Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Tomber pile / au poil / pile poil

Tomber ou arriver juste, exactement, comme il faut, au bon moment.
Parfait, parfaitement.

Origine

Où nous allons découvrir comment, grâce à des marionnettes, deux expressions similaires en génèrent et popularisent une troisième.
Commençons par "tomber pile".
Notre 'pile', n'est pas ici celle qui ne s'use que si l'on s'en sert[1], ni celle sur laquelle repose le tablier d'un pont, ni celle des dossiers en attente de Gaston Lagaffe, mais l'envers d'une pièce de monnaie (rappelez-vous ces tirages au sort par pile ou face - "pile, je gagne, face, tu perds !") ainsi nommé parce que la 'pile' était le coin qui servait à frapper le revers d'une monnaie.
Autrefois, quand quelqu'un "tombait pile", c'est qu'il tombait sur le dos, donc sur l'envers. Puis, lorsqu'une pièce "s'arrêtait pile", sans tourner ou vibrer, c'est qu'elle tombait sur son envers de manière nette, brusquement.
Par extension, depuis le XIXe siècle, cette netteté s'est transformée en justesse ou exactitude dans notre "tomber pile" d'aujourd'hui, qui est à rapprocher de "tomber à pic".
Avec "au poil", la précision ou l'exactitude sont également bien présentes.
Certains placent cette expression au XIXe siècle, avant que la photographie ne se développe (sans jeu de mots), à une époque où les peintres chargés de faire les portraits devaient le faire avec une grande précision, "sans qu'il manque un poil" reproduit sur leur oeuvre. Mais elle semble n'être attestée qu'au tout début du XXe siècle, rendant cette explication probablement fantaisiste.
Toujours est-il que, compte tenu de la taille d'un cheveu ou d'un poil d'humain, faire quelque chose "au poil" près implique tout de même une grande précision, proche de la perfection[2].
Puis, le mélange amusant des deux expressions "(tomber) pile (au) poil" a donné la dernière variante proposée qui a été récemment remise au goût du jour à la télévision dans l'émission satirique les "Guignols de l'Info" () où elle a été placé dans la bouche de la marionnette de Jacques Chirac, avant de venir remplacer nos deux expressions dans la bouche des nombreux accros à cette émission.
[1] Notez bien que je n'ai pas écrit "qui ne Suze que si l'on Sancerre" !
[2] Cette grande précision peut devenir une méticulosité excessive dans le cas du coupeur de cheveux en quatre, celui qui pratique avec délectation la capilloquadrisectomie.

Exemple

« (...) sans aucun guide et en se fiant à son intuition ordinaire (qu'il nous dit être une sorte de décharge électrique agissant brusquement et sans préavis sur les poignets qui tiennent le volant), il nous fait tomber pile sur des spectacles qui valent le coup. »
Jean Giono - Voyage en Italie
« C'est au poil ! murmura l'un des jumeaux, qui se nommait Louis-César. - Au petit poil ! répéta mezza voce Osmond, l'autre jumeau. »
Michel de Saint-Pierre - Les Aristocrates

