Ca fait la rue Michel - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Ca fait la rue Michel

Le compte y est.
Ca suffit, c'est assez.

Origine

Cette expression familière, attestée au XIXe siècle, provient d'un jeu de mots digne de l'Almanach Vermot, basé sur la rue Michel-le-Comte, dans le quartier du Marais à Paris (Lien externe).

Cette expression est apparue après 1806, lorsque cette rue a ainsi été nommée.
Elle serait venue des conducteurs de fiacre qui, une fois leur client déposé dans la rue (ou à proximité) et l'argent de la course reçu, leur signifiait ainsi avoir le montant nécessaire.

Selon certains, elle aurait aussi pu être popularisée par les journalistes des nombreux quotidiens installés dans la rue Réaumur, située à quelques pas de la rue Michel-le-Comte.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ca fait la rue Michel » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Das Mass ist vollla mesure est pleine
Angleterreen that's itc'est ça
États-Unisen we're even-Stevennous sommes quittes-Étienne (ce dernier, rime nonsens)
Argentinees Basta!Basta
Espagnees Eso es el colmoCela est le comble
Espagnees El colmo de los colmos !Le comble des combles !
Espagnees ¡Y una entra_da_ pa_ra_ los toros!Et une place pour les courses de taureaux!
Italieit Ora basta !Maintenant ça suffit !
Italieit Basta cosi !Ça suffit comme ça !
Italieit BastaÇa suffit
Pays-Basnl Het is wel genoeg zo!C'est assez comme ça
Pays-Basnl De maat is volLa mesure est pleine
Roumaniero Si cu asta basta!Et avec ceci ça suffit!

Vos commentaires
En ce qui concerne l’origine, on prête également à Georges Courteline, sinon la paternité de l’expression populaire, du moins sa perennité : voir cette page
Il venait de l’apprendre avec Bigard, le gâs.
Et en plus c’est mon prénom, alors...
Noz vad d’an oll
COMPTINE

(sur un air bien connu de tous, que la cruelle absence d’éditeur HTML de partoches m’empêche toutefois de transcrire ici)

C’est la mère Michel qui a perdu son fiacre,
Et crie : « par ma senestre ! Fait pas la rue Michel ! »
C’est son père, l’eusses-tu cru, et son pote archidiacre,
Qui s’en caracolaient pour aller au bordel !
Sur l’air du Tralalala sur l’air du tralalala,
Sur l’air du tradéridéra sans tralala.
Bonjour à tous ! J’ai fait un peu long, mais je ne pense pas revenir dans la journée, alors God me pardonnera !

Le Comte à rebours (Acte 1, scène 1)

Momo
A moi, Le Comte, deux mots.

Le Comte
Parle.

Momo
Ôte-moi d’un doute,
T’appelles-tu bien Michel ?

Le Comte
Oui.

Momo
Alors, dis-moi, j’écoute :
Sais-tu que pour porter ainsi le nom d’une rue
Il faut dans l’histoire faire sa trace, le sais-tu ?

Le Comte
Peut-être.

Momo
Tu n’es ni sur Google, ni dans le Grand Larousse
Pas plus que sur Yahoo ni dans Wikipédia, le sais-tu ?

Le Comte
Que m’importe ?

Momo
Mais enfin qui es-tu, nous voudrions savoir !

Le Comte
Vous êtes bien curieux !

Momo
Réponse de bazar !
Es-tu fils de Le Comte, ou bien Comte de Michel
Que l’on ignore ton père mais connaisse ta mère ?

Le Comte
Mais on m’insulte ici ! Demandez aux cochers
Livreurs, meneurs de fiacres et tout porteur de fouet…

Momo
Tous connaissent ton nom mais nul de te connaît !
Alors on se demande : existas-tu jamais ?

Le Comte
Tous savent où je suis !

Momo
Oui, tout autre que nous
Au seul bruit de ton nom sait où il met ses pas.
Mais nous, on décortique, on cherche, on ouvre tous
Les grands dictionnaires, les livres d’autrefois,
Les vieux plans de Paris, et la Bible de Rey :
On ne te trouve pas. Le bruit court qu’on t’aurait
Inventé pour nommer cette rue du Marais
Que d’autres à leur façon désiraient baptiser.

Le Comte
Il est encore bien tôt, ce dimanche matin !
Il est donc bien normal de n’être certains de rien !
Elpepe pour sa part a déjà bien chanté,
Les autres ne sont pas encore tous éveillés !
Attendez que Chirstian, Yannou ou Eureka
Posent leur œil avisé sur cette expression-là.
Laissez-leur donc la place, avec l’encre et la plume !
Je vois ici ou là quelques tasses qui fument
Du café du matin. Par cette belle journée
Pour rencontrer Filo, allez vous préparer.
Le mystère de mon nom peut bien rester entier :
Si, comptant vos amis, ça fait la rue Michel
Vous savez bien que vous tenez-là l’essentiel…

C’est bien ce que je crois ... Bises à tous et beau dimanche à chacun(e) ! Bon anniversaire aux frère, nièce, et à tous ceux que je ne connais pas... 
réponse à . Elpepe le 26/11/2006 à 05h42 : COMPTINE (sur un air bien connu de tous, que la cruelle absence d’é...
Tu vois que t’es pas encore rouillé, hein, Elpépé. Je vais essayer d’en profiter, pour une fois que j’ai un clavier à zerty devant moi (ben oui, quoi, c’est pas le mien), je vais essayer de vous coller des "ç" à tous les coins de rue ... Michel, bien sûr!

