Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble !

Votre familiarité est inacceptable !

Origine

Vous êtes la baronne de Latronche-Enbié et le simple boulanger chez lequel vous allez pour une fois vous fournir en pain, suite à l'absence momentanée de votre majordome, s'adresse à vous en disant "Alors ma belle dame, comment on la veut sa baguette ? Blanche ou bien cuite ? Plutôt molle ou bien dure ?". Une telle familiarité fort déplacée de la part d'un tel gueux ne peut que vous choquer. Et, inévitablement, vous allez lui répondre : "Mais monsieur, nous n'avons pas gardé les cochons ensemble !".
En effet, vu de la part de personnes de la haute société qui n'acceptent pas la mixité sociale, élever des cochons ne peut qu'être le fait de personnages grossiers et de très basse classe, individus avec lesquels il est inimaginable qu'elles aient pu frayer un jour.
Une telle formule permet de remettre l'impudent personnage à sa place en lui rappelant qu'il n'est pas du même monde et en lui faisant comprendre que, si sa présence sur terre est tolérée, c'est bien uniquement parce qu'il faut des personnes comme lui pour s'occuper des viles tâches. Sans quoi...
Bon... Sans forcément pousser le bouchon aussi loin dans le mépris, l'expression est effectivement utilisée pour couper court aux familiarités considérées comme déplacées que pourrait se permettre un individu quelconque.
À la place des cochons, on peut aussi parfois trouver les oies, les dindons ou les vaches, autant d'animaux considérés comme stupides ou sales, donc susceptibles d'être dédaignés.

Exemple

« - Vous d'v'nez sourd, père Taupe !
- Un moment. D'abord, j'vous permet pas de m'appeler père comme ça, on n'a pas gardé les cochons ensemble. »
Raymond Queneau - Le chiendent - 1933

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Klit men aassidti yékhi ? T'as mangé de ma crème ou quoi ?
Tunisie Arabe Mé srahnech bel bgar maa baathna ! Nous n'avons pas gardé les vaches ensemble !
Allemagne Allemand Ich kann mich nicht erinnern, dass wir gemeinsam Schafe gehütet hätten Je ne me souviens pas d'avoir gardé des moutons ensemble
Angleterre Anglais You have a nerve to take liberties at that Tu as le culot de prendre des libertés (d'en prendre à ton aise)
États-Unis Anglais Do I know you? Est-que je vous connais ?
Espagne Espagnol ¿ Cuándo hemos comido en el mismo plato ? Quand est-ce que nous avons mangé dans le même plat ?
Espagne Espagnol Des de quan mengem al mateix plat? Depuis quand mange-t-on dans la même assiette?
Suisse Français Nous n'avons pas gardé les vaches ensemble ! Nous n'avons pas gardé les vaches ensemble !
Hongrie Hongrois Nem őriztünk együtt disznót Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble!
italie Italien Ma chi sei tu ? Mais t'es qui toi ?
Italie Italien Non abbiamo mai mangiato nello stesso piatto Nous n'avons jamais mangé dans le même plat
Pays-Bas Néerlandais Ik ben je meisje niet! Je ne suis pas ta copine!
Pays-Bas Néerlandais We hebben toch nooit samen geknikkerd Nous n'avons jamais joué au billes ensemble
Pologne Polonais Świń razem nie paśliśmy! Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble !
Brésil Portugais Eu te conheço?! Je te connais ?!
Portugal Portugais Não andámos na escola juntos Nous n'avons pas été à l'école ensemble
Portugal Portugais Não andámos na escola juntos Nous n'avons pas été à l'école ensemble
Roumanie Roumain N-am mâncat din același blid! Nous n'avons pas mangé du même plat!
Roumanie Roumain N-am păscut gâștele împreună! Nous ne sommes pas allés paître les oies ensemble!
Roumanie Roumain N-am păzit porcii împreună! Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble !
Roumanie Roumain Nu ne batem pe burtă On ne se bat pas sur le ventre
Roumanie Roumain Nu ne-am tras de şireturi Nous n'avons pas tiré les lacets l'un de l'autre
Russie Russe мы свиней вместе не пасли Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble
Slovaquie Slovaque Kravy sme spolu nepasli ! Nous n'avons pas garsé les vaches ensemble !
Slovénie Slovène Nisva skupaj krave pasla Nous n'avons pas gardé les vaches ensemble
Albanie Albanais Nuk i kemi ruajt lopët bashkë ! Nous n'avons pas gardé les vaches ensemble !
Serbie Serbe Nismo čuvali zajedno ovce Nous n'avons pas gardé les moutons ensemble
Ajouter une traduction

