Incessamment sous peu

Dans très peu de temps

Origine

"Sous peu" est une forme elliptique de "sous peu de temps". Elle signifie donc "dans pas longtemps".
'Incessamment' est un adverbe dont la principale signification actuelle est "très prochainement".

Ce qui montre que nous avons ici un beau pléonasme dont le but est simplement de renforcer la signification.
Son utilisation se fait soit par quelqu'un qui répète une expression entendue sans avoir conscience de la faute ou qui tient vraiment à insister sur la courte durée, soit dans un contexte où l'ironie est de mise comme par exemple lorsqu'une personne dit à une autre "je reviens incessamment sous peu" en voulant dire "toi, mon coco, tu peux toujours te brosser pour que je revienne".

Exemple

« Car, dans le folklore de la grossesse, perdre son bouchon muqueux est censé signifier que l'on va accoucher incessamment sous peu. »
Caroline Allard - Chroniques d'une mère indigne - 2007

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Incessamment sous peu » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen In two shakes of a lamb's tailEn deux battements d'une queue d'agneau
États-Unisen In a New York minute Dans une minute de New York
Angleterreen In a while, crocodileDans un instant, caïman
Angleterre / États-Unisen Before you can say ...Avant qu'on ne puisse dire ...
États-Unisen Next thing you knowChose prochaine qu'on sait
Angleterreen In a jiffySous peu / très rapidement
États-Unisen Real soon now (RSN)Très prochainement (sens plutôt ironique)
États-Unisen Before you know itAvant qu'on ne le sache
Panamaes En un santiaménDans un "saint-et-amen"
Argentinees En un periqueteEn moins de deux
Espagne (Catalogne)es Sense tardarSans plus tarder
Espagnees En un pispásDans un "pispás" (onomatopéique pour rapidité).
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl In twee tellenDans deux secondes
Pays-Basnl Stante pedeImmédiatement / sans délai
Pays-Basnl Op stel en sprongSur place et saut
Belgique (Flandre)nl Eer ge het weetAvant que tu ne le saches
Pays-Basnl Zonder uitstelSans délai
Pays-Basnl Voor je het weetAvant que tu le saches
Belgique (Flandre)nl In een ik en een gijDans un moi et un toi
Pays-Basnl In een vloek en een zuchtDans un juron et un soupir
Pays-Basnl Binnen de kortste kerenEn les retours les plus courts
Brésilpt Num piscar de olhoEn un clignement d'oeil

Vos commentaires
avec des expressions comme celle-ci,si ça continue,faudra qu’ça cesse!

ma mère utilisait souvent cette expression,sans réellement en mesurer toute la charge rigolote....tout comme elle disait "des légumes frais cueuillis" ou "du Pshitt orange au citron","les quatre coins de l’hexagone", "dormir jusqu’au réveil" et autres approximations du genre qui nous mettaient le coeur en joie.
De quel diable, un god normal n’y aurait point songé - peut bien sortir une expression aussi tautologiquement redondamment pléonasmique ?
réponse à . jotape le 14/04/2009 à 00h18 : avec des expressions comme celle-ci,si ça continue,faudra qu’&ccedi...
Pour les légumes frais cueillis, chuis pas d’accord qu’ce soit ça. Si ta môman le disait, je suppose qu’elle devait les cueillir elle-même dans/de son potager dans la journée même du jour qu’elle l’a dit, ou les avoir reçus d’une personne dont elle pouvait garantir la fraicheur des légumes, dito pour le quand. Jusqu’ici tous les légumes sont cueuillis, peu importe de quelle façon, même à la tronçonneuce, mais ils sont cuellis. Reste à savoir quand ils l’ont été. On bouffe des légumes frais sû, puisqu’ils ne sont pas cuits, mais cueuillis de 1, 2 ou même 3 jours auparavant en arrière. C’est la nuance ! C’est comme pour les oeufs, ils sont frais pondus du cul d’la poule (ça c’est du pléonasme), si tu la vois pondre toi-même (et ça c’est pour la fraicheur), les autres oeufs sont frais aussi, du cul d’la poule également, mais pour le quand elle les a pondus, that’s the question, Tu vois la nuance ? Pour le reste j’ai rien à en dire.
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 00h30 : De quel diable, un god normal n’y aurait point songé - peut bien s...
Ah ben ça alors ! Je m’y attendais pas du tout, mais il osé ! J’veux pas cafter, mais j’en mettrais ma main au feu qu’c’est lui, là mais si tu sais qui c’est, le mec qui plait aux Nasmes !

A part ça, God il a de la suite dans nos idées ...
"Pléonasme, sortez du rang !" avait dit Fernand Raynaud ...
mais pas plus que le 12 janvier 2007, je n’ai pu retrouver le sketch où l’adjudant tente de faire acquérir quelques notions à ses jeunes recrues ... le fût du canon, ... le rayon lumineux, etc ... Ah, il a bien brocardé l’armée ! mais c’est son défilé, sans paroles qui me met le plus en joie !  :&rsquo) cette page
réponse à . eureka le 14/04/2009 à 01h19 : Ah ben ça alors ! Je m’y attendais pas du tout, mais il os&eac...
Rassure-moi, les poules modernes pondent bien des oeufs dûment datés et garantis par elles-mêmes du jour où elles les ont délicatement déposés au fond de leur nid douillet?
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 01h57 : Rassure-moi, les poules modernes pondent bien des oeufs dûment daté...
ouais ouais c’est ça, absolument toutafé ! Devant notaire, même que l’coq témoigne et signe
réponse à . cotentine le 14/04/2009 à 01h36 : "Pléonasme, sortez du rang !" avait dit Fernand Raynaud ... mais pas...
Tiens, essaie voir ça cette page
Dis moi si ça a marché
réponse à . eureka le 14/04/2009 à 02h09 : Tiens, essaie voir ça cette page Dis moi si ça a marché...
Ca marche.
Très jeune entrepreneur de Spectacles que j’étais, le producteur de F. Reynaud m’avait confié en 1970 la commercialisation et la logistique des prestations de son poulain pour la saison allant de octobre 1971 à fin août 1972 pour la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais. Ce fut l’enfer.
@ épicure _9 of course !
(Je louche des châsses qui, l’une fait le tapin pendant que l’autre guette les poulets ! T’as vu, je double (ou triple ?) la mise du pléonasme

