N'en avoir cure - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

N'en avoir cure

Ne pas s'en soucier.
S'en moquer.

Origine

Si, en gagnant un concours, vous avez droit à une petite cure à Barbotan les Thermes (32150 Lien externe), Amélie les Bains (66110 Lien externe), Vals les Bains (07600 Lien externe) ou bien Baden-Baden (Allemagne Lien externe), par exemple, peut-être n'en aurez-vous cure ?
Et ce serait dommage, parce qu'une bonne petite cure de temps en temps (et on ne parle pas ici du curage d'oreilles ou de nez), cela détend et permet de déconnecter du stress quotidien.

Le mot 'cure' date du milieu du XIe siècle, venant du latin 'cura' à l'origine indéterminée.
Si, depuis le début, il a le sens de 'souci', il a eu aussi d'autres acceptions comme 'charge' ou 'direction' dans le monde des administrations ou bien 'soin' ou 'traitement' dans le milieu médical[1]. Il a aussi longtemps désigné un "souci amoureux".

Mais en dehors de sa spécialisation médicale encore en usage aujourd'hui, son sens initial de 'souci' ne survit plus que dans notre expression qui date également du XIe siècle, à une époque où la forme positive "avoir cure de..." existait aussi.

[1] Il ne s'est d'ailleurs spécialisé en "traitement en station thermale" qu'au XIXe siècle, sens duquel a découlé l'utilisation au figuré "usage abondant de quelque chose" comme dans "faire une cure de chocolat", par exemple.

Exemple

« Le conseiller, le père de l'idée, fait celui qu'on outrage et qu'on calomnie. Il menace de faire du train , de déshonorer la mairie. Notre maire, qui n'en a cure, poursuit l'enquête. »
Georges Sand - La mare au diable - 1846

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « N'en avoir cure » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen Not to care tuppenceSe soucier encore moins que d'un sou
États-Unisen Not to give a hootNe pas donner un hululement
Angleterreen Not to care a figS'en soucier comme d'une figue
Espérantoeo Tute ne zorgi pri ioNe pas s'en soucier du tout
Espagnees Traer sin cuidadoApporter sans souci
Espagne (Catalogne)es Riure's del mort i del qui et vetlleSe moquer du mort comme de celui qui le veille
Argentinees No tener curaN'en avoir cure
Espagnees Pasar de Passer de
Italie (Sicile)it FricarisìnniS'en ficher
Italieit FregarseneS'en moquer
Italieit Non curarseneNe pas s'en soucier
Pays-Basnl Het is mij een rot zorgCela m'est un souci pourri
Pays-Basnl Er maling aan hebbenS'en ficher
Brésilpt Não estar nem aíNe pas être ni là-bas
Roumaniero A nu avea habarN'avoir cure

Vos commentaires
Cura, curae, vient du latin archaïque coira.A l’époque classique,ce mot est employé au sens de soin, non pas médical mais à celui d’apporter tout son soin à quelque chose, aux affaires de quelqu’un (nombreuses références chez Cicéron, 106-43 avant J-C).
"Sine cura" signifiait alors "pas de souci".
Si dès le moyen-âge "n’en avoir cure" a le sens de "ne pas se soucier de", c’est justement parce que son contraire, "avoir cure", c’est-à-dire (avec tirets) obtenir le bénéfice d’une cure, gage de prospérité, le bas clergé, qui ne pouvait prétendre à un diocèse, s’en souciait énormément.
Amusant: cure et curieux ont la même étymologie. L’expressio du jour signifie "s’en moquer" alors que "être curieux(se) de" veut dire l’exact contraire.
réponse à . <inconnu> le 02/04/2009 à 01h26 : Amusant: cure et curieux ont la même étymologie. L’expressio ...
La langue française a aussi ses .... contrepieds !
Toujours est-il que n’en avoir cure est (généralement) une bonne cure, une sinécure même dirais-je, et j’en connais un rayon
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 01h50 : La langue française a aussi ses .... contrepieds ! Toujours est-il ...
BON JOYEUX HEUREUX ANNIVERSAIRE EUREKA ! Big bisous par milliers ma belle retrouvée ! Des fleurs, du soleil, des amis, de la joie, de la curiosité, une cure de beau, de bon, de doux et PLUS DE SOUCIS pour les jours et les jours à venir !
Heureux anniversaire à Eureka. Puis-je te proposer une manucure et une pédicure. Qu’elles (ou ils) te procurent le bien-être. Que le mercure monte encore d’un cran et nous propose une chaude journée. Et qui sait, tu recevras sans doute les voeux d’Epicure.

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII


Je t’offre aussi ce gâteau. Je ne sais pas très bien dessiner mais c’est fait avec le coeur.
Joyeux anniversaire Eureka!Beaucoup de soleil dans ton coeur....
M’en voudras-tu si je te dis qu’aujourd’hui mon petit chien a 16 ans aussi?Vous êtes associés dans mes pensées depuis que je lis expressio...
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 01h50 : La langue française a aussi ses .... contrepieds ! Toujours est-il ...
Te revoilà quotidienne, belle d’avril, et c’est un plaisir dont nous ne saurions plus nous passer. Qui n’aurait cure, en effet, de retrouver chaque jour ta verve expressionniste si inventive.
Bon anniversaire à toi, de tout coeur !

