Etre sur le qui-vive

Être vigilant, sur ses gardes.
S'attendre à un danger, une attaque.

Origine

Cette expression date de la fin du XVIIe siècle sous cette forme, mais c'est à partir du début du XVe qu'elle est utilisée sous sa forme latine "qui vivat ?" pour demander à une autre personne de quel parti (au sens de "groupe organisé, association de personnes unies pour la défense d'intérêts, de buts communs") elle est.

Plus tard, une sentinelle qui entendait un bruit à proximité de son lieu de garde demandait "qui vive ?" ou sous une forme un peu moins concise "qui est vivant ici ? faites-vous connaître !"
Mais l'interjection s'employait aussi pour demander à quelqu'un approchant, parfaitement visible, de décliner son identité.

C'est au début du XVIIe siècle qu'elle s'est substantivée en 'qui-vive', mot qu'on ne trouve presque plus maintenant que dans notre expression dont le sens est aisément compréhensible, puisque le rôle de la sentinelle est justement d'être vigilante, de parer à tout danger pouvant survenir.

Exemple

« Cependant le maître de la maison (...) était toujours sur le qui-vive, à cause des huissiers, (...) couchant chaque nuit dans un quartier différent »
Charles Baudelaire - Les paradis artificiels

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre sur le qui-vive » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Auf der Hut seinÊtre sur ses gardes
Angleterreen To be on the alertÊtre en alerte
États-Unisen To be on the alertÊtre en état d'alerte
États-Unisen To be on guardÊtre sur ses gardes
États-Unisen To be on one's toesÊtre sur ses orteils
Espagnees Estar en guardiaÊtre sur ses gardes
Espagnees Estar con la mosca en la oreja.Avoir la mouche sur l'oreille.
Argentinees Estar alerta!Être alerte!
Espagnees Estar en algo con los cinco sentidosÊtre dans quelque chose avec les cinq sens
Espagnees Vivir en un sinvivirVivre dans un "sans-vivre" (souci de tous les instants)
Italieit Essere sul chi va laÊtre sur le qui va là
Italie (Sicile)it Stàri all'èrtaRester en état d'alerte
Italieit Stare sul chi viveÊtre sur le qui-vive
Pays-Basnl Op zijn qui-vive zijnÊtre sur son qui-vive
Pays-Basnl Op zijn hoede zijnÊtre sur ses gardes
Belgique (Limbourg)nl Op zijne kievie zijnÊtre sur son qui-vive
Brésilpt Estar de olhoÊtre en garde
Roumaniero A fi cu ochii in patruÊtre avec les yeux en quatre
Turquietr Tetikte olmakÊtre en détente

Vos commentaires
eh oui, la vigilance est souvent nécessaire !
La" sentinelle" ce peut même être nous-mêmes, toujours en alerte d’une menace possible pour soi ou les siens ...
Qui vive, ou qui va là, c’est kif-kif ! à moins de refuser la méfiance et d’être naïve ...  comme moi ou Axelle Red : cette page
Demain, notre Expressio surprise: "(petite) Mort ou Vif"...
Expressio: votre dose quotidienne de suite dans les idées..! 
Ayant satisfait à l’injonction, vous aviez l’agrément, si la sentinelle était un pote, d’une franche poignée de main ou d’une sympathique bourrade assortie du rituel "Ca vave t’y toi mon gars (ma fille) ..?!"
réponse à . cotentine le 07/07/2008 à 01h08 : eh oui, la vigilance est souvent nécessaire ! La" sentinelle" ce pe...
Appelmoinaïve de Bruxelles est-elle la petite-fille d’Appelmoikon d’Athènes..??
A première vue, c’est kive-kive..!
" -Qui vive..?
-Raverra..!"
Ce ne serait pas plutôt être sur le qui- vive?Mon petit Godinet,pardonne-moi si je me trompe.Notre Leterme est-il sur le qui- vive en voyant s’approcher la date-buttoir?That’s the question...On ne saura bientôt plus à quels saints se vouer.Sainte Rita,peut-être,pour les causes désespérées...
réponse à . Muscat le 07/07/2008 à 06h52 : Ce ne serait pas plutôt être sur le qui- vive?Mon petit Godinet,pard...
Bien vu Muscatteke ! Notre Godemichou adoré n’est pas sur le qui-vive, ce matin !

