Manger (bouffer) de la vache enragée - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Manger (bouffer) de la vache enragée

Vivre dans la misère.
Mener une vie de dures privations.

Origine

De nos jours, la vache folle (Lien externe) est devenue un problème préoccupant pour la santé.
Qui sait ? Peut-être que vous ou moi avons déjà une multitude de petits prions vigoureux qui grouillent dans notre cerveau et qui le grignotent lentement mais sûrement ? Mais vu le rythme auquel ils travaillent, nous ne le saurons que dans quelques années, si la grippe aviaire ou le virus Ebola (entre autres) nous épargnent d'ici là[1].

Quoi qu'il en soit, bien avant que l'homme ne joue aux apprentis sorciers avec la nourriture des animaux, il y avait déjà la vache enragée.

Cette expression date en effet du XVIIe siècle sous la forme "manger la vache enragée".
Les gens très pauvres n'étant pas vraiment regardants sur la nourriture, ils pouvaient être amenés à manger des animaux écartés de la consommation normale pour des raisons d'hygiène ou de maladie.
Ce serait ensuite le mélange de "mener une vie enragée" propre à ceux qui doivent lutter pour arriver à survivre et "manger de la vache malade" qui aurait donné naissance à notre expression.

[1] Bon, faut pas paniquer non plus ! Entre les chauffards, les tremblements de terre, les attentats ou les artères bouchées, on a bien d'autres raisons de passer de l'autre côté. Sans compter le futur changement accéléré du climat qui nous attend, auquel expressio contribue un peu (votre ordinateur et le mien qui tournent inutilement et consomment de l'électricité, participant ainsi très indirectement à l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère), et qui va nous amener une cohorte de soucis dont on n'a pas encore idée (dont, peut-être, nous obliger à manger de la vache enragée).
N'oubliez pas : carpe diem !

Exemple

« (…) madame Balzac installa Honoré dans une mansarde, en lui allouant une pension suffisante à peine aux plus stricts besoins, espérant qu'un peu de vache enragée le rendrait plus sage. »
Théophile Gautier - Portraits contemporains

Compléments

De nos jours, par méconnaissance de l'origine de l'expression et parce son sens semble évident, beaucoup de gens croient à tort que cette expression signifie quelque chose comme "être très énervé (ou excité)" ou "être de mauvaise humeur", comme si le fait de manger un animal lui-même excité (par la rage) transférait les symptômes chez le mangeur.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Manger (bouffer) de la vache enragée » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne (Bavière)de Am Hungertuch nagenRonger du tissu de faim
Allemagne (Bavière)de Von der Hand in den Mund lebenVivre de la main dans la bouche
Angleterreen To have a rough time of itEn avoir un temps de dur, difficile
Angleterreen To live hand to mouthVivre de la main à la bouche
Argentinees No comer mas que pan duro.Ne manger que du vieux pain.
Espagnees (Tener que) Apretarse el cinturón(Devoir) Se serrer la ceinture
Espagnees Pasar las de CaínTraverser celles de Caïn
Mexiquees Andar con una mano delante y otra atrásÊtre avec une main devant et une main derrière
Espagnees Era de vacas flacasEpoque de vaches maigres
Espagnees Pasarlas canutasTraverser une situation difficile (Pas de traduction littérale)
Canada (Québec)fr Être tout nu dans la rue (être démuni)
Italieit Mangiare pane e cipolleManger du pain et des oignons
Italieit Vivere di stentiVivre de privations
Italieit Tirare la cinghiaTirer la ceinture
Pays-Basnl Droog brood etenManger du pain sec
Belgique (Flandre)nl geen nagel hebben om aan zijn gat te krabbenn'avoir de clou pour se gratter le cul
Pays-Basnl de buikriem (broekriem) aanhalentirer/serrer la ceinture (de son pantalon)
Pays-Basnl Op een houtje (moeten) bijten(Devoir) mordre sur un bout de bois
Pays-Basnl Een hondenleven hebbenAvoir une vie de chien
Pays-Basnl in de merode zitten (argot d'Amsterdam)être dans les problèmes, sans argent, pauvreté
Belgique (Flandre)nl Op zijn kin (mogen) kloppen(Pouvoir) se taper sur le menton
Pays-Basnl De broekriem aanhalenTirer la ceinture
Belgique (Flandre)nl op droog zaad zittenetre assis sur de la semence sec (argent)
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Van de hand in de tand levenVivre de la main sous la dent
Espagne (Catalogne)other Passar-la magraLa passer maigra
Polognepl Goły jak święty tureckiNu comme un saint turc (très pauvre)
Brésilpt Comer o pão que o diabo amassouManger le pain que le diable a pétri
Roumaniero A trai de pe azi pe maine.Vivre d'aujourd'hui à demain.
Roumaniero A nu avea nici dupa ce bea apa.Ne pas avoir d'où boire de l'eau.
Roumaniero A strange cureauaTirer la ceinture
Roumaniero A manca si cacat daca este nevoie.Manger de la merdre s'il faut.
Russieru polojit zoubis na polkou-???????? ???? ?? ?????Mettre des dents sur la planche. N'avoir rien a se mettre sous la dent

Vos commentaires
j’aurais bien rapproché cette expression de celle traitée le 2 février 2006 : "tirer le diable par la queue" (c’est aussi vivre dans la misère et ne pas réussir à s’en sortir !) ...
"bouffer de la "vache enragée" c’est quand même avoir quelque chose à se mettre sous la dent ( l’Adam, lui, n’avait qu’une pomme pour deux !)
réponse à . cotentine le 11/08/2006 à 00h37 : j’aurais bien rapproché cette expression de celle traitée le...
Turpinic a bien raison : à première vue, les deux expressions ont un sens très proche. Mais, quitte à prendre une volée de bois vert, je vois tout de même une grande différence : manger de la vache, fut-elle enragée, cela garnit l’estomac, mais pour une femme, tirer le diable par la queue, on peut se demander en vue de quel usage ?....
Quant à Adam, s’il avait eu tant soit peu plus d’expérience, il aurait tout simplement bouffé le serpent sur le gril. Et croyez-moi, c’est délicieux.
en fait c’est une expression qui s’est toujours lue à deux niveaux : manger un animal enragé : beurkh
mais même saine, la vache ne se mange pas : vous achetez une côte de boeuf, du foie de génisse ou une escalope de veau, mais une tranche de vache ?
Meuh non , nous répond Blanchette, précise bien que Normande.
Donc vache + enragée = le summum de la malbouffe, mon cher Jean Pierre!

Vous êtes végétarien et préférez bouffer des racines : en voici ! La "viande" c’était le repas complet, dont la "chair" d’animal étant le plat noble, le sens a glissé.
La chair ("char" comme dans char-nier , char-ogne...) s’achetait cuite dans la "char-cuite-rie" ou crue dans la "bouc-herie" qui vendait initialement de la chair de "bouc"
(bouc-chèvres et autres...)
Mais la vache ? Meuh non insiste Blanchette ...
Bon app’
Et le contraire de la vache enragée , ne serait-ce pas " la vache qui rit " ?
réponse à . <inconnu> le 11/08/2006 à 08h43 : Et le contraire de la vache enragée , ne serait-ce pas " la vache qui rit...
Voici une réponse en direct depuis nos alpages styriens: meeeeuh non, sot! Nos ordis allumés, les écrans itou, tous cela contribue effectivement au réchauffement de la planète, car il y a dégagement de chaleur. Si, si, j’insiste...
Par contre, pour le CO2, chuis pas sûr: cela ne dépend ni de nos ordis ni de nos écrans, cela dépend de la source d’énergie utilisée. Si notre fournisseur d’électrons fous utilisent des sources d’énergie fossiles non renouvelables (càd en fait bien renouvelables, mais dans tellement longtemps que tout le monde aura oublié qu’il y en avait déjà eu avant), alors, là, oui, d’accord. Si - comme en France - on utilise un max d’énergie à Tomic, ou, comme chez nous, la houille blanche, alors là, franchement, non. Bien que je préfère la houille blanche. Les déchets sont plus facile à recycler... Et cela coûte vachement moins cher que cette énergie qui a encore provoqué il y a peu un accident en Suède...
Madame Suède, la femme de Monsieur Suez? Taisez-vous, Ferdinand!
réponse à . file_au_logis le 11/08/2006 à 09h23 : Voici une réponse en direct depuis nos alpages styriens: meeeeuh non, sot...
Eh, le montagnard ! Si j’ai écrit ’très indirectement’, c’est pas pour rien !
Si on consommait moins d’électricité, il y aurait besoin de moins de centrales ou de barrages, donc de moins de matériaux et matériels divers dont la fabrication de certains provoque du dégagement de CO2. CQFD.
réponse à . chirstian le 11/08/2006 à 08h37 : en fait c’est une expression qui s’est toujours lue à deux ni...
Je suis désolée de risquer de vous priver définitivement de viande bovine, mon cher, mais la barbaque proposée en magasin, si elle n’est pas etampillée "boeuf" est en fait de la vache laitière de réforme, (voilà comme elles sont remerciées les braves meumeux).
réponse à . chirstian le 11/08/2006 à 08h37 : en fait c’est une expression qui s’est toujours lue à deux ni...
Eh bien, moi j’ai entendu dire que lorsqu’on achète du boeuf, c’est très souvent de la vache qu’on vous sert.
Qui peut nous aider à connaître la vérité sur cette question vache qui fera, j’en suis sûr, un effet boeuf ?
Maaais , je vois que je ne suis pas le seul à entamer ce débat, puisque la pétulante intervenante précédente l’a déjà fait aussi !
réponse à . God le 11/08/2006 à 09h34 : Eh, le montagnard ! Si j’ai écrit ’très indirecte...
allons bon, qu’est ce que c’est que ce pseudo ? Celui qui a écrit "indirectement" c’est notre GOD ,donc il s’agit d’un nième avatar du maître.
Donc G pour God ou Grand et ME pour Maître d’ Expressio ? Doit-y avoir une astuce sur le P3 ? On gagne quelque chose si on trouve ?

