Pas piqué des vers / hannetons - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Pas piqué des vers / hannetons

Parfait, excellent, exceptionnel, très réussi, formidable...
Bien conservé, intact.

Origine

Lorsque le bois des anciens meubles est envahi par les vers, on dit qu'il est 'piqué' par ces animaux rampants, en raison des traces laissées par les nombreux petits trous visibles à la surface du bois.
Il va de soi que l'état de tels meubles est très loin d'être considéré comme parfait ou exceptionnel.
Dès le XVIIe siècle, on utilisait déjà "piqué de vers" pour désigner des vêtements mités ou du bois rongé par les insectes.

Le hanneton (Lien externe) est un insecte paysan[1] qui s'attaque, qu'il soit encore larve ou adulte, à différents types de plantes dont les céréales (c'est pourquoi on peut le qualifier de céréales killer). Il est assez vorace et rend impropres à la consommation, donc plus qu'imparfaites, les plantes dont il se régale copieusement.

On imagine aisément que l'inverse de "piqué de vers" qualifie quelque chose d'intact, bien conservé, en parfait état et, par extension, quelque chose d'exceptionnel ou d'excellent.
La version 'hannetonnée', est apparue au XIXe siècle, un peu après sa soeur avec exactement le même sens.

Cette expression serait attestée en 1832 dans "les amours de Mahieu" pour désigner une belle jeune fille, fraîche, en pleine santé, apte à satisfaire les besoins de galipettes du bossu paillard héros de l'ouvrage.
La signification actuelle apparaît au début du XXe siècle.

[1] Il est d'ailleurs chanté dans une chanson populaire : "Hanneton prend sa faucille, larirette, larirette..." (Lien externe).

Exemple

« Si vous aviez mis le pied au faubourg où j'ai souvent passé les nuits, vous auriez vu un petit casse-noisette de mon invention qui n'est pas piqué des vers. »

Honoré de Balzac - César Birotteau« Il fait à Aix, l'hiver, un petit froid qui n'est pas piqué des hannetons. »
Louis Aragon - Les beaux quartiers

Compléments

On utilise aussi parfois cette expression pour désigner un langage ou un écrit salace ou très vert.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pas piqué des vers / hannetons » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Hen gi yw ci MorganLe chien de Morgan est un vieux chien
Allemagnede Nicht von schlechten Eltern(Pas né) de mauvais parents
Allemagnede Das ist nicht von PappeCe n'est pas du carton
États-Unisen Nothing to shake a stick atRien pour te pousser à brandir un bâton
Canada / États-Unisen No flies on him !Aucunes mouches sur lui
Irlandeen If there are flies on him/her, they are paying rentS'il y a des mouches sur lui/elle, elles sont des locataires
Angleterreen There are no flies on you!Il n'y a pas de mouches sur toi.
Espagnees Sano como una manzanaSain commme une pomme
Argentinees Estar impecable.Être impeccable.
Espagnees De cojón de micoDe couille de singe (= très bon / Excellent)
Italie (Sicile)it Èssiri 'mmaculàtuÊtre immaculé, intact
Pays-Basnl PiekfijnParfait, complètement intact
Pays-Basnl Niet meer aankomen!Plus toucher!
Pays-Basnl niet op het achterhoofd zijn gevallenne pas être tombé sur l'occiput
Roumaniero Fara cusurSans défaut
Roumaniero Ca nouComme neuf

Déformée

Pas pillé des canetons

Vos commentaires
qui a vu un hanneton ces dernières années ? pas moi !
Ils sont en si petit nombre (n’auraient-ils pas disparu ?)
actuellement, bientôt aucun gamin ne saura à quoi il ressemble !

En mai, quand j’étais môme, on les atttrapait avec une facilité déconcertante, on les enfermait 1 h. ou 2 dans une boîte d’allumettes vide et le soir, dans l’église, quand il fallait parcourir le "chemin de croix", avec une pause et une prière à chaque tableau, nous, les garnements, qui avions envie de nous amuser un peu ... les uns après les autres, nous ouvrions nos boîtes et redonnions la liberté aux hannetons dont le frou-frou du vol nous enchantaient (et on était persuadés que notre brave curé ne nous soupçonnait pas !!!) ... naïveté de nos 10 ans !
réponse à . cotentine le 02/02/2007 à 00h22 : qui a vu un hanneton ces dernières années ? pas moi ! I...
Il y a des années que je n’en ai pas vu. Mais que de souvenirs. Avec un fil à coudre attaché à une ou plusieurs pattes on ne les perdait pas de vue!
Bonsoir à tous anciens et nouveaux; comme annoncé dès ma courte présentation je ne me manifesterai pas souvent, j’essaye de lire un max, merci à tous de vos commentaires.
Il me semble que cette expression vient de la marine car, hein EL PEPE, on met les voiles pour ne pas être piqué des zannetons sinon on cououle!
Cordialement à tous.
Bon, alors là, une précision s’impose. Dans la Marine, on pourrait dire : "ces œuvres vives ne sont pas piquées des tarets" (voir cette page). Je n’ai personnellement jamais vu de hanneton sur un voilier, sinon je l’aurais chassé à grands coups de plumeau, vous pensez bien. Mais savez-vous qu’à plus de cent kilomètres des côtes, on peut recueuillir de gros insectes, comme des libellules, qui viennent se reposer jusqu’à ce que vous les ameniez en vue de terre, où elles prennent alors leur envol ?
On ne voit plus de hannetons, comme on ne voit plus de bleuets sauvages, ni d’escargots dans les fossés comblés, grâce à l’action assidue et au lobbying féroce de Monsanto, l’inventeur, entre autres produits-miracle, du Napalm (palmitate de sodium, l’"agent orange" du Vietnam) et du Roundup (qui vient juste de retirer la mention mensongère de sa biodégradabilité), un vrai consortium de philanthropes. On ne verra bientôt plus de moineaux friquets, dont l’habitat des vergers haute tige n’existe plus... Et Pépé arrête là et va au lit, que sinon, les cauchemars le guettent !
Bonne nuit, les gosses.
PRESIDENTIELLES 2007
Notre insecte paysan José Bové... l’OGM killer.
Il est pas piqué des vers non plus c’estui la !
Bonjour bonjour,
bien dormi, les gosses ? Allons, debout, il y a encore école, aujourd’hui... Tiens, histoire de contribuer sérieusement à la cause, je vais juste rajouter mon grain de sel (de mer) pour signaler une extension de sens que je connais à cette expression : difficile, duraille. Exemples :
- diriger la France, c’est abracadabrantesque et pas piqué des hannetons (Iago Chiraco)
- devenir président, c’est pas piqué des vers (un retraité Rhétais)
Frédéric Dard a souventefois employé l’expression dans ce sens. Il a d’ailleurs écrit "Céréales Killer", roman beauceron qui commence par une "rave-party" à l’issue de laquelle Mélanie Godemiche, l’organisatrice du pince-fesses, est retrouvée atrocement mutilée et qui plus est un peu morte. Et Toinet qui a perdu sa casquette sur le lieu du crime ! Roman posthume, paru en juin 2001.
C’est l’histoire d’une môme, oh là là quelle môme !
Vive du ciboulot, agile du clavier
Avec elle toujours : bonheur et cadeaux.
Coquette avec ça : une robe jaune elle a
Qu’elle a bien lavée, comme elle est du sud
Avec Le bon Mir, lou savoun bien doux.
C’est une vraie gourmande, une belle exigeante.
Parfois même elle crise :"Tian, j’veux du tian !"
Dans sa borie qui tôt s’éclaire matin (mâtin !),
Elle fait des chansons, des poèmes coquins.
Tous les gars le disent : quelle bonne vivante,
Quelle pépée d’amour !
A l’esprit de famille : avec sa frangine,
En bonne co-tantine, elle gâte ses neveux.
Singes en peluche - orangs-outans et bonobos,
Voyage en Louisiann’, elle sait prendre des risques
Voyages en Louisiann’, elle sait prendre des risques (bis).
C’est une sacrée môme, la môme oh là là !
Elle sait faire des vers
Pas piqués des hannetons.
Alors forcément y a nous
On l’écoute, on la lit
Avant le boulot, ça donne le tempo.
A propos, mon frère, y a mon train qu’arrive
Va falloir que je file - et pas au logis,
J’suis pressée, my God,
V’là mon express, yo!
réponse à . cotentine le 02/02/2007 à 00h22 : qui a vu un hanneton ces dernières années ? pas moi ! I...
Du calme royaliste ! (pour hier)
Cool !
Personne ou rien ne vous a piqué
Ni vers, ni hannetons et ni mouche
Et personne ne va piquer votre Roi.
C’est mon droit absolu de dire des conneries, comme tout le monde
Et ce n’est pas toi qui va m’envoyer chez Plumeau ou chez quelqu’un d’autre.
Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ?
réponse à . syanne le 02/02/2007 à 07h18 : C’est l’histoire d’une môme, oh là là quel...
Bise du marin (de l’heure et quart), placide Syanne hydrique.
Connaissez vous le "dictionnaire du diable" d’Ambrose Bierce ?
Il y donne cette définition de l’asticot: " produit fini dont nous sommes la matière première"
Ah c’est dun goût !!
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 07h38 : Du calme royaliste ! (pour hier) Cool ! Personne ou rien ne vous a...
On n’agresse pas la gentille Contentine, ni le soir, ni le matin ! Pour en revenir quand même à ta contribution d’hier, et puisque tu y reviens toi-même, plus piqué que par les hannetons, j’ajouterai au propos de Contentine qui elle aussi a le droit de dire ce qu’elle veut, que personne ne t’empêche de contribuer davantage, de constester ce qui est dit par d’autres, et que personne à mon avis ne se trouve meilleur que le voisin. Je crois que ce que j’aime dans ce site c’est précisément que chacun peut y trouver sa place, toi compris, mais dans la courtoisie et le respect d’autrui. Les prises de nez ne se font pas à fleurets mouchetés entre gens de caractère, mais elles s’achèvent toujours cordialement et avec humour, et c’est tout ce qui compte.

@Syanne
Super dès le matin ! Moi je suis un peu du genre diesel, il faut du préchauffage et j’ai parfois du retard à l’allumage. C’est chouette d’avoir une Syanne au réveil !
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 07h38 : Du calme royaliste ! (pour hier) Cool ! Personne ou rien ne vous a...
Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ?
l’usage de ce pluriel bien singulier m’autorise à donner ma réponse personnelle à la question posée : que nenni, Genius, que nenni.
Juste un peu plus de distance par rapport aux mots, un soupçon d’humour et un pot de vaseline, et oualà... D’accord ? Pas d’accord ? On souque à la manœuvre, moussaillon ! On fait sa route avec ses mots, certains conduisent droit sur les brisants. Un proverbe breton dit : "si tu veux faire un vieux marin, arrondis les caps et salue les grains", c’est-à-dire passe au large et réduis la toile dans la ventouse. Ce sage proverbe s’applique à tous les navigateurs Expressionautes d’expérience, et vient corroborer l’intervention de ma Momolala de rêve, que je salue.
Salut les jeunes,
j’ai un mot d’excuse pour mon absence de deux jours (comment ça, vous z’avez pas r’marqué ?): j’avais pu d’messagerie dis donc, hop, mot de passe invalide, comme ça, comme par enchantement !
C’est vrai, je vous jure, je n’étais pas au bistrot en train de piquer des verres !
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 08h34 : Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ?l&rs...
passe au large et réduis la toile dans la ventouse

Petite contrepéterie du matin ? Que va penser le petit foc ?
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 08h49 : passe au large et réduis la toile dans la ventouse Petite contrepé...
Toujours aussi pétulante, hein ? Ben si, on avait remarqué ton silence, tiens ! Mais on en ignorait la cause... Un autre grand absent, c’est notre marsupilami, mais je crois avoir retenu qu’il redescend très bientôt des cîmes. Chirstian et Filou sont chiches de leurs interventions, aussi. Et Jonayla, hmmm ? Qui me fait faire un rêve merveilleux [sur l’air de Ramona](1)... Et Louisann ? Et notre cousine Canadienne ? Et notre ami Chinois ?
Bon, le contrepet sous-jacent, j’espérais que Peinard_best le relèverait, lui qui est musico itou... Au fait, quel instrument, Peinard_best ?

