Etre pauvre comme Job - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Etre pauvre comme Job

Être très pauvre, dans un dénuement extrême.

Origine

Celui qui a un bon job peut-il être pauvre ? Aujourd'hui, probablement pas, mais demain, avec l'augmentation déraisonnable du coût de la vie, qui sait ?

Mais si vous êtes perspicaces, vous avez vu qu'ici, 'Job' a une majuscule. On peut donc aisément en déduire qu'on n'a pas affaire à un mot anglais, mais à une personne. Alors qui est donc ce Job ?
Eh bien c'était quelqu'un qui ne parlait absolument pas la langue de Shakespeare, vu la période où il a vécu ; il est en effet cité dans l'Ancien Testament.

Job est quelqu'un de très riche et très pieux, jusqu'au jour où, sur les conseils de Satan, afin d'éprouver sa foi, Yahvé laisse Satan lui infliger une série de catastrophes : ses serviteurs sont assassinés, ses troupeaux volés et ses enfants écrasés par l'effondrement de sa maison.
D'autres ne s'en seraient pas remis ou auraient renié leur foi (comment Dieu, s'il existe, peut-il me faire subir tant d'épreuves aussi insupportables ?), mais Job décida alors de vivre dans le plus extrême dénuement : « Nu je suis sorti du sein de ma mère, nu j'y retournerai. Yahvé a donné, Yahvé a repris ; béni soit le nom de Yahvé »

C'est de cette pauvreté extrême, mais volontaire qu'est née notre expression à la fin du XIVe siècle.

Pour ceux qui se demanderaient ce que devient Job, voici quand même la fin très résumée de l'histoire.
Pour en rajouter une couche, Yahvé laisse Satan le frapper d'un "ulcère malin, depuis la plante des pieds, jusqu'au sommet de la tête". Voyant cela sa femme conseille à Job d'admettre que Dieu n'existe pas, ce qu'il se refuse à faire.
Du coup, obligé de constater que la foi de Job n'était pas seulement liée au confort dans lequel il vivait, Yahvé finit par lui rendre la santé et le double de ce qu'il avait perdu.

Exemple

« Un ancien intellectuel quand il serait pauvre comme le citoyen Job, et quand il serait devenu maçon, est toujours fâcheusement noté. Il est toujours un aristo. »
Charles Péguy - Œuvres complètes, tome I

« Un jeune étudiant, candide, beau, doué d'une âme artiste et passionnée, mais pauvre comme Job (...) lui conta des douceurs et la mit à mal »
Philippe Auguste Villiers de L Isle-Adam - Contes cruels

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre pauvre comme Job » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Sabr AyoubPatient comme Job
Bulgariebg Беден като църковна мишкаPauvre comme une souris d'église
Allemagnede Arm sein wie eine KirchenmausÊtre pauvre comme une souris d'église
États-Unisen to be on the down-and-outsêtre sur les bas-fonds et les hors-combats
Angleterreen To be as poor as a church-mouseÊtre pauvre comme un souris d'église
Espagnees Ser mas pobre que las ratasÊtre plus pauvre que les rats
Espagnees Ser pobre de solemnidadÊtre pauvre de solennité
Espagnees No tener donde caerse muerto.Ne pas avoir d'endroit pour tomber mort.
Canada (Québec)fr Pauvre comme une souris d'église
Canada (Québec)fr Être pauvre comme la gale.
Canada (Québec)fr N'avoir rien qu'une claque et une bottine.
Canada (Québec)fr Ne pas avoir une cenne qui l'adore
Italieit povero in cannapauvre en canne
Italie (Sicile)it N'avìri màncu l'òcchi ppi ciàngiriNe pas avoir des yeux même pour pleurer!
Pays-Basnl Het lampje scheef moeten hangenDevoir suspendre le quinquet de travers (pour que l'huile coule vers la mèche)
Pays-Basnl Zo arm als de straat zijn Être pauvre comme la rue
Pays-Basnl Straatarm zijnEtre pauvre comme la rue
Pays-Basnl Zo arm als de mierenPauvre comme les fourmis
Pays-Basnl Zo arm zijn als JobÊtre pauvre comme Job
Pays-Basnl Geen nagel hebben om zijn kont te krabbenManquer un ongle pour gratter son cul
Pays-Basnl Zo arm als een kerkratÊtre pauvre comme un rat d'église
Polognepl Być biednym jak mysz kościelnaÊtre pauvre comme une souris d'église
Brésilpt Não ter onde cair mortoNe pas avoir où tomber mort
Brésilpt Ser um pé-rapadoÊtre un pied-rapé
Brésilpt Pobre como JóPauvre comme Job
Roumaniero Sarac ca IovPauvre comme Job
Roumaniero Sărac lipit pământuluiPauvre collé à la terre
Russieru Быть бедным как церковная мышьÊtre pauvre comme une souris d'église
Slovaquiesk Byť chudobný ako kostolná mysEtre pauvre comme une souris d'église
Belgique (Wallonie)wa N'aveur ki sès ouyes po plorerN'avoir que ses yeux pour pleurer

Vos commentaires
si je comprends bien Job était si pauvre qu’il fit rôtir le balai !
Mon popa, on était tellement pas riches qu’il roulait ses clous-de-cercueuil dans du Job. C’est dire la pauvreté.
Yahvé finit par lui rendre la santé et le double de ce qu’il avait perdu.
pas tout à fait, puisqu’il perdit 7 fils et 3 filles au début de ses épreuves, et qu’il eut à nouveau 7 fils et 3 filles : sans doute que 14 et 6 n’auraient pas été un cadeau, hein !
Quel jobard ce job !
Et le Satan, il n’aurait pas envie de recommencer l’expérience avec les Job du moment ? Il lui suffit de trouver le carnet d’adresses des sponsors de monsieur S..., petit chef d’un ex-grand état même pas foutu de se qualifier en quart de finale de la coupe d’Europe des footeux !!!

Bon allez, bonne journée à tous ! Hier soir le ciel nous est tombé sur la tête avec tous les foudres de Zeus, et ce matin enfin, pas un nuage dans tant de bleu qu’on ne s’en souvenait plus... Je vais mettre mon nez au jardin pour la peine !
être pauvre, comme Job, c’est un emploi précaire.
°
Etre dans l’extrême indigence,
comme par exemple les gens indigènes d’extrême-orient ou d’ailleurs.
°
Dans l’Ancien Testament, ’’Job’’ est le premier des Livres poétiques, avec les Psaumes, les Proverbes, l’Ecclésiaste et le Cantique des Cantiques. Il suit "Esther" dernier des Livres historiques.

Esther 10 - 3 ... Mardochée ... était aimé ...
.
Job 1 - 1 ... Il y avait dans le pays d’Uts un homme qui s’appelait Job. Et cet homme était intègre et droit; il craignait Dieu, et se détournait du mal.
.
Les Psaumes 1 - 1 ... Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants,
Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs,
Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, ...
°
Bonne journée à tous !
°
Mon expresso - sans "i" svp - aujourd’hui est un ordinaire, pas le temps, surtout après ce message; mais, curieusement qu’est-ce-qu’il est bon !
Et hop, au boulot !
°
A vous, ma dame de l’Economie, toute bouclée, toute shalimarée
et Bercy tout plein de votre amitié et tendresse d’antan ... en emporte le vent !
°
Travaillez, prenez de la peine ... quand même, quoi, hein, biloute !

