Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Avoir du vent dans les voiles

Se sentir décidé, après avoir bu.
Être ivre, ne pas marcher droit.

Origine

Le deuxième sens proposé est le plus commun, et les liens qu'on peut trouver entre le vent qui pousse le bateau et une marche très incertaine due à l'abus d'alcool, vient soit du fait que, lorsqu'il veut avancer face au vent, le bateau est obligé de "tirer des bords" ou de louvoyer (d'où l'association avec la personne ivre qui louvoie également), soit du fait qu'un voilier dans le vent avance penché, comme peut avancer une personne ivre.
Mais Gaston Esnault affirme que le deuxième sens (qui daterait de 1883) est abusif, alors que le premier, datant de 1835, serait beaucoup plus logique, la personne soudain très décidée (car plus très apte à peser les risques de ce qu'elle entreprend) étant aussi 'gonflée', au sens argotique, que peut l'être une voile un jour de bon vent.

Exemple

« Aussi ne retournent-ils à leurs navires que
bord sur bord, ayant souvent, comme on dit, du vent dans les voiles,
mais pas de ce vent qui accélère la marche d'une embarcation. »
M.F. Lacointa - Revue de Toulouse et du midi de la France - Tome XXI

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir du vent dans les voiles » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Algérie Arabe Marahch idhawi ما راهش اضوي Il ne peut plus raisonner
Allemagne Allemand Zu tief ins Glas geschaut / geguckt haben Avoir regardé trop profondément dans le verre
Angleterre Anglais To be half-seas over Être à moitié parti
Angleterre Anglais To be three sheets in the wind Être trois feuilles dans le vent
Angleterre Anglais To be tiddly Être pompette
Espéranto Espéranto Ppro ebrio boardi Tirer des bordées par ébriété
Argentine Espagnol Encontrase entre San Juan y Mendoza Se trouver entre San Juan et Mendoza (deux pays viticoles limitrophes, acculés contre la Cordillère des Andes)
Espagne Espagnol Anar de tort Marcher tordu
Espagne Espagnol Andar haciendo "eses" Marcher en faisant des "s"
Canada Français Etre pompette Etre pompette
Israël Hébreu שיכור כלוט chikor keloth Saoul comme Loth
Hongrie Hongrois Pityòkàs Il est gris
Italie Italien Andare a gonfie vele Aller à voiles gonflées
Italie Italien Essere ubriaco fradicio Être ivre trempé
Belgique Néerlandais In de wind zijn Être dans le vent
Belgique Néerlandais Te diep in het glas gekeken hebben Avoir regardé trop profondément dans le verre
Pays-Bas Néerlandais Boven zijn theewater zijn Être au-dessus de son eau pour le thé
Pays-Bas Néerlandais De wind in de zeilen hebben Avoir le vent dans les voiles
Pays-Bas Néerlandais Dronken zijn als een kanon / tor / dragonder Être ivre comme un canon / coléoptère / dragon (soldat de la cavalerie)
Pays-Bas Néerlandais Zich moed indrinken Boire jusqu'à en obtenir du courage
Brésil Portugais Trançar as pernas Tresser les jambes
Portugal Portugais Ter um grão na asa Avoir une graine dans l'aile
Suède Suédois Titta för djupt i glaset Regarder trop profondément dans le verre
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Avoir du vent dans les voiles » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 06/08/2008 à 00:22
    notre amiral préféré a-t’il du vent dans les voiles aprés la convention de Toulon, ou est-il tombé dans le poteau noir? 😉
  • #2
    • OSCARELLI
    • 06/08/2008 à 07:23
    Elpépé, c’est de toi qu’on parle, là. N’entends-tu pas le vent siffler dans tes oreilles? Non, elles ne ressemblent pas à des voiles, ou alors à des phoques focs, mais très très petits, alors... 😄
  • #3
    • OSCARELLI
    • 06/08/2008 à 07:26
    Cette expressio viendrait-elle de la marine? Jean-Marie, viens donc aider ta fille, là. Eh bien, pour une fois, je ne vois aucun lien... bizarre, non?
    Bizarre, vous avez dit bizarre?
    C’est que ca me chatouille, docteur.
    Oui, mais, ca vous chatouille ou ca vous gratouille?
  • #4
    • tytoalba
    • 06/08/2008 à 07:27
    • En réponse à <inconnu> #1 le 06/08/2008 à 00:22 :