Et bonne journée à tous.
Bonjour à tous et bon anniversaire à miss eureka.
Comme tu as déjà reçu pas mal de cadeaux,moi je t’envoie une énorme brassée de bisous ,et ce midi l’apéro c’est ma tournée ,marceeeeeeeeeeel au boulot.
belle journée à tous ,j’espère que vous avez autant de soleil que nous.
Bon anniv’ eureka. Je t’offre un bouquet de soucis, pas de ceusses desquels on n’a cure, mais plutôt de ceusses desquels on peut faire une cure, médecins du sol et des humains. cette page 
Je n’en ai cure est une façon bien laïque de dire "Je ne m’en soucie guère" comme dans la chanson de notre enfance (voir cette page).
c’est-à-dire (avec tirets)

 ??? Celui-là (avec tirets) était facile. C’est comme le quant-à-soi (avec tirets).
Quant à toi (sans tirets), ne te moques pas, je n’en ai cure! 
réponse à . momolala le 02/04/2009 à 10h00 : Je n’en ai cure est une façon bien laïque de dire "Je ne m&rsq...
"Je ne m’en soucie guère"

Comme "je ne m’en cale en Dul à point" 
Merci merci merci, pour tout ! Ah p... c’que j’ai chaud, chaud partout, qu’elle est belle c’te douce chaleur avec son "focal point" dans ma poitrine, pas mes nénés eh banane ! mais juste derrière, tu vois où s’pas ? J’parie ma petite culotte contre ton billet de loto gagnant que si, tu vois oh mon coeur, ah mes coeurs ! je vous bisoute tous, sans exception, même les imbisoutables pour raison de santé, becoz qu’y risquent de m’faire un/une épictase (chais plus) de bon matin que j’m’en voudrais de me retrouver aux urgences avec un macchabée qu’a rien fait pour y être, par un si beau jour, l’on ne sait jamais. Il fait beau et je vous aime, et ça je le sais !!
Bon, j’m’en vas là-dessus chez le mécanicien des dents pour une petite partie de "ouvre moi ça que j’te lime" (que les mal intentionnés s’abstiennent de penser à mal, le dentiste LIME, bon pas comme tout le monde, mais il lime !), et je vous reviens.

A propos du latin ’curare’ (soigner), me demande si on en aurait pas cure de ce ’curare’....
Pire que d’en avoir cure, c’est avoir Epicure. Je me suis retenu de la faire hier soir, persuadé que je la trouverais ce matin : honte à vous tous !
Bon anniversaire Έϋρεκα ! J’ai découvert ta manière de délirer hier : j’attends tes prochains exploits avec autant de curiosité que d’impatience et je t’offre une cure de bonheur dans le lieu magique de ton choix.
Tout d’abord, même si vous ne me croyez pas - je n’en ai cure - bien le bonjour des Acores où je suis enfermé dans une salle de conférence sans fenêtres toute la journée pour participer à mes réunions.

Ensuite, mais là c’est autre chose, bien bon anniversaire de tout coeur à notre EUREKA retrouvée! Dieu, que cela fait de bien de te savoir par Minou à nouveau. Tu es toujours restée dans nos coeurs, maintenant nous t’avons à nouveau sous les yeux! Grandiose! Et là, j’en ai cure!
Monsieur le curé, mis à la porte de sa paroisse, dit aussi: je n’en ai cure!
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 11h54 : Bon, j’m’en vas là-dessus chez le mécanicien des dents...
Ah, si je savais - et pouvais - chanter, j’entonnerais tout de suite la dernière strophe de "Mathilde", du Grand Jacques... Celle qui dit:

Bougnat, offre-nous du vin,
celui des noces et des festins,
ma Belle EUREKA est revenue!


Tu parles de ton coeur: c’est à nos coeurs qu tu fais chaud!
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 11h41 : Merci merci merci, pour tout ! Ah p... c’que j’ai chaud, chaud ...
Trompettes trompetez,
Tocsins sonnez
Héraults, courez la campagne
La ville, la montagne
Proclamez haut et fort
Le retour au port
De celle qui tant nous manqua
L’unique Eureka.

Bon, c’est à c’t’heur’-ci qu’tu rent’ ?
T’étais où ?
Allez, file dans ta chamb’.
Bon anniv’ Eurêka !

le mot "cure" a eu aussi d’autres acceptions comme ’charge’ ou ’direction’ dans le monde des administrations

