Donner carte blanche - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Donner carte blanche

Laisser la libre initiative.
Donner les pleins pouvoirs pour accomplir une tâche.

Origine

Le blanc est souvent le symbole de la pureté, mais c'est aussi fréquemment le symbole du vide, de la nullité, de la chose sans aucune valeur.
Prenez le bac blanc, par exemple. Il ne vaut rien, puisque ce n'est pas la véritable épreuve. Il n'empêche que celui qui a la joie d'y participer a quand même la hantise de la feuille blanche.
D'ailleurs, la veille, le candidat aura probablement passé une nuit blanche de peur de faire chou blanc.

Cette carte blanche est attestée avec cette signification depuis 1451.
Il faut la voir comme une feuille sur laquelle toutes les consignes de la mission sont clairement écrites. Et comme elle est désespérément blanche, c'est qu'on peut faire ce qu'on veut, utiliser tous les moyens, y compris, si le contexte et l'humeur s'y prêtent, les plus cruels, retors ou illégaux[1].

Mais dans un contexte de guerre, cette carte blanche a eu aussi des significations un peu différentes : "mander la carte blanche", c'était "se mettre à la merci du vainqueur, se rendre sans conditions", alors que "donner la carte blanche à quelqu'un", c'était au XVIIe siècle, "lui laisser dicter ses conditions".

[1] Mais si un membre de votre équipe disparaissait, nous nierons avoir eu connaissance de vos agissements. Bonne chance, Jim ! Cet ordinateur s'autodétruira dans les cinq secondes...

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Donner carte blanche » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Rhoi rhwydd hyntDonner voie facile
République tchèquecz Mít volnou rukuAvoir la main libre
Allemagnede Grünes Licht gebenDonner le feu vert
Allemagne (Bavière)de Freie Hand lassenLaisser la main libre
Angleterreen Free handCarte blanche
Angleterreen To give carte blancheDonner carte blanche
Espagnees Dar carta blancaDonner carte blanche
Argentinees Dar carta blanca.Donner carte blanche.
Grècegr Δίνω το ελεύθερο.Je donne le libre.
Hongriehu Szabad kezet adDonner la main libre
Italieit Dare carta biancaDonner carte blanche
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Groen licht gevenDonner le feu vert
Pays-Basnl Carte blanche gevenDonner carte blanche
Belgique (Flandre)nl Carte blanche gevenDonner carte blanche
Pays-Basnl De vrije hand gevenDonner la main libre
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Het licht op groen zetten. Mettre le feu au vert
Brésilpt Dar carta brancaDonner carte blanche
Roumaniero A da mana liberaDonner la main libre

Vos commentaires
En attendant, nuit blanche (et pas à Seattle...)
sur carte du ciel...
le bonjour aux couche-tard (sans oublier le véto)
Devant tant de détails, il ne me reste plus quà agiter le drpeau blanc
ou montrer patte blanche et jouer cartes sur table !
Bonne assomption à tous !
réponse à . <inconnu> le 15/08/2006 à 02h02 : En attendant, nuit blanche (et pas à Seattle...) sur carte du ciel... le ...
le bonsoir aux couche-tard, le bonjour aux lève-tôt.
C’est-à-dire, bonsoir à ceux qui se couchent au petit matin (quel journal!) et bonjour à ceux qui se lèvent de grand matin (quelle journée!)
C’est ce que je souhaite d’une voix blanche...
Devant mon verre de Blanche (de Hoegaarden).
Ne disait-on pas - à l’époque de Louis Aragon - : il vaut mieux l’avoir Blanche de Castille que Black et d’équerre ?
J"ai carte blanche pour mettre mon grain de sel, mais il n’y a pas un chat ....je n’ai pas mon content, mais il est vrai que je traverse une période de vache enragée et je n’ai d’autre solution que de laisser pisser le mérinos...
CARNET BLANC
Nous avons le plaisir de vous annoncer la prochaine union de deux de nos très appréciés rédacteurs avec deux de leurs faire-valoir.
Il s’agit, d’une part du défroqué chanoine Yannou, du duché de Bretagne qui s’est entiché de la sculpturaleTurpinic, du comté de Normandie.
Cette union officialisera la fameuse autoroute Normandie-Bretagne, après renonciation à celle de Normandie-Niemen à laquelle la tovaritchova Sossoia a opposé son veto.

D’autre part l’éminent Chirstian, casaque blanche, toque ivoire avec la sémillante Louisann d’outre-quiévrain, casaque blanche également, scooter rose.

Les dates et lieux des cérémonies nous seront communiqués ultérieurement.

Selon la formule consacrée (nouvelle formule), ils auront beaucoup d’enfants puis se marieront éventuellement, en blanc cela va de soi, un de ces jours.

La date des divorces reste soumise aux tractations entre avocats des différentes parties à qui il a été délivré la carte blanche nécessaire. Nous croyons savoir que ces palabres (sous l’obier des palabres) achoppent particulièrement sur le sort du véhicule actuellement géré par la belgissime Louisann

La rédaction souhaite tout plein de bonheur à ces quatre encombrants personnages et leur souhaite une interminable lune de miel sous les tropiques les plus éloignés possible. Et bon vent.
réponse à . borikito le 15/08/2006 à 09h21 : CARNET BLANC Nous avons le plaisir de vous annoncer la prochaine union de deux d...
Que tout cela est bien écrit!Permettez- moi de vous tirer mon casque rose ,à défaut de mon chapeau.Bonne journée à tous.
de but en blanc je rappellerai ceci :
Tout comme les prostituées , les homos étaient autrefois mis en carte par la Préfecture de Police . La carte était blanche.
Le Super Omo, lui, recevait une carte encore plus blanche ce qui faisait dire au Prefet Coluche :
"une carte blanche , je sais ce que c’est comme couleur : c’est blanc. Moins blanc que blanc, je m’doute : ca doit être gris clair. Mais plus blanc que blanc, j’vois pas ... C’est nouveau, ça vient de sortir !"

Bon mardi ,les enfoirés !
réponse à . file_au_logis le 15/08/2006 à 08h42 : le bonsoir aux couche-tard, le bonjour aux lève-tôt. C’est-&a...
Oui, et il vaut mieux l’avoir Blanche de Castille que Rouge et de Lille, comme on dirait Niarvéiuq-Ertuo (Outre-Quiévrain en superverlan).
Ma Chère Isabelle ,
Nous sommes donc finalement arrivés chez les Thuloras, que je continue à appeler ’indiens’, parce que je n’oublie pas l’objectif de notre mission. (et parce que indien vaut mieux que 2 Thuloras).
Je voudrais toutefois faire respectueusement remarquer à votre Altesse, qu’en nous donnant une carte blanche pour un tel voyage, elle nous a singulièrement compliqué la tâche ! Cette plaisanterie était tout simplement Iinfantine.

Chirstophe
réponse à . chirstian le 15/08/2006 à 11h01 : Ma Chère Isabelle , Nous sommes donc finalement arrivés chez les T...
Chirstophe, le colon ?
je sais que le 15 août est une fête (s)catho, mais là, vous glissez, les gars !
carte blanche... blanche côlon...beuh !
Mention spéciale aujourd’hui aux blanchisseuses qui tout au long de l’année s’évertuent à redonner à mes draps leur aspect d’origine. En vain d’ailleurs car, ayant trop souvent petit déjeuné au lit, les tâches de confiture y sont trop nombreuses.

L’une d’elles, plus jolie que les autres a nettement ma préférence et c’est toujours vers elle que j’adresse mes regards les plus doux ainsi que mes plus vives félicitations quant à la qualité du repassage effectué. Sur ma petite carte de fidélité, elle me paraphe de son élégante écriture les mille et une raisons qui font que je suis un client privilégié. Le client de ses dames ironise la rumeur publique…

Un jour, lui ai-je dit à cette jeunesse à peine éclose, vous y dormirez dans ces beaux draps presque blancs. En attendant j’use encore de mon droit de cuissage sur la fine fleur de mon quartier chic et lorsque j’aurai terminé, mon lit (ce terrain d’aviation) comme mes bras, vous seront grand ouvert.
Si vous souhaitiez connaître l’entrée du paradis, ai-je dit à Marlène, blanchisseuse de 18 printemps à peine, il vous faudra me faire confiance et me donner carte blanche afin que je puisse préparer votre corps de mes assauts les plus virils. Votre âme ainsi soumise à mon savoir-faire, trouvera dans le repos de la petite mort un aperçu publicitaire de ce que l’on nomme un peu partout : l’Eternel paradis blanc.

Ah que la vie est belle dès lors que nous, les hommes, sommes si proche de vous les femmes pour vous faire oublier les tracas quotidiens que le Créateur vous inflige : l’esclavage moderne, ce fléau dont vous êtes toutes victimes. Je parle comme de bien entendu de l’emprise de nos sens nouveaux sur les vôtres.
Carte à puce, carte à Gênes ou tarte à Carthage, notre cartilage sera toujours à votre service Mesdames Mesdemoiselles.
Qu’il est bon de dormir dans des draps bien frais.
Donnez-moi carte blanche pour donner un sens à vos assoupissements ainsi qu’à vos assouplissements.
Adressez dossier de candidature à :

E.Carte + Thé Cuisses de Grenouilles
Allée de la Sève Blanche
Karthoum-City (papa qui se tend non non)

Joindre photographie récente de face et de dos, ainsi que deux timbres pour la réponse. Prévoir un délai de six mois, je croule sous les demandes et ne peut répondre qu’entre deux prises. Le X est un bon agent de détartrage pour qui s’endort un peu sur ses lauriers. Prochain tournage :
« Plaisir à la carte à la Blanche Porte ! ».

Ps : si tu habites le Cotentin ou si tu possèdes un scooter rose, tu ne peux participer au pique-nique. Ne cherche pas à comprendre, la superstition se nichon le dit partout de nos jours…

Re ps : Je recrute un vaillant car en ce moment, je suis à cheval sur quatre blanchisseries de quartier. Prévoir nombre de cartouches pour une débauche d’énergie en conséquence. C’est que la blanchisseuse est un tantinet vicieuse. Coquin de sort ! Je suis tombé sur un cartel près de White chapel.

