De derrière les fagots - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

De derrière les fagots

Précieusement conservé, précieux.
Excellent, rare, exclusif, surprenant...
D'une qualité exceptionnelle.

Origine

À l'origine, au XVIIIe siècle, cette expression s'appliquait au vin, celui qu'on remontait de la cave où il avait été soigneusement conservé, caché derrière les fagots de bois stockés pour l'hiver, ces minces branchages qui servaient à faire démarrer le feu dans la cheminée avant d'y mettre de véritables bûches.

Ce vin de qualité étant gardé pour les grandes occasions, la locution a fini par se généraliser, dans un sens figuré, à tout ce qui est d'une très grande qualité, ce qui est excellent, rare ou même surprenant ("Gaston L. nous a concocté une sole aux fraises de derrière les fagots").

Exemple

« Le tout arrosé de quatre sortes de vins vieux et parfaits : Sauternes, Beaune, Pouilly, et je ne sais plus quoi, de derrière les fagots. »
André Gide - Journal

Compléments

Certains vignerons utilisent encore aujourd'hui des fagots de sarments de vigne qui sont placés devant les vannes d'écoulement, à l'intérieur des cuves de fermentation des vins rouges.
Ces fagots permettent au jus de s'écouler tout en retenant les pépins de raisin et autres débris qui pourraient obstruer les pompes.
Dans ce cas, c'est, au sens propre, du vin de derrière les fagots que l'on obtient.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « De derrière les fagots » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Algériear sdfsdfdfdf
Allemagnede allererste Sahnela toute première crème
Allemagnede von erlesener Qualität [Wein]de qualité exquise [vin]
Allemagne (Bavière)de Superqualitätqualité super
Angleterreen A rare findUne trouvaille rare
Angleterreen Of the bestDes meilleurs
Argentinees Perlas raras.Des perles rares...
Espagne (Catalogne)es ExquisitExquis
Espagnees Canela finaCannelle raffinée
Espagnees Guardado como oro en pañoGardé comme l'or dans un beau linge
Italieit Della migliore qualitàDe la meilleure qualité
Pays-Basnl een 'parel' ......une perle ( qque chose de rare et de précieux)
Pays-Basnl Een stille reserveUn produit (caché quelque part) en réserve
Pays-Basnl het neusje van de zalmLe petit nez du saumon
Pays-Basnl Van de bovenste plankDu rayon le plus haut
Belgique (Flandre)nl Als de dieren terug kunnen sprekenquand les animaux pouront parler denouveau (allusion sur l'expression "dans le temps où les animaux parlaient")
Belgique (Flandre)nl Van de bovenste plankDe la plus haute étagère
Brésilpt Uma joia rara.Une bijou rare.
Roumaniero numai pentru cunoscatoriuniquement pour les connaisseurs

Vos commentaires
Ben tiens, moi, avant d’aller au lit, je vous en ai concocté une de derrière les fagots, pour la prochaine Convention.be :

Mignonne, allons voir si la rose
Du compas n’a de grain de sable,
Ni point perdu le nord et n’ose
S’orienter dessus le nable…

Mignonne, allons voir qui l’arrose,
L’églantier de ce Connétable,
Du déclin duquel quelques roses
Feront l’heur de ces incunables.

Mignonne, allons voir Scylla r’ose
Concurrencer Charybde aimable,
Dans un bouquet d’air de Ventôse
En sa quête anti-charitable.

Mignonne, hâlons voir si la rose,
Qui ce matin était jetable,
N’a point eu de métamorphose
Qui la remette sur la table…

Bon, là, faut être raisonnable : Non, non, ce n’est pas mon poème qui continue, c’est un laüs textuel, comme qui dirait un écrit prosaïque, pour vous expliquer en quoi l’expression du jour vient bien de la marine.
En effet, quand, revenant d’une course lointaine en ayant affronté mille dangers, les hommes apercevaient enfin les feux, à la côte, ils s’en réjouissaient fort, en imaginant déjà leurs femmes qui, de derrière les fanaux, les attendaient avec -presque- la même impatience qu’eux-mêmes, ou du moins le croyaient-ils...
Comment ? Elle est mal fagotée, mon histoire ? Eh, dites, vous avez vu l’heure, là ?
Allez, bonne nuit, les gosses. Les mains sur les couvertures...
Tiens un peu de lecture pour les insomniaques et les lève-tôt comme les poules…en attendant que toute l’armada rapplique…un petit pot-pourri (muet bien sûr) de derrière les fagots des dernières re-nouvelles, en espérant que je ne vous conte pas des fagots..

Il y avait une fois une baleine, qu’était pas de la petite bière, mais bien au creux de la vague, parce qu’on voulait la chasser "à" son logis. Elle était pas en goguette la pôv depuis qu’on a commencé à la persécutionner, on le comprend. Il lui fallait trouver un moyen de s’en sortir, et n’y allant pas par quatre chemins, décida net de déménager à la cloche de bois la nuit tombée pour échapper à ses percutionnistes. Ce qui fut chose faite. Allant son train de sénateur à la recherche d’un endroit où passer la nuit, en attendant de trouver un autre refuge le lendemain au chant de l’albatros, elle tomba pile poil sur un congénère, qui apparemment en connaissait un rayon, sur tout et qui visiblement n’avait pas l’air du genre à regarder son nombril. Ils sympathisèrent tout de suite et elle lui conta ses petits déboires ; il lui promit de l’aider et en gentleman lui proposa le gite, pas qu’il la laisse en rade quand même une jouvencelle baleine commak, dans cette obscurité abyssale. Elle accepta avec plaisir et soulagement de le suivre à son pied-à-mer, qu’était pas piqué des hannetons, ah ça oui ! Le diner, un peu étouffe-chrétien quand même, se passa on ne peut plus bien meilleur. Elle ne devait pas se plaindre, surtout que son hôte avait tellement mis de l’huile de coude pour sa préparation qu’elle en eût honte. Ils ont parlé, se sont raconté des histoires drôles et pas drôles, et ils ont ri comme des baleines, mais se faisant tard, elle voulut se retirer pour se pieuter, pas se lever tard pour vaquer à ses occupations. Et ne voila-t-il pas que son hôte, à plein badin, donna des signes plus ou moins clairs de vouloir entrer dans le vif du sujet. Fallait pas sortir de Saint-Cyr pour comprendre son manège à çui-là. Qu’ça génère avec ce congénère, se disât-elle soi-même à sa personne, ne génèrera que mon déshonneur, oh que non ! Ne lui laissant pas le temps de proférer une seule bulle de parole, elle attaqua sec, que depuis son plus jeune âge, elle a toujours été une grenouille de bénitier, tellement dévote et assidue qu’on la nommât Mère Bleue, que même ses copines angliches l’appelaient Mamy Blue, et que s’il était frappé au coin du bon sens, il l’aurait remarqué tout de suite. Que ça s’fait pas ci, qu’çà peut pas aller comme ça qu’il osât penser un instant qu’elle fut capable de lui faire une petite fleur (tiens, la rose..), et gnagnagni et gnagnagna. Elle a même pensé dans son intérieur fort que s’il ne voulait pas entendre raison, elle lui secouerait les prunes, lui volerait dans les écailles ou alors, bien qu’elle lui dût une fière chandelle, l’enverrait carrément chez plumeau… de son chez soi à lui-même. Et son cirque dura un certain temps. L’était pas bouché à l’émeri le gentleman-congénère, voillions ! et que grenouille de bénitier il voulait bien, mais qu’il s’en battait les flancs et que des baleines comme elles il en pleuvait sur lui comme du plancton et qu’au final tout ce qu’il voulait garantir, pas qu’elle récidivât sa cloche de bois, c’était qu’elle le payât, pas en nature comme elle l’avait si subtilement sous-entendu sinon souhaité, mais en espèces pour le gite, le boire et le manger…… Il lui aurait bien ajouté qu’elle ne savait pas c’qu’elle perdait comme temps à passer le plus clair de son temps à s’mouiller du bénitier alors qu’elle était mouillée jusqu’au cou et lui dirait sans ambages : Qui trop embrasse mal étreint, tant pis pour toi, tu sais pas c’que tu rates, espèce de morue ! Morue pour une baleine hein, voulait pas trop la vexer !
Il finit par se faire à l’idée que la sainte mouillée habituée de la cloche de bois le paierait certainement, mais quand les moules auront des dents.. eh bé oui quoi, y a pas de poules chez les baleines ! Et il dormât…en la laissant en rade
(fète pa gaf o fôt d’ortaugrafe)

