Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

L'avoir dans le cul / Dans le cul la balayette !

Être possédé, dupé, victime, malchanceux, vaincu.
Avoir affaire à plus habile, plus rusé que soi.

Origine

Argotique et vulgaire (familière diraient certains), cette expression est une autre forme de "être baisé", donc d'être 'possédé' mais contre son gré et avec toute la connotation humiliante lorsqu'il s'agit de sodomie, encore renforcée par l'utilisation d'un accessoire comme la 'balayette' dont le rôle était autrefois limité aux lieux d'aisance.
Ces deux formes de l'expression dateraient du XXe siècle, mais Scarron (), au XVIIe, utilisait déjà "en avoir dans le cul" pour dire "être perdu, vaincu".
Pour ceux qui la trouveraient trop vulgaire, on peut la remplacer par "l'avoir dans l'os" (pourquoi l'os ?) ou "l'avoir dans le dos", euphémisme pour le 'cul'.

Compléments

Au XIXe, "avoir quelqu'un dans le cul", c'était ne plus pouvoir le supporter, le détester, le mépriser. Ce qui se conçoit bien si ce quelqu'un est venu se loger là sans autorisation préalable.

Exemple

« Nello s'esclaffa, heureux :
- Les Russes avancent, les Chleuhs sont massacrés dans ton pays, et dans le mien. Les Ricains vont venir ici...
Et il rectifia :
- Adolf l'a dans le cul ! »
Raymond Cantel - Rien que des hommes

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'avoir dans le cul / Dans le cul la balayette ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Maroc Arabe Nia Ne pas être malin
Tunisie Arabe Tehchelou bagouri A été baisé à fond
Allemagne Allemand Gefickt sein Être baisé
États-Unis Anglais Take it in the ass Être baisé (forciblement) au cul
Espagne Espagnol Estar jodido / ¡ Estamos jodidos ! / ¡ Nos han jodido ! Être baisé / On est baisés ! / On s'est fait baiser !
Espagne Espagnol Ir de culo Aller de cul
Espagne Espagnol Meterla doblada L'avoir dans le cul (mais pliée en deux)
Canada Français Se faire crosser Se faire duper
Canada Français Se faire fourrer
Canada Français Se faire passer un sapin Se faire avoir
Israël Hébreu אכל אותה! Il l'a mangé / avalé
Israël Hébreu אעל את הלוקש Il a mangé le bobard
Italie Italien Pigghiarasìlla 'n cùlu La prendre dans son propre derrière
Italie Italien Prenderla nel culo L'avoir dans le cul
Italie Italien Prenderlo in tasca L'avoir (le prendre dans sa poche
Belgique Néerlandais De sigaar zijn Être le cigare
Belgique Néerlandais Gejost zijn Etre 'José' (du prénom Joseph : pour épargner les Charles?)
Belgique Néerlandais Gepakt langs achteren (en langs voren) Pris par derrière (et par devant) (vulgaire)
Belgique Néerlandais Gesjareld zijn Etre "charlé" (du prénom Charles désignant le sex masculin : pour épargner les Josephs?)
Belgique Néerlandais Piet snot zijn Être Pierre morve
Belgique Néerlandais Voor lul staan Figurer pour bitte
Pays-Bas Néerlandais De klos zijn Être la bobine..... (être le dindon de la farce)
Pays-Bas Néerlandais De lul zijn (expr. vulgaire) Être couillonné, être baisé
Pays-Bas Néerlandais De pineut zijn Être le 'pineut' (probablement.du Français 'pine'), un malchanceux, le gars qui rentre avec la pine sous le bras
Pays-Bas Néerlandais De pisang zijn Être la banane
Pays-Bas Néerlandais De schlemiel zijn Être un malheureux, un malchanceux, un mufle, un déveinard
Pays-Bas Néerlandais Genaaid zijn (expr. vulgaire) Être baisé
Brésil Portugais Ser enrabado Se faire enculer
Brésil Portugais Tomar no cu ! (vulgaire) Prendre dans le cul
Portugal Portugais Ser entalado/tramado/lixado Être pincé/emballé/abrasé
Roumanie Roumain A-l avea la degetul mic L'avoir au petit doigt
Roumanie Roumain Mi-a tras-o / M-a futut On me l'a tiré / On m'a baisé (vulg.) (pour les deux, sous entendu, au cul)
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « L'avoir dans le cul / Dans le cul la balayette ! » Commentaires