°
réponse à . momolala le 18/06/2008 à 07h54 : Et le Satan, il n’aurait pas envie de recommencer l’expérienc...
°
Et le Satan, il n’aurait pas envie de recommencer l’expérience ...
°
La femme est souvent maligne, car Satan l’habite !
°
[][] [][] [][] [][] [][] [][]
°
Ach! Que c’est môffais !
°
Si on pouvait nous rendre en une fois tout ce que l’on paie(et que l’on a payé) en impôts et en TVA....Et si Satan pouvait s’occuper des gens malhonnêtes et laisser les autres en paix...
Elle m’a dit "je m’en fous qu’tu sois pauvre comme Job,
Ce qui compte pour moi ce sont tes qualités,
Celles que l’on peut voir quand tu es excité
Et là, c’est pas possible, c’est trop pauvre comme zob".

Fumier !
réponse à . Muscat le 18/06/2008 à 08h41 : Si on pouvait nous rendre en une fois tout ce que l’on paie(et que l&rsquo...
Tu sais, y en a des qui auraenit aimé payer des impôts !
Quant à la TVA, il n’y a qu’à moins consommer 

Pas très riche, je suis ! Ainsi, je demeurerais probablement !
Mais la richesse ne se mesure pas à la taille du porte-monnaie, (ni d’autre chose d’ailleurs, à moins de s’appeler Freddy Sirocco  )
job
ojb
boj
bjo
jbo
obj

peux pas faire plus
réponse à . Muscat le 18/06/2008 à 08h41 : Si on pouvait nous rendre en une fois tout ce que l’on paie(et que l&rsquo...
je doute effectivement qu’on songe à te rendre en une seule fois tout ce que tu as payé en impôts directs ou indirects, mais tu profites de la paix grâce à notre armée, de la sécurité grâce à notre police, tu as été à l’école, tu peux compter sur l’hôpital etc... Que ces services ne soient pas parfaits, je te l’accorde très volontiers. Mais que tu aies fait une mauvaise affaire financière en naissant en France, ça, je me permets d’en douter !
C’est de cette pauvreté extrême, mais volontaire qu’est née notre expression
pauvreté extrême, certes, ( pendant quelques années, avant et après une immense richesse), mais je tique sur "volontaire" : que je sache, Job n’a été volontaire ni pour devenir pauvre, ni pour le rester. Ce qui le caractérise c’est sa foi, et son refus de se rebeller, même face à une situation qu’il sait être profondément injuste.
Et ce n’est même pas le summum de la pauvreté , car lui, du moins, a connu et profité de la richesse pendant des années, avant ce revirement de fortune, alors que d’autres sont morts dans le même dénuement sans avoir jamais rien connu d’autre.
C’est donc plus le symbole de la soumission servile, qui confine à la bêtise et c’est à ce titre qu’il a donné l’adjectif " jobard. "
Pour être franc -et je sais qu’il n’en a rien à f... - le personnage ne m’est pas du tout sympathique, et je préfère nettement le message de Kipling : "si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie, et sans dire un seul mot te remettre à bâtir etc... " qui lui, invite à se retrousser les manches !
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 11h33 : C’est de cette pauvreté extrême, mais volontaire qu’es...
Assez d’accord avec toi. D’ailleurs, je n’aurai de foi béate en Yahvé qu’après avoir vu mes comptes doubler du jour au lendemain... Et c’est pas demain la veille !
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 11h33 : C’est de cette pauvreté extrême, mais volontaire qu’es...
« Job se leva, déchira son manteau, se rasa la tête, tomba à terre, se prosterna et dit : "Nu je suis sorti..." »
Moi je ne tique pas sur ’volontaire’.
réponse à . God le 18/06/2008 à 11h54 : « Job se leva, déchira son manteau, se rasa la tête, tom...
bon d’accord : ça dépend de l’état du manteau !  
réponse à . Elpepe le 18/06/2008 à 11h53 : Assez d’accord avec toi. D’ailleurs, je n’aurai de foi b&eacut...
je n’aurai de foi béate en Yahvé qu’après avoir vu mes comptes doubler du jour au lendemain...

Demande à Marceeeeeeel, avec quelques verres tu verras double.
merci qui ?

Jéhova boire avec toi, je veux être témoin
réponse à . mickeylange le 18/06/2008 à 12h22 : je n’aurai de foi béate en Yahvé qu’après avoir...
Yahvé pire comme solution que aller-l’où-y-a à boire ! Donnez moi l’adresse et j’y ferai une apparition.
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 12h31 : Yahvé pire comme solution que aller-l’où-y-a à boire&...
Donnez moi l’adresse et j’y ferai une apparition.

Non ? Mais si !
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 07h44 : Yahvé finit par lui rendre la santé et le double de ce qu’i...
" Pendant ses dernières années, Job reçut de l’Éternel plus de bénédictions qu’il n’en avait reçu dans les premières ... Job vécut après cela cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils jusqu’à la quatrième génération ...
... Et Job mourut âgé et rassasiéde jours."
moi, ce qui me gênerait, c’est plutôt de vivre à nouveau, après une vie d’adulte déjà avancée (puisque son 1er troupeau d’enfants étaient déjà adultes eux-mêmes) ... recommencer et vivre encore 140 ans !!!

@ Emeu29 : "pas riche", toi ? Frimeur ! menteur ... quand on est adroit de ses mains, qu’on possède intelligence et sensibilité, des ami(e)s, de nombreuses qualités, etc ... ce sont de sacrées richesses !
réponse à . cotentine le 18/06/2008 à 13h29 : " Pendant ses dernières années, Job reçut de l’&Eacut...
tu as raison : après un tel job, il aurait du pouvoir prendre sa retraite avant 140 ans : il avait ses trimestres !
au passage ,note que voir la 4° génération (ou la 4° après celle de ses fils ? ) quand on vit 140 ans, cela n’a rien d’extraordinaire, ou alors on procréait bien tard à l’époque ! A mon avis cela ne pouvait s’expliquer que par une pauvreté extrême en spermatozoïdes. De là l’expression : pauvre comme Job.  
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 12h31 : Yahvé pire comme solution que aller-l’où-y-a à boire&...
Car toutes attisent, par belles et noces !
réponse à . Emeu29 le 18/06/2008 à 10h10 : Tu sais, y en a des qui auraenit aimé payer des impôts ! Quant...
Compte-tenu du mode d’application de la tva... "les pauvres" n’ont qu’à plus moins consommer que "les riches"... Si ça te satisfait, suis heureux pour toi... 
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 11h33 : C’est de cette pauvreté extrême, mais volontaire qu’es...
C’est bien dit, je souscris...
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 11h15 : je doute effectivement qu’on songe à te rendre en une seule fois to...
La meilleure affaire financière lorsque l’on est né en France reste tout de même de s’expatrier en Suisse ou en Belgique, "ah que" oui. Ou de s’installer "coopérant" dans quelque pays "miséreux" et s’y faire rétribuer en bonne monnaie française...
- Verre bu, je me Potomac.

Anna Gramme, en direct de Washington DC
réponse à . cotentine le 18/06/2008 à 13h29 : " Pendant ses dernières années, Job reçut de l’&Eacut...
Vivre 140 ans de plus pourquoi pas, tout dépend dans quel état de santé.