C’est bien sorti de derrière les fagots ? c’est c’que vous avez dit ? ah ok, c’est bien c’qui m’semblait aussi.. La prochaines fois, se sera les boutanches de derrière les fagots !
Allez, y a les bras de Morphée qui m’attendent, j’m’y jette !
Bonne nuit à toutes zé à tous, les fagotés, les moins fagotés et les pas fagotés du tout ! Et faites des rêves roses de derrière les fagots
on reconnaît la bonne bouteille, rangée de puis longtemps derrière les fagots et que l’on sort précautionneusement pour une grande occasion (j’vous laisse imaginer laquelle) à l’épaisseur de la poussière qui la recouvre ... même que ce serait sacrilège de l’essuyer !
La Fontaine, source d’inspiration, ce soir ... nous narre l’histoire d’
"Un pauvre bûcheron, tout couvert de ramée,
Sous le faix du fagot aussi bien que des ans
Gémissant et courbé, marchait à pas pesants,
Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.
Enfin, n’en pouvant plus d’effort et de douleur,
Il met bas son fagot, il songe à son malheur.
Quel plaisir a-t-il eu depuis qu’il est au monde ?"


Il mit bas son fagot et se planqua derrière.
Il venait de découvrir comment échapper à la misère
Il en avait taillé, rapporté, livré en tant d’endroits !
Et se dit-il, chez des bourgeois plus riche que moi ...
à l’idée de toutes ces bonnes bouteilles cachetées
bien rangées derrière ses branchages attachés
le courage lui revient et il imagine une livraison
et, fin matois, retrouve sourire et un brin de raison.
Poliment, il se présente, et propose gracieusement
le fruit de son labeur à celui qui le prend pour un manant.
"Quelle charmante attention !" s’esclaffe le seigneur
"vas donc le ranger avec les autres, tu me feras une faveur"
Notre Homme ne se le fait pas dire 2 fois, il jubile à l’intérieur
sachant que ce Monsieur ne se commettrait pas par peur ...
de se salir dans cet abri sombre où ne vont que les serviteurs !
Le fagot subitement lui paraît beaucoup plus léger à trimballer.
Ses douleurs, sa fatigue, son désespoir, tout s’est envollé !
Il se faufile vers l’arrière des fagots et Ho ! vision délectable
toutes ces belles bouteilles lui paraissent fort aimables ...
Ne pas abuser, pour que le larcin soit insoupçonnable
Il en prend deux, non, quatre ... allez, cinq, c’est équitable !
et ce n’est pas de la piquette ce qui est calé dans sa musette,
il repart à pas lents, il lui semble déjà en sentir le parfum,
et une lumière dans l’oeil, il les savoure d’avance,... Mazette !
en pensées, les prochaines lampées de ce nectar divin.
Le voilà requinqué et tout guilleret, il se mettrait bien à danser
Mais il reste un détail à réglerrapidement : faire un "pied-de-nez
à la grande Faucheuse qui avait programmé son heure
pour le soulager de ses douleurs et de ses malheurs ...

moralité ... le plaisir se cache parfois derière les fagots ! 
réponse à . cotentine le 06/02/2007 à 02h18 : La Fontaine, source d’inspiration, ce soir ... nous narre l’histoire...
Ultravitaminée, Contentine du soir ! 

God, tu dois avoir le chauffage central car, si tu devais encore allumer ta cheminée pour te chauffer, tu ne parlerais pas au passé des minces branchages qui servent toujours à faire démarrer le feu avant d’y mettre les bûches (et à le relancer quand il s’endort). Je "fais" toujours des fagots de bruyère, de branchettes tombées, et des sacs de "pignes" qu’on garde bien au sec. D’une part on nettoie la forêt, d’autre part quand le ciel est si bas qu’il entre par la cheminée, ça aide bien. Et puis ça fait les jambes et le souffle de remonter les sacs pleins !

... La verve tardive (question d’heure seulement!) de Pépé et Cotentine me coupe le sifflet ! Il va me falloir prendre mon élan pour versifier derrière eux aujourd’hui ! sans parler de la prose d’Eureka. Je le dis avant Filo : bonjour du matin ; Mâtin ! quel site !
En vérité, je vous le dis, il y a fagot et fagot, comme il y a bon vin et piquette ! Le TLFi l’indique sobrement, mais sur cette page, ce sont à la fois Madame de Sévigné soi-même et le bon Molière qui l’exposent. Culture du matin réveille le marin, le Contentin, l’outre-Quiévrain comme l’outre-Rhin, le bassin Aquitain, les Canadiens et les iliens, les autres et les uns !
@Filo : obsession
Vraiment, Filo, l’épitaphe ne me branche pas. Tu trouveras sur cette page l’intégralité du texte de Malherbe. Les roses de Ronsard ont un autre parfum qui s’allierait bien à la bonne bouteille de derrière les fagots : regarde cette page ou celle-ci : cette page. A toi de voir !
réponse à . momolala le 06/02/2007 à 06h36 : Ultravitaminée, Contentine du soir !  God, tu dois avoir le ch...
Mais oui, Momo, tu penses que je sais bien qu’on peut encore utiliser des branchages pour faire démarrer le feu quand on a une cheminée ou même quand on joue les scouts en été, près de la tente.
Mais c’est devenu rare, comparativement à l’époque d’apparition de l’expression où le chauffage central ou celui par le sol n’existaient pas encore, malgré le devin Léonard, si !
Ma grand-mère entreposait son bois et ses fagots dans une grange où, quand j’étais môme j’allais m’amuser... Je vous dis pas ce qui s’y passait derrière les fagots 
D’ailleurs je me demande si l’expression ne tire pas son origine de cette joyeuse époque...
Bon peut-être un peu prétentieux le grand singe ce mâtin.
Dans la recherche par mots clefs il y a "DERRIERE" comme quoi !
réponse à . momolala le 06/02/2007 à 07h26 : @Filo : obsession Vraiment, Filo, l’épitaphe ne me branche pas...
Moi non plus je dois dire, mais alors pas du tout, ça me fout un peu les boules.
Désolée Filolo
Pourquoi ne pas proposer plusieurs thèmes qui seront soumis aux votes des participants (et non participants, si ça les inspire), le thème qui branchera le plus remplacera la rose...
Enfin c’est juste une idée, mais c’est vous tous qui voyez...