Tant mieux pour toi que ça n’ait duré qu’un certain temps !
réponse à . eureka le 14/04/2009 à 02h06 : ouais ouais c’est ça, absolument toutafé ! Devant notai...
l’coq témoigne et signe
... Mais il ne reconnaît pas?
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 02h37 : l’coq témoigne et signe... Mais il ne reconnaît pas?...
Oui, même si j’avais grand besoin de sous, j’aurais aimé, comme dit god, que cela s’arrête Incccessammmment, c’est vraiment un mot impossible,sous très très peu.
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 02h37 : l’coq témoigne et signe... Mais il ne reconnaît pas?...
Recconnaître quoi ?
Tu crois qu’avec les poules modernes de nos jours comme tu dis, il y est pour quelque chose ? Son nouveau job c’est juste de mater les poules (y s’paie d’ailleurs un blues de bourdon grave pour cette raison, et aux dernières nouvelles il se serait mis à picoler sec, incessamment sous peu on l’appellera le coq au vin) et témoigner pour l’authenticité de la date : ouais ouais j’l’ai bien vue, elle a bien pondu à telle heure ... même qu’elle en a eu deux et de ce fait a nécessité une césarienne !
D’ailleurs là tu viens de m’mett’ la puce à l’oreille (dégage ta puce vite fait) ! Me d’mande si, en sa qualité de coq inutile ne servant pù à rien et touché dans le vit de sa vanité virile, il ne nous bourrerait pas le mou en faisant de faux témoignages !! Hein tu crois pas ?
réponse à . eureka le 14/04/2009 à 03h09 : Recconnaître quoi ? Tu crois qu’avec les poules modernes de n...
Si pas intervention du mâle coq, no poussin, oeuf tout juste bon à livrer à la concupiscence des humains ou autres prédateurs "à la coq"; première fois que j’écris cela, et pourtant je ne suis pas un poulet de l’année: peut-être "à la coque" serait-il plus correct?
Poules modernes ou sorties d’un vieux pot à poules, à la coq ou coque, sans la virilité du roi de la basse-cour (cf Chanteclair, Edmond Rostand, chef-d’oeuvre au moins égal à Cyrano), plus d’oeufs faisant bébés, et retour à la vieille lune (aucune allusion au sélénite qui sévit ici): qui est premier de l’oeuf ou de la poule? Si pas coq, question sans objet en quelques semaines.Quoi que vous en pensiez, les suffragettes poulettes.
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 03h36 : Si pas intervention du mâle coq, no poussin, oeuf tout juste bon à ...
Et si pas poule, pas coq !

Erreur fondamentalement erronée ! Et qui c’est qu’a fait Dolly ? Le coq aussi ?
J’crois qu’un jour, ça va viendre tu verras, on ne sait pas quand, un certain jour disons, le coq il pourra aller s’rhabiller (entre nous soit dit, je suis totalement tout à fait contre, j’préfère qu’il vienne de deshabiller...) !

Ca y est et nous v’là repartis pour la crise habituelle du coq qui fait le coq !

ayé j’me casse, mon plume m’attend, on a presque tout maché ! Le taf faut bien en laisser un peu aux ot’ qu’sinon y n’auront plus qu’à s’fout’ les pieds sous la table...

bonjour quand même
@ Elpapy : paraît que l’éditeur de partoches serait pour incessamment sous peu !
Comment ça, avec quelle brosse ?

Hope-Hobbes
J’ai trouvé sur cette page la brosse qui nous permettra de voir incessamment sous peu la hausse du pouvoir d’achat, la fin de la crise, le refroidissement climatique, la sécurité de l’emploi, la paix dans le monde, enfin, celle qui fut déjà évoquée sur cette page. Belle journée à tous !
réponse à . eureka le 14/04/2009 à 01h19 : Ah ben ça alors ! Je m’y attendais pas du tout, mais il os&eac...
Hummm !Je vois que l’on déblatère sur les copains, alors qu’en même temps mon FAI me coupe la communication !  
Non je n’y suis pour rien. J’ai bien rigolé hier, mais je pensais la dose de pléonasmes suffisante. Mais si God décide d’en remettre une couche, pourquoi pas ?

