Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Par coeur

De mémoire (à propos de choses à rapporter / rapportées fidèlement)

Origine

Depuis quand le coeur est-il le siège de la mémoire ?
Eh bien il faut aller voir chez les Grecs, à l'Antiquité. Chez ces gens-là, cet organe était le siège à la fois du courage (le mot à la même racine), de la sensibilité, de l'affectivité ou même de l'intelligence.
Plus tard, malgré une meilleure connaissance du rôle réel du coeur, il est resté associé aux sensations, aux émotions, aux passions...
Au Moyen Âge, il était utilisé dans l'expression "souper par coeur", ce qui signifiait "manger par la pensée / par l'imagination" ou, autrement dit maintenant, "se serrer la ceinture", c'est-à-dire ne pas avoir de quoi manger. On peut aussi dire 'faire tintin', surtout si Milou a déjà été mangé en chien chaud et qu'il ne reste vraiment rien à grignoter.
C'est au XVIe siècle, chez Rabelais, que l'expression "savoir par coeur" semble apparaître pour la première fois. On la trouve ensuite chez Choliéres.
Cette utilisation de 'coeur' comme siège de la pensée ou de la mémoire s'est maintenant complètement perdue, ce qui rend l'origine de l'expression assez incompréhensible.
Certains évoquent quand même le fait que quand on aime quelqu'un[1], on ne peut pas l'oublier. C'est ainsi que le lien de l'organe à la mémoire serait fait.
[1] Parce qu'il est bien connu que le coeur est le siège de l'amour, non ? Il suffit de demander à ce pauvre Cupidon qui s'évertue à y planter ses flèches !

Compléments

Les Belges utilisent encore la version médiévale adaptée à notre vocabulaire d'aujourd'hui : "manger par coeur".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Par coeur » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Charbet mé Une gorgée d'eau
Bulgarie Bulgare На изуст Par coeur
République Tchèque Tchèque Nazpaměť Par coeur
Pays de Galles Gallois Ar eich cof Par la mémoire
Danemark Danois Udenad Par coeur
Allemagne Allemand Aus dem Gedächtnis De la mémoire
Allemagne Allemand Aus dem Kopf De la tête
Allemagne Allemand Auswendig Par coeur
Allemagne Allemand Auswendig De dehors
Grèce Grec από μνήμης De mémoire
Grèce Grec από στήθους De poitrine
Angleterre Anglais By heart Par coeur
Argentine Espagnol De memoria Par mémoire
Espagne Espagnol Al dedillo Au petit doigt
Espagne Espagnol Conocer algo como la palma de su mano Connaître quelque chose comme la paume de sa main
Espagne Espagnol De memoria De mémoire
Finlande Finnois Ulkoa Par coeur / de mémoire
Israël Hébreu Bê al pê = בעל פה Oralement
Hongrie Hongrois Kívülről De l'extérieur
Italie Italien A memoria De mémoire
Japon Japonais Kioku Noter sur le coeur
Japon Japonais 暗記して Par coeur / De mémoire
Lituanie Lituanien Atmintinai Par coeur
Belgique Néerlandais Uit het hoofd De la tête
Belgique Néerlandais Van buiten Du dehors
Pays-Bas Néerlandais Uit het hoofd (kennen) Connaître par la tête
Pays-Bas Néerlandais Van buiten De dehors
Norvège Norvégien Utenat Par coeur
Autre Autre "tsianjery maimbo" "récitation qui sent le pourri"
Pologne Polonais Na pamięć Par coeur
Pologne Polonais Z pamięci De mémoire
Brésil Portugais De cor Par coeur
Portugal Portugais De memória De mémoire
Roumanie Roumain Pe de rost Par coeur
Roumanie Roumain Pe dinafară De mémoire
Russie Russe ???????? [nayzoust'] Par cœur ; de mémoire
Russie Russe наизусть Par coeur
Slovaquie Slovaque Naspamäť Par coeur
Suède Suédois Utantill Par coeur / De mémoire
Turquie Turc Ezbere De mémoire
Chine Chinois 熟记 De mémoire
Chine Chinois 用心 De mémoire
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Par coeur » Commentaires