  • #1
    • God
    • 28/06/2007 à 07:53
    Tremblement de terre ? Inondation majeure ? Grippe aviaire ? Match de foot ?
    Y’a quelqu’un ?
  • #2
    • <inconnu>
    • 28/06/2007 à 07:54
    A propos de l’équivalent "l’avoir dans l’os", l’expression fait référence au sacrum. Quand on voit sa position, l’expression parle d’elle-même.
  • #3
    • Rikske
    • 28/06/2007 à 08:10
    • En réponse à God #1 le 28/06/2007 à 07:53 :
    • « Tremblement de terre ? Inondation majeure ? Grippe aviaire ? Match de foot ?
      Y’a quelqu’un ? »
    Pour beaucoup, c’est déjà les vacances mon cher God ! En tout cas, si y sont pas là, ils l’auront dans le c.. !
  • #4
    • <inconnu>
    • 28/06/2007 à 08:12
    "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limité aux lieux d’aisance."
    Je ne savais pas que la balayette avait aujourd’hui une autre fonction que celle qu’elle avait autre fois !
    remarque c’est vrai qu’on pourraît aussi utiliser la balayette pour se nettoyer les lunettes, le clavier de l’ordi, se gratter le dos et que sais-je encore. On est vraiment trop conditionné !!!
  • #5
    • Rikske
    • 28/06/2007 à 08:15*
    • En réponse à <inconnu> #4 le 28/06/2007 à 08:12 :
    • « "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limité aux lieux d’aisance."
      Je ne savais pas que la balayette avait aujourd’hui une autre f... »
    On n’est pas conditionné, on en a seulement l’air ! B’jour, Lamone !
  • #6
    • momolala
    • 28/06/2007 à 08:20
    • En réponse à <inconnu> #4 le 28/06/2007 à 08:12 :
    • « "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limité aux lieux d’aisance."
      Je ne savais pas que la balayette avait aujourd’hui une autre f... »
    J’appelle aussi "balayette" la brosse munie d’un long manche qui me sert à ramasser la poussière que j’ai balayée avec un balai ou nettoyer ma cheminée mais je n’en fais pas d’usage sodomite, que God m’en préserve !
  • #7
    • momolala
    • 28/06/2007 à 08:21
    • En réponse à Rikske #5 le 28/06/2007 à 08:15* :
    • « On n’est pas conditionné, on en a seulement l’air ! B’jour, Lamone ! »
    Hello Rikske ! Je te renvoie à ma dernière contrib d’hier ; je veux tout (sa)voir de l’Ommegang.
  • #8
    • <inconnu>
    • 28/06/2007 à 08:24
    Quand nous n’étions encore que de jolis enfants purs et insouciants, gambadant grâcieusement dans le bocage normand, nous adorions l’expression ô combien joliment imagée "l’avoir dans le cul, la balayette", et, jeunes poètes en herbe, nous ajoutions "le manche avec et l’étiquette !". Que de belles carrières avortées dans l’oeuf !
  • #9
    • OSCARELLI
    • 28/06/2007 à 08:29
    Eh bien, vous toutes et vous tous qui n’avez pas participé à la Convention.36H, c’est dans le baba que vous l’avez.
    L’avoir dans le baba, autre forme de la même expression, qui signifie la même chose, surtout quand on voit la forme du baba ô Rome!
    Et il n’est pas nécéssaire d’aller se faire voir chez les Grecs, pour cela...
    Elpépé, sa BB à adhésion renforcée et tous les autres, nous vous saluons.
    Nous avons décidé de réfléchir: allons-nous vous faire bénéficier d’un compte-rendu, ou non? L’avez-vous mérité? Castello, oui, qui nous a souhaité de passer une Convention géniale, ayant affirmé qu’il serait de tout coeur avec nous.
    A suivre...
    Le Pépé vous dira que l’expression du jour vient de la Marine... Il suffit de savoir où l’on pouvait se mettre la bomme de grand’voile apès avoir maqué la manoeuvre de virage lof pour lof...
  • #10
    • OSCARELLI
    • 28/06/2007 à 08:30
    • En réponse à momolala #7 le 28/06/2007 à 08:21 :
    • « Hello Rikske ! Je te renvoie à ma dernière contrib d’hier ; je veux tout (sa)voir de l’Ommegang. »
    L’Ommegang: c’est très simple, chère Momo: c’est la dernière lettre, la première étant l’Alphang. 😄 😄 😄
  • #11
    • God
    • 28/06/2007 à 08:31*
    • En réponse à <inconnu> #4 le 28/06/2007 à 08:12 :
    • « "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limité aux lieux d’aisance."
      Je ne savais pas que la balayette avait aujourd’hui une autre f... »
    Si tu utilises la balayette à cette page, c’est bien du gachis (même pas Parmentier), à mon avis.
    Mais bon, c’est toi qui vois...
  • #12
    • <inconnu>
    • 28/06/2007 à 08:32
    • En réponse à momolala #6 le 28/06/2007 à 08:20 :
    • « J’appelle aussi "balayette" la brosse munie d’un long manche qui me sert à ramasser la poussière que j’ai balayée avec un balai ou nettoyer... »
