C'est bonnet blanc et blanc bonnet

Se dit de choses présentées comme différentes mais en réalité très similaires

Origine

Êtes vous capable de faire la différence entre une assiette blanche et une blanche assiette ou bien un poteau rose et un rose poteau ? En dehors de l'aspect syntaxique, le placement du qualificatif par rapport au substantif, c'est peu probable. Les deux versions désignent bien ici la même chose, même si elles sont énoncées ou présentées de manière différente[1].

Par la similitude des deux formes, cette expression, qui existe depuis le XVIIe siècle sous la forme « bonnet blanc, blanc bonnet », se moque de ceux qui, en utilisant deux appellations réellement distinctes, prétendent désigner deux choses différentes alors qu'il s'agit en réalité de choses plus ou moins identiques.

Alors bien sûr, on pourra se demander pourquoi c'est le bonnet, blanc de surcroît, qui a été retenu dans cette expression, sachant que le nombre de candidats pouvant potentiellement le remplacer est gigantesque (pigeon gris, pamplemousse rose, brique rouge, hippopotame vert, serpent mortel, chou farci, tourterelle assommée sur une vitre... la liste est infinie). Hélas, il semble que les commentateurs de l'époque se sont abstenus de s'étendre sur la chose. Nous sommes donc privés de diserts sur ce sujet essentiel.
Et pourtant, à cette lointaine époque où l'on pouvait souvent reconnaître le métier d'un bonhomme au type de bonnet qu'il portait, on peut imaginer qu'il n'était pas forcément simple de différencier deux professions toutes deux porteuses d'un bonnet blanc ou d'un blanc bonnet, et que ce soit ce qui a influencé la naissance de l'expression.

[1] Afin de ne pas casser cette brillante démonstration, on passera opportunément sous silence le fait que l'inversion qualificatif / substantif permet aussi de désigner des choses réellement différentes : une fille petite et une petite fille, un sacré texte et un texte sacré, un type sale et un sale type ou encore un missel vert et un vermicelle, par exemple.

Exemple

« Il [le PCF] appelle à l'abstention. Pompidou et Poher, c'est "bonnet blanc et blanc bonnet", répète Duclos, relayé par les moyens d'un parti au faîte de sa puissance. »
Nord Éclair - Article du 26 mars 2012

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « C'est bonnet blanc et blanc bonnet » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Algériear Hadj Moussa et Moussa HadjQue le titre de Hadj (pèlerin de la Mecque) soit avant le nom de la personne ou après, il s'agit toujours de la même personne .
Allemagnede Das ist Jacke wie Hose.C'est veste comme pantalon.
Allemagnede Das ist hin wie herDe ce côté-ci c'est comme de ce côté-là
Angleterre / États-unisen It's six of one, half-a-dozen of another.C'est six de ceci, une demi-douzaine de cela.
Espérantoeo Estas verda stelo kaj stelo verdaC'est verte étoile et étoile verte
Espagnees El mismo perro con distinto collarLe même chien avec différent collier
Espagnees Da lo mismo que lo mismo daÇa donne le même que le même donne
Espagnees Tanto monta, monta tantoTant monte, monte tant
Argentinees Mismo perfume, distinto frasco.C'est le même parfum dans un autre conteneur!
Cubaes Es el mismo perro con diferente collarC'est le même chien avec un autre collier
Espagne (Catalogne)es És si fa no fa el mateixC'est peu ou prou la même chose
Canada (Québec)fr Èchanger quatre trente sous pour un dollar
Écossegd Two sides of the same coinDeux côtés de la même pièce (de monnaie)
Grècegr Οχι Γιάννης, ΓιαννάκηςCe n'est plus Jean, c'est Jeannot
Italieit Se non è zuppa è pan bagnatoSi ce n'est pas de la soupe c'est du pain trempé dans l'eau
Belgique (Flandre)nl Dat is allemaal vijfenzeventig (ou: zevenenzeventig)C'est tout ensemble soixante-quinze (ou: soixante-dix-sept)
Pays-Basnl Door de kat of door de hond gebeten worden Se faire mordre par le chien ou par le chat
Belgique (Limbourg)nl Het is zo lang als het breed isC'est aussi long que c'est large
Belgique (Limbourg)nl Het is ammel prelC'est tout pareil
Pays-Basnl Dat is lood om oud ijzerC'est du plomb pour de la ferraille
Polognepl Jedno i to samo L'un et le même
Brésilpt Cara de um, focinho do outroFace d'un, nez de l'autre
Brésilpt Trocar seis por meia dúziaChanger six pour une demi-douzaine
Russieru что в лоб, что по лбуAu front et sur le front, ça revient au même
Belgique (Wallonie)wa C'est chou vert et vert chou

Déformée

C'est beau nez long et Cyrano

Vos commentaires
En Belgique, nous disons "C’est chou vert et vert chou", ce qui ne nous empêche pas de parfois faire chou blanc même avec un bonnet vert.
cette page
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 00h08 : En Belgique, nous disons "C’est chou vert et vert chou", ce qui ne nous em...
En Belgique, nous disons "C’est chou vert et vert chou"...
Propose l’expression à God pour la rubrique "Ailleurs" : tu cliques sur la croix et tu suis les flèches.
réponse à . DiwanC le 04/04/2012 à 00h56 : En Belgique, nous disons "C’est chou vert et vert chou"...Propose l’...
Et à présent, le billet de  La Minute communicationnelle 

Question : Votre GPS vous a-t-il déjà été d’une grande utilité ?

Réponse : Certainement, je me rappellerai toute ma vie ce jour où il m’a donné ma position : "Vous êtes sur les roues, sur le toit, sur les roues, sur le toit…"

Et voilà, nous méritons bien notre devise : "Plus d’un trou dans notre sac".

"La Minute communicationnelle " vous a été offerte par Manzana. ♫ Avec Manzana, droit au nirvana ! ♫
Voir des voitures de course ? Je n’irai pas à Monza, na ! Je préfère boire Manzana
Bonnet blanc et blanc bonnet