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tomber pile / au poil / pile poil » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Algérie Arabe Dja sweswa Arriver pile
Allemagne Allemand Genau zur rechten Zeit kommen Arriver exactement au bon moment
Angleterre Anglais At the right time Au moment opportun
Angleterre Anglais Hit the nail right on the head Frapper le clou en plein sur la tête
Angleterre Anglais Hunky dory Au poil
Angleterre Anglais In the nick of time Au moment pile
Angleterre Anglais To be spot on Être sur le bon endroit
Argentine Espagnol Caer al pelo / Caer de perillas Tomber au poil / Tomber "des boucs" (perilla = petite barbe en forme de bouc)
Espagne Espagnol A la hora en punto A l'heure pile
Espagne Espagnol Caer al pelo Tomber au poil
Espagne Espagnol Llegar a punto Arriver à point nommé
Espagne Espagnol Llegar en el momento oportuno Arriver en temps voulu / Arriver à point nommé
Espagne Espagnol Ser puntual como un reloj Être ponctuel comme une montre
Canada Français Tomber à pic Arriver au bon moment
Italie Italien Cadere a fagiolo Tomber comme un haricot
Italie Italien Capitare a proposito Tomber à propos
Belgique Néerlandais Als geroepen komen Arriver comme si appelé
Pays-Bas Néerlandais Met je neus in de boter vallen Tomber avec le nez dans le beurre
Brésil Portugais Deu o número que eu calço C'est ma pointure
Roumanie Roumain A c?dea/pica la ?anc/fix Tomber à pic/fixe
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Tomber pile / au poil / pile poil » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 08/01/2007 à 01:55
    Celui qui arrive juste au bon moment, celui-là est un envoyé, un missionné, un délivreur, un enseignant, que sais-je, il a bien quelque chose à dire ou à faire qui puisse sortir de l’ordinaire.
    Autrefois, un tel personnage survenait comme venu de nulle part pour justifier le fait que l’exactitude n’est rien d’autre que la politesse des Rois.
    Bonne occasion alors de manger, voire de multiplier une p’tite galette par exemple.
    Etait-il Roi lui-même ? C’est ce qu’il prétendit de surcroît (de sur croix) pile poil en conjonction lunaire. Une éclipse pour tombe… même le Saint Thomas eu bien du mal à y croire et pourtant rayonnait l’espérance, comme un soleil pile poil en approche finale de son zénith
    Voici ce que peut être la perfectibilité, une osmose incroyable et l’incroyable se situe aussi lorsque votre inspiration s’en voit ici et chaque jour satisfaite. Au petit royaume de « god », ici donc, les miracles talentueux des uns et des autres font assurément des merveilles. Applaudissez-vous !
    Désolé cher Elpépé, l’expression ne vient donc pas de la marine où pourtant, jeter pile poil au hasard son ancre sur un trésor englouti nourrirait cette idée folle.
    Bonne journée à toutes et tous.
  • #2
    • <inconnu>
    • 08/01/2007 à 08:15
    Bonjour,
    J’aurais plutôt interprété l’expression "au poil" parce que les peintres réalisaient leurs oeuvres d’une grande finesse avec de très minces pinceaux plutôt qu’à la truelle (quoique on puisse peindre avec méticulosté des oeuvres qui semblent réalisées à la truelle, mais c’est un autre problème). C’est une expression qu’il faut peut-être prendre à sa racine ? M’enfin, je ne veux pas vous raser avec cela.
    Francis
  • #3
    • momolala
    • 08/01/2007 à 08:15
    • En réponse à <inconnu> #1 le 08/01/2007 à 01:55 :
    • « Celui qui arrive juste au bon moment, celui-là est un envoyé, un missionné, un délivreur, un enseignant, que sais-je, il a bien quelque chos... »
    Sans vouloir offenser notre Pepe, il est vrai que les grandes piles maritimes ne sont pas à l’avantage de la marine française, la plus marquante (je n’ai pas écrit "célèbre") restant celle de T. où un certain amiral N. borgne de surcroît laissa la vie mais prit la victoire sur le petit tondu. Mais cette pile-là n’a pas la même étymologie que celle du jour, alors oublions-la ! ...Quoique "foutre au poil" et "flanquer une pile" aient le même sens.
    Je ne m’explique pas, mais d’autres le feront sans doute au cours de cette journée, comment une expression qui voulait dire "tomber sur le dos, ou sur le cul" c’est-à-dire dans des positions qui mettaient leur acteur en situation d’infériorité peut avoir pris le sens positif qu’on lui connaît, avec ou sans poil.
  • #4
    • momolala
    • 08/01/2007 à 08:20
    • En réponse à <inconnu> #2 le 08/01/2007 à 08:15 :
    • « Bonjour,
      J’aurais plutôt interprété l’expression "au poil" parce que les peintres réalisaient leurs oeuvres d’une grande finesse avec de trè... »
    Bienvenue parmi nous Francis !
    Je me demande si cette histoire de poil qui arrive tard, puisque elle semble coïncider avec la première boucherie mondiale, au grand massacre des poilus, n’est pas une volonté d’affiner la première expression, tomber pile, ou à pic, en marquant la précision ajoutée à l’opportunité. A l’ère du microscope électronique, on en est bien obligé d’arriver à "pile poil" !
  • #5
    • chirstian
    • 08/01/2007 à 09:15*
    on m’a proposé de jouer à pile ou face. Ca tombait pile : j’avais une pile de pièces ! Chaque fois que ça tombait pile : je gagnais, ça tombait face : je perdais. Je perdais la face ! Et chaque fois que je perdais la face, je pren ais une pile. Finalement, je me suis retrouvé à poils. C’est poilant, non ?