    Et que désigne "la balayette infernale" ? hum ?
    Un petit indice: parmi ses inombrables appellations, on trouve par exemple "le piège à mémés".... 😉
  • #13
    • Rikske
    • 28/06/2007 à 08:35*
    • En réponse à momolala #7 le 28/06/2007 à 08:21 :
    • « Hello Rikske ! Je te renvoie à ma dernière contrib d’hier ; je veux tout (sa)voir de l’Ommegang. »
    B’jour Momo ! L’Ommegang est une reconstitution historique de la fête donnée en l’honneur de la Joyeuse Entrée de l’empereur Charles-Quint et de son fils Philippe II d’Espagne le 2 juin 1549 par le Magistrat de Bruxelles (celui que nous appelons aujourd’hui le bourgmestre, le maire en France). Il s’agit d’un cortège en costumes d’époque, rassemblant près de 1500 participants, tous bénévoles. A noter que le rôle des nobles d’autrefois est tenu par des nobles ou annoblis d’aujourd’hui. Plus d’infos sur www.ommegang-brussels.be (j’oublie toujours comment faire pour "cette page"...)
    A noter que cette année, je ne serai pas en militaire, mais bien en bon bourgeois de Bruxelles, avec ma bourgeoise. Ce que nous sommes, finalement...
    RECTIFICATION: l’adresse du site a changé, voir sur www.ommegang.be
  • #14
    • tytoalba
    • 28/06/2007 à 08:41
    • En réponse à momolala #6 le 28/06/2007 à 08:20 :
    • « J’appelle aussi "balayette" la brosse munie d’un long manche qui me sert à ramasser la poussière que j’ai balayée avec un balai ou nettoyer... »
    c’est aussi ce que je pense et ce que confirment mes différents dicos. La balayette est un balai de moindre importance et pas seulement utilisé pour les toilettes. Elle peut être de formes très différentes.
    Peut-être est-il moins douloureux d’avoir une balayette dans le cul qu’un balai, pourtant je n’essaierai pas. Mais il me semble que lorsque on emploie le balai plutôt que la balayette, on parle alors d’une personne qui a une attitude rigide, méprisante, qui regarde les autres de haut. En tout cas c’est comme cela que je l’ai toujours compris, dans ma région.
  • #15
    • Rikske
    • 28/06/2007 à 08:48*
    • En réponse à <inconnu> #2 le 28/06/2007 à 07:54 :
    • « A propos de l’équivalent "l’avoir dans l’os", l’expression fait référence au sacrum. Quand on voit sa position, l’expression parle d’elle-m... »
    Le sacrum, c’est pas "l’os qui pue" ? (CDB pour l’occiput...)
    PS: CDB = Comme Dit Bérurier
  • #16
    • Rikske
    • 28/06/2007 à 08:54
    • En réponse à OSCARELLI #9 le 28/06/2007 à 08:29 :
    • « Eh bien, vous toutes et vous tous qui n’avez pas participé à la Convention.36H, c’est dans le baba que vous l’avez.
      L’avoir dans le baba, au... »
    Je préfère les babas au rhum... sans babas !
  • #17
    • chirstian
    • 28/06/2007 à 08:57
    • En réponse à <inconnu> #4 le 28/06/2007 à 08:12 :
    • « "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limité aux lieux d’aisance."
      Je ne savais pas que la balayette avait aujourd’hui une autre f... »
    la balayette s’appelle de plus en plus "le balai de chiottes" .
    Une balade dans les dicos m’indique l’expression "rôtir le balai" avec le sens de "mener une vie de désordre, de débauche"...sans doute en souvenir des sabbats où les sorcières viennent à cheval sur leur balai. Peut-on imaginer une petite sorcière y venir sur une balayette.
    Louisann, si la balayette est au balai ce que le scooter rose est à la voiture, nous rotirons nous un jour le scooter ?
  • #18
    • <inconnu>
    • 28/06/2007 à 09:09*
    Bonjour. Je suis en conge et peux enfin participer un peu. A L’os Angeles les hommes peuvent figurativement (meme litteralement) l’avoir dans le cul en prison, mais evidemment si on a de l’argent, il n’y a pas de chance l’avoir dans l’os. (Paris Hilton, la pauvre fille, est libre.)
  • #19
    • chirstian
    • 28/06/2007 à 09:10
    en vieux français, le balai ou balain, c’était la verge, le fouet en même temps que le balai. Ces branches liées servaient donc à la fois à nettoyer et à battre. Entre avoir des coups de balai sur le cul, avoir le balai au cul, avoir le balai dans le cul ... on passe en douceur (si j’ose dire!) du chatiment corporel aux sévices sexuels, manières graduées de prouver sa supériorité .
    N’est-il pas significatif que la verge, soit à la fois la baguette pour fesser, et le phallus ?
  • #20
    • <inconnu>
    • 28/06/2007 à 09:12*
    • En réponse à Rikske #16 le 28/06/2007 à 08:54 :
    • « Je préfère les babas au rhum... sans babas ! »
    ça dépend, s’ils sont cools ! 😄