Gustave avait un bonnet blanc
Mathilde avait un blanc bonnet
Sur le banc se sont rencontrés
Dans une amoureuse contrée
Gustave n’a pas fait chou blanc
Avec Mathilde, évidemment
Car elle opina du bonnet
Lorsqu’il a voulu l’embrasser
Ce ne fut pas sous le manteau
Mais au grand jour (il faisait beau !)
Qu’il lui fit sa déclaration
(Ce n’était pas pour les impôts !)
Il avait, il faut l’avouer
La tête bien près du bonnet
Lorsque contre elle il tempêtait
Elle versait un Dubonnet
Dans son verre et il s’apaisait
Leur ménage à deux fit long feu
On dira qu’ils furent heureux
Car bonnet blanc et blanc bonnet
N’ont pas de peine à s’accorder !
réponse à . Marcek le 04/04/2012 à 02h16 : Bonnet blanc et blanc bonnet Gustave avait un bonnet blanc Mathilde avait un bl...
cogito...
Trousser un tel poulet, comme ça, au débotté... faut le faire !
Quoique... bon, évidemment, ce n’est pas donné à tout le monde, mais Marcek eut quelques prédécesseurs célèbres !
J’ai souvenance d’une confidence de Gabrielle d’Estrées, la favorite en titre du bon roi Henri le quatrième: "sa Majesté, de retour de la chasse, m’a fait plaisir trois fois avant que de s’être débotté"
Chacun agit en fonction de ses talents...
Toutefois, je relève dans le poème de Marcek, une anomalie, à moins que je me leurre:
Leur ménage à deux fit long feu
On dira qu’ils furent heureux
Or, si j’en crois le Maître de Céans, au post #6 de l’Expressio (mâtin, quel site !) du 5 décembre 2005, le God il a dit:
un "long feu", celui du pétard mouillé qui échoue lamentablement à exploser
en un mot, voila une union complètement ratée. Comment pourrait-elle en ce cas être heureuse ?
ergo, bonnet blanc et blanc bonnet ne se sont pas accordés !
Bonjour,

AJOUT et CORRECTIONS rédactionnelles à mon commentaire précédent :

Cette figure de style, où l’on donne 2 formes inversées d’une même expression, porte un nom, dont je ne me souviens pas, mais qui comporte le suffixe ’nyme’ (comme dans ’aptonyme’ et ’paraptonyme’).
Je vais essayer de retrouver le nom, que j’ ai noté quelque part.
Quelqu’un le connaît-il ?
Bonne journée

J’ ai réfléchi, il me semble qu’il s’agit d’un’ isaptonyme’ du grec ’isos’ = même. Mais je n’ ai pas trouvé ce terme sur le Trésor Informatisé de la langue française, (www.atilf.atilf.fr), pourtant une mine de renseignements. On ne trouve pas non plus ’aptonyme’ et ’paraptonyme’ qui pourtant existent.
Pour rappel:
aptonyme : le nom de famille correspond à la profession exercée. Ex : M. Boucher, boucher. M. De Koninck est l’aide-de-camp du Roi Albert II.
paraptonyme :le nom de famille ne correspond pas à la profession et est même opposé. Ex : M. Boutefeu est pompier
Sur atilf, j’ ai pourtant trouvé l’adjectif ’prégnante’ du latin ’pregnans’, synonyme vieilli et littéraire de ’enceinte’ pour une femme, ou ’pleine’ pour une femelle animale.
Des amis, auxquels j’avais mentionné cet adjectif en parlant de ma fille, n’ont pas trouvé le mot dans les dictionnaires réputés. ’Pregnant’ existe en anglais.
Quelqu’un peut-il confirmer ?
Bonne journée
Parfois, quand on a Dubonnet blanc, on a un beau nez rouge...
En quelque sorte c’est du pareil au même que cette page
« Il [le PCF] appelle à l’abstention. Pompidou et Poher, c’est "bonnet blanc et blanc bonnet", répète Duclos, relayé par les moyens d’un parti au faîte de sa puissance. »
Nord Éclair - Article du 26 mars 2012
Tiens... Deux nouveaux candidats. Ont-ils leurs cinq cent signatures?
réponse à . Marcek le 04/04/2012 à 02h16 : Bonnet blanc et blanc bonnet Gustave avait un bonnet blanc Mathilde avait un bl...
Oufti.
Cela faisait longtemps!
Content de lire tes rimes à nouveau.
Quand deux personnes se sont abstenues pendant longtemps de se piquer le nez, peut-on dire:
c’est blanc beau nez et beau net blanc?
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 04h54 : Bonjour, AJOUT et CORRECTIONS rédactionnelles à mon commentaire ...
Pour l’inversion de style, je n’ai trouvé que : "Régression, ou réversion". cette page. Pas de truc en "nyme".

Pour "prégnant", TLFi : cette page
Les autres dicos donnent : "Qui prédomine, s’impose à l’esprit".
Faudrait pas trop qu’il aille a la chasse le roi Henri de mes deux parce que " qui va a la chasse perd sa place " zut j’ ai plombé l’expression du jour. Désolée. 
Je ne sais pas s’il était blanc, mais à l’école, on le coiffait d’un bonnet, Georgie, même qu’il avait son nom écrit: le bonnet Dann.
Nous sommes donc privés de diserts sur ce sujet essentiel.
God, j’en reste baba  ! 
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 04h54 : Bonjour, AJOUT et CORRECTIONS rédactionnelles à mon commentaire ...
Des amis, auxquels j’avais mentionné cet adjectif en parlant de ma fille, n’ont pas trouvé le mot dans les dictionnaires réputés.
je te confirme que "le mot" est dans tous les dictionnaires réputés.
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 07h35 : Pour l’inversion de style, je n’ai trouvé que : "R&eacut...
En effet, une mode récente donne à "prégnant" le sens "qui s’impose à l’esprit".
Nous avons déjà eu cette discussion ici.
J’avais traduit l’exemple que j’avais appris à l’école : "j’ai six brebis, dont trois prégnantes" par "j’ai six brebis, dont trois me prennent la tête".
Le mot est en effet vieilli pour les femmes.
On pourrait dire : obnubilant, polarisant, harcelant, envoûtant, tourmentant, obsédant, mais c’est moins classe.
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 00h08 : En Belgique, nous disons "C’est chou vert et vert chou", ce qui ne nous em...
Ma grand’mère disait : c’est jus vert et verjus.
réponse à . file_au_logis le 04/04/2012 à 07h11 : « Il [le PCF] appelle à l’abstention. Pompidou et Poher,...
Je me souviens même d’ une affiche électorale de l’ époque, représentant leurs deux profils "accolés", ou plutôt le contour de ceux-ci, en blanc sur un fond neutre.
réponse à . file_au_logis le 04/04/2012 à 07h11 : « Il [le PCF] appelle à l’abstention. Pompidou et Poher,...
Alors que les français sont en campagne électorale, Nord-Eclair a le droit de rappeler qu’ en 1969, il n’y avait pas de candidat de gauche au second tour de la présidentielle et qu’implicitement, le PCF appelait à élire Pompidou .