C’est si vrai que le gouvernement français est allé faire une cure à Vichy (03200) dans les années quarante du siècle précédent.
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 11h41 : Merci merci merci, pour tout ! Ah p... c’que j’ai chaud, chaud ...
Joyeux anniversaire Eureka.
Eureka!!! Nous l’avons re-trouvée
réponse à . file_au_logis le 02/04/2009 à 12h38 : Ah, si je savais - et pouvais - chanter, j’entonnerais tout de suite la de...
aaahhhh mon filou que c’est bon de te retrouver, t’es aux aço’, là que l’on dit : je n’en ai cu’ ?
Bon, du vin, du vin, j’veux bien, c’est le geste qui compte, mais t’aurais pu au moins faire un peu plus de largesse, un grand écart plus luxueux pour la circonstance, qu’on sable le champagne ensemble avec tous les potes ! mais bon, rien que parceque c’est le verre de l’amitié, je boirais même du tord-boyau à 3 roupies le kil.
réponse à . <inconnu> le 02/04/2009 à 14h59 : Trompettes trompetez, Tocsins sonnez Héraults, courez la campagne La vill...
Ca fait une plombe que j’fais le pied de grue dans la chambre ! Alors t’arrives, mon Al câlin comme personne, ou j’appelle le pompier de service ? Pour ton info, Manu cure aussi très bien...
usage abondant de quelque chose

Pas forcément abondant mais temporaire.
Bon, les vertus anti-dépressives du chocolat sont assez surfaites (merde, un trait d’union).
On ne dit pas une cure pour une médication à long terme (anti-agrégants plaquettaires ou statines, par exemple).

J’imagine que de tout ceci, vous n’en avez rien à cirer\battre\branler\faire\foutre\secouer .
réponse à . SyntaxTerror le 02/04/2009 à 15h57 : Bon anniv’ Eurêka ! le mot "cure" a eu aussi d’autres ac...
Merci à not’ national Terror et à ma douce Clo-clo que j’embrasse bien tendrement.

Je n’ai pas encore vu ma Cocottentine adorable, ni mon Amiral d’Amour, à qui je transmet ici-joint une pensée particulière, (eh oui, qu’on le veuille ou pas, je n’en ai cure !) ni tous les autres, et qu’ils me pardonnent de ne pas les nommer la liste est bien longue, qu’eux aussi me manquent bezef, y aurait-il anguille sous roche ? qu’ils profitent de mon absence pour voguer et faire la java à mon insu ? Je vais sévir, parce là J’EN AI CURE !
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 16h27 : Merci à not’ national Terror et à ma douce Clo-clo que j&rsq...
J’ai failli en pleurer !
Mais ’boys don’t cry’ ! cette page
Un peu facile, non ?
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 01h50 : La langue française a aussi ses .... contrepieds ! Toujours est-il ...
Faites une cure de miel, disait l’abeille, ça donne des ailes et j’en connais un rayon.
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 16h09 : Ca fait une plombe que j’fais le pied de grue dans la chambre ! Alors...
Pin-Pon Pin-Pon.
réponse à . momolala le 02/04/2009 à 10h00 : Je n’en ai cure est une façon bien laïque de dire "Je ne m&rsq...
Et on ajoutait:
"Aur’voir ma cousine et puis voilà!"
Bon anniversaire à Euréka!
   
\ | /
\_|_/
.’ ’.
/ _ _ \
| / ` / ` |
| \_0 \_0 |
_ _ \ .---. /
___/\/ \/ \_’/ ’____________
\ \/\_/\_/ \ / /
) ’---’ (
/ Bon et joyeux anniversaire \
\ E U R E K A /
) _ _ (
|___________________/\/ \/ \__\
| | | \/\_/\_/
|_ | _|
| | |
|___|___|
/--’Y’--\
(___/ \___)

Revenant du travail, je découvre qu’Euréka est revenue et que c’est son anniversaire !

Pouvais-je n’en avoir cure ?
Non bien sur !
Car le retour d’Eureka promet un avenir ocre, je dirais même mieux : un avenir noceur.
Eureka, telle un ion, crèvera l’écran d’Expressio. Va, ion encreur, va tel un avion encreur et ravis nous par tes textes !

Nous tenterons d’être au diapason. . .

Aujourd’hui tu a reçu environ un million de pensées positives. Nous buvons tous ensemble avec toi et à ta santé et t’accueillons sur un parterre de fleurs.

Anna Gramme (ravie)
                       _
_(_)_ wWWWw
@@@@ (_)@(_) vVVVv _ @@@@ (___)
@@()@@ wWWWw (_)\ (___) _(_)_ @@()@@ Y
@@@@ (___) `|/ Y (_)@(_) @@@@ \|/
/ Y \| \|/ /(_) \| |/
\ | \ |/ | / \ | / \|/ |/ \|
|// \\|/// \\\|//\\\|/// \|/// \\\|// \\|//
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Bonjour. Quelqun peut-il me dire ce que signifie - le père de l’idée, svp? Est-ce que cela signifie - l’auteur d’idée? Merci beaucoup d’avance
Pour ton anniversaire, je t’offre une baignoire. En y rajoutant un mat et une voile tu pourras faire la nique à l’amiral. Bon anniv et bonne navigation, mais t’éloigne pas du phare.
Archimède.
réponse à . russe_mignonne le 02/04/2009 à 18h53 : Bonjour. Quelqun peut-il me dire ce que signifie - le père de l’id...
Exact, t’as gagné ainsi le droit de revenir à deux mains... 
réponse à . mickeylange le 02/04/2009 à 19h39 : Pour ton anniversaire, je t’offre une baignoire. En y rajoutant un mat et ...
Eeeeeehhhhh, Mickey, une baignoire, tu n’y pense pas!