(1) Ah, tu vois, God : on aurait un éditeur HTML de partoche, ça économiserait de l’encre, hein ?
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 07h38 : Du calme royaliste ! (pour hier) Cool ! Personne ou rien ne vous a...
Je n’ajouterai que peu de choses aux commentaires de Momo et Elpepe. Si nous nous chinons parfois les uns les autres sur ce forum c’est autant que possible avec humour mais toujours avec cordialité.
L’agressivité, que nous mettrons sur le compte de l’inexpérience, n’est pas de mise ici.

Bon revenons a nos hannetons. Ils ont sans doûte disparu de certaines régions traitées aux phytosanitaires mais par chez moi, les soirs d’été c’est un véritable bourdonnement continu dès que le crépuscule se pointe. Pas folle, la guêpe : elle ne sort de terre que lorsque ses prédateurs éventuels sont couchés...
Ces hannetons ont une particularité : lorsqu’ils sortent de terre ils font un trou très nette sans particules de terre sur les bords.
Et alors si vous plantez des salades, par exemple, il n’est pas rare d’en retrouver toutes feuilles étalées au sol en étoile, la racine ayant été dévorée par le ver blanc qui n’a pas eu recours à sa faucille....
Chez nous on voit moins de hannetons, mais toujours beaucoup de cétoines qui piquent les roses. Elles ont l’air de bijoux posés dans l’écrin de ces fleurs si bien que peu de gens les détruisent, car la beauté ne dure que ce que durent les roses, l’espace d’un matin, c’est bien connu. Alors, puisque les roses vont faner, laissons les cétoines déjeuner ! Le cycle de vie du hanneton, comme celui de la cigale m’a toujours fascinée : tant de temps passé à faire l’ascenseur sous terre pour se reproduire et mourir à la lumière ! pour ceux qui veulent en savoir davantage allez sur cette page ; mais je pense que Yannou va donner un éclairage particulier à mon propos s’il est parmi nous. 

@Pepe
Chirstian est à Cannes nous a-t-il dit. Je l’ai peut-être croisé hier, mais flouté sans doute !
Mamie pécouille ! Je viens de relire le poème de Syanne et de découvrir qu’il m’est dédié. God, il va falloir nous mettre une émoticône aux joues rouges, car je rougis plus que je ne le saurais dire de tant de compliments. Je le prends pour un encouragement à sortir de ma léthargie écrivatoire plus souvent et je le partage volontiers avec vous tous, Syanne comprise.
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 08h34 : Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ?l&rs...
C’état du vouvoiement et non du pluriel (sensé(e))
B journée
À l’origine l’expression s’appliquait aux feuilles de salade mangées par les hannetons ou autres bestioles comme les vers, et donc sans valeur marchande.
Le Sieur Pequenot Scarole y pouvait raconter des salades pour vendre sa camelote, eh bé y arrivait pas, z’étaient pas piquées des hannetons, que même les vers z’en voulaient pù !!


Bonjour à toutes les coccinelles et tous les papillons intrinsectes du Village !
réponse à . syanne le 02/02/2007 à 07h18 : C’est l’histoire d’une môme, oh là là quel...
c’est qu’elle marne la coquette !!
Ah oui qu’elle les aimes les petites touches, not’ petite momo hein
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 07h17 : Bonjour bonjour, bien dormi, les gosses ? Allons, debout, il y a encore &ea...
Bonjour ppda,
c’est que j’l’ai pas çcui là dans ma collection des Sana ! Je m’en va dard-dard y remédier
réponse à . syanne le 02/02/2007 à 07h18 : C’est l’histoire d’une môme, oh là là quel...
Chapeau bas,j’en suis baba!!!!!!!!!!!!!si tu veux le voyage on peut le faire en scooter.

Bonne journée à tous.
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 09h33 : Chez nous on voit moins de hannetons, mais toujours beaucoup de cétoines ...
Ah oui momo, itou pour moi : les cigales, les fourmis.....
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 09h37 : Mamie pécouille ! Je viens de relire le poème de Syanne et de...
Mamie pécouille (y’aurait pas comme un contrepet, Peinard_best, là aussi ?) ! Moi z’aussi, il m’est dédié ! Et plein d’autres...
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 09h48 : Bonjour ppda, c’est que j’l’ai pas çcui là dans ...
bonjour, mon Eureka d’amour, je te précise : Céréales Killer, San-Antonio, Ed Fleuve Noir département d’Havas Poche, 252 p, dépôt légal juin 2001, ISBN 2-265-07184-6. Cours vite le commander !
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 09h42 : À l’origine l’expression s’appliquait aux feuilles de s...
À l’origine l’expression s’appliquait aux feuilles de salade mangées par les hannetons ou autres bestioles comme les vers,

Avec les vers, on peut versifier ou se faire bouffer … y’a pas que les salades !
« Item mon corps j’ordonne et laisse
A notre grand’ mère la terre;
Les vers n’y trouveront grand’ graisse,
Trop lui a fait faim dure guerre ! »
François Villon

Et certaines poésies ou chansons ne « sont pas piquées des vers » il suffit pour s’en convaincre, (hein Borikito ?)  d’écouter le sketchcette page de Didier Bénureau, « Chanson pour Moralès » où les vers « picorent » et on peut écouter son sketch à cette page
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 08h17 : On n’agresse pas la gentille Contentine, ni le soir, ni le matin ! Po...
Momo, je vais te confier un secret, mais fôksa reste entre nous, hein !
C’est pas Contentine, mais Cotentine, car même si elle est contente d’être ici, c’est bien dans le Cotentin qu’elle erre.
Mais tu dis pas que c’est moi qui te l’ai dit. Y’a plein d’oreilles ennemies qui nous lisent...
Je vois que vous êtes tous attendris par le charmant hanneton, mais je suis au regret de vous informer qu’il n’est ici que l’altération d’un autre mot, qui est véritablement à l’origine de l’expression. Cette histoire est très ancienne et oubliée de la plupart d’entre nous, sauf peut-être Pépé, vieux loulou de mer qu’il est...
Au fond de l’océan, les sirènes, qui étaient un peu feignasses, avaient apprivoisé de drôles de bestioles, mi-équidés mi-poissons, afin de s’en servir comme montures. Les hommes, qui aiment tout bousiller, découvrirent leur existence et décidèrent de les massacrer, à grands coups de harpons, en se disant qu’ainsi, les femmes poissons seraient moins rapides et donc plus faciles à choper. Les sirènes, au désespoir, tentèrent l’impossible pour arrêter cette boucherie-poissonnerie.
Elles rédigérent donc, tant bien que mal (elles ne parlaient que très mal l’humain et leur cheftaine, Ariel, qui le parlait autrefois couramment, était devenue muette entre temps) des écriteaux où l’on pouvait lire "pas piquer les ânes-thons". Les marins passérent outre l’avertissement et c’est pourquoi l’espèce a aujourd’hui totalement disparu.
Y en qu’en prennent pour leur grade d’hui, et comme qui dirait va y avoir des boutons qui vont être arrachés !

Serait-ce le ver dans le fruit !

Toujours est-il que c’est pas malin et pas piqué des hannetons d’avoir donné l’occasion de se faire asticoter comme ça !
réponse à . God le 02/02/2007 à 11h10 : Momo, je vais te confier un secret, mais fôksa reste entre nous, hein ...
C’est sûrement parce qu’elle n’était pas content-ine que mon doigt a fourché !
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 11h19 : Je vois que vous êtes tous attendris par le charmant hanneton, mais je sui...
C’est de la même altération que viendrait l’expression "montés comme des ânes" ?
J’aime beaucoup ton histoire !
réponse à . cotentine le 02/02/2007 à 10h52 : À l’origine l’expression s’appliquait aux feuilles de s...
Je n’arrive pas à ouvrir les fichiers ; il doit me manquer une clé, mais laquelle ? Qui pourrait éclairer ma lanterne ?
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 12h20 : C’est de la même altération que viendrait l’expression ...
et p’têt également le "vit-de-mulet", ppda en connait un rayon je crois....
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 12h23 : Je n’arrive pas à ouvrir les fichiers ; il doit me manquer une...
Je n’y suis pas arrivé non plus.
Alors je me suis rabattu sur cette page
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 11h19 : Je vois que vous êtes tous attendris par le charmant hanneton, mais je sui...
Que voilà de la vulgarisation très utile !

Les ânes-thon me rappellent une pub-Tv actuelle où le mari déclare que sa femme est une vraie sirène...mais il précise :
"moitié femme, moitié thon"
Ce qui lui vaut une belle baffe, le goujat (hein, qu’il est goujat ?)
La lave, et la larve, en vers à pieds en crystal

Piquée des vers ou des hannetons ? chantante comme la cigale ? Venimeuse comme la veuve noire ? molle comme l’asticot ? Déprimante comme le cafard ?
Légère comme la libellule ? Méticuleuse comme la fourmi ? Folle comme la guêpe ? Enculée comme la mouche ? Verbalisante comme le papillon ?

On s’en fout, allez on z’y va !

Giclée Première

L’art et la manière des Suprêmes Les Uns
Les meilleurs, les plus beaux y en a plein
Crâneurs, du m’as-tu-vu à tous les coins
Pas piqués des vers, mais piqués un brin
Et les autres le populo, le menu fretin
La vermine, la racaille, les moins que rien
frêle roseau qui plie mais ne brise point

Ca vaut p’têt pas un pet de lapin
Je l’dessine quand même sans dessin
Ce portrait de ces pseudo-surhumains
Dont le blaze fait la une des Bottins
Qui t’assomment sans coups de poings
en moins de deux te cassent les reins
c’est comme cochons, mais pas copains

Ceux-là mêmes, ces vrais requins
Margoulins, toujours affamés de gains
Eh oui, même à la poudre de perlimpinpin
perpétuent leurs bas et vils desseins
En écrasant au passage leurs prochains
C’est pas un obstacle dans leur chemin
Ils poussent le bouchon un peu loin, hein !

Te regardent de travers, hautains
Avec la petite pointe de dédain
Pas amocher l’ décor, toujours à crins
Qu’ils te cracheraient leur venin
C’est gratos, c’est même pour rien
C’est qu’des sages, toi t’as un grain
Tu parles charabia, et eux le latin

Fin de la larve...à très vite la chrysalide..
réponse à . castello le 02/02/2007 à 00h45 : Il y a des années que je n’en ai pas vu. Mais que de souvenirs. Ave...
"Avec un fil à coudre attaché à une ou plusieurs pattes on ne les perdait pas de vue!"

Et au cours de votre vie, vous fîtes aussi cela avec la gent féminine ?
Intéressant, hier, nous parlions de « fil à la patte »…
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 12h43 : La lave, et la larve, en vers à pieds en crystal Piquée des vers...
Un seul mot :

MAZETTE !
réponse à . cotentine le 02/02/2007 à 00h22 : qui a vu un hanneton ces dernières années ? pas moi ! I...
Apparemment, ce n’est pas un mal que les hannetons soient en moins grand nombre qu’autrefois, vu les dégâts qu’ils occasionnent ! Pour en savoir plus sur ces p’tites bêtes, j’ai trouvé un site pas piqué des vers à cette page
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 12h23 : Je n’arrive pas à ouvrir les fichiers ; il doit me manquer une...
Là, c’est pas une clé de 12 qu’il te (vous, avec Bori) faut, c’est RealPlayer à télécharger à cette page (prendre la version gratuite en bas à droite).
Ce logiciel lit tous les fichiers multimedia avec l’extension ’ram’ (je sais, c’est pagaie).
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 07h38 : Du calme royaliste ! (pour hier) Cool ! Personne ou rien ne vous a...
Du calme royaliste ! (pour hier) > C’était pas Lys !
Cool ! > Shen !
Personne ou rien ne vous a piqué >. Au vif si, une petite pointe de versatilité non ?
Ni vers, ni hannetons et ni mouche. Le génie se cache partout, c’est connu.
Et personne ne va piquer votre Roi. > Qui s’y frotte…
C’est mon droit absolu de dire des conneries comme tout le monde > Ainsi vous êtes un génie humain ?
Et ce n’est pas toi qui va m’envoyer chez Plumeau ou chez quelqu’un d’autre > Y’a pas de honte.
Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ? Le secret est dans le mélange des genres.