Je conseille a ceux qui reviennent du weekend et qui se sentent démoralisés de reprendre le travail, de lire l’Expressio d’hier.
Une pensée à cette jeune fille surnommée " pléonasme". . . Elle s’appelait Mademoiselle Conchat .
Je pars quelque heures, à toute... si ma connexion se rétablit !  
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 00h30 : De quel diable, un god normal n’y aurait point songé - peut bien s...
Vauvert, Toto ! logique ! Vauvert, forcément... 
réponse à . cotentine le 14/04/2009 à 01h36 : "Pléonasme, sortez du rang !" avait dit Fernand Raynaud ... mais pas...
Et le cul du fanon © pond des obus frais (c-à-d chaud) gros comme des baleines...
cette expression est particulièrement utilisée par les garagistes, sauf qu’eux ils disent "incessamment sous pneu !"
réponse à . SagesseFolie le 14/04/2009 à 08h02 : Hummm !Je vois que l’on déblatère sur les copains, alor...
Qu’incessamment tu matais, concupiscent ! (en un mot)
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 08h46 : cette expression est particulièrement utilisée par les garagistes,...
Oui ! ou Michelin dans son legs à ses enfants : un testament sous pneu !
Et l’histoire poignante de cet oursin amoureux de la physalie qui se languissait au fort Lalatte : Histoire d’amour fulgurante s’il en est, car à peine effleurée, elle en creva : Un test amant sous pneu mate au fort
réponse à . cotentine le 14/04/2009 à 01h36 : "Pléonasme, sortez du rang !" avait dit Fernand Raynaud ... mais pas...
ha ! c’est malin j’ai replonger dans Fernand Raynaud  !!merci !
Ca fait un quart d’heure que je me marre !! remerci !!
réponse à . Emeu29 le 14/04/2009 à 08h49 : Qu’incessamment tu matais, concupiscent ! (en un mot)...
en fait , il rêvait de lui mettre un sexe amant sous pieu , n’osant la mettre dans le sien.
la semaine dernière j’étais donc sur les pistes. Le matin la neige était parfaite, mais avec le soleil elle devenait incessamment soupe. Je n’avais pas réalisé que mon ski devenait alors pléonasmique, parce que la neige réfléchissait ,mais moi : non !
réponse à . Emeu29 le 14/04/2009 à 08h59 : Et l’histoire poignante de cet oursin amoureux de la physalie qui se langu...
pneu mate au Fort de France, comme disent nos amis des Iles ....
celui qui n’a jamais essayé de récolter des cornichons ne peut pas comprendre le sens de cette expression : vous surveillez la croissance et, un soir, vous allez vous coucher en décidant que le lendemain matin vous cueillerez vos cornichons. En 8 heures vous avez à la place des concombres, et il ne reste qu’un seul cornichon dans le jardin : vous ! C’est phé-no-mé-nal !
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 00h30 : De quel diable, un god normal n’y aurait point songé - peut bien s...
Pléonasme!!!!!!!!!!oui.
pour marquer l’iMMinence ( au fait y’a deux M ?)
Je l’entends encore dans la bouche du cordonnier du village.
-Dès que je reçois le caoutchouc,(il parlait de vieux peneux...), incessamment sous peu, je vous les ressemelle. 
réponse à . HoubaHOBBES le 14/04/2009 à 06h44 : @ Elpapy : paraît que l’éditeur de partoches serait pour...
Comment ça, avec quelle brosse ?
Depuis le temps qu’il est tapi...

Bonjour bonjour, les gosses.

L’expression n’est pas de la Marine, mais d’ailleurs.
Nous l’allons montrer tout-à-l’heure.

Une poule se désaltérait
Dans le courant d’une onde pure.
Un coq survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardie de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtiée de ta témérité.
- Sire, répond la poule, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère;
Mais plutôt qu’elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
- Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l’an passé.
- Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas née ?
Reprit la poule, je tète encor ma mère.
- Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
- Je n’en ai point.
- C’est donc quelqu’un des tiens:
Car vous ne m’épargnez guère,
Vous, vos fermières, et vauriens.
On me l’a dit : il faut que je t’allume.
Là-dessus, au tas de fumier,
Le coq lui vole dans les plumes,
Sans autre forme de procès.

Jeannot Lapin et Elpépé
réponse à . Emeu29 le 14/04/2009 à 08h59 : Et l’histoire poignante de cet oursin amoureux de la physalie qui se langu...
Joli méandre circonvolutionnaire de la pensée expressionautique maritime ! A dédier d’urgence aux playmates, au phare. Gniarf ! gniarf !
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 03h36 : Si pas intervention du mâle coq, no poussin, oeuf tout juste bon à ...
peut-être "à la coque" serait-il plus correct?

Les marins ne les mangent que comme ça. Les arapèdes pondent leurs œuf à la coque aussi, mais c’est pour faire ch... le marin, qui après est obligé de racler le fond de sa quille.
il ne faut pas confondre :
une soupe au sésame
et un sésame en soupe
Phèdre rêvait de voir Hippolyte devenir son inceste-amant sous peu. C’était Cornélien !
réponse à . eureka le 14/04/2009 à 02h09 : Tiens, essaie voir ça cette page Dis moi si ça a marché...
ce n’est pas ce sketch-là que j’évoquais ... C’est l’adjudant qui esplique " ... tout rayon lumineux ... " et un intello, dans les rangs lui fait remarquer que tout rayon est forcément lumineux ! et donc un pléonasme ... et pour avoir le dernier mot l’adjudant après moults échanges avec ces fortes têtes de recrues intellectuelles ... finit par conclure en vainqueur : "... Et les rayons de bicyclette, alors ? hein ! " 
l’alcool tue lentement,
incessamment sous peu.
Un amant soûl cesse peu,
l’alcôve tue surement !
réponse à . mickeylange le 14/04/2009 à 10h43 : peut-être "à la coque" serait-il plus correct? Les marins ne les ma...
A toi, la trirème du jour !
Le taret
....bon,eureka,toi qu’à l’air d’en savoir des masses sur les expressions et qui m’a l’air d’avoir un sacré bagout et le sens de l’humour ,saurais-tu comment se termine l’expression...."il n’y avait pas plus de......que de beurre en ........"