  • #1
    • pipissite
    • 30/06/2006 à 00:16
    "C’est au début du XVIIe siècle, chez Cholières, que l’expression "savoir par coeur" semble apparaître pour la première fois. On la trouve ensuite chez Rabelais." :
    "Ensuite", vraiment "ensuite" ?
  • #2
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 07:23
    • En réponse à pipissite #1 le 30/06/2006 à 00:16 :
    • « "C’est au début du XVIIe siècle, chez Cholières, que l’expression "savoir par coeur" semble apparaître pour la première fois. On la trouve e... »
    Effectivement, si on la trouve "ensuite" chez Rabelais, c’est qu’on ne lit pas les oeuvres de ces auteurs dans l’ordre chronologique, ce qui n’est pas interdit d’ailleurs, soit dit en passant !
  • #3
    • chirstian
    • 30/06/2006 à 08:29
    • En réponse à pipissite #1 le 30/06/2006 à 00:16 :
    • « "C’est au début du XVIIe siècle, chez Cholières, que l’expression "savoir par coeur" semble apparaître pour la première fois. On la trouve e... »
    avec Rabelais tout est possible, non ?
  • #4
    • Jonayla
    • 30/06/2006 à 08:34
    C’est bien d’avoir attendu le 30 juin et la fin des examens pour donner cette expression 😉)
    Horreur, malheur, je pars en vacances ... Vivement le retour, que je puisse à nouveau m’instruire en lisant ce site excessivement bien fait !
  • #5
    • God
    • 30/06/2006 à 08:36*
    • En réponse à pipissite #1 le 30/06/2006 à 00:16 :
    • « "C’est au début du XVIIe siècle, chez Cholières, que l’expression "savoir par coeur" semble apparaître pour la première fois. On la trouve e... »
    Mais qu’est-ce qu’y font, tous ces gens hyper-réveillés aux aurores ?
    Me suis mélangé les pinceaux c’était pas tout-à-fait ça que je voulais écrire.
    Voilà ce que c’est que de terminer une expression à la bourre...
  • #6
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 08:37
    Chic, une nouvelle rubrique sur Expressio ! Excellente idée, God, et j’espère qu’il y aura beaucoup de contributeurs(*) pour l’alimenter. Le résultat promet d’être savoureux. Exemple : j’ai voulu moi-même y contributer (**) et je vous cite l’équivalent en flamand (dialecte germanique et dissonant qui se pratique dans le nord de la Belgique) ; là, on dit ‘van buiten’, ce qui littéralement signifie ‘du dehors’. Marrant, non ? « Je connais ce texte du dehors ». Pour nous, ça n’a pas de sens, mais les Flamands doivent penser la même chose de notre expression : par cœur, ça n’a pas de sens non plus.
    Et c’est là qu’on peut se mettre à rêver : s’il y avait moyen de trouver d’autres sites correspondants en Europe (et tant qu’on y est, dans le monde entier), on pourrait imaginer un échange d’informations sur l’origine des différentes expressions, ce qui permettrait aux lettrés flamands (il paraît qu’il y en a quand même un ou deux) de savoir pourquoi on dit ‘par cœur’ en français, et nous permettrait de savoir pourquoi on dit ‘du dehors’ dans la langue de Vondel. Ou même d’où vient l’expression ‘langue de chêne’ en russe.
    Eh, God, vous vous imaginez en web master d’un site mondial qui expliquerait chaque jour la même expression dans deux cent soixante-quatre langues différentes à plusieurs centaines de milliers d’abonnés ? Quel pied !
    (*) C’est français, ce mot ? On s’en fout, c’est vendredi, on a le droit de néologiser.
    (**) Oui, je sais, lisez la ligne juste au-dessus et laissez-moi tranquille
  • #7
    • God
    • 30/06/2006 à 08:40
    • En réponse à Jonayla #4 le 30/06/2006 à 08:34 :
    • « C’est bien d’avoir attendu le 30 juin et la fin des examens pour donner cette expression 😉)
      Horreur, malheur, je pars en vacances ... Viveme... »
    ’Extrêmement’, peut-être, même si on peut parfois en douter (voir la bourde de ce jour), mais ’excessivement’, certainement pas ! 😉
  • #8
    • chirstian
    • 30/06/2006 à 08:49
    je ne connaissais pas ce "souper par coeur" ! Il est admirable.
    Je m’excuse de ce que je vais écrire, mais il nous faut être exhaustif et complet, d’autant que God élève aujourd’hui le niveau du site.
    Donc, en cherchant dans mes sources (indignes de foi), je trouve un "baiser par coeur" = baiser par la pensée / par l’imagination" ou, autrement dit maintenant, "se masturber" formé sur le même principe et également attribué à l’immense Rabelais.
    PS j’avoue ne rien savoir de Cholières, mais dans mon dictionnaire (alphabétique) il est bien avant Rabelais. Pourquoi le nom des auteurs ne commence-t-il pas par une lettre d’alphabet différente par siècle : cela permettrait de rattacher l’ordre chronologique à l’ordre alphabétique. Cà marche pour les chiens de race !
  • #9
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 09:28