Y a la bonde! Qu’est pas bouchée... Veux-tu qu’elle coule?
Oui, bon, là, elle irait faire la nique à l’Animal Amirl.
Mais n’empêche, je n’en ai cure et ne laisserai pas faire... Ou alors, j’offre le bouchon!
réponse à . file_au_logis le 02/04/2009 à 19h47 : Eeeeeehhhhh, Mickey, une baignoire, tu n’y pense pas! Y a la bonde! Qu&rs...
Pas de problème pour les bouchons, Hic j’en manque pas !
De toute façon on va bientôt manquer d’eau vous serez tous obligés de boire du rosé... gnarf gnarf
réponse à . tytoalba le 02/04/2009 à 08h00 : Heureux anniversaire à Eureka. Puis-je te proposer une manucure et une p&...
Merci ma poule, euh ma colombe, (évitons poule t’en es pas une surtout celle qu’on vide, dixit ta réponse à chirs chais plus quand, enfin y me semble ) ! Ton gâteau est super chouette, un vrai régal pour les yeux et ... le coeur, l’estomac c’est tout comme. Tiens attrappe ce gros bisou !

Alors, pour en revenir à nos histoires de qui dit quoi et de comment t’est qu’y dit ça, c’est pas possible, c’est pas ça, c’est ceci cela ici, mais cela-ceci c’est pas là-bas, je te disserterais la chose suivante, oyez oyez quand même les autres, hein !
Unzio: Parceque j’ai encore un bout de cervelle qui traine encore dans ma calebasse, je ne fais JAMAIS de traductions sur google ou autre traducteur du genre à la mord moi le jonc, le nœud ou la pâquerette, c’est selon, que des milliers de personnes, se sont retrouvées en cabane ou en asile pour des interprétations erronées, mais dignes de foi parce que google a dit, a écrit noir sur blanc ou en couleurs nanani nanana. Comme je l’ai dit par le passé, il y a des expressions que je connais déjà dans plusieurs langues, donc je ne vérifie pas parce que j’en ai la certitude, comme j’ai la certitude que t’es Tytoalba et que t’es pas une poule !
Deuzio : en ce qui concerne les expressions wallonnes, je me base sur un dictionnaire des spots et proverbes wallons du respectable M. Dujardin, revu, corrigé et augmenté par ce dernier avec d’autres non moins illustres littérateurs. Cet ouvrage a du reste été couronné par la société Liégoise de littérature. Pour que tu puisses dormir tranquille, tape l’expression wallonne dans ta recherche, et vois. Que tu puisses avoir accès au dico numérique, je garantis rien, essaie toujours. Pour tes beaux yeux, t’as de beaux yeux tu sais, j’indiquerai, si la possibilité m’en est offerte, la région de wallonie qui a le culot de dire autre chose que ce qu’on dit par devant ou devers chez toi.
N’oublie pas que des fois les habitants d’un pays ne se comprennent pas entre eux d’un région à une autre, à cause des dialectes et autres jargons, qu’on a l’impression qu’un sioux dialogue avec un esqimau ou vice versa qu’un morse essaie de tomber une poule (encore la poule, et zut, là j’y peux rien) par une tirade qu’elle mord pas. C’est courant même en France ! Eh ben tu vois ça arrive à des gens très bien ! Alors te caille pas le lait pour si peu !
Troizio : pour les autres expressions étrangères, c’est kif-kif pareil au même, j’en vérifie la consistance, le fond et la forme de source sûre avant de la balancer dans le chaudron de God, là qu’y nous concote ses « ailleurs ». Au moindre doute de ma part sur une expression donnée, je l’ignore. Reste l’erreur, qu’est humaine comme tu ne l’ignores pas. Et l’erreur est rattrappable.
Quaterzio : Depuis le temps que les « ailleurs » existent, tu ne penses pas qu’il y a eu au moins quelques étrangers qui ont fait un passage sur le site et qu’ils ont eu connaissance des expressions de leur propre pays ?? S’ils n’ont pas réagi, c’est qu’ont est bons à prendre (et même reprendre si +) et que tout va bien dans le meilleur des mondes qu’est expressio, ou alors mais là alors, ils ne savent pas lire, et j’me demande ce qu’ils sont venus glander à passer voir !!
T’as tout bien compris là ? Bien, bien, t’es sûre ? Retiens tout bien hein, je ne le répéterai pas ! C’est bon, je suis heu-reu-se d’avoir fait ton bonheur, mais il n’en reste pas moins possible que tu aies encore des points noirs, je suis à ta dispo pour ... euh ... la cure !
Ahhhh si je n’en avais point cure becoz j’ai un grand mal d’amour là ! quelqu’un oublie que j’étais AU dentiste ce jour ?
A bonne entendeuse, je te salut
Aaaahhh, Oooohhh les jolies belles choses pour moi toute seule ! Mais dis moi donc, t’as fait des folies, Ô Grand Sage. Vraiment là, tu me combles, merci
heureuse de te revoir
réponse à . mickeylange le 02/04/2009 à 19h58 : Pas de problème pour les bouchons, Hic j’en manque pas ! De to...
Un bouchon ? Rien que le bouchon ? un jour d’annifday ? ouais, ouais, merci mon ange, qu’ça m’fait plaisir bien sûr. Mais d’abord où le bouchon ? Passqu’il faut savoir.... hein !
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 20h34 : Merci ma poule, euh ma colombe, (évitons poule t’en es pas une surt...
je me base sur un dictionnaire des spots et proverbes wallons du respectable M. Dujardin, revu, corrigé et augmenté par ce dernier avec d’autres non moins illustres littérateurs. Cet ouvrage a du reste été couronné par la société Liégoise de littérature.
C’est bien ce que je disais. Le Dujardin n’est pas connu dans ma région. Les Belges te diront que le wallon de Liège n’est pas celui de Charleroi, ni de Mons, ni de chez moi.