...impossible de me rappeler ce que ma mère disait, et j’ai beau interroger tous les dictionnaires possibles et imaginables....que dalle pour cette expression!
Sam inceste pneus mous. SMIC ne se met pas un sou.
Mes seins, c’est pou’ Manu !

Anna-Martine Yquez
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 11h38 : ....bon,eureka,toi qu’à l’air d’en savoir des masses su...
"Il n’y a pas plus de [ce que tu voudras, en reprenant ce qu’on vient de t’objecter] que de beurre en branche, je pense...
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 11h38 : ....bon,eureka,toi qu’à l’air d’en savoir des masses su...
je confirme Elpepe, en précisant qu’il existe sur le même modèle et avec le même sens de : il n’y en a pas du tout, les expressions "...beurre en broche" , "...beurre au cul", "...beurre aux fesses" (Dictionnaire Culturel Le Robert). La première semble évidente, je ne me prononcerai pas sûr les deux dernières, quoique, en cette période de crise, beaucoup l’ont probablement remplacé pour cet usage, par la margarine : abandonnant ainsi un préjugé qui leur coûtait cher. 
réponse à . chirstian le 14/04/2009 à 12h30 : je confirme Elpepe, en précisant qu’il existe sur le même mod...
Non plus que de beurre dans la culotte d’un zouave, dont la main de ma sœur... mais c’est une autre histoire, d’ordre familial et privé.
réponse à . Emeu29 le 14/04/2009 à 08h49 : Qu’incessamment tu matais, concupiscent ! (en un mot)...
pourquoi en un seul mot ? con cul pissant c’est mal ?
Parti à la recherche du pléonasme perdu, je reviens avec quelques cas intéressants à défaut d’avoir trouvé la perle rare :

- «Il a une verge en virgule ! » La virgule est issue du latin virgula qui signifie « petite verge ».

- « Un ballon fou. » L’adjectif fou vient du latin follis qui désigne un sac, un ballon. Le mouvement d’une personne folle aurait été comparé à celui d’un ballon gonflé d’air. C’est foot ça, non ?

- « Sucer un mégot ». Le mégot vient du tourangeau mégauder qui signifie « sucer le lait d’une femme ». Tu suce ton suçon, Suzon ?

- « Il est béni, ce benêt ! » Benêt et béni ne font qu’un, le sens de « niais » venant d’une allusion amusante au passage de l’Évangile selon Matthieu : « Heureux les pauvres d’esprit… »

- « Mon compagnon de couche est matelot ». Le mot matelot vient du néerlandais mattenoot, proprement « compagnon de couche ». Il n’y avait, jadis, qu’un seul hamac pour deux matelots, l’un étant toujours en service. BB est-elle au courant de ce pléonasme ? Car même dans un Amiral, il y a un matelot qui sommeille !  

- «  Une torture ce travail ! » Ce dernier mot est d’origine latine. Pour les anciens romains, en effet, « travailler », c’était torturer avec le tripalium !
"Incessament sous peu dans un peu moins que pas longtemps"dirait Frédéric Dard
réponse à . SagesseFolie le 14/04/2009 à 13h53 : Parti à la recherche du pléonasme perdu, je reviens avec quelques ...
A partir de dorénavant, on va faire comme d’habitude : à deux dans le hamac, mais à deux places, quand même, hmmm ? C’est plus confortable.
réponse à . Elpepe le 14/04/2009 à 11h42 : Sam inceste pneus mous. SMIC ne se met pas un sou. Mes seins, c’est pou&rs...
- Nus : camp en sous-estime.
- Muscs : épanouissement.
- Passes une communiste.
- Coassements peu minus.
- Pénis : ses communautés.

Anna-Patine Yquez
si incessamment c’est peu, deux cessamments c’est pas beaucoup plus. Et cent cessamments: la nymphowoman se sent bien seule !
réponse à . SagesseFolie le 14/04/2009 à 13h53 : Parti à la recherche du pléonasme perdu, je reviens avec quelques ...
Je trouve ça très intéressant. Merci de ta Sagesse.

Quand, en _48 tu écris :
"Pénis : tes communautés", invoques-tu les lieux communs qui ont trait à ce référent ou quelques sectes érotomanes ?
réponse à . SagesseFolie le 14/04/2009 à 14h38 : - Nus : camp en sous-estime. - Muscs : épanouissement. - Pass...
Suson ment mais s’épuce© : ce SS me mine sus au pont©. Pomme te suça seins nus. Ces SMS nous aiment peu. PMU anime ses cent sous. Pont sans issue m’écume.