Déformée

  • Nous ne nous sommes pas lavés au marigot ensemble

Commentaires sur l'expression « Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble ! » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 29/04/2009 à 00:08
    Ah ben là, pour les anagrammes, on est servi ! Bon, puisque c’est comme ça, je vais me coucher. Bonne nuit, les gosses !
  • #2
    • Elpepe
    • 29/04/2009 à 00:12
    Réponse du boulanger à la baronne :
    - et vous, baronne, avec qui les gardâtes-vous ?
    Fureur de la dame...
  • #3
    • <inconnu>
    • 29/04/2009 à 00:42
    Le lisier vous ce-matin ? Qui seulement écrit le mot cochon risque la grippe porcine, toute le presse nous en ins-truie, ça en devient insup-porc-table. Les vieux masques prévus pour l’aviaire ont resurgi dans tous les bons marcassins. Qui vivra verrat.
  • #4
    • <inconnu>
    • 29/04/2009 à 00:57
    Dans tout cochon, il y a un homme qui sommeille.
  • #5
    • momolala
    • 29/04/2009 à 06:38
    • En réponse à Elpepe #1 le 29/04/2009 à 00:08 :
    • « Ah ben là, pour les anagrammes, on est servi ! Bon, puisque c’est comme ça, je vais me coucher. Bonne nuit, les gosses ! »
    A propos d’anagramme, et tout à fait hors du sujet du jour, j’en ai rencontré une jolie ce matin que je vous livre en partage : "Eternité est l’anagramme d’étreinte". La surprise vient de l’auteur, Henri de Montherlant ne restant pas dans ma mémoire comme un passionné de l’amour charnel, ou bien nous ne mettons pas lui et moi le même sens aux mots. Sans doute s’il était là me ferait-il remarquer justement que nous n’avons pas gardé les cochons ensemble. Je ne sais pas avec qui il les a gardés, mais ce n’est sûrement pas avec moi, ma religion me l’interdit. 😄
  • #6
    • momolala
    • 29/04/2009 à 06:40
    • En réponse à <inconnu> #3 le 29/04/2009 à 00:42 :
    • « Le lisier vous ce-matin ? Qui seulement écrit le mot cochon risque la grippe porcine, toute le presse nous en ins-truie, ça en devient insup... »
    Par ma foi, tu es bien le phénix des gens bons de ce merrrveilleux site !
  • #7
    • OSCARELLI
    • 29/04/2009 à 07:16
    • En réponse à momolala #6 le 29/04/2009 à 06:40 :
    • « Par ma foi, tu es bien le phénix des gens bons de ce merrrveilleux site ! »
    Par ma foi, tu es bien le phénix des gens bons de ce merrrveilleux site !