PS: c’est modifié depuis...
réponse à . Muscat le 07/07/2008 à 06h52 : Ce ne serait pas plutôt être sur le qui- vive?Mon petit Godinet,pard...
Et pourquoi ne pas invoquer aussi saint Antoine pour les choses perdues. Il semble de plus en plus que nos élus ont perdu tout bon sens. S’ils pouvaient arrêter de tourner en rond en se regardant le nombril et penser à leurs électeurs, ce serait un progrés.
Cela fait plus d’un an que nous sommes sur le qui-vive et que nous ne savons pas à quelle sauce nous allons être mangés.
J’avoue que le temps (ainsi que la météo de ce jour) ne me pousse pas à l’optimisme.

Bonne journée à vous tous.
vive qui ? Vive God ,bien sûr !
Mais l’interjection s’employait aussi pour demander à quelqu’un approchant, parfaitement visible, de décliner son identité.
sauf que dans "qui vive" , nous avons le subjonctif, tandis que si la personne est visible, la formule ne peut justifier que l’indicatif : Qui vit , qui est là , qui êtes-vous ? ....
Le subjonctif indique clairement que l’expression ne pouvait être initialement que "y a-t-il âme qui vive ici ?" (ou un équivalent), avec l’incertitude engendrée par un bruit non identifié, non rattaché de façon sûre à un être vivant.
En toute logique (?) on devrait dire : Etiez-vous sur le qui-vécût ? Aviez-vous été sur le qui-eût-vécu ?
Etes vous sur le qui-comprenne mon opinion ?
réponse à . chirstian le 07/07/2008 à 07h56 : Mais l’interjection s’employait aussi pour demander à quelqu&...
Qui vit
dans le midi dit comme ça" quii vit !" c’est une expression admirative, d’une indigène, qui nous ramène à l’expression d’hier.

désolé.
réponse à . chirstian le 07/07/2008 à 07h56 : Mais l’interjection s’employait aussi pour demander à quelqu&...
Etes vous sur le qui-comprenne mon opinion ?
Sur rue peut-être, mais pas sur cour. Bonjour bonjour, les gosses.
- Evêque : l’ire survit
- i.e. lèvre que sur vît
- Que vive terril sué
- Sur qui ? Rêve-le vite
- Qu’il évite verrues

Anna Gramme
Etre sur le vît, qui veux ?

Ponte requêteur.
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 11h15 : Etes vous sur le qui-comprenne mon opinion ?Sur rue peut-être, mais p...
vits : liqueur rêvée ...

Anna Paspeurdesmots
Ah, être sur le ... Houx*, vive !

* Mon "Qui", incognito, chut !
Queute, verse viril !

Anna Mêmpapeurnonplu
réponse à . tytoalba le 07/07/2008 à 07h12 : Et pourquoi ne pas invoquer aussi saint Antoine pour les choses perdues. Il semb...
Ce qui ne laisse de m’épater, depuis le temps que vous élisez des gouvernants, c’est que si peu aient compris que, si un changement de gouvernant(s) ne change rien à leur qualité de vie, c’est que leur qualité de vie ne dépend pas d’un changement de gouvernant(s)... :-0
Il y a une certaine obsession . . . textuelle dans l’expression du jour :

Requières vit velu !
Éleveur vit requis ! !
Réveil : rut esquivé.
Évêque viril et sûr. . . .
Vulve qui réitères. . .

Gare Maman.
réponse à . chirstian le 07/07/2008 à 07h56 : Mais l’interjection s’employait aussi pour demander à quelqu&...
dans "qui vive" , nous avons le subjonctif, tandis que si la personne est visible, la formule ne peut justifier que l’indicatif : Qui vit , qui est là , qui êtes-vous ? ....
Le subjonctif indique clairement que l’expression ne pouvait être initialement que "y a-t-il âme qui vive ici ?" (ou un équivalent)