Pou pou pidou.
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 04h54 : Bonjour, AJOUT et CORRECTIONS rédactionnelles à mon commentaire ...
il faudrait que Syanne intervienne ! Personnellement je pencherais vers une des variantes de l’épanadiplose cette page.
Mais ce sont les deux mêmes mots qui sont repris, en les inversant seulement : A-B et B-A , alors que l’épanadiplose ne vise que l’inversion d’un seul mot A----- et -----A.
réponse à . chirstian le 04/04/2012 à 08h18 : Nous sommes donc privés de diserts sur ce sujet essentiel. God, j&rsquo...
Il suffit de faire appel à Achille Talon cerveau-choc !  
réponse à . SyntaxTerror le 04/04/2012 à 08h33 : En effet, une mode récente donne à "prégnant" le sens "qui ...
Les psys emploient ce terme ; j’en fréquente régulièrement deux ou trois, malheureusement je ne peux plus grand-chose pour eux...
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 00h08 : En Belgique, nous disons "C’est chou vert et vert chou", ce qui ne nous em...
Tu as schtroumpfement raison !Je schtroumpfe parfois cette schtroumpf aussi. D’ailleurs, il y a une aventure des schtroumpfs qui s’appelle "Schtroumpf vert et vert schtroumpf" et je la recommande schtroumpfement à tous ceux qui veulent sourire de la schtroumpf linguistique de notre beau pays.

Quoi? Mon schtroumpf est blanc , ben oui, il n’y a que le grand schtroumpf qui ait un schtroumpf rouge.

Schtroumpf-Hobbes
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 08h47 : Les psys emploient ce terme ; j’en fréquente réguli&egr...
Du coup, je me demande si des esprits torturés par l’emploi du DSM-IV ne sont pas à l’origine de ce nouveau sens d’un mot et si ce ne sont pas aussi les psycho-biduleux qui ont inventé d’employer "conséquent" (qui fait suite à) dans le sens de "considérable".



de lapin.
poteau rose
Je pense avoir découvert le poteau rose à cette page
réponse à . file_au_logis le 04/04/2012 à 07h15 : Quand deux personnes se sont abstenues pendant longtemps de se piquer le nez, pe...
Pierre Perret préfère dire se piquer la ruche
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 04h54 : Bonjour, AJOUT et CORRECTIONS rédactionnelles à mon commentaire ...
[ ’Pregnant’ existe en anglais.
Quelqu’un peut-il confirmer ?]
De mon côté, je peux confirmer que ce mot est d’utilisation courante et habituelle en Espagne:
Una mujer preñada=une femme enceinte.*
* Cela exclut Jeanne d’Arc, convertie de pucelle en sainte...
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 04h54 : Bonjour, AJOUT et CORRECTIONS rédactionnelles à mon commentaire ...
Si le se fie au gros Bert, prégnant a deux sens principaux :

1 Qui porte en soi un germe de reproduction. — (Av. 1951). Fig. Plein de sens implicite; gros de raison, de conséquence, etc.
2 (1842). Ling. | Valeur prégnante : terme, construction dont le sens n’est pas entièrement énoncé.
3 Fig. (didact.). Qui est de nature à produire, à engendrer des résultats.

et

1 (1611). Vx. Pressant, violent. | Des douleurs prégnantes.
2 (V. 1570). Fig. et littér. Qui s’impose à l’esprit. — (1962). Psychol. | Structure prégnante. è Prégnance.
désigner deux choses différentes alors qu’il s’agit en réalité de choses plus ou moins identiques.
et tout mon amour pour les mouches est résumé dans ce "plus ou moins" !!!
Deux choses identiques, je connais. Et j’admets volontiers qu’elle ne sont pas différentes. Mais qu’est-ce que c’est que deux choses "plus ou moins" identiques, sinon deux choses "plus ou moins" différentes ? Et ça je ne connais pas : tu nous refais le sketch de Coluche avec le plus blanc que blanc ! Si deux choses ne sont pas parfaitement identiques, alors elles méritent effectivement deux noms différents. Le diable est dans les détails, mais la richesse de notre langue est dans les nuances. Et la place d’un mot dans sa phrase ne doit rien au hasard. Enfin ... c’est ainsi que cela se passait avant que Twitter ne décide qu’une information ne doit pas faire plus de 140 caractères , ou que le SMS ne prenne le pas sur la lettre. A quand la réécriture en tweets de Mm de Sévigné ?
réponse à . Marcek le 04/04/2012 à 02h16 : Bonnet blanc et blanc bonnet Gustave avait un bonnet blanc Mathilde avait un bl...
Je ne dirai qu’un mot : Marcek, MERCI à toi !
Ta maîtrise des mots me laisse tout pantois.
Merci God !
Oh mon God, c’est encore une foiis de nouveau la même chose ,sais tu ...
réponse à . chirstian le 04/04/2012 à 09h25 : désigner deux choses différentes alors qu’il s’agit e...
A quand la réécriture en tweets de Mme de Sévigné ?

Ouf, j’ai eu peur que tu ne suggères "La princesse de Clèves" dont on sait qu’elle ne sert à rien. Mme de La Fayette pourra "faire galerie".

Tu as raison de te préoccuper des mouches, on va finir par parler charabia et ne plus se comprendre. Babel est déjà là.
"plus ou moins" ne veut pas dire "à peu près" : "10 plus ou moins 5" varie de 5 à 15 et "plus ou moins 5" tout seul varie de - 5 à + 5 et ne fait pas "environ 5".
réponse à . chirstian le 04/04/2012 à 08h44 : il faudrait que Syanne intervienne ! Personnellement je pencherais vers une...
Personnellement je pencherais vers une des variantes de l’épanadiplose
Je pense qu’il s’agit de l’épanadiplose docus.
réponse à . ergosum le 04/04/2012 à 03h31 : cogito... Trousser un tel poulet, comme ça, au débotté... f...
Et alors ?
Jules et Jim, ça te dis quelque chose ?
réponse à . SyntaxTerror le 04/04/2012 à 10h12 : A quand la réécriture en tweets de Mme de Sévigné&nb...
Pour les mal-comprenants volontaires, faut-il introduire (mais où et jusqu’à quelle profondeur ?) la notion d’identicité imparfaite (*), défendue autant par Nietzsche que par Machiavel (sans compter Aristote, bien avant eux) ? N’avez-vous jamais été amenés à comparer des choses identiques, à quelques détails près, à plus ou moins de détails ?

Si me fie encore au gros Bert, la locution non-arithmétique mais parfaitement aristotélicienne « plus ou moins » a le sens de « à des degrés différents et dans une mesure variable selon les cas ». Autrement dit « à un degré variable », introduit justement par les quelques détails différentiants, insuffisants toutefois pour dire des deux choses qu’elles sont vraiment différentes.

(*) Vous pouvez toujours la chercher sur Google, celle-là !
réponse à . God le 04/04/2012 à 10h31 : Pour les mal-comprenants volontaires, faut-il introduire (mais où et jusq...
Je rends les armes, mais je continuerai à dire "environ" ou "à peu près" même si ça doit vexer Aristote, Machiavel et Nietzsche par ordre alphabétique.