(J’évite les petits posts dorénavant... 
réponse à . borikito le 15/08/2006 à 09h21 : CARNET BLANC Nous avons le plaisir de vous annoncer la prochaine union de deux d...
La Normandie est aussi un Duché et non un Comté. Guillaume le Conquérant qui a envahi l’Angleterre était bien Duc de Normandie. Mais Mademoiselle Turpinic vous expliquera ça mieux que moi logeant sur place...
réponse à . <inconnu> le 15/08/2006 à 13h08 : je sais que le 15 août est une fête (s)catho, mais là, vous g...
Oh, c’est transit---oire... cette affaire-là.
réponse à . borikito le 15/08/2006 à 09h21 : CARNET BLANC Nous avons le plaisir de vous annoncer la prochaine union de deux d...
J’eus souhaité traiter par le mépris de telles absurdités borikitesques, mais le proverbe le dit bien : qui ne dit mot con (se) sent.
Il me faut donc réagir (en notre nom à tous trois, Louisann, son scooter et moi), et dire que la phrase :
D’autre part l’éminent Chirstian, casaque blanche, toque ivoire avec la sémillante Louisann d’outre-quiévrain, casaque blanche également, scooter rose.

résulte à l’évidence d’un mélange des mots à l’impression : le bon ordre étant :
quiévrain Christian le blanc, casaque éminent toque part scooter ivoire Louisann casaque sémillante également rose blanche
dont la traduction est
(ce) qui est vrai, c’est que Chirstian le blanc, cosaque imminent* mais toqué, part en scooter y voir Louisann la cosaque***. Ils s’aiment y** hantent et galamment les roses blanches.
(NDLR :c’est du franco-belge : certaines expressions sont donc un peu approximatives)
*imminent : qui est toujours sur le point d’intervenir sur le forum, et non pas éminent!
** y : forme hispanisante de ’et’ comme dans sopa l’onion Y croutone
***le fait que nous soyons tous deux cosaques est une ’coïncidence ’ (littéralement : qui coïnce six dents)
réponse à . <inconnu> le 15/08/2006 à 13h18 : Mention spéciale aujourd’hui aux blanchisseuses qui tout au long de...
pour les blanchisseuses, je préfère leurs blanc-sein(g)s
réponse à . <inconnu> le 15/08/2006 à 13h18 : Mention spéciale aujourd’hui aux blanchisseuses qui tout au long de...
je vais répondre aux deux commentaires (14 et 15) de Yannou, mais en une seule intervention ...
1°) pourquoi suis-je indésirable au pic-nic ? ne suis-je pas Turpinic ? snif, c’est de la ségrégation ! je n’ai même pas de scooter rose, moi ! re-snif !
2°) tu as bien fait de mentionner spécialement les "blanchisseuses" autrefois appelées "lessivières" ou "buandières" ou "lavandières" selon l’époque ... la suite va te le prouver ! (au 3)
3°) le duché de Normandie = ... Guillaume le Conquérant, dit le Bâtard, est né vers 1027, à Falaise, en Normandie. Ce n’était que le fils illégitime du Duc de Normandie : Robert le Magnifique, surnommé aussi Robert le Diable ! ... qui avait obtenu, momentanément, la suzeraineté de la ... Bretagne ! lol ... heu ! quelques 350 ans avant que la Duchesse Anne ne remette le ’duché’ de Bretagne entre les mains de sa fille Claude et son petit-fils François 1er ... avec les passe-droits que l’on sait sur les impositions en Bretagne (cf. les routes et autres charges)
Guillaume devint plus puissant que le roi de France en s’emparant de la couronne d’Angleterre, en 1066, juste avant ses 40 ans (Carentan, aussi est en Normandie)

pourquoi son surnom : Guillaume le bâtard ? la suite prouvera que Yannou a la (ou les) bonnes manière(s) ...
Une jeune lavandière de Falaise, alors qu’elle était fort affairée, seule, à laver/rincer du linge ou les peaux (son père était peaussier), ... agenouillée dans le foin de son ’garde-genoux’, le buste penché vers le lavoir, les mains dans l’eau claire ... et absorbée par son ouvrage ... ne se rendait pas compte du spectacle (aguichant) qu’elle offrait au curieux qui ne la voyait que de dos ... Robert le Diable, qui n’était pas tout blanc, se laissa aller à son tempérament et troussa la belle et se permit des privautés ... dont Guillaume fut le fruit !
Elle s’appelait Arlette HERLEVA ... (avec un nom pareil, elle r’leva pas toute seule ses cotillons !!! pour sûr que si elle avait eu son battoir à la main, la face du monde en aurait été changée et celle de Robert aussi ! quel culot ! la prendre pour (et en) levrette ... lol)

4°) une lavandière est une créature de la mythologie celtique, apparentée à la Dame Blanche ... c’était une créature ’fantastique’ ...
Pas étonnant que Yannou ’craque’ pour ces ’créatures’ !!!
réponse à . <inconnu> le 15/08/2006 à 15h19 : pour les blanchisseuses, je préfère leurs blanc-sein(g)s...
Ah, c’était donc vous devant moi dans la file d’attente....?
Je note votre nom papi m’a chipé la plus belle poitrine à l’air.
réponse à . chirstian le 15/08/2006 à 14h32 : J’eus souhaité traiter par le mépris de telles absurdit&eac...
mais toqué
Par décente convivialité je n’ai pas osé, je me suis abstenu de ce petit accent de rien du tout sur la toque.
Oh, concernant Louisann, qui ne le serait pas ?. Mais c’est la seconde acception qui me venait naturellement à l’esprit et ça... j’ai donc laissé un blanc sur ce e.
Aujourd’hui, ouverture exceptionnelle : grande journée du blanc. Je vais faire sauter un bouchon. Blanc de blanc bien frappé (comme Chirstian) puisqu’on y est.
réponse à . cotentine le 15/08/2006 à 15h28 : je vais répondre aux deux commentaires (14 et 15) de Yannou, mais en une ...
Je suis époustouflé de toute cette Histoire officielle ! Bon, pour la levrette sauvage, il n’y a pas délit et même s’il y en avait un, il y aurait prescription… Après tout, elle l’a bien cherché ont dit les historiens. Elle portait son destin dans son nom la Arlette… Herleva.
Déranger une lavandière en plein travail, ce n’est pas aussi grave que cela…
(Oh que ça devait être bon sur ce coup-là !). Rhaaaa !!!
Raisonnons-nous ! C’est ignoble oui ; faire ça sans demander au préalable la permission…

Vous avez bien raconté tout cela, je suis étonné, mieux impressionné de constater que la Normandie a toujours produit de grands et souvent cruels personnages. Mais bon, c’est ainsi…

Dame Blanche est incarnée en chouette et il y en a près de chez moi. Un lavoir aussi d’ailleurs, donc, j’en déduis qu’elle lave son linge sale la nuit… parfois, c’est vrai, j’entends l’essorage qui doit être sur cinq.

Après avoir bien narré, vous êtes invitée au pique-nique avec Louisann et moi.
Je vous rassure, Chirstian ne sera pas là… et nous jouerons à laver le linge sale entre amis.
réponse à . borikito le 15/08/2006 à 15h33 : mais toquéPar décente convivialité je n’ai pas os&eac...
Qui fait sauter un bouchon mangera du Bison !
Futé l’animal.
ben moi, je suis pas trop inspirée par le blanc (sauf avec de la crème de cassis), et de toute façon, en matière de carte, je préfére la bleue (ou la Gold (GOD?), je ne suis pas raciste).
s’il reste vrai qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras,
il est tout aussi vrai qu’une carte blanche vaut mieux que deux cartes noires,
que quatre cartes croches ou que 8 cartes double croches.

W.A.Mozatr
réponse à . chirstian le 15/08/2006 à 18h17 : s’il reste vrai qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, il...
quand je prends un café Carte Noire, je passe une nuit blanche,
alors qu’avec un café Carte Blanche je passe la nuit que je veux .

Nenesse Café
réponse à . cotentine le 15/08/2006 à 15h28 : je vais répondre aux deux commentaires (14 et 15) de Yannou, mais en une ...
Moi, ce que j’aime dans la Dame Blanche, c’est le chocolat noir, chaud et fondu que l’on met dessus. Pour les Belges, du Galler, pour les Suisses, du Lindt, pour les Autrichiens, du Zottl, pour les autres, revenez donc une autre fois... C’est celtique, c’est mythique! Ce qui ne veut pas dire bouffé aux mites...
Chacun ses phantasmes...
réponse à . chirstian le 15/08/2006 à 18h22 : quand je prends un café Carte Noire, je passe une nuit blanche, alors qu&...
aux USA donner une carte verte à un ’immig*a*t jaune , c’est lui donner carte blanche pour qu’il travaille au noir sans violet ...la constitution.