Au fait, Cotentine 1735 vend de la moutarde de par chez elle, si vous êtes intéressé… Y’a pas de mal à se faire du bien. Tout Génie a droit de s’en mettre plein la Lampe, c’est même un droit syndical.

La bienvenue à Toi. Nous avons des vœux en pagaille à formuler… 
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 08h09 : Connaissez vous le "dictionnaire du diable" d’Ambrose Bierce ? Il y d...
"définition de l’asticot: " produit fini dont nous sommes la matière première"
Ah c’est dun goût !!"

C’est d’une fraîcheur et d’une traçabilité l’asticot, non mais, il faut le souligner ça...
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 08h43 : Salut les jeunes, j’ai un mot d’excuse pour mon absence de deux jour...
"C’est vrai, je vous jure, je n’étais pas au bistrot en train de piquer des verres !"

Ca, c’est un peu mentir "Paies tu l’Apéro ?"

Pour moi, ce sera un Porto alors 
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 12h43 : La lave, et la larve, en vers à pieds en crystal Piquée des vers...
Eureka-sse tout (sauf les pieds) ! Quand même je te sens encore bien coulante versant N ! Regarde en haut, ferme tes petits poings, lève le menton, monte sur la crête et cogne ! Je fais l’arrière-garde et je ne suis pas seule. GOD, des pancartes en charabia et en latin ! Non mais, on va pas s’priver ! et puis moi, je l’aime bien ton grain que je cultive volontiers aussi comme d’autres, comment dit God déjà, "joyeux drilles qui informent, interrogent ou délirent" chaque jour ici ! Ne change RIEN !
Quoi, mazette ? Qu’est-ce qu’elle a, mazette ? (Vieux Suisse blond teint à lunettes Optic 2000).
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 09h33 : Chez nous on voit moins de hannetons, mais toujours beaucoup de cétoines ...
"…tant de temps passé à faire l’ascenseur sous terre pour se reproduire et mourir à la lumière !"

Comme quoi dans la vie, il faut savoir s’Elever tout seul et ne pas se raconter de salades. Ca nuit … même le jour.
Le hanneton, s’il fait l’ascenseur, c’est qu’il est OTIS non, un peu… ?

Bises Momo et crois-moi, je suis bien plus beau que cette bestiole ravageuse.
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 13h20 : Quoi, mazette ? Qu’est-ce qu’elle a, mazette ? (Vieux Suis...
Cotentine aura bien vu que "mazette" est un mot normand qui veut dire "Mésange". D’ailleurs, ne dit-on pas d’une moutarde de Normandie :
"Mazette qu’elle est bonne... celle-là".
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 11h19 : Je vois que vous êtes tous attendris par le charmant hanneton, mais je sui...
"Les hommes, qui aiment tout bousiller, découvrirent leur existence et décidèrent de les massacrer, à grands coups de harpons, en se disant qu’ainsi, les femmes poissons seraient moins rapides et donc plus faciles à choper."

Ca, c’est pas juste ! Depuis, on vous a offert des fleurs et nous nous sommes penchés sur votre plaisir à vous... C’est de la moutarde ancienne tout ça...
Tu remues des trucs dans de vieux pots et forcément, ce n’est pas à notre avantage. Perso, je ne suis pas mêlé à cette sombre histoire, Elpp en tant que marin et harponneur professionnel peut-être... (petite délation, mais il paiera pour tous !!!).
Sorry.
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 13h20 : Quoi, mazette ? Qu’est-ce qu’elle a, mazette ? (Vieux Suis...
Il aurait bégayé un coup... ç’aurait t’été du pur Perret !
Tiens, j’ai Monuments Historiques : Poule ! Dis donc, God, j’ai comme l’impression qu’ils doivent se sentir un peu cocus, tes Gugusses, hein ? Ça fait cinq clics pour moi, aujourd’hui, rien que sur des pubs nouvelles (ma seule religion désormais). Finalement, la Moutarde de Normandie a du bon, pour toi, puisqu’en contrôlant qu’elle est bien toujours là, ou regarde toutes les autres, et s’il y en a des nouvelles, hop ! -non, clic ! Systématique, juste pour leur apprendre qu’on ne peut impunément faire grimper la moutarde au nez des Expressionautes.
Et vous, vous avez quoi, à droite ? N’oubliez pas de tirer (un seul coup, avec un tout petit peu de mémoire...) sur tout ce qui bouge, hein ? Comme vous avez d’ailleurs toujours fait, bande de ceci-celà... Mais pas moi. Moi, je suis un marin, c’est pas pareil... 
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 13h11 : Du calme royaliste ! (pour hier) > C’était pas Lys ! Cool...
Y a des journées scalpel comme j’aime qui sont pas ...rasantes du tout
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 13h47 : Tiens, j’ai Monuments Historiques : Poule ! Dis donc, God, j&rsq...
moi j’ai tiré un coup, affirmatif... mais de chasse, pas à courre, tranquilos là !
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 13h54 : moi j’ai tiré un coup, affirmatif... mais de chasse, pas à c...
en courant deux lièvres à la fois ? C’est du joli !
réponse à . borikito le 02/02/2007 à 12h40 : Que voilà de la vulgarisation très utile ! Les ânes-th...
"Les ânes-thon me rappellent une pub-Tv actuelle où le mari déclare que sa femme est une vraie sirène...mais il précise : "moitié femme, moitié thon""

Ah ouais, d’où l’existence du TéléThon pour financer la recherche sur le Gêne-Homme.

@ Eurêka : avec un peu de mousse, ça l’fait.
Giclée Deuxième de la lave...à la chrysalide

Gardes tes distances, t’es malsain
Tu les côtoies, alors là ça craint
C’est le mariage de la carpe et du lapin
T’as vu ta gueule, t’as vu ton teint
T’es blafard, livide, t’es pas humain
T’es moche, t’es laid, t’es vilain
T’es cradingue, t’es moins que rien

Leurs petites menottes de bambin
C’est la manucure qu’en prend soin
Quel rapport avec tes laides mains
Incapables et cap’ que de larcins
T’es l’méchant, et eux les saints
T’es vulgaire, ils sont juste coquins
T’es comme du gros sel toi t’es fin

Eux ils savent tout, toi tu sais rien
Ils sont intelligents, et d’esprit pleins
T’es bouché à l’émeri, triple crétin
T’es qu’une bête à manger du foin
Tu pue du bec, tu sens l’lapin
Leur p’tit bain à eux c’est au Cardin
T’es en guenilles ? eux c’est le lin

T’es sur la paille, eux su’l’satin
Tu crèves la dalle, t’as pas de pain
Tu bouffes la m.. ? chez eux tout est fin
Eux ils dégustent, t’es qu’un sac-à-vin
T’es toujours bourré comme un coing
Ils sont éthyliques juste un p’tit brin
T’es gros, t’es moche, un vrai boudin

Fin de la chrysalide....eh Minute Papillon
On a chanté les Africaines, les Norvégiennes, les Américaines, les Mexicaines au son des rytmes tropicaux, mais on a aussi chanté le hanneton comme voici :

Lunatic Asylum
Paroles et Musique: Serge Gainsbourg 1976 "L’homme A Tête De Chou"

Le petit lapin de Playboy ronge mon crâne végétal
Shoe shine boy
Oh Marilou petit chou
Qui me roulait entre ses doigts comme du caporal
Me suçotait comme un cachou
Et savait le dialecte chou
Poupoupidou
Tu sais ma Lou
Dans cette blanche clinique
Neuropsychiatrique
A force de patience et d’inaction
J’ai pu dresser un hanneton
Sur ma tête héliport
L’hélicoléoptère
De ses élytres d’or
Refermant l’habitacle
Incline ses antennes
Porteuses d’sos
Mais merde les phalènes
Frémissantes de stress
Interceptent en vol...
Mes signaux de détresse
Manque de bol
Les parasites de Radio Pou
On brouillé mes messages fou
Que j’étais de toi Marilou.

C’est moins dansant que Luis Mariano mais j’aime bien certaines choses du Serge, alors je partage.
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 14h03 : Giclée Deuxième de la lave...à la chrysalide Gardes tes di...
Elle remonte, la petite bête, elle remonte  !
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 14h03 : Giclée Deuxième de la lave...à la chrysalide Gardes tes di...
Tu slammes ça, ça fait un carton Eurêka !!!

@ Momo > "C’est de la même altération que viendrait l’expression "montés comme des ânes" ? J’aime beaucoup ton histoire !"

Voudrais tu voir nos oreilles par hasard ? L’habit ne fait pourtant pas le... casting !!!
C’est une façon de séparer l’ivraie du bon grain ...de mon ciboulot, tu sais là le p’tit grain de ton (36)
Tiens, moi, je dis "graisse" digresse : allez voir sur cette page, cliquez sur le haut-parleur et écoutez... il y a quatre appels en tout, écoutez-les tous : c’est pas piqué des hannetons !
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 13h34 : "Les hommes, qui aiment tout bousiller, découvrirent leur existence et d&...
"les hommes" qui bousillent la nature, je parlais de l’espèce humaine mon Yannou 
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 12h10 : Y en qu’en prennent pour leur grade d’hui, et comme qui dirait va y ...
"et comme qui dirait va y avoir des boutons qui vont être arrachés !"

non, des bouts de thon, Euréka, peut-être même à l’huile (de coude?), ou plutôt au vinaigre dans ce cas !!!
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 14h12 : Tu slammes ça, ça fait un carton Eurêka !!! @ Momo > "...
slammes-flammes
Am stram gram
pique et pique et colégram
bourre et bourre et ratatam
am stram gram pic et dam
gentils m’ssieudames !!
réponse à . borikito le 02/02/2007 à 12h40 : Que voilà de la vulgarisation très utile ! Les ânes-th...
Que veux-tu, c’est le genre de joli compliment que fait aux dames celui qui n’a pas la chance de posséder les attributs du gentil bourricot !!!
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 14h21 : "les hommes" qui bousillent la nature, je parlais de l’espèce humai...
Ah mais je l’entendais ainsi... C’est les autres pas nous. Ils paieront en espèces leurs actes démesurés...
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 13h15 : "C’est vrai, je vous jure, je n’étais pas au bistrot en train...
AAARRGGGG !!!! tu m’as démasquée ! Mon vrai nom est :
Pétula Perrot-Sédimenchaprétou (mon époux est malgache) ...
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 13h26 : Cotentine aura bien vu que "mazette" est un mot normand qui veut dire "Mé...
D’ailleurs, ne dit-on pas d’une moutarde de Normandie :
"Mazette qu’elle est bonne... celle-là".

Ouais, à condition de pas être bègue....

