Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Tirer le diable par la queue

Vivre avec des ressources insuffisantes.
Avoir des difficultés à subvenir à ses besoins.

Origine

Si c'est Dieu qui gouverne, le Diable est dans l'opposition. Et il le montre bien, glissant des peaux de bananes autant que faire se peut dans les tentatives infructueuses du Créateur pour ramener l'Homme dans le droit chemin.
Ce personnage existe depuis la nuit des temps dans l'imaginaire des humains, sous une forme ou une autre.
Et les histoires où un homme fait appel au Diable pour l'aider à le sortir d'un très mauvais pas sont nombreuses.
C'est pourquoi, suite au mystère qui entoure l'origine de cette expression, de nombreux lexicographes ont tenté de l'expliquer par l'image de l'homme qui, étant dans un grand besoin, passe un coup de fil au Diable pour le faire venir. Mais une fois ce dernier présent et les raisons de l'appel au secours expliquées, celui-ci décide de repartir sans accorder d'aide. Le pauvre homme, qui est pourtant prêt à vendre son âme tellement il est dans le besoin, cherche alors désespérement à le retenir par ce qui lui tombe sous la main, c'est-à-dire la queue.
Mais Duneton, grâce aux travaux récents de Pierre Enckell (écrivain, journaliste et lexicographe contemporain), signale qu'il y a longtemps, cette expression avait un autre sens.
Aux XVIe et XVIIe siècles, les textes où elle apparaît montrent qu'elle signifiait "travailler humblement pour gagner raisonnablement sa vie".
Mais en aucun cas, il n'y a de notion de misère, de gêne, de difficulté à gagner sa vie.
Par contre, dès 1690, Furetière donne notre signification actuelle à l'expression.
Ces découvertes récentes ne font qu'ajouter un mystère au précédent :
  • On ne sait toujours pas ce qui a fait basculer le sens de l'expression, donc le lien qu'il peut y avoir entre la misère et le diable qu'on tire par la queue,
  • Mais on ne sait pas plus pourquoi, auparavant, un travail humble était comparé à un 'tirage' de queue du diable.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer le diable par la queue » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Mae'r esgid yn gwasgu La chaussure blesse
Allemagne Allemand Am Hungertuch nagen Ronger la nappe de la faim
Allemagne Allemand Von der Hand in den Mund leben Vivre de la main à la bouche
Angleterre Anglais To be broke Être fauché
Angleterre Anglais To feel the pinch Sentir le pincement
Angleterre Anglais To live from hand to mouth Vivre de la main à la bouche
Argentine Espagnol Andar cortando alambres con el culo Couper des fils de fer avec le cul
Argentine Espagnol Correr la coneja Courir la lapine
Argentine Espagnol Correr la liebre Courir la lièvre
Espagne Espagnol Estar a dos velas Être avec deux bougies
Espagne Espagnol Estar a la cuarta pregunta Etre à la quatrième question
Espagne Espagnol Estar con una mano delante y otra atrás Être avec une main devant et une autre derrière
Espagne Espagnol Estar en la miseria Être dans la misère
Canada Français Être dans le rouge
Canada Français Ne pas avoir une crisse de / un maudite cenne
Canada Français Ne pas avoir une token
Canada Français Tirer le yâble par la queue Tirer le diable par la queue
Italie Italien 'Lliccàri 'a sàrda Lécher la sardine
Italie Italien Vivere di stenti Vivre de misères
Italie Italien Vivere stentatamente Vivre péniblement
Lituanie Lituanien Gyventi nuo algos iki algos Vivre de salaire au salaire
Pays-Bas Néerlandais De broekriem moeten aanhalen Devoir serrer la ceinture du pantalon
Pays-Bas Néerlandais De eindjes niet aan elkaar kunnen knopen Ne pouvoir joindre les deux bouts
Pays-Bas Néerlandais In de merode zitten (Bargoens, début 20e S) Se trouver dans la pauvreté (la panade, détresse, misère)
Pologne Polonais Klepać biedę Chasser (poursuivre) la pauvreté
Brésil Portugais Comer o pão que o diabo amassou Manger le pain que le diable a malaxé ou a pétri