    Pour ceaux qui nous lisent: n’ouliez pas de respecter les rôles sur les rives du Lac de Garde
  • #8
    • OSCARELLI
    • 29/04/2009 à 07:18
    ... "Une jeune Lorraine à l’oreille fine brûlait du désir de sauver la France. Son désir se réalisa: elle brûla!" (Histoire de France, les Frères Ennemis)
    Mais avant cela, elle s’écria O mon Dieu, pardonnez-moi, nous n’avons pas gardé les Cauchon ensemble...
  • #9
    • chirstian
    • 29/04/2009 à 08:25
    impossible de lire cette expression, sans penser à tonton Georges. Je vous offre cette page, mise en musique par Elpepe, sur une option musicale du site mise au point par God.
  • #10
    • chirstian
    • 29/04/2009 à 08:37
    pas beaucoup de données historiques sur cette expression : de quand date-t-elle ?
    Autrefois c’était souvent les enfants qui gardaient, qui les cochons, qui les oies ou les chèvres. L’expression pourrait-elle se comprendre : nous n’avons pas passé notre enfance dans le même milieu , partageant les mêmes activités ?
    Et doit-on la comprendre : vous n’avez pas gardé les cochons avec moi , ou : je n’ai pas gardé les cochons avec vous , ou : nous avons, certes , gardé les cochons, mais chacun de notre côté, en évitant de les mélanger ? Il y a dans cette expression des truismes , ce qui est logique quand on parle de cochons, non ?
    Allez, pour me faire pardonner, je vous offre ce beau tableau : cette page
  • #11
    • Elpepe
    • 29/04/2009 à 08:38
    • En réponse à momolala #6 le 29/04/2009 à 06:40 :
    • « Par ma foi, tu es bien le phénix des gens bons de ce merrrveilleux site ! »
    Oh, la belle rouge ! On voit bien que les gens bons étaient au torchon il y a peu.
  • #12
    • chirstian
    • 29/04/2009 à 08:40
    • En réponse à Elpepe #2 le 29/04/2009 à 00:12 :
    • « Réponse du boulanger à la baronne :
      - et vous, baronne, avec qui les gardâtes-vous ?
      Fureur de la dame... »
    l’origine marine est évidente, puisqu’on parle ici de porc. Salut ! 🙂
  • #13
    • Elpepe
    • 29/04/2009 à 08:45
    • En réponse à chirstian #9 le 29/04/2009 à 08:25 :
    • « impossible de lire cette expression, sans penser à tonton Georges. Je vous offre cette page, mise en musique par Elpepe, sur une option musi... »
    - Elle te plaît, ma musique ?
    - euh... non...
    - Ah, elle te plaît pas, ma musique !
    Ocatarinettabellatchitchix
  • #14
    • Elpepe
    • 29/04/2009 à 08:49
    • En réponse à chirstian #10 le 29/04/2009 à 08:37 :
    • « pas beaucoup de données historiques sur cette expression : de quand date-t-elle ?
      Autrefois c’était souvent les enfants qui gardaient, qui l... »
    Tu t’es mélangé les pieds de cochon pinceaux : ton tableau, c’est pas du truisme, c’est du fauvisme.
  • #15
    • Elpepe
    • 29/04/2009 à 08:51
    • En réponse à chirstian #12 le 29/04/2009 à 08:40 :
    • « l’origine marine est évidente, puisqu’on parle ici de porc. Salut ! 🙂 »
    Tu l’as trop écrasé, César, ce Port-Salut. C’est renversant...
  • #16
    • Elpepe
    • 29/04/2009 à 08:57
    La truie te vagabonde, disait Schubert. Mais sur quoi ?
  • #17
    • charlesattend
    • 29/04/2009 à 09:34
    une femme dans chaque port et un porc dans chaque homme, et les vaches seront bien gardées ! ( proverbe moldo-valaque )
  • #18
    • Elpepe
    • 29/04/2009 à 09:35
    • En réponse à charlesattend #17 le 29/04/2009 à 09:34 :
    • « une femme dans chaque port et un porc dans chaque homme, et les vaches seront bien gardées ! ( proverbe moldo-valaque ) »
    Un marin bigame a deux femmes dans chaque port.
  • #19
    • <inconnu>
    • 29/04/2009 à 09:47
    • En réponse à <inconnu> #3 le 29/04/2009 à 00:42 :
    • « Le lisier vous ce-matin ? Qui seulement écrit le mot cochon risque la grippe porcine, toute le presse nous en ins-truie, ça en devient insup... »
    T’es pas mignon! Tu les sors tous...et nous? qu’est-ce qu’il nous reste?....grun..grun...🙁
  • #20
    • <inconnu>
    • 29/04/2009 à 09:50*
    • En réponse à chirstian #9 le 29/04/2009 à 08:25 :
    • « impossible de lire cette expression, sans penser à tonton Georges. Je vous offre cette page, mise en musique par Elpepe, sur une option musi... »
    Merci pour ces belles paroles de Paul Fuerte. 🙂
    C’est mon traducteur qui me fait des farces!!!