Geogers Bush

PS vous avez vu : je tape ’r’ ou ’n’ et God me les prend en mettant "*" à la place.Pour ceux qui n’ont pas lu ses explications (voir je ne sais plus quand ni où) ou qui n’auraient rien compris , j’explique : il a le droit de reconstituer ses stocks en se servant dans nos messages, quand il est à court de lettres. Pratique, hein ?
Je précise pour que vous ne cherchiez pas une astuce dans un texte qui se voulait sérieux.
ce commentaire devrait porter en toute normalité le numéro suivant de celui qu’il a en réalité, car j’ai envoyé précédemment un message écrit à l’encre sympathique, pour faire croire qu’il s’agissait d’une page blanche. J’avais même prévu de vous prévenir de son contenu litigieux. C’est sans doute pour cela que God l’a sangsue- raie.
réponse à . file_au_logis le 15/08/2006 à 18h23 : Moi, ce que j’aime dans la Dame Blanche, c’est le chocolat noir, cha...
et le fantasme (ou l’éléphant’asthme) de la demoiselle Blanche ... Neige ??? personne n’en parlé, et elle n’avait pourtant pas carte blanche, avec ses 7 nains (ou les 7 mains des 7 nains ?) ...
réponse à . file_au_logis le 15/08/2006 à 18h39 : ce commentaire devrait porter en toute normalité le numéro suivant...
Je ne veux pas cafter, mais je sais lire l’encre sympathique ... et j’ai tout lu, même si je n’ai pas tout compris ... ce n’était pas si litigieux, c’était plutôt nébuleux ...
et ça donne le vert _ tige !
réponse à . cotentine le 15/08/2006 à 18h56 : et le fantasme (ou l’éléphant’asthme) de la demoiselle...
c’est en sniffant trop de neige, que Blanche est tombée dans de mauvaises mains. C’est pour cela qu’on la retrouva comme vedette principale du célèbre western: L’Arrière-Train Sifflera Trois Fois, avec son partenaire Goofy Main Rouge, rusé comme un renard. Le couple de rechange, pour les scènes classiques pour enfants étaient Bernard et Bianca. Cependant, déguisés en Mickey et Minnie, avec des bas résilles, un fouet et un chat à neuf queues, ils n’ont plus eu besoin des petites mains... Un chat pareil, ça se gards, ça se soigne, et ça se caresse dans le sens du ... poil à la turgescence...
réponse à . cotentine le 15/08/2006 à 18h56 : et le fantasme (ou l’éléphant’asthme) de la demoiselle...
Tiens, je ne savais pas que les 7 nains étaient manchots!
réponse à . lorangoutan le 15/08/2006 à 20h56 : Tiens, je ne savais pas que les 7 nains étaient manchots!...
ils utilisent l’une pour la "Blanche" et se réservent l’autre !!! y’a que moi, la Cotentine, qui suis ’manchotte’ ! lol
réponse à . cotentine le 15/08/2006 à 22h13 : ils utilisent l’une pour la "Blanche" et se réservent l’autre...
Donc, ils "chiottent" de la manche ?
- Faites vos jeux... Rien ne va plus ! aboya l’arnaqueur de bonneteau de la place Blanche
- J’ai tiré la bonne* ! s’écria Riton qui traînait sa flemme dans le quartier
- J’aime pas quand tu parles comme ça de not’ vie privée, murmura la Ginette lui vrillant les orteils avec les aiguilles de ses hauts talons.
Extrait de Les nouveau mystères de Paris d’Eugène Planel, Ed. Kelyos (2006) 

* s’agit de la bonne... carte, ’videmment
J’ai carte blanche ce week-end ? Chouette, je vais faire rougir ma carte bleue, qui est en fait dorée car je n’ai pas les moyens de m’offrir une carte noire !
réponse à . DiwanC le 29/01/2011 à 05h46 : - Faites vos jeux... Rien ne va plus ! aboya l’arnaqueur de bonnetea...
J’ai tiré la bonne ! s’écria Riton
Pourrait-on écrire :
- J’ai connu les plaisirs des amours ancillaires,
Dit Riton qui traînait sa flemme sur la place.
- Ne parle pas ainsi ! , répondit sa rombière,
Lui vrillant les orteils du bout de sa godasse.
Ce qui n’est quand même pas:
Donner un blanc seing. Bien que Wiki dise que le sens s’apparente à donner carte blanche.
Je file en ouikennede !
Je vous laisse carte blanche !

PS : je trouverai bien un ordi par là pour vous lire...
réponse à . <inconnu> le 29/01/2011 à 08h48 : Ce qui n’est quand même pas: Donner un blanc seing. Bien que Wiki di...
il n’y a pas que Wiki : le FLFi donne "carte blanche" pour synonyme familier de blanc-seing :
"Au fig. Avoir un blanc-seing, donner un blanc-seing à quelqu’un. Avoir, laisser toute liberté d’action. Synon. fam. carte blanche"
Quand chaque jour m’offrait des pages réglées Sieyès j’y répandais avec enthousiasme mes modèles d’écriture avec des pleins et des déliés, des minuscules rondes dans le rail d’écriture, des t et des d de deux étages tandis que les grandes boucles montaient au troisième ; d’une poigne ferme je descendais les q, p et autres g au deuxième sous-sol ; et les majuscules, ah, les majuscules élancées et gracieuses qui débutaient chaque phrase ! Le trait ROUGE de la marge marquait la limite d’un territoire non quadrillé par la patrouille, puisque la patrouille c’était moi, réservé exclusivement à ma libre expression en ROUGE. Mes élèves préféraient cette autre page d’écriture , comme moi à leur âge.

Aujourd’hui, chaque jour m’offre une carte blanche : parfois c’est le vertige, mais le plus souvent je n’ai aucun mal à la remplir d’une foule de caractères en couleurs et quand j’y laisse un blanc, c’est pour mieux leur donner de la lumière. Ou descendre entre amis un autre blanc...-cassis en nous remémorant pour les jeunes l’histoire vivante de notre école vivante où ils nous ont succédé.
Le blanc rassemble toutes les couleurs du spectre (non, pas le fantôme, quoi que...) Donc donner carte blanche à une personne (pas trop scrupuleuse, ou tout simplement aveuglée par ses croyances, devenues superstitions) lui offre la possibilité... d’ en faire voir de toutes les couleurs à qui elle voudra. Et le seing étant une signature, un blanc-seing est-il un paraphe à... l’ encre sympathique ?
Ca alors, je pensais que Blanche était le nom de la serveuse. D’où "la carte Blanche" SVP biensûr. Il est vrai que si elle me donnait la carte blanche j’en serais bien surpris.
réponse à . michelu le 29/01/2011 à 09h50 : Ca alors, je pensais que Blanche était le nom de la serveuse. D’o&u...
Dans les grands restaurants parfois, la carte fournie aux invités et surtout aux invitées ne comporte pas les prix. C’est une carte semi-blanche. Mais pas une carte grise !
Avec tous ces problèmes et ragots d’espionnage industriel, Renault aurait mieux fait de tirer cette page.
Cette affaire aurait certainement eut meilleur goût!
réponse à . deLassus le 29/01/2011 à 10h16 : Dans les grands restaurants parfois, la carte fournie aux invités et surt...
Le type de restaurant où il vaut mieux ne pas aller fringué comme l’ as de pique, quoi ....Et si on dispose d’ une voiture de fonction avec chauffeur, c’ est encore mieux !
réponse à . file_au_logis le 29/01/2011 à 10h31 : Avec tous ces problèmes et ragots d’espionnage industriel, Renault ...
Un cognac aux arômes de vanille, rhum, citron et tabac (et j’ en passe...) Il y a des jours où je me demande si les trouvailles des dégustateurs sont du domaine de l’ art, ou du bluff.... Y’ a pas de cognac au goût et à l’ arôme de cognac en stock ?
réponse à . deLassus le 29/01/2011 à 08h10 : J’ai tiré la bonne ! s’écria RitonPourrait-on &ea...
Pourrait-on écrire :
on pourrait ! 
Ou encore :
ras le bol des plaisirs des amours en six lettres
dit Riton qui trainait son boudin sur la glace
-cause donc à mon cul, répondit ce bel être
lui brisant les oreilles de sa voix de pétasse.
réponse à . momolala le 29/01/2011 à 09h44 : Quand chaque jour m’offrait des pages réglées Sieyès ...
Jolie, ta "page d’ écriture".... Me fait penser à un film de Pasolini (Uccellacci e uccellini), où un corbeau, croisant un père et son fils, leur montre leur ignorance et (a-t-il carte blanche ou... noire pour cela, je ne le sais) les transforme en moine et moinillon pour qu’ ils apprennent la vie ! Mais pourquoi diable ne fait-on pas de courts métrages d’ animation en français sur les poèmes en langue française ????
réponse à . mitzi50 le 29/01/2011 à 10h37 : Un cognac aux arômes de vanille, rhum, citron et tabac (et j’ en pas...
Y’ a pas de cognac au goût et à l’ arôme de cognac en stock ?
Oh que oui! Va donc voir à cette page
réponse à . chirstian le 29/01/2011 à 11h03 : Pourrait-on écrire : on pourrait !  Ou encore : r...
Ach ! Presque !
J’aurais adoré ’Lui perçant les tympans de sa voix de pétasse" !
Sans rancune...
Vous savez toutezétoussent bien sûr qu’au fou de balle, les arbitres ont tout loisir et carte blanche pour distribuer des cartons de toutes les couleurs:
- le carton rouge: pour l’exclusion immédiate du terrain,
- le carton jaune: pour avertissement sévère qui peut être suivi de conséquences.
Mais savez-vous qu’il existe également le carton bleu (je ne l’ai cependant jamais vu employé) qui signifie une exclusion temporaire du terrain...
... le temps d’aller prendre un petit carte noire sur la touche, what else?
réponse à . file_au_logis le 29/01/2011 à 12h04 : Vous savez toutezétoussent bien sûr qu’au fou de balle, les a...
Je n’ai pas plus que toi vu ce carton bleu.
Mais si j’en crois cette page , ce n’est pas l’arbitre qui donne le carton. L’arbitre donne des points qui donneront droit ou non au carton bleu.
réponse à . momolala le 29/01/2011 à 09h44 : Quand chaque jour m’offrait des pages réglées Sieyès ...
Magnifique!!!  merci!
réponse à . deLassus le 29/01/2011 à 12h30 : Je n’ai pas plus que toi vu ce carton bleu. Mais si j’en crois cette...
Tu oublies le carton rose ! cette page
réponse à . deLassus le 29/01/2011 à 12h02 : Ach ! Presque ! J’aurais adoré ’Lui perçant ...
"Lui perçant les tympans" est incontestablement supérieur à "lui brisant les oreilles ", mais l’exercice consistait à rester le plus près possible de "Lui vrillant les orteils ".
Peut-être tout simplement : "lui grillant les oreilles" ?  
réponse à . chirstian le 29/01/2011 à 11h03 : Pourrait-on écrire : on pourrait !  Ou encore : r...
Ou encore :
- Ah ! ma chère ! Vous êtes le témoin de ma bonne fortune !
- Certes, mon ami... Cependant, point n’est utile ici de narrer nos ébats ! minauda Armande pressant de sa mule mignonne le soulier vermeil du bel Henri.

Ou encore :
- J’ai gagné ! Put...in
- Va te faire fout...e !
- M’écrase pas les pinceaux ! J’te ramènerai l’oseille !