Bon, t’as leur "mail" que j’m’escuz ?
réponse à . joseta le 04/04/2012 à 09h15 : [ ’Pregnant’ existe en anglais. Quelqu’un peut-il confirmer&nb...
Mais quelle belle journée !
– Une expression toute neuve,
– La « reviendue » de Marcek... Houbba qui sort du hobbes bois.. Pourvou qué ça doure !
– Du décorticage en « veux–tu ? en voilà ! » Je ne résiste pas au plaisir d’y ajouter un grain de sel ratissé chez Alain Rey (DHLF) :

Prégnant : tiré du participe présent (1572) de l’ancien verbe prembre, priembre « presser » en usage aux XII et XIIIe siècles, issu du latin premere « comprimer ».

Le temps passe... et on oublie le mot qui revient par l’Angleterre avec pregnant* « enceinte » (pour une femme). Le sens de vif, violent ou pressant (1625), en parlant de sentiment ou de douleur, est sorti d’usage.

La dérivée prégnance (1945) trouve vie en philosophie (avec Merleau–Ponty) et en psycho.
*c’est la précision que tu cherchais, si j’ai bien compris... 
réponse à . chirstian le 04/04/2012 à 09h25 : désigner deux choses différentes alors qu’il s’agit e...
Pourquoi pas... Cependant :

- deux choses différentes : c’est blanc ou noir. C’est le « oui » ou le « non » de tes mouches lorsque tu leur demandes : Tu veux ou tu veux pas ?
- plus ou moins identiques : s’ajoutent des nuances de gris... comme lorsqu’elles te répondent : J’hésite...

Oups !... Je n’avais pas encore lu la littéraire mise au point de God @ 37...
réponse à . DiwanC le 04/04/2012 à 10h52 : Mais quelle belle journée ! – Une expression toute neuve, – L...
Houba, nom d’un petit schtroumpf, avec un seul "b", médééme la baronne.
’s’agirait de vous précipiter "sur la piste du marsumilami" (qui me fait plus ou moins (hein Godemichou ?) penser à la marsupilamie).

Qui, elle, dit "houbi" et pas "houbbi". Capito?

Houba-Schtroumpf
réponse à . DiwanC le 04/04/2012 à 10h54 : Pourquoi pas... Cependant : - deux choses différentes : c&rsq...
Et ben, voilà.
Il fallait une femme pour expliquer aux hommes ce qu’est une (pardon) réponse plus ou moins de Normand.
réponse à . HoubaHOBBES le 04/04/2012 à 11h01 : Houba, nom d’un petit schtroumpf, avec un seul "b", médé&eac...
Bon... S’cuse-moi... mais tu pourrais me le dire gentiment ! 
Et pis mise au point pour mise au point : suis pas baronne, mon p’tit monsieur !
Êtes vous capable de faire la différence entre une assiette blanche et une blanche assiette ou bien un poteau rose et un rose poteau ?
Non, en effet, mais ce n’est pas toujours le cas :

— S’il faut choisir je préfère un mec sale plutôt qu’un sale mec !

— De même il vaut mieux, en général, un enfant curieux plutôt qu’un curieux enfant.

— Il est sage de préférer un fou rire à un rire fou.

— Et dans la presse, les journalistes étant de moins en moins neutres, ne vaut-il pas mieux lire des nouvelles certaines plutôt que certaines nouvelles ?

— J’ai connu des hommes pauvres méritants et de pauvres hommes très riches !

— Pendant des années mes nouvelles voitures n’étaient pas des voitures nouvelles.

— J’ai toujours cet ami ancien (je pense à une amitié personnelle de plus de 50 ans) et je regrette cet ancien ami (qui est décédé il y a 5 ans).

— Une grosse femme n’est pas toujours une femme grosse.

— Enfin vous venez de lire un sacré texte (!) qui n’a cependant rien à voir avec un texte sacré !

Mais ce qui me fait rire ce sont les duos du genre Finette est marrante --> minette effarante.

Comme dans le dialogue suivant de 2 niveaux de lecture, où j’ai pris mon pied en l’imaginant rien que pour vous :

— Ca m’énerve de voir que ma botte, Émile !
— Ca va passer, regarde cette chausse gratte !
réponse à . SagesseFolie le 04/04/2012 à 11h22 : Êtes vous capable de faire la différence entre une assiette blanch...
Sans oublier "j’aime les filles petites" qui ne veut pas du tout dire la même chose que "j’aime les petites filles".
Dans ce cas, il faut vraiment faire attention à ce qu’on dit.
réponse à . SagesseFolie le 04/04/2012 à 11h22 : Êtes vous capable de faire la différence entre une assiette blanch...
Une grosse femme n’est pas toujours une femme grosse.
Une grosse femme peut être prégnante, c’est une grosse femme grosse.
réponse à . God le 04/04/2012 à 10h31 : Pour les mal-comprenants volontaires, faut-il introduire (mais où et jusq...
les quelques détails différentiants, insuffisants toutefois pour dire des deux choses qu’elles sont vraiment différentes.
n’aggrave pas ton cas en nous faisant croire que tu lis Aristote, Nietzsche ou Machiavel, alors qu’on sait très bien que tes auteurs de prédilection sont San-A ou F’Murr ! 
Cette fois c’est ton "vraiment" qui va poser problème ! Tes deux "choses" (mais rassure-nous, nous n’évoquons pas ici ton infirmité et je n’ai pas à parler des trois miennes ?) sont semblables ou différentes. Point.
Ce qui complique effectivement la question, c’est seulement l’angle de vue, ou l’approche contextuelle : tu es mon "semblable" si nous nous plaçons au niveau de l’espèce humaine (et si j’étais Terrien au lieu de Sélénite). Mais si une des femelles assoiffées de sexe qui hantent ces lieux nous compare en tant que mâles, nos différences font que l’un d’entre nous repartira bredouille.
Mais comme c’est toi qui a la zapette, je ne dirai pas qui ! 
réponse à . SyntaxTerror le 04/04/2012 à 10h12 : A quand la réécriture en tweets de Mme de Sévigné&nb...
Ah ! Madame de Sévigné... Une plume à se pâmer...
Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe, la plus...
Comment résumer cela en langage SMS...
Kelk1 C ?
En tout cas, ça ne peut donner bonnet blanc et blanc bonnet...
réponse à . SagesseFolie le 04/04/2012 à 11h22 : Êtes vous capable de faire la différence entre une assiette blanch...
Une grosse femme n’est pas toujours une femme grosse
bien que natif de la balance je suis un peu dubitatif avec celle-ci , mais bien d’accord avec ta constatation. Une homme grand n’est pas obligatoirement un grand homme, et SagesseFolie ne saurait être pris pour FolieSagesse !
réponse à . chirstian le 04/04/2012 à 12h19 : Une grosse femme n’est pas toujours une femme grosse bien que natif de l...
natif de la balance
Quand on lit ça :
on sait très bien que tes auteurs de prédilection sont San-A ou F’Murr
on n’a plus ou moins aucun doute !
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 04h54 : Bonjour, AJOUT et CORRECTIONS rédactionnelles à mon commentaire ...
"Pregnant" (enceint, en état de grossesse) existe en anglais, mais seulement au masculin : cette page
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 12h52 : "Pregnant" (enceint, en état de grossesse) existe en anglais, mais seulem...
La preuve: cette page
réponse à . HoubaHOBBES le 04/04/2012 à 11h01 : Houba, nom d’un petit schtroumpf, avec un seul "b", médé&eac...
Houbi or not houbbi ?
réponse à . SyntaxTerror le 04/04/2012 à 10h12 : A quand la réécriture en tweets de Mme de Sévigné&nb...
"±" ou "+/-" ?
… et la mienne grand-mère disait vermicelle ou missel vert et aussi verseau et sot vert.
réponse à . chirstian le 04/04/2012 à 12h19 : Une grosse femme n’est pas toujours une femme grosse bien que natif de l...
Pour être moins dubitatif (!) tu aurais pu prendre le mot grosse dans le sens de "grosse de" : une femme est dite grosse de l’enfant qu’elle porte en son sein.

