Tailler une bavette - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Tailler une bavette

Bavarder

Origine

Les lecteurs de ces lignes ne sont probablement pas bouchés. Ils sont également très peu à être bouchers. Et pourtant, comment se fait-il que tous sont susceptibles de tailler une bavette, alors que ce sont surtout les bouchers qui taillent de la bavette ?
Peut-être simplement parce qu'il n'y a aucun lien entre la pièce de boucherie et la bavette qui nous intéresse cette fois !

Cette expression date de la deuxième moitié du XVIIe siècle. Elle est issue d'un mélange entre deux choses.

Aux XVe et XVIe siècle, le mot 'bave', d'où vient 'bavette', désigne d'abord le babil des petits enfants avant de s'étendre au bavardage des adultes. Ce n'est que plus tard, que l'autre sens, celui de 'salive', pourtant également connu à l'époque, viendra supplanter complètement celui de paroles, souvent futiles. Cependant les deux sens étaient bien liés, puisqu'il arrive fréquemment à celui qui parle, parfois à tort et à travers, d'asperger de gouttes de salive son heureux interlocuteur.

Parallèlement, depuis le XIIIe siècle, on disait "tailler bien la parole à quelqu'un" pour dire "parler à quelqu'un avec éloquence", comme si une parole éloquente était une parole 'taillée', sculptée avec art.

C'est de ces deux choses qu'est née "tailler des bavettes", expression plutôt péjorative, probablement avec une certaine ironie, puisque cette fois, la 'taille' servait à débiter des futilités, à 'caqueter', activité nécessitant certainement beaucoup moins de savoir-faire que la vraie 'taille' d'une belle parole.
Furetière indique d'ailleurs que "les femmes vont tailler des bavettes, bassement, quand elles s'assemblent pour caqueter".

C'est ensuite au début du XIXe siècle que du pluriel, on passe au singulier (Vidocq utilise tailler une bavette en 1828) et que, progressivement, le sens péjoratif s'atténue.

Exemple

« Maintenant que son dos était remis, il ne s'arrêtait de travailler que pour le plaisir de tailler une bavette par-dessus les haies. »
Dilan Ravec - Une veste en glaise

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tailler une bavette » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Ein Schwätzchen haltenTenir un (petit) bavardage
Angleterreen To chew the fat.Mâcher la graisse.
États-Unisen To shoot the bullTirer le taureau
États-Unisen To chew the fatMâcher les matières grasses
Angleterreen To gasFaire du bla-bla-bla
États-Unisen To shoot the breezeTirer la brise
Espagnees Estar de paliqueÊtre en bavardage
Argentinees ChusmearCaqueter
Espagnees Echar una charla Jeter un bavardage
Espagnees Coger un capazoPrendre un cabas
Argentinees Dar a la sin huesoBattre la "désossée" (la langue)
Espagne (Catalogne)es Fer-la petarLa faire péter
Camerounfr Faire le congossaCaqueter, bavarder
Canada (Québec)fr Piquer une jase (ou jasette)
Italieit Attaccare bottoneCoudre un bouton
Italie (Sicile)it RunculiàriOnomatopée intraduisible
Italieit Far due / quattro chiacchereFaire deux / quatre bavardages
Pays-Basnl ZwetsenBavarder de n'importe quoi
Pays-Basnl LullenBavarder de mille et une choses (grossier/vulgaire)
Pays-Basnl KletsenBavarder / Papoter
Pays-Basnl Een praatje makenFaire un brin de causette
Brésilpt Falar pelos cotovelosParler par les coudes
Brésilpt CacarejarCaqueter
Portugalpt Dar à línguaSe donner de la langue
Russieru точить лясыTailler les balustres
Slovaquiesk Pokecat siCaqueter

Voir aussi

Vos commentaires
"Peut-être simplement parce qu’il n’y a aucun lien entre la pièce de boucherie et la bavette.."

D’accord, mais le parallèle avec le geste professionnel du boucher a pu renforcer la familiarité apparente de l’expression.
A notre époque, tout doit-être ordonné,formaté.
Ainsi impossible de parler de l’expression du jour "tailler une bavette" sans tenter un classement.
Et ce sera au niveau vestimentaire:
tailler un costard
tailler un short
tailler une veste.......
Je passe sur les.........tailler des croupières,se tailler la part du lion .............ou encore.............se tailler une réputation.......tailler dans la masse.


Tout est dénaturé,
Certains seraient capables d’analyser Dac:
Ainsi à partir de 2 formules siennes,
-"J’accepterais une place d’homme de paille"
-" Certains voient la paille dans leur oeil et non la poutre dans l’oeil du voisin"
nous assisterons à une classification des types de pailles.
Tous ces artifices ne sont que poutre aux yeux.....
Tout cela n’est qu’un feu de paille ou plutôt en la circonstance: un feu de poutre.

Jacques Ulah
Furetière indique d’ailleurs que "les femmes vont tailler des bavettes, bassement, quand elles s’assemblent pour caqueter".
évidemment, Furetière étant un homme,... n’imagine pas que les femmes puissent s’entretenir de propos autres que de futilités ! Bravo, les Machos ! 
Mêêêèèèééee, nous sommes capables, (nous les Nanas) d’aborder des sujets plus compliqués et plus sérieux que de l’enfantillage, les colifichets, la mode ou la bagatelle !!!
je retiens le verbe "caqueter" ! (avocats de la défense, en piste ..).
"Tailler une bavette"
expression à rapprocher (par le sens) de la -résistante- "patin-couffin"
réponse à . potager le 17/12/2008 à 00h19 : A notre époque, tout doit-être ordonné,formaté. Ainsi...
je taillerai bien une bavette avec carla qui me taillerait une pipe er taillerait des cornes à nicolas
réponse à . cotentine le 17/12/2008 à 01h05 : Furetière indique d’ailleurs que "les femmes vont tailler des bavet...
Autre dico autres maux:
caqueteresse:adj. et s. f. ,qui aime à caqueter.(Gdf)
Et dire que le masculin l’emporte sur le féminin.
réponse à . cotentine le 17/12/2008 à 01h05 : Furetière indique d’ailleurs que "les femmes vont tailler des bavet...
Autre dico autres maux (bis):
caqueteur,euse:s. m. et f. , qui caquète et babille beaucoup (Frd).
Net progrès.
réponse à . cotentine le 17/12/2008 à 01h05 : Furetière indique d’ailleurs que "les femmes vont tailler des bavet...
.....Furetières.....n’imagine pas que les femmes puissent s’entretenir........