    • « notre amiral préféré a-t’il du vent dans les voiles aprés la convention de Toulon, ou est-il tombé dans le poteau noir? 😉 »
    Je ne sais ce qu’est le poteau noir. Je verrais plutôt notre amiral du côté du pote au mac. cette page.
    Bonne journée à tous. 🙂
  • #5
    • OSCARELLI
    • 06/08/2008 à 07:28*
    Avoir du vent dans les voiles, c’est un peu comme dans les branches de sassafras, non?
  • #6
    • momolala
    • 06/08/2008 à 07:44
    Gaston Esnault semble bien seul de son avis, que je respecte puisqu’il le partage. Sa logique est d’ailleurs irréfutable mais le vulgum pecus n’a pas son pareil pour détourner "abusivement" les mots de leur sens d’origine surtout quand il n’a pas lui-même le pied marin ; il est alors aisé de rapprocher la nausée qu’il pourrait éprouver sur l’eau de celle de qui a trop bu.
  • #7
    • momolala
    • 06/08/2008 à 07:48
    • En réponse à tytoalba #4 le 06/08/2008 à 07:27 :
    • « Je ne sais ce qu’est le poteau noir. Je verrais plutôt notre amiral du côté du pote au mac. cette page.
      Bonne journée à tous. 🙂 »
    Je crois que c’est le "pot au noir" et PP nous en a donné l’explication -que je n’ai pas retenue mais il ne me collera pas samedi puisqu’il bronze en tirant des bbords en Corse- il y a quelque temps. J’ai trouvé cette page mais il existe aussi une explication sur Wikipedia.
  • #8
    • tytoalba
    • 06/08/2008 à 07:56
    • En réponse à momolala #7 le 06/08/2008 à 07:48 :
    • « Je crois que c’est le "pot au noir" et PP nous en a donné l’explication -que je n’ai pas retenue mais il ne me collera pas samedi puisqu’il... »
    Merci pour cete explication, je ne connnaissais pas. Le poisson que je suis aime plutôt avoir les pieds sur terre. Je ne promets pas de retenir non plus. Ce qui me vaudra peut-être d’être collée un samedi, mais je demanderai à l’être à la saint Glinglin. 😛
  • #9
    • chirstian
    • 06/08/2008 à 08:45
    d’où l’association avec la personne ivre qui louvoie également
    ça c’est une association que je déconseille.
    Moi quand je suis ivre je cesse de vouvoyer pour tutoyer. Mais pas pour louvoyer.
  • #10
    • <inconnu>
    • 06/08/2008 à 09:29
    Ce serait donc l’inverse de: Avoir le vent en poupe
    Et je me demande si: Avoir du vent dans les voiles, à l’origine, ce n’était pas une très bonne situation, permettant d’aller droit devant ??
  • #11
    • chirstian
    • 06/08/2008 à 09:42
    bien résumons ! Je m’ennuyais comme un rat mort (et non comme un croque mort , bien que ce ne soit pas antinomique ni antianatomique) : j’ai donc bu. Ayant du vent dans les voiles, je la menais en bateau faisant croire à cette vache grasse qu’elle était mieux que sept vaches maigres.
    Ceci dit, je ne connaissais pas le premier sens de l’expression. Je comprends -et partage- l’analyse d’Esnault : un bateau qui a le vent dans les voiles, est "gonflé" , mais pourquoi cette expression se rattache-t-elle à l’alcool ? On pourrait alors avoir du vent dans les voiles sous l’effet de l’enthousiasme, une prise de décision soudaine, l’amour ... La réponse : parce que l’alcool fait qu’elle n’est "plus très apte à peser les risques de ce qu’elle entreprend" , en est certes, une, mais parmi bien d’autres.
  • #12
    • momolala
    • 06/08/2008 à 09:44
    • En réponse à <inconnu> #10 le 06/08/2008 à 09:29 :
    • « Ce serait donc l’inverse de: Avoir le vent en poupe
      Et je me demande si: Avoir du vent dans les voiles, à l’origine, ce n’était pas une très... »
    Ben non, ma Lulette ! Si tu as le vent en poupe, tu as précisément vent arrière, ce qui te permet d’avoir du vent dans les voiles mais d’aller tout droit seulement si c’est là que tu veux aller ! God, qui fut un temps marin, de source sûre, te donne toutes les bonnes explications maritimes là-haut, où il est normal qu’il se tienne.
  • #13
    • AnimalDan
    • 06/08/2008 à 09:58*
    • En réponse à chirstian #11 le 06/08/2008 à 09:42 :
    • « bien résumons ! Je m’ennuyais comme un rat mort (et non comme un croque mort , bien que ce ne soit pas antinomique ni antianatomique) : j’ai... »
    Je comprends -et partage-