Bien sûr l’expression est ancienne et peu usitée : on disait, par exemple, pour parler d’une femme enceinte : « elle est grosse à pleine ceinture ». On retrouve dans l’œuvre de la marquise de Sévigné ce texte : « Cette pauvre madame de Béthune est encore grosse du troisième.

J’aime à utiliser ces termes du passé dans notre présent, car, comme le disait Diderot : « Le présent est gros de l’avenir. »

Mais peut-être trouves-tu cette déclaration compassée ? 
En Belgique, c’est le même bonnet, mais bonnetés en deux langues le bonnet blanc pour les flamands et le blang-bling pour les wallons. Dont je fais partie. waf.
Si je ne me trompe, nous avons ce jour deux nouveaux : P45C4L et nanouch2008.
Qu’ils ou elles soient les bienvenu(e)s !

Pourquoi diable tiresias, salvador, Tomd67, augustechachatt, gabrielhpg, juanma, toubelkain, gaillard et dutcheaglet ne s’expriment-t-ils que dans la rubrique Ailleurs ?
Ils auraient sans doute beaucoup de choses intéressantes à nous faire partager !
réponse à . <inconnu> le 04/04/2012 à 13h56 : … et la mienne grand-mère disait vermicelle ou missel vert et aussi ver...
Il doit y en avoir un paquet !

Ceci étant, jus vert et verjus est attesté par le Littré. Je doute que ma grand’mère ait pu en soupçonner l’existence.
Tout çà, c’est cirrhose et six roses.

(mon routeur vient de reprendre du service, j’en profite)
réponse à . chirstian le 04/04/2012 à 08h44 : il faudrait que Syanne intervienne ! Personnellement je pencherais vers une...
Hmmm, on peut voir un chiasme ces bonnet blanc et blanc bonnet (figure qui dispose deux syntagmes en ordre inverse : AB/BA), dont voici quelques exemples : « Celui qui gît ici, sans cœur était vivant, / Et trépassa sans cœur, et sans cœur il repose. » (Ronsard) - La neige fait au nord ce qu’au sud fait le sable. (Victor Hugo) – Rachitisme ! travail dont le souffle étouffant, / Défait ce qu’a fait Dieu, qui tue, œuvre insensée, / La beauté sur les fronts, dans les cœurs la pensée (le même Victor). Le chiasme étant proche voisin de l’épanadiplose déjà citée (« Rien ne me verra plus, je ne verrai plus rien » - Totor toujours) et de l’antimétabole (Il faut manger pour vivre, et non pas vivre pour manger – Molière).

J’arrête là, de peur de me retrouver quelque part dans le cul de basse fosse avec les spécialistes spécialistes de Voltaire, ce qu’à God ne plaise !

Mais avant de partir, ou de partir avant,
Un chiasme de mon cru je m’en vais ajouter
Car je ne doute pas que ce beau bonnet blanc
Quand il est taille C puisse faire rêver.
Car alors blanc bonnet C, c’est beaux Né(nés) blancs.


(je sollicite l’indulgence de la cour, des jongleurs de calembours et de notre grande dentellière de mots – j’ai nommé Marcek la bien(re)venue - pour cette approximation finale).
Dans les années 70, on disait : tout ça, c’est bonnet M et hypertrophie mammaire.
réponse à . syanne le 04/04/2012 à 16h11 : Hmmm, on peut voir un chiasme ces bonnet blanc et blanc bonnet (figure qui disp...
deux syntagmes en ordre inverse : AB/BA

Mamma mia !
réponse à . syanne le 04/04/2012 à 16h11 : Hmmm, on peut voir un chiasme ces bonnet blanc et blanc bonnet (figure qui disp...
J’arrête là
Dommage !
Et merci aussi pour ton quintil (ou cinquain) final.
réponse à . SagesseFolie le 04/04/2012 à 15h07 : Pour être moins dubitatif (!) tu aurais pu prendre le mot grosse dans le s...
comme le disait Diderot : « Le présent est gros de l’avenir. »

Un jour qu’il en tenait une sévère il a ajouté : le futur est un présent que nous fait le passé.
réponse à . SyntaxTerror le 04/04/2012 à 16h24 : comme le disait Diderot : « Le présent est gros de l&rsqu...
le futur est un présent que nous fait le passé
Non : ça, c’est Malraux : cette page.
Tu me diras : Diderot, Malraux, ça rime...
réponse à . deLassus le 04/04/2012 à 16h29 : le futur est un présent que nous fait le passéNon : ça...
Merde quelqu’un a vraiment dit ça !!!
Malraux, en plus. Il devait avoir mal aux cheveux.
réponse à . SyntaxTerror le 04/04/2012 à 08h33 : En effet, une mode récente donne à "prégnant" le sens "qui ...
Effectivement, dans atilf, on ne reprend que le sens ’qui s’impose à l’esprit’

’prégnante’ dans le sens de ’enceinte’ apparaît par contre dans le ’wiktionnaire’ C’est là que je l’ai trouvé, j’avais omis de le mentionner

réf : wiktionary.org, un dérivé de ’wikipedia’ sans doute wikipedia.org

A plus tard, au même endroit
69 ou 96 c’est bonnet blanc et blanc bonnet qui l’ont dans le dos.
réponse à . mickeylange le 04/04/2012 à 17h22 : 69 ou 96 c’est bonnet blanc et blanc bonnet qui l’ont dans le dos....
69 = qui l’ont dans le dos ? Le kamasutra n’est plus ce qu’il était ! Tu m’aurais demandé la définition, j’aurais donné ma langue au chat !
réponse à . SagesseFolie le 04/04/2012 à 15h07 : Pour être moins dubitatif (!) tu aurais pu prendre le mot grosse dans le s...
Mais peut-être trouves-tu cette déclaration compassée
je n’avais tout simplement pas pensé à ce sens, mais tu as tout à fait raison !
Quant à faire un rapprochement entre grosse et compassée je n’ose tout simplement pas!
Faut-il que quelque chose passe par le com pour qu’une femme soit grosse ? Non, vraiment je ne vois pas !
réponse à . God le 04/04/2012 à 10h31 : Pour les mal-comprenants volontaires, faut-il introduire (mais où et jusq...
choses identiques à quelques détails près