Anna Passunagey
réponse à . eureka le 14/04/2009 à 01h18 : Pour les légumes frais cueillis, chuis pas d’accord qu’ce soi...
Jusqu’ici tous les légumes sont cueuillis
Ah oui? Et les carottes, hein? A part le fait qu’elles soient cuites, spa, moi, je les déterrrais plutôt.
Et les petits pois sont rouges...
et ils sont écossais, aussi...
Tu cueilles des tomates, d’accord. Mais là, encore une fois, à côté de la plaque (dentaire?): ce sont des fruits!
Moi, je n’ai jamais cueilli de salades, même si l’on m’en a racontées beaucoup.
Si tu veux parler des choux, la seule chose que l’on peut y cueillir, ce sont les petits bébés mâles, parce que tout le monde sait que les petites filles naissent dans les roses...
réponse à . file_au_logis le 14/04/2009 à 17h17 : Jusqu’ici tous les légumes sont cueuillisAh oui? Et les carottes, h...
Incessamment sous peu...
Et alors? Ca vas rester continuer durer encore longtemps, votre histoire, là?
(Le Mariage de Mademoiselle Beulemans - op cit.)
Alleeeeeez, soyez gentils, donc...
Inceste allemand? A cause des cousins germains?
C’est pas beau, c’est même franchement laid, Xagone!
réponse à . file_au_logis le 14/04/2009 à 17h17 : Jusqu’ici tous les légumes sont cueuillisAh oui? Et les carottes, h...
moi, je les déterrrais
avec un air d’en avoir trois ? :&rsquo)
il ne faut pas confondre sonner la sous-peu et sous-peu-sonner
réponse à . file_au_logis le 14/04/2009 à 17h17 : Jusqu’ici tous les légumes sont cueuillisAh oui? Et les carottes, h...
Et les petits pois sont rouges...

nan nan si c’est rouge c’est des cerises.
Qu’il faut cueillir avec la queue.
Je veux bien essayer, mais j’avais déjà du mal avec les mains.
réponse à . file_au_logis le 14/04/2009 à 17h25 : Incessamment sous peu... Et alors? Ca vas rester continuer durer encore longtemp...
J’ai toujours dit que j’aimais ce garçon ! 
réponse à . Elpepe le 14/04/2009 à 17h28 : moi, je les déterrraisavec un air d’en avoir trois ? :&rs...
euh, sans condition, au conditionnel, je déterrerais, euh... euh...
comme cela, il y a trois oeufs aussi. Pour Pâques, c’est normal, non?
Un, ces âmes en soupent un sésame en sou : peu
Un : cesse, amant saoul, peuh !
réponse à . cotentine le 14/04/2009 à 11h11 : ce n’est pas ce sketch-là que j’évoquais ... C’e...
cette page
J’ai pas eu énormément beaucoup de temps, pour cause qu’j’étais au dentiste stomatologue, oui encore, et alors ?
Relis ton message, et tu verras que tu m’as enduite d’erreur. Pas grave mon chou, y’m’semb’ qu’tu causes du caporal chef de carrière, j’essaierais de te dénicher ça incessament sous peu très vite.
réponse à . chirstian le 14/04/2009 à 11h03 : Phèdre rêvait de voir Hippolyte devenir son inceste-amant sous peu....
Du coup, elle prenait Racine... 
réponse à . chirstian le 14/04/2009 à 11h03 : Phèdre rêvait de voir Hippolyte devenir son inceste-amant sous peu....
Ils trinquaient à l’ismarikos, avec inceste de citron ...
Bon, les gosses : je vais illico subito presto vous quitter extemporanément sans délai. A demain, pour de nouvelles aventures de la langue, neuves peut-être, aventureuses sûrement !
réponse à . file_au_logis le 14/04/2009 à 17h17 : Jusqu’ici tous les légumes sont cueuillisAh oui? Et les carottes, h...
pour rèpondre d’abord à Eureka,ma très chèr maman allait au Monoprix de la rue de Siam et non au marché du Pilier-rouge,frop loin,ni même à celui des Quatre-mouñin (à causw de la terrible côte de Recouvrance. Les brestois s’ y retrouveront.

quand aux légumes,il semble que les espagnols distinguent entre "legumbres"¿ qui se déterrent? et "verduras" ¿qui se cueuillent?
réponse à . <inconnu> le 14/04/2009 à 11h38 : ....bon,eureka,toi qu’à l’air d’en savoir des masses su...
Farpaitement toutafé, j’confirme totalement à fond le dixit de Mon Amiral, beurre en branche, ce dont je sûre d’être certaine, comme pour le beurre en tango.
Par contre, il existe d’autres beurres comme les ceuss exemples cités par Chirs, auxquels j’ajouterais, sous toutes réserves, beurre en branque (c’est pas passqu’on est branque hein qu’on peut pas être beurré !) et beurre en branle, qui m’semb’ aussi pouvoir exister, mais pour ce dernier j’peux rien assurer positivement, macache !
Mais comme tout est est possible et baisable euh pardon faisable, hein, il se pourrait qu’il y ait quéqu’un dans la salle qui affirmera, confirmera ou infirmera ?
réponse à . Elpepe le 14/04/2009 à 14h27 : A partir de dorénavant, on va faire comme d’habitude : à...
Pourquoi donc l’utilité du tonneau dans la marine, Mon Amiral ? C’est pour le fun ?
Coooool !
réponse à . momolala le 14/04/2009 à 17h05 : Je trouve ça très intéressant. Merci de ta Sagesse. Quand...
Moi j’trouve qu’c’est plutot d’la folie ... de baver tout court quand on a bavé dans l’même godet ! avec qui ? non mais pardi, c’te blague, c’est d’une évidence...
réponse à . file_au_logis le 14/04/2009 à 17h17 : Jusqu’ici tous les légumes sont cueuillisAh oui? Et les carottes, h...
Chacun fait c’qu’y veut ! Moi les carottes, j’les cueille ... comme je cueuille les bananes et les noisettes ! Par contre les salades ouh là, jamais au grand jamais je ne les cueuille, je m’en voudrais ! j’les raconte, eh oui
réponse à . jotape le 14/04/2009 à 21h25 : pour rèpondre d’abord à Eureka,ma très chèr ma...
Ah là là, il eut fallu que j’le susse ! le Monoprix fectivement, ouais ouais en effet assurément on peut y cueuillir tous les légumes frais cueillis qu’on veut, même les legumbres et les verduras ! Autant pour moi d’êt’ désolée
Bonjour. ** Elliptique** s’écrit sans accent aigu. Bonne journée.
réponse à . russe_mignonne le 15/04/2009 à 15h18 : Bonjour. ** Elliptique** s’écrit sans accent aigu. Bonne journ&ea...
Tu as raison, elliptique s’écrit sans accent. Mais, mais, mais !!! Si tu veux dire à God qu’il a fait une minuscule faute, il faut que tu t’adresses à lui par le mode contact en haut, à gauche et il corrigera. God a beau être God, il a parfois ses susceptibilités. Voilà qui est dit.