...Ah..! Bin voilà..! L’aura fallu rien moins que cette excellente analyse de l’excellent Chirstian pour que je mette des mots clairs sur ce qui me chagrinait dans c’t’expression(n), et que j’en aie une explicatio(n) satisfaisante..!
réponse à . <inconnu> le 07/07/2008 à 12h28 : Il y a une certaine obsession . . . textuelle dans l’expression du jour&nb...
Tu étais donc sur le qui-vive, toi aussi ! Bon, et maintenant, il faut que je vous dise : cette expression vient de la Marine. En effet, les œuvres vives d’un navire constituent la partie immergée de la coque (la carène), par opposition aux œuvres mortes qui sont au-dessus de la flottaison. Et il est dès lors aisément compréhensible que, si une voie d’eau se déclare, l’équipage soit à œuvrer sur le qui-vive, plutôt que perché en haut du mât, pour tenter d’étaler la voie d’eau et sauver le bâtiment en colmatant la brèche, hein ? D’ailleurs, tiens, "être sur la brèche", dans ce cas, c’est kif-kif être sur le qui-vive. Et, par voie d’eau de conséquence, ça vient aussi de la Marine. Tu mords ?
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 12h47 : Tu étais donc sur le qui-vive, toi aussi ! Bon, et maintenant, il fa...
Mais pas du tout mon amiral, cette expression vient de la mer mais pas de la marine.

Le terme vive est le nom vernaculaire commun aux espèces de poisson du genre Trachinus. Celles-ci ont pour point commun de posséder une épine dorsale venimeuse. Ces poissons qui vivent sur le sable, piquent l’homme lorsque celui-ci leur marche dessus. On les rencontre surtout sur les plages de l’Atlantique et de la Méditerranée. Elles se tiennent près des côtes en été et plus au large en hiver.Le venin est injecté par l’épine dorsale et deux épines operculaires. Même mort, ce poisson reste dangereux. La douleur est très violente et instantanée. Elle irradie jusqu’à la racine du membre piqué. Elle peut entraîner une véritable panique. Le traitement consiste à tremper le membre atteint dans l’eau chaude pendant vingt minutes .(wikipédia)
collé samedi.  
réponse à . mickeylange le 07/07/2008 à 13h21 : Mais pas du tout mon amiral, cette expression vient de la mer mais pas de la mar...
Qui-raie pastenague et qui-vipère aussi : qui s’y frotte s’y pique !
Et c’est parti mon kiki. Vi vi !
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 14h09 : Qui-raie pastenague et qui-vipère aussi : qui s’y frotte s&rsq...
Morale de la fable "Le mulot et le pourceau"...

Qui vive ...rat, verrat!
réponse à . <inconnu> le 07/07/2008 à 14h28 : Morale de la fable "Le mulot et le pourceau"... Qui vive ...rat, verrat!...
Cette morale cochonne m’en bouche un groin !
Elle t’en bouche deux, mais trop, aussi ?
Non, elle lui en bouche d’un, Sandy.
je connais certaines personnes qui aimeraient grimper (plus) souvent sur la quille vive 
réponse à . file_au_logis le 07/07/2008 à 15h18 : je connais certaines personnes qui aimeraient grimper (plus) souvent sur la quil...
Et vive l’acquis !
Holà ! Qui vive ?
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 12h47 : Tu étais donc sur le qui-vive, toi aussi ! Bon, et maintenant, il fa...
D’ailleurs, tiens, "être sur la brèche", dans ce cas, c’est kif-kif être sur le qui-vive. Et, par voie d’eau de conséquence, ça vient aussi de la Marine.
sauf que pour qu’il s’agisse de la brèche dans une coque il eut phallus dire être près de la brèche, être à coté , être coincé dedans, être ébréché (?) mais pas être dessus.
Donc cela n’a rien à voir avec la marine, et tu n’auras pas de tri-rennes aujourd’hui. Na !
réponse à . mickeylange le 07/07/2008 à 13h21 : Mais pas du tout mon amiral, cette expression vient de la mer mais pas de la mar...
tremper le membre atteint dans l’eau chaude pendant vingt minutes
Porter à ébullition et faire cuire sur le feu doux pendant 2 à 5 heures selon son degré de fermeté.
Servir toujours avec une sauce barbecul. Hmmmm, miam. A table !
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 14h09 : Qui-raie pastenague et qui-vipère aussi : qui s’y frotte s&rsq...
Qui-raie pastenague et qui-vipère aussi : qui s’y frotte s’y pique !
Comme ce polisson de pastenague possède tout de même une longue queue venimeuse, je dirais :
Qu’irais à la pastenague et qu’y vit près s’y nique !