Seulement, l’Eugène Planel y s’rait pas content qu’on respecte pas sa prose... Y piqu’rait une colère blanche, j’vous en fiche mon billet... (ou ma carte).
réponse à . momolala le 29/01/2011 à 09h44 : Quand chaque jour m’offrait des pages réglées Sieyès ...
Un bien bel instant d’évasion... 
réponse à . file_au_logis le 29/01/2011 à 11h59 : Y’ a pas de cognac au goût et à l’ arôme de cogna...
Rassurée ! Donc, pas de carton rouge pour les charentais et charentaises !
réponse à . DiwanC le 29/01/2011 à 13h19 : Ou encore : - Ah ! ma chère ! Vous êtes le té...
A plusieurs, on progresse !

La scène se passait Place Blanche, à Paris,
Là où baguenaudait le séducteur Henri.
- "Vous êtes le témoin de ma bonne fortune !"
S’écria Beau-Riton comme d’une tribune.
- "Point n’est utile ici de narrer nos ébats !"
Voila ce que la belle Armande minauda,
Lui pressant les orteils de sa mule mignonne.
Surtout, qu’il ne dît pas : "Yo ! J’ai tiré la bonne !
Si je ne me trompe, c’est un texte, fort drôle, de Dabadie.
Comme quoi ce n’est pas si difficile que ça d’entrer à l’Académie Française.
D’où, le # 61, pour lequel je ne remercierai jamais assez DiwanC et chirstian. (Je m’entraîne pour le discours de réception.)
réponse à . deLassus le 29/01/2011 à 16h24 : Si je ne me trompe, c’est un texte, fort drôle, de Dabadie. Comme qu...
Je m’entraîne pour le discours de réception.
Si on s’y met tous, ton discours est terminé !

Il te faut maintenant convaincre les Immortels, les surprendre... ce qui ne devrait pas être trop difficile : ils vont trépigner d’enthousiasmes tes futurs collègues en habit vert lorsque God va apparaître suivi de ses 30 000 Expressionnautes parmi lesquels on reconnaîtra aisément les artissss brandissant pinceaux, fusains et crayons, les dames de science les bras chargés de rimes et de récits, et puis tous les autres : les rêveurs accrochés à leur rayon de lune, les voyageurs, les baroudeurs du continent ou d’au-delà des mers, les éphémères - ceux d’un jour, ceux d’un mois ou d’un an...

Et quand BeeBee abordera le quai Conti dans son drakkar chargé de rillettes, tu entendras une clameur d’extase résonnée sous la coupole.

Ton élection est assurée ! Il ne te reste plus qu’à organiser ta réception : voilà déjà tout un lot de cartes blanches !
 :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 29/01/2011 à 17h24 : Je m’entraîne pour le discours de réception.Si on s’y m...
Il ne te reste plus qu’à organiser ta réception
Par reconnaissance, je porterai les chaussures vermeil du beau Riton. Ca va faire fureur avec un habit noir brodé de vert.
réponse à . deLassus le 29/01/2011 à 16h17 : A plusieurs, on progresse ! La scène se passait Place Blanche, &agr...
à la place de :
La scène se passait Place Blanche, à Paris,
Là où baguenaudait le séducteur Henri.
"Vous êtes le témoin de ma bonne fortune !"
S’écria Beau-Riton comme d’une tribune.
je trouverais plus académique d’écrire :
La Seine se tassait, plate planche. à part, ris !
Las ! Où baguent nos dès ? Laissez Docteur Henri.
"Vous êtes l’été moins deux , ma bonne forte thune !"
C’est, cria Beau-Ritonc, homme-dune : triple burne...
Il me semble que l’action est introduite plus rapidement, et que le personnage clef d’Armande peut alors entrer en Seine. Qu’en dis-tu ?
réponse à . deLassus le 29/01/2011 à 17h36 : Il ne te reste plus qu’à organiser ta réceptionPar reconnais...
Et quand tu apparaîtras ainsi, sous la coupole du capitole, tu pourras distribuer ce que Germaine te tend ("un lot de cartes blanches !") à toutes les oies blanches que tu y trouveras...

Quoique...

il s’en est phallus de quelques fautes de petite frappe que le texte de DiwanC n’eût une tout autre signification. Par exemple:
- ton érection est assurée !
- organiser ta déception...

Mais c’est vrai qu’avec toutes ses visites chez les Dufont de Lacourt, spa, elle en sait des choses... Elle y a appris les bonnes manières... Par exemple, elle arrive maintenant à descendre de sa tringle de rideau sans briser le vase Ming devant la baie vitrée donnant sur le Parc Monceaux. D’ailleurs, si ce parc s’appelle ainsi, c’est bien à cause des monceaux de débris de vases Ming qui y furent déposés suite à ses entraînements intensifs et un tant soit peu maladroits... Ce qui ne veut pas dire que not’ Germaine soit à présent devenue un mâle à droite...
réponse à . chirstian le 29/01/2011 à 18h48 : à la place de : La scène se passait Place Blanche, à P...
Intéressant apport d’une quasi-dramaturgie.
Mais "triple-burne" me gène un peu : il était admis que le beau Riton était un séducteur, soit, mais tu lui attribues, si j’ose dire, une sorte d’avantage physique extravagant et quelque peu déloyal.
Sur "homme-dune", je ne me hasarde pas, n’ayant jamais lu ce classique d’Herbert. Mais on pourrait dire "Homme-dune, toujours tu chériras la mer. La mer est ton miroir, etc..."
réponse à . file_au_logis le 29/01/2011 à 18h57 : Et quand tu apparaîtras ainsi, sous la coupole du capitole, tu pourras dis...
le vase Ming devant la baie vitrée donnant sur le Parc Monceaux
Tu ne connais pas si bien Paris que cela, puisque tu donnes un x à la fin de Monceau. Mais tu vises sacrément juste, car en bordure de ce parc se trouve justement le musée Cernuschi, haut-lieu de collections d’art chinois ancien. Ce musée appartient à la Ville de Paris. Voir cette page
Je l’ai visité avec mon "élève" chinoise, elle en tremblait car en Chine elle n’avait jamais vu que des reproductions, révolution culturelle oblige : les gardes rouges ont en leur temps tout cassé. Ils avaient carte blanche !
réponse à . file_au_logis le 29/01/2011 à 18h57 : Et quand tu apparaîtras ainsi, sous la coupole du capitole, tu pourras dis...
Elle y a appris les bonnes manières...
Ben, dis donc mon Joli, laisserais-tu supposer qu’auparavant la Germaine c’était rien qu’une mal éducaillée ?
réponse à . DiwanC le 29/01/2011 à 20h25 : Elle y a appris les bonnes manières...Ben, dis donc mon Joli, laisserais-...
Nan, nan, au paravent - chinois, bien sûr, cela s’accomode très bien d’un vase Ming - elle n’avait que de belles mânes, hier...
réponse à . deLassus le 29/01/2011 à 19h27 : le vase Ming devant la baie vitrée donnant sur le Parc MonceauxTu ne conn...
puisque tu donnes un x à la fin de Monceau
Va donc voir dans certain buisson, et tu comprendras pourquoi j’y ai mis un x. Et encore, sois heureux que je l’aie écrit en minuscule...
Mais tu as raison, je ne connais pas bien Paris, je n’ai pas encore pu explorer le Bois de BoulogneXXXXXXXXXXX
réponse à . chirstian le 29/01/2011 à 18h48 : à la place de : La scène se passait Place Blanche, à P...
C’est, cria Beau-Ritonc, homme-dune : triple burne...

... et s’éloigna en fredonnant : Quand je pense à Armande...
"Afin de tromper son cafard
De voir la vie moins terne
Tout en veillant sur sa lanterne
Chante ainsi le gardien de phare"

Esperons que le gardien du phare en question ne soit pas celui d’Expressio se sentant un peu seul à minuit passé et que pour passer le temps il ne prenne pas de blanche issue du pavot ni même de celle distillée dans les Tontons flingueurs où joua Francis Blanche
"On a dû arrêter la fabrication, y a des clients qui devenaient aveugles : ça faisait des histoires." et necessitait de fournir des cannes blanches
et où Lino Ventura n’avait pas tout à fait carte blanche pour régler les affaires ... débordé par une oie pas tout à fait blanche Monsieur Fernand
"Quand la protection de l’enfance coïncide avec la crise du personnel, faut plus comprendre, faut prier !"
D’un tonton à l’autre je pense au bicarbonate
" Allo, Tonton ? pourquoi tu tousses ? Je te dis, je te parles de bicarbonate... il comprend rien à ce que je dis...bicarbonate ! B, comme []. I comme interdit de séjour. C comme came. Il comprend rien... Allo Tonton ? C’est stupéfiant "


cette page
cette page
J’ouvre donc la page blanche du jour.

En nos temps de déplacements assistés par GPS il faut de l’audace pour se saisir d’une carte blanche et y tracer le chemin qui doit obligatoirement conduire à la réussite de la tâche qu’on vous a confiée. Il faut même un peu plus que ça pour braver les absurdités pondues chaque jour par la Commission européenne qui nous imposera bientôt comment poser ses fesses sur la lunette des toilettes normalisées qu’elle a définies il y a peu. La liberté d’entreprendre, de penser, d’être se réduit chaque jour à la portion congrue. Chut, je tricote le prochain drapeau de la révolution...
Voilà cependant un nouveau jour de l’avent, avant-demain au moins, que je vous souhaite de ne pas laisser en blanc : usez vigoureusement et en couleurs de ces heures à vivre avant demain et soyez heureux !
réponse à . momolala le 17/12/2013 à 07h18 : J’ouvre donc la page blanche du jour. En nos temps de déplacement...
Ben, c’est normal, non?
Ils ont recu carte blanche pour définir les nouvelles priorités pour les 10 années à venir.
ET LES PÉDALES, ALORS?
dans un contexte de guerre
Ce qui veut dire que les guerriers avaient déjà opéré un glissement de sens au XVIIème siècle.
Au Moyen-Age, celui qui se présentait à l’ennemi en portant un drapeau blanc ne se rendait pas sans condition. Il signifiait par là qu’il était porteur de tous les pouvoirs pour négocier. Un drapeau était plus visible de loin qu’une simple carte.
réponse à . momolala le 17/12/2013 à 07h18 : J’ouvre donc la page blanche du jour. En nos temps de déplacement...
En effet, ce n’est pas l’assise qu’il faudrait normaliser.
Tu n’imagines pas le cauchemar pour le bricoleur qui doit remplacer un siège chez un copain. La partie qui pose par terre laisse apparaître du sol non carrelé parce qu’elle est plus petite que l’ancienne, l’évacuation a un diamètre 100 alors que le tuyau de descente est en 80. Il faut percer de nouveaux trous de fixation et modifier le tuyau d’arrivée d’eau.
Tout ça pour un café et l’apéro !
réponse à . SyntaxTerror le 17/12/2013 à 09h54 : En effet, ce n’est pas l’assise qu’il faudrait normaliser. Tu ...
Inventions :
Je ne trouve pas de débouché pour mon WC à micro-ondes.
Cet ordinateur s’autodétruira dans les cinq secondes...