Ce serait donc un Homme "bien" ce Furetières?...

La lutte me dépasse et finalement, sa mine m’inspire la pitié. Ne nous laissons pas abuser par les mythes.

Andy Létente.
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 01h10 : je taillerai bien une bavette avec carla qui me taillerait une pipe er taillerai...
Tu soliloquerais donc ? Je te ferais humblement remarquer que de vous deux c’est elle qui ne gaspillerait pas sa salive...
moi, c’est grâce à mon baveux que je ne ferai que 5 ans à la Santé pour avoir taillé un costard à un louffiat de passage.
"les femmes vont tailler des bavettes, bassement, quand elles s’assemblent pour caqueter".

c’est une façon de faire la (basse ) cour ..
J’ai taillé des bavettes
pour un bébé baveur,
dans un bout de finette.
Et même un cache-coeur. 
comme si une parole éloquente était une parole ’taillée’, sculptée avec art.
à rapprocher probablement de l’expression : une "pipe éloquente " ?
Tailler une bavette.

Avec une serpe hier ?
Pour faire une lavette ?
bonjour a tous ..d’ou la signification de " elle bave.. êtes- vous au coran !!!"bien elle bave entre elles ,il faut leur offrir des bavoirs pour Noêl ...hihihihi,bsious a tous annick du 62.
la bavette du crapaud n’atteint pas la blanche colombe , lorsqu’elle éteint son sonotone.
Bon anniv’ à Renoir2. On ne te voit jamais, mais peut-être que tu nous lis... Enfin, si l’envie te prenais de tailler une bavette, tu sais que nous sommes là.
Joyeux anniversaire à Renoir2. Je t’envoie ces gâteaux, cette page. Je n’ai pas essayé la recette mais ils me semblaient si jolis.

C’est mieux de tailler une bavette qu’un costard. Potager vous l’exliquera. 

Bienvenue à Croliquette62.
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 08h33 : J’ai taillé des bavettes pour un bébé baveur, dans u...
Il me semble enfin trouver le sens de "bavette" comme on le dit de part chez nous. En effet, une bavette est aussi un morceau de tissu qui s’attache autour du cou du bébé, pour retenir la bave et et la nourriture qui n’aurait pas atteint son but premier. Il en existe même en plastique avec bac récupérateur (bon app!!). Je crois que chez beaucoup d’entre vous, on appelle ça un bavoir, Parce que l’enfant est roi, sûrement... non?
réponse à . potager le 17/12/2008 à 00h19 : A notre époque, tout doit-être ordonné,formaté. Ainsi...
On contrepoète à froid, hein ! Non, tailler une bavette, c’est être un vain du postillon, moi je dis.
Tailler une navette, comme les "space cowboys" hier soir.
réponse à . momolala le 17/12/2008 à 07h56 : Tu soliloquerais donc ? Je te ferais humblement remarquer que de vous deux ...
c’est elle qui ne gaspillerait pas sa salive...
Elle grapillerait sa lascive, plutôt !
L’édition de 1762 du dictionnaire de l’académie indique :
On dit figurément, qu’Une personne n’est encore qu’à la bavette, pour dire, qu’Elle est encore trop jeune pour les choses dont il s’agit.
Le dictionnaire ne précise pas quelles sont ces "choses dont il s’agit". On peut toutefois l’imaginer. Puis vient l’âge où l’on agit sur ces choses. Et on les agite. Et plus si affinité.
Puis, avec le temps, les choses rentrent dans l’ordre. Et dans la poche du slip kangourou. Et on bave en pensant au temps jadis. Et l’infirmière qui vous amène vos petites pilules s’exclame "alors, pépé, on rêve encore ?" et elle vous change votre petite bavette en écrasant sur vous, ses seins ,nus sous sa blouse.
Et on réalise qu’on ne peut pas être sans les avoir tétés.  
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 09h15 : bonjour a tous ..d’ou la signification de " elle bave.. êtes- vous a...
annick du 62.
62 la Sarthe, fais attention tu es dans la zone amiralesque, et avec le prénom que tu as... 
la bavette de la crapette...
Hein, blanche colombine?
En vrac, pour cause de manque de temps chronique,:
- bon anniversaire, sincère, seins-serre, à Renoir2 et aux autres qui se reconnaîtront,
- bienvenue aux petits nouveaux et nouvelles de ces derniers jours que j’ai raté avec entrain. C’est bon, d’avoir du sang frais ,par Minou (s: Dracula). Non, je déc*nne, là. C’est bon, d’avoir des neurones vifs. J’ai vu en passant croliquette62. Dis-moi, 62 n’est pas la taille de ta liquette, quand tu montres les crocs, quand même,j’espère...    
en fait cette expression est née de la haine d’un boucher pour le vétérinaire des abattoirs : il le haissait tellement qu’un beau jour il le dépeça, en bref il tailla le bas vet !
A l’époque de Louis XIV où les régiments faisaient partie de l’héritage, il arrivait que le colonel ayant été tué sur le champs de bataille, son fils encore enfant devenait colonel à sa place. Il était alors "colonel à la bavette" en attendant sa majorité.
(Louis XIV de Jean-Pierre Dufreigne éditions Pocket)
réponse à . mickeylange le 17/12/2008 à 09h36 : annick du 62.62 la Sarthe, fais attention tu es dans la zone amiralesque, et ave...
Non plutôt le Ch’nord; le Pas de calais, pour être précis