Roumanie Roumain A trage mâ?a de coad? Tirer le matou par la queue
Roumanie Roumain A trage mâţa de coadă Tirer le chat par la queue
Roumanie Roumain A trai de azi pe maine Vivre d'aujourd'hui à demain
Russie Russe Bedstvovat' Vivre dans la misère
Belgique Wallon Sêchi l' diale po l' cowe Tirer le diable par la queue
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Tirer le diable par la queue » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 07/02/2006 à 17:23
    Moi qui croyait que "tirer le diable par la queue" avait le même sens que "jouer avec le feu"... Merci :)
  • #2
    • strasbourg
    • 20/02/2006 à 20:59*
    Peut-être que celui qui tire le diable par la queue réalise un effort : l’effort de retenir un personnage qui se démène, effort comparé à celui qui réussit à vivre de pas grand chose. Outre l’effort, un autre point commun réunit les deux cas : l’honnêteté, le fait de réduire les méfaits réalisés en ce bas monde. Celui qui (re-?)tient le diable par la queue empêche le diable de "lancer des peaux de banane autant que faire se peut dans les tentatives infructueuses du Créateur pour ramener l’Homme dans le droit chemin" (à condition que le diable n’ait pas fait préalablement de réserves dans ses poches). Quant à celui qui arrive à vivre honnêtement de pas grand chose, sa consommation inclut généralement peu de produits réalisés par l’exploitation de petits asiatiques, et réduit dans la plupart des cas son empreinte écologique. Ce qui serait peut-être à l’origine de notre expression (pour ma part, j’en suis quasiment persuadé).
  • #3
    • OSCARELLI
    • 21/03/2009 à 07:49*
    • En réponse à strasbourg #2 le 20/02/2006 à 20:59* :
    • « Peut-être que celui qui tire le diable par la queue réalise un effort : l’effort de retenir un personnage qui se démène, effort comparé à ce... »
    Bien le bonjour à toi, ô Strasbourg, qui nous lis toujoours, depuis ton intervention du 20/02/2006 et qui as modifié ton intervention ce matin!
    Et bonne journée à toutesettoussent en ce début de printemps. Aujourd’hui, heureusement, il ne neige plus!
  • #4
    • OSCARELLI
    • 21/03/2009 à 07:52*
    Je pense que Sophie Rospotchine, dite Comtesse de Ségur, nous a bien expliqué que c’était le Général Dourakine qui tirait le Bon Petit Diable par la queue, pour les plus grands Malheurs de Sophie, une des Petites Filles Modèles.
  • #5
    • <inconnu>
    • 21/03/2009 à 08:03
    -Quant à celui qui arrive à vivre honnêtement de pas grand chose, sa consommation inclut généralement peu de produits réalisés par l’exploitation de petits asiatiques...- pour répondre à Strasbourg.
    J’en connais qui n’ont...tellement "pas grand chose" qu’ils sont contraints de se tourner vers les produits réalisés par l’exploitation asiatique.
    C’est malheureux mais c’est une réalité.Et c’est bien triste, j’en conviens pour l’écologie. Mais bon, je ne fais allusion qu’à des pantalons de ...coton.
  • #6
    • OSCARELLI
    • 21/03/2009 à 08:03
    Mon enfant, tire la chevillette, et la bobinette cherra, disait le diable au Petit Chaperon Rouge. Hé, hé, hé...
    Il savait ce qu’il disait, le diable...
  • #7
    • tytoalba
    • 21/03/2009 à 08:19
    • En réponse à <inconnu> #1 le 07/02/2006 à 17:23 :
    • « Moi qui croyait que "tirer le diable par la queue" avait le même sens que "jouer avec le feu"... Merci :) »
    Jouer avec le feu serait plutôt "tenter le diable", il me semble.
    Bonjour à toi et à Strasbourg que je ne connais pas, bien que vous soyez des anciens.
    Et bonne journée à tous les expressionautes.
  • #8
    • tytoalba
    • 21/03/2009 à 08:25*
    Message à Eureka : sêchi veut dire sécher et non tirer. Tirer se dit sachi (prononcer saki). Sache aussi qu’il y a plusieurs dialectes wallons et que celui qu’on parle à Liège ou Verviers n’est pas le même que par chez moi, même si certains mots sont communs.