Alors ,
On vous donne carte blanche et vous n’en profitez pas ?
réponse à . SyntaxTerror le 17/12/2013 à 12h50 : Cet ordinateur s’autodétruira dans les cinq secondes... Alors , On...
Qu’en penses-tu, peut-être qu’ils seraient intéressés par mon WC à micro-ondes ?
réponse à . chirstian le 15/08/2006 à 18h17 : s’il reste vrai qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, il...
Sur la portée une blanche vaut deux noires , mais dans la vie deux noires sont plus efficaces pour vous faire passer une nuit blanche , d’ailleurs ne disait elle pas. " nuit câline , nuit d’amour ..tout en étant unique l’artiste aux deux jambes longues emplumes de blanches corolles...
réponse à . <inconnu> le 17/12/2013 à 16h02 : Sur la portée une blanche vaut deux noires , mais dans la vie deux noires...
Qui donc ? Berthe Delny ? cette page
réponse à . SyntaxTerror le 17/12/2013 à 12h50 : Cet ordinateur s’autodétruira dans les cinq secondes... Alors , On...
Cet ordinateur s’autodétruira dans les cinq secondes...
Ah, pour s’autodétruire, il s’est autodétruit ! Je te raconte pas le bazar main’nant !

Alors, je suis allée rechercher la bonne vieille Underwood, un peu char d’assaut mais au si joli cliquetis en fin de ligne ! Écoute !

Car je voudrais enfin savoir si deLassus a fait le triomphe espéré en janvier 2011 @64… Voilà près de trois ans qu’on se languit…

Et puis j’aimerais bien dire ♫♪♪♫ Bonaniversaire ! ♪♪♫♪ à Renoir2 qui - il n’y a pas si longtemps - passait la tête à la porte d’Expressio pour un p’tit bonjour…
réponse à . DiwanC le 17/12/2013 à 18h17 : Cet ordinateur s’autodétruira dans les cinq secondes... Ah, pour s...
Underwood
Je ne connaissais pas cette version classique, uniquement celle de Jerry Lewis dans les années 60, visible à cette page.
Merci à DiwanC-Germaine qui nous rappelle les bonnes manières (elle qui est si bien manièrée et qui de si belle manière ramassa si bien sa manne hier):

♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫
Bon anniversaire chère Renoir2
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫


A quand notre prochaine convention viennoise? C’est vrai que tu n’es plus en Bavière, mais... sait-on jamais...
Vente de dragées par demi-douzaines
le petit: - Oh ! des dragées roses, bleues, blanches...c’est combien m’sieur ?
le confiseur: - un franc, six...blanches.
Avoir carte blanche ou non, Peu me chaut !, aurait dit le cher Georges (l’autre !), lui, l’insoumis un peu anar, qui n’en faisait qu’à sa tête, en suivant son chemin de petit bonhomme.

De carte, on trouve celle-ci :
Le géographe était pris de folie,
Quand il imagina de tendre,
Tout juste entre l’Espagne et l’Italie,
Ma carte du Tendre.
Avec moi Cupidon se surmène.
Dans mon cœur d’artichaut il piqua
Deux flèches : l’une au nom de Carmen,
La seconde au nom de Francesca.
Les soirs de bal, j’enlace tour à tour,
Je fais danser chacune d’elles :
Un pied pour la séguedille, un pied pour
La gaie tarentelle.


Un texte qu’il n’eut pas le temps de mettre en musique… mais Bertola crut bon de s’en charger…

Et puis celles-ci :
Et la bonne aventure et l’art divinatoire,
Les cartes, les tarots, les lignes de la main,
La clé des songes, le pendule oscillatoire,
Les astres indiquant ce que sera demain,
"Je ne crois pas un mot de toutes ces histoires."


Et là encore, Bertola frappa, hélas...
réponse à . SyntaxTerror le 17/12/2013 à 18h43 : UnderwoodJe ne connaissais pas cette version classique, uniquement celle de Jerr...
On s’en fait une petite troisième, bien de chez nous ?! → cette page
Tiens ! c'est moi qui avais éteint la lumière en décembre 2013...  
Allez ! on recommence tout avec une belle grande et blanche carte !
J'ai "piqué" celle-ci sur le bureau* du cher Georges. Et commencer la journée avec un brin de tendresse, il n'y a rien de mieux !

Et durant un temps -
Les journaux d'antan
D'ailleurs le relatent -
Fallait se lever
Matin pour trouver
Une pierre plate.
On redessina
Du pont d'Iéna
Au pont Alexandre
Jusqu'à Saint-Michel,
Mais à notre échelle,
La carte du tendre.


Écoutez...

* Il en reste une carte, au moins, Bouba !. À tout bientôt pour le café.  
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 04h07 : Allez ! on recommence tout avec une belle grande et blanche carte ! J...
D'autre carte n'ai point trouvé mais une patte, oui....

La dernière où l'on peut entrer
Sans frapper, sans montrer patte blanche
...

Après tout "montrer patte blanche" a la même connotation........

Encore une histoire de chèvre blanche mais que nous devons à M. de la Fontaine cette fois ci......M. de la Fontaine qui a sûrement résidé en Essonne comme de bien entendu..

Pour commencer cette journée dédiée à la carte blanche je vous sers un arabica ?
Je m'octroie carte blanche pour sortir du sujet:

Hommage.......

Ayé !!!!!!.........Le sceptique

Ca ne me disait rien alors je suis allé fouiller dans les moins connues et là, bingo !

Et la bonne aventure et l'art divinatoire,
Les cartes, les tarots, les lignes de la main


Faites gaffe si vous cherchez la version chantée, c'est l'Autre qui s'y colle.....
c'est aussi fréquemment le symbole du vide, de la nullité, de la chose sans aucune valeur

Faut pas voir les choses en noir comme ça !
Avoir carte blanche c'est comme avoir la bride sur le cou

On fait qu'est ce qu'on veut.......et pissétou !
Bon, je vous laisse continuer, moi j'y vais......
- où ?
Ben ousque je veux, j'ai carte blanche....
réponse à . BOUBA le 05/01/2016 à 07h28 : c'est aussi fréquemment le symbole du vide, de la nullité, de la c...
Excellent !
Papa: - Cette année, comme tu as été bien sage, je crois qu'avec le Père Noel tu auras carte blanche...
Blanche: - un kart ? chouette !!
Il y a encore une carte chez le Roi Georges.
Une de celle qui est en général d'une couleur bien définie* pour lui elle était plutôt noire .
C'est dans Leche Cocu**

Si l'homme était un militant,
Il prenait sa carte ***à l'instant

*en ce qui me concerne ça fait longtemps que j'ai déchiré la mienne
**en cliquant sur plus y a les paroles pour le même prix
***T'a vu j'ai réussi à avoir carte blanche
L'angoisse de la carte blanche

Ce matin, en me réveillant, je vis que l'hiver était venu. Sa blanche lumière emplissait ma petite chambre. Je pensai aux cartes de vœux que je devais absolument écrire. Écrire, certes, mais qu'écrire ? Et je fus saisi par l'angoisse de la carte blanche.

La nuit était noire encore. La lune blanche, ronde et luisante comme une perle de verre, accompagnait les premiers trilles de Blanche Chaste Fleur, mon rossignol milanais. Ses rayons, au jardin, s'accrochaient aux branches raidies par le givre, et leur faisaient des haillons d'argent. C'était l'heure exquise.

Je pensai à Elsa. Je me dis : j'ai la mémoire qui flanche, je ne me souviens même plus de quelle couleur étaient ses yeux.

Elsa était une chatte angora d'Aragon. Je lui disais souvent : tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire. Alors elle poussait un soupir. Ou peut-être n'était-ce qu'un demi-soupir. Ah ! Si j'avais appris le solfège, la fugue, le contrepoint, les modulations, les arpèges, les notes, et tout le tintouin, j'aurais composé pour elle tout un tas de belles symphonies. Et même un opéra, qui aurait ridiculisé toutes les Traviata.

Ou peut-être aurais-je écrit simplement une sonate, au clair de lune. Mais je n'arrivais même pas à écrire une ballade. Ç’aurait pourtant été une jolie ballade, même si novembre était passé depuis longtemps. Mais je ne voulais qu'une chose : qu'on me laisse à mes amours mortes, qu'on me laisse à mes souvenirs.

Mes souvenirs, je leur avais donné carte blanche. Ils m'emportaient comme une avalanche, et recouvraient mon âme. Je pensais à Elsa, qui aimait tant faire la java. Souvent je posais mes mains sur le bas de son dos, et je lui disais : laisse mes mains sur tes hanches, et ne fais pas ces yeux furibonds ! Mais quand Jazz(*) était là, elle s'en allait.

Il fallait que je fasse une pause. Ou au moins une demi-pause. N'ayant point d'orgue, je me mis au piano. Je jouai un prélude de Bach – ah ! toutes ces amours qui se détraquent ! J'enchaînai avec une petite cantate, si mi la ré sol do fa, du bout des doigts. Je tentai de jouer la fugue d'autrefois, mais j'étais malhabile, elle était difficile. Je pensai à la dernière fugue d'Elsa.

J'aurais voulu garder Elsa, ma chatte blanche, ad libitum. Mais elle n'avait plus besoin de moi, elle était majeure : elle est partie. Ce n'était pas sa première fugue, mais de celle-là elle n'est jamais revenue. Et Dieu sait pourtant si j'ai pleuré, pleuré, pour qu'elle revienne.