Désoléé Eureka, j’a parlé trop vite, j’avions pas vu ta réponse 49...
réponse à . syanne le 02/02/2007 à 07h18 : C’est l’histoire d’une môme, oh là là quel...
c’est des genius comme cela qu’il nous faut sur le site: de toute beauté, comme la Corse, je dis!
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 07h38 : Du calme royaliste ! (pour hier) Cool ! Personne ou rien ne vous a...
A mais, la syanne est explicative, là! Oui, chacun a le droit de dire ce qu’il/elle veut.
Mais en respectant le droit des autres. C’est tout.
Le ton ne monte jamais, ici!
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 14h20 : Tiens, moi, je dis "graisse" digresse : allez voir sur cette page, cliquez ...
Poilant !!! Il était colère le Monsieur dis...
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 14h49 : Que veux-tu, c’est le genre de joli compliment que fait aux dames celui qu...
Elle s’appelait justement Anne Tonvitcébal-Ponada, née Tonvit Dordur, l’a pas été gâtée la pôv !!
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 13h55 : en courant deux lièvres à la fois ? C’est du joli ...
mais ppda, moi j’ai dit tranquilos, c’est les lièvres qui courent ! moi j’attends qu’y z’arrivent....
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 09h33 : Chez nous on voit moins de hannetons, mais toujours beaucoup de cétoines ...
Bonjours à tous. Momolala ton site sur le hanneton est très bien. Connais-tu celui de Roger Coudrey sur les cigales ? Il est pas piqué des hannetons. Je vous donne,(au pluriel), l’adresse : www.chez.com/rogercoudrey. Il est au Luc, tu connais ?
Chez moi , je ne vois plus de hannetons. Et des tortues ? il doit y en avoir vers chez toi. Je n’en vois plus beaucoup non plus. Ou alors il faut aller au village des tortues à Gonfaron. Amis d’expressio, ATTENTION, les ânes volent. 
Je ne viens pas souvent mais je ne rate rien et je m’amuse toujours autant.
Encore merçi, God, d’avoir créé ce merveilleux site.
Après 17 h, je ne suis plus là (petit débit oblige). J’en manque des choses. Bon week-end à tous
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 09h46 : c’est qu’elle marne la coquette !! Ah oui qu’elle les ai...
elle marne la coquette,
ou elle marne la vallée?
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 12h30 : et p’têt également le "vit-de-mulet", ppda en connait un rayo...
sans oublier le vit-de-poubelle...
heureusement que t’as pas fait de fôte de (petite) frappe, pasque GAZETTE n’aurait rein voulu dire.

Je m’associe (40% pour toi - 60% pour moi pour les gains, pour les pertes, je suis prêt à te concéder 80% pour toi et 20 % pour Elpépé)
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 14h49 : Que veux-tu, c’est le genre de joli compliment que fait aux dames celui qu...
Bon, là, faut que j’vais interviendre, qu’vous risqueriez d’confusionner, mes gueuses. Les mat’lots, y z’ont p’têt’ un vît d’mulet, mais moi, Béru, j’leur dis qu’c’est tous chanteurs beaux merles et compagnie, vu qu’moi, à la communale, on m’app’lait déjà Bite-au-Vent, quand qu’c’est qu’on craquait des louises sur l’ouverture d’la cinquième, en classe d’musique. Y faut dire qu’la Marie Poilala, la fill’ du gard’champêtr’, ê’m f’sait des jolis solos d’flût’ traversière kif-kif le Jean-Pierre Ramponneau(1), dans les ch’mins creux d’Saint-Locdu-le-Vieux, après qu’a s’est fait un tour mort autour du corgnolon a’c mon instrument d’orchestre...

Hein, qu’il aurait pu écrire ça, Santantonio ? Hein, dis ?

(1) Béru veut sans doute parler de Jean-Pierre Rampal
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 14h03 : Giclée Deuxième de la lave...à la chrysalide Gardes tes di...
un régal, eurékette, resert-nous cela, du délire...


M-E-R-C-I
réponse à . file_au_logis le 02/02/2007 à 15h22 : heureusement que t’as pas fait de fôte de (petite) frappe, pasque G...
Filou, t’es un filou !
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 15h23 : Bon, là, faut que j’vais interviendre, qu’vous risqueriez d&r...
’solument qu’y z’aurait, moi je dis ! seulement moi j’pige pas qu’l’ppda aie pas réactionné à mon beau vit-de-mulet (31) et qu’y nous z’aurait peinturé un brin l’anatomique d’l’outil dont à propos... vu qu’ce vit là c’est son truc
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 15h33 : ’solument qu’y z’aurait, moi je dis ! seulement moi j&rs...
DEs fois, j’te saute dessus recta, des fois, j’fais durer l’supplice. C’est d’la tactique, tu mords ?
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 15h45 : DEs fois, j’te saute dessus recta, des fois, j’fais durer l’su...
ah mais non, j’ai rien mordu ..encore
Giclée Troisième de la lave...au Papillon

Chez eux, c’est qu’un p’tit emboimpoint
Ta musique ? beurk ! eux c’est l’Chopin
Toi tu brailles mais eux c’est des serins
T’as une bécane, tu te tapes le train
Pour eux c’est l’bolide tous-terrains
ils te débectent, mais tu te retiens
Hein qu’tu leur filerais un parpaing

Miséreux, affamé mais dans ton coin
Tu te répètes ça ira mieux demain
Et que malgré petits et gros pépins
Jamais du roi tu ne seras l’cousin
En pensant très fort qu’un beau matin
Ca s’réduira comme peau de chagrin
Et t’arrêteras enfin de ronger ton frein

J’te parie soixante quinze contre un
ils n’y pensent jamais, t’en conviens
qu’un jour ou l’ot’ ils tourneront le coin
Qu’tu les verras passer de près ou de loin
dans un beau coffre-fort en sapin
là dedans c’est duraille de faire le malin
et tout c’qu’y ont branlé restera vain

Et comme tout arrive à point
A qui sait attendre, qu’à la fin,
le rappeler en-est il besoin,
Que le coq d’aujourd’huin
est le plumeau de demain

Voles Papillon, t’as eu le mot de la fin !

Gloire au roseau, aux amis et aux marins

Ouh là là , j’en ai mal aux seins
Mais je m’sens très « pluss bien » … Youpi tsoin tsoin

Eureka Lachenille-Cove
Dis donc, mon Eureka d’amour, tu t’écartes pas un peu trop, là ? Que tu risques la luxation de la hanche... Remarque, moi, j’aime beaucoup, c’est confortable. Mais si on ne revient pas fissa à nos hannetons, God va prendre des mesures (avec sa chaîne d’arpenteur péachepet, me concernant).
Reprenons : tu as mal aux seins ? Rassure-moi... y sont quand même pas piqués des hannetons(1), hein ?

(1) Magnifique ! Bravo Elpépé, bel exercice de style en forme de pirouette, cacahuète, pour remettre les hannetons en selle.
Comment ? Vos hannetons ne font pas d’équitation ? Les miens, si !
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 15h59 : Dis donc, mon Eureka d’amour, tu t’écartes pas un peu trop, l...
ben quoi, j’ai dit quéque chose de traviole pour me luxationner ?
si qu’t’interprètes selon ce’que tu gamberges, ah bé alors
Tu mords ? = tu comprends ?
J’ai pas mordu...encore = j’ai pas compris... encore
c’est bien ça non ?
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 16h06 : ben quoi, j’ai dit quéque chose de traviole pour me luxationner&nbs...
Exact, affirmatif : des fois, tu t’écartes tellement que j’en tremble. Tu mords ? Ou tu cours lire et relire Béru ?
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 16h10 : Exact, affirmatif : des fois, tu t’écartes tellement que j&rsq...
mais c’est toi qu’a rien mordu alors, j’ai fait comme le gars QUI SAIT PAS LIRE, t’rappelles ? y a pas que certains qui peuvent avoir un "Fôksa reste entre nous" (27)
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 16h10 : Exact, affirmatif : des fois, tu t’écartes tellement que j&rsq...
Eureka digresse (et décape). Elle t’a entendu soupirer "Ha ne tom-bons pas dans l’ornière" au passage garage Rochard et elle a suivi sa route.
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 16h24 : mais c’est toi qu’a rien mordu alors, j’ai fait comme le gars ...
j’dois avouer k’j’y trave pu d’keude à vos salades bouffées par les vers (1) 

(1) Bravo Pétula, quelle adroite manoeuvre pour remettre les vers dans les starting-blocks !!!
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 16h24 : mais c’est toi qu’a rien mordu alors, j’ai fait comme le gars ...
Moi, je suis un marin d’peaux douces. Je ne mords pas, je mordille seulement... en prenant langue d’abord et avant tout. Mais revenons à nos mamelons hannetons, au bord de La Fontaine d’Elpépé :

« Va-t-en, chétif insecte, excrément de la terre ! »
C’est en ces mots que le Lion
Parlait un jour au hanneton.
L’autre lui déclara la guerre.
« Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de roi
Me fasse peur, ni me soucie ?
Un bœuf est plus puissant que toi,
Je le mène à ma fantaisie. »
A peine il achevait ces mots,
Que lui même il sonna la charge,
Fut le trompette et le héros.
Dans l’abord il se met au large ;
Puis prend son temps, fond sur le cou
Du lion, qu’il rend presque fou.
Le quadrupède écume, et son œil étincelle ;
Il rugit; on se cache, on tremble à l’environ :
Et cette alarme universelle
Est l’ouvrage d’un hanneton.
Un bruyant scarabée en cent lieux le harcelle :
Tantôt pique l’échine et tantôt le museau.
Tantôt entre au fond du naseau.
La rage alors se trouve à son faîte montée.
L’invisible ennemi triomphe, et rit de voir
Qu’il n’est griffe ni dent en la bête irritée
Qui de la mettre en sang ne fasse son devoir.
Le malheureux lion se déchire lui-même,
Fait résonner sa queue à l’entour de ses flancs,
Bat l’air, qui n’en peut mais, et sa fureur extrême
Le fatigue, l’abat : le voilà sur les dents.
L’insecte du combat se retire avec gloire :
Comme il sonna la charge, il sonne la victoire,
Va partout l’annoncer, et rencontre en chemin
L’embuscade d’une araignée :
Il y rencontre aussi sa fin.

Quelle chose par là nous peut être enseignée ?
J’en vois deux dont l’une est qu’entre nos ennemis
Les plus à craindre sont souvent les plus petits ;
L’autre, qu’aux grands périls tel a pu se soustraire,
Qui périt pour la moindre affaire.
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 16h37 : Eureka digresse (et décape). Elle t’a entendu soupirer "Ha ne tom-b...
Eureka digresse (et décape)

ahh non!! il a soupiré ??? j’ai été au rencard au garage là, mais je te promets qu’j’ai rien pu esgourder, vu qu’mon gramophone a pas tourné. Si ça avait turbiné,
c’est "Eureka Tigresse décape" qu’t’aurais dit....
réponse à . <inconnu> le 02/02/2007 à 16h51 : j’dois avouer k’j’y trave pu d’keude à vos salade...
Ma Vers-te Pétula,
si qu’t’aime les giclées, tu seras gâtée, t’en auras plein
trois giclées de surhommes, une giclée de lapin de playboy, et la dernière alors c’est celle du Marin La Fontaine.....

Enjoy !
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 17h07 : Ma Vers-te Pétula, si qu’t’aime les giclées, tu seras...
Et maintenant, cette page de publicité...

GOD ! PRÉSIDENT ! GOD ! PRÉSIDENT !
QUESTION :

Que dit du hanneton Duneton ?
Le ton est donné, mais le thon est vendu.
Dunœud ? Thon ? Morbleu, où iras-tu ?
Ah, pas d’insulte ici, ce n’est pas de bon thon.
On joue toute la gamme, cinq thons, deux demi-thons !
s’écriait la criée, la plume à l’encrier.
Et moi, mes hannetons, le pied à l’étrier,
s’en vont au grand galop faire du thon sur thon.
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 18h18 : QUESTION : Que dit du hanneton Duneton ? Le ton est donné, mai...
Mare à thon, de très bon thon !
Thonthon à Tata, à TaThon :Thon Tes Thon est tenthon..eh t’enthon ?
quèce t’atthon au ponthon ? la mi-thon ?
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 18h18 : QUESTION : Que dit du hanneton Duneton ? Le ton est donné, mai...
Le hanneton nous inspira plus que les vers qui piquent. Rendons-lui hommage avec Jean-Henri FABRE, entomologiste provençal, père de l’entomologie tout court : (extrait)

"Le beau Hanneton paraît vers le solstice d’été, à peu près en même temps que les premières Cigales. La précision de sa venue le range dans le calendrier entomologique, non moins bien réglé que celui des saisons. Lorsque viennent les plus longs jours, ces jours qui n’en finissent plus et dorent les moissons, il ne manque pas d’accourir à son arbre. Les feux de la Saint-Jean, réminiscence des fêtes du soleil, allumés par les enfants dans les rues du village, n’ont pas date mieux ponctuelle.