God en ce moment y nous choisit de ces esspressions, sorties de derrière les fagots, pas piquées des vers ni des hannetons, et croyez moi c’est pas de la petite bière....

Bonjour à tout le monde
dans certains milieux intégristes , où les hommes sont si pieux qu’on en fait des clôtures, on a des prières de "derrière les cagots". Quant à celui qui ne partage pas exactement leurs idées, on dit qu’il "sent le fagot" (le bûcher n’est pas loin!)

@1 : Elpepe ou le "vers-galant"
réponse à . <inconnu> le 06/02/2007 à 09h16 : Ma grand-mère entreposait son bois et ses fagots dans une grange où...
Comme toi, je vois poindre dans cette expression une légère sensation de cuisses roses… Ne dit-on pas d’ailleurs (ses parents) d’une prétendue souillon qui se rhabille à la hâte : « t’as vu comme t’es fagotée, traînée ? ».

Il s’en passait des choses derrière les fagots et derrière les tas de paille aussi.
Se rouler dans la paille est moins douloureux que de se rouler le derrière dans les fagots.

Une cuvée ou un Cul en V ? Qu’est-ce qu’on recherche à la cave avec la p’tite jeunette ? Hein ?

Bon, ça commence à m’émoustiller cette affaire…
Bonjour bonjour, les gosses,
l’approche momolalesque de la rose ronsardière me paraît plus gaie, à moi aussi, mon Filou. Regarde, il faut de la joie et de la vie, et on en déborde, à pleins bouquets, parfois. Et on en a besoin, du parfum de ces roses qu’on s’envoie en se tapant sur le ventre ! Filo_théo_Gautier n’écrivait-il pas , dans "La rose-thé" :

La plus délicate des roses
Est, à coup sûr, la rose-thé.
Son bouton aux feuilles mi-closes
De carmin à peine est teinté.

On dirait une rose blanche
Qu’aurait fait rougir de pudeur,
En la lutinant sur la branche,
Un papillon trop plein d’ardeur.

Son tissu rose et diaphane
De la chair a le velouté ;
Auprès, tout incarnat se fane
Ou prend de la vulgarité.

Comme un teint aristocratique
Noircit les fronts bruns de soleil,
De ses soeurs elle rend rustique
Le coloris chaud et vermeil.

Mais, si votre main qui s’en joue,
A quelque bal, pour son parfum,
La rapproche de votre joue,
Son frais éclat devient commun.

Il n’est pas de rose assez tendre
Sur la palette du printemps,
Madame, pour oser prétendre
Lutter contre vos dix-sept ans.

La peau vaut mieux que le pétale,
Et le sang pur d’un noble coeur
Qui sur la jeunesse s’étale,
De tous les roses est vainqueur !

Tout à la gloire de la seule beauté de la jeunesse. Dix-sept ans ! Une gamine ! L’était pas un brin pédophile, Gautier ? Hmmm ? Bon, n’empêche, racontée comme ça, la rose, c’est plus gai, pour une Convention.be, non ? Mais même comme ça, ça fout les boules à Eureka : des roses-pompon, quoi... Non, moi, comme sujet de convention, je vous propose, au choix :
- la Marine
- L’éditeur de partoche, la clé de 12 et Paint Express I/O... 

@_Chirstian_11 : joli !

NOTA BENE : l’expression du jour tombe vraiment à pic pour relancer le dossier contentieux de l’éditeur de partoche : cette page.
réponse à . <inconnu> le 06/02/2007 à 10h44 : Comme toi, je vois poindre dans cette expression une légère sensat...
+ @ bonobo 9

N’est-ce pas aussi que vient de là l’expression "être un grand abatteur de bois" ???
Nous n’en sommes qu’à la quatorzième et déjà je me sens petit, tout petit devant le lyrisme et le talent de mes colocataires.
Je vais vous dire : vous m’énervez, tiens !
(mais je me régale quand-même)
réponse à . borikito le 06/02/2007 à 11h35 : Nous n’en sommes qu’à la quatorzième et déj&agr...
Et le klaxon de la ferme aquacole, en face de chez toi ? Il est pas encore plus énervant ? Hmmm ?
réponse à . Elpepe le 06/02/2007 à 11h47 : Et le klaxon de la ferme aquacole, en face de chez toi ? Il est pas encore ...
Non, non, des fois ils me font des trémolos (des trémolis ?) ravissants, eux !
réponse à . borikito le 06/02/2007 à 11h35 : Nous n’en sommes qu’à la quatorzième et déj&agr...
Bori petit il a bobo
viens après le Kito
de derrière les fagots...

ça nous fait une excellente moyenne tout ça, moi je dis !
Bon, God, là, ils le font exprès, c’est sûr. Piqués au vif par nos remarques acerbes sur leur comportement publicitaire, ça fait des jours que mon bandeau est à peu près figé sur les vieilles scies sur lesquelles j’ai déjà cliqué cent fois (meuh non, je déconne !), de la Normandie de Cotentine au Monde 25€/mois en passant par les cellules de hanneton et les cours d’anglais... Si bien qu’il n’y a plus rien à se mettre sous l’Adam, God. Tu avoueras que c’est quand même frustrant, hein ? Surtout pour toi, d’ailleurs. Nous assistons, impuissants, à la fin d’un rêve : l’intelligence, fût-elle assez artificielle, de Google...
réponse à . Elpepe le 06/02/2007 à 12h30 : Bon, God, là, ils le font exprès, c’est sûr. Piqu&eacu...
Peut-être qu’ils n’ont plus d’annonceurs à proposer ? Non ? On peut toujours rêver. Tiens, un petit bandeau de derrière les fagots :

Fagot Champain
pin-not, marc (sans antoine)

Photo-Provence
Chez Patrick,
du côté de chez Zan

Fagott Oscar Schreibert
Le roi de l’instrument à vents
du côté de chez l’Albert (Einstein)

Olivoi musicos brûle les totems
et chante la p’tite Charlotte mal fagottée

Et je l’ai fait européen, mon bandeau !
réponse à . momolala le 06/02/2007 à 13h04 : Peut-être qu’ils n’ont plus d’annonceurs à propos...
"Ils" pourraient nous proposer une bouteille de cette page, ou de cette page, derrière, les Fagot ? Mais non, décidément, ça ne vaut pas tripette, c’est de la daube, de la roupie de sansonnet, le truc de droite, là.
Allez, Momolala : champagne !
réponse à . Elpepe le 06/02/2007 à 13h34 : "Ils" pourraient nous proposer une bouteille de cette page, ou de cette page, de...
Attention, là ça décoiffe ! Le comble de l’exotisme : Nice hotel in Limoges ! waouh !

@God (8):
L’été maintenant sous la tente les scouts devront opter pour le repas froid : fire is forbidden ! fuoco e pericoloso ! feux interdits. Avec le réchauffement climatique on fera les feux de la Saint-Jean d’été à la Saint-Jean d’hiver en ayant prévu le système d’extinction adapté à décrire dans le formulaire de déclaration d’emploi du feu obligatoire ! On ne rigole plus, plus, plus du tout. Tu as raison Pépé : Champagne !
je reviens 5 min, et repars 1 semaine : cette fois ce n’est plus pour le travail ( hélas en période de basses eaux !) mais pour le ski ( hélas, en saison de basses neiges!)
La dernière fois je me suis payé un claquage, je vous dis pas !