Je réponds en même temps à PetulaPerrot, comme cela ça fait une seule réponse (cf ma politique d’économie d’espace !) .
je vous trouve vache de me contredire ainsi ! En fait vous avez naturellement raison, mais :
- d’une part on a quand même utilisé l’image "manger de la vache" avec cette idée négative (avant d’y ajouter ce degré supplémentaire d’"enragée")
- d’autre part, Blanchette lisait par dessus mon épaule, et je ne voulais pas la traumatiser. Résultat : elle vient de lire votre réponse, et qui c’est qui doit la consoler, hein ? hein ?
(ici le pseudo est plus facile à interprêter : mais je ne vois pas pourquoi je payerais l’apéro à une femme qui brise le coeur de ma meilleure vache !...)

JepepalaPerrot , Na !

rajouté : et GP3ME étant entre temps redevenu God , la première partie de ce message n’a plus ni queue ni tête : et qui c’est qui passe pour un con ? hein ? hein ?
réponse à . chirstian le 11/08/2006 à 11h16 : allons bon, qu’est ce que c’est que ce pseudo ? Celui qui a &ea...
Tiens, y’a un petit nouveau, et très modeste, avec ça !
Eh, Hobbes, elle est où, Pompon ?

Sinon, pour chirstian, à l’expression d’hier, j’ai dit qu’il y avait un abonnement gratuit à vie à expressio à gagner et qu’il fallait penser à un ex-grand patron français déchu.
réponse à . God le 11/08/2006 à 11h23 : Tiens, y’a un petit nouveau, et très modeste, avec ça !...
j’avais pas lu , pardon oh grand GP3ME
alors ça doit être Georges Planelles moi même maître d’Expressio
(si c’est "master" je demande votre indulgence !)
réponse à . chirstian le 11/08/2006 à 11h28 : j’avais pas lu , pardon oh grand GP3ME alors ça doit être Geo...
Gagné !
C’était par allusion à J7M, alias Jean-Marie Messier, Moi-Même, Maître du Monde et de la Musique (d’abord connu sous le pseudo J2M, puis J6M au fur et à mesure que sa tête a enflé).

Bon eh bien puisque j’ai été si vite démasqué, j’en reviens aux sources.
Yannou et ya lui....
Kékun a-t-il des nouvelles (par exemple l’heure de la levée du corps) du breton brusquement atteint de mutisme ?
C’est qu’il nous manquerait presque, déjà, le logorrhéique !
réponse à . God le 11/08/2006 à 11h23 : Tiens, y’a un petit nouveau, et très modeste, avec ça !...
Bonjour monsieur God,
j’ai lu que Hobbes était un phisolophe du XVIIème siècle. Ne devriez-vous pas dès lors demander "et Hobbes, IL (a.l.de "elle") est où, Pompon ?"
Merci pour votre site que je lis depuis peu et qui m’amuse beaucoup, j’en apprécie la clarté de lecture, surtout depuis que vous avez songé à numéroter les interventions, le forum y a beaucoup gagné.
Encore bravo !
J’ai beaucoup aimé hier le commentaire de Brigitte sur le "clavardage", j’y adhère complètement. Et j’ai un coup de blues aujourd’hui : une "reprise en main" était certes nécessaire, mais je garde l’impression qu’après s’être fait taper sur les doigts, les chahuteurs sont penauds et n’ont plus envie de rire... Où êtes-vous Hobbes et Yannou ....?
réponse à . mirlou le 11/08/2006 à 12h48 : J’ai beaucoup aimé hier le commentaire de Brigitte sur le "clavarda...
j’adhère (comme le drom) à vos propos et ce d’autant plus que j’en suis le responsable. Mon intervention ne visait pas à vider le forum de son contenu (auquel je faisais plus que m’associer) mais à attirer l’attention sur la nécessité de freiner un peu , volontairement, avant de se retrouver dans un truc ingérable, devant lequel un nouveau venu s’enfuit affolé.
RIKSKE est en vacances, HOBBES s’est fait MODESTE, YANNOU ne tardera certainement pas à réapparaitre ... je ne m’inquiète pas pour le site et j’espère que vous aurez compris que mon intention n’était certainement pas de jouer au rabat-joie.
Il est important de garder le sourire, mais on peut aussi donner des informations précises, exactes et scientifiquement prouvées, pour que les connaissances de chacun augmentent chaque jour. Par exemple rappeler que cette expression est connue sous des formes proches qu’une analyze socioculturelle affinée permet de mettre en évidence:
dans les milieux politiques on dit :
"manger de la vache engagée"
en Irak on dit:
"manger de la vache de Bushrie"
dans le milieu médicalement bien informés on dit :
"manger de la vache atteinte d’encéphalopathie spongiforme bovine"
en prison on dit
"manger de la vache encagée"
en Bretagne on dit
"il pleut comme vache qui pisse comme un mérinos"
etc...
Une silhouette racée, penchée sur le guidon de son scooter rose déboule sous nos yeux émerveillés. De sa démarche souple, elle quitte le véhicule après l’avoir soigneusement rangé et elle nous rejoint en délaçant la jugulaire de son casque rose. Lorsqu’elle retire son casque, une bouffée de cheveux roux mi-longs se met en place : sa coiffure est irréprochable, encadrant son minois pâle constellé de taches de rousseur dans lequel brillent ses ravissants yeux gris clair.
Elle ne porte pas de maquillage, ce serait inutile sur une telle perfection. Son chemisier rose pale, noué sur son ventre plat laisse voir par un innocent décolleté la naissance de sa poitrine discrète et ferme tandis que son jeans corsaire, rose lui aussi, moule des jambes parfaitement galbées. Elle porte les baskets roses assortis à sa tenue.
Un petit foulard noué autour du cou et des boucles d’oreilles rondes complètent ce portrait en lui donnant un petit air « années ‘50 ».
Elle nous salue à peine et son regard interrogateur parcourt la foule nombreuse rassemblée pour le Meyboom, on lit dans ses pensées : c’est Chirstian qu’elle cherche, tendue vers lui, les lèvres pincées, un rien nerveuse.
C’est sûr, il y a nous, Yannou, mais Louisann est venue pour lui !
réponse à . mirlou le 11/08/2006 à 12h48 : J’ai beaucoup aimé hier le commentaire de Brigitte sur le "clavarda...
Effectivement, y’en a un qui boude un peu pour le moment, un qui se dissimule, et un autre qui est parti.
Ce qui laisse de la place pour tous ceux qui lisent mais ne participent pas... encore.
Alors c’est à vous !
réponse à . chirstian le 11/08/2006 à 13h09 : j’adhère (comme le drom) à vos propos et ce d’autant p...
Moi j’aurais dit ’comme Clément’, mais chacun ses goûts, la Drôme c’est pas mal non plus.

A part ça, pourrais-tu me dire, Chirstian, pourquoi tu commences tes contribs par une minuscule, alors que tu commences bien tes autres phrases par une majuscule ?
réponse à . God le 11/08/2006 à 13h34 : Moi j’aurais dit ’comme Clément’, mais chacun ses go&uc...
c’est freudien ! J’offre l’abonnement à vie à Expressio que j’ai gagné ce matin, (mais pas encore reçu !), à celui qui me donne l’explication.
Moi je n’ai pas le temps d’y réfléchir ! En fait je suis même tout à fait incapable de réfléchir à quoi que ce soit depuis que j’ai lu le message 17 du camé Léon.
Certes, ce n’est qu’un mauvais roman à l’eau de rose . Quoique ...Quoique un jour, étant amoureux, je suis tombé de scooter : ce n’est pas rose ! Alors pourquoi ne pas tomber aujourd’hui amoureux d’un scooter rose ?
Je me tâte ! Et plus je me tâte, plus ça me touche. Et plus je me touche, plus je me dis : et pourquoi par 5M (moi même maître de ma main: cf le dernier délire de God, qui me doit un abonnement gratuit) ? Pourquoi le diable ? se demande Borikito en 2). Pourquoi tant de pépins pour une seule pomme se demande Turpinic en 1 ? Pourquoi pas la vache (les flots) se demande PetulaPerrot en 7.
Bon, c’est vrai qu’on répond plus facilement en dégroupant , mais c’est un coup à prendre , non ?...
Cette expression me rappelle la Bible, plus exactement le passage où Joseph interprète le rêve se Pharaon, dans lequel sept vaches maigres sortent du Nil pour dévorer sept vaches grasses...

