Battre le fer quand il est chaud - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Battre le fer quand il est chaud

Agir au moment opportun.
Exploiter une situation sans attendre.

Origine

Tout ceux qui, dans leur vie, ont été forgeron ou maréchal-ferrant, savent parfaitement que le métal porté au rouge (donc très très chaud) est autrement plus malléable que le même à température ambiante. D'ailleurs, il devient même liquide lorsque la température monte encore.
Ceci explique qu'un maréchal-ferrant, par exemple, ne forme un fer à cheval en le 'battant' au marteau qu'immédiatement après l'avoir sorti de sa forge. Plus le métal refroidit (et il refroidit très vite) et plus il est difficile à modeler.

Cette expression existe sous diverses formes depuis le XIVe siècle.
C'est une métaphore facile à comprendre : il ne faut pas laisser l'occasion d'agir sous peine de ne plus pouvoir le faire efficacement, tout comme il ne faut pas laisser le métal refroidir et le travailler pendant qu'il est encore chaud et malléable.

Elle est habituellement utilisée sous forme de conseil, car elle est très souvent précédée de "Il faut..."

Exemple

« Battre le fer quand il est chaud : ce proverbe est dans toutes les bouches, depuis que tant de gens sont en place, et que tout le monde est sur pied pour chercher à supplanter ses concurrents. Mais d'après les difficultés d'aborder les ministres, le fer a tout le temps de se refroidir; et les bureaux n'en font jamais qu'à leur tête. »
Beffroy de Reigny (Cousin Jacques) - Dictionnaire néologique

« Tiens c'est vrai ! cria Baudu. Nous irons le voir après déjeuner. Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud. »
Émile Zola - Au bonheur des dames

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Battre le fer quand il est chaud » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Égyptear أطرق الحديد و هو ساخنBattre le fer quand il est chaud
Algériear على حمان الدم /3ala homan edem/Tant que le sang est toujours chaud
Bulgariebg Желязото се кове докато е горещоIl faut battre le fer pendant qu´il est encore chaud
Pays de Gallescy Taro tra bo'r haearn yn boethBattre pendant que le fer est chaud
Allemagnede Man muss das Eisen schmieden, solange es heiß ist.On doit battre le fer tant qu'il et chaud.
Angleterreen To strike while the iron is hotBattre pendant que le fer est chaud
États-Unisen To strike while the iron is hotBattre le fer quand il est chaud
Angleterreen To make hay while the sun shinesFaire le foin pendant que le soleil brille
Espagnees Al hierro candente batir de repenteAu fer chaud battre tout d'un coup
Espagnees La ocasion la pintan calvaProfiter de l'occasion pour agir
Grècegr Sti vràssi kollaï to sidero (??? ????? ??????? ?? ??????)A l'ébullition colle le fer.
Israëlhe Lehakot al habarzel kshe hou khamBattre le fer quand il est chaud.
Hongriehu Addig üti a vasat, amíg meleg.Il bat le fer quand il est encore chaud.
Italie (Sicile)it 'U fèrru si bbàtti quànnu è càuduLe fer se bat quand il est chaud
Italieit Battere il ferro finché è caldoBattre le fer jusqu'à ce qu'il est chaud
Belgique (Flandre)nl Het ijzer smeden terwijl het heet isForger le fer quand il est chaud
Pays-Basnl Het ijzer smeden als het heet is.Battre le fer quand il est chaud
Polognepl Kuć żelazo póki gorąceBattre le fer puisqu'il est chaud
Roumaniero A bate fierul cat e caldBattre le fer quand il est chaud
Russieru Ковать железо, пока горячоBattre le fer pendant qu'il est chaud
Serbiesr Gvozdje se kuje dok je vruceOn doit battre le fer pendant qu'il est chaud
Serbiesr Gvozđe se kuje dok je vrućeLe fer se bat quand il est chaud
Turquietr Demir tavinda dövülürBattre le fer quand il est chaud
Belgique (Wallonie)wa I fât batte li fiér tant qu'il est chaudil faut battre le fer tandis qu'il est chaud
Belgique (Wallonie)wa Tant qu' les fesses son découvertes autant deux claques qu'eunneTant que les fesses sont découvertes autant deux claques qu'une
Chinezh 趁热打铁Battre le fer quand il est chaud

Déformée

Battre son frère quand il est chaud
Battre Deferre pendant qu'il est chauve

Vos commentaires
Dans le temps, on disait : "battre la faux quand elle est chère", au moment des moissons particulièrement, mais aussi à la fenaison. De là vient vraisemblablement l’expression actuelle. Quoique Ducaneton décrive une possible origine plus ancienne, maritime celle-là, et remontant au 11 octobre 1492. Mais je vous laisse le plaisir de développer, les gosses*...
Allez, bonne nuit, les mains sur les couvertures...
*Allez, mon Eureka d’amour, c’est du velours !
QUESTION de Jean-Pierre Melville :

Faut-il battre les nez des fers chauds ?
Et n’oubliez pas de battre de le rappel et la charge!
le forgeron vous bat quand vous êtes chaud ? Il cherche à vous modeler, sans respect pour votre personnalité ? Appelez-nous !

C’est un communiqué de SOS fer battu.
On ne doit pas battre son père quand il est chaud, mais on peut battre son frère quand il est faux.
réponse à . chirstian le 18/04/2007 à 08h49 : le forgeron vous bat quand vous êtes chaud ? Il cherche à vous...
excellent
le métal porté au rouge (donc très très chaud) est autrement plus malléable que le même à température ambiante.
ma vie sexuelle ne regarde que moi, mais je voudrais dire que, quand je suis très très chaud je deviens rouge, je suis plus malléable qu’à froid... mais en même temps je durcis. Est-ce normal ,docteur ?
TOUT FAUX!

Cela vient d’un monastère, je ne sais malheureusement plus lequel.
On a retrouvé une pierre, gravée en caractères runiques en leur genre, disant:
"il faut battre le frère quand il est chauve".
C’est depuis d’ailleurs que la tonsure a été instaurée...
Tout ceux qui, dans leur vie, ont été forgeron ou maréchal-ferrant,
"ont été" ont aidé ... serait plus juste ! quand j’étais jeune, j’actionnais le soufflet de la forge pour aider mon grand-père qui était, lui, maréchal ferrant ... et il façonnait des fers très habilement puisqu’il s’était fait la renommée de fabriquer des fers orthopédiques pour les pieds sensibles, mal formés ou déformés des chevaux percherons ... Le fer était plongé plusieurs fois dans la braise rouge et il battait et rebattait le fer rouge sur son enclume jusqu’à obtenir la forme désirée et ensuite, il le plongeait dans l’eau froide (qui se réchauffait, évidemment = échanges thermiques)
ce n’est qu’ensuite, que je lâchais le soufflet pour prendre une sorte d’éventail pour "émoucher" le cheval, installé entre les montants du "travail", afin que les mouches ne l’agacent pas et le fassent bouger pendant la délicate opération de l’ajustement du fer et du clouage dans le sabot ...  
Cotentine, l’ex-percheronne !
réponse à . cotentine le 18/04/2007 à 10h12 : Tout ceux qui, dans leur vie, ont été forgeron ou maréchal-...
La mouche que tu sais est donc patrimoniale ? J’ai bien fait de la garder (non de la prendre) alors.
réponse à . cotentine le 18/04/2007 à 10h12 : Tout ceux qui, dans leur vie, ont été forgeron ou maréchal-...
bref, tu as commencé ta carrière dans le chaud-business ! Fallait l’fer !
Je bats mon clavier pendant qu il est chaud :â,ê ,î, ô ,û .
Merci God , je vais bientôt me reconvertir en dactylo grâce à mon coach particulier.
réponse à . <inconnu> le 18/04/2007 à 11h14 : Je bats mon clavier pendant qu il est chaud :â,ê ,î, &oci...
Et nous en d’ac saoûlots, grâce à nos scotchs particuliers...
Marceeeeeeeeeeeeel !
réponse à . <inconnu> le 18/04/2007 à 11h14 : Je bats mon clavier pendant qu il est chaud :â,ê ,î, &oci...
Fais gaffe à la facture : il est capable de battre le fer tans qu’il est chaud, ton coach particulier ?
réponse à . cotentine le 18/04/2007 à 10h12 : Tout ceux qui, dans leur vie, ont été forgeron ou maréchal-...
Sur les Boulevards des Maréchaux-ferrants, à Paris, il y a des dames (?) qui battent le pavé à grands coups de talons-aiguille : en fin de soirée, il est tout chaud, tellement l’activité est frénétique.
D’où l’expression : "il faut battre le pavé quand le micheton est chaud", ouïe chez une péripatétipute de mes amies.
éthymologiquement, rendre le fer chaud , se disait : "chaud-fer" qu’on écrit maintenant "chauffer". Donc "chauffer le fer" est un pléonasme.
CQFD ! 
réponse à . chirstian le 18/04/2007 à 11h59 : éthymologiquement, rendre le fer chaud , se disait : "chaud-fer" qu&...
Chat-pot, Chirstian. Mais ça ne décroche pas la trirème du jour poux rotant...
réponse à . chirstian le 18/04/2007 à 11h59 : éthymologiquement, rendre le fer chaud , se disait : "chaud-fer" qu&...
Et que dire des collectionneurs qui constituent des chemins de fers (chauds ou froids selon affinité)
réponse à . Elpepe le 18/04/2007 à 12h04 : Chat-pot, Chirstian. Mais ça ne décroche pas la trirème du ...
ni poux...laids non plus.

