Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Se piquer la ruche

S'enivrer.

Origine

Cette expression apparue en 1982 serait due à Pierre Perret, notre chanteur espiègle mais aussi grand amateur d'argot (et de bonne cuisine, ce qui n'est pas du tout incompatible).
En argot toujours, et depuis la fin du XIXe siècle, la 'ruche' désigne le nez[1].
Or, il se trouve que depuis la moitié du XIXe, il existe l'expression "se piquer le nez" qui, comme par hasard, voulait aussi dire "s'enivrer".
Son origine viendrait soit du fait que celui qui boit beaucoup a toujours le nez 'piqué' dans son verre, soit du fait que l'alcoolique dans un état d'ébriété très avancé finit par piquer du nez dans sa chope.
Ensuite, compte tenu de la signification argotique de 'ruche', le remplacement du 'nez' a pu se faire tout naturellement.
On dit aussi 'se péter la ruche'.
[1] Ce serait une métaphore venant du fait que le nez d'un enrhumé produit la goutte comme l'abeille produit le miel. Oui, je sais, c'est un peu capillotracté, mais je n'y suis vraiment pour rien. Si, si !

Compléments

Bien sûr, il ne faut pas confondre "se piquer la ruche" avec "piquer dans la ruche" au risque de se faire piquer devant la ruche par les abeilles trèzzzzzzz énervées.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se piquer la ruche » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Yeblaa / Yessker Il avale / Il se saoule
Allemagne Allemand Einen heben Lever un coup
Grèce Grec Γίνομαι λιώμα (Ghìnome liòma) Se réduire en pulpe
États-Unis Anglais To get a snootful S'en mettre plein le pif
Argentine Espagnol Mamarse Se bourrer
Argentine Espagnol Mamarse Se sucer
Espagne Espagnol Agarrarse un pedo S'accrocher un pet
Canada Français Prendre un coup
Canada Français Virer une baloune
Canada Français Virer une brosse
France Français S'empéguer
Italie Italien Alzare il gomito Lever le coude
Belgique Néerlandais (eentje) binnen kappen En verser (un)
Belgique Néerlandais Boven uw theewater zijn Être au dessus de son eau de thé
Belgique Néerlandais De keel natmaken Mouiller la gorge
Belgique Néerlandais Een stuk in je voeten drinken Boire un bout dans ces pieds
Belgique Néerlandais Een stuk in uw botten drinken Boire un bout dans ces bottes / ça squelette
Belgique Néerlandais Een stuk in uw kloten drinken Se boire un bout dans ces couilles
Belgique Néerlandais Een stuk in uw kraag drinken Boire un bout dans son colle
Belgique Néerlandais Te diep in het glas kijken Regarder trop profond dans le verre
Belgique Néerlandais Zich Lazarus drinken Se boire Lazarre (boire à mort)
Belgique Néerlandais Zich poepeloere zat zuipen Se lamper "poupeloure" (provenance de 'loucher')
Pays-Bas Néerlandais Zich zat zuipen Boire (alcohol) jusqu'a être soûl
Brésil Portugais Encher a cara Remplir la face (se bourrer la gueule, quoi)
Slovaquie Slovaque Da? si do nosa S'en mettre dans le nez
Belgique Wallon Avoir une pièce dans ses bottes
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Se piquer la ruche » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 25/10/2006 à 00:05
    En Normandie, on dit aussi : "prendre un coup de pied de barrique" ...
  • #2
    • louisann
    • 25/10/2006 à 00:08
    Je ne sais pas si c’est la fatigue ou le vin mas je pique du nez,sur ce direction gros dodo.
  • #3
    • louisann
    • 25/10/2006 à 00:24
    • En réponse à cotentine #1 le 25/10/2006 à 00:05 :