A cette époque et aux heures crépusculaires, tous les soirs, si le temps est calme, l’insecte vient visiter les pins de l’enclos. Je le suis du regard dans ses évolutions.

D’un essor, silencieux, non dépourvu de fougue, les mâles surtout virent et revirent en étalant leurs grands panaches antennaires ; ils vont aux rameaux où les femelles les attendent. Ils passent, repassent, se profilent en traits noirs sur les pâleurs du ciel où meurent les dernières clartés. Ils se posent, repartent, recommencent leurs rondes affairées. Que font-ils là-haut pendant la quinzaine de soirées que dure le festival ?

L’affaire est évidente : ils font un brin de cour aux belles, ils continuent leurs hommages jusqu’à la nuit close."

Et sur ce beau crépuscule, je vous souhaite le bonsoir au terme d’une journée expressionautique extra-super-géniale (dirait Aimé !). A demain sans doute et bon ouiquinde !
réponse à . cotentine le 02/02/2007 à 00h22 : qui a vu un hanneton ces dernières années ? pas moi ! I...
Dans ma cheminée, en Coutançais, chère Cotentine, tombent chaque printemps, vrombissants et zonzonnants, de drôles de petits insectes ventrus que jusqu’alors je prenais pour des hannetons... malgré leurs élytres rayés. Me voici détrompée. J’ai dû confondre avec les doryphores !
Mais en souvenir des beaux hannetons d’antan, voici celui de Jules Renard :
" Un bourgeon tardif s’ouvre et s’envole du marronnier. Plus lourd que l’air, à peine dirigeable, têtu et ronchonnant, il arrive tout de même au but, avec ses ailes en chocolat."
réponse à . eureka le 02/02/2007 à 18h48 : Mare à thon, de très bon thon ! Thonthon à Tata, &agr...
Ton thé du thon de Tonton t’a-t-il oté ta toux d’été, tata aux tétons tâtés à tâtons ? Allons, bonne nuit, Eureka, Momolala, Pétula, Claudiiiiiiiiiiiiiiine, Syanne, Cotentine, Louisann, Filou, Borikito, Yannou, Gold30, Genius, God, Totor95, Castello et Bonobo.
Ne vous fatiguez pas, j’ai fait l’appel. Les absents devront présenter un mot de leurs parents.
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 18h53 : Le hanneton nous inspira plus que les vers qui piquent. Rendons-lui hommage avec...
A cette époque et aux heures crépusculaires, tous les soirs, si le temps est calme, l’insecte vient visiter les pins de l’enclos.
Et moi, à cette époque et aux heures crépusculaires, tous les soirs, si le temps est calme, je vais visiter Ninon de l’Enclos... 
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 19h43 : Ton thé du thon de Tonton t’a-t-il oté ta toux d’&eacu...
Attends, là, j’ai pas compris:
tu as FAIT l’appel, ou tu as PRIS une pelle?  
Notre marsupial génial devrait nous revenir des pistes enneigées très bientôt. Et moi je pars lundi matin... Mais pas en vacances... JE TRAVAILLE, MOI, même si vous (pluriel) ne me croyez pas... 
Elpépé, t’as touché ton chèque pour avoir contribué au mode d’emploi? 
réponse à . file_au_logis le 02/02/2007 à 20h08 : Attends, là, j’ai pas compris: tu as FAIT l’appel, ou tu as P...
J’ai FAIT l’appel. Si, si... Mais, comme tu étais encore dissipé, élève Filou, tu ne m’as pas entendu appeler ton nom. Mais God a répondu pour toi... Bon, mets tes doigts réunis en pointe vers le haut, je vais te donner un coup de clé de 12 ! Comme faisaient mes mâitres, quand j’avais ton âge, garnement !
Quant à l’affirmation, péremptoire et gratuite, selon laquelle tu travailleRAIs, il n’est que de voir ton carnet de notes du premier trimestre pour être persuadé du contraire. Quatre heures de colle demain !
Enfin, oui, j’en croque avec la moutarde de Normandie, bien sûr. Pourquoi cette question ?
réponse à . file_au_logis le 02/02/2007 à 20h06 : A cette époque et aux heures crépusculaires, tous les soirs, si le...
A cette époque et aux heures crépusculaires, tous les soirs, si le temps est calme, l’insecte vient visiter les pins de l’enclos.

Et en mettant un peu de féminin dans cette phrase, peut-on penser qu’il s’agisse en fait d’une belle (peut-être un peu mante religieuse) qui vient voir son amoureux en prison ? 
réponse à . Elpepe le 02/02/2007 à 21h03 : J’ai FAIT l’appel. Si, si... Mais, comme tu étais encore diss...
Non, non, va lire le mode d’emploi, ici en haut. Nous sommes à contribution. As-tu été payé pour cela? ou alors, sont-ce des contributions [slurp] gratuites [/slurp] pour avoir ton éditeur de partoches? Hein? Dis-moi la vérité...
réponse à . syanne le 02/02/2007 à 07h18 : C’est l’histoire d’une môme, oh là là quel...
Excellent ! Superbe ! Joliiiii !
réponse à . syanne le 02/02/2007 à 07h18 : C’est l’histoire d’une môme, oh là là quel...
tres bon ok
réponse à . momolala le 02/02/2007 à 14h07 : On a chanté les Africaines, les Norvégiennes, les Américain...
encore une sacree partie de fou rire merci
réponse à . syanne le 02/02/2007 à 07h18 : C’est l’histoire d’une môme, oh là là quel...
Bravissimot !

Syanne, c’est belge, non ?

Bel-Hobbes
Ne confondons pas :
"Piqué des hannetons"
et
"Pillé des canetons"

BZZzzzzz-Hobbes
Cette définition d’Asticot ressemble en effet à Ambrose Bierce. Mais est-elle bien de lui? Je sais (merci Wikipedia!)qu’il existe au moins deux traductions du Devil’s Dictionary en question, mis ce mot ne figure pas dans la mienne J. Papy) ni dans le texte d’origine. Etonnant, non?.....
Merci à Gold30 - ou à d’autres - de bien voukoir m’éclairer.
réponse à . borikito le 02/02/2007 à 09h30 : Je n’ajouterai que peu de choses aux commentaires de Momo et Elpepe. Si no...
Lu et savouré, et approuvé.
réponse à . HoubaHOBBES le 05/02/2007 à 22h03 : Ne confondons pas : "Piqué des hannetons" et "Pillé des canet...
Voir aussi :
"Dépité des ’Ah non!’": Equivalent féminin: Marie-George Bouffé.
"Piquer des Jeanneton": Hobby de vieux vicieux.
Tu étais apprenti chez "Garage Gaudin j’écoute...", ElPepe ..??! La règle (raffinement ultime: avec arêtes métalliques...) je connaissais, mais là... Mort de rire (jaune) !!
réponse à . HoubaHOBBES le 05/02/2007 à 22h01 : Bravissimot ! Syanne, c’est belge, non ? Bel-Hobbes...
Ggermano-belgo-slovaquo-suédo-tchèquo-greco-hispano-franco- italo-austro-hongro-chyprio-dano-finlando-estono-britanno-polono- irlando-luxembourgo-portugo-malto-lituano-néerlando-lettono-slovéne, à dire vrai. Zeuropéenne, en bref. Donc , entre autres, un peu Belge dans l’âme.
réponse à . syanne le 06/02/2007 à 23h17 : Ggermano-belgo-slovaquo-suédo-tchèquo-greco-hispano-franco- italo-...
Tu hais les Suisses ?
Je ne te vois pas Helvète ...

Yodel-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 07/02/2007 à 22h11 : Tu hais les Suisses ? Je ne te vois pas Helvète ... Yodel-Hobbes...
Non, non,non, j’hais - ni n’aime, d’ailleurs - personne en raison de sa nationalité, ethnie, couleur ou frisure... Bon, faut dire quand même, pour être honnête, en ce qui concerne les Helvètes, que je ne suis fan ni de neutralité ni de puritanisme.
Parce que c’est dimanche - et avec l’exceptionnelle autorisation de God, voici quatre minutes d’une belle partie de « jambes » en l’air...
Passées les 40 premières secondes un petit peu mièvres, il y a beaucoup de choses à apprendre, me semble-t-il  !
Il y a trois jours, il fallait tuer le ver, ce que nous fîmes allègrement, trucidant avec entrain et traquant tout le jour le moindre vermisseau.

Et voici qu’aujourd’hui, Sa Divinité nous demande d’épingler le bestiau au revers de tout ce qui est « parfait, excellent, exceptionnel, très réussi, formidable ».

Pffff...
Vous avez beaucoup parlé du hanneton.
et les vers qui attaquent les vieux meubles?
Ceux-là, chez nous on les appelle : Les quissouss.

Par temps très calme, la nuit, on peut les entendre...cris.cris.cris...ronger le bois.
Au petit matin on découvre des monticules de sciure fine et blanche...

Quand un enfant vous harcèle par ses questions, ses tics, on lui dit:
-Tu es un vrai quissouss!
Et quel boulot quand vous voulez vous en débarrasser!Armés d’une seringue et de patience...vous connaissez le moyen de les trucider, je suppose.
réponse à . <inconnu> le 30/01/2011 à 08h02 : Vous avez beaucoup parlé du hanneton. et les vers qui attaquent les vieux...
Il y a une méthode assez simple: si tu constates qu’un meuble est en train de se faire bouffer, tu le vides (cela vaut mieux), puis tu imbibes un chiffon d’essence ou de thérébentine et tu frottes le bois. Normalement, ces insectes seront asphyxiés. Maintenant, si tu frottes trop fort, tu y mets le feu, ca marche aussi: il seront brûlés (comme la Jehanne, à Rouen), mais c’est peut-être un peu moins bon pour le mobilier et son environnement...
réponse à . <inconnu> le 30/01/2011 à 08h02 : Vous avez beaucoup parlé du hanneton. et les vers qui attaquent les vieux...
Donc tu piques les hannetons -si ce n’est eux, c’est donc leurs frères- au berceau !
Lorsque le bois des anciens meubles est envahi par les vers, on dit qu’il est ’piqué’ par ces animaux rampants, en raison des traces laissées par les nombreux petits trous visibles à la surface du bois.
Je me marre, je me marre... (Jean Yanne)
Les petits trous laissent des traces de vers partout. Les petits trous sont voraces. Ils n’arrêtent pas de se déplacer... C’est pour cela que Gainsbourg (dont Momo parlait quand nous étions plus jjjjeunes) chantait:
Des p’tits vers, des p’tits vers, encore des p’tits vers...
Des vers d’première classe
Des vers d’second’ classe,
Des p’tits vers...

C’est vrai qu’il en a pris, des p’tits ver(re)s, que mainant, c’est eux qui le bouffent. Comment, non? A cause de tout ce qu’il a ingurgité... Oui, bon, là, je comprends quand même. C’est vrai, la SPA devrait songer à mieux protéger les asticots, au lieu de se préoccuper des ânes-thons...
réponse à . DiwanC le 30/01/2011 à 02h50 : Il y a trois jours, il fallait tuer le ver, ce que nous fîmes allè...
Sa Divinité nous demande d’épingler le bestiau au revers de tout ce qui est « parfait, excellent, exceptionnel, très réussi, formidable »
quel sens donnes-tu à "épingler au revers" ? Je te pose la question, parce que tu sembles dénoncer une contradiction entre les défauts du ver, que nous avons cherché à tuer, et les "qualités de l’absence de ver", c’est à dire les défauts de sa présence, là où je n’en vois aucune !
réponse à . DiwanC le 30/01/2011 à 01h56 : Parce que c’est dimanche - et avec l’exceptionnelle autorisation de ...
Le veinard ! Il s’est retourné, lui, pas comme 8,5 millions de ses congénères... ou moi !