Je n'ai gardé, en souvenir d'elle, que son écharpe de soie, que je porte à mon cou. Et je m'ennuie, sans elle.

Au fait, pour mes cartes de vœux, vous n'auriez pas une idée ?

(*) Jazz était le chat de mon voisin (cf. les épisodes précédents).


Si vous voulez jouer, vous pouvez essayez de trouver tous les titres ou extraits d'œuvres, et le nom de leurs auteurs ou interprètes, qui ont contribué, de mon plein gré ou à son insu, à ce texte (j'en ai trouvé 18). Rendez-vous pour les résultats vers 18h au bar du Phare. Un autre jeu, plus facile, consiste à trouver tous les termes de musique (35).
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 09h16 : L'angoisse de la carte blanche Ce matin, en me réveillant, je vis que l'...
À 18 h, on n'aura pas fini... du moins 18 h aujourd'hui. 
#27 préférer la carte bleu, celle que je préfère est encore la carte verte, autrement dit la carte Vitale...
Mais la bleu permet de régler ses menues dépenses... 
- Y'a un voyant qui m'a prédit l'avenir en utilisant des cartes à jouer...
- où ça ?
- au Mans !
- un devin au Mans qui lit les cartes ?
- cartes au Mans, si...
- ben moi, un mage me l'a prédit en consultant un très vieux livre...
- avec un vieux livre ?
- oui, car tome ancien...
réponse à . Jacques1949b le 05/01/2016 à 09h21 : #27 préférer la carte bleu, celle que je préfère est...
Si tu as une "Carte Bleue" encore opérationnelle, garde la précieusement !
Depuis 2012, les banques françaises ne peuvent plus fournir de cartes de paiement uniquement nationales. Elles sont tenues de fournir des cartes de paiement internationales ouvrant la porte aux piratages informatiques depuis l'étranger !
réponse à . Jacques1949b le 05/01/2016 à 09h21 : #27 préférer la carte bleu, celle que je préfère est...
La carte Vitale étant dédiée à la maladie, peut on la qualifier de carte à gènes ?....
réponse à . gerard5253 le 05/01/2016 à 08h27 : Il y a encore une carte chez le Roi Georges. Une de celle qui est en gén&...
Ah ben oui, "lèche cocu"......ça m'a échappé..
Impardonnable je suis....
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 09h44 : Si tu as une "Carte Bleue" encore opérationnelle, garde la pr&e...
Y'a pas deux pays où la réglementation est la même et on appelle ça l'Europe...
En tout cas en Belgique on est tout content quand une carte de paiement fonctionne à l'étranger.
Quand j'étais mouflet, nous partions en vacances dans la 4cv vers des destinations lointaines et exotiques comme les Pyrénées ou la Corrèze.

A l'époque même les auteurs de science fiction les plus imaginatifs n'avaient pas inventé le GPS et les autoroutes ne fendaient pas encore le paysage.

Mon père s'arrêtait régulièrement, déployait la carte Michelin sur le capot et trouvait l'itinéraire pour nous mener sans coup férir vers ces vacances auxquelles nous avions rêvé de si long mois....

Il était fort mon papa........

Aujourd'hui plus de carte, on programme son GPS, on prend l'autoroute et on branche la clim.

"Avant", on dégustait les vacances dont on savourait le voyage tant il en faisait partie. Maintenant on est préssés d'arriver, le voyage n'étant qu'une contrainte indispensable pour se rendre d'un point A vers un point B.

Certes cette évolution a du bon mais le charme n'y est plus.......
réponse à . Mintaka le 05/01/2016 à 10h14 : Y'a pas deux pays où la réglementation est la même et on app...
Nous (les Français-es) on se fait repérer à cause de la puce !
A Genève, certains distributeurs demandent un code à six chiffres. Où placer ces deux chiffres supplémentaires ? Avant, après, faut-il mettre des zéros, des neuf, des croix ? Finalement, on paie en Euros ...
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 10h36 : Nous (les Français-es) on se fait repérer à cause de la puc...
Va voir hier le dernier mot du #210, c'est peut-être la réponse ? 
réponse à . BOUBA le 05/01/2016 à 10h18 : Quand j'étais mouflet, nous partions en vacances dans la 4cv vers de...
Nous prenions le train à la "Gare-du-Nord" et nous donnions carte blanche au mécanicien, qui s'arrêtera à Creil puis à Pont-Ste-Maxence puis à Compiègne et enfin à Noyon.
Compter une bonne heure pour faire 100 kilomètres.
Les 15 derniers kilomètres en taxi.
réponse à . Mintaka le 05/01/2016 à 10h40 : Va voir hier le dernier mot du #210, c'est peut-être la répons...
Je ne me sers pas beaucoup de MS-Word, sauf quand OpenOffice n'arrive pas à ouvrir des fichiers StarOffice7, un comble !
Voilà qu'une dame Laurence Vanwymelbeke, qui s'est procuré l'adresse d'une liste à laquelle je suis abonné, me propose de traiter mes eaux usées par ultra-violets.
Dois-je lui laisser carte blanche ?
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 10h54 : Je ne me sers pas beaucoup de MS-Word, sauf quand OpenOffice n'arrive pas &...
Je suppose que la démarche du #210 est la même pour OpenOffice que pour Word...
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 11h05 : Voilà qu'une dame Laurence Vanwymelbeke, qui s'est procur&eacut...
Les UV jaunissent les cartes blanches !
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 10h54 : Je ne me sers pas beaucoup de MS-Word, sauf quand OpenOffice n'arrive pas &...
OpenOffice n'arrive pas à ouvrir des fichiers StarOffice7

Faut surement changer la carte A.P.U.S.S.......
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 11h05 : Voilà qu'une dame Laurence Vanwymelbeke, qui s'est procur&eacut...
Laisser carte blanche à quelqu'un qui propose un service sans qu'on lui ait demandé quoi que ce soit me paraît quelque peu hasardeux.......
La philantropie n'étant pas de ce monde, si la personne propose c'est qu'elle y gagne.
Comme on ne peut gagner sur deux tableaux, il faut bien que quelqu'un soit lésé dans l'affaire....

Non ?......C'qu't'en penses ?
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 09h44 : Si tu as une "Carte Bleue" encore opérationnelle, garde la pr&e...
Ben, je cois pas: c’est une mastercard que m’a refilée la SG mais bof... j’ai "arrangé" les choses. De toute façon je repère facilement de "phising". Comme j’utilise Kubuntu avec Thunnderbird et Firefox... que je met systématiquement à la corbeille tous les courriel au moindre soupçon... Touchons du bois, ce qui est facile puis je suis une tête de bois 
réponse à . Jacques1949b le 05/01/2016 à 11h40 : Ben, je cois pas: c’est une mastercard que m’a refilée la SG ...
Mais mon pauvre, Expressio n'est qu'une entreprise de "phising" ! 
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 09h16 : L'angoisse de la carte blanche Ce matin, en me réveillant, je vis que l'...
Ne nous quitte pas Enkidou, ne nous quitte pas ! Car chaque matin, ton texte est un petit bonheur qu'on ramasse au bord de ton chemin. On a l'impression de cueillir une rose à peine éclose, celle qui s'abrite sous les feuilles d'un chêne où les belles aiment à se faire sécher...
Que ferions-nous sans toi qui vins à notre rencontre ?

Mais je m'égare* car je suis simplement venue te dire – non pas que je m'en vais ! – mais qu'il m'est arrivé la chose la plus étonnante, la plus surprenante,... la plus incroyable, la plus imprévue : j'ai trouvé les 18 !

Il me reste à chercher les 35. Où les as-tu dissimulés ? Dans les buissons du grand parc solitaire et glacé ? Ou enfouis sous la terre tel un fantôme sans os ?

Tiens ! J'en ai caché juste la moitié ! 9 que je mets dans mon panier neuf.
Hé, hé en voilà une dizaine !

* du Nord. S'cuse-moi... c'est réflexe quasi pavlovien !
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 09h16 : L'angoisse de la carte blanche Ce matin, en me réveillant, je vis que l'...
Je n'en crois pas mes yeux : sur une carte blanche, j'ai écrit les 35 ! Ils forment une drôle de musique qui à cette heure ne peut être une musique de nuit... Vient-elle du blues ? Quand la musique est bonne, on ne cherche pas !
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 09h44 : Si tu as une "Carte Bleue" encore opérationnelle, garde la pr&e...
On entend encore - et même souvent :
- Vous réglez en carte bleue ?
Il y a longtemps, tu le rappelles, qu'elle est devenue Gold... Premier... Master... il y a longtemps que CB n'est plus "carte bleue" mais "carte bancaire".









Le jeu du jour : dans cet espace blanc, trouvez la carte !
Mince... on n'y voit que du bleu... eh bien, trouvez la carte bleue !
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 12h40 : On entend encore - et même souvent : - Vous réglez en carte b...
La "Carte Bleue" est devenue "Visa".
Si elle s'appelle Gold ou Master, c'est autre chose, mais les mauvaises habitudes perdurent :
L'aut'matin, une mère de famille m'a parlé de l'inscription du dernier en "centre aéré". J'ai rajeuni d'une bonne quarantaine d'années d'un seul coup !
Ça devait faire 20 ans qu'on disait CLSH quand elle les fréquentait ... et ça doit faire 15 ans qu'on dit Centre de Loisirs, enfin, on ne doit plus le dire. On ne voit pas le temps passer.
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 13h01 : Le jeu du jour : dans cet espace blanc, trouvez la carte ! M...
Moi, j'ai une carte verte à la couleur de la B.N.C.I., mais je crois que la banque a changé de nom ...
Synonyme de "laisser "carte blanche. Signer un blanc-seing.
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 12h13 : Ne nous quitte pas Enkidou, ne nous quitte pas ! Car chaque matin, ton tex...
Ma très chère Mme de Diwan,

Vous écrivez extrêmement bien, personne n’écrit mieux : ne quittez jamais le naturel, votre tour s’y est formé, et cela compose un style parfait. Vos dix chansons m’ont paru jolies ; j’en ai reconnu les styles.