Dis-moi donc, l’eusses-tu cru, "c’est pas la rue, Michel!"
N’est pas, comm’ God prétend, d’après Michel-le-Comte,
Mais bien plutôt du Prince, ce Michel qui n’est comte,
Voulant rentrer chez lui, ne trouvait pas l’échelle.

Ce descendant des Tsars, Prince de son état,
Fit donc bien à Paris, la "Tournée des Grands-Ducs",
Jusqu’au petit matin le, Champagne téta,
A tel point que, bourré, il tomba sur son ... luc ...

Ne sachant se lever, brailla une chanson
Populaire "Viens dans ma ville, viens dans ma rue"
"C’est pas la rue, Michel" lui dit son échansson.

Le Princ’ compètement abruti et ringuard,
Ramena et sa fraise, et sa queue de morue,
Jura qu’ on n’y le reprendrait plus, mais trop tard!
===
Eh bé, c’est râpé, pour le "ç", je n’ai pu en placer mais. Qu’ à cela ne tienne, je me rattrape ici:
ççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççç

merçi
réponse à . momolala le 26/11/2006 à 08h14 : Bonjour à tous ! J’ai fait un peu long, mais je ne pense pas r...
Et bien, Momo, on s’est croisé. Tu fis là oeuvre géniale.
Chapeau plus que bas, nos comparses, et applaudissons à deux mains,
même si c’ est aujourd’ hui qu’ on se voit!

C’ est de très bon augure et je tremble déjà!
A tout-à-l’ heure donc, je vais fourbir mes armes.
réponse à . Elpepe le 26/11/2006 à 05h42 : COMPTINE (sur un air bien connu de tous, que la cruelle absence d’é...
L’archidiacre ??? Celui qui se voyait en curé, avec une calotte ?
amis contrepoètes, bonjour et bon dimanche !
Il fait gris en Finistère nord, mais pas apparemment dans la tête de nos joyeux compères.
Félis... citations pour ces textes matutinaux.
réponse à . <inconnu> le 26/11/2006 à 10h14 : L’archidiacre ??? Celui qui se voyait en curé, avec une calott...
"Raie au mur", c’est pour ne pas tourner le dos à la salle.
C’est un truc de cowboy, ça ? Pour éviter une balle (ou autre chose...) dans le dos.
réponse à . <inconnu> le 26/11/2006 à 10h18 : "Raie au mur", c’est pour ne pas tourner le dos à la salle. C&rsquo...
Ré au mur ? je pensais que c’était pour mettre le thermomètre
réponse à . file_au_logis le 26/11/2006 à 08h38 : Tu vois que t’es pas encore rouillé, hein, Elpépé. Je...
Bravo, File_hagard_aéroportuaire ! Tu feras la bise à Momolala pour sa parodie du Cid : Corneille en baye belle ! Et Peinard_best qui contrepète, suite au repas d’hier sur Expressio... Excusez-le, tout est la faute de God 
Quant à vous, amis Belges, connaissez-vous Brie-Rue-Michel-Robert, en Seine-et-Marne (cette page) ? Là qu’on ose fabriquer un machin avec du lait pasteurisé, qu’à Bruxelles, on a décidé d’appeler « fromage »…
LE COMTE:
Retire-toi d’ici.

RODRIGUE:
Marchons sans discourir.

LE COMTE:
Es-tu si las de vivre?

RODRIGUE:
As-tu peur de mourir?

LE COMTE:
Viens, tu fais ton devoir, et le fils dégénère
Qui survit un moment à l’honneur de son père.


Ah, le comte ! Ça va barder, là, hein ? A fleuret non moucheté, moi je dis !
Et toujours dans le veine Vermot: "ça fait grand ! " , rue Michel Legrand (oups, l’est pas encore mort !)
Comtes et comtesses, Michels, Michelles, Michelines et autres Michoux, bonjour !
réponse à . <inconnu> le 26/11/2006 à 11h50 : Et toujours dans le veine Vermot: "ça fait grand ! " , rue Michel Le...
Almanach Vermot ? joke au ras des pâquerettes ? facile !
Ca suffit, c’est assez.
"C’est assez ! (cétacé) répond la baleine, je me cache à l’eau et je fais le dos fin"
réponse à . cotentine le 26/11/2006 à 13h03 : Almanach Vermot ? joke au ras des pâquerettes ? facile ! C...
excellent bises . Claudine
réponse à . <inconnu> le 26/11/2006 à 10h18 : "Raie au mur", c’est pour ne pas tourner le dos à la salle. C&rsquo...
Non ! La "raie au mur", c’est Bastopol ! Si !
Voulez-vous connaître le menu de la convention du frère et de la soeur de la Côte d’Azur ? Fameux, fameux en tous cas, et surtout partagé chaleureusement avec des amis de qualité de notre frère Filo et de Maria_la_femme_de_Filo.