Pourtant, pour entrer dans le vif du sujet, la neige, j’en connais un rayon ! Je descends les pistes d’un train de sénateur, sans y aller par quatre chemins, et en envoyant chez Plumeau les casse-cous qui surgissent de derrière les fagots, schlussant à la cloche de bois d’une façon pas piquée des hannetons. Pas besoin de sortir de Polytechnique pour foncer au creux de la vague, à plein badin, l’huile de coude en goguette...!
En haut des cîmes : arrêt le temps de payer en espèces un vin chaud débouché à l’émeri et quelqu’étouffe chrétien (par exemple : une grenouille de bénitier marquée au coin du bon sens).
Donc amusez vous bien en mon absence ! Je reviens au plus tard quand les poules auront des dents...
réponse à . eureka le 06/02/2007 à 11h25 : + @ bonobo 9 N’est-ce pas aussi que vient de là l’expression...
"N’est-ce pas aussi que vient de là l’expression "être un grand abatteur de bois" ???"

A ne pas confondre avec : "être un grand abbatteur dans le bois" (Boulogne par exemple)

@ Chirstian : Ah tu te décides enfin à aller draguer des beautés Russes ?
N’oublie pas pour draguer : "Vodka m’intéresse Raïssa..."
N’oublie pas non plus tes préservatifs de derrière les fagots !!
Ne nie pas, non ne nie pas... 
réponse à . chirstian le 06/02/2007 à 14h28 : je reviens 5 min, et repars 1 semaine : cette fois ce n’est plus pour...
Vous auriez pu y aller ensemble, avec Toutschuss_HOBBES ? Bon séjour...
L’expression aurait pu aussi être « de derrière les tonneaux » et non « deux tonneaux dans le derrière » (ça peut faire mal) car les cachettes se situent aussi par là.

Faut fouiner quoi dans la cave chez grand-père…
réponse à . <inconnu> le 06/02/2007 à 14h32 : "N’est-ce pas aussi que vient de là l’expression "être ...
Y a pas de confusion, au contraire tu confirmes
c’est bien un abatteur de bois...dans le bois
il pourrait même être un abatteur de quilles, pas au bowling, mais dans le bois
réponse à . eureka le 06/02/2007 à 14h50 : Y a pas de confusion, au contraire tu confirmes c’est bien un abatteur de ...
Officiellement, il n’y a que des ramasseurs de jonquilles dans le bois… « de derrière les jonquilles » ; ça le fait donc aussi.

L’expression du jour est extensible à souhaits. Elle est même transformiste !
réponse à . <inconnu> le 06/02/2007 à 15h00 : Officiellement, il n’y a que des ramasseurs de jonquilles dans le bois… ...
si fait, si fait !
Après avoir ramassé les jonquilles, ne surtout pas aller aux pâquerettes !
réponse à . chirstian le 06/02/2007 à 10h22 : dans certains milieux intégristes , où les hommes sont si pieux qu...
Enfin une connexion disponible !

On disait de tout hérétique, protestant et autre qu’il sentait le fagot.
On dit aussi de Jeanne d’Arc : une sainte de derrière les fagots depuis qu’elle a changé de statut et que de sorcière elle est devenue sainte. Par quel mystère d’ailleurs ???
réponse à . SyntaxTerror le 06/02/2007 à 17h11 : Enfin une connexion disponible ! On disait de tout hérétique...
Une sainte de derrière les fagots qu’a finit sur les fagots ! Le mystère doit venir de là
Y a des problèmes de connexion ou est-ce que tout le monde, qui d’habitude est tout feu tout flamme, roupille qu’àcoz les boutanches de derrière les fagots ont fait des ravages ?
Avec tous les fagots du jour, on peut pas dire qu’les interventions ont fait long feu !
réponse à . eureka le 06/02/2007 à 18h10 : Y a des problèmes de connexion ou est-ce que tout le monde, qui d’h...
c’est seulement que les fagots cités nous ont phagocytés...
réponse à . chirstian le 06/02/2007 à 18h26 : c’est seulement que les fagots cités nous ont phagocytés......
quand j’ai traversé le désert de cet aprèm. j’ai pensé, in petto, que tous y z’étaient partis vers les cimes enneigées, dans les bagages de Chirstian ... et je vous imaginais déjà rendus dans un chalet, près de la cheminée à essayer vainement d’allumer quelques fagots pour vous réchauffer !
réponse à . Elpepe le 06/02/2007 à 10h47 : Bonjour bonjour, les gosses, l’approche momolalesque de la rose ronsardi&e...
Je suis un peu fleur bleue, moi j’aime bien les roses
J’aime aussi le vin vieux de derrière les fagots,
L’ivresse, les parfums, la musique des mots,
Ronsard et Rabelais... je vois la vie en rose
(Et ça m’fait quelque chôôôôse).

Bonsoir à tous, expressionautes impressionnistes !

@Catrine de Chine : dis, elles sont comment, les roses thé de Yu-nan ?
réponse à . chirstian le 06/02/2007 à 14h28 : je reviens 5 min, et repars 1 semaine : cette fois ce n’est plus pour...
Reviens-nous pas en kit !
Amuse-toi bien mais gaffe à la neige : je l’ai quittée en mauvais état (elle , pas moi!) : une vraie neige de Pâques.

Volant-Hobbes
réponse à . SyntaxTerror le 06/02/2007 à 17h11 : Enfin une connexion disponible ! On disait de tout hérétique...
"On dit aussi de Jeanne d’Arc : une sainte de derrière les fagots depuis qu’elle a changé de statut et que de sorcière elle est devenue sainte.
Par quel mystère d’ailleurs ???"

Jeanne d’arc, Sainte par quel mystère ?

Celui de la Célébration… d’un Mariage entre sa conscience au départ tourmentée et sa Foi en bon Ordre au moment de sa mort.
Mais entre ces deux repères terrestres, que de chemin parcouru, que de « Brave attitude » comme on le dirait spécialement aujourd’hui.
Pas suffisant ? Bon, peut-être alors se souvenir que la jeune fille à entendu l’appel à bouter l’anglois hors de France et y a largement contribué ?
Pas suffisant ? Bon, alors serait-ce juste que de souligner qu’en elle résidait un souffle conquérant, de celui qui rassemble et unit un peuple à sa propre cause, cause élue fierté nationale. Et cette fierté ne peut se passer d’indépendance…surtout dans un esprit de concorde.

Celui ou celle qui lutte avec un étendard de justice à la place de son cœur, celui-ci ou celle là mérite appui, soutien et reconnaissance.
Dieu était son inspirateur et jusqu’au bout l’artisan de sa témérité.
Son relaps l’a finalement couronnée sainte et fidèle, plus même, fidèle puis sainte. Une subtilité qui ne vous aura pas échappé. La Sainteté n’est rien sans courage démontré. Tout Créateur et c’est bien connu, reconnaissant les siens dans l’extrême adversité.

Quant à la notion de sorcellerie, n’est-ce pas un bien laid usage que de désigner ainsi la Prépondérance lorsqu’elle se trouve aux mains de ceux apparaissant comme plus insignifiants ?
La pomme de discorde devait être combattue et elle le fût.

Et se souvenir que Jeanne, petite, gardait les troupeaux de son père, grande elle s’occupa d’un autre troupeau (les français) pour un autre Père.
Voilà une existence forgée au fil d’évidences plus que d’épées d’ailleurs.
Il est peut-être ici le Mystère qui taraude tant...
"Dormez...dormez...braves gens..."
Sont-ce les agapes du Samedi soir ...?
Quelque bonne bouteille de derrière les fagots? qui vous retiennent au lit?
Bin...je suis la première!
C’est vrai que moi, j’avais pas bu !!! 