Votre très humblement et respectueusement dévoué,
Enkidou
Je suis pour la veuve et l'orphelin, mais pour en finir avec ces mises au point d'hier.
En typographie, une ligne veuve est la dernière ligne d'un paragraphe apparaissant isolée en haut d'une page, et une orpheline est la première ligne d'un paragraphe apparaissant isolée en bas d'une page. On essaye généralement d'éviter l'apparition des veuves et des orphelines dans un texte typographié, sauf bien sûr dans la composition des dialogues ou des vers.

On utilise souvent une formule mnémotechnique pour les différencier : « Une orpheline n'a pas de passé, une veuve n'a pas d'avenir » (l'orpheline est la première ligne d'un paragraphe, et la veuve la dernière). On peut aussi se souvenir que dans l’expression « Veuves et orphelines », la veuve est en premier (donc haut de page), l’orpheline en second (donc bas de page).
réponse à . le gone le 05/01/2016 à 14h22 : Synonyme de "laisser "carte blanche. Signer un blanc-seing....
On dirait que tu n'est pas d'accord avec l'inconnu du 39 ... qui se permet de critiquer Wiki, ce n'est pas moi qu'on prendrait à faire ça ...

Bien que j'aie tout relu les voisins du dessus, je me suis servi de Ctrl F pour retrouver ce seing blanc ...
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 13h54 : La "Carte Bleue" est devenue "Visa". Si elle s'appelle ...
J'ai vu un reportage intéressant sur les nouvelles cartes quand elles sont réactualisées. J'ai regardé sur la mienne, et constaté qu'il y a bien cette nouvelle application )))) qui me dispense de composer mon code. A condition que le vendeur ait un lecteur adéquat... Et de suite tirage des sonnettes d'alarme par les médias qui dénoncent ce nouveau système facilitant d'éventuels piratages... Bof
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 14h26 : Ma très chère Mme de Diwan, Vous écrivez extrêmement...
♪♫♫♪♪ Gentil Enkidou, Diwan, gentil Enkidou... tout doux ! ♫♪♫♪♪
Me voilà habillée de dentelles, de rubans et de velours pour l'hiver. Je ne vais pas bouder ce petit bonheur du jour que tu m'offres, jouer les fausses modestes, même si...
Je prends, j'apprécie, je savoure, j'adore... merci c'est délicieux ! bien qu'un peu excessif. Il y a sur ce site des amionautes qui commentent joliment, qui racontent à ravir leurs souvenirs, souvenirs d'enfance, souvenirs d'hier, souvenirs d'avant...

Et si je peux me permettre : "Vous en êtes un autre !" car tout le monde ici est d'accord sur ce point : te lire est un grand plaisir.

Allez ! on arrête ? Rangeons les louanges au vestiaire !
Je vais broder tes mots en lettres d'argent sur ma ceinture dorée... pour faire bisquer mes copines d'ailleurs !
Et que ma très chère par ci.........et que vous en êtes un autre...et que je te rondejambe.....et que je te chapeaubas....et que je te slurpppppppe........et que je te re-slurpppppppe......

Ca va les chevilles ?

Quand je pense qu'il y a un peu moins que pas longtemps pour ne pas dire tout dernièrement on se gaussait de mon Maître et moi parce qu'on s'était adressés quelques menues louanges bien innocentes !

Bon, c'est vrai que vous êtes bons tous les deux mais kamème.....un peu de retenue que diable !
Pensez aux laborieux autres, aux sans grade qui font ce qu'ils peuvent pour, non pas vous égaler, mais au moins contribuer à la bonne tenue de ce merveiiiiiiiiilleux site.......
-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

et même 

Bon, je vous laisse, je vais être en retard chez les Lapeau-d'Effesse.....( tu vois que j'essaye de faire comme toi !)
réponse à . BOUBA le 05/01/2016 à 15h48 : Et que ma très chère par ci.........et que vous en êtes un a...
Tiens ! mais te voilà toi ! c'est maintenant, que tu reviens* ? dis, qu'on s'est fait un mauvais sang d'encre ! On tournait, on virait, on cherchait dans tous les coins... Plus malheureux que les pierres, on était...
Et pendant ce temps-là, Môssieu cheminait de son Coyote accompagné, une sale bête qui n'est bonne qu'à mordre les inconnus, gendarme- passants du clair de lune. Et nous, on se languissait...

T'étais où, dis, pendant qu'on défendait "la veuve" et "l'orpheline" ?

Et te voilà qui rentre au bercail parce que c'est bientôt l'heure du café, l'heure du thé, l'heure de la jatte de lait. Va, bois si ça te fait plaisir...

Mais tes reproches, tes critiques, tes "houspillements", tu te les gardes !
Moi, quand on me dit des choses gentilles, je dis merci ! Et pis c'est tout !

Grand jaloux, va
et même 

* Merci M'sieur Pagnol !
réponse à . le gone le 05/01/2016 à 14h45 : J'ai vu un reportage intéressant sur les nouvelles cartes quand elle...
Ma carte et ses précédentes portent ce logo mais peu de commerçants ont adopté les nouveaux terminaux, plus chers à la location. Des escroqueries ont déjà eu lieu dans le métro, il faut être assez près de la carte pour qu'elle soit lue mais ça n'équivaut pas à un chèque en blanc * , le débit est limité à 20 euros.
La banque m'avait promis un étui métallique pour protéger la carte des ondes néfastes .... j'attends encore.

* C'est presque ça, non ?
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 16h24 : Ma carte et ses précédentes portent ce logo mais peu de commer&cce...
Il faut demander à ta banque de désactiver ce logo et ta carte sera comme avant sans frais. Tu pourras l'utiliser comme avant. Bon, c'est ce que j'ai entendu au poste mais perso, j'ai rien demandé.
Les Lapeau-d'Effesse ! Des gens charmants autant qu'il m'en souvienne.
Ils s'étaient spécialisés dans les articles de chasse pour le gibier de plumes puis, la crise venant, ils se sont recyclés dans les articles de maroquinerie.

Ce serait peut-être amusant de les faire se rencontrer avec mes Desgrands-Lacour... Qu'en penses-tu ?
Mêêêrveilleux site ! Chacun suit une conservation en prenant garde à ne point importuner son voisin tout en poursuivant son p'tit bonhomme de chemin. Et ça s'entrecroise, ça se mélange, ça s'évite, ça se confond... mais tout le monde y retrouve ses petits !

- Et ta carte bancaire ? Tu te la mets où ?
- En général dans ma poche avec mon "visa" par-dessus. Et toi ?
- Ben moi, c'est différent parce que, tu comprends...

Un peu plus loin :
- Ton PC, ça y est ? Problèmes résolus ?
- Presque. Parce que j'ai voulu brancher le disque dur sur le ventilo. Ça devait pas être une bonne idée parce que j'ai le Mozila qu'à bugguer et depuis...

Plus loin encore :
- T'allais où en vacances quand t'étais môme ?
- Pas très loin mais on avait l'impression que c'était le bout du monde parce qu'il fallait prendre le métro, le train, le car... Et toi ?
- Moi c'était plus simple parce que j'habitais...

Journée ordinaire... avec ou sans carte blanche... Et c'est bien ainsi !
Mêêêrveilleux site ! Chacun suit une conservation en prenant garde de ne point importuner son voisin du s'ssus en poursuivant son p'tit bonhomme de chemin avec le voisin d'ssous. Et ça s'entrecroise, ça se mélange, ça s'évite, ça se confond... mais tout le monde y retrouve ses petits !

- Et ta carte bancaire ? Tu te la mets où ?
- En général dans ma poche avec mon "visa" par-dessus. Et toi ?
- Ben moi, c'est différent parce que, tu comprends...

Un peu plus loin :
- Ton PC, ça y est ? Problèmes résolus ?
- Presque. Parce que j'ai voulu brancher le disque dur sur le ventilo. Ça devait pas être une bonne idée parce que j'ai le Mozila qu'à bugguer et depuis...

Plus loin encore :
- T'allais où en vacances quand t'étais môme ?
- Pas très loin mais on avait l'impression que c'était le bout du monde parce qu'il fallait prendre le métro, le train, le car... Et toi ?
- Moi c'était plus simple parce que j'habitais...

Journée ordinaire... avec ou sans carte blanche... Et c'est bien ainsi !
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 16h15 : Tiens ! mais te voilà toi ! c'est maintenant, que tu reviens*&n...
Ben ma Pomponette, c'est que j'ai une vie en dehors d'expressio, moi !

Ce mois ci tout le monde sur le pont.......

-AG des donneurs de sang
-Collecte
-Gateau des rois offert à ceux qui nous ont aidé en 2015
-Préparation de notre loto annuel

Ca se prépare pas -que- derrière l'ordi tout ça ! Y a du taf sur le terrain
Et moi je suis plus un porteur d'eau, un homme de terrain, le mulet qu'on charge qu'un administratif........

Alors quand il faut courir à droite/à gauche c'est bibi qui s'y colle.....
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 17h47 : Mêêêrveilleux site ! Chacun suit une conservation en pren...
Justement je viens de recevoir ma carte bancaire toute neuve....valable jusqu'en Janvier 2019.
Je me souviens quand j'ai reçu la précédente ça me semblait loin Janvier 2016......

Hé bé nous y voilà.

Ô temps, suspends ton vol.....

Paraît que maintenant on peut payer sans sortir sa carte, suffit de télécharger une appli sur son Ail-Faune enfin un truc dans ce genre...une carte blanche quoi...
Demain je passe à la banque me faire expliquer le bastringue parce que je suis plutôt du genre mulet basique dans tous ces trucs là...