    Ta phrase
    Sêchi l’ diale po l’ cowe
    se dit ici "sachi l’diale pa’l queue". 😄 Il ne faut pas toujours se fier aux traductions trouvées sur le net.
  • #9
    • <inconnu>
    • 21/03/2009 à 08:25
    Tiens... à propos de diable et de queue ; sortez couvert ! et surtout n’oubliez pas le SIDACTION faite le 110.
  • #10
    • tytoalba
    • 21/03/2009 à 08:38
    Un heureux jour à Lamone qui fête son anniversaire. Viens nous faire un coucou. Non, je ne te demande pas de venir pondre un oeuf dans nos nids. Tout simplement de nous faire un signe. Heu, non pas un cygne non plus. Finalement fais comme tu veux, après tout c’est ton jour. Je t’offre ce gâteau, d’autres te feront peut-être un plus joli dessin. Il y a des gens doués sur ce site.
    iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
    IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
    IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
  • #11
    • chirstian
    • 21/03/2009 à 08:49
    pourquoi le diable, se demanda-t-elle un jour ?
    Et ce fut le début d’une brillante carrière pour Mm de Pompadour : toutes les histoires ne se terminent pas en queue de Poisson !
  • #12
    • chirstian
    • 21/03/2009 à 08:52
    comment tirer un diable par la queue ? cette page
  • #13
    • Muscat
    • 21/03/2009 à 08:54
    Happy birthday un 21 mars c’est déjà un beau cadeau...Que ta journée soit excellente ô toi qui naquit avec la saison que nous attendons tous.Je t’offre quelques branches virtuelles de forsythia...
  • #14
    • SagesseFolie
    • 21/03/2009 à 09:35*
    Gnark, gnark, gnark, Bon anniversaire Lamone. Je ne te connais pas mais si tu es sur ce site, c’est que tu as de l’humour !

    .’
    .-’ | .’
    .-’’ /._.-’ |
    .’ `..’ . /
    / `..’\\
    | /’. .’\\ \\
    /`..._ | O\\|/ O| |
    | . `. . ’. ’ | Si j’ai bien compris, le God, me tirer
    \\ ’. : \\\\ -’ . / par la queue revient à ...............
    `._ _. \\`----’ .’ .
    _.` . `-’ .-`._ .
    .-’ `---’ `-. .
    / `._. ._. \\ .
    | `-. .-` / .
    `-...._`.)-----(.’_...-’ .
    ’.) (.’ | .
    |--.._ / .
    /.-._.::.| ’._.’\\ .
    \\.-._.:.` \\ \\ `. .
    _.` | `/`. .
    .-’ /. ’ - | .
    / __.’ `. .’ .
    `.._ -`. | / .
    `--.__.’ `---’ V
    .adAMMMb. .dAMMMAbn.
    .adAWWWWWWWWWAuAWWWWWWWWWWAbn.
    .adWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWbn.
    ..adMMMMMP^~".--"~^YWWWWWWWWWWHHMMMMMMMMbn..
    "~^Y" / ..dMWMP".ammmmdMMMUP^~"
    | Y dMAbammdAMMMMMMP^~"
    | | MMMMMMMMMMMMU^"
    l : Y^YUWWWWUP^"
    \\ j
    "-..,.^
  • #15
    • momolala
    • 21/03/2009 à 09:47
    Joyeux anniversaire à notre amionaute née avec le printemps !