Identique : qui ne diffère en rien d’un autre (dico des familles). Désolé, God, mais la citation ci-dessus serait-elle antinomique ? Sinon à partir de quel degré de différence pourrait-on dire que deux choses sont vraiment différentes ?
réponse à . mickeylange le 04/04/2012 à 17h22 : 69 ou 96 c’est bonnet blanc et blanc bonnet qui l’ont dans le dos....
A plus de 17 h, tu arrives, tranquillement... et on te tend les clefs du 69... J’ai toujours pensé qu’il y avait des privilégiés sur ce mêêêrveilleux site...
réponse à . charmagnac le 04/04/2012 à 19h09 : choses identiques à quelques détails près Identique : ...
Désolé, God, mais...
.  :&rsquo)
chirstian et toi, même combat ! Identités remarquables !
J’attends le moment où Sa Divinité va s’énerver...
réponse à . DiwanC le 04/04/2012 à 19h30 : Désolé, God, mais... .  :&rsquo) chirstian et toi, mêm...
Si God et Zeus = bonnet blanc et blanc bonnet, attention au tonnerre ! de Zeus...
réponse à . DiwanC le 04/04/2012 à 19h10 : A plus de 17 h, tu arrives, tranquillement... et on te tend les clefs du 69... ...
A plus de 17 h, tu arrives, tranquillement... et on te tend les clefs du 69
Qu’a-t-il donc fait de 5 à 7 ?
Serait-ce que ce mêêêêrveilleux site abrite des amours clandestine ?
Le salon rose serait-il un hôtel de passe  ? Un lupanar ? Une maison close ? Un lieu de perdition ?
réponse à . ergosum le 04/04/2012 à 03h31 : cogito... Trousser un tel poulet, comme ça, au débotté... f...
En effet, je n’ai pas assez lu et relu mon petit Expressio du jour : faire long feu signifiant "échouer", la fin de mon petit poème chavire lamentablement à cause de cette expression mal comprise : ça m’apprendra à ne pas relire mes définitions ...
Sniff de chez Sniff !
Il faut que je le torche autrement...pardonnez ma bévue, et mille mercis de me l’avoir signalée !
réponse à . deLassus le 04/04/2012 à 09h25 : Je ne dirai qu’un mot : Marcek, MERCI à toi ! Ta maî...
Merci cher deLassu, mais vois comme je passe pour une dinde : ma brillante démonstration a fait long feu ! Un pétard mouillé quoi !
réponse à . file_au_logis le 04/04/2012 à 07h13 : Oufti. Cela faisait longtemps! Content de lire tes rimes à nouveau....
Merci de vous souvenir de moi après une aussi longue absence( motivée hélas par un deuil cruel) mais je reprends goût à l’écriture depuis peu, et me retrouver en votre compagnie me fait du bien...
Bon, mon poème est tombé un peu à plat, mais je vais bûcher davantage mes expressios !
Bisous à tous !
réponse à . Marcek le 04/04/2012 à 21h59 : En effet, je n’ai pas assez lu et relu mon petit Expressio du jour : ...
Il faut que je le torche autrement...
Leur ménage à deux fit long feu
On dira qu’ils furent heureux


Je n’ai pas eu la même lecture qu’ergosum...
Dans ce long feu–là, j’ai vu l’amour qui dure entre Mathilde et Gustave...
Sur le banc où ils se sont rencontrés, leurs cœurs se sont tout de suite embrasés... Le temps a passé, ils ont vieilli, lui veillant sur elle, elle ne regardant que lui... Si la passion s’est assagie, leur amour est toujours vivace comme un feu qui ne peut s’éteindre...

J’aimais bien Leur ménage à deux fit long feu... On dira qu’ils furent heureux, j’aimais bien l’idée qu’à la fin d’une journée, ils puissent encore s’asseoir l’un près de l’autre sur leur banc de pierre encore chaud du soleil de l’été...
Bonnet blanc et blanc bonnet

Gustave avait un bonnet blanc
Mathilde avait un blanc bonnet
Sur le banc se sont rencontrés
Dans une amoureuse contrée
Gustave n’a pas fait chou blanc
Avec Mathilde, évidemment
Car elle opina du bonnet
Lorsqu’il a voulu l’embrasser
Ce ne fut pas sous le manteau
Mais au grand jour (il faisait beau !)
Qu’il lui fit sa déclaration
(Ce n’était pas pour les impôts !)
Il avait, il faut l’avouer
La tête bien près du bonnet
Lorsque contre elle il tempêtait
Elle versait un Dubonnet
Dans son verre et il s’apaisait
Leur ménage fut très heureux
Et resta longtemps amoureux
Car bonnet blanc et blanc bonnet
N’ont pas de peine à s’accorder !


Je vous remercie encore à tous pour ne pas m’avoir oubliée et pour m’accueillir aussi sympathiquement !
Je pense souvent à notre grand navigateur parti lui aussi trop tôt, tout comme mon époux...Puissent-ils être heureux dans ce pays lointain d’où l’on ne revient pas !
DiwanC, comme elle est belle ton interprétation...je le voyais ainsi , cet amour qui perdurait malgré le temps et flambait encore pour eux : mais dis-moi, tu es un vrai poète !
Oui, je la trouve bien plate maintenant, ma "Correction", après ton intervention...
LOL !
réponse à . Marcek le 04/04/2012 à 22h56 : DiwanC, comme elle est belle ton interprétation...je le voyais ainsi , ce...
Alors... une troisième fin ? 
Poète, je ne sais... comme tout un chacun sans doute... mais hélas aucun don pour faire chanter les rimes !
réponse à . DiwanC le 04/04/2012 à 23h05 : Alors... une troisième fin ?  Poète, je ne sais... comme...
Ne sois pas si modeste, belle comtesse, poètessse tu es, poètesse tu resteras, et pis c’est tout !!!!!
réponse à . HoubaHOBBES le 04/04/2012 à 08h54 : Tu as schtroumpfement raison !Je schtroumpfe parfois cette schtroumpf aussi...
L’éternel débat du tire-bouschtroumpf et du schtroumpf-bouchon ... Que de souvenirs 
réponse à . SagesseFolie le 04/04/2012 à 15h07 : Pour être moins dubitatif (!) tu aurais pu prendre le mot grosse dans le s...
Point n’est besoin de remonter à Mme de Sévigné pour retrouver ce terme. Dans mon enfance, dans le Pas-de-Calais, on aurait pu entendre des commères se susurrer à l’oreille en parlant d’une future parturiente, « elle s’est fait engrosser, va savoir par qui ? Le bedeau y serait bien pour quelque chose» 
Chouette, les anciens reviennent, le niveau remonte.
réponse à . <inconnu> le 05/04/2012 à 04h34 : Point n’est besoin de remonter à Mme de Sévigné pour ...
Chouette, les anciens reviennent, le niveau remonte.
C’est gentil pour les nouveaux.   