Petite précision, God n’ayant pas que cela à faire, il est possible que cela lui prenne du temps de corriger. Je te souhaite aussi une bonne journée, ceci ne t’est adressé qu’à titre informatif et tu peux trouver cette information dans le mode d’emploi du site.
réponse à . jotape le 14/04/2009 à 00h18 : avec des expressions comme celle-ci,si ça continue,faudra qu’&ccedi...
"légumes frais cueillis" je pensais que frais se rapportait à cueillis .. légumes fraichement cueillis .....
Dimanche, on pourra dire: grosse légume fraichement cueillie, prête à commencer un nouveau plan quinquennal de tonsure d’agneau et de ramssage de légumes pourris....
Et le dimanche suivant, c’est à dire incessament sous très peu face à l’éternité, il pourra en plus dire comme le Dernier des Mohicans: et s’il n’en reste qu’un, je serai celui-là!
Inceste amant sous Peuh!
Oui, mais qui donc est Peuh? C’est surement son frère...
réponse à . file_au_logis le 21/04/2012 à 07h32 : Inceste amant sous Peuh! Oui, mais qui donc est Peuh? C’est surement son f...
Son propre frère car s’il se nettoie c’est donc son frère.........
Cette expression s’utilise essentiellement par humour, un peu comme "du reste cependant" :

Pensas communiste usé
Assoupissement mec nu
Puissamment noceuses
Numismates ponceuses
Numismates conspuées

Mais passons si vous le voulez bien aux choses sérieuses :

Munisses stuc époname
Muscat sinus éponèmes
Suçant muses éponimes
Amusent sucs épinômes
Tisane muscs éponumes
En matière de pléonasme il en est un qui est fort à la mode en ce moment même chez les plus distingués beaux parleurs :
AU JOUR D’AUJOURD’HUI.
HUI signifiant "jour", notre expression pourrait se dire "Le Jour de ce jour de ce jour".
réponse à . GenteGouyat24 le 21/04/2012 à 08h27 : En matière de pléonasme il en est un qui est fort à la mode...
C’est douloureux une plaie au nasme ?
Incessamment sous peu dans un peu moins que pas longtemps pour ne pas dire tout de suite..........
Explication
Vous ne me lisez plus les matins car la boîte où je bosse a été victime d’un cambriolage et, dans les objets volés, se trouvait mon ordi. J’ai du boulot manuel à faire, mais pour l’instant, je ne peux pas être des votres. J’espère que l’ordre va se rétablir incessament sous peu, p’tet même avant.
----------------------------------------------------------------
C’est lors des bals à cette page, qu’on entend le plus de pléonasmes, car la ville de Redon danse.
Les pléonasmes (comme il ne pouvait en être autrement) viennent de la marine, car les marins qui vivent à bord, font des bateaux, logis.
cette page.
réponse à . joseta le 21/04/2012 à 08h34 : Explication Vous ne me lisez plus les matins car la boîte où je bos...
On avait déjà téléphoné à Mr Sourire Colgate.........cette page
Merci, Bouba. Le téléphone Colgate est le téléphone ’t’aidant’ (à retrouver le sourire)
réponse à . joseta le 21/04/2012 à 08h49 : Les pléonasmes (comme il ne pouvait en être autrement) viennent de ...
Une battologie, c’est par exemple "un éponyme qui donne son nom" ?
réponse à . joseta le 21/04/2012 à 08h34 : Explication Vous ne me lisez plus les matins car la boîte où je bos...
la boîte où je bosse
tu veux dire qu’il y a une boîte qui te paye pour que tu interviennes sur ce site ? Et qu’en Espagne on appelle ça bosser ?
Je commence à me dire que les agences de notation n’ont pas forcément eu tort de dégrader l’Espagne. 
Bon, je rigole, mais en France c’est pareil : c’est au boulot qu’on est le mieux pour intervenir sur Expressio. Mais nous on demande en plus que cela soit payé en heures sup et qu’on puisse récupérer en RTT. Bon, cela dit, il est possible qu’incessamment sous peu ...
réponse à . <inconnu> le 21/04/2012 à 09h42 : Une battologie, c’est par exemple "un éponyme qui donne son nom"&nb...
J’ai beau retourner les dicos en ligne dans tous les sens, je ne sais toujours pas ce qu’est une battologie, il n’y a aucun exemple.
Est-ce tout simplement un pléonasme vicieux ?
Je me demande parfois si ceux qui pondent les dicos sont au courant qu’on les lit pour apprendre...
’Incessamment’ est un adverbe dont la principale signification actuelle est "très prochainement"
mais dont le sens premier était très logiquement : sans discontinuer, sans cesser, sans arrêt. Son sens actuel est déjà mentionné par l’Académie en 1694, et Delassus nous trouvera des sources plus anciennes. Comment est-on passé de l’un à l’autre ? Je pense que nous l’apprendrons incessamment sous peu, mais le passage du "sans arrêt" au "sans délai" me rappelle "la solution de continuité"
L’Institut de la Statistique et des Études Économiques, connu comme INSEE, est rapide mais ne dit pas la vérité, car INSEE ça ment.
réponse à . chirstian le 21/04/2012 à 09h46 : la boîte où je bosse tu veux dire qu’il y a une boîte...
Ma contribution à ma boîte, est aussi nulle que mes contributions sur ce site, mais, pour moi, il s’agit de joindre l’utile à l’agréable.
PS Je ne travaille pas à ma boîte ’de nuit’, car les patrons soupent, eux, incessament.
réponse à . joseta le 21/04/2012 à 09h21 : Merci, Bouba. Le téléphone Colgate est le téléphone ...
Ma contribution à ma boîte, est aussi nulle que mes contributions sur ce site