Bonjour mon Amiral, Bonjour à Tous
Mes zescuz Capitán j’pouvais malheureusement pas batt’ l’fer quand qu’tu le battais c’te nuit, là chuis en train d’interviouver l’espinguoin et j’ramène ma fraise illico qu j’l’ai fini. Chuis dans l’vit du sujet..ça chauffe, ça chauffe...faut qu’j’batte le chaud avant qu’ça refroidisse !
réponse à . eureka le 18/04/2007 à 12h52 : ni poux...laids non plus. Bonjour mon Amiral, Bonjour à Tous Mes zescuz ...
Je m’en pourlèche les cabines babines...
il n’est pas très catholique de battre le fer avec le dos de la cuillère quand il est chaud.
Est-il ?
réponse à . chirstian le 18/04/2007 à 13h36 : il n’est pas très catholique de battre le fer avec le dos de la cui...
Eh oui, mais pour un athée, que fer ?
Do you want a cup of athée, my fer lady ?
Jeux de mains, jeux de vilains...Non il ne faut pas battre, jamais même un fer!!!
Si je puis me permettre le wikidictionnaire donne la phrase suivante:
"Battre le fer TANT qu’il est chaud" et non pas "quand".
Voilà, voilà......bonne journée à tous.
réponse à . Moogli le 18/04/2007 à 15h27 : Jeux de mains, jeux de vilains...Non il ne faut pas battre, jamais même un...
Ah que si ! La Dame de Fer avait une tête à claques !
Bonjour bonjour, Moogli.
réponse à . <inconnu> le 18/04/2007 à 15h30 : Si je puis me permettre le wikidictionnaire donne la phrase suivante: "Battre le...
Tant culent les mouches qu’à la fin elles s’envolent ? 
réponse à . Elpepe le 18/04/2007 à 15h32 : Tant culent les mouches qu’à la fin elles s’envolent ?&n...
Mais non cher Elpepe, il n’est nullement question de sodomiser les diptères ( pas plus que les drosophiles, d’ailleurs)
En effet "quand" voudrait dire qu’une fois chaud on peut le travailler jusqu’à obtention du résultat.
Tandis que "tant" est plus juste car celà veut dire "pendant le temps" qu’il est chaud.
Bon, c’est peut être capillotracté........
Hasta luego amigos.
réponse à . <inconnu> le 18/04/2007 à 15h39 : Mais non cher Elpepe, il n’est nullement question de sodomiser les dipt&eg...
Tu as parfaitement raison, Gol2fois15, une fois ! Mais peut-être n’as-tu jamais vu une mouche culer, comme un cheval ou un bateau ? Ceci est un proverbe breton, car, là-bas, les mouches aussi boivent du chouchen. Si, si... demande à Peinard_best !
réponse à . <inconnu> le 18/04/2007 à 15h30 : Si je puis me permettre le wikidictionnaire donne la phrase suivante: "Battre le...
c’est effectivement ce que j’aurais dit , mais vérification faite ,il semblerait bien que ce soit "quand" ou "pendant". Par exemple :
Littré : "On doit battre le fer entreulx [pendant] qu’il est bien chaux " (Guesclin. 20862) au XIV.
Le Dictionnaire de l’Académie (édition de 1762) :" Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud".
De toutes les sources celles du système WIKI est sans doute la moins fiable , par nature. Mais quelle belle idée que ce partage de connaissances !
Allez, je suis bien chaud , je retourne travailler avant de me fer battre ...
réponse à . eureka le 18/04/2007 à 12h52 : ni poux...laids non plus. Bonjour mon Amiral, Bonjour à Tous Mes zescuz ...
Attends, Charles, attends... Qu’elle disait...
Plus le métal refroidit (et il refroidit très vite) et plus il est difficile à modeler.

...D’ailleurs, en moyen-français, l’expression Battre froit fer signifie : faire quelque chose d’inutile, de vain.
"Lire et non comprendre ce qu’on lit, c’est battre l’eau ou froit fer" (Histoire de la Toison d’Or, de Guillaume Fillastre, 1468)

ça arrive souvent, pourtant - et même parfois sur ce site, de ne pas comprendre ce qu’on lit : pratiquer le deuxième degré, c’est parfois battre froit fer.
réponse à . chirstian le 18/04/2007 à 15h49 : c’est effectivement ce que j’aurais dit , mais vérification f...
A mon avis c’est une déformation "contrepéterique" naturelle, vu la proximité d’essence.

"Il faut battre les chairs tant qu’il le faut" (faux contrepet)
SADE (Donatien Alphonse François, Marquis de) 
réponse à . <inconnu> le 18/04/2007 à 15h30 : Si je puis me permettre le wikidictionnaire donne la phrase suivante: "Battre le...
Oui, et on trouve aussi ’pendant’, à la place de ’quand’ ou ’tant’.
Mais quand c’est pendant, c’est moins beau.

Ah zut, Chirstian avait réagi avant moi !
Moi j’vous l’dis c’t’esspression l’est adoptivement française, et j’vous l’démontre suivamment. C’est de la fiction historique pure jus, vérifiable, garantie et approuvée par tous les almanaches de la marine depuis Noé, qu’même l’Amirauté ici-jointe démentira pas, j’vous l’certifie.

Qui ne connaît l’Amiral d’la Méraucéâne ? Cui là l’pingouiche, mais qu’en fait l’a renié son pedigree macaroni, qui soudain tout à coup l’a découvert l’ot’ z’inde (mais qu’en fait l’a découvert peau d’balle pisque d’abord les indiens connaissaient déjà, ensuite y en a eu beaucoup d’autres oh combien de Mârins, combien de Câpitaines ! seulement, y z’étaient pas v’nus l’dire comme lui les c..s et l’ont t’eu dans l’os pour les lauriers, mais au moins eux l’ont rien changé à la vie « normale » de la planète…) alors qu’y pensait avoir atteint la celle à Vasco Polo, et qu’l’a réussi à trouver c’que sa reine l’avait envoyé chercher, à savoir des noix de tous les calibres, c’est qu’elle adorait les noix, la reinette. Y s’était tout simplement gouré dans la boussole qu’y faillit en perd’ la boussole qu’acoz avant d’les trouver les noix ses matafs commencèrent à les lui casser, ses noix. Le voyage n’en finissait pas et y z’en avaitent raz l’pompon et commençaient à désespérer d’entendre un jour « Terre, Terre » d’là haut su’la colline euuh su’le mât. Y z’en avaient leur claque (qu’il s’en s’raient bien payé un qu’y z’avaient envie tu parles) de bouffer du caviar, du saumon, d’la morue et des moules à tous les r’pas, et de s’rincer l’gosier à l’eau plate de Cadixeville. C’est qu’y z’avaient tout becté, qu’y restait même pù une boite de rillettes du Mancho, et sifflé tous les tonneaux de rouquinos y blancos, vin bien connu ibérois. Lui qu’avait tout prévu pour mener r’abien son voilliage, même des chevals, qu’il avait pris le soin d’embarquer avé lui en cas qu’les moteurs de ses yachtes y tomberaient en rade en plein large hein et dont y l’en aurait besoin pou’ le tracter, vu qu’les dépanneuses marines ça couraient pas les rues à c’tépoque là. Il avait même prévu le ferrailleur pour faire la p’tite manucure aux félins (quoi ? c’est pas des félins les bourrins ? ah bon ! quèce ça peut fer, on s’en fout !).
Cristofo plein de certitude qu’il allait imminemment trouver c’qu’y était v’nu chercher, attendait su’l pont avé des collègues et regardait le ferrailleur faire sa besogne et comment qu’y arrivait à bien malléer le fer rougi par la braise, à lui donner les formes qu’y voulait pour les séances de beauté chevaline. Quand brusquement quelques mutiniers rouges d’colère, surginrent (eh oui, c’est corec’, t’as rien à dire, ça vient de surgirent et vinrent) et y l’sommèrent d’faire d’mi-tour pour s’rapatrier at home qu’sinon y s’fâcheraient grave. Lui tu l’connais, on y fait pas le chanteur c’est lui le maitre ! Fou d’rage et fort du spectac’ du fer rougi par la chaleur il écria autour d’lui «Y faut les batt’ tant qu’ils sont chauds avant qu’y m’refroidissent » (pour lui rouge = chaud, logique). Les révoltés furent vite encerclés, capturés et ficelés, et pour la cerise su’la gateau y leur fit passer les fers, que le ferreux a confectionnés tout au long d’la croisillère des Andes et qu’étaient destinés à quelques pôv autochtones-souvenirs qu’ils auraient ramené avec les noix….comme pièces à conviction. Il les fit j’ter au sous-sol d’la cale du raffiot de 3è classe (eh bé oui, pour faire c’qu’y a fait, y devait en avoir au moins trois … de raffiots bien sûr, soyez sérieux !) c’est vous dire !
Hasard, ironie du sort, le lendemain de cette veille y mettait son peton à Nèveyorque. Brèfle, les espingoins très croyants à la supersitition reconnurent que les termes lancés par leur Cristofo lui permirent non seulement de mater les manifestants, mais surtout de voir la terre des zindes qu’est une ot’ marque de terre des zindes après des mois d’inespérance de la bonne espérance. Ils l’ont donc adopté, idem pour le reste du monde, pour signifier c’que nous savons. Comme quoi quand on est chaud on donne un meilleur résultat que quand est froid (ça c’est du bien vu euuh pardon senti !).

Seulement de son nouveau monde, y a pas qu’son esspression ....qu’est partout dans le monde !