Que Marcek se rassure, j’ai toujours son site dans mes liens et je vais de temps à autre y faire un tour.
réponse à . deLassus le 04/04/2012 à 15h51 : Si je ne me trompe, nous avons ce jour deux nouveaux : P45C4L et nanouch200...
Merci deLassus, c’est gentil.
réponse à . <inconnu> le 05/04/2012 à 04h34 : Point n’est besoin de remonter à Mme de Sévigné pour ...
Chouette, les anciens reviennent, le niveau remonte.
On n’a peut-être pas réussi à maintenir un haut niveau... On n’a pas su - ou pas pu... - saisir le bel esprit dont on avait exemple à chaque rediffusion.
Mais on a assuré l’intendance, on a fait le ménage tous les jours, on a curé le cul-de-basse-fosse... Quotidiennement, ou presque, on est allé voir Marceeel.

Les Anciens reviennent ? On ne peut que s’en réjouir ! Pour ma part, j’applaudis longuement le retour des Pionniers trop longtemps absents... Mais pourquoi nous avoir laissés tout seuls ?
Bonnet blanc et blanc bonnet .... c’est du pareil au même.
je vous propose un grand choix de bonnets que vous pouvez personnalisés selon vos envies!
réponse à . <inconnu> le 24/04/2012 à 23h35 : Bonnet blanc et blanc bonnet .... c’est du pareil au même. je vous p...
Tiens ! Y’a encore personne qui a parlé de bonnets... de soutien-gorge ! 
réponse à . Rikske le 25/04/2012 à 07h33 : Tiens ! Y’a encore personne qui a parlé de bonnets... de souti...
Pour toi, j’ai recherché... et j’ai trouvé ! 
Syanne l’a fait rimé @ 61
Car je ne doute pas que ce beau bonnet blanc
Quand il est taille C puisse faire rêver.
Car alors blanc bonnet C, c’est beaux Né(nés) blancs.
Bonnets blancs... blancs bonnets... La nuit, tous les bonnets sont gris...
Et quand il tombe amoureux fou
Y a pas de danger qu’il l’avoue
Les effusions, dame, il déteste.
Selon lui, mettre en plein soleil
Son cœur ou son cul c’est pareil,


Autrement dit "similaires", comme dit God.

Ici, vous écoutez Georges (l’autre !). , vous le lisez.
Bonnet... un petit tout simple, qui ne devrait pas poser de problème à M’sieur Rey. Eh bien, si !

Car bonnet – d’abord bonet (vers 1180), relevé boneta dans un texte latin de 1184, et enfinbonnet en 1401 – est d’origine incertaine !

Hypothèse communément admise, dit le cher linguiste, bonnet serait rattaché au latin médiéval abonnis → bandeau servant de coiffure, trouvé également sous la forme obbonis (v. 500). Après M’sieur Rey va fouiller dans le francisque, dans le moyen haut allemand... Puis, beau joueur !, il cite son copain P. Guiraud qui ne semble pas d’accord puisqu’il rattache bonnet à une variante de borne. Et sa suite n’est guère simple car lui va se promener dans le gallo-roman, le latin classique, et même l’étrusque...

Tout ça pour un petit bonnet que les filles jetaient parfois par-dessus les moulins...
réponse à . DiwanC le 06/04/2014 à 05h11 : Et quand il tombe amoureux fou Y a pas de danger qu’il l’avoue Les e...
Hé ben, et Cléopâtre elle avait pas un beau nez blanc ?

"Quand je voyais cette enfant, moi le pâtre
. . De ce canton,
Je croyais voir la belle Cléopâtre,
. . Qui, nous dit-on


Il nous le chante ici

Quand à l’origine de l’expression, je vais tous vous mettre d’accord.
Elle est bien sur Egyptienne puisque c’est lui et eux qui vous le disent.

Au fait ils buvaient du café en Nez Gypte ?...........
réponse à . BOUBA le 06/04/2014 à 06h41 : Hé ben, et Cléopâtre elle avait pas un beau nez blanc ?...
Je t’avais laissé les bonnets rouges... qui étaient peut-être Bretons !
Les braves sans-culottes et les bonnets phrygiens
Ont livré sa crinière à un tondeur de chiens


Il chante La Tondue devant Jean-Pierre Chabrol et Claude Santelli.
Tu penses à l’eau pour le thé de la Fée ? 
réponse à . God le 04/04/2012 à 10h31 : Pour les mal-comprenants volontaires, faut-il introduire (mais où et jusq...
Le diable est dans le détail ! Démonstration bien étayée. 
Cette expression aurait dû revenir dimanche dernier : elle était pleinement d’actualité à Fréjus, -symbolisée par l’Hermès bicéphale- où le troisième larron n’a eu aucun mal à les faire marron et à les foutre au feu. Deux frères ennemis usés et usagés qui nous ont dégoûtés et ne vont heureusement pas retourner à la mer. La mer, vous savez ce qu’elle leur dit, la mer ... ? Et moi ? Bonnet blanc et blanc bonnet avec la belle bleue, quelques rides, des vagues à l’âme, et assez d’écume pour me souvenir de sourire.
Merci pour l’eau chaude, les amis, je me verse une tasse de thé et je viens bavarder avec vous.
C’est aujourd’hui Dimanche et l’on met sa chemise à deux manches, disait la comptine de mon enfance. Et pour continuer sur le thème vestimentaire et l’inversion des adjectifs, il ne faut pas confondre ma chemise propre et ma propre chemise.
Après, je file en Arles. Pas besoin de ton coyote, Bouba, je connais la route par coeur.
Bonnet blanc ou blanc bonnet, c’est ... Dubonnet - hips!

Balai blanc et blanc balai, c’est ... du balai! Et zou, j’m’en vas dans les Archives de l’État... Ah, généalogie, quand tu nous tiens....
File_au_logis... Gêne_à_logis...
réponse à . DiwanC le 06/04/2014 à 07h22 : Je t’avais laissé les bonnets rouges... qui étaient peut-&ec...
Ah ben voui........Mais j’ai fait une fixette sur Cléopâtre et son beau nez.....
Quoique la Phrygie, était contemporaine de l’Egypte ancienne........Alors quelque part je suis dans le ton.