Quel beau dimanche nous avons eu ! le ciel a mis son habit de fête aussitôt que Filo et Maria ont posé le pied sur notre sol et il l’a gardé aujourd’hui. Mais malgré le soleil, nous avions tous des étoiles dans les yeux !

Filo vous dira tout ça bien mieux que moi avec les images à la convention.be. En tous cas, aujourd’h’ui ce n’était pas la rue Michel sur Expressio !

Bonne soirée et à demain peut-être !
réponse à . cotentine le 26/11/2006 à 13h03 : Almanach Vermot ? joke au ras des pâquerettes ? facile ! C...

« Ca fait la rue Michel »
Le compte y est.
Ca suffit, c’est assez.
Donc, la baleine comme le dauphin et consorts sont des CFLRM ou "Ca fait la Rue-Michel"...  
réponse à . momolala le 26/11/2006 à 19h43 : Voulez-vous connaître le menu de la convention du frère et de la so...
nous n’aurons peut-être pas la météo de la Côte d’Azur, le 11 décembre, mais j’espère que les étoiles seront aussi dans tous les yeux des participants, à Bruxelles ! ... en tous cas, moi, je les ai déjà dans le coeur !
à demain, tous au rendez-vous pour une nouvelle expression ...
@ tous: on savait que la convention d’expressio.côted’azur.fr et celle d’expressio.unefois.be, ça donnerait des étincelles, et ça ferait (accessoirement) voir LES étoiles. Nous reste plus qu’à organiser une réunion (pas à la Réunion, hélas) de: Expressio.manceaux.fr, Expressio.bretons.fr, Expressio.lorrains.fr. J’en oublie ? Excusez-moi, mais ça ferait la rue Michel... Acré, chuis arrivé à la placer ! Bonne nuit à tous ceux qui dorment (ben oui, les autres, on ne peut que leur souhaiter "bonne soirée", non ?) Et bonjour à notre matutine Cotentine qui, je le sens, ne va pas tarder à apparaître... A t’t à l’heure !
réponse à . Elpepe le 26/11/2006 à 00h33 : En ce qui concerne l’origine, on prête également à Geo...
Tiens, mon Grand (), tiré de San-A ("Tête et sac de noeuds", 1991):
"Eux (les Suédois, ndlr), avec le Nobel, trois tennismen et des bocaux de hareng, ils font la rue Michel, ces cons !"
J’ai fini par la trouver quelque part, l’expression que je ne connaissais pas ! 
réponse à . Rikske le 28/03/2012 à 16h45 : Tiens, mon Grand (), tiré de San-A ("Tête et sac de noeuds", 1991):...
Ben dis donc ! Il t’as fallu relire tout San-A pour retrouver le truc !?!?
réponse à . God le 28/03/2012 à 17h12 : Ben dis donc ! Il t’as fallu relire tout San-A pour retrouver le truc...
San-A, c’est comme Léo Malet: ça se lit et se relit, on n’en est jamais rassasié ! 
réponse à . God le 28/03/2012 à 17h12 : Ben dis donc ! Il t’as fallu relire tout San-A pour retrouver le truc...
Tiens, j’ai trouvé un autre exemple: "Peut-être parce qu’il recelait une coupable industrie que le troquet était si effacé. Un comptoir, deux guéridons dehors, quatre tables à l’intérieur, et ça faisait la rue Michel."
Auguste Le Breton, "Les maq’s".
IL était si modeste que lorsqu’IL débarqua à Paris IL se contenta d’une impasse, ensuite IL arpenta les rues de la capitale, IL fréquenta des filles qui font les cent pas le long des rues, de mauvais garçons dont certains devaient s’appeler Michel, IL fit un tour vers la rue Didot et la rue de Vanves mais point de rue Michel dans son œuvre........
Voila, voila, voila........maintenant mon p’tit caoua et ça fera la rue Michel..
réponse à . Rikske le 29/03/2012 à 09h15 : San-A, c’est comme Léo Malet: ça se lit et se relit, on n&rs...
Je ne me souviens plus dans quel San-A j’ai trouvé une rue Barbe ,une rue Béole ou une rue Tabaga......
Aujourd’hui c’est la Saint-Hippolyte. Bonne fête à toutes les langues !