Là, elles devaient être sacrément enragées les meuh-grichonnes pour nous faire le coup de la vache folle (épidémie apparemment due aux farines animales extraites des carcasses de vaches mortes "incinérées" à trop faible température pour éradiquer les prions, en gros), deux ou trois millénaires à l’avance!

Quant à la signification du rêve de Pharaon, elle était la suivante : à sept années de récoltes abondantes allaient succéder sept autres années de sécheresse. Du coup, l’Egypte géra prudemment l’abondance en stockant les surplus dans des greniers, et put ainsi échapper à la disette.

Ah, la vache! Comme quoi, il faut toujours être prévoyant...
Non non non, je n’enrage pas, je ne boude pas ! Ni mon plaisir ni mon envie de découvrir chaque jour des choses nouvelles. L’important ne réside pas dans la dispersion mais bien dans le condensé, car le soir lorsque je m’endors tendrement, j’emmène avec moi dans mes songes les leçons apprises ici et non les bêtises débitées, c’est vrai, à la chaîne…
(Enchaînez-moi !)(Oh oui, oh oui !).

Je comprends que l’ordre soit préférable au déchaînement et si cela favorise l’arrivée d’autres participants, ce n’est que mieux et en fait, il est nécessaire, judicieux et intelligent de donner ici, une petite place au soleil à tout Expressionaute potentiel qui tapotera à la porte d’Expression.effère

Loin de moi donc, la bouderie, la colère, l’orgueil mal placé, l’hire, le soupçon ou la vengeance (oh le vilain mot!), après tout, être humain n’est-ce pas concourir à accepter les éternels soubresauts liés à notre espèce ?

J’étais parti à la pêche sous-marine (depuis 24 heures) et puis au gré de mes pérégrinations sous la Manche, qui ai-je rencontré ? Rackham le Rouge à la recherche de son vaisseau pirate. Je lui ai conseillé d’en acheter un neuf au parc Astérix !

Et puis, je suis sorti de l’eau, beau, svelte, les yeux d’un bleu profond avec une algue sur la tête et depuis j’y ai pris goût. Je travaille l’algue en salade et je m’en sers à tous les repas. Je deviendrai à force phosphorescent et nul n’aura plus besoin d’une lampe torche de mauvaise qualité pour m’apercevoir dans la noirceur de la nuit. Après toute cette aventure, je suis rentré chez moi, je me suis regardé dans la glace et je me suis dit :
« Je suis beau Vidé (Bovidé). Il est vrai que je suis Taureau Ailé, olé ! »
réponse à . God le 11/08/2006 à 11h23 : Tiens, y’a un petit nouveau, et très modeste, avec ça !...
je n’en connais qu’un: Didier (il ne boit que du Pineau à Valenciennes, donc, facile à reconnaître). Son ex-bras droit, qui devint femme première ministre, mais pas pour très longtemps (!) fut remerciée en devenant commissaire européenne de la recherche. (Note: on n’a toujours pas trouvé ce qu’elle cherchait!). Eh, dites, J’sais plus maintenant: Persil, Cerfeuil ou Cresson?
réponse à . HoubaHOBBES le 11/08/2006 à 13h21 : Une silhouette racée, penchée sur le guidon de son scooter rose d&...
eh, t’as pas oublié sa cakette? rose avec des étoiles vertes?
réponse à . mirlou le 11/08/2006 à 12h48 : J’ai beaucoup aimé hier le commentaire de Brigitte sur le "clavarda...
J’ai installé une clavette au clavier de mon ordinateur !
Autrement dit, c’est comme se mettre un piercing sur la langue…
Ca donne ou ça coupe les sensations mais au début on « zozotte » !
Vous avez zézayé une fois ?
« Ze parle moins bien, forcément… mais ma langue restera fidèle à Molière.  »
Génisse suis pas habitué, mais certains Toréadors.

Ne pas confondre :

Une vache à l’aide enragée… (Vache à lait)
ET
Une engagée laide vache… (Lait de vache)

Meuh dit Modeste l’Hobbestétricien. 
réponse à . HoubaHOBBES le 11/08/2006 à 10h59 : Eh bien, moi j’ai entendu dire que lorsqu’on achète du boeuf,...
J’saispluki m’a dit que c’est du taureau qu’on achète comme étant du boeuf: en effet, on ne castre plus les bovidés mâles, on abat le surplus qui n’est pas nécessaire à la reproduction. Depuis l’insémination artificielle on en a moins besoin.
L’orgueil masculin en prend un coup, non? 
réponse à . framboise le 11/08/2006 à 18h27 : J’saispluki m’a dit que c’est du taureau qu’on ach&egrav...
L’orgueil masculin finit sa course en boîte... de nuit comme de jour !
(Corned-Beef)
réponse à . framboise le 11/08/2006 à 18h27 : J’saispluki m’a dit que c’est du taureau qu’on ach&egrav...
observation préalable étant faite qu’il ne faut pas confondre
un beau mâle vidé
et un bovidé mâle
je confirme qu’en ce qui me concerne je n’ai pas été castré, bien que n’étant pas strictement nécessaire à la reproduction.
Mon orgueil masculin n’en souffre pas spécialement.

Sitting Beef et corned bull
réponse à . chirstian le 11/08/2006 à 18h38 : observation préalable étant faite qu’il ne faut pas confondr...
Y’a des "Beefs" qui s’perdent ! 
Bonjour à toutes et tous,
Je vous lis dans l’ombre depuis quelques temps et je me dis qu’il est temps de se lancer à l’eau. Apparentée à l’ Expressio...nniste à cakète (bisous mam), j ’applaudis à 2 mains vos joutes verbales.
Merci pour la détente quotidienne et à bientôt.
réponse à . <inconnu> le 11/08/2006 à 21h57 : Bonjour à toutes et tous, Je vous lis dans l’ombre depuis quelques ...
Tiens, encore une nouvelle !
Ca confirmerait donc qu’il fallait laisser un peu de place et de temps aux autres pour qu’il puissent en caser au moins une ?
A bientôt vite, alors !

Je rajoute que j’adore la Cannelle, que ce soit dans le crumble à la banane, par exemple, ou dans le sucre collé autour des donuts vendus à l’entrée du Fisherman’s Wharf à San Francisco. Un régal !
Ben moi qui voulait caser ma blague pourrie, après la sequence émotion aromatisée à la cannelle... c’est pas la femelle du canard, ça? Y a pas une chanson qui dit "on l’appelle cannelle...? Quelqu’un connaît?
j’ai lu ici une fois une sorte d’onomatopée " mayday" oo quelque chose comme ça, et je l’ai revu dans une BD. Et oui, je me suis mise à la BD... Même Tintin!

Bon trêve de blablatisme, j’ai la réponse à l’énigme : Grand Père du 3ème Millinénaire

GP3M CQFD

C’est ça???
ps : je ne comprends rien à votre "numérotation", vous en parlez pourtant mais... c’est comme God, on l’a jamais vu!
Ou alors c’est moi qui suis trop blonde...
Ps : avec des reflets couleur cannelle (dans la chevelure)
réponse à . <inconnu> le 12/08/2006 à 05h40 : ps : je ne comprends rien à votre "numérotation", vous en par...
Blonde ? ah ben oui, ceci expliquant cela ?
Si je laisse God t’expliquer, tu risques de ne pas très bien comprendre son charabia teknik.
Donc je m’y colle.
Chaque intervention est précédée d’un chiffre (ou d’un nombre).
Ta question, par exemple, est numérotée 33.
33 se prononce trente-trois. C’est le nombre qui précède 34 et qui suit 32.
Si ta question avait été posée trois crans plus tôt, elle aurait été numérotée 30 qui se prononce trente, suit le 29 et précède le 31.
Très utile, cette numérotation pour se situer dans la conversation.
Donc tu es 33, blonde, avec des reflets couleur cannelle dans ton abondante chevelure.
Ma réponse porte le numéro 35, en réponse à la question 33.
Oh et puis zut.
Demerden sie sich comme disent grossièrement certains allemands.
réponse à . borikito le 12/08/2006 à 08h21 : Blonde ? ah ben oui, ceci expliquant cela ? Si je laisse God t’e...
c’est pas chic de décourager les nouveaux. J’explique sérieusement :
chaque fois que nous enregistrons un message, nous devons calculer un nombre de reconnaisance, codé, que nous appelons le Da Vinci GOD.
La formule est la suivante :
votre àge + la racine carrée de la température relevée sous abri 15min avant votre intervention, multipliée par le rapport entre l’altitude du point le plus haut de votre chambre et la distance par rapport à la gare la plus proche, le tout divisé par le nombre de lettres que vous comptez utiliser. (vous avez droit à une tolérance de 5%)
Nous avons tous dit à God que c’était compliqué, mais il estime que c’est un test, pour être certain de rester entre gens de qualité. C’est un belge qui le lui a suggéré (depuis il change de pseudo sans arrêt pour se faire oublier!).
Bref quand vous avez calculé cela, vous pouvez intervenir. God donne alors à votre message le numéro suivant dans l’ordre chrono logique,non ?
Essayez, vous allez voir, ça marche à tous les coups !
réponse à . <inconnu> le 12/08/2006 à 05h40 : ps : je ne comprends rien à votre "numérotation", vous en par...
C’est simple!
Vous voyez le numéro devant votre contribution ?
Oui, c’est bien 33!
Il y a en ce moment 2 réponses (dont celle-ci), la première étant la 35 : en cliquant avec le bouton gauche de la souris sur ce numéro, vous pouvez lire ladite réponse (mais pas les suivantes).
Arrivée au message 35, vous voyez un lien mentionnant qu’il s’agit d’une réponse au message 33 et en cliquant dessus, vous y remontez aussi sec : en-dessous, vous voyez de même le nombre de réponses au message 35 avec un lien vers la première, etc.