A l’époque, il fallait bien trouver un truc pour que ça finisse bien, puisque le concept de vie éternelle n’avait pas encore été inventé.
réponse à . AnimalDan le 18/06/2008 à 14h58 : Compte-tenu du mode d’application de la tva... "les pauvres" n’ont q...
Ch’us ben d’accord avec toi ! C’est bien pour cela qu’il y a un 
Mais s’il y avait une justice devant la feuille d’un pot (de chambre) ou la pompe à mes sens (en ébullition) cela se saurait !
Cela dit un peu de "décomsommation" ne serait pas pour me déplaire ! Cela ferait grand bien à la planète et si des gens se croient heureux en dépensant leur argent, je les laisse penser cela.
"Dites-nous de quoi vous avez besoin, nous vous apprendrons comment vous en passer" Merci Coluche ! Grande philosophie bouddhique ! 
Ce qui me gêne plus ce sont ceux qui n’ont pas de toit, pas à manger à nos portes ! Occupons-nous d’eux d’abord, réglons ce problème, après on pourra demander une augmentation de sale air !  ...
...ou ne pas la demander ! 

@ Cot 20 : Merci !
réponse à . AnimalDan le 18/06/2008 à 15h02 : La meilleure affaire financière lorsque l’on est né en Franc...
tu rigoles ? Dans un pays "miséreux" tu n’es même pas certain de recevoir ton Expressio tous les jours ! C’est ça être pauvre comme Job , alors que d’autres la reçoivent en triple, non ?  
Job était si pauvre qu’il se roulait ses tiges de 12 dans un papier de sa fabrication. Et pour avoir du Riz La+ et la bannière, c’était !
Pour la petite histoire, Jean Bardou signait ses livrets de ses initiales J B, entre lesquelles il plaçait le losange représentant les armes de la ville de Perpignan. Peu à peu, les clients ont lu JOB et ont ainsi créé le nom de la marque
.

Renault aurait construit des voitures, qu’auraient lu les clients ???
réponse à . Elpepe le 18/06/2008 à 16h10 : Job était si pauvre qu’il se roulait ses tiges de 12 dans un papier...
Tu me fais l’effet d’un drôle de zouave avec tes zig-zag !

(usine à Gassicourt près Mantes, Seine et Oise)
réponse à . Elpepe le 18/06/2008 à 16h10 : Job était si pauvre qu’il se roulait ses tiges de 12 dans un papier...
Pour avoir du riz, déjà c’était dur, dans son pays d’origine quant à la +, il lui faut attendre la venue de J-C.
   
réponse à . Elpepe le 18/06/2008 à 15h13 : - Verre bu, je me Potomac. Anna Gramme, en direct de Washington DC...
euh...j’ai trouvé un anagramme, mais je te préviens, c’est juste un début :
être povre comme Jaub
ça compte  ?
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 16h26 : euh...j’ai trouvé un anagramme, mais je te préviens, c&rsquo...
C’est aussi une contrepèterie ! Bravo, quels progrès !
faut dire que pauvre comme Odet-Cascadec-Bolloré, ça l’fait pas !
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 16h26 : euh...j’ai trouvé un anagramme, mais je te préviens, c&rsquo...
Ah ben oui ! Un accessit de 12... 

RÉCLAME

Expressio récompense les jeux de mots de ceux qui se lèvent tôt ! 
réponse à . SyntaxTerror le 18/06/2008 à 16h20 : Tu me fais l’effet d’un drôle de zouave avec tes zig-zag ...
Fume ! C’est du belge. L’est encore barré où, HoubaHOBBES ?
HoubaHOBBES, iciiiii, tout de suiiiiiiiiite !
réponse à . SyntaxTerror le 18/06/2008 à 16h35 : faut dire que pauvre comme Odet-Cascadec-Bolloré, ça l’fait ...
Je croyais que c’était l’acronyme de Ô Cannabis Bienroulé ! 
réponse à . Elpepe le 18/06/2008 à 16h38 : Ah ben oui ! Un accessit de 12...  RÉCLAME Expressio ré...
Ah, non !

Pas toi et pas les jeux de moto et les jeux de motards !
réponse à . SyntaxTerror le 18/06/2008 à 17h10 : Ah, non ! Pas toi et pas les jeux de moto et les jeux de motards !...
Bon, bon... je recommence :

RÉCLAME

Expressio révèle tous les talents d’Achille.

Ah, oui, tu as raison, c’est nettement mieux ! :&rsquo)
Voici l’histoire de Job racontée en utilisant des expressions bibliques, une par ligne environ (et, en plus, un grain de folie).

Avant d’être pauvre comme Job,
Job était riche comme Hérode.
Il adorait le veau d’or,
Et croquait le fruit défendu.
Lui qui avait une paire trop mise une Terre Promise
Bien avant le massage de la paire rouge le Passage de la Mer Rouge !

Mais un jour Satan le prit pour bout qu’est mis serre bouc émissaire
Et le mit en tenue d’Adam, sans même
Un manteau de Noé pour cacher son bâton de Jacob.
Il vécut un exode, un calvaire, et but
Le calice jusqu’à la lie. Il eut des problèmes avec un monstre
Marin : le Lévy attend le Léviathan.

Sans jérémiades, et tout en pleurant comme une madeleine
Job s’en sortit. Mais ce colosse aux pieds d’argiles
Disant amen à tout ne dut son salut qu’a Dieu.
Qui se montra bon Samaritain et lui rendit tout
Ce qu’il avait perdu : œil pour œil, dent pour dent . . .
Le temps des vaches maigres était passé . . .

Il vécut heureux et mourut vieux comme Mathusalem.


Je sais, ça ne vaut pas l’histoire de la sorcière dans le placard à balai que nous avons lu hier grâce à Momolala, et, en plus, il y a des ratures. . . .

Mais, bon, je fais ce que je peux !
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 11h33 : C’est de cette pauvreté extrême, mais volontaire qu’es...
°
... qui lui, invite à se retrousser les manches !
°
Il y a plus d’une façon de se retrousser les manches. L’une d’entre elles, serait celle de Job. Résister. Ouais, résister contre vents et marées. Et d’ailleurs, de même que l’habit ne fait pas le moine, les manches retroussées signifient souvent tout simplement ... manches retroussées. Effet de manches ? Blingbling pour cucus et gogos, sans doute.
°
Non, décidément la vie est un immense champ où tout est possible, l’espoir comme le mépris ou au mieux une certaine méprise.
°
Que la sagesse ne vous frappe pas trop vite ni trop fort ! Car alors, la prochaine étape, ce sera, ouais, la pourriture. Que la sagesse vous gagne, comme le désir, doucement mais ... à la folie !
°
PS - Kipling c’est Dalida, mais la musique en moins et les boyscouts en plus !
(ThanhBach dixit, LOL !)
Mais bon, on lui fera une place chez Mme Trussaud.
°
réponse à . ThanhBach le 18/06/2008 à 19h43 : ° ... qui lui, invite à se retrousser les manches !° Il y a ...
manches retroussées signifient souvent tout simplement ... manches retroussées
mais bien d’autres choses aussi : d’abord qu’on n’a pas affaire à un manchot. Ensuite qu’il est moins pauvre que Job, puisqu’il a encore sa chemise. D’où on peut déduire qu’il n’est pas un homme heureux puisque... Bon y en a 3 qui suivent !