Hippolyte signifie "qui délie les chevaux" et quand on a un chevaux sur la langue, ce sont les langues qui se délient : cette page.
réponse à . <inconnu> le 13/08/2013 à 07h59 : Aujourd’hui c’est la Saint-Hippolyte. Bonne fête à tout...
Semptador pistras balustrat etsi tamperos non truscat…
réponse à . <inconnu> le 13/08/2013 à 08h00 : Semptador pistras balustrat etsi tamperos non truscat…...
C’est la langue parlée sur une planète du système de Betelgeuse ?
réponse à . God le 26/11/2006 à 18h43 : Non ! La "raie au mur", c’est Bastopol ! Si !...
René-Antoine Ferchault de Réaumur fut un savant qui s’intéressa à de nombreux domaines.
Il est surtout connu pour avoir inventé le thermomètre à alcool.
Pour tester les performances de sa découverte dans des températures négatives il voulait s’installer dans des contrées froides.......
Considéré par la communauté scientifique comme un doux rêveur, un jour qu’on l’évoquait dans un colloque de savants l’un d’eux leva les yeux au ciel et d’un air narquois déclara:
"Réaumur, ses bases aux pôles. Il ne doit pas y fair’ chaud !"

D’où le nom de la station de métro.........

NB: Ce qui n’a aucun rapport avec la station Glacière......
Cette rue Michel, qui semble être une référence... tient-elle lieu d’ amer ?
réponse à . <inconnu> le 13/08/2013 à 07h59 : Aujourd’hui c’est la Saint-Hippolyte. Bonne fête à tout...
Tel celui dont parle cette page ?
réponse à . <inconnu> le 13/08/2013 à 07h59 : Aujourd’hui c’est la Saint-Hippolyte. Bonne fête à tout...
AVERTISSEMENT:
Celles et ceux qui sont indisposés par les interventions hors sujet sont priés de ne pas lire ce qui suit


Souvent je me demande d’où viennent les pseudos que nous utilisons les uns les autres.
J’ai découvert tout à fait par hasard en gooooooooooguelant dans l’astronomie qu’un étoile répondait au doux nom de Mintaka

Avec Betelgeuse nous avons ainsi deux stars.......
réponse à . mitzi50 le 13/08/2013 à 09h04 : Cette rue Michel, qui semble être une référence... tient-ell...
On peut certes guider le marin en l’aidant de l’amer, a condition bien sur qu’il fut implanté sur le littoral........
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 08h26 : René-Antoine Ferchault de Réaumur fut un savant qui s’int&ea...
René-Antoine Ferchault de Réaumur
Il devait avoir un grand frère, il me semble que l’aîné des Ferchault s’appelait Dieudonné.
réponse à . SyntaxTerror le 13/08/2013 à 09h20 : René-Antoine Ferchault de RéaumurIl devait avoir un grand fr&egrav...
Non, un homonyme car l’orthographe du nom était différente
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 09h07 : AVERTISSEMENT: Celles et ceux qui sont indisposés par les interventions h...
une étoile répondait au doux nom de Mintaka
Tu dormais à la belle étoile il y a un an et un jour ?
Voir cette page, # 25

Plus sérieusement : moi aussi je m’interroge parfois sur l’origine de certains pseudos. Par exemple : et si "sansculotte" était une femme ?
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 09h07 : AVERTISSEMENT: Celles et ceux qui sont indisposés par les interventions h...
Celles et ceux qui sont indisposés par les interventions hors sujet...
Elles et ils se sont désabonnés depuis longtemps !
Ou bien ne participent jamais au forum, ce qui explique l’énorme différence entre le nombre d’abonnés et le nombre de participants.
réponse à . deLassus le 13/08/2013 à 09h35 : une étoile répondait au doux nom de MintakaTu dormais à la ...
C’est pas son jour !
Voilà-t-il pas en plus, qu’il répond à mon astuce (vaseuse) sur Simenon.
En mécanique auto, on "réglait l’avance", quand on disait de quelqu’un qu’il a "du retard à l’allumage", c’est qu’il réagissait après un temps de latence.

Bouba, qu’est-ce que tu as mis dans l’café, pour qu’il te fasse un tel effet ?

Ne t’avise pas de répondre que cette chanson te dit quelque-chose.
réponse à . mitzi50 le 13/08/2013 à 09h04 : Cette rue Michel, qui semble être une référence... tient-ell...
Absolument.
Je connais la rue Michel-le-Comte, pas loin du métro Rambuteau, bizarrement, il n’y a pas un chat.
réponse à . SyntaxTerror le 13/08/2013 à 09h53 : Absolument. Je connais la rue Michel-le-Comte, pas loin du métro Rambutea...
il n’y a pas un chat.
Mais certains "petits chats" du quartier du Marais s’y retrouvent !
Voir cette page
réponse à . deLassus le 13/08/2013 à 09h35 : une étoile répondait au doux nom de MintakaTu dormais à la ...
Non, j’étais absent parce que je n’étais pas là..........
Ce serait rigolo si chacun dévoilait le pourquoi de son choix de pseudo......
réponse à . SyntaxTerror le 13/08/2013 à 09h48 : C’est pas son jour ! Voilà-t-il pas en plus, qu’il r&eac...
Hé ben on n’a qu’à plus se répondre les uns les autres et ce site deviendra fadasse à faire gerber une carpe.......
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 10h51 : Hé ben on n’a qu’à plus se répondre les uns les...
fadasse à faire gerber une carpe

C’est une expression méridionale ?
J’avoue que je ne connaissais pas.