Grégoire Samsa



PS. Pas piquée des vers, mais instructive, ta vidéo ! Merci Diwan
réponse à . chirstian le 30/01/2011 à 09h52 : Sa Divinité nous demande d’épingler le bestiau au revers de...
Ta prose me fait subir un revers : j’ai beau la remettre à l’endroit, je ne retombe pas sur mes pattes.*

*Je suis plutôt de l’espèce "ver à pied"
quelque chose d’intact, bien conservé, en parfait état et, par extension, quelque chose d’exceptionnel ou d’excellent.
oh grande folle ! tu me fais rougir !
Je n’y ai aucun mérite, même s’il est vrai que j’ai toujours cherché à le mettre à l’abri des petites bêtes. Même avec les mouches, je me méfie : car s’il y a sciure de mouche c’est que le ver est dans le fruit.
La belle qui répondrait à mon invitation pressante : c’est pas une pipe, c’est du pipeau me remplirait de confusion. C’est le thème du beau livre de Sade : "Rustine , ou les malheurs que le ver tue."
Le hanneton n’ est pas qu’ un "céréales-killer", il bouffe tout : sous forme de larve, appelé ver blanc, il se goinfre de racines, tubercules, etc.Puis, adulte, il dévore les feuilles. Mais comme le chantait si bien Frederik-Reinhard Mey, chanteur allemand francophone (enfin, bilingue) et traducteur en allemand des chansons de Brassens, il n’ y en a plus...voir cette page Mais cré nom, pourquoi ça fonctionne jamais ????? la "page" reste blanche, et le texte a disparu......Bon, je fais un "copier/coller" même si c’ est un peu long :

Il n’y a plus de hannetons
En passant devant le superbe parking, je me souviens
De ces jardins de banlieue qui lui ont cédé le terrain.
Ma tante avait une maison, là où se trouve l‘entrée.
C‘était un petit pavillon au milieu des azalées.
Régulièrement, je piétinais son jardin au printemps,
Ce qui me valait quelques gifles aussi régulièrement.
Mais j‘y trouvais, quand revenait la saison des hannetons
Les plus rares spécimens pour completer ma collection.
Aujourd‘hui, je ferais en vain une telle expédition,
Et je rentrerais bredouille,
Sans les hannetons qui grouillent
Sur les feuilles de ma boîte de carton.
Il n‘y a plus de hannetons.

Quelquefois, le père Antoine venait juger mon butin.
Il était un grand expert en scarabés, je m‘en souviens.
Il disait que, dans sa jeunesse, ils étaient un vrai fléau,
Qu‘on ne comptait pas par pièces, qu‘on les comptait au kilo,
Qu‘il y avait des primes de capture et que, certains jours,
Pour chasser les hannetons, les enfants n‘avaient pas de cours.
Le récit de ses exploits m‘impressionnait profondément
Et avec mon carton sous le bras, je rentrais tristement.
Aujourd‘hui, je ferais en vain une telle expédition,
Et je rentrerais bredouille,
Sans les hannetons qui grouillent
Sur les feuilles de ma boîte de carton.
Il n‘y a plus de hannetons.
Tant de questions sont pressantes, mais j‘écris en conclusion,
Sur une feuille de hêtre, un réquiem pour hannetons.
Pourqoui dédaignent-ils le parking comme quartier d‘hiver,
Et même le vieux chêne ayant résisté aux bulldozers?
Si cela me préoccupe tant c‘est peut-être en raison
De tout ce que j‘ai appris jadis avec ces compagnons.
Et si leur départ m‘angoisse, c‘est peut-être que je crois
Que les hannetons ne nous précèdent que d‘un petit pas.
Aujourd‘hui, je partirais en vain pour une expédition,Et je rentrerais bredouille
Sans les hannetons qui grouillent
Sur les feuilles de ma boîte de carton.
Il n‘y a plus de hannetons.
réponse à . syanne le 30/01/2011 à 09h58 : Le veinard ! Il s’est retourné, lui, pas comme 8,5 millions de...
Un peu kafkaïen.... Tu aimerais finir ainsi, parcheminée, cependant que ta famille, soulagée, irait faire un tour à la campagne pour "fêter" ta mort ?

Non, je ne suis pas Grete. Trop vieille pour ça....
réponse à . momolala le 30/01/2011 à 09h41 : Donc tu piques les hannetons -si ce n’est eux, c’est donc leurs fr&e...
Les vers du bois ça donne des hannetons?
Je pensais que ça donnait des mites...
réponse à . chirstian le 30/01/2011 à 09h52 : Sa Divinité nous demande d’épingler le bestiau au revers de...
Pour « tuer le ver », il faut que celui-ci existe... alors que dans « pas piqué des vers », il est absent... Au bout du compte, effectivement, le ver ondule vers le néant à moins qu’il n’y soit déjà.

Le reste n’est que rev(e) de nuit.
réponse à . <inconnu> le 30/01/2011 à 12h30 : Les vers du bois ça donne des hannetons? Je pensais que ça donnai...
Meuh non ! J’ai bien écrit "si ce n’est eux (tes vers de bois), c’est donc leur frère (le hanneton)" ! Bon, d’accord, capillotracté, mais c’est toi qui as fait le grand écart entre notre coléoptère et tes insectes taraudeurs !
Expressio, le site pas piqué des hannetons.

Ni des Benetton, ni de Ce. net on. Juste un peu de Duneton...
réponse à . <inconnu> le 30/01/2011 à 12h30 : Les vers du bois ça donne des hannetons? Je pensais que ça donnai...
me semble plutôt que c’est des capricornes
réponse à . mitzi50 le 30/01/2011 à 10h23 : Le hanneton n’ est pas qu’ un "céréales-killer", il bo...
Mais cré nom, pourquoi ça fonctionne jamais ????? la "page" reste blanche, et le texte a disparu......
par ton lien, je suis arrivée sur la page de Reinhardt Mey, puis j’ai cliqué sur title et sur la lettre I. On y trouve ton : "Il n’y a plus de hannetons".
L’à peu près portrait du hanneton 
Pour sourire avec l’esprit des autres :
 Nous sommes tous des vers de terre... Mais je pense que je suis un ver luisant., attribué à Winston Churchill, un personnage qui n’était pas piqué des vers, lui qui en absorba tant... (de verres).
réponse à . tytoalba le 30/01/2011 à 13h33 : Mais cré nom, pourquoi ça fonctionne jamais ????? la "page" r...
Merci, chère effraie. Ce qui m’ agace est de mettre le "bon" lien, mais de voir qu’ il faut, parfois, chercher malgré tout.... C’ est pour ça que j’ ai fini par faire un copier-coller. Car sur ce site, on peut écouter la chanson mais dans sa version allemande seulement : Es gibt keine Maikäfer mehr (si j’ ai bonne souvenance du titre !). Allez, pour fêter ça, on va prendre un verre histoire de tuer le ver... blanc !
réponse à . mitzi50 le 30/01/2011 à 11h33 : Un peu kafkaïen.... Tu aimerais finir ainsi, parcheminée, cependant...
Tu aimerais finir ainsi, parcheminée
Attention, Syanne, je crains que Mitzi ne t’invite à participer comme héroine principale à une petite flambée...

... Le soir, à la chandelle,
Elle cousant, lui fumant ...

par cheminée, tu t’imagines! Attention au tirage...
Un petit Coucou ! d’un "pas piqué" du jour...
Ah ! bah tiens ! Le temps d’aller chasser le hanneton et v’là du monde, alors que depuis 16 heures, c’était plein de vide ici...
cette page nous indique que si les sauterelles firent partie des plaies d’Egypte au XVII ce coléoptère fut utilisé pour décrire la plaie des "parpaillots " dans une France qui faisait la part belle au catholicisme
Pour en revenir à la zoologie on peut consulter cette page qui nous indique que  :on trouve cet insecte dans la pelouse autour des maisons, dans les parcs et les cimetières
Ils ont plus de chance que nombre de protestants qui furent mis en terre anonymement car interdits de séjour jusque dans la mort dans le pré carré de l’Eglise romaine (voir cette page)
Voilà qui m’a donné l’occasion de donner à l’expression un sens que je lui connaissais point car le seul usage que j’en faisais était celui du complément : une histoire ou une chanson pas piquée des vers donc sans rien pour en altérer la verdeur
Les hannetons écrivent aux hannetons (deux fois - message codé)
En cas de difficulté, joignez la réception et demandez chirstian : c’est le spécialiste du décorticage de mouches de message abscons.
réponse à . file_au_logis le 30/01/2011 à 19h17 : Tu aimerais finir ainsi, parcheminéeAttention, Syanne, je crains que Mitz...
Oh ! Me prêter ainsi des envies de meurtre de coléoptère mort tout seul, après une bizarre métamorphose (qui ne figure même pas dans Ovide...), certainement pas ! J’ suis ni Petiot ni Landru (et pas spécialement pour la femme "au foyer"). Là, Filo, tu y vas un peu fort, et question tirage, you pull on my leg, comme ils disent outre-Manche....
réponse à . DiwanC le 30/01/2011 à 21h00 : Les hannetons écrivent aux hannetons (deux fois - message codé) En...
Bon, je vois que du côté de l’ orthographe, ce n’ était guère mieux que de nos jours...
réponse à . mitzi50 le 30/01/2011 à 22h34 : Bon, je vois que du côté de l’ orthographe, ce n’ &eacu...
Eh bien, vois-tu, ces petits messages qu’on trouve souvent à l’avant de vieilles cartes postales m’attendrissent et les fautes d’orthographe qu’on y relève parfois sont presque touchantes... Les personnes photographiées sont certainement nées au début du siècle passé, peut-être même à la fin du précédent (1885 ou 90...). Et celles qui ont tracé ces mots à la plume, quel âge avaient-elles lorsqu’elles ont quitté l’école ? Aussi, leurs erreurs...
En revanche, je remarque avec beaucoup moins d’indulgence celles qui émaillent parfois les contributions des Expressionnautes de ce merveiilllleux site ! (y compris les miennes...)

Reste cette carte du temps passé... ce « notable » avec chapeau, ces demoiselles en sabots, ces enfants en sarrau... petit moment rare sur ce curieux marché aux hannetons, autrement dit un instant pas piqué des vers !
réponse à . DiwanC le 31/01/2011 à 00h09 : Eh bien, vois-tu, ces petits messages qu’on trouve souvent à l&rsqu...
Tu as raison, mais le constraste entre des fautes (qui perdurent, hélas...) et ces écritures bien formées et... élégantes, pourrait-on dire, produisent un effet curieux. Je ne veux pas revenir à la plume d’ oie, certes, mais l’ emploi systématique du stylo à bille et la suppression du cours d’ écriture conduisent malheureusement à des gribouillages infâmes. Devoir écrire au stylo à encre me paraît un minimum. Il se trouve encore des écoles dans lesquelles cette obligation existe. Quant aux erreurs des expressionautes, on en relève, soit, mais il y a beaucoup de fautes de frappe aussi. Je suis une spécialiste des fautes de frappe, à utiliser mon clavier avec deux doigts seulement et choisir la touche d’ à côté, ce n’ est guère étonnant ! Donc je suis indulgente pour tous...De toute façon, le plus important est "ta" carte. Une petite merveille !
réponse à . DiwanC le 31/01/2011 à 00h09 : Eh bien, vois-tu, ces petits messages qu’on trouve souvent à l&rsqu...
ces enfants en sarrau...
Et - comme le chantait si bien Gilbert, Monsieur Cent Mille Volts: ... Nathaliiiiiiiiiiiie!
réponse à . mitzi50 le 31/01/2011 à 09h50 : Tu as raison, mais le constraste entre des fautes (qui perdurent, hélas.....
Donc je suis indulgente pour tous...
Que donc là raison as-tu!
C’est vrai qu’il y a beaucoup de ces fautes de (petite) frappe, comme je dis toujours. Il y a cependant aussi de nombreuses autres fautes, comme les fautes d’accord d’adjectifs, de participes, ou de placement d’infinitif là où il eût fallu un participe, etc. Mais il faut quand même admettre que moultes participantes et participants sur ce mêêêêêêrveilleux site godesque ne sont pas francophones de naissance. Et Dieu, que j’aimerais pouvoir m’exprimer dans une autre langue que ma langue maternelle comme ces personnes s’expriment en français. Puis, une autre source d’erreur ou de mal orthographe possible est le clavier sur lequel nous nous exprimons, et parfois nous escrimons...
Ce que par contre je hais - de tous les pores de mon petit corps bronzé - c’est cet espèce de sabir inventé par les jjjjjeunes (et moins jjjeunes, et parfois plus du tout jeunes d’ailleurs) dérivé du langage SMS qui est devenu de la fonetik pur et simple, sans accent ni ponctuation. Voir à ce sujet la page d’hier où je m’y suis entraîné après avoir été visiter un site mis en référence par Momo, je crois... Horreur! Que fait donc les ducasses sionna sionnales?
Curieux : chez nous, en Belgique dans le nOOOrd, cett expression veut décrit quelque chose de (très) difficile à faire.
Bizarre...
Dans les textes du beau Georges (l’autre !), j’ai trouvé de multiples vers : des envers, des revers, des travers, des yeux verts et pervers, un ton sévère, une primevère et même un diable vauvert... mais n’ai rencontré qu’un seul ver* (sauf si...) qui aurait pu piquer un hanneton mais s’est contenté de ronger la lune :

C’était dans la nuit brune, sur un clocher jauni, la lune, comme un point sur un "i"
Lune, quel esprit sombre promène au bout d’un fil, dans l’ombre, ta face et ton profil ?
Es-tu l’œil du ciel borgne ? Quel chérubin cafard nous lorgne sous ton masque blafard ?
Est-ce un ver qui te ronge quand ton disque noirci s’allonge en croissant rétréci ?