Comment ça, vous n’avez rien compris ?
Bon, alors, reprenons!
Dîtes "trente-trois" et puis toussez!
Voila, la consultation est terminée : ça fait trente-trois euros, merci!
Blonde attitude, cool!  
réponse à . <inconnu> le 12/08/2006 à 05h40 : ps : je ne comprends rien à votre "numérotation", vous en par...
Tout ce que ces zouaves te racontent, c’est du pipeau !
Pour comprendre ce que cela signifie, il y a bien plus simple : tu reprends le forum depuis 12 semaines, et tu relis toutes mes interventions, là, le parcours intellectuel t’apparaîtra comme un sentier lumineux.
Comment ?
Ah, blonde ? ...
Euh...
Non, cherche pas, c’est fait pour les autres, qui ne parviennent pas à s’y retrouver dans les interventions; toi, contente-toi de tout lire dans l’ordre, tu verras, cela va quand même...
réponse à . HoubaHOBBES le 14/08/2006 à 08h39 : Tout ce que ces zouaves te racontent, c’est du pipeau ! Pour comprend...
Proposition à God :
(encore une idée de génie) pourrais-tu prévoir pour après-demain par exemple (pasque demain je s’rai pas là), un scan de toutes les interventions avec le pseudo comme clé: je pense que cela nous faciliterait la vie : à tous ceux qui voudraient relire l’anthologie de Ctiansihr, ou de Yapaknou, ou encore à mes héritiers lorsqu’ils voudront préparer mon oraison funèbre.
Voilà, et si Tu vas plus vite, ne T’inquiète pas, on ne T’en voudra pas !
Ne me remercie pas pour l’idée, je fais cela pour T’aider 
réponse à . framboise le 11/08/2006 à 18h27 : J’saispluki m’a dit que c’est du taureau qu’on ach&egrav...
Même pas peur !
(chuis Capricorne, c’est ma fidèle et vertueuse épouse qu’est Taureau...)
réponse à . <inconnu> le 11/08/2006 à 21h57 : Bonjour à toutes et tous, Je vous lis dans l’ombre depuis quelques ...
Hello, Cannelle !
Ta venue était annoncée, sois donc la bien-venue par Minou. Permets que je désamorce immédiatement ce jeu de mots qui voudrait que lorsque tu vas te coucher, on dise que tu mets Cannelle-au-nid.
Voilà, comme cela plus personne ne te la fera, c’est déjà ça de gagné, et grosses baises à Louis !
réponse à . HoubaHOBBES le 14/08/2006 à 08h43 : Proposition à God : (encore une idée de génie) pourrai...
Ouais, c’est ça, continue à m’aider comme ça, et cameleHobbes il va finir en dHobbes !
réponse à . <inconnu> le 11/08/2006 à 21h57 : Bonjour à toutes et tous, Je vous lis dans l’ombre depuis quelques ...
C’est bien d’être sortie de l’ombre ,mais ATTENTION certains suivront ton ombre de leurs bons mots....enfin! (tu veux des noms) ? Bisous ma chérie.
réponse à . HoubaHOBBES le 14/08/2006 à 08h56 : Hello, Cannelle ! Ta venue était annoncée, sois donc la bien-...
Bravo, beau jeu de mot!. Et merci pour la chaleur de l’accueil.
J’essaierai en tout cas d’être à la hauteur de vos échanges.
Louis t’envoie la réciproque.
réponse à . <inconnu> le 15/08/2006 à 20h56 : Bravo, beau jeu de mot!. Et merci pour la chaleur de l’accueil. J’es...
pourquoi "cannelle honnie ?" c’est italien, mais c’est pas chic !
"honnie soit cannelle y pense !" me semblerait mieux convenir !
attention : il y a sur ce site des gens qui font des interventions tellement stupides que même les latinss y perdent leur belge.
réponse à . <inconnu> le 12/08/2006 à 05h33 : Ben moi qui voulait caser ma blague pourrie, après la sequence émo...
La chanson "Je l’appelle Cannelle" ("... parce que sa peau est bronzée") était chantée, si ma mémoire est bonne, par ce sacré Antoine ("Les élucubrations" entre autres). Quant au terme "Mayday", il ne s’agit pas d’une onomatopée, mais bien d’un mot-code signifiant "je suis en danger et j’ai besoin d’aide", plus particulièrement utilisé dans le Code International des Signaux à l’usage des marins et des aviateurs. Il proviendrait du français "m’aider", mais j’en suis toujours à chercher une confirmation valable.
réponse à . <inconnu> le 27/08/2006 à 14h11 : La chanson "Je l’appelle Cannelle" ("... parce que sa peau est bronz&eacut...
Exact! "Karambolage" sur Arte a évoqué tantôt la dérive de "Pouvez-vous m’aider ?" vers "Mayday via oreilles anglophones interposées...
réponse à . lorangoutan le 28/08/2006 à 11h55 : Exact! "Karambolage" sur Arte a évoqué tantôt la déri...
Ah, ben, si ça vient d’Arte, je prends en confiance ! Merci, fieu !
réponse à . <inconnu> le 27/08/2006 à 14h11 : La chanson "Je l’appelle Cannelle" ("... parce que sa peau est bronz&eacut...
Telle que je la connais ,elle va pas être contente la CANNELLE si tu estropies son nom ....ouuuulala ATTENTION mon gaillard.
Alors comment se sont passées les ouacances ?
Bon retour à la civilisation et gaffe à ton bronzage.
J’sais pas chez vous tous , mais ici il pleut comme un troupeau de vaches qui pissent!!
réponse à . louisann le 28/08/2006 à 12h18 : Telle que je la connais ,elle va pas être contente la CANNELLE si tu estro...
Ben ouais ma grande, la reprise du boulot est dure, et pis quand j’vois l’b... que mon estimé collègue m’a laissé, j’en ai pour deux ou trois soirées à remettre de l’ordre dans tout ça à la maison ! Enfin, faire et défaire, c’est toujours travailler, comme on dit par chez nous. Ceci dit, ici, à Anvers, il pleut comme deux troupeaux de mérinos qui pissent, et l’état de tempête est de mise (certaines grues ne peuvent plus travailler, because trop de vent). Allez, j’me rentre, faut que j’vas ramener le boulot at home ! A tous, présents et à venir, salut !
réponse à . Rikske le 28/08/2006 à 12h15 : Ah, ben, si ça vient d’Arte, je prends en confiance ! Merci, f...
n’en déplaise à Arte, l’expression Mayday est bien plus ancienne : elle est tirée de la mythologie :
Jasons un peu ! Quand les Argonautes étaient en danger , ils appelaient Médée, pour que celle-ci les assiste de ses sortilèges puissants. Le nom de Médée a été conservé et transmis par les soldats, de génération en génération, avec juste quelques déformations orthographiques.
réponse à . chirstian le 28/08/2006 à 18h18 : n’en déplaise à Arte, l’expression Mayday est bien plu...
Pas bête, la piste !
Ben m... alors ! J’m’en était seul’ment pas rendu compte !
réponse à . chirstian le 28/08/2006 à 18h18 : n’en déplaise à Arte, l’expression Mayday est bien plu...
Circé pas malheureux, ça!
Médée lésée, Mésée b... !
"Mes dés! Ou sont mes dés ?" se demande le joueur invétéré...
Avouez qu’en lisant le courrier des voisins du dessus, y’a de quoi vachement ruminer ! On en rage de tant d’aisance, de bons mots qui feraient rire « tout un champ de Marguerite »*.
Foin de morosité ! Il est temps d’attraper le taureau par les cornes et... pis... c’est tout !!!!

*La vache et le prisonnier, film d’Henri Verneuil.
Au XVIIème siècle, manger de la vache était un privilège social que la disette a dû rendre assez exceptionnel pour que, même enragée, sa chair reste appréciée. Elles devaient être bien gardées, les vaches, chacun restant chez soi surveillant le voisin quand Jean de La Fontaine montrait du doigt celui qui, volant un œuf, était suspect de voler un bœuf.