En ce qui concerne mon pseudo, je m’abstiendrai jusqu’au jour où tout le monde aura oublié le basic sur les micros 8-bits des années 80 ...
réponse à . deLassus le 13/08/2013 à 09h59 : il n’y a pas un chat.Mais certains "petits chats" du quartier du Marais s&...
Autres temps, autres moeurs.
Ma génération est celle "des petits minets qui mangent leur Ron-ron au "Drugstore"".
cette page et cette page même si je n’en faisais pas partie.
Tout, tout, tout, z’avez tout faux sur je sujet...

Après des recherches restées longtemps infructueuses, je me suis plongé dans des réflexions intenses et profondes qui m’ont amené à l’illumination suivante. Cette expressio.fr du jour n’est rien d’autre que la deuxième partie de la phrase d’Obama que les médias avaient tronquée.
Souvenez-vous: il ne s’est jamais écrié "Yes, we can" tel que l’on voudrait nous faire accroire, mais bien plutôt (version complète):
Yes, week end! C’est la rue, Michelle
Il voulait dire par là que - non seulement - il se réjouissait que le week end commençait, mais, qu’en plus, il reconnait la rue de l’hôtel où lui et Michelle, il y a quelque temps, se ..., enfin, c’est là qu’ils, pour la première fois, ...
Oui, enfin, bon, vous me comprenez, non? Non, vraiment pas? Bon, alors, c’est là donc, que, pour la première fois, ils remplirent ensemble leurs déclarations d’impôts. (en tant qu’étudiants, ils n’étaient pas imposables!)
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 08h06 : C’est la langue parlée sur une planète du système de ...
Semptador pistras balustrat etsi tamperos non truscat…
Ô tempora, ô moritu rue Michel !
Décidément, tu ne comprendras jamais rien au latin informatique de quatrième génération !
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 06h08 : IL était si modeste que lorsqu’IL débarqua à Paris IL...
...et puis, il a traîné ses pas vers Montparnasse, a regardé la Seine couler sous le pont Mirabeau en compagnie de l’Apollinaire, avant d’accoster au pont Alexandre. Et - par les quais - il a gagné Saint-Michel… À défaut de la rue, on a la place… ou le boulevard…

Et durant un temps
Les journaux d’antan
D’ailleurs le relatent
Fallait se lever
Matin pour trouver
Une pierre plate.
On redessina
Du pont de Lena
Au pont Alexandre
Jusque Saint-Michel,
Mais notre échelle,
La carte du tendre.


À cette page.
réponse à . file_au_logis le 13/08/2013 à 11h22 : Tout, tout, tout, z’avez tout faux sur je sujet... Après des reche...
Il a largement pompé le poème français bien connu :

La cloche a sonné, ça signifie : la rue est à nous que la joie vienne.
Mais oui, mais oui, l’école est finie.

Sont bizarres, ces Ricains, en France, on déclare ses revenus et les services fiscaux nous déclarent nos impôts, Il n’y a que nos zélés zélus qui déclarent leur patrimoine et encore, le consensus est loin d’être atteint sur ce point !
réponse à . deLassus le 13/08/2013 à 09h35 : une étoile répondait au doux nom de MintakaTu dormais à la ...
Plus sérieusement : moi aussi je m’interroge parfois sur l’origine de certains pseudos. Par exemple : et si "sansculotte" était une femme ?
Parce que tu trouves que c’est sérieux comme question ! 

réponse à . mitzi50 le 13/08/2013 à 09h04 : Cette rue Michel, qui semble être une référence... tient-ell...
Un amer est un point de repère remarquable en navigation côtière, par exemple en voilier : "Sur l’amer passe un fou à lier".
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 09h32 : Non, un homonyme car l’orthographe du nom était différente...
Arrête les injections de café !
réponse à . SyntaxTerror le 13/08/2013 à 11h17 : fadasse à faire gerber une carpe C’est une expression méridi...
Peut être, en tout cas je l’ai toujours employée.......quant à ton pseudo t’inquiète pas en ce qui me concerne je ne sais même pas de quoi tu parles avec tes 8 bits des années 80.........
réponse à . file_au_logis le 13/08/2013 à 11h22 : Tout, tout, tout, z’avez tout faux sur je sujet... Après des reche...
Hé ben et c’est moi qu’on accuse de forcer sur la caféine !.......
réponse à . <inconnu> le 13/08/2013 à 11h31 : Semptador pistras balustrat etsi tamperos non truscat…Ô tempora, ô...
Ben oui pour moi le latin c’est de l’hébreu........alors.......
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 12h18 : Peut être, en tout cas je l’ai toujours employée.......quant ...
Sérieux ? En quelle année as-tu découvert l’ existence des micro-ordinateurs ?