Z’avez tous l’bonjour d’Colombo qui pouvait pas v’nir vu que sa femme é lui dit toujours nanani nanana….
réponse à . eureka le 18/04/2007 à 17h01 : Moi j’vous l’dis c’t’esspression l’est adoptivemen...
STANDING OVATION, moi je dis !
Tu m’escaguasses , moi je dis.

Si tu as la médaille, demande-la en cuivre. Le cuivre ça coûte la peau des roustons fesses.
réponse à . eureka le 18/04/2007 à 17h01 : Moi j’vous l’dis c’t’esspression l’est adoptivemen...
Tout vient ta pointe à qui sait la tendre. Magnifique, le récit, là... hein, God ? Tu te rends compte ? J’avais raison, en_1 ! L’expression citée par Ducaneton date bien du 11 octobre de l’an de grâce 1492.
Ça t’en bouche un coin-coin, là, hein ? Ah, mon Eureka d’amour, tu as dû être corsaire dans une autre vie, toi. Bon, tu remportes (haut-les-mains !) la trirème du jour, tu penses... 
réponse à . Elpepe le 18/04/2007 à 15h31 : Ah que si ! La Dame de Fer avait une tête à claques ! Bon...
Je ne connais que des Dames de coeur. Pas vrai cotentine?!

Bises à ta Pépé
RÉCLAME :

Buvez Coco-Colomb !
Chutttttt....On et tranquille que dans l’anonymat!
réponse à . Elpepe le 18/04/2007 à 17h26 : Tout vient ta pointe à qui sait la tendre. Magnifique, le récit, l...
Gracias Capitan ! avé une clé en prime ou quoi ? Ah c’est God ? Y veut rien savoir ?
Bon...
réponse à . Moogli le 18/04/2007 à 17h40 : Chutttttt....On et tranquille que dans l’anonymat!...
Comment plaît-il ? Y’a pas de noix de coco à Nouille-Orque, peut-être ?
Bon, si on revisite l’Histoire façon Bérurier, comme le fait si bien mon Eureka d’amour, on peut aussi revisiter la botanique, non ?

RÉCLAME :

Expressio, le seul site où la visite ET la revisite sont gratuites.
N’oubliez pas le guide, merci.
réponse à . Elpepe le 18/04/2007 à 17h46 : Comment plaît-il ? Y’a pas de noix de coco à Nouille-Orq...
Pas le temps, demande si ca botte à Nic?
Le boxeur Michel Maudet a-t-il battu l’aîné des Ferchaux ?
cette page
réponse à . syanne le 18/04/2007 à 16h22 : Plus le métal refroidit (et il refroidit très vite) et plus il est...
intéressant ! Je résume :
"il bat froid fer": il fait quelque chose d’inutile, de vain.
et "il bat froid fer ": il lit sans comprendre ce qu’il lit (ce qui, somme toute est effectivement une façon de perdre son temps)
mais l’histoire ne s’arrête pas là :
"il bat froid" : il reçoit avec froideur ce qu’on lui dit ou propose (normal , s’il n’a pas compris!)
et "il bat froid à quelqu’un" : il le traite avec froideur ( normal puisqu’il se méprend sur le sens de son intervention). Littré précise, pour nous ramener à la forge,que la locution serait "prise du forgeron qui bat un fer à froid."

En rapprochant tout ça , il semble que le message soit clairement : les mauvais procès proviennent 9 fois sur 10 d’une mauvaise compréhension , non ?
Non ?
réponse à . lorangoutan le 18/04/2007 à 18h43 : Le boxeur Michel Maudet a-t-il battu l’aîné des Ferchaux ...
Voir_2... Bon, les djeunes, BB m’attend. Et vous savez pas ce qu’elle nous a préparé pour ce soir ? Des harengs pomme à l’huile ! Avec des vrais harengs pêchés directement en filets, des vraies pommes de terre bretonnes qu’on verse la vinaigrette hypermoutardée dessus quand elles sont tièdes pour qu’elles boivent bien l’huile, et des vrais oignons rosés de Roscoff qu’elle a pas pleuré à éplucher, ni à quantifier d’ailleurs (et d’ici). Vous mordez le régal ? Moi, je m’en fais une ventrée-plat-unique, ou alors, trois feuilles de salade et un malheureux bout de fromage, c’est tout.
Bon, allez : je sens que son fier réchaud, je vais aller le lui battre. Ah ben vi, l’est comme ça, le Pépé.
Bonne nuit les gosses. Les mains de fer dans les gants de mamours, hein ?
réponse à . Elpepe le 18/04/2007 à 19h11 : Voir_2... Bon, les djeunes, BB m’attend. Et vous savez pas ce qu’ell...
Mon fer est chaud, je file repasser. Ne me bats pas froid Elpepe si je te dis que la salade de pommes de terre s’assaisonne toujours tiède, d’accord, mais en commençant par verser dessus un peu de vin blanc. Moi, en général je ne me fais pas battre pour finir la bouteille...
réponse à . chirstian le 18/04/2007 à 18h50 : intéressant ! Je résume : "il bat froid fer": il fait qu...
[
réponse à . chirstian le 18/04/2007 à 18h50 : intéressant ! Je résume : "il bat froid fer": il fait qu...
Au cas où tu n’aurais pas saisi le sens pourtant évident de mon précédent message - et que tu me fasses un mauvais procès, je le repasse (pendant que le fer de Memphis est chaud).

les mauvais procès proviennent 9 fois sur 10 d’une mauvaise compréhension , non ?

Si, si ! Mais il me semble que c’est l’affaire de l’émetteur autant que du récepteur. Voici mon (étymo)logique :
"Comprendre" vient du latin comprehendere, dont l’un des sens figurés est certes "saisir par l’intelligence", mais dont le sens premier est "saisir ensemble".
La compréhension est donc la rencontre de celui qui lit et de celui qui écrit. Si le message, en parcourant la distance qui sépare les deux, change de sens, est-ce parce qu’il a été mal envoyé, mal reçu, ou bien les deux ?
Que dire de l’antiphrase qui, privée de l’intonation de son auteur, ou de la finesse de son destinataire, dit exactement le contraire de ce qu’elle voulait exprimer...

Tu me reçois, là ?
réponse à . Moogli le 18/04/2007 à 17h28 : Je ne connais que des Dames de coeur. Pas vrai cotentine?! Bises à ta P&...
Bienvenue Moogli ! (23) ... un peu tard (je reviens seulement en ce début de soirée) tous les présents manquent vraiment de civilité avec le p’tit nouveau !
J’suis prise à partie ... en (37) eh oui, moi aussi, je ne connais que les dames de coeur et non l’homme de fer alias Robert Dacier (non ç l’inverse ...) ... et en (42) ... car avec ma passion du jardinage, la "botte à Nic", ça me connaît ! 
Je n’ai pas battu le fer quand il était chaud, mais je me suis battue avec la terre (pour planter) ... quand il faisait chaud ... et comme disait un ami " à trop chauffer, ta menthe va fuser !" 
J’ vais me le fer tant qu’il est chaud, disait la forgeronne...)
Et bienvenue à Moogli, oui !
réponse à . Elpepe le 18/04/2007 à 00h24 : Dans le temps, on disait : "battre la faux quand elle est chère", au...
Le 11 octobre 1492 dites-vous, amiral Escartefigue ?
Ne serait-ce point la date où les vigies des navires appelés Pinta, Nina et Santa Maria s’écrièrent en choeur: "Ferrons la batte tant qu’elle est chaude !" en voyant une colombe ramener un rameau d’olivier vers elles ?
Ceci atteste bien, s’il fallait encore le prouver e l’origine marine de cette expression, mille sabords !

Paré-à-virer-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 19/04/2007 à 22h22 : Le 11 octobre 1492 dites-vous, amiral Escartefigue ? Ne serait-ce point la ...
Ah ben oualà, une trirème du jour qui arrive à point nommé, deux ans et trois mois après ! Merci qui ?
De deux choses l’une : ou bien God est en vacances, ou bien l’hébergeur a des courts-circuits dans les processeurs, moi je dis. De là à ce qu’il batte le fer à souder tant qu’il est chaud... T’as déjà essayé de remplacer un composant nase sur ta carte-mère, toi ? C’est mission impossible.
Pas trouvé le temps de prendre l’expression d’hier à bras-le corps, pas le courage de lire les 52 « vieux » apports de celle « du jour » qui n’est aussi que du réchauffé, ce qui me chauffe un peu, et pas envie de me donner le ridicule de doublonner sur un fer refroidi depuis deux ans … Bon réveil à toutes et tous.
faut battre le fer tant qu’il est chaud ... et c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! (ou charron ou ferronnier ou coutelier ...)   cette page ou encore cette page
Quand je donne un ordre à mon cheval, il me répond : "je m’en bats les fers" !
Il faut dire qu’il a une sacrée caboche... 
Bonlour,

Guillaume le Taciturne, ancien roi de Hollande, disait : Non seulement battre le fer tant qu’il est chaud, mais le rendre chaud en le battant.