Ne dis pas çà tu te fait du mal.....Quand bien même la chose se vérifierait, tu ne serais pas le seul.....et je le prouve in petto avec cette trouvaille qui fera date dans les annales de notre site:

Sabatier, fort marri de son éviction du petit écran, on peut dire que c’est "l’aidant de l’amer"........
réponse à . joseta le 21/04/2012 à 10h13 : Ma contribution à ma boîte, est aussi nulle que mes contributions s...
Quelle modestie joseta, mais si vraiment c’est vrai.....
J’espère que ta hiérarchie t’apprécie autant que les expressionautes et te laisse toute liberté pour nous régaler de tes commentaires! Je suis fan, ca se voit?
réponse à . <inconnu> le 21/04/2012 à 09h57 : J’ai beau retourner les dicos en ligne dans tous les sens, je ne sais touj...
une battologie célèbre du grand Hugo : "Waterloo! Waterloo! Waterloo! morne plaine!"
Pour certains l’origine serait Battos, roi de Cyrène qui était bègue, mais on cite aussi Battus,vieux berger de Nélée. Qui a raison, raison, raison ?
réponse à . file_au_logis le 21/04/2012 à 06h08 : Dimanche, on pourra dire: grosse légume fraichement cueillie, prête...
Et le dimanche suivant, c’est à dire incessament sous très peu face à l’éternité...
tu votes pour le second tour le 29 ? Moi je vais attendre le 6 : incessamment sous un peu moins peu, car le doute m’habite (et mon couteau) encore un peu  
réponse à . chirstian le 21/04/2012 à 10h54 : une battologie célèbre du grand Hugo : "Waterloo! Waterloo! W...
Et c’est encore pis que tu ne penses : "water", ça veut dire "l’eau" !
Six fois qu’il a dit la même chose !
réponse à . chirstian le 21/04/2012 à 11h00 : Et le dimanche suivant, c’est à dire incessament sous très ...
Quoi! Ils ont besoin de tout ce temps pour savoir qui est élimé pardon, éliminé?
Ben ça alors!
Attention, je ne suis ni raciste ni judéophobe ni arabophobe, je n’ai pas dit Ben Saahlor... Relisez-moi et vous verrez!
réponse à . chirstian le 21/04/2012 à 11h00 : Et le dimanche suivant, c’est à dire incessament sous très ...
car le doute m’habite (et mon couteau) encore un peu
Tu n’es pas tout seul; moi, le doute moabite aussi, mais je ne vote pas pour votre futur président... de l’amer comme dit ci-plus-haut...
Le texte "incessamment sous peu" encodé avec le code ASCII donne :
105 110 99 101 115 115 97 109 109 101 110 116 32 115 111 117 115 32 112 101 117
(Décimal - Base 10)
Voilà, vous n’avez qu’à bien vous tenir !
réponse à . saharaa le 21/04/2012 à 10h41 : Quelle modestie joseta, mais si vraiment c’est vrai..... J’esp&egra...
Tu es trop aimable Saraaa; reviens-nous incessament!
Dans une gériatrie :
– Qu’est-ce qu’il a dit ?
– Incessamment sous peu.
– Un testament tous deux ?
J’ai entendu:
Incessamment sous pneu...
Ce qui montre que nous avons ici un beau pléonasme dont le but est simplement de renforcer la signification
grave question: s’il s’agit de renforcer la signification, c’est donc une tautologie. Or, une tautologie est un pleonasme. Cette phrase est-elle, en elle-même, un pléonasme ?
Moi je ne l’ai pas entendu, mais lu en # 21 sous la plume de tsinta !
réponse à . ergosum le 21/04/2012 à 14h52 : Ce qui montre que nous avons ici un beau pléonasme dont le but est simple...
Mais un pléonasme est une répétition de mots de sens identiques tandis qu’une tautologie est la répétition d’une même idée en des termes différents.