Maintenant, mêmes maux, mêmes recettes : tremper le composant atteint dans l’eau chaude pendant vingt minutes, etc... (vous connaissez la suite).
réponse à . momolala le 07/07/2008 à 12h10 : Ah, être sur le ... Houx*, vive ! * Mon "Qui", incognito, chut ...
être sur la queue vive ?
réponse à . chirstian le 07/07/2008 à 17h29 : D’ailleurs, tiens, "être sur la brèche", dans ce cas, c&rsqu...
pour qu’il s’agisse de la brèche dans une cocotte il eut phallus dire "être sur le qui-vive pendant le colmatage de la brèche" (si on fait pas gaffe, ça pourrait péter).
le pire, c’est à Chatelet.
réponse à . chirstian le 07/07/2008 à 17h29 : D’ailleurs, tiens, "être sur la brèche", dans ce cas, c&rsqu...
Y a pourtant pas de mouches, en mer !
réponse à . <inconnu> le 07/07/2008 à 12h28 : Il y a une certaine obsession . . . textuelle dans l’expression du jour&nb...
Il y a une certaine obsession . . . textuelle dans l’expression du jour : . . .Évêque viril et sur. . . .Vulve qui réitères. . .
Joli inventaire! Mais bon sang, pourquoi n’y a-t-il ni queue ni tête de noeud ?
A cause de l’amende "les dix Chatelets" ?
Mais non, sot ! Avec l’amende, les dix chattes hurlaient.
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 18h12 : Mais non, sot ! Avec l’amende, les dix chattes hurlaient....
Ah ben là, chuis entièrement d’accord avec toi. Et tu es le seul !
Je partage les idées de Chirstian (#10) sur l’emploi du subjonctif avec le verbe vivre et je vais oser prolonger un peu ses réflexions. Si je dis "qui va là ?" ou "y a-t-il âme qui vive ?" et qu’un animal vivant (par exemple un chien) est présent, il est certain qu’il ne va pas me répondre. Le chien ne va même peut-être pas aboyer. Est-ce que seule la vie humaine est concernée ? Seuls les Hommes ont une âme ? Peut-être, mais j’ai une autre interprétation.

Elle est basée sur le mot "qui". En symbolique religieuse "qui" désigne le divin, Dieu. Alors que "quoi" symbolise le monde matériel. La vie dont il est question serait donc la vie spirituelle (et la petite erreur de God ce matin serait en fait un lapsus révélateur). Mais les religieux ne sont pas les seuls à pouvoir être spirituels, les athées et les agnostiques peuvent l’être également. Aussi j’aime à penser que la vie dont il est question est la vie intérieure .

« Etre sur le qui-vive » serait un équivalent d’ "avoir une vie intérieure riche et épanouie", ce qui est le cas de tous les lecteurs d’expressio (oui, je sais les mâles ont en plus un vit extérieur !) et peut-être aussi un peu mon cas, alors que mes deux hémisphères cérébraux baignent dans leur jus de Bandol rosé, comme les deux fesses d’une vacancière antibOise clapotant sur la plage de la Sallis !
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 18h15 : Ah ben là, chuis entièrement d’accord avec toi. Et tu es le ...
Dialogue intéressant, LPP !

"les dix Chatelets" ?
réponse à . <inconnu> le 07/07/2008 à 18h28 : Je partage les idées de Chirstian (#10) sur l’emploi du subjonctif ...
(oui, je sais les mâles ont en plus un vit extérieur !) et peut-être aussi un peu mon cas
T’en es pas sûr ? 
"Avec un éditeur de partoche, je formerais l’oreille expressionautique à la musique des mots"
D-H Lawrence
réponse à . <inconnu> le 07/07/2008 à 18h28 : Je partage les idées de Chirstian (#10) sur l’emploi du subjonctif ...
« Etre sur le qui-vive » serait un équivalent d’ "avoir une vie intérieure riche et épanouie"
Merci, mon bon monsieur!
J’ai enfin compris la raison pour laquelle je suis toujours et constamment sur le qui-vive.