Depuis le temps que les « ailleurs » existent, tu ne penses pas qu’il y a eu au moins quelques étrangers qui ont fait un passage sur le site et qu’ils ont eu connaissance des expressions de leur propre pays ?? S’ils n’ont pas réagi, c’est qu’ont est bons à prendre
Il y a peu (mais je n’ai pas retenu la date) un québecois a fait remarquer qu’une expression attribuée à son pays n’était pas la bonne. Et il y a tous ceux et celles qui nous lisent et qui n’interviennent pas.

Dernier point, je ne suis ni une poule, ni une colombe (encore moins blanche). Mais une chouette et qui plus est effraie ( = Tytoalba, qui n’est ni mon nom, ni mon prénom).

Si j’interviens encore pour dire qu’un ailleurs me semble faux, tu n’as qu’à m’ignorer. Voilà, je referme cette parenthèse.
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 11h41 : Merci merci merci, pour tout ! Ah p... c’que j’ai chaud, chaud ...
Mais c’est quoi, ce boxon, là, mon Eureka d’amour ? On revient en loucedé, pile-poil quand l’Amiral est absent pour cause de maman à maisonderetraiter avec emmerdement maximum ? Bon, comme je ne suis pas rancunier, je te souhaite moi aussi un excellent anniversaire. Mais ne me fais plus jamais ça, hein, un silence pareil, que sinon je me barre à ton large sans me retourner. Et dépêche-toi de me refiler un canal 12 valide, via God si tu as paumé le mien.
Eksasôt ! Non mais...
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 16h27 : Merci à not’ national Terror et à ma douce Clo-clo que j&rsq...
mon Amiral d’Amour, à qui je transmet ici-joint une pensée particulière
Ça, c’est bien... 
réponse à . eureka le 02/04/2009 à 20h50 : Un bouchon ? Rien que le bouchon ? un jour d’annifday ? ou...
Un bouchon, pour étaler la voie d’eau dans ta bonde, mon Eureka d’Amour, c’est juste bon pour de vils terriens comme Mickey ou Filou ! Un véritable amiral comme moi, c’est direct sa pinoche, diamètre ad hoc +, qu’il t’enfile recta par derrière la coque, dans tes œuvres vives.
Tu mords the difference, là ? ’
réponse à . tytoalba le 02/04/2009 à 21h38 : je me base sur un dictionnaire des spots et proverbes wallons du respectable M. ...
...mais une chouette et qui plus est effraie
O, uniquement vêtue d’une cape et d’un masque de chouette effraie, à la réception chez Sir Stéphen...
réponse à . <inconnu> le 02/04/2009 à 23h09 : ...mais une chouette et qui plus est effraieO, uniquement vêtue d’un...
C’est qui ce Sir Stephen ? King ?
L’amant d’Anne Desclos...
Tu n’as pas lu l’histoire d’O? Sir Stephen est le maître qui a formé l’amant de O au plaisir, lequel amant lui offre la maîtresse qu’il a longuement initié. Pour fêter l’évènement, sir Stephen donne une grande réception à laquelle O apparaît uniquement vêtu d’une cape et d’un masque de chouette effraie.

Est-ce que tu vois pourquoi, bien qu’il me semble avoir respecté la procédure, la citation que j’ai voulu mettre en tête en 43 est restée accrochée à ses crochets?
réponse à . <inconnu> le 02/04/2009 à 23h26 : Tu n’as pas lu l’histoire d’O? Sir Stephen est le maître...
moi, je vois pourquoi : la balise s’écrit en minuscule !
réponse à . Elpepe le 02/04/2009 à 23h30 : moi, je vois pourquoi : la balise s’écrit en minuscule !...
Merci, remonte en 43, j’ai corrigé .Mais j’ignore qui est Anne Desclos!
réponse à . tytoalba le 02/04/2009 à 21h38 : je me base sur un dictionnaire des spots et proverbes wallons du respectable M. ...
C’est bien ce que je disais. Le Dujardin n’est pas connu dans ma région. Les Belges te diront que le wallon de Liège n’est pas celui de Charleroi, ni de Mons, ni de chez moi.