    • « En Normandie, on dit aussi : "prendre un coup de pied de barrique" ... »
    Moi ce serait plutôt un coup dans l’aile aujourd’hui !!!!
  • #4
    • OSCARELLI
    • 25/10/2006 à 07:41
    cette expressio.fr ne viendrait-elle pas plutôt d’une (petite) série de fôtes d’orthographe?
    Ne viendrait-elle pas de:"piquer la cruche", qui pourrait signifier "dérober la carafe" - afin de se piquer la ruche, bien sûr?
    Ne pas confondre cependant, mon cher Chirstian, "piquer la cruche" avec la signification suivante, mais que tu pourrais bien sûr beaucoup mieux formuler que moi: "niquer l’idiote idoine"...
  • #5
    • mirlou
    • 25/10/2006 à 08:01
    A quand la prochaine convention que l’on puisse se péter la ruche en rigolant un bon coup ! Tu nous arranges cela RiKske !?
  • #6
    • <inconnu>
    • 25/10/2006 à 08:11
    "Avoir un coup derrière les étiquettes" pour signifier que l’alcool commence à agir sur le cerveau. Etiquettes voulant dire "Oreilles".
  • #7
    • Jonayla
    • 25/10/2006 à 09:10
    Ca pourrait aussi avoir un rapport avec l’hydromel ?
    J’imagine Winny l’Ourson en train de piquer la ruche ... 🙂
  • #8
    • <inconnu>
    • 25/10/2006 à 09:20
    • En réponse à Jonayla #7 le 25/10/2006 à 09:10 :
    • « Ca pourrait aussi avoir un rapport avec l’hydromel ?
      J’imagine Winny l’Ourson en train de piquer la ruche ... 🙂 »
    Quoi ? Le Lit de Rommel ? (Maréchal Allemand pendant la seconde guerre).
  • #9
    • Jonayla
    • 25/10/2006 à 09:28
    • En réponse à <inconnu> #8 le 25/10/2006 à 09:20 :
    • « Quoi ? Le Lit de Rommel ? (Maréchal Allemand pendant la seconde guerre). »
    Celui dont on se demandait : est-ce Hess ?
  • #10
    • louisann
    • 25/10/2006 à 09:35
    • En réponse à mirlou #5 le 25/10/2006 à 08:01 :
    • « A quand la prochaine convention que l’on puisse se péter la ruche en rigolant un bon coup ! Tu nous arranges cela RiKske !? »
    Ah! mais qui voilà, y avait longtemps,tu vas bien ?
  • #11
    • SyntaxTerror
    • 25/10/2006 à 09:36
    "piquer la cruche"
    Ah, oui, en quelque sorte "chiper le soda".
    A ne pas confondre avec "choper le sida".
    De quelqu’un dont la démarche n’est pas très assurée, on dit aussi qu’il a mis ses chaussures à bascule.
  • #12
    • flexique
    • 25/10/2006 à 09:36
    Piquer- Piquette ? il n’y a pas si loin de la coupe au nez. Piquer le nez : allusion au bourgeonnement du nez en cas de coupe-rose ? Pour ma part, je me pique d’aimer le bon vin
  • #13
    • borikito
    • 25/10/2006 à 09:41
    Quan je me pique la ruche, ça me file le bourdon.
    J’ai les abeilles, quoi !
    En attendant j’ai un nid de frelons dans ma cheminée. Encore une occasion d’avoir le bourdon sans pour autant me piquer la ruche.
  • #14
    • chirstian
    • 25/10/2006 à 09:43
    piquer la ruche : signifie dérober une ruche précise
    piquer dans la ruche : signifie probablement dérober du miel
    être piquer par la ruche : probablement par des abeilles de l’essaim
    se piquer la ruche : jamais entendu l’expression , mais bon... pourquoi pas !
    J’ai peur que les explications se bornent aujourd’hui à des comparaisons avec les 1000 expressions qui existaient déjà, avant les inventions verbales de Pierre Perret ou San Antonio...
  • #15
    • borikito
    • 25/10/2006 à 09:45