{}

Beuh...J’essaie de mettre le lien...avec la chanson chantée par Nicole Louvier...
Comme de vieilles bouteilles vous êtes encore tous endormis derrière les fagots.
J’espère que cela va vous bonifier et que vous serez en forme comme en 2007, car en 2010, calme plat.
Vous ne souhaitiez pas être dégusté ou vous craigniez de déguster?
Ou alors vous avez trop dégusté hier soir une bonne bouteille bien cachée?
réponse à . patrickonthenet le 27/04/2011 à 06h48 : Comme de vieilles bouteilles vous êtes encore tous endormis derrièr...
T’as raison, On The Net: j’ai dégusté, avec mon nez-pouse, un Pauillac 1979, premier cru bourgeois...
Du pipi de petit Jésus. Bon comme du chocolat noir belge (de chez Marcolini, par exemple, pas vrai CotCot?...), je te dis que ça!
réponse à . patrickonthenet le 27/04/2011 à 06h48 : Comme de vieilles bouteilles vous êtes encore tous endormis derrièr...
Méfie, toi ! Boire ou conduire il faut choisir quand on prend le chemin de je ne sais où assez perdu pour ne point permettre de connexion avec notre merrrveilleux site ! Alors les boutanches, on les garde derrière les fagots dans la cave du Phare. On les ouvrira ensemble à ton prochain retour.
Le ’go’ est un jeu prétentieux et très apprécié par les chinois, car ceux-ci, bien souvent, courent derrière les fats ’go’.
Fagot : le nom de code OTAN du MiG15, voyez cette page.

Derrière les Fagot, ce serait alors de la PC (postcombustion) ?

Jet-Hobbes
le dictionnaire de l’académie (1872) signale le proverbe " Il y a bien de la différence entre une femme et un fagot" , se dit quand on parle de deux choses fort dissemblables. "
Et cela me semble très vrai. Même si certaines femmes sont parfois mal fagotées. Imagine-t-on Gabin penché sur un fagot de saule pleureur : "T’as d’beaux yeux, tu sais ?" Et le fagot de charme en tremble.
"Etre en fagot où fagot de hêtre ?" la question d’Hamlet lancine aux fonds des bois. Et tandis que les fagots de bouleau pointent au chômage, les fagots sans chêne brisent les leurs. Il y a du fagot de pin sur la planche ajoute un fagot ,plus futaie que les autres.

Non, en vérité le poète, a raison, qui ne hache pas ses mots : " le fagot n’est pas l’avenir de l’homme."
réponse à . chirstian le 27/04/2011 à 09h36 : le dictionnaire de l’académie (1872) signale le proverbe " Il y a b...
Et une femme mal fagotée va-t-elle s’ habiller dans une boutique "de derrière les fagots", ou dont on devrait brûler toutes les "créations" ?
réponse à . joseta le 27/04/2011 à 09h12 : Le ’go’ est un jeu prétentieux et très appréci&...
ceux-ci, bien souvent, courent derrière les fats ’go’.
Alors que la police court derrière les go fast !
réponse à . mickeylange le 27/04/2011 à 10h06 : ceux-ci, bien souvent, courent derrière les fats ’go’.Alors q...
Alors que la police court derrière les go fast !
Pour cela, elle utilise son fast foot, peut-être?
Derrière les vieilles bouteilles que dissimulent les fagots, se cachait conter des fagots (XVIIe s.), c’est–à–dire « raconter des balivernes », l’expression jouant alors avec « conter » et « compter ». Autre confidence d’A. Rey (Dico. Histo... etc.), avant le bûcheron « bon fagotier » cher à Victor H., on pouvait rencontrer des fagoteurs et des fagoteuses (1215).
Allez, rendez–vous tout bientôt chez Marcel : on lui demandera de nous en dé–fa–goter une ! 
réponse à . chirstian le 27/04/2011 à 09h36 : le dictionnaire de l’académie (1872) signale le proverbe " Il y a b...
Joli! vieille branche...et lu de ’si près’, jugeant que rien ne te ’freine’, je serais prêt ’à mendier’ un peu de ton imagination..est-ce un ’pêché’?
réponse à . joseta le 27/04/2011 à 12h01 : Joli! vieille branche...et lu de ’si près’, jugeant que rien ...
péché vignel alors ! Saules ceux qui n’osent pas prendre datte se frênent. Il suffit d’osier, me disait toujours mon papy russe.
réponse à . chirstian le 27/04/2011 à 12h29 : péché vignel alors ! Saules ceux qui n’osent pas prend...
Mon cher, je ne voudrais pas que vous vous pommier...Houx? entre tous ces arbres naturellement; sait-on jamais, les impond’érables...
(Mickeylange verrait bien tous ces arbres pins.)
réponse à . joseta le 27/04/2011 à 13h18 : Mon cher, je ne voudrais pas que vous vous pommier...Houx? entre tous ces arbres...
C’est très scharment tout ça, vous nous préparez un barbecue avec tous ces fagots ?
réponse à . joseta le 27/04/2011 à 13h18 : Mon cher, je ne voudrais pas que vous vous pommier...Houx? entre tous ces arbres...
(Mickeylange verrait bien tous ces arbres pins.)
Non, on dit arbre à pain, pas arbre pin. Sauf pour Noël où l’arbre a sapin.
A ne pas confondre avec l’arbre à came des drogués (de la mécanique...) Monique !
Une jolie phrase de derrière les fagots: "Mon Dieu, épargnez-moi à l’avenir vos taquineries cruelles, et je vous épargnerai mes petits blasphèmes. Accordez-moi seulement la grâce de comprendre votre oeuvre et de m’en accomoder."
Antoine Blondin, "Les enfants du bon Dieu", c. 1952.
Il était aux a-bois derrière les fagots, prêt à montrer de quel bois il se chauffait.
Pendant le sévice militaire, la bouffe sortait souvent de derrière les fayots. Les flatulences aussi...
réponse à . mickeylange le 27/04/2011 à 13h43 : (Mickeylange verrait bien tous ces arbres pins.)Non, on dit arbre à pain,...
Et quand le mime osa une aulne d’(or)mot, il ne retrouva pas facilement de bouleau argenté.
Aucun rapport avec ta jolie painture... Juste l’envie un peu folle de jouer – juste une fois – dans la cour des grands*... Bon, j’vais rincer les bouteilles vides qui s’accumoncèlent depuis ce matin.

*rien à voir, ’videmment, avec les Desgrands-Lacour.
je garde précieusement dans ma cave quelques fagots de qualité. Ils ne sont pas vraiment cachés, non, mais quand même à l’abri. Derrière les fagots. Et si vous venez un soir me rendre visite, juste pour le plaisir d’une étreinte sauvage sur la peau d’ours* devant la cheminée**, je sortirai pour vous un fagot de derrière les fagots.
Et ensuite nous resterons là, nos sens à baiser apaisés, à déguster une bouteille de derrière les frigos, en regardant postillonner le feu. Et nous serons heureux, bénissant Expressio qui nous a fait nous rencontrer. Site ! Transe site, gloria mundi !