Avant que tu ne dises ça, il me semble avoir mentionné ceci dans mon laius :
Pour tes beaux yeux, t’as de beaux yeux tu sais, j’indiquerai, si la possibilité m’en est offerte, la région de wallonie qui a le culot de dire autre chose que ce qu’on dit par devant ou devers chez toi.
N’oublie pas que des fois les habitants d’un pays ne se comprennent pas entre eux d’un région à une autre, à cause des dialectes et autres jargons, qu’on a l’impression qu’un sioux dialogue avec un esqimau ou vice versa qu’un morse essaie de tomber une poule (encore la poule, et zut, là j’y peux rien) par une tirade qu’elle mord pas. C’est courant même en France ! Eh ben tu vois ça arrive à des gens très bien ! Alors te caille pas le lait pour si peu !

Ce qui revient à dire que notre fameuse expression et bien d’autres parues ou à paraitre sont erronées parceque chez toi ou chez d’autres parties de la Wallonie on ne connait pas. Elle n’en reste pas moins wallonne non plus, tu en conviendras

Quand au québécois, c’était une typo, mais l’idée générale était là, on va pas chicaner pour une broutille, non ?

Dis moi, une chouette bouffe les mouches ou elle les encule ? Par contre ce que je sais, c’est qu’ elle ne m’effraie aucunement.

Sur ce je ferme TOUTES les parenthèses
réponse à . <inconnu> le 02/04/2009 à 23h35 : Merci, remonte en 43, j’ai corrigé .Mais j’ignore qui est Ann...
Anne Desclos, alias Dominique Aury, alias Pauline Réage. CQFD.
réponse à . Elpepe le 02/04/2009 à 23h30 : moi, je vois pourquoi : la balise s’écrit en minuscule !...
L’affreux gogol m’a donné la réponse, J’ignorais que Pauline Réage, Alias Dominique Aury, était née Anne Desclos. Une vraie Frégola!
réponse à . <inconnu> le 02/04/2009 à 23h40 : L’affreux gogol m’a donné la réponse, J’ignorais...
Mais ce que tu ne dis pas, c’est qu’à la suite de ce pince-fesses chez le triste Sir Stephen, O est abandonnée et se laisse mourir. Moche, la chute !
réponse à . Elpepe le 02/04/2009 à 23h47 : Mais ce que tu ne dis pas, c’est qu’à la suite de ce pince-fe...
Non, amiral dans la première version, celle parue chez J-J Pauvert peu avant mai 68, loin de mes bases, je cite de mémoire, elle ne meurt pas, mais Sir Stefen la partage avec son propre initiateur, le commandeur et la dernière phrase du livre est quelque cose comme "ils la prirent tour à tour".
Je suis -un peu- vexé d’avoir ignoré Anne Duclos,mais sais-tu quel est, sous le nom de D. Aubry le premier ouvrage qu’elle ait publié pendant la guerre, alors qu’elle était secrétaire chez Gallimard?
réponse à . Elpepe le 02/04/2009 à 21h48 : Mais c’est quoi, ce boxon, là, mon Eureka d’amour ? On r...
Oh mon Amiral, My Admirable Admiral ! A genoux que chuis génuflexée, pardon, ta grâce, le pal, le fouet, la plume, comme tu veux, promis, juré, je le referai plus. Tout est rentré dans les ordres now, tous les canaux rétablis et le monde il est très beau. What a wonderful world ! Mais si je puis m’permett’ Mon Amiral, pourquoi est-que c’est les marins qu’on attend toujours ? Un ’tit contrepied de temps à autre ça ne peut que solidifier les amarres, non ? hein quesse t’en dis-tu ?
Ah ça fait du bien, ça ré-cure !
réponse à . <inconnu> le 02/04/2009 à 23h58 : Non, amiral dans la première version, celle parue chez J-J Pauvert peu av...
Euh... Une anthologie de poésie religieuse ?
Merci, Gogol !
réponse à . eureka le 03/04/2009 à 00h00 : Oh mon Amiral, My Admirable Admiral ! A genoux que chuis génuflex&ea...
Les trois ! Histoire de reprendre langue, hein ! Va, je ne te hais point...
réponse à . Elpepe le 03/04/2009 à 00h07 : Euh... Une anthologie de poésie religieuse ? Merci, Gogol !...
Bravo, aussitôt après t’avoir posé la question, j’ai réalisé que que tu allais certainement trouver la réponse ... Je possède la seconde édition, Pauvert, 67 je crois. L’histoire de la fin du roman est la suivante: O est donnée par son amant, au commandeur, qui lui-même, dans le dernier chapitre, la donne à son propre initiateur, qui ne devait pas être de première fraîcheur, alors elle se suicide. Quelqu’un, au hasard Paulhan, a trouvé une certaine redondance et dès la seconde édition, tout aussi confidentielle que la première, le dernier chapître a sauté. Il a été rétabli dans les éditions de poche ultérieures... pour donner un semblant de morale à l’histoire ou pour rajouter une couche de coquineries?
réponse à . <inconnu> le 03/04/2009 à 00h22 : Bravo, aussitôt après t’avoir posé la question, j&rsqu...
C’est bien ce que je dis : y’a qu’la fin d’triste...
réponse à . Elpepe le 03/04/2009 à 00h31 : C’est bien ce que je dis : y’a qu’la fin d’triste.....
Je n’ai jamais lu le "dernier dernier" chapitre, ou alors j’en ai perdu le souvenir. Sans lui, je ne trouve rien de triste dans ce roman...
réponse à . <inconnu> le 02/04/2009 à 23h26 : Tu n’as pas lu l’histoire d’O? Sir Stephen est le maître...
Tu n’as pas lu l’histoire d’O?
Hé ben non !!! Merci pour le résumé.
réponse à . file_au_logis le 02/04/2009 à 19h44 : Exact, t’as gagné ainsi le droit de revenir à deux mains...&...
Merci beaucoup : )
Comme d’hab’, j’arrive comme les carabiniers d’Offenbach pour souhaiter un joyeux zannif à notre Eureka internationale re-eurékée !
Welcome back et que tout se passe bien pour toi.
réponse à . Jonayla le 03/04/2009 à 23h44 : Comme d’hab’, j’arrive comme les carabiniers d’Offenbach...
Merci Jon que je suis si tellement heureuse de retrouver, t’es un amour. J’espère aussi que tout est au top pour toi. Dorénavant, il n’y aura plus que des hauts pour nous, toi, moi et tous ceux que nous aimons ici et ailleurs. Les bas, eh bé, on les laissera uniquement pour nous chauffer nos petits petons, qu’on pourra nous tâter r’à tatons et + si... Je te grosse bisoute tendrement
@ BOUBACAR : Voici tout ce que j’ai pu trouver :