J’ai cherché parmi les vaches mythologiques laquelle avait été enragée et je suis tombée bien entendu sur Io, amoureuse passionnée de Zeus. Mais Io n’était que génisse : au moment d’enfanter, elle redevint une belle jeune femme paraît-il et s’épargna la vachitude. Curieux conflit de mites aux logis : pour les uns elle serait devenue l’Isis des Egyptiens ; son fils issu de Zeus c’est Epaphos -ce qui me porte à le croire- : il serait le père d’une nombreuse dynastie de pharaons et aurait créé la Thèbes égyptienne. Pour les autres Hathor ou à raison, est une autre divinité vache proprement locale qui n’a rien à voir avec sa congénère de l’autre rive de la Méditerranée. Va savoir !
réponse à . DiwanC le 23/01/2011 à 03h29 : Avouez qu’en lisant le courrier des voisins du dessus, y’a de quoi v...
tout un champ de Marguerite
C’est quoi, tard guérite? Un nouveau groupe de slam?
Une de mes filles, qui habite Bordeaux, m’ a parlé d’ une exposition très rigolote de vaches décorées (j’ en avais entendu parler, mais pas vue). Ses enfants ont adoré. Mais quoique non enragées, ces vaches n’ étaient pas mangeables. Encore que... le chocolat d’ une certaine marque, dans lequel on incorpore exclusivement du lait de vaches mauves, semble avoir un certain succès. Et question coquetterie, nos vaches locales (les normandes) se reconnaissent à leurs "lunettes". Celles qui sont blanches à taches brunes mais sans lunettes ne sont pas des "vraies" ! (ceci dit, elles ne sont pas venues en drakkar...). Quand à la vache enragée elle est faite de terre cuite. Si-si-si ! Ne dit-on pas "bouffer des briques" (à la sauce caillou pour les personnes raffinées) ?
réponse à . momolala le 23/01/2011 à 08h33 : Au XVIIème siècle, manger de la vache était un privil&egrav...
parmi les vaches mythologiques
pour illustrer l’amour vache, je choisirais plutôt Pasiphaé. En concevant la vache creuse qui devait lui permettre de satisfaire un taureau, Dedale a été l’inventeur de la poupée gonflable. Le problème, avec l’âge, c’est qu’on n’a plus assez de souffle pour la... gonfler.(what else ?)
une multitude de petits prions vigoureux qui grouillent dans notre cerveau
les "prions!" provoquent une levée de boucliers des neurones laïcs. (elle est pas belle la transition ?  )
réponse à . chirstian le 23/01/2011 à 09h51 : une multitude de petits prions vigoureux qui grouillent dans notre cerveau le...
...qui crient tous "Mort aux vaches !" enragés qu’ils sont de manger du poisson le vendredi.
réponse à . chirstian le 23/01/2011 à 09h47 : parmi les vaches mythologiques pour illustrer l’amour vache, je choisira...
On peut également citer Europe, qui fut enlevée par Zeus déguisé en taureau. Parmi ses enfants, on compte Minos... Être fait cocu par son propre père, c’ est du propre ! ces "dieux ont d’ étranges façons..." comme le rappelle Offenbach dans la "Belle Hélène" (enfin, dans cette opérette ce sont les déesses qui sont citées, qu’ importe d’ ailleurs, elles ne valaient pas mieux !))
réponse à . mitzi50 le 23/01/2011 à 11h47 : On peut également citer Europe, qui fut enlevée par Zeus dé...
Être fait cocu par son propre père, c’ est du propre !
certes, mais c’était fréquent en mythologie ! Toutefois, ce n’est pas le cas de Minos, fils de Zeus. Il fut cocufié par un taureau créé par Poséidon : difficile d’y voir la main de Zeus ( quand je dis "main" c’est une image, naturellement ! )
A part ça, vous avez de bonnes nouvelles d’Apis ?
réponse à . chirstian le 23/01/2011 à 12h35 : Être fait cocu par son propre père, c’ est du propre ! ...
Tu as raison, c’ était son frère...Je suis allée trop vite en besogne ! Bon, il s’ agit d’ inceste quand même. Mea culpa ! J’ essaierai de ne plus me tromper. Mais en fait le vers de Racine "La fille de Minos et de Pasiphaé...." me trottait dans la tête, et j’ ai pensé à Zeus, dieu sait pourquoi !
réponse à . DiwanC le 23/01/2011 à 13h33 : A part ça, vous avez de bonnes nouvelles d’Apis ?...
Oui, il croque la pomme....
réponse à . mitzi50 le 23/01/2011 à 15h10 : Tu as raison, c’ était son frère...Je suis allée trop...
les Zeus et coutumes de l’Olympe, quoi !
moi j’ai mangé de la rage envachée mais elle était pasteurisée.
réponse à . mitzi50 le 23/01/2011 à 15h10 : Tu as raison, c’ était son frère...Je suis allée trop...
Mais en fait le vers de Racine "La fille de Minos et de Pasiphaé...." me trottait dans la tête, et j’ ai pensé à Zeus, dieu sait pourquoi !
Ben, alors là, ’videmment, tout s’explique... Ni coupable, ni responsable... C’est le bon dieu qui l’a voulu, lanturlu !
réponse à . chirstian le 23/01/2011 à 15h20 : moi j’ai mangé de la rage envachée mais elle était pa...
Je ne sais si la durée de la pasteurisation est suffisante... mais il est vrai que la chaleur inactive le virus.
réponse à . DiwanC le 23/01/2011 à 15h27 : Mais en fait le vers de Racine "La fille de Minos et de Pasiphaé...." me...
Zeus était le "dieu en chef", non ? Même si d’ autres n’ en faisaient parfois qu’ à leur tête... Il est normal qu’ il vienne à l’ esprit de qui pense au Minotaure, à la malheureuse Ariane abandonnée à Naxos, à Egée se jetant dans la mer du même nom, aux Argonautes, Amazones, etc etc..... Il y a tant de "ramifications" à la légende de Thésée, spa....
La vache enragée... C’est pas elle qui - d’un "œil" - suivait le bœuf dans les années 60 ?
Manger de la vache enrag’ee manger de la vache avec ESB manger de la vache avec E. coli manger de la vache aux antibiotiques aux hormones aux OMG, veau mieux ne pas en meunger
réponse à . chirstian le 23/01/2011 à 09h47 : parmi les vaches mythologiques pour illustrer l’amour vache, je choisira...
...de la poupée gonflable
C’est pas elle qui nous a dit une jour: "vous me gonflez, vous les vieillards libidineux"?
réponse à . mitzi50 le 23/01/2011 à 15h10 : Tu as raison, c’ était son frère...Je suis allée trop...
Tu as raison, c’ était son frère...Je suis allée trop vite en besogne ! Bon, il s’ agit d’ inceste quand même.
Nan, nan, s’il s’agit de son frère, ce n’est pas Inceste, mais plutôt Alceste...
réponse à . file_au_logis le 23/01/2011 à 18h45 : ...de la poupée gonflableC’est pas elle qui nous a dit une jour: "v...
C’est pas elle qui nous a dit une jour: "vous me gonflez, vous les vieillards libidineux"?
Par intuition masculine (si, si, ça existe), j’ai tendance à penser que ce n’était pas une poupée.
réponse à . file_au_logis le 23/01/2011 à 18h48 : Tu as raison, c’ était son frère...Je suis allée trop...
Et la vache, c’ est Limène ? Tout ça parce qu’ elle aimait s’ amuser, surtout quand les musiciens décidaient de faire un boeuf ?
réponse à . DiwanC le 23/01/2011 à 13h33 : A part ça, vous avez de bonnes nouvelles d’Apis ?...
Oui, il beurre des tuyaux chez Marcel lors des fêtes d’anniversaire ...
réponse à . Jonayla le 24/01/2011 à 23h31 : Oui, il beurre des tuyaux chez Marcel lors des fêtes d’anniversaire...
... :&rsquo)
DÉFORMÉE

Vivre dans le Missouri
De la vache enragée, il en a mangé le beau Georges (l’autre !). Si Bouba était là, il vous raconterait l’impasse Florimont, les jours maigres, la vie difficile adoucie par Jeanne,♫♪♪♫ la Jeanne♪♫♫♪

Une citation qu’on a pu lire il y a peu :
Je suis un pauvre type
J’aurais plus de joie
J’ai jeté ma pipe
Ma vieille pipe en bois
Qu’avait fumé sans se fâcher
Sans jamais me brûler la lippe
Le tabac de la vache enragée
Dans sa bonne vieille tête de pipe


Si vous en voulez, c’est et .
Sans compter le futur changement accéléré du climat qui nous attend,
...
Voici 7 ans, c’était une promesse de la mule du pape ; aujourd’hui, elle semble avoir décoché son coup de pied. Notre pauvre planète en est toute tourneboulée, ainsi font les vents qui nous secouent de plus en plus vite, de plus en plus fort, les pluies qui ne tombent plus ou dégringolent sans mesure... Même les vaches placides, rousses blanches et noires sur lesquelles elles tombent chez Cotentine, Mitzi ou Syanne en deviennent enragées. Si, si, elles sont placides. Dans la Creuse elles enragent le samedi quand elles vêlent et le dimanche quand on leur enlève leur veau*, pays d’embouche oblige. Témoignage vécu et c’est bien triste à entendre.
*Ou le contraire...
Je ne résiste pas, tant pis, à cette blagounette adaptée pour l’expression du jour :

Un curé va trouver des prostituées et revient avec une maladie vénérienne
Il va chez son médecin, lui montre son zizi et, tout gêné lui dit :
"C’est arrivé après que j’aie mangé de la vache enragée !"
Le médecin, pas dupe, lui prescrit un antibiotique en lui disant
"Revenez me voir dans trois semaines."
Trois semaines plus tard, le curé arrive et lui dit : voilà docteur tout va bien.
Le médecin lui tend alors un préservatif et lui dit :
"Lorsque vous remangerez de la vache enragée, mettez ça au bout de votre fourchette."