    NON !
  • #6
    • borikito
    • 08/01/2007 à 09:32*
    J’ignore si je tombe pile-poil, ce qui est certain c’est que je perds de plus en plus le poil. L’expression "me mettre à poil" ne me conviendra bientôt plus.
    Cela me met de mauvais poil, vraiment ! 😡
    Ce n’est pas le moment de me prendre à rebrousse-poil.
    Glabres et poilu(e)s sur site (comme dirait LPP), bien le bonjour.
  • #7
    • chirstian
    • 08/01/2007 à 09:33
    • En réponse à momolala #3 le 08/01/2007 à 08:15 :
    • « Sans vouloir offenser notre Pepe, il est vrai que les grandes piles maritimes ne sont pas à l’avantage de la marine française, la plus marqu... »
    comment une expression qui voulait dire "tomber sur le dos, ou sur le cul" c’est-à-dire dans des positions qui mettaient leur acteur en situation d’infériorité peut avoir pris le sens positif
    est ce si sûr ? Quite à tomber , ne vaut-il pas mieux tomber sur le cul que sur la tête ? Si on replace l’expression à l’époque de combats en armure où se retourner à terre ne devait pas être évident, tomber sur le cul pouvait permettre de continuer à se défendre. Tomber sur le ventre, non ! Et nonobstant la fragilité du coccyx (suis pas certain de l’orhographe !) , les fesses peuvent amortir la chute, non ?
  • #8
    • chirstian
    • 08/01/2007 à 09:44
    Avec "au poil", la précision ou l’exactitude sont également bien présentes.
    si l’expression peut se justifier par la photographie ou la peinture, on peut aussi relever dans le dictionnaire de l’Académie française une expression fort ancienne qui pourrait en être l’origine :
    "On dit figurément et familièrement, d’Un homme fort propre, et bien ajusté, qu’Un poil ne passe pas l’autre."
    (mais c’est une supposition : aucune de mes sources ne les lient directement)
  • #9
    • chirstian
    • 08/01/2007 à 09:49
    la capilloquadrisectomie.
    joli ! Et pour pile-poil , la Page officielle de défense et illustration de la langue xyloglotte propose : duracellopilosité
  • #10
    • eureka
    • 08/01/2007 à 10:29
    poilus, poilues, pile-poil ici, un poil ne passant pas l’autre, ou bien à poil, de bon ou de mauvais poil, ça tombe pile, bien qu’un poil en retard, pour vous souhaiter une journée au poil
  • #11
    • HoubaHOBBES
    • 08/01/2007 à 10:37
    • En réponse à <inconnu> #2 le 08/01/2007 à 08:15 :
    • « Bonjour,
      J’aurais plutôt interprété l’expression "au poil" parce que les peintres réalisaient leurs oeuvres d’une grande finesse avec de trè... »
    Hé, chouette, encore un nouveau qui s’essaie ! Sois le bienvelu (!) Francis, y a de la place pour tout le monde, et fais-nous en encore des pareilles, c’est du bon!
    Dites, j’y pense , tomber pile poil, ce ne serait pas une contrepèterie belge , une fois ?
    Alléï-Hobbes
  • #12
    • HoubaHOBBES
    • 08/01/2007 à 10:38
    • En réponse à chirstian #5 le 08/01/2007 à 09:15* :
    • « on m’a proposé de jouer à pile ou face. Ca tombait pile : j’avais une pile de pièces ! Chaque fois que ça tombait pile : je gagnais, ça tomb... »
    Hahaaaa, revoilou notre Crhsitina en pleine forme !
    Joli texte une fois de plus , l’ami.
    Admir-Hobbes
  • #13
    • God
    • 08/01/2007 à 10:40
    • En réponse à HoubaHOBBES #11 le 08/01/2007 à 10:37 :
    • « Hé, chouette, encore un nouveau qui s’essaie ! Sois le bienvelu (!) Francis, y a de la place pour tout le monde, et fais-nous en encore des... »
    Ne pense pas trop Fatig-Hobbes, ça te perturbe, visiblement ! 😉
  • #14
    • eureka
    • 08/01/2007 à 10:43
    • En réponse à chirstian #9 le 08/01/2007 à 09:49 :
    • « la capilloquadrisectomie.
      joli ! Et pour pile-poil , la Page officielle de défense et illustration de la langue xyloglotte propose : durace... »
    et cette pub sur la pile W., la celle dont parle God au début, avec l’accent black, qui me revient pile, ça résonne encore dans ma cafetière à poil :
    "Pile W. là du’ lountan et gach pas ton ’adio"
    Y avait pas encore la TV à c’tépoque, mais c’était au poil !
    une traduction peut être fournie à ceux qui ne comprennent pas le safarivanais !
  • #15
    • momolala
    • 08/01/2007 à 10:52*
    • En réponse à chirstian #7 le 08/01/2007 à 09:33 :
    • « comment une expression qui voulait dire "tomber sur le dos, ou sur le cul" c’est-à-dire dans des positions qui mettaient leur acteur en situ... »
    Effectivement. On se réfère naturellement à sa propre expérience, et m’étant par deux fois cassé le coccyx (Littré confirme l’orthographe) je n’ai trouvé ni la situation ni l’expérience glorieuses ! Il est vrai que j’ai la tête je crois bien faite, mais à l’évidence le cul plus lourd ! 😉
  • #16
    • borikito
    • 08/01/2007 à 10:57
    • En réponse à eureka #14 le 08/01/2007 à 10:43 :
    • « et cette pub sur la pile W., la celle dont parle God au début, avec l’accent black, qui me revient pile, ça résonne encore dans ma cafetière... »
    ""Pile W. là du’ lountan et gach pas ton ’adio""
    C’est pourtant clair :
    là duwe lountan et gach pas ton wadio, dit-on un peu plus à l’ouest.
  • #17
    • OSCARELLI
    • 08/01/2007 à 11:16
    la ’pile’ était le coin qui servait à frapper le revers d’une monnaie