Voici le texte de La Ballade à la lune, petit clin d’œil à Musset. Là est la ritournelle.

Trop tard pour boire un dernier verre chez Marcel et un peu trop tôt pour le premier café ! Alors "Ad’taleur" comme tu dis !
réponse à . DiwanC le 15/05/2014 à 01h49 : Dans les textes du beau Georges (l’autre !), j’ai trouvé...
Il s’était aussi à Musset à aller à la chasse aux hannetons.......

Un bon petit diable à la fleur de l’age
La jambe légère et l’oeil polisson
Et la bouche pleine de joyeux ramages
allait à la chasse aux hannetons


Houlà, ça commence dans le lourd ce matin.........

Pour le café, je le laisse au chaud et vous vous débrouillez, je pars pour la journée......
C’est quoi, les trucs à Neuton qu’on veut pas piquer?
Sachez que l’euthanasie n’est pas encore légalisée, que je sache. Parbleu, un peu de tenue, sur ce mêêêêêrveilleux site. Ne nourissez pas les petits vers que vous voulez piquer...
DEVINETTE
Pourquoi dans ce restaurant on voit toujours des hannetons ?
réponse à . file_au_logis le 15/05/2014 à 09h00 : C’est quoi, les trucs à Neuton qu’on veut pas piquer? Sachez ...
les trucs à Neuton
Les trucs à Newton ? Des pommes pourries... ou piquées des vers.
réponse à . joseta le 15/05/2014 à 09h57 : DEVINETTE Pourquoi dans ce restaurant on voit toujours des hannetons ?...
Parce que – sous prétexte de dépaysement, d’embarquement virtuel sur la grand mare des canards, de rêverie antillaise garantie – on te sert un ti’ punch pas piqué des vers !
Rapidement, ça te monte à la tête.
Et les hannetons non seulement tu les entends bourdonner dans ta cabeza mais tu les vois également voleter gracieusement. Si, si...
Et pis, je ne vois pas d’autre explication ! 
réponse à . syanne le 02/02/2007 à 19h32 : Dans ma cheminée, en Coutançais, chère Cotentine, tombent c...
J’ai dû confondre avec les doryphores !
Certain ont évoqué les Capricornes, ça peut être des Clytes bélier.
Ils vivent dans le bois mort ... y compris celui des charpentes !
réponse à . DiwanC le 15/05/2014 à 10h15 : Parce que – sous prétexte de dépaysement, d’embarquement v...
C’est exactement ce à quoi j’avais pensé, mais je vais résumer pour ceux qui ont du mal à suivre:
- parce que dans ’La mare aux canards’, ’qu’hannetons’ !
réponse à . cornelius le 30/01/2011 à 20h25 : cette page nous indique que si les sauterelles firent partie des plaies d&rs...
Au temps des guerres de religion, il a couru contre les huguenots une chanson où ils étaient représentés comme des hannetons, sorte de plaie d’Égypte
Et malgré tous les efforts de destruction massive déployés par les catholiques, il en reste encore !
Au mois de décembre
- J’ai vu dix vers d’hiver divers...
- au diable ’vos vers’ !
À l’entraînement
- On échange quelques balles Chris ? tiens, le manche de ma raquette a été piqué par des petites bêtes...
- ah, ben le mien est intact...
- alors toi, c’est le manche pas piqué d’Evert...
Prenez un verre de Mezcal, la boisson pas piquée des vers !  
Dans les pays communistes ont dit pas piqué des hannetons mais "hanneton prend sa faucille" larilette larillette...
Entre poétes
- Tu pourrais me proposer un titre pour une poésie dont le sujet est une fillette et un poisson rouge ?
- Anne et l’ide...
- je ne t’ai pas parlé de vers de terre !
- je ne t’ai pas parlé d’annélides !
DEVINETTE
Pourquoi peut-on affirmer que la teigne date de l’époque de Noé ?
DEVINETTE
Pourquoi y’a un rapport entre un type très maigre qui brode des petits poissons rouges sur une toile et un pesticide ?
- parce qu’un sec tisse ides.
Deux ouvrages qui ne sont pas piqués des vers : celui de M’sieur Littré et celui de M’sieur Rey.
Dans le premier, j’ai relevé ceci :

Dérivé, d’après Diez, de l’allemand "Hahn", nom du hanneton en quelques provinces, proprement "coq". Cette étymologie est très vraisemblable. Mahn a indiqué une dénomination très semblable du hanneton en anglais : cock-chafer, de cock, coq, et chafer, scarabée. Génin a confondu "aneton"*, qui veut dire un jeune canard*, avec "haneton", qui s’est toujours écrit avec une h et qui a un tout autre sens ; l’étymologie qu’il en tire est sans valeur.

Et vlan ! si je peux me permettre, l’Émile ne lui a pas envoyé dire au p’tit père Génin !

Et puis Littré fait cadeau de quelques expressions tombées en désuétude, telles :
- Être étourdi comme un hanneton (1611).
- Se tenir comme des hannetons → être étroitement unis.
Va dire ça à un "mec" aujourd’hui : Ah ! mon beau damoiseau ! tenons-nous tels des hannetons ! Va t’accuser d’avoir forcé sur le lagon bleu.

Bien sûr, M’sieur Rey a les mêmes info. étymologiques. Il ajoute que hahn (allemand de Rhénanie) est une "punaise des baies" et précise qu’à la fin du XIe, hanneton s’écrit avec un seul "n" → haneton.
Et il signale qu’ avoir un hanneton dans le cerveau (1787) signifiait être un peu dérangé.

De sa part, je vous donne encore hannetonner→ détruire les hannetons (1787), verbe auquel André Gide (1907) donne une valeur figurée → aller et venir de manière désordonnée.

Bon... ben, vous faites ce que vous voulez avec tout ça... Vous pouvez aussi n’en rien faire.
Allez ! à très plus tard.
*joseta! c’est pour toi et ta "mare aux canards" [@157] 
réponse à . joseta le 15/05/2014 à 12h18 : DEVINETTE Pourquoi peut-on affirmer que la teigne date de l’époque ...
Réponse
- parce que teigne, ’c’est mite’.
- Tiens ! quel est cet insecte qui tourne autour d’Anne qui est en train de tailler le gazon ?
- Hanneton
- Oui, je vois bien: Anne tond, mais quel est l’insecte...?
réponse à . mickeylange le 15/05/2014 à 11h38 : Dans les pays communistes ont dit pas piqué des hannetons mais "hanneton ...
Faut pas être complètement marteau pour écrire des trucs pareils ! Enfin, pas plus que Sa Divinité. Quoique...
:&rsquo)
Allez ! Tu viens ? On va aller piquer des verres chez Marcel !
récit de Louis FIGUIER, L’année scientifique, 1888
Les élèves de la circonscription d’Ernée ont détruit pendant cette campagne 53 459,960 kg de hannetons. Le kg comprenant environs 1200 insectes, le nombre des hannetons détruits peut être évalué à 64 151 952. (sic) .../... les écoliers d’Ernée auraient donc préservé l’agriculture d’une perte de 12 000 000 de francs pour ces 3 années. La somme totale distribuée aux élèves a été de 5493 francs."

Pas piquée des vers la méthode ! la lutte biologique avant l’heure ! l’histoire ne dit pas si la campagne a été reproduite !
J’ai toujours aimé les hannetons. Leur apparition signalait le début de l’été dans ma tête. En anglais ce sont des "June bugs", des insectes de juin, n’empêche qu’ils arrivent au mois de mai, sinon fin d’avril. Qu’ils soient des céréales killers, ’faut bien que tout et chacun mange (mangent?) pour vivre, spa ?
réponse à . lalibellule1946 le 15/05/2014 à 15h18 : J’ai toujours aimé les hannetons. Leur apparition signalait le d&...
faut bien que tout et chacun mange (mangent?)
Mange. La variante exacte de chacun est "tout un chacun". Voir cette page.
Voir aussi des exemples sur cette page, II B 2.
réponse à . deLassus le 15/05/2014 à 15h47 : faut bien que tout et chacun mange (mangent?)Mange. La variante exacte de chacun...
Il peut arriver à tout un chacun de faire une faute, ’spa, même le CNRTL peutêtre ?

Je cite justement la page du CNRTL vers laquelle tu m’as dirigée:

II.− Chacun nominal. Il ne se réfère pas à un subst. Il désigne une totalité indéfinie de personnes. Il a toujours le genre masc. plur.

Je ne comprends pas ce "plur." Erreur ?

En tout cas, merci, deLassus. Je serai un peu moins piquée de vers à présent.  
réponse à . lalibellule1946 le 15/05/2014 à 16h43 : Il peut arriver à tout un chacun de faire une faute, ’spa, mê...
Je ne comprends pas ce "plur." Erreur ?
Moi non plus...
réponse à . deLassus le 15/05/2014 à 16h56 : Je ne comprends pas ce "plur." Erreur ?Moi non plus......
Un pluriel bien singulier.
On va faire une étude de genre !
Curieuse signification.

Chez nous, au nord de votre nord, elle s’utilise pour qualifier quelque chose de particulièrement compliqué comme un problème, un discours etc...
C’est quoi, cela, pour un animal, un âne-thon?
réponse à . saharaa le 15/05/2014 à 13h46 : récit de Louis FIGUIER, L’année scientifique, 1888 Les &ea...
4 151 952
Plus ou moins 5% !
Ce que les statisticiens appellent un intervalle de confiance et les journalistes une fourchette (!).
A ce détail près, qu’un intervalle possède deux bornes et une fourchette quatre dents (sauf l’os du poulet, le "wish-bone" des anglophones), ce qui laisse encore plus de place à l’imprécision.
réponse à . jlx29886 le 15/05/2014 à 19h32 : Curieuse signification. Chez nous, au nord de votre nord, elle s’utilise ...
Alors, comment comprends-tu les paroles suivantes ?
Il s´agit d´un boui-boui bien crado
Où les mecs par dessus l´calendo
Se rincent la cloison au Kroutchev maison
Un Bercy pas piqué des hannetons
Un poisson avec des grandes oreilles.
réponse à . BOUBA le 15/05/2014 à 05h12 : Il s’était aussi à Musset à aller à la chasse ...
Il y a bien des mois, tu allais à la chasse aux hannetons...
Tu n'as pas tout capturé : il en restait un tout près du pont ! :

Ton pied frappe et frappe la mousse...
Si l'hanneton s'y pique dedans,
Ne pleure pas, ma mie qui souffre :
Je te l'enlève avec les dents !