Belle journée à vous tous, sans rage, sans désespoir, et avec le sourire !
ANAGRAMMES/manger
Amène décervelage hangar
Marchandera gagne élevée
Dégénéra, remangea cheval

ANAGRAMMES/bouffer
Bœuf dégénéré rafla vache
Fred chef bègue aéronavale
God aère fanfreluche bavée
God réchauffera ébène lavé
God vénérable effaça heure
Heure effaçable énerva God

On peut constater que God et Fred s’accommodent mieux de bouffer que de manger.
Mon grand-père qui était dans la même chambrée que le Soldat inconnu m’a tout raconté. En fait, ce dernier a sauté sur une mine le 19 août 1914 juste avant minuit et n’est retombé sur le champ de bataille que le 20, quelques secondes après. Faut-il dès lors considérer qu’il est tombé au champ d’honneur le 19 ou le 20 ?
réponse à . DiwanC le 11/11/2013 à 01h13 : De la vache enragée, il en a mangé le beau Georges (l’autre&...
Ah ça c’est sûr qu’il l’a bouffée la vache enragée au fond de l’impasse de la Jeanne !

C’est pendant cette période qu’il rencontra "Jo" dite "Petit frimas", un fille de peu que ces vaches de bourgeois appellent "fille de joie"....
C’est à elle qu’il dédia cette cette chanson

Bon, ben voilà que le week end se termine. Il va falloir rentrer.

Le temps de prendre un café, de réveiller Coyote et on prend la route.
Ah si on était en Bretagne, je pourrais le laisser dormir, y a plus de radars là bas !

On peut rouler à d’onf et "mort aux vaches !!

Et vivent les Bretons !

Ad’taleur..........
le virus Ebola
Je connaissais une fille (addicte au sexe), qui a déménagé à Moscou après avoir cru entendre dire: le vit russe est beau là...
réponse à . joseta le 11/11/2013 à 08h42 : le virus Ebola Je connaissais une fille (addicte au sexe), qui a dém&eac...
Que signifie le sigle SR ? Secrétaire de Rédaction ? Services de Renseignement ? SRénissime ?

Plus fort que tout ça, SR signifie Sieste Réparatrice !
La crise en Europe
Le maire de la préfecture des Alpes-Maritimes déclare:
’Je ne mange pas de la vache enragée, mais j’ai Nice...’
(et son cheval ajouta: - et moi aussi, j’hénisse)
réponse à . <inconnu> le 11/11/2013 à 07h14 : Mon grand-père qui était dans la même chambrée que le...
L’armée française répondra : le 19.
Dans le film "La vie et rien d’autre" le personnage joué par Noiret nous explique qu’il est important de connaître l’identité des morts pour ne pas que l’armée continue à verser une solde indue.
réponse à . joseta le 11/11/2013 à 09h25 : La crise en Europe Le maire de la préfecture des Alpes-Maritimes dé...
Tu parles français comme une vache enragée !
Le "h" de "hennir" se prononce, on dit "je hennis".
Je ne saurais dire s’il est aspiré ou inspiré, vu qu’à la communale, je passais mon temps à gober les mouches.
réponse à . <inconnu> le 11/11/2013 à 09h07 : Que signifie le sigle SR ? Secrétaire de Rédaction ? Ser...
Quand on n’a que de la vache enragée à bouffer, qui dort dîne...
réponse à . SyntaxTerror le 11/11/2013 à 09h35 : Tu parles français comme une vache enragée ! Le "h" de "henni...
Je sais bien...c’était pour écrire une autre forme de ’génisse’...
DEVINETTE
À Grenoble, ils fabriquaient toutes sortes de lames, mais ces ouvriers étaient pauvres...Pourquoi ?
- ils travaillaient dans ’Lames Isère’.
Au casino, de table en table, ma mise erre !
Dostoïevski
réponse à . SyntaxTerror le 11/11/2013 à 09h35 : Tu parles français comme une vache enragée ! Le "h" de "henni...
Syntax... toujours aussi intransigeant, mais tu as raison : qu’un cheval fasse des phôtes d’orthographe en parlant est i-nac-cep-ta-ble !
À très plus tard.  
réponse à . DiwanC le 11/11/2013 à 10h32 : Syntax... toujours aussi intransigeant, mais tu as raison : qu’un che...
Je pense que Syntax va hennir sans faute !
réponse à . momolala le 11/11/2013 à 04h51 : Je ne résiste pas, tant pis, à cette blagounette adaptée po...
mettez ça au bout de votre fourchette
Moi qui ai un appétit d’oiseau, je ne comprenais pas quand on disait que j’avais un bon coup de fourchette...
Merci, Momolala, pour cette histoire lumineuse
J’avais laissé ma fourchette en jachère, me voilà tout ragaillardi !
Quand il étudiait mythologie égyptienne, cet épisode le fatiguait:
L’Apis lasse Uli.
DRÔLE DE VACHITUDE


Alice-aux-pieds-légers, aux naseaux une fleur,
Allait broutant à travers la verte campagne,
Gambadant et folâtrant avec ses compagnes,
Elle ne connaissait ni la faim ni la peur.

Elle mirait dans l’eau son beau pelage noir,
Mâchonnait, placide, de gros bouquets de menthe,
Et lâchait, flegmatique, des bouses odorantes,
Elle ne se savait pas promise à l’abattoir.

On mit dans sa mangeoire une pâtée infâme,
On l’engrossa, puis on lui vola son petit,
Elle n’était rien qu’une machine sans âme,
Allaitant les humains de ses généreux pis.

Puis, elle tomba malade et on la conspua,
« Mort aux vaches », s’écrièrent ses tortionnaires
Enragés. « N’empoisonnait-elle pas la terre
Entière ? » On la massacra et on la brûla.
réponse à . belteigneuse le 11/11/2013 à 13h17 : DRÔLE DE VACHITUDE Alice-aux-pieds-légers, aux naseaux une fleur,...
Bravo...et si nous nous enragions POUR les vaches comme les Bretons contre l’écotaxe, si nous arrêtions de manger du boeuf et surtout du veau...
réponse à . belteigneuse le 11/11/2013 à 13h17 : DRÔLE DE VACHITUDE Alice-aux-pieds-légers, aux naseaux une fleur,...
Magnifique comme d’habitude.
J’ai juste eu peur, à la fin, qu’on donne son cadavre en pâture (au choix) aux poulets, aux porcs ou aux saumons.
France, 1914.
Une patrouille allemande arrive. Le type crie : Les chleuhs ! Les chleuhs !
Et sa partenaire lui répond : quand même pas devant tout le monde !
Quand on voit, comme cela m’est arrivé récemment dans l’Avesnois, un taureau qui se promène avec un parapluie et qui fait attention à ne pas salir ses sabots vernis à hauts talons quand il marche dans “la berdouille”, on pourrait croire que l’on a affaire à une vache folle...
D’autant plus que sa femme, la semaine dernière, ne s’est pas fait mettre un doigt, mais un bras entier par l’inséminateur et qu’elle va avoir droit à un test de grossesse dans quinze jours.
Après l’hiver quand elle aura accouché, on va lui prendre son gosse pour le manger, puis, elle se fera “peloter” les seins matin et soir pendant des années par des pervers qui boiront son lait...
Et alors...
elle n’a pas quelques bonnes raisons d’être enragée, la vache ?
Avant qu’on ne la bouffe ?
Tiens, je ne pensais pas que quelqu’un avait retrouvé ceci.
"L'tabac de la la vache enragée" ?....sans même aller vérifier je parie le Charles de Gaulle contre une épingle à nourrice que celui "d'Auprès de mon arbre" a déjà été mentionné ......

Me trompe-je ?

On va se rabattre sur la jolie fleur se cachant sous une peau de vache.

En effet, c'est alors qu'il bouffait de la vache enragée impasse Florimont qu'il s'enticha de Jo, une pauvresse pas mieux lotie que lui.
Il devint raide dingue de la belle mais un jour il découvrit qu'elle faisait commerce de ses charmes du côté de la Madeleine.

Ne voulant pas grossir les rangs des cocus systématiques, il s'éloigna de la belle et en fut fort malheureux.

