pas la rater, hein!
C’est Marcel qui va avoir du boulot, demain!
réponse à . file_au_logis le 25/11/2012 à 20h46 : Bon, ben, aujourd’hui, j’ai été me promener. Sur la Pl...
Suis pas sûre d’avoir besoin d’entraînement, mais bon... 
Invite aussi Cotentiiiiine qui - dans le silence de la nuit - est reviendue ! Regarde @46 !
réponse à . DiwanC le 25/11/2012 à 21h26 : Suis pas sûre d’avoir besoin d’entraînement, mais bon......
Tiens donc, j’n’avais pas disparu ! ... presque mutique, suis devenue ... mais pour trinquer avec vous, j’reviendrai ! 
réponse à . SyntaxTerror le 15/07/2009 à 15h55 : Et pourtant, on nous la promettait tous les jours en nous la faisant chanter en ...
En Wallonie, on termine par : ’C’ est pour les Anciens, nom d’ un chien’, pour faire la rime
On double aussi le ’Tiens’ par ’Tiens,tiens, voilà la quille’
Bonjour,

se contenter de ce que nous possédons, plutôt que d’envier ce que les autres possèdent, c’est la sagesse.

Bonne semaine.

Elinda
La Fontaine, le petit poisson et le pêcheur:

http://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=87

..."L’un est sûr, l’autre ne l’est pas."

/!\ Je viens de remarquer la fable complète dans le tout premier commentaire, que j’avais loupé, va savoir pourquoi!
Salut, Inconnu!

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras / Mieux vaut tenir que courir » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?