Tu peux venir, la fée, the* water is hot........

* The dans le sens "la" sinon j’aurais écrit "tea"......mais tout ceci nous éloigne des blancs bonnets..
réponse à . lafeepolaire le 06/04/2014 à 07h52 : Merci pour l’eau chaude, les amis, je me verse une tasse de thé et ...
Pas besoin de ton coyote, Bouba, je connais la route par coeur

Fais gaffe ! Le Coyote c’est pour repérer les radars.....c’est pas un GPS !
Alors même si tu connais la route par coeur, ca ne te donne pas l’emplacement des boites à racket de l’Etat et les Schtroumpfs grognons ont facilement la tête près du bonnet pour 2 km/h de trop !
réponse à . file_au_logis le 06/04/2014 à 07h59 : Bonnet blanc ou blanc bonnet, c’est ... Dubonnet - hips! Balai blanc et b...
Ah, généalogie, quand tu nous tiens....

Je confirme !!.........
réponse à . DiwanC le 06/04/2014 à 07h22 : Je t’avais laissé les bonnets rouges... qui étaient peut-&ec...
Ou bien adeptes du Commandant qui n’était pas Breton....
Qu’importe si le bonnet est blanc, ce qui est important sur ce site,
c’est d’y rester ’à bonnet’. 
réponse à . BOUBA le 06/04/2014 à 08h35 : Ou bien adeptes du Commandant qui n’était pas Breton.......
qui n’était pas Breton....
dans la série
Le maréchal Ney, au dire des dames, était joli garçon, et un jour qu’il eut une peur bleue, on put voir le beau Ney blanc ! 
réponse à . Rikske le 25/04/2012 à 07h33 : Tiens ! Y’a encore personne qui a parlé de bonnets... de souti...
Va aussi voir en 62 (chef-lieu Arras)
À la maison, j’ai des bonnets blancs et dans le jardin, des bonnes haies vertes. 
Fan du groupe
Il y a plusieurs tailles de bonnets: S - L - X- XL...mais moi, ceux que j’aime,
c’est les Boney M !

Oups, j’avais pas vu le 62, moi, mes excuses, Syntax !
réponse à . momolala le 06/04/2014 à 07h51 : Cette expression aurait dû revenir dimanche dernier : elle éta...
Maintenant, question bicéphalie, vous êtes servi-e-s : je suis juif, voyez mon nom, je suis facho, voyez mon programme.
Comment fait-il ?
DEVINETTE
Pourquoi, souvent, le rhénan porte-t-il un bonnet ?
réponse à . joseta le 06/04/2014 à 09h56 : DEVINETTE Pourquoi, souvent, le rhénan porte-t-il un bonnet ?...
Parce que le bonnet rond de Ravel ?
réponse à . joseta le 06/04/2014 à 09h56 : DEVINETTE Pourquoi, souvent, le rhénan porte-t-il un bonnet ?...
Parce que le bon airain ? (bon air Rhin, bonnet Rhin)
réponse à . <inconnu> le 06/04/2014 à 10h12 : Parce que le bon airain ? (bon air Rhin, bonnet Rhin)...
Réponse
- parce que le rhénan, à Bonn naît
Mais c’est bien sûr, comment n’y ai-je pas songé ? 
Grand Schtroumpf au beau nez rouge.........
réponse à . <inconnu> le 06/04/2014 à 10h27 : Mais c’est bien sûr, comment n’y ai-je pas songé ?...
Me le demande...travaillerais-tu du chapeau ? 
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.--..-
DEVINETTE (rattrapage)
Pourquoi, à Soissons, quand on coiffe un bonnet, on n’a jamais froid à la tête ?
Du beau, du bon..........Dubonnet...........
réponse à . joseta le 06/04/2014 à 10h33 : Me le demande...travaillerais-tu du chapeau ?  .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-....
Immortalisons l’expression du jour au travers de ce poème générateur d’émotions romantiques (vous pouvez vérifier en prenant votre pouls) :

Ce n’étaient pas des boniments
Passe que jamais bonnet ne ment.
réponse à . joseta le 06/04/2014 à 10h33 : Me le demande...travaillerais-tu du chapeau ?  .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-....
Parce qu’en soi, ils sont débonnaires ?
réponse à . joseta le 06/04/2014 à 10h33 : Me le demande...travaillerais-tu du chapeau ?  .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-....
Parce que c’est un bonnet de l’Aisne.
Chapeau  !

125 Bravo ! là je te reconnais !
réponse à . chirstian le 04/04/2012 à 08h44 : il faudrait que Syanne intervienne ! Personnellement je pencherais vers une...
En réalité, je pense qu’il s’agit d’un chiasme: AB,BA
Les petits poissons rouges sont très similaires entre eux, mais ils l’ignorent; ainsi quand ils se rencontrent, on le voit: l’ide en tique...
Belgique (Flandre) Dat is allemaal vijfenzeventig (ou: zevenenzeventig) C’est tout ensemble soixante-quinze (ou: soixante-dix-se...

En Belgique en septante-cinq et septante-sept ....
réponse à . jlx29886 le 06/04/2014 à 12h35 : Belgique (Flandre) Dat is allemaal vijfenzeventig (ou: zevenenzeventig) C&rsq...
– Et nonante-cinq, c’est combien ?
– Septante-vingt-cinq. (vijfentwintigenzeventig )
DÉFORMÉE
Blanc poney et poney blanc
J’ai bien connu la famille Bonnet.

Le grand-père – un colérique qu’avait la tête près du chapeau – n’était pas des plus honnêtes... L’était pas blanc-blanc quoi...

Homme courtois au demeurant, il opinait du chef – ou du bonnet si vous préférez – lorsqu’il croisait sa voisine, meunière de profession, qu’il honorait à chaque visite. Ah ! il y en avait des petits Bonnet dans le moulin !

Le père lui était d’humeur mélancolique, triste... surtout la nuit. Muni d’un solide appétit, sa silhouette n’était pas des plus élancées ; dans le village, on l’appelait le gros Bonnet, expression qui ne manquait pas de surprendre l’étranger, vu que l’homme était de condition modeste.

La fille, Anne Bonnet, eut une remarquable carrière à l’Éducation nationale. Elle épousa Jean-Yves Blanc et tous deux furent les heureux parents de jumeaux, lesquels bien sûr se ressemblaient comme deux gouttes d’eau... impossible de distinguer le Bonnet-Blanc et le Blanc-Bonnet.
Un beaunois me disait:
- dans ma ville, quand il fait noir, on met tous une coiffe.
- pourquoi ? - lui demandai-je -
- parce que Beaune, et de nuit.
Bof !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « C'est bonnet blanc et blanc bonnet » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?