    Parker (prononcez par cœur), c’est la marque de mon bic. Je joue donc bic, mais je me fais couper par cœur. Normal, j’ai appris à jouer par cor respondance. Quel par cours ! Je pars, car rément dégoûté.
  • #10
    • amapola
    • 30/06/2006 à 12:19
    Il y a des régions où l’on dit "avoir mal au coeur" quand d’autres dont moi disent "avoir mal à l’estomac" (estar mareado en espagnol - je pratique plus cette langue que le flamand) quand on est en bateau ou en voiture et qu’il faudrait de la nautamine ou autre produit équivalent.
    Coluche parlait bien des "boyaux de la tête" alors ces mélanges viscéraux n’ont rien d’extraordinaire.
  • #11
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 12:48*
    • En réponse à <inconnu> #6 le 30/06/2006 à 08:37 :
    • « Chic, une nouvelle rubrique sur Expressio ! Excellente idée, God, et j’espère qu’il y aura beaucoup de contributeurs(*) pour l’alimenter. Le... »
    Un site mondial pour deux cent soixante-quatre langues différentes et seulement plusieurs centaines de milliers d’abonnés ?? Autant voir grand directement et viser plusieurs millions d’abonnés. Le nom Expressio.World !! Cela aurait de la gueule !!!!! Après quelques années d’existence, une petite campagne de pub et hop, Expressio.Univers avec accueil des martiens, vénusiens et autres sélénites (bien que certains ambassadeurs soient déjà parmi nous cf. « Être bien ou mal luné »)
    Voilà qui va fournir du travail à God pour les quelques millénaires à venir...
  • #12
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 12:50*
    Je connaissais le Chaud Lapin, mais j’ignorais que le Lierre eut cette réputation itou!
    Si ce n’est pas choli aujourd’hui, ce n’était pas choli hier.
  • #13
    • OSCARELLI
    • 30/06/2006 à 13:08
    C’est bien triste, mais l’Autriche n’a rien à dire aujourd’hui! Sinon, bien sûr, que cette idée de nouvelle rubrique : LE PIED !!!
    Allez, à +
  • #14
    • borikito
    • 30/06/2006 à 13:10
    • En réponse à chirstian #8 le 30/06/2006 à 08:49 :
    • « je ne connaissais pas ce "souper par coeur" ! Il est admirable.
      Je m’excuse de ce que je vais écrire, mais il nous faut être exhaustif et co... »
    L’initiale par année ça marche aussi pour les chevaux.
    Mais de là à comparer nos grands auteurs à de vulgaires corniauds ou bourrins, quelle audace !
  • #15
    • Rikske
    • 30/06/2006 à 13:12
    • En réponse à God #7 le 30/06/2006 à 08:40 :
    • « ’Extrêmement’, peut-être, même si on peut parfois en douter (voir la bourde de ce jour), mais ’excessivement’, certainement pas ! 😉... »
    "Excessivement" est ici employé "à la belge", s’y j’ose dire. Vous entendrez souvent ce genre de tournure chez nous ("c’était excessivement drôle, il était excessivement bien", par exemple, pour dire tout simplement "il était très drôle, très bien"). Ce n’est pas Jonayla qui me contredira...
  • #16
    • God
    • 30/06/2006 à 13:29
    • En réponse à Rikske #15 le 30/06/2006 à 13:12 :
    • « "Excessivement" est ici employé "à la belge", s’y j’ose dire. Vous entendrez souvent ce genre de tournure chez nous ("c’était excessivement... »
    Autrement dit, les Belges parlent comme nos gamins qui disent "c’est trop bien" pour dire "c’est très bien", sauf qu’ils préfèrent utiliser plus de salive avec des mots ’excessivement’ longs.
  • #17
    • chirstian
    • 30/06/2006 à 13:30
    • En réponse à borikito #14 le 30/06/2006 à 13:10 :
    • « L’initiale par année ça marche aussi pour les chevaux.
      Mais de là à comparer nos grands auteurs à de vulgaires corniauds ou bourrins, quelle... »
    pardon : je ne voulais insulter ni les vulgaires corniauds, ni les bourrins! Savez c’que c’est : on écrit , on réfléchit pas , on s’met la SPA à dos! N’ SPA ?
  • #18
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 13:44
    • En réponse à God #16 le 30/06/2006 à 13:29 :
    • « Autrement dit, les Belges parlent comme nos gamins qui disent "c’est trop bien" pour dire "c’est très bien", sauf qu’ils préfèrent utiliser... »
    En Belgique, on ne se contente pas de superlativer, on contrarise aussi (*). Ainsi, pour dire « Oui, certainement », un Belge dira « Non, peut-être ? »
    (*) C’est encore vendredi, je peux continuer à néologiser.
  • #19
    • Rikske
    • 30/06/2006 à 13:45*
    • En réponse à God #16 le 30/06/2006 à 13:29 :
    • « Autrement dit, les Belges parlent comme nos gamins qui disent "c’est trop bien" pour dire "c’est très bien", sauf qu’ils préfèrent utiliser... »
    Voilà, c’est ça ! Et comme on salive beaucoup, ça donne envie d’aller boire une demi-gueuze !
  • #20
    • God
    • 30/06/2006 à 13:58
    • En réponse à Rikske #19 le 30/06/2006 à 13:45* :
    • « Voilà, c’est ça ! Et comme on salive beaucoup, ça donne envie d’aller boire une demi-gueuze ! »
    Une demi seulement ? Alors faut vite passer à des mots encore plus long !