    Il me souvient d’un temps pas très heureux où je devais parlementer, argumenter, convaincre les représentants exacerbés (c’est dans leur rôle, comme au théâtre) de créanciers impavides et légitimes que je voulais payer des dettes qui n’étaient pas les miennes mais auxquelles la communauté bienfaitrice de la société me liait hélas ! Là on a vraiment l’impression de tirer le diable par la queue. C’est l’enfer en effet quand ils se jouent de vous comme le chat avec la souris, juste parce qu’ils le peuvent. C’est l’enfer de se retrouver at-terrée, littéralement jetée à terre, assommée, vidée et qu’ils font mine de partir quand vous n’avez que votre bonne foi, votre bonne volonté entière à proposer. Mais c’est là que l’on tient la queue du diable et qu’il s’agite au bout, impuissant : je veux payer, dites-moi comment. Et on les assomme de leurs gesticulations inutiles et méchantes, outres vides pleines de mots menaçants, gros bras sans cervelle. Alors on tient la queue de la solution et même si c’est dur, très dur, on garde la tête haute et on reprend l’initiative de sa vie. Et ensuite ? qu’est-ce qu’on va bien !
  • #16
    • lusoko
    • 21/03/2009 à 09:48
    La queue symbolise le coté animal de l’homme. tirer le diable par la queue, c’est faire un travail qui est en dessous de la condition minimale de dignité humaine.
    Mais je crois que je suis trop serieux par rapport aux autres commentaires...
  • #17
    • momolala
    • 21/03/2009 à 09:56
    Voici une version de l’expression que je vous laisse apprécier à votre convenance sur cette page : c’est ggle qui la référence sous "tirer le diable par la queue" !
  • #18
    • OSCARELLI
    • 21/03/2009 à 10:40
    • En réponse à lusoko #16 le 21/03/2009 à 09:48 :
    • « La queue symbolise le coté animal de l’homme. tirer le diable par la queue, c’est faire un travail qui est en dessous de la condition minima... »
    Non, non. Nous pouvons aussi être sérieux, et ce que tu dis, ainsi d’ailleurs Lulette en 5, a une profondeur et une vérité qui est indéniable. Chacun de nous, y compris ceux et celles qui profitent du système avec des stock options et autres avantages (en nature ou non), primes etc... quand d’autres sont à la rue devraient s’en souvenir. Mais comment le leur rappeler, quand aussi bien leurs coeurs que leurs cerveaux sont secs et remplacés par des machines à calculer les profits... personnels qu’ils/elles peuvent se faire, et tant pis si c’est sur le dos des autres... Ou peut-être tant mieux, s’ils/elles sont sadiques, en plus...
  • #19
    • OSCARELLI
    • 21/03/2009 à 10:44
    • En réponse à OSCARELLI #18 le 21/03/2009 à 10:40 :
    • « Non, non. Nous pouvons aussi être sérieux, et ce que tu dis, ainsi d’ailleurs Lulette en 5, a une profondeur et une vérité qui est indéniabl... »
    Lamone, Yvonne, c’est le Printemps!
    Bonne anniversaire, ma Tante!
    Que cette année, et toutes celles qui suivent te soient douces, qu’elles ne t’obligent pas à tirer le diable par la queue...
    Le premier jour du printemps voit la sève nouvelle monter dans les plantes, le soleil revenir et transformer nos journées. Que ton anniversaire soit également l’opportunité pour toi de te resourcer et de vivre le renouveau.
  • #20
    • chirstian
    • 21/03/2009 à 10:45*
    • En réponse à lusoko #16 le 21/03/2009 à 09:48 :
    • « La queue symbolise le coté animal de l’homme. tirer le diable par la queue, c’est faire un travail qui est en dessous de la condition minima... »
    je crois que je suis trop serieux par rapport aux autres commentaires...

    jamais trop sérieux ! Et jamais trop déconnant !!!
    Dans le déconnant, tous les coups sont permis, dans les limites (subjectives) de la décence.Dans le sérieux il est souhaitable d’être précis : ou bien tu émets une hypothèse. Ou bien tu t’appuies sur une source précise et tu l’indiques pour que nous puissions y réfléchir. Je reconnais que souvent on s’y perd , mais c’est tellement bon !
    Dans le cas présent, il existe le sens actuel de l’expression : "Avoir des difficultés à subvenir à ses besoins" et le sens ancien (que je découvre ici) de "travailler humblement pour gagner raisonnablement sa vie". Ton hypothèse en introduirait donc un 3°, avec un sens de "dignité humaine" qui ne semble pas avoir été relevé. Par ailleurs il n’est pas question de la queue de l’homme mais de celle du diable. Diable, diable !...