Je le sais car j’ai eu cette phrase comme sujet de dissertation vers 1958 (en Belgique).
réponse à . <inconnu> le 29/07/2009 à 06h26 : Bonlour, Guillaume le Taciturne, ancien roi de Hollande, disait : Non seul...
Ce sujet de dissertation n’était qu’un canular pour tester la sagacité des potaches, puisqu’il était taciturne ! :&rsquo)
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 00h32 : Ah ben oualà, une trirème du jour qui arrive à point nomm&e...
ou bien God est en vacances
L’a quand même droit à un peu de repos, non ?
But I’ll be back. Soon.
réponse à . syanne le 18/04/2007 à 20h06 : Au cas où tu n’aurais pas saisi le sens pourtant évident de ...
Tu me reçois, là ?
oh oui. ohhhhhhhhhhhhh ooooouuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii. Bats moi encore, j’en suis tout cho-se !
j’aime bien le film avec Vanel :" l’ainé des fers chauds"..........
"bats ton fer tous les mâtins (quel site!) . Si tu ne sais pas pourquoi il le sait." (proverbe de forgeron arabe)
je bats mon fer quant il me chaut ! (traduction : faites pas chier les mecs...!)
réponse à . chirstian le 29/07/2009 à 08h50 : "bats ton fer tous les mâtins (quel site!) . Si tu ne sais pas pourquoi il...
Pour ma si longue absence sur ce merveilleux sîte ,je bats ma coulpe.
Belle et douce journée à tous.
réponse à . chirstian le 29/07/2009 à 08h54 : je bats mon fer quant il me chaut ! (traduction : faites pas chier les...
faites pas chier les mecs...!
Va chaloir faire gaffe, alors ? Peu me chaut que tu bétonnes ainsi...
Le maçon
Tout à fait d’accord ; c ’ est pénible d’avoir toutes ces contributions avant d’en arriver à aujourd’hui ; décevant de trouver une rediffusion tous les jours !
Belle journée à tous et toutes !
réponse à . God le 29/07/2009 à 08h46 : ou bien God est en vacancesL’a quand même droit à un peu de r...
Certes, mon petit Godemichou adoré, certes. Du moment que tu emmènes avec toi les devoirs de vacances que je t’ai envoyés... Hmmm ?
Bon, là, je m’insurge, je crie "holà !", et tu vas lire la réponse_59 de God : il est en vacances, le biquet. Avec toutes les émotions qu’on lui procure, il a le droit d’oublier un peu sa bécane, bien laisser refroidir le processeur, et partir chercher la sérénité dans laquelle se forge son génie coutumier.
Tiens, je prends un exemple : imagine qu’il soit fatigué. De cette expression, il aurait bâclé son laïus, en nous battant froid !
Non, moi, je dis : repose-toi bien, mon petit Godemichou adoré, pour être en forme à la Convention d’Entrecasteaux. Pendant ce temps, on repeint les murs du phare, que ça sente bon le neuf quand tu vas rentrer...
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 09h08 : faites pas chier les mecs...!Va chaloir faire gaffe, alors ? Peu me chaut q...
Et tiens, à propos de la conjugaison du verbe chaloir :
- Peu chalut au pêcheur qu’il crochât le fond.
- Peu nous chaudront que les dinandiers nous bassinent.
réponse à . cotentine le 18/04/2007 à 10h12 : Tout ceux qui, dans leur vie, ont été forgeron ou maréchal-...
et ensuite, il le plongeait dans l’eau froide (qui se réchauffait, évidemment

En tant que délégué de la ligue anti aaaalcccc colique moi je te dis Braaaavoooo c’est comme ça qu’on fait l’eau ferrrrrugineuuuuuse !
L’eau ferrrrrugineuuuuuse OUI... l’aaaalcoool NON
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 09h56 : et ensuite, il le plongeait dans l’eau froide (qui se réchauffait, ...
Et... la Cuvée de l’Amiral, dis ? Hmmm ?
Cette expression ne vient pas de la marine...
Car il n’y a pas d’amiral-ferrant.
réponse à . cotentine le 18/04/2007 à 10h12 : Tout ceux qui, dans leur vie, ont été forgeron ou maréchal-...
Cotentine, l’ex-percheronne !

Je croyais que tu étais ex-instit de maternelle. Comme quoi on peut se tromper !
Non ne monte pas sur tes grands chevaux, je plaisante ris !
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 10h03 : Cotentine, l’ex-percheronne ! Je croyais que tu étais ex-insti...
Prendre son pied avec une percheronne !
J’en hennnnnnnis à l’idée de le fer.
C’est chaud, non ?
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 10h00 : Cette expression ne vient pas de la marine... Car il n’y a pas d’ami...
C’est parce que tu n’as jamais vu l’Amiral ferrant une bonite...
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 10h10 : Prendre son pied avec une percheronne ! J’en hennnnnnnis à l&...
Le fer à cheval fait rage ?
Jennifer Nicabosch
C’est depuis que j’ai battu à chaud l’effer* de mon mari qu’il me bat froid dans le beffroi. Est-ce normal, docteur?

* effer: sorte de grue... 
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 10h12 : C’est parce que tu n’as jamais vu l’Amiral ferrant une bonite....
C’est parce que tu n’as jamais vu l’Amiral ferrant une bonite...

Pépé la bonite, ça sonne bien !
réponse à . <inconnu> le 29/07/2009 à 01h11 : Pas trouvé le temps de prendre l’expression d’hier à b...
C’est bien dommage de ne pas lire ou relire les anciennes contributions : tu te prives du plaisir rare de retrouver Eureka qui, revenue un peu, nous a à nouveau abandonnés, avec sa gouaille et son style particuliers, et sa culture époustouflante. Tu te prives de celui de lire Borikito, parti au pays des anges. Tu te prives de ce qui fait Expressio et à quoi chacun de nous contribue en quelques mots. Même si certains sont laaaaargement plus bavards que d’autres et digressent sans limites...........
réponse à . momolala le 29/07/2009 à 10h36 : C’est bien dommage de ne pas lire ou relire les anciennes contributions&nb...
Tu as des noms ? Donne-les moi, que je colle samedi.
Ah maudit maréchal qui produit du CO2 néfaste ! Comment ? Tu ne peux pas travailler sans ta flamme et les chevaux tu dois ferrer ? Alors on va taxer les chevaux qui t’obligent à allumer le feu, allumer le feu. Plus ils parcourent de lieues, plus ils usent leurs fers, plus ils paieront, les bougres ! Que disent les chevaux ? Ils n’ont rien demandé, on les ferre à l’insu de leur plein gré ! Eh bien, on a failli faire une belle erreur. Et qui vous fait ferrer ? Celui qui travaille ? Il travaille, alors il gagne des sous alors on peut le taxer. Tel qui ne travaille pas aussi au prétexte qu’il est loin de son boulanger ? Pourquoi n’habite-t-il pas en ville, comme tout le monde ? Que ne fait-il son pain lui-même ? S’il fait son pain, vous le dites : il produit du CO2 néfaste, on taxe. Comment ça moi aussi, moi aussi je produis du C02 ? Je respire, eh bien oui, je respire ! Oui, mais moa, je produis du CO 2 utile... Voilà une piste à suivre : on va taxer tous les inutiles qui expirent du CO2 : les retraités, les malades, les ... Ou ils paient, où ils expirent une dernière fois. Ensuite, on pourrait établir une taxe sur le méthane sur les successions.

Quand je dis que certains digressent... Pendant que j’écrivais ce commentaire 2 mirages en exercice sont passés au-dessus de ma maison. Manoeuvres à Salon ou à Istres, à 120 km. CO2 sur lequel nous serons sur-taxés. Ce qui va le rendre forcément moins polluant.
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 10h42 : Tu as des noms ? Donne-les moi, que je colle samedi....
Jamais de délation, jamais ! Je règle mes comptes moi-même et face à face. Ma mèche rouge est là pour signifier clairement que chez moi, le fer à croiser est toujours chaud ! Oui, bon, pas que le fer...
réponse à . momolala le 29/07/2009 à 11h00 : Jamais de délation, jamais ! Je règle mes comptes moi-mê...
Ah, que voilà bien là une réponse qui t’honore ! D’autant que les noms des dix graisseurs, je les ai déjà !
Comment ? Non, moi, je ne me vois pas sur ma liste, pourquoi ?
Cette expression vient de la marine