Question : est-ce que Blériot -qui n’en était pas un- aurait pu la traverser sans se la retrousser pour le tenir, hein ?
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 20h19 : manches retroussées signifient souvent tout simplement ... manches retro...
monsieur l’Inspecteur,
j’ai le regret de vous faire savoir qu’un retournement soudain de ma situation financière vient de se produire. Certes, mon quotient familial s’est trouvé réduit par la disparition de mes 10 enfants, mais je n’ai plus ni revenu, ni patrimoine. C’est la volonté de Dieu (que son nom soit loué).Je vous demande donc de bien vouloir me dispenser du payement de mon premier tiers. Je serais bien venu vous exposer mes malheurs de vive voix, mais j’ai déchiré mon dernier manteau, et je suis donc littéralement à poils. De toutes façons, vous n’auriez plus rien à saisir, à part ma femme, mais je doute que vous m’en débarrassiez : si Dieu (que son nom soit loué) me l’a laissée, dans le contexte actuel, vous pensez bien que ce n’était pas pour me faire plaisir !
Je ne manquerai pas de vous faire savoir, dès que Dieu (que son nom soit loué) aura fini de me faire chier, et que mes revenus le seront (revenus).
Job
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 20h19 : manches retroussées signifient souvent tout simplement ... manches retro...
Ha ! ha ! ha !
°
Jeu, set et match !
Une manche à zéro !
°
Et la logique non primitive, il faut retrousser ses manches pour se la farcir ?
NB - Logique primitive = logique "courante", binaire, du tiers exclus ! Du monde merveilleseument imbécile où entre le 0 et le 1, il n’y a rien !
°
0 [][] 1
°
Ooooops pour "primitive" ! Fallait lire "première" !
°
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 20h33 : monsieur l’Inspecteur, j’ai le regret de vous faire savoir qu’...
Monsieur Job,
au vu de votre situation, nouvelle au regard du fisc, que vous me décrivez, je ne comprends pas bien avec quel argent vous pourriez louer le nom de Dieu. Mais puisque vous persistez et réitérez même dans votre lettre, j’en déduis qu’il vous reste quelques moyens pour ce faire. En conséquence, vous voudrez bien déduire vous-même de ceux-ci, pour dissimulation de revenus et fausse déclaration, un redressement de 87.653,12 €.
L’inspecteur,
Dugenou
réponse à . Elpepe le 18/06/2008 à 20h58 : Monsieur Job, au vu de votre situation, nouvelle au regard du fisc, que vous me ...
Monsieur Trou Dugenou
Chez nous, Gentils, on dit toujours "à louer". Mais c’est juste pour parler. Aussi, quand vous me répondez : à louer, Gentil à louer, à louer, je te plumerai... je vous trouve très méchant, et votre redresse ment ! Je vous dis adieu (que son anom soit aloué acrédit)
Job
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 21h15 : Monsieur Trou Dugenou Chez nous, Gentils, on dit toujours "à louer". Mais...
Monsieur Job,
j’ai le regret de vous faire savoir que mon inspecteur n’a pas à être gentil ni méchant avec vous, bien que son métier consiste à vous rouler dans la farine, et sans en faire tout un tabac. Et il n’est pas là "juste pour parler" comme vous, mais pour garnir les caisses du Trésor Public, dont vos élus ont le plus impérieux besoin pour améliorer votre vie et celle de vos concitoyens. Veuillez donc, à l’avenir, vous adresser à lui avec la plus grande déférence et vous plier à ses injonctions, faute de quoi il se verra dans l’obligation de vous contraindre par corps, si vous n’avez plus d’autre bien à saisir.
Le Trésorier Général,
Hubert de Saint-Sangsoue
Superbes les commentaires et répliques d’aujourdh’ui, magnifique sens de la répartie sans haine ni violence. Et tout ça sans (pratiquement ) de «  Paul et niquemike «, continuez comme ça, je reprends goût à Expressio. 

@ chirstian (13) Je suis bien d’accord avec toi, le terme volontaire m’a aussi fait tiquer. C’est plutôt une preuve d’asservissement, de servitude, de subordination, de dépendance, d’assujettissement et de servilité.
Crachons plutôt dans nos mains et reprenons le manche ! :&rsquo)
Bonsoir/bonjour à tertouss.(à toutes et à tous en ch’ti)
Je trouve toujours un peu discutable que Yahvé, ou Dieu, ou Jéhovah, bref cette puissance inconnue qui apparemment nous gouverne, choisisse de tester les pauvres petits hommes en leur retirant leur maison, leur argent, etc etc. Du genre "Bon on va bien voir si tu m’aimes autant que ça, hein ?? Dis donc Satan j’ai besoin de ton aide, j’ai une vie à détruire, juste pour un petit test, oh rien de grave..." C’est pas très catholique tout ça, non ? Pour moi le Yahvé de l’Ancien Testament est finalement assez... humain.
Sinon merci, toujours très intéressant, je suis une nouvelle abonnée conquise
A bientôt
réponse à . <inconnu> le 19/06/2008 à 12h06 : Je trouve toujours un peu discutable que Yahvé, ou Dieu, ou Jéhova...
je suis une nouvelle abonnée conquise
Je te souhaite d’abord la bienvenue, par Minou, le p’tit copain à Minerve...
Ensuite, je ne te dirai pas ce que je dis aux Espagnols:

"conquise? T’as tort!"

Non, non, ici, t’as mille fois raison!!!

Allez, viens, sans l’être moi-même, je t’invite au Job-bar!
réponse à . chirstian le 18/06/2008 à 07h44 : Yahvé finit par lui rendre la santé et le double de ce qu’i...
Job, en véritable adorateur de Dieu, avait l’espoir de la résurection. De ce fait, Job bénéficiera du plaisir de cotoyer ses 10 "nouveaux" enfants et les 10 qu’il a perdu. Tout cela une fois la résurection arrivée. Les réponces sont dans la Bible.
Amicallement.
Bizarre, bizarre. A part la bible de God tout là-haut à droite, ça fait déjà un certain temps que je n’ai plus de pub dans le bandeau à droite (ni en haut d’ailleurs). L’est tout blanc. Est-ce que c’est pareil pour tout le monde?
Google s’est-il fâché avec God? 
réponse à . <inconnu> le 12/06/2012 à 01h12 : Bizarre, bizarre. A part la bible de God tout là-haut à droite, &c...
Google s’est-il fâché avec God?
Que nenni ! Moi, j’ai toujours les publicités : en ce moment, j’ai en haut : "Dis-moi quel instrument tu aimes..."* et à droite "Rencontrez des femmes musulmanes" (un grand classique).
En fait, ça change à chaque fois que j’actualise la page expressio.