Voilà l'histoire de deux paumés du vieux Paris de l'immédiat après guerre......

Bon, mine de rien et de crayon on est déjà le trois et non seulement dans 363 levers de soleil on passe en 2017, mais en plus c'est dimanche et on va avoir droit aux croissants....alors je prépare le café, y aura plus qu'à le mettre en route....
participant ainsi très indirectement à l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère

Turlutu chapeau pointu, qu'on arrête de nous emmerdavouiller, nous culpabiliser et nous prendrepourdesconniser avec ces cagades......

En bons cons-tribuables on vient de se farcir la facture de la COP21 que soit disant c'est un succès et qu'on va baisser les Celsius (ou les Phares et nights) du réchauffement des clématites......

Et depuis on a eu Hollande qu'est descendu voter à Tulle en jet privé, les stations en manque neige qui se la font livrer en hélico et les boues rouges de Pechiney au large de la Ciotat qu'on peut rien faire sinon l'usine ferme et on se retouve avec un tas de chomeurs en plus .......

A un an des élections on va pas prendre de risque, on va continuer à polluer.....

Alors qu'on vienne pas me faire un caca nerveux parce que mon ordi consomme un petit peu d'électricité fut elle nucléaire......

et pissétou......
-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

- Mais qu'est ce qu'il a Bouba, il a bouffé de la vache enragée ?

- Mais non, bouffer de la vache enragée ça veut dire "être dans la mouise" ça veut pas dire "péter le boulard"..
J'sais c'qu'il a moi......marre qu'on le prenne pour une bille sans doute....
Tu viens prendre un café ?
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 04h20 : "L'tabac de la la vache enragée" ?....sans même...
non seulement dans 363 levers de soleil on passe en 2017
Non, à l'heure où tu écris il faut encore 364 levers de soleil pour arriver à l'an 2017 :

Dans 1 lever de soleil nous serons encore aujourd'hui le 3e jour de 2016.
Dans 2 levers de soleil nous serons le 4e jour de 2016.
Dans 364 levers de soleil nous serons le 366e jour de 2016 puis aussi le 1er jour de 2017.

2016 est une année bissextile, te voilà dans de beaux draps...

Et si, par métaphore, on considère un lever de soleil comme un jour, le raisonnement devient celui-ci avec le même résultat :

Dans 1 lever de soleil nous serons le 4e jour de 2016.
Dans 2 levers de soleil nous serons le 5e jour de 2016.
Dans 363 levers de soleil nous serons le 366e jour de 2016.
Dans 364 levers de soleil nous serons le 1er jour de 2017.

Te voilà pour la deuxième fois dans de beaux draps, 2016 est bien une année bitextile...
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 04h33 : participant ainsi très indirectement à l'augmentation du CO2 dans ...
Mais qu'est ce qu'il a Bouba, il a bouffé de la vache enragée ?
Non, il a bouffé du lion.
Si tu veux mon z'ami, si tu veux.

On voit le soleil se lever en moyenne entre 20 et 30.000 fois dans une vie alors on va pas se chopper un gros testicule à l'encéphale pour un jour de plus ou un jour de moins....

Tiens, j'ai pas fait "réponse au 109"..... Mais vous l'aurez compris...

Ah on a aura bouffé de la vache enragée à essayer* d'emballer avec ses slows........

C'était dans le dernier quart du siècle passé, on était jeunes, on était beaux, on était fous.....(soupir..)

Je vais pas compter les jours sinon Mintaka me pète un cable....

* J'ai bien dit "essayer" parce que ça marchait pas toujours......Va savoir pourquoi....
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 07h56 : Ah on a aura bouffé de la vache enragée à essayer* d'emball...
Pour te réconforter : le 1er janvier 2017 sera un dimanche. Le plus sage serait de déjà mettre les croissants de côté. (Pour le ketchup, pas de problème).
Mon grand-père, qui avait fait la guerre de 14-18 (moi, mon colon, celle que j'préfère...) utilisait couramment cette expression.
Dans la même veine, quand il nous voyait, nous ses petits-enfants, faire un peu les difficiles, il grommelait "On voit bien que vous n'avez pas été mis en condition !".
Personne n'a jamas osé, vu les gros yeux qu'il roulait, lui demander comment lui avait été mis en condition...
En ces années de vaches folles je vous présent mes meilleurs boeufs !
réponse à . gonalzako le 03/01/2016 à 09h06 : Mon grand-père, qui avait fait la guerre de 14-18 (moi, mon colon, celle ...
Chez moi, quand je tordais du nez sur un plat ou un autre, mon père disait "huit jours sous une tôle et tu en mangera" mais quelle tôle ? j'sais pas !
[...] Il mangea de cette chose inexprimable qu'on appelle de la vache enragée. Chose horrible, qui contient les jours sans pain, les nuits sans sommeil, les soirs sans chandelle, l'âtre sans feu, les semaines sans travail, l'avenir sans espérance, l'habit percé au coude, le vieux chapeau qui fait rire les jeunes filles, la porte qu'on trouve fermée le soir parce qu'on ne paye pas son loyer, l'insolence du portier et du gargotier, les ricanements des voisins, les humiliations, la dignité refoulée, les besognes quelconques acceptées, les dégoûts, l'amertume, l'accablement. [...] A ce moment de l'existence où l'homme a besoin d'orgueil parce qu'il a besoin d'amour, il se sentit moqué parce qu'il était mal vêtu, et ridicule parce qu'il était pauvre. A l'âge où la jeunesse vous gonfle le cœur d'une fierté impériale, il abaissa plus d'une fois ses yeux sur ses bottes trouées, et il connut les hontes injustes et les rougeurs poignantes de la misère.

C'est de Victor Hugo, dans Les Misérables, au chapitre 1 du Livre cinquième
Normalement le jumelage de villes entre l'Italie et la France, c'est quelque chose de gentil...sauf un qui est plutôt vache: Gênes-Nice.
réponse à . le gone le 03/01/2016 à 09h06 : En ces années de vaches folles je vous présent mes meilleurs boeuf...
Veilleurs meuh !
réponse à . Enkidou le 03/01/2016 à 09h12 : [...] Il mangea de cette chose inexprimable qu'on appelle de la vache enrag...
Du même auteur un superbe poème "les pauvres gens"
réponse à . gonalzako le 03/01/2016 à 09h06 : Mon grand-père, qui avait fait la guerre de 14-18 (moi, mon colon, celle ...
Crois tu qu'on les mettait en condition pour les envoyer se faire laminer par les mitrailleuses ennemies ?
réponse à . Mintaka le 03/01/2016 à 06h11 : Mais qu'est ce qu'il a Bouba, il a bouffé de la vache enrag&eac...
Mais qu'est ce qu'il a Bouba, il a bouffé de la vache enragée ?
Il a pas voulu, on la lui avait servie en daube.
- Docteur, je viens pour un vaccin...
- Quoi, En pleine nuit ? Mais vous êtes enragé, pas à c't'heure !
réponse à . SyntaxTerror le 03/01/2016 à 09h30 : Mais qu'est ce qu'il a Bouba, il a bouffé de la vache enrag&eac...
Nan, la daube c'était du cochon sauvage.....
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 09h33 : - Docteur, je viens pour un vaccin... - Quoi, En pleine nuit ? Mais vous &e...
Tu vas finir par éclipser ton maître ! 
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 09h33 : - Docteur, je viens pour un vaccin... - Quoi, En pleine nuit ? Mais vous &e...
Pas plutôt un vague chien ?
réponse à . le gone le 03/01/2016 à 09h09 : Chez moi, quand je tordais du nez sur un plat ou un autre, mon père disai...
quelle tôle ?
Celle du "frigo"
d'accord et c'était du boche enragé ah ! la vache... triste époque...
Bouba a toujours été meilleur que moi, seulement j'ai jamais voulu le reconnaître...là en ce début d'année, je passe aux a-voeux ! 
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 04h33 : participant ainsi très indirectement à l'augmentation du CO2 dans ...
Il ne faut plus manger de viande rouge, le poisson devient rare, les vaches polluent, on déforeste pour planter leur bouffe mais faut plus qu'elles chient etc au secours brigitte, fais quekchose !
Meuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh non, l'astéroïde n'éclipsera jamais l'étoile.......
réponse à . joseta le 03/01/2016 à 09h52 : Bouba a toujours été meilleur que moi, seulement j'ai jamais voulu...
La vache !.......ça c'est du compliment !
réponse à . Mintaka le 03/01/2016 à 06h03 : non seulement dans 363 levers de soleil on passe en 2017Non, à l'heure o&...
Bon temps pis ! si pis = 3,14§+@&, combien ça fait x par un troupeau de 50 laitières en stabulation libre (et qui font pi-pi) ? Pythagore a trouvé ça d'une traite. A tantôt
Oups... Premier dimanche de l'année et je suis en retard pour les croissants...
réponse à . le gone le 03/01/2016 à 09h54 : Il ne faut plus manger de viande rouge, le poisson devient rare, les vaches poll...
au secours brigitte
Brigitte ? Elle(s) chante(nt) !
réponse à . le gone le 03/01/2016 à 09h54 : Il ne faut plus manger de viande rouge, le poisson devient rare, les vaches poll...
Il ne faut plus manger de viande rouge, le poisson devient rare
Maurice, tu as dépassé les bornes des limites !
(la viande des poissons rouges est blanche.)
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 04h20 : "L'tabac de la la vache enragée" ?....sans même...
Tu ne te trompes pas... Et tu as gagné le "Charles de Gaulle"... en pin's !