De la marine Marseillaise bien entendu, car le fer y boite dans le vieux port.
réponse à . momolala le 29/07/2009 à 10h55 : Ah maudit maréchal qui produit du CO2 néfaste ! Comment ...
Le président des experts (j’ai nommé Michel Rocard) était au chômedu, le pauvret... Alors, Nico lui a tendu une main secourable, pour qu’il lui fasse profiter d’une idée absolument géniale, signature des grands hommes politiques : une nouvelle taxe !
Je voudrais juste savoir combien il a palpé, le Micheton, pour une telle expertise...
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 11h13 : Cette expression vient de la marine De la marine Marseillaise bien entendu, car...
D’autant que l’opposition municipale en campagne disait, naguère : "il faut battre Deferre pendant qu’il fait chaud".
Donner des verges pour se faire battre pendant quelles sont chaudes .
réponse à . tortueterrestre le 29/07/2009 à 11h20 : Donner des verges pour se faire battre pendant quelles sont chaudes ....
Les gorges du Verdon, pas loin d’Entrecasteaux, sont profondes. Faudra demander à l’amiral si elles sont chaudes.
Il va faire un coup de bateau sur le Verdon en Août. Ca va faire des gorges chaudes à Trébeurden !
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 11h45 : Les gorges du Verdon, pas loin d’Entrecasteaux, sont profondes. Faudra dem...
Ah ben vi vi : je louerais bien un voilier pour ballader BB sur le lac de Sainte-Croix... Et si tu veux venir aussi, tu seras n°1, c’est-à-dire équipier chargé des voiles d’avant, et je t’installerai à califourchon sur le bout-dehors, à amurer le spi asymétrique : comme un coq en pâte, tu seras.
Et puis aussi un canoé pour descendre les gorges du Verdon kif-kif in Iroquois. Et si tu veux venir aussi, je te mettrai une plume dans le fion, pour faire plus vrai, visage pal pâle !
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 11h45 : Les gorges du Verdon, pas loin d’Entrecasteaux, sont profondes. Faudra dem...
Pas du bateau mais du canyoning, aussi du canoë Kayak à Châteauvert sur la rivière l’Argens (prononcer le ss). L’eau n’est pas très chaude, il faudra qu’il prenne un équipement spécial pour ne pas s’enrhumer.
Dans l’édito de chaque rediffusion, il est écrit :
Cette expression est une rediffusion, pour cause d’empêchement, de weekend ou de vacances.
N’aurais-je donc pas le droit de m’accorder une ou deux semaines de repos dans l’année ? Mmmh ?
Et puis une rediffusion ne peut pas faire de mal à ceux qui, abonnés plus tard, n’en ont pas eu connaissance à la date de sa publication, me semble-t-il.
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 12h08 : Ah ben vi vi : je louerais bien un voilier pour ballader BB sur le lac de S...
J’ai fait de l’aviron sur le Verdon, pas à Sainte-Croix, mais entre Esparron de Verdon et Quinson. Magnifique souvenir ! Allez, tiens, un peu de fraîcheur pour tremper le fer chaud du jour sur cette page. A noter, à Quinson le beau musée de la Préhistoire locale.
réponse à . God le 29/07/2009 à 12h25 : Dans l’édito de chaque rediffusion, il est écrit : Cett...
J’aimais beaucoup plus ton précédent message. Bien sûr, il a fallu préciser que tu pouvais avoir toi aussi, my God ! des empêchements et ça t’a sans doute agacé, mais j’aimais mieux celui d’avant.
réponse à . God le 29/07/2009 à 12h25 : Dans l’édito de chaque rediffusion, il est écrit : Cett...
N’aurais-je donc pas le droit de m’accorder une ou deux semaines de repos dans l’année ?
Non. Mais puisque tu avais déposé, dans les délais réglementaires, ta demande de congés au bar, et que Marcel l’a portée à l’amirauté pour visa approbatoire, tout est en règle, mon petit Godemichou adoré. Allez, repose-toi, pendant qu’on bat l’avoine sur l’éditeur de partoche, la semelle sur le parvis du phare, et la campagne à la recherche de quelque chose à dire de neuf, mais avec la clé de 12.
Car il est vrai que, depuis vingt-sept mois, il a un brin refroidi, le fer. Ça en défrise certains, c’est certain...
La même expression en marocain :
Drob al 7hadid ma7hado skhoun

Traduction mot à mot en français : Frapper (comprendre battre) le fer tant qu’il est chaud.
réponse à . saoufi le 29/07/2009 à 12h54 : La même expression en marocain : Drob al 7hadid ma7hado skhoun Tradu...
Tu peux la placer dans la rubrique Ailleurs, en haut de la page, en cliquant sur le signe "+", avec la possibilité de l’écriture arabe par copier/coller.
Je ne sais pas chez vous, mais ici, il suffit de le laisser dehors, le fer, pour qu’il reste chaud. Encore faut-il trouver l’énergie pour le battre. Les cigales inciteraient plutôt à la sieste.
réponse à . momolala le 29/07/2009 à 12h35 : J’ai fait de l’aviron sur le Verdon, pas à Sainte-Croix, mais...
A Quinson il y a aussi un camp de nudistes. Pas la peine de prendre des jumelles, il est bien caché.  
C’est une très belle région avec beaucoup de lacs.
réponse à . <inconnu> le 29/07/2009 à 13h50 : A Quinson il y a aussi un camp de nudistes. Pas la peine de prendre des jumelles...
Ah, mais j’emmène toujours mes jumelles ! Les Marine, 7X avec compas et collimation pour mesurer les distances, et les Rando, 10X, pour les petits zoziaux et la faune sauvage. Si, si...
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 13h56 : Ah, mais j’emmène toujours mes jumelles ! Les Marine, 7X avec ...
Tu peux mais tu ne verras rien du camp. non, non... Un village que j’apprécie beaucoup, déjà dans les Alpes de Hautes Provence, c’est Entrevaux, une cité médiévale fortifié par Vauban avec pont-levis et citadelle.
réponse à . momolala le 29/07/2009 à 12h37 : J’aimais beaucoup plus ton précédent message. Bien sûr...
Je le préférais aussi, ma chère Momo, mais le ton du 66 m’a un peu gonflé. Et je peux te dire entre nous que je me suis pourtant retenu.
Sur ce, je pars en voir une qui se morfond -c’est sûr- et m’attend avec impatience -je crois -.
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 13h56 : Ah, mais j’emmène toujours mes jumelles ! Les Marine, 7X avec ...
pour les petits zoziaux et la faune sauvage. Si, si...

Pas si, si... cuit, cuit...

Ah, mais j’emmène toujours mes jumelles

BB a une sœur ? (qui bat le beur, je sais te fatigue pas)
réponse à . chirstian le 29/07/2009 à 08h48 : Tu me reçois, là ? oh oui. ohhhhhhhhhhhhh ooooouuuuuuuuiii...
Some like it hot !

cette page
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 14h23 : pour les petits zoziaux et la faune sauvage. Si, si... Pas si, si... cuit, cui...
J’emmène toujours mes jumelles avec moi, c’est une sorte de religion...
réponse à . <inconnu> le 29/07/2009 à 14h09 : Tu peux mais tu ne verras rien du camp. non, non... Un village que j’appr&...
Tu peux mais tu ne verras rien du camp

Tu as essayé et t’as rien vu ?

Faut aller de l’autre coté, sur la rive d’en face juste au dessus du grand pin parasol. Tu descends 250 m en rappel (les mousquetons y sont à demeure) tu fais 400 m sur la gauche avec tes crampons, tu remontes de 150m et tu te décales à droite (25m) tu contournes le rocher (fais gaffe la pierre est friable) tu te laisse glisser jusqu’aux barbelés et là en te mettant à plat ventre avec une longue vue tu apercevras par temps clair le gîte de l’amiral. Si tu as de la chance, il sera habillé.
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 14h44 : J’emmène toujours mes jumelles avec moi, c’est une sorte de r...
Bigame !
Remarque avec une paire t’es encore un bon musulman, tu as droit à quatre (mais avec tes rillettes... c’est l’en fer qui t’attend, tu n’auras pas droit aux mille vierges chaudes*)

* le Coran (que j’ai lu) ne dit pas qu’elles sont chaudes, mais tant qu’à rêver hein !
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 14h46 : Bigame ! Remarque avec une paire t’es encore un bon musulman, tu as d...
Amstrad Game, pique épique et poli game ! 
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 14h44 : Tu peux mais tu ne verras rien du camp Tu as essayé et t’as rien vu...
le gîte de l’amiral
Et même, le 22 août prochain, LA gîte de Mickey, pour le même prix !
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 15h01 : le gîte de l’amiralEt même, le 22 août prochain, LA g&ic...
Bon, je vous laisse j’ai une expérimentation qui m’attend.
Je dois tester la balle qui rebondit sur l’eau, avec mes descendants.
Le labo maritime est sur la plage du " pavillon noir" ça s’invente pas ! si ça vous dit, début de l’expérience à 15 h 30 heure locale. Il est prudent de réserver les chaises longues, les places sont limitées.
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 15h01 : le gîte de l’amiralEt même, le 22 août prochain, LA g&ic...
LA gîte de Mickey, pour le même prix !

Tu veux dire que l’amiral me saoule et que je penche ?
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 00h32 : Ah ben oualà, une trirème du jour qui arrive à point nomm&e...
T’as déjà essayé de remplacer un composant nase sur ta carte-mère, toi ? C’est mission impossible

Et rien ne garantit que ça reparte ! J’ai simplement changé des condensateurs visiblement boursouflés ... pour un résultat nul, et pourtant j’utilise le fer quand il est chaud.
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 14h44 : J’emmène toujours mes jumelles avec moi, c’est une sorte de r...
Moi aussi, mais je crois que c’est congénital.
Il faut battre« l’affaire» pendant qu’elle est chaude, dit cette femme en parlant de son mari qui revient à la maison en état d’ébriété...avancé.
Ici, il arrive que l’on dise que quelqu’un est «chaud» pour dire qu’il est ivre. Langage vernaculaire...avancé également.