* je l’ai depuis longtemps. Et je n’ai toujours pas eu le courage de tuer l’ours. Mais vous verrez, il est très doux. Et si vous en êtes restée au gorille, vous serez très heureusement surprise.
** oui, en fait, c’est le seul petit problème : je n’ai pas de cheminée. N’oubliez pas d’apporter la vôtre.
Le fagot en argot est un ancien truand. Il a donc ... de la bouteille.
Méfiez vous les filles Chirstian cherche à vous refaire le coup de Jeanne d’Arc en vous proposant de venir voir ses fagots.
La preuve;
- il n’a pas de cheminée
- il garde des fagots c’est donc pour faire un bûcher
- il annonce la couleur en vous disant "Et ensuite nous resterons là, nos sens à braiser"

Cauchon
réponse à . mickeylange le 27/04/2011 à 17h57 : Méfiez vous les filles Chirstian cherche à vous refaire le coup de...
Chirstian cherche à vous refaire le coup de Jeanne d’Arc
oui mais moi je sais comment faire pour qu’une vierge ne soit pas brûlée : c’est là que l’histoire dit verge ! 
réponse à . mickeylange le 27/04/2011 à 17h49 : Le fagot en argot est un ancien truand. Il a donc ... de la bouteille....
Et ça sent le faguenas !
réponse à . chirstian le 27/04/2011 à 18h41 : Chirstian cherche à vous refaire le coup de Jeanne d’Arc oui mais...
C’est quoi une "vierge" ?
une variété de vigne, je crois.
Mais ça peut-être aussi une forêt. Avec des arbres. Dont on fait des fagots.
Avec lesquels on fait une expression.
Qu’Elpépé a dépucelée le 6 février 2007.
réponse à . chirstian le 27/04/2011 à 17h46 : je garde précieusement dans ma cave quelques fagots de qualité. Il...
Petite maison sous les roses
Dans la forêt de Rambouillet
Un couple d’amants se repose
Soyons discrets
C’est un secret

Mon grand chéri, quelle idée merveilleuse
De faire ainsi du feu en plein été !
Petite fille, c’est pour te rendre heureuse
C’est pour te réchauffer.

Toc toc, quelqu’un frappe à la porte
"Entrez ! s’écrie le grand barbu
- Bonjour, dit l’facteur d’une voix forte
Une lettre pour vous Monsieur Landru !"

Une fumée bleue qui s’élève
Dans la lumière
Sous le ciel clair
Et le facteur qui s’éloigne a songé
«Qu’il est doux d’avoir un foyer !»

♪♪♫♪♫♫♪♪♪♫♪♪ Francis Blanche
réponse à . DiwanC le 27/04/2011 à 19h44 : Petite maison sous les roses Dans la forêt de Rambouillet Un couple d&rsqu...
Y’ avait la cuisinière de Landru... Et aussi la chaudière de Petiot... Les deux avaient besoin de fagots pour être allumées. Mais Petiot, n’ étant pas misogyne, n’ était pas exclusivement pour la femme au foyer. L’ homme faisait parfois l’ affaire...
réponse à . mitzi50 le 27/04/2011 à 21h53 : Y’ avait la cuisinière de Landru... Et aussi la chaudière de...
Mais Petiot, n’étant pas misogyne,...
Euh... Landru encore moins !
Le drame de ces deux maniaques du scalpel c’est qu’y z’étaient anormalement frileux ! Et pis c’est tout !
C’est quoi une "vierge"  ?
En Guyane, on disait que c'est une fillette qui court très vite et qui n'a pas de grand frère.
Peut-être est-ce pour cela que notre Ministre Taubira, qui en est originaire, parle de légiférer sur l'inceste...
Leche cocu.........Voilà bien un titre à la Brassens........

Il y est question de fagot

Si l'homme était un peu bigot
Lui qui sentait fort le fagot


J'en profite pour allusionner sur une autre expression. Je vous fais un fagot en quelque sorte.

Pour ce qui est du vin, il y en a dans le répertoire mais point derrière les fagots.

Ad'taleur.........
réponse à . ergosum le 05/02/2015 à 01h31 : C’est quoi une "vierge"  ? En Guyane, on disait que c'...
Une jeune fille dit à son frère:
-"Tu sais que tu fais mieux l'amour que papa ?"
-"Oui, maman me l'a déjà dit..."

Bon, il est temps que j'aille au lit...........
réponse à . BOUBA le 05/02/2015 à 02h57 : Leche cocu.........Voilà bien un titre à la Brassens........ Il y...
Sentir le fagot est donc être mécréant... ce que se disait être Georges (l'autre !).
Mais un jour, il se repentit et écrivit ce texte, dont voici un extrait :

Les bigotes et les bigots
Préparant déjà les fagots
Sans rémission voulaient me faire
Descendre avant terme aux enfers.


Un texte qu'il ne mit jamais en musique... les notes sont restées cachées derrière les fagots des bigots...
Bien sûr, il y a ce charmant texte qu'on connaît tous mais que je n'ai pas trouvé chez les voisins du d'ssus... sans doute est-il caché dans un lien devenu aujourd'hui "404".

Les hirondelles sont parties.
L'été fuit à pas inégaux ;
Il pleut sur les touffes d'orties.
Bon fagotier, fais des fagots.

réponse à . BOUBA le 05/02/2015 à 03h00 : Une jeune fille dit à son frère: -"Tu sais que tu fais mieux ...
que j'aille au lit

A midi, oui mais de bon matin.............Même une tartine trempée dans le café........Beurk !
réponse à . DiwanC le 05/02/2015 à 05h07 : Sentir le fagot est donc être mécréant... ce que se disait &...
Même Jean B. ne l'a pas chanté........c'est dire s'il est inconnu !
Une personne mal habillée est "mal fagotée"........Quel est le rapport entre le fagot et l'habillement ?
J'ai pas trouvé chez M'sieur Gooooooooooooooogle !
Avec ce froid de canard, il ne va bientôt plus rester de fagots dans la cave derrière lesquels stocker les bonnes bouteilles!
Ils seront tous sous peu dans la cheminée!
Venez vous réchauffer les amis, le thé, le café et le chocolat sont prêts.
Et pas besoin d'être bien fagotés, apportez juste votre bonne humeur.
Une tasse de café devant un feu de fagots, par ce froid de canard cela m'agrée........
réponse à . BOUBA le 05/02/2015 à 06h59 : Une personne mal habillée est "mal fagotée"........Quel ...
Voici tout ce que j'ai trouvé : alinéa B.

N.B. : Ne pas confondre citer fagots et phagocyter.
réponse à . Mintaka le 05/02/2015 à 07h55 : Voici tout ce que j'ai trouvé : alinéa B. N.B. : Ne pas...
Ben voui mais le rapport: mal vêtu/fagot.............Mystère et boule de gomme !
Ne pas confondre citer fagots et phagocyter