Dans les glorieuses années 80, on utilisait le langage "basic" pour "programmer" ou pour recopier les listings des revues informatiques.
J’étais un champion pour mettre un 0 à la place d’un O ou : à la place de  ;
La machine me rappelait à l’ordre d’un
? Syntax error in 10
qui se transformait en
? Syntax error in 20
une fois la ligne 10 corrigée et ainsi de suite ... jusqu’à ce que le programme "tourne".
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 12h21 : Ben oui pour moi le latin c’est de l’hébreu........alors........
Pour moi aussi, donc ça peut donner :
Cantador pisse par-dessus la balustrade et il faut le tempérer s’il veut visiter Truscat.
réponse à . DiwanC le 13/08/2013 à 11h33 : ...et puis, il a traîné ses pas vers Montparnasse, a regardé...
Hé bén voui..........pan sur les doigts de Bouba..........l’a laissé échapper St Michel.......
Okayyyyyyyyyy..........Mais j’ai jamais réussi à m’intéresser à ces bestioles électroniques........
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 09h07 : AVERTISSEMENT: Celles et ceux qui sont indisposés par les interventions h...
Désolé Boubacar, mais ce n’est pas un scoop. Il y eut il y a quelques semaines un échange de commentaires à ce propos entre les deux intéressés. Mais pour aller jusqu’à penser que les deux en question voulaient prendre de la hauteur...
Tu vas jusqu’à la rue des Martyrs et au n° 80 c’est la rue Michou Michel

cette page
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 07h24 : Je ne me souviens plus dans quel San-A j’ai trouvé une rue Barbe ,u...
Mais la rue Minant, c’est vache.
réponse à . charmagnac le 13/08/2013 à 13h50 : Tu vas jusqu’à la rue des Martyrs et au n° 80 c’est la ru...
Bizarre de voir la basilique du Sacré Coeur sur sa page d’accueil.
J’ignore si le 80 est plus haut ou plus bas que le 70 que je connais, une chose est sure : il vaut mieux aller à Pigalle qu’à Montmartre pour le trouver !
réponse à . DiwanC le 13/08/2013 à 11h33 : ...et puis, il a traîné ses pas vers Montparnasse, a regardé...
À défaut de la rue, on a la place… ou le boulevard
ou la planète, où tombent les anges déchus. cette page
Je croyais ce film perdu, il en reste les 84 dernières minutes grâce à quelqu’un qui a branché son caméscope sur son lecteur de cassettes ...
réponse à . SyntaxTerror le 13/08/2013 à 14h57 : À défaut de la rue, on a la place… ou le boulevardou la plan&egr...
il en reste les 84 dernières minutes
Comme le film durait 90 minutes (voir cette page), on n’a pas perdu grand-chose...
Voici une question, pas tout à fait hors sujet, à propos des pseudos : Je cherche quelle est la chanson (ou le sketch) qui m’a inspiré dans le choix de mon pseudo. Un valet annonçait l’entrée des invités en criant : "Le comte à rebours" , "Monseigneur Lapince" ,
etc. Pierre Vassiliu ?, les Charlots ?.
Merci de votre coopération ; le compte à rebours est enclenché !
PS : je ne suis pas vraiment fier de poser cette question....
réponse à . comte_arebours le 13/08/2013 à 18h00 : Voici une question, pas tout à fait hors sujet, à propos des pseud...
Bah pourquoi t’es pas fier ? Y a pas de raison, on est entre potes ici......
Pour ta question, perso je sèche........ça ne me dit rien........
réponse à . comte_arebours le 13/08/2013 à 18h00 : Voici une question, pas tout à fait hors sujet, à propos des pseud...
Pour le comte à rebours, je l’ai trouvé dans San Antonio :
Voir cette page.
réponse à . deLassus le 13/08/2013 à 16h15 : il en reste les 84 dernières minutesComme le film durait 90 minutes (voi...
L’ IMDb en compte 93.
Ca ne fait plus la rue Michel.
réponse à . BOUBA le 13/08/2013 à 18h22 : Bah pourquoi t’es pas fier ? Y a pas de raison, on est entre potes ic...
Je retrouve un autre indice : dans la liste des invités annoncés, il y avait :"La Gonzesse de Ségur" Chuis pas sûr, mais si ça peut vous aider...
@ deLassus : ce S.A, il est aux Editions "Fleuve Noir" ?
réponse à . comte_arebours le 13/08/2013 à 19h29 : Je retrouve un autre indice : dans la liste des invités annonc&eacut...
ce S.A, il est aux Editions "Fleuve Noir" ?
Va tout en bas de l’extrait que donne Google Livres. Il y a en effet : 1977 Fleuve Noir.
cette page, n° 92, donne bien "Remets ton slip, gondolier" au Fleuve Noir, mais avec la date du 20/10/1976.
réponse à . comte_arebours le 13/08/2013 à 19h29 : Je retrouve un autre indice : dans la liste des invités annonc&eacut...
J"avais pensé aux "Frères ennemis", mais là, non !