Chaud, chaudasse, chautasse.
réponse à . Elpepe le 29/07/2009 à 12h51 : N’aurais-je donc pas le droit de m’accorder une ou deux semaines de ...
il a un brin refroidi, le fer. Ça en défrise certains

Est-ce que ça veut dire qu’il faut battre le baby tant qu’il est lisse ?
Bah oui, tiens, c’te couennerie ! Faut toujours les avoir avec soi. BB dirait "par devers soi", mais juste entre nous, hein !
réponse à . SyntaxTerror le 29/07/2009 à 16h24 : il a un brin refroidi, le fer. Ça en défrise certains Est-ce que &...
Oui, et en boucle. Surtout les Anglaises !
réponse à . mickeylange le 29/07/2009 à 14h44 : Tu peux mais tu ne verras rien du camp Tu as essayé et t’as rien vu...
J’ai tout vu et en passant par la grande porte. Non je ne suis pas naturiste, c’était pour accompagner mon mari pour une livraison. Moi j’étais un peu gênée mais pas eux. Seuls les enfants tiraient sur leur pull pour se cacher devant les étrangers que nous étions. (les matinées sont fraiches mi-Août).
J’ai eu bien du mal à répondre pour cause de panne.(clavier et souris) le clavier est pas terrible mais je peux quand même m’en servir. Je vais en acheter un autre demain mais pas sans fil, les piles s’usent trop vite.
réponse à . <inconnu> le 29/07/2009 à 18h48 : J’ai tout vu et en passant par la grande porte. Non je ne suis pas naturis...
D’autant que les piles se déchargent par le fil, hé ?
Bon, les gosses : BB attend Pépé pour lui battre le fer de lance pendant qu’il est chaud. Que n’ensuite, c’est les mains sur les couvertures. Et à poings fermés.
Mais avec un petit en-cas, d’abord, que sinon, c’est le malaise hypoglycémique, Monique. Vagal, même, si ça se trouve !
réponse à . louisann le 29/07/2009 à 09h03 : Pour ma si longue absence sur ce merveilleux sîte ,je bats ma coulpe. Bell...
ai-je la berlue où ai-je bien vu passer un scooter rose ? Ça me fait si chaud partout que si j’étais un fer battu je ne serai pas plus chaud ! Comment est-ce que tu vas très bien et même encore mieux depuis que tu t’es décidée à donner de tes nouvelles ? 
réponse à . chirstian le 29/07/2009 à 20h12 : ai-je la berlue où ai-je bien vu passer un scooter rose ? Ça ...
Je suis ravie de voir que God va bien. Qu’il ait le droit de prendre des vacances, je le pense. Et tant pis pour celles ou ceux que son absence dérange.
Même le petit Nico doit prendre un congé pour raison de surmenage, alors laissons God recharger ses batteries, ou prendre un congé sabbatique (mais pas éternel quand même). 

Ravie aussi de voir que Louisann va bien.

Bienvenue à Saoufi qu’il ne me semble pas avoir lu auparavant.


Et pour l’expression du jour ? Rien à déclarer, fait trop chaud et suis trop fatiguée pour réfléchir.

Toutes mes excuses à Chirstian, j’ai cliqué sur le mauvais bouton. Ce message ne t’était pas destiné personnellement. Mais bonjour quand même.
réponse à . chirstian le 29/07/2009 à 20h12 : ai-je la berlue où ai-je bien vu passer un scooter rose ? Ça ...
Non non tu n’as pas la berlue c’est bien moi !!!
Des petits problèmes familiaux m’ont empéchés de me manifester ,mais vous étiez présents dans mes pensées.
Merci pour vos messages d’anniversaire cela m’a fait super chaud au coeur.
Bises à tyto et à tous ceux encore présents sur notre admirable sîte,et super bonnes vacances à notre maître .

Ps; un des participants de l’émision ’un dîner presque parfait’ de la semaine passé se déplaçait en scooter rose,le vilain copieur!!!!!
ANAGRAMME
Fred burlesque dicta haletant
Aujourd’hui nous fêtons la Saint-Georges. Sur Expressio c’est un jour d’allégresse, d’ailleurs tout le monde rit à Georges déployé (mais pas sur un lit de Procuste).

Et je vous le donne en mille : de quel personnage les mots plonge allégresse sont-ils l’anagramme, hein ? C’est d’ailleurs à lui que je m’adresse (à Georges Planelles, pas à hein) en posant ces trois questions :

1) As-tu des nouvelles de Reverso ?
2) Quel a été le rôle précis de Fred hamster dans les tractations ?
3) Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles enfin sèches ? (parce que ça commence à bien faire…)
réponse à . syanne le 18/04/2007 à 16h22 : Plus le métal refroidit (et il refroidit très vite) et plus il est...
ça arrive souvent, pourtant - et même parfois sur ce site, de ne pas comprendre ce qu’on lit : pratiquer le deuxième degré, c’est parfois battre froit fer.
Là tu m’étonnes !
réponse à . syanne le 18/04/2007 à 16h22 : Plus le métal refroidit (et il refroidit très vite) et plus il est...
D’ailleurs, en moyen-français, l’expression Battre froit fer signifie : faire quelque chose d’inutile, de vain.
Pourtant on peut battre le fer quand il est froid, pour le durcir superficiellement. C’est grâce à ce procédé que les armes anciennes étaient d’une bonne qualité alors que l’acier était, lui, d’une qualité médiocre chimiquement parlant.
Il était un forgeron des mots mais je n’ai pas trouvé de fer chaud à battre dans ses textes. De toute façon, en bon apôtre de la non violence il aurait refusé de le battre fut il même froid......

Aujourd’hui nous sommes la St Georges, souhaitons lui sa fête ainsi qu’à notre Georges à nous (On te soutien, Georges.........Tu es notre Saint) et à tous les autres Georges.

Ca va en faire des Georges pour le café, va falloir que j’en fasse pas mal parce qu’il faut le boire tant qu’il est chaud.
réponse à . BOUBA le 23/04/2014 à 05h04 : Il était un forgeron des mots mais je n’ai pas trouvé de fer...
J’abonde dans ton sens, Garrigue Cooper cultivait l’auberge-inn.
Un jour à ne battre rien ni personne mais tant qu’à faire, à rire à Georges, chaude...
Signé : Fernande
réponse à . momolala le 23/04/2014 à 06h45 : Un jour à ne battre rien ni personne mais tant qu’à faire, &...
...........A Georges pompes y doux ?......
"Il faut battre le fer quand il est chaud", qu’ils disent.
Moi je dis: "Il faut le fer!"
Bonjour tout le monde, dans de délicates effluves de café...

L’hasard est grand.J’ai été amené à offrir du couteau voici peu. Belle aventure humaine que de "remonter" à la belle ouvrage.
Mais c’est la réalisation des lames "Damas" qui me ramène au dicton du jour.
Si l’on bat le fer quand il est chaud, on peut aller vers le sublime...tout le problème est de savoir qui tient le marteau...

nb: j’ai pris toute précaution de base avant d’offrir ce cadeau à la lourde hérédité....mais, vous ne trouvez pas que "ça" sent de plus en plus le café ?
DEVINETTE
À quel chanteur (hélas plus parmi nous) nous font penser des chevaux très grands aux pieds garnis de fers ?
réponse à . joseta le 23/04/2014 à 08h48 : DEVINETTE À quel chanteur (hélas plus parmi nous) nous font penser...
Jolie môme,...y’a pas d’âge pour l’amour,...c’est extra...

enfin, je pense !
DEVINETTE
Ancien forgeron, ce maréchal aimait s’occuper personnellement de la disposition de ses soldats. Pourquoi ?
réponse à . platon07 le 23/04/2014 à 09h09 : Jolie môme,...y’a pas d’âge pour l’amour,...c&rsqu...
En effet. Réponse
- les hauts ferrés
réponse à . joseta le 23/04/2014 à 09h11 : DEVINETTE Ancien forgeron, ce maréchal aimait s’occuper personnelle...
Because le maréchal fait rang !

j’ai bon, Maître ?
réponse à . BOUBA le 23/04/2014 à 09h33 : Because le maréchal fait rang ! j’ai bon, Maître ?...
Et ben, tu vois, quand tu veux.... 
(quoique, dans ma réponse j’avais mis ’rangs’ -au pluriel-)
Et chaque fois qu’on lui faisait la blague, Georges* marchais........

*Il débuta dans la vie comme métallo. Il se syndicalisa très vite et passa sa vie à se battre au milieu de ces gens habitués à travailler le fer, tranquilles et chauds......

C’est pas capillotracté ça peut être ?.......
Cet ancien forgeron s’appelait Jean.
Un jour Jean ferra un cheval.........

oué, bof.......
réponse à . BOUBA le 23/04/2014 à 09h44 : Cet ancien forgeron s’appelait Jean. Un jour Jean ferra un cheval............
Et comme il était robuste, on le voyait ’fort Jean’...
réponse à . joseta le 23/04/2014 à 09h42 : Et ben, tu vois, quand tu veux....  (quoique, dans ma réponse j&rsqu...
Il pouvait s’agir d’UN SEUL RANG de plusieurs soldats ....Alors ce S y change rien à ma réponse !.....Et puis cesse de me contrarier !!!!!!!!!!
Non mais !......
réponse à . platon07 le 23/04/2014 à 08h03 : Bonjour tout le monde, dans de délicates effluves de café... L&rs...
Paraît qu’il faut que la personne qui reçoit le couteau donne une pièce de monnaie en échange pour conjurer le sort et que la lame dudit couteau ne coupe pas l’amitié........

Enfin, moi j’y crois pas ........Suis pas superstitieux, ça porte malheur....

Tu passes quand tu veux pour le café, mais il faudra le boire assis sinon c’est signe de dispute....

Enfin, moi j’y.....etc etc......
réponse à . BOUBA le 23/04/2014 à 09h49 : Il pouvait s’agir d’UN SEUL RANG de plusieurs soldats ....Alors ce S...
Ou alors plusieurs rangs d’un seul soldat, en regardant en face. Si on les regarde de côté, on a donc bien un seul rang de plusieurs soldats de profil.
Réguler le débit d’un tuyau d’arrosage
le jardinier: jet normal
l’oiselier: petit geai et, bien sûr,
le forgeron: fort jet...
réponse à . joseta le 23/04/2014 à 09h56 : Réguler le débit d’un tuyau d’arrosage le jardinier: j...
Quasimodo: laid jet........