Mariama, reviens ...
Il y a eu une tragédie dans le bois sacré du village…
Une grande tragédie qui est arrivée à ton fils…


Le message de l’œuvre de Boubacar Traoré : même quand la vie est insupportable, il faut continuer à avancer.
– Il vaut mieux n’en avoir cure que n’en avoir qu’une.
– Une quoi ? Ça peut pas être testicure, testicure est masculin.
Il y a très, très longtemps...
- Vous avez des taureaux?
- Non, je n’ai qu’ures.
À l’école
- Pouvez-vous me citer plusieurs villes de Mésopotamie?
- Je n’ai qu’Ur
- Pas brillant; avec toutes celles qu’eurent...
réponse à . <inconnu> le 12/05/2012 à 02h35 : @ BOUBACAR : Voici tout ce que j’ai pu trouver : Mariama, revie...
Autrement dit n’avoir cure de l’adversité...........
Celui qui n’en a cure s’en moque, ainsi, en Inde, celui qui n’en a cure, rit.
Un ex alcoolique convaincu, habitant l’Yonne, avait refusé des cures à Sceaux. 
Dans la préfecture de Hiroshima, l’expression se transforme en:
je n’en ai cette page.
réponse à . SyntaxTerror le 02/04/2009 à 16h24 : usage abondant de quelque chose Pas forcément abondant mais temporaire. ...
Autrement dit: RAB voir même SRAB
Heu, on aurait pas pas oublié un accent sur le "e" de cure, genre "é" ???

* S: Strictement...
J’aime bien aller au cinéma, c’est comme une sinécure.
à Lutetios : il me semble que la traduction que vous proposez n’a pas le sens de "n’en avoir cure" mais "ne pas avoir de remède, ne pas être guérissable". Mais peut-être n’avez-vous cure de ma remarque...;_)
heureux anniversaire Eureka ! je n’aurais jamais imaginé que tu eus un an de plus ! tu n’as pas pris une ride depuis que je t’ai rencontrée pour la première fois ! (mais il faut bien avouer que c’était en haut de cette page )
réponse à . accrodex le 12/05/2012 à 10h05 : heureux anniversaire Eureka ! je n’aurais jamais imaginé que t...
Je te signale que « en haut » comme tu dis se passait un 02 Avril (2009), effectivement jour anniverssaire de notre « Eureka d’amour »
Aujourdh’ui c’est une rediffusion et nous sommes le 12 mai 2012, et pas d’anniversaire ce jour.
Désolé 
la tempéracureture est un peu basse ce matin, mais je n’ai mer-cure de mon thermomètre car nous avons enfin un ciel bleu.
réponse à . <inconnu> le 12/05/2012 à 10h24 : Je te signale que « en haut » comme tu dis se passait un 0...
bigre ! je me suis fourvoyé d’importance ! Mais cela ne change rien au fait qu’
réponse à . <inconnu> le 12/05/2012 à 10h24 : Je te signale que « en haut » comme tu dis se passait un 0...
qu’Eureka d’amour n’a pas vieilli d’un brin depuis la première fois qu’elle m’est apparue ni a celui que je lui souhaite les meilleures choses du monde !  ) Merci Richard
une preuve de curage c’est de ne pas se soucier des années qui passent.
le cure-dents se soucie de son dentier.
la tonficure a la contrepèterie trop sucrée.
à Tulle on a cure de culture : Hollande a inauguré la Maison de la Tulcure.
réponse à . <inconnu> le 12/05/2012 à 10h24 : Je te signale que « en haut » comme tu dis se passait un 0...
Hé ! Hé ! Hé! (sardonique) 
c’est pas beau de se moquer de mon incurie, Mintaka 
« N’en avoir cure  »