    Avez-vous des nouvelles de Lamone ? J’espère qu’elle ne s’est pas piqué la ruche. Si elle réapparaît et qu’elle délouffe un chouïa faudra le lui pardonner : de son propre aveu, elle déménage....
  • #16
    • <inconnu>
    • 25/10/2006 à 10:30
    • En réponse à Jonayla #9 le 25/10/2006 à 09:28 :
    • « Celui dont on se demandait : est-ce Hess ? »
    Elle est bonne !!! Non lui s’appelait Erwin...
  • #17
    • <inconnu>
    • 25/10/2006 à 10:34
    • En réponse à borikito #15 le 25/10/2006 à 09:45 :
    • « Avez-vous des nouvelles de Lamone ? J’espère qu’elle ne s’est pas piqué la ruche. Si elle réapparaît et qu’elle délouffe un chouïa faudra le... »
    Qui déménage surnage, galère dans les petits tracas en tous genres... Mais la Pyrénéenne ne pique pas la ruche ni de colère, elle surmonte les difficultés sans se décourager. Elle reviendra faire ton bonheur Bori. 😉
  • #18
    • Bifidusse
    • 25/10/2006 à 10:37
    Renaud a utilisé "se piquer la ruche à l’anisette" dans le Père noël noir, chanson de 1981 (dans l’album "le retour de Gérard Lambert - tatataaaaa).
    C’est avant Pierre Perret, na 😉
  • #19
    • chirstian
    • 25/10/2006 à 10:40
    Ensuite, compte tenu de la signification argotique de ’ruche’, le remplacement du ’nez’ a pu se faire tout naturellement.
    ...comme il a pu se faire tout autrement, et sans doute sans autre explication que l’invention verbale d’un Pierre Perret, ou l’exigence d’une rime...
    Nous connaissons la politique de God : traiter les expressions qui lui sont proposées. Mais, ainsi, à la limite , le bon mot d’un comique ou "la petite phrase" d’un homme politique pourront être élevés au rang d’expression. Google ne trouve que 78 entrées pour "se piquer la ruche", toutes émanant de cette même origine de Pierre Perret. Peut-on encore parler d’une "expression" ?
    Vaste débat mes amis, vaste débat !
    Je pense que si la comparaison "nez-ruche" avait correspondu à quoi que ce soit de consistant, on trouverait d’abord une explication meilleure que celle de la goutte au nez (pardon God!) et ensuite ’ruche’ remplacerait ’nez’ dans d’autres expressions : à vue de ruche ? un coup dans la ruche ? etc...
    Autrefois, si une invention traversait les siècles, cela signifiait quelque chose : l’image ou la métaphore rejoignait une tradition, une croyance populaire et c’est pour cela qu’elle était comprise, appréciée et diffusée.
    Aujourd’hui il me semble que les règles ont changé : une expression récente va faire florès parce qu’elle émane d’un personnage à la mode et que les médias l’auront consacrée : "phrase culte " dit-on ! Merci à Pierre Perret pour toutes ses inventions. Nez (ou ruche) en moins, mettre ceci sur le même plan qu’une expression qui a une véritable histoire me dérange.
    C’est ce que j’appelle : me lever de l’expression gauche !
  • #20
    • Elpepe
    • 25/10/2006 à 10:49
    Bonjour bonjour, y’a plein de choses qu’y faut qu’on m’explique :
    1/ la page du jour d’Expressio ouverte en cliquant sur le lien idoine, je dois sans cesse cliquer sur "actualiser" pour permettre à toutes vos finesses de tomber sur mon téléscripteur. Pas d’autre solution ?
    2/ Le "lien idoine", ce jour, est chez mon FAI depuis 9:27, alors que Cotentine, elle, l’a eu à 0:05 (elle a même répondu en 27", de ses petits doigts agiles). Ça sent l’arnaque...
    3/ Saupiquet fait aussi du miel ? On nous cache tout, on nous dit rien !