@ God : le lien vers Musiksen "semble brisé" !
Yahvé laisse Satan lui infliger une série de catastrophes
Voilà autre chose, Satan travaille pour Dieu…
Yahvé a donné, Yahvé a repris ; béni soit le nom de Yahvé
Donner c’est donner, reprendre c’est voler…
Yahvé finit par lui rendre la santé et le double de ce qu’il avait perdu.
Moi qui croyais que Dieu rendait au centuple…

Dieu a des défauts tellement humains qu’on se demande s’il n’est pas une créature de l’Homme.
réponse à . <inconnu> le 12/06/2012 à 05h37 : Yahvé laisse Satan lui infliger une série de catastrophesVoil&agra...
Dieu a des défauts tellement humains qu’on se demande s’il n’est pas une créature de l’Homme.
"Dieu a fait l’homme à son image, mais l’homme le lui a bien rendu."
Voltaire
réponse à . <inconnu> le 12/06/2012 à 05h37 : Yahvé laisse Satan lui infliger une série de catastrophesVoil&agra...
Voilà autre chose, Satan travaille pour Dieu…
Tu sais, avec Dieu, on ’s’attend’ à tout...
réponse à . deLassus le 12/06/2012 à 02h18 : Google s’est-il fâché avec God?Que nenni ! Moi, j’...
Le lien est rétabli.
réponse à . <inconnu> le 12/06/2012 à 01h12 : Bizarre, bizarre. A part la bible de God tout là-haut à droite, &c...
Tu dois avoir installé un bloqueur de pubs, non ?
Pasque chez moi, comme chez d’autres, tout est toujours là.
Depuis qu’il a perdu son Viagra, il est pauvre comme zob...
Quand j’avais 14 ans, j’ai écrit un poème avec l’expression du jour qui m’était nouvelle. Vous avez beaucoup de chance, je ne me souviens plus du tout de ce poème.
Pour couper l’herbe sous le pied de certains, je leur laisse le plaisir d’épiloguer sur mon âge mental actuel. 
réponse à . <inconnu> le 12/06/2012 à 05h37 : Yahvé laisse Satan lui infliger une série de catastrophesVoil&agra...
Dieu... on se demande s’il n’est pas une créature de l’Homme
tu ne crois pas si bien dire.
Étant donné son âge avancé, pour récupérer ses fils, Job cherche de l’aide:
Job, l’ancien, teste amants.
réponse à . <inconnu> le 12/06/2012 à 05h37 : Yahvé laisse Satan lui infliger une série de catastrophesVoil&agra...
Moi qui croyais que Dieu rendait au centuple
Mais le Job en question s’est quand même retrouvé finalement avec quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de boeufs et mille ânesses. C’est pas rien ! Il n’a retrouvé que sept fils et trois filles, fratrie ni doublée ni multipliée par cent, heureusement.

Détail amusant, les trois filles se prénommaient Tourterelle, Cinnamome et Corne à Fard. Pour la dernière, ça a dû en faire rigoler quelques-uns.
réponse à . <inconnu> le 05/04/2011 à 15h23 : Job, en véritable adorateur de Dieu, avait l’espoir de la ré...
Woaho ! cher-e désabonné !
Je répète ce que j’ai dit plus haut : à l’époque de Job, le concept de vie éternelle n’avait pas encore été inventé, donc Dieu lui "prète longue vie" et lui "redonne" les biens et les enfants qu’il a perdu.

Quant à prétendre que "toutes les raiponces sont dans la Bible"... Toutes les questions y sont, les réponses, on les cherche encore.
réponse à . <inconnu> le 19/06/2008 à 12h06 : Je trouve toujours un peu discutable que Yahvé, ou Dieu, ou Jéhova...
Pour moi le Yavhé de l’Ancien Testament est finalement assez...humain

Oh ! La conquête du pays de Canaan par les Hébreux est parsemée de batailles où les peuples locaux ont été exterminés avec l’aide de Yavhé. Les hommes, femmes et enfants "passés au fil de l’épée" se comptent par dizaines de milliers sinon par centaines de milliers. Même si on fait la part de l’exagération voulue par les auteurs des différents livres de la Bible, les massacres actuels en Syrie sont loin d’égaler les massacres commis par les Hébreux.

A titre d’exemple (mais il y a d’autres passages dans la Bible) on peut lire dans le Livre de Josué les chapitres 10 et 11. Et les autres scènes similaires où Yavhé est impliqué ne manquent pas !
réponse à . charmagnac le 12/06/2012 à 10h11 : Moi qui croyais que Dieu rendait au centupleMais le Job en question s’est ...
Bah,

comme dans la chanson de Frédéric Fromet, on verra dans quelques années quand on entendra : Va faire la bise à pépé Brandon (ou à mémé Kimberley).
réponse à . God le 18/06/2008 à 11h54 : « Job se leva, déchira son manteau, se rasa la tête, tom...
volontaire implique pour moi une attitude de volonté, d’avoir voulu la situation dans laquelle Job se trouve. Qu’il l’ait acceptée volontiers ça ne fait aucun doute, mais je le verrais plutôt résigné

Mais remarquons que c’est volontairement qu’une fois dépouillé et ulcéré atteint d’un ulcère Job s’est installé sur un tas de cendres (Job ch 2 v 8)
réponse à . charmagnac le 12/06/2012 à 10h44 : volontaire implique pour moi une attitude de volonté, d’avoir voulu...
Ah, parce que toi, tu t’es déjà résigné à accepter quelque chose volontiers? A moins que tu te sois volontiers résigné?
Si tu te souviens d’Alain Bombard, il était naufragé volontaire. Ce n’est pas pour cela qu’il a pris volontiers la décision.
réponse à . charmagnac le 12/06/2012 à 10h44 : volontaire implique pour moi une attitude de volonté, d’avoir voulu...
Un tas de cendres ? C’était pas un tas de fumier ?
réponse à . Rikske le 12/06/2012 à 11h30 : Un tas de cendres ? C’était pas un tas de fumier ?...
Ca dépend des traducteurs. Le chanoine Crampon (catholique romain, donc) traduit par "cendres".

Le mot hébreu est "ashpoth" (quelque chose qu’on met au rancard !) et j’imagine la tête d’un traducteur anglophone !
réponse à . charmagnac le 12/06/2012 à 10h11 : Moi qui croyais que Dieu rendait au centupleMais le Job en question s’est ...
quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de boeufs et mille ânesses
*

Eh Be! ça fait un sacré troupeau!
On devrait dire " riche comme Job, bien qu’il ait connu quelques revers de fortune par le passé"

*Qui parlait de faire la part de
l’exagération voulue par les auteurs des différents livres de la Bible
?
 
Mais une fois largué dans son cannot, il s’est résigné....à manger du plancton 
réponse à . SyntaxTerror le 12/06/2012 à 12h02 : Ca dépend des traducteurs. Le chanoine Crampon (catholique romain, donc) ...
Suffit de chercher un peu.
Voici le texte de la version "King James", qui est LA bible anglophone :
8 And he took him a potsherd to scrape himself withal; and he sat down among the ashes.

Donc, des cendres.

Par ailleurs, sa maladie semblant être une furonculose et la cendre contenant de la potasse, elle est peut-être préférable au fumier dont je ne connais pas bien les vertus thérapeutiques ...
Le lien est rétabli.
Euh... oui... mais ousssqu’il est maintenant ?
J’efface tout : je n’avais pas été suffisamment haut dans la page. S’cusez-moi...
Mais le Job en question s’est quand même retrouvé finalement avec quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de boeufs et mille ânesses.
C’était pas un métier de tout repos, son job...
réponse à . Rikske le 12/06/2012 à 11h30 : Un tas de cendres ? C’était pas un tas de fumier ?...
J’ai également entendu citer le tas de fumier mais le texte que je possède emploie bien le terme cendres (voir le verset que je cite). Cela dit, la langue de l’époque pouvait utiliser un terme unique pour désigner ce que nous traduisons par cendres ET par fumier. Les langues orientales (dans lesquelles les voyelles sont souvent absentes) n’obéissent pas à la même logique de pensée que la nôtre.