Ce jour-là*, non seulement j'évoquais la vache enragée qui broutait auprès de l'arbre du cher Georges, mais je prévoyais l'avenir !
"Si Bouba était là, il vous raconterait l’impasse Florimont, les jours maigres, la vie difficile adoucie par Jeanne,..."

C'est tout de quoi t'est-ce que tu as fait ce matin !

* @ 82
(en réponse à #121)
on les envoyait se faire laminer par les mitrailleuses énemies

Possible, bien sur.
Mais j'ai une autre hypothèse : comme tout fils de paysan, pépé a du pendant son adolescence être envoyé dans une autre ferme du village pour y être "placé" comme valet.
Autrement dit comme esclave, payé une fois l'an.
C'est peut être à cette "condition" là qu'il pensait.
Mon père aussi avait été "placé". Il n'en a pas gardé que de bons souvenirs.
Autre époque...
réponse à . DiwanC le 03/01/2016 à 10h25 : Tu ne te trompes pas... Et tu as gagné le "Charles de Gaulle".....
De toute façon mon jardin est pas assez grand alors en pin's ça me va....

Hé, psssssssssst .......entre toi z'et moi, j'étais allé voir dans les étages supérieurs...
Je te le dis à toi mais tu dis rien aux autres, j'ai une réputation à maintenir, moi.....
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 09h54 : Meuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh non, l'astéroïde n'éclipsera...
2017... rien n'a changé... Et mon bon maître par-ci, et mon cher disciple par-là... Et je t'en remets une couche... Mais je vous en prie, vous en êtes un autre... Que nenni, la première place vous appartient...
Et ça va être comme ça pendant les 363 jours qui restent... Pffff...

réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 10h29 : De toute façon mon jardin est pas assez grand alors en pin's ç...
Tu peux compter sur mon silence le plus absolu... Ce n'est pas moi qui irai dire du mal des autres, s' pas !
réponse à . gonalzako le 03/01/2016 à 10h27 : (en réponse à #121) on les envoyait se faire laminer par les mitra...
On a la même ascendance alors.....autre époque comme tu dis.

Pour arrondir ses fins de mois qui sonnaient creux, mon pépé était allé se "vendre" pour la construction d'un pont au dessus de l'Argens.
Or il se trouve qu'une fille d'un village voisin bouffait elle aussi de la vache enragée et était venue travailler également à ce pont comme "porteuse de terre".

Ils se sont rencontrés et elle devint ma mémé.....

C'était il y a presque un siècle au sortir de la der des der dont mon pépé était revenu, boiteux mais vivant......

Comme quoi manger de la vache enragée peut être à l'origine d'une destinée........
réponse à . DiwanC le 03/01/2016 à 10h35 : Tu peux compter sur mon silence le plus absolu... Ce n'est pas moi qui irai...
Merci je savais que je pouvais compter sur ta discrétion....
réponse à . DiwanC le 03/01/2016 à 10h33 : 2017... rien n'a changé... Et mon bon maître par-ci, et mon ch...
2017... rien n'a changé

Tu trouves qu'on vieillit pas assez vite ?........

Ou alors la jalousie t'égare......
réponse à . le gone le 03/01/2016 à 09h06 : En ces années de vaches folles je vous présent mes meilleurs boeuf...
Joliii ! 
Il y a aussi la caisse en tôle du pont de la rivière kwai.
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 10h40 : 2017... rien n'a changé Tu trouves qu'on vieillit pas assez vite ?.....
Ah bah oui tiens ! j' m'a trompi ! 

On ne vieillit pas "vite" ou "pas vite", on vieillit et pis c'est tout ! Et vais te dire : m'en fous éperdument ! Je n'avais que quelques heures quand j'ai commencé à vieillir et depuis ça n'a pas cessé.
Aussi, il y a longtemps que j'ai décidé de ne pas me battre contre le temps : c'est toujours lui qui gagne, lui qui teint mes cheveux de blanc, lui qui fait que mon escalier devient de plus en plus haut, la terre de plus en plus basse, les lettres des livres de plus en plus petites, etc. Ça m'agace bien un peu... mais bon !

Et puis si le temps ne fait rien à l'affaire, avec lui, de toutes façons, tout "fout" le camp ! Pas la peine de s'énerver* !

Avec le temps va tout s'en va
L'autre qu'on adorait qu'on cherchait sous la pluie
L'autre qu'on devinait au détour d'un regard
Entre les mots entre les lignes ...


* ni de jalouser ! 


Et pis c'est l'épi Fanny ! Hein Bouba ?
réponse à . DiwanC le 03/01/2016 à 11h04 : Ah bah oui tiens ! j' m'a trompi !  On ne vieillit pas "vit...
Nous sommes bien d'accord....pas la peine de se prendre le chou, de toute façon nous ne maîtrisons rien en matière de temps qui passe...
C'est bien trouvé ça.. 
Hier, le mérinos incontinent ...
Aujourd'hui la vache enragée...
M'sieur IznoG0d fait dans l'élevage.
réponse à . DiwanC le 03/01/2016 à 12h03 : Hier, le mérinos incontinent ... Aujourd'hui la vache enragée...
oui, mais rien de cochon, en attendant les oeufs suite logique des voeux.
Bon, rien à voir avec le thème ; mais en tant qu'expressionaute...

Transmis par une amie originaire de Lyon...

De la part de Guignom,
Belins, belines, chenuses fenottes et bons gones, je vous souhaite d'être bien vigourets, bien bouligants pour cette nouvelle année que vint. C'n'est pas pour vous y dire, mais je vous souhaite tout un cuchon d'occasions pour mâchonner, pour se remplir l'embuni et se rincer le corgnolon.
Mais, grands gognands, niguedandouilles, torche-bugnes, caquenanos, après avoir bien fêté le 1er de janvier, goûté des grattons, dansé le chibreli, bu une centpote de beaujolais et évité d’être franc fioles, faudra ben à nouveau descendre les escayers en faisant bin attention de ne pas se petafiner le cotivet, s'écafoirer le picou dans les équevilles ou glisser dans la piautre.

Bon, c'est pas tout ça, je bajafle, je cancorne comme une catolle mais ma canante fenotte elle m'attend avec une salade de groins d'âne, une platelée de couânes, un sabodet à point et un claqueret bien mûr. Allez, je vous fais peter la miaille et à la revoyure.

Bonne année 2016 à tous.
Michel Delpech s'en est allé... Il semble qu'il ne soit pas passé par la case "vache enragée" au début de sa carrière ; le succès est venu rapidement. Bien après, il a connu le creux de la vague et les vaches maigres.

Enkidou chantait hier une de ses plus belles mélodies*.
J'aime bien celle-ci, un peu simplette peut-être mais toute douce.. Je n'ai pas connu pareil épisode mais, comme on dit souvent ici, "c'est du vécu"...

On pourra dans les premiers temps
Donner la gosse à tes parents,
Le temps de faire le nécessaire.
Il faut quand même se retourner.
Ça me fait drôle de divorcer
Mais ça fait rien : je vais m'y faire.
Si c'est fichu
Entre nous,
La vie continue
Malgré tout.
.... Écoutez...

* Cette page → @ 248
réponse à . mickeylange le 03/01/2016 à 10h51 : Il y a aussi la caisse en tôle du pont de la rivière kwai. ...
Comme toi, j'y ai pensé... j'ai cherché longuement les images de la caisse surchauffée... en vain.
Reste les "sifflets"

Il y a un extrait ou on voit la caisse sur YouTube. Mais avec cette p..de saloperie de tablette je peux pas te donner l'adresse.
Sorry
réponse à . DiwanC le 03/01/2016 à 12h54 : Michel Delpech s'en est allé... Il semble qu'il ne soit pas passé ...
C'est vrai, ce gars a toujours été proche de la nature et des gens.
Les vaches enragées ou non ne sont pas aimées par les écologistes car en pétant elle émettent du méthane mauvais pour la couche d'ozone. Ils ont donc suivant leur habitude réclamé une taxe sur les pets des vaches. Les paysans ont dit oui mais on ne paiera pas plus que ce que rapportera la taxe sur les pets de Damocles. Le ministère de l'écologie se demande s'il doit accepter.
réponse à . BOUBA le 03/01/2016 à 04h20 : "L'tabac de la la vache enragée" ?....sans même...
De quel Charles de Gaule parles-tu ?
On s'y perd, vu qu'on a donné son nom à n'importe quoi : un aéroport, la place de l’Étoile à Paris, la gare de la ligne A qui est en dessous, même la place des marronniers de ma commune y a eu droit, tu parles d'un hommage.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Manger (bouffer) de la vache enragée » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?