Écoute !...

réponse à . DiwanC le 22/04/2016 à 01h38 : Il y a bien des mois, tu allais à la chasse aux hannetons... Tu n'as pas ...
Parfait, excellent, exceptionnel, très réussi, formidable...
Bien conservé, intact

On parle de moi ?....

Et imagine un peu que Mlle Ton Anne eût été bergère......

C'eût donné:

Anne Ton la jeune bergère
Trouvant dans l'herbe un petit chat


Après tout hein ouaille note ? Ça vaut bien l'hanneton à la faucille de God...

Un p'tit jus pour digérer tout ça ?
réponse à . BOUBA le 22/04/2016 à 05h28 : Parfait, excellent, exceptionnel, très réussi, formidable... Bien ...
-Ah celle là elle est pas piquée des melolonthinae phyllophages

Me réponds je à moi même...

(Après tout c'est mon droit )
J'ai toujours entendu et chanté" Jeanneton" ...
Ah bon, toi aussi.........
♫ Caneton prend sa faucille, larirette, larirette... ♫ 
Mais alors un poète est "piqué de vers"
Les stéphanois n'en parlons pas
N. Hulot je sais pas
Au bistro du coin ça marche aussi 
réponse à . le gone le 22/04/2016 à 07h36 : Mais alors un poète est "piqué de vers" Les stéph...
T'as déjà vu un alexandrin bouffer du bois ? 
LE JEU DES MOTS CACHÉS (85-BIS/189)
J'ai repris ce texte (auquel seul Mintaka, et encore,pas sérieusement, avait joué) et j'ai rajouté six insectes. Il y a donc, dans cette nouvelle version, 22 insectes à trouver !
Il est toujours préférable de jouer avec INSECTES, qu'avec UNE SECTE.

- C'est vrai Toine ? tu demandes pour un chat, rançon ?
- en effet, mère ! un chat affreux, long et maigre, mais c'est le chat du marquis !
- et ce que je me suis évertué à t'enseigner ? tu l'as bousillé, tu es un cancre, là , et un hors-la-loi !
- ho ! Stop, hein ? Ne me parle pas tout le temps sur ce ton !
- c'est, Toine, ta mère, qui te parle ainsi, et si tu n'aimes pas ce ton, tu n'as qu'à rien faire d'illicite... tu me deçois tellement...
- et comment tu l'as su, d'abord...
- le gendarme que je connais me l'a dit... parce qu'ils sont au courant les flics, tu sais ? Et crois-moi j'aurais préféré qu'ils me mente !
- je me demande pourquoi tu l'y causes à ce cocu, qu'a pris cornes avec les deux femmes qu'il a eu... et puis calme-toi, l'ictus te guête...
- mon fils, si ictus, si gale, ou que toute autre maladie m'atteigne...peu m'importe; je meurs de peine !
- arrête, tu me fous le cafard !
- tu as toujours eu le cerveau lent, mais je te croyais honnête...
- tes mauvaies vannes est-ce obligatoire ? Bon, d'accord, je ne suis pas une perle, mais pas plus mauvais que beaucoup d'autres !
- comme j'aurais aimé que tu pusses te corriger...bourre donc ta tête de bonnes idées une fois pour toutes !
réponse à . le gone le 22/04/2016 à 07h36 : Mais alors un poète est "piqué de vers" Les stéph...
Au bistro du coin ça marche aussi 

Ah c'est du beau ça ! Tu piques les verres au bistrot, toi ? Honte à toi... jusqu'à la quatrième génération (poil aux arpions) ! 
réponse à . joseta le 22/04/2016 à 10h03 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (85-BIS/189) J'ai repris ce texte (auquel seul M...
Youpi, j'ai bien chassé mais... me manque quand-même le p'tit dernier* ! 


*Germaine, si tu m'entends (poil aux dents)... 
réponse à . joseta le 22/04/2016 à 10h03 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (85-BIS/189) J'ai repris ce texte (auquel seul M...
J'avais joué très sérieusement mais je le répète, j'ai été très malade quand j'étais petit.
réponse à . Mintaka le 22/04/2016 à 11h30 : J'avais joué très sérieusement mais je le rép&e...
Je me disais aussi... TOI, pas sérieux? Impossible ! Joseta aurait parlé d'Alnitak, je n'aurais eu aucun doute... 
réponse à . Ratanak le 22/04/2016 à 11h02 : Youpi, j'ai bien chassé mais... me manque quand-même le p'tit derni...
Ça y est, je l'ai trouvé ce petit dernier ! Je lui tournais autour depuis pas mal de temps, mais je ne le voyais pas, âne (ton) que je suis ! 
réponse à . Ratanak le 22/04/2016 à 11h54 : Je me disais aussi... TOI, pas sérieux? Impossible ! Joseta aurait p...
- Qu'est-ce que c'est ce bip qu'on entend ?
- Ce bip, oh, l'air...  
réponse à . Ratanak le 22/04/2016 à 11h02 : Youpi, j'ai bien chassé mais... me manque quand-même le p'tit derni...
Je t'ai entendu... (euh... poil au nez).
Le p'tit dernier a cloné : m'en manque deux... J'attendrai patiemment la fin de la chasse que Joseta ne manquera pas de sonner !
196. Ratanak - 22/04 à 12h29 - Un hanneton en photo

.Un certain 30 janvier 2011, alors que l'horloge du salon affichait 14h44 et qu'ici on comptait la 136e contribution, etc., etc.

réponse à . Ratanak le 22/04/2016 à 11h54 : Je me disais aussi... TOI, pas sérieux? Impossible ! Joseta aurait p...
Alnitak n'a pas les moyens intellectuels d'être sérieux, il se contente d'être malade à son tour ! 
réponse à . DiwanC le 22/04/2016 à 13h00 : 196. Ratanak - 22/04 à 12h29 - Un hanneton en photo .Un certain 30 janvi...
Ouais mais bon, 5 ans après on va pas jouer au bisse froid.......
L'origine de l'expression pourrait être tout autre...

On raconte que dans les temps fort fort lointains, un hanneton un peu fou, un peu déraisonnable, piqué quoi !, tomba éperdument amoureux d'un ver
Mais attention ! un beau ver, un ver à pied, pas le p'tit vermisseau de basse terre. Bien que ce ver ne fut point sot, il fut séduit par le délire du hanneton et, vaincu, tomba dans ses pattes.
Ce qui devait arriver arriva : ils donnèrent naissance à un haverton qui n'eut pas de descendance.

De cette légende, une expression naquit :
- Ben... c'est comme qui dirait un hanneton piqué d'un ver, signifiant "c'est une mésalliance qui ne donnera jamais rien de bon".

Au fil des ans, l'expression fut détournée de son sens premier pour devenir celui dont on cause aujourd'hui.

Je sais que certains vont douter de ce que j'avance... Face à ces soupçons, la réplique est facile :
- C'est comme ça et pis c'est tout ! Non mais...

réponse à . BOUBA le 22/04/2016 à 16h31 : Ouais mais bon, 5 ans après on va pas jouer au bisse froid....... ...
Pffff... ce non respect des voisins du d'ssus... même si ta souriante expression est remartable (de chevet).

Face aux élucubrations abracadabrantesques qui sont trop souvent lues ici, voici une bien jolie fable :

"Tu bourdonnes, n'es-tu pas libre ?"
Disait un écolier au hanneton fâché
D'avoir toujours un fil à la patte attaché.
Ainsi parlait Octave à ses sujets du Tibre.
Ainsi naguère encor j'entendais raisonner
D'honnêtes gens, qui tous n'étaient pas sur le trône.
La liberté pour eux, c'est un fil long d'une aune
Au bout duquel on laisse un peuple bourdonner.


Antoine-Vincent Arnault (1766-1834), Poète - Fable III, Livre V, 1812). Et ça, c'est pas des carabistouilles !
réponse à . DiwanC le 22/04/2016 à 16h47 : L'origine de l'expression pourrait être tout autre... On raconte que dans...
Enfin une explication digne d'Expressio !

Haverton est tout bon, qui fait penser à avorton.  
Vous avez fait mouche ?
1) CHARANÇON (chat, rançon)
2) ÉPHÉMÈRE (en effet, mère)
3) FRELON (affreux, long...)
4) BOUSIER (bousillé)
5) CANCRELAT (cancre, là)
6) TAUPIN (stop, hein ?)
7) TAON (temps ou ton, suivant prononciation)
8) CÉTOINE (C'est, Toine,)
9) ACARIEN (tu n'as qu'à rien...)
10) GENDARME
11) MANTE (mente)
12) LYCOSE (l'y causes)
13) CAPRICORNE (qu'à pris cornes)
14) LYCTUS (l'ictus)
15) CIGALE (si gale...)
16) TEIGNE (m'atteigne)
17) CAFARD
18) CERF-VOLANT (cerveau lent)
19) VANESSE (vannes est-ce...)
20) PERLE
21) PUCE (pusses)
22) BOURDON (bourre donc...)
Voilà !
réponse à . Mintaka le 22/04/2016 à 17h28 : Enfin une explication digne d'Expressio ! Haverton est tout bon, qui fait ...
Ben pourquoi crois-tu qu'il n'eut pas de descendance ?! 
réponse à . joseta le 22/04/2016 à 17h29 : Vous avez fait mouche ? 1) CHARANÇON (chat, rançon) 2) &Eacut...
Oups ! je ne t'avais pas entendu venir !

Me manque l'éphémère dont le vol en bande, dans la lumière d'un réverbère par exemple, est magique certains soirs d'été... et le taupin (un fort en math ?) que je ne connais pas. Vais aller voir à quoi il ressemble !
réponse à . DiwanC le 22/04/2016 à 17h41 : Ben pourquoi crois-tu qu'il n'eut pas de descendance ?! ...
Je disais ça par condescendance pour l'haverton...
réponse à . DiwanC le 22/04/2016 à 13h00 : 196. Ratanak - 22/04 à 12h29 - Un hanneton en photo .Un certain 30 janvi...
Ah ben j'avions point vu !... Mes excuses et mes respects, ma p'tite Dame ! 
réponse à . Mintaka le 22/04/2016 à 17h28 : Enfin une explication digne d'Expressio ! Haverton est tout bon, qui fait ...
Haverton est tout bon, qui fait penser à avorton. 

Lui, un avorton ? Ça va pas lui plaire ! 
réponse à . joseta le 22/04/2016 à 17h29 : Vous avez fait mouche ? 1) CHARANÇON (chat, rançon) 2) &Eacut...
Je les avais bien tous épinglés pour ma collection, même que c'est pas facile d'épingler un acarien avec une épingle qu'est plus grosse que lui. 

J'en connaissais 19 sur les 22, j'ai découvert la lycose, le lyctus que j'ai eu bien du mal à trouver et la perle que j'ai mis du temps à voir dans les insectes.

Merci Joseta, à plus tard ou à demain. 
réponse à . DiwanC le 22/04/2016 à 16h47 : L'origine de l'expression pourrait être tout autre... On raconte que dans...
Attend, si c'était un ver luisant, le hanneton il s'est fait avoir attiré comme une pie par tout ce qui brille ! Possible, non ? Un peu comme le hérisson et la brosse à cheveux quoi 
réponse à . Ratanak le 22/04/2016 à 17h55 : Haverton est tout bon, qui fait penser à avorton.  Lui, un avorton&n...
♫ Haverton prend sa faucille, larirette, larirette... ♫ 
Bien conservé
- Vous avez bien gardé le violoncelle de Servais ?
- Oh, il est bien conservé !
- Ben, pourquoi il est con ?
réponse à . le gone le 22/04/2016 à 18h19 : Attend, si c'était un ver luisant, le hanneton il s'est fait av...
Dans ce domaine, tout est possible !
Ver luisant... ver à moi à soie... ver errant comme une âme en peine...
Dans le très vieux parc, très glacé,
Un ver solitaire est passé...


S'cusez-moi M'sieur Verlaine...

GERMAINE ET BOUBA, ATTENTION DEMAIN C'EST LA SAINT GEORGES !

Le soutien georges.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pas piqué des vers / hannetons » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?