Il existe des San-A publiés ailleurs qu’au Fleuve noir ?
réponse à . comte_arebours le 13/08/2013 à 19h29 : Je retrouve un autre indice : dans la liste des invités annonc&eacut...
La Gonzesse de Ségur, je ne la trouve que sur cette page, au # 81, sous la plume alerte de l’amie Eureka
réponse à . SyntaxTerror le 13/08/2013 à 20h10 : J"avais pensé aux "Frères ennemis", mais là, non ! Il...
Mea Culpa, tous les S.A sont Fleuve Noir, mais Frédéric Dard a écrit quelques livres comme "Batailles sur la route" (Editions Dumas) et d’autres aux Editions de Savoie.
En fait, la piste des Frères Ennemis me paraît bonne ; la nuit portant conseil, demain il fera jour, je chercherai Dard-Dard ; bonne soirée à tous,
basé sur la rue Michel-le-Comte

Quand le conducteur de fiacre arrivait à destination, cela signifiait que le comte compte était rond bon.
Bon j'arrive un peu tard, mais c'est seulement maintenant, à la demande de ma fille, qui m'a assez peu souvent entendue prononcer cette expression, que j'ai eu la curiosité de chercher son orthographe et son étymologie.
Un coup d’œil à Wikipedia, pour une fois, me permet de mieux comprendre vos explications.
Selon cette notice http://fr.wikipedia.org/wiki/Rue_Michel-le-Comte
"Ancien chemin de ronde extérieur à l'enceinte de Philippe Auguste, elle porte depuis la fin du règne de Saint-Louis (1270) son nom actuel. Vraisemblablement celui d'un comte Michel.
En 1250, cette rue était déjà bordée de constructions. À cette époque on l'appelait vicus Micaëlis comitis.
De 1793 à 1806, elle s'est appelée rue Michel-Lepeletier en l’honneur de Louis-Michel Lepeletier de Saint-Fargeau (1760-1793)."
En 1806, elle n'a donc fait que reprendre son nom d'origine.

Et comme je n'ai jamais lu d'Almanach Vermot, que je ne connais ses contrepèteries et autres farces de langage que par ouï-dire, je ne comprenais pas bien vos explications que je trouve plus claires sur Wikipédia
"Cette rue est à l'origine d'une expression typiquement parisienne : "Ça fait la rue Michel". Liée directement à une autre expression : "Ça fait le compte", d'où le lien, par un jeu de mots, avec la rue Michel-le-Comte. D'une manière plus explicite, faire la rue Michel veut dire : "c'est bon", "ça suffit", "ça va aller", "ça conviendra", cela fait mon affaire, "ça va le faire"."

D'ailleurs, dans ma famille, on n'a jamais employé cette expression dans le sens "Le compte est bon." mais dans le sens "C'est un succédané, mais ça ira quand même ! " "Allez, ça fera l'affaire :"
Je ne crois pas que "y una entrada para los toros" veuille dire la même chose que "ça fait la rue Michel". D'ailleurs, je ne crois pas que cette expression existe en espagnol.
réponse à . Utebeiro le 22/11/2014 à 14h42 : Je ne crois pas que "y una entrada para los toros" veuille dire la m&e...
Les traducs néerlandaises ne sont pas mieux, par contre en arabe c'est impec :
Ailleurs

Pays Expression équivalente Traduction littérale

Tunisie Charbet rou Michil Ça fait la rue Michel

Dans les textes du cher Georges, "Michel" n'apparaît qu'une fois, dans "Les Ricochets". Mais on en a déjà parlé ici (@47)... On ne va pas bis-répétiter...
À défaut de la rue Michel, suis allée traîner mes guêtres du côté de chez Swann Rey pour lire ce qu'il racontait sur le mot rue.

Rue : le mot n'a pas d'étymologie claire.

Mince alors ! Rien qu'à Paris, plus de 6 000 voies sont des rues et on ne sait pas vraiment d'où vient ce nom. C'est fou ça non !

Pour nous rassurer, M'sieur Rey ajoute que rue serait issu du latin ruga (v.1050) → ride, qui - en passant par le latin populaire - prend le sens de chemin (bordé de maisons).
Rigoureux, il "hésite à écarter le lituanien raukas" et signale une source indoeuropéenne lointaine...