J’ai même appris que j’ai une double vie (étant donné que je suis mal).
réponse à . <inconnu> le 07/07/2008 à 18h28 : Je partage les idées de Chirstian (#10) sur l’emploi du subjonctif ...
la vie dont il est question est la vie intérieure
Et la vie duraille ?
Guillaume Pépy
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 18h37 : "Avec un éditeur de partoche, je formerais l’oreille expressionauti...
Si, si.
Leur hurlement m’a confusé.
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 18h37 : "Avec un éditeur de partoche, je formerais l’oreille expressionauti...
"Avec un éditeur de partoche, je formerais l’oreille expressionautique à la musique des mots"
En attendant la manif du 31 juillet, t’as le MP3 et le canal 12.
(Finalement t’as choisi quelle torture pour God ? celle qu’on avait dit, des coups de Furetière sur la tête ?)
Zut j’a merdé la, forcément il va se méfier mainan.
Sanson.
Ha ! Ha ! Alors, ce dialogue ? Génial, non ?
De rien... 
réponse à . mickeylange le 07/07/2008 à 18h51 : "Avec un éditeur de partoche, je formerais l’oreille expressionauti...
Je pensais à des Duneton rougis sous la plante des pieds...
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 19h03 : Je pensais à des Duneton rougis sous la plante des pieds......
rougis ? avec quoi, ou comment ? dis-nous z’en + ... 
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 19h03 : Je pensais à des Duneton rougis sous la plante des pieds......
Sinon j’ai retrouvé mon Quillet en deux volumes beaucoup plus lourd que le Furetière. Faut quand même casser son auréole (qui fait tache) avant de pouvoir toucher la tête.
réponse à . cotentine le 07/07/2008 à 19h08 : rougis ? avec quoi, ou comment ? dis-nous z’en + ... ...
Facile suffit de dire des cochoncetés devant le Duneton et il rougit, le Glaude.
réponse à . mickeylange le 07/07/2008 à 19h09 : Sinon j’ai retrouvé mon Quillet en deux volumes beaucoup plus lourd...
Ou alors, un Rat enfoncé sous l’ongle, Maurice...
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 19h18 : Ou alors, un Rat enfoncé sous l’ongle, Maurice......
Oui, mais pas un rat thon, car on a dépassé les quotas de Bruxelles.
réponse à . mickeylange le 07/07/2008 à 19h30 : Oui, mais pas un rat thon, car on a dépassé les quotas de Bruxelle...
Tu viendras à la Convention toulonnaise du 31 juillet 15h32 avec ton thon, ton Taine et tonton ?
Dialogue nocturne aux abords du Stade Rennais :
- Qui vive ?
- Ravera!
réponse à . <inconnu> le 07/07/2008 à 18h28 : Je partage les idées de Chirstian (#10) sur l’emploi du subjonctif ...
clapotant sur la plage de la Sallis !
Sur la plage de la saillie? C’est normal, non, avec un vit extérieur...?
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 19h56 : Tu viendras à la Convention toulonnaise du 31 juillet 15h32 avec ton thon...
Vous me bassinez, là, avec votre Convention toulonnaise, alors que moi, je reste en rade... sniff 
réponse à . file_au_logis le 07/07/2008 à 20h22 : Vous me bassinez, là, avec votre Convention toulonnaise, alors que moi, j...
Et encore, tu n’es pas au bout de tes surprises, Filou ! Mais on t’enverra un portrait de God, peint par Rembrandt, promis... 
réponse à . Elpepe le 07/07/2008 à 20h52 : Et encore, tu n’es pas au bout de tes surprises, Filou ! Mais on t&rs...
Mais on t’enverra un portrait de God, peint par Rembrandt, promis...