    C’està dire que si l’on tombe pile, s’est pour se prendre un revers? Un retour de manivelle?
    Assez bizarre comme expression, vous ne trouvez pas?
    La pile est le côté qui sert à frapper le revers... Et la face est le côté qui prend les baffes, c’est ca?
    C’est pile poil, dit toujours mon coiffeur, celui qui a une face glabre, après m’avoir tondu. C’est-à-dire qu’il m’a autant enlevé du crâne que des poches. C’est vrai qu’alors, il e reste rien, ni sur l’un, ni dans les autres.
    Francismizio, bienvenue au club! Et les copains et les copainches, faisons-lui un peu de place, surtout qu’il démarre bien!
  • #18
    • <inconnu>
    • 08/01/2007 à 13:14*
    • En réponse à OSCARELLI #17 le 08/01/2007 à 11:16 :
    • « la ’pile’ était le coin qui servait à frapper le revers d’une monnaie
      C’està dire que si l’on tombe pile, s’est pour se prendre un revers?... »
    Il faut souligner quand même que si "pile" est associé au revers, "face" est associé lui à l’avers.
    Petit, j’étais naïf, je le suis encore car je suis pur > bonne affaire > c’est les soldes, donc, petit disais-je, mon frère me proposait ce jeu : "On joue à pile ou face. Si ça tombe face, je gagne, si ça tombe pile, je gagne aussi. Si ça tombe sur la tranche, tu gagnes toutes mes affaires. "
    Ben, j’y croyais dur comme fer à ce petit miracle mais en vain et mon frangin, lui, s’en payait une bonne tranche... de rires.
  • #19
    • <inconnu>
    • 08/01/2007 à 13:25
    • En réponse à momolala #3 le 08/01/2007 à 08:15 :
    • « Sans vouloir offenser notre Pepe, il est vrai que les grandes piles maritimes ne sont pas à l’avantage de la marine française, la plus marqu... »
    "Je ne m’explique pas, mais d’autres le feront sans doute au cours de cette journée, comment une expression qui voulait dire "tomber sur le dos, ou sur le cul" c’est-à-dire dans des positions qui mettaient leur acteur en situation d’infériorité peut avoir pris le sens positif qu’on lui connaît, avec ou sans poil."
    Ca doit coïncider avec une envie primaire de l’homme, de celle qui se soulage sur un pubis si Coïtus Interruptus. A moins que ce ne soit là, exigence de femmes envers leurs esclaves hommes.
    "Tu tombes pile poil toi, tiens viens un peu par là... j’ai un truc à dire."
    Moralité : c’est vieux comme l’humanité.
  • #20
    • Rikske
    • 08/01/2007 à 13:29
    • En réponse à <inconnu> #18 le 08/01/2007 à 13:14* :
    • « Il faut souligner quand même que si "pile" est associé au revers, "face" est associé lui à l’avers.
      Petit, j’étais naïf, je le suis encore c... »
    Classique: "pile tu gagnes, face je perds". Moi, c’était mon grand’père qui m’avait à tous les coups avec ce truc...