Il vaut mieux passer à la poste hériter que passer à la postérité

A.Allais ...........bien sûr !
Anagramme
Se désaltérer de frigo

Ne me demandez pas ce que vient faire le "de", c'est la faute au matos qu'on m'a donné. Si l'expression avait été "Au derrière des fagots", l'anagramme aurait donné "Se désaltérer au frigo". Je constate donc avec désolation qu'Expressio choisit les expressions en fonction de leur usage en français et non en fonction des anagrammes ; c'est bien triste !
réponse à . BOUBA le 05/02/2015 à 08h46 : Ben voui mais le rapport: mal vêtu/fagot.............Mystère et bou...
La transition entre "fagot" et "habillement" est l'acception "Composer, disposer à la hâte et sans art" (comme un fagot non artistique). Je sais, ça n'explique pas complètement.
- Ouah ! vise un peu la nana qui passe...de derrière les fagots dis donc...
- les fagots ? oui elle a les fesses haut..
- lumineux !
- merci, mais ce sont les faits, sot...j'en saute de joie, tiens !
- l'effet saut ?
Puisque y'en a qu'on marre de Brassens je change de Georges vous aimerez ou pas c'est selon Chelon ça s’appelle CRÈVE MISÈRE et ça s'écoute ici
réponse à . gerard5253 le 05/02/2015 à 08h57 : Puisque y'en a qu'on marre de Brassens je change de Georges vous aimerez ou pas ...
Puisque y'en a qu'on marre de Brassens
Et pourquoi pas ceci dont je trouve le phrasé génial : MAIS Y'EN A MARRE, C'EST OUNE BRAQUEMART DE CALAMAR
Un conseil de survie:
"Si tu es derière les fats, ... go!go!go!"
Prenez garde Messieurs les rédacteurs de bien collationner (relire) les explications de l'expression du jour afin de ne pas répéter deux fois la même chose. (De derrière les fagots par exemple. Très cordialement à vous. YD
Derrière les fagots soit, mais sentir le fagot, heu le plus tard sera le mieux... 
réponse à . chirstian le 06/02/2007 à 10h22 : dans certains milieux intégristes , où les hommes sont si pieux qu...
Depuis 2007, on a découvert que c'est Martin Luther qui a déclaré le premier : je vais leur concocter une religion de derrière les fagots.
Il semble qu'il ait été mal compris.
réponse à . cram le 05/02/2015 à 09h48 : Prenez garde Messieurs les rédacteurs de bien collationner (relire) les e...
Bonjour et bienvenue.
Peux-tu nous expliquer ce qu'exactement tu reproches à qui ?
L'explication du vin qui viendrait de derrière les fagots de sarments qui servaient de filtre ne me paraît guère convaincante. J'ai pratiqué cette opération pour filtrer le vin nouveau et je mettais un "petit" fagot de sarment pour faire un premier filtrage et j'affinais avec un bouchon de paille. On aurait pu dire "le vin de derrière la paille", mais non.
Une expression presque similaire quand à l'idée de vin vieux et réservé était courante lorsque les paysans qui participaient aux travaux en commun comme les battages, les vendanges ou les moissons me disaient <<Va tirer du vin petit ! Et dans la barrique du coin>>.
La barrique du coin était celle qui contenait le vin de la vieille vigne avec les cépages les plus nobles : Merlots, Cabernets, Sauvignons, etc.
réponse à . cram le 05/02/2015 à 09h48 : Prenez garde Messieurs les rédacteurs de bien collationner (relire) les e...
Merci, maintenant je comprends mieux : l'expression du jour c'est "De derrière les fagots" !
réponse à . Mintaka le 05/02/2015 à 08h49 : Anagramme Se désaltérer de frigo Ne me demandez pas ce que vient...
Mais où vois-tu un "L" dans "au derrière des fagots" ?
réponse à . GenteGouyat24 le 05/02/2015 à 10h05 : L'explication du vin qui viendrait de derrière les fagots de sarment...
Dans ce cas, c'est, au sens propre, du vin de derrière les fagots que l'on obtient.
Tu ne décèles pas une pointe d'humour ?
Merci de confirmer la mauvaise qualité du matos mis à ma disposition ! 

Horreur et contamination : je corrige en "Au derrière, les fagots !".
réponse à . GenteGouyat24 le 05/02/2015 à 10h05 : L'explication du vin qui viendrait de derrière les fagots de sarment...
Le cep tente (ou le soixante-dix, comme tu veux). Merci d'apporter cépages à ces pages: parfois j'emporte ces pages au lit, c'est pas joli, je sais.
réponse à . joseta le 05/02/2015 à 10h35 : Le cep tente (ou le soixante-dix, comme tu veux). Merci d'apporter cé...
parfois j'emporte ces pages au lit, c'est pas joli, je sais.
Henri III le faisait déjà...
réponse à . Mintaka le 05/02/2015 à 08h54 : La transition entre "fagot" et "habillement" est l'acce...
Non mais c'est bien vu.........
réponse à . cram le 05/02/2015 à 09h48 : Prenez garde Messieurs les rédacteurs de bien collationner (relire) les e...
Rhôôôôôôôôôô..........Pourquoi, t'en as repéré un qui bis répétite ?
réponse à . GenteGouyat24 le 05/02/2015 à 10h05 : L'explication du vin qui viendrait de derrière les fagots de sarment...
Chez nous le vin réservé était caché derrière des panneaux marqués d'un TPPCTVEPU (en clair : Touche pas p'tit con tu vas en prendre une) Autant dire que malgré la tentation on n'avait pô envie de se prendre un fagot de giroflées à cinq branches
DEVINETTE
À quel endroit de l'Île-de-France voit-on le plus de fagots ?
- Meaux; c'est l'aire à Meaux
Bières belges à la cave
Devant y'avait les 'Orval' de Millau et derrière, 'Leffes' à Gault !
Messieurs les rédacteurs...
Donc les filles peuvent répétiter. Et pis pas toi !
Je m'étonne que deLassus ou Syntax n'aient pas relevé "répéter deux fois la même chose"... mais bon... 
réponse à . gerard5253 le 05/02/2015 à 08h57 : Puisque y'en a qu'on marre de Brassens je change de Georges vous aimerez ou pas ...
Sur le dos cabossé
D'une vieille oubliée,
Dans un coin de la terre,
Un fagot de bois mort,


Cette vieille oubliée rappelle une autre vieille qui elle aussi va ramasser du bois mort...

Malgré la bise qui mord
La pauvre vieille de somme
Va ramasser du bois mort
Pour chauffer Bonhomme
Bonhomme qui va mourir
De mort naturelle.


Je n'ose écrire le nom de l'auteur-compositeur et poète avéré de cette mélancolique chanson, tellement grossier pour les amateurs de calamars.
réponse à . BOUBA le 05/02/2015 à 08h46 : Ben voui mais le rapport: mal vêtu/fagot.............Mystère et bou...
Suis retournée voir pour toi ce qu'on trouve dans le DHLF, en commençant pas "fagot".
Eh bien... y a pas grand-chose ! M'sieur Rey n'est pas convaincu que "fagot" vienne du latin populaire "facus". Bloch et Wartburg proposent un emprunt au provençal.
- Niet ! dit A. Rey, car le mot n'est pas d'abord apparu dans le midi de la France.
M'sieur Guiraud suggère un rattachement à "fagus", nom latin du hêtre.
- C'est phonétiquement envisageable, admet M'sieur Rey.

"Fagot", c'est fait. Passons à "fagoter".
Dérivé apparu en 1260, il a le sens de "mettre en fagots" ; au figuré "composer à la hâte" (1580).
- Peu usités, signale M'sieur Rey.
On n'en saura pas beaucoup plus que ce qui a déjà été signalé plus haut, sinon qu'être mal fagoté → habillé sans recherche, est présent dès 1585.

Tu veux un fagotin ? Parce que, aujourd'hui, ça caille !
réponse à . DiwanC le 05/02/2015 à 12h56 : Messieurs les rédacteurs... Donc les filles peuvent répétit...
J'avais bien vu l'emploi du genre masculin et j'en sais un qui répète plusieurs fois la même chose !