Non mais ça va pas la tête, si Rembrand fait le portrait de God, je viens pas. Je ne fréquente pas les barbouilleurs. Et pis les bondieuseries c’est pas son truc, il est mauvais dans ce genre la, pour ça rien ne vaut Mickeylange ou le homard de Vinci.
Et puis proposé un tableau peint par un flamand à Filo, tu cherches des coups ?
réponse à . mickeylange le 07/07/2008 à 22h30 : Mais on t’enverra un portrait de God, peint par Rembrandt, promis... Non m...
Attends un peu, je te réponds canal 12 !
"Etre sur le qui-vive" ou "Vivre sur le hêtre"... là est la question, s’pas.
réponse à . chirstian le 07/07/2008 à 07h56 : Mais l’interjection s’employait aussi pour demander à quelqu&...
En dehors du subjontif qui te préoccupait ce 7 juillet 2008, avais-tu remarqué - dans la rubrique "Ailleurs" - l’expression espagnole équivalant à "être sur le qui-vive" ?
Celle proposée par VictorPerez devrait t’interpeller quelque part, comme on dit curieusement aujourd’hui ... et si je peux m’exprimer ainsi sachant le sort que tu réserves aux diptères.
réponse à . DiwanC le 13/10/2011 à 04h49 : En dehors du subjontif qui te préoccupait ce 7 juillet 2008, avais-tu rem...
sachant le sort que tu réserves aux diptères
Ne critique pas l’ami chirstian, il a raté le Nobel de très peu...
réponse à . chirstian le 07/07/2008 à 07h56 : Mais l’interjection s’employait aussi pour demander à quelqu&...
Si la personne est visible, la formule ne peut justifier que l’indicatif
Tout à fait d’accord. D’ailleurs, quand, bidasse, je montais la garde, si je voyais une forme humaine approcher, je devais demander (d’une voix ferme) : "Halte-là, qui va là ?"
Faute de réponse claire ou en cas d’agression, les consignes étaient beaucoup plus floues, car j’avais un fusil mais pas de cartouches ! Heureusement d’ailleurs ...
C’est qui qui a été sur le qui-vive dernièrement (à part Moamar)? C’est le gouvernement français - qui vient de devenir le deuxième pays de l’Europe après le Danemark à interdire le bisphenol dans les contenants alimentaires. Je dis bravo à la France pour cette vigilance à l’égard de la santé de ses citoyens.
Guy Béart, lui, est sur l’eau-vive, tandis que RasPutin, lui, serait plutôt sur l’eau-de-vie et Marcelle LaPompe, elle, sur l’eau-de-vit...
réponse à . lalibellule1946 le 13/10/2011 à 06h43 : C’est qui qui a été sur le qui-vive dernièrement (&ag...
(à part Moamar)
Moamar qu’a d’la vie?
Depuis sa guérite, la sentinelle de la Chaux-de-Fonds s’écriait:
- Halte! qui à la Chaux vive!
réponse à . file_au_logis le 13/10/2011 à 08h16 : Guy Béart, lui, est sur l’eau-vive, tandis que RasPutin, lui, serai...
plutôt sur l’eau-de-vie et Marcelle LaPompe, elle, sur l’eau-de-vit...
Et le plombier (et je ne vise personne) sur l’eau devis.
Le caporal Gilles aperçut le soldat à son poste. Ce fut tout-à-fait normal qu’il ’le vit Gilles’, à sa guérite!
réponse à . joseta le 13/10/2011 à 08h27 : Depuis sa guérite, la sentinelle de la Chaux-de-Fonds s’écri...
On fait de la chaux avec des tas de produits de base différents.
La plus crainte quand même reste la chaux d’épices...
réponse à . deLassus le 13/10/2011 à 06h03 : sachant le sort que tu réserves aux diptèresNe critique pas l&rsqu...
Critique dis-tu ? Ben v’là aut’ chose ! je ne lis aucune critique dans mes propos... En revanche, les tiens ne sont pas très amènes : maintenant tout le monde sait qu’il n’a pas eu le Nobel...