Si un familier de la langue d’origine de la Bible (pas le grec des Septante mais peut-être l’araméen) peut avoir un avis sur ce sur quoi était assis Job....
réponse à . charmagnac le 12/06/2012 à 13h05 : J’ai également entendu citer le tas de fumier mais le texte que je ...
J’ai bien envie de te répondre que comme tout le monde - puissant ou misérable - il était assis sur la partie la plus charnue de son individu...
Mais ce n’est pas tout à fait la réponse que tu attends.
Dépourvu de tout, Job va ça et là, au hasard, tout de même haineux, et, après s’être miré dans une flaque et avoir vu reflétée, dans la MARE, L’HAÎNE, JOB ERRE...
La foi de Job mise à l’épreuve
Satan: - Je ne crois pas que Job serve
Yahvé: - Mais si! attends que j’observe...

Jobseta
réponse à . SyntaxTerror le 12/06/2012 à 12h19 : Suffit de chercher un peu. Voici le texte de la version "King James", qui est LA...
Ta remarque me paraît intéressante car elle mentionne la Bible du Roi James également appelée Bible de 1611. Nous connaissonse en France la Bible catholique romaine de Douai qui diffère dans sa composition de la Bible du roi James. Y manquent en effet les deux derniers livres des Macchabées où la Bible catholique présente les Asmonéens comme des héros . Pour les protestants ce n’est pas le cas.

Outre cette différence importante sur le plan historique, la Bible du Roi James en présente d’autres et on peut s’en demander la raison. La version protestante reprenant des écrits antérieurs au christianisme, il y a là une vraie question à laquelle certains ont répondu. mais c’est une autre histoire, qui dépasse les cendres et le fumier !
réponse à . charmagnac le 12/06/2012 à 13h33 : Ta remarque me paraît intéressante car elle mentionne la Bible du R...
mais c’est une autre histoire, qui dépasse les cendres et le fumier !
C’est pour cela que les hérétiques furent conduits au bûcher.
Ils étaient tout feu tout flamme au moment d’y aller.
Ah ! mon pauvre ami que tu n’es qu’un pauvre gosse (qu’ils disent du côté de Carcasonne )
Ben cela me fait rire, y m’faut peu ! 
réponse à . SyntaxTerror le 12/06/2012 à 12h02 : Ca dépend des traducteurs. Le chanoine Crampon (catholique romain, donc) ...
Avant la compilation en anglais (la traduction existait déjà) il y en a qui s’étaient attelés à la traduction en grec, ce qui ne devait pas être une sinécure.

Au IIIème siècle avant notre ère, l’Ancien Testament avait été traduit en grec : la légende voulait que soixante dix savants soient venus de Jérusalem à Alexandrie et aient travaillé indépendamment pour produire des traductions identiques. D’autres affirmèrent qu’ils étaient en fait soixante douze (6 x 12 tribus d’Israël). Là encore, comme dans toute la Bible, la part des symboles et les allégories sont foison. Job en est témoin.
Le choix du mot résigné n’est peut-être pas judicieux. Il a un petit parfum de démission, d’abandon. Fataliste n’est pas non plus correct. L’idée du texte biblique est différente et je n’ai pas trouvé de terme qui en rende compte.
Bien connu mais d’actualité : ma soeur a trouvé un job dans la Z.U.P.
réponse à . charmagnac le 12/06/2012 à 13h33 : Ta remarque me paraît intéressante car elle mentionne la Bible du R...
La version protestante reprenant des écrits antérieurs au christianisme
Ben ... tout l’ancien testament est antérieur au christianisme. Il y a à cette page un résumé de la situation, encore qu’il n’évoque pas trop les églises d’Orient (orthodoxes) qui ont des bibles composées en fonction du nombre de conciles qu’elles reconnaissent.
La TOB est certes une avancée vers l’unification, mais la traduction est une catastrophe !

Au départ, c’était pour dire que je parlais de la "King James Version" comme exemple d’anglais "classique" et non pour savoir quels livres y étaient retenus.
réponse à . SyntaxTerror le 12/06/2012 à 14h41 : La version protestante reprenant des écrits antérieurs au christia...
Bien sûr. Ce que j’ai voulu exprimerc’est que la Bible protestante reprend des écrits de l’Ancien Testament dans leur version antérieure au christianisme car on sait bien (ou devrait savoir) que ces textes ont été retravaillés, arrangés, expurgés pour les faire coincider avec la vision des premiers dirigeants de l’église chrétienne (les schismes et hérésies étant postérieures). Le concile de Nicée a bien travaillé dans ce sens en 325.

J’ai bien compris ton intervention sur le plan de la traduction, mais j’ai saisi un peu lâchement cette occasion pour étaler ma science 
réponse à . charmagnac le 12/06/2012 à 14h59 : Bien sûr. Ce que j’ai voulu exprimerc’est que la Bible protest...
Tout ceci étant dit, je ne vois pas bien de quoi pouvait se plaindre Job.
Il aurait pu ne pas trouver de poterie cassée pour se gratter et pas de tas de cendre à se mettre sous l’aile comme font les poules.
réponse à . SyntaxTerror le 12/06/2012 à 15h59 : Tout ceci étant dit, je ne vois pas bien de quoi pouvait se plaindre Job....
Il lui aurait suffi de trouver du papier de verre pour garder les pieds au chaud. Voir à cette page. Dingue non ???
réponse à . SyntaxTerror le 12/06/2012 à 15h59 : Tout ceci étant dit, je ne vois pas bien de quoi pouvait se plaindre Job....
Et le scénario prévoyait bien que tout finirait par s’arranger.
JOB, c’est ou c’était le papier à clops du pauvre . Enfin je crois 
Ah merdum ! c’était dit avant là haut !
donc c’est du bis tri repetita ....
réponse à . <inconnu> le 12/06/2012 à 18h14 : JOB, c’est ou c’était le papier à clops du pauvre . En...
Allons, allons, Madame, bis repetita placent, comme nous disons en patois, ce qui signifie : « Deux vermouths ne font jamais mal ».
(Guy de Maupassant, Pierre et Jean)

Un lagon bleu non plus  ! Marceeel ! Tu prépares un Lacryma Christi pour Job, s’te plaît !
réponse à . DiwanC le 12/06/2012 à 19h23 : Allons, allons, Madame, bis repetita placent, comme nous disons en patois, ce qu...
Du Lacryma Christi ? avec plaisir. Tu parles d’un breuvage qui chante rien qu’à le lire !
Invitons tous les pauvres du quartier, mais je me demande si le phare sera assez grand ?
réponse à . God le 12/06/2012 à 08h45 : Tu dois avoir installé un bloqueur de pubs, non ? Pasque chez moi, c...
Ah ben oui, exact. j’en ai installé un récemment parce qu’à chaque fois que j’allais sur internet, j’étais envahi de pubs pleine page à tout bout de champs. j’avais du (enfin l’ordi, pas moi) choper une cochonnerie. Mais je n’avais pas pensé que ça agirait sur la page Expressio. Bah! du coup je ne peux plus cliquer sur les pubs qui semblaient intéressantes et ainsi participer financièrement au maintien de ce (mâtin quel) site. Bon, je ne vais pas pleurer non plus à cause de l’absence de pub, spa, je m’en passerai sans regrets.
Bonne soirée à tous. 
Bonjour à tous