Je suis persuadé qu'on dit "Je m'étonne de" mais je n'ai pas de bouquin de grammaire sous la main.
réponse à . SyntaxTerror le 05/02/2015 à 15h05 : J'avais bien vu l'emploi du genre masculin et j'en sais un qui r&...
Pas besoin de bouquin, un ordi suffit : § B, alinéa 2
réponse à . DiwanC le 05/02/2015 à 13h01 : Suis retournée voir pour toi ce qu'on trouve dans le DHLF, en commen&cced...
L'Oxford English Dictionary n'en connaît pas l'origine mais propose l' Italien fagotto.
On nous précise que, même si tous les anglophones comprennent le sens "homosexuel masculin", l'usage en est surtout Nord-Américain, aux Antilles (anglophones) faggot désigne une boulette de viande et "fag" une cigarette. Le deuxième "g" semble assez récent, Dos Passos en 1937 ne l'utilise pas.
réponse à . Mintaka le 05/02/2015 à 15h15 : Pas besoin de bouquin, un ordi suffit : § B, alinéa 2...
Pan sur les doigts à Syntax, alors ?
Hélas ma pauvre DiwanC, ce n'était qu'une horrible piquette aurait dit Jean Ferrat. Pas de quoi te faire grimper aux rideaux ma Germaine !
Mais non, simplement acquérir le réflexe. Je te conseille Lexilogos qui te propose toute une kyrielle (pas eleison) de dicos sous le même onglet à mettre dans tes favoris. Existe aussi comme dico de langues. On peut aussi traduire un texte (plusieurs traducteurs). Lexilogos français et Lexilogos anglais-français.
Point de pan ! Puisque "Je m'étonne de..." se dit.
Mais "Je m'étonne que..." se dit aussi !
réponse à . DiwanC le 05/02/2015 à 15h48 : Point de pan ! Puisque "Je m'étonne de..." se dit. Mais &...
C'est plus compliqué que ça.
On peut employer "s'étonner de + substantif" ou "s'étonner que + subjonctif".
Dans une langue moins recherchée, s'étonner de ce que + indicatif.
"s'étonner de ce que + subjonctif" (mon cas) doit être un vrai barbarisme. Tu m'étonnes !
réponse à . DiwanC le 05/02/2015 à 13h01 : Suis retournée voir pour toi ce qu'on trouve dans le DHLF, en commen&cced...
Y à quelquesssss annéesssss à l'écoles mes proffs de botanique rapprochaient toujours le nom du hêtre (fagus) de celui de fagot et ils ne sont pas les seuls
Quand j'étais en Haute Savoie on le rapportait au village Le Fayet
Et puis en Bretagne pas loin de chez Germaine de Le Faouët
réponse à . DiwanC le 05/02/2015 à 13h01 : Suis retournée voir pour toi ce qu'on trouve dans le DHLF, en commen&cced...
Après de telles recherches nous voilà édifiés.......On ne connaît pas le pourquoi du fagot/mal habillé.......

Il va falloir vivre avec ça !
Attention car si les fagots se trouvent être plaqués OR, l’expression du jour perd tout son sens!

Car mieux vaut ne pas se trouver derrière les fagots chères!
réponse à . SyntaxTerror le 05/02/2015 à 16h18 : C'est plus compliqué que ça. On peut employer "s'étonn...
Chez M'sieur Littré, j'ai lu que "s'étonner de
..." est suivi d'un infinitif, genre "Suis étonnée de voir...", "Suis étonnée d'entendre...".

En revanche, suis pas tellement étonnée qu'étant "Terror" tu sois également Barbare !
Tiens ! v'là une binette pour la peine ! 
réponse à . Mintaka le 05/02/2015 à 17h22 : Il y a quelque chose qui ne va plus, Rigel n'avait pas mis de lien....
Et j'ai la bleuisse...
Je ne connais point Le Fayet mais je connais bien Le Faouët, pas bien éloigné de mon lieu de vacances, c'est vrai !

Le village en lui-même n'a rien de remarquable si ne sont les halles, le musée qui chaque été propose une expo. de peinture très intéressante, et les deux chapelles Sainte-Barbe et Saint-Fiacre et son exceptionnel jubé !

N'oubliez pas le guide s'il vous plaît ! 
... quels jolis textes "Lèche cocu" et "Le mécréant repenti"... c'que je découvre ici... !
et la "Rose..." de Théophile Gauthier, c'était-y pas beau ça ?... trop lyrique... c't'à cause de ça, Diwan, que, par mégarde, j'ai phagocyté Verlaine avec "une jeune fille aux joues de fraise"... j't'avais sûrement prise pour l'une des ses Pensionnaires !
... ah oui, merci pour les Alt13-14... je réussis pas... juste un Ipad...
et pis Gerard_84... trop joli Crève Misère... pauvre vieille... on pleure quasiment...
... ben ok d'abord... moi aussi m'a te faire pleurer... Jehan Rictus, "Jasante de la vieille".
... c'est une autre vieille, au cimetière, qui parle sur la tombe de son fils...
...
Mon plaisir, c'était l'soir venu,
avant que d'te mettre au dodo,
de t'déshabiller tout "entière",
tant c'était divin d'te voir nu :
et j't'admirais, j'te cajolais,
j'te faisais "proutt" dans ton p'tit dos,
et j'te bisais ton p'tit darrière...
...

( le mieux c'est de trouver par Google ce poème lu par Mme Berthe Bovy, en 1932 je crois,,, larmes garanties... et ... cute le p'tit darrière non ?)




réponse à . Slepi le 05/02/2015 à 18h39 : ... quels jolis textes "Lèche cocu" et "Le mécr&eac...
...par mégarde,
Il n'y a pas d'offense ! 
J'ai trouvé La Jasante... Sûr que ce n'est pas gai... Un immense amour...
... j'ai pu de mouchoirs !
réponse à . DiwanC le 05/02/2015 à 12h56 : Messieurs les rédacteurs... Donc les filles peuvent répétit...
M'enfin, Germaine, pourquoi auraient-ils dû? Si cela se représente trois fois, ce ne sera pas tripéter, quand même! Oui, bon, je sais, il est difficile de répéter deux fois (ou plus) des choses différentes, mais, avec beaucoup d'entraînement, on devrait quand même finir par y arriver, non?
réponse à . DiwanC le 05/02/2015 à 13h01 : Suis retournée voir pour toi ce qu'on trouve dans le DHLF, en commen&cced...
Bloch et Wartburg
Je ne connais que les automobiles Wartburg. Je connaissais quelqu'un, à Bruxelles, qui n'a conduit que cela jusqu'à sa mort. Il disait toujours: c'est increvable, ces voitures. Elles, oui, lui, non...
réponse à . file_au_logis le 05/02/2015 à 21h32 : Bloch et WartburgJe ne connais que les automobiles Wartburg. Je connaissais quel...
Oscar Bloch et Walther von Wartburg.
J'ai lu qu'Oscar est Français et que Walther est Suisse.
Et tous deux sont de distingués linguistes (les linguistes sont toujours distingués !).
... snif...
Misère ! ... il te reste encore un "snif" malgré le plein camion qu'on t'a envoyé ? On te fait vite une autre livraison...
Si c'est un inconsolable "snif" dû à l'écoute de la "Jasante", va te faire câliner par ta blonde... ou écoute un de vos humoristes québécois ; vous n'en manquez pas !
Et pis oublie cette triste histoire ! Tu as vu dans quel état tu es...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « De derrière les fagots » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?