Au fil du temps, la rue grandit : La voici grand-rue en 1802, grande rue en 1870. Elle se précise au moyen âge ; on voit apparaître la rue des orfèvres, la rue pavée. À partir du XVIIIe s., les rues sont nommées par des noms propres : la rue Michel, par exemple !

De là, on va pouvoir courir les rues qui en 1549 signifie "être fou". Quelque cent ans plus tard (1660), c'est "être connu de tout le monde".

En 1640, on est vieux comme les rues c'est-à-dire d'un grand âge (Lange par exemple : 540 ans). Grâce à Hugo, on deviendra gamin des rues (1834). Fille des rues n'a pas le sens d'aujourd'hui : il se dit d'une enfant sans famille, errant dans les rues ; elle est donc à la rue, privée de domicile.

Bon... tout ça fait-y vot' compte ?

réponse à . Mintaka le 02/09/2015 à 00h13 : Les traducs néerlandaises ne sont pas mieux, par contre en arabe c'est im...
Le Roue Saint-Michel n'est-il pas un fromage élaboré au Mont Saint-Michel avec du lait de brebis des prés salés ?
réponse à . Mintaka le 02/09/2015 à 00h13 : Les traducs néerlandaises ne sont pas mieux, par contre en arabe c'est im...
Le Roue Saint-Michel n'est-il pas un fromage élaboré au Mont Saint-Michel avec du lait de brebis des prés salés ?
réponse à . Alnitak le 02/09/2015 à 09h40 : Le Roue Saint-Michel n'est-il pas un fromage élaboré au Mont ...
Et on peut même dire "lait pré-salé".
C'est pas juste, en #82 j'ai répondu au #80 et non au #81 de Bételgeuse.
réponse à . Alnitak le 02/09/2015 à 09h40 : Le Roue Saint-Michel n'est-il pas un fromage élaboré au Mont ...
Le Roue Saint-Michel n'est-il pas un fromage élaboré au Mont Saint-Michel avec du lait de brebis des prés salés ?
Bravo ! Ça c'est du bis repetita de graaande qualité ! Du fidèle, du semblable, du comparable, de l'identique comme Bouba les aime ! Du "copier/coller" comme on dit aujourd'hui... Et du Allons, allons, Madame, bis repetita placent, comme nous disons en patois, ce qui signifie : « Deux vermouths ne font jamais mal ». écrivait Maupassant.

Bref, du qui fait la rue Michel !

Eh bé  ... on ne sait pas pourquoi une rue est une rue  ... on ne sait rien de ce Michel qu'on dit être le Comte, pas un vulgum comtus et qui a depuis presque la préhistoire à Paris une rue  ...

Un lieu dont on ne sait de facto rien au nom d'un personnage dont on ne sait rien ?  Non vraiment ça charbet pah rou Michil, qu'en penses-tu Étoile d'Orion ? 
réponse à . <inconnu> le 13/08/2013 à 08h00 : Semptador pistras balustrat etsi tamperos non truscat…...
Semptador pistras balustrat etsi tamperos non truscat…

Je viens de gougle-translater... Gougle pense que c'est du Finnois - il est très fin, Gougle ! - et il m'a fourni une translation pleine de finesse en Tagalog, que je vous soumets :

Semptador pistras balustrat tamperos search non truscat...
réponse à . Mintaka le 02/09/2015 à 00h13 : Les traducs néerlandaises ne sont pas mieux, par contre en arabe c'est im...
Ailleurs :

Au Malawi où l'on parle le Chichewa on dit :
Zimapangitsa msewu Muchal
ce qui se traduit littéralement par :
Ça fait la rue Michel.

Mintaka je te laisse faire la mise en forme, j'ai pas compris ton cours, même en appelant à l'aide Conchita, j'ai pas su faire ! 
réponse à . Ratanak le 02/09/2015 à 16h01 : Eh bé  ... on ne sait pas pourquoi une rue est une rue  ... on ...
qu'en penses-tu Étoile d'Orion ?
Si tu l'appelles comme ça, il va se prendre pour une star !
réponse à . mickeylange le 02/09/2015 à 18h16 : qu'en penses-tu Étoile d'Orion ?Si tu l'appelles comm...
Pour scintiller infirme amant...
réponse à . Ratanak le 02/09/2015 à 16h23 : Ailleurs : Au Malawi où l'on parle le Chichewa on dit : Zimapa...
Voici ce que tu dois écrire dans ton brouillon Word, sans les * bien sûr et en alignant le texte avec la barre des espaces en utilisant la police Consolas à l'intérieur des balises [delire].

[s][i][*g]Ailleurs[*/s][*/i][delire]
Pays Expression équivalente Traduction littérale[/g]
Malawi Zimapangitsa msewu Muchal Ça fait la rue Michel
[*/delire]

Tu dois le faire depuis ton Word et non depuis mon texte où les espaces fixes de [delire] ont disparu.
les traductions me semblent hors de sens !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ca fait la rue Michel » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?