Je suis un tout petit nouveau sur expressio et je vous invite donc à venir prendre l’apéro chez job ici cette page
réponse à . pulpompa le 13/06/2012 à 02h01 : Bonjour à tous Je suis un tout petit nouveau sur expressio et je vous in...
Bienvenue à toi, pulpompa ! N’hésite pas à revenir souvent ! 
réponse à . SyntaxTerror le 18/06/2008 à 16h20 : Tu me fais l’effet d’un drôle de zouave avec tes zig-zag ...
Tiens, j’ apprends là quelque chose. Je croyais que ce papier était à l’ origine fabriqué à Thonon les Bains, près d’ Evian. Bien qu’ ayant longtemps habité à Mantes-la Ville, qui se trouve non loin de Gassicourt, jusqu’ à 1999 exactement, je n’ ai point souvenance d’ une usine fabriquant du papier à cigarettes là-bas. Par contre on y faisait des matelas Dunlopillo. Plus confortable que le fumier, pour ce pauvre Job !
réponse à . SyntaxTerror le 12/06/2012 à 14h41 : La version protestante reprenant des écrits antérieurs au christia...
La Bible la plus complète que je connaisse est celle éditée dans la collection "La Pléiade". Outre l’ intégralité des ancien et nouveau testament, elle comprend aussi les écrits intertestamentaires (dus à nombre de "petits" prophètes") et les textes apocryphes chrétiens (comme l’ évangile de Thomas, par exemple), qui ne sont pas reconnus par le droit Canon, mais qui existent tout de même....Le tout imprimé, comme il se doit, sur papier Bible. Et à la couverture de cuir "gris souris" (pauvre et d’ église, je ne le sais. Mais chère, comme collection, je le sais également...)

Les jours se suivent et se ressemblent !
Hier, nous étions pauvres au point de rôtir les balais.. Aujourd'hui, nous sommes si peu riches que nous voici semblable à Job !

Job dont je vous parlais hier avec ces mots là et cette musique là.
Je ne vais pas recommencer… je risquerais de lasser  !


Il fallait qu'elle soit bien pauvre la petite vieille pour aller dans la forêt glâner quelques bouts de bois pour chauffer bonhomme...

Malgré la bise qui mord,
La pauvre vieille de somme
Va ramasser du bois mort


Cette chanson m'a toujours laissé comme un sentiment de malaise....

Je suis sûr qu'ils n'avaient même pas de café à s'offrir le matin....
Exemple de pauvre Job qui n'arrive pas à boucler ses fins de mois.

Xusez moi je vous laisse un moment, j'ai la nausée.........
Pour croire que Dieu existe, ce Job était vraiment un jobard.

Quant à Steve Jobs, le fait d'être riche ne l'a pas empêché de mourir d'un cancer.
Y aurait-il un rapport avec jobard ?
Aucun, comme je l'explique au #104. 
Dans ma famille, on était si pauvres que même les enfants on les faisait nous-même !
réponse à . gonalzako le 05/04/2017 à 09h28 : Dans ma famille, on était si pauvres que même les enfants on les fa...

Ainsi naquirent deux bambins qu'on appela Jobmi et Jobmoi.
Ils jouaient avec tout, avec rien... D'une boule de chiffons, ils faisaient un ballon.
Ils s'amusaient souvent près de la petite rivière... et quand Jobmi et Jobmoi étaient dans un bateau...
réponse à . BOUBA le 05/04/2017 à 06h24 : Exemple de pauvre Job qui n'arrive pas à boucler ses fins de mois. Xusez...
Exemple de pauvre Job qui n'arrive pas à boucler ses fins de mois.
j'ai la nausée..
Moi zaussi j'ai la nausée en te lisant. Ta mauvaise foi flagrande frise la méchanceté gratuite.
Si tu avais un château de mille mètres carrés à entretenir, si tu étais obligé (je sais pas pourquoi) de porter des costard à six mille €. Si tes enfants étaient obligés de te rembourser l'une son mariage, l'autre ses études. Si tu étais obligé d'avoir un attaché parlementaire qui ne fait rien. Si tu aimais les voitures de course. etc tu aurais toi aussi des problèmes pour boucler tes fins de mois...
Pfffffff !
réponse à . mickeylange le 05/04/2017 à 10h13 : Exemple de pauvre Job qui n'arrive pas à boucler ses fins de mois. j...
LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº 356) Personnages bibliques-3
Dans ce passage de la bible, vous trouverez 16 PERSONNAGES BIBLIQUES . Et moi, pendant ce temps-là, comme 'jethro' bossé, je vais faire un tour ! Je vous laisse à votre job préféré !


- Chéri, on va faire un tour à Sète ? Ça te dit ?
- Si, mais on devrait tailler nos haies...
- Ben, j'aide et on y va, d'accord ? T'as des cisailles ?
- Ça c'est fort, ah, tu dois avoir très envie d'aller en ville, quand tu te daignes à me donner un coup de main...
- Euh...j'ai Rémy qui m'attend à la boutique de mode, je lui ai dit que je passerais aujourd'hui et si mon marchand de modes à pris la peine de me passer un coup de fil, c'est qu'il a de la belle fringue...
- Il me semblait bien qu'il y avait anguille sous roche...enfin...tiens, tu vois la petite haie sèche, là ? Tu l'arraches, elle est morte, j'ai lu qu'il y avait une plaie de bestioles qui s'en prenaient à ces clôtures, ces temps-ci...pendant que tu seras à la boutique, j'irai acheter un produit pour éliminer l'hôte indésirable de nos arbrisseaux.
- Bonne idée ! Pour l'instant, ça n'a nuit qu'à un de nos arbrisseaux...
Arrivés en ville, ils commencèrent par aller au bistrot:
- Tu me commandes un Ricard ? Je vais aux W.C.
- Garçon, s'il-vous-plait, mon mari prendra un ricard, et moi, vous m'apportez un jus, dites ?
- Jus d'ananas ?
- Non, non, un café noir...
Par la suite, ils se rendirent à leurs boutiques respectives.
Dans la rubrique "Ailleurs" figure souvent "pauvre comme une souris d'église".
cette page indique que cette expression existe (ou existait ?) en "français dialectal".
Si quelqu'une ou quelqu'un peut m'indiquer de quelle région est ce dialecte, je suis preneur, et je serai moins pauvre qu'avant. Merci.

Quatrième tentative...
réponse à . Mintaka le 05/04/2017 à 06h26 : Pour croire que Dieu existe, ce Job était vraiment un jobard. Quant &agr...
Pour toi, un petit tour au pays des menhirs ! 

Mar fari en eutru Person
En ul larèt é overen :
- Ne ya ket en treu a fæçon,
A chonjo Job en dal aben.*


Autrement dit :

Si Monsieur le Recteur se trompe
En disant sa messe :
- Les choses ne vont pas bien,
Pensera tout de suite Job l'aveugle.
[…]
L'hiver, au coin du foyer,
Personne comme Job ne conte une histoire :
Sur les diables, sur les poulpiquets,
Il en sait de longues et de courtes.

L'été, si vous allez aux pardons,
Vous trouverez Job indubitablement.
On fait cercle autour de lui pour l'écouter,
Et chacun se dit : il n'a pas son pareil.


* Poésie bretonne - extrait de "Dieu et mon Pays" - 1844 - Page 73.
réponse à . mickeylange le 05/04/2017 à 10h13 : Exemple de pauvre Job qui n'arrive pas à boucler ses fins de mois. j...
Oui dans le fond tu as raison, on en se met pas dans la situation des gens avant de les critiquer..
Mea culpa, mea maxima culpa...
En Provence, "pauvre" veut dire que la personne dont on parle est morte.
Ce sont des paroles de païens qui considèrent qu’un mort ne possède plus rien, donc il est pauvre !
- "Ma pauvre mère disait toujours que........"