Non, t’as raison ça veut rien dire........
réponse à . BOUBA le 23/04/2014 à 09h49 : Il pouvait s’agir d’UN SEUL RANG de plusieurs soldats ....Alors ce S...
’Il a rang’; ça me fait rire 
- Dis-moi, on met un trait d’union entre maréchal et férrant ?
- oui, bien sûr, l’union fait la forge !
réponse à . <inconnu> le 23/04/2014 à 09h55 : Ou alors plusieurs rangs d’un seul soldat, en regardant en face. Si on les...
un seul rang de plusieurs soldats de profil.
C’est ce que wiki appelle une file :
"Rang désigne généralement une suite d’éléments disposés en ligne dans le sens de la largeur, par opposition à file, dans le sens de la longueur".
Avec ça, il ne reste plus qu’à déterminer la longueur et la largeur du stade, ou l’âge du capitaine 
réponse à . saharaa le 23/04/2014 à 10h20 : un seul rang de plusieurs soldats de profil.C’est ce que wiki appelle une ...
Bon, je rectifie, disons des soldats de profile. 
Dérouiller c’est se fer faire battre !
Le maréchal-ferrant fait réer le cerf. 
Tu irais jusqu’à ferrer des lévriers de course ?
réponse à . saharaa le 23/04/2014 à 10h20 : un seul rang de plusieurs soldats de profil.C’est ce que wiki appelle une ...
c’est un avion (Belge pour un Français et Français pour un Belge) qui atterrit
Le pilote freine à mort et s’arrête in extrémis au bout d la piste
Le copilote:
-"Qu’est ce qu’elle est courte cette piste !"
le pilote regarde à droite, puis à gauche:
-"Mais qu’est ce qu’elle est large !"

Rien a voir avec notre expression mais démontre que tout n’est question que de conventions......
réponse à . <inconnu> le 23/04/2014 à 10h56 : Tu irais jusqu’à ferrer des lévriers de course ?...
Tu te forges des chimères là...
Entre footballeurs américains
- Comment se fait-il que tu sois aussi musclé, aussi balaise ?
- j’aide mon père à la forge...
- c’est tout ?
- c’est en forgeant qu’on devient fort Jeron !
le forgeron: - Pour décorer une poissonnerie, je dois forger des petits poissons...
l’ami: - des petits poissons ? je trouve que ce s’rait pas mal les ables !
le forgeron: - mais si c’est malléable !
l’ami - 
réponse à . joseta le 23/04/2014 à 11h23 : Entre footballeurs américains - Comment se fait-il que tu sois aussi musc...
Chapeau bas !!

Je me découvre une nième fois terre en friches.

J’en étais resté à de belles envolées de la communale:

- C’est en lisant qu’on devient liseron.
- C’est en se mouchant qu’on devient moucheron....

Bien sûr, c’est un peu limité à la France profonde...
Hier, j'ai utilisé beaucoup d'encre... trop (cette page).
Aussi, je fais vite et pis je vous fiche tranquilles.

Georges, c'est ça : il agit au moment opportun, en profitant de l'enthousiasme de la belle.
Les avait, bien entendu,
Toutes mordues,
Tout's grignoté's, mes amandes,
Ma récolte était perdue,
Mais sa joli' bouch' gourmande
En baisers m'a tout rendu !


Et c'est là.
Et v'là.
Grande nouveauté sur Expressio !


Devant l'intransigeance barbare de la Direction du Jeu des Mots Cachés et le désespoir généralisé de la masse des joueurs, les établissements Mintakalnitak ont décidé de mettre en vente un détecteur servant à distinguer les mots officiels des autres mots cachés.

Ce dispositif bénéficie également de la fonction de suppression des mots officiels pour ne garder que ceux qui seront légitimement découverts par la base.

Cet appareil sera lancé au prix promotionnel de 12 ngultrums.
LE JEU DES MOTS CACHÉS (211) MÉTAUX ET ALLIAGES
Comme je dois passer la journée avec ma fille, le jeu, je vous le 'mets tôt'. Trouvez donc les
15 métaux ou alliages planqués dans mon texte.


- Où tu vas avec cette valise, Al ?
- Maman est très malade, j'ai l'impression qu'elle s'éteint peu à peu...
- Garde ton aplomb mon garçon...ce n'est peut-être pas si alarmant....
- Ma soeur semblait bien préoccupée au téléphone, un peu hors de soi, mais dans le fond t'es sûr de rien...mais je n'en mène pas large en ce moment.!
- C'est vrai, sûr à cent pour cent, l'est-on, non ! Alors gardons l'espoir...Tu sais je me souviens parfaitement de la p'tite Anne, quand elle habitait ici, avec ta tante, Al...elle ne louait des chambres qu'aux baltes, elle disait qu'ils étaient les plus sérieux à l'heure de payer le loyer...Je ne dis pas qu'elle avait raison, ni qu'elle avait tort, mais en tout cas elle savait y faire avec ces baltes qui étaient venus en masse travailler les terres...C'est ta tante et ta mère qu'eurent le privilège de traiter avec tous ces étrangers, mais surtout Anne qui était un lynx en affaires, ta tante Marie s'occupait de la maison et des chambres, d'ailleurs ta mère, c'est toujours là qu'elle la situait; sa Marie: home.
Je m'assieds un peu sur ce banc, j'ai de plus en plus de varices et je dois reposer les jambes...
- Et moi je file à l'aéroport, chère voisine, le zinc n'attend personne !
Les Établissements Mintakalnitak ne sont que des opportunistes qui veulent tirer profit d'une situation certes, un peu ambigüe, mais qui peut s'arranger à l'amiable. Gardez votre argent ! Ne vous laissez pas escroquer ! Après considération, La Direction tiendra compte de toutes les réclamations, et sera bénévole, qualificatif qui l'a toujours caractérisée.
La Direction
P.S. Après vérification, La Direction est en mesure de vous informer, que cette firme, c'est pas nickel chrome. À bon entendeur....
Agir au moment opportun.
Indigents
- Moi, quand je sonne chez les gens pour demander l'aumône, c'est à midi, ils sont tous là: je choisis le moment, aux portes, hein ?
- Tu choisis le moment opportun ?
Á +
Puisque tout le monde est plein de bonté ce matin et afin d'éviter des recherches fastidieuses aux fatigués congénitaux, je vous signale qu'il est fait allusion au film "L'aîné des Ferchaux" en 2, 43 et 61.
Yapadkoi.

Il faut battre la femme pendant qu'elle est chaude.
Communiqué des établissements Mintakalnitak

Maintenant nous pouvons bien le dévoiler, ce détecteur de mots officiels était un coup de bluff qui a réussi puisque la Direction a infléchi sa ligne de conduite intransigeante. 
J'ai toujours utilisé l'expression sous la forme "il faut battre le fer tant qu'il est chaud". Je vous dis ça en tant qu'ami. (Comme je l'ai déjà dit, tank ami est l'anagramme de mon pseudo.)
réponse à . Mintaka le 16/05/2016 à 10h14 : J'ai toujours utilisé l'expression sous la forme "il faut ...
Faut être blindé pour oser écrire de pareilles billevesées !
réponse à . joseta le 16/05/2016 à 08h22 : Les Établissements Mintakalnitak ne sont que des opportunistes qui veulen...
La Direction tiendra compte de toutes les réclamations
Camarades !
Il faut savoir terminer une grève dès que satisfaction a été obtenue  ! Reprenons le travail !


- Tu nous avais pas dit qu'on était en grève...
- Tais-toi et bosse. T'as de l'alliage sur la planche.


réponse à . <inconnu> le 29/07/2009 à 06h26 : Bonlour, Guillaume le Taciturne, ancien roi de Hollande, disait : Non seul...
On attribue aussi à Guillaume le Taciturne la maxime "Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer", qui doit rappeler quelque chose à ceux qui sont passés par le 4ème degré du REAA.
réponse à . Mintaka le 16/05/2016 à 10h14 : J'ai toujours utilisé l'expression sous la forme "il faut ...
Allons bon, c'est reparti comme en 24, voir la réponse 26 de l'Amiral des Rillettes.
réponse à . gonalzako le 16/05/2016 à 10h46 : On attribue aussi à Guillaume le Taciturne la maxime "Il n'est ...
Faut-il battre le REAA quand il atteint quatre degrés ?
(je n'ai aucune idée de ce que ça peut être.)
réponse à . gonalzako le 16/05/2016 à 10h46 : On attribue aussi à Guillaume le Taciturne la maxime "Il n'est ...
Oui, comme Syntax, c'est quoi le REAA ?
réponse à . SyntaxTerror le 16/05/2016 à 10h46 : Allons bon, c'est reparti comme en 24, voir la réponse 26 de l'...
Comme le dit Gold30* (alias Bouba) en #27, "tant qu'il est chaud" signifie "avant qu'il ne refroidisse", c'est différent de "quand il est chaud" qui signifie "quand il a atteint une certaine température". Hasta la muerte!

* Voir le #28.
réponse à . Ratanak le 16/05/2016 à 09h55 : Il faut battre la femme pendant qu'elle est chaude....
Il faut battre la femme pendant qu'elle est chaude
Pour attendrir une pieuvre, il faut la battre vigoureusement contre un rocher, à la manière des lavandières du Portugal.
Ce qui est bon pour une pieuvre est bon pour une femme, s'pas ?

Et, comme disait mon beau-père, quand il essayait de faire régner l'ordre entre ses quatre femmes: "Bats ta femme tous les matins ! Si tu ne sais pas pourquoi, elle, elle le sait !"