...et en supposant que me vienne l’envive d’un commencement de critique, je ne le ferais pas sans avoir, au préalable, interrogé les dits diptères qui semblent être heureux puisqu’ils reviennent !
"semblent", car avant d’affirmer, faudrait s’en assurer, s’pas ! 
Variante : Qui vive ? Rat verrat ! : cette page
Le chanteur à la mode:
Je préfère être entouré par mes gardes que l’être par mégarde!
réponse à . file_au_logis le 13/10/2011 à 10h36 : On fait de la chaux avec des tas de produits de base différents. La plus ...
La plus crainte quand même reste la chaux d’épices...
Oui, et il paraît qu’elle vient d’Italie, c’est la chaux de Pise!
Quand le soldat est à son poste de vigilance, tout un rite, il est heureux; c’est pourquoi on parle de gais rites. 
réponse à . mickeylange le 07/07/2008 à 22h30 : Mais on t’enverra un portrait de God, peint par Rembrandt, promis... Non m...
le homard de Vinci.
Avec ta permission.
Zoologie
Après un croisement entre un homard et un poisson-scie, le premier abandonna ses pinces et le laid homard devint scie!
"qui vivat ?"
Question posée à Marie:
"Qui vivat Maria?"*
* Et on lui parlait bien fort car on ne voulait pas qu’elle ouït mal
réponse à . DiwanC le 13/10/2011 à 10h38 : Critique dis-tu ? Ben v’là aut’ chose ! je ne lis a...
"semblent", car avant d’affirmer, faudrait s’en assurer, s’pas !

Alors si les mouches simulent aussi, je comprends qu’il n’ait pas le Nobel !
réponse à . mickeylange le 13/10/2011 à 12h42 : "semblent", car avant d’affirmer, faudrait s’en assurer, s’pas...
Tu savais, toi, qu’il « avait raté le Nobel de très peu » (dixit deLassus) ?
Moi je croyais qu’il avait toute la collection ! :&rsquo)
réponse à . joseta le 13/10/2011 à 08h52 : plutôt sur l’eau-de-vie et Marcelle LaPompe, elle, sur l’eau-d...
Et le plombier (et je ne vise personne) sur l’eau devis.
M’ouais... Vais quand même rester sur le qui-vive...
Germaine
réponse à . deLassus le 13/10/2011 à 06h24 : Si la personne est visible, la formule ne peut justifier que l’indicatifTo...
Euh ...
Tu gardais quoi et où ?
Ayant gardé un dépôt de munitions, des balles, on en avait, et pas qu’une seule !
La publicité à droite ne manque pas de pertinence. On me propose des cours de néerlandais en immersion à Anvers. Je reste néanmoins sur le qui-vive. Si c’est du néerlandais me comprendra-t-on à Gand, Malines, Ostende, j’en passe et des meilleures. 
réponse à . joseta le 13/10/2011 à 11h34 : Quand le soldat est à son poste de vigilance, tout un rite, il est heureu...
C’est le Chevalier du guet,
Compagnons de la Marjolaine.
C’est le Chevalier du guet,
Gai, gai, dessus le quai.
réponse à . tytoalba le 13/10/2011 à 14h48 : La publicité à droite ne manque pas de pertinence. On me propose d...
Je ne connais pas Anvers, qui est, parait-il, un bel endroit (Coluche).
Si on me proposait d’aller en immersion à Bruges, j’aurais tendance à me méfier.

(on me propose une mère de famille de 57 ans qui en parait 25)
réponse à . joseta le 13/10/2011 à 12h01 : le homard de Vinci.Avec ta permission. Zoologie Après un croisement entr...
Ca ferait un joli pseudo, non, "laid homard devint scie"?
réponse à . lalibellule1946 le 13/10/2011 à 15h22 : Ca ferait un joli pseudo, non, "laid homard devint scie"?...
Je trouve les libellules beaucoup plus jolies...
réponse à . DiwanC le 13/10/2011 à 14h26 : Et le plombier (et je ne vise personne) sur l’eau devis.M’ouais... V...
C’est fou ce que les gens sont susceptibles...