Utilisé aussi comme exclamation pour "ça alors !" : par exemple, en s’étonnant, on peut dire : "Oh pauvre ! J’aurais pas cru que tu y arrives !".

Mais on peut le dire sur un ton dubitatif :
"Oh pauvre ! Tu risques pas d’y arriver !",
ou sur un ton dédaigneux :
"Tu as assez d’argent sur toi ? - Oh pauvre !".
Dans ce dernier sens, l’expression est synonyme de "Oh peuchère !".
Le provençal utilise aussi beaucoup les expressions : pauvre de moi (paure de ioù, prononcer "paouré dé iou") ou pauvres de nous (paure de nautré, prononcer paouéré dé naoutré).

A noter que "pauvre comme Job" se dit "paouré como Jacas"

Vous voilà édifiés sur le parler de Provence mais contentez vous de lire, n'essayez pas de prononcer, peuchère !

Bon c'est l'heure de l'Eau Pastis Olives on se retrouve chez Marcel ?
En 1838, Jean Bardou, alors boulanger à Perpignan, crée un petit livret de feuilles de papier à cigarette. Il déposera en 1849 un brevet d’invention pour un papier à cigarette dit « papier JOB » (ses initiales, JB, sont d'abord séparées par une étoile, puis par un blason représentant les armes de la ville de Perpignan et enfin par un losange, devenu par la suite un « O »)
réponse à . BOUBA le 05/04/2017 à 11h45 : En 1838, Jean Bardou, alors boulanger à Perpignan, crée un petit l...
Très belle histoire, que nous contait déjà Syntax en # 31... et en 2008 !
- Papa, ce matin, en classe, le prof nous a appris, que dans tous ses malheurs, Job est tombé dans la mer, et par chance, Job est hissé...
- c'est bien d'obéir en classe, mon fils !
réponse à . deLassus le 05/04/2017 à 12h14 : Très belle histoire, que nous contait déjà Syntax en # 31.....
Nous sommes quelques-uns d'ici qui n'aimons pas jeter…
Si le "job" a été fait et bien fait, on ne gâche pas : on le réutilise et il arrive que plusieurs fois sur le métier de God, on remette l'ouvrage, qu'on le polisse, qu'on le peaufine, qu'on le lustre, lui donnant ainsi une deuxième jeunesse… en attendant la troisième !
réponse à . deLassus le 05/04/2017 à 12h14 : Très belle histoire, que nous contait déjà Syntax en # 31.....
What else ?
réponse à . joseta le 05/04/2017 à 10h43 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº 356) Personnages bibliques-3 Dans...
Dans un bar, un hips n'attend pas l'autre, c'est l'appeau qu'a l'hips !
Yé ! J'en vois 16 !
réponse à . ipels le 05/04/2017 à 13h56 : Dans un bar, un hips n'attend pas l'autre, c'est l'appeau qu'a l'hips ! Y&e...
Dans un bar, un hips n'attend pas l'autre...
Yé ! J'en vois 16 !
Simple effet de ta consommation alcoolique : il n'y en a que 8 !
Notre expression du jour, c'est "pauvre comme Job"*.
Certes, j'entrevois bien une rime facile ;
Mais "zob" est de l'argot, et j'y suis indocile.
Veuillez me pardonner si vous me trouvez snob !

* Oui, je sais, j'ai oublié "être".
En fait, je n'ai pas trouvé de solution satisfaisante, et vous demande humblement de considérer cet oubli comme une licence poétique.

Variante plus respectueuse

Notre expression de ce matin,
C'est "être pauvre comme Job".
Trouver la rime est enfantin,
Mais je refuse le mot "zob".
J'admets que je suis cabotin.
Pardonnez-moi d'être un peu snob !

NB Je préfère la première mouture !
réponse à . deLassus le 05/04/2017 à 16h24 : Dans un bar, un hips n'attend pas l'autre... Yé ! J'en vois 16 ...
- J'étais là,,,Il avait trop consommé, et il voyait, Jacques Legras, double...
- il voyait le gras-double ? Quel Jacques ?
Entre réalisateurs belges
- Salut ! Qu'est-ce que tu fais ?
- J'observais une liste de possibles comédiens pour interpréter le rôle de Job dans mon prochaîn film...
- Et t'as trouvé ?
- Ben, Job: Servais...
- Ah, ben continue à observer...j' te dérange pas...


1) SETH (Sète)
2) SIMÉON (Si,mais on...)
3) NOÉ (nos haies)
4) GÉDÉON (j'aide et on...)
5) THADÉE (T'as des...)
6) SÉPHORA (c'est fort, ah,...)
7) JÉRÉMIE (j'ai Rémy)
8) SIMON (si mon marchand)
9) ABEL (la belle)
10) RACHEL (l'arraches, elle)
11) LUC (j'ai lu qu'...)
12) LOTH (l'hôte)
13) CAÏN (qu'à un)
14) MARIE (mari)
15) JUDITH (jus, dites)
16) JUDAS (jus d'ananas)
Voilà !
réponse à . deLassus le 05/04/2017 à 16h24 : Dans un bar, un hips n'attend pas l'autre... Yé ! J'en vois 16 ...
Pas faux !
J'ai vu Gog et Megog, j'en ai trop bu des grogs !
réponse à . joseta le 05/04/2017 à 17h00 : Entre réalisateurs belges - Salut ! Qu'est-ce que tu fais ...
Bon, ben j'en aurai eu 11.
J'ai pas vu : Thadée, Séphora, Abel, Loth et Judas.
Mais grâce me fut donnée de voir : Yavhé, Sarah, Eli, Anne et Esaïe.
au Québec, il y a l’expression « cassé comme un clou » qui a le sens de « fauché » mais de façon ponctuelle. Quant aux autres expressions dites québécoises, je n’ai entendu que la première «  ne pas avoir une cenne qui nous adore ». Quant aux autres expressions, si elles existent vraiment, on ne les entend pas partout sur le territoire ni très souvent.
réponse à . ipels le 05/04/2017 à 18h03 : Bon, ben j'en aurai eu 11. J'ai pas vu : Thadée, Sé...
Comme disait si bien Pierre de Coubertin: "l'important c'est de participer"... (et de s'amuser)  
Pour deLassus
Ne sois pas désespéré, moi aussi je peux devenir biolina en tapant la requête :
site:expressio.fr biolina

Signé : Mintaka  
réponse à 131. biolina
On n'est pas bien payés, mais qu'est-ce qu'on s'amuse ! Surtout qu'avec biolina, on peut poster du premier coup ! 
Jean s'était ruiné...
- Tu es devenu pauvre ? hein, dis ? jean ?
- oui, pauvre, indigent...comme tu veux...
réponse à . Mintaka le 05/04/2017 à 20h07 : réponse à 131. biolinaOn n'est pas bien payés, mais qu'est-...
On n'est pas bien payés,...
Cela voudrait-il dire que certains sont payés ?
Savais bien qu'il y avait de l'arnaque quelque part... Pffff...
réponse à . joseta le 05/04/2017 à 17h00 : Entre réalisateurs belges - Salut ! Qu'est-ce que tu fais ...
Mince ! J'étais ratée Marie... alors quatre ou cinq, plus adorables les unes que les autres, m'entourent.  
Je ne connaissais pas Thadée et je n'ai pas lu Luc !
Quoi qu'il en soit : Merci !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre pauvre comme Job » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?