Et je terminerai ma minute de misogynie par une petite anecdote:
C'était au théâtre, où on jouait Othello, de William.
Othello, le méchant, l'infâme Maure de Venise, vient de poignarder à trois reprises (par trois fois, en son sein, le fer a repassé) la douce et aimante Desdémone.
Et, la tirant par les cheveux, il la projette sur l'avant-scène.
C'est alors que, du fond de la salle, une voix lui suggère: "Eh, tu ferais bien d'en profiter pendant qu'elle est encore chaude !"
Je m'étais pourtant promis de me taire aujourd'hui... et puis j'ai trouvé ça : je vous le donne.

Le brasier grésille et flambe ;
Le fer sanglant en lèpre d’or s’écaille
Sous la dent des tenailles
Qui le happent ;
L’enclume tremble ;
Le lourd marteau, brandi à la volée,
Frappe et jappe !
Et s’élève et retombe,
Et fait jaillir dans l’ombre
Gomme un sang de bataille
En rosée d’étincelles

Francis Vielé-Griffin

J'ai également trouvé cette photo saisie par Velázquez lors de la visite de Vulcain, celui qui battait le fer quand il était chaud. Je vous la donne itou : regardez...

réponse à . gonalzako le 16/05/2016 à 10h46 : On attribue aussi à Guillaume le Taciturne la maxime "Il n'est ...
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre
Certes, mais se lancer dans des tâches dont on sait qu'elles sont vouées à l'échec, c'est pas trop mon truc.
Real Estate Agents Authority.
La tutelle des agents immobiliers. On atteint le quatrième degré quand le quatrième client mécontent obtient satisfaction auprès des tribunaux ...
Rite Écossais Ancien et Accepté.
C'est le rite maçonnique le plus pratiqué dans le monde (mais pas en France)
Les avocats Mendel et Yef se réjouissent de la fin du contentieux, et soumettent à la cour que la Direction n'a ni les reins, ni le coeur d'acier.
Va pour les 15.
... sinon il nous bat froid ? le fer, bien sûr !...
réponse à . ipels le 16/05/2016 à 13h09 : Les avocats Mendel et Yef se réjouissent de la fin du contentieux, et sou...
la Direction n'a ni les reins, ni le coeur d'acier
Sûr !
Après avoir battu la semelle sur le trottoir du piquet de grève, il s'est aperçu qu'il se battait contre des moulins à vent : on ne céderait rien, on ne réclamait rien de plus que notre dû.

Alors, son esprit commençant à battre la campagne et comprenant que son entreprise risquait, elle, de battre de l'aile, penaud, il a battu sa coulpe...

C'est alors que debout ! tels les damnés de la Terre du site et les forçats d'Expressio, de nos poitrines ouvrières un cri d'union et de fraternité s'est élevé : Tous ensemble, battons le fer tant qu'il est chaud !

Si, si ! ça s'est passé comme ça ! 


réponse à . DiwanC le 16/05/2016 à 11h52 : Je m'étais pourtant promis de me taire aujourd'hui... et puis j'ai trouv&...
J'ai également trouvé cette photo saisie par Velázquez
Serais-tu assez aimable pour me dire s'il existe vraiment une photo des deux compères en train de battre la peau de l'ours pendant qu'il est encore chaud ?
réponse à . DiwanC le 16/05/2016 à 15h16 : la Direction n'a ni les reins, ni le coeur d'acierSûr ! Après...
Tu fus vraiment l'égérie des poitrines ouvrières !
réponse à . ipels le 16/05/2016 à 15h41 : Tu fus vraiment l'égérie des poitrines ouvrières ...
 !
- Dans cette forêt, il y a fort geais...
- Il y a forgé quoi ?

1) ÉTAIN (s'étaint)
2) PLOMB (aplomb)
3) OR (hors)
4) FONTE (fond t'es...)
5) ARGENT (large en...)
6) LAITON (l'est-on ?)
7) TITANE (p'tite Anne)
8) TANTALE (tante, Al)
9) COBALT (qu'aux baltes)
10) NICKEL (ni qu'elle...)
11) FER (faire)
12) MERCURE (...mère qu'eurent)
13) SAMARIUM (sa Marie: home)
14) ACIER (m'assieds)
15) ZINC
Voilà !
réponse à . SyntaxTerror le 16/05/2016 à 15h32 : J'ai également trouvé cette photo saisie par Velázquez...
Il n'existe qu'une seule photo ; elle est un peu floue... mais je te l'envoie quand même.
réponse à . ipels le 16/05/2016 à 15h41 : Tu fus vraiment l'égérie des poitrines ouvrières ...
Tu fus vraiment l'égérie des poitrines ouvrières !
Germaine est le surnom qu'Elpépé lui avait donné.
En réalité c'est Arlette.
Travailleurs travailleuses...
réponse à . joseta le 16/05/2016 à 17h13 : - Dans cette forêt, il y a fort geais... - Il y a forgé quoi ?...
Gagné ! Merci M'sieur le Directeur ! 

Travailleuses, Travailleurs,
Depuis des décennies, le patronat nous opprime. Sous couvert de maintien des emplois, il nous impose des cadences infernales et nous fait battre le fer alors qu'à peine il est chaud.
Les profits du grand capital augmentent sans cesse, alors que constamment, nos revenus reculent ! Dans de telles conditions, comment voulez-vous qu'on... s'en sorte !
La haute direction nous a menés au bord du gouffre. Tous ensemble, faisons le pas en avant qui nous sortira de la précarité à laquelle on nous enchaîne.
Travailleuses, Travailleurs, maintenons la lutte et finissons-en !


On n'a plus les paroles (ses discours très structurés n'ont rien à voir avec ce mauvais pastiche) mais l'air est resté dans nos mémoires !

Chère Arlette (la vraie)  ! ... qui n'a jamais dévié d'un iota et n'a sans doute jamais empoché la moitié d'un kopeck ne lui appartenant pas.
Après, ses idées, on prend, on ne prend pas... c'est aut' chose, s' pas !

J'arrête, sinon vais me faire virer et ce sera ta faute ! 

Je pensais plutôt à la révolutionnaire poitrine de Marianne,
comme forgeant et reforgeant le fer de la liberté qui guide le bon peuple !

réponse à . joseta le 16/05/2016 à 17h13 : - Dans cette forêt, il y a fort geais... - Il y a forgé quoi ?...
14 sur les 15.
J'ai raté samarium.
J'avais sial, mais sans vraiment le croire un alliage.
réponse à . joseta le 16/05/2016 à 17h13 : - Dans cette forêt, il y a fort geais... - Il y a forgé quoi ?...
Dans cette forêt, il y a fort geais
Sur le court de tennis de Roland Garros aussi !
réponse à . joseta le 16/05/2016 à 17h13 : - Dans cette forêt, il y a fort geais... - Il y a forgé quoi ?...
Ben voilà.
Pas de contestation possible.
réponse à . ergosum le 16/05/2016 à 18h40 : Dans cette forêt, il y a fort geaisSur le court de tennis de Roland Garros...
Bien vu ! On aurait donc pu écrire:
- Dans cette forêt j'ai vu fort geais...
- Forget ? L'ancien joueur de tennis ?
réponse à . gonalzako le 16/05/2016 à 12h37 : Rite Écossais Ancien et Accepté. C'est le rite maçonni...
Je n'ai toujours rien compris, ou alors dévoile plus que tu ne le fais. Et ce n'est pas de la blague, ce n'est pas la première fois que tu me déloges. 
Y'a des thèmes dont la série de noms ne prête pas à confusion; hélas ce n'est pas toujours le cas...
réponse à . joseta le 16/05/2016 à 19h20 : Y'a des thèmes dont la série de noms ne prête pas &agra...
Le "hélas" est superflu, cher joseta !
Justement, c'est quand il y a interprétations possibles, confusions et décorticages - voire dépeçages ! - qu'on s'amuse !
Mais si cela t'agace, tu nous le dis : on ne le fera plus...
réponse à . DiwanC le 16/05/2016 à 19h28 : Le "hélas" est superflu, cher joseta ! Justement, c'est q...
Oh, non, rien ne m'agace sur ce meeeeeerveilleux site ! Je parlais du point de vue pureté du jeu; quand il y a des confusions c'est amusant, mais moi j'ai l'impression de ne pas avoir réussi le jeu...
réponse à . ipels le 16/05/2016 à 18h18 : 14 sur les 15. J'ai raté samarium. J'avais sial, mais sans vrai...
J'ai aussi vu le "sial", mais il m'est revenu ce que nous avions appris à l'école sur les trois sphères concentriques de la terre, le sial (silice et alumine), le sima (silice et magnésie) et le nifé (fer et nickel), nifé ni à faire.
réponse à . joseta le 16/05/2016 à 19h52 : Oh, non, rien ne m'agace sur ce meeeeeerveilleux site ! Je parlais du point...
Le jeu est réussi, mais il y a à la fois ton inconscient (le moi, le sur-moi et tous ces machins) qui parle et la mauvaise foi absolue des joueurs qui viennent semer la gelée ...
réponse à . SyntaxTerror le 16/05/2016 à 20h03 : J'ai aussi vu le "sial", mais il m'est revenu ce que nous av...
... et on ne perdra pas de vue que Joseta, sous ses airs de soudures et d'amalgames, est un non-métal !
réponse à . ipels le 16/05/2016 à 20h38 : ... et on ne perdra pas de vue que Joseta, sous ses airs de soudures et d'amalga...
Oui, mais quand y'a du verglas, parfois, je m'étale....
réponse à . gonalzako le 16/05/2016 à 12h37 : Rite Écossais Ancien et Accepté. C'est le rite maçonni...
Grand architecte de l'univers ou dieu(x), je ne broute plus de cette avoine-là depuis pas mal de temps.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Battre le fer quand il est chaud » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?