Et en parlant d’eau, quand on nage dans le Gers, on ne sait jamais où on va aboutir, car on ne sait pas où le Gers mène...
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2011 à 14h51 : C’est le Chevalier du guet, Compagnons de la Marjolaine. C’est le Ch...
Moi j’aurais mis ’muguet’ à la place de marjolaine...
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2011 à 14h34 : Euh ... Tu gardais quoi et où ? Ayant gardé un dép&oci...
Tu gardais quoi et où ?
Tout bêtement la cour de la caserne d’un régiment d’infanterie, dans la banlieue de Metz-Moselle. Les seuls intrus que j’aie jamais vus étaient ceux qui rentraient d’avoir fait le mur pour aller gogueter en ville.
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2011 à 14h51 : C’est le Chevalier du guet, Compagnons de la Marjolaine. C’est le Ch...
Pour le chevalier du guet.
De temps en temps, l’inespéré éditeur de partoche fait une apparition : cette page
Illustration sonore : cette page
réponse à . joseta le 13/10/2011 à 15h49 : Moi j’aurais mis ’muguet’ à la place de marjolaine......
De tête, ce sont les paroles d’une chanson interprétée - entre autres, sans doute - par Francis Lemarque, mais je peux me tromper.... Il doit bien y avoir 50 ans sinon plus que je ne l’ai plus entendue...
http://www.arcamax.com/thefunnies/hagarthehorrible/s-948484
réponse à . <inconnu> le 13/10/2011 à 16h38 : http://www.arcamax.com/thefunnies/hagarthehorrible/s-948484...
SVP : peux-tu mettre cette adresse entre accolades, comme l’indique le mode d’emploi ? Merci !
Pour ce coup-ci, ne te fatigue pas, j’ai trouvé un truc : cette page , qui est très drôle.
réponse à . file_au_logis le 13/10/2011 à 16h26 : De tête, ce sont les paroles d’une chanson interprétée...
Je crois que c’est une vieille chanson, qui se chante en canon.
Maintenant que tu le dis, je crois que Francis Lemarque chantait :

Marjolaine, toi si jolie
Marjolaine, le printemps refleurit
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2011 à 14h55 : Je ne connais pas Anvers, qui est, parait-il, un bel endroit (Coluche). Si on me...
Il faut aussi se faire préciser la localisation de Bruges... car si c’ est la commune proche de Bordeaux, l’ immersion pourrait à la rigueur se faire dans le vin, mais pas le néerlandais. Quant aux dames et à leur âge réel, je ne sais pas......
ne pas être vigilant, sur ses gardes, serait-ce être sur le qui-meure ?
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2011 à 17h00 : Je crois que c’est une vieille chanson, qui se chante en canon. Maintenant...
Exact : cette page
Pour Filo : Ca a un peu plus de 50 ans... : 1957 (wiki)
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2011 à 14h55 : Je ne connais pas Anvers, qui est, parait-il, un bel endroit (Coluche). Si on me...
Je ne connais pas Anvers, qui est, parait-il, un bel endroit
Je ne connais d’Anvers que son jardin zoologique.
Pour la mère de famille, ce n’est pas moi. j’ai un an de plus et j’assume mon âge. .
L’expression de demain "il n’y a pas âme qui vive c’était hier"
Wiki: Le bisphénol A est un composé chimique....surtout utilisé pour tapisser l’intérieur de certaines boîtes de conserves, de canettes...

Chez le lapin, à faible dose (1 picogramme), il peut inhiber l’érection du pénis suite à des modifications des tissus du corps caverneux. Plus la dose de BPA est importante, plus les tissus sont dégradés par l’augmentation de collagène fibreux, dépôts de graisse, hyperplasie et fibrose...le BA est facteur reconnu de délétion de la spermatogènese après 5 semaines d’exposition au BPA chez l’animal...

Tous les lapins du monde, ’faut éviter les laboratoires de recherches et d’expérimentation.
Chez le lapin, à faible dose (1 picogramme), il peut inhiber l’érection du pénis suite à des modifications des tissus du corps caverneux. Plus la dose de BPA est importante, ...le BA est facteur reconnu de délétion de la spermatogènese après 5 semaines d’exposition au BPA chez l’animal...
Lapiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, fais gaffe, là! Cela peut être dangeureux, pour toi....
réponse à . tytoalba le 13/10/2011 à 19h01 : Je ne connais pas Anvers, qui est, parait-il, un bel endroit Je ne connais d&rsq...
Pour la mère de famille, ce n’est pas moi. j’ai un an de plus et j’assume mon âge
Ah bon, tu en parais déjà 26? On ne dirait pas, pourtant...
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2011 à 17h00 : Je crois que c’est une vieille chanson, qui se chante en canon. Maintenant...
Merci, Syntax, j’ai confondu (Non, non, non, cela reste en un mot! il n’y a pas de faute!).
Et merci à DeLapsus. Plus de 50 ans? C’est bien ce que j’ai dit, quand j’ai écrit "50 ans sinon plus"

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre sur le qui-vive » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?