Le Pinailleur de service.
réponse à . chirstian le 21/04/2012 à 10h54 : une battologie célèbre du grand Hugo : "Waterloo! Waterloo! W...
Un touriste à Waterloo demande à un gars qui jardine si on prononce "Ouaterloo" ou "Vaterloo".
- "Ouaterloo", dit le jardinier.
- Heureusement que vous êtes du coin pour me répondre, fait le touriste.
- Mais je ne suis pas du coin, je suis en "Ouacances" ici.
réponse à . charmagnac le 21/04/2012 à 15h23 : Mais un pléonasme est une répétition de mots de sens identi...
Le Pinailleur de service
armé de son couteau de service ?
réponse à . charmagnac le 21/04/2012 à 15h33 : Un touriste à Waterloo demande à un gars qui jardine si on prononc...
Butte du Lion de Waterloo : cette page
réponse à . GenteGouyat24 le 21/04/2012 à 08h27 : En matière de pléonasme il en est un qui est fort à la mode...
"Au jour d’aujourd’hui" est une expression qui semble "pléonasmique" mais qui me paraît sans signification. Que penser de "au jour de demain" ou de "au jour d’avant-hier"?

A mon avis, il s’agit d’un tic de langage. J’en veux pour preuve qu’on ne le rencontre que dans le langage parlé : enquêtes à la TV, interventions en direct à la radio, mais jamais dans les textes écrits. La parole étant parfois un peu plus lente que la pensée, cette expression est peut-être destinée à donner à celui qui s’exprime une fraction de seconde pour trouver ou mettre en ordre les mots qui traduisent ce qu’il veut dire.

A ranger dans le même réflexe involontaire le "absolument" et le "tout-à-fait" au lieu de "oui", le "n’est-ce pas" quand on n’attend pas de réponse, le "eh bien, écoutez" quand l’interlocuteur n’a aucune intention d’interrompre...
réponse à . ergosum le 21/04/2012 à 15h42 : Le Pinailleur de servicearmé de son couteau de service ?...
Affûté par le rémouleur d’hier.
réponse à . chirstian le 21/04/2012 à 09h59 : ’Incessamment’ est un adverbe dont la principale signification actu...
1694, et Delassus nous trouvera des sources plus anciennes
J’ai essayé. Cet "édict du Roy" de 1667 me semble convenir : cette page. Mais j’ai un doute, car la construction d’un canal pouvait prendre un très long temps.
Ta page me donne tout plein de caractères incompréhensibles. Suis pas Champollion. Comment se fait-ce ? Un coup des Prussiens ?
Tu parles du # 98 ?
Tu tapes Alt + un nombre, et tu obtiens une lettre ou un signe ou une espace.
Alt + 105 donne i, Alt + 32, c’est l’espace.

C’est le code ASCII cette page à ne pas confondre avec la commune d’Asquillies cette page.
réponse à . charmagnac le 21/04/2012 à 15h51 : "Au jour d’aujourd’hui" est une expression qui semble "pléona...
Parfois en langage écrit : cette page.


Pour taper "Ç", c’est "Alt + 0199". (Tu peux aussi le mettre dans ton ClipX : p.ex. Ç æ œ ♫)

J’ai rajouté en # 115 "Deux poids et deux mesures".
réponse à . <inconnu> le 21/04/2012 à 16h28 : Parfois en langage écrit : cette page. Pour taper "Ç", c&rs...
Là je m’incline. Que cette formule (au jour d’aujourd’hui) puisse être considérée non comme une mode mais comme une locution acceptée, je m’incline. Surtout lorsque je constate que Pieter de Cafmeyer l’emploie en 1720 dans la Véritable Histoire du Très Saint Sacrement de Miracle, il n’y a pas de meilleure caution.

Ceci dit, belle Abbesse, son emploi peut très bien selon moi servir de "respiration intellectuelle" au cours d’une conversation (# 108)
réponse à . <inconnu> le 21/04/2012 à 16h28 : Parfois en langage écrit : cette page. Pour taper "Ç", c&rs...
Ma remarque du # 111 concerne la Butte du Lion de Waterloo que je ne peux voir en raison d’une invasion de caractères sur la page à laquelle me conduit ton lien du # 107.
Incessament sous peu était le genre d’affirmations qu’on devait attribuer à une dame de généreuse poitrine, puisque connues comme les vérités de la pas lisse!cette page
réponse à . joseta le 21/04/2012 à 17h40 : Incessament sous peu était le genre d’affirmations qu’on de...
Intéressante page où foisonnent les lapalissades. As-tu remarqué que la chanson de La Palisse, dans son douzième couplet, cite le mot berlue qui s’est trouvé dans l’Expression du 5 avril ?
C’est vraiment une morne plaine !
Les Brabant tombent !
Cette butte eût été édifiée plus tôt
Que Napoléon aurait pu aisément dominer la situation !
réponse à . charmagnac le 21/04/2012 à 18h22 : Intéressante page où foisonnent les lapalissades. As-tu remarqu&ea...
Tu as raison (pour berlue), je n’avais pas relevé la circonstance; j’ai lu sans y prêter un intérêt excessif. En fait, en découvrant cette page, j’ai surtout pensé à mon ami deLassus, friand de ce genre de composition. Je me suis donc empressé de la transmettre.
"Inceste allemand sous Pöh" ne montrait pas que l’homme était un bon à rien, pur souche, pure race, et était donc Püh-nissable par ablation du Päh-nis.
réponse à . charmagnac le 21/04/2012 à 15h23 : Mais un pléonasme est une répétition de mots de sens identi...
Pour ajouter une séquence pléonasmique, je citerai mon pére qualifiant les redondances de "superflues, adventices et superfétatoires".
Bonjour,

c’est une façon de nous faire miroiter une promesse non tenue.

J’aime l’expression Argentine : en un périquète

Bonne journée.

Elinda

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Incessamment sous peu » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?