C’est ce que dit le vidangeur qui n’a pas de travaille.
Le presbytère était en travaux, et le prêtre n’avait cure: il a dû coucher à ’l’autel’.
réponse à . Brigitte60 le 12/05/2012 à 09h38 : à Lutetios : il me semble que la traduction que vous proposez n&rsqu...
Aucune des deux traductions proposées par Lutetios ne correspond à l’expression qui nous occupe. Au sens propre, ’no tener cura’, c’est en effet, ne pas avoir de guérison, au sens figuré (et idem pour ’no tener remedio’), cela ne s’applique qu’à celui qui retombe toujours dans la même erreur, sans nous laisser entrevoir la moindre possibilité d’une amélioration, changement, voire même d’une correction.
réponse à . <inconnu> le 12/05/2012 à 08h22 : Autrement dit: RAB voir même SRAB*  Heu, on aurait pas pas oubli&eacu...
Si on met ton « é » à cure, ça pourrait donner:cette page :&rsquo)
Et pourtant, quelle belle vie que la vie d’ange !
réponse à . joseta le 12/05/2012 à 07h16 : À l’école - Pouvez-vous me citer plusieurs villes de M&eacut...
Mésopotamie : entre le tigre et l’oeuf rate.
Une petite cure à Barbotan les Thermes
lors de la cure, le thermomètre était au plus bas et la piscine extérieure glacée : amère cure !
Dialogue post electoral .

t’es prêt ?
Prêt à quoi  ?
passer la frontière pour rouler sur l’or tout en te la coulant douce ?
Les douaniers , si tu es de mèche avec eux , te regarderont et feront signe de passer …. de ce qui se passe ici ils n’en ont cure du moment que tu leurs graisses la patte !
Maintenant que tu es à la retraite ,tu peut vendre le terrain . Tu devrais en tirer bon prix si je m’arrange pour que le POS soit modifié .
Tout le quartier est loti , il n’y a plus que toi en terrain agricole !

- c’est pas vraiment le moment …..et puis tu sais bien qu’il y a deux poids , deux mesures ; l’accueil est différent pour celui qui en vraiment à gauche et peut leur donner à voir et celui qui comme moi a bien vécu : une belle pépée pour tirer ma crampe et une plâtrée de lapin -polenta ont jusque là suffit à mon bonheur . -

pas la peine de mentir comme un arracheur de dents ! Je me doute bien que tu n’es pas plus imposable que moi mais avec tout ce que tu fais au noir …. en ajoutant la vente des terres tu as de quoi voir venir

c’est là qu’il y a problème ; il y a 6 mois un peigne cul de sous -fifre aux impôts est venu pour un contrôle .
Ah , c’est sûr ! les dés sont pipés ! Ceux , comme toi , qui se mêlent de politique personne n’a regardé de près leur livre de compte et en plus ils passent à la caisse en tant que maire et élu au conseil général !
Moi , j’ai eu droit à un redressement ! J’en suis resté  comme 2 ronds de flan... j’ai beau eu lui dire qu’on était copain comme cochon , le fisc m’a laissé avec ma bite et mon couteau En plus je me suis fait passé un savon pour tentative de corruption de fonctionnaire !

C’est pas par ce que tu continues à voter communiste même s’il n’y en a plus guère qu’il faut croire à la chasse aux sorcières . Qu’est ce que tu lui a promis au contrôleur des impôts ?

de lui amener incessamment sous peu 2 litres de gnôles , de la bonne … s’il voulait bien faire un effort …
il a rien voulu entendre . Du coup ... - Alea jacta est ! Il va falloir se serrer la ceinture …. mes revenus se réduisent comme peau de chagrin
Si j’accepte pour le POS , il n’y aura même pas moyen pour un dessous de table . Ils sont sur mon dos comme une tique sur celui d’un chien .
Ah ...ça … j’ai pas tiré la bonne pioche en refusant de retourner ma veste .Maintenant il faut en retourner les manches et aller piocher mon jardin
’dieu donc ! »
si l’égoutier n’a cure des précautions à prendre il risque d’avoir à assister à un curetage faute d’avoir fait un curage
"Et en amur, si t’as pas la bonne pioche, il en faut du curage". (Johnny H.)
Le schtroumpf grincheux:
"moi, je m’en schtroumpfe le schtroumpf, de vos schtroumpf et pas-schtroumpf"
traduction personnelle, google étant resté muet:
"moi, je m’en tamponne le coquillard, de vos cure et pas cure"
réponse à . ergosum le 12/05/2012 à 19h26 : Le schtroumpf grincheux: "moi, je m’en schtroumpfe le schtroumpf, de vos s...
"moi, je m’en tamponne le coquillard," => avec le pinceau de l’indifférence.
Je trouve que cela chante mieux 
Si vous n’en avez Cure, en voici : cette page
On dit aussi : peu me chaut, comme dans un super sketch de Jacqueline Maillan que je ne retrouve pas ...
une citation modifiée :

à cette époque-là je n’étais pas avare, je n’en avais cure, je n’en avais pas.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « N'en avoir cure » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?