    ... ta position et ton analyse...
    That’s all, Focs...
  • #14
    • AnimalDan
    • 06/08/2008 à 10:03
    • En réponse à OSCARELLI #5 le 06/08/2008 à 07:28* :
    • « Avoir du vent dans les voiles, c’est un peu comme dans les branches de sassafras, non? »
    Le sassafras se la pète tellement avec ses origines qu’il s’autorise un "s" de majesté même et surtout quand il est tout seul..!
    cette page
  • #15
    • AnimalDan
    • 06/08/2008 à 10:08*
    • En réponse à <inconnu> #10 le 06/08/2008 à 09:29 :
    • « Ce serait donc l’inverse de: Avoir le vent en poupe
      Et je me demande si: Avoir du vent dans les voiles, à l’origine, ce n’était pas une très... »
    "Ventempoupe", c’était -c’est peut-être encore, je ne sais pas- le grand flandrin (maillot rayé, mâchoire de traviole, pipe et petite queue de rat avec un noeud de ruban au bout...) "bosco" du navire du tout-petit Pépito, dont je suivais les aventures maritimes en attendant mon tour chez le merlan, quand j’étais môme... Remember, quelqu’un..?
    cette page
    Aye, Pepito !
  • #16
    • <inconnu>
    • 06/08/2008 à 10:32
    J’ai du vent dans les voiles.
    Dans le vent, je fais des toiles.
    Je suis si souvent dans les étoiles.
    C’est dans le vent que je me dévoile.
    La recette du vol-au-vent est sur la toile.
    Sur l’étang, pas de vent, mais il y a un voile.
    Ces filles dans le vent, elles n’ont pas de voile.
    L’araignée tisse, soulevant sous le vent, sa toile.
    Et comme dirait LPP, si t’as du vent dans les voiles. . . Fais attention à ta mâture.
  • #17
    • <inconnu>
    • 06/08/2008 à 10:37*
    • En réponse à <inconnu> #16 le 06/08/2008 à 10:32 :
    • « J’ai du vent dans les voiles.
      Dans le vent, je fais des toiles.
      Je suis si souvent dans les étoiles.
      C’est dans le vent que je me dévoile.
      L... »
    Le tout dessinant l’ombre d’un drapeau (blanc avec imprimé en noir, le mot "Expressio" ?) flottant sous le vent.
    Le message est alors clair (quoique multiple) : "Pour être dans le vent rendez-vous sur Expressio."
  • #18
    • OSCARELLI
    • 06/08/2008 à 10:54
    • En réponse à AnimalDan #14 le 06/08/2008 à 10:03 :
    • « Le sassafras se la pète tellement avec ses origines qu’il s’autorise un "s" de majesté même et surtout quand il est tout seul..!
      cette page... »
    Ben, heureusement qu’t’es las, ta gesté!
    Voilà, j’ai mis le "s" ta gestatif où c’est-y qu’i fallait!
    J’étais san dout pas encore ben réveillé, ou alors, j’ai écrit trop vite.
    Mai j’ai corrigé, hein. T’as vu?
    Merci!
  • #19
    • OSCARELLI
    • 06/08/2008 à 10:56
    • En réponse à <inconnu> #10 le 06/08/2008 à 09:29 :
    • « Ce serait donc l’inverse de: Avoir le vent en poupe
      Et je me demande si: Avoir du vent dans les voiles, à l’origine, ce n’était pas une très... »
    Ce serait donc l’inverse de: Avoir le vent en poupe

    Oui poupée, t’as raison!
  • #20
    • brasil
    • 06/08/2008 à 11:12
    Oh oui ! S’en aller toutes voiles dehors, le vent en poupe... Un bon petit verre, ça décongestionne les boyaux du cerveau ! Hi hi hi !!!