On dit chez nous : "Qu’est-ce tu m’’bav’ " à celui qui raconte des histoires.
Et ma mère disait : "Cesse de bavasser et fais quelque chose !"
réponse à . Emeu29 le 17/12/2008 à 10h01 : Non plutôt le Ch’nord; le Pas de calais, pour être préc...
Tu as raison LPP c’est 61 pas 62 Annick peut dormir tranquille !
réponse à . mickeylange le 17/12/2008 à 09h36 : annick du 62.62 la Sarthe, fais attention tu es dans la zone amiralesque, et ave...
La zone amiralesque s’étend de Dunkerque à ta manne, racette !
Le Grand Charles
réponse à . chirstian le 17/12/2008 à 09h34 : L’édition de 1762 du dictionnaire de l’académie indiqu...
Je costate avec plaisir que je n’ai pas, durant toute ma carrière, formé des infirmières en vain ! La meilleure évaluation, c’est le vécu des patients...
Merci qui ?
réponse à . mickeylange le 17/12/2008 à 10h13 : Tu as raison LPP c’est 61 pas 62 Annick peut dormir tranquille !...
OUI ou 72 si c’est la Sarthe !
réponse à . mickeylange le 17/12/2008 à 10h13 : Tu as raison LPP c’est 61 pas 62 Annick peut dormir tranquille !...
Collé samedi, à tartiner des rillettes du Mans, dans la Sarthe, département 72, pour le buffet de la semaine prochaine !
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 10h23 : Collé samedi, à tartiner des rillettes du Mans, dans la Sarthe, d&...
Bon, à sa décharge publique, l’Orne est souvent collée à la Sarthe quand même.
"tailler des bavettes", expression plutôt péjorative,
le sens péjoratif est évident avec cette notion de "bave" qui rappelle soit les enfants, soit les vieillards gâteux. Ou encore le "baveux" : l’avocat qui postillonne, et qui parle pour dire n’importe quoi ...
Mais le verbe "tailler" est aussi là pour indiquer une activité qui prend du temps, qui s’occupe de détails. Et qui a une dimension physique. On ne taille pas une bavette à distance , soit que le côté désuet de l’expression cadre mal avec la technologie du portable, soit que le face à face est nécessaire à la chose : on bave en face à face!
Pour tailler une bavette on commence par s’installer commodément : on s’assoie, ou on s’appuie sur la clôture du jardin pour bavarder avec la voisine. Ou encore on est de chaque côté de la table , avec une amie et on parle en cousant, en taillant. On taille un vêtement pour bébé. On taille un bavoir. On taille une bavette. En taillant la bavette.
Pendant ce temps, entre hommes on se taille la bavette à la buvette. On refait le monde devant un petit rouge. Et puis soudain on réalise qu’il est tard, et vite, vite, on se taille !
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 10h56 : Bon, à sa décharge publique, l’Orne est souvent collé...
La plupart du temps, en effet. Mais la bourgade d’Alençon, sur laquelle je ne m’étendrai point*, ne tient pas la comparaison avec la capitale mondiale d’Expressio, tout de même, hein !

* là, je brode un peu, mais comme, aujourd’hui, il est permis de tailler une bavette...
quand ils sont à ta taille les bas vêtent tes jambes. Et quand la main finit par atteindre ta peau, je réalise combien - si Dieu existe - Elle a bien fait de créer la femme à Son image.
- Il ne rate la buvette.
- Verlaine tut la bête.
- Batailler nue te vêt.
- En bateau, RTL lévite.
- Ver, la baleine te tut.
- Le brave, il t’a nu-tête.

Anna Cordelonglet
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 11h13 : La plupart du temps, en effet. Mais la bourgade d’Alençon, sur laqu...
Peux-tu nous éclairer de ta lanterne, et dire aux petits nouveaux comme moi, quelle est la capitale mondiale d’Expressio ?
Pour le département où se trouve cette ville, on se débrouillera.
Pour le numéro associé, cela aussi on se débrouillera !  
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 10h19 : Je costate avec plaisir que je n’ai pas, durant toute ma carrière, ...
Merci El PP d’avoir formé les infirmières.
Cela doit être sympa comme job !
J’imagine, former des jeunes infirmères, nues sous leurs blouses presque transparentes, ...
Comment peux-tu rester concentré ? A la vue de ce spectacle, que de pensées doivent arriver au cerveau !
Cela doit vraiment donner envie de tailler une bavette, et plus si affinité !

Mais je m’égare ... et recentrons nous sur le sujet du jour.

En fait tout cela n’était qu’une occasion de tailler une bavette.  
Synonymes de tailler une bavette :

Affûter une entrecôte
Biseauter une araignée
Ciseler une côtelette
Dégrossir un onglet
Equarrir un rumsteack
Façonner un faux-filet
Hacher un filet-mignon
Débillarder un gîte-noix
Dégager une aiguillette baronne


Jean Passe et Démeyer
réponse à . chirstian le 17/12/2008 à 11h00 : "tailler des bavettes", expression plutôt péjorative, le sens p&...
J’ignorais l’emploi du terme "baveux" pour désigner un avocat. Par contre, je connaissais le "bavard"...
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 11h48 : Synonymes de tailler une bavette : Affûter une entrecôte Bisea...
Biseauter une araignée
Arrête ! Que tu vas encore donner de mauvaises idées à Chirstian... 
réponse à . mickeylange le 17/12/2008 à 09h25 : Tailler une navette, comme les "space cowboys" hier soir....
vue l’originalité de la programmation,c’est plutôt bailler une navette,en l’eau cul rance
réponse à . Rikske le 17/12/2008 à 12h03 : J’ignorais l’emploi du terme "baveux" pour désigner un avocat...
Moi itou, pour qui un baveux est un journal. Mais l’argot sélénite est différent du nôtre.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 12h15 : Biseauter une araignéeArrête ! Que tu vas encore donner de mau...
Tu le crois capable de s’attaquer à la rade niquée l’arachnidée ?
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 12h17 : Moi itou, pour qui un baveux est un journal. Mais l’argot sél&eacut...
Pour moi baveux = avocat aussi.

Extrait du procès de Ferrara à cette page
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 10h16 : La zone amiralesque s’étend de Dunkerque à ta manne, racette...
un p’tit salut au passage (Plougastel) pour les brestois qui au siècle passé pouvaient croiser Sostène ,aujourd’hui Amiral De Gaulle,et qui peuvent en ce siècle voir Kersauzon ("l’Amiral")croiser en rade (voire en "rades" si c’est rue de Siam ou à Recouvrance.Depuis la belle ville de Cadiz,ou Cadix (?),c’est bon de vous lire à tous.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 10h23 : Collé samedi, à tartiner des rillettes du Mans, dans la Sarthe, d&...
Vénéré LPP (ici en Andalousie ," el pepe " c’est" le parti populaire"...),
et "vénéré" n’a rien a voir avec certaines maladies qui ,selon les dires,tombaient facilement sur le bas-clergé breton,et que les infimiers-ères de l’époque avaient bien du mal à traiter,
de la part d’une haute autorité maritime, c’est surprenant d’ être aussi lion dans les terres.
un bisou baveux d’ un bavard épisodique
mort alité : bavette s’en va-t-en guerre.
réponse à . PtiPat le 17/12/2008 à 11h30 : Peux-tu nous éclairer de ta lanterne, et dire aux petits nouveaux comme m...
J’éclaire, puisque les autres taillent une bavette et n’ont pas entendu ta question : la capitale mondiale d’Expressio selon Elpepe ne peut être que Le Mans. Elle fut choisie au cours d’une convention mémorable qui vit Filo pris par Pepe soi-même sur le quai de la gare, selon le rapport (!) de l’apôtre Cotentine.
réponse à . PtiPat le 17/12/2008 à 11h36 : Merci El PP d’avoir formé les infirmières. Cela doit ê...
Bon, Momolala vient de répondre à ta question précédente, non sans y glisser une allusion perfide quant à la soi-disant prise de la pastille de Filou, qui n’est que pur fantasme de ce dernier. En effet, Le Mans est la capitale mondiale d’Expressio et des rillettes réunis, Bruxelles sa succursale conventions-frites, et Toulon son lieu saint de prédilection, puisque c’est là que j’ai mené une bande de disciples à la rencontre de God. D’ailleurs, tu les reconnaîtras aisément : depuis cette rencontre, ils sont bien plus illuminés qu’avant.
Et si bien des pensées m’ont envahi le cerveau, dans mon exercice professionnel, ce n’étaient pas que des pensées, et pas qu’au cerveau non plus. Ah, que j’ai pu en commettre, en professant, des actes de chaire ! Pendant les travaux pratiques, surtout. :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 12h21 : Tu le crois capable de s’attaquer à la rade niquée l’a...
Oh que oui, maintenant que, si tu remarques bien, plus une mouche ne vole...
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 12h17 : Moi itou, pour qui un baveux est un journal. Mais l’argot sél&eacut...
pour compléter les sens de "baveux",je trouve dans le dictionnaire du français non-conventionnel de Cellard et Rey :
baveux: savon de ménage, en particulier savon de Marseiile ou gras.
pour Rikske et Elpepe
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 12h29 : Pour moi baveux = avocat aussi. Extrait du procès de Ferrara à ce...
Ah ben non, désolé. Dans le procès Ferrara, quelqu’un affirme péremptoirement "pour moi, le baveux est un avocat". Stratégie de l’amalgame de l’accusation ou simple méconnaissance de l’argot, il suffit d’ouvrir n’importe quel dictionnaire d’argot, et d’en faire un juge de paix.
réponse à . jotape le 17/12/2008 à 12h48 : Vénéré LPP (ici en Andalousie ," el pepe " c’est" le ...
Mais sais-tu bien, moussaillon, que Le Mans est un port de mer ? Enfin, on peut y rejoindre la mer, ou en revenir, quoi...
Jamais posé mes chaussures de pont à Cadix : en bas, je préfère naviguer de l’autre côté des colonnes d’Hercule, là que l’eau est plus chaude, dans la Mare Nostrum qui m’a vu naître.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 14h52 : Ah ben non, désolé. Dans le procès Ferrara, quelqu’un...
d’après les dictionnaires d’argot, le baveux a d’abord eu -très logiquement- un contexte oral : par exemple, pour Aristide Bruant c’est le camelot, le légiste, le calomniateur ou le bavard.
Dans le Dictionnaire de la langue verte d’Alfred DELVAU (1883) : BAVEUX : Qui ne sait ce qu’il dit ; qui bafouille.
dans le glossaire d la Police Française (jargon policier) on lit : "Bavard = avocat. Aussi babillard, baveux.(etc). J’ai le droit qu’à un bavard commis d’office, j’ai pas une tune."
Le sens de baveux donné au journal semble se populariser dans les tranchées en 18, mais serait antérieur.
Sans doute un jeu de mot sur le journal "bavard" et imprimé sur un mauvais papier, dont l’encre bave ? A moins que le sens de "camelot" ait dérivé vers celui de "vendeur à la criée" et de là au journal ?
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 12h29 : Pour moi baveux = avocat aussi. Extrait du procès de Ferrara à ce...
Ben, oui, baveux, bavard, etc.
Son métier est de parler et de plus le rabat de sa robe peut facilement évoquer le bavoir des gamins.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 15h25 : Mais sais-tu bien, moussaillon, que Le Mans est un port de mer ? Enfin, on ...
sacrilège ou provocation? préférer une mer fermée,capricieuse,à la météo aussi capricieuse qu’une Pénélope frigide ou qu’un phrygien au Péloponèse,à l’Océan illimité derrière les horizons bleu garance ou gris flibustier ou même rouge et or,....ah,y’en a j’te jure,comme disait le bon Bobby Lapointe (encore un qui s’est taillé un peu trop tôt ,qu’a fait son trou dans l’eau).
enfin ,Mans-uétude pour les héritiers de Jacques Perret et du matelot Collot
réponse à . chirstian le 17/12/2008 à 15h44 : d’après les dictionnaires d’argot, le baveux a d’abord ...
Le journal avait aussi la réputation (surtout en temps de guerre où on raconte n’importe quoi) de ne pas savoir ce qu’il dit.
Un journal allemand distribué dans les tranchées, le Tageblatt (Das, Der, Die ?) était surnommé le Tas de blagues.
De nos jours, c’est la télévision qui a cherché à nous faire croire que l’Irak disposait de la troisième puissance de feu du monde !
réponse à . jotape le 17/12/2008 à 15h50 : sacrilège ou provocation? préférer une mer fermée,ca...
Les deux, moussaillon ! Car je navigue aussi en Atlantique, Manche ou Mer du Nord, mais mon cœur va à cette mer qui, pour être -presque- fermée, n’en est pas moins la plus belle à mes yeux : elle a porté toute mon enfance, m’a bercé dans les siestes que je faisais dans l’eau, quand j’y plonge, j’y vois quelque chose... Et pour faire ça dans l’Atlantique, t’as le bonjour d’Alfred !
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 10h56 : Bon, à sa décharge publique, l’Orne est souvent collé...
Bon, arrêtez de baver et d’essayer de justifier n’importe quoi !

L’Orne est en partie dans le Perche et en partie en Normandie, la Sarthe, c’est le Maine.
wouai, wouai ...
Moi qui suis au ras des pâquerettes, vous ne m’empêcherez pas de la préférer à l’échalotte !
réponse à . momolala le 17/12/2008 à 14h06 : J’éclaire, puisque les autres taillent une bavette et n’ont p...
d’une convention mémorable qui vit Filo pris par Pepe soi-même sur le quai de la gare

Ce n’est plus tailller une bavette ! comment l’appelle-t-on ça ?
réponse à . SyntaxTerror le 17/12/2008 à 16h22 : Bon, arrêtez de baver et d’essayer de justifier n’importe quoi...
Euh... En fait, le Maine, c’est un peu le bordel : cette page, ou bien cette page.
Perso, je ne suis jamais parvenu à savoir où il s’arrête. Mais ce dont je suis certain, c’est que Puyricard n’en a jamais fait partie... 
Ah j’y pense :
chez nous pour parler du journal local, on dit souvent :
"je l’ai lu dans le baveux local"
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 14h39 : Bon, Momolala vient de répondre à ta question précéd...
53
des actes de chair

Ok, c’était vraiment de la boucherie alors. Moi je croyais...
C’est moi qui avais l’esprit mal tourné. méat coule pas !
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 16h32 : d’une convention mémorable qui vit Filo pris par Pepe soi-mêm...
comment l’appelle-t-on ça ?
Un fantasme de Prussien.
réponse à . jotape le 17/12/2008 à 14h51 : pour compléter les sens de "baveux",je trouve dans le dictionnaire du fr...
savon de Marseiile ou gras.
pour Rikske et Elpepe
Laisse moi comprendre.... et puis ça suffit. je comprends plus rien.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 16h37 : comment l’appelle-t-on ça ?Un fantasme de Prussien....
qui fait la Prussienne ?
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 16h36 : 53 des actes de chair Ok, c’était vraiment de la boucherie alors. ...
DROIT DE RÉPONSE
Là, je veux bien que tu me cites, mais exactement : j’avais écrit "des actes de chaire"... Tu mords la nuance, là ? Hmmm ?
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 16h03 : Les deux, moussaillon ! Car je navigue aussi en Atlantique, Manche ou Mer d...
salut au pavillon ( 3 hissages consécutifs) à destination d’ elpepe : tes souvenirs en Méditerranée seront proches des miens en Atlantique....et ,oui, on peut parfaitement retrouver , à la faveur d’ un plongeon matutinal, la chaleur de la banette tout juste abandonnée,aussi bien en Turquie qu’aux Iles de Cabo verde ou dans l’archipel de Macaronésie (islas canarias,quoi!) qui ne bougent guère de l’Atlantique. bon vent bonne mer,et surtout solidarité entre amateurs de rilles ou de paté Hénaf (qui s’appelait peut-ètre Alfred)
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 16h41 : DROIT DE RÉPONSE Là, je veux bien que tu me cites, mais exactement...
Je veux bien la mordre. Mais où est elle la nue anse ?
Pour bien tailler une bavette, il faut tenir la jambe à l’intéressé.
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 16h43 : Je veux bien la mordre. Mais où est elle la nue anse ?...
Je parlais d’une chaire professorale, en un mot...
bavette s’en va-t-en guerre

BB est toujours en guerre (preuve: cette page

(non LPP, c’est pas la tienne, qui, je crois bien, se spécialise en amour plus tôt. veinard!)
réponse à . jotape le 17/12/2008 à 16h42 : salut au pavillon ( 3 hissages consécutifs) à destination d’...
Je te parle aussi de bains par 2000 mètres de fond. Bon, d’accord, même en Méditerranée, on ne voit pas le fond à ces profondeurs. Mais quand même, hein ?
Et les oursins, dis ? Le corail* des petits violets, à l’apéro ? T’en trouves, aux Canaries, toi ?

* autrement dit, leurs couilles. Et, crois-moi, c’est autre chose que de la roupie de canari -non, de sansonnet !
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 16h51 : Je parlais d’une chaire professorale, en un mot......
j’ai réussi à t’enerver, hein, PP ?  . Si,si, j’ai saisi la nuance.
Mais, j’aimerais mordre la nue anse, si c’est moi qui choisis les morceaux qui me plaisent.
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 16h35 : Ah j’y pense : chez nous pour parler du journal local, on dit souvent...
Mon père, le sage, disait "le menteur", mais il l’achetait et le lisait chaque jour, histoire sans doute de se garder toujours un peu de bile au chaud, sa grande spécialité, hélas !
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 16h59 : Je te parle aussi de bains par 2000 mètres de fond. Bon, d’accord, ...
Parce qu’on ne déguste que les mâles ? Alors, les violettes, en bouquets, comme les crevettes ?
réponse à . SyntaxTerror le 17/12/2008 à 16h03 : Le journal avait aussi la réputation (surtout en temps de guerre où...
DAS ...Blatt, siouplé...
quand deux escargots se taillent une bavée ils peuvent rester collés au ptère , non pardon, collés l’un sur l’autre durant des lunes. Au point qu’ils risquent de se gâter au pode.
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 16h32 : d’une convention mémorable qui vit Filo pris par Pepe soi-mêm...
Comment m’a-t-il appelé? Par SMS, tout simplement...
Pour lesrestant, ce n’est écrit dans aucune annales, et n’en profite pas pour faire un mauvais jeu de mots!
C’est ce qui me semblait.
Danke sehr.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 16h59 : Je te parle aussi de bains par 2000 mètres de fond. Bon, d’accord, ...
comodore LPP, souffrez qu’un banal mangeur d’écoute vous rappelle qu’ à chaque latitude il y a une déclinaison différente ,que dans chaque port il y a une femme,( que dans chaque homme il y a un porc, ergo dans chaque homee il y a une femme)
gonades d’oursins, corail de coquille saint jacques,clamps du chili,au fond ne sont que plaisirs de mouillage . mais peut-être ces perches sont -elles un peu trop faciles á saisir,aussi vais-je aller tailler quelques couronnes á mes patients et vous laisser en pet.
à demain,hasta mañana
réponse à . momolala le 17/12/2008 à 17h05 : Parce qu’on ne déguste que les mâles ? Alors, les violet...
Euh... non : on bouffe les couilles des femelles aussi. Mais j’aurais dû écrire "gonades" au lieu de "couilles". Les oursins en ont cinq, ce qui offre un bon rapport qualité-prix.
réponse à . jotape le 17/12/2008 à 17h14 : comodore LPP, souffrez qu’un banal mangeur d’écoute vous rapp...
Leur tailler des couronnes ? Ils ont le scorbut !
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 11h24 : - Il ne rate la buvette. - Verlaine tut la bête. - Batailler nue te v&ecir...
Tarentule évitable
évaluèrent la bitte
belle vue attirante

anna contente d’elle
Doit-on mettre une bavette avant de tailler une pipe ?
réponse à . jotape le 17/12/2008 à 17h14 : comodore LPP, souffrez qu’un banal mangeur d’écoute vous rapp...
aussi vais-je aller tailler quelques couronnes á mes patients
dentiste ? Il y a des professions qui ont des "patients" , ainsi nommés parce qu’ils doivent prendre un rendez-vous longtemps à l’avance et qu’il leur faut donc une grande patience. Certains patients des dentistes méritent une couronne pour leur patience. Mais il leur faut beaucoup de patience pour avoir leur couronne. S’ils n’ont pas assez de la première ils ne méritent pas la seconde. De toutes façons, la sécurité sociale ne rembourse ni l’une ni l’autre.
Si le patient perd patience, il peut aller à l’hôpital. Il ne sera plus patient : il sera "usager". Il attendra moins, mais s’usera plus vite. Alors très vite il sera un désabusé. Un des abusés qui se croyaient bien garantis par leur mutuelle. 
réponse à . jotape le 17/12/2008 à 17h14 : comodore LPP, souffrez qu’un banal mangeur d’écoute vous rapp...
aller tailler quelques couronnes á mes patients
et pendant que le patient doit garder la bouche ouverte, sans l’ouvir" pendant que tu le couronne, tu fais les frais de la conversation à toi tout seul, ça ne s’appelle pas ’taller une bavette’ mais ’soliloquer’  sauf si tu ne t’occupe pas vraiment dedans de dents à couronner ...
réponse à . cotentine le 17/12/2008 à 17h52 : aller tailler quelques couronnes á mes patientset pendant que le patient ...
Et le patient tient le crachoir...
réponse à . chirstian le 17/12/2008 à 17h26 : Tarentule évitable évaluèrent la bitte belle vue attirante...
Leur ablette native
Une lavette-tablier
Ta nille brette, veau
Une batave t’étrille

Anna Cordujus
réponse à . chirstian le 17/12/2008 à 17h48 : aussi vais-je aller tailler quelques couronnes á mes patients dentiste&...
A travers ton propos et le commentaire de Cotentine, on a l’illustration parfaite du fait que le silence est d’or : plus tu ouvres la bouche, plus tu te tais, plus tu payes rubis sur l’ongle... les frais de la conversation.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 17h56 : Leur ablette native Une lavette-tablier Ta nille brette, veau Une batave t&rsquo...
Comment ça, une batave t’étrille ? Tu veux rallumer les querelles belgo-belges et rameuter les Orange avec tes propos anti-flamingands ? Laisse donc les bataves en pleine lumière dans le port d’Amsterdam, elles sont trop grandes pour toi !

J’ai tout à fait conscience de dévoyer ton propos mais yo fè cé que je peux pour éviter la frippegrippe et ça me fatigue le neurone. Tailler une bavette, des fois, c’est usant. Belle soirée et douce nuit à tous, il vaut mieux que nje mean remtire.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 17h19 : Euh... non : on bouffe les couilles des femelles aussi. Mais j’aurais...
on bouffe les couilles des femelles aussi
Il faut bouffer du lion d’abord pour pouvoir oser attaquer les femmelles qui en ont dans le pantalon.
réponse à . chirstian le 17/12/2008 à 17h48 : aussi vais-je aller tailler quelques couronnes á mes patients dentiste&...
Tiens, ça me rappelle l’histoire de ces trois malheureux Portugais, ouvriers du bâtiment. Un jour qu’ils étaient en train de pisser de concert, une bourrasque de vent arracha une plaque de tôle du chantier qui, dans son orbe, vint la leur sectionner net.
Un peu plus tard, le chef de chantier vint leur rendre visite à l’hôpital. Dans la chambre du premier, il vit un homme en prière devant un bocal de formol, car la greffe n’avait pas pris. Dans la chambre du second, il vit l’homme en train de tirer sur son élastique : c’était l’heure de sa rééducation fonctionnelle.
Dans la chambre du troisième, il y avait une dame, en train de faire pression de tout son corps sur les pièces recousues. Il s’étonna du luxe de cette prise en charge, mais le gars le rencarda :
- Moi, ch’ai oune bonne moutouelle !
réponse à . momolala le 17/12/2008 à 17h59 : A travers ton propos et le commentaire de Cotentine, on a l’illustration p...
note que nous prenons pour acquit que Jotape est dentiste, parce qu’il évoque les couronnes de ses patients. Mais on peut aussi imaginer qu’il soit croquemort ! Les couronnes sont alors mortuaires et la patience de ses clients est infinie, non ?

On fait souvent ce type d’erreur : par exemple en imaginant qu’un ivoire jauni est ancien. Mais l’éléphant était peut être gros fumeur ! Il ne faut jamais s’arrêter à la première hypothèse. 
réponse à . SyntaxTerror le 17/12/2008 à 16h22 : Bon, arrêtez de baver et d’essayer de justifier n’importe quoi...
Le Perche (un ancien « comté ») constitue un carrefour entre la Beauce, la Normandie et le Maine. On y trouve de belles collines et de superbes forêts et c’est de ses collines que descendent de nombreuses rivières qui traversent divers départements : la Touques,la Dives, l’Orne, l’Eure, l’Avre, l’Iton, la Risle (non pas les rillettes), l’Huisne, le Loir et la Sarthe …
C’était une province historique … : Orne, Sarthe avec une frontière commune et Eure-et-Loir, Loir-et-Cher)

Je confirme que le Mans possède un port, Elpepe a même gâché de la pellicule pour immortaliser mon image devant la Capitainerie du Port du Mans !!! (le même jour ... que l’arrivée de Filo à la gare du Mans, pour les agapes ... en capitale d’Expressio) 
signé : un percheronne (d’origine)
réponse à . cotentine le 17/12/2008 à 17h52 : aller tailler quelques couronnes á mes patientset pendant que le patient ...
ça ne s’appelle pas ’taller une bavette’ mais ’soliloquer’
ou tailler un sot-ly-laisse, pour rester dans les expressions idiomatiques.
la bavette se taille dans le taillis en criant : taïaut, taïaut.
réponse à . cotentine le 17/12/2008 à 18h11 : Le Perche (un ancien « comté ») constitue un carref...
Je confirme que le Mans possède un port, Elpepe a même immortaliser mon image devant la Capitainerie du Port du Mans !!!
Le phare ne serait donc que le clocher de la cathédrale, les rillettes du calfat pour faire l’étanchéité des "coqs" de Loué. Manque plus que les moulins à vent et un plat à barbe, pour compléter la panoplie de l’homme de la Mancha. du Mans*.
Un rêve s’écroule, je suis perdu. Et c’est sur cette pierre que God veut bâtir ?
* suis déjà collé samedi, alors hein ! Je bave et je me taille 
réponse à . mickeylange le 17/12/2008 à 18h50 : Je confirme que le Mans possède un port, Elpepe a même immortaliser...
Eh bien, collé dimanche, aussi ! Dans le cul-de-basse-fosse du phare, tu pourras tailler une bavette aux rats-taupiers d’HoubaHOBBES.
Tiens, l’est où, lui ? Encore dans la salle de coloriage ?
réponse à . momolala le 17/12/2008 à 14h06 : J’éclaire, puisque les autres taillent une bavette et n’ont p...
la capitale mondiale d’Expressio selon Elpepe ne peut être que Le Mans
Merci momolala pour ces informations.
Et selon God, c’est où la capitale d’Expressio ?
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 15h25 : Mais sais-tu bien, moussaillon, que Le Mans est un port de mer ? Enfin, on ...
Le port du Mans ou le porc du Mans ?
Vu la distance du Mans à la mer, et vu la renommée des rillettes, je penche plus pour la 2ème version. Miam, miam, ... avec une bonne bavette de porc, oeuf, de boeuf ...

Bon, sur ce il faut que me taille !  
Continuez à bien tailler des bavettes ...
réponse à . PtiPat le 17/12/2008 à 19h47 : la capitale mondiale d’Expressio selon Elpepe ne peut être que Le Ma...
Mais au Mans, on te dit ! Le service technique est à Puyricard. Tiens, clique ICI, et tu sauras tout du phare, de l’Amirauté, de la clé de 12 et tout le saint-frusquin.
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 09h25 : On contrepoète à froid, hein ! Non, tailler une bavette, c&rs...
..tailler une bavette, c ’est être un vain du postillon.....

Nom d’une Fine Apellation!
.....ou en d’autres Termes comme dirait le Marquis...se saouler de ses propres mots.....  
réponse à . Elpepe le 17/12/2008 à 20h13 : Mais au Mans, on te dit ! Le service technique est à Puyricard. Tien...
Merci pour ces belles photos Elpépé.  
Il lui prit la taille...
Elle lui donna le bras ; lui, prit sa main.
– Ah ! dit le beau gars, Belle si m’en croyez, nous dîmerons ensemble !
– Qu’entends–je ? Taille... gabelle... dîme... j’arrive ! s’écria le contrôleur fiscal qui, rapaçant par là et toujours près à prendre impôt, trinquait et bavettait avec le trésorier payeur...

Si ! en ce temps–là, le verbe bavetter existe ! C’est Montaigne qui, en 1584, fait une faute de frappe et le transforme en bavasser.
C’est aujourd’hui qu’on va s’en tailler des bavettes le soir, dans les chaumières de France et de l’Avare, au coin du feu, elle cousant et lui fumant, après les exploits de notre petit Godemichou adoré.
Il a fait hier un crochet radiophonique en passant aux Grosses Têtes de Bouvard. Voir déjà à ce sujet tout ce qu’il y a d’écrit à la page d’hier... Plus certainement tout ce qui se dira, écrira et lira ajourd’hui.
Hier soir je n’ai pu écouter notre idole tailler la bavette avec Bouvard et ses acolytes....J’espère trouver une vidéo sur le net.........Je dois m’absenter pour la journée, si des fois quelqu’un trouve keukchôse sur le sujet, il le met en ligne ?........Merci les z’amis........et bonne journée.......
réponse à . BOUBA le 19/01/2012 à 07h06 : Hier soir je n’ai pu écouter notre idole tailler la bavette avec Bo...
comme j’ai écrit en 111, "Triple-UN", voir hier...
Voir baver Saint Laurent, c’était pas très propre, et on lui disait:
- La bave, c’est sale Yves.
réponse à . DiwanC le 19/01/2012 à 02h52 : Il lui prit la taille... Elle lui donna le bras ; lui, prit sa main. – Ah...
"Il lui prit la taille..."
je vois très bien
"Elle lui donna le bras"
déjà plus compliqué
"lui, prit sa main."
l’autre ? car si elle lui donne le bras il ne peut prendre que l’autre main forcément mais sa main est déjà autour de sa taille et l’autre sous son bras à elle.
Si quelqu’un peut messspliquer.
A part une histoire d’amour entre contorsionnistes dans un cirque.... 
réponse à . file_au_logis le 19/01/2012 à 06h36 : C’est aujourd’hui qu’on va s’en tailler des bavettes le ...
Merci Filo de ce rappel car le tourbillon familial m’avait encore entraînée loin de ce merrrveilleux site. Je suis ravie pour notre God qui partage généreusement sa passion curieuse de notre belle langue avec nous et aujourd’hui avec tous ceux qui ne connaissent pas encore Expressio mais qui aiment le Livre sous toutes ses formes.

J’ai pour ma part invité Jérôme Commandeur à se joindre aux nonagénaires supposés qui fréquentent Expressio afin qu’il puisse tailler à l’avenir des bavettes documentées et non des costumes de théâtre au sujet de quoi qu’on cause ici, grâces soient rendues à God tout puissant qui nous permet de le faire gaiement !
réponse à . BOUBA le 19/01/2012 à 07h06 : Hier soir je n’ai pu écouter notre idole tailler la bavette avec Bo...
Je te rapelle donc le lien mis hier comme le dit File_au_logis. A cette page, à partir de 21 minutes 30. Filou avait mis un autre lien mais le mien te conduit directement à l’émission.
M’en veux pas filou. 

@ Missesmeralda : Bon anniversaire. C’était hier et je l’avais oublié. Je t’offre cette page.
réponse à . mickeylange le 19/01/2012 à 08h54 : "Il lui prit la taille..." je vois très bien "Elle lui donna le bras" d&e...
Il prit le vin, sa main et la rompit.
La bavette est sans doute le morceau de viande le plus apprécié; elle est tirée du flanc, et le flan c’est la crème... de la crème.
Il lui taillait une bavette alors que la température lui donnait l’onglet. Tu me prends pour une poire, dit-elle, ou alors tu as une araignée au plafond. Je vais filet vers la côte et m’en payer une tranche. J’en ai assez de battre la semelle. Elle resserra l’aiguillette de son vêtement et d’un coup de jarret fit demi-tour. Conclusion : tournedos.

Pour tytoalba : bien lu ta réponse d’hier. Je la mets dans ma poche et mon mouchoir par-dessus. On apprend à tout âge.
- Quand il fait froid, je ne fais rien, si ce n’est tailler la bavette...
Je glande! ça, l’hiver, bien entendu...
Hier, God taillait la bavette avec Philippe Bavard....
D’aucuns taillaient une bavette, Victor Hugo, lui, faisait un brin de Cosette.
Elle est où Germaine Kamasutra ? Devrait être chez Marcel à c’t’heure à tailler une bavette avec un lagon !
Il faut la voir, le verre dans la main droite, passer derrière sa jambe gauche pour remonter le verre jusqu’à sa bouche. Même les vers de terre sont jaloux.
réponse à . mickeylange le 19/01/2012 à 12h20 : Elle est où Germaine Kamasutra ? Devrait être chez Marcel &agr...
Attends parce que... j’essaie de faire... l’exercice que... tu décris...
Et main’nant, suis tout emmêlée... C’est malin !
Celui-là, je ne sais pas s’il taillait des bavettes...mais il colportait pas mal! cette page
Le baveux (avocat, déjà mentionné en 2008) de la défense taille-t-il un costard à son collègue ? En tout cas, les effets de manches sont visibles des deux côtés !
Allons-y pour tailler une bavette.

1) Hier God a été très bon sur RTL :
On ne te voyait pas mais ta beauté virtuelle qui évente la brutalité a été ressentie par tous. Tu étais à ton aise dans cette belle émission qui considère (pourquoi pas ?) comme un art éventuel, la bite ! Mais ne peut-on tailler une bavette qu’avec des mots ?

2) Pourquoi pas en musique ?
Pas à RTL bien sûr car là il n’y a qu’une alternative, le tube ! Remarquez qu’un chanteur tyrolien ne vaut guère mieux : baliverne ta luette ! Alors ? ?

3) Pourquoi pas une bavette en dessin ? S’il n’est pas beau on peut toujours fermer les yeux. C’est plus facile que pour les oreilles.
Imaginez une belle vue attirante, un bateau sur la mer. Un de ces dessins marins qui réévaluent la bitte.
Ou alors un dessin érotique. Pas un truc porno alertant bite velue, ni un vit à bête naturelle, ni encore une belle à atténuer vit. Non quelque chose de plus imaginatif que l’on pourrait nommer le tentateur viable.

P.S. Et ta lune véritable ? me suggère Chirstian. Il a raison. Il est clair qu’en moi un véritable âne lutte.

Anna Gramme (qui s’est retenue de se déchainer davantage).
réponse à . joseta le 19/01/2012 à 13h53 : Celui-là, je ne sais pas s’il taillait des bavettes...mais il colpo...
Oui, ce colporteur s’est taillé des bijoux du songbook américain. Dans
Let’s Fall in Love
je note qu’il n’a pas mentionné les français mais cela va de soi, quoi, parce qu’ils ont inventé l’amour, les français, quelqu’un mélodie (me l’a dit).
On avait déjà Mintaka, je constate qu’il y a aussi Alnilam (dans la rubrique "ailleurs"). Manque plus qu’Alnitak pour tailler une bavette... Et peut-être notre Sélénite, qui sait ? 
lalib’ têtue vétéran

Anna Gramme débutante

J’ajoute:

verlan tâté tube lei
alunir bete lavette

Anna Gramme fatiguée
réponse à . Rikske le 19/01/2012 à 15h52 : On avait déjà Mintaka, je constate qu’il y a aussi Alnilam (...
Bien vu ! Orion-nous un débat astronomique ?

En astronomie, on parle de supernova et d’hypernova. Ils oublient tout le temps Mamie Nova.
Et la Voie lactée, alors ?


– Monsieur l’astronome, qu’est-ce que vous observez ?
– Une minute de silence.
Et la bavette, on la taillefine ? (< 1% de MG)
Dans la rubrique "ailleurs" :
Russie Proposé par Ozhegoff точить лясы Tailler les balustres
C’est quand même plus dur que des bavettes !
Je commence ma journée en lisant tous les commentaires du jour, c’est beau c’est beau c’est beau !

Je ne sais pas ce que God en pense, mais pour ma part je trouve que ce qui rend expressio aussi beau, ce sont tous ses ardents participants. Merci !
réponse à . Mexico33 le 19/01/2012 à 17h05 : Je commence ma journée en lisant tous les commentaires du jour, c’e...
Je commence ma journée en lisant tous les commentaires du jour, c’est beau c’est beau c’est beau !
C’est beau, certes, mais hélas teinté de collotrope grinique de seulostre !
Rappelle-toi bien ceci : Il ne faut pas vendre la charrue avant les bœufs ni mettre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.
réponse à . SagesseFolie le 19/01/2012 à 15h16 : Allons-y pour tailler une bavette. 1) Hier God a été très...
Quelle forme !
Je comprends pourquoi ma demande de commercialisation d’un etevet à barillet, une arme redoutable pourtant, a été refusée au banc d’essai de la belle Anna...
Né le 6 janvier, Nuru m’étonne. Je ne connaissais pas cet animal. Voir à cette page. Il n’a pas besoin de bavette que d’autres appellent bavoir.
réponse à . tytoalba le 19/01/2012 à 20h30 : Né le 6 janvier, Nuru m’étonne. Je ne connaissais pas cet an...
L’oryptérote a des problèmes d’aérophagie ?
-- Tu rotes mon petit oryptérote ?
-- Non maman je crotte.
Ben voilà, pour une fois que je n’ouvre pas la page des anniversaires, je me plante.
MISSESMERALDA, je te demande pardon
BON ANNIVERSAIRE

tous mes meilleurs voeux, tardifs mais sincères
Et si tu retrouves Quasimodo, ramènes-le nous, steplé...
réponse à . <inconnu> le 19/01/2012 à 16h24 : Bien vu ! Orion-nous un débat astronomique ? En astronomi...
Ancien marin marchand, j’utilisais beaucoup cette constellation (l’une des mieux visibles, souvent) pour faire le point.
la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe.

Un bébé qui bave peut s’essuyer à sa bavette (bavoir).

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tailler une bavette » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?