C'est que maintenant on fait tout avec sa carte Visa qui devient vitale mais qui devient vite bleue si on la fait trop chauffer et qu'après on se retrouve avec un carton rouge du banquier.
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 09h16 : L'angoisse de la carte blanche Ce matin, en me réveillant, je vis que l'...
Solution
1. « Un matin, en me réveillant, je vis que l'hiver était venu. Sa blanche lumière emplissait ma petite chambre. » Erckmann-Chatrian, Madame Thérèse
2. « La lune blanche / Luit dans les bois […] C'est l'heure exquise. » Paul Verlaine, La Lune Blanche
3. « Le jeu des perles de verre », roman de Hermann Hesse
4. Blanche Chaste Fleur : traduction française littérale de Bianca Castafiore, personnage d'Hergé, surnommée le rossignol milanais
5. « C'est un trou de verdure où chante une rivière / Accrochant follement aux herbes des haillons / D'argent […] » Arthur Rimbaud, Le Dormeur du Val
6. « J'ai la mémoire qui flanche / J'me souviens plus très bien / De quelle couleur étaient ses yeux [...] » Rezvani, chanté par Jeanne Moreau
7. « Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire » Louis Aragon, Les Yeux d'Elsa
8. « Si j'avais appris le solfège, la fugue et le contrepoint / Les modulations, les arpèges, les notes, et tout le tintouin / J'aurais composé tout un tas de belles symphonies que l'on ne jouerait pas / […] et même un opéra / Qui ridiculiserait toutes les Traviata » Stéphan Reggiani, Si j'avais appris le solfège
9. Sonate n° 14 de Ludwig van Beethoven, dite « sonate au clair de lune »,
10. « Qu'on me laisse à mes amours mortes / Qu'on me laisse à mes souvenirs » Anne Vanderlove, Ballade en novembre
11. « Une avalanche m'a emporté / Et recouvert mon âme » Graeme Allwright, Avalanche, adaptation de la chanson éponyme de Leonard Cohen
12. « Quand le jazz est / Quand le jazz est là / La java s'en / La java s'en va […] Et je donne à la java / Mes mains pour le bas de son dos » Claude Nougaro, Le jazz et la java
13. « Mais laisse mes mains sur tes hanches / Ne fais pas ces yeux furibonds » Salvatore Adamo, Laisse mes mains sur tes hanches
14. « Lorsque j'entends ce prélude de Bach / Par Glenn Gould, ma raison s'envole / Et toutes ces amours qui se détraquent » Jean-Claude Vannier, Sur un prélude de Bach, chanté par Maurane
15 « Une petite cantate, du bout des doigts [...] / Seule, je la joue, maladroite / Si mi la ré sol do fa » Barbara, Une petite cantate
16. « On était malhabile, elle était difficile, la fugue d'autrefois qu'on jouait tous les trois » Maxime Le Forestier, La petite fugue (chantée aussi merveilleusement par Catherine Le Forestier)
17. « Et j'ai crié, crié, Aline, pour qu'elle revienne / Et j'ai pleuré, pleuré, oh ! j'avais tant de peine » Christophe, Aline
18. « Si je porte à mon cou / En souvenir de toi / Cette écharpe de soie / Que tu portais chez nous […] Comme je m'ennuie sans toi » Félix Leclerc, L'écharpe
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 18h01 : Solution 1. « Un matin, en me réveillant, je vis que l'hiver &...
Tu fournis l'aspirine ?.........
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 16h15 : Tiens ! mais te voilà toi ! c'est maintenant, que tu reviens*&n...
Tiens ! mais te voilà toi ! c'est maintenant, que tu reviens* ? dis, qu'on s'est fait un mauvais sang d'encre ! On tournait, on virait, on cherchait dans tous les coins... Plus malheureux que les pierres, on était..
Moi je trouve honteux pour pas dire dégueulasse que la bouba, la femme du boulanger te laisse acheter les croissants. elle va faire des cochonneries avec les bergers en cocufiant joseta, son mari, pendant que toi tu te décarcasses et que joseta il n'a plus le coeur de pétrir ou d'aller au foot !
réponse à . mickeylange le 05/01/2016 à 18h10 : Tiens ! mais te voilà toi ! c'est maintenant, que tu revi...
elle va faire des cochonneries avec les bergers

Et pendant ce temps Coyote boulotte les moutons......Elle le fait exprès la gaaaaaaaaarce !

joseta pardonne leur, ils ne savent pas ce qu'ils disent......
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 12h34 : Je n'en crois pas mes yeux : sur une carte blanche, j'ai é...
Bravo (je fais court ; sinon, on va me dire que je flagorne, que je flatte, que j'obséquie, que je cajole, que je courtise, que j'encense, que je lèche bottes et plus,  et je ne sais quoi encore …) !

Dans tes 35, as-tu compté le triolet, qui y est sans y être ? Sinon, je ne les ai pas tous vus ...
carte
carte blanche à Devos
Bien sûr ! Tu la mets dans le café, et tu bois quand l'aspirine a dissous. Et l'aspirine à dix sous, c'est pas cher !
Ohé vous autres ! Mon lien texte veut bien fonctionner cette fois. Il me laisse carte blanche ?
Sans rire, c'est un grand jour !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 18h01 : Solution 1. « Un matin, en me réveillant, je vis que l'hiver &...
Yeeess ! J'ai tout bon !
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 18h17 : Bravo (je fais court ; sinon, on va me dire que je flagorne, que je flatte,...
Y en a qui se permettent ça ?.......Pfffffffff....
réponse à . le gone le 05/01/2016 à 18h24 : Ohé vous autres ! Mon lien texte veut bien fonctionner cette fois. I...
Alleluia !
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 18h17 : Bravo (je fais court ; sinon, on va me dire que je flagorne, que je flatte,...
Je n'ai pas compté "Triolet" mais j'ai fait cas des "trilles"...
Faut dire que j'ai eu la grosse aide du Dieu Reverso. Il a regardé mon lien et lui a ordonné "lève-toi et marche". Et le lien de le faire ! C'est dingue !
réponse à . mickeylange le 05/01/2016 à 18h10 : Tiens ! mais te voilà toi ! c'est maintenant, que tu revi...
elle va faire des cochonneries avec les bergers en cocufiant jos...
Ça, tu n'aurais pas dû dire...joseta n'était pas au courant...
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 18h20 : Bien sûr ! Tu la mets dans le café, et tu bois quand l'as...
Le sou vient du solidus romain qui pesait 4,5 grammes d'or fin.
Dix sous nous font donc 45 grammes d'or.
A 30 €uros le gramme nous arrivons à un café à 1350 €

Tu payes par carte ?......
réponse à . BOUBA le 05/01/2016 à 18h36 : Le sou vient du solidus romain qui pesait 4,5 grammes d'or fin. Dix sous no...
Perso, j'aime bien le carte noire. Tout le contraire quoi ! Sauf si l'on prends à la carte 
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 18h01 : Solution 1. « Un matin, en me réveillant, je vis que l'hiver &...
Pour ma défense, Monsieur le président, je dirais que Erckmann-Chatrian, sont un peu tombés dans l'oubli.
Pour le reste, ça va.
réponse à . BOUBA le 05/01/2016 à 18h16 : elle va faire des cochonneries avec les bergers Et pendant ce temps Coyote boulo...
Et pendant ce temps Coyote boulotte les moutons...
Je te l'ai toujours dit que Coyote était une sale bête... une malfaisante créature...
Quand il en aura fini avec les moutons, tu verras !, il s'attaquera aux chèvres et adieu la petite de M. Seguin, celle qui était si jolie avec ses sabots noirs et luisants, etc.

Pour ceux qui seraient intéressés par le "etc.", ils sont priés de se reporter aux chapitres précédents, parce qu'on ne va pas tout réécrire à chaque fois. Ça deviendrait lassant... certain d'ici le reprocherait... on risquerait la radiation...
réponse à . BOUBA le 05/01/2016 à 18h36 : Le sou vient du solidus romain qui pesait 4,5 grammes d'or fin. Dix sous no...
Dans mon enfance, le sou avait déjà perdu beaucoup de sa valeur : une pièce de un franc = 20 sous, deux francs = 40 sous et cent sous la pièce de 5 francs.
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 18h55 : Dans mon enfance, le sou avait déjà perdu beaucoup de sa valeur&nb...
Bref faut pas être sans le sou si l'on veut avoir carte blanche...
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2016 à 18h52 : Pour ma défense, Monsieur le président, je dirais que Erckmann-Cha...
je dirais que Erckmann-Chatrian, sont un peu tombés dans l'oubli
... et il est probable qu'ils y restent - je ne suis pas sûr d'ailleurs qu'on doive le regretter. J'ai cité là le seul passage que je connaisse d'eux, passage que j'avais appris en récitation à l'école primaire. Pour le reste, les "romans nationalistes d'inspiration régionale exhalant (sic) le sentiment patriotique" - c'est ainsi que Wikipedia décrit leur œuvre -, ce n'est pas trop ma tasse de thé.
réponse à . Enkidou le 05/01/2016 à 20h41 : je dirais que Erckmann-Chatrian, sont un peu tombés dans l'oubli......
Je lis qu'ils sont tous les deux "morts en exil", Erckmann à Lunéville, restée française après 1871 et Chatrian à Villemomble, dans l'Est parisien. De nombreux Alsaciens-Mosellans se sont installés au Raincy et à Villemomble après 1871 et la paroisse protestante du Raincy est longtemps restée luthérienne, une exception en dehors de l'Alsace-Moselle.
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 17h47 : Mêêêrveilleux site ! Chacun suit une conservation en pren...
Qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour que ça bis repepite ainsi quasi spontanément ? [138 et 139].
Me d'mande...
réponse à . DiwanC le 05/01/2016 à 21h45 : Qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour que ça bis repepite ainsi quasi spo...
Pour te récompenser de la qualité de tes interventions, la direction t'offre parfois deux interventions pour le prix d'une.
Comme c'est un peu le Bronx dans la gestion du forum, il arrive que ce soit deux fois la même.
réponse à . <inconnu> le 15/08/2006 à 06h21 : Devant tant de détails, il ne me reste plus quà agiter le drpeau b...
Spéciale couche-tard
Peut-être vous souvenez vous que la dénommée Florian Cloud de Bounevialle O'Malley Armstrong plus connue sous son pseudonyme Dido (daɪdoʊ) nous chantait son drapeau blanc en 2003.
réponse à . le gone le 05/01/2016 à 18h34 : Faut dire que j'ai eu la grosse aide du Dieu Reverso. Il a regardé m...
Bigre !
C'est "Mon lien s'appelle Lazare".
Il n'est pas rare qu'une carte bleue oubliée dans la poche d'une chemise ressorte lessivée de la machine à laver. Alors, la ménagère prend son air détaché et dit à son mari en lui tendant l'objet : " Je te donne carte blanche".

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Donner carte blanche » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?