Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Se mettre la rate au court-bouillon

Se faire du souci.

Origine

Voilà une expression sur laquelle il existe peu d'informations.
Elle semble récente (XXe siècle) et, si un de ses éléments a fait l'objet d'un titre de San-Antonio, "la rate au court-bouillon" en 1965 (), l'expression elle-même se trouve en 1970 dans "la méthode à Mimile - l'argot sans peine" d'Alphonse Boudard et Etienne Luc.
Elle est à mettre en parallèle avec les mauvais traitements qu'on peut infliger à son propre corps lorsqu'on se fait du souci, comme dans les expressions de même sens "se faire du mauvais sang" ou bien on "se faire de la bile".
Alors rien n'interdit d'imaginer une forme d'auto-torture consistant, parmi de nombreuses autres possibles, à mettre notre pauvre rate à cuire au court-bouillon.
Est-ce que cette locution vient de l'image amusante du titre du premier ouvrage cité, ou bien a-t-elle des racines plus anciennes, nul ne semble le savoir.

Exemple

« Et Mamdani, qui n’entendait que pouic dans l’art de la conversation quand il avait la tête farcie par le gris de Médéa, de se mélanger les pinceaux, de se mettre la rate au court-bouillon, de beugler à nouveau ou de pleurer à chaudes larmes. Il ne savait plus où donner de la tête et de la voix. »
Abdourahman A. Waberi - Les soleils d’Azwaw

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se mettre la rate au court-bouillon » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Maroc Arabe Y shak m'sarnou Il détruit ses intestins
Tunisie Arabe Yahraq fi dami Se bruler le sang
Allemagne Allemand Sich Sorgen machen ; besorgt sein Se faire des soucis ; être soucieux
Angleterre Anglais To be all hot and bothered Être tout chaud et inquiet (Se faire du souci/mauvais sang)
Angleterre Anglais To worry oneself sick S'inquiéter/ se soucier à être malade
États-Unis Anglais To have a cow Avoir une vache
Argentine Espagnol Hacerse mala sangre Se faire du mauvais sang
Argentine Espagnol Retorcerse las tripas Se tordre les tripes!
Espagne Espagnol Calentarse la cabeza Se chauffer la tête
Espagne Espagnol Comerse el coco Se manger le coco (= la tête)
Espagne Espagnol Darle vueltas a la cabeza Se tourner et se retourner la tête
Espagne Espagnol Hacerce mala sangre Se faire du mauvais sang
Espagne Espagnol Quemarse la sangre Se brûler le sang
Canada Français Se ronger les sens Se faire du souci inutilement
Italie Italien Mangiarsi / Rodersi el fegato Se manger / Se ronger le foie
Italie Italien Pigghiarasìlla S'en prendre à... (quelqu'un ou quelque chose)
Belgique Néerlandais Met muizenissen (in het hoofd) zitten Avoir des nids de souris (dans la tête)
Pays-Bas Néerlandais In de rats zitten Se trouver dans 'le rats' ('rats' vient de ratatouille)
Pays-Bas Néerlandais Peuken schijten Chier des mégots
Pays-Bas Néerlandais Zeven kleuren stront schijten Chier de la merde en sept couleurs
Roumanie Roumain A-si face griji Se faire des soucis
Roumanie Roumain A-si face sange rau Se faire du mauvais sang
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Se mettre la rate au court-bouillon » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 00:12
    Un p’tit bordé touille-houx, Claudiiiiiiiiiiiiiiine !
    Bon, les gosses : Pépé va continuer à lire les aventures de Jean Bulot, « Capitaine Tempête » à bord des Abeille Languedoc et Abeille Flandre, remorqueurs de haute mer, qui a même porté secours à son ami Olivier de Kersauzon. C’est donc grâce à lui qu’on peut toujours entendre –et lire- ce marin, disciple d’Eric Tabarly, au langage si fleuri, qu’est ODK…
    Au lit, les mains sur la rate !
  • #2
    • cotentine
    • 05/06/2007 à 01:26
    hé oui, bonn’anniv’ Claudine ! et te fais pas d’bile, même si God évoque l’auto-torture !
    Momo, Euréka et p’t’être d’autres, comme moi, on ne risque plus de s’en faire de la bile ! plus de vésicule !
    mais la "rate", c’est aut’ chose ! Elle a sans doute (et même sûrement) un rôle important dans l’organisme, mais elle empêche de courir vite ! Ne dit-on pas "courir comme un ’dératé’ ?" 😄
    Etymologiquement, le mot vient du néerlandais médiéval qui signifie : gâteau de miel. Ce n’est pourtant qu’un organe mou de la taille d’un poing, pesant 200 grammes et qui capte aussi bien les germes que les cellules vieillies ou dégénérées et en assure ensuite l’élimination. (pas de rapport avec le miel !) Y’a pas de "mauvais sang" à se faire avec elle, puisqu’elle passe son temps à purifier le sang !
  • #3
    • OSCARELLI
    • 05/06/2007 à 07:36
    mettre la rate au court-bouillon...
    Laissez-moi rire... Bien sûr, que cette expression vient de la marine,mille sabords, tonerre de Brest!
    D’abord, à l’origine, il y avait deux expressions:
    - mettre à la baille: mettre à l’eau, pour un nouveau navire en cours de construction. Et quand il s’agit d’un petit navire, qui n’avait ja-, ja-, jamais navigé, on dit: "mettre au baillon" (ce qui ne veut pas dire taire l’événement)
    - mettre en rade: s’arrêter, mettre à l’ancre, en avant du port.
    NOOOON; PP, ne me contredis pas!
    Alors, quand un très petit navire, ayant été mis à l’eau, est directement conduit en rade, mais juste à la sortie du port, on dit qu’il est mis en rade au court-baillon.
    Cette expression a ensuite légèrement évolué vers: mettre en rade au court-bouillon, peut-être parce qu’elle est ainsi devenue plus facile à prononcer, ou alors, parce que certains a(r)mateurs se sont gourés dans les calculs (aux reins) des coûts et ont donc ainsi pris un bouillon. Allez savoir...
    Puis - comme on sait que les marins ont une belle descente - cette expression est devenue ce qu’elle est aujourd’hui:
    mettre la rate au court-bouillon, faisant ainsi référence (masquée) au foie en éponge de certains d’entre eux...
    NOOOOON, PP, ne me contredis pas!
  • #4
    • OSCARELLI
    • 05/06/2007 à 07:37*
    bon anniversaire, Claudiiiiiiiiiiiiiiine!
    Permets-moi, avec Marceeeeeeeeel, de t’offrir cyrrhose six roses....
  • #5
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 07:50
    • En réponse à OSCARELLI #3 le 05/06/2007 à 07:36 :
    • « mettre la rate au court-bouillon...
      Laissez-moi rire... Bien sûr, que cette expression vient de la marine,mille sabords, tonerre de Brest!
      D... »
    C’est malin ! Si je te décerne la trirème du jour maintenant, Yannou va gueuler aux petits-pois, comme quoi il y aurait collusion entre nous, trafic d’influence, abus et recel de bien sociaux et tout le toutim ! Mais il ne peut pas comprendre, car il n’a pas l’esprit marin, comme toi... 😄
    Bon, faut que j’en fasse des tonnes pour Cotentine, moi, maintenant. Attends, je vais chercher mon café...
    Marceeeeeeeeeeel ! Tu aurais quand même pu me le servir !
  • #6
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 07:52*
    - La marâtre bottée suture Couillon
    - Où mettre notre sac turbo ? Alleluia !
    - Moll, ce baratineur, te soule au trot
    - Tel court au boulot : la trirème nase...
    - La soubrette nue couille à mort, rat !
    - Truc à la mouette : loin, le tas bourré
    - Le bosco rature la motte à un treuil
    - Le moule-burnes carotte lia ta tour
    - Ciel ! Le Sultan tatoué bourre à mort !
    - Lerin, le tabac à rouler est tout mou
    - Le bel amour torsu, ça tient la route ?
    - Lu, élu, rata à tout le moins ce Robert
    - Un tout a motorisé la cruelle Berta
    - Certes, un roi mate tout le bal, Raoul !
    - Ils ont tué Moab ! Croûte-leur la rate !
    - Tuamotu : il est réel, au balcon rétro
    - Monstre au tel cœur raté : au billot !
    - La mobilette court, sa roue rate l’un
    - Caton SARL : mule, bourri et alouette
    - Monsieur Turat cota la belle outre
    (à suivre)
    Anna Gramme
  • #7
    • syanne
    • 05/06/2007 à 08:31
    Et quand on se met la rate au court-bouillon, les rats quittent le navire, morts de trouille.
    Bon anniversaire, Claudine !
  • #8
    • momolala
    • 05/06/2007 à 08:36
    • En réponse à Elpepe #6 le 05/06/2007 à 07:52* :
    • « - La marâtre bottée suture Couillon
      - Où mettre notre sac turbo ? Alleluia !
      - Moll, ce baratineur, te soule au trot
      - Tel court au boulot :... »
    Je suis le plus souvent muette devant tes anagrammes qui m’épatent ! Relire la page d’hier m’a dilaté la rate puisque c’est, dit-on, ce qui permet la manifestation de la joie.
    Ce sera sûrement le cas aujourd’hui encore où je ne ferai que passer, le temps de souhaiter à Claudine un anniversaire jubilatoire !
  • #9
    • syanne
    • 05/06/2007 à 08:49
    Voici quelques suggestions pour ceux qui en auraient un peu assez de se mettre la rate au court-bouillon et souhaiteraient changer d’auto-torture. Ils peuvent, au choix :
    se bouffer le nez, se casser le cul, se moucher du pied, se faire des cheveux, se battre les flancs, se fouler les pouces, se mordre la langue, se mettre du cœur au ventre, se fourrer le doigt dans l’œil et s’en mordre les doigts, suer sang et eau, se ronger le foie, se les mordre et se les rouler, se tuer à la tâche et, bien sûr, tendre l’autre joue.
  • #10
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 08:55
    • En réponse à momolala #8 le 05/06/2007 à 08:36 :
    • « Je suis le plus souvent muette devant tes anagrammes qui m’épatent ! Relire la page d’hier m’a dilaté la rate puisque c’est, dit-on, ce qui... »
    Tu prends l’expression du jour, tu l’écris (en capitales) dans ton éditeur de texte préféré, et puis tu mélanges les lettres pour composer autre chose. La recette n’est pas bien compliquée...
  • #11
    • <inconnu>
    • 05/06/2007 à 08:57
    • En réponse à syanne #9 le 05/06/2007 à 08:49 :
    • « Voici quelques suggestions pour ceux qui en auraient un peu assez de se mettre la rate au court-bouillon et souhaiteraient changer d’auto-to... »
    là je dis bravo !
    je n’avais jamais réalisé le nombre d’expressions qui touchent au corps
  • #12
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 09:02
    Les San Antoniolâtres ne manqueront pas de faire remarquer le rapprochement entre deux titres de Frédéric Dard : "La rate au court-bouillon" et "du mouron à se faire".
    Ni d’en conseiller la lecture, voire la relecture...
  • #13
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 09:13
    • En réponse à <inconnu> #11 le 05/06/2007 à 08:57 :
    • « là je dis bravo !
      je n’avais jamais réalisé le nombre d’expressions qui touchent au corps »
    On ne consulte pas Expressio que pour toucher des corps... Aux pieds ! 😉
  • #14
    • tytoalba
    • 05/06/2007 à 09:17
    • En réponse à cotentine #2 le 05/06/2007 à 01:26 :
    • « hé oui, bonn’anniv’ Claudine ! et te fais pas d’bile, même si God évoque l’auto-torture !
      Momo, Euréka et p’t’être d’autres, comme moi, on n... »
    bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à jamais de vésicule. Cela fait plus de 20 ans que je m’en passe ( et des meilleures). On peut donc vivre sans vésicule (vive la mobilité) mais pas sans foie (ni loi).
    On peut vivre sans rate, même si elle a son utilité. Elle sert de réservoir au sang, elle absorbe le trop et le restitue quand besoin est. Elle fabrique des globules sanguins blancs et rouges et détruit ceux qui sont malades ou trop vieux (Sniffffffff, c’est toujours les vieux qui trinquent).
    Bon anniversaire à Claudine
  • #15
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 10:04
    • En réponse à tytoalba #14 le 05/06/2007 à 09:17 :
    • « bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à jamais de vésicule. Cela fait plus de 20 ans que je m’en passe ( et des meil... »
    Rassure-nous : tu gesticules encore, sans vésicule ? Que ma pauvre Eureka d’amour, on n’entend plus guère sa blablation, qui tant nous dit "latte la ratte"...
    Car, comme Filou, elle a aussi l’esprit marin, Eureka : elle ne tolère aucun rongeur sur la trirème d’Expressio.
  • #16
    • <inconnu>
    • 05/06/2007 à 10:06
    • En réponse à Elpepe #1 le 05/06/2007 à 00:12 :
    • « Un p’tit bordé touille-houx, Claudiiiiiiiiiiiiiiine !
      Bon, les gosses : Pépé va continuer à lire les aventures de Jean Bulot, « Capitaine Te... »
    Merci Elpepe. Je ne me mets pas la rate au court-bouillon parce que j’ai un an de plus. C’est la vie !
  • #17
    • <inconnu>
    • 05/06/2007 à 10:16
    • En réponse à Elpepe #1 le 05/06/2007 à 00:12 :
    • « Un p’tit bordé touille-houx, Claudiiiiiiiiiiiiiiine !
      Bon, les gosses : Pépé va continuer à lire les aventures de Jean Bulot, « Capitaine Te... »
    Merci Cotentine. Tu me rassures. J’ai encore ma rate, donc je pourrai éliminer mes cellules vieillies et dégénérées Ce qui me permettra d’arriver en assez bon état à mon prochain anniversaire, un chiffre rond !!!.
    Je vous remercie tous. Au cas où j’aurais des difficultés à revenir car l’orage n’est pas loin et je vais débrancher. Je t’embrasse.
  • #18
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 10:43
    • En réponse à <inconnu> #16 le 05/06/2007 à 10:06 :
    • « Merci Elpepe. Je ne me mets pas la rate au court-bouillon parce que j’ai un an de plus. C’est la vie ! »
    29 ? 39 ? Bon, j’arrête là mon questionnement, sinon on arrivera très vite à des dérapages salaces...
  • #19
    • Elpepe
    • 05/06/2007 à 10:46
    Pas confondre : rate au court-bouillon et tare au bourre-couillon
  • #20
    • <inconnu>
    • 05/06/2007 à 11:18
    • En réponse à syanne #9 le 05/06/2007 à 08:49 :
    • « Voici quelques suggestions pour ceux qui en auraient un peu assez de se mettre la rate au court-bouillon et souhaiteraient changer d’auto-to... »
    "Ils peuvent, au choix :
    se bouffer le nez, se casser le cul, se moucher du pied, se faire des cheveux, se battre les flancs, se fouler les pouces, se mordre la langue, se mettre du cœur au ventre, se fourrer le doigt dans l’œil et s’en mordre les doigts, suer sang et eau, se ronger le foie, se les mordre et se les rouler, se tuer à la tâche et, bien sûr, tendre l’autre joue."
    Exactement les plaidoiries dans les cas de divorce. Après l’Amour, les tourments !
    Il y a un peu souvent de mauvaise… « foie », faut le cuire, euh faut le dire…
    Je branche Claudine : allo ? allo